Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La viande...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Howran

avatar

Masculin Capricorne Serpent
Messages : 314
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27

MessageSujet: La viande...   Jeu 29 Mar 2012 - 10:08

Rappel du premier message :

Et oui sujet tabout.

Dur de se remettre en question,
dur de se passer de ses petits désirs...

Mais c'est un sujet qui a sa place ici.

Si de plus en plus de gens arrête de consommer de la viande,
la demande va chuter, et donc l'exploitation animale va suivre,
ce qui pourra libérer non seulement les animaux, mais aussi la nature, et les populations pauvres.
En plus de votre propre santé car votre corps en a un peu .. de la viande :)

Ne pensez pas que votre pouvoir d'action est inutile,
même si c'est qu'une petite goutte, c'est peut être celle qui fera déborder le vase.
Le but n'est pas de tout changer demain, mais d'être de plus en plus nombreux
à ne pas suivre cette mentalité, et un jour le loby de la viande tombera.
Car ces groupes ont besoin de l'appuie du consommateur, c'est par votre achat
que vous justifiez leur acte.
Il est vrai qu'ils poussent à la consommation, mais il faut avoir la force de se remettre en question
et de changer quand on est dans un état inhumain.

http://videos.arte.tv/fr/videos/l_adieu_au_steak-6547386.html
Documentaire sur Arte, disponible pendant une semaine.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 9:11

evol, au lieu de se plaindre et de protester (ce qui semble être une constante liée à ton caractère rebelle), il est suffisant de donner son avis positif et d'agir soi-même envers ce qui est bon. Entretenir sans cesse le conflit est contre-productif, je l'ai déjà dit sur ce forum, et je le vois trop souvent : les gens oublient d'agir et de dire ce qui est bon, et préfère mobiliser leur énergie sur la confrontation, le mépris, la critique, la protestation.

Concrètement, il est bien mieux de transmettre ce que l'on estime être bon, plutôt que d'inciter à la négativité envers ce qui est déjà mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 11:32

KiLVaiDeN a écrit:
Hathor.a.raison a écrit:
je me doutais bien que tout finirait en pirouette, au moindre approfondissement ..
Je me demande bien de quoi tu compte te nourrir ... et ce que tu appel être vivant ...

Je l'ai expliqué ici : http://www.planete-revelations.com/t10538p15-la-viande#89848

J'imagine que tu n'avais pas tout lu Rolling Eyes

T'es vraiment un sacré Troll kil ..

c'est quoi cette réponse pour simple d'esprit ?

t'explique quoi ? rien du tout ..

J'aimerais savoir ce qui te permet de penser qu'une plante / fleur / fruit ( et autres ) est moins "vivant" pour reprendre ton terme qu'un animal .. tu n'explique absolument rien .. tu lance ca comme ca, sans argument .. je m'en fou de l'histoire de la graine lol, ca n'a rien d'une preuve lol.

Tu met en place une forme d'échelle de valeur de la vie en général .. donc qu'est ce qui t'amene en dehors de ta foi en toi, à penser cela ..

Tu comprend, en prenant ce principe d'échelle tu ouvre une porte de valeur humaine sur ce qui l'entoure,
c'est à dire que si tu prend en compte l'animal, pourquoi pas l'insecte et la cellule ? Sachant que ce qui est en haut est en bas, pourquoi une cellule serait elle moins vivante qu'un animal ?

Je met en évidence la totale incohérence d'un tel développement ... et je peux approfondir sans probleme ..
Revenir en haut Aller en bas
Howran

avatar

Masculin Capricorne Serpent
Messages : 314
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 11:39

C'est ding l'effet de ce sujet :/

Encore une fois, les deux camps parlent en ayant "la vérité",
c'est un peu dommage de vouloir partager comme ça.

Dans un bon partage, on peut avoir des avis différents,
mais on ne parle pas comme si ce que l'on disait était la grande vérité.

Après le fond ne change pas, mais la forme, à chaque fois sur ce forum,
ça fait peur :s.

"Non c'est comme ça, et pas comme ça"
"Ah non c'est ça, et pourquoi tu penses ça alors que c'est ça".

Bon si vous voulez ramer sur du béton d'accord, mais un peu triste ^^.



Mais en fait, dans beaucoup de mouvements spirituels, le végétarisme est très important,
et pour beaucoup de penseur, de philosophe, d'artiste, de scientifique, c'est aussi le cas.
Sans doute le plus connu étant "les pythagoriciens".
En général il y a des différents sur la raison.
Et souvent c'est vrai, on dit "ce sont des êtres vivants", d'où la présente discussion sur "c'est quoi un être vivant".
Ca c'est une raison "exterieur".
On est végétarien pour ne pas avoir un impacte sur une chose exterieur (les animaux),
ensuite il y a la cause environnement, qui est encore exterieur,
et enfin, la cause humaine, car comme dans le reportage, on voit que des populations sont touchés par l'exploitation.
Mais pour l'environnement et l'humain, c'est "indirect", ce n'est pas la viande mais sont exploitations qui apportent ces problèmes.

Sauf qu'il y aussi les impact "intérieur".
D'un point de vue sanitaire, on observe que la viande est nocive pour la santé à partir d'un certain niveau (largement dépassé chez nous), ce qui est le cas pour tout les produits à vrai dire.
Mais le végétarien aura plus tendance à varier les légumes,etc, que le "non végétarien" à varier de viande,
ainsi son apport sera bien plus faible. Car il va s'exposer plus souvent à "un type".
On voit souvent, surtout chez les jeunes, une consommation de "steak" et de "jambon", on les classe sous "viande" et on dit que c'est bien pour la santé. Or un végétarien ne consommera pas juste "des carottes" et "des pommes" :/

De plus, le régime végétarien a toujours eu des bons effets, contrairement au régime carnacier qui pointe des effets négatif,
on ne peut pas se passer de légume, mais on peut très bien se passer de viande.
Pour moi ça suffit pour dire que l'homme n'a pas besoin de viande.
Les populations qui consomment moins de viande, sont en meilleur santé, en Europe la population méditéranéenne était un exemple, car elle était riche en légume et poissons (mais là ça inclut le poisson).

Après au niveau spirituel, et interne,
on peut citer le karma, car dans les croyances qui suivent ce principe, si tu passes ta vie à tuer des animaux pour te nourrir, tu auras des comptes à rendre.
Mais aussi les "courants", dans les autres plans, la souffrance engendre la souffrance.
Après il y a le principe de "nourriture": "on est ce que l'on mange, ainsi si on mange un produit méprisés, qui vient d'un animal torturé, ça fait mal :/".

Etc..

Après l'argument "pourquoi pas les légumes?"
D'un côté on a une réponse du genre "il y a des niveaux de sensibilité, avec le mineral en bas, et l'homme en haut (ensuite les anges blabla...)" et donc une plante va garder moins de "mépris", et va être plus apte à être mangé.
Ou sinon il y a le rôle.
En effet, les fruits et les légumes se "reproduissent" avec la terre grâce aux graines,
les animaux aussi.
Cependant, quand vous mangez un animal, il n'y a que des déchets, ce n'est pas le moyen de reproduction,
or quand vous mangez un fruit, il y a encore sa graine, et donc vous entrez dans le mode de reproduction du fruit.
En effet, le fruit est sans doute fait pour qu'il soit manger, afin que la graine puisse rejoindre la terre,
pour aussi attirer les animaux à ce qu'il soit manger, et ainsi se balader (et stopper avec les excréments).

Etc...

Bref, plein d'explications,
si on reste chacun dans son camp, je vois pas l'intérêt de la discussion en tout cas^^

Ce dont j'ai parlé c'était objectif, je n'ai pas parlé avec mes idées,
et je ne vois pas forcément les choses comme ça (au mot prêt).
J'ai juste donné des éléments que j'avais lu/vu quelque part, à vous de voir ce que vous en faites :)

Personnellement j'ai assez de discussion à ce sujet dans le monde,
et ça me prend souvent la tête car les gens sont bourrés de préjugé et pensent que la viande
est nécessaire, et donc faut à chaque fois revenir aux bases.
Donc les polémiques sur le sujet, je vous les laisse :p

PS: Dans la Bible au début, c'est écrit que Dieu donna le sol et ses fruits comme nourriture aux êtres vivants,
c'est après le déluge, quand ça devait être assez chaud pour se nourrir, qu'il autorisa l'homme à manger l'animal.
Ensuite y a le sens symbolique, vous en faites ce que vous voulez, mais je trouve le clin d'oeil sympa Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 11:52

j'ai des canines, je digere la viande alors je la mange ... qu'elle est ma vérité si ce n'est une vérité Howran ... c'est bien beau de jouer les neutres pour passer en état de zénitude admirative ... encore faut il exprimer ce qui amene à dire ca ...

P.S : quel grand sage a dit : "ne mangez pas de viande " ? jésus ? non ... donc qui ? je ne saisit pas du tout vos propos ...

pour la torture je suis d'accord, il faut régler le probleme .. mais ca ne remet pas en question l'interet de la viande ..

Pour ce qui est de dieu, et de la bible, je répondrais : dieu ne demande t il pas à plusieurs reprises des sacrifices d'animaux .. et il choisit même l'agneau aux fruits proposé par les deux freres ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:04

Hathor : tu me traites de troll, et ensuite tu es le premier à avoir une telle attitude Wink Je n'entrerais donc pas dans ton jeu, d'autant plus que tu déformes mes propos : je n'ai jamais dit qu'une plante ou qu'un insecte étaient moins vivants qu'un animal ou que l'homme.

J'ai donné mon opinion plus haut, et le principal c'est que chacun fasse comme il le souhaite, personne n'oblige personne à manger de la viande ni à devenir végétarien. Chacun fera en son âme et conscience, et si toi tu es tranquille en mangeant de la viande, c'est toi que ça regarde Wink

Soit dit en passant, idiot est l'argument de dire que tu as des canines, que tu digères la viande, et donc cela implique que tu la manges. Je te dirais aussi que tu as un cerveau, un esprit, tu peux comprendre que tuer sans nécessité est mauvais, donc tu ne devrais pas manger de la viande Wink A moins que tes canines soient plus intelligentes que ton esprit ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:15

la viande est nécéssaire au corps ...

Qui du berger ou du paysans naquît le premier ...

kil, tu ne réponds à rien, fais de la philosophie à deux francs, six sous, je vais donc te passer en ignorer sans répondre pour cette fois. ++

( les masturbations mentales c'est pas mon truc )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:22

Hathor.a.raison a écrit:
la viande est nécéssaire au corps ...

Faux Wink La protéine animale n'est pas nécessaire, et elle est même bien moins assimilable que les protéines végétales.

Voici un lien pour ceux qui ont envie d'en savoir plus sur le végétarisme, mais les liens sont nombreux sur internet, et les mythes tels que celui qu'avance ici péremptoirement Hathor pour avoir bonne conscience (comme quoi la viande serait nécessaire au corps) ont étés depuis longtemps démystifiés : http://www.mutations-radicales.org/Le-vegetarisme-etre-ou-ne-pas-etre,93.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:33

construisons le monde utopique ... lol une source à ton image ...

sinon il y a une explication claire ici :

derniere fois que je répondais ++

http://www.musculaction.com/bases_proteines.htm

" Les meilleures sources de protéines sont celles qui contiennent tous les acides aminés dans les bonnes proportions, comme les œufs par exemple. Les protéines végétales dites incomplètes sont de moins bonne qualité car seulement un faible pourcentage de ce que l’on consomme peut se transformer en tissu humain "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:43

Au lieu de manger de la viande pour avoir des muscles plus gros, il vaudrait mieux manger des légumes pour avoir le corps plus léger Wink A moins que tu n'aies besoin de soulever des poids super lourds pour survivre ?? lol!

Un lien qui explique un peu plus en détail les méfaits des protéines animales : http://www.habitudes-zen.fr/2011/les-proteines-animales-cest-bon-pour-la-sante/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 12:59

j'ai une hernie discale, donc oui je suis obligé pour survivre ... albino
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 13:00

Hathor.a.raison a écrit:
j'ai une hernie discal, donc oui je suis obligé pour survivre ... albino

Tu sais, pour une hernie discale, il vaut mieux être plus léger afin d'éviter que le poids n'empire la situation plus qu'elle ne l'est déjà, donc cet argument aussi, ne tient pas la route... sunny

Content en tout cas que tu ne m'aies pas ignoré ! Sache que mes interventions ne sont pas "contre" toi, mais pour approfondir ce sujet qui selon moi est important, qui concerne des millions d'animaux qui souffrent, c'est pas rien, ça mérite qu'on s'y attarde positivement et qu'on échange au sein d'une discussion saine, tu ne crois pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 13:14

KiLVaiDeN a écrit:
Hathor.a.raison a écrit:
j'ai une hernie discal, donc oui je suis obligé pour survivre ... albino

Tu sais, pour une hernie discale, il vaut mieux être plus léger afin d'éviter que le poids n'empire la situation plus qu'elle ne l'est déjà, donc cet argument aussi, ne tient pas la route... sunny

Content en tout cas que tu ne m'aies pas ignoré ! Sache que mes interventions ne sont pas "contre" toi, mais pour approfondir ce sujet qui selon moi est important, qui concerne des millions d'animaux qui souffrent, c'est pas rien, ça mérite qu'on s'y attarde positivement et qu'on échange au sein d'une discussion saine, tu ne crois pas ?
kil va m'apprendre mieux que les médecins ce qui est bon ou non pour moi ... t'es un sacré phénomene toi ...

Pour ce qui est de la souffrance comme dit, il s'agit d'une adaptation de l'outil utilisé par le tueur de bêtes ... et non un probleme lié à la viande ...

De plus notre intérêt à ces races à au moins le mérite de les préserver .. car avant d'attaquer la viande, faudrait voir à proteger les animaux pour commencer ...
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5943
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 14:49

Il serait vain de vouloir qu'un loup mange de l'herbe lol!

Il risquerait de devenir chèvre, ou enragé pale

En tout cas vous n'avez pas finit de l'entendre hurler sunny

Revenir en haut Aller en bas
samskaraa

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 16:43



Un extrait du fabuleux Sūtra Lankavatara (qui tire son nom du fait qu'il serait un recueil des paroles de Bouddha lors de son arrivée à Sri Lanka):



Contre la nourriture carnée



Il ne faut pas terroriser les êtres animés
En mangeant la chair de ceux qui furent
Jadis des êtres proches - cette chair
Constituée de toutes les substances impures.

Boire et manger rendent indolent,
L'indolence appelle les mauvaises pensées
Et les mauvaises pensées, le désir:
Voilà pourquoi il ne faut pas manger de viande.

Les mauvaises pensées alimentent le désir,
Jusqu'à ce que l'esprit s'en trouve ivre.
L'ivresse de l'esprit perpétue la soif d'exister
Contre la libération des naissances et des morts.

On tue des êtres animés pour le profit,
On échange des biens contre de la viande.
Tuer et acheter de la viande sont de mauvais actes
Qui à la mort précipitent dans l'Enfer des Lamentations.

Ne pas l'imaginer, ni l'ordonner, ni le vouloir:
Ces trois points feraient une viande dite "pure"?
Le monde ignore la "viande pure",
Et ceux qui en mangent, je les blâme.

Ceux qui se dévorent les uns les autres
Renaîtront bêtes féroces,
Puantes et insanes:
Il ne faut donc pas manger de viande.

Les carnivores éhontés
Seront fous de vie en vie.
Les bouddhas, les boddhisattvas
Et les Auditeurs (de l'enseignement) les réprouveront.

Si le désir fait obstacle à la libération,
La viande et les produits analogues aussi.
Les mangeurs de viande ne peuvent
Accéder à la voie des êtres sublimes.

Dans les générations à venir, certains
Proféreront mainte bêtise à ce sujet:
Qu'il n'y a pas de mal à manger de la viande pure,
Que le Bouddha en autorise la consommation.

La viande est "pure" quand elle est prise comme un médicament;
Sinon, en manger revient à dévorer ses propres enfants.
En conséquence, les pratiquants mendient
Leur nourriture sans jamais passer la mesure.

Manger de la viande contrevient à la libération
Et menace la bannière de victoire des êtres sublimes.
C'est une source de terreur pour les êtres
Et il faut donc s'abstenir d'en manger.

Ceux qui se sont établis dans la bienveillance,
Je leur enseigne de ne jamais en manger,
S'ils veulent éviter la compagnie
Des lions, des tigres et des loups.

Ceux qui s'abstiennent de viande et d'alcool
Renaîtront parmi les sages et les saints;
Ils connaîtront l'abondance et la richesse,
Et ils jouiront de toute connaissance.



Quelques citations de végés célèbres:


Pythagore :
«Quiconque tranche avec un couteau la gorge d’un bœuf et reste sourd aux meuglements d’effroi, quiconque est capable d’abattre de sang-froid le chevreau hurlant et mange l’oiseau qu’il a lui-même nourri, est-il encore très éloigné du crime ?»

Confucius :
«Quiconque a entendu les cris d’un animal qu’on tue ne peut plus jamais manger de sa chair.»
«Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut récolter la joie et l'amour.»


Saint Paul:
«Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin…» (Épître aux Romains, 14, 21)


Léonard de Vinci :
«J'ai très tôt renoncé à la viande et un jour viendra où les hommes tels que moi proscriront le meurtre des animaux comme ils proscrivent aujourd'hui le meurtre de leurs semblables.»


Voltaire:
«Qu’y a-t-il de plus repoussant que de se nourrir continuellement de chair de cadavre ?»
«Des barbares saisissent ce chien, qui l'emporte si prodigieusement sur l'homme en amitié ; ils le clouent sur une table, et ils le dissèquent vivant pour en montrer les veines mésaraïques. Tu découvres dans lui tous les mêmes organes de sentiment qui sont dans toi. Réponds-moi, machiniste, la nature a-t-elle arrangé tous les ressorts du sentiment dans cet animal afin qu'il ne sente pas ? A-t-il des nerfs pour rester impassible ?»


Jeremy Bentham :
«Les français ont déjà réalisé que la peau foncée n'est pas une raison pour abandonner sans recours un être humain aux caprices d'un persécuteur. Peut-être finira-t-on un jour par s'apercevoir que le nombre de jambes, la pilosité de la peau ou l'extrémité de l'os sacrum sont des raisons tout aussi insuffisantes d'abandonner une créature sensible au même sort. (...) La question n'est pas: "Peuvent-ils raisonner ?" ni "Peuvent-ils parler ?" mais "Peuvent-ils souffrir ?"»


Georges Cuvier :
«L'anatomie comparée nous enseigne qu'en toute chose, l'homme, ressemble aux animaux frugivores, et en rien aux carnivores... Ce n'est qu'en déguisant la chair morte rendue plus tendre par des préparatifs culinaires, qu'elle est susceptible d'être mastiquée et digérée par l'homme chez qui, de la sorte, la vue des viandes crues et saignantes n'excite pas l'horreur et le dégout.»


Lamartine :
«Ma mère était convaincue, et j'ai gardé à cet égard ses convictions, que tuer les animaux pour se nourrir de leur chair et de leur sang est l'une des plus déplorables et des plus honteuses infirmités de la condition humaine; que c'est une de ces malédictions jetées sur l'homme par l'endurcissement de sa propre perversité. Elle croyait, et je crois comme elle, que ces habitudes d'endurcissement du cœur à l'égard des animaux les plus doux, ces immolations, ces appétits de sang, cette vue des chairs palpitantes, sont faits pour férociser les instincts du cœur.»
«On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n'en a pas.»


Darwin :
«Peu d'hommes pourraient supporter pendant cinq minutes l'observation d'un animal se débattant, avec un membre écrasé ou déchiqueté.»

«La classification des formes, des fonctions organiques et des régimes a montré d’une façon évidente que la nourriture normale de l’humain est végétale comme celle des anthropoïdes et des singes, que nos canines sont moins développées que les leurs, et que nous ne sommes pas destinés à entrer en compétition avec les bêtes sauvages ou les animaux carnivores.»


Thomas Henry Huxley :
«L'homme vint avant la hache et le feu, il ne pouvait donc pas être omnivore.»


Emile Zola :
«La cause des animaux passe avant le souci de me ridiculiser.»
«Pourquoi la souffrance d'une bête me bouleverse-t-elle ainsi ? Pourquoi ne puis-je supporter l'idée qu'une bête souffre, au point de me relever la nuit, l'hiver, pour m'assurer que mon chat a bien sa tasse d'eau ? [...] Pour moi, je crois bien que ma charité pour les bêtes est faite de ce qu'elles ne peuvent parler, expliquer leurs besoins, indiquer leurs maux. Une créature qui souffre et qui n'a aucune moyen de nous faire entendre comment et pourquoi elle souffre, n'est ce pas affreux, n'est ce pas angoissant ?»


Friedrich :
«Toute la philosophie antique était orientée sur la simplicité de la vie et enseignait une certaine sobriété. De ce point de vue, le peu de végétariens par philosophie ont fait plus pour l’humanité que tous les philosophes modernes et tant qu’ils n’auront pas le courage de chercher un mode de vie totalement différent et de l’indiquer comme exemple, ils ne porteront aucun fruit.»


Thomas Edison :
«Je suis végétarien et antialcoolique: ainsi je peux faire un meilleur usage de mon cerveau.»


Romain Rolland :
«La cruauté envers les animaux et même déjà l’indifférence envers leur souffrance est à mon avis l’un des péchés les plus lourds de l’humanité. Il est la base de la perversité humaine. Si l’homme crée tant de souffrance, quel droit a-t-il de se plaindre de ses propres souffrances ? »


Mahatma Gandhi :
«La grandeur d'une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de la manière dont elle traite les animaux.»

«S'abstenir de viande est d'un grand secours pour l'élévation de l'âme.»



Albert Schweitzer :
«Jadis, le fait de croire que les hommes de couleur étaient vraiment des hommes et devaient être traités humainement passait pour une folie. Aujourd'hui, on considère comme exagéré de prétendre qu'un des devoirs imposés par l'éthique rationnelle est de respecter ce qui vit, même dans ses formes inférieures. Mais un jour, on s'étonnera qu'il ait fallu autant de temps à l'humanité pour admettre que des déprédations insouciantes causées à ce qui vit sont incompatibles avec l'éthique.»
«Nous devons combattre l'esprit de cruauté naïve avec laquelle nous disposons de l'animal. Les religions et la philosophie se sont préoccupées du problème de notre comportement envers nos semblables mais non à l'égard de l'animal, qui est pourtant susceptible des mêmes souffrances que nous. Un comportement véritablement humain ne nous permet pas de lui imposer des épreuves. C'est tardivement que nous avons pris conscience de ce problème. Nous devons susciter dans le monde un mouvement d'opinion et prendre au sérieux un devoir que nous avons jusqu'à présent perdu de vue.»


Albert Einstein :
«Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre que d'opter pour une diète végétarienne.»


Isaac Bashevis Singer :
«Dans leur comportement avec les animaux, tous les hommes se comportent comme des nazis.»


Theodore Monod :
«Ce qu'on peut critiquer, c'est cette prééminence exclusive donnée à l'homme, car cela implique tout le reste. Si l'homme se montrait plus modeste et davantage convaincu de l'unité des choses et des êtres, de sa responsabilité et de sa solidarité avec les autres êtres vivants, les choses seraient bien différentes. Ce n'est peut-être qu'un espoir.»


Theodore Adorno :
«Auschwitz commence partout où quelqu’un regarde un abattoir et pense : ce sont seulement des animaux.»


Marguerite Yourcenar :
«Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exercent si souvent contre l'homme parce qu'elles se sont fait la main sur les bêtes. Rappelons-nous, s'il faut toujours tout ramener à nous-mêmes, qu'il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés, moins de wagons plombés amenant à la mort les victimes de quelconques dictatures, si nous n'avions pris l'habitude des fourgons où les bêtes agonisent sans nourriture et sans eau en attendant l'abattoir.»
«Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis.»
«La protection de l’animal, c’est au fond le même combat que la protection de l’Humain.»


Claude Lévi-Strauss :
«Depuis une quinzaine d'années, l'ethnologue prend davantage conscience que les problèmes posés par les préjugés raciaux reflètent à l'échelle humaine un problème beaucoup plus vaste et dont la solution est encore plus urgente : celui des rapports entre l'homme et les autres espèces vivantes ; et il ne servirait à rien de prétendre le résoudre sur le premier plan si on ne s'attaquait pas aussi à lui sur l'autre, tant il est vrai que le respect que nous souhaitons obtenir de l'homme envers ses pareils n'est qu'un cas particulier du respect qu'il devrait ressentir pour toutes les formes de la vie.»


Albert Simon : (pour les végétariens qui mangent des animaux marins et les humains omnivores)
«Ce n'est pas parce que les poissons sont incapables de crier que leur mort est moins violente. Ramasser des oiseaux sauvages dabs un filet et les noyer lentement, en les plongeant dans l'eau, semble difficilement acceptable et pourtant c''est l'équivalent de la pêche commerciale. Que dirait-on aussi d'une industrie qui installerait verticalement des filets mesurant plusieurs centaines de mètres de hauteur et s'étendant sur plusieurs kilomètres à travers champs et forêts, dans le but d'accrocher au passage tous les oiseaux sauvages, migrateurs ou autres, et les laisserait mourir là ? Ce n'est pas parce que cette pratique a lieu sous les mers qu'elle devient acceptable.»


Morris Desmond :
«Les animaux de ferme ne sont plus que de la viande sur pattes. Transformés en aliments, ils sont conditionnés afin que disparaisse tous signe de leur nature. Au cours d'une enquête, on a demandé à des enfants des villes d'où venaient les oeufs. Du supermarché, ont-ils répondu. Mais avant, d'où venaient-ils ? Ils ont haussé les épaules. [...] Nous vivons dans l'ère de la spécialisation, et les questions de vie et de mort sont gardées secrètement à distance. S'il fallait faire l'abattage nous-mêmes, les végétariens seraient beaucoup plus nombreux. Ceux qui nous vendent ces aliments s'en doutent, et c'est pourquoi la plus grande partie de la viande est exposée sous forme de paquets enveloppés de cellophane ou de nylon qui ne donnent pas le moindre indice de son origine animale. C’est une nourriture abstraite pour une génération qui préfère ne pas associer la viande qu'elle consomme avec les animaux dont elle provient. »


Brigitte Bardot :
«Ayez le courage de vos opinions, visitez les abattoirs et continuez de manger de la viande si vous n’avez pas le cœur soulevé par ce que vous avez vu ! Il est difficile sinon impossible lorsque l’on sait ce qui se passe dans les abattoirs de continuer de manger de la viande.»


Le Dalaï-lama :
«D’un point de vue bouddhique, tous les êtres sensibles - les êtres doués de sentiments, d’expériences et de sensations - sont considérés comme égaux. Nous autres, êtres humains, sommes en mesure de nous passer de viande. En tant qu’être humain, je pense que notre nature profonde nous porte au végétarisme, ainsi qu’à faire tout notre possible pour éviter de nuire aux autres espèces.»


Eugen Drewermann :
«Aussi longtemps que les hommes tueront les animaux, ils feront la guerre. Aussi longtemps que les hommes mangeront des animaux, ils tortureront à mort leurs victimes innocentes : par centaines de milliers dans les laboratoires et les installations d’élevage collectif, par millions dans les abattoirs des villes, par myriades dans les mers du monde. Leur fleuve de sang ne doit pas servir plus longtemps de nourriture, leur corps de matière première, leur vie de provision pour nous les hommes.»


Paul Singer :
« Rien ne justifie de refuser d'étendre le principe fondamental d'égalité de considération des intérêts aux membres des autres espèces - hormis le désir égoïste de préserver les privilèges du groupe exploiteur.»


John Robbins :
«J’ai récolté des choux et cueilli des carottes de la terre et j’ai aussi visité des abattoirs ; ces expériences ne peuvent pas se comparer.»



Martina Navratilova :

«Comment pouvez-vous avoir un animal comme compagnon et un autre pour le lunch ?»




Suzanne Antoine :

«Plus encore que l'ambiguïté de la situation de l'animal dans la société humaine, l'obstacle majeur à la reconnaissance de ses droits par une loi provient de l'intérêt économique qu'il suscite ; l'animal représente une source de profit si importante qu'on le laisse volontairement réduit à son aspect de produit utilitaire, sans se soucier de sa nature d'être sensible, vivant et souffrant. Les avantages économiques qui naissent de l'exploitation animale vont de pair avec des considérations politiques : la protection de l'animal passe au second rang quand il s'agit de préserver les intérêts de groupes influents.»


Harvey Diamond :
«Mettez un enfant dans un berceau avec une pomme et un lapin. S'il mange le lapin et joue avec la pomme, je vous achète une voiture neuve!»


Chee/Soo, Le Tao de longue vie :
«La chair de l'homme est exactement la même que la chair rouge des animaux ; en mangeant de la chair animale, l'homme est devenu cannibale.»


http://flolebill.hautetfort.com/archive/2008/05/01/citations-de-vegetariens-vegetaliens-vegans-celebres.html

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 18:36

Une que tu n'a pas cité Samsakaraa :

« Une des preuves que le goût de la viande n'est pas naturel à l'homme est l'indifférence que les enfants ont pour ce mets-là et la préférence qu'ils donnent tous à des nourritures végétales, telles que le laitage, la pâtisserie, les fruits, etc. » de jean jacques rousseau,

C'est la seule forme légitime qui n'entre pas dans le cadre d'une appréciation, et s'accrochant à une logique naturelle, rationnelle glissant d'un fait établi ...

Pour le reste des écrits des personnes citées, l'appréciation est ajustable aux cellules, aux insectes ect ... donc la question reste en suspend : Dans quel mesure peut on définir le droit de manger du vivant ?
Revenir en haut Aller en bas
Jaylebee

avatar

Masculin Vierge Cheval
Messages : 452
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 27
Localisation : Dans ton c**

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 18:49

Dans la mesure, je pense, où on peut percevoir la souffrance de l'être en question au moment de lui ôter la vie...
Les légumes ne se débattent pas, ne gémissent pas et ne s'accrochent pas à la vie comme les animaux le font.
Ou du moins, ce n'est pas perceptible à l'échelle de nos sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:02

donc être vivant = être en capacité d'agir, d'action ...

Il y a la plante carnivore, qui a la possibilité d'action ..
Cette manière d’attribuer de l’intelligence et de la connaissance à une plante peut faire sourire. Mais en fait, pas tant que cela car la question se pose réellement pour ces êtres vivants qu’on a longtemps pris pour de simples machines à faire de la photosynthèse ... Or, on sait que, même dépourvus de cerveau, les plantes réagissent à leur environnement, produisent des réponses électriques à des stimuli, bougent même si elles ne peuvent se déplacer, envoient des signaux, etc.
Alors comment faire ?
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5943
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:15

Le problème en France c'est une culture carnivore

Et si tu veux être végétarien tu as tres peu de diversité ou sa coute +cher

Si tu vas en Angleterre tu as une diversité et abondance de toute sorte de légume et préparation...

C'est le paradis des végétariens et du coup, les prix sont plus bas...

Y a pas un restau qui fait pas des repas ou menu végétarien...

Si les animaux pouvaient se venger sur ceux qui les tues juste pour le plaisir de la chasse, ca serait bien



On voit dans ce reportage la maniere etrange que les chasseur ont d'aimer les animaux et la nature...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:21

lol! j'adore la leçon du cerf
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:28

La citation de Darwin est de la même eau... pour le reste, ce sont des réactions émotionnelles certes, mais c'est bien généralement pour un motif de compassion et non de froid raisonnement que la plupart arrêtent la viande, encore que de plus en plus on voit que c'est le motif de la santé qui entre surtout en compte...
L'homme n'est pas qu'une machine mentale, il a aussi de l'empathie, après je comprends que l'idée d'échelle, de ceux qui méritent le moins de compassion parce qu'ils sont plus éloignés de nous, à ceux qui méritent notre pitié et nos égards parce qu'ils nous ressemblent plus puisse paraître arbitraire et même choquante... Il n'y aura pas de réponse absolue, on est bien obligés de partir de notre petit point de vue humain, et de notre point de vue c'est généralement en effet plus affligeant de voir un boeuf se faire massacrer que de voir arracher une carotte, comme il est plus affligeant, généralement, de notre point de vue de tuer un être humain qu'un animal, simplement parce que le degré d'individualisation n'est pas le même, le degré de conscience n'est pas le même...
De plus on dit que les plantes n'ont pas de système nerveux et donc pas les mêmes possibilités de souffrance paroxystique que les animaux ou les hommes
Ceci dit on peut quand même dire qu'il y a une bonne dose de mauvaise foi chez certains carnivores, qui choient leur animal de compagnie, et seraient horrifiés à la simple idée qu'il se fasse dépecer vif (ce qui arrive régulièrement dans les abattoirs), un animal de boucherie lui n'a pas de nom, on peut le massacrer sans vergogne, un simple numéro, de la viande sur pattes... facile... pourtant quelqu'un qui possède un animal de compagnie sait combien les animaux sont plus individualisés qu'on ne le dit et ressentent la détresse, l'angoisse... pas seulement la douleur physique (même si à elle seule elle suffirait pour écoeurer de la viande)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:35

on est d'accord Samskaraa.

un autre exemple pour en venir à ce que tu dis ...



n'entre elle pas dans la catégorie des êtres vivants pouvant être comparer à ces "normes humaines" ? sans faire parti des animaux/mammifere ?

rapport : sociologie, organisation, communication à dialogue trés variés, caracteres individuels, entre aide personnel, rivalité raciale ... ect ...
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 19:50

Ben là c'est plus compliqué s'il faut faire constamment attention où on marche lol! d'ailleurs si je vois que je vais écraser une fourmi je l'évite soigneusement, mais j'en suis pas non plus au point du Dalaï Lama qui se laisse bouffer par les moustiques par compassion, je les chasse sans les tuer, pareil pour les araignées... et encore moins du Bouddha qui affirmait que dans une de ses vies antérieures il s'était offert lui-même à manger à une tigresse affamée par pure compassion... ça va loin la compassion Shocked
Les fourmis c'est fascinant à observer, un vaste corps parfaitement organisé, on voit souvent qu'elles transportent les cadavres des autres fourmis on ne sait où, un fonctionnement parfaitement huilé... j'imagine que vue de haut l'humanité laisse la même impression. Difficile après de savoir quel est leur niveau d'individualisation, je crois qu'elles ont dans les 600 000 neurones, pas mal... qu'est-ce-que ça donne en terme de conscience de soi difficile de savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 20:02

les fourmis ont des caracteres spécifiques les unes des autres .. il y a aussi bien des courageuses de même rang et des trouillardes, des travailleuses et des fénéantes ... un mythe raconte que l'homme apprit à embrasser car il avait vu que les fourmis semblaient s'embracer pour communiquer, lors du contact de leurs antennes ...

Il faut savoir aussi que la fourmi à une capacité d'adaptation extraordinaire ... elle comprend les pieges, et sait utiliser n'importe quel matériaux ..

elle cultive le suc des pucerons en frottant leurs entaine qui donne un "orgasme" au puceron, lachant la goutte de saveur ..
Elles ont des spécialités variables :

fourmi a miel :



le plus fantastique c'est qu'elle n'ont pas de cerveau à proprement parlé, et ne communique que par échange électrique ..

elles échanges des infos, des données de lieu, peut être même des ressentis ... Elles ont toutes sortes de réactions différentes face à un intervenant ..

C'est bien plus compliqué qu'il n'y parait de considérer un droit de ne pas être mangé ..
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: La viande...   Ven 30 Mar 2012 - 20:41

Oui c'est vraiment une vaste intelligence collective au fonctionnement quasi parfait, impressionnant... après je savais pas qu'il pouvait y avoir des feignasses parmi les fourmis lol on a plutôt l'image de bons petits soldats obéissant en permanence à la vie, à l'intelligence de l'ensemble, par contre pour l'adaptation j'avais lu en effet des choses étonnantes tout ça prouve bien combien on sous-estime quand on ne connaît pas, longtemps les hommes ont affirmé que les animaux n'étaient que des machines, ne ressentaient pas la douleur, les insectes n'en parlons pas... les plantes ont elles aussi sans doute un genre de conscience mais pour la douleur, comme elles n'ont pas de système nerveux, c'est plus compliqué d'être affirmatif...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La viande...   Sam 31 Mar 2012 - 9:22


léonard de vinci a eu une réflexion intéressante la dessus :


"La nature a ordonné que les êtres vivants doués de mouvements connaissent la douleur pour préserver leurs membres que le mouvement pourrait entamer ou blessé. Les êtres vivants privés de mouvement ne risquent pas de heurter d'objets susceptibles de leur nuire, la douleur n'est donc pas nécessaire aux plantes; et, par conséquent, quand on les coupe elles ne souffrent pas comme les animaux".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La viande...   

Revenir en haut Aller en bas
 

La viande...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

 Sujets similaires

-
» urgent svp! odeur viande?
» Non à la propagande pro-viande dans les écoles
» Viande avariée... en toute "légalité" ou presque
» des sandwichs à la viande de lion
» Tajine de boulettes de kefta(viande hachée)aux tomates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Autonomies, écologie et alternatives de société-