Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Citations à partager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Citations à partager   Jeu 12 Avr 2012 - 17:35



Bonjour à tous et à toutes.
Tout d'abord, je précise que ce sujet sera probablement un des seuls que je créerais, me tenant à cœur.

Sur le forum, nous laissons tous nos commentaires, parfois venant de nous, parfois venant d'ailleurs.
Des critiques passent sur le sujet d'ailleurs. Mais je souhaites montrer aux gens une chose :
On trouves différentes informations, un peu partout, et à travers tout sorte de support.

Je n'ai malheureusement pas pu réunir tout les citations et autres que je souhaitais.
Je vous met donc à disposition une premier jet, déjà assez conséquent, avec de gros extrait d'un livre qui, au premier abord, n'a rien à voir, me semblait-il la première fois que je l'ai lu.

Je rajouterais surement, via des édits, d'autres citations, voir les plus marquantes citations que vous aurez.
Car oui, je vous invites aussi à partager ces phrases qui vous ont touchés (tout en donnant l'auteur et/ou la provenance, si jamais quelqu'un souhaite s'épancher à la source).

Voilà, j'ai donc crée ce topic aussi dans un souci de partages !
Bonne lecture à toutes à tous !

study Val

Edit : Voilà, c'est mieux ainsi.




MANGA



BLEACH :

Opening : CHANGE

Spoiler:
 

Rukia Kuchiki à Ichigo Kurosaki:

Spoiler:
 



Fairy Tail :

Makarof Draer :

Spoiler:
 

YU-GI-OH 5D's :

Opening : FREEDOM

Spoiler:
 


Shaman King :

Spoiler:
 



JEUX VIDEOS


Assassin's Creed :

Spoiler:
 

Ezio Auditore Da Firenze à lui-même :

Spoiler:
 


Final Fantasy Versus 13 :


Eyes that see the light of expiring souls




Sources inconnus :

Spoiler:
 



LIVRES


Éternels :

Spoiler:
 


Twilight:

Spoiler:
 


Dernière édition par Valerian le Jeu 3 Mai 2012 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Jeu 12 Avr 2012 - 21:24

scratch
"Il est d'étranges rêves où, dans le sommeil profond, la clef de l'invisible ouvre la porte de notre esprit.
Il est d'étranges rêves où, dans le sommeil profond, la mélodie des sphères nous emporte vers l'infini.
L'égo est illusion, le mental un torrent aveugle.
Ainsi, telles les couleurs de l'arc en ciel, nous sommes UN dans la Lumière blanche de l'Ame, une vibration parmi d'autres vibrations."

Alors que je cherchais mon chemin dans la forêt des ombres, je vis, dans la pénombre, apparaître deux piliers derrière lesquels se dessinaient deux portes. La première, à gauche, était en bois sculpté orné de dorures. N’étant nullement fermée, je pus voir, par l’entrebâillement, une allée au dallage parfait éclairée par une douce lumière bleutée, ainsi qu’un jardin à faire pâlir d’envie le jardinier le plus maniaque. Une légère odeur d’encens, et la mélodie lointaine d’une harpe, me donnèrent envie de faire un pas de plus à l’intérieur. De part et d’autre de l’allée, des stands pavoisés de mille couleurs étalaient généreusement leur marchandise : bougies, encens, photos, images, reliques, cartes en tout genre, boules de cristal multiformes, pendules en bois, en or, en cristal, pierres diverses, stages d’éveil à toutes les sauces et à tous les prix, contact avec les anges et les archanges, avec les maîtres cosmiques, par téléphone, par internet, par minitel, par voie postale, paiement par chèque ou carte bleue.

Je revins sur mes pas afin de me diriger vers la porte de droite, plus petite d’ailleurs que la première. Si petite qu’il me fallut me baisser pour lire une inscription gravée dessus, et à moitié effacée en raison du lamentable état du bois « si c’est la seule curiosité qui t’amène ici, vas-t-en ! ». L’entrée était envahie par les ronces et il fallait vraiment en vouloir pour se frayer un chemin jusqu’ici. Je voulu ouvrir, mais la porte était fermée à clef. Regardant plus bas je vis un orifice à la base du porche et la clef tout au fond. Pour la récupérer, je dus me mettre à plat ventre afin de passer le bras à l’intérieur. Finalement je pus passer de l’autre côté. Dès le seuil franchi, la porte se referma brutalement. Face à moi, la forêt. La même forêt que je venais de quitter. Seul indice ici, une pancarte où était inscrite cette phrase : « visita intériora terrae rectificando invenies occulta lapidem ». Je me retrouvais donc dans la forêt des ombres à la différence que là, les ombres me semblaient familières.

study

LLxx
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa



Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 13 Avr 2012 - 11:47

Superbe texte lynxx767 c'est de qui? « visita intériora terrae rectificando invenies occulta lapidem » le fameux V.I.T.R.IO.L. du rite maçonnique REAA, on retrouve ce mot dans le cabinet de réflexion...
Revenir en haut Aller en bas
evol



Masculin Messages : 5337
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 13 Avr 2012 - 18:28

KARMA
« Si vous voulez savoir ce que vous étiez dans les vies antérieures, regardez ce que vous êtes actuellement ; si vous voulez savoir ce que vous deviendrez dans les vies futures, regardez ce que vous faites maintenant » Proverbe Tibétain

« L’homme n’a pas pour but le plaisir, mais la connaissance. » de Swami Vivekananda

Chacun son karma, si on veut changer sa destinée, il faut être actif. En restant assis, la vie s'impose à vous. de Louise Madonna Ciccione, dite Madonna

Tout courant d’énergie, de pensées, de paroles ou d’actions est un karma => L’individu se récompense ou se punit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 13 Avr 2012 - 21:32

afro
samskaraa a écrit:
Superbe texte lynxx767 c'est de qui? « visita intériora terrae rectificando invenies occulta lapidem » le fameux V.I.T.R.IO.L. du rite maçonnique REAA, on retrouve ce mot dans le cabinet de réflexion...

afro pas trop dur a trouver Wink

la question EST Le Partage, cas tu compris de ce texte > oui vous autre aussi chacun va de sont idée, j'ai beaucoup aussi aimé, La fontaine >LE MEUNIER, SON FILS ET L'ÂNE > http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/meunfils.htm
il Fessai aussi partie de ... " Shocked " ou aussi Leonard de Vinci "
Qui commence?

L'oeil voit les choses de façon plus certaine dans les rêves qu'il ne les voit par l'imagination durant la veille.
Dès que la Chance entre quelque part, l'Envie aussitôt fait le siège et engage le combat.
Il n'est aucune chose qui aille plus vite que les années.
Celui qui attend de l'expérience ce qu'elle ne peut donner s'éloigne de la raison.
Nous faisons notre vie de la mort d'autrui.
La science est le capitaine, et la pratique, ce sont les soldats.
Il ne faut pas appeler richesses les choses que l'on peut perdre.
Tant que dure ta jeunesse, acquiers des choses qui ensuite te consoleront du dommage de ta vieillesse.
D'une chose légère peut naître un grand désastre.
La sagesse est fille de l'expérience.
La vie bien employée est longue.
C'est à tort que les hommes se plaignent de la fuite du temps, en l'accusant d'être trop rapide, sans voir qu'il s'écoule à la bonne vitesse.
L'expérience ne se trompe jamais, ce sont nos jugements qui se trompent.
Les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail.
L'oeuvre de la nature est bien plus difficile à comprendre que le livre d'un poète.
Parmi les cinq sens, la vue, l'ouïe et l'odorat connaissent moins d'interdits que le toucher et le goût.




Bien a vous

Le Lynxx

Revenir en haut Aller en bas
samskaraa



Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 13 Avr 2012 - 22:16

Citation :
pas trop dur a trouver Wink


zut je croyais avoir fait une grande découverte lol



"Le mental est le grand destructeur du réel.
Que le disciple détruise le destructeur.
Lorsqu'à lui-même sa forme paraîtra non réelle, comme au réveil paraissent les formes vues en rêve.
Lorsqu'il aura cessé d'entendre le multiple, il pourra discerner l'UN – le son intérieur qui tue l'extérieur.
Alors, et alors seulement, il abandonnera la région d'Asat, le faux, pour entrer dans le royaume de Sat, le vrai.
Avant que l'âme puisse voir, il faut avoir obtenu l'harmonie intérieure et rendu les yeux de chair aveugles à toute illusion.
Avant que l'âme puisse entendre, l'image (l'homme) doit être devenue sourde aux fracas comme aux murmures, aux cris des éléphants barissants comme au bourdonnement argentin de la luciole d'or.
Avant que l'âme puisse comprendre et se souvenir, elle doit être unie au Parleur silencieux, comme à l'esprit du potier l'est la forme sur laquelle l'argile est modelée.
Alors l'âme entendra, et se souviendra.
Alors à l'oreille intérieure parlera
Et elle dira :

Si ton âme sourit en se baignant dans le soleil de ta vie, si ton âme chante dans sa chrysalide de chair et de matière ; si ton âme pleure en son château d'illusion ; si ton âme se débat pour briser le fil d'argent qui l'attache au MAITRE ; sache-le, ô disciple, c'est de la terre qu'est ton Ame.

Lorsque ton Âme en bouton prête l'oreille au tumulte du monde, lorsque ton Ame répond à la voix délirante de la grande illusion ; lorsque effrayée à la vue des chaudes larmes de la douleur, assourdie par les cris de détresse, ton Ame se retire comme la timide tortue dans la carapace de l'ÉGOÏSME, sache-le ô disciple, ton Ame est un tabernacle indigne de son "Dieu" silencieux.
Quand, devenant plus forte, ton Ame se glisse hors de sa sûre retraite, et s'arrachant à son enveloppe protectrice, déroule son fil argenté et s'élance ; quand, apercevant son image sur les vagues de l'Espace, elle murmure : "Ceci, c'est moi", avoue, ô disciple, que ton Ame est prise dans les rêts de l'illusion .
Cette Terre, disciple, est la Salle de Douleur ; ici, le long du sentier des dures épreuves, des pièges sont disposés pour saisir ton EGO dans l'illusion appelée "la Grande Hérésie" .
Cette terre, ô disciple ignorant, n'est que l'entrée sinistre menant au crépuscule qui précède la vallée de vraie lumière, cette lumière que nul vent ne peut éteindre, cette lumière qui brûle sans mèche ni aliment."


La Voix du Silence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 13 Avr 2012 - 23:26

@ > samskaraa
Ven 13 Avr - 23:16

j'aime beaucoup le texte, je connaissais pas, beau travaille de plume merci pour ce partage.

a mon tour de te partager >

Bien a toi Merci encore pour le texte.

Le Lynxx

ps; si vous savez écoutez sur deux support musical, fait le teste de lancer sur chacune la piste de lecture avec 21 seconde de décalage, Wink entre elle.
" la vérité ce trouve dans le détaille ce que le mensonge ce cache dans l'erreur. "
llxx
Revenir en haut Aller en bas
Howran



Masculin Capricorne Serpent
Messages : 314
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Citations à partager   Sam 14 Avr 2012 - 11:48



bounce
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Lun 16 Avr 2012 - 14:17

Une simple lettre





Il y a tant de chose qu'une femme peut vivre sur cette terre.
Des joies... des moments de délice
qui font couler sur le cœur de douces larmes apaisantes.
Des larmes de joie qui en séchant, se transforment
en un baume qui enrobe l'âme d'une étreinte cajoleuse.


Ces sortes de larmes on les appelle plus tard,
dans nos moments de solitude et d'ennui, des souvenirs heureux.
Parfois il nous arrive même de sourire en songeant
à de courts et brefs bonheurs.
C'est à ces moments là que le corps en profite
pour cicatriser les plaies que le malheur a laissé errer sur notre âme.
Des plaies ils en existent sous de multiples visages.
Ne vous méprenez pas sur ces mots,
il a pour une femme un tout autre sens que la plaie physique
qui laisse coulé le sang car dans le cœur d'une femme
il prend apparence de douleur...


Bien souvent une plaie se présente sous forme de peine.
C'est de ceci dont nous avons une grande crainte.
De la peine et de la douleur qui étouffe la joie et notre être
au point de se renfermer sur nous-même.
C'est quand trop de peine et de douleur nous gagne
que la solitude insidieusement s'installe.
L'implacable solitude qui, malgré le fait
que nous sommes entourés de gens bien souvent,
nous ronge comme un cancer.


Que faut-il penser de notre vie quand la joie est partie
vers des ailleurs et que la souffrance nous gagne...
Que faut-il faire de nos mains quand elles ne s'entendent plus...
Que notre cœur se tord en nous
pour nous enlever l'appétit et le goût de vivre...
Qu'avons-nous à faire d'un corps
qui souffre de tant de blessures et de meurtrissures
dont certaines parfois sont si lourdes à porter
que l'on aimerait que tout se termine
puisque la vie ne nous apporte que malheur...
Personne n'a de réponse à cela,
à ces maux qui nous accablent sans relâche et
qui nous hantent et perdurent comme si la main d'un sorcier
caché plantait d'ignobles aiguilles à notre effigie.
Personne n'a de réponse pour cette femme
qui battue par son conjoint, endure tant de souffrance
et se laisse mourir chaque jour davantage.


Personne n'a de réponse à cette femme abandonnée
avec des enfants sur les bras et sans le sous
par un homme lâche et sans âme.
Personne n'a de réponse à cette femme
qui subit un viol et qui tout au long de sa vie,
vivra la rage et la honte...
jusqu'à même se sentir coupable…
Non, personne n'a la réponse à tous ces maux
mais il existe quand même une chose
où nous avons tous un grand pouvoir.
Une chose qui prit à petite dose,
peut redonner le goût de vivre et le sourire.
Une chose qui avec l'aide d'amis et de gens qui sont à l'écoute,
peut faire renaître la beauté et la prise de conscience du mieux-être.


L'espoir...

L'espoir en quelque chose de meilleur
parce que chaque être humain doit vivre en fonction de ceci.
Toutes les religions du monde ont leur bien-fondé sur ce mot, l'espoir.
Mais prenez garde de ne pas confondre l'espoir,
le bonheur et les faux paradis de ces religions.
Laissons à ceux qui désirent y croire le malheur d'y perdre leur espoir et vivons.
Vivons ce que la vie nous donne de plus beau.
Parcourons malgré nos maux les sentiers de rêve
et accrochons-nous aux brindilles de la vie.


Chaque seconde où nous pouvons aider
quelqu'un sur cette terre est en soit un grand bonheur.
Une source de vie qui par elle-même,
fait naître en nous un sentiment de juste valeur.
Chaque fois qu'une personne subit ce que nous avons subi,
venons-lui en aide.
Partageons sans s'imposer comme une vérité,
nos souffrances et écoutons-la.
Écoutons ce que les gens autour de nous ont à dire.
Berçons-nous sur leurs émotions et leurs larmes pour les apaiser un peu.


N'ayons jamais en tête l'appât du gain
et le désir de manipuler qui ne pourrait
que faire naître en nous des choses encore plus malsaines que nos maux.
Ne reculons jamais d'un pas devant la vie.
Ne baissons jamais les bras face à l'adversité et la douleur morale car la vie pour nous faire mal, est capable des pires choses.
Si une personne baisse les bras et tend la main à la fatalité
elle n'en sera que plus malheureuse.
Il n'y a pire image sur cette terre que l'être humain
qui accepte la fatalité d'une situation temporaire.
Car tout n'est que temporaire dans la vie.
Quelle estime pouvons-nous avoir de nous-même
si des jours entiers nos bras sont lourds,
nos épaules affreusement baissées alourdissant
et faisant courber le dos chaque jour un peu plus.
Il nous faut donc apprendre avant de condamner toute chose,
à posséder un grand respect de nous-même et de ce que nous sommes.
Il faut apprendre à aimer les bons côtés de notre être
et à les chérires du plus profond de notre cœur.


Chaque être humain est un trésor et une perle aux yeux de Dieu.
Alors je dis que toute personne qui demande à la vie des changements
pour son bien-être doit avant toute chose tendre la main à la fierté.
Lui ouvrir les bras le plus grand possible
pour que ce dos cesse de s'arrondir.
Il faut sourire à la vie et être fier de nous,
de ce que nous sommes et avoir une admiration sans borne
pour l'immensité de notre cœur.

Nous sommes, chaque être humain,
la personne la plus importante de notre vie.


Là est le secret je crois.
Là est le secret de tous les maux qui nous accablent
et nous grugent sans répit.
Il faut apprendre chaque jour de toutes nos épreuves.
Il nous est primordial et essentiel de dire non.
De dire non si une chose nous irrite.
De dire non si une autre nous agresse.
De dire non à la vie si elle veut nous faire baisser les bras.
Il faut être fier et le plus humblement du monde s'aimer,
se trouver beau et se regarder dans le miroir en se disant bonjour...
S'aimer sois-même.
Accepter ce que nous sommes avec nos faiblesses et notre image.
Il faut prendre soin de cette âme que la vie a meurtri et que d'autres on sali.
Il faut apprendre à tourner la page et vivre heureux
en ayant de nous un grand respect.


Voilà.
Je vais cesser d'écrire car je pense ne jamais m'arrêter.
Alors soyez heureux en choisissant la difficile route de la non-violence...
Ayez de la compassion pour ceux qui n'ont de demeure que la rue.
Tendez la main à ceux qui sont de nationalités différentes.
Écoutons ce que les gens ont à dire
et tournons le dos au fanatisme qui brime la vie...
Espérez, ayez confiance en vous et dites-vous bien
que la vie a sa place dans la vie...
Faites de l'amitié une richesse et éloignez-vous de ces gens qui vous accablent...
L'amitié est une richesse que peu possède mais ouverte à tous...
Dites-vous que l'honneur et la fierté ont leur place dans la vie,
c'est essentiel au bonheur...
Tendez la main à tous ces adolescents
qui n'ont de l'avenir qu'une idée de dégoût.
De bon cœur ils veilleront sur nous lors de nos vieux jours...
Ayez de la compassion envers ces clochards
qui n'ont dans la vie qu'un simple sac de voyage comme avoir.
Soyez de ces gens qui croient que l'impossible est surtout possible
et qui en le pensant se sentent libres...
Aimez vos amis et vos proches non pas pour leur apparence
mais pour leur cœur...

À vous tous, à ceux qui sont dans le malheur,
faites de la vie votre meilleure amie
car dans la vie les problèmes ont l'importance qu'on leur accorde.



Bien a vous

Le Lynxx
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa



Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Citations à partager   Mer 18 Avr 2012 - 21:42

>Lynxx767

Merci pour cette somptueuse vidéo pleine de poésie... un moment de paix...

Puisque l'extrait de la Voix du Silence t'a plu, j'en poste encore un ^^ ... j'aime beaucoup ce petit livre, très inspirant... des préceptes rigoureux formulés avec une grande poésie...




"Bon courage, disciple, rappelle-toi la règle d'or. Une fois que tu auras franchi la porte, Srotâpatti – "celui qui est entré dans le courant" – une fois que ton pied aura foulé le lit du courant nirvânique dans cette vie ou toute incarnation future tu n'auras plus devant toi que sept autres naissances, ô toi à la Volonté adamantine.

Regarde. Que vois-tu devant ton oeil, ô aspirant à la Sagesse divine ?

"Le manteau de l'obscurité est sur la profondeur de la matière, dans ses plis je me débats. Sous mon regard, elle s'approfondit, Seigneur ; elle se disperse sous le mouvement de ta main. Une ombre se meut, rampante, comme les anneaux d'un serpent qui se déploie... Elle grandit, s'enfle et disparaît dans l'obscurité".
C'est l'ombre de toi-même, hors du sentier, projetée sur les ténèbres de tes péchés.
"Oui, Seigneur : je vois le SENTIER, son pied est dans la fange, ses sommets perdus dans la glorieuse lumière nirvânique. Et maintenant je vois les Portails, qui vont en se rétrécissant, sur la route âpre et épineuse de Jñâna" .
Tu vois bien, lanou. Ces Portails mènent l'aspirant, à travers les ondes, "sur l'autre rive". Chaque Portail s'ouvre avec une clef d'or, et ces clefs sont :


1. DANA, la clef de charité et d'immortel amour.
2. SHILA, la clef d'harmonie en parole et en acte, la clef qui rétablit l'équilibre entre la cause et l'effet, et ne laisse plus de place à l'action karmique.
3. KSHANTI, la douce patience, que rien ne peut trouver.
4. VIRAGA, l'indifférence au Plaisir et à la douleur, l'illusion vaincue, la vérité seule perçue.
5. VIRYA, l'énergie indomptable qui se fraye une route vers la VERITE céleste, hors de la fange des terrestres mensonges.
6. DHYANA, dont la porte d'or, une fois ouverte, conduit le Naljor 105 vers le royaume de l'éternel Sat et contemplation incessante.
7. PRAJNA, dont la clef fait de l'homme un dieu, et le crée
Bodhisattva, fils des Dhyânis.


Telles sont les clefs d'or des Portails.
Avant de Pouvoir t'approcher du dernier portail, ô tisserand de ta liberté, il te faudra conquérir, tout au long du sentier aride, ces Pâramitâs de perfection, les vertus transcendantes, au nombre de six et de dix.
Car, ô disciple ! Avant d'avoir été rendu apte à rencontrer ton Instructeur face à face, ton MAÎTRE lumière à lumière, que t'a-t-on dit ?
Avant de pouvoir approcher la première porte, il te faut apprendre à séparer ton corps de ton mental, à dissiper l'ombre, et à vivre dans l'éternel. Dans ce but, tu dois vivre et respirer en tout, comme tout ce que tu perçois respire en toi, sentir que tu résides en toutes choses, et toutes choses dans le SOI.
Tu ne laisseras pas tes sens faire de ton mental un terrain de jeux.
Point ne sépareras ton être de l'ETRE et du reste, mais tu absorberas l'Océan dans la goutte, la goutte dans l'Océan.
Ainsi tu seras en parfait accord avec tout ce qui vit, tu aimeras les hommes comme s'ils étaient tes frères disciples, les élèves d'un même Instructeur, les fils d'une même et douce mère.
Les Instructeurs sont nombreux : l'AME-MAITRE est une, Alaya, l'Ame universelle. Vis dans ce MAITRE comme SON rayon vit en toi. Vis en tes semblables comme ils vivent en LUI.

Avant de te tenir au seuil du Sentier, avant de franchir la toute première Porte, tu dois fondre les deux dans l'Un, sacrifier le personnel au SOI impersonnel, et détruire ainsi le "sentier" entre les deux, l'Antahkarana .

Tu dois être préparé à répondre à Dharma, la loi rigoureuse, dont la voix te demandera dès le début, à ton tout premier pas :


"T'es-tu conformé à toutes les règles ô toi dont les espérances sont sublimes ?"
"As-tu accordé ton coeur et ton mental au grand mental et au grand coeur de tout le genre humain ? Car, semblable à la voix mugissante de la Rivière sacrée qui fait écho à tous les sons de la nature, ainsi, le coeur de celui "qui veut entrer dans le courant" doit vibrer en réponse à chaque soupir, à chaque pensée de tout ce qui vit et respire".
On peut comparer les disciples aux cordes de la vînâ qui éveille les échos de l'âme, l'humanité à sa table d'harmonie et la main qui la caresse, au souffle harmonisant de la GRANDE AME DU MONDE. La corde incapable de répondre au toucher du Maître, en suave harmonie avec toutes les autres, se brise et est rejetée. De même le mental collectif des lanou-shrâvakas. Ils doivent s'accorder avec le mental de l'Upâdhyâya – un avec la Sur-Ame – ou se retirer.
As-tu accordé ton être avec la grande peine de l'humanité, ô candidat à la lumière ?


Tu l'as fait ?... Tu peux entrer. Pourtant, avant de mettre pied sur le Sentier désolé de la douleur, il est bon que tu connaisses d'abord les pièges de ta route.

Regarde, ô heureux pèlerin ! Le portail qui te fait face est haut et large, et semble d'accès facile. La route qui le traverse est droite, unie et verdoyante. C'est comme une clairière ensoleillée dans les sombres profondeurs de la forêt, un point réfléchi sur terre du Paradis d'Amitâbha. Là, les rossignols d'espoir, les oiseaux au radieux plumage chantent perchés dans les verts bosquets, chantent le Succès pour les pèlerins sans crainte. Ils chantent les cinq vertus des Bodhisattvas, la quintuple source du pouvoir Bodhi, et les sept degrés de la Connaissance.

Passe ! Tu as la clef ; tu es en sûreté.
Et, menant à la seconde porte, la route est verdoyante encore : mais tout en montant, elle est raide et sinueuse, oui, jusqu'au sommet rocailleux. De grises brumes se suspendront à ses hauteurs rudes et pierreuses, tout sera sombre au delà. A mesure que le pèlerin avance, le chant d'espoir sonne plus faible dans son coeur. Le frisson du doute est maintenant sur lui, son pas devient moins assuré.

Prends-y garde, ô candidat ! Prends garde à la crainte qui se déploie comme les ailes noires et silencieuses de la chauve-souris de minuit, entre le clair de lune de ton Ame et le grand but qui s'estompe dans la distance lointaine.
La crainte, ô disciple, tue la volonté et paralyse toute action. S'il lui manque la vertu Shîla, le pèlerin trébuche, et les cailloux karmiques meurtrissent ses pieds sur le sentier rocailleux.
Aie le pied sûr, ô candidat. Baigne ton Ame dans l'essence de Kshânti; car voici que tu approches du portail de ce nom, de la Porte de fortitude et de patience.
Ne ferme pas les yeux, et ne perds pas de vue Dorje; les flèches de Mâra frappent toujours l'homme qui n'a pas atteint Virâga.

Prends garde de trembler. Sous le souffle de la crainte, la clef de Kshânti se rouille, la clef rouillée refuse d'ouvrir.
Plus tu avanceras, plus tes pieds rencontreront de fondrières. Le sentier où tu marches est éclairé par un feu, par la lumière de l'audace, qui brûle dans le coeur, Plus on ose, plus on obtiendra. Plus on craint, plus la lumière pâlira, et elle seule peut guider. De même que le rayon attardé sur le sommet d'une haute montagne, dès qu'il s'efface, est suivi par la nuit noire, ainsi, quand la lumière du coeur s'éteint, une ombre profonde et menaçante tombe de ton propre coeur sur le Sentier, et la terreur rive tes pieds sur place.

Prends garde, disciple, à cette ombre fatale. Nul rayonnement de l'Esprit ne peut dissiper l'obscurité de l'âme inférieure, à moins que toute pensée égoïste ne s'en soit enfuie, et que le pèlerin ne dise : "J'ai renoncé à cette forme passagère ; j'ai détruit la cause, les ombres projetées ne peuvent plus exister comme effets". Car voici qu'a eu lieu le grand combat suprême, la lutte finale entre le Soi Supérieur et le soi Inférieur. Vois, le champ de bataille même est maintenant englouti dans la grande guerre et il n'est plus."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Mer 18 Avr 2012 - 22:45

@ > samskaraa

Merci pour ce partage, effectivement très riche comme texte.

> tu connais ceci ?

Un jour, durant mes premières années de secondaire,
j'ai aperçu un gars de ma classe
qui retournait à la maison après l'école.
Il s'appelait "Kyle". On aurait dit qu'il
transportait tous ses livres et son matériel scolaire!

Je me suis dit " Pourquoi quelqu'un apporterait-il
tous ses livres un vendredi soir.
Il doit vraiment être un "nerd "...".

De mon côté, j'avais tout un week-end de planifié :
Sorties et partie de football avec mes amis.
Comme je passais près de lui,
un groupe de jeunes ont commencé
à se moquer de Kyle. Ils le pinçaient, ont fait
tomber ses livres et l'ont même poussé dans la boue.

Quand il est tombé, ses lunettes ont atterri
quelques pieds plus loin, dans le gazon.
Kyle a levé la tête et j'ai vu combien il était
triste et désorienté. J'ai vraiment ressenti un élan
de pitié pour lui...

Alors, j'ai couru jusqu'à lui et j'ai ramassé ses lunettes.Lorsqu'il a levé la tête vers moi,
j'ai vu quelques larmes dans ses yeux.
Ces gars-là étaient vraiment des imbéciles ",
Lui ai-je dit. Il m'a regardé et m'a remercié.
Il avait un énorme sourire dans lequel on pouvait voir toute
la gratitude du monde!

En l'aidant à ramasser ses livres, je lui ai demandé
où il habitait. J'ai été surpris de voir qu'il
habitait tout près de chez moi.

Il m'a alors expliqué qu'il allait auparavant
dans une école privée.
Je ne pensais jamais un jour être un copain avec un
petit " prep "...Nous avons parlé tout au long du chemin.
Il s'est révélé être un très bon gars.
Je lui ai alors demandé s'il voulait venir jouer au football
avec mes copains et moi le lendemain.
Il s'est empressé d'accepter.

Nous avons donc passé le week-end ensemble et,
plus le temps avançait, plus je me rendais compte que Kyle
était vraiment quelqu'un de bien.
D'ailleurs, mes amis aussi pensaient la même chose.

Le lundi matin, j'ai encore aperçu Kyle qui
retournait à l'école avec sa pile de livres.
Je l'ai rejoint encore une fois et lui ai dit:
" Wow! Tu finiras par avoir des muscles d'acier
à trimbaler tes livres comme ça!!!"
Il a bien ri et m'a passé la moitié de ses livres.

Durant les années qui ont suivi, nous sommes devenus
les meilleurs copains du monde.
Kyle était vraiment un élève très intelligent;
il voulait faire sa médecine tandis que moi,
j'allais finalement à l'université
grâce à une bourse de football!

Je l'agaçais tout le temps
en lui disant qu'il n'était qu'un " nerd"!

Pour notre graduation, Kyle devait préparer un discours.
J'étais bien content que ce ne soit pas moi!
Kyle était devenu un jeune homme bien dans sa peau,
qui plaisait beaucoup aux filles...

D'ailleurs, il faisait beaucoup plus de conquêtes que moi!

La journée de la graduation, je voyais bien que Kyle
était nerveux. Pour le rassurer, je lui ai donné une
bonne tape dans le dos en lui disant:

" Ne t'inquiète pas, tu vas être génial! "
Il m'a encore regardé avec un de ses regards,
celui plein de gratitude, et m'a remercié.

Lorsqu'il est arrivé devant le micro,
il s'est éclairci la gorge et a commencé son discours :
" Une graduation, c'est le moment idéal pour
remercier tous ceux qui nous ont aidé
durant toutes nos années du secondaire.

Nos parents, nos professeurs, nos entraîneurs...
mais surtout nos amis. Je suis ici pour vous dire
qu'être l'ami de quelqu'un,
c'est le plus beau cadeau qu'on peut lui donner.

Je vais vous raconter une histoire...
"J'étais vraiment très surpris lorsqu'il a commencé à raconter
notre première rencontre... Mais j'ai été encore plus
estomaqué lorsqu'il a raconté que cette fameuse fin
de semaine-là, il avait prévu de se suicider...
C'est pourquoi il avait apporté tous ses livres,
pour que sa mère ne soit pas obligée
de faire le ménage de son casier...

Il m'a regardé et m'a fait un sourire :
" Heureusement, j'ai été sauvé. Mon ami m'a empêché de
commettre l'irréparable. "

J'ai entendu le silence provoqué par son discours
dans la salle; le discours d'un jeune homme
distingué, beau bonhomme, intelligent et populaire...
Je me suis retourné et j'ai vu ses parents qui m'ont
souri avec le même regard plein de gratitude que Kyle
avait eu à mon égard.

Je n'avais jamais réalisé à quel point
cette journée avait été bienfaitrice pour lui.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de vos actions.
Avec un simple petit geste, on peut changer la vie
d'une personne... pour le meilleur ou le pire.
Nous avons tous un impact
dans la vie de tous les gens que nous rencontrons.

Les amis sont des anges
qui nous remettent sur nos pieds
quand nos ailes ne savent plus comment voler.


bien a toi

Le Lynxx
Revenir en haut Aller en bas
samskaraa



Féminin Taureau Chien
Messages : 1006
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 20 Avr 2012 - 21:56

merci Lynxx767 pour cette jolie histoire je ne connaissais pas flower ça fait réfléchir....


Voici un poème sur le bonheur de Guendune Rinpoché sur lequel je suis tombée récemment, peux-être le connais-tu déjà,




Le bonheur ne se trouve pas
avec beaucoup d'effort et de volonté
mais réside là , tout près ,
dans la détente et l'abandon.
Ne t'inquiète pas , il n'y a rien à faire.
Tout ce qui s'élève dans l'esprit
n'a aucune importance
parce que n'a aucune réalité.
Ne t'y attache pas.
Ne te juge pas.
Laisse le jeu se faire tout seul ,
s'elever et retomber , sans rien changer ,
et tout s'évanouit et recommence à nouveau , sans cesse.
Seule cette recherche du bonheur nous empeche de le voir.



C'est comme un arc-en-ciel
qu'on poursuit , sans jamais le rattraper
Parce qu'il n'existe pas , qu'il a toujours été là
et t'accompagne à chaque instant.
Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises ,
elles sont comme des arc-en-ciel.
A vouloir l'insaisissable , on s'épuise en vain.
Dès lors qu'on relache cette saisie ,
l'espace est là , ouvert , hospitalier et confortable.
Alors profites-en. Tout est à toi , déja. Ne cherches plus.
Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l'éléphant
qui est tranquillement à la maison.



Rien à faire


Rien à forcer


Rien à vouloir


Et tout se fait tout seul.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 20 Avr 2012 - 22:34

kikou > samskaraa oui sa fait réfléchir, j'ai eu des frisons en la lisant, je dois être sensible :)



Non je ne connaissais pas, " le bonheur de Guendune Rinpoché " Merci aussi, je trouve Mignons c'est le premier mots qui me viens a l'esprit, :) > aller ont s'en fais une autre ?

> pour resté dans le même thème

Il y a un bonheur immense à rendre d'autres heureux,

en dépit de ses propres soucis.

La peine partagée est la moitié de la douleur,

mais le bonheur, une fois partagé, est double.

Si vous voulez vous sentir riche,

vous n'avez qu'à compter toutes les choses que vous possédez

et que l'argent ne peut acheter.

Aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi il s'appelle le présent.

Bien a toi, passe de merveilleux moment

Le Lynxx
Revenir en haut Aller en bas
drich



Masculin Poissons Cochon
Messages : 15
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 33
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: citation   Dim 22 Avr 2012 - 21:17

l obligation de subir nous donne le droit de savoir. x...
Revenir en haut Aller en bas
badrien



Masculin Balance Chèvre
Messages : 67
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 25
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Citations à partager   Jeu 17 Mai 2012 - 8:00

Vous m'avez fait perdre des larmes depuis la perte de mes deux etres les plus chères de ma vie . ( lynx et sam <3 )
Merci a vous , c'est juste magnifique vos poèmes , c 'est brillant c 'est beau !
Vive PlanèteR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: maman   Ven 1 Fév 2013 - 9:22

un professeur dit a son eleve : je ne te donnerais pas une note complete jusqua a ce que tu mapporte une poignèr de terre du paradis
l'éleve dit au professeur vous me donnerez une note complete ?
le professeur lui dit oui l'eleve partit et le jour suivant lui apporta une poignè de terre
le professeur lui demande d'ou tu a obtenus cette terre et comment la tu apporter
l'eleve lui dis jais demander a ma mere de marcher dessus apres jais ramasser cette terre et je lais apporter et comme vous nous avez enseigner que le paradis se trouve sous les pied des maman
le professeur a pleurer et lui a remis une note complete
mon dieu fais que maman soit satisfaite de mon comportement enver elle et que sa soit ma seule mission enver elle dans ce monde je mourrais poure toi paradis de ce monde
[left]
Revenir en haut Aller en bas
geoff78



Masculin Taureau Buffle
Messages : 4398
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 1 Fév 2013 - 13:31

Nous sommes tous égaux devant la loi, mais pas devant ceux nommés pour l'appliquer.
Stanislaw J. Lec



La dette est l'esclavage des hommes libres.
Publilius Syrus

Citations (extraits des Sentences) de Pubblilius Syrus :

« À l’indigent manque beaucoup ; mais à l’avare manque tout. »
« L’homme généreux invente même des raisons de donner. »
« C'est un mauvais plan que celui qui ne peut être modifié. »
« Celui qui sait se vaincre dans la victoire est deux fois vainqueur. » (Bis vincit qui se vincit in victoria)
« Domine tes passions pour qu'elles ne te dominent pas. »
« Il faut mépriser tout ce que l'on peut perdre. »
« Il faut préparer en temps de paix ce qui est indispensable en temps de guerre. »
« La fortune est de verre ; et, lorsqu’elle éblouit, soudain elle se brise, et c’est comme son dernier bruit. »
« La nécessité ne connait pas d'autres lois que celle de conquérir. »
« La peur de la mort est plus à craindre que la mort elle-même. »
« La prospérité fait abonder les amis ; l’adversité les jauge et les passe au tamis. »
« Lorsque la cause est bonne, la manière importe peu. »
« Notre pire ennemi se cache dans notre cœur. »
« Ne promettez pas ce que vous ne pourrez pas tenir. »
« Pardonner une offense et c'est la porte ouverte à toutes. » (Invitat culpam qui peccatum praeterit)
« Pardonne souvent à autrui, jamais à toi-même. » (Ignoscito saepe alteri, nunquam tibi)
« Par temps calme, n'importe qui peut gouverner un navire. » (In tranquillo esse quisque gubernator potest)
« Personne ne sait de quoi il est capable avant d'avoir essayé. »
« Porter l'excellence à maturité est un processus long. »
« Quel mal souhaiter à un avare, si ce n'est de vivre longtemps ? »
« Que reste-t-il quand l'honneur est perdu ? »
« Qui pardonne une faute engage à en commettre d'autres. »
« Tu dois connaître les coutumes de ton ami et non les haïr. »
« Toute chose a la valeur que son acquéreur est prêt à payer. »
« Le courage du soldat dépend de la prudence du général. » (Ducis in consilio posita est virtus militum)
« On ne saurait être sage quand on aime, ni aimer quand on est sage. »
« Vaincre la colère, c'est triompher de son plus grand ennemi. »
« L'amour est aussi éphémère que la gloire en elle-même. »
« La seule bonne action d'un avare, c'est de mourir. »
« La femme aime ou hait, il n'y a pas d'alternative. » (Aut amat, aut odit mulier, nihil est tertium)



Comité : Un groupe de personnes incapables de faire quoi que ce soit par elles-mêmes qui décident collectivement que rien ne peut être fait.
Winston Churchill

Le gouvernement populaire n'appartient pas aux hommes instruits ou de moeurs irréprochables, mais aux ignorants.
Aristophane

Les meilleurs esclaves sont ceux qui se croient libres.
Goethe

Le premier pas vers le fait de gagner de l'argent est de ne pas en perdre.
Ed Easterling

Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.
Winston Churchill

La politique est l’art de consulter les gens sur ce à quoi ils n’entendent rien et de les empecher de s’occuper de ce qui les regarde.
St Exupéry

Un gouvernement est un monopole territorial de l'atteinte au droit de propriété.
Hans Hermann Hoppe

Le secret des grands investisseurs est de savoir garder leur sang froid et leur chemise alors que tous les autres perdent les leurs.
Aubie Baltin

La parole ne vaut rien. L'offre excède la demande.
Dicton économique

La seule chose qui permet au mal de triompher, c'est l'inaction des hommes de bien.
Edmund Burke

Il y a un monde entre traiter les gens également et essayer de les rendre tous égaux.
F. A. Hayek

L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote.
Pierre Desproges

Le langage politique est conçu pour rendre le mensonge vraissemblable, le meurtre respectable et pour donner une apparence de solidité au vent.
George Orwell

Les 3 M résumant la nature de l'aide internationale : Mercedes, Monuments, Mitrailleuses.
Walter Block

Ne dites jamais du mal de vous ; vos amis en diront toujours assez.
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

D'abord ils vous forcent à utiliser leur monnaie papier. Puis ils la détruisent.
ELS

Quand il fait assez sombre, les hommes voient les étoiles.
RW Emerson

Il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi les fourrures et les bijoux.
Elizabeth Taylor

Celui qui a raison 24 heures trop tôt est pris pour un fou pendant 24 heures.
Antoine Rivaroli, dit Rivarol

Les subventions génèrent la recherche de la rente.

Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n’y projetait déjà une histoire.
André Gide

Le problème qui perdure siècle après siècle et qui devra un jour être combattu est la question du peuple contre les banques.
John Dalberg Lord Acton

Les hommes se battent pour des valeurs et coopèrent pour des raisons économiques.
Dominique Wolton

La richesse est comme de l'eau salée: plus on en boit, plus elle altère; il en est de même aussi de la gloire.
Arthur Schopenhauer

Ce qui fait généralement la force des gouvernements, c'est surtout l'ignorance et la candeur des masses populaires.
Ferdinand Lop

L'homme se bat plus pour ses intérets que pour ses droits.
Napoleon

Il n'y a nation au monde qui fasse plus pour se ruiner que la nation française.
Charles Quint

L'hérédité, c'est ce à quoi croit un homme jusqu'à ce que son fils devienne un délinquant.
HL Mencken

La raison nous commande bien plus impérieusement qu'un maître ; car en désobéissant à l'un on est malheureux, et en désobéissant à l'autre on est sot.
Revenir en haut Aller en bas
EFFAB



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 4591
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 49
Localisation : loire-atlantique

MessageSujet: Re: Citations à partager   Ven 1 Fév 2013 - 13:49

La parole ne vaut rien. L'offre excède la demande.
Dicton économique

Pas mal celle-là et j'y suis sensble à plus d'un titre - sic !
M'aime bien également celle de Napoléon et de Charles Quint, mais il y en tout de même une floraison de pas mal... beau reavail, l'artiste ! comme d'hab
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Lun 11 Mar 2013 - 22:15

« La défaite comme un mal de tête nous avertit que quelque chose a mal tourné. Si nous sommes clairvoyants nous en rechercherons la cause et profitons de l'expérience. »

(Hommage a mon mal de tête qui a duré toute la journée ^^)
Revenir en haut Aller en bas
orné



Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4312
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Citations à partager   Sam 16 Mar 2013 - 19:22

La citation du jour, Joseph de Maistre



« Ce franc-maçon nourri d’illuminisme condamna la Révolution française, la démocratie et les idées nouvelles. Difficile de trouver plus réac et moins fréquentable que Joseph de Maistre. Et pourtant les raisons ne manquent pas de le lire. Connaissez-vous Joseph de Maistre ? Non bien sûr, puisqu’il n’y a pas aujourd’hui d’auteur plus maudit. Oh, sans doute, vous en avez entendu parler comme du monstre le plus réactionnaire que la terre ait porté, comme un fanatique du trône et de l’autel, comme un ultra au style fulgurant. Sans doute, mais tellement à contre-courant de ce qui vous paraît naturel, démocratique, sacré, et même tout simplement humain, qu’il est urgent d’effacer son nom de l’histoire normale. …Vous me dites que c’est un des plus grands écrivains français, peut-être, mais le style n’excuse pas tout, et vous voyez bien que son cas est pendable. Maistre, un Sade blanc. Ou si vous préférez, un Voltaire retourné et chauffé au rouge. …Ne dites à personne que vous lisez Joseph de Maistre. Plus réfractaire à notre radieuse démocratie, tu meurs. »

Joseph de Maistre-1797 -Cité par Philippe Sollers. Chronique littéraire du 21 juin 2007. /

WiKiPeDiA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Dim 17 Mar 2013 - 19:44


« A l'intérieur de la force est le rire. A l'intérieur de la force est le jeu. A l'intérieur de la force est la liberté. Celui qui connaît sa force connaît le paradis. »

de Henry de Montherlant


« Il n'arrive jamais de grands événements intérieurs à ceux qui n'ont rien fait pour les appeler à eux ; et cependant le moindre accident de la vie porte en lui la semence d'un grand événement intérieur. »

de Maurice Maeterlinck


« Les plus grandes aventures sont intérieures. »

de Hergé




Trois choses ne peuvent être caché:
Le soleil, la lune et la vérité - buddha
Revenir en haut Aller en bas
geoff78



Masculin Taureau Buffle
Messages : 4398
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Citations à partager   Dim 17 Mar 2013 - 20:19

Citation :
On devrait vivre sa vie à l'envers... Commencer par mourir, ça éliminera ce traumatisme qui nous suit toute notre vie. Se réveiller dans un hospice, puis se faire expulser pour bonne santé. Travailler, jusqu'à devenir assez jeune pour profiter de la vie. Faire la fête, aller au lycée, au collège. Puis devenir bébé. Passer neuf mois tranquille à flotter. Et pour finir... Quitter ce monde dans un orgasme !

De George Carlin
Revenir en haut Aller en bas
Ofsen



Masculin Lion Dragon
Messages : 301
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 28
Localisation : la Réunion

MessageSujet: Re: Citations à partager   Lun 18 Mar 2013 - 10:27

Les moines et l'escargot

Il était une fois deux moines qui se promenaient dans le jardin d'un monastère taoïste.
Soudain, l'un des deux aperçut par terre un escargot traversant leur chemin. Son compagnon était sur le point de l'écraser par inadvertance quand il le retint à temps. Se baissant, il ramassa l'animal. "Regarde, nous avons failli tuer cet escargot. Or cette bête représente une vie et, à travers elle, un destin qui doit se poursuivre. Cet escargot doit survivre et continuer ses cycles de réincarnation." Et, délicatement, il reposa l'escargot dans l'herbe. "Inconscient ! s'exclama, furieux, l'autre moine. En sauvant ce stupide escargot, tu mets en péril les salades que notre jardinier cultive avec tant de soin. Pour sauver on ne sait quelle vie, tu anéantis l'oeuvre d'un de nos frères."

Tous deux se disputèrent alors sous l'oeil curieux d'un autre moine qui passait par là. Comme ils n'arrivaient pas à se mettre d'accord le premier moine proposa : "Allons référer de cette affaire au grand prêtre, lui seul sera assez sage pour décider qui de nous deux a raison."

Ils se rendirent donc chez le grand prêtre, toujours suivis par le troisième, intrigué par cette affaire.

Le premier moine raconta comment il avait sauvé un escargot et donc préservé une vie sacrée, recelant des milliers d'autres existences futures ou passées. Le grand prêtre l'écouta, hocha la tête, puis énonça : "Tu as fait ce qu'il convenait de faire. Tu as eu raison."

Le second moine bondit. "Comment ? Sauvé un escargot dévoreur de salades, dévastateurs de légumes, serait une bonne chose ? Il fallait au contraire écraser l'escargot pour protéger ce potager grâce auquel nous avons chaque jour de bonnes choses à manger ! " Le grand prêtre écouta, hocha la tête et énonça : "C'est vrai. C'est ce qu'il aurait convenu de faire. Tu as raison."

Le troisième moine, qui était resté silencieux jusque là, s'avança : "Mais leurs points de vue sont diamétralement opposés ! Comment pourraient-ils avoir raison tous les deux ? " Le grand prêtre considéra longuement ce troisième intervenant. Il réfléchit, hocha la tête et énonça: "C'est vrai. Toi aussi, tu as raison."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Citations à partager   Mer 20 Mar 2013 - 11:54

« La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie. »
de Ludwig van Beethoven


« S'attacher aux résultats est cause de malheur et de misère. Le vrai sage ne s'occupe pas de ce qui est bon ou mauvais dans ce monde. »

de Ludwig van Beethoven


« Bienheureux celui, qui ayant appris à triompher de toutes les passions, met son énergie dans l'accomplissement des tâches qu'imposent la vie sans s'inquiéter du résultat. »

de Ludwig van Beethoven
Revenir en haut Aller en bas
DarkChicon



Masculin Cancer Coq
Messages : 164
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Citations à partager   Mer 20 Mar 2013 - 14:16

En conclusion, il n'y a pas de conclusion. Les choses se poursuivent comme elles l'ont toujours fait, devenant toujours plus étranges.


R.A Wilson
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Citations à partager   Aujourd'hui à 10:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Citations à partager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quelques citations Albert Einstein
» [Citations] Star wars
» Citations choisies de spiritualité chrétienne de Benoît XVI
» Citations de films
» Vos citations ou textes ou images sur le bonheur et la joie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-