Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'énergie, comment je la vois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'énergie, comment je la vois.    Mer 25 Sep 2013 - 22:31

foudre L énergie  foudre 

 
 
Que peux ton en dire ?
 
Code:
Le Japonais ne met pas en doute un seul instant l’existence de l’énergie. Par contre, en France, quand je parle de l’énergie pour la première fois à des élèves, ils me regardent l’œil rond, et il y en a un qui m’a dit l’autre fois : « Oui, enfin bon, ça c’est une explication, mais on pourrait aussi bien parler de génies ! » J’ai répondu : « Non, non, non, non. L’énergie, je la démontre. » Alors dans mes cours, voilà comment je fais. Je me mets en position zazen29. Et puis je demande à quelqu’un qui reste debout de poser ses mains sur mes épaules et, sans me secouer, de me pousser avec le plus de force possible vers l’arrière pour me renverser. Si l’on se place d’un point de vue géométrique, je pèse soixante-dix-huit kilos, si le type en pèse aussi soixante-dix-huit, il doit me renverser. Alors, la première fois, il me renverse sans difficulté. Ensuite, je mets l’extrémité de mes index contre ses avant-bras, il me pousse, et là il ne me renverse plus. Il se fait aider par une ou plusieurs autres personnes, mais je ne tombe pas. Pourquoi ? Je n’ai pas d’efforts physiques à faire, c’est un effort de concentration : j’amène toute mon énergie dans le tanden30, je relie ce point au sol, et je me sers de l’énergie des autres pour m’ancrer encore plus au sol. Donc plus ils appuient fort, plus je suis ancré. […] Dans mes cours, j’oblige mes élèves à se mettre en zazen, je pousse sur eux, ils viennent pousser sur moi, et toujours je leur dis : « Voilà. Tu es plus grand que moi, tu es plus fort que moi, et pourtant tu ne peux pas me renverser. Tu te mets dans la même position, et moi je te renverse. Il y a quelque chose qui intervient : c’est l’énergie. »

 

Code:
Depuis que l’homme est apparu, il a cherché à comprendre les phénomènes naturels qui forment son environnement. La plupart ont connu des explications divines, fantaisistes, pragmatiques ou scientifiques. La science elle-même a fourni de multiples théories pour décrire le même objet d’étude et aujourd’hui, dans de nombreux domaines, des théories fonctionnelles cohabitent. Il ne faut donc pas se formaliser de l’existence de plusieurs explications ou théories afférentes au même phénomène. Chacun choisira celle qui convient le mieux à son inclination ou aux circonstances.
Les présentations du ki disponibles dans les différents médias (livres, conférences, Internet) faisant largement appel à l’ésotérisme, je m’efforcerai, dans le texte qui suit, à transposer le concept dans une vision plus cartésienne. Si cet objectif est atteint, un travail ciblé sur le ki deviendra sans doute possible.

L’encyclopédie Wikipédia dont le contenu est le résultat d’un certain consensus présente le qi dans les termes suivants :
« Dans la cosmologie chinoise, le qi, énergie fondamentale ou souffle originel, précède la scission binaire du yin et du yang, elle-même à l'origine des dix-mille êtres qui composent le monde. On remarquera que le qi est à l'œuvre dans les règnes vivants, mais également dans le règne minéral : les nervures du jade, en particulier, sont considérées comme interagissant avec les veines du corps humain. Ainsi, le qi, présent dans toutes les manifestations de la nature, engendre de nombreuses interactions.
Chez l’être humain, le centre des énergies (dantian en chinois, hara ou seika tanden en japonais), point d'intersection de tous les méridiens, est le « carrefour » du qi. Il se situe dans le ventre, à deux largeurs de doigt sous le nombril. Ce point est un symbole fort dans cette croyance. La manifestation la plus dramatique de son importance est sans doute le seppuku (suicide rituel japonais parfois appelé à tort hara kiri), qui consiste à s'ouvrir le ventre avec un tanto (couteau-sabre).
La médecine chinoise, d’essence plus préventive que curative, s’appuie sur le qi, la dualité yin-yang et d’autres théories comme les cinq éléments (aussi dénommés cinq mouvements). Contrairement à la médecine occidentale dont l’objet d’étude est la maladie, elle se préoccupe surtout de la globalité de l’être humain en bonne santé et de l’entretien de son qi.
La maîtrise du qi fait aussi partie de l'enseignement avancé des bouddhistes à travers la méditation et divers exercices, ce qui met l'accent sur l'aspect du qi lié à l'activité mentale. »

À l’évidence, bien qu’imprégnant fortement de nombreux domaines des cultures chinoise et japonaise, le ki conserve un lien privilégié avec le taoïsme dont il est un des fondements. Mais, en dépit de son statut de dogme religieux et du langage ésotérique ou mystique qui l’accompagnent habituellement, nous ne devons pas le rejeter sans autre forme de procès dans le domaine des utopies. En effet, un certain nombre de ses aspects sont compatibles avec notre recherche d’explication pragmatique.
D’abord, la médecine traditionnelle chinoise ― acupuncture, phytothérapie, diététique, tui na et qi gong ―, contestée par la médecine scientifique, obtient quelques résultats qu’il est impossible d’ignorer. Ensuite, l’une est par essence thérapeutique, l’autre prophylactique. Ces deux approches médicales sont donc complémentaires et peuvent s’enrichir mutuellement.
Un spécialiste illustre ainsi la complémentarité de ces deux écoles : « Si vous êtes victime d’un infarctus du myocarde, faites appel à la médecine occidentale, mais la médecine chinoise aurait pu vous éviter de tomber malade. »
Ainsi, dans la médecine chinoise, l’approche énergétique du vivant est assez pertinente. Tout organisme vivant est le siège de différentes manifestations énergétiques qui s’équilibrent quand tout va bien. Dans les organismes complexes, comme l’être humain, chaque organe est animé de ses propres flux énergétiques. L’harmonie doit régner au sein de chaque organe et dans l’ensemble de l’organisme. Si l’un de ces flux est défectueux ― les causes possibles sont innombrables ―, un déséquilibre s’installe et l’organisme s’affaiblit plus ou moins en fonction de la nature et de l’importance du dérèglement. Il apparaît donc séduisant de pouvoir contrôler, stimuler ou freiner une circulation d’énergie, soit avec les apports initiaux ― diététique et phytothérapie ―, soit en intervenant sur le parcours des manifestations énergétiques d’un organe ― piqûres, pressions, massages ou mouvements gymniques ciblés.
Le caractère préventif de cette démarche qui vise à maintenir une vitalité optimale débouche sur une responsabilisation de l’individu. Ce n’est pas la fatalité qui rend malade, mais le manque d’entretien ou les mauvais traitements infligés au corps. D’ailleurs, depuis de nombreuses années, en France, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie essaye, avec un succès mitigé, de convaincre du bien fondé de cette idée.
Évidemment, le ki, c’est également l’énergie pure avec ses différentes composantes : force, vitesse, puissance. Mais cet aspect que les sportifs ont tendance à privilégier ne doit pas occulter les autres facettes du phénomène, en particulier le volet mental du ki.

L’interaction des ki a passionné les samouraïs qui demeurent aujourd’hui, pour nous budoka, le modèle indépassable. Fréquemment, lorsque deux adversaires, hommes ou animaux, se toisent, une hiérarchie observable s’installe : le dominant se redresse et avance, le dominé se tasse et recule. Des forces, c’est indiscutable, sont donc en action. D’ailleurs, quand nous utilisons les termes de « charisme » ou d’« ascendant », nous passons sous silence le vecteur de ces influences qui pourrait bien être ce fameux ki.
Quand un vieux maître de kendo semble deviner toutes les intentions de son adversaire, l’explication n’est certainement pas simple. Comme ce vieux maître s’agite beaucoup moins que l’adversaire, on peut conjecturer une meilleure gestion de son potentiel énergétique, plus disponible pour les fonctions mentales. Là encore, la notion de ki nous est utile car elle englobe les différentes facettes du phénomène qu’une analyse détaillée ― si tant est que quelqu’un soit en mesure de la proposer ― rendrait trop complexe et incompréhensible au commun des mortels.
Un témoin raconte : « Lors d’un voyage en voiture avec le grand sage Jiddu  en Inde, nous aperçûmes un tigre. Nous nous sommes approchés puis arrêtés pour l’observer. L’animal est venu tourner autour du véhicule en grognant. Malgré nos mises en garde, Krishnamurti a ouvert sa vitre et caressé le tigre qui s’est laissé faire comme un gros matou. »  était-il un inconscient ? Difficile de l’affirmer quand on connaît un tant soit peu le personnage. Alors, avait-il détecté des détails édifiants sur la docilité du tigre ? Son ki dominait-il celui du tigre ?
Dans les Alpes et les Pyrénées, les patous, ces gros chiens qui gardent les troupeaux, sont souvent agressifs. Pourtant certaines personnes n’ont guère de mal à les amadouer quand d’autres attendent anxieusement l’intervention du berger. Quelle explication fournir ? Le ki ?
Sans doute est-il possible de décrypter les différents processus en jeu dans un cas particulier d’affrontement, mais il nous manque un nom générique pour désigner l’ensemble des forces qui se heurtent dans de telles situations. Alors adoptons « ki ».

D’autre part, le concept de ki a engendré plusieurs théories. Ainsi, les arts martiaux orientaux ont acquis une indéniable efficacité en s’appropriant la notion de hara, centre de l’énergie vitale. Certes, les connaissances scientifiques actuelles fournissent un éclairage différent de l’explication traditionnelle ; il n’en reste pas moins vrai que le hara correspond à une réalité fonctionnelle. Au final, trop de situations attestent de la pertinence du concept de ki. Or, comme on l’a vu, il s’agit d’un ensemble de forces, de circulations d’énergie et d’interactions complexes qui ne se laissent pas aisément enfermer dans un mot. Nous, Aïkidoka, karatékas, sommes très attachés à la puissance de nos atemi. Cela explique notre propension à traduire l’idéogramme « ki » par « énergie ». Mais cette transcription est également la plus utilisée en dehors de l'Aïkido ou du karaté pour deux raisons : d’une part, c’est l’aspect le plus visible du ki et d’autre part, c’est le seul qui soit éventuellement mesurable, donc comparable. Et ne dit-on pas d’un individu apathique qu’il est sans énergie ? Cependant, pris isolément, ce terme est impuissant à évoquer toutes les subtilités qui composent le phénomène. Mais si nous lui associons les termes « vitalité », « dynamisme », « efficacité », « détermination », « ascendant », « clairvoyance », l’ensemble en dessine une assez bonne image.
Nous partons donc du postulat d’une seule et unique « énergie fondamentale », dénommée « ki », qui serait à l’origine de notre santé, de notre joie de vivre et, pour peu qu’une technique adéquate la soutienne, de nos performances physiques et mentales. Deux questions découlent de cette définition :

> Akasha


Pour terminer, je vous présente un extrais d'un article pour agrémenter mon témoignage;[/color][/b]

Code:
[color=#3399ff][center][size=18]Satya et le serpent kundalini[/size][/center][/color]

[b][color=#ff6699]Satya et le serpent kundalini[/color][/b]

[img]http://www.elishean.fr/wp-content/uploads/2011/01/Kundalini34-225x300.jpg[/img]

La Bioélectricité est également connue comme : la force vitale, le chi, le corps électrique, le prana, l’aura, l’esprit, le pouvoir, etc. Il y a beaucoup de noms différents pour cette énergie.

[b]Nos corps fonctionnent grâce à la bioélectricité.[/b]

Nos pensées sont des impulsions électriques dans le cerveau. Le cerveau fonctionne sur la bioélectricité. Lorsque cette électricité devient déséquilibrée, nous avons des convulsions.

Le niveau bioélectrique d’un individu, détermine son degré de santé physique, psychologique et spirituel.

Les gens qui sont malades ou déprimés, ont des quantités moindres de bioélectricité. La dépression à elle toute seule, est un symptôme de trop peu de bioélectricité.

La bioélectricité augmente notre énergie, notre immunité à la maladie, notre charisme, instille une attitude positive, et renforce notre pouvoir de la pensée. Avec l’augmentation de la bioélectricité, nos pensées (impulsions électriques) deviennent plus fortes et sont plus aptes à se manifester dans la réalité.

[b]Voici quelques exemples de bioélectricité :[/b]

Certains moines bouddhistes, qui manifestaient dans la rue contre la dictature chinoise, se sont immolés sur place et sont restés assis pendant qu’ils brûlaient vif.

Arts martiaux : Casser des plaques de béton avec les poings. Appuyer avec détermination sur des parties vitales du corps des couteaux, lances, etc.., des coups mortels portés à la gorge, et malgré cela ces hommes sont sains et saufs !

Dim Mak : l’art martial meurtrier d’infliger des coups spécifiques sur les méridiens de circulation de l’énergie vitale « chi » (une variation de la bioélectricité) à des moments précis pouvant causer la mort retardée, parfois jusqu’à cinq mois plus tard.

Quand l’esprit, par peur, panique, ou quand on est dans une situation de survie ou de mort, ce qui permet parfois à un individu de soulever des objets très lourds, par exemple, l’extrémité arrière d’une voiture. Dans des conditions normales, ce serait impossible.

    -Télékinésie – la capacité de déplacer des objets avec l’esprit
    -Pyrokinésie – la capacité de contrôler le feu avec l’esprit
    -Électrokinésie – la capacité de contrôler des objets électriques, tels que des ordinateurs
    Lévitation –  certains maitres en arts martiaux ou yoga ont la capacité de léviter leurs corps dans l’air.

[font=Impact][color=#ff6699]La force de sa propre bioélectricité est le fondement de tout pouvoir.[/color][/font]

Les rituels magiques avec des ingrédients étranges ont peu ou rien à voir avec sa réussite, le succès dépend de la force de l’esprit et de l’aura (le champ bioélectrique) qui avec une bonne orientation, aura une incidence sur l’environnement ou la personne désignée.

[b]Les anciens dieux d’Egypte avaient une bioélectricité très puissante et avancé.[/b]

Les hiéroglyphes (qui veux dire : symboles saint ou sacrés) sur les murs des temples ou tombes égyptiennes, expliquent l’importance de cette énergie est comment la développer pour devenir un Dieu.

Mais atteindre un niveau bioélectrique élevé est difficile et exige beaucoup de travail et de dévouement. La maîtrise de l’esprit est essentielle.
La Kundalini et les chakras :

[b]La Kundalini est la plus haute forme de yoga.[/b]

C’est un héritage de nos Dieux. Toutes les autres formes de yoga ont étaient modifiés par les disciples religieux d’Anu, pour s’assurer que les résultats obtenus soient moindre, voir même inefficace.

Les véritables disciplines du Yoga Kundalini sont gardées sous contrôle strict.

L’objectif de ces religions, est de garder l’humanité dans l’impuissance et l’esclavage.

Certaines religions utilisent même le «KARMA » comme outil de contrôle (Désigne communément le cycle des causes et des conséquences liées à l’existence des êtres).

[font=Impact][color=#ff99cc]Alors que nos Dieux veulent que nous soyons puissants et libres.[/color][/font]

Notre père créateur, est brillant, courageux, incroyablement fort et provocant. Il se rebelle contre toutes restrictions imposées à la liberté et à la vie elle même !
Les Chakras

Il y a sept chakras situés le long de la colonne vertébrale qui sont les plus puissants.

[color=#ff9933]Ce sont les « sept sceaux ». Ce sont « Les sept lampes de feu qui brûlent devant le trône de Dieu. »[/color]

Ce sont « les sept sphères de conscience supérieure ». Etc.

Mais, nous avons été coupés de toutes spiritualités ainsi que du monde astral.

Il y a des milliers d’années, nous étions comme nos Dieux, jusqu’à ce que la terre, fut attaquée par nos ennemies jurés, les reptiliens, gris et Cie.

Ensuite, toutes les religions instaurées sur la planète, ont fait en sorte de sceller nos chakras pour nous empêcher d’acquérir à nouveau le pouvoir et la connaissance divine.

Et c’est ainsi, que la race humaine à commencée à dégénérer et dégénère encore un peu plus chaque jour !

Aujourd’hui, les déséquilibres physiques et psychiques, les dépressions, le manque d’intérêt pour les sentiments d’autrui et autres formes de vie, les comportements abusifs et bien d’autres choses, sont dus en partie à cette dégénérescence.

Dégénérescence provoquée par l’alimentation Monsantonienne & Cie, les religions monothéistes : fléau de l’humanité, les drogues, l’alcoolisme, etc…
Kundalini

[color=#ff9933][b]Le serpent de feu est le symbole de la kundalini.[/b][/color]

Il sommeille, enroulée à la base de la colonne vertébrale, sous le chakra Muladhara (1er chakras).

L’objectif est de monter ce serpent de feu, de la base de la colonne vertébrale, à travers nos sept chakras et en dernier le chakra de la couronne au-dessus de la tête. Afin de monter en toute sécurité notre serpent de feu et recevoir une grande quantité de bioélectricité, les sept chakras doivent être totalement ouvert et libre.

[color=#ff99cc][b]La Kundalini peut être éveillée par le Sexe.[/b][/color]:heart:

Le Sexe, utilisé de façon appropriée dans l’acte d’amour, peut produire certaines vibrations. Il peut susciter ce que les orientaux appellent l’ouverture des Fleurs de Lotus (les chakras dont les sept chakras fondamentaux) et permettre ainsi de percevoir le monde des Esprits.

[b]La Kundalini est la force de vie et d’amour.[/b]

En Asie, l’adoration du [u]Lingam Yoni,[/u] les organes sexuels de l’homme et de la femme, est une chose courante.

[img]http://www.bio-sport.fr/wp-content/uploads/2013/09/images1.jpg[/img]

C’est la raison pour laquelle l’Église chrétienne et les autres religions interdisent la masturbation et toutes formes de sexe (abstinence).

Le sexe est la puissance créatrice, l’utilisation de cette force de vie permet de créer un autre être humain.

Quand on est qualifié et habile, l’utilisation de cette force peut être appliquée à de nombreux autres objectifs.

[b]Le Hatha (physique) yoga[/b]

Il peut être d’une grande aide dans la stimulation et l’ouverture des chakras, il est très recommandé.

En augmentant notre niveau de flexibilité physique, la force de vie s’écoule plus facilement. Il suffit de regarder la rigidité de la vieillesse et de la maladie qui l’accompagne. De la vieillesse précède la mort.

color=#ff9933]Il existe une multitude de méthodes différentes pour éveiller le pouvoir de la Kundalini.[[/color]

[b]]Il s’agit notamment de :

Chanter et Vibrer (Mantras) très puissamment.[/b

La puissance du son peut briser le verre, affaiblir l’acier et des structures en béton. Les vibrations des sons causent l’ouverture des chakras et stimule la Kundalini à la base de la colonne vertébrale.

La respiration contrôlée (Pranayama) – Différentes méthodes de contrôle de la respiration sont spécifiques à chaque chakra. Nous sommes tous conscients de l’importance de la respiration, elle est la force de vie. Le dieu égyptien Thot a dit à plusieurs reprises «La vie est dans le souffle. »

[b]La visualisation et la concentration[/b]  

En visualisant et en concentrant notre esprit sur chaque chakra, nous pouvons les ouvrir, les fermer et les contrôler.

Idéalement, pour augmenter notre pouvoir bioélectrique, il faut le faire lentement et progressivement.

Travailler sur soi-même physiquement et spirituellement est habitué notre corps et notre esprit à monter pas à pas les différents niveaux de tension bioélectrique.

[b]Quelques bienfaits de l’augmentation de notre bioélectricité[/b]

    -Elle peut induire un bonheur intense.
    -Renforce et intensifie l’aura.
    -Donne un sentiment de légèreté, de flottaisons, d’éclat et provoque la projection astrale (où l’on ressent notre âme quitter son corps et rentrer en toute sécurité).
    -Ouvre l’esprit, facilite le pouvoir de clairaudience et clairvoyance. Permet de résister aux maladies et fournit également le pouvoir de guérir soi-même.
    -Protège le système immunitaire.
    -Permet de travailler la magie sans support (boules de cristal, cartes,etc…), uniquement avec l’esprit et les mains.
    -C’est l’art magique des véritables adeptes.

[b]
[b][b]Grosse bizzz à tous coeur revoir

 
[/b][/quote]
 
 

> Luctix


[/b]
[/b]
Luctix a écrit:
on est plusieurs à être tout à fait d'accord que plus on sait se détendre profondément, et plus on arrive à approcher cette énergie intérieure, afin de la diriger

voilà par exemple une personne qui nous parle de ce qui reste quand on a fait le vide total en nous : l'énergie primordiale

c'est quand il ne reste plus rien du tout, qu'il reste un vrai, un pur, un énorme potentiel...


serait il possible que ... scratch

parlont nous de la même chose ?

>< Corps <> Âme <> Esprit ><
>< physique <> énèrgie <> essens ><
>< rouge <> bleu <> jaune ><
>< ?

Lien intéressant afin de suivre le fil des échanges;

http://www.lumiereaurique.com/article-72410-l-energie.html
http://ateliers.revues.org/93#ftn11

 
ps:
 



Dernière édition par lynxx767 le Dim 13 Oct 2013 - 8:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 26 Sep 2013 - 7:52

wikimachin > énergie scratch 


La notion d'énergie est assez floue pour avoir donné, dans l'imagerie populaire, la conception d'une sorte de fluide qui passerait d'un objet à l'autre au cours des transformations. Dans son ouvrage « L'énergie spirituelle », de 1919, Henri Bergson affirme que comme il existe une énergie électrique, il existe une énergie spirituelle qui ne peut se réduire à l'énergie physique et biologique.

Le terme « énergie » revient fréquemment dans les discours pseudo-scientifiques du New Age, avec les ondes, ou encore dans les « pratiques énergétiques », comme le Reiki, dans lesquelles « énergie » serait une substance invisible plus ou moins définie ou d'origine divine. En physique, l'énergie est une grandeur précisément définie, quantifiable et mesurable. Ceci n'est pas le cas des « énergies psychokinétique » ou « cosmique » qui ne sont pas vérifiables ni réfutables, leur existence ne pouvant être prouvée, elles ne sont pas reconnues par la méthode scientifique.


mieux > KI http://fr.wikipedia.org/wiki/KI
       > chi   http://fr.wikipedia.org/wiki/chi
       > Qi    http://fr.wikipedia.org/wiki/Qi_%28spiritualit%C3%A9%29
       > Prana  http://fr.wikipedia.org/wiki/Prana

scratch


Dernière édition par lynxx767 le Jeu 26 Sep 2013 - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 26 Sep 2013 - 8:02

Le Ki
L'idée du KI est née en Chine il y a fort longtemps. Le mot KI est souvent traduit par énergie en français. Pour moi, ce mot est presque équivalent à la vie.

Le KI est un mot japonais, et le même caractère est prononcé "CHI" en chinois. Dans la langue japonaise, il y a beaucoup d'expressions qui utilisent ce mot. Par exemple, nous dirons "OGENKI DESUKA" pour "comment allez-vous" en Japonais. Si on analyse ce mot, "O" est un mot honorifique, "GENKI" vient de la théorie de la médicine chinoise traditionnelle et il signifie KI d'origine. "DESUKA" est le mot utilisé pour l'interrogation. Donc on demande "comment va votre énergie d'origine". Un autre exemple, quand on se sent bien, on dit "KI MOCHI GA II". L'analyse des mots est la suivante. Le "KIMOCHI" peut être traduit par le sentiment et la sensation. Mais littéralement, "MOCHI" est la tenue, donc c'est la tenue du KI. Le "GA II" peut être traduit par "va bien". Donc il signifie qu'on se sent bien. Encore un autre exemple, pour attire l'attention, on dit "KI WO TSUKERU". Le mot "WO" indique que le mot placé juste avant est un objet dans la phrase, le "TSUKERU" signifie "à mettre". Donc "mettre le KI" signifie "faire une attention". On peut citer encore beaucoup d'exemples. On ne fait plus beaucoup attention au mot KI dans la vie quotidienne dans la langue japonaise car il est omniprésent. Il est un peu comme l'air.

Beaucoup de Japonais pensent qu'ils connaissent bien ce qu'est le KI, car on l'utilise très souvent. Mais si on leur demande d'expliquer le KI, la pluspart des gens va hésiter ou aura la difficulté à l'expliquer. Ils le connaissent par expérience mais il leur est difficile de l'expliquer avec des mots. Pour moi, c'était la même chose. Maintenant c'est un peu mieux, mais je ne comprends pas encore entièrement ce qu'est le KI. J'ai l'impression que si je comprenais parfaitement le KI, je serais un grand thérapeute.

Le KI circule dans le corps humain et dans le corps des animaux. D'après le Feng Sui, le KI circule dans la terre aussi. Sûrement que dans l'Univers, il y a aussi du KI. Avec de si belles images des Galaxies et des autres objets dans l'Univers, je crois que le KI est partout dans l'Univers : Plus que tout, je dirai que les places où il y a du KI, les Galaxies et les étoiles se sont formées.

Le KI est la source des mouvements. Là où il y a des mouvements, il y a la vie. Le mouvement est le changement. Donc le KI favorise le changement. On ne doit pas avoir peur des changements, car c'est la définition de la vie elle-même. Quand on meurt, le corps ne bouge plus, le silence s'installe dans le corps. Mais ce corps qui ne bouge plus va changer. Le corps retournera à sa forme d'origine : ce sont des molécules minérales. Le KI a formé le corps en utilisant ces matières. Le KI a donné l'esprit, l'émotion et l'intelligence à ce corps, donc nous sommes ici. On voit qu'il y a plusieurs niveau de KI. Le KI dans le corps qui fait bouger le corps, un autre KI dégrade le corps. Je pense qu'ils sont des manifestations différentes du même KI.

La théorie de la médecine traditionnelle chinoise dit que la maladie est le résultat d'un blocage du flux du KI dans le corps. Ça on peut comprendre. Le flux du KI est la vie. Si la vie stagne, la maladie apparaîtra. Pour regagner le flux du KI, les thérapies traditionnelles chinoises ont été inventées. L'ancien livre de la médecine chinoise " SO MON " (Su Wen en chine) dit que plusieurs thérapies sont nées parce que les manières de vivre avaient étés diversifiés par les lieux d'habitats. La " moxabustion " est venu du Nord. La " moxabustion " est une méthode qui utilise la chaleur d'une petite quantité d'armoise séchée brûlée directement ou indirectement sur la pau. Au Nord il fait froid et les gens mangent beaucoup de viande. La chaleur du " moxa " brûlé fait du bien. L'opération pour enlever le sang en excès et qui stagnait est venue de l'Est. Les gens de l'Est mangent beaucoup de poissons et le sang devient impur. L'acupuncture est venue du Sud. Dans le Sud, il y a beaucoup de fruits et les gens en mangent beaucoup. Le sang devient acide. L'acupuncture aide à résoudre ce problème. La thérapie avec les herbes est venue de l'Ouest. L'Ouest est sec et les gens mangent beaucoup de produits laitiers, l'excès de produits laitiers cause des problèmes aux organes internes. Les herbes peuvent soulager ces problèmes. Le Do-In (l'exercice physique spécifique) est venu du centre. Au centre du pays il y a tout, les gens mangent beaucoup mais ne bougent pas suffisamment, donc les gens finissent par avoir des maladies d'une société de riches. Le Shiatsu a pris son origine dans le Do-In.

Notre vie moderne est comme celle du centre de la chine. Nous bougeons peu et mangeons bien, en plus nous avons des superbes voitures, des bus, des trains et des scooters. J'utilise un scooter pour aller au travail. Il est vraiment efficace et pratique. Par contre, je marche plus pour aller au travail. Je dois compenser avec des exercices physiques ou des promenades. Nous devrions donc faire du Tai-chi Chuan, du Do-in ou du Chi Kong ou un autre exercice physique pour améliorer le flux du KI.

source > http://www.kazu.ch/Le%20Ki/Ki.htm
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Masculin Bélier Serpent
Messages : 356
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 52
Localisation : ici ou là

MessageSujet: L'énergie, comment je vois.   Jeu 26 Sep 2013 - 10:50

Pour moi, il y a des énergies qu'on peut voir et observer avec ou sans instruments (microscope...) avec nos yeux physiques, donc ces énergies sont de nature matérielle et physique. Puis il y a des énergies qui sont invisibles à l'oeil physique. Ces autres énergies peuvent se voir ou se percevoir par les yeux éthériques et les yeux astraux. Pour dire que nous ne sommes pas uniquement constitués de matière grossière mais aussi de spirituel.

Les new -âge spirituel et scientifique sont loin de ces conceptions d'énergies "fluidiques" paranormales mais existantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forumactif.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 26 Sep 2013 - 10:57

pour moi il y a multitude d'énergie... un peu comme le mentionne Graal, par contre elles provienne toute de la même source...

p.s. peut être que certaine énergie ne ce vois que par l'oeil astral, mais moi je croit que le troisième oeil est capable de tous nous les montré, du coup sa devient instentané les informations et ont voyage dans un moment ou il n'y a plus de temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3356
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Ven 27 Sep 2013 - 14:41

moi je pense qu'il faut admettre l'évidence du magnétisme dans le corps humain

puisqu'on dit que dès qu'il y a électricité, il y a un champ magnétique induit, et que le système nerveux est parcouru en permanence par de l'électricité, alors il y a un champ magnétique dans et autour du corps humain...

même si son utilisation, son intérêt pour la guérison etc sont débattus, son existence est évidente... pourtant on en entend pas vraiment parler dans les idées dominantes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 7:16


ont dis que ...


Code:
Depuis que l’homme est apparu, il a cherché à comprendre les phénomènes naturels qui forment son environnement. La plupart ont connu des explications divines, fantaisistes, pragmatiques ou scientifiques. La science elle-même a fourni de multiples théories pour décrire le même objet d’étude et aujourd’hui, dans de nombreux domaines, des théories fonctionnelles cohabitent. Il ne faut donc pas se formaliser de l’existence de plusieurs explications ou théories afférentes au même phénomène. Chacun choisira celle qui convient le mieux à son inclination ou aux circonstances.
Les présentations du ki disponibles dans les différents médias (livres, conférences, Internet) faisant largement appel à l’ésotérisme, je m’efforcerai, dans le texte qui suit, à transposer le concept dans une vision plus cartésienne. Si cet objectif est atteint, un travail ciblé sur le ki deviendra sans doute possible.

L’encyclopédie Wikipédia dont le contenu est le résultat d’un certain consensus présente le qi dans les termes suivants :
« Dans la cosmologie chinoise, le qi, énergie fondamentale ou souffle originel, précède la scission binaire du yin et du yang, elle-même à l'origine des dix-mille êtres qui composent le monde. On remarquera que le qi est à l'œuvre dans les règnes vivants, mais également dans le règne minéral : les nervures du jade, en particulier, sont considérées comme interagissant avec les veines du corps humain. Ainsi, le qi, présent dans toutes les manifestations de la nature, engendre de nombreuses interactions.
Chez l’être humain, le centre des énergies (dantian en chinois, hara ou seika tanden en japonais), point d'intersection de tous les méridiens, est le « carrefour » du qi. Il se situe dans le ventre, à deux largeurs de doigt sous le nombril. Ce point est un symbole fort dans cette croyance. La manifestation la plus dramatique de son importance est sans doute le seppuku (suicide rituel japonais parfois appelé à tort hara kiri), qui consiste à s'ouvrir le ventre avec un tanto (couteau-sabre).
La médecine chinoise, d’essence plus préventive que curative, s’appuie sur le qi, la dualité yin-yang et d’autres théories comme les cinq éléments (aussi dénommés cinq mouvements). Contrairement à la médecine occidentale dont l’objet d’étude est la maladie, elle se préoccupe surtout de la globalité de l’être humain en bonne santé et de l’entretien de son qi.
La maîtrise du qi fait aussi partie de l'enseignement avancé des bouddhistes à travers la méditation et divers exercices, ce qui met l'accent sur l'aspect du qi lié à l'activité mentale. »

À l’évidence, bien qu’imprégnant fortement de nombreux domaines des cultures chinoise et japonaise, le ki conserve un lien privilégié avec le taoïsme dont il est un des fondements. Mais, en dépit de son statut de dogme religieux et du langage ésotérique ou mystique qui l’accompagnent habituellement, nous ne devons pas le rejeter sans autre forme de procès dans le domaine des utopies. En effet, un certain nombre de ses aspects sont compatibles avec notre recherche d’explication pragmatique.
D’abord, la médecine traditionnelle chinoise ― acupuncture, phytothérapie, diététique, tui na et qi gong ―, contestée par la médecine scientifique, obtient quelques résultats qu’il est impossible d’ignorer. Ensuite, l’une est par essence thérapeutique, l’autre prophylactique. Ces deux approches médicales sont donc complémentaires et peuvent s’enrichir mutuellement.
Un spécialiste illustre ainsi la complémentarité de ces deux écoles : « Si vous êtes victime d’un infarctus du myocarde, faites appel à la médecine occidentale, mais la médecine chinoise aurait pu vous éviter de tomber malade. »
Ainsi, dans la médecine chinoise, l’approche énergétique du vivant est assez pertinente. Tout organisme vivant est le siège de différentes manifestations énergétiques qui s’équilibrent quand tout va bien. Dans les organismes complexes, comme l’être humain, chaque organe est animé de ses propres flux énergétiques. L’harmonie doit régner au sein de chaque organe et dans l’ensemble de l’organisme. Si l’un de ces flux est défectueux ― les causes possibles sont innombrables ―, un déséquilibre s’installe et l’organisme s’affaiblit plus ou moins en fonction de la nature et de l’importance du dérèglement. Il apparaît donc séduisant de pouvoir contrôler, stimuler ou freiner une circulation d’énergie, soit avec les apports initiaux ― diététique et phytothérapie ―, soit en intervenant sur le parcours des manifestations énergétiques d’un organe ― piqûres, pressions, massages ou mouvements gymniques ciblés.
Le caractère préventif de cette démarche qui vise à maintenir une vitalité optimale débouche sur une responsabilisation de l’individu. Ce n’est pas la fatalité qui rend malade, mais le manque d’entretien ou les mauvais traitements infligés au corps. D’ailleurs, depuis de nombreuses années, en France, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie essaye, avec un succès mitigé, de convaincre du bien fondé de cette idée.
Évidemment, le ki, c’est également l’énergie pure avec ses différentes composantes : force, vitesse, puissance. Mais cet aspect que les sportifs ont tendance à privilégier ne doit pas occulter les autres facettes du phénomène, en particulier le volet mental du ki.

L’interaction des ki a passionné les samouraïs qui demeurent aujourd’hui, pour nous budoka, le modèle indépassable. Fréquemment, lorsque deux adversaires, hommes ou animaux, se toisent, une hiérarchie observable s’installe : le dominant se redresse et avance, le dominé se tasse et recule. Des forces, c’est indiscutable, sont donc en action. D’ailleurs, quand nous utilisons les termes de « charisme » ou d’« ascendant », nous passons sous silence le vecteur de ces influences qui pourrait bien être ce fameux ki.
Quand un vieux maître de kendo semble deviner toutes les intentions de son adversaire, l’explication n’est certainement pas simple. Comme ce vieux maître s’agite beaucoup moins que l’adversaire, on peut conjecturer une meilleure gestion de son potentiel énergétique, plus disponible pour les fonctions mentales. Là encore, la notion de ki nous est utile car elle englobe les différentes facettes du phénomène qu’une analyse détaillée ― si tant est que quelqu’un soit en mesure de la proposer ― rendrait trop complexe et incompréhensible au commun des mortels.
Un témoin raconte : « Lors d’un voyage en voiture avec le grand sage Jiddu  en Inde, nous aperçûmes un tigre. Nous nous sommes approchés puis arrêtés pour l’observer. L’animal est venu tourner autour du véhicule en grognant. Malgré nos mises en garde, Krishnamurti a ouvert sa vitre et caressé le tigre qui s’est laissé faire comme un gros matou. »  était-il un inconscient ? Difficile de l’affirmer quand on connaît un tant soit peu le personnage. Alors, avait-il détecté des détails édifiants sur la docilité du tigre ? Son ki dominait-il celui du tigre ?
Dans les Alpes et les Pyrénées, les patous, ces gros chiens qui gardent les troupeaux, sont souvent agressifs. Pourtant certaines personnes n’ont guère de mal à les amadouer quand d’autres attendent anxieusement l’intervention du berger. Quelle explication fournir ? Le ki ?
Sans doute est-il possible de décrypter les différents processus en jeu dans un cas particulier d’affrontement, mais il nous manque un nom générique pour désigner l’ensemble des forces qui se heurtent dans de telles situations. Alors adoptons « ki ».

D’autre part, le concept de ki a engendré plusieurs théories. Ainsi, les arts martiaux orientaux ont acquis une indéniable efficacité en s’appropriant la notion de hara, centre de l’énergie vitale. Certes, les connaissances scientifiques actuelles fournissent un éclairage différent de l’explication traditionnelle ; il n’en reste pas moins vrai que le hara correspond à une réalité fonctionnelle. Au final, trop de situations attestent de la pertinence du concept de ki. Or, comme on l’a vu, il s’agit d’un ensemble de forces, de circulations d’énergie et d’interactions complexes qui ne se laissent pas aisément enfermer dans un mot. Nous, Aïkidoka, karatékas, sommes très attachés à la puissance de nos atemi. Cela explique notre propension à traduire l’idéogramme « ki » par « énergie ». Mais cette transcription est également la plus utilisée en dehors de l'Aïkido ou du karaté pour deux raisons : d’une part, c’est l’aspect le plus visible du ki et d’autre part, c’est le seul qui soit éventuellement mesurable, donc comparable. Et ne dit-on pas d’un individu apathique qu’il est sans énergie ? Cependant, pris isolément, ce terme est impuissant à évoquer toutes les subtilités qui composent le phénomène. Mais si nous lui associons les termes « vitalité », « dynamisme », « efficacité », « détermination », « ascendant », « clairvoyance », l’ensemble en dessine une assez bonne image.
Nous partons donc du postulat d’une seule et unique « énergie fondamentale », dénommée « ki », qui serait à l’origine de notre santé, de notre joie de vivre et, pour peu qu’une technique adéquate la soutienne, de nos performances physiques et mentales. Deux questions découlent de cette définition :

@ suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3067
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: L'énergie divine selon ma vision^^   Lun 7 Oct 2013 - 9:57

Comment vois-je l'énergie?

pour moi elle est pure, translucide,immanente et permanente.
Dans la mesure ou elle nous survis, elle émane en direct ligne de la source. Elle nous permet d'être inter-connecté.De ressentir son prochain, son guide, les êtres ascensionné, et bien sûr DIEU !
Pour se qui est de nous même, elle nous protège, fait évoluer, comprendre et ressentir l'univers. Elle nous fait voyager hors de notre enveloppe charnel. Nous nourri spirituellement. Elle nous connecte à la nature, nous fait voir et ressentir ses secrets les plus extraordinaire pour celui qui s'en donne la peine et s'en donne les moyens.


Notre énergie DIVINE, c'est aussi le prâna, les chakras, et notre serpent KUNDALINI. Qui ascensionné, nous ouvre aux secrets de l'univers. Fait rendre gorge à notre petit mental. C'est aussi les corps subtils, et notre aura protecteur. énergie fameuse capable d'une protection efficace contre toutes attaques et intrusions malveillantes !
Sur se point, j'avais créé se sujet agrémenté d'un belle article assez bien détaillé; Chakras et corps subtils... Laissé-moi vous raconté une petite histoire;
Vous savez, je suis une femme ordinaire, avec un parcourt ordinaire, et une vie assez banale à raconté. Je n'ai rien de bien spécial, je ne m'auto-proclame de rien du tout, mais une chose est sûr par-contre, j'ai eux une prise de conscience assez marqué il y a peu. c'eut été assez troublant, mais pas bouleversant non plus comme j'ai pu le lire ici et là. Mais ma façon de voir et penser en seront changé à tout jamais ! Et j'en suis heureuse, mais je reste à ma place, et profite du moment présent et de cette douce énergie Very Happy  sunny 

Pour terminer, je vous présente un extrais d'un article pour agrémenter mon témoignage;


Code:
[color=#3399ff][center][size=18]Satya et le serpent kundalini[/size][/center][/color]

[b][color=#ff6699]Satya et le serpent kundalini[/color][/b]

[img]http://www.elishean.fr/wp-content/uploads/2011/01/Kundalini34-225x300.jpg[/img]

La Bioélectricité est également connue comme : la force vitale, le chi, le corps électrique, le prana, l’aura, l’esprit, le pouvoir, etc. Il y a beaucoup de noms différents pour cette énergie.

[b]Nos corps fonctionnent grâce à la bioélectricité.[/b]

Nos pensées sont des impulsions électriques dans le cerveau. Le cerveau fonctionne sur la bioélectricité. Lorsque cette électricité devient déséquilibrée, nous avons des convulsions.

Le niveau bioélectrique d’un individu, détermine son degré de santé physique, psychologique et spirituel.

Les gens qui sont malades ou déprimés, ont des quantités moindres de bioélectricité. La dépression à elle toute seule, est un symptôme de trop peu de bioélectricité.

La bioélectricité augmente notre énergie, notre immunité à la maladie, notre charisme, instille une attitude positive, et renforce notre pouvoir de la pensée. Avec l’augmentation de la bioélectricité, nos pensées (impulsions électriques) deviennent plus fortes et sont plus aptes à se manifester dans la réalité.

[b]Voici quelques exemples de bioélectricité :[/b]

Certains moines bouddhistes, qui manifestaient dans la rue contre la dictature chinoise, se sont immolés sur place et sont restés assis pendant qu’ils brûlaient vif.

Arts martiaux : Casser des plaques de béton avec les poings. Appuyer avec détermination sur des parties vitales du corps des couteaux, lances, etc.., des coups mortels portés à la gorge, et malgré cela ces hommes sont sains et saufs !

Dim Mak : l’art martial meurtrier d’infliger des coups spécifiques sur les méridiens de circulation de l’énergie vitale « chi » (une variation de la bioélectricité) à des moments précis pouvant causer la mort retardée, parfois jusqu’à cinq mois plus tard.

Quand l’esprit, par peur, panique, ou quand on est dans une situation de survie ou de mort, ce qui permet parfois à un individu de soulever des objets très lourds, par exemple, l’extrémité arrière d’une voiture. Dans des conditions normales, ce serait impossible.

    -Télékinésie – la capacité de déplacer des objets avec l’esprit
    -Pyrokinésie – la capacité de contrôler le feu avec l’esprit
    -Électrokinésie – la capacité de contrôler des objets électriques, tels que des ordinateurs
    Lévitation –  certains maitres en arts martiaux ou yoga ont la capacité de léviter leurs corps dans l’air.

[font=Impact][color=#ff6699]La force de sa propre bioélectricité est le fondement de tout pouvoir.[/color][/font]

Les rituels magiques avec des ingrédients étranges ont peu ou rien à voir avec sa réussite, le succès dépend de la force de l’esprit et de l’aura (le champ bioélectrique) qui avec une bonne orientation, aura une incidence sur l’environnement ou la personne désignée.

[b]Les anciens dieux d’Egypte avaient une bioélectricité très puissante et avancé.[/b]

Les hiéroglyphes (qui veux dire : symboles saint ou sacrés) sur les murs des temples ou tombes égyptiennes, expliquent l’importance de cette énergie est comment la développer pour devenir un Dieu.

Mais atteindre un niveau bioélectrique élevé est difficile et exige beaucoup de travail et de dévouement. La maîtrise de l’esprit est essentielle.
La Kundalini et les chakras :

[b]La Kundalini est la plus haute forme de yoga.[/b]

C’est un héritage de nos Dieux. Toutes les autres formes de yoga ont étaient modifiés par les disciples religieux d’Anu, pour s’assurer que les résultats obtenus soient moindre, voir même inefficace.

Les véritables disciplines du Yoga Kundalini sont gardées sous contrôle strict.

L’objectif de ces religions, est de garder l’humanité dans l’impuissance et l’esclavage.

Certaines religions utilisent même le «KARMA » comme outil de contrôle (Désigne communément le cycle des causes et des conséquences liées à l’existence des êtres).

[font=Impact][color=#ff99cc]Alors que nos Dieux veulent que nous soyons puissants et libres.[/color][/font]

Notre père créateur, est brillant, courageux, incroyablement fort et provocant. Il se rebelle contre toutes restrictions imposées à la liberté et à la vie elle même !
Les Chakras

Il y a sept chakras situés le long de la colonne vertébrale qui sont les plus puissants.

[color=#ff9933]Ce sont les « sept sceaux ». Ce sont « Les sept lampes de feu qui brûlent devant le trône de Dieu. »[/color]

Ce sont « les sept sphères de conscience supérieure ». Etc.

Mais, nous avons été coupés de toutes spiritualités ainsi que du monde astral.

Il y a des milliers d’années, nous étions comme nos Dieux, jusqu’à ce que la terre, fut attaquée par nos ennemies jurés, les reptiliens, gris et Cie.

Ensuite, toutes les religions instaurées sur la planète, ont fait en sorte de sceller nos chakras pour nous empêcher d’acquérir à nouveau le pouvoir et la connaissance divine.

Et c’est ainsi, que la race humaine à commencée à dégénérer et dégénère encore un peu plus chaque jour !

Aujourd’hui, les déséquilibres physiques et psychiques, les dépressions, le manque d’intérêt pour les sentiments d’autrui et autres formes de vie, les comportements abusifs et bien d’autres choses, sont dus en partie à cette dégénérescence.

Dégénérescence provoquée par l’alimentation Monsantonienne & Cie, les religions monothéistes : fléau de l’humanité, les drogues, l’alcoolisme, etc…
Kundalini

[color=#ff9933][b]Le serpent de feu est le symbole de la kundalini.[/b][/color]

Il sommeille, enroulée à la base de la colonne vertébrale, sous le chakra Muladhara (1er chakras).

L’objectif est de monter ce serpent de feu, de la base de la colonne vertébrale, à travers nos sept chakras et en dernier le chakra de la couronne au-dessus de la tête. Afin de monter en toute sécurité notre serpent de feu et recevoir une grande quantité de bioélectricité, les sept chakras doivent être totalement ouvert et libre.

[color=#ff99cc][b]La Kundalini peut être éveillée par le Sexe.[/b][/color]:heart: 

Le Sexe, utilisé de façon appropriée dans l’acte d’amour, peut produire certaines vibrations. Il peut susciter ce que les orientaux appellent l’ouverture des Fleurs de Lotus (les chakras dont les sept chakras fondamentaux) et permettre ainsi de percevoir le monde des Esprits.

[b]La Kundalini est la force de vie et d’amour.[/b]

En Asie, l’adoration du [u]Lingam Yoni,[/u] les organes sexuels de l’homme et de la femme, est une chose courante.

[img]http://www.bio-sport.fr/wp-content/uploads/2013/09/images1.jpg[/img]

C’est la raison pour laquelle l’Église chrétienne et les autres religions interdisent la masturbation et toutes formes de sexe (abstinence).

Le sexe est la puissance créatrice, l’utilisation de cette force de vie permet de créer un autre être humain.

Quand on est qualifié et habile, l’utilisation de cette force peut être appliquée à de nombreux autres objectifs.

[b]Le Hatha (physique) yoga[/b]

Il peut être d’une grande aide dans la stimulation et l’ouverture des chakras, il est très recommandé.

En augmentant notre niveau de flexibilité physique, la force de vie s’écoule plus facilement. Il suffit de regarder la rigidité de la vieillesse et de la maladie qui l’accompagne. De la vieillesse précède la mort.

color=#ff9933]Il existe une multitude de méthodes différentes pour éveiller le pouvoir de la Kundalini.[[/color]

[b]]Il s’agit notamment de :

Chanter et Vibrer (Mantras) très puissamment.[/b

La puissance du son peut briser le verre, affaiblir l’acier et des structures en béton. Les vibrations des sons causent l’ouverture des chakras et stimule la Kundalini à la base de la colonne vertébrale.

La respiration contrôlée (Pranayama) – Différentes méthodes de contrôle de la respiration sont spécifiques à chaque chakra. Nous sommes tous conscients de l’importance de la respiration, elle est la force de vie. Le dieu égyptien Thot a dit à plusieurs reprises «La vie est dans le souffle. »

[b]La visualisation et la concentration[/b]  

En visualisant et en concentrant notre esprit sur chaque chakra, nous pouvons les ouvrir, les fermer et les contrôler.

Idéalement, pour augmenter notre pouvoir bioélectrique, il faut le faire lentement et progressivement.

Travailler sur soi-même physiquement et spirituellement est habitué notre corps et notre esprit à monter pas à pas les différents niveaux de tension bioélectrique.

[b]Quelques bienfaits de l’augmentation de notre bioélectricité[/b]

    -Elle peut induire un bonheur intense.
    -Renforce et intensifie l’aura.
    -Donne un sentiment de légèreté, de flottaisons, d’éclat et provoque la projection astrale (où l’on ressent notre âme quitter son corps et rentrer en toute sécurité).
    -Ouvre l’esprit, facilite le pouvoir de clairaudience et clairvoyance. Permet de résister aux maladies et fournit également le pouvoir de guérir soi-même.
    -Protège le système immunitaire.
    -Permet de travailler la magie sans support (boules de cristal, cartes,etc…), uniquement avec l’esprit et les mains.
    -C’est l’art magique des véritables adeptes.
Grosse bizzz à tous coeur  revoir 
  


Dernière édition par akasha le Lun 7 Oct 2013 - 11:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
philipe

avatar

Masculin Vierge Chèvre
Messages : 1069
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 11:36

Tout le monde rêve de super pouvoirs. Voler, guérir, barrière de protection...Nous avons une quantité infinie d'amour a donner, mais celle ci dépend de notre capacité a taire son égo.... Mourir a soi-même., Aimer, pardonner, comprendre. Les chakras s'ouvrent. Pas de "dieux" pour moi un seul maitre: Yeoshoua, le seigneur vivant, auquel je ne demande qu'une chose: de faire sa volonté et non la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 12:03

La paix vient aprés la justice.

1 femme sur 3 victime de violence, 2 femmes sur 5 victimes de violence sexuelle, 1 femme sur 10 victime de viol, + 15% de vol sur le petit peuple chaque année, des sur riches d'un côté et des sur pauvres de l'autre, une terre mangé par le materialisme et vous appelez ça de l'égo ? Vous qui êtes préoccupé par un sous probleme non démontré que sont les chemtrails ? CQFD

Dieu vous donne un cerveau et un coeur pour comprendre, il ne viendra pas physiquement sur terre régler l'action des hommes, à moins de sonner les trompettes !

Quel amour hypocrite vous prônez !
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3067
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 12:39

Jack Aube a écrit:
La paix vient aprés la justice.

1 femme sur 3 victime de violence, 2 femmes sur 5 victimes de violence sexuelle, 1 femme sur 10 victime de viol, + 15% de vol sur le petit peuple chaque année, des sur riches d'un côté et des sur pauvres de l'autre, une terre mangé par le materialisme et vous appelez ça de l'égo ? Vous qui êtes préoccupé par un sous probleme non démontré que sont les chemtrails ? CQFD

Dieu vous donne un cerveau et un coeur pour comprendre, il ne viendra pas physiquement sur terre régler l'action des hommes, à moins de sonner les trompettes !

Quel amour hypocrite vous prônez !
Tu utilise le "VOUS" par politesse, ou parce-que tu t'adresse à nous deux ?

personnellement à moins que j'écrive en Sudovien lol! Je pense justement avoir exprimé notre indépendance et pouvoir de décisions.

Quand à l'ego, Il y a le petit mental, celui qui justement est relié aux matérialisme et futilités. Et notre haute conscience, qui permettra à qui voudra. De se libéré de notre prison matérialiste. flower 

Effectivement, se voir comme un serviteur, est selon moi un non sens. Comment Dieu ou seigneur désirerait de nous une soumission ? Cela fait fort ancien testament tout ça scratch  C'est à mon sens, dérangent et réducteur au possible...Suspect 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 12:44

Je m'adressais à Philipe en effet Akasha.

Votre dieu est celui de l'âme, de l'égo, que vous maitrisez d'aprés vos écrit, je comprend bien que vous n'entendiez pas celui de l'esprit, votre sagesse n'a pas à s'en soucier.
Mais ce qui est le cas pour vous ne l'est pas pour le reste des gens.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 18:59

Jack Aube a écrit:
La paix vient aprés la justice.

1 femme sur 3 victime de violence, 2 femmes sur 5 victimes de violence sexuelle, 1 femme sur 10 victime de viol, + 15% de vol sur le petit peuple chaque année, des sur riches d'un côté et des sur pauvres de l'autre, une terre mangé par le materialisme et vous appelez ça de l'égo ? Vous qui êtes préoccupé par un sous probleme non démontré que sont les chemtrails ? CQFD

Dieu vous donne un cerveau et un coeur pour comprendre, il ne viendra pas physiquement sur terre régler l'action des hommes, à moins de sonner les trompettes !

Quel amour hypocrite vous prônez !

ou est le raport avec l'énergie ? je vois pas trop, même si c'est vrai !!!
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3356
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 19:05

jack aube, j'espère que tu prônes une justice empreinte d'amour, qui pardonne aux voleurs, aux violeurs, aux violents et aux matérialistes...

mais c'est effectivement loin d'être la justice qui se pratique dans la réalité

c'est plutôt une justice qui ferme les yeux sur beaucoup de choses, mais fait spécialement bien mal à ceux qui sont pointés du doigt

tout le monde ne nait pas avec les mêmes chances, et encore aujourd'hui, on estime à une personne quelque part dans le monde qui meurt parce qu'elle a trop faim toutes les 4 secondes

mais heureusement, la paix intérieure reste accessible à beaucoup de gens, et ce malgré l'absence d'une justice idéale

la paix intérieure a besoin d'être cultivée,
afin d'approcher la sagesse que l'on peut trouver directement dans nos expériences

dans toute expérience il y a une sagesse à tirer, aussi étonnant que ça puisse paraître

sans paix intérieure, il y a conflit intérieur, et cela coûte en énergie (=rapport)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 19:33

Une justice par la philosophie Luctix.

Ce serait une évolution que d'avoir des juges de la raison et de l'écoute qui travail pour autre chose que l'argent !

Tout comme un bon psy aime son métier, un juge devrait être autre chose qu'un robot qui en plus, parfois, se permet de juger des personnes d'actes qu'ils reproduisent eux même en silence !
Escroquerie, magouille, drogue et j'en passe.
Comme nous le faisons ici, la raison et l'écoute se plie en elle même, elle ne ment jamais . Les peines pourraient être discutées et suivies par le peuple. Nous devons nous écouter du mieux que nous pouvons avant de condamner, nous aider bien sur, chercher les causes, nous améliorer.

Nous avons des sages en montagne, dans les rues, des hommes de coeur faisant la manche, mais l'économie fait qu'en nous met des gens d'interets,souvent dont la morale est flinguée, par l'argent et la mécanisation de leur pouvoir. Quelle déraison ..
La reconnaissance suffit aux sages .

Excusez moi pour ce H.S Lynx, je pensais être dans le prolongement.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
philipe

avatar

Masculin Vierge Chèvre
Messages : 1069
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Lun 7 Oct 2013 - 21:36

Jack Aube, si tu ne m'avais pas cité pour dire que ton post s'adressait a moi, je serait encore en doute du sens que tu y met.
Donc, tu émet un jugement erroné, a partir d'idées reçues. La volonté de Dieu, c'est de chercher la justice, l'amour, et d'oeuvrer pour le meilleur, avec le meilleur de soi. Le libre arbitre c'est de choisir ça, et d'essayer s'y tenir.
Pour les chemtrails, je ne vois pas la relation avec l'égo. ce n'est pas l'égo qui fait, c'est la conviction intime de quelque chose sur laquelle on cherche épuration et compréhension. l'égo, lui il se manifeste en général pour avoir trop d'orgueil pour se remettre en question, ce qui, pour ceux qui me connaissent, n'est pas le cas je crois..

Quand tu parles d'hypocrisie, tu dois penser au prêtres pédophiles? Aux falbalas du Vatican? Rien a voir avec Yeoshoua tout ça, je te le concède.
Bien a toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Mar 8 Oct 2013 - 7:28

> Excusez moi pour ce H.S Lynx, je pensais être dans le prolongement.

>  sans paix intérieure, il y a conflit intérieur, et cela coûte en énergie (=rapport)


y a pas a excuser quoi que ce sois, j'aimerais juste si cela est possible, que nous restions sur le sujet ENERGIE, les differents peuvent être très utiles, sauf que là ont rentre de-nouveau, dans des conflis religieux, politique, socio-culturel, l'or-ce-que cela n'est pas le sujet ici, j'aurrais aimé, que nous restions dans un esprit de construction, "création" afin que les Lecteurs puisse y trouver inspiration, voir compréhansion.


énergie; comment je la vois ?


bien a vous, que le meilleur vous arrive au plus vite.

Le Lynxx
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3356
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Mar 8 Oct 2013 - 10:07

on est plusieurs à être tout à fait d'accord que plus on sait se détendre profondément, et plus on arrive à approcher cette énergie intérieure, afin de la diriger

voilà par exemple une personne qui nous parle de ce qui reste quand on a fait le vide total en nous : l'énergie primordiale

c'est quand il ne reste plus rien du tout, qu'il reste un vrai, un pur, un énorme potentiel...

c'est ici mis en rapport avec le chaos dans lequel est plongé l'humanité

j'adore la comparaison entre le changement auquel semble faire face l'humanité, avec le changement il y a très longtemps, qui a constitué à passer d'une respiration brachiale à une respiration pulmonaire...

(interview donnée en 1982)

Revenir en haut Aller en bas
philipe

avatar

Masculin Vierge Chèvre
Messages : 1069
Date d'inscription : 18/10/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Mar 8 Oct 2013 - 14:17

Pour moi, l’énergie a un nom, le souffle de vie, d'amour, a un nom. Ce nom est incompris et éveille les conflits, la mémoire de l'homme est cruelle et faussée, alors qu'il est tout ce que nous attendons. Bien a vous tous,.flower 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Mer 9 Oct 2013 - 9:49




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 10 Oct 2013 - 8:21

serait il possible que ... scratch 

parlont nous de la même chose ?

>< Corps <> Âme <> Esprit ><
>< physique <> énèrgie <> essens ><
>< rouge <> bleu <> jaune ><
>< ?


Lumière a écrit:
  L’ÉNERGIE

Qu’est-ce que l’énergie ?

Quand je discute avec des personnes qui ne sont pas familiarisées avec le « monde des énergies », elles ont souvent du mal à intégrer cette notion.
Pour beaucoup, la notion d’énergie évoque à l’esprit l’idée d’« électricité » ou bien de « forme physique ». En réalité, ces deux représentations ne sont que deux aspects du vaste champ d’application de l’énergie.
Comme l’a démontré le grand Albert Einstein : « Tout est énergie ». En effet, chaque être vivant quel qu’il soit, est constitué d’énergie. Mais pas seulement ! Les lieux, l’air, la Terre et même les objets inanimés sont également constitués d’énergie. L’énergie se trouve en nous et partout tout autour de nous.

Cette énergie qui nous entoure est appelée « énergie universelle » ou « énergie de vie ». C’est le « prâna » des indiens, le « qi » des chinois ou le « ki » des japonais. Il s’agit, en tout cas à mon sens, d’une énergie divine et à ce titre, il me semble juste de penser qu’elle est aussi ce que beaucoup de gens nomment « Dieu ». Mais ce n’est que ma propre croyance et cela n’engage que moi.


Comment réagit l’énergie ?

D’une manière générale, nous pouvons dire que l’énergie suit la pensée ; c’est un principe fondamental de la Loi d’Attraction. C’est la raison pour laquelle une personne qui a un état d’esprit positif attire à elle des situations positives alors qu’une personne à l’état d’esprit négatif attire au contraire des situations négatives.

Lorsque nous avons une pensée, celle-ci émet une vibration et donc une énergie. Plus nous nous focalisons sur cette pensée, plus l’énergie émise va grandir. De plus, cette énergie sera amplifiée par l’émotion qui lui est associée (et oui, les émotions aussi émettent des énergies).
Selon qu’elles soient positives ou négatives, les énergies ainsi émises par les pensées et les émotions vont soit recharger notre champ énergétique, soit le polluer. Par ailleurs, elles seront également « transmises à l’Univers ». Ce dernier nous enverra en retour des éléments en lien avec ces énergies.

Pour vous aider à comprendre, nous allons schématiser. Le processus se passe exactement comme sur un poste de radio. Lorsque vous souhaitez écouter une station de radio, vous devez régler votre poste sur une certaine fréquence. Ce n’est qu’à cette condition que vous pouvez recevoir la station recherchée.
Avec l’Energie, c’est la même chose ! Lorsque vous avez une pensée ou une émotion, celle-ci émet une certaine fréquence vibratoire qui se répercute sur votre champ énergétique. Vous êtes ainsi « branché » sur une fréquence particulière. Aussi, à la manière d’un aimant, vous allez attirer à vous des évènements et des personnes « branchés » sur la même fréquence que vous.

Ceci explique pourquoi les gens dépressifs ont sans cesse l’impression que le monde leur en veut et qu’il ne leur arrive que des problèmes. Les gens optimistes au contraire, voient arriver des situations positives et rencontrent des personnes qui leur font du bien. Attention ! Cela ne veut pas dire que ces derniers n’ont jamais de difficultés dans leur vie ! Mais ils en ont beaucoup moins et surtout, quand ils sont confrontés à un problème, ils ne dramatisent pas et tirent toujours le positif de la situation. Leurs soucis se règlent ainsi beaucoup plus rapidement.


A quoi nous sert l’énergie ?

L’énergie sert à nous animer. Elle maintient notre corps en vie et, selon sa « qualité », en bonne santé. Plus notre énergie vitale est élevée, mieux nous nous sentons, que ce soit sur le plan physique, mental ou émotionnel.
Par des méthodes telles que la méditation, le yoga, la sophrologie, le qi-gong ou le tai-chi, nous pouvons rééquilibrer la circulation de cette énergie à l’intérieur de notre corps. Par ailleurs, de nombreuses techniques nous permettent de nous connecter à l’énergie de la Terre, de l’Univers ou de certains lieux afin de nous recharger lorsque nous en ressentons le besoin.
Lorsque nous apprenons à « travailler » cette énergie, nous pouvons nous soigner ou aider les autres à se guérir. Nous pouvons ainsi rétablir l’harmonie et laisser la Paix fleurir en nous.


Comment améliorer notre énergie vitale ?

Comme nous venons de le voir, une des façons de recharger notre énergie vitale est de se connecter à d’autres énergies. Mais d’autres moyens permettent de le faire. Avoir une bonne hygiène de vie en fait partie. Cela implique de manger sainement et de faire un minimum d’activité physique. Les pensées positives sont aussi un élément important pour maintenir notre énergie vitale au plus haut. Je dirai même que c’est sans doute l’élément le plus important ! Si nous sommes quelqu’un de négatif, nous avons tout intérêt à travailler sur nos pensées. Car même si nous mangeons sainement et faisons régulièrement de l’exercice physique, nous ne pouvons espérer atteindre un bon niveau d’énergie vitale, si nous entretenons de sombres pensées. Précisons que l’expression « sombres pensées » ne fait pas seulement référence à des pensées autodestructrices. Il peut aussi s’agir de mauvaises pensées sur les autres : critiques, jugements, « étiquette »…
Pour plus d’informations sur les différentes manières d’améliorer notre énergie vitale, je vous invite à consulter mon article « Augmenter son taux vibratoire ».


Comment se transmet l’énergie ?

Comme il a été mentionné plus haut, l’énergie suit la pensée. Aussi, pour transmettre de l’énergie, le premier ingrédient de base est la volonté. Un deuxième élément important est la Foi. Je ne fais référence ici à aucune religion particulière. Lorsque j’emploie le mot « Foi », je veux dire par là que nous devons croire très fort à ce que nous faisons et être convaincu du résultat. Pour être plus claire, avoir la « Foi », c’est croire, non pas avec le mental mais avec le Cœur. Si les magnétiseurs n’avaient pas foi en leur travail, ils ne seraient pas aussi efficaces !

Qu’est-ce que cela donne en pratique ?
1.     Je veux transmettre de l’énergie à une personne
2.     Je pose l’intention de transmettre cette énergie
3.     Je transmets l’énergie

Pour ce qui est de la transmission de l’énergie, il y a plusieurs façons de le faire :
-       par la prière
-       par la méditation ou la visualisation
-       par l’imposition des mains

Pour un résultat optimum, l’idéal est d’utiliser au moins deux de ces techniques, voire les trois, ce qui est encore mieux. Bien-sûr, plus nous pratiquons, plus nous sommes à l’aise et plus vite nous obtenons des résultats. Aussi, avec l’expérience, nous pouvons n’utiliser qu’une seule de ces techniques et obtenir de bien meilleurs résultats que lorsque nous combinions les trois, au début de notre pratique.

Qui peut transmettre l’énergie ? Absolument tout le monde ! Nous en sommes tous capables !
Savez-vous que nous n’utilisons que 10%, à peine, de nos capacités cérébrales ? Cela laisse place à d’infinies possibilités ! Oui, nous pouvons tous transmettre l’énergie. Il s’agit d’une capacité qui, pour la plupart d’entre nous, dort d’un profond sommeil. Il suffit simplement de la réveiller ! Bien-sûr, il ne faut pas oublier nos deux ingrédients de base : la volonté et la Foi. Si, nous possédons ces deux qualités, alors tout est possible ! Ensuite, c’est comme pour tout, il faut de l’entraînement.

Si nous souhaitons transmettre de l’énergie, nous pouvons donc faire appel aux techniques précédemment citées. Mais il est important de garder à l’esprit que nous transmettons tous de l’énergie, au quotidien, et ce à des degrés plus ou moins différents.

De quelle façon ? Comme nous l’avons vu, nos pensées et nos émotions émettent une énergie. S’il est vrai que cette énergie ainsi créée va engendrer certaines situations dans notre vie, il est vrai aussi qu’elle peut atteindre les autres. De la même façon que nos pensées et nos émotions rechargent ou polluent notre champ énergétique, elles rechargent ou polluent également celui des personnes présentes au moment où elles sont émises. Ce qui explique pourquoi nous pouvons éprouver un certain malaise à côté d’une personne déprimée ou au contraire, ressentir un regain d’énergie inattendu auprès d’une personne dynamique et joyeuse.

Aussi, si vous souhaitez transmettre une énergie positive à quelqu’un mais que vous n’êtes pas à l’aise avec l’imposition des mains, la prière ou la méditation, vous pouvez tout simplement lui adresser des énergies d’Amour en lui adressant des mots tendres et/ou joyeux. N’oubliez pas que vos émotions influeront considérablement vos énergies. Elles devront donc être en accord avec les termes que vous prononcez. Des émotions telles que la Compassion sont tellement puissantes qu’elles n’ont même pas besoin de mots pour toucher l’Âme d’une autre personne.


Qu’est-ce qu’un égrégore ?

Un égrégore est une « entité psychique ». Il s’agit en fait de l’esprit d’un groupe de personnes réunies dans un même objectif.

L’exemple le plus parlant est l’égrégore des messes. Les personnes ainsi rassemblées unissent leurs esprits pour adresser un message au Divin. Il en est de même pour les groupes de prières. Certains de ces groupes se retrouvent pour, par exemple, demander la guérison d’une personne. Si la prière émet une énergie très puissante, la même prière émise au même instant par plusieurs individus peut faire de véritables miracles !
Les cercles de méditation émettent également une énergie immense.

Toutes les énergies ainsi émises se mêlent à la Conscience collective qu’elles alimentent de plus en plus. Vous avez peut-être remarqué la croissance impressionnante du nombre d’individus qui s’éveillent et se tournent vers un Chemin spirituel ou entament au moins un travail de développement personnel approfondi ? Et bien, cela est en grande partie lié à l’énergie de la Conscience collective (mais aussi à l’augmentation du champ vibratoire de notre Mère la Terre).

Bien-sûr, un égrégore n’est pas toujours chargé positivement. Ainsi, les rassemblements tels que les manifestations produisent évidemment un égrégore mais selon l’état émotionnel de la majorité du groupe, l’égrégore peut être très sombre.

Pour vous donner un exemple, je vais vous parler d’une cause que je connais bien puisque je l’ai moi-même défendue : il s’agit du respect et des droits des animaux. Pour ma part, je suis végétarienne parce que j’ai choisi de ne pas participer au massacre des animaux. Je ne suis pas opposée aux fermiers qui élèvent leurs bêtes pour les manger à partir du moment où ils respectent l’animal jusqu’à la fin de sa vie. Ce que je ne tolère pas, en revanche, c’est l’élevage industriel et intensif. Il y a quelques années, je me suis un peu plus penchée sur la question et j’ai découvert des choses tellement abominables que j’ai participé à des manifestations de protestation et me suis lancée dans la propagation d’informations sur le sujet.

Alors que je commençais à me tourner vers le monde des énergies, j’ai senti que quelque chose ne collait pas entre mes deux « engagements ». D’un côté, l’Aurathérapie m’amenait à me tourner vers l’Amour et la Lumière. D’un autre côté, mon combat pour le bien de l’animal me faisait ressentir tristesse, révolte, colère et haine. En étudiant les énergies plus attentivement, j’ai découvert à quel point les énergies positives étaient plus fortes que les énergies négatives. Mais surtout, j’ai compris que s’enfermer dans des émotions négatives ne pouvait pas faire avancer les choses Bien au contraire !

La plupart des militants pour la cause animale souhaiteraient torturer les humains qui massacrent les animaux. Je peux dire que je les comprends car j’ai été comme eux pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, je sais que j’avais tord de penser de cette façon car cela revenait à me rabaisser au même niveau que ces personnes, à savoir le niveau de la colère et de la peur.

Gandhi a dit : « Soyez le changement que vous voulez voir en ce monde ». Il avait tout compris. Ce n’est pas en nous révoltant que nous ferons bouger les choses mais en transmettant notre Amour à tous ces êtres qui souffrent. Mon Chemin spirituel m’a amenée à prendre conscience qu’un être qui fait souffrir les autres (qu’ils soient humains ou animaux) est un être qui souffre aussi. Un être a qui on n’a jamais pris le temps d’expliquer, et surtout d’apprendre, ce qu’était l’Amour. C’est là où une autre énergie puissante peut intervenir et faire des miracles : l’énergie du Pardon.

Pour en revenir à notre sujet qu’est l’égrégore, les membres d’une manifestation qui militent pour des sujets tels que la défense des animaux sont pour la plupart habités par la colère et créent de ce fait un égrégore chargé de l’énergie de la colère. Je sais qu’ils pensent bien faire et je ne me permettrai jamais de porter un jugement sur leurs actions. Encore une fois, j’ai été comme eux et je sais ce qui peut leur passer par la tête. En outre, je respecte chaque individu, quelques soient ses idées et ses croyances. Chacun a son chemin à faire, chacun à son rythme. Je les respecte donc pour ce qu’ils sont et ne souhaite aucunement leur imposer ma façon de penser mais j’aimerais simplement les amener à réfléchir et à reconsidérer leur mouvement. J’aimerais seulement leur dire que toute l’énergie qu’ils dépensent en luttant serait bien plus profitable à nos amis à poils ou à plumes s’ils l’utilisaient plutôt de façon positive. Je sais que cela n’est pas facile. On ne peut changer d’état d’esprit du jour au lendemain. Pour ma part, cela m’a pris des années…

Pour conclure…

Pour conclure sur le sujet, je dirai simplement que prendre conscience de notre propre énergie et de celle qui nous entoure change toute une vie. On voit les choses autrement ! Et on apprend à devenir plus respectueux vis-à-vis des autres mais aussi et surtout vis-à-vis de soi-même.
Par ailleurs, cette prise de conscience nous amène à découvrir un nouveau monde… Un monde plus beau où tout semble s’offrir à nous. Un monde où tout devient possible ! C’est comme si, tout à coup, on se réveillait après un très long sommeil…
Et pour vous, comment s’est passé le Réveil ?

Chers visiteurs de Lumière Aurique,

Comme rien n'arrive par hasard, votre arrivée sur ce site ne fait sans doute pas exception !
Est-ce votre quête de bien-être qui vous a conduit ici ?
Ou bien êtes-vous parvenu à un carrefour de votre Chemin spirituel ?

Quoiqu'il en soit, vous êtes le bienvenu ici.

source; http://www.lumiereaurique.com/

Vous en pensez quoi ?



> ps;
mail, :
 


study > Ma vie n’est qu’un tissage

Entre le Seigneur et moi.

Je ne peux choisir les couleurs

Mais il tisse avec régularité.

Souvent Il tisse dans la peine

Et moi, dans un orgueil stupide,

J’oublie qu’il voit le dessus

Et moi la fasse cachée.

Pas avant que le métier se taise

Et la navette cesse de  voler,

Dieu ne déplie la tapisserie

Et ne dévoile ses raisons.

Car il faut autant de fils sombres

Dans la main de l’habile Tisserand

Que de fils d’or et d’argent

Dans le motif qu’il a choisi

De Benjamin Malachi Franklin (1882-1965)
Les coups durs de la vie (les fils noirs ) ouvrent véritablement la voie aux grandes bénédictions (fils d’or et d’argent)

J’ai lu cela dans le livre que je lis dans le tram le matin pour venir travailler : « Vers la liberté » de Mahtob Mahmoody  (c’est en fait la fille de l’auteur  du célèbre livre « jamais sans ma fille » c’est sa  maman qui avait écrit « jamais sans ma fille » et là tu vois en fait la suite de la vie de cette petite fille qui maintenant écrit aussi


Dernière édition par lynxx767 le Dim 13 Oct 2013 - 14:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
human_n?



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 204
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 10 Oct 2013 - 10:13

Bonjour,

Selon moi, l'énergie est liée à la matérialité. Tout ce qui est matériel est composé d'énergie, on peut même dire que la matière c'est de l'énergie. Même les photons, supposés avoir une masse nulle malgré le fait qu'ils sont déviés par les champs gravitationnels, sont chargés énergétiquement, il suffit de voir que nous pouvons récupérer leur énergie et la transformer en électricité.

Mais l'existence, selon moi, ne se résume pas à la matérialité, il y a aussi tout ce qui est immatériel et qui se manifeste au travers de la matérialité, c'est ce qui met l'énergie en mouvement.

L'esprit par exemple est immatériel et met l'énergie vitale du corps en mouvement, rendant ainsi l'être "vivant", et lorsque cet être meurt, on sent bien que sans cette présence de l'esprit qui a quitté ce corps, ce dernier devient aussi inerte qu'une pierre, un amas de particules énergétiques. L'énergie vitale n'ayant plus "de guide", elle ne circule plus, et rapidement, elle sort du corps pour se dissoudre dans l'espace.

Je trouve cela trompeur de dire que "tout est énergie", parce que cela n'expliquerait pas comment l'énergie se met en mouvement, parce que selon cette théorie du "tout énergétique", ce qui mettrait l'énergie en mouvement serait donc aussi de l'énergie, alors qu'est-ce qui met _cette_ énergie en mouvement ? On se retrouve face à une boucle infinie, où l'explication de la mise en mouvement de l'énergie initiale peine à se mettre logiquement en place. On retombe alors sur le principe immatériel comme simple explication, malheureusement, elle ne peut pas convenir aux scientifiques parce qu'elle implique l'existence d'une dimension non localisable, chargée d'informations, et qu'aucun appareil matériel ne peut mesurer de part sa nature.

L'aspect immatériel de l'existence est donc selon moi à prendre en compte comme étant l'origine non seulement du mouvement, mais de l'existence même de l'énergie. Dans nos rêves par exemple, nous avons aussi l'impression de "toucher" des objets, de les voir, alors qu'on ne peut pas vraiment parler d'énergie étant donné que nous pouvons aussi matérialiser les choses que nous voulons dans les rêves, ceux qui ont fait des rêves lucides savent qu'ils ont "le pouvoir", dans leurs rêves, de faire apparaître des objets par exemple, et toutes les possibilités qui viendraient à l'esprit deviennent possibles.

Le monde du rêve, que certains appellent le monde astral, est donc comme une projection du monde matériel, qui nous sert de base pour expérimenter ce que nous avons besoin d'expérimenter pendant cette phase. Le rêve c'est un peu comme le bac à sable de la vie, où on peut expérimenter "notre réalité", celle que nous projetons nous-même, et chacun de nous a la faculté d'y être complètement et parfaitement créateur de sa propre réalité. Il existe selon certaines théories un monde astral collectif également, lieu où l'esprit se rendrait après la mort physique. On peut alors concevoir la matérialité comme une base d'expérience nécessaire à l'élaboration de mondes plus complexes, un peu comme en mathématiques il est impossible de concevoir des théories avancées sans s'appuyer sur des fondations solides. Étant donné que nous ne sommes pas les créateurs de la matérialité ni de ses mécanismes, il ne me semble pas absurde de considérer que cela est l’œuvre de Dieu, comme la plupart des personnes le pensent à travers le monde.

En partant donc de ce principe, qui est l'interpénétration de l'immatérialité au sein de la matérialité, je crois que pas mal de choses s'expliquent. On comprend mieux par exemple pourquoi la méditation apporte une véritable sérénité dans le corps, parce qu'en calmant l'esprit, en l'apaisant et en le pacifiant, il devient un guide plus efficace du fluide vital, et donc le bien-être physique en est une conséquence.

Par ailleurs, il me semble aussi important d'évoquer le fait que l'existence de l'immatérialité est "prouvée" dans un certains sens, en physique quantique. En effet, deux particules "intriquées" (voir intrication quantique) sont liées par delà l'espace, et agir sur l'une a un effet sur l'autre, sans échange énergétique possible entre les deux. Cela tend à montrer qu'il y a un lien entre ces particules qui n'est ni matériel, ni énergétique, selon moi, c'est dans l'immatérialité qu'elles sont reliées.

Si vous avez des remarques sur ce que je viens de dire, n'hésitez pas, je suis certain que nous pouvons avancer sur ce sujet, et d'autres, de manière constructive tous ensemble !

A bientôt cheers
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
luctix

avatar

Masculin Messages : 3356
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 10 Oct 2013 - 10:25

c'est la notion de matière qui est de plus en plus contestée

car un atome, c'est quelques protons, neutrons et électrons infiniment petits et beaucoup d'espace entre eux

l'atome étant la base de ce qui constitue la matière, on peut dire que la matière est très majoritairement immatérielle, ce qui revient à dire que les mots sont mal choisis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: HS   Jeu 10 Oct 2013 - 10:34

HORS SUJET:
 
Revenir en haut Aller en bas
human_n?



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 204
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    Jeu 10 Oct 2013 - 10:43

luctix a écrit:
c'est la notion de matière qui est de plus en plus contestée

car un atome, c'est quelques protons, neutrons et électrons infiniment petits et beaucoup d'espace entre eux

l'atome étant la base de ce qui constitue la matière, on peut dire que la matière est très majoritairement immatérielle, ce qui revient à dire que les mots sont mal choisis
Disons que je vois une grande différence entre "de l'espace vide" et l'immatérialité. L'immatérialité n'est pas uniquement l'absence de matière, c'est une existence en soi, non matérielle. C'est ainsi que je perçois les choses :)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'énergie, comment je la vois.    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'énergie, comment je la vois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Tuto] Développer son énergie.
» Manipuler l'énergie.
» Pour gagner en "énergie", ainsi qu'en "tonus", quel aliment y mettre dans notre quotidien sachant que les compléments alimentaires sont pas bon pour notre santé, c'est même réputé nocif!!
» L’Orbite Microcosmique : la circulation d’énergie
» Ne pas dire ce que l'on pense : diplomatie ou lâcheté ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Interrogations / Réflexions personnelles-