Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zone 51 : des anciens militaires parlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 4122
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Zone 51 : des anciens militaires parlent   Mar 6 Aoû 2013 - 11:30

Zone 51 : des anciens militaires parlent

publier par elishean



Dans ce documentaire, vous entendrez les témoignages d’anciens militaires qui ont travaillé sur la zone 51.
Vous découvrirez des photos et des vidéos qui ont été récemment dé-classifiés et vous partagerez les expériences de spécialistes, de lieutenant colonel, de pilote d’essai, de directeur, d’agent de sécurité et bien d’autre.


Partie 1/3



partie 2/3



Partie 3/3



(inside) zone 51 par Lesmystèresufologiques

La zone 51 fut créé en 1955 par la CIA, pour mettre au point et tester des programmes des plus secrets des États-Unis. La base doit son nom au quadrillage sur un plan. Elle est composée de plusieurs pistes de décollages et de 25 hangars. L’entrée de la base est ultra secrète et soigneusement contrôler. Les témoignages que vous allez entendre, datent de la période de la guerre froide et pendant cette période, le pays craignait la bombe atomique.

Les recrutements se passaient dans le plus grand des secrets, dans des chambres d’hôtels et les personnes qui étaient recrutés, étaient triés sur le volet. Il fallait que ce soit des personnes de confiances, car elles travailleraient sur des projets top secret. Si une personne ne répondait pas correctement à une seule question, elle était immédiatement mise de côté.

Quand les militaires intégraient la base, ils recevaient un nom de code en suivant les lettres de leur nom de famille.

La base était construite dans un lac asséché, au milieu des montagnes, car ils devaient pouvoir atterrir en arrivant de n’importe quelle direction et que tout reste discret. Les militaires vivaient dans des caravanes et un bâtiment polyvalent servait de cantine. Il n’y avait pas de télévision, ni de radio.
Lors des réunions, le militaires n’avaient pas le droit aux papiers et aux crayons, ils devaient tout enregistrer de tête.

Le premier projet top secret portait comme nom de code Aquatone. Les militaires qui travaillaient sur ce projet ne savaient pas grand-chose, à part qu’ils allaient voler en haute altitude, car chacun avait une combinaison stratosphérique. Cette dernière était faite sur mesure pour leur sécurité. Au-delà de 50 000 pieds, le sang commence à bouillir et en cas de dépressurisation, c’est la combinaison qui leur sauvent la vie. C’est avec ce programme que le premier avion espion, l’U2, voit le jour. Celui-ci était équipé d’appareils photos hautes définitions et conçu pour monter à près de 70 000 pieds. Il a été conçut pour surveiller l’arsenal de l’URSS. Pour couvrir le réel objectif de l’U2, officiellement il devait servir pour des recherches météorologiques. Même à cette altitude, l’avion était parfois repéré. Au vu de sa couleur argenté et vu la passion croissante pour les ovnis, l’avion portait parfois à confusion. Les pilotes avaient ordres de tout nier, même auprès des contrôleurs aériens.

En 1957, les voles répétés de l’U2 sont à l’origine de la moitié des apparitions d’ovnis.
Tout cela étant tellement secret que même les familles des militaires ne devaient rien savoir sur leurs activités dans la base.
En 1963, un pilote a dû s’éjecter pendant un vole et son avion s’est écrasé. Une semaine plus tard, il fut convoqué pour être hypnotisé et comme cela ne marchait pas, on lui a injecté du penthotals pour savoir ce qui s’était réellement passé.

Il y a eue également, beaucoup d’essais nucléaires entre 1955 et 1968. Les militaires étaient informés à l’avance pour pouvoir évacuer la zone. Ensuite, ils devaient porter des dosimètres pour mesurer les radiations et être sur d’être propre.

En 1958, la construction de l’OXCART commence. Cet avion est plus puissant que l’U2. Il montait à 100 000 pieds d’altitude et allait jusqu’à mac3. Il était quasiment indétectable au radar. Ce fut le deuxième avion espion pour avoir un maximum d’information sur l’URSS pendant la guerre froide. L’OXCART est aussi le premier avion furtif et il était capable de prendre de vitesse les missiles ennemis. Il était conçut à 90% en titan et pour s’en procurer beaucoup, il fallait traiter avec les soviétiques. Pour cela, c’est la CIA qui s’en ai chargé dans le plus grand des secrets.

Quand le pilote qui devait piloter l’OXCART a vu, pour la première fois l’avion, il lui a fait penser à un vaisseau spatial. L’avion était conçut pour intervenir jusqu’à l’étranger. Il pouvait traverser le pays en moins de 70 minutes, mais il était surtout conçut pour l’observation.

Mais la zone 51 était aussi surveillé par les satellites soviétiques et un système de surveillance alertaient les militaires des heures de passages. A leurs arrivées, tout le monde devait tout arrêter et entrer dans des cabanons d’urgence. Parfois des maquettes étaient laissées en place pour tester la capacité furtive des satellites soviétiques. Pour éviter que des projets secrets soient divulgués, des leurres étaient mis en place pour induire en erreur les soviétiques.

L’OXCART fut aussi à l’origine de beaucoup de témoignages d’apparitions d’ovnis. A cette époque, l’air force avait mit en place le programme Blue Boock et en enquêtant, l’armée de l’air s’est retrouvée face à un mur du secret. Pour la suite, ils devaient inventer des histoires et tout oublier.

Les contrôleurs aériens avaient pour ordre de ne jamais signaler les objets qui volaient très vite pour éviter d’effrayer la population. Les pilotes de lignes et les passagers qui avaient repéré l’OXCART, étaient obligés de signer une décharge du FBI, qui les obligeaient à garder le silence sur ce qu’ils avaient vu.

Quand le crash de l’OXCART eue lieu, la CIA eue deux jours pour déblayer tous les débris, mais aujourd’hui encore, on retrouve des petits morceaux sur le site du crash.

Dans la théorie du complot, on parle de l’alunissage qui aurait été filmé depuis la zone 51. Pour les militaires, cette version vient du faite que la jeep lunaire a été testé dans la zone et que les astronautes se sont entraînés là.

Mais même eux disent qu’ils ne peuvent pas tout dire sur ce qui se passait dans la base et les spéculations vont bon train. Le mystère autour de la zone 51 est encore aujourd’hui bien présent et la CIA dément toujours l’existence de cette base. Les anciens militaires ne savent pas ce qui se passe maintenant dans la zone 51 et ne le sauront peut-être jamais.
Cette base est et restera un grand mystère encore pour longtemps.



Vu sur :http://www.mystere-tv.com/
Revenir en haut Aller en bas
 

Zone 51 : des anciens militaires parlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gordon Cooper et le phénomène OVNI :
» Golfe du Mexique, « zone morte »
» (1956) Des militaires canadiens voient et photographient un ovni Alberta, Canada
» Ces petites phrases qui nous parlent...
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Vie extraterrestre :: Ufologie :: Ovnis : vagues & apparitions ( 1er type )-