Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
partisan

avatar

Masculin Scorpion Cochon
Messages : 2383
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 46
Localisation : eure et loir

MessageSujet: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 7 Avr 2013 - 16:24

j'entend de si et la dire,nous sommes en dehors du syteme sans etre marginaux,assister par le contrat esclavagiste de travail actuel,assister par les revenues sociaux....................
rien a voir avec le faite de ne pas etre materialiste,il faut manger,payer ?,alors comment faites vous ?


souvent nous ecoutons des conseilleurs,mais vous etes vous deja posez la question,comment vivent ils ?
sont ils des aveugles qui veulent nous guider ?
et pourquoi,pure nombrilisme ?,follie ????????????


sont ils conscient de ce qu'ils font ?



des solutions existe,pour les individues,mais aussi pour les pays,regardez l'exemple de l'islande !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ne vous laissez plus dire ,VOUS N'AVEZ PAS LE CHOIX,parce que vous avez le choix entre la bravoure et la lacheté,les laches voudraient bien que vous soyez comment eux,des ASSERVIES
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 7 Avr 2013 - 16:33

Non partisan,
Je n'emploierais pas le terme Laches mais plutôt attentistes.
Ce qui revient au même en finalité, mais c'est juste un peu plus doux aux oreilles.
Ce qui revient à dire que le système ne changera jamais car une poignée d'individus "courageux" prendront peut être un jour les rénes du pouvoir et il y aura toujours 50 % de mécontent quoi qu'ils fassent pour le bien de tous.
Cela aussi je laisse tomber, chacun pour pour sa pomme.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Ven 21 Fév 2014 - 18:31

Si tu veux mon avis, tout le travail de personnes travaillant et oeuvrant pour l'intérêt général n'est pas de rester hors système mais plutôt de changer le système pour qu'il aille dans le sens de l'intérêt général.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4657
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Ven 21 Fév 2014 - 19:13

florent0121 a écrit:
Si tu veux mon avis, tout le travail de personnes travaillant et oeuvrant pour l'intérêt général n'est pas de rester hors système mais plutôt de changer le système pour qu'il aille dans le sens de l'intérêt général.

Bienvenu florent,

Exactement, c'est une méthode que j'aime à défendre, et sur laquelle j'aime à revenir dès que l'occasion se présente. A mon sens, il est inutile voir improductif de chercher les méthodes radicales.
de plus, je ne vois pas pourquoi nous devrions se mettre à vivre tels des ascètes ou de promouvoir la privation totale au non de la liberté et la fraternité. nous avons au grès du travail et de la lutte gagné une certaine zone de conforts de soins et de droits sociales. Se qui en vient à dire que par respect de nos ainés défendre ses acquit. Mais encore une fois, intelligemment nul besoins non plus, de tout cassé.
se que l'on dois viser, c'est une totale réorganisation du mode de consommation, des besoins énergétiques (emprunte écologique aussi). Et de placement pour ceux qui détiennent des avoirs.
Maintenant, comment pourrions-nous procéder ?

Assez simplement, voyons ensemble :

-ne pas acheter de produit issus des multinationales,
-Privilégiez les produits locaux,
-Achetez des fruits et légumes de saisons, et nationales ou au pire limitrophe,
-Achetez que des aliments de base, de plus votre santé vous dira merci,
-Si possible, devenez végétarien, car la viande et le poisson demande une dépense mondial énergétique considérable,
-Pour les articles de drogueries, tout se qui est chimiques, même constat. Évitez les multinationales, (Monsanto et consort, bayer, Johnson,...),
-Boycottez tout les chaines de distributions type fastfood d'URGENCE !!
-pour les vêtements même constats (H&M, C&A,...) Achetez-vous des vêtements de marques, mais bien évidemment sans tombé dans le piège de la fashions victim (rires). Et aussi en prenant soins que la marque choisie n'exploite pas les enfants des pays en voie de développements. (Ils existent pleins de jeunes couturiers très à cheval sur ses principes. Qui propose de très bon et beau vêtements à des prix abordables),
-Pour se qui en est des meubles, électroménagers, même combat, soyez créatif ! visez solide des marques non traditionnel proposant de la qualité. misez aussi sur la récup. le long terme, pour la déco de jeunes stylistes qui n'entrent pas encore dans les schéma mondialiste et récupéré par le système, c'est simple pour tous, SOYEZ HORS CIRCUIT!!

En résumer: On peu vivre bien et décemment sans participer à cette mascarade mondialiste enrayer le système.
Ah aussi boycotter tout se qui le représente, MUSIQUE CINÉMA, JEU TÉLÉVISION MÉDIAS, Pour tous ses exemple, il existe un monde parallèle, musique et cinéma indépendant, les jeu et bien on joue plus lever votre cul et faite un peu de sort ça vous fera pas de mal (rires) La tété ? pareil va courir ou fait l'amour (rires) ça aussi de plus c'est un pied de nez au pouvoir en place (sourire). Sinon pour les reste, média, etc...voyez sur le net...


pour ceux et celles ayant des avoirs, je vous conseil vivement de lire ses quelques conseil d'usage élémentaire (voir mon poste)


AMICALEMENT ORNE
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Ven 21 Fév 2014 - 22:21

Merci à toi, cela fait toujours plaisir d'échanger, de discuter, de construire ou même de déconstruire parfois une réflexion...

Je ne suis pas totalement d'accord avec toi concernant la méthode à utiliser pour aller dans le sens de l'intérêt général. Prenons les exemples que tu cites, ils sont efficaces à courtes portées seulement, et je vais t'expliquer pourquoi selon moi. Le système actuel s'il est mis en danger se défendra, le moyen que tu proposes visent à le rendre malade en le faisant mourir de faim, seulement, il ne faut pas oublier que ce système a les pleins pouvoirs. Je vais faire un parallèle succinct qui n'a rien d'innocent et qui résume bien ma pensée sur ce sujet. Un esclave chargé de nourrir son maître décide de ne plus lui donner à manger, que crois tu que le maître fera, il l'obligera par la force s'il le faut à le nourrir. Il ne va pas gentiment se laisser mourir de faim.

Pour moi le seul chemin efficace que l'humanité doit prendre, c'est tout d'abord sa prise de conscience de son impuissance d'action.
Cette impuissance d'action efficace et à longue portée qui vient de l'impuissance politique. Non la politique n'est pas un gros mot au contraire, c'est l'outil qui peut nous permettre à nous, peuple, de décider et de disposer de nous même pour peu que nous ayons la préhension de cet outil.
Pour reprendre cet outil en main, cela passe par une prise de conscience collective puis l'établissement d'un régime démocratique qui nous permettra à nous, peuple, de disposer de nous même avec tout les avantages mais aussi les responsabilités qui s'y attachent.

Pour résumer:
Prise de conscience collective, nous ne sommes pas en démocratie, nous devons reprendre la main sur notre avenir.
Putsch, car le système en place ne va pas se laisser faire et abandonner le pouvoir juste parce que le peuple le veut.
Débat et referendum sur l'établissement d"un régime démocratique (pas question d'imposé quoi que ce soit au peuple)
Etablissement d'un régime démocratique en cas de oui
Reprise de l'outil monétaire délaissé par des traîtres au peuple à des acteurs allant à l'encontre de l'intérêt général.
Instauration petit à petit du monde dans lequel nous voulons vivre et pas dans le monde qu'une minorité plein de frics nous propose de vivre.

C'est un plan qui permet selon moi de ne pas tout "casser" pour tout reconstruire, mais de sauvegarder des éléments existants allant dans le sens du bien commun.

Une autre méthode pourrait être employé, remplacer, le putsch par une prise de pouvoir du peuple lente et continue en utilisant le système du cheval de Troie. Je m'explique, mettre au pouvoir un parti politique qui prônerait des vrais valeurs de démocratie c'est à dire direct, car la démocratie ne peut être que direct, par exemple en instaurant un referendum d'initiative populaire régulier, on pourrait même imaginer un système complet référendaire pour aboutir à un régime démocratique.

Bref les méthodes peuvent être varié, mais le but premier étant que le peuple reprenne le pouvoir politique car c'est selon moi, la cause des causes du malheur des peuples.
Le régime démocratique n'est pas parfait mais il a le mérite de lutter intrinsèquement contre les réseaux de corruption et de trafic d'influences qui sont les ennemis du peuple. De plus c'est un régime qui permet de rendre responsable et adulte les citoyens dans son ensemble, ils ne peuvent se plaindre dans la majorité de la politique qu'il pratique car c'est cette majorité (majorité diverses puisque dépendant des sujets traité et du positionement individuel de chacun) qui prend les décisions.
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3610
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 11:39

si on ne veut pas que le système persiste tel qu'il est, il faut commencer par arrêter de le soutenir

c'est évident

je ne voudrais pas tomber dans le piège de la critique facile

mais enfin orné, tu présentes le mode de vie d'un consommateur qui alimente le système

on pourrait prendre chacun des exemples concrets que tu cites et en débattre...

mais moi je trouve que c'est beaucoup plus simple de limiter cette consommation

un seul exemple : les fringues, il en suffit d'une paire ou deux solides, et ont tient pour l'année

enfin bref, il y a tellement de superflu, qui ne fait qu'engrosser l'état

qu'est-ce qui fait fonctionner le système? ce sont les taxes...

taxes sur ta consommation...

taxes sur ton salaire, celui sans lequel tu ne peux maintenir ce mode de vie de consommation...

taxes qui financent l'armée en afghanistan et en afrique etc

taxes qui financent la police, la corruption des médias, la corruption des établissements financiers

etc etc

il y a une certaine responsabilité dans la population qui entretient le mode de vie de l'état

le problème c'est que cette responsabilité n'est pas consciente, bien sûr...

ça me ramène à ce que dit florent : il est illusoire de faire des réferendum, des votes, des consultations du peuple, car il est profondément endormi

il a bien quelques idées sur la corruption politique oui

mais il est profondément hypnotisé par son mode de vie, au point qu'il est dans une large majorité incapable de quitter

ce mode de vie, il n'inclut plus, et ce depuis plusieurs dizaines d'années, une prise de consience sociale et politique

du moins en dehors des idées politiquement correctes, il n'y a aucune action réelle, et le pouvoir reste ainsi coupé du peuple année après année sans que les gens ne fassent rien

il faut se rendre à l'évidence, mon cher ami, la population dans sa grande majorité ne soutiendra pas un putsch

et pour la raison principale que les rayons de supermarché vont rapidement se vider, que l'électricité risque d'être coupée

des raisons de ce genre qui sont concrètes et inévitables

le pouvoir a endormi les masses à coup de confort social minime mais réel auquel ils sont devenus extrêmement dépendants

les masses n'ont pas remarqué que les pays sombraient dans la dette, puisque cette dernière servaient justement à payer leur confort, qui donc les a endormi, ils se disaient que tout n'allaient pas si mal puisqu'ils avaient encore leurs petits salaires, leurs petits minima sociaux, qui ont justement été payés par la dette pour les endormir

ça a marché : aujourd'hui les gens ne sont pas très éduqués, pas très débrouillards, mais dépendants de leur mode de vie de consommateur et accros aussi très fortement à l'industrie du divertissement (acteur majeur lui aussi bien sur dans cette hypnose de masse)

bref, moi je prône bien sûr aussi, comme la première des priorités, pour une action personnelle et locale, étant donné les circonstances

une action qui se focalise sur l'autonomie



c'est pas seulement ressemblant au survivalisme

c'est aussi en rapport avec le fait que je ne veux pas soutenir un système qui n'a aucun respect en vers la vie humaine, pas plus qu'en la nature

c'est un choix logique, par contre il faut faire attention à ne pas s'attirer d'ennuis...


Dernière édition par luctix le Sam 22 Fév 2014 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 49
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 11:45

je suis 100% OK AVEC TOI LUCTIX  tchin 
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 12:47

luctix a écrit:
si on ne veut pas que le système persiste tel qu'il est, il faut commencer par arrêter de le soutenir

c'est évident

je ne voudrais pas tomber dans le piège de la critique facile

mais enfin orné, tu présentes le mode de vie d'un consommateur qui alimente le système

on pourrait prendre chacun des exemples concrets que tu cites et en débattre...

mais moi je trouve que c'est beaucoup plus simple de limiter cette consommation

un seul exemple : les fringues, il en suffit d'une paire ou deux solides, et ont tient pour l'année

enfin bref, il y a tellement de superflu, qui ne fait qu'engrosser l'état

qu'est-ce qui fait fonctionner le système? ce sont les taxes...

taxes sur ta consommation...

taxes sur ton salaire, celui sans lequel tu ne peux maintenir ce mode de vie de consommation...

taxes qui financent l'armée en afghanistan et en afrique etc

taxes qui financent la police, la corruption des médias, la corruption des établissements financiers

etc etc

il y a une certaine responsabilité dans la population qui entretient le mode de vie de l'état

le problème c'est que cette responsabilité n'est pas consciente, bien sûr...

ça me ramène à ce que dit florent : il est illusoire de faire des réferendum, des votes, des consultations du peuple, car il est profondément endormi

il a bien quelques idées sur la corruption politique oui

mais il est profondément hypnotisé par son mode de vie, au point qu'il est dans une large majorité incapable de quitter

ce mode de vie, il n'inclut plus, et ce depuis plusieurs dizaines d'années, une prise de consience sociale et politique

du moins en dehors des idées politiquement correctes, il n'y a aucune action réelle, et le pouvoir reste ainsi coupé du peuple année après année sans que les gens ne fassent rien

il faut se rendre à l'évidence, mon cher ami, la population dans sa grande majorité ne soutiendra pas un putsch

et pour la raison principale que les rayons de supermarché vont rapidement se vider, que l'électricité risque d'être coupée

des raisons de ce genre qui sont concrètes et inévitables

le pouvoir a endormi les masses à coup de confort social minime mais réel auquel ils sont devenus extrêmement dépendants

les masses n'ont pas remarqué que les pays sombraient dans la dette, puisque cette dernière servaient justement à payer leur confort, qui donc les a endormi, ils se disaient que tout n'allaient pas si mal puisqu'ils avaient encore leurs petits salaires, leurs petits minima sociaux, qui ont justement été payés par la dette pour les endormir

ça a marché : aujourd'hui les gens ne sont pas très éduqués, pas très débrouillards, mais dépendants de leur mode de vie de consommateur et accros aussi très fortement à l'industrie du divertissement (acteur majeur lui aussi bien sur dans cette hypnose de masse)

bref, moi je prône bien sûr aussi, comme la première des priorités, pour une action personnelle et locale, étant donné les circonstances

une action qui se focalise sur l'autonomie



c'est pas seulement ressemblant au survivalisme

c'est aussi en rapport avec le fait que je ne veux pas soutenir un système qui n'a aucun respect en vers la vie humaine, pas plus qu'en la nature

c'est un choix logique, par contre il faut faire attention à ne pas s'attirer d'ennuis...

Ce que tu proposes luctix c'est une action à courte porté voué à être étouffé dans l'oeuf par ceux qui ont le pouvoir, pour la simple raison que ce sont eux qui sont nourris par nous, et il ne laisseront certainement pas la situation changé tranquillement. Voltaire: "“ un pays bien organisé est celui où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui et le gouverne". Les élites depuis des siècles sont en parfaites adéquation avec cette doctrine et n'entendent pas l'abandonner.
Si l'on arrête de soutenir le système il nous obligera à à le faire. Tu parles des taxes, le fait d'avoir conscience de payer des taxes pour faire des saloperies, ne résout pas le problème, car il y a une obligation derrière cela, une décision politique qui oblige la population à payer ses impôts, à payer des taxes et à vivre de cette manière. Si l'on pousse le raisonnement jusqu'au bout, on en arrive aux personnes qui décident de sortir de ce carcan et se marginalisent. Le fait d'avoir une consommation raisonné, si c'est ça dont tu parles c'est une très bonne chose, qui va de paire avec un réveil de conscience et qui permettra d'affaiblir le système mais pas de le détruire et certainement pas de changer le paradigme actuel puisque ce système mettra en place les mesures nécessaire pour se protéger lui même.

Je pense que tu n'as pas bien lu mon post, cela passe par un réveil des consciences, on en est là au jour d'aujourd'hui. Cela serait une bêtise que de penser qu'il n'y a pas plus de gens à l'heure actuel qui ont conscience de la supercherie qu'il y a 30 ans, pour quelle raison, internet. Tant que nous avons cet outil et nous pouvons l'utiliser de manière à se "réveiller" les uns les autre sur ces sujet, nous pouvons donc analyser par ce processus, à terme, que la population soutienne un putsch qui a pour but de lui redonner le pouvoir. Ce que tu dis sur l'incapacité total de la population à se réveiller politiquement, me parait donc en décalage avec la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 14:23

Pour ma part je pense que le système actuel atteindra ses limites tôt ou tard, les ressources limités (dont dépend l'économie etc...) et la croissance exponentiel de la population, ne peuvent permettre à l'homme actuel d'assurer sa survie sur le long terme. Pour l'instant vivre hors système est un fantasme car on est tôt ou tard rattraper par ce dernier (argent, impôts, soin),
la démocratie actuelle qui n'en à que le nom, atteindra elle aussi ces limites qui laissera place aux dictature, qui elles en ont moins des limites. c'est le choix entre l’ordre (le maintient du quotidien, du confort) et la liberté qui se posera à l'avenir.
Je pense qu'on est tous plus ou moins d'accord que pour qu'il y 'ai changement, les valeurs et les mentalités doivent être bousculer.
Un putsch ou autres ne fera que guérir les symptômes, sans s'attaquer aux causes des problèmes. il faut repenser local avant de penser global.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 15:15

klaustrydium a écrit:
Pour ma part je pense que le système actuel atteindra ses limites tôt ou tard, les ressources limités (dont dépend l'économie etc...) et la croissance exponentiel de la population, ne peuvent permettre à l'homme actuel d'assurer sa survie sur le long terme. Pour l'instant vivre hors système est un fantasme car on est tôt ou tard rattraper par ce dernier (argent, impôts, soin),
la démocratie actuelle qui n'en à que le nom, atteindra elle aussi ces limites qui laissera place aux dictature, qui elles en ont moins des limites. c'est le choix entre l’ordre (le maintient du quotidien, du confort) et la liberté qui se posera à l'avenir.
Je pense qu'on est tous plus ou moins d'accord que pour qu'il y 'ai changement, les valeurs et les mentalités doivent être bousculer.
Un putsch ou autres ne fera que guérir les symptômes, sans s'attaquer aux causes des problèmes. il faut repenser local avant de penser global.

un putsch n'est pas une fin en soi voyons, c'est l'établissement d'un régime démocratique qui l'est. Je parle putsch et tout le monde ne voit que ça sans regarder la conclusion l'aboutissement du raisonnement, stop à la peur et l'obsession, prenez du recul et réfléchissez de manière global, car quand on réfléchis de manière étriqué, on en arrive à des solutions étriquées. En d'autre terme, ne pas se mettre des barrière imaginaire en s'empêchant de penser, On peut tout à fait penser local et global en même temps afin d'aboutir à un système élaboré et construit de manière à sauvegarder des éléments allant dans le sens de l'intérêt général, qu'il soient locaux ou à plus grande échelle...
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 21:23

florent0121 a écrit:


un putsch n'est pas une fin en soi voyons, c'est l'établissement d'un régime démocratique qui l'est. Je parle putsch et tout le monde ne voit que ça sans regarder la conclusion l'aboutissement du raisonnement, stop à la peur et l'obsession, prenez du recul et réfléchissez de manière global, car quand on réfléchis de manière étriqué, on en arrive à des solutions étriquées. En d'autre terme, ne pas se mettre des barrière imaginaire en s'empêchant de penser, On peut tout à fait penser local et global en même temps afin d'aboutir à un système élaboré et construit de manière à sauvegarder des éléments allant dans le sens de l'intérêt général, qu'il soient locaux ou à plus grande échelle...

Oui j'avais bien compris l'idée et la finalité, le fait de mettre en place et de penser un nouveau système qui travaille dans le sens de l'intérêt de l'humanité n'est pas un problème, c'est plutôt la transition qui l'est.
Je voulais exprimer l'idée que le fait de se rendre indépendant du système actuel à petite échelle, est pour moi une "arme" contre ce système, bien que tu es argumenter sur le fait que ce soit une action à court termes, imagine un quartier entier qui fonctionne en autonomie totale face à la crise actuelle des matières premières, d'énergie ..., un autre quartier prends exemple sur le premier, cela se repend à la ville entière, puis à toute la région...
Je sais pas si je suis clair, mais pour moi la sortie du trou doit se faire en synergie en partant du plus petit jusqu'au sommet et non l'inverse, en attendant une prise de conscience soudaine des masses.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Sam 22 Fév 2014 - 22:49

klaustrydium a écrit:
florent0121 a écrit:


un putsch n'est pas une fin en soi voyons, c'est l'établissement d'un régime démocratique qui l'est. Je parle putsch et tout le monde ne voit que ça sans regarder la conclusion l'aboutissement du raisonnement, stop à la peur et l'obsession, prenez du recul et réfléchissez de manière global, car quand on réfléchis de manière étriqué, on en arrive à des solutions étriquées. En d'autre terme, ne pas se mettre des barrière imaginaire en s'empêchant de penser, On peut tout à fait penser local et global en même temps afin d'aboutir à un système élaboré et construit de manière à sauvegarder des éléments allant dans le sens de l'intérêt général, qu'il soient locaux ou à plus grande échelle...

Oui j'avais bien compris l'idée et la finalité, le fait de mettre en place et de penser un nouveau système qui travaille dans le sens de l'intérêt de l'humanité n'est pas un problème, c'est plutôt la transition qui l'est.
Je voulais exprimer l'idée que le fait de se rendre indépendant du système actuel à petite échelle, est pour moi une "arme" contre ce système, bien que tu es argumenter sur le fait que ce soit une action à court termes, imagine un quartier entier qui fonctionne en autonomie totale face à la crise actuelle des matières premières, d'énergie ..., un autre quartier prends exemple sur le premier, cela se repend à la ville entière, puis à toute la région...
Je sais pas si je suis clair, mais pour moi la sortie du trou doit se faire en synergie en partant du plus petit jusqu'au sommet et non l'inverse, en attendant une prise de conscience soudaine des masses.

Je comprend très bien l'argumentation, je trouve d'ailleurs que c'est une très bonne idée, seulement après la libération politique, pourquoi, mais j'en reviens toujours au même problème, ce système dont tu parles, se heurte assez tôt à la problématique que j'ai abordé plus haut, c'est à dire que le système actuel a besoin de nous pour le nourrir, il ne se laissera pas mourir de faim gentiment. Sur le terrain comment ça se présentera, tout simplement, avec l'adoption de nouvelle loi, interdisant l'échange, le troc par exemple, ou en le taxant, détention des brevets sur des semences par de grand groupe ce qui signifie obligation de racheter chaque année la semence, etc... etc... les mesures coercitives sont infinis puisque le peuple n'a aucun pouvoir de résistance politique.
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 8:46

Rien n'empêche le peuple de désobéir, l'état tient en grande partie grâce aux chiens de garde du système, mais leurs gamelles finiront par se vider et seulement alors la libération politique pourra se faire.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 12:56

klaustrydium a écrit:
Rien n'empêche le peuple de désobéir, l'état tient en grande partie grâce aux chiens de garde du système, mais leurs gamelles finiront par se vider et seulement alors la libération politique pourra se faire.

Tu prônes donc une désobéissance et donc de fait, une résistance face à la force du système. Et tu penses vraiment qu'une situation telle n'engendrera pas de révolte face à l'oppression qui sera engendrée par le système en place. Je ne comprend pas ton raisonnement cela veut dire que tu souhaites que le peuple souffre en essayant vainement de résister face à un pouvoir qui l'opprime, oui vainement, puisque le pouvoir en place a tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend... Je trouve ton point de vue, excuse moi du terme, quelque peu sado-masochiste.

Ce que tu n'arrives pas à voir, je pense, c'est que le pouvoir en place à tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend, aussi importante que soit cette désobéissance, elle s'arrêtera du moment où il n'y a pas de cause qui les dépasse, de but transcendantal. Ta vision des choses me fait penser fortement à la période où les chrétiens se faisaient massacrer pour leur foi. La différence primordiale qui fait que le peuple ne peut pas "gagner" de la façon dont tu décris, c'est l'absence de foi, de but transcendantal, qui fait qu'un groupe continue sur le long terme son oeuvre malgré l'oppression subit. Voilà quelques raisons qui me font penser qu'un putsch est plus approprié dans le cas présent que seulement une résistance par le mode de vie. Attention je ne dis pas pas que cela est inutile, bien au contraire ce que tu prônes me parait nécessaire sur le long terme pour la pérennité, mais ce mode de vie ne pourra être acquis que si le peuple dans son ensemble le souhaite et qu'en nous libérant de nos chaînes, c'est à dire en renversant le pouvoir qui nous opprime de manière direct, car si nous le laissons agir contre nous il étouffera cette résistance très facilement pour toutes les raisons citées.


Dernière édition par florent0121 le Dim 23 Fév 2014 - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 4115
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 13:30

florent0121 a écrit:
klaustrydium a écrit:
Rien n'empêche le peuple de désobéir, l'état tient en grande partie grâce aux chiens de garde du système, mais leurs gamelles finiront par se vider et seulement alors la libération politique pourra se faire.

Tu prônes donc une désobéissance et donc de fait, une résistance face à la force du système. Et tu penses vraiment qu'une situation telle n'engendrera pas de révolte face à l'oppression qui sera engendrée par le système en place. Je ne comprend pas ton raisonnement cela veut dire que tu souhaites que le peuple souffre en essayant vainement de résister face à un pouvoir qui l'opprime, oui vainement, puisque le pouvoir en place a tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend... Je trouve ton point de vue, excuse moi du terme, quelque peu sado-masochiste.

Bonjour vous deux :)
Oui je te rejoins volontiers Florent. je suis d'avis de penser que le système à la limite cherche justement se genre de situation. Je m'explique;

La cabale (le pouvoir impérial mondial) crée exprès des problèmes. problèmes dont la plupart des gens n'identifie pas correctement car ils ont leur libre arbitres altéré de par la propagande. Et ont une vision altéré de la réalité, et sont totalement conditionné. Conditionné à un tel point, que les réactions ne se feront pas attendre... Ses réactions auront été contrôlé et créé de toute pièce, sans que la plupart ne puissent s'en rendre compte...  No Ensuite quand le peuple est totalement empêtré dans le problème créé de toute pièce, ils avancent "la solution". Solution complètement artificiel, car étant déjà prévue en même temps que le problème donné.... Suspect 
Donc nous avons cette bonne veille technique (PROBLÈME, RÉACTION, SOLUTION). Ou si vous préférez, ORDO AD CHAOS..(l'ordre naît du chaos). Donc pour moi il serait contre-productif de se laisser aller à se genre de débordement...préférant de loin travailler en amont. C'est-à-dire à contre-sens, plus intelligemment en réorganisant sa philosophie de vie et de consommations. Instruire et prévenir le plus de gens possible afin de susciter le 100em singes cette fameuse réaction en chaine qui irait vers un éveil globale. n'oublions pas le changement d'ère aussi; KALI YUGA => SATYA YUGA. Se phénomène de changement énergétique aient lieu environs tout les 2600 ans peut jouer en notre faveur...
De plus la positivité, les bonnes vibrations et la compassion à terme engendrera un nouvelle égrégore plus puissant que celui de la cabale  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 13:42

akasha a écrit:
florent0121 a écrit:
klaustrydium a écrit:
Rien n'empêche le peuple de désobéir, l'état tient en grande partie grâce aux chiens de garde du système, mais leurs gamelles finiront par se vider et seulement alors la libération politique pourra se faire.

Tu prônes donc une désobéissance et donc de fait, une résistance face à la force du système. Et tu penses vraiment qu'une situation telle n'engendrera pas de révolte face à l'oppression qui sera engendrée par le système en place. Je ne comprend pas ton raisonnement cela veut dire que tu souhaites que le peuple souffre en essayant vainement de résister face à un pouvoir qui l'opprime, oui vainement, puisque le pouvoir en place a tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend... Je trouve ton point de vue, excuse moi du terme, quelque peu sado-masochiste.

Bonjour vous deux :)
Oui je te rejoins volontiers Florent. je suis d'avis de penser que le système à la limite cherche justement se genre de situation. Je m'explique;

La cabale (le pouvoir impérial mondial) crée exprès des problèmes. problèmes dont la plupart des gens n'identifie pas correctement car ils ont leur libre arbitres altéré de par la propagande. Et ont une vision altéré de la réalité, et sont totalement conditionné. Conditionné à un tel point, que les réactions ne se feront pas attendre... Ses réactions auront été contrôlé et créé de toute pièce, sans que la plupart ne puissent s'en rendre compte...  No Ensuite quand le peuple est totalement empêtré dans le problème créé de toute pièce, ils avancent "la solution". Solution complètement artificiel, car étant déjà prévue en même temps que le problème donné.... Suspect 
Donc nous avons cette bonne veille technique (PROBLÈME, RÉACTION, SOLUTION). Ou si vous préférez, ORDO AD CHAOS..(l'ordre naît du chaos). Donc pour moi il serait contre-productif de se laisser aller à se genre de débordement...préférant de loin travailler en amont. C'est-à-dire à contre-sens, plus intelligemment en réorganisant sa philosophie de vie et de consommations. Instruire et prévenir le plus de gens possible afin de susciter le 100em singes cette fameuse réaction en chaine qui irait vers un éveil globale. n'oublions pas le changement d'ère aussi; KALI YUGA => SATYA YUGA. Se phénomène de changement énergétique aient lieu environs tout les 2600 ans peut jouer en notre faveur...
De plus la positivité, les bonnes vibrations et la compassion à terme engendrera un nouvelle égrégore plus puissant que celui de la cabale  Very Happy 

Tout à fait d'accord avec toi quand on prend le problème d'un point purement spirituel, et ce point là est essentiel pour combattre contre l'ennemi que l'on a face à nous. D'un point de vue logistique, et stratégique, cela doit selon moi s'accompagner, d'un renversement du pouvoir de façon rapide, telle une estocade, car n'oublions que face à nous, nous n'avons pas des bisounours, qui vont gentiment se laisser faire. Si on leur en laisse le temps et la possibilité, ils chercheront à annihiler cet éveil des consciences et toute forme de résistance face au mode de vie, si on peut appeler ça une vie, qu'ils veulent nous imposer.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 4115
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 14:07

florent0121 a écrit:
(---) car n'oublions que face à nous, nous n'avons pas des bisounours, qui vont gentiment se laisser faire. Si on leur en laisse le temps et la possibilité, ils chercheront à annihiler cet éveil des consciences et toute forme de résistance face au mode de vie, si on peut appeler ça une vie, qu'ils veulent nous imposer.

Hey bin oui :) toutafé^^ Sans compter qu'ils le font sans cesse annihiler la vraie spiritualité. D'ailleurs une des 1er choses qu'ils ont fait, et cela remonte au déluge  Wink  Était de prendre le contrôle spirituel avec la création des trois grandes relions monothéiste (à savoir chrétienne, judaïsme, musulman). Où de créer le NEW AGES. (dixit la Bailey , Bavadsky,...) avec en 1er lieu la création de la Lucis trust ou on retrouvais un certain Aldous Huxley et son frère (Julian) créateur de l'UNESCO et la WWF  et collaborateur influent de l'ONU. Notez qu'ils était tout deux FMEt était de grands défenseurs de l'eugénisme dans ça version "amélioration" de l'espèce humaine...Décidément quand on étudie sérieusement et objectivement les aspects du NOM et la cabale, tout se recoupe tout se rejoint et s'emboite parfaitement. Créant un ensemble cohérent...

Plus haut je faisais référence à la satya yuga. Il faut savoir que le début de cet ère a débuté le 21/12/2012. Est-ce que cela vous rappel quelques chose ? ;)MAIS OUI, bien sûr le calendrier MAYA et sa pseudo fin du monde du bas de mon dos  lol!  Mais quelle magnifique opération de désinformation et de propagation de la peur et son lot de mauvaise vibration...Quoi de mieux pour passer sous silence et tuyauter le début de la nouvelle ère, n'est-ce-pas ?  No 
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 14:20

florent0121 a écrit:


Tu prônes donc une désobéissance et donc de fait, une résistance face à la force du système. Et tu penses vraiment qu'une situation telle n'engendrera pas de révolte face à l'oppression qui sera engendrée par le système en place. Je ne comprend pas ton raisonnement cela veut dire que tu souhaites que le peuple souffre en essayant vainement de résister face à un pouvoir qui l'opprime, oui vainement, puisque le pouvoir en place a tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend... Je trouve ton point de vue, excuse moi du terme, quelque peu sado-masochiste.

Ce que tu n'arrives pas à voir, je pense, c'est que le pouvoir en place à tout les leviers pour obliger la population a vivre comme il l'entend, aussi importante que soit cette désobéissance, elle s'arrêtera du moment où il n'y a pas de cause qui les dépasse, de but transcendantal. Ta vision des choses me fait penser fortement à la période où les chrétiens se faisaient massacrer pour leur foi. La différence primordiale qui fait que le peuple ne peut pas "gagner" de la façon dont tu décris, c'est l'absence de foi, de but transcendantal, qui fait qu'un groupe continue sur le long terme son oeuvre malgré l'oppression subit. Voilà quelques raisons qui me font penser qu'un putsch est plus approprié dans le cas présent que seulement une résistance par le mode de vie. Attention je ne dis pas pas que cela est inutile, bien au contraire ce que tu prônes me parait nécessaire sur le long terme pour la pérennité, mais ce mode de vie ne pourra être acquis que si le peuple dans son ensemble le souhaite et qu'en nous libérant de nos chaînes, c'est à dire en renversant le pouvoir qui nous opprime de manière direct, car si nous le laissons agir contre nous il étouffera cette résistance très facilement pour toutes les raisons citées.

Je pense que sans les forces de l'ordre et l'armée, le pouvoir n'as plus de moyen de faire appliquer sa politique, bien entendu il faut un objectif commun pour cette résistance, sinon je suis d'accord c'est voué à l'échec.
J'ai du mal à saisir ton raisonnement, tu pense qu'un putsch est approprié, mais de quel manière ? par les armes ?, pacifiquement ?. il faudrait que le peuple entier appuie cette démarche pour que ça fonctionne et pas seulement un groupe inconnu de tous. je trouve que c'est prendre le problème à l'envers.
Comme le souligne akasha il y'a un travail de rééducation et d'informations à effectuer avant d'espérer tout changement. cela passe par un changement d'attitude de chaque personne, de ne plus accepter l'inacceptable.
Le système nous envoient vers le Chaos et je le pense inévitable mais ce sera une opportunité pour tous de s'engouffrer dans la brèche et enfin prendre notre destin en main. Nous avons l'avantage du nombre.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 14:56

Encore une fois tu n'as pas dû lire mon post correctement j'ai bien mis toute les étapes, cela commence par les réveil des consciences, qui est en cours.
Tu nous dis que sans les forces armées, le système n'a plus les moyens de se défendre, très juste, et qu'arrive t'il quand un pouvoir n'est plus soutenue par les forces armées sensées le défendre, un putsch, le pouvoir en place prend peur et s'enfuit, laissant ainsi l'opportunité au peuple de reprendre son destin en main.
Un putsch, c'est le renversement d'un pouvoir en place,, cela peut s'appliquer de différentes manières, le principal étant en effet le soutien d'une grande majorité de la population afin que ce putsch soit légitime, d'où le réveil des consciences.

Une deuxième possibilité étant comme je l'ai déjà expliqué, remplacer le putsch par la stratégie du cheval de Troie.

Le but dernier étant que le peuple reprenne le pouvoir politique afin qu'il reprenne en main son destin, et tout les leviers qui permettent d'agir ensemble de façon sereine et pérenne.


Dernière édition par florent0121 le Dim 23 Fév 2014 - 15:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 15:03

La prochaine fois je mettrais mes lunettes  What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 15:10

klaustrydium a écrit:
La prochaine fois je mettrais mes lunettes  What a Face 

lol c'est pas une question de lunette, je pense, c'est une question d'acceptation d'un raisonnement, on peut y adhérer ou non, le principal étant de bien comprendre ce raisonnement avant de le rejeter.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 31

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 15:31

akasha a écrit:
florent0121 a écrit:
(---) car n'oublions que face à nous, nous n'avons pas des bisounours, qui vont gentiment se laisser faire. Si on leur en laisse le temps et la possibilité, ils chercheront à annihiler cet éveil des consciences et toute forme de résistance face au mode de vie, si on peut appeler ça une vie, qu'ils veulent nous imposer.

Hey bin oui :) toutafé^^ Sans compter qu'ils le font sans cesse annihiler la vraie spiritualité. D'ailleurs une des 1er choses qu'ils ont fait, et cela remonte au déluge  Wink  Était de prendre le contrôle spirituel avec la création des trois grandes relions monothéiste (à savoir chrétienne, judaïsme, musulman). Où de créer le NEW AGES. (dixit la Bailey , Bavadsky,...) avec en 1er lieu la création de la Lucis trust ou on retrouvais un certain Aldous Huxley et son frère (Julian) créateur de l'UNESCO et la WWF  et collaborateur influent de l'ONU. Notez qu'ils était tout deux FMEt était de grands défenseurs de l'eugénisme dans ça version "amélioration" de l'espèce humaine...Décidément quand on étudie sérieusement et objectivement les aspects du NOM et la cabale, tout se recoupe tout se rejoint et s'emboite parfaitement. Créant un ensemble cohérent...

Plus haut je faisais référence à la satya yuga. Il faut savoir que le début de cet ère a débuté le 21/12/2012. Est-ce que cela vous rappel quelques chose ? ;)MAIS OUI, bien sûr le calendrier MAYA et sa pseudo fin du monde du bas de mon dos  lol!  Mais quelle magnifique opération de désinformation et de propagation de la peur et son lot de mauvaise vibration...Quoi de mieux pour passer sous silence et tuyauter le début de la nouvelle ère, n'est-ce-pas ?  No 

C'est une information qui m'était jusqu'à présent étrangère, en effet tout se recoupe parfaitement. On voit bien là que nous avons à faire à une entité très bien organisé et très intelligente, en tout cas efficace dans son action et pour cause, la détention de presque tout les moyens médiatique, politique, judicaire, policier, bref tout les secteurs de pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 23 Fév 2014 - 19:49

florent0121 a écrit:
klaustrydium a écrit:
La prochaine fois je mettrais mes lunettes  What a Face 

lol c'est pas une question de lunette, je pense, c'est une question d'acceptation d'un raisonnement, on peut y adhérer ou non, le principal étant de bien comprendre ce raisonnement avant de le rejeter.

C'est pourquoi je répondais à ton intervention, car je n'avais pas toutes les données pour comprendre ton raisonnement.
Mais pour en revenir au sujet voici un exemple de vie hors système sans être marginal.

Vivre en autonomie en France : une réalité
Par Tony le 23 janvier 2014 dans Réflexions

Si vous pensez que tout plaquer pour une vie d’aventures n’est possible qu’à l’étranger, détrompez-vous. Pas besoin d’habiter à l’autre bout du monde pour vivre sa liberté. Nico, Marina et leur tribu prouvent que tendre vers l’autonomie n’est pas utopique en France.

Vous me direz :

   C’est bien beau tout ça mais ça demande un certain budget et des conditions. Ce n’est pas donné à tout le monde !

Tout dépend de ce que vous voulez vraiment être.



Vivre en autonomie
Nico, expatrié de la société de consommation

C’est dans la montagne ariégeoise, sur deux hectares de terrain-forêt que l’aventure de Nico commence. Vivre en autonomie demande un cadre légèrement excentré et de la nature.




Un village à proximité n’est malgré tout pas de refus

Ne le prenez pas pour un ermite, cet ingénieur informatique est un vrai entrepreneur. Il ne refuse pas le progrès et a beaucoup voyagé.
Avec sa compagne Marina et leurs 5 enfants, ils tendent vers l’autonomie

Tant matérielle que psychologique. Entendons-nous bien, ils ne prônent pas l’autarcie mais une alternative sociétaire et un maximum d’indépendance.

   Parce que le rapport temps/argent imposé par un système qui s’écroule ne semble plus adapté.

Deux amis proches se joignent à la tribu pour l’aventure. Ils nomment leur parcelle « Terre d’Ezel » et devinez où tout ce petit monde loge en attendant de construire leur maison ?


Yourte dans milieu montagneux

Dans des yourtes disséminées à flan de montagne

C’est un collectif qui se créé autour d’une idée :

   Vivre ensemble, être artistes de nos vies, voir nos enfants s’épanouir entre eux et avec nous. Réduire notre empreinte écologique, partager, échanger, être solidaire, travailler avec la terre. Vivre avant tout une aventure humaine.


Et avec des enfants habitués à la nature c’est une aventure tous les jours
Quand vivre en autonomie commence avec deux ânes

Sans âne, pas d’autorisation de travaux pour une cabane. Sans cabane, pas de raccordement à l’eau courante et sans eau courante nous ne pouvons rien faire.
Cela motive la présence de Babar et Zéphir qui rejoignent le collectif.


Merci qui ? :)

Mais il leur faut encore :

   Faire les raccordements réseaux et la réfection de l’ancien chemin communal vers leur chez-eux avec 5 000 € pour démarrer.

   Eco-construire avec des matériaux sains, et si possible locaux pour le respect de l’environnement.

   Se chauffer au bois, leur principale source d’énergie, et ils en ont du bois ! Il faudra attendre pour d’autres alternatives énergétiques.



   Travailler la terre pour une production maraichère bio.

   Vendre quelques produits locaux du style épicerie et objets fabriqués.

   Récupérer et recycler autant que possible, par exemple avec l’épuration par filtre planté ou les toilettes sèches.

   Réapprendre à connaître et à se servir de ce que la nature leur offre au quotidien.

L’eau courante arrive sur le lieu de vie commun, la guinguette, qui permet de mutualiser les outils et de travailler ensemble. On y discute, mange et échange ses savoir-faire.
Salle comune ouverte et personnes prenant un déjeuner



Et les discussions vont bon train car Marina, Nico et la tribu ne peuvent pas rester à 7 dans une seule yourte indéfiniment. Malgré la cabane aux ânes, la guinguette et les yourtes déjà réalisés, le boulot n’est pas terminé.
Les travaux s’enchaînent et la cabane des filles avance tant que l’hiver ne paralyse pas tout le monde.
Devenez autonome en construisant vos rêves

Il est hors de question de recourir au système bancaire prêt-intérêts pour faire les travaux.
Nico et sa troupe se débrouillent seuls et apprennent sur le tas
Une cabane en construction et un wwoofer



La cabane est balèze et la tribu fait appel à des Wwoofers

Ensemble, ils font marcher l’entraide par les amis, les réseaux de relation et le Wwoofing.

   Ça tombe à pic, moi qui voulais tester une yourte. Je ne suis pas avare en coup de main et j’aime cette idée de se débrouiller pour tout, de construire et subvenir au maximum de ses besoins de manière autonome.

Ça recentre sur les valeurs fondamentales de la vie. Et s’il y a du travail manuel en plein air c’est parfait.

Nous les rejoignons donc pour aider et partager un bout d’existence avec la tribu et deux wwoofeurs déjà sur place. Et comme nous ne sommes pas faignants, nous les retrouvons en passant par la voie verte allant de Foix à Saint Girons à vélos.
Vue paysage avec rivière et un vélo chargé de pochettes

Cette voie ferrée réhabilitée est jalonnée de viaducs et de tunnels impressionnants

Sur le parcours, la nature est superbe et gomme le stresse omniprésent du citadin au fur et à mesure des kilomètres. C’est comme de bonnes vacances en Corse, ça détend ! Il manque la mer certes, mais la luxuriante végétation compense.

A l’arrivée je visite les lieux du séjour. J’aime ! C’est ravitaillé par les corbeaux mais du coup c’est beau. L’intérieur de la yourte me rappelle les paroles de Marina.
Iintérieur d'une yourte



Vivons ensemble mais pas entassés non plus, chacun son espace vital me dit-elle

C’est la yourte de leur amie. Elle est particulièrement cosy. J’ai même droit à la salle de bain sous le plancher, la classe.
Yourte et sa salle de bain en dessous


Avec baignoire et ballon d’eau chaude en cuivre chauffé au bois, une merveille

Nous sommes en pleine saison du rut et le brame nocturne des cerfs se répercute sur les flans montagneux… et dans nos têtes. C’est beau dit comme cela, mais ça peut vite devenir chiant à répétition.

J’apprends à connaitre les enfants un peu mieux. Ils ont l’air très éveillés et sont bien plus débrouillards dans la nature que les mouflets de leur âge.

La construction de cette première maison fermée servira à accueillir les deux plus grandes qui ont besoin d’espace vital en grandissant.
Homme faisant des travaux de construction d'une cabane


Mélangez le tout dans une grosse poubelle sous le regard subjugué d’Estéban
Faire de l’écoconstruction demande du courage et des connaissances

Pas évident de construire en adéquation avec son environnement.
Je ne vous ferais pas de tutoriel sur cette réalisation, je me suis contenté de la partie isolation intérieure des murs. Ça à l’air con mais quel boulot !

Vous devez faire un enduit écolo en mixant plusieurs matières avec de l’eau :

   Sable
   Argile
   Crotte d’âne (liant naturel très efficace)
   Paille
   Foin

Vous obtenez une pate compacte et collante que vous appliquez sur les murs. Apposez ensuite une sorte de toile de jute sur le mur et lissez par-dessus.

Et ce résultat ne s’arrête pas à la construction de la maison.

En vivant cette aventure c’est son propre monde que cette tribu se construit.

   Car le but n’est pas de changer le monde. Commençons par nous changer nous-même !



Nous avons besoin de croire plus que jamais en cet espace, cet autre monde qui remplacera celui qui, par la perte de sa cohérence, touche à sa fin.

Et qui, plus que nos enfants, peuvent- être les dépositaires de ce nouveau monde ?

Alors bougeons-nous les fesses pour leur offrir cette cohérence. Pour qu’ils puissent rêver d’une vie meilleure et la construire.

Mais l’exemple de Terre d’Ezel, Marina et Nico n’est pas le vôtre. A chacun son mode de vie.


Un travail difficile mais ô combien épanouissant à la vue du résultat.

A vous de fabriquer votre propre recette pour retrouver votre liberté.


Vivre en autonomie ce n’est pas bouger ailleurs, c’est vivre autrement

Et si vous pensez que quitter la France est la seule voie du changement vers l’indépendance ; qu’au pied du mur vous n’aurez d’autre choix que de vous adapter à un nouvel environnement, vous vous mentez.
C’est juste un manque de motivation à changer de vie pour trouver votre autonomie. Fuir le consumérisme n’est pas aisé.
Rester en France ne vous empêche pas de vivre différemment

De fait, vous n’aurez pas la chaleur des tropiques ni la profusion de denrées exotiques poussant comme les mauvaises herbes. Mais si vous fuyez la banlieue citadine pour une qualité de vie meilleure, les alternatives sont nombreuses.

Vous êtes le créateur de votre vie. Le tout est de savoir de quoi vous rêvez pour votre avenir et de vous donner les moyens de le réaliser.

   Nos rêves ont été relégués par notre survie dans la société actuelle

Alors quitte à survivre, autant le faire pour vos rêves.

C’est décidé ! Je pars construire ma petite maison dans la prairie avec ma nouvelle dulcinée
Très peu passent du rêve à la réalité

Des histoires comme ça vous en connaissez beaucoup, mais combien ont le courage d’aller jusqu’au bout ?
Cela demande beaucoup de changements, de sacrifices et d’investissement personnel.

Pour preuve, les deux amis de Nico et Marina ont pris d’autres directions. Mais le collectif est bien vivant. Aujourd’hui la cabane des filles est devenue un lieu prisé de leurs potes de collège.

Les yourtes ont disparu au profit d’une guinguette reconvertie en grande maison isolée et une nouvelle cabane est en chantier.
Le projet avance, courage Marina, Zoé, Maya, Luna, Estéban, Vassily et Nico !

Si vous pestez contre le monde qui va mal, ne qualifiez pas d’utopie cette quête de la liberté, ce retour aux sources pour être de ‘bons êtres humains’. Sortez de votre métro, boulot, télé. L’autonomie passe par le sevrage sociétaire.

Vous n’êtes plus accro ? Partagez vos expériences, ça nous intéresse !

http://www.travelplugin.com/vivre-en-autonomie-france-realite/#lightbox/4/
Revenir en haut Aller en bas
zru

avatar

Masculin Sagittaire Singe
Messages : 183
Date d'inscription : 09/05/2014
Age : 49

MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   Dim 11 Mai 2014 - 9:47

très difficile l'autonomie, pour ceux qui ne veulent pas quitter la ville.
il y a quelques temps déjà, je me suis fait un petit point personnel, par rapport a la place qu'a le système dans ma vie et mon degrés de dépendance
en 1/j'ai chercher les choses essentiel a la survie, et des quels suis je dépendant du système
en 2/la même choses mais avec les choses non essentielles mais dont je ne peux me passer

chaqu'un peu faire se petit test dans sont coin et voir plus ou moins ou il en es, le but n'est pas d'entre plus que les autres, mais devenir un exemple pour les autres qu'ils leurs prouve qu'une autre solution que celle du système est possible.



finalement nos grand parents étaient une sorte de survivor par nécessité ,regardez leurs inter dépendance au système et la notre


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

comment rester hors systeme,sans risquer la marginalisation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment augmenter la focale sans perdre en qualité ?
» Égypte: Ou comment appliquer la charia sans que cela ne soit trop visible
» "Comment perdre du poids sans régime"
» viande cru oubliée... hors du frigo
» [résolu] Comment accède-t-on à la Hors-classe, et quels sont les avantages ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Révolution & Résistance-