Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 30 Aoû 2013 - 11:55

Avant propos :

Bonjour tout le monde, à quelques jours des 12 ans des attentats du 11 septembre 2001. J'aimerais partager avec vous ce superbe condensé d'informations. Qui selon moi offre une vue globale et circonstancié de cet épineux dossier, qui 12 après ne manque toujours pas de déchainé les passions et les questions.
Le but de cette piqure de rappel, n'est pas nécessairement de rouvrir le débat. Mais plutôt d'offrir aux lecteurs et lectrices du forum, une information de qualité à toute ceux et celles ayant quelques lacunes sur se dossier et y voulant y être curieux. Very Happy 


Le 11 septembre 2001

Les dramatiques événements du 11 septembre 2001, aussi simplistes (dans leur compréhension première) qu'ils peuvent l'être pour certains, ne sont cependant pas en décalage ici : bien au contraire. De plus, ils permettent, à mesure d'une analyse qui ne se contente pas de gratter la surface, de comprendre à quel niveau vogue le mental de certains hommes... Mais pensait-on réellement entrer dans un nouveau siècle débarrassé de l'ignominie, de la duplicité ou de la bêtise ?

Au fil de la lecture, j'imagine que chacun remarqua (qu'il adhère ou non à cette réalité) que diverses forces qui oeuvrent bruyamment sur ce globe ont un relent de négativité certain, et qu'elles expriment haine, orgueil, avidité. Les faits du 11 septembre 2001 en attesteront, eux aussi, puissamment.

Mais le plus étonnant, ce n'est pas l'acte en lui-même (l'humanité est hélas habitué aux boucheries), ni que ces événements sont perpétrés par une faction d'hommes adhérant à un projet autrement plus terrible, non : ce qui est "fascinant" c'est de voir à quel point des informations fausses, tronquées, illogiques, purent néanmoins trouver un écho favorable au sein des populations du globe... Nous étudierons le désastre d'il y a 10 ans sous l'angle matériel, raisonnable mais aussi, évidemment, sous l'aspect occulte.

Le Rapport sur cette agression, demandé par le gouvernement Bush sous la pression des familles endeuillées (et ceci plus d'un an après les faits), tout en explicitant qu'il ne fallait pas chercher au-delà des circonstances proprement dites, ni surtout trouver d'autres coupables que les islamistes (???), ce Rapport donc est remis en cause par toute personne sensée et rationnelle : tant il baigne dans un climat d'illogisme absolu.

Ce Rapport est d'ailleurs désormais argumenté et replacé à sa juste mesure par les trois quart des enquêteurs qui eurent la décence de s'excuser sur des chaines télé aux heures de grande écoute : et ceci en explicitant qu'ils n'avaient pu investiguer librement et sérieusement... Depuis l'investiture d'Obama, et bien que celui-ci ait offert l'immunité à Bush et ses autres séides, la parole semble se libérer de plus en plus rapidement. Il est vrai que cette expertise est pour le moins étrange et ne peut que susciter des questions... De fait, de nombreuses familles endeuillées demandent de plus en plus ouvertement qu'une enquête parallèle sérieuse soit conduite. Autant pour pouvoir faire un deuil digne de ce nom, que pour déterminer les réelles responsabilités (outre celles des terroristes) ! Difficile d'être plus explicite : un doute croissant sur les faits émis par le gouvernement américain filtre dans de multiples esprits, dans des milliers voire des centaines de milliers d'esprit. Et non seulement aux USA d'ailleurs...



Les membres de la Commission :
en haut, Ben-Veniste, Lehman, Roemer, Thompson, Kerrey, Gorton ;
en bas : Fielding, Hamilton, Kean, Gorelick.

Ceci étant, il est parfois difficile pour des personnes célèbres de remettre ouvertement en cause les événements : la chasse aux sorcières est ouverte, et elle est terrible. Que n'a-t-on pas entendu, par exemple, suite aux propos de Jean-Marie Bigard, de Mathieu Kassovitz ou d'autres personnalités... Certes, les théories de la Conspiration existent, mais peut-on amalgamer cela avec le fait de dénoncer, simplement, des incohérences GROSSIERES que l'on cherche à faire passer pour des vérités absolues? Est-il conspirationniste, négationniste, révisionniste, celui qui met le doigt sur maints détails TRES suspects et qui OSE demander qu'ils soient revérifiés par d'autres sources et personnes???

C'est étrange, on sort d'en prendre (repensez aux fumeuses allégations concernant les armes de destruction massive irakienne et, surtout, à la fiole brandie à l'ONU par ce cher Collin Powell...), mais ça marche toujours. C'est dire à quel niveau gravite le discernement de la foule... Et quand on ose remettre en cause les affirmations établies (même simplement les plus impossibles ou les plus loufoques), alors là c'est le déluge, les attaques impitoyables. Pourtant, si je ne m'abuse, on vit en démocratie, non ? On a le droit de penser et dire que certaines réalités sont stupides, impossibles ou erronées! On a le droit de se tenir debout, avec la fierté dont tout un chacun devrait faire preuve, sans craindre de remettre en cause ce qui semble faux, illogique, réducteur ou réellement fallacieux...

Je ne suis pas célèbre et je ne crains donc rien pour une prétendue carrière : je n'ai aucun soucis pour dire, à mon tour, qu'il me semble que les actes du 11 septembre, tels qu'ils sont présentés dans le Rapport final, ne peuvent que porter à l'interrogation... Sans plus. Pour l'instant...

Ces doutes, vous venez de le lire, fusent au sein même des familles endeuillées, mais le plus extraordinaire je trouve, et on doit quand même insister sur ce point, c'est que les Etats-Unis, malgré ce qu'ils peuvent parfois représenter au niveau impérial, sont tout de même une très grande démocratie!! Chacun sait que la plupart des médias ont soutenu ou appuyé les conclusions du rapport sur le 11 septembre. Sans se poser trop de questions, en tous cas en ne remettant pas en doute la version officielle... La première réaction face à ce type d'attitude est de qualifier ces médias de "moutons", de suiveurs, ou autres joyeusetés. Mais il faut se remettre dans le contexte... Les américains ont un sens aigu voire exacerbé de la notion "patrie" et on peut difficilement imaginer, de ce côté de l'atlantique, à quel point le traumatisme fut puissant et envahissant. Sans parler de l'aspect "vengeance" qui, gonflé par ces mêmes médias, ou par les déclarations des dirigeants, laissa peu de place à une analyse concrète, profonde et réellement adéquate.

Cependant, au fil des années, quand l'émotion retombe, la perplexité se densifie et de multiples questions affluent. Même chez des personnes ou groupes dont on pouvait penser qu'il seraient toujours au diapason de l'interprétation officielle... Je pense par exemple à la chaine de télévision Foxnews dont le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle est très républicaine, à tout le moins conservatrice... Pourtant, désormais, elle appuie, par de multiples reportages et débats, les démarches entreprises par les familles de victimes qui cherchent des réponses. La vidéo suivante, relative à la chute de la tour n°7 (qu'aucun avion n'a percuté, nous y revenons plus loin) est assez intéressante, voyez plutôt :



Même en europe, on relaie la quête des familles.... (vidéo france3)

On le voit, tout n'est pas perdu. Certains hommes se réveillent, qu'ils soient journalistes, enquêteurs, scientifiques ou experts : et on ne les traitent plus, systématiquement, de révisionnistes... Disons, en outre, qu'il y a quand même de quoi se questionner...Commençons donc l'analyse et voyons ce qui semble suspect, tout en insistant sur des situations annexes (ou en aval) que beaucoup ignorent. Mais patience.

Les faits... Un premier vol est détourné à 8h13 (une communication radio en atteste), l'avion se déroute et fonce sur New-York. Normalement, des procédures d'interception très strictes se mettent en place lorsque des incidents de ce type arrivent, mais "étrangement", pas un chasseur ne décolle pour prendre en chasse l'avion de ligne dont on sait pourtant qu'il est détourné et effectue un trajet imprévu... 32 minutes plus tard, il frappe la première tour du World Trade Center...

Encore plus singulier : vers 9h05 un second avion, dont on sait que lui aussi est détourné (et ce depuis environ 20 min - heure à laquelle la première tour fut frappée), embrase la seconde tour. Cela fait donc déjà 50 min que des événements inhabituels se succèdent mais toujours aucun intercepteur dans le ciel! Sûrement de l'incompétence... D'autant plus qu'un troisième appareil détourné (un boeing 757 effectuant la liaison entre washington et Los Angeles, et qui a décollé à 8h20, dévié de sa trajectoire à 8h46 et muet aux radars à 8h50) frappe (selon la version officielle), plus d'1h20 après l'annonce du premier détournement, le Pentagone : c'est-à-dire le lieu le plus sécurisé de cette planète... On se demande toujours où sont les chasseurs qui devaient appuyer cette réalité! Car pour pénétrer l'espace aérien proche du pentagone il faut impérativement avoir des codes militaires : dans le cas contraire des chasseurs décollent (normalement) de façon immédiate... ce ne fut pas le cas. Très étrange, car à moins d'être coupé du monde, chacun sait déjà à cet instant que les tours à New York étaient touchées... Donc, rationnellement, ont est en droit de se dire que les lieux les plus stratégiques (comme le Pentagone) devaient être encore plus sécurisés qu'à l'habitude... Précisons enfin que l'on avait perdu la trace de cet avion au dessus de l'Ohio, soit à 500 km du Pentagone : il faut être réellement très doué pour éviter tous radars (voire des satellites) et faire du rase-motte pendant 500 km sans se faire repérer... J'aimerais connaître un pilote capable d'un tel exploit et qui ait, ensuite, toujours assez de sérénité pour effectuer une manoeuvre impossible afin de projeter son engin sur la facade d'un immeuble de 24M de haut... A ce propos, il faut aussi savoir que cinq batteries de missiles protègent l'enceinte du Pentagone : mais peut-être subissaient-elles une révision au moment des faits...

Selon les autorités, ce serait Hani Hanjour qui pilotait l'avion se crashant sur le Pentagone. Très bien, mais que pensez dans ce cas de ce que dit son instructeur de vol, Marcel Bernard dans le Prince George's Journal (Maryland) daté du 18 septembre 2001 :

" Hanjour avait son brevet de pilote, mais avait besoin de ce qu'on appelle un «check-out» effectué par l'aéroport pour jauger les compétences d'un pilote avant qu'il ou elle soit capable de louer un avion à l'aéroport de Freeway qui est parallèle à la Route 50.
Il avait 600 heures de vol inscrites dans son carnet, pourtant cette personne était toujours incapable de voler en solo et semblait déçue. Je me souviens que les enquêteurs ont été surpris du nos observations et du manque de capacité d'Hanjour. Pete Goulatta, un agent spécial et porte-parole du FBI, a déclaré qu'il s'agit d'une enquête criminelle en cours et qu'il ne pouvait commenter...."

600 heures de vol mais pourtant incapable de voler en solo sur un Cessna 172!! Et pourtant on nous dit que c'est cet homme qui, pilotant un véritable monstre, a effectué un virage à 270 degrés dans des conditions extrêmement tendues: une manoeuvre qui demandait l'habileté d'un pilote de chasse. Et encore... Certains pilotes estiment que, techniquement, c'est même impossible pour un avion de ligne de ce gabarit dans un laps de temps, un créneau et une distance si infimes!

Mais que dire maintenant des autres pilotes-terroristes ? Mohammed Atta, par exemple, présumé pirate de l'air du vol 11 (tour nord), et Marwanal-Al-Shehhi, pirate présumé du vol 175 (tour sud)... Les deux, selon le washington Post (édition du 19 septembre 2001) assistèrent à des centaines d'heures de leçons à Huffman Aviation, une école de pilotage de Venice, en Floride. Ils ont aussi pris des leçons chez Jones Aviation Flying Inc Service, qui opère à partir de l'aéroport international de Sarasota Bradenton (Sarasota où se trouvait Bush au moment des attaques...). Pourtant, ils n'avaient même pas le niveau minimum des aptitudes et des normes demandés pour piloter un petit avion, sans parler de leur capacité d'attention qui était bien trop courte selon leurs instructeurs... Et ce seraient eux les artisans de ce grand carnage???? Hummm.

Autre fait troublant, parmi les 5 niveaux d’alerte possibles (Normal, Alpha, Bravo, Charlie et Delta) du système informatique de la Défense US, c’est celui le plus bas (Normal) qui a été positionné à peine 24 heures avant les attentats du 11/9. Pour quelles raisons ? Pourquoi juste la veille ??? (La source de cette information est sur http://www.historycommons.org (en anglais).

Certes, l'abaissement du niveau d'alerte est relatif, nous dit-on, à une "baisse de la menace d’attaques des réseaux informatiques". Peut-être, mais c'est à nouveau une étrange coïncidence, et qui s'ajoute aux autres...



Pentagone : une des premières photos prises par l'armée : où sont les débris du Boeing??? Et que dire de la pelouse qui est intacte, alors qu'elle devrait normalement être inondée de kérosène en train de brûler ?

Lors d'une conférence de presse au Pentagone, présidée par le secrétaire adjoint à la Défense, Victoria Clarke le 12 septembre 2001, Ed Plaugher, le capitaine des pompiers présents au Pentagone déclarait, embarrassé :

" Un journaliste : "Que subsiste-t-il de l'appareil ?"
Chef Plaugher : " En premier lieu, la question de l'appareil, il y a quelques fragments de l'appareil que l'on pouvait voir de l'intérieur pendant les opérations de lutte contre l'incendie dont je parlais, mais il ne s'agissait pas de débris volumineux. En d'autres termes, il n'y a pas de morceaux de fuselage ni rien de cette sorte."
(…) "Vous savez, je préfèrerais ne pas m'exprimer à ce sujet. Nous avons de nombreux témoins oculaires qui sont en mesure de mieux vous informer quant à ce qu'il est arrivé à l'appareil pendant son approche. Donc, nous ne savons pas. Moi, je ne sais pas."
Un journaliste : "Où est le carburant de l'avion ?…"
Plaugher : "Nous avons ce que nous croyons être une flaque juste à l'endroit où est ce que nous pensons être le nez de l'avion...".


La version officielle nous apprend que que les réacteurs en acier trempé se seraient dématérialisés sous l'effet du choc, sans pour autant endommager la façade. L'aluminium du fuselage serait entré en combustion à plus de 2500 degrés Celsius à l'intérieur du bâtiment et se serait gazéifié... Ce serait une première dans l'histoire de l'aviation... Examinez tous les sites de crash d'avion : on retrouve toujours au moins une partie des moteurs, même s'ils ont soufferts. Mais admettons... Reste qu'il faudrait aussi expliquer alors pourquoi les corps des passagers que contenait l'avion furent, eux, si peu brûlés qu'on pu ultérieurement les identifier grâce à leur adn!! Je suppose que seront nominés pour le prochain Prix Nobel les personnes qui ont mis au point cette fabuleuse technique d'analyse de l'ADN "gazeux"...

De même qu'il faudrait trouver une explication plausible au fait qu'un avion d'environ 39m rentre dans un trou d'environ 17m! Où sont passé ses ailes? Vaporisées elles aussi??? Admettons encore : heu, mais si le feu était si intense, alors comment se fait-il qu'on voie nettement (voir ci-dessous) des meubles et des ordinateurs dans les ruines du batiment???

Bien sûr, les films des 80 caméras qui couvrent le site du Pentagone ont tous été emporté par le FBI qui, à ce jour, n'a toujours pas montré la totalité de ce qu'ils contiennent : mais on peut difficilement tenir l'agence de renseignement pour responsable, car l'enquête a immédiatement été retirée au FBI, et confiée au département de la défense et classée, on s'en doute, "secret défense". Quoi qu'il en soit, s'il est réellement avéré qu'un avion s'est fracassé sur cet emplacement, il eût-été facile (et logique) d'en fournir les preuves aux médias, non ?... Pourtant, moins de dix photos furent montrées (et encore...par simple générosité des militaires).

Chercher des clichés est ardu : d'autant que les moteurs de recherches censurent certains mots clés sensibles. Eh oui, mais il subsiste tout de même des photos inédites qu'une prospection subtile (mais longue) peut débusquer : prises par des témoins très rapidement après l'impact, ou avant l'arrivée des pompiers! Certaines sont très instructives...



Heu, ce serait donc par ce minuscule orifice (sur la gauche) que serait passé l'avion?????



La façade est certes noircie, mais inentamée...
La structure était INTACTE avant l’arrivée des pompiers!! C'est ensuite que les pompiers et chefs de chantier ont fait en sorte d’ébouler le sommet de la section du Pentagone touchée!!

Pour le reste, j'ai beau chercher, je ne vois aucun gros morceaux d’avion : cockpits ou morceaux d’ailes. Sans parler des sièges qui devraient, d'après mes renseignements, résister à un feu intense...

Et puis, comment des pilotes non chevronnés ont-ils pu traverser la véritable haie de réverbères avant de s'encastrer dans l'immeuble??? Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir...



Concernant l'ameublement intact (cliquez sur l'image pour un agrandissement)....


Comment se fait-il que le mobilier n'a pas brûlé alors que l'avion lui, si on en croit la version officielle, a tellement brûlé qu'il en a fondu??? Les pc sont presque intacts : comment se fait-il que la chaleur qui devait régner à l'intérieur n'a même pas fait fondre les plastiques, ou brisé les écrans ? Etant donné la taille de l’avion et sa vitesse minimale de vol, on comprend mal comment il peut avoir provoqué si peu de dégâts! Vitesse minimum 500km/h, au moins 10 tonnes de kérozène et si peu de dommages??? Pour un tel avion?




Pour parvenir à faire fondre un tel monstre, on peut y aller...
Une autre étrangeté est le fait que cet avion fit une manoeuvre extrêmement complexe de façon à se présenter de telle façon (une évolution que ne pourraient réussir que de très rares pilotes à travers le monde) alors que, en toute bonne logique, pour être certain de faire un maximum de dégâts et pour augmenter ses chances de réussite, un bâtiment plat comme le Pentagone appelle plus sûrement une attaque par le haut (en piqué) qu'un comportement aussi risqué...

Soyons cependant intègres et disons tout de même qu'il y a aussi des témoignages qui peuvent s'interpréter d'autres manière, tel celui de Mike Walter, un journaliste américain réputé qui se trouvait au Pentagone au moment de l'attentat, et qui explique avoir entendu "comme un petit avion avec des ailes qui s'est crashé en plein dans le Pentagone"... La vidéo entière est disponible sur Cnn.

Beaucoup espérèrent que ce témoignage associé à d'autres finirait par décourager les défenseurs d'une vérité tronquée et masquée. C'est possible, mais ce n'est pas mon cas, en réalité il y a un mot dans cette interview sur lequel on a pas assez insisté : le mot "petit" ! Cela nous amène à poursuivre le raisonnement.

Tout d'abord, il faut savoir que bien que le public ne dispose que de peu d'éléments photographiques de cet attentat, il en circule tout de même. Ainsi, Une caméra de sécurité du pentagone a filmé l'impact avec des images prises à une seconde d'intervalle. Une photo montre l'appareil avant l'impact. Rien de bien concluant si ce n'est que cet appareil (qui est très petit !!) se trouve environ à 6 mètres du sol... Donc des terroristes ne sachant pratiquement pas manoeuvrer un Cessna, piloteraient un 757 pendant 500 km, à plus de 700 km/h et à 6 mètres du sol ??!!

Voyons ce qu'en dit un véritable pilote, un expert, un as...



L'image très furtive de l'engin arrivant sur l'enceinte du Pentagone


Au niveau du Pentagone, deux thèses s'affrontent : ceux qui penchent pour la version officielle, et ceux qui pensent à l'explosion d'un missile de croisière. Pourtant, ce dernier fait semble quand même improbable car un missile de croisière aurait été capable de disloquer davantage le bâtiment. Il semble donc logique de s'appuyer sur une donnée intermédiaire...

Connaissez-vous le RQ-4 Global Hawk ? Il s'agit d'un drone construit par Northrop Grumman, la quatrième entreprise d'armement dans le monde. Américaine évidemment. Et un très grand fournisseur de l'armée.



Son envergure est de 39,9M (un boeing 757 fait 38,05M d'envergure!!). Vitesse maximum : 750Km/h. Un petit avion...


Impossible donc de ne pas noter qu'un contrôleur aérien de Washington a témoigné avoir observé au radar l'apparition d'un engin volant à environ 700 kilomètres/heure, se dirigeant initialement vers la Maison-Blanche, puis opérant un virage très brutal vers le Pentagone où il se serait écrasé. Ce contrôleur a attesté que les caractéristiques du vol ne pouvaient être que celles d'un engin militaire...

" La vitesse, la manoeuvrabilité, la façon dont l'avion a viré, on a tous pensé dans la tour de contrôle, et nous sommes tous des contrôleurs aériens expérimentés, qu'il s'agissait d'un avion militaire. Un 757 ne se pilote pas de cette façon. C'est extrêmement risqué et dangereux..."
(ABC News, 24/10/01)


Oui mais voilà : Hanjour était un piètre pilote. Bien qu'il se soit entraîné dans diverses écoles d'aviation américaines, les nombreux témoignages convergents montrent qu'il était un éternel débutant. Duncan Hastie, propriétaire de l'école de pilotage à Scottsdale où Hani Hanjour pris des cours de pilotage à deux reprises fin 1996 puis fin 1997 pour obtenir son brevet de pilote, décrit Hanjour comme un "élève médiocre"» qui "gaspillait nos ressources" (Cape Cod Times, 21/10/01) et "n'était pas capable de voler seul dans un petit avion" (Chicago Tribune, 2/10/01).

Après avoir essuyé deux échecs, Hanjour voulut s'inscrire de nouveau mais Duncan Hastie s'y opposa parce qu'il considérait qu'il n'était pas capable de réussir (Newsday, 23/09/01 ; Los Angeles Times, 27/09/01 ; Chicago Tribune, 2/10/01 ; Cape Cod Times, 21/10/01).

Et comment passer sous silence le fait que plusieurs centaines de témoins ont indiqué avoir entendu "un bruit strident comparable à celui d'un avion de chasse", aucunement à celui d'un avion civil ? En outre, des témoins oculaires ont indiqué avoir observé "quelque chose comme un missile de croisière avec des ailes" ou encore un engin de petite taille, "comme un avion pouvant contenir 8 à 12 personnes"...

Ceci expliquerait également pourquoi les débris importants font défaut (pas de morceau de fuselage par exemple), et pourquoi le trou dans le Pentagone est si petit... De même que cela nous aide à comprendre pourquoi la détection fut si difficile (même si on imagine qu'elle fut "légèrement" entravée....). Sans parler que cela nous ôte de l'esprit la lancinante question du pilotage extrême et complexe que requiert une telle manoeuvre d'approche : et ce, rappelons-le, par de supposé terroristes qui, en quelques heures de pilotages, seraient devenus meilleurs que des professionnels...

Mais comment omettre aussi de parler du fameux du fameux "Doomsday Aircraft", c'est-à-dire le NEACP (National Emergency Airborne Command Post) : autrement dit l'avion de l'US Air Force chargé de transporter le Président des États-Unis pendant les situations d'urgence, et plus précisément en cas de guerre nucléaire (il s'agit d'un avion bien différent d'Air Force One)...


Cet engin équipé d'une électronique de bord extrêmement puissante est capable de brouiller toutes les émissions radars ou radios dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres (ou même de pouvoir afficher sur des écrans au sol ce qu'il a choisi d'afficher), susceptible également de servir de relais radio ou de diriger des drones à distance, ou d'autres appareils équipés de services de téléguidage, ou bien encore d'envoyer de faux signaux téléphoniques : or, "étonnamment", c'est bien ce grand oiseau blanc que l'on verra tourner lentement au dessus du Pentagone et de la Maison Blanche... La vidéo de CNN ci-dessous en atteste.

De fait, ce sont les journalistes eux-mêmes (et américains d'ailleurs, ce qui atteste bien que les choses bougent) qui menèrent l’enquête et ont révélé les détails caractéristiques de cet avion : détails qui le distinguent très nettement d’un 747 normal...

Ce travail d'investigation était nécessaire car, comme de bien entendu, la Commission d’Enquête sur le 11/09 a décidé que cela n’avait rien à voir avec les événements du Pentagone. Son Président refusant avec obstination de le croire! Peut-être a-t-il ses raisons que la raison ignore...

L'eurodéputé, journaliste, grand reporter et homme politique italien Giulietto Chiesa, disait fort justement dans l'émission Le Storie, sur la chaine publique italienne Rai 3 :

" L’important, c’est par exemple que personne ne nous ait dit qu’au moment précis où ce soi-disant avion percutait le Pentagone,un autre avion blanc survolait la Maison-Blanche, un quadrimoteur nommé "Doomsdays Aircraft", le fameux avion "de la fin du monde", avec lequel le Pentagone peut commander la défense en cas d’attaque nucléaire. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est CNN, qui a diffusé 6 ans après les images de cet avion survolant la Maison-Blanche. Et CNN ajoute ne pas comprendre comment le Président de la Commission peut simplement déclarer 6 ans après les faits: "Oui, nous en avons vaguement entendu parler...""

Nous on peut comprendre...

Voici la vidéo de CNN


Notons encore que Doomsday Aircraft bénéficie de toute la technologie Global Hawk, qui n'est pas seulement le nom d'un drone, mais il s'agit de tout un ensemble technologique permettant, entre autres choses...de prendre le contrôle d'un avion de ligne (malgré l'équipage, ou des pirates...) et...de le guider à distance!! Eh oui...

Savoir cela peut aider à saisir le pourquoi de sa présence au-dessus du Pentagone et de la Maison Blanche... Et d'autant plus quand on prend connaissance des faits suivants... Peu de gens sont au courant de la chose, mais même à la Maison Blanche il se passait des choses étranges, ainsi cet attentat commis à l'annexe de la Maison-Blanche, le Old Executive Office Building (surnommé "bâtiment Eisenhower"), où se trouvent les bureaux du Conseil national de sécurité. Ce bâtiment fait partie intégrante du complexe de la Maison-Blanche ; on y trouvait les bureaux de personnages tels que Condoleezza Rice, Stephen Hadley, Elliot Abrams et d’autres. La chaîne de télévision ABC retransmit en direct l’incendie de l’OEOB le 11 Septembre à 9 h 42 heure locale...

Il est extrêmement difficile de retrouver ce reportage d'ABC (encore que je la possède, ainsi qu'un découpage d'images, une par une - je tiens le tout à la disposition de qui souhaite le visionner) mais la vidéo suivante, que nous devons à la chaîne de télévision Arte (et en date du 11 septembre) est néanmoins assez explicite : les journalistes parlent de 2 explosions au Pentagone AVANT que l’"avion" ne le percute, et aussi d’un incendie au Département d’État, non loin de la Maison-Blanche. On distingue aussi dans ce clip vidéo le mystérieux "avion blanc" en train de survoler Washington, au-dessus d’une population évidemment inquiète voire choquée... Les journalistes croyaient d'abord qu'il s'agissait d'un boeing normal qui se serait crashé ensuite en pennsylvanie. CNN reconnaitra seulement bien des années plus tard (vous l'avez vu dans la vidéo précédente) qu’il s’agissait de l’avion "Dooms Day", véritable Centre de commandement mobile de l’armée américaine, prévu pour un cas de conflit nucléaire! De fait, il paraît hautement improbable (sinon impossible) qu'avec les événements qui se passaient au sol un avion de ligne puisse survoler la capitale (et surtout la Maison Blanche) aussi bas et sans avoir les codes militaires lui permettant de le faire...

http://www.youtube.com/watch?v=bLvpcpaxVVY

Tandis que l’on tente d’éteindre l’incendie qui se développe dans l’Old Executive Office Building, le Secret Service contraint le vice-président Dick Cheney à quitter son bureau et le met à l’abri au PEOC (Presidential Emergency Operations Center), la salle de commandement souterraine située sous l’aile ouest de la Maison-Blanche. Devant l’ascenseur qui le descend au bunker, Dick Cheney est rejoint par la conseillère nationale de sécurité, Condoleezza Rice, et par divers membres du cabinet. Simultanément, le Secret Service fait évacuer l’immeuble présidentiel et déploie aux alentours des agents spéciaux et des tireurs d’élite armés de fusils-mitrailleurs et de lance-roquettes. Il se prépare à repousser un éventuel assaut par des troupes aéroportées...

Alors une question essentielle se doit d'être posée maintenant : pourquoi, alors que de multiples attaques se produisent, l'avion Doomsdays est-il au plus près de la source des attaques??? En tant que Centre supplétif de commandement, donc élément d'une extrême importance pour une riposte éventuelle contre des agresseurs, il n'est pas LOGIQUE qu'il évolue tranquillement au-dessus des multiples brasiers!! En cas de crise il doit, nécessairement, se trouver dans un endroit, fut-ce le ciel, qui lui permet d'agir efficacement et sans aucun risque (en tous cas en les minimisant au possible), de garder intact tous ses moyens de riposte... En aucune façon il n'est cohérent, judicieux et rationnel qu'il voltige paisiblement au-dessus d'un théâtre d'opération!! Sauf...s'il y réalise d'autres choses et si, par sa présence, il laisse planer une menace!! Mais quelle serait cette menace et vers qui se dirigerait-elle ?

Il faut ici l'avouer, connaissant l'histoire de la famille Bush, l'origine de leur fortune (voire chapitre "eschatologie"), les singularités liées à l'occultisme, ainsi que son addiction au pouvoir, j'avais quelque mal à imaginer que de près ou de loin, le président Bush n'ait aucun lien négatif avec le drame du 11 septembre... Mais je dois réviser en partie ou totalement cet apriori! Car de multiples éléments et sources amènent au doute. Ainsi, pour revenir à la menace dont nous venons de parler ci-dessus, peut-être s'adressait-elle tout autant au président qu'à la population...

On le sait peu, sauf si on se donne la peine de creuser, mais le jour-même de ce désastre le président américain reçu, à 6h du matin (!!) la visite de mystérieuses personnes du moyen-orient qui, se faisant passer pour des journalistes (ça ne vous rappelle rien ???) voulaient l'interroger ? Ils n'avaient aucun rendez-vous ni aucune invitation ou accréditation. Les services secrets les ont évidemment refoulés.

Les faits se sont déroulés au Colony Beach and Tennis Resort à Longboat Key, en Floride. Un complexe hôtelier qui a désormais cessé ses activités (en aout 2010), et cet épisode fut rapporté par le Sarasota Herald-Tribune, le 10 septembre 2002, mais aussi par le Longboat Observer, un journal local, et ce dès le 26 septembre 2001...

je suis certain que plus d'un aura fait le rapprochement avec l'assassinat du Commandant Massoud, tué dans un attentat suicide le 9 septembre 2001 à Khwadja Bahauddin, dans la province de Takhar au nord-est de l'Afghanistan. Les auteurs de l'attentat, les Tunisiens Dahmane Abd el-Sattar et Rachid Bouraoui el-Ouaer, avaient pu l'approcher en se faisant passer pour des journalistes munis de faux passeports belges et équipé d'une caméra volés à France 3 à Strasbourg. Sa mort a précédé de deux jours les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, et tous les observateurs ou enquêteurs (journalistes, services secrets, hommes politiques) admettent sans faillir que les deux événements furent coordonnés... Notons que Longboat Observer faisait encore état dans son édition du 21 septembre 2001, et selon les dires de multiples témoins, de la présence de Mohamed Atta au Longboat Key Holiday Inn, à très brève distance de l'endroit où M. Bush séjournait... Difficile d'imaginer une coïncidence...

Le chef de la Maison Blanche se savait-il menacé ? En tous cas, cela semble être le cas puisque dans la nuit du 10 septembre, un hélicoptère de surveillance supplémentaire fut affecté à sa protection. En outre, du 4 au 30 août 2001, le président Bush a passé ses vacances dans son ranch du Texas, à Crawford. Et en permanence, des F-15 et des F-16 étaient en l’air pour surveiller son domaine. Unique dans les annales de sa présidence...

Difficile de ne pas penser que des menaces pesaient sur la personne de G.W. Bush... Imaginez l'emballement de l'histoire, les répercussions inévitables et l'engrenage innarêtable si le président de l'hyper puissance avait été tué dans des circonstances identiques à celle de Massoud... Le crime aurait bien profité! Mais justement, qui en aurait tiré profit?

Pour le comprendre, il faut bien se remémorer certains événements de ce jour funeste! Le fait qu'un objet volant puisse s'introduire dans l'espace aérien du Pentagone, sans être repéré, sans être arrêté, sans que le bâtiment ne soit évacué, sans qu'un avion ou un hélicoptère ne décolle, sans que les batteries de missiles qui protègent l'enceinte ne s'activent, tout cela est une aberration et n'est possible que si des ordres (voire des contre-ordres) sont donnés! Pareillement pour le survol du Pentagone et de la Maison Blanche par le fameux avion blanc (Doomsday), avion militaire s'il en est et susceptible de déclencher le feu nucléaire. Pour autant qu'il ait les codes de lancement. Eh bien, justement, il les avait... Et ceci appuie totalement les confidences d'Ari Fleischer, porte-parole de la Maison-Blanche, et de Karl Rove, secrétaire général de la Maison-Blanche, auprès de journalistes du New York Times et du Washington Post, déclarant que le Secret Service a reçu au cours de la matinée un appel téléphonique crypté des commanditaires des attentats (qui ne sont évidemment pas des islamistes...), probablement pour poser des exigences. Pour créditer leur appel, les assaillants ont révélé les codes secrets de transmission et d'authentification de la présidence, d’Air Force One mais aussi, selon les dires de Karl Rove, de la Drug Enforcement Administration, du National Reconnaissance Office, de l’Air Force Intelligence, de l’Army Intelligence, du Naval Intelligence, du Marine Corps Intelligence, et des bureaux de renseignement du Département d’État et du Département de l’Énergie... On voit donc déjà très mal des terroristes arabes, armés de cutter (comme on nous l'a fait croire) avoir le moyen d'envoyer à Air Force One un message (obligatoirement codé) pour le menacer... Les prétendus terroristes ne sont que les boucs émissaires et, dans cette histoire, de simples exécutants totalement manipulés par plus malins qu'eux!

Précisons encore que fut aussi dite par les commanditaires la phrase "Angel is next" : Angel étant le nom de code d'Air Force One...

Seules quelques personnes de confiance, situées au sommet de l'appareil d'État pouvaient disposer de ces codes d'authentification! Ceci nous explique parfaitement pourquoi Doomsday planait au-dessus du Pentagone et de la Maison Blanche, tel une épée de Damocles... La menace véritable c'était lui, car si les codes sont compromis on ne peut que se résoudre au chantage exercé! Et il y eut bien chantage.

L'attitude du Président Bush confirme tout ceci. Au moment où on lui apprend la chose, il est à bord d'Air Force One, il a décollé à 9h54 de Sarasota airport. Il prend conscience qu'il n'est à ce moment maître du jeu (s'il l'a jamais été). Le feu nucléaire peut se déclencher à tous moments par les possesseurs des codes d'authentification. Même (et peut-être SURTOUT) depuis Doomday Aircraft...

La destination initiale était semble-t-il Washington mais il s’est subitement dirigé vers la Louisiane où il s’est posé à 11h 44 à Barksdale Air Force Base.

Ce qu'il importe de bien comprendre c'est que cette base est celle qui gère toutes les missions nucléaires de l'armée de l'air des États-Unis! Cet endroit est le Air Force Global Strike Command (AFGSC), abrégé en Global Strike Command : commandement majeur de l'United States Air Force pour les frappes nucléaires! Et s'il s'y rend c'est pour une seule et unique raison : certifier par sa présence tout ordre relatif aux frappes nucléaires! Si son identité peut être usurpée par les assaillants, la seule possibilité pour les empêcher de donner des ordres à sa place à l’armée des États-Unis est de se tenir physiquement là où sont contrôlées toutes les armes de destruction massive, dont les bombes atomiques. Les codes étant compromis, c'est la seule manière de les authentifier formellement. De plus, à cet instant DoomsDay plane toujours au-dessus de washington : difficile de s'y rendre quand on se sait ou sent menacé...

À 13h04, toutes les chaînes de télévision américaines interrompent leurs programmes pour relayer en direct le message de George W. Bush qui apparaît dans un studio indéterminé. On saura par la suite que cette allocution a été enregistrée à la base de Barksdale.

Notons tout de même encore qu'à 13h38 le Président Bush quitta la base aérienne de Barksdale et arriva à 15h07 à l’U.S. Strategic Air Command d’Offutt près d’Omaha dans le Nebraska. Cette base, centre névralgique de la Stratcom, organisait (comme par hasard en ce jour du 11 septembre...) l’exercice Global Guardian (en liaison avec la base Barksdale) : exercice de très grande ampleur contre des attentats sur le territoire des États-Unis où sont mis en œuvre des simulations de détournement d’avion dont des crashs sur des immeubles. Des centaines de personnes étaient impliquées dans cet exercice ainsi que des dizaines d’avions. Voir plus loin.

On peut penser que là aussi son intervention physique n'avait d'autre sens que d'ordonner la fin de cet exercice majeur qui empêchait, véritablement, de bien "voir" et comprendre qui ou quoi se trouvait dans les airs! Car il est vrai, et je l'expliquerai plus loin, que de multiples leurres apparaissaient sur les radars : nul ne sachant s'ils faisaient partie de l'exercice proprement dit ou étaient réels. Cette visite présidentielle avait de l'intérêt et du sens...

D’autant plus que Bush présida, depuis un bunker antiatomique de la base, une réunion du Conseil national de sécurité en vidéo-conférence. Pendant soixante-cinq minutes, il converse entre autre avec Dick Cheney et Condoleezza Rice, qui se trouvaient toujours dans le PEOC (Presidential Emergency Operations Center) de la Maison-Blanche, et avec Donald Rumsfeld au NMJIC (National Military Joint Intelligence Center) du Pentagone.

Il n'est pas trop difficile d'imaginer que l'on passa en revue les options disponibles, et la teneur de la demande des assaillants... Mais on peut aussi s'imaginer que les agresseurs eux-mêmes dialoguaient avec le président! Car s'il est vrai que du contenu de cette réunion rien n’a jamais filtré, des décisions y ont pourtant été prises qui ont modifié l’évaluation de la crise. En effet, en terminant la discussion Bush laissa entendre qu'il ne subsistait aucun problème majeur : estimant désormais tout danger écarté au point de remonter à bord d’Air Force One pour rejoindre enfin la capitale fédérale...

Difficile donc de se départir de cette pensée lancinante appuyant sur la réalité d'une négociation. Quelconque...

Nul ne vit plus Doomsday ensuite. Ni a Washington, ni ailleurs Mais ce doit être une coïncidence... Une de plus!



Bush qui entre dans le bunker souterrain de la base Offutt

Fleischer confirma le 12 septembre que la menace contre Air Force One était "réelle et crédible." Notons cependant que Rove et Fleischer se sont rétractés dix-huit jours, disant que les journaux avaient mal interprété leurs paroles... Dix-huit jours plus tard !! Oui, mais voilà : le fait est également confirmé et relaté sous serment devant la Commission le 6 février 2004 par la Directrice de la White House Situation Room, le Capitaine Deborah Loewer... Bien sûr cette fumeuse Commission ne tînt pas cette information pour importante voire capitale, mais on ne s'en étonne même plus...

Il faut bien le reconnaître, à la lueur des éléments, il m'apparait difficile de penser encore avec certitude que Bush est acteur de cette tragédie... Il semble qu'il en soit bel et bien une victime, un pantin pris dans un engrenage le dépassant, une marionnette sans autorité et qui fut incapable de contrecarrer les agissements d'une clique fanatique, avide de pouvoir, de puissance et d'argent...

La voie fut donc désormais ouverte... On satura d'informations le public comme les médias : dévoilant le nom des auteurs des attentats (découverts avec une rapidité dans l'enquête qui stupéfie encore...), on expliqua les liaisons avec Ben Laden, avec certains pays, on exacerba la fierté et la fibre patriotique américaine, bref : on se déliait les mains afin d'accomplir certaines opérations militaires qui, il faut quand même bien le comprendre, étaient sur la table depuis des mois !! Nous y reviendrons dans la seconde partie.

Certains mettront peut-être en doute cette révolution de palais, arguant du fait qu'on imagine mal des militaires, des civils et des hommes politiques ou de pouvoirs attaquer leur propre pays.... Oui, c'est vrai que leur éthique morale n'est plus à démontrer...

Faut-il rappeler que l'homme est un loup pour l'homme? Ou que, face à certains objectifs et intérêts considérés comme majeurs, quelques êtres démontrèrent au fil des âges que la fin justifie les moyens?


Je suis certains que tout le monde connaît l'opération Northwoods...
Ce plan créé dans les années 60 par l'armée américaine (le lobby militaire plus exactement) consistait, dans ses grandes lignes, à planifier de multiples opérations terroristes et sanglantes, les attribuant à Cuba (guerre froide et ennemi le plus proche) : et tout ceci pour se placer en position de victime et pouvoir riposter sans trop de problèmes (de la part de la population américaine) en envahissant Cuba...

Comme explicité plus haut, il faut vraiment répéter que la démocratie américaine est très vivante. Divers documents classés "secret défense", sont déclassifiés après x temps et donne l'opportunité au public de prendre acte de certains événements cachés. C'est le cas ici.

Dans le détail, l'opération était assez sophistiquée. Lemnitzer et les autres chefs d’Etat-major avaient mis au point un montage particulièrement élaboré. Un avion serait repeint et numéroté en réplique exacte d’un appareil civil. Au moment convenu on effectuerait la substitution des appareils, le « double » embarquant des passagers sous une fausse identité, mais dûment enregistrés. L’appareil d’origine serait transformé en "drone" (avion sans pilote) et le décollage des deux engins minuté afin qu’ils se rencontrent au sud de la Floride. A partir de là l’appareil transportant les passagers descendrait au ras des flots pour rejoindre discrètement un terrain annexe de la base où l’équipage s’évanouirait dans la nature. Pendant ce temps le drone continuerait sa route conformément au plan de vol. Lorsqu’il survolerait Cuba, il transmettrait sur la fréquence d’alerte un message de détresse "mayday", se disant attaqué par des MiG. Ce message serait interrompu par l’explosion de l’appareil déclenchée par radio. Ainsi les stations radio de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile de la région feraient savoir ce qui était censé s’être passé, tandis que les autorités américaines disposeraient d’un bon prétexte pour répondre militairement à cette agression Castriste et envahir Cuba..
Un exemple parmi beaucoup d’autres actions planifiées qu’il n’est pas inapproprié de qualifier de complots...

Voici le document d'origine (en anglais et en français)

(En Anglais)

(En Français)

" ...Cette conjonction d'une immense institution militaire et d'une grande industrie de l'armement est nouvelle dans l'expérience américaine. Son influence totale, économique, politique, spirituelle même, est ressentie dans chaque ville, dans chaque Parlement d'Etat, dans chaque bureau du Gouvernement fédéral. Nous reconnaissons le besoin impératif de ce développement. Mais nous ne devons pas manquer de comprendre ses graves implications. Notre labeur, nos ressources, nos gagne-pain… tous sont impliqués ; ainsi en va-t-il de la structure même de notre société. "

" Dans les conseils du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence sans garantie, voulue ou pas, du complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d'une augmentation désastreuse d'un pouvoir mal placé existe et persistera.

Nous ne devrons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et processus démocratiques. Nous ne devons jamais rien prendre pour acquis et seul des habitants bien informés pourront éviter la contrainte de l'engrenage possible d'une énorme machine industrielle militaire afin de l'adapter avec des méthodes et des buts paisibles, de sorte que la sécurité et la liberté puissent prospérer ensemble. "

(Discours d'adieu du président Dwight D. Eisenhower - 17 janvier 1961)


Faut-il rappeler qu'il fut pourtant militaire et général???? Ses phrases sont donc extrêmement crédibles et importantes!

Mais que dire aussi de ceci :



(Discours du président américan Kennedy, prononcé à New-York le 27 avril 1961)

Je pense que nul ne niera qu'il savait certainement, de par sa fonction, de quoi il parlait....

On le vois, la manipulation du 11 septembre est loin d'être unique, et nullement, comme certains aiment à le prétendre, la plus grande que l'homme connu. En réalité il n'en est rien! Il faut bien comprendre que l'impact sur les consciences est absolu désormais, car amplifié par les énormes moyens médiatiques et technologiques. Mais en comparant certains événements passés, on se rend compte que non seulement il n'y a rien de neuf sous le soleil (au niveau manipulation de la masse), mais aussi que les conséquences sont presque identiques... A titre d'exemple et historiquement parlant, on peut déjà remonter très loin dans le temps. Souvenez-vous de Néron qui fit incendier Rome et en accusa les chrétiens... Ou, plus près de nous, la décision de laisser le feu se déchaîner sur Pearl Harbour afin de faciliter l'entrée en guerre des USA : acte délibéré de l'administration américaine de l'époque (en 1941, les États-Unis avaient cassé le code du chiffrage japonais et connaissaient donc les intentions japonaises, intentions d'autant moins surprenantes que les États-Unis avaient auparavant coupé l'approvisionnement du Japon en pétrole...)!

On pourrait aussi parler du Reichstag incendié par les nazis, et qui désignèrent les communistes et les juifs comme responsables. Dans le même ordre d'idée, cette fumeuse attaque d'une radio de Gleiwitz, une petite ville allemande de Silésie, à la frontière polonaise ( agression attribuée à des polonais, mais en réalité effectuée par des S.S) : très "étrangement" les forces armées allemandes étaient déjà postées à la frontière... C'est le chef même du commando S.S perpétrant l'attaque, Naujocks, qui dévoilera au procès de Nuremberg les détails de cette affaire. Il reprendra d'ailleurs ensuite du service dans l'armée américaine...

Et faut-il réellement rappeler l'incident du Golfe de Tonkin : en 1964,les grands médias ont répandu l’information que les Nord-vietnamiens avaient attaqué deux destroyers américains dans le golfe du Tonkin (le Maddox et le Turner Joy) .Cette “attaque” vietnamienne à l'artillerie contre les deux bâtiments est à l'origine de l'escalade menant à la guerre du Vietnam. En réalité, le premier batiment n'était que légèrement touché, par des balles légères, tandis que le second ne l'était pas du tout, la propagande médiatique faisant le reste. Comme toujours...

Et faut-il vraiment parler du paquebot transatlantique Lusitania ? Envoyé en zone de guerre en sachant qu'il y aurait de grand risque, il fut torpillé par un sous-marin allemand U-20, le 7 mai 1915 (1.200 passagers dont près de 200 Américains trouvèrent la mort) et favorisa "positivement" l'entrée en guerre des Etats-Unis... Est-il nécessaire aussi de raviver sa mémoire par rapport à l'histoire des Protocoles des Sages de Sion ?

En réalité, tous ces événements se fondent sur le concept "Action, Réaction, Solution" (voir chapitre eschatologie) et tous ont besoin d'un bouc émissaire et de victimes sacrifiées pour atteindre leur objectif. Non, rien de neuf sous le soleil...

Terminons ce chapitre...

Il y eut un quatrième avion détourné qui n'a pu atteindre sa cible (qui semblait être la maison blanche) puisque les passagers attaquèrent les pirates mais ne purent cependant empêcher l'avion de s'écraser... Aucun survivant.

Autres faits importants...


Au moins deux des pilotes-terroristes étaient suivis dès leur arrivée sur le sol américain en janvier 2000 (les Saoudiens Khalid Al-Mihdhar et Nawef Al-Hazmi). La Cia savait qu'ils étaient aux États-Unis, les pistait depuis l'Asie et à même tenté de les retourner parait-il mais, dans la négative, a tout fait pour empêcher le FBI de le découvrir... Voilà qui est bien étrange, car si ce retournement n'a pas eu lieu, pourquoi alors les terroristes qui se savaient très nettement surveillés ont-ils poursuivi leur mission???? Pourquoi ont-ils, avec d'autres, pris des leçons de pilotages consistant à décoller MAIS PAS A ATTERIR alors qu'ils étaient découverts ? D'aucuns diraient que cela sent fortement la collusion...

Malgré les dénégations de la CIA suite à ce fait révélé en personne par l'ancien responsable de l'antiterrorisme de la Maison Blanche, Richard Clarke, la CIA tire quand même la sonnette d'alarme et fait savoir partout qu'elle s'attend à une attaque majeure. Le 10 juillet 2001, le directeur de la CIA George Tenet rencontre Condoleezza Rice, conseillère pour la Sécurité nationale du président Bush. Tenet est accompagné du responsable d'Alec Station (l'organisme de la CIA chargé spécialement de traquer Ben Laden), qui annonce :

" Il y aura des attaques spectaculaires dans les mois ou dans les semaines à venir. Elles auront lieu simultanément et provoqueront des dégâts massifs. Les attaques viseront les intérêts américains, peut-être même auront-elles lieu aux Etats-Unis..."
Evidemment, dès cette annonce le FBI (qui est surtout chargé du renseignement intérieur) se met sur le coup. Et, tout aussi inévitablement, un agent d'Alec Station, Tom Wilshire, a été détaché auprès du quartier général du FBI pour servir de liaison... A moins que ce ne soit pour d'autres raisons, car la CIA n'informe toujours pas le FBI qu'au moins deux terroristes sont sur le sol américain... C'est Margaret Gillespie, une analyste du FBI, qui passe en revue les (maigres) informations dont elle dispose. Elle ne découvrira rien de fondamental tout d'abord.

Ce n'est qu'à son retour de vacances, le 21 août 2001, qu'elle tombe enfin sur le rapport d'Alec Station faisant état de l'arrivée des deux djihadistes aux Etats-Unis plus d'un an auparavant. Elle s'apercevra ensuite que l'un est toujours aux Etats-Unis et à pris des vols internes à plusieurs reprises, et que le second vient à nouveau de revenir aux USA. Elle fait part de ses découvertes à Tom Wilshire qui continuera cependant à freiner l'enquête des deux pieds et ne donnera aucun caractère d'urgence à la chose, si ce n'est que les deux personnes soient placées sur les listes des terroristes à interpeller… aux frontières... Mais nul n'alerte les autorités aériennes civiles : les seules à disposer d'une liste de surveillance réservée aux vols internes!

Il y eut encore deux chances d'arrêter les deux terroristes mais, toujours aussi étrange, l'enquête fut confiée à un agent inexpérimenté. Celui-ci prend connaissance de la demande le 28 août 2001, note qu'elle est classée "routine", et commence à y travailler le 4 septembre 2001. Mal. Car il n'a vu ni les excès de vitesse (dont le dernier en date porte sur une voiture que les terroristes ont louée le 28 août 2001), ce qui aurait permis de remonter la piste, pas plus qu'il ne remarque les transactions bancaires effectuées pour acheter des billets d'avions pour le vol 77 de l'American Airlines, dont le départ est prévu pour le 11 septembre...

Comme écrit ci-dessus, l’ancien conseiller à la Securité nationale Richard Clarke, homme de confiance des présidents Clinton et Bush, accuse nommément l’ex-chef de la CIA George Tenet d’avoir essayé de recruter deux des pirates de l’air avant le 11 septembre, puis d’avoir dissimulé toutes les informations relatives à ces deux terroristes, même vis-à-vis de la Maison Blanche et des dirigeants du FBI. Chacun peut voir cette interview dans le documentaire-choc SecrecyKills (qui fut d'ailleurs diffusé aux USA pendant les célébrations du 10e anniversaire des attentats). Evidemment, on peut se dire qu'en chargeant la Cia et son directeur, Clarke couvre du même coup George Bush et Dick Cheney. Quoi qu'il en soit, chacun peut sans peine se dire qu'il y eut, pour le moins, bévue et incompétence. En tous cas, s'il n'y avait que ce fait, mais quand on prend acte d'autres vérités alors, là, il est difficile de se départir de cette conviction qui nous indique que tous ces événements font soit partie d'un ensemble de coïncidences pour le moins incroyables, soit autre chose ... Qu'on en juge encore :

On sait aujourd'hui, depuis la mort de Ben Laden, que celui-ci résidait dans sa maison sous la protection de l'armée pakistanaise (et même plus certainement de l'ISI, la fameuse agence de renseignement du pakistan). Il conviendrait donc d'analyser assez sérieusement les propos du journaliste français Michel Peyrard qui, alors qu'il était emprisonné par les talibans, affirme détenir les preuves que Ben Laden était tranquillement installé à Jalalabad au Pakistan et que les américains le savaient... Sachant cela, on s'étonnera moins de savoir (et cette information est désormais absolument vérifiée) que le leader d'Al qaida a été soigné dans un hôpital américain à Dubai en juillet 2001 (pour traiter une infection chronique des reins), y recevant même la visite de plusieurs agents de la CIA (source Le Figaro du 31 octobre 2001)... Etrange collusion à nouveau.

Et comment ne pas parler du passeport de Mohamed Atta, retrouvé totalement intact dans les ruines du World Trade Center....Quel miracle! Tout s'embrase, les tours s'effondrent, on retrouve (voir Partie 2) des fragments d'os humains à des centaines de mètres des Tours (ce qui ne s'explique que par des explosions....), les piliers de soutient centraux en acier sont eux-mêmes détruits (ce qui est d'ailleurs là aussi impossible par la simple (simpliste) explication du feu), on ne retrouve pas un ordinateur non endommagé, pas une chaise, pas un meuble, mais bien un passeport... Qui est certainement sorti de façon inopiné de la poche du terroriste, qui a plané et traversé le brasier d'une manière que nul ne peut expliquer... Evidemment c'était en plus le passeport d'un terroriste, pas celui d'un simple passager et, off course, il était absolument intact et au dessus des décombres.... Il faut vraiment y croire ? Cela fait beaucoup. Pourtant il y a encore bien plus...

Une autre singularité est le fait que les radios-balises de détresse équipant les avions, et qui sont censées ne s’activer qu’en cas de crash de l’appareil, se sont déclenchées à l’approche de New York plusieurs minutes avant que les deux avions ne heurtent le World Trade Center le 11 septembre 2001! Ces faits ont délibérément été écartés par les enquêteurs de la Commission sur le 11 septembre : "au titre que c'est impossible", vu que ces balises ne se déclenchent qu'après un impact...

Les ELT (Emergency Locator Transmitters) permettent de localiser l’endroit où un appareil s’est écrasé en diffusant un signal distinctif. Or, selon de multiples témoignages (voir ci-dessous), l'une s'est activée plus de deux minutes avant que le vol 11 d’American Airlines ne percute la tour nord, et l'autre plus de 4 minutes avant que le vol 175 d’United Airlines ne s’écrase contre la Tour Sud. A ce jour personne ne comprend exactement, car au moment de l'impact les balises n'émirent plus aucun signal alors que c'est justement à ce moment qu'elles étaient sensées le faire...

Le vol 11 d’American Airlines a heurté la Tour Nord du World Trade Center à 8h46 et 40 secondes. Pourtant, deux minutes et demie plus tôt, David Bottiglia, un contrôleur aérien du centre de la FAA (Federal Administration of Aviation) de New York, a reçu un important message en provenance d’un avion volant dans l’espace aérien qu’il surveillait ce jour-là. À 8h44, le pilote du vol US Airways 583 a dit à Bottiglia :

"Je viens juste de détecter un ELT sur 121.5 [MHz]. C’était très bref. Et puis ça s’est arrêté "

121.5 mégahertz est une fréquence d’urgence utilisée par les ELT pour transmettre leurs signaux de détresse. Une minute plus tard (à peu près 90 secondes avant que le Vol 11 ne percute le WTC), un autre avion dans la zone de New York a signalé ce même événement. Le pilote du vol Delta Airlines 2433 a dit à Bottiglia :

" Nous aussi, nous avons détecté un signal ELT. Mais c’était très faible "

D'après l'écrivain Lynn Spencer ( Touching History: The Untold Story of the Drama That Unfolded in the Skies Over America on 9/11. New York: Free Press, 2008, p. 50.),

" Le signal ELT a été capté par plusieurs installations à peu près à ce moment-là "...

Aucune réponse satisfaisante n'a été rapportée jusqu'à présent, mais peut-être faudrait-il se demander si un autre type de signal, comme un guidage par signaux radio par exemple, est susceptible de perturber les ELT... Cela risque d'être intéressant.

Comme expliqué plus haut, de nombreux exercices militaires ont eu lieu aux USA la veille et le jour même du 11 septembre! Ceci constitue déjà un incroyable ensemble de coïncidences. Mais ce qu'on sait moins c’est qu’un réseau de communication sophistiqué appelé SRAS (Special Routing Arrangement Service) et géré par une petite agence du nom de National Communications System (NCS) a été activé précisément le 10 septembre 2001, la veille des attentats. Ce réseau était destiné à être utilisé en cas d’extrême urgence pour assurer la continuité du pouvoir, situation prévue depuis les années 80 dans le cadre d’un plan secret "Continuity of Governement" (COG).

Donc, d'un côté on abaisse le niveau d'alerte, et de l'autre on active un réseau d'urgence... Si ce fait ne trouble pas également, qu'est-ce qui le pourraît???

Et pourquoi passer sous silence l'exercice qui devait avoir lieu le 12 septembre par les équipes de la FEMA (l'agence fédérale de réponse aux situations d'urgence), qui se préparaient pour Tripod II, une simulation d'attaque bactériologique prévue sur le quai 92, aux pieds des tours jumelles... A nouveau, très étrange coïncidence. Mais celle qui m'apparait majeure, et qui apporte aussi en elle-même quelques explications majeures au fait du non décollage de la chasse américaine, c'est qu'un autre exercice, dans les airs celui-là, avait été décrété et avait lieu (bien sûr) le 11 septembre... Le NEADS, la branche du NORAD (North American Air Defense Command) responsable de la surveillance et de la défense du secteur nord-est de l'espace aérien où se produisirent les 4 détournements, était saturé par de nombreux wargames. Global Guardian, Vigilant Guardian, Northern Vigilance, Amalgam Warrior... Ceci peut expliquer la confusion régnant dans les centres de contrôle de la FAA et du NORAD. Lorsque les contrôleurs aériens de Boston rapporteront le premier détournement aux autorités militaires compétentes et demanderont l'intervention des intercepteurs, les personnels du NEADS penseront que ces appels de détresse étaient des simulations...

Difficile de penser à des actes fortuits. D'autant plus lorsqu'on apprend, pierre supplémentaire pour l'édifice, que ce jour-là (selon le Washington Post, 08/04/2002, cité par la Commission du 11 septembre, le 27/02/2004) qu'il n'y a que quatre pilotes à la base d'Andrews (la plus proche de Washington)!!

"...seuls quatre pilotes du DCANG (District of Columbia Air National Guard) étaient disponibles. Les membres du 121e Escadron d'appui qui revenaient tout juste du « Red Flag », un important exercice d'entraînement dans le Nevada. La plupart des pilotes de l'escadron, qui volent avec des avions commerciaux dans leur vie civile et sont impliqués avec l'appareil militaire uniquement sur une base de temps partiel, sont donc loin de la base ce jour-là, soit de retour à leur emploi civil ou en congé, selon les différents témoignages "...

Mieux ou pire encore : il y a bien quatre avions, mais aucun d'entre eux n'est prêt à décoller (!!) car, selon le magazine Aviation Week and Space Technology, le 121e Escadron d'appui n'est "pas d'alerte permanente, le 11 septembre" parce que le CC Air National Guard "n'est pas affecté à la North American Aerospace Defense Command en vigueur au sein de la défense aérienne." (Aviation Week and Space Technology, 09/09/2002). En somme on a sciemment découpé les zones de protection du pays en excluant la base la plus proche de la capitale du dispositif...

Faut-il encore en être stupéfait ?...
Dans quelques chapitres, je vous exp
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 30 Aoû 2013 - 12:22

Et bien zut, il en manque un petit bout Rolling Eyes

Faut-il encore en être stupéfait ?...

Dans quelques chapitres, je vous expliquerais que les attentats du 11 septembre 2001 sont, en réalité, la seconde phase d'un énorme Rituel magique qui, par la focalisation absolue qu'il exerça sur un nombre phénoménal de consciences, a permis de consolider un gigantesque égrégore dont le but, on s'en doute, est loin d'être positif pour l'humanité...

A ce sujet, j'aimerais terminer ce chapitre par cette belle "boutade" d'Aimé Michel :

" Quand Yahweh disait "tu ne feras pas d'images" il pensait déjà à la télé..."

Source de l'article : http://theurgie.com/11.html
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 30 Aoû 2013 - 16:27

Pour compléter, une petite vidéo lourde de sens :

Un million de téléspectateurs voit Bob McIlvaine, Bâtiment 7 sur France 3

Via RememberBuilding7.org

« Rappelez-vous du Bâtiment 7″ continue d’éduquer des millions de gens des deux côtés de l’Atlantique.




11 Septembre : Les Explosions du Bâtiment 7

Pour plus d’informations, voir infowars. On peut clairement entendre plusieurs explosions.





Vidéo qui a été éditée par NIST pour cacher les explosions



Autre vidéo totalement édité, on ne voit pas le penthouse s’écrouler au sommet du bâtiment 7. Car en fait une toute petite structure tout en haut du bâtiment Salomon a été détruite juste avant qu’il ne s’écroule entièrement.



Sur cette vidéo on peut voir le « penthouse » au sommet du bâtiment 7 s’écrouler juste avant que la structure totale ne tombe droite.


Voila, je pense que durant toutes cette période de l'anniversaire du 911, akasha et moi, posterons tous se qu'il nous semblera pertinent et significatif sur se sujet.
Évidemment nous invitons tout ceux à qui cela intéresse à en faire de même.
Car ne perdons pas de vue que les merdias, eux ne vont certainement pas manquer l'occasion de propager leurs propagandes mondialiste, abrutissante et totalitaire
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Sam 31 Aoû 2013 - 17:21

Les attentats du 11 septembre font partis d’un rituel ésotérique lié à un culte solaire

Le titre dit tout, mais c’est surtout par la traduction de l’article Le Zodiaque & La Grande Année Platonique par Manly P Hall que je suis tombé sur une information très importante et intéressante. C’est grave d’ailleurs, vous allez voir pourquoi..




Nous savons qu’il y a un Ordre de la Quête ou une société secrète qui est au courant de la tradition de changer de religion en fonction des cycles de la Précession des équinoxes (purement astrologique). C’est beaucoup de mots j’avoue mais c’est la vérité. Pendant que nous découvrons que tous nos mythes et nos religions sont basés sur l’astrologie, eux ils sont les architectes des religions et du passage à différentes ères. Ça n’a jamais été le même groupe, mais plusieurs groupes qui se sont succédés comme dans une course de relais, et parfois il n’y en avait aucun! Parfois l’ordre était complètement mort dans certaine zone géographique. Parfois c’était d’autres cultures qui faisaient survivre cette connaissance occulte (occulte veut dire caché). Mais le voici le voila, encore une preuve que les évènements importants qui changent la surface de la planète depuis le début de ce millénaire sont perpétrés par un groupe occulte et je vais vous le prouver.

D’après Manly P. Hall (dans son bref résumé des similarités entre héros solaires) on peut lire,

   Donc la vie du soleil, la vie annuelle du soleil, de sa naissance à sa mort, devint par degrés d’une grande signifiance pour les hommes anciens. Et partant de ce soleil allant dans les douze signes du zodiaque chaque année, vinrent les histoires des 12 travaux d’Hercule, car Hercule est une déité solaire tel que son nom l’indique, et aussi les merveilleux labeurs de Samson, car le mot Samson en hébreu veut dire l’homme solaire (…)

   Nous ne pouvons pas échapper à ces implications, il n’y a rien à y faire. Nous savons qu’au solstice d’été il emporte les portes de Gaza. Nous savons aussi que quand il terrasse le Lion Nubien dans le signe du Lion et quand il entre dans la maison de Lara ses cheveux sont coupés courts, il rentre dans le signe de la Vierge et est le début de son déclin jusqu’à l’hiver dont à cette période, ses rayons ou ses cheveux sont coupés et il perd sa force. Mais au solstice d’hiver il tire vers le bas les deux colonnes de la maison des Philistins et le vieux soleil meurt, ouvrant la voie au nouveau soleil qui doit naître dans le mystère du solstice d’hiver.


Comme nous sommes entre deux âges, entre la maison des poissons et du verseau (la 11è constellation du zodiaque, rigolez autant que vous voulez à propos de ce nombre, moquez-vous), le mythe de Samson colle remarquablement bien avec les attentats du 11 Septembre.

   La femme de Manoach, jusqu’alors stérile, apprend de l’ange de Dieu qu’elle enfantera un fils qui délivrera Israël des Philistins. Cet enfant devra être consacré à Dieu, dès sa naissance, en tant que « Nazir ». Les lois relatives au nazir impliquent notamment que le rasoir ne passe jamais sur sa tête et qu’il ne consomme jamais d’alcool. L’homme « à l’apparence d’ange » reparaît pour confirmer à Manoach et à sa femme qu’ils auront un enfant qui devra suivre les lois du nazir. L’ange disparaît alors dans les flammes et ils reconnaissent que c’était un ange de Dieu. Samson naît et grandit. (…)

   Enfermé par ses ennemis à Gaza, Samson est sorti du cachot pour les divertir. Lors d’un sacrifice à leur dieu Dagon, alors que ses cheveux ont commencé à repousser, il est placé entre deux colonnes et implore Dieu de le rendre assez fort. Il écarte alors les colonnes du palais à mains nues afin de le faire s’écrouler. Il tue ainsi plusieurs milliers de Philistins. Samson ayant été tué aussi dans l’effondrement, son corps est retrouvé dans les décombres et enterré auprès de sa famille.


Nous assistons à une nouvelle aube (le symbole des illuminés), et sommes entre deux âges, l’Europe est sous une éclipse (le solstice d’hiver) et pour les pays arabes c’est le « printemps ».



Source Chapitre 16 du livre des Juges dans la Bible

[...] 25 Comme ils étaient en joie, ils s’écrièrent:
—Appelez Samson, qu’il nous divertisse!
Ils firent sortir Samson de la prison et il dut se livrer à des pitreries devant eux, puis ils le placèrent entre les colonnes du bâtiment.

26 Alors Samson demanda au jeune homme qui le conduisait par la main:
—Guide-moi! Fais-moi toucher les colonnes qui soutiennent l’édifice pour que je puisse m’y appuyer.

27 Or, le bâtiment était rempli d’hommes et de femmes; tous les princes des Philistins s’y trouvaient et, sur la terrasse, il y avait trois mille personnes environ, hommes et femmes, qui regardaient Samson les amuser.

28 Samson pria l’Eternel et dit:
Seigneur Eternel! Je te prie, interviens en ma faveur! Rends-moi ma force, une dernière fois, ô Dieu, pour que je me venge en une fois des Philistins pour la perte de mes deux yeux!

29 Il toucha les deux colonnes centrales qui soutenaient l’édifice et s’arc-bouta contre elles, de la main droite contre l’une et de la main gauche contre l’autre.


30 Puis il dit:
Que je meure avec les Philistins!
Puis il poussa de toutes ses forces, et le bâtiment s’écroula sur les princes et sur toute la foule qui s’y trouvait. Ainsi il fit périr plus de monde par sa mort que de son vivant.


31 Ses frères et tous les siens descendirent pour emporter son corps et pour l’ensevelir entre Tsorea et Echtaol dans le tombeau de Manoah, son père. Il avait été chef en Israël pendant vingt ans.

Source : Bible Gateway

Vous devez vous dire ce gars est complètement taré, mais je vous assure que le monde ressemble à différentes saisons dans l’hémisphère nord en fonction des calendriers. Ai-je prononcé le mot interdit ? Le calendrier ? Car la nouvelle année hébraïque est célébrée tous les ans en Septembre…

Il faut voir l’histoire comme si c’était une histoire symbolique réglée par une horloge, et non pas comme le déroulement d’évènements chaotiques et aléatoires. Et une élite terrestre est au courant de ce phénomène, je ne pense pas qu’ils en sont responsables. Actuellement ce serait croire que l’homme lui-même est Dieu.

Nous sommes passés en l’an 5770 (en 2012 pour le calendrier Grégorien) le 28 Septembre 2011

D'après le Calendrier hébraïque
Maintenant je vais ramener un vieux sujet d’actualité encore, est-ce que vous connaissez British Israel World Federation ? Voir aussi les documents suivant, Fédération Mondiale Israëlo-Britannique, qui montrent clairement que British Israel (cherchez sur Google si vous ne connaissez pas), avait tout un planning du futur de l’humanité depuis Galilée et plus loin encore (on ne voit pas tout le document) et qu’il prévoyait le Roch Hachana (eve of feasts of trumpets en anglais, la nouvelle année du calendrier hébreu en gros), le 17 Septembre 2001. L’anniversaire de la 6000è année du calendrier hébreu selon British Israel.

Ces documents datent de la seconde guerre mondiale, ils ne sont pas faux, et ils sont bien réels. C’est pour vous montrer que des groupes occultes planifient réellement les changements sur Terre quelque part. Regardez aussi ce doc en rapport au 17 Septembre 2001. Les vieux mythes sont encore d’actualité, ils reviennent sous différents symboles, et c’est toujours aussi dramatique, et amplifié grâce à la technologie et les médias. Et personne n’a aucune idée que tout cela se réfère à la fin d’un cycle et la venue d’une nouvelle ère.

Les juifs attendent toujours le messie, le sauveur, qui n’est rien d’autre que le Soleil. Les chrétiens attendent le retour de Jésus, le soleil. Je dis ça comme ça..

Source : http://www.nouvelordremondial.cc/2012/02/20/les-attentats-du-11-septembre-font-partis-dun-rituel-esoterique-lie-a-un-culte-solaire/


Dernière édition par orné le Dim 23 Nov 2014 - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Dim 1 Sep 2013 - 11:18

A Propos des World Trade Center, l'histoire continue..Et nous apprend bien des choses...

La Freedom Tower et la Renaissance de la Civilisation

© Red Ice Creations , par Fredrik Palmgren, le 25/12/2006

La Freedom Tower actuellement en construction et sera complétée en 2012, elle sera symboliquement haute de 1776 pieds. Et oui, nous sommes à « NEW » York.





Voici un recueil d’articles sur les Illuminati sur fond de la date de 1776 et beaucoup plus

Les compagnies voulant ré-introduire ou booster un « vieux » produit plaquent un « Nouveau » tag dessus. C’est une stratégie de marketing basique utilisée pour dire à un type d’esprit robotique passif ou endormi comment il devrait réagir, penser et ressentir. Cela étant la manière la plus évidente et la plus flagrante-dans-ta-face de « recycler » elle donne aussi un bon exemple de comment le temps peut être perçu comme une spirale, plutôt qu’une ligne d’expérience linéaire. Ci-dessous sont deux exemples célèbres de recyclage:

Le « Nouvel » Ordre Mondial – mentionné par personne d’autre que George Bush Senior, le 11 Septembre, 1990, le Président Bush s’adressant à une session conjointe du Congrès déclara « A travers ces temps troubles, notre cinquième objectif — un nouvel ordre mondial — peut émerger: une nouvelle ère »

George Bush s’adressant à la Session Conjointe du Congrès sur la Crise du Golf Persique et le Déficit Budgétaire Fédéral 11 Septembre, 1990 (Attendez que le chargement du lien se termine, il met beaucoup de temps!)

Le « Nouvel » Âge ou le « Nouveau Mouvement du Nouvel Âge » est aussi un autre bon exemple, et en conduisant une simple analyse des mots nous comprenons de quoi ça parle, à savoir un Mouvement, mais c’est techniquement les mêmes « Vieilles » religions dans un nouvel emballage.

Les techniques de contrôle et de programmation de l’esprit mises en œuvre sur les masses par l’établissement utilisant la logique et le raisonnement comme « La Paix est la Guerre » et « L’Esclavage est la Liberté » pour moi me semble être la soi disant « Nouvelle Parole » décrite par George Orwell dans son livre 1984.
Et il y a des actions comme la « New Freedom Commission on Mental Health » établie par le Président George W. Bush en Avril 2002, une sorte de loup vêtu d’une peau de mouton? Regardez
la Nouvelle Commission du Président
Tous ensemble avec la « Nouvelle » législation: USA Patriot Act
Il semble que quelqu’un remue un type de potion très particulier.

Donc est-ce que la Tour de la Liberté (Freedom Tower) est vraiment la « Nouvelle » Tour de la Liberté (le nouveau world trade center) et est-ce que la fin de sa construction juste avant 2012 est la touche finale de l’idée de quelqu’un d’une « Re-Naissance » de la civilisation? Le mot pour le « Nouvel » homme (New Man), l’homme d’Entreprise, le cyborg: Kevin Warwick – Moi, Le Cyborg. Voir aussi: Cyborg Superman, Transhumanisme et le Néphilime.

Et a côté de cela, « Ground Zero » est le nom parfait si vous voulez faire croire aux gens en un nouveau départ. Mais au moins quelqu’un montre leur véritable intention: http://www.projectrebirth.org/

Et je peux désormais voir pourquoi le « développeur » Larry « 7″ Silverstein voulait « Démolir le Bâtiment »: Larry Silverstein, WTC 7, et la Démolition du 9/11, voir aussi: *Le Design Original du Mémorial au WTC – depuis projectrebirth.org *(le lien est mort)

Sommes-nous entrain de regarder à une pyramide sans sommet, vu du ciel ou du bas?



Ici nous trouvons Tubal-Cain (2 balles et une cane) ou 007 à travers la « 200 Greenwich Street »





D’après Wikipedia
La Freedom Tower est conçue pour apparaître en tant que forme cubique, comme les deux tours précédentes, ou comme une conception massive en obélisque. Les murs à la base sont décalés de 45 degrés par rapport aux murs des étages plus hauts avec des façades triangulaires qui s’emboitent.

Dans son article Jake Kotze « Contacter Dieu notre Créateur Alien: La Motivation Occulte pour le Méga-Rituel du 9/11″ élabore entre la connexion WTC 9/11 avec Orion et le « cuboïde » (voir l’image plus bas)



   Vers la fin des années 1930, le magazine Destiny du Mouvement British Israel World Federation a publié des articles identifiant Septembre 2001 comme la date butoir pour débuter leur projet d’avoir un état global théocratique– Un « Royaume des Cieux sur la Terre ».

   1701, est 300 ans avant le 17 Septembre 2001, la Nouvelle Lune astronomique de Tisri, à la veille de la fête hébraïque des trompettes de la même année, commençant la première année sacrée du nouveau millénaire du calendrier Hébreu – La période de la domination de Jésus Christ sur la terre en tant que « Roi de la Justice. »


Suivez le lien ci-dessous et observez bien les images. Ce sont des trucs fascinants!





Continuant sur le thème de la re-naissance: Dans le film de Stanley Kubric « 2001: Une Odyssée de l’Espace », il y a une scène avec la naissance d’un « nouvel homme » ou « starchild ».



Voir aussi: Alchemical Kubrick 2001 – The Great Work on Film par Jay Weidner.

Le caractère principal dans 2001 s’appelle David ou « Dave » Bowman. Bow-Man (Homme Arc) peut soit être Orion, souvent appelé « le Chasseur » et présenté avec un Arc dans ses mains. Mais pourrait aussi se référé au Sagittaire qui tire une flèche depuis le Centre de la Galaxie.






D’après Wikipedia. fr
La hauteur totale de la tour, 1 776 pieds (soit environ 541 mètres), fait référence à l’année de l’indépendance des États-Unis (1776). Elle sera surplombée par une flèche de 82 mètres qui rappellera le flambeau de la statue de la Liberté. Enfin, la disposition des bâtiments permettra d’obtenir un ensoleillement des emplacements des deux anciennes tours. Le mémorial de la Tour de la Liberté sera situé sous terre, où un musée sera créé en mémoire des victimes. À l’emplacement des deux anciennes tours seront construits deux grands bassins d’où coulera de l’eau et sortira de la lumière. Le mémorial pourra être atteint depuis le One World Trade Center.

Source : http://www.nouvelordremondial.cc/2011/02/09/la-freedom-tower-et-la-renaissance-de-la-civilisation/


Dernière édition par akasha le Dim 23 Nov 2014 - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Dim 15 Sep 2013 - 16:30

John Kerry Admet que le Bâtiment 7 a été Intentionnellement Démoli le jour du 11 Septembre

C’est réel, dans la vidéo qui va suivre, le secrétaire d’état américain, John Kerry et aussi un Skull & Bones célèbre, est questionné en rapport à la « démolition contrôlée » du bâtiment 7 lors des attaques du 11 Septembre contre le World Trade Center. Pour vous rafraichir un peu la mémoire,




Ce bâtiment n’a été touché par aucun avion et s’est écroulé de la même manière que la tour 1 et la tour 2 du WTC.


Larry Silverstein la personne qui était en charge de tout le complexe du WTC disait à l’époque dans une interview « qu’ils avaient déjà eu beaucoup de pertes alors la seule décision c’était de ‘pull it’, de ‘le démolir’ [en Français]« . Vous trouverez cette preuve facilement sur internet.

Dans la vidéo qui va suivre le secrétaire d’état John Kerry va admettre que Larry Silverstein et les personnes en charge à cette période ont intentionnellement démoli le bâtiment 7 ! C’est une bombe.

Cela veut aussi dire que s’ils ont démoli le 7 alors ils ont fait la même chose pour les tours jumelles, regardez la façon dont elles s’écroulent. Il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots.




Dans la vidéo ci-dessus, quelqu’un demande à John Kerry si le bâtiment 7 a été démoli de manière contrôlée, et John Kerry répond :


  "Je ne pense pas qu’il y a eu une investigation sérieuse, mais je sais que ce mur était en danger et ils ont pris une décision basée sur le danger qu’il pourrait détruire d’autres choses, donc ils l’ont fais de manière contrôlée"

SOURCE

Un Membre du Parlement Italien a dit : « 9/11 était un ‘Inside Job’ »


Un membre du parlement Italien a décrit les attaques terroristes du 11 Septembre, dans laquelle 3000 personnes ont décédées, en tant qu’ »inside job » (travail de l’intérieur [par le gouvernement américain]) et a proclamé que la version officielle des évènement est une « conspiration ».

Bernini, un parlementaire du Mouvement Cinq Étoiles (M5S) a parlé au parlement Mercredi, le jour du 12ème anniversaire des attaques.

Il a dit que la version officielle des évènements a été prouvée « fausse à les tous points de vue ».

« C’est clairement faux désormais, le monde l’a réalisé. »

Le 11 Septembre 2001 des terroristes ont détourné quatre avions aux Etats-Unis; en écrasant deux dans le World Trade Center de New York, un autre a touché le Pentagone à Washington, tandis que le quatrième s’est écrasé en Pennsylvanie après que des passagers se soient battus contre les pirates de l’air.

Mais Bernini croit que le compte rendu de ce qu’il s’est passé est une « conspiration ».

« Nous ne connaitrons probablement jamais la vérité, mais elle est définitivement complètement différente de l’histoire racontée par les médias de masse. Dans ce cas vous pouvez dire que tout ce que vous savez est faux, et telle que la phrase américaine va, ‘C’était un Inside Job,’ » ajouta t-il.

L’homme de 26 ans, élu en Février dans la région centrale d’Emilia-Romagna, est allé sur Twitter pour élaborer ses dires.

« Si quelqu’un peut me montrer une vidéo où vous voyez clairement l’avion toucher le Pentagone (le lieu le plus sécurisé du monde)…Je démissionnerai, » a écrit Bernini.


Quand l’ambassade Américaine a été contacté par The Local à Rome, elle a dit qu’elle n’était pas au courant des déclarations de Bernini.

Regardez le discours de Bernini au parlement (en Italien



tHE local
Revenir en haut Aller en bas
EFFAB

avatar

Masculin Bélier Chèvre
Messages : 4591
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 50
Localisation : loire-atlantique

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Dim 15 Sep 2013 - 17:46

Ils reconnaissent enfin la démolition contrôlée mais sous ce prétexte sécuritaire et de voisinage si j'ai bien compris, c'est-à-dire éviter davantage de dégâts alentour... seulement il y a un hic, et un gros : pour ce genre de démolition, il faut au préalable avoir placée toutes sortes de charges explosives un peu partout, et plutôt pas mal vu la chute libre de l'édifice, alors, en ce cas, comment prévoir à l'avance ces attentats, ces explosions, ces incendies, etc., etc. et pu trouver le temps (de la décision comme de la pose) de placer lesdites charges sécuritaires ?!...

Ils nous prennent vraiment pour des cons, et le pire c'est que certains vont encore tombés dans le panneau !!

444444
 



Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Sam 26 Juil 2014 - 22:57

Bonsoir,
je vous proposes un reportages qui expose de façon claire et concise, les liens entre Israël et le 11septembre 2001. Bon visionnage.




Missing Links (français) Israël et le 11 septembre 2001



Mise en ligne le 12 déc. 2011

Le 11 septembre 2001 était une opération planifiée et exécutée par les sionistes atlantistes. French subtiles Chainons manquants

9/11 Timeline :
http://www.historycommons.org/project...­t




_______________________________________


Dernière édition par orné le Jeu 30 Mar 2017 - 6:29, édité 2 fois (Raison : remplacement de la vidéo)
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Lun 28 Juil 2014 - 22:55

Bonsoir,
Ce soir j'ai un scoop incroyable que j'ai gardé pour vous péerois (sourire). Voici la version définitive de comment ils s'en son prit pour la démolition des World Trade Center. Pour ma part, je suis près à valider. De plus il semble qu'il n'ait même pas à discuter, les évidences étant claire et démontrée. Néanmoins c'est à vous seule d'en tirer les conclurions. Bonne lecture.



De nouvelles révélations sur le 11 sept 2001 montrent que des mini-bombes nucléaires ont été utilisées pour détruire les tours



De nouvelles révélations sur le 11 septembre par le site américain très battant de Veterans Today.
J'espère ne pas avoir trop cafouillé pour la traduction des termes techniques.

Le plus confidentiel du 11 septembre révélé !




Veterans Today, le 18 juillet 2014

… par  Ian Greenhalgh et Don Fox

Traduction par Hélios pour le BBB.


Note des éditeurs : VT (Veterans Today) publie ce matériel dans l'espoir de répondre aux très sérieuses menaces de sécurité nationale dans notre pays, ce que nous exposons depuis des années.
Le triste état de notre situation n'est pas nouvelle pour les lecteurs de VT.

Nous avons reçu un immense soutien pour nos efforts non seulement de la part de nos lecteurs réguliers mais aussi de la communauté de l'Intelligence elle-même inquiète de la perspective de certaines opérations du gouvernement US infiltrées et soumises au contrôle de ce que j’appellerai aujourd'hui le "gouvernement de l'ombre", encore quelque chose qui n'est pas nouveau pour nos lecteurs.
Nous ne passerons pas sous silence ce matériel parce que nous avons la réputation d'avoir le cran de publier ce que personne d'autre ne fera, ce qui est la raison pour laquelle les grands médias ne sonnent jamais à notre porte.

[Note d'Hélios, je n'ai pas traduit toute l'introduction à cet article, qui est destinée principalement au peuple américain bafoué dans son droit à savoir et victime de cette atrocité.]




Ce fut le Dr James Fetzer qui m'a introduit auprès de Veterans Today.
Nous avons travaillé ensemble sur le 9/11 où mes connaissances en photographie et en analyse d'images ont aidé dans cette recherche.


Plusieurs équipes de VT ont travaillé sur le 9/11 et, à l'époque où je les ai rencontrés, tout a convergé vers la conclusion que le 9/11 était un événement nucléaire.
Ils en sont aussi venus à la conclusion que les autres chercheurs, soit de complets amateurs ou des gens qualifiés mais avec un "intérêt personnel dans l'affaire", que ce soit par les théories en vogue conspirationnistes ou ayant des livres à vendre, ont entravé tous les efforts de progression.
Pour d'autres, bien trop nombreux, la foule des "activistes" ce fut autre chose, quelque chose de nuisible, qui a travaillé clairement pour les responsables du 9/11.
Beaucoup, si ce n'est la majorité de ces gens, manquent d'intelligence et ils ont été démasqués.

La réelle avancée est venue quand Veterans Today a pu accéder à des documents "empruntés" au Département de l'Énergie [DOE] et donnés au services secrets russes.
Les russes, à leur tour, fâchés après les États-Unis pour le coup de l'Ukraine, ont cherché une source américaine pour publier ce matériel.
Seul VT a été contacté.
Ce matériel est le résultat d'une large enquête révélant le lieu d'acquisition des armes nucléaires, les personnes qui les ont volées, la manière dont ces armes ont été reconfigurées, l'endroit où elles ont été placées et bien d'autres choses. Malgré tout, il manquait une partie de l'information voulue.
Don Fox et moi-même avons approché Gordon Duff [un autre membre de VT] qui nous a introduit auprès d'un officier de l'armée américaine/OTAN qui avait commandé les forces nucléaires en Europe.
Il a été d'accord que le 9/11 était nucléaire, a répondu dans la mesure de ses moyens et nous a aidé à avancer.




Gordon Duff


Bien qu'ayant beaucoup progressé, il subsistait encore de nombreuses lacunes, et en apprenant que Gordon Duff avait des sources au sein des laboratoires d'armes nucléaires US et que le matériel à sortir n'avait jamais été connu auparavant, nous étions impatients de voir si nous pouvions l'utiliser pour combler les lacunes.
On nous a donné un accès direct aux documents, pas seulement ceux en lien avec l'enquête sur le 9/11 sur les armes nucléaires non publiée, mais aussi des notes privées d'enquêteurs.
Duff nous a dit ensuite que nous pouvions lui soumettre nos questions.
Le jour suivant, nous avons reçu les réponses que vous lirez ci-dessous.


   Ces informations sont sidérantes, elle proviennent des plus hauts niveaux de la communauté des concepteurs d'armes et elles sont hautement classifiées.

   Après avoir lu ceci, vous ne pourrez jamais penser au 9/11 et à la menace des armes nucléaires de la même façon.



Alors que pendant des années, enquêteurs, blogueurs, charlatans, narcissiques malintentionnés ont colporté les théories en vogue comme des bonimenteurs de foire, les vrais concepteurs d'armes nucléaires, dont plusieurs venaient de l'équipe même qui a rédigé le rapport du DOE sur le 9/11 (2003), n'ont pas eu besoin d'inventer et de dissimuler.




Question : Combien de types de dispositifs a-t-on utilisé à New York le 11 septembre ?
J'ai vu un dossier où l'on parle de 2 ou 3 différents types de dispositif.

Réponse : Au moins deux différents types d'armes nucléaires ont été utilisés.
L'un étant une mini-bombe nucléaire standard avec un W-54 Pit design d'une puissance inférieure à 3 kilotonnes mais plus puissante qu'une bombe de 500 tonnes pour le souffle d'explosion.
Les armes plus grosses améliorées utilisées pour provoquer l'effondrement des tours 1 et 2 étaient au moins d'une puissance de 1 à 3 kilotonnes.
La taille de la boule de feu limite la valeur en kilotonne de l'arme à moins de 60 mètres de diamètre en raison de la taille du bâtiment.
Pour chaque kilotonne d'effet explosif on obtient approximativement une boule de feu d'un rayon de 15 mètres.
La taille de la boule de feu peut être bien moindre quand elle est contenue à l'intérieur d'une structure d'acier.
Donc une arme de 3 kilotonnes produira une boule de feu de 45 mètres.


Avec un engin thermobarique [explosif allié à une matière inflammable], la boule de feu plasmatique restera de la même taille mais elle sera sous une plus grande pression et aura plus de densité du fait des matériaux en oxyde ferreux qui sont ajoutés à la boule de feu.
Quand la boule de feu s'expanse à sa taille maximum de 45 mètres et juste après qu'elle a consumé tous les matériaux du bâtiment dans son secteur (jusqu'à 150 tonnes pour une arme de 3 kilotonnes), elle commence à refroidir très rapidement.
En refroidissant elle expulsera le plasma métallique en fusion sous très forte pression juste comme dans un volcan.
Et faisant exploser la "lave" ou plasma au cœur du bâtiment juste au-dessus.
Cette explosion volcanique de plasma métallique brûlant va littéralement désintégrer à l'intérieur du bâtiment tout ce qui entre en contact avec.
L'impulsion électromagnétique à suivre ajoutera encore plus de chaleur aux composants structurels du bâtiment.
L'impulsion électromagnétique détruira ou effacera aussi tout disque dur d'ordinateur qui aurait survécu dans la zone.

Q : Les bombes au-dessus du sol semblent beaucoup plus petites que les bombes enterrées.
Et les bombes sous les tours semblent être différentes de celles sous le bâtiment 7.

R : Oui, chaque bâtiment demande une quantité différente de charge explosive pour provoquer son effondrement.
Cela dépend de la taille, de la forme et du volume du bâtiment. C'est de la physique de base de démolition.
Les bâtiments 4 et 6 étaient plus petits, nécessitant moins de charges pour les démolir.
Le bâtiment 7, plus important, a eu besoin de plusieurs charges.
La tour 1 et 2 ont nécessité beaucoup plus de charges et il fallait un plus grand trou pour les faire tomber dedans.
C'étaient des armes thermobariques conçues spécialement, utilisées uniquement à cette occasion.





Q : Nous trouvons la preuve de bombes à neutron dans les échantillons de poussière de l'USGS et du DOE.
Le premier étage semble montrer de l'uranium car nous voyons de l'uranium dans les échantillons de poussière et non du plutonium.
L'étage secondaire semble être du deutérure de lithium car on voit du tritium dans les échantillons d'eau du DOE.
Une bombe thermobarique pourrait-elle utiliser de l'uranium comme étage primaire ?

R : Oui.

Une arme à l'uranium ou au plutonium peut servir de primaire.
Le primaire a juste besoin d'être une arme conçue pour la fission.
L'uranium est également utilisé dans une arme au plutonium comme réflecteur de neutron et propulseur d'énergie.
Elle réduit de 25 à 50 % la quantité de plutonium nécessaire.
L'uranium ne va pas brûler complètement parce que c'est un réflecteur de neutrons, il apparaît donc dans les retombées.
Une livre de plutonium ou d'uranium produira jusqu'à 85 g de retombées par livre de combustible consumé par le primaire.
Donc si l'arme a utilisé 15 livres de combustible elle produira 1275 g de retombées.
Presque tout sera absorbé par la combustion secondaire du combustible nucléaire restant pendant la réaction thermobarique.
Ajouter de l'oxyde de fer au secondaire réduira les importantes retombées radioactives à des niveaux acceptables après plusieurs jours.
C'est une arme incendiaire propre.
C'est pourquoi on l'a utilisée ; moins de problèmes de retombées à gérer.


Chaque kilotonne d'énergie produite dans une explosion nucléaire consumera jusqu'à 50 tonnes de fer ou d'acier quand il y aura aspiration dans la boule de feu plasmatique qui la transformera en gaz vaporisé.
Quand elle refroidit et est exposée à l'air ou à la vapeur d'eau, elle forme des micro-granules de sphères d'oxyde ferreux d'une taille de 7 à 10 nanomètres.
Toutes les sphères métalliques formées par la boule de plasma quand elle est refroidie varieront en taille, selon leur poids atomique et la longueur d'onde de la lumière qu'elles absorbent.

La taille est déterminée par la longueur d'onde de la lumière irradiée par la boule de feu plasmatique, elle ira de 30 nanomètres (lumière infra-rouge) à moins d'un nanomètre pour les rayons X et les rayons gamma.

Le fer n'absorbe la lumière que dans une amplitude de 7 à 10 microns, c'est pourquoi elles sont de cette taille.
L'or, l'argent et l'aluminium absorbent tous des longueurs d'onde plus courtes, elles sont donc beaucoup plus petites en taille.




Si l'échantillon de retombées ne provient pas directement du centre même du niveau zéro il montrera de moins en moins de plutonium ou d'uranium dans les échantillons au fur et à mesure de l'éloignement du point zéro de détonation.
C'est parce que la plupart des matériaux radioactifs non brûlés ne voyagent pas très loin de la boule plasmatique.

Le but secondaire de l'oxyde de fer est de convertir un excès de radiations gamma, X et neutrons en énergie thermique.
Sa troisième fonction est de convertir les radiations alpha et bêta en chaleur.
Sa quatrième fonction est de convertir l'excès d'électrons produits par le souffle en une impulsion électromagnétique plus forte.
Sa cinquième fonction est de contenir ou d'absorber les retombées radioactives et de réduire ses niveaux, ce qui aide à la décontamination.


Si un revêtement ferreux très solide est utilisé, il se fragmentera juste comme dans une grenade ou dans un obus d'artillerie, donc on utilise de la poudre de fer plus tendre.
Il faut aussi une grande surface pour produire un effet thermobarique.
Quand ce plasma chaud à plus de 1 million de degrés centigrade et à plus de 5000 degrés à la périphérie vient en contact de tout autre matériau, soit il le vaporisera immédiatement ou il le fera fondre.
Même s'il ne le fait pas fondre, si les éléments en acier du bâtiment montent en température au-dessus de leur point Curie, ils perdront alors toute leur solidité et se tordront comme des bretzels.


C'est en gros une arme plasmatique de première génération quand on l'utilise dans une construction fermée en acier.
La construction fermée en acier aide aussi plus tard à contenir les retombées, quand on s'en sert dans une très grande structure d'acier comme pour le 11 septembre.

Le grand noyau central du bâtiment d'une longueur de 304 mètres agit comme guide des ondes thermiques pour que le plasma chaud convertisse le noyau central en arme à énergie directe.
Il agit aussi comme guide à onde électromagnétique pour une impulsion électromagnétique et dirige l'énergie produite par l'arme directement au-dessus du noyau central.
Il crée en gros une arme à énergie directe très brute.


L'impulsion électromagnétique est polarisée verticalement et elle est absorbée d'abord par la structure métallique des bâtiments.

Les effets du champ électromagnétique ne s'étendent pas au-delà du champ magnétique produit par le souffle initial.
Un bâtiment en acier agit comme une cage de Faraday qui absorbe et renvoie l'énergie électromagnétique sous forme de chaleur, ce qui ajoute à l'effet thermobarique.

Les rayons X, les rayons gamma et les neutrons sont rapidement absorbés par la plupart des matériaux lourds du bâtiment, très peu donc de ces radiations voyageront au-delà de quelques blocs vers l'extérieur de la structure du bâtiment.
Pour empêcher que le retour d'onde électromagnétique ne fasse disjoncter le courant électrique à Manhattan, il fallait débrancher le courant juste avant l'explosion.

Ce qui nécessitait que quelqu'un coupe le courant dans le poste de transformation utilisé par le complexe du WTC et la compagnie d'électricité.





Donc voilà – les secrets nucléaires du 9/11 mis à nu pour être connus de tous.
Il ne pourra plus y avoir aucun démenti sur le fait que le WTC a été atomisé.
La théorie de la nanothermite était depuis le début une opération psychologique ("psyop") pour camoufler l'événement nucléaire des tours.

Nous devons saluer ceux qui choisissent de publier cette information hautement classifiée, ils ont rendu un grand service en répondant enfin au "comment" de la destruction du World Trade Center.
Nous nous sommes demandés pourquoi cette information était sortie maintenant, la réponse nous a donné un aperçu sur les gens derrière le terrible crime du 11 septembre.
La brève remarque qui suit se trouvait à la fin du texte.

"Bush, Cheney et Rahm Emanuel sont partis.
De même que la plupart des co-conspirateurs.
Ils ne sont plus en position de pouvoir ou on le leur a enlevé.
Ce qui donne plus de sécurité aux dénonciateurs."

Notez les noms utilisés et l'ordre où ils sont placés.
Ce qui appelle de nombreuses autres questions, cette fois des questions qui peuvent avoir en fait des réponses conséquentes.

Dick Cheney a récemment averti [fin juin 2014], ou menacé, ce qui serait peut-être plus juste, qu'une autre "attaque terroriste nucléaire bien plus meurtrière que le 9/11" pourrait se produire ; maintenant que nous savons que le 11 septembre 2001 était un événement nucléaire et que Cheney était au cœur de la conspiration, sa prédiction est donc vraiment effrayante.




L'information ci-dessus dépasse de loin tout ce qui a été publié, elle a été obtenue en partie grâce à des documents du DOE ou diffusée par de loyaux américains travaillant dans nos programmes d'armes nucléaires.
Ce ne sont là que des questions en suspens, les détails que nous supposons nous donneraient les réponses nécessaires.
Veterans Today a déjà publié des articles sur le thème des bombes, l'endroit où avaient été placées les armes du 9/11 et avec beaucoup de détails sur les gens qui avaient accès à ces armes.

Tous les articles que j'ai passé en revue étaient, comme pour celui-ci, détaillés, bourrés de preuves scientifiques solides.
Il convient de souligner le fait qu'il n'y a jamais eu autant de détails mis en lumière auparavant sur les programmes d'armement spécialisé dans une même décennie, encore moins en l'espace de quelques jours.
Ce que j'ai aussi appris en travaillant avec VT est que, malgré le boycottage de cette information par les grands médias, la communauté militaire et du renseignement, elle, ne le fait pas.
Certaines personnes très dangereuses sont maintenant en colère et déterminées.
Cela je l'ai vu.
Il fallait ce genre de transparence et de détails après plus de dix ans de puérile tromperie.

BBB :
http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/07/de-nouvelles-revelations-sur-le-11.html


_____________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Mar 9 Sep 2014 - 0:56

Bonsoir les gens  revoir
Je vous présentes la petite Abbys (ma journaliste préférée)sur le 11 septembre 2001 Wink Elle expose aussi de manière simple et pourtant si vrai qu'elle est normalement le crai travail de journalisme..Qui devient nécessaire de rappeler au gens, tellement ils semblent l'avoir oublié !! C'est aussi valable pour toute branches où l'on cherche la vérité... study


Peut-on avoir des doutes sur le 11/09 ?

Dans son émission Breaking The Set, Abby Martin s’insurge contre le traitement des médias sur ceux qui ne sont pas convaincus par la version gouvernementale des attentats du 11/09.



* * * * * * *


Dernière édition par akasha le Dim 23 Nov 2014 - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 12 Sep 2014 - 5:12

NOTE ET COM AKASHA/ Bonsoir les gens  Wink
je viens vous raconter une fable avant d'aller me couchée  Very Happy  C'est la fable des méchant alqaida, avec à leur tête le terrible Ben Laden (méchant notoire digne d'un film de sériez) qui au finale s’avère un agent du CIA et mis de la famille du président de l'époque "bouche" on l'appelai  lol! ou bûche, je me souvient plus trop comme on l'orthographie  Wink avec sa bande zouaves dégénéré (super connu de leur services secrets les meilleurs du monde) séries télévisées preuve à l'appuis  lol!  organisé dans le plus secret l'attentat le puis puissant de l'histoire. Ou le plus chanceux ou malchanceux (cela dépend de quel côté on se tient)Donc cette bande Bachi-bouzouk  énervé on réussi par une suite invraisemblable de maladresses et de coup de chances un attentat d'une telle envergure qui demandait des moyens énorme aussi bien technique, pécuniaire, et logistique et aussi de complicités internes qu'il leur aurait été impossible de réunir au nez et à la barbe des services secrets. Et dont je le rappel, la pseudo commission d'enquête n'aura répondu à aucune de ces questions.... No  
Pour l'anniversaire de la plus grande farce de tout les temps. Mais pour laquelle malheureusement les milliers de victimes sont quand à elle bien réelle, (je leur rend un vibrant hommage par la même occasion, et paix aux familles qui on droit à la vérité). Pour l'occasion, je vous propose quelques vidéos (souvenir bien sentie) et séquence "journalopistiques" en séquence fou_rire garanti, mais qu'on aura eut que trop à subire durant ces 13 années.... Rolling Eyes  


Sélection souvenez_vous de la fable du 911....

Quelques vidéos en vrac

Le 11-Septembre, une grande opération psychologique ?


Malgré ses disparités internes, après plus d’une décennie de recherches, le Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre, qui tente d’informer le public sur les contradictions de la thèse officielle concernant les circonstances et la responsabilité des attentats, semble être arrivé à un consensus sur de nombreux points. Au prix d’une part de la vérité ?

Il semble acquis parmi les truthers [ceux qui cherchent et révèle la vérité, ndlr] que les dommages causés au Pentagone ne sont pas le fait d’un Boeing 757 et qu’aucun avion ne s’est écrasé à Shanksville, en Pennsylvanie. En revanche, et c’est là que le consensus s’arrête, certains vont plus loin et affirment qu’aucun avion ne s’est écrasé non plus sur les tours jumelles du World Trade Center à New York. L’écrasante majorité des militants pour la vérité sur le 11-Septembre estiment cette théorie ridicule et la soupçonnent de ne servir qu’à discréditer la recherche sérieuse.

Le documentaire, dont nous vous livrons ici en exclusivité un extrait sous-titré en français, constitue l’une des défenses les plus audacieuses de cette thèse. Il s’agit des chapitres 6, 7 et 8 du film d’Ace Baker intitulé 9/11 The Great American Psy-Opera, dont la version originale complète (huit chapitres) peut être visionnée sur sa chaîne YouTube : « 9/11 – The Great American Psy-Opera ».

Lire la suite

Partie 1-6


9/11: The Great American Psy-Opera (6/8... par ERTV

Voir la site...


-----------------------

11 Septembre : un générateur de fumée militaire dans le pentagone


Cette vidéo montre les événements qui ont suivit le prétendu crash d’un avion de ligne dans le pentagone le 11 Septembre 2001.

Nous n’allons pas avoir le temps ici de revenir sur toutes les incohérences qui entachent cette date tragique, mais cette vidéo montre un des nombreux points qui posent fortement problème :

Sur la gauche, un exercice militaire, tout ce qu’il y a de plus normal. Sur la droite, le même rendu s’échappant du pentagone.



------------------------------------

11 ans de journalisme sur le 11-Septembre


Citoyen belge engagé dans la critique média (auteur du documentaire Épouvantails, autruches et perroquets : 10 ans de journalisme sur le 11-Septembre), Olivier Taymans analyse le traitement de ces attaques comme une véritable faillite du journalisme.

Pour lui, la plus grave menace qui pèse sur les journalistes est l’auto-censure, causée par une inquisition médiatique qui frappe toute personne qui ose aborder ce sujet. « Ce n’est définitivement pas un bon sujet pour eux », nous accorde Olivier.

La remise en cause des versions officielles des événements du 11-Septembre (comme celles qui expliquent l’effondrement de la tour 7 – fait déjà inconnu d’une grande partie de la population en soit – ou l’attaque du Pentagone par exemple) n’a finalement jamais fait l’objet d’enquête journalistique de fond de la part des médias français. Pourtant, certaines découvertes furent étonnantes, comme la présence d’explosifs dans tous les échantillons de poussière des bâtiments WTC 1, 2 et 7… Cela aurait été un magnifique scoop, non ?


Voici quelques explications…





------------------------------------------------

Le 11-Septembre expliqué en 5 minutes  (culte Wink )



--------------------------------------------------


11-Septembre : comment Laurent Joffrin nous explique-t-il la chute de la Tour n° 7 ?



Un grand moment de journalisme fou rire à la septième minute de la vidéo ci-dessous, un extra, où Laurent Joffrin nous explique avec « un spécialiste » en construction, que la Tour n° 7 s’est effondré (à la vitesse de la chute libre) à cause du kérosène des avions qui se sont écrasés dans les deux tours.


Explication : le kérosène enflammé aurait descendu les cages d’escalier des deux tours, s’est dirigé vers la Tour n°7, puis monté dans les étages.

Un feu à tête chercheuse ?

Laurent Joffrin : « Alors, qu’est-ce qu’il en est de l’autre immeuble ? Il y a les deux grandes tours, il y a un troisième immeuble [...] lui aussi, il s’effondre sur lui même, mais aucun avion n’est rentré dedans. »

Spécialiste : « Non. Mais on peut, alors là, on est réduit aux suppositions car on n’a pas d’informations particulières sur cet immeuble. On peut imaginer que le kérosène éventuellement s’il est descendu jusqu’à la base des tours, je ne sais pas si les sous-sols communiquaient… On peut imaginer qu’il y a eu… »

Laurent Joffrin : « C’est hypothétique. Ce qu’on dit, c’est qu’il y a des flammes, des flammèches, du feu qui s’est communiqué par l’air. »

Spécialiste : « Ça ne serait pas suffisant. Alors il se peut que le feu soit passé d’une tour à l’autre et ensuite soit monté dans les étages. »

Laurent Joffrin : « Vous avez l’air moins sûr, quand même. »

Spécialiste : « Je suis moins sûr parce qu’on a pas d’info ! »
C’est ce qu’on appelle un spécimen de « spécialiste ». Qui peut croire à une telle affabulation ?

« Ce soir-là était né le concept de feu intelligent à GPS intégré », pour reprendre notre confrère Le Libre Penseur

Nous rappelons que Laurent Joffrin, de son vrai nom Laurent Mouchard, a été directeur de la rédaction (2011-2014) du Nouvel Observateur . Le quotidien appartient au groupe Perdriel et bénéficiait d’une aide de l’État de 8 284 007 € en 2013.
Lolo est actuellement directeur de la rédaction de Libération, quotidien dit « de gauche » appartenant à Édouard de Rothschild et qui a également bénéficié  d’une aide de l’État de 9 832 531 € en 2013.

On travaille toujours pour celui qui vous paye !

Rajoutons à cela que notre journaliste « libre et indépendant » est membre du club le Siècle, un réseau d’influence regroupant l' »élite française » de la Banque, des Affaires, de l’administration, de la politique, du journalisme, du syndicalisme… à l’Automobile Club de France, à Paris, tous les derniers mercredis du mois.

Et bien sûr, Lolo à sa chaise à la table des élites.

Enfin Lolo, change de métier ! Lance-toi dans le cirque, le costume de clown t’irait bien. Tu nous a fais beaucoup rire avec cette séquence. Beaucoup de peine aussi. Tu pourrais faire clown blanc, du coup…

Nico le Taureau : Rédacteur pour Croah.fr

Émission sur France 5, le 23 mai 2010, Les Détectives de l’histoire [à la 7ème minute]



Les hyphothèses sur le 11_09 2ème partie par Schilo

DEVOIR DE MÉMOIRE : LLP — Le 11-Septembre médiatique, une autre réalité !



* * * * * * * * * *


Dernière édition par akasha le Dim 23 Nov 2014 - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 12 Sep 2014 - 18:15

MAJ Bonsoir,
Un petit rajout à la compilation proposé par akasha.


Le 11 Septembre, treize ans après…

Nous commémorons la treizième année des attentats du 11 septembre 2001. Inutile de revenir en détail sur et évènement planétaire dont on a parlé et reparlé sur la toile mais qui a été parfaitement éludé par les médias de masse.
Nous vous proposons de réécouter l’interview de l’ancien agent de liaison à la CIA, Susan Lindauer, réalisée par l’AIL en juillet 2013, qui nous parlait de son expérience de l’attentat vécu de l’intérieur.




__________________________________________________


Dernière édition par orné le Dim 23 Nov 2014 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 12 Sep 2014 - 23:19

A propos des bombes à neutron, quelqu'un a-t-il été vérifier le taux de radioactivité dans New-York ? Ce genre de dispositifs est en effet hautement radioactif, et laisserait des traces durables dans la région. Ne serait-ce que par soucis écologique, il faudrait quand même prévenir les habitants, avant l'autre drame, celui de l'augmentation du nombre des cancers de la thyroïde, et des autres.

Si d'ailleurs, vous avez des sources plus précises là-dessus, cela ferait un élément irrécusable.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Ven 12 Sep 2014 - 23:42

Gordon Duff , Veterans Today editor.

"About thirty percent of what is on Veterans Today is patently false. About forty percent of what I write is at least purposely partially false, because if I didn't write false information, I wouldn't be alive. I simply have to do that."
- Gordon Duff, Senior Editor of Veterans Today

TRADUCTION ........

"Environ trente pour cent de ce qui est sur les Vétérans Aujourd'hui sont faux manifestement. Environ quarante pour cent de ce que j'écris sont faux au moins exprès partiellement, parce que si je n'ai pas écrit de faux renseignements, je ne serais pas vivant. Je dois le faire simplement."
- Gordon Duff, rédacteur aîné de vétérans aujourd'hui



 5:15 - 5:38



http://www.bollyn.com/9-11-disinformation-from-gordon-duff/

Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4452
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Lun 15 Sep 2014 - 7:57

Bonjour,
Eh bien justement voici des nouvelle concernant ces mini bombes nucléaires qui auraient été utilisée. Maintenant cela reste encore à voir, on ne peut hélas parler de preuves irréfutable. Même si on en est pas très loin un doute raisonnable subsiste.


Un rapport d’une agence du ministère de l’énergie américain (DOE) révèle que les attentats du 11 septembre furent une attaque nucléaire



Cette hypothèse n'est pas nouvelle et j'avais publié un article l'année dernière à ce sujet (voir si haut du sujet). Cette fois, Veterans Today publie des informations très intéressantes qui viennent confirmer que des mini-bombes nucléaires auraient été utilisées pour détruire les tours du World Trade Center. Cette vidéo remarquable en espagnol* expose également le témoignage de Dimitri Khalezov, ancien officier du ministère de la défense de l'URSS, qui explique que ce type de bombe est utilisé régulièrement dans des opérations spéciales de terrorisme d'état du type Gladio :



(*)


Désolé pour les lecteurs mais cette vidéo de 27 minutes n'a jamais été traduite à ce jour. Je peux vous dire par contre qu'elle confirme totalement l'existence et l'utilisation qui est faite de ce type de bombes crées par les gouvernements et utilisées pour semer la terreur.

Merci à Resistance71 pour la traduction de cet article important. Le blog s'est également engagé a traduire deux autres articles de taille qui montrent comment les bombes ont permis la destruction des tours et la raison pour laquelle la théorie de la Nanothermite était un leurre. Le premier a été traduit, et évoque l'implication israélienne (voir à ce sujet le documentaire missing links*).

(*)

A ce titre, rappelons que l'ancien président de la république italienne Francesco Cossiga considère également que le 11 Septembre : "a été planifiée et réalisée par la CIA américaine et le Mossad avec l'aide du monde sioniste pour mettre en accusation les pays arabes et pour persuader les puissances occidentales d'intervenir à la fois en Irak et en Afghanistan."

Pour finir, j'encourage également les lecteurs à aller se renseigner sur la définition et le premier usage du terme "ground zero" qui remonte au premier essai d'une bombe atomique le 16 Juillet 1945. Comme quoi, ce terme n'a pas été choisi au hasard. Fawkes

-----------------------


La lettre courriel de Veterans Today sur le 11 Septembre envoyée à 100 000 officiels d’état aux Etats-Unis

… par Jim W. Dean, VT Editor … en compagnie d’Américains loyaux qui ont contribué pour le peuple américain et le peuple du monde

11 Septembre 2014

url de l’article original:


http://www.veteranstoday.com/2014/09/11/the-day-the-world-fell-down-9-11-was-a-nuclear-attack/




~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Veterans Today a rendu public le rapport officiel classifié américain de 2003 sur l’attaque de Ground Zero à New York comme étant un événement nucléaire, ce qui a été rapidement confirmé par une analyse de spectrométrie de masse des échantillons de poussières collectés sur place.

Cet examen a été effectué depuis des décennies par les agences de renseignement nationales principales après chaque grosse explosion ayant eu lieu dans différents pays et la plupart des analyses ont révélé qu’il s’agissait d’attaque par mini bombe nucléaire.

Ce qui rend notre étude si incroyable est que les enquêteurs de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique) ont confirmé l’historique des attaques par bombes nucléaires et notre propre laboratoire Sandia (américain) a mis au point les bombes qui étaient supposées être utilisées pour nous défendre. Ils sont très très en colère à l’heure actuelle.

Veterans Today est une plateforme de renseignement couvrant trois générations de professionnels du renseignement civil et militaire, allant de la guerre froide jusqu’au boulot actuel du contre-terrorisme dans lequel certains membres de notre comité directeur sont engagés.

Notre poursuite des véritables coupables ayant perpétré les attentats du 11 Septembre 2001 a été récompensée juste à temps pour l’anniversaire qui arrive. Après des années à avoir été observés à distance pour nos efforts, le rapport officiel de Sandia nuclear labs de 2003 sur le 11 septembre nous a été fuité par une source au sein d’un gouvernement étranger ; rapport qui contient beaucoup de détails décrivant comment les bâtiments de Ground Zero ont été détruits au moyen de mini armes nucléaires.

Nous avons éliminé par nos propres efforts de recherche toutes les autres théories concurrentes comme n’étant physiquement pas possible. Nous avons eu beaucoup d’indices mettant la puce à l’oreille comme par exemple le granit fondu se trouvant sous les tours, qui n’a pu se produire que comme résultat d’une détonation nucléaire, puis plus tard les pics de radiation et les maladies résultant des ingestions de particules radioactives qui ont commencées à apparaître et mis sous couvert du secret au moyen de diagnostics volontairement erronés.

Malgré les experts que nous avons ici à VT, certains ayant une expérience dans le nucléaire, nous avons également lancé le mot dans les réseaux familiers de nos “anciens”, que nous avions besoin de la confirmation que nous n’étions pas les victimes d’une intox élaborée ourdie par nos nombreux ennemis. Nous recevons des histoires foireuses et de plus ou moins bons canulars toutes les semaines. A notre plus grande surprise, la confirmation est venue de la meilleure source qui puisse être: du corps des inspecteurs de l’AIEA et des fabricants, concepteurs des bombes nucléaires du labo Sandia, qui ont écrit le rapport (de 2003).



La commission du 9-11 n'e s'est jamais intéressée aux bains fondus de granit sous les tours. Photo de l'inspecteur de l'AIEA.

Ces personnes ont non seulement confirmé que le rapport était réel, mais pire, que les empreintes nucléaires trouvées dans les échantillons de poussière de Ground Zero, ont montré que le matériel fissile de la tête nucléaire employé provenait d’ici (des Etats-Unis).

Il apparaît que nos armes nucléaires tactiques appelées ‘Mothballed Davy Crockett” (NdT: photo dans l’article original en anglais) seraient “tombées de camions” au travers d’un système de comptabilité qui fut créé pour subrepticement faire disparaître du matériel de têtes nucléaires.

L’inventaire en question est parti en Israël après l’incident de la centrale de Dimona qui a annihilé sa capacité de produire du matérial radioactif suffisamment enrichi pour produire des têtes nucléaires, mais ils avaient l’expertise pour transformer les vieux “Davy Crockett” en armes nucléaires tactiques modernes.

Les enquêteurs de l’AIEA ont confirmé ce que nous savions déjà, que de mini-armes nucléaires ont été utilisées depuis quelque temps dans les grandes attaques terroristes à la bombe, ce qui éliminait les groupes terroristes de façade comme perpétrateurs (patsies), parce qu’une très courte liste de pays majeurs ont la capacité nécessaire pour exécuter ces attaques.

A chaque fois qu’il y a eu une énorme explosion quelque part, toutes les meilleures agences de renseignement ont dépêché sur place leurs équipe d’évaluation pour récupérer des échantillons de poussière afin de faire un test routinier de spectrométrie de masse et pour voir s’il y avait des résidus radiologiques, qui furent toujours trouvés, incluant les empreintes de ceux utilisés en particulier pour les comparer à leur base de données sur les explosions précédentes.

Voici ci-dessous une liste partielle des attaques suicides fausse-bannière qui ont utilisées de mini-bombes nucléaires. Ceci constitue une campagne de terreur pour laquelle non seulement rien n’a été fait pour faire rentrer le génie dans sa lampe, mais dont rien n’a été dit au peuple américain, ni aux peuples du monde, ce qui rend la chose aisée à continuer.

Les camps militaires des Marines américains et des parachutistes français à Beyrouth (Drakkar), Liban en 1983.

Le bâtiment Alfred P. Murrah d’Oklahoma City en 1995.

L’ambassade égyptienne d’Islamabad, Pakistan, 1995.

Les tours Khobar de Dahran, Arabie Saoudite, 1996.

Les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, 1998.

Le consulat britannique d’Istanboul

Les attentats du WTC du 11 Septembre 2001

La boîte de nuit Sari, Bali, 2002

Le bureau de l’ONU à Bagdhad, 2003

Ambassade d’Australie, Djakarta, 2004

Attentat pour l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafik Hariri, mini bombe nucléaire implantée dans les égoûts, Beyrouth, 2005

Attentat sur l’école de police algérienne, 2008

Et beaucoup d’autres non rapportées.


_____________________________________




Les armes nucléaires "Mothballed Davy Crockett" sont allés en Israël afin d'utiliser le matériel de l'ogive dans des mini-bombes nucléaires mises à jour qui ont été utilisés dans des attentats terroristes.

Les Etats-Unis sont sujets d’une grosse pénétration de leur système de sécurité, la plus grosse de l’histoire mondiale et cela a été classifié afin de protéger ceux responsables des transferts de matériaux fissiles vers Israël et ceux après eux pensant que si le peuple américain venait à le savoir, cela déclencherait une révolution ici.
Mais il y a eu un groupe dans le domaine de la sécurité et du renseignement qui pensait juste l’inverse, que cacher ce qui s’est passé et permettre aux véritable perpétrateurs de s’en sortir en étant toujours en possession d’un large stock de ce type d’arme, nous laissait littéralement pieds et poings liés et sous la menace.

L’autre problème fut aussi le laisser-faire de long terme en Amérique concernant toute traduction en justice d’Israël pour espionnage, pas seulement dû à embarras politique que cela provoquerait, mais aussi à cause des Américains de haut niveau, toutes branches étatiques de notre gouvernement confondues, qui l’ont assistés depuis des années.

L’ordre de non poursuite judiciaire était en fait un outil de recrutement pour eux, montrant qu’ils étaient intouchables. Les médias de masse ont jusqu’ici complètement occulté notre entière série d’articles. Nous n’avons pas eu d’appels de ces médias manifestant un quelconque désir d’en savoir plus. La peur est la cause sous-jacente dans bien des cas, parce que nous parlons ici de meurtres, d’assassinats de masse et les perpétrateurs n’ont plus rien à perdre et tuer quelques personnes supplémentaires n’a plus vraiment d’importance. Mais tous n’ont pas peur. Nous allons jouer les cartes qui nous ont été distribuées, mais nous ne pouvons pas espérer de succès sans votre aide.

Nous vous demandons de travailler avec nous et de traquer ces personnes et de faire en sorte que les armes encore à leur disposition soient neutralisées avant qu’ils ne s’en servent encore. La première des choses à faire est de déclencher une demande publique de masse pour que le rapport de Sandia Labs soit rendu public et que soient aussi rendus publics tous les dossiers accumulés et classifiés sur l’espionnage d’Israël aux Etats-Unis, dont nos amis membres du FBI nous disent qu’ils seraient largement suffisants pour expliquer toute l’affaire.

Nous ne serons jamais en sécurité tant que nous ne ferons pas face et que nous ne nettoierons pas cette horrible partie de notre histoire. Si nous ne faisons rien, nous devenons les complices de ces assassins. Aucun d’entre nous ici, à Veterans Today, ne fera jamais cela et ce, quelqu’en soient les risques et les coûts.


Il est plus que temps d’appuyer sur le bouton “reset/redémarrage” de cette affaire du 11 Septembre.



Tours Khobar, Arabie Saoudite ... des camions piégés conventionnels ne peuvent pas faire un cratère comme celui-ci. Un seul type d'explosif le peut. Essayez de deviner.

Article connexe : Trop secret pour être publié: Le piratage nucléaire de Bush exposé

Slam Dunk! Most Classified 9/11 Revealed

Note de Résistance 71: Ces deux articles

ci-dessus sont de la “dynamite” (sans mauvais esprit) et nous avons l’intention de les traduire. Merci de votre patience !…


Daniele Ganser : Les historiens, le 11-Septembre et les armées secrètes de Gladio

Source : Veterans Today

Traduction : Resistance 71

---------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Lun 15 Sep 2014 - 8:33



Je suis sans mots ,,,, Je sais pas comment formule mon reponse vu l'enormite de ce,,,,,

bon J'essaie comme meme.....

,,,, non , J'arrive pas ,,,,,,

tiens Je cite (encore ) Gordon Duff ,,,,,,,,,




OSIRIS a écrit:
Gordon Duff , Veterans Today editor.

"About thirty percent of what is on Veterans Today is patently false. About forty percent of what I write is at least purposely partially false, because if I didn't write false information, I wouldn't be alive. I simply have to do that."
- Gordon Duff, Senior Editor of Veterans Today

TRADUCTION ........

"Environ trente pour cent de ce qui est sur les Vétérans Aujourd'hui sont faux manifestement. Environ quarante pour cent de ce que j'écris sont faux au moins exprès partiellement, parce que si je n'ai pas écrit de faux renseignements, je ne serais pas vivant. Je dois le faire simplement."
- Gordon Duff, rédacteur aîné de vétérans aujourd'hui



 5:15 - 5:38



http://www.bollyn.com/9-11-disinformation-from-gordon-duff/

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Lun 15 Sep 2014 - 22:24




DUFF dit (12:46), "Il y avait le matériel de démolition nucléaire introduit dans la base des bâtiments dans le World Trade Centers" et c'était "un projet secret fait dans la coordination avec le gouvernement américain."

Barrett confirme (vers 1:07:30) plus tard la revendication que les "appareils de démolition nucléaires" ont été "installés sous les Tours Jumelles quand ils ont été construits."

Étant donné que la Tour Nord a été accomplie en décembre de 1972 et la Tour Sud en juillet de 1973, qui apporterait l'administration de Nixon dans le complot. Richard Nixon ne pouvait même pas recouvrir Watergate, encore les "armes nucléaires introduites dans la" conspiration en sous-sol ont été censément gardées sous les emballages depuis presque 40 ans !

vers 1:06:00, quand il est demandé par DUFF quand il a appris des "appareils de construction mécanique nucléaires" qui ont été "introduits dans le sous-sous-sol" du WTC. Il dit, "Ce que je savais de mon ancien service sous le Service de Contrôle Spécial soviétique, est que sous les Tours Jumelles du World Trade Center à New York, il y avait des appareils de démolition nucléaires spéciaux destinés pour la démolition d'urgence des Tours Jumelles. Et ces appareils étaient (sic) 150 kilotons charges thermonucléaires , placées aux profondeurs de 77 mètres (253 pieds) en dessous, sous la surface de la terre, ou à 50 mètres sous des fondations des Tours Jumelles."

voila ce qui se passe avec une charge nuclear de seulement 104 kilotonnes ,,,,,,

Les effets d'explosions nucléaires souterraines sont bien documentés. L'essai nucléaire sous terraine du 6 juillet 1962 a utilisé un 104 kT placee dans un puits de 636 pieds de profondeur, en envoyant a 16,000 pieds dans l'atmosphère un nuage de poussière radioactif et en ayant pour résultat les niveaux significatifs de retombées radioactives aussi loin que Tennessee (presque 2,000 miles du cratère Sedan à Nevada). Il a déplacé 12 millions de tonnes de terre et a ouvert un cratère de 1,280 pieds de large.



Vers 1:07:30, Barrett fait allusion "aux appareils de démolition qui ont été installés sous les Tours Jumelles quand ils ont été construits, étaient appareils nucléaires de 150 kiloton, a enterré 77 mètres sous la surface".

Je pense pas qu'il faut continuer a demontre les mensonges ridicule dans ce que DUFF dit ,,,,

ben , tiens ,,,,, juste pour la plaisir ,,,,,,,


Resistance71

Citation :
Ceci explique la disparition des énomes colonnes d’acier et donne un indice très important sur la “vaporisation” de l’antenne de 20 tonnes qui se trouvait au sommet de la tour sud. La projection ascentionnelle des radiations l’a littéralement vaporisé. Des preuves de cela se trouvent sur les vidéos.

l'antenne n'etait pas sur la tour sud mais la tour NORD ,,,, et il n'etait pas ""vaporiser" car il est dans la musee de rememberance a Washington DC ,,,,,,,



voici l'antenne apres l'efondrement de tour NORD ,,,,,



Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Mar 14 Oct 2014 - 3:12

Saluuut mes p'tits loupzz  cheers
Voici une superbe enquête menée tambour  battant sur le 911 ! Elle a le mérite de soulever des points qui n'avait à ma connaissance pas encore été cité... Wink  Ce qui rend ce reportage plutôt intéressant...A vous de juger, et n'oubliez pas le discernement  I love you


11 septembre 2001, la version occultée

Ce film reprend la thèse que Kevin Ryan a développé dans son livre « Another nineteen ». A vous de faire votre jugement…




Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


Dernière édition par akasha le Dim 23 Nov 2014 - 10:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3085
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Dim 19 Oct 2014 - 8:55

Bonjour mes frères et sœurs
Je trouves que pour l'instant nous vivons une époque étrange...De un côté vous avez des tas de révélations qui tombent, des consciences qui se éveillent, Ou des têtes qui tombent...Et de l'autre tout semble converger vers se nouvel ordre ! La question est ; "de quel côté la balance penchera au final ?" En tout les cas, du côté du 911 cela bouge de nouveau...Et ici un grand coup semble porté, cela ne conduira sans doute pas encore les vrais coupables devant le tribunal, mais question opinion publique c'est une belle affaire. Et de grosses pressions seront sans doute à venir pour que la vérité soit enfin établie...


Le 11 Septembre remis en question devant des millions de téléspectateurs

Coup d’éclat. Une grande chaîne de télévision américaine a diffusé un entretien explosif à propos des attentats du 11-Septembre.



Imaginez une longue interview -rigoureuse dans le fond et mesurée sur la forme- au sujet d’une éminente controverse politique. Pas de petite phrase, aucune forme de raccourci expéditif, pas la moindre trace de condescendance de la part de l’interviewer. Et transposez la scène dans le paysage audiovisuel français.


Une projection difficile?

Au regard du tabou que constitue le 11-Septembre dans les médias traditionnels de l’Hexagone, il faudrait effectivement faire preuve d’une grande souplesse mentale pour envisager la reproduction locale d’une telle scène.

Celle-ci s’est réellement produite. Le vendredi 1er août, sur la chaîne américaine C-Span, un moment édifiant de télévision s’est déroulé.

Relativement équivalente au duo LCP-Public Sénat et forte d’un accès à plus de 100 millions de foyers américains, la chaîne a convié une personnalité singulière: Richard Gage, président et fondateur de l’association dénommée « Architectes et ingénieurs pour la vérité sur le 11-Septembre ».

Porte-parole de plus de 2200 professionnels, l’homme a bénéficié d’un temps long (40 minutes) et d’un interlocuteur pointilleux mais respectueux (le journaliste-producteur Peter Slen) pour étayer la thèse scientifique de son groupe, contraire à la version officielle défendue par l’Administration Bush : les trois tours du World Trade Center ont subi une démolition contrôlée le 11 septembre 2001.

lire la suite sur Panamza




Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Mar 28 Mar 2017 - 19:22

.


Dernière édition par adivajra le Mer 12 Avr 2017 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Mer 29 Mar 2017 - 12:33

1.Synchronisation.

aucune preuve que les terroristes n’était pas en communication.

si c’était pas les terroristes qui ont détournez les avions mais une organisation/complot militaire/gouvernent alors pourquoi les avions ne sont pas écraser en mème temps.

a 20min52 ADBK propose que les terroristes ont était en communication par téléphone satellite ""ou autre"" ,,, ce qui est en contradiction de son l'affirmation précédent que le terroristes n’était pas en communication.

il est toute a fait possible que les terroristes ont prévu une décalage de la prise de contrôle de leurs avions respectif basée sur l'endroit de décollage et cibles pre designer de chaque avion , ce qui explique pourquoi les espace entre chaque décollage, prise de contrôle et crash soit plus au moins pareil pour chaque avion.

CONCLUSION = l'argument de ADBK n'est que pur spéculation , supposition

2. A 25min40 environ.

il parle de la seule explication de l’éloignement du vol 93 de sa cible (direction opposite du direction du vol) soit a cause de ceux qui contrôle a distance des avions et qu'""ils"" ne serait pas capable de contrôler plusieurs avion en mème temps . pur spéculation.

c'est ridicule, si il y avait pas des terroristes alors ceux qui sont supposée prendre la contrôle aurait prévu de prendre la contrôle de toutes les avions en mème temps, de plus s'ils ne pouvait pas contrôle plusieurs avions en mème temps il aurait eu un détournement suivi du crash de celui ci avant le détournement du deuxième qui ensuite crash avant le détournement de prochain etc etc. ce n’était pas le cas car si toute les personnes était endormi et les avions contrôler de sol ils serait obliger de contrôler toute les avions en mème temps.

il dise qu'on sait que les avions ete teleguide grace au systemes de teleguidage des missiles "tomahawk" ,,, c'est parce que on peut teleguider les missiles que c'est une preuve que les avions ete teleguider ,,, pur speculation.

il dise que ceux qui sont supposée téléguider les avions ont programmer les avions pour viser les cibles ce qui les a permettre de prendre le contrôle d'avion suivant , si c’était vrai, les avions aurait eu une vol stable appartir du moment de detournement , ce n'etait pas le cas car toutes les raports ont dites que les avions vole erratiquement, changent brusquement d'altitude et direction plusieurs fois avant de ecraser contre leur cible.

A SUIVRE ...

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Mer 29 Mar 2017 - 22:12

ADBK veut que 911 soit un complot , donc SI c'etait pas des terroristes ça doit forcement etre des militaire ou gouvernment , donc il imagine ,,, comment peut la gouvernment a fait alors qu'il y avait des pilotes , donc il imagine des avions tele guidez , mais comment le faire sans que les pilotes previens le tour de controle ,, donc il imagine des touyaux de gaz pour endormir toute le monde ,,,, c'est reflechir a l'envers a na aucune credibilite , pas plus credible que la theorie de ""pas d'avion" ,, AUCUNE PREUVE DE CE QU'IL DISE ,,, que des ""supposons,,,imaginons,,, et si ,,, et si ,,,, etc etc etc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Jeu 30 Mar 2017 - 0:13

.


Dernière édition par adivajra le Mer 12 Avr 2017 - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2741
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Jeu 30 Mar 2017 - 1:23



voila TOUTE les réponses sont la ,,,,,,,

http://www.debunking911.com/

http://www.debunking911.com/moltensteel.htm

http://www.debunking911.com/ironburns.htm

http://www.debunking911.com/overp.htm

http://www.debunking911.com/freefall.htm

http://www.debunking911.com/pull.htm

http://www.debunking911.com/sag.htm

http://www.debunking911.com/paper.htm

http://www.debunking911.com/fire.htm

http://www.debunking911.com/quotes.htm

http://www.debunking911.com/civil.htm

http://www.debunking911.com/conspiracy.htm

http://www.debunking911.com/firsttime.htm

http://www.debunking911.com/explosions.htm

http://www.debunking911.com/links.htm

http://www.debunking911.com/towers.htm

tu ne fait que de balancer des videos (qui va gagner bcp de fric a ceux qui detiens les comptes youtube) ,,, (et en plus qui faite bugue le page)

donc voila les responses a toute les questions que tu est incapable de formuler toi meme .

tu voir c'est facile de balance les soit disant preuves donc Je te retourne l'i,croyable recherches que tu a fait en balancent toute des liens qui repondre a tes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   Jeu 30 Mar 2017 - 4:59

.


Dernière édition par adivajra le Mer 12 Avr 2017 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Résumé sur les attentats du 11 septembre 2001, à l'aube des 12 ans de l'évenement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Qui est derrière les attentats du 11 Septembre 2001?
» attentat du 11 Septembre 2001
» 11 Septembre 2001 : Les Américains se souviennent...
» 11 septembre 2001 : Loose Change, le nouveau film qui bouscule la "pensée unique"
» Le complot du 11 septembre 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: 11 Septembre 2001 :: Articles-