Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mal, les démons, les libertés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Manon

avatar

Féminin Capricorne Chèvre
Messages : 392
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 97

MessageSujet: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 8:18

Les gens accusent souvent les autres, définitivement et ridiculement, d'être démoniaques. Mais qu'est-ce qu'ils sont eux-mêmes ??

Le mal individuel :
Dans la personne humaine, le mal pratique le mal : vices, corruption, sexualité maladive, hyper-activisme dans la société, égoïsme et égocentrisme outrageant pour les proches, cupidité, violence, haine, vanité, superficialité, cruauté, imbécillité (les démons sont des imbéciles), bêtise accablante et autoritariste, les démons de l'orgueil et du sexe sont majeurs dans la société moderne. Addictions. Mensonges, culte de l'apparence, hyper-sexualité et perversions sexuelles, radicalisme religieux, fanatisme. Agression envers les justes. Obscénités. Blasphèmes.

Le mal mondia
l (humanité sur la planète terre ) est l'expression des démons individuels. Il est relié aux pouvoirs, aux gouvernements et notablement au gouvernement mondial qui est l'expression la plus aride de l'intérêt personnel organisé et destructeur.

Le mal universel : la politique du mal dans l'univers est l'expansion. Il n'y a pas de raisons de le cacher, l'expansion a déjà fait des ravages parmi les hommes et en fera plus encore à l'avenir. Cependant, la valeur des vrais Instructeurs Célestes est telle que cette expansion devra cesser et le mal régresser.

Le mal pratique le mal et non le bien c'est élémentaire. Le mal d'accord avec lui-même s'autorise toutes les faveurs. Le mal accorde au mal le droit d'être écouté, entendu et répandu. Le mal sature les personnalités, les familles, les sociétés, jamais le mal ne cesse. Le mal prétend que le mal n'existe pas.

Libération :
Le mal cesse individuellement dans les personnalités libérées du vampirisme des ombres. Et éventuellement de la possession démoniaque si elle est.
C'est énergétique et puissant, quand la lumière perd son éclat en quelqu'un, c'est que le mal y a pondu son œuf. La libération du moi est le commencement du voyage, le moi doit se libérer des entités qui le pervertissent.
La perversité du mal est réelle, mais facile à déjouer, c'est à chacun de revenir vers lui-même, vers son authenticité et vers sa vraie vie. Il n'y a pas de révolution plus puissante que l'extradition des entités néfastes en soi ! C'est la victoire la plus belle et la plus harmonieuse que l'homme puisse accomplir.
A la fin d'un monde, les vrais Pères des mondes obtiennent du Dieu UN la Vérité et la Loi ; la finalité pousse à l'explosion des forces et des mondes, à la fin, on revient vers le monde qui nous propulsés dans l'incarnation, ceux qui retournent vers les Cieux viennent des Cieux, ceux qui retournent vers la mort viennent de la mort, ceux qui retournent vers les enfers viennent des enfers, ceux qui rivent leur état dans la matière ne sont que matériels.

Les ondes imaginatives des hommes n'ont pas le pouvoir de transformer l'univers, la vraie Vie ne s'obtient que par la mutation des forces internes. On l'a dit déjà, on a dit tant et tant que la fosse des hommes est emplie de mots et de théories sur tout. La joie qui passait par Adam est perdue, la malheureuse humanité est devenue lourde et instable, il faut passer par un Père qui élève et donne la Loi, la Loi qui sert le Plan de Dieu est la Loi des hommes aussi.

On n'attribue pas indéfiniment, le malheur et le défi à l'humanité, les Cieux s'ouvrent souvent pour laisser passer les plus évolués, les plus purs et les plus tendres. En fin de compte, ceux qui condamnent le Ciel au travers des Ses ententes et de Ses élus ont la fin difficile, un terme de vie correspond à ce qu'on est, ce n'est pas la souffrance qui rend la fin difficile, c'est l'incapacité d'aimer, de revoir la vérité, et de reprendre la route vers les Cieux...
Revenir en haut Aller en bas
http://aminamen.wix.com/coeurdelys
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 14:33

je suis d'accord avec un des éléments qui est cité dans la liste "mal individuel" : la haine

plus généralement, je dirais que toute émotion négative est mauvaise pour l'homme qui la ressent

quand quelqu'un ressent de la haine, il vit une frustration intérieure, qui se traduit par des blocages énergétiques et une baisse de santé physique

par exemple quelqu'un qui déteste les démons, les vampires et le gouvernement mondial... ces émotions sont un mal, car elles sont de la haine

comme il est dit plus haut, le mal affirme que le mal n'existe pas

ainsi, dans ce cas aussi, il prétendra que détester les démons n'est pas quelque chose de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 15:01

Parler de "démons" c'est exhiber une croyance. Ce n'est "une réalité" que pour ceux qui la perçoivent ainsi.

Je suis cependant d'accord avec le principe que toute négativité générée en soi est un "mal" qui ensuite s'exprime en dehors de nous, d'une façon ou d'une autre, mais parfois, il reste intérieur. Quoiqu'il arrive, ce genre de négativité (colère, haine, peur, vengeance, et même, suppositions personnelles) peut selon moi en effet mener à l'apparition de maladies, comme tout "mal-être". Cela est selon moi le plus important à comprendre, c'est un proche de ce qu'on appelle "l'effet nocébo" et correspond à l'influence négative de l'esprit sur le corps (à l'inverse du placébo).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 16:34

frere.de.lumiere a écrit:
Parler de "démons" c'est exhiber une croyance. Ce n'est "une réalité" que pour ceux qui la perçoivent ainsi.

Je suis cependant d'accord avec le principe que toute négativité générée en soi est un "mal" qui ensuite s'exprime en dehors de nous, d'une façon ou d'une autre, mais parfois, il reste intérieur. Quoiqu'il arrive, ce genre de négativité (colère, haine, peur, vengeance, et même, suppositions personnelles) peut selon moi en effet mener à l'apparition de maladies, comme tout "mal-être". Cela est selon moi le plus important à comprendre, c'est un proche de ce qu'on appelle "l'effet nocébo" et correspond à l'influence négative de l'esprit sur le corps (à l'inverse du placébo).
Le mal n'existe que par ses effets , idem pour les démons , mal et démons ne sont pas visibles car leur façon d'agir est trompeuse , les démons portent trop souvent une auréole de sainteté et se font passer pour des anges ! Mal et démons pratiquent le bien et y immiscent le mal , le rendent acceptable et bénéfique pour l'homme . Faire le bien serait de dévoiler le mal et les démons , mais les démons connaissent la spiritualité  et la sagesse et les manipulent à leurs aise car ils sont devenus experts en la matière ! mais qui donc peut -il neutraliser les démons ? faire d'abord tomber leur masque ? en voulant servir le bien , on sert souvent les démons convaincu qu'on sert le bien ; mais il est vrai aussi que les vrais serviteurs du bien mettent parfois des limites au mal ......
Ceci n'est qu'un avis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 16:51

Manon a écrit:
Les gens accusent souvent les autres, définitivement et ridiculement, d'être démoniaques. Mais qu'est-ce qu'ils sont eux-mêmes ??
vices, corruption, sexualité maladive, hyper-activisme dans la société, égoïsme et égocentrisme outrageant pour les proches, cupidité, violence, haine, vanité, superficialité, cruauté, imbécillité (les démons sont des imbéciles), bêtise accablante et autoritariste, les démons de l'orgueil et du sexe sont majeurs dans la société moderne. Addictions. Mensonges, culte de l'apparence, hyper-sexualité et perversions sexuelles, radicalisme religieux, fanatisme. Agression envers les justes. Obscénités. Blasphèmes.

Il y a des gens qui ont une vie sexuelle débridée voir " dégantée " et qui ne font de mal à personne.
Ce qui en revanche est mauvais dans notre société, c'est cette exposition habituelle au désir sexuel ou l'on peut même trouver une femme nu pour vendre un panier de yahourt, créant ainsi des envies mentalisées des le plus jeune age. Aprés on s'étonne de voir des gamines de 10 ans demander un string et autres.

Vous oubliez dans votre citation l'interêt destructeur et l'avidité de l'argent. Certains pensent plus au sous lors d'un divorce qu'aux enfants/épou(se), certains pensent plus à l'héritage lors d'un décès qu'aux répercutions psychologiques sur leur entourage ect ..

Le culte de l'apparence ne nuit qu'aux jaloux. Celui qui se sent beau/belle et vaniteux(se) de son corps a certes un rôle de peu d'éloge, mais la beauté est une norme de la nature, vénérée depuis tout temps. ( Même les paons affichent leurs magnifiques évantails ), celui qui méprise donc la beauté méprise aussi l'une des oeuvres de la nature, et vient sans conteste d'une profonde jalousie.

Le radicalisme tant qu'il est personnel ne pose pas de probleme, il devient un probleme lorsque l'idée de l'individus est de vouloir se retrouver autour, et donc de convaincre d'être son identique.

Il y a une différence entre l'obscénité, la perversion sexuelle et l'hyper sexualité privée. tout n'est pas à mettre dans le même pot, sinon n'est ce pas radical ?

Manon a écrit:
Le mal mondia[/u]l (humanité sur la planète terre ) est l'expression des démons individuels. Il est relié aux pouvoirs, aux gouvernements et notablement au gouvernement mondial qui est l'expression la plus aride de l'intérêt personnel organisé et destructeur.
C'est un peu rapide non ? attribuer le désintérêt de la race humaine envers sa terre, envers les fruits de sa nature, envers tout ces animaux mal-traités en abattoir, cette profonde ignorance qui dérive d'un mépris refoulé signifit il que 80% de la population est démoniaque ? Il n'y a pas besoin d'aller chercher sur la haute échelle des problemes que nous retrouvons partout.

Manon a écrit:
Le mal universel : la politique du mal dans l'univers est l'expansion. Il n'y a pas de raisons de le cacher, l'expansion a déjà fait des ravages parmi les hommes et en fera plus encore à l'avenir. Cependant, la valeur des vrais Instructeurs Célestes est telle que cette expansion devra cesser et le mal régresser.
Cesser de quel manière ? comment empêcher la procréation de 7 milliards d'individus ? A moins d'une prise de conscience je ne vois pas.

Manon a écrit:
Le mal pratique le mal et non le bien c'est élémentaire. Le mal d'accord avec lui-même s'autorise toutes les faveurs. Le mal accorde au mal le droit d'être écouté, entendu et répandu. Le mal sature les personnalités, les familles, les sociétés, jamais le mal ne cesse. Le mal prétend que le mal n'existe pas.

Qu'est ce que le mal ? Le mal gratuit c'est celui qui détruit et s'en réjouit de maniere consciente en étant ou non l'auteur de l'action.
Si le mal est la conséquence d'un autre mal dans une famille ou chacun s'ignore, il faut chercher la cause des causes avant de pleurer la conséquence. Le mal ne peut être désigné aussi facilement.
Dans une société telle que la notre, celui qui fait le mal fait du mal pour les conformisés, mais n'est ce pas en réalité un bien pour la terre ?

Manon a écrit:
A la fin d'un monde, les vrais Pères des mondes obtiennent du Dieu UN la Vérité et la Loi ; la finalité pousse à l'explosion des forces et des mondes, à la fin, on revient vers le monde qui nous propulsés dans l'incarnation, ceux qui retournent vers les Cieux viennent des Cieux, ceux qui retournent vers la mort viennent de la mort, ceux qui retournent vers les enfers viennent des enfers, ceux qui rivent leur état dans la matière ne sont que matériels.
Dieu est Un, tout à fait d'accord.
Qu'est ce que retourner vers les Cieux ?
Qu'est ce que retourner vers la mort ?
Qu'est ce que retourner vers les enfers ?

Je connais des Orphelins, battus, humiliés, éduqués comme des bêtes, qui s'améliore avec le temps malgré la difficulté du formatage anterieur. Est ce que la violence/haine en eux est mérité ? Est ce qu'a leur échelle de souffrance il mérite d'être comparé à un lambda ? est ce que leurs éfforts plus qu'humain dans une évolution positive qui les laisse malgré tout plus négatif qu'un autre fait d'eux des démons quand de l'autre côté certains hommes ont tout eu et qui malgré cela ont créé des choses négatives autours d'eux plus minime ?
Qui de ces deux genres est plus démoniaque, le sont ils d'ailleurs vraiment ?
N'y a t il pas en réalité trés peu de gens "sadiques" ?

Un mal conscientisé est Sadique nous sommes d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 17:14

haig a écrit:
mais les démons connaissent la spiritualité  et la sagesse et les manipulent à leurs aise car ils sont devenus experts en la matière ! mais qui donc peut -il neutraliser les démons ?
Tout à fait d'accord pour la manipulation spirituelle, bien qu'à notre époque ce soit une routine du genre.

comment neutraliser un mal ? La juste justice ? une Justice profonde qui chercherait la cause des causes avant de juger la superficialité ?
Si on considere qu'il peut exister un mal à l'état pur quelle base ou experience peut permettre de l'identifier ?

l'expérience de Milgram ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 17:24

haig a écrit:
frere.de.lumiere a écrit:
Parler de "démons" c'est exhiber une croyance. Ce n'est "une réalité" que pour ceux qui la perçoivent ainsi.

Je suis cependant d'accord avec le principe que toute négativité générée en soi est un "mal" qui ensuite s'exprime en dehors de nous, d'une façon ou d'une autre, mais parfois, il reste intérieur. Quoiqu'il arrive, ce genre de négativité (colère, haine, peur, vengeance, et même, suppositions personnelles) peut selon moi en effet mener à l'apparition de maladies, comme tout "mal-être". Cela est selon moi le plus important à comprendre, c'est un proche de ce qu'on appelle "l'effet nocébo" et correspond à l'influence négative de l'esprit sur le corps (à l'inverse du placébo).
Le mal n'existe que par ses effets , idem pour les démons , mal et démons ne sont pas visibles car leur façon d'agir est trompeuse , les démons portent trop souvent une auréole de sainteté et se font passer pour des anges ! Mal et démons pratiquent le bien et y immiscent le mal , le rendent acceptable et bénéfique pour l'homme . Faire le bien serait de dévoiler le mal et les démons , mais les démons connaissent la spiritualité  et la sagesse et les manipulent à leurs aise car ils sont devenus experts en la matière ! mais qui donc peut -il neutraliser les démons ? faire d'abord tomber leur masque ? en voulant servir le bien , on sert souvent les démons convaincu qu'on sert le bien ; mais il est vrai aussi que les vrais serviteurs du bien mettent parfois des limites au mal ......
Ceci n'est qu'un avis !

 Cher Haig, si des démons "utilisent" la spiritualité à des fins maléfiques, ce n'est que par la Vérité du Bien qu'ils peuvent être démasqués. Si un "démon" (si ils existent) utilise des propos spirituels, mais que ces propos cachent des intentions maléfiques, il est facile de les débusquer.

Si une personne mal intentionné (je préfère cela au terme "démon") se manifeste, face à la Vérité et à la Lumière du Bien, elle est impuissante. Et même si elle cherche à l'utiliser pour des objectifs personnels, tôt ou tard quelqu'un le remarquera, et tôt ou tard cela sera dévoilé. Parce que la Vérité, le Bien, n'est qu'Un, il y a mille et une façon de faire le Bien, de parler Bien, d'agir Bien, et cela, c'est visible, palpable, compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 17:54

Frère de Lumière a écrit:
Cher Haig, si des démons "utilisent" la spiritualité à des fins maléfiques, ce n'est que par la Vérité du Bien qu'ils peuvent être démasqués. Si un "démon" (si ils existent) utilise des propos spirituels, mais que ces propos cachent des intentions maléfiques, il est facile de les débusquer.

Si une personne mal intentionné (je préfère cela au terme "démon") se manifeste, face à la Vérité et à la Lumière du Bien, elle est impuissante. Et même si elle cherche à l'utiliser pour des objectifs personnels, tôt ou tard quelqu'un le remarquera, et tôt ou tard cela sera dévoilé. Parce que la Vérité, le Bien, n'est qu'Un, il y a mille et une façon de faire le Bien, de parler Bien, d'agir Bien, et cela, c'est visible, palpable, compréhensible.


Les démons ont déjà traversé des siècles et sont des êtres spirituels et vivent aussi dans des sphères plus élevées que nous qui somment cantonnés à un niveau terrestre et très "horizontalisés" car notre perspective de "verticalisation" d'élévation de conscience nous est encore  bien inaccessible . Certes, certains d'entre nous ont conscience de notre état et font des efforts, c'est très louable mais nos civilisations sont construites sur du faux , à défaut de connaître la "vérité"  et nous faisons parti de ces civilisations par un bout ou par un autre ! Sur le plan horizontal tout est sujet à caution et la spiritualité n'est souvent que de vains mots ballottées par les esprits qui se jouent bien de nous .Mais la "verticalisation " est possible et c'est notre chance , mais nous ne pourront pas y accéder seuls , sans de l'aide . Même nos antibrouillards , ne sont que des antibrouillards !
Tout le bien que nous pouvons faire individuellement , il est bien- sûr nécessaire de le faire mais aujourd'hui l'ensemble des bonnes actions ne s'accumulent pas pour former un cyclone qui balaiera le mal est finira par monter à la verticale ! il faut de la cohésion dans les bonnes actions et être sûr de ce qui est ou n'est pas une bonne action !
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Lun 22 Juil 2013 - 17:56

Jack Aube a écrit:


Il y a des gens qui ont une vie sexuelle débridée voir " dégantée " et qui ne font de mal à personne.
Ce qui en revanche est mauvais dans notre société, c'est cette exposition habituelle au désir sexuel ou l'on peut même trouver une femme nu pour vendre un panier de yahourt, créant ainsi des envies mentalisées des le plus jeune age. Aprés on s'étonne de voir des gamines de 10 ans demander un string et autres.

Bah se qu'il a surtout c'est que la bible à rendu l'acte sexuel sale, de par le péché originel, à rendu l'acte honteux.
Puis d'un autre, vous avez les médias de masse, et l"industrie du divertissement qui nous montre une image débridée de l'acte, qui promouvoi la liberté du sexe totale et sans distinction.

On est en plain paradoxe, histoire de perdre encore plus le quidam.
N'oublions pas à qui servent toutes ses énergies, c'est de cela qui ne faut pas perdre de vue selon moi.
Alors quand est-il de la position à adopté , pour moi le sexe pour le sexe est à proscrire, il est basse énergie, et est contre-productif, si l'on puis-dire (rires) Mais adopté avec ça cher et tendre moitié, là il en est tout autre.
Faire l'amour en pleine conscience, ainsi que d'atteindre la jouissance en pleine conscience libére des énergies qui pourra vous apporté des bienfaits jusqu'alors insoupçonné.
Cela ouvre certains chakras, ainsi que sur le plan de la kundalini.

manon tu dis :

Citation :
Le mal mondial (l"humanité sur la planète terre ) est l'expression des démons individuels. Il est relié aux pouvoirs, aux gouvernements et notablement au gouvernement mondial qui est l'expression la plus aride de l'intérêt personnel organisé et destructeur.

Oui l'humanité est tellement englué dans le mensonge originel, tellement conditionné par les distractions et l'appartenance aux matérialisme, qu'ils en ont oublié l’existence et son sens le plus profond.
et n'en déplaisent à certains, je pense une grande partie de l'humanité sous le pouvoir mondial, et si éveil il y a, faudra pas espéré que cela concernera un pourcentage des plus élevés ( et se pour ma plus grande tristesse)

Manon dit, jack dit :

Citation :
Le mal universel : la politique du mal dans l'univers est l'expansion. Il n'y a pas de raisons de le cacher, l'expansion a déjà fait des ravages parmi les hommes et en fera plus encore à l'avenir. Cependant, la valeur des vrais Instructeurs Célestes est telle que cette expansion devra cesser et le mal régresser.

Cesser de quel manière ? comment empêcher la procréation de 7 milliards d'individus ? A moins d'une prise de conscience je ne vois pas.

Mais si Jack, Manon voit juste. Selon moi cela se passera comme développé sur les sujets message... et élevation vibratoire... Qui en résumé va-aller progressivement vers un changement totale de paganisme. Car les conjonctures actuel, ne serons nullement celle de demains. Pourquoi ? car une fois la vérité en route rein ne peut l'arrêté.

Citation :
A la fin d'un monde, les vrais Pères des mondes obtiennent du Dieu UN la Vérité et la Loi ; la finalité pousse à l'explosion des forces et des mondes, à la fin, on revient vers le monde qui nous propulsés dans l'incarnation, ceux qui retournent vers les Cieux viennent des Cieux, ceux qui retournent vers la mort viennent de la mort, ceux qui retournent vers les enfers viennent des enfers, ceux qui rivent leur état dans la matière ne sont que matériels.

Dieu est Un, tout à fait d'accord.
Qu'est ce que retourner vers les Cieux ?
Qu'est ce que retourner vers la mort ?
Qu'est ce que retourner vers les enfers ?

Selon moi, je pense que chaque choses à sa place, et chaque choses se doit d'y retourné. Le mal triche depuis bien trop longtemps, et a usurpé sa vrais place justement. nous privent nous humains de la notre. donc un retournement de l'ordre, ne sera que justice rendue

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 7:44

Orné a écrit:
Bah se qu'il a surtout c'est que la bible à rendu l'acte sexuel sale, de par le péché originel, à rendu l'acte honteux.
Orné , Orné !!! là , tu n'est pas crédible , le péché originel ne concerne pas l'acte sexuel . Reprend ta bible , travaille la question , OK ? scratch 
Il faudrait déjà remplacer [dans ta tête ] , péché originel , par choix originel cyclops
revoir
Orné a écrit:
Alors quand est-il de la position à adopté , pour moi le sexe pour le sexe est à proscrire, il est basse énergie, et est contre-productif, si l'on puis-dire (rires) Mais adopté avec ça cher et tendre moitié, là il en est tout autre.
Faire l'amour en pleine conscience, ainsi que d'atteindre la jouissance en pleine conscience libére des énergies qui pourra vous apporté des bienfaits jusqu'alors insoupçonné.
Cela ouvre certains chakras, ainsi que sur le plan de la kundalini.
Sans notre libido , la Terre serait moins peuplée , le sexe nous serait une contrainte ! le contrôle de notre libido humanise nos rapports avec notre conjoint [e]. Chez l'homme donc , le sexe est une lutte permanente contre notre animalité , partie terrestre obligatoire .....Embarassed 
Bon tout cela , n'est que mon avis .


Dernière édition par haig le Mar 23 Juil 2013 - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Madarion

avatar

Masculin Poissons Tigre
Messages : 443
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 43
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 7:57

Pour moi, le mal personnel est comparable a une lampe de poche qui veut éclairer alors qu'il fait plein jour.

La planète est comparable à un corps humain.
il y a le cerveaux mondial, l'âme mondiale et le corps mondial.
Et donc, vouloir imposer son esprit, son corps ou son âme c'est vouloir priver les personnes de l'universalité qui ont droit naturellement.

C'est ça le mal !
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Masculin Bélier Serpent
Messages : 356
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 52
Localisation : ici ou là

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 9:21


Frère de lumière a écrit:
"si des démons "utilisent" la spiritualité à des fins maléfiques, ce n'est que par la Vérité du Bien qu'ils peuvent être démasqués. Si un "démon" (si ils existent) utilise des propos spirituels, mais que ces propos cachent des intentions maléfiques, il est facile de les débusquer".

Pas mal frère de lumière. Par l'initiation, on doit identifier et reconnaître les Entités dites bonnes et mauvaises. Et on remarquera qu'une Entité démoniaque dont on lui a donné pour nom Lucifer se sert d'une fausse spiritualité afin de détourner le disciple de la vrai spiritualité. On remarquera encore qu'une autre Entité démoniaque dont on lui donne pour nom Ahriman ou satan agit autrement et différemment de l'entité de Lucifer....On remarquera aussi que ce Lucifer s'exprime par un "Nous" au lieu de dire "Je" prouvant ainsi qu'il est à lui-seul une multitude d'entités démoniaques...etc

Tout a fait, c'est avec cette vérité du bien et avec la conscience éveillée qu'on découvre la supercherie des entités maléfiques.Cela ne s'apprends pas en un jour et il faut avoir eu bon nombre de rencontres et de contacts avec de telles entités pour aborder ces connaissances. Ces rencontres sont très éprouvantes. De même il ne suffit pas de subir une dizaine d'épreuves mais des dizaines voire plus. Donc tout ceci n'est pas à la portée de tout le monde car ce Diable ne se montrera jamais à des gens incroyants car il sait très bien que cette même personne deviendrait croyante mais la véritable raison est que l'être humain n'a pas encore développé ces facultés dites paranormales qui s'acquiert avec beaucoup de travail sur soi et de courage...




Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forumactif.org/
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 12:31

frere.de.lumiere a écrit:
haig a écrit:
frere.de.lumiere a écrit:
Parler de "démons" c'est exhiber une croyance. Ce n'est "une réalité" que pour ceux qui la perçoivent ainsi.

Je suis cependant d'accord avec le principe que toute négativité générée en soi est un "mal" qui ensuite s'exprime en dehors de nous, d'une façon ou d'une autre, mais parfois, il reste intérieur. Quoiqu'il arrive, ce genre de négativité (colère, haine, peur, vengeance, et même, suppositions personnelles) peut selon moi en effet mener à l'apparition de maladies, comme tout "mal-être". Cela est selon moi le plus important à comprendre, c'est un proche de ce qu'on appelle "l'effet nocébo" et correspond à l'influence négative de l'esprit sur le corps (à l'inverse du placébo).
Le mal n'existe que par ses effets , idem pour les démons , mal et démons ne sont pas visibles car leur façon d'agir est trompeuse , les démons portent trop souvent une auréole de sainteté et se font passer pour des anges ! Mal et démons pratiquent le bien et y immiscent le mal , le rendent acceptable et bénéfique pour l'homme . Faire le bien serait de dévoiler le mal et les démons , mais les démons connaissent la spiritualité  et la sagesse et les manipulent à leurs aise car ils sont devenus experts en la matière ! mais qui donc peut -il neutraliser les démons ? faire d'abord tomber leur masque ? en voulant servir le bien , on sert souvent les démons convaincu qu'on sert le bien ; mais il est vrai aussi que les vrais serviteurs du bien mettent parfois des limites au mal ......
Ceci n'est qu'un avis !

 Cher Haig, si des démons "utilisent" la spiritualité à des fins maléfiques, ce n'est que par la Vérité du Bien qu'ils peuvent être démasqués. Si un "démon" (si ils existent) utilise des propos spirituels, mais que ces propos cachent des intentions maléfiques, il est facile de les débusquer.

Si une personne mal intentionné (je préfère cela au terme "démon") se manifeste, face à la Vérité et à la Lumière du Bien, elle est impuissante. Et même si elle cherche à l'utiliser pour des objectifs personnels, tôt ou tard quelqu'un le remarquera, et tôt ou tard cela sera dévoilé. Parce que la Vérité, le Bien, n'est qu'Un, il y a mille et une façon de faire le Bien, de parler Bien, d'agir Bien, et cela, c'est visible, palpable, compréhensible.



Tout à fait d'accord avec toi Frère de Lumière !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 14:10

Orné a écrit:
Bah se qu'il a surtout c'est que la bible à rendu l'acte sexuel sale, de par le péché originel, à rendu l'acte honteux.

un texte en rapport.
http://www.larebellution.com/2012/09/27/vaincre-la-pornographie-5-la-source-du-peche-sexuel/

Grand titre :

- Dieu a horreur du péché sexuel
- Nous devons aussi haïr le péché sexuel
- Tout péché sexuel trouve sa racine dans la convoitise
- Il faut chasser la convoitise dès son apparition

" Lorsqu’il commence à dévorer du regard les passantes habillées sexy, c’est là qu’il faut réagir! Cela traduit déjà que son coeur a été pollué et nécessite d’être restauré. Dans ce genre de cas, il faut très vite courir au pieds du Seigneur, se repentir et crier à lui: « Seigneur, je t’en supplie, aide-moi! Ces pensées ne sont pas de toi, donc elle ne doivent pas être trouvées en moi! Je veux garder mon coeur loin de la souillure, je veux t’honorer et te glorifier. Mais je ne peux y arriver par mes propres forces. Viens à mon secours je t’en prie! »

Pour résumer, la source de tout péché sexuel se trouve dans le coeur de l’homme. Ce n’est pas parce que les pulsions sont trop fortes qu’on regarde de la pornographie, mais c’est avant tout parce que notre coeur a été pollué et qu’il a besoin d’être restauré. Plus tôt on s’attaquera à la convoitise de nos coeurs, plus facilement on pourra l’extirper. Voilà bien un sujet à méditer… "

Graal a écrit:

On remarquera aussi que ce Lucifer s'exprime par un "Nous" au lieu de dire "Je" prouvant ainsi qu'il est à lui-seul une multitude d'entités démoniaques...etc
Je ne suis pas sur d'avoir compris le sens de ceci.
Nous est employé dès lors qu'une personne s'est reconnue dans une autre, ou parle a travers d'autres dialogues échangés au sein d'un groupe, il suffit de taper nous sommes ou nous voulons sur google pour voir une multitude de personnes de toutes catégories pensantes, religieuses et musicales utiliser ce type d'approche textuelle.

Madarion a écrit:
Pour moi, le mal personnel est comparable a une lampe de poche qui veut éclairer alors qu'il fait plein jour.
C'est ça le mal !

Maintenant que vous m'avez éclairé bienvenue dans la tribune maléfique .. ( voir mon avatar pour preuve drunken  )

haig a écrit:
tu n'est pas crédible

Sans notre libido , la Terre serait moins peuplée
scratch 
apparemment sans pauvreté pareillement

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_de_natalit%C3%A9
Revenir en haut Aller en bas
Madarion

avatar

Masculin Poissons Tigre
Messages : 443
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 43
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 14:25

Citation :
Maintenant que vous m'avez éclairé bienvenue dans la tribune maléfique ..

Le bien et le mal n'est qu'une question de polarité ;-)

Citation :

Je ne suis pas sur d'avoir compris le sens de ceci.
Nous est employé dès lors qu'une personne s'est reconnue dans une autre, ou parle a travers d'autres dialogues échangés au sein d'un groupe,

Certes, le nous est communément employé,
mais si le " nous " est emploi comme tierce personne, là c'est un peut plus étrange !

---

J'ai calculé que l'énergie d'un être humain est la moitié de celui d'un dieu.
Cette notion est corroboré par plusieurs cultures.

hors, si deux humains mettent leurs énergies en commun, on se retrouve avec un "nous". Mais, comme ce "nous" vibre sur un niveau supérieur, quand les deux personnes sont séparées ils n'ont pas conscience de se qui c'est passé.

Ce "nous" est alors considéré comme une personne à part.



Dernière édition par Madarion le Mar 23 Juil 2013 - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 14:59

Madarion a écrit:
Le bien et le mal n'est qu'une question de polarité ;-)

Tout a fait d'accord,

Citation :
Certes, le nous est communément employé,
mais si le " nous " est emploi comme tierce personne, là c'est un peut plus étrange !
Il y a le sur homme et la tierce personne ? La tierce personne n'a pas le droit d'avoir d'idées ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tierce_personne

Donc une tierce personne qui exprime une idée au travers du " nous " est démoniaque ? scratch

Merde les gentils bancaire me réclament 40 000 eu, ( parait que c'est le début Twisted Evil  ), à 25 ans, aprés avoir payé 25 000 eu pour de fautes impersonnelles, ça commence à peser .. c'est mon héritage ( karmique ? Very Happy ), je vais pas tarder a devenir une tierce personne démoniaque exprimant ses idées .. le summum ! king

Madarion a écrit:
hors, si deux humains mettent leurs énergies en commun, on se retrouve avec un "nous". Mais, comme ce "nous" vibre sur un niveau supérieur, quand les deux personnes sont séparées ils n'ont pas conscience de se qui c'est passé.

Ce "nous" est alors considéré comme une personne à part.

pas mal farao .

Nous avons fusionné sur l'une des parties de cet échange, je vous prie de ne pas diminuer notre énergie en rompant la fusion, merci lol!
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 15:24

Manon a écrit:

"Le mal mondia[/u]l (humanité sur la planète terre ) est l'expression des démons individuels. Il est relié aux pouvoirs, aux gouvernements et notablement au gouvernement mondial qui est l'expression la plus aride de l'intérêt personnel organisé et destructeur."

jacob a répondu :

"C'est un peu rapide non ? attribuer le désintérêt de la race humaine envers sa terre, envers les fruits de sa nature, envers tout ces animaux mal-traités en abattoir, cette profonde ignorance qui dérive d'un mépris refoulé signifit il que 80% de la population est démoniaque ? Il n'y a pas besoin d'aller chercher sur la haute échelle des problemes que nous retrouvons partout."

jack aube, tu ne sembles pas avoir remarqué qu'une influence massive s'exerçait sur les populations

les 4 piliers du contrôle des idées sont :

-le système éducatif
-les gouvernements
-les médias
-les religions

à eux 4 ils sont largement responsables des idées qui passent dans la tête de la plupart des gens

quand tu parles de "mépris refoulé" de l'homme envers la nature, tu sembles toi-même répéter un cours de (ou un article d'un magazine sur la) socio-psychologie

on en revient à l'idée classique, c'est que l'homme a le mal en lui dès son origine, il est mauvais à la base, son envie de faire la guerre à son voisin et de le voler est inné... ce à quoi je ne crois pas du tout...

je crois en l'archétype originel de l'être humain

par contre je sais que l'adn se modifie pendant la vie et que les gènes des hommes finissent par prendre les influences guerrieres et égoîstes etc, mais je suis sûr qu'elles sont globalement encore minoritaires
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 15:34



La personne en question est seule, je peux vous l'affirmer.

Maintenant, Ange ou Démon, Paganisme ou non, Dieu ou Diable, Christ ou Antéchrist voilà bien de vastes questions lancinantes, n'est-ce pas ?

Si le Christ devait apparaître un jour, il le fera là où il s'est manifesté la première fois, à savoir "en Terre d'Israël".

Logique non ?

Et ce ne sera pas avant longtemps.

Jack Aube, la fusion de votre énergie ne risque absolument rien, ne t'inquiètes pas.

"De mon côté ce qui me met mal à l'aise" c'est de penser qu'à vos yeux,

-Dieu lui-même deviendrait suspect dans une de ses manifestations.

"C'est vous dire le chemin qu'il vous reste tous à parcourir avant de devenir sereins ".



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 16:04

luctix a écrit:
jack aube, tu ne sembles pas avoir remarqué qu'une influence massive s'exerçait sur les populations

les 4 piliers du contrôle des idées sont :

-le système éducatif
-les gouvernements
-les médias
-les religions

à eux 4 ils sont largement responsables des idées qui passent dans la tête de la plupart des gens
Je suis tout à fait d'accord, rien à dire sur vos propos. En revanche la plupart l'acceptent en dépit de mieux ..
Vous me direz que ce n'est pas un choix, je l'entend, mais je m'étonne de rencontrer peu de gens d'amertune à l'égard de ce fonctionnement.
Je m'étonne de paraître sombre en citant les problemes au sein des personnes que je rencontre. L'amertume pousse au changement, car c'est la force de pression générale qui fait changer le mouvement de masse.

luctix a écrit:
quand tu parles de "mépris refoulé" de l'homme envers la nature, tu sembles toi-même répéter un cours de (ou un article d'un magazine sur la) socio-psychologie

on en revient à l'idée classique, c'est que l'homme a le mal en lui dès son origine, il est mauvais à la base, son envie de faire la guerre à son voisin et de le voler est inné... ce à quoi je ne crois pas du tout...
A l'origine je pense que l'homme était "simplet", de là découlait peu de mal, c'est lorsqu'il a commencé à développer ses capacités qu'il s'est complexifié, et de part cette compléxification qu'il a créé le mal pour gérer les différents vecteurs partant de cette complexité, dans l'idée d'une unité raccordée qui met en concurence l'individus pour garder une certaine course évolutive générale.
Donc je vous rejoinds, je ne vois pas l'homme comme un mal de nature.

Lilith 168 a écrit:

-Dieu lui-même deviendrait suspect dans une de ses manifestations.

"C'est vous dire le chemin qu'il vous reste tous à parcourir avant de devenir sereins ".
Sans mauvaise entente, je n'ai pas compris le message que vous voulez me faire passer.
Mon seul Dieu, est le Dieu source, je ne le connais pas, j'ai foi en lui voila tout, il est tel Amon " l'inconnaissable " à mes yeux.
Si vous parlez de la divinité incarné en tant qu'homme, je répondrais qu'ayant foi en Dieu, j'ai foi en l'homme, mais ce systeme actuel me fait des surprises aprés surprises, alors il est difficile ainsi d'être serein.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Mar 23 Juil 2013 - 20:57



En fait Jack Aube je répondais à tous les derniers intervenants, mis à part au sujet de votre fusion commune d'énergie, je m'adressai à toi et par effet boule de neige, aux autres.



Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Jeu 25 Juil 2013 - 11:35



La propension a personnifié le mal quel qu'il soit me semble dangereux, dans la mesure ou chacun est confronté à celui-ci quotidiennement.

ça reviendrait à penser que chaque être humain serait lui-même un démon ou le diable.


En conséquence, de vouloir contrer quelque chose que l'on considère comme mal, on peut créer un plus grand mal par sa propre intervention, -cette bonne action- peut générer par répercussion un effet négatif, pour soi-même ou pour les autres.

Par exemple en ayant l'intention de protéger quelqu'un d'une situation négative cela peut s'avérer parfois néfaste.
 
Vouloir se mêler sans plus réfléchir aux conséquences de ces actes positifs, engendre parfois de plus grandes difficultés pour celle ou celui que l'on souhaitait protéger.


-L'utilisation du mot "Nous" à l'air d'être l'une de vos principales préoccupations.

Les gens usant de ce mot désignerait à votre avis le "Diable".

Je vous signale en passant que tous les écrivains utilisent ce vocable pour s'exprimer, non pas à cause de leur affiliation avec le "Démon" mais parce-qu'il est usuel de s'en servir ainsi, plutôt que de parler à la première personne du singulier.

Sinon vous y verriez une marque de son égo qui serait selon vous démesuré, dans ce cas là...

De mon côté lorsque j'utilise le mot "Nous", je pense en avoir le droit dans la mesure où je suis un être humain tout comme -vous-, et que je vis parmi -vous- dans les mêmes conditions que -vous-.

Alors pour moi, "Nous", c'est tout simplement -Vous et moi-.

Si j'utilisai le mot -Vous- il vous semblerait que je me considère à part, ce qui n'est évidemment pas le cas.

Je pense que "Nous" en sommes tous au même point.



Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Jeu 25 Juil 2013 - 17:00

haig a écrit:
Orné , Orné !!! là , tu n'est pas crédible , le péché originel ne concerne pas l'acte sexuel . Reprend ta bible , travaille la question , OK ? scratch 
Il faudrait déjà remplacer [dans ta tête ] , péché originel , par choix originel

Et je sais pourtant se que je dis. Quand on lis la genèse, il en ressort une forte propension à culpabilisé la femme, et la tentation de celle-si;
qui au fil des siècles, et les différents conciles, et papes, on fini à diabolisé l'acte sexuel.
afin d'agrémenté mes dires, je vais vous publié certains passages d'une analyse des plus explicite, et des plus établie.

donc voici les passages les plus intéressant :"C’est une condamnation éternelle, une malédiction divine, proférée par Dieu en personne à l’encontre de l’humanité, simplement parce que Ève a été trop curieuse… Nous sommes donc tous coupables, et la femme plutôt dix fois qu’une.

Pourquoi ?

Selon saint Paul, Tertullien et saint Augustin, parce que cette faute est retransmise de génération en génération par l’union sexuelle , elle-même n’étant qu’une pure répétition systématique du péché originel.

Ainsi, avant même de naître, tout être humain est d’office condamné puisqu’il n’est que le fruit d’une répétition constante de la faute !

Et tout cela à cause d’un serpent qui s’était distingué en vendant des Encyclopédies Universalis non pas en porte à porte mais d’arbre en arbre. Des milliers de commentateurs juifs, catholiques, protestants et musulmans ont écrit des kilomètres d’explications aussi savantes que bizarres sur cette « faute originelle », cette « chute de l’homme », cette « perte de la grâce », cette « perversion de la femme », etc., sans jamais convaincre véritablement."

(...)

"Depuis presque trois mille ans, des millions d’hommes et de femmes ont été nourris d’un texte qui a été entièrement maquillé, truqué et transformé par un ou plusieurs scribes hébreux entre 1250 et 800 av. JC.

Il n’y a jamais eu de serpent.

Il n’y a jamais eu depéché de la femme. "


(...)

"Alors qu’est-ce que cela change de savoir que le texte fondateur du jardin d’Éden ne vaut plus un shekel parce qu’il est l’œuvre d’un faussaire ?
Eh bien, en plus de la stricte vérité littéraire, religieuse et théologique, cela montre à quel point un péché originel qui n’a jamais existé a servi de levier pour manipuler des populations entières en maintenant simplement sur elles le joug de la punition divine…"

pour une meilleur compréhension, lisez le texte en entier ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Jeu 25 Juil 2013 - 17:56

Orné , Orné , je ne suis pas d'accord avec toi ! tu ne fais que répéter des tas d'interprétations qui n'arrangent que ceux qui l'utilisent dans leur propres intérêts ! ceux que tu veux par ailleurs et souvent dénoncer pour leur machiavélisme . Relie encore et relie encore , il n'y a pas de pomme ni de sexe mais de la désobéissance . Essaie aussi d'entrevoir le symbole représenté par ce texte ......parfois pour comprendre et revenir à la réalité il faut déshabiller son cerveau , mettre ses vieux vêtements au placard et ouvrir ses yeux et son cœur à la recherche de la vérité .revoir 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Jeu 25 Juil 2013 - 18:27

Je constate que beaucoup de personnes critiquent les religions dans leur ensemble, en prétextant qu'elles sont toutes issues d'une volonté négative de contrôle, ou de pouvoir, mais je pense personnellement que ce genre de préjugé n'est utile à personne, et qu'il y a du Bon dans les religions, et dans leurs textes, pour ceux qui veulent prendre ce Bon, je conseille de ne pas se détourner de ces enseignements millénaires, après tout, personne n'oblige personne à devenir religieux, et les textes religieux sont tous disponibles gratuitement pour ceux qui veulent s'en inspirer, où en tirer les Bienfaits qu'ils apportent quotidiennement à des milliards de personnes dans le monde qui vivent très heureux ainsi !

Je trouve cela regrettable qu'à notre époque certains soient ainsi capables d'être médisant au sujet de textes qui sont vénérés par d'autres, et considérés sacrés. C'est un véritable manque de respect, et je ne vois rien de positif ni de constructif dans cette démarche, je ne vois que du destructeur.

Souvent les gens qui disent qu'ils sont "anti-religions" trouvent tout de même, au sein même de ces religions, des enseignements qu'ils utilisent eux-mêmes pour guider leur propre vie, des paroles de Bouddha, en passant par celles de Jésus, de Krishna, et d'autres, sont pleins de sagesses et de sens. Si vous voulez être "anti-religion", comprenez bien que c'est votre droit, et que personne ne vous oblige à être religieux, mais il faut tout de même faire preuve de bonne foi et s'observer soi-même, ainsi que les Vérités dites par ces grands sages, et constater qu'il y a beaucoup à prendre. Alors au lieu de vous concentrer sur les aspects négatifs, selon votre jugement, la Bonne démarche consiste selon moi à tirer le Bien qui se situe au coeur des croyances, la volonté d'instaurer l'Amour entre les Êtres par exemple, celle de ne pas nuire à autrui, de le considérer comme égal, celle qui consiste à ne pas s'attacher aux objets ou à la matérialité, ou bien de ne pas développer ni de haine, ni de colère, qui sont néfastes dans toutes les situations, et qui sont comme un épais brouillard qui empêche la conscience de se manifester Lumineusement.

Paix et Amour à Tous cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   Jeu 25 Juil 2013 - 18:55

Entièrement synchro. avec toi Frère de Lumière !
tchin 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mal, les démons, les libertés   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mal, les démons, les libertés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Prière pour demander la liberté intérieure !
» PAZUZU Démons ou Ange ??
» Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)
» Semi-liberté pour les loups
» De la liberté de religion en Iran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Interrogations / Réflexions personnelles-