Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiron

avatar

Masculin Capricorne Rat
Messages : 338
Date d'inscription : 04/01/2012
Age : 104
Localisation : inconnu

MessageSujet: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 2:35

La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière


image de synthèse

Un chercheur issu de la crème de la NASA a parlé des expériences actuelles de laboratoire à l'agence spatiale destinée aux premières étapes vers la construction d'un vaisseau spatial à base de « Warp Drive » supraluminique, théoriquement capable de se déplacer à 10 fois la vitesse de la lumière.

Les derniers développements au laboratoire super avancé d'entraînement de l'espace de « Eagleworks » au centre spatial de Johnson de la NASA ont été décrits par le physicien de la NASA Harold White à une conférence vendredi. Le laboratoire d'Eagleworks a été installé à la fin de l'année dernière pour examiner des concepts tel que l'éjecteur de vide de Quantum de plasma et également le fameux moteur « Supraluminique » (Warp Drive) tel que proposé sous les lignes du physicien mexicain Miguel Alcubierre pendant les années 1990.

Les éjecteurs de Quantum sont en effet des kits diaboliques, mais seraient utiles principalement pour des explorations dans notre propre système solaire. Comme la plupart des lecteurs du Register le savent bien, cependant, c'est un canevas plutôt limité pour que l'humanité travaille dessus pour l'éternité : particulièrement pendant qu'il semble vraisemblablement qu'il peut y avoir quelques mondes étrangers un peu plus hospitaliers orbitant autour d'autres soleils.

Le grand accroc avec des mondes orbitant autour d'autres soleils est naturellement qu’ils sont tout à fait, ridiculement loin, et selon les lois de la physique rien ne peut voyager plus rapidement que la vitesse de la lumière : la signification que les voyages mêmes à quelques-unes des étoiles les plus proches prendraient des années au minimum absolu, et en général les voyages interstellaires ne seraient simplement pas sur des calendriers humains.

Ainsi la science-fiction classique a beaucoup assumé le développement de vitesse supraluminique (Warp Dripe), hyperdrive, les stargates, etc. – comme quelques moyens pour aller vers d'autres étoiles de façons plus rapides que la lumière. Les calculs d'Alcubierre il y a une décennie semblent prouver qu'une telle chose était au moins théoriquement faisable : utilisant un anneau de matière exotique, une bulle de l'espace non déformée et plate avec un vaisseau en son sein serait transportée par l'espace normal aux vitesses efficaces, peut-être à 10 fois la vitesse de la lumière en déformant l'espace autour d’elle. Rien ne voyagerait réellement par espace plus rapidement que la lumière, et les lois de la physique seraient inviolées.

Malheureusement, l'enquête suivante a semblé prouver que, tandis que la vitesse supraluminique pourrait fonctionner, ce serait infaisable à cause d’une demande de puissance affamée : elle exigerait un minimum d'équivalent d'énergie capable d’annihiler complètement la masse de la planète Jupiter.

Cependant White et ses collègues d’Eagleworks de la NASA disent que tout n'est pas nécessairement ainsi : tout est relatif à la forme de l'anneau. Une conception améliorée de « beignet », par opposition à un anneau plat, descendrait la condition à quelque chose comme plutôt annihiler juste Voyager 1 une sonde.

Voyager a une masse dans la région des 800 kg, ainsi par nos calculs on avait besoin toujours d'un morceau d'antimatière (ou de toute autre source raisonnablement compacte de super énergie) laquelle - si elle était mal traitée - éclaterait avec une force d'environ 17.000 mégatonnes, équivalente à plusieurs guerres nucléaires globales en une fois (ou 600 impact de météore de Tunguska). Ceci prendrait incommodément aux actuels laboratoires de l'atome de l'humanité des milliards d'années pour le faire, et il y aurait d'autres questions pratiques (voir notre analyse précédente de la bombe à antimatière ici, et alors il devrait y avoir l'exoto-beignet à fabriquer, etc.).

Mais White ne le fait pas encore, nous apprenons avec la courtoisie de SPACE.com, se rapportant à la conférence de Starship de 100 ans la semaine dernière. Le brainbox de la NASA calcule que de fine oscillation de la région déformée autour du vaisseau spatial pourrait couper l'alimentation électrique par une autre grande marge.

« Les résultats que j'ai présenté aujourd'hui change la chose d'impraticable à plausible et demande d’autre enquête postérieure, » a indiqué White à SPACE.com. « La réduction supplémentaire d'énergie réalisée en oscillant l'intensité de bulle est une conjecture intéressante que nous aurons plaisir à regarder dans le laboratoire. »

C'est du travail assez fou : car comme les divers participants aux conférences ont correctement précisé, si les êtres humains ont jamais à voir et à faire quelque chose avec l'univers autour de nous - par opposition à rester confiné presque totalement à notre propre planète ou au mieux avec le voisinage immédiat autour de notre étoile minuscule et insignifiante de maison de piqûre d'épingle – des travaux de fous seront essentiels.

Si vous vous en tenez strictement à la physique régulière, il est très difficile de penser à des méthodes pratiques de voyage d'étoile à étoile. Peut-être la technologie la plus puissante que l’on peut imaginer sous la physique régulière est énergie de fusion : mais les fusées à fusion, appliquées aux voyages interstellaires, sont comme les fusées chimiques d'aujourd'hui, appliquées au lancement orbital. Elles sont si difficiles contre leurs limites pratiques que vous devez employer des étapes et jeter la majeure partie de votre vaisseau spatial, afin d'atteindre votre destination, et même pour rejoindre des étoiles voisines au-dessus des périodes de multidécade.

Juste comme nous aurons besoin de quelque chose de mieux que les fusées chimiques pour explorer le système solaire, normalement nous aurons besoin de quelque chose de plus rapide que la lumière pour explorer au delà. Nous ici, sur le bureau de l'espace du Register, souhaiterons plus de puissance à White et aux coups de coude mentaux de ses collègues, même pendant que nous douterions qu'elles deviendront très lointaines d'un moment à l'autre.


Source+source de la source (english)


Dernière édition par Chiron le Sam 22 Sep 2012 - 13:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/channel/UCJ0Oz7WaFw0WZ0EHZmdfNdg
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 4:45

@ suivre
Revenir en haut Aller en bas
deusexrobot



Masculin Poissons Chat
Messages : 37
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 42

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 6:30

ouais, youpi,
que le vide sur la planète terre se fasse lorque la plupart des humains (qui cherchent à s'en éloigner par le biais de vaisseaux spaciaux) voyageront plus vite que la vitesse de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
tino76000

avatar

Masculin Cancer Cochon
Messages : 355
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 8:24

super cette article!!!

mais ne serait il pas mieux d'essayer de l'atteindre cette vitesse avant d'essayer de la dépasser de 10 fois

enfin moi je dit ça je dit rien....
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5976
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 16:41

Merci Chiron, super article

tino76000 a écrit:
super cette article!!!

mais ne serait il pas mieux d'essayer de l'atteindre cette vitesse avant d'essayer de la dépasser de 10 fois

enfin moi je dit ça je dit rien....

Pourquoi essayer d'atteindre la vitesse lumiere, si on peut aller 10* plus vite ange heureux
En fait l'humanité va peut etre comprendre le moyen de propulsion des OVNI cheers
Et ainsi comprendre qu'ils visitent la terre depuis des millénaires fusée

C'est exactement cela aller 10* la vitesse de la lumiere sans dépasser la vitesse lumiere mais en contraction la trame spatio temporel
JE pense que c'est tout a fait possible Very Happy

C'est un peu comme les paradoxes de l'effet tunnel en quantique
Tu lances des balles sur un mur, certaines balles se retrouvent derrière le mur mais sans l'avoir traversé

c'est parti pour star wars




Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1162
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 20:44

Plus rapide que la lumière...
... et autres brèves de cosmologie, astronomie, physique quantique.


On sait que la déviation d’un faisceau lumineux éclairant la Lune à partir de la Terre se déplace plus vite que la vitesse de la lumière
à la surface de la Lune, sans que la lumière elle-même dépasse la vitesse limite, ce qui faisait penser qu’on ne pouvait pas envoyer
d’information plus vite que cette vitesse sauf, justement, à utiliser le déplacement de la lumière pour transmettre l’information...
Je n’ai pas compris comment les chercheurs comptaient s’y prendre sinon que c’est à base de noanosphères métalliques servant
de guide d’onde (plasmons). La vitesse pourrait atteindre 2,5 fois la vitesse de la lumière !

Dans une bulle plus rapide que la lumière : le moteur à distorsion

Cela peut paraitre étrange, mais en manipulant des dimensions supplémentaires de notre espace avec des quantités énormes d'énergie,
deux physiciens de la Baylor University ont décrit comment on pourrait créer un moteur permettant de voyager plus vite que la lumière,
ou moteur de "distorsion", qui plierait mais ne violerait pas les lois de la physique.


Il suffirait de comprimer l'espace temps devant le vaisseau et de l'étendre derrière lui
pour créer une "bulle de distorsion" pouvant se déplacer plus vite que la lumière.


"Nous pensons que nous pouvons créer un moteur de distorsion, basé sur la relativité générale et la théorie des cordes,"
déclare Gerald Cleaver, co-auteur du papier qui est apparu sur ArXiv.org en prépublication.

La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5664


Paradoxe EPR : des signaux plus rapides que la lumière ?


Un groupe de physiciens de l’université de Genève (UNIGE) dirigé par Nicolas Gisin,
l’un des pionniers de la téléportation quantique, vient de poser des bornes à l'explication du paradoxe EPR
par la vitesse de propagation d'un signal, dépassant la vitesse de la lumière.

En mécanique quantique, le paradoxe d’Einstein-Podolski-Rosen, ou paradoxe EPR, désigne un très célèbre effet. En 1935,
Einstein et ses deux jeunes collègues publièrent un article tentant de prouver que la mécanique quantique
ne pouvait pas être la description ultime d'un quantum de lumière ou de matière,
car elle conduisait à des phénomènes violant au minimum l’esprit de la relativité restreinte.

Deux particules, comme des photons (produits par la désintégration d’une autre particule),
y apparaissaient alors comme un tout indissociable. Ainsi, toute mesure de l’une de ces particules
(produisant une modification de son l’état), entraînait instantanément une modification de l’état de l’autre particule,
quand bien même elles étaient séparées par une distance de plusieurs millions d’années-lumière.
Une conclusion qui semblait bien peu compatible avec la théorie de la relativité d’Einstein,
qui implique qu’aucun signal ne peut se déplacer plus vite que la lumière dans l’univers.

La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/paradoxe-epr-des-signaux-plus-rapides-que-la-lumiere_16428/

Peut-on ressusciter le chat de Schrödinger ?

Le chat de Schrödinger est l'un des paradoxes bien connus de la mécanique quantique.
Ces dernières années, les progrès expérimentaux et la théorie de la décohérence
ont jeté une vive lueur sur ce problème. Une nouvelle expérience à l’Université de Santa Barbara
vient de compliquer quelque peu ce dernier.

En mécanique quantique, le monde est ordinairement représenté dans une superposition d’états.
Ainsi, si l’on considère un électron enfermé dans une boîte pouvant à volonté se scinder en deux boîtes
tout aussi hermétiquement closes, un paradoxe connu sous le nom de
« paradoxe de De Broglie » est facile à dériver de la théorie.

Prenons l’une des boîtes et transportons là à Pékin, alors que la première est laissée à Paris.
Selon la mécanique quantique, en l’absence d’observation pour vérifier dans quelle boîte se trouve l’électron,
il n’est pas possible de dire qu’il se trouve soit dans la boîte restée à Paris,
soit dans celle de Pékin tant qu’on n’a pas ouverte l’une d’entre elles.

Si on le fait, on prédit d’autres résultats d’expériences que la réalité ne vérifie pas
comme le montre par exemple celles avec les photons intriqués (expérience EPR).
Il faut imaginer que l’électron est dans une sorte de superposition de deux états de position,
décrits par un vecteur à deux composantes dans un plan avec des axes perpendiculaires.
Les carrés de ces composantes donnent la probabilité de trouver ce dernier dans l’une des boîtes.

La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/peut-on-ressusciter-le-chat-de-schroedinger_16402/

L'antimatière peut "rebondir" sur la matière



L'antimatière interagit moins avec la matière que nous ne le pensions, elle peut "rebondir" dessus,
ce qui pourrait changer notre compréhension dans la répartition de la matière et de l'antimatière dans l'Univers.
L'étude a été menée par Andrea Bianconi de l'Université de Brescia en Italie.

L'antimatière est l'opposée de la matière, et peut être créée dans des cyclotrons ou accélérateurs de particules.
L'équivalent en antimatière de l'électron est par exemple le positron, de masse identique mais de charge opposée
(positive contre négative pour l'électron). Les positrons sont entre autres utilisés en imagerie médicale nucléaire
dans les scanners TEP (Tomographie par Emission de Positrons).

La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5736

Le Tevatron sur la voie du boson de Higgs avant le LHC
La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/le-tevatron-confirme-une-reaction-produisant-un-seul-quark-top_16480/

La preuve la plus directe de l'existence de l'énergie sombre ?

On appelle une mesure directe de l’énergie sombre le fait d’avoir mesuré
le gain d’énergie d’un photon traversant une galaxie en expansion !
Elle constitue près des trois quarts de la quantité de matière et d'énergie de l'univers
et est responsable de l'accélération cosmique, mais en réalité c'est là tout ce que nous connaissons de l'énergie sombre.
Aussi comment réagir à l'annonce de la "preuve la plus directe" de son existence ? Le magazine en ligne Physicsworld tente de répondre.



Cette image montre le fond cosmique micro-onde (CMB) en indiquant de plus
les positions des "super vides" (cercles bleus) et des super "amas" (cercles rouges).
En comparant la température des photons CMB issus de ces régions,
l'équipe de Szapudi a pu mesurer l'extension des super amas,
phénomène connu sous le nom d'effet "intégré de Sachs-Wolfe" (ISW effect),
conséquence de l'existence de l'énergie sombre.
La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5686


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 21:04

claude.c31 a écrit:
Plus rapide que la lumière...
... et autres brèves de cosmologie, astronomie, physique quantique.


On sait que la déviation d’un faisceau lumineux éclairant la Lune à partir de la Terre se déplace plus vite que la vitesse de la lumière
à la surface de la Lune, sans que la lumière elle-même dépasse la vitesse limite, ce qui faisait penser qu’on ne pouvait pas envoyer
d’information plus vite que cette vitesse sauf, justement, à utiliser le déplacement de la lumière pour transmettre l’information...
Je n’ai pas compris comment les chercheurs comptaient s’y prendre sinon que c’est à base de noanosphères métalliques servant
de guide d’onde (plasmons). La vitesse pourrait atteindre 2,5 fois la vitesse de la lumière !

Dans une bulle plus rapide que la lumière : le moteur à distorsion

Cela peut paraitre étrange, mais en manipulant des dimensions supplémentaires de notre espace avec des quantités énormes d'énergie,
deux physiciens de la Baylor University ont décrit comment on pourrait créer un moteur permettant de voyager plus vite que la lumière,
ou moteur de "distorsion", qui plierait mais ne violerait pas les lois de la physique.


Il suffirait de comprimer l'espace temps devant le vaisseau et de l'étendre derrière lui
pour créer une "bulle de distorsion" pouvant se déplacer plus vite que la lumière.


"Nous pensons que nous pouvons créer un moteur de distorsion, basé sur la relativité générale et la théorie des cordes,"
déclare Gerald Cleaver, co-auteur du papier qui est apparu sur ArXiv.org en prépublication.

La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5664


Paradoxe EPR : des signaux plus rapides que la lumière ?


Un groupe de physiciens de l’université de Genève (UNIGE) dirigé par Nicolas Gisin,
l’un des pionniers de la téléportation quantique, vient de poser des bornes à l'explication du paradoxe EPR
par la vitesse de propagation d'un signal, dépassant la vitesse de la lumière.

En mécanique quantique, le paradoxe d’Einstein-Podolski-Rosen, ou paradoxe EPR, désigne un très célèbre effet. En 1935,
Einstein et ses deux jeunes collègues publièrent un article tentant de prouver que la mécanique quantique
ne pouvait pas être la description ultime d'un quantum de lumière ou de matière,
car elle conduisait à des phénomènes violant au minimum l’esprit de la relativité restreinte.

Deux particules, comme des photons (produits par la désintégration d’une autre particule),
y apparaissaient alors comme un tout indissociable. Ainsi, toute mesure de l’une de ces particules
(produisant une modification de son l’état), entraînait instantanément une modification de l’état de l’autre particule,
quand bien même elles étaient séparées par une distance de plusieurs millions d’années-lumière.
Une conclusion qui semblait bien peu compatible avec la théorie de la relativité d’Einstein,
qui implique qu’aucun signal ne peut se déplacer plus vite que la lumière dans l’univers.

La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/paradoxe-epr-des-signaux-plus-rapides-que-la-lumiere_16428/

Peut-on ressusciter le chat de Schrödinger ?

Le chat de Schrödinger est l'un des paradoxes bien connus de la mécanique quantique.
Ces dernières années, les progrès expérimentaux et la théorie de la décohérence
ont jeté une vive lueur sur ce problème. Une nouvelle expérience à l’Université de Santa Barbara
vient de compliquer quelque peu ce dernier.

En mécanique quantique, le monde est ordinairement représenté dans une superposition d’états.
Ainsi, si l’on considère un électron enfermé dans une boîte pouvant à volonté se scinder en deux boîtes
tout aussi hermétiquement closes, un paradoxe connu sous le nom de
« paradoxe de De Broglie » est facile à dériver de la théorie.

Prenons l’une des boîtes et transportons là à Pékin, alors que la première est laissée à Paris.
Selon la mécanique quantique, en l’absence d’observation pour vérifier dans quelle boîte se trouve l’électron,
il n’est pas possible de dire qu’il se trouve soit dans la boîte restée à Paris,
soit dans celle de Pékin tant qu’on n’a pas ouverte l’une d’entre elles.

Si on le fait, on prédit d’autres résultats d’expériences que la réalité ne vérifie pas
comme le montre par exemple celles avec les photons intriqués (expérience EPR).
Il faut imaginer que l’électron est dans une sorte de superposition de deux états de position,
décrits par un vecteur à deux composantes dans un plan avec des axes perpendiculaires.
Les carrés de ces composantes donnent la probabilité de trouver ce dernier dans l’une des boîtes.

La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/peut-on-ressusciter-le-chat-de-schroedinger_16402/

L'antimatière peut "rebondir" sur la matière



L'antimatière interagit moins avec la matière que nous ne le pensions, elle peut "rebondir" dessus,
ce qui pourrait changer notre compréhension dans la répartition de la matière et de l'antimatière dans l'Univers.
L'étude a été menée par Andrea Bianconi de l'Université de Brescia en Italie.

L'antimatière est l'opposée de la matière, et peut être créée dans des cyclotrons ou accélérateurs de particules.
L'équivalent en antimatière de l'électron est par exemple le positron, de masse identique mais de charge opposée
(positive contre négative pour l'électron). Les positrons sont entre autres utilisés en imagerie médicale nucléaire
dans les scanners TEP (Tomographie par Emission de Positrons).

La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5736

Le Tevatron sur la voie du boson de Higgs avant le LHC
La suite ICI: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/le-tevatron-confirme-une-reaction-produisant-un-seul-quark-top_16480/

La preuve la plus directe de l'existence de l'énergie sombre ?

On appelle une mesure directe de l’énergie sombre le fait d’avoir mesuré
le gain d’énergie d’un photon traversant une galaxie en expansion !
Elle constitue près des trois quarts de la quantité de matière et d'énergie de l'univers
et est responsable de l'accélération cosmique, mais en réalité c'est là tout ce que nous connaissons de l'énergie sombre.
Aussi comment réagir à l'annonce de la "preuve la plus directe" de son existence ? Le magazine en ligne Physicsworld tente de répondre.



Cette image montre le fond cosmique micro-onde (CMB) en indiquant de plus
les positions des "super vides" (cercles bleus) et des super "amas" (cercles rouges).
En comparant la température des photons CMB issus de ces régions,
l'équipe de Szapudi a pu mesurer l'extension des super amas,
phénomène connu sous le nom d'effet "intégré de Sachs-Wolfe" (ISW effect),
conséquence de l'existence de l'énergie sombre.
La suite ICI: http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5686




Très intéressant Claude !

Je ne suis pas un cosmologue ni un astro physicien donc je ne rentrerais pas dans les détails (que je comprend absolument pas..) mais cela me rappel le repli de l'espace temps imaginé par Frank Herbert (la saga de dune), écrit dans les années 60/70, où finalement la création d'une distorsion spacio-temporellle pouvait plier l'univers sans violer ses lois...

De là à ce que les auteurs de sciences-fictions soient des précurseurs visionnaires .... il n'y a qu'un pas... Wink
Revenir en haut Aller en bas
jokan06

avatar

Masculin Capricorne Dragon
Messages : 5
Date d'inscription : 01/09/2012
Age : 28
Localisation : Balamb Garden

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 21:06

A suivre..

Wait and see cyclops
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5976
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 22:28

En théorie ca marche cheers
mais l'observation quantique est confirmée, par exemple avec les photons jumeaux cyclops

En fait, un vaisseau spatial capable de courber l'espace devant lui, peut dans l'absolu avoir atteint 10 fois la vitesse lumiere, ne l'aura en jamais dépassé scratch

let's go le progres est en marche cheers

les galaxie bientôt a portee Very Happy

Dans le futur, avec internet on devra préciser sur quelle planete et galaxie, on se trouve Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Saturne

avatar

Masculin Taureau Tigre
Messages : 203
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 31
Localisation : bretagne

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 22:44

Merci pour toute vos explication, sa donne envie toutes ses évolutions cheers

Au passage, je me suis regarder le film " Contact " avec Jodie Foster, c'est un film très touchant et qui aborde justement se sujet, en racontant l'histoire d'une femme ayant traverser l'espace temps grâce au tunnel d'Einstein-Rosen crée par une machine.
Franchement si cela existe un jour, se serait un pas énorme pour l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
tino76000

avatar

Masculin Cancer Cochon
Messages : 355
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 22:50

[b][b]
Mon ami Evol et je dit bien ami!!!!!

j'aime tes remarques qui sont "genantes" pour certains et intéressantes pour d'autres (expl : moi) dans tout les cas "j'aime" quand tu intervient.

Tu as de la conversation sans insulter ni rabaisser les gens et pour ça tu mérites un hola!!! pas comme certains avec toi et c'est souvent les memes ...

mais je les aient cernés depuis longtemps!!!! ce sont des gens qui détiennent la vérité la vrai (enfin la leur) celle a oeillères.


enfin bref reparlons du sujet.....

Evol tu dis "dépasser la vitesse de la lumière sans la dépasser" tu parles de trou de ver surement ????la je te rejoint !!!!!

La c'est ça parle de battre la vitesse sur une distance en années lumières avec propulsion (sans raccourci 22222 ) alors la distance n'est pas dans l'équation!!!!
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5976
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Jeu 20 Sep 2012 - 23:36

Si je te disais que je viens de rencontrer un astrophysicien dans une soirée cyclops

peut être tu seras le seul a me croire bounce

en fait moi même j'arrivais pas a y croire lol!


Sinon je ne crois pas aux trous verts lol
D'autres moyens sont surement envisageables ange heureux
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5976
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Sam 22 Sep 2012 - 12:20

Atteindre Mars en 3 heures: anti-gravitation et hyperespace à notre portée ?

"Aussi incroyable que cela puisse paraître, le gouvernement des Etats-Unis étudie actuellement un moteur "hyperspatial". Ce moteur pourrait faire des voyages interstellaires à travers d'autres dimensions une réalité."



"L'attention des autorités américaines avait été attirée après que le professeur Hauser et un scientifique autrichien, Walter Dröscher, aient écrit un article intitulé "Guide pour un appareil de propulsion spatial basé sur la théorie quantique de Heim".

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2224
Revenir en haut Aller en bas
aymeric000

avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 405
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Sam 22 Sep 2012 - 17:35

A voir si un être organique puisse supporter ça Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Liberum

avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 17
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 23
Localisation : Face à l'injustice

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Sam 22 Sep 2012 - 23:37

Dépasser la vitesse de la lumière est théoriquement impossible car c'est une limite que nous a imposé la nature pour ne pas dépasser 'le naturel des choses'.

Si vraiment une telle vitesse serait atteinte, le voyage dans le temps serait possible...
Non pas en reculant, mais en avancent au ralentit. Une petite vidéo sur le sujet :

Revenir en haut Aller en bas
aymeric000

avatar

Masculin Taureau Chien
Messages : 405
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Dim 23 Sep 2012 - 8:39

Ben enfaite je me dis aussi que c'est bizarre car si on dépasse la vitesse de la lumière, on va enfaite vers le futur mais c'est une illusion, on se rapproche juste de la lumière de l'étoile que l'ont veut atteindre donc c'est pas vraiment un voyage dans le temps lol!
C'est comme si depuis la terre on observe une planète habitable et l'ont ne voit rien dessus, on decide de se rapprocher en depassant la vitesse de la lumière et le "temps" commence à s'accélérer, on voit le développement de la planète en plus grande vitesse.

Je ne sais pas si on peux appeler cela un voyage dans le temps au finale mais plutôt une synchronisation Suspect
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5976
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Dim 23 Sep 2012 - 8:59

Liberum a écrit:
Dépasser la vitesse de la lumière est théoriquement impossible car c'est une limite que nous a imposé la nature pour ne pas dépasser 'le naturel des choses'.

Si vraiment une telle vitesse serait atteinte, le voyage dans le temps serait possible...
Non pas en reculant, mais en avancent au ralentit. Une petite vidéo sur le sujet :


Tout a fait, je l'ai expliqué plus haut

théoriquement et selon l'equation, rien ne peux aller au dela de la vitesse lumiere
E = m c2 qui décrit l'équivalence entre un objet de masse m, au repos, et la quantité d'énergie E (c est la vitesse de la lumière dans le vide).

Mais il y a une ASTUCE c'est courber la trame spatiale

dans ce cas la vitesse lumiere ne dépasse pas les 300 000 km/s, mais elle prend un raccourci cheers

On est plus dans la science fiction No
En théorie ca MARCHE, et c'est obervable en quantique



Le tout c'est d'arriver a réaliser l'appareil

mode humour [on]
le futur est deja la lol!
San Fransico 2108
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Mer 4 Sep 2013 - 18:26



Voyager à la vitesse de la lumière une possibilité admise par la Nasa.

Et oui les certitudes d'hier finissent aujourd'hui, englouties par le vortex de la chasse-d'eau...

Lilith 168

*****

La NASA admet l’Initiative Moteur Alcubierre : la possibilité du voyage à la vitesse de la lumière



» Voyager plus vite que la lumière a toujours été attribuée à la science-fiction, mais tout a changé lorsque Harold White et son équipe de la NASA ont commencé à travailler et peaufiner le moteur Alcubierre. La relativité restreinte peut être vraie, mais pour aller plus vite ou à la vitesse de la lumière, nous pourrions ne pas avoir besoin d’un engin qui peut se déplacer à cette vitesse. La solution pourrait être de placer un engin dans un espace qui se déplace plus vite que la vitesse de la lumière ! Par conséquent, l’engin lui-même n’a pas à se déplacer à la vitesse de la lumière à partir de son propre type de système de propulsion.

C’est plus facile à penser si vous pensez en termes d’un escalator à plat dans un aéroport. L’escalator se déplace plus vite que vous marchez ! Dans ce cas, l’espace entourant le navire se déplacerait plus rapidement que le navire pourait voler, en gardant toute la matière du bateau intact. Par conséquent, nous pouvons aller plus vite que la lumière, dans un nuage de masse nulle de l’espace-temps.

Qu’est-ce que le lecteur Alcubierre ? Il est en fait basé sur des équations de champ Einstein, il suggère qu’un vaisseau spatial pourrait arriver à voyager plus vite que la lumière. Plutôt que de se dépasser à la vitesse de la lumière seul dans un engin, un vaisseau spatial sauterait de longues distances en contractant l’espace en face de lui et en lui redonnant son expansion derrière lui. Il en résulterait un voyage plus vite que la lumière (1). Le physicien Miguel Alcubierre a été le premier que nous connaissons à identifier cette possibilité. Il l’a décrit comme une sorte de manipulation sur une partie plane de l’espace-temps à l’intérieur d’une bulle de distorsion qui a été faite pour se déplacer à vitesse « superluminale » (plus rapide que la lumière). Nous ne devons pas oublier que l’espace-temps peut être déformé et faussé, il peut être déplacé. Mais qu’en est-il des sections de l’espace-temps qui sont créés en élargissant l’espace-temps derrière le navire, et en contractant l’espace-temps à l’avant du navire en mouvement ?

Ce type de concept a été récemment illustré par les mathématiciens James Hill et Barry Cox à l’Université d’Adélaïde. Ils ont publié un article dans la revue Proceedings of the Royal Society A : sciences mathématiques et physiques (3).

On croyait autrefois que la théorie d’Einstein sur la relativité restreinte signifiait que le voyage plus vite que la lumière n’était tout simplement pas possible. C’est une idée fausse, la relativité restreinte indique simplement que la distance parcourue dépend de la vitesse à laquelle vous vous déplacez et depuis combien de temps vous vous déplacez. Donc, si vous roulez à 70 mph vous aurez couvert 70 miles en une heure. La partie déroutante, c’est que, peu importe à quelle vitesse vous vous déplacez vous verrez toujours la vitesse de la lumière comme étant la même. C’est similaire au son, si vous fermez les yeux et imaginez que le seul sens que vous avez est l’audition, vous identifierez les choses par la façon dont ils sonnent. Donc, si une voiture roule à une vitesse rapide et klaxonne, nous savons que le klaxon sonne toujours sur même ton, c’est juste le mouvement de la voiture qui a fait paraître qu’il peut changer, (qu’il sonne différemment).

La relativité restreinte nous a aussi montré que les atomes et les molécules qui composent la matière sont reliés par des champs électromagnétiques, les mêmes choses qui composent la lumière. L’objet qui briserait la barrière de la vitesse de la lumière est constitué de la même étoffe que la barrière elle-même. Comment un objet pourrait voyager plus rapidement que ce qui lie ses atomes ? Il s’agissait de la barrière.

Le seul problème avec notre science moderne est que de créer des distorsions dans l’espace-temps nécessitent des densités d’énergie qui ne sont pas encore possibles pour l’homme, ou c’est ce qu’ils disent. Les scientifiques de la NASA travaillent actuellement sur un modèle de peaufinage d’Alcubierre.

Voyager plus vite que la lumière, aussi connu comme l’hyper-espace ou un moteur « Warp » d’après ce qu’en savent les gens est actuellement à coup sûr au niveau de la spéculation. Bien qu’il y ait déjà beaucoup de preuves qui montrent que c’est possible et a déjà été accompli, la science traditionnelle est toujours en train de le rattraper. Nous en sommes au point en ce moment où voyager plus vite que la lumière est encore théorique, mais c’est possible.

Dans le même temps, nous devons nous pencher sur d’autres facteurs qui tiennent maintenant à la lumière. Comme l’ancien astronaute de la NASA et professeur de physique de Princeton,  le Dr Brian O’Leary l’illustre. Ce sujet a récemment eu une autre explosion médiatique et le Congrès a récemment discuté et examiné l’existence d’une Terre comme la nôtre dans les planètes récemment trouvées par le télescope Kepler. Trois « super-Terres » pour être exact, qui sont assez probablement grouillantes de vie (4). En outre, les anciens membres du Congrès et les femmes ont récemment participé à une audition citoyenne sur le sujet des ovnis il y a quelques semaines. Vous pouvez en lire plus à ce sujet ici. J’ai utilisé cette vidéo dans de nombreux articles avant, mais c’est juste un super clip lorsque le Dr O’Leary était encore avec nous.  »


http://www.collective-evolution.com/2013/05/28/nasa-admits-they-are-working-to-travel-faster-than-the-speed-of-light/

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/09/03/27944568.html


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Mer 4 Sep 2013 - 19:51

"Il est en fait basé sur des équations de champ Einstein, il suggère qu’un vaisseau spatial pourrait arriver à voyager plus vite que la lumière. Plutôt que de se dépasser à la vitesse de la lumière seul dans un engin, un vaisseau spatial sauterait de longues distances en contractant l’espace en face de lui et en lui redonnant son expansion derrière lui. Il en résulterait un voyage plus vite que la lumière"

Encore une foi les auteurs de science-fiction ont 40 ans d'avance, qui peut encore nier que tout part de l'imaginaire, les utopies d'aujourd'hui sont les vérités de demain pour paraphraser Victor Hugo...
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Mer 4 Sep 2013 - 21:57



C'est ce que j'avais compris Uru_anna, mais tu fais bien d'en faire un petit résumé. Merci.

Contracter l'espace une solution comme une autre je suppose car on voit mal des pilotes ou des passagers résister à des poussées inimaginables de G.

Ils deviendraient transparents non ? Et à la fin ils se démoléculariseraient,

et termineraient leur voyage sous forme de particules subatomiques.

Cette théorie aura du mal à devenir effective un jour... puisqu'il y a un hic... l'espace n'existe pas, ils auront donc du mal à le contracter.




Revenir en haut Aller en bas
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Mer 4 Sep 2013 - 22:05

Pour bien comprendre la vitesse lumière il faut commencer par regarder la ou il n'y a rien à voir.

Si l'énergie sombre continue de dominer la balance énergétique de l'Univers, l'expansion observée de l'espace va continuer à accélérer. Les structures qui ne sont pas liées gravitationnellement finiront par s'éloigner les unes des autres à des vitesses apparentes supérieures à celle de la lumière.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_noire
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
Om3n

avatar

Masculin Taureau Coq
Messages : 351
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Ven 6 Sep 2013 - 17:45

Sujet intéressant, je ne pensais pas qu'il était même théoriquement parlant capable de surpasser la vitesse de la lumière, ce qui est dommage c'est que nous ne vivrons probablement pas assez longtemps pour voir la théorie devenir pratique, que de cruauté en ce bas monde !

Avec mes amitiés,
Revenir en haut Aller en bas
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 726
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 50

MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   Ven 6 Sep 2013 - 19:20

Bonsoir,

La photo du post d'Evol de la page précédente n'est en faite que la Z-machine, un réacteur à fusion nucléaire de recherche, pas un moteur supraluminique.

Ce qui pose problème n'est pas d'aller plus vite que la lumière, mais de l'atteindre. Car pour l'atteindre, il faut soit une énergie infini, soit une masse nul. Mais un fois dépassé, il ne s'agit plus de physique relative, mais d'une physique qui nous est inconnue.

Il est cependant possible d'aller plus vite que la lumière, comme le montre les expériences d'intrications quantique, et certains autres principes.

Ce qui semble le plus prometteur reste cependant le moteur à distorsion, car finalement il ne dépasse jamais la vitesse de la lumière, il ne se déplace même pas, il surf sur une vague de gravité. Avec l’avènement du boson de Higgs, il est assez probable que plusieurs projets voient le jour, mais seront-ils une réussite, seul l'avenir nous le dira.

Après, même à 10 fois la vitesse de la lumière, cela reste un moyen de transport très très lent pour se déplacer dan l'espace. On est très loin de la vision de l’hyperespace avec ces étoiles devenant des trait lumineux, à la starwars. Même à cette vitesse, la plus part des étoiles resterait pratiquement fixe dans le ciel.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 

La NASA travaille à une motorisation dix fois plus rapide que la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouvelle technologie de communication dix fois plus rapide
» La NASA et la recherche pour réduire le bang supersonique
» Travailler a la nasa
» Comment travaille-t-on l'orthographe à l'école ?
» La NASA a trouvé une autre Terre… 2 fois !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: NASA / FEMA :: NASA-