Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ce sujet est-il intéressant ?
Oui
80%
 80% [ 4 ]
Non
20%
 20% [ 1 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 17:29


Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans. En fait, quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l'intérieur de la Banque mondiale , elle occupait le poste de Conseillère Senior. Elle était dans une position unique pour voir exactement comment l' élite mondiale dirige le monde , et les informations qu'elle révèle maintenant au public sont absolument stupéfiantes .

Selon Hudes , l'élite utilise un noyau très serré des institutions financières et des méga -sociétés pour dominer la planète. Le but est le contrôle. Ils veulent nous asservir tous à la dette , ils veulent asservir tous nos gouvernements à la dette, et ils veulent tous nos politiciens accros aux énormes contributions financières qu'ils canalisent dans leurs campagnes . Puisque l'élite détient aussi toutes les grandes sociétés de médias, les grands médias ne nous informent jamais de ce secret : il ya quelque chose de fondamentalement mauvais dans la manière dont notre système fonctionne.

Rappelez-vous, ce n'est pas une " théorie du complot " qui dit ces choses. C'est une avocate -instruite à Yale- qui a travaillé à l'intérieur de la Banque mondiale depuis plus de deux décennies. Le résumé qui suit de son curriculum provient directement de son site ...

Citation :
Karen Hudes a étudié le droit à Yale Law School et l'économie à l'Université d'Amsterdam . Elle a travaillé dans l' Export Import Bank américaine des États-Unis de 1980-1985 et dans le département juridique de la Banque mondiale de 1986 à 2007 . Elle a créé le Comité d' Organisation Non Gouvernementale de la Section du droit international de l' American Bar Association et le Comité sur le multilatéralisme et la responsabilité des organisations internationales de la branche américaine de l' International Law Association .
Aujourd'hui, Hudes s'évertue à dénoncer le système financier corrompu que l'élite mondiale utilise pour contrôler les richesses du monde. Lors d'une interview avec le New American , elle a discuté de la façon dont nous laissons ce groupe d' élites de dominer totalement les ressources de la planète sans réagir ...

Citation :
Une ancienne de la Banque mondiale , l'avocate ex -Conseillère Senior Karen Hudes , affirme que le système financier mondial est dominé par un petit groupe de personnes corrompues , avides de pouvoir , centrées autour de la Réserve fédérale américaine privée . Le réseau a aussi pris le contrôle des médias pour couvrir ses crimes, at-elle expliqué . Dans une interview avec The New American , Hudes dit que quand elle a essayé de dénoncer les multiples problèmes à la Banque mondiale , elle a été congédiée pour ses efforts. Maintenant, avec un réseau de collègues dénonciateurs, Hudes est déterminée à dénoncer et mettre fin à la corruption. Et elle est convaincue de la réussite.

Citant une étude suisse explosive de 2011, publiée dans le Journal PLoS ONE sur le " réseau de contrôle de la société mondiale", Hudes a souligné qu'un petit groupe d'entités - principalement des institutions financières et en particulier les banques centrales - exerce une énorme influence sur l'économie internationale dans les coulisses . " Ce qui se passe réellement , c'est que les ressources de la planète sont dominées par ce groupe", at-elle expliqué , ajoutant que les " accapareurs de pouvoir corrompu" ont réussi à dominer aussi les médias. «Ils sont autorisés à le faire. "
Auparavant , j'ai écrit au sujet de l'étude suisse que Hudes mentionne . Elle a été réalisée par une équipe de chercheurs de l'Institut fédéral suisse de technologie à Zurich , en Suisse. Ils ont étudié les relations entre les 37 millions d' entreprises et investisseurs du monde entier , et ce qu'ils ont découvert , c'est qu'il ya une « super- entité» de seulement 147 méga- corporations étroitement liées qui contrôlent 40 pour cent de l' ensemble de l'économie mondiale ...

Citation :
Lorsque l'équipe a démêlé plus avant le réseau des détenteurs, elle a trouvé la plupart des éléments lui permettant de remonter jusqu'à une « super- entité» de 147 entreprises encore plus étroitement liées - tous leurs biens étant détenus par d'autres membres de la super-entité- qui contrôle 40 pour cent de l'ensemble du réseau », explique Glattfelder . La plupart étaient des institutions financières. Le top 20 inclue Barclays Bank , JPMorgan Chase & Co et le groupe Goldman Sachs .
Mais l'élite mondiale ne se contente pas de contrôler ces méga-entreprises. Selon Hudes, elle domine également les organisations non élues, qui n'ont pas de compte à rendre, et qui contrôlent les finances de presque tous les pays de la planète. La Banque mondiale , le FMI et les banques centrales comme la Réserve fédérale contrôlent littéralement la création et la circulation de l'argent dans le monde entier .

Au sommet de ce système se trouve la Banque des règlements internationaux. C'est la banque centrale des banques centrales , et affichée ci-dessous une vidéo où vous pouvez regarder Hudes disant à Greg Hunter de USAWatchdog.com ce qui suit ...

Citation :
«Nous n'avons pas à attendre de qui que ce soit qu'il vire la Fed ou la Banque des règlements internationaux. . . Certains Etats ont déjà commencé à reconnaître argent et l'or , les métaux précieux , en tant que monnaie "
La plupart des gens n'ont jamais entendu parler de la Banque des règlements internationaux, mais c'est une organisation extrêmement importante. Dans un précédent article , j'ai décrit comment cette « banque centrale du monde » est littéralement à l'abri des lois de tous les gouvernements nationaux ...

Citation :
Une organisation internationale extrêmement puissante, dont la plupart des gens n'ont jamais entendu parler, contrôle secrètement la masse monétaire du monde entier. Elle est appelée la Banque des règlements internationaux , et c'est la banque centrale des banques centrales . Elle est située à Bâle, en Suisse, mais elle a aussi des succursales à Hong Kong et à Mexico. Il s'agit essentiellement d' une banque centrale non élue , qui n'a pas de compte à rendre au monde, qui bénéficie de l'immunité complète de la fiscalité et de la législation nationale. Même Wikipedia admet qu '«elle n'a de compte à rendre à aucun gouvernement national. " La Banque des règlements internationaux a été utilisé pour blanchir de l'argent pour les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, mais ces jours-ci le but principal de la BRI est de guider et de diriger le centre planifiée du système financier mondial .

Aujourd'hui, 58 banques centrales mondiales appartiennent à la BRI , et elle a beaucoup plus de pouvoir sur la façon dont l'économie américaine ( ou toute autre économie , d'ailleurs) se portera au cours de la prochaine année que n'importe quel politicien. Tous les deux mois , les banquiers centraux du monde entier se réunissent à Bâle pour une «Réunion sur l'économie mondiale " . Au cours de ces réunions , des décisions sont prises qui affectent chaque homme, femme et enfant sur la planète, et pourtant, aucun d'entre nous n'a son mot à dire dans ce qui se passe . La Banque des Règlements Internationaux est une organisation qui a été fondée par l'élite mondiale, elle fonctionne pour le bénéfice de l'élite mondiale , et elle est destinée à être l'une des pierres angulaires du système économique mondial naissant .
Ce système n'est pas venu à l'existence par accident. En fait, l'élite mondiale a mis au point ce système depuis très longtemps . Dans un précédent article intitulé « Qui dirige le monde? Preuve qu'un noyau solide d' élitistes riches tire les ficelles », j'ai inclus une citation de Georgetown University , professeur d'histoire Carroll Quigley tirée d'un livre qu'il a écrit déjà en 1966, dans lequel il discutait des grands projets que l'élite avait pour la Banque des règlements internationaux ...

Citation :
Les puissances du capitalisme financier avaient un autre but de grande envergure , rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées capables de dominer le système politique de chaque pays et l'économie du monde dans son ensemble.

Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets obtenus dans des réunions privées fréquentes et des conférences. Le sommet du système devait être la Banque des règlements internationaux à Bâle , en Suisse, une banque privée possédée et contrôlée par les banques centrales du monde qui étaient elles-mêmes des sociétés privées .
Et c'est exactement ce que nous avons aujourd'hui.

Nous avons un système de «néo - féodalisme » dans lequel chacun d'entre nous et nos gouvernements nationaux sont asservis à la dette. Ce système est régi par les banques centrales et la Banque des règlements internationaux, et il transfère systématiquement les richesses du monde de nos mains entre les mains de l'élite mondiale .

Mais la plupart des gens n'ont aucune idée de ce que tout cela se passe parce que l'élite mondiale contrôle aussi ce que nous voyons, entendons et pensons. Aujourd'hui, il y a seulement six sociétés de médias géants qui contrôlent plus de 90 pour cent des nouvelles et des divertissements que vous regardez sur votre téléviseur aux États-Unis .

C'est le système insidieux que Karen Hudes cherche à dénoncer . Pour plus d'info , vous pouvez écouter Joyce Riley du Power Hour : son interview pendant une heure entière ici .


Source : http://fr.sott.net/article/17365-Karen-Hudes-lanceuse-d-alerte-de-la-Banque-mondiale-revele-comment-l-elite-mondiale-dirige-le-monde

Lien wikipédia de la Banque de Règlements Internationaux.

Un autre article ultra complet : http://minuit-1.blogspot.fr/2011/06/la-crise-globale-et-systemique-t-elle.html
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4567
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 17:52

Merci justME. voici un sujet des plus intéressant, j'ai pas encore tout lu, mais il est clair que c'est des plus parlant et révélatuer. Ne pas oublier la City (London) , le Vatican et le District Of Columbia.Grand empire interconnecté.
Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 18:20

Banque Mondiale, Brics, Jesuites, Réserve Fédérale, Or, Chine,
Shutdown Américain : Karen Hudes s'exprime sur Russia Today

Traduction de la transcription de l’interview de RT



Citation :
 "Tout le Congrès est corrompu, les citoyens américains ont zéro confiance en leur congrès" – Lanceur d’alerte de la Banque Mondiale
L’arrêt (shutdown) du gouvernement US – une maladie temporaire ou un symptôme d'une grave maladie ? Est-ce que les républicains ont raison dans leur tentative de bloquer les dépenses de l’Obamacare ? Qui profite de la crise générée par le  shutdown ? Est-ce que les politiciens se soucient de leurs citoyens ? Notre invitée vient du cœur même du système bancaire : Karen Hudes était avocate à la Banque mondiale, où elle a sonné l'alarme sur les cas de corruption dans le système, et a été licenciée à la suite des révélations.


Suivez @ SophieCo_RT





Sophie Shevardnadze : Notre invitée aujourd'hui est la dénonciatrice Karen Hudes, ancienne conseillère principale à la Banque mondiale. Karen, c'est génial de vous avoir dans notre émission aujourd'hui.


Karen Hudes : Merci de m'avoir invitée. Sophie, je suis heureuse d'être avec vous.


SS : Donc, l'arrêt de gouvernement. Est-ce que le mouvement initié par les républicains est justifié ? Est-ce que repousser l’Obamacare justifie tout cette pagaille ?

KH : Je pense qu'il ya quelque chose de plus qui se passe dans les coulisses. Beaucoup plus en fait .

SS : Que voulez-vous dire ?


KH : Eh bien, il y a un terrible problème monétaire. Nous sommes au point de la guerre des monnaies. La Réserve fédérale imprime des dollars comme s'il n'y avait pas de lendemain. Et si ils continuent, le reste du monde ne l ‘acceptera pas. A titre d’exemple les pays du BRICS - Brésil, Russie , Inde, Chine et Afrique du Sud - ont décidé qu'ils allaient financer le commerce entre leurs pays avec leurs actifs et payer la différence avec de l'or. Et c'est un mouvement juste pour eux ...


SS : Mais alors, comment cela est-il lié au shutdown ?

KH : Le Congrès américain a lutté avec la présidence, parce que la présidence a été dans un mépris total , et le juriste le plus élevé du gouvernement des États-Unis a également été coupable d'outrage au Congrès, dans la lutte contre cette corruption internationale qui ruine le dollar en tant que réserve monétaire internationale.




SS : Vous savez, les économistes ont prédit que le dollar allait s’effondrer depuis la crise de 2008. Mais le gouvernement a réussi à maintenir à flot.

KH : Eh bien, pas pour longtemps . Si vous regardez ce qui se passe dans l'or et d'autres marchés de métaux précieux, tel que l'argent, nous nous dirigeons vers quelque chose appelé "déport d'or permanent ", cela signifie qu'il y a une perte de confiance dans les monnaies fiduciaires qui sont émises par les banques privées. Elles aiment à se considérer comme des « banques publiques », mais elles sont réellement détenues par des entités privées. Et ces monnaies sont sur ​​le point de s'écraser parce qu’elles sont sans valeur, c'est ce qui arrive toujours à des monnaies de papier qui ne sont pas adossées à des actifs.


SS : Comme vous l'avez mentionné - «déport d'or», l'or est souvent chanté comme un investissement et alternative au dollar, parfaitement sûr même. Mais comment se fait le prix de l'or ?


KH : En raison d'une manipulation du marché, mais qui ne peut se poursuivre plus  longtemps parce que les banques centrales sont à court d' or et que le reste du monde fait la queue pour en acheter. Si vous voulez acheter de l'or aujourd'hui, vous avez à payer une prime aujourd'hui . Ce qu'elles offrent dans l'avenir est appelé « un découvert à nu », elles n'ont pas l'or pour garantir ces offres, c'est illégal ce qu'elles font .


SS : Je vais revenir à l'or dans peu . Mais pour l'instant , je voudrais mettre l'accent sur l’Obamacare. À votre avis, est-ce que l’Obamacare vraiment crucial pour l'économie américaine ?


KH : Ce qui se présente est quelque chose qui est très bon pour les assurances médicales parce que la plupart des autres pays qui offrent une couverture médicale le font à travers un seul émetteur. Et ce n'est pas tout ce que nous avons ici. Ce que nous avons ici, c'est un projet de loi qui a été rédigé par les compagnies d'assurance médicale. Ce n'est pas bon pour l'économie. Ca n'a jamais été.

SS : Pourquoi dites-vous que ce n'est pas bon ?


KH : Parce que ce qui se passe, c'est que les ouvriers qui travaillent à temps plein sont mis délibérément sur ​​une base à temps partiel, de sorte que les entreprises peuvent éviter de donner une assurance médicale en vertu des dispositions de la loi.

SS : Vous savez cette chose, l’Obamacare... Je l'ai entendu de nombreuses fois comparé au socialisme, au communisme parfois même. Voyez-vous une ressemblance ?

KH : C'est tout simplement parce que les grands médias, quand ils rendent compte de ce qui se passe, le font par mensonge et propagande pour le bien des détenteurs du pouvoir en place. Les médias traditionnels sont totalement détenus et contrôlés par les mêmes sociétés, entreprises privées qui possèdent la Réserve Fédérale. La plupart des citoyens américains sont démunis face à la corruption qui est la spoliation de leur économie.

SS : Mais juste pour être sûre, est-ce que tout ce que vous dites au sujet de l’Obamacare est mauvais ? Ou y a t-il de bonnes choses à son propos ?


KH : Non, bien sûr, il y a de bonnes choses à son sujet . Mais le problème est que les gens au courage décent qui voulaient s’opposer n'ont pas reçu les outils, ils n'ont pas reçu le matériel , ils n'ont pas eu la couverture médiatique - la couverture médiatique honnête que la société doit adopter via une législation juste. Les membres du Congrès sont tous corrompus par ces forces corrompues et les citoyens américains ont zéro confiance en leur Congrès .


SS : Donc, à ce stade, vous êtes du côté des républicains pour bloquer la réforme maladie ?


KH : Je ne prends pas parti, ni pour les démocrates ni pour les républicains, parce que ces deux partis ont été cooptés par ces forces corrompues terribles dont je parle.

SS : Ce que nous avons en ce moment sont les Américains étant forcés de prendre une assurance santé. Comment ça peut-il être compatible avec leur amour de la liberté et de la liberté de choix ?

KH : Ce n'est pas tellement une question d'être forcé, il faut regarder les parties de la société qui ont été jetées en-dessous du bus. Les enfants non éduqués qui n’ont pas accès à une éducation supérieure comme nous avions l'habitude d'avoir. Nous sommes la société qui faisons peu de cas des personnes qui en ont le plus besoin. Je ne dis pas que nous ignorons les besoins de santé de notre pays. Je dis que nous ignorons les médias traditionnels, car ils ne nous disent pas la vérité.



SS : Vous savez, j'ai aussi entendu les partisans d'Obama affirmer que le capitalisme américain est sur ​​le point de mourir dans sa forme actuelle, alors les injections sociales, c'est à dire les soins médicaux et l’Obamacare, sont nécessaires étant devenus les seuls moyens de réformer ou de sauvegarder. Êtes vous d'accord ou en désaccord avec cela?

KH : Le problème n'est pas avec les citoyens américains , ils sont un groupe  merveilleux, leurs valeurs sont bonnes. C'est juste qu'ils n'ont pas les outils dont ils ont besoin pour avoir une société juste. On ne leur donne pas l’information de base, sur ce qui se passe vraiment et sur qui bénéficie de l’économie, ils se font raconter des histoires... on leur a dit qu'ils n'ont pas d'argent, ils ont pris toute une ville, Detroit, et ils l’ont déclaré en faillite. Ce qui se passe vraiment est que l'argent des contribuables ne restent même pas dans la société, leurs impôts vont par traité au Royaume-Uni, puis ils sont transférés au Vatican, à la banque du Vatican. Ce n'est pas une société qui peut perdurer, sur n'importe quelle base, pour n’importe quelle raison.


SS : Ressentez-vous l’économie américaine à son apogée, parce que nous entendons le président Obama dire que le shutdown fait du tort à l’économie américaine, et que à ce moment très sensible, le monde a tout juste commencé à retrouver la croissance. Pensez-vous qu'il l’ait vraiment retrouvée ?

KH : Ces chiffres concernant l' emploi sont complètement fabriqués, car ils ne comptent pas ces gens au chômage qui ont renoncé à jamais à trouver un emploi. C'est ridicule ! Le taux réel est à peu près le double de ce qu'ils ont déclaré comme existant.


SS : Donc, la dette américaine ressemble à un patient condamné. Y a-t-il une autre possibilité pour elle que de juste grandir de manière infinie pour toujours ? Je veux dire élever le plafond de la dette une fois ou deux fois par année, quel est le problème ?

KH : Le problème est en fait, quand vous parlez de la dette, que notre monnaie est financée par la dette ; notre monnaie est émise par la Réserve Fédérale au lieu du Trésor, ce qui est inconstitutionnel. Lorsque le Système de la Réserve Fédérale a été institué en 1913, la majeure partie du Congrès était en vacances, ils ont fait furtivement passer la législation à travers. Ainsi, la dette est là simplement pour que les banquiers puissent mettre de l’intérêt sur ​​elle et, ce faisant, ils la font croître et l’aggravent chaque année. La dette est une fabrication qui devrait probablement être répudiée. Mais pour qu’elle puisse répudiée, il faut regarder toutes les autres implications.


SS : Pensez-vous que ça va continuer encore et toujours?

KH : Non, ce que je pense que ce qui va arriver, c'est que lors de la prochaine réunion de Bretton Woods, le 9 Octobre, les pays du monde, les ministres des Affaires étrangères du monde vont s'asseoir en tablant sur une base rationnelle pour la monnaie plutôt que cette monnaie fiduciaire qui est absolument ... qu'est-ce que je peux dire, qui est irrationnelle pour tout le monde, sauf pour les banquiers qui l’émettent.


SS : Donc, quand vous regardez le conflit sur la dette, c'est bien plus qu'un simple emprunt d'argent - il vous rend contrôlable. Par exemple, dans le cas des États-Unis - qui le contrôle, vous voulez dire les grandes sociétés ou des pays comme la Chine et le Japon, qui contrôle de vastes portions de la dette ?

KH : Eh bien, c'est une très bonne question et, heureusement, certains mathématiciens de l'Institut fédéral suisse de technologie nous ont donné une réponse très précise . Ils ont fait une étude de qui possède et contrôle les entreprises sur les marchés de capitaux - 43 000 entreprises . Ils ont découvert qu'il existe « une super- entité secrète » telle qu’ils l'appellent, qui détient 60 % des revenus annuels et 40 % des actifs. Ils ont fait cela en rapprochant les mêmes personnes qui sont aux conseils de direction de ces sociétés. Ainsi, ils arrivent à avoir dix fois la puissance économique qu’ils ne sont supposés avoir droit. Et ils pensaient que personne ne pourrait s’en apercevoir. C'est un énorme conglomérat qui a truqué les prix de l' emploi, qui a manipulé tous les prix des marchandises, et qui a négocié dans les marchés des valeurs mobilières avec de l'information d'initié. Cela doit s’arrêter. Il a également racheté les médias et a menti aux peuples délibérément. Cela va s'arrêter.


SS : Donc pour répondre à ma question - le gouvernement est contrôlé par des conglomérats ou des entreprises plutôt que par les pays en voie de développement économique, c’est bien cela ? Pourquoi ces sociétés ou conglomérats, comme vous l'appelez, n’ont-ils pas encore été pris ? Pourquoi rien n’a changé ?


KH : C'est toute la question à ce sujet. Ils aimeraient penser qu'ils ont le contrôle, mais ils ne l’ont pas, ils ne sont pas au-dessus des lois. Et nous, citoyens, nous savons exactement ce qu'ils vont faire, nous avons travaillé sur ce problème, tous les gouverneurs des États ont travaillé sur cette terrible corruption, ainsi que les procureurs généraux , ainsi que les shérifs, et ça ne va pas se poursuivre. Le peuple américain va reprendre le contrôle de son gouvernement et arrêter cette terrible corruption.

SS : Au jour d'aujourd'hui , les Etats-Unis sont un des centres financier du monde. Qu’il puisse s'effondrer ou continuer, est évidemment mauvais - autant de puissance concentrée en un seul endroit. L'Asie est un monstre grandissant en ce moment, pourrait-il voler ce rôle financier aux États-Unis ? Pensez-vous que la Chine, par exemple, puisse ravir le rôle financier des États-Unis ? Ou sont-ils aussi contrôlés par cette même élite financière que vous mentionnez ?

KH : Eh bien, je peux vous dire que les jésuites ont une très forte emprise sur la Chine, mais je peux aussi vous dire que la transition des forces économiques des pays occidentaux vers l'Est va se faire, mais ça va arriver d'une manière harmonieuse. Ça ne va pas être une transition à travers une guerre des devises comme ce groupe d’affreux corrompus essaie de le faire en manipulant tout le monde. Nous allons avoir une transition de pouvoir pacifique cette fois-ci, nous n'aurons pas la Troisième Guerre mondiale. Ils essaient de la provoquer en Syrie, et ils pensent maintenant qu'ils peuvent la provoquer en Iran, il ne se passera rien. Les citoyens du monde voient ce qu'ils sont en train de faire et nous n’allons pas les laisser s'en tirer cette fois-ci.


SS : Les gouvernements étrangers continuent à acheter des obligations du Trésor américain, malgré les problèmes évidents auxquels l’économie américaine est confrontée. Pourquoi font-ils cela, d’après vous ?


KH : Je pense que le plus grand marché pour les billets de la Réserve fédérale est le Trésor américain, et il y a un Dieu des Dollars en ce moment. Oui, il y a aussi un petit marché, malheureusement, le marché se fragilise car le dollar s'affaiblit à cause de ce qu'ils appellent l'assouplissement quantitatif, où chaque mois une foison de dollars supplémentaires sont imprimés sans absolument aucune garantie.

SS : Faut-il acheter de l'or ?


KH : Eh bien, oui et non , je pense que l'or est sans doute un achat judicieux en ce moment mais plus comme une assurance qu’un investissement, car il ya effectivement beaucoup d' or, il y a encore plus d'or que les gens ne peuvent le croire. Par exemple, la quantité d'or dans le dépôt à la Banque de Hawaii est de 170 000 tonnes, ce qui est plus que ce que le World Gold Council affirme comme étant le stock d'or sur la Terre entière. Les gens ne savent pas combien d'or il y a, il y a beaucoup d'or. .

SS : Vous-même, êtes-vous acheteuse d’or ?


KH : Je l'ai fait, oui. Mais ce n'est pas parce que c'est un investissement, mais parce que je ne suis pas certaine à 100% de ce que nous allons avoir avant que toute la monnaie fiduciaire papier s'écroule. Donc, je le vois comme une assurance, mais en raison de la quantité d'or en dépôt existant réellement dans le monde entier, je ne suis pas sûr que ce soit un excellent investissement.


SS : Vous pensez donc que le retour à l'étalon-or est une chose réaliste ? Ce pourrait être une possibilité ?


KH : Eh bien, en fait, ce n'est pas une bonne chose. La monnaie doit être soutenue par la valeur, mais il n'y a aucune raison pourquoi elle devrait être limitée aux métaux précieux, elle pourrait l’être avec des matières premières qui sont aussi précieuses. La chose importante est que, oui, la monnaie doit être adossée à des actifs plutôt que par la dette comme ce que nous avons maintenant.


SS : Mais si un effondrement financier arrive, disons, est-ce que l’or sera d'une quelconque utilité ? Je veux dire, il y a pénurie de nourriture, regardez le monde aujourd'hui , le plus gros problème auquel nous faisons face est une eau potable. Que pourrait faire l’or à ce sujet ?


KH : Tout d'abord , je pense que nous allons gérer ensemble, agir ensemble, je ne m'attends pas à un effondrement. Un modèle très précis de la théorie des jeux  nous montre que nous allons réussir à faire la transition d'une manière très douce, peut-être qu'il y aura quelques ajustements au démarrage. Je pense que la plupart des pays dans le monde sont en faveur de travailler ensemble et de ne pas avoir un effondrement. Mais certains de ces escrocs n’ont pas compris, ils n'ont pas vu l'écriture sur le mur, ils n’ont pas vu que nous comprenons qu’il y a une moyen de collaborer et d’éviter ces problèmes, qui sont plus que certainement évitables .


SS : Alors, Karen, vous étiez un conseiller principal à la Banque mondiale. Dites-moi, « une banque honnête » est-ce un oxymore ?


KH : Non, nous avons des exemples un peu partout aux États-Unis, l'État du Dakota du Nord a sa propre banque d'Etat, et de nombreux autres Etats ont un œil l’a dessus, en ce moment 22 autres Etats sont en train de le considérer, et nous exhortons les 28 autres États à le regarder. Il y a eu une banque à Amsterdam qui, je pense, continua pendant 300 ans sans aucun problème. Nous savons comment faire la banque, elle devrait être une infrastructure qui soutienne l'économie, et non pas être dans l'intérêt des élites qui pensent qu'ils sont au-dessus de la loi, ce que nous avons actuellement. Si vous regardez la Banque des règlements internationaux (BRI) , cette institution a été établie lorsque les réparations de la guerre ont été exigées auprès de l'Allemagne après la Première Guerre mondiale. Lorsqu’elle a été mise en place en 1930, je crois que ce sont 60 banques centrales , qui sont membres de la BRI, qui sont ces entreprises privées, celles-ci doivent vraiment se retirer des affaires .

SS : Vous avez d'abord sonné l'alarme sur la corruption à Banque mondiale. Parlez-nous de vos révélations ?



KH : Eh bien, voilà ce qui s'est passé en fait. Je travaillais aux Philippines et il y avait une banque. C'était à la fin de la crise financière en Asie de l'Est à la fin des années 1990. La deuxième plus grande banque des Philippines, la Banque nationale des Philippines, il y avait eu un prêt pour RENFORCER le secteur bancaire, et ce qui s'est passé c’est que l’homme qui possédait la compagnie aérienne des Philippines, Lucio Tan, a fini par acheter plus de 10% des actions de la Banque Nationale des Philippines sans en informer les autorités de sécurité Philippines, ce qui était contraire à la loi. Alors j'ai dit à la personne qui était en charge du programme de prêts de la Banque mondiale, que le gouvernement des Philippines doit être informé que les conditions de l'emprunt n’avaient pas été respectées. Et à la place, j'ai été mutée et je n'ai pas accepté cela, alors je suis allé à la réunion où il devait être décidé si oui ou non le prêt devait être distribué, alors là j'ai dit que le conseil n'avait pas été informé que les conditions n'avaient pas été remplies. Et puis ce qui s'est passé c’est que le prêt n'a pas été distribué, et les personnes qui avaient leur argent en dépôt dans cette banque ont retiré leur argent et la Philippine Deposit Insurance Corp a dû retirer son soutient à la banque de cinq cents millions de dollars, et puis nous n'avons pas distribué notre prêt de deux cents millions et les Japonais n’ont pas non plus distribué leur prêt de deux cents millions. Donc, c'était une représentation de 900 millions de dollars de prêts purs, et quand le service d'évaluation de la Banque mondiale a déclaré que la Banque mondiale avait agi de manière satisfaisante, j'ai corrigé ce rapport mais ma correction n'a jamais été remise au conseil d'administration. Il y a eu couverture. Vous ne pouvez pas avoir de cachoteries dans une banque - qui montre que l'argent va dans le mauvais sens. J'ai travaillé avec d'autres dénonciateurs de la Banque mondiale parce que nous savons que le conseil doit être informé de ce qui se passe réellement. D'autres informateurs ont signalé une double comptabilité, nous en avons parlé au Parlement britannique , je l'ai signalé au Parlement européen en 2011 et le Parlement européen a écrit une lettre à la Banque mondiale. J'ai une chronologie très détaillée, et la Banque mondiale jamais répondu. Ensuite, j'ai été le signaler au Congrès américain et quand on a demandé au Congrès américain de donner une augmentation de capital à Banque mondiale, il avait été demandé au Government Accountability Office (Cour des Comptes Américaine) d’établir un audit comptable, mais qui n'a jamais eu lieu. Je l’ai rapporté à l'Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (INTOSAI) et puis j'ai demandé au conseil de direction d’exiger un audit des contrôles internes de la Banque mondiale auprès de KPMG. KPMG n'a pas respecté les normes d'audit, je l’ai donc signalé à la Public Company Accounting Oversight Board, et je l'ai signalé à la Chambre de Commerce Internationale (CCI). Sachant que la CCI ne prenait pas la peine d’inspecter les délits d'initiés de la Réserve Fédérale, ils n’allaient certainement pas chercher à savoir si la Banque mondiale remplissait ses obligations. J'ai donc suivi l’obligataire de la Banque mondiale, et j'ai entreprit des poursuites en vertu des lois sur les valeurs mobilières, et je suis aussi allé devant chaque procureur général dans les Etats, et j'ai dit aux États qu'ils avaient la responsabilité de donner l'assurance d’informations financières précises aux détenteurs d'obligations dans leurs Etats, et je suis également allée à l’International Organization of Securities Commissions (IOSCO). Ainsi, la Banque mondiale s’est vue obliger d’être mise en conformité, et il doit y avoir de la transparence dans les marchés de capitaux, et la formation d'initiés du Système de la Réserve Fédérale va devenir de l'histoire ancienne dans peu de temps.

SS : Vous sentez-vous en sécurité après toutes ces fuites , je veux dire avez-vous été congédiée ?



KH : Vous savez, j'ai travaillé avec des dénonciateurs merveilleux, en particulier , je voudrais mentionner Mark Novitsky qui a fait des reportages sur les opérations d'initiés et les rapports financiers falsifiés pour Teletech, qui est une société qui avait espionnée des citoyens américains. Ainsi, lorsque les dénonciateurs travaillent ensemble et comparent leurs notes et partagent l'information, vous obtenez une image très précise. En outre, je tiens à mentionner Larry Harrison, qui a été mon agent de Relations Publiques . Ainsi, lorsque vous avez des gens avec qui vous travaillez, cela rend moins facile de faire taire les dénonciateurs, nous venons de gagner en force. Nous allons de mieux en mieux.



SS : Vous sentez-vous écoutée ? Quelque chose est-il en train de changer ?



KH : Eh bien, c'est ce que je tiens à demander à votre auditoire.



SS : Sentez-vous des changements dans le système grâce à vos avertissements ?



KH : Oui, absolument. Je pense que bon nombre de personnes entendent mon message et se penchent sur ces informations , et tous les jours ils m'envoient des e-mails. Ils sortent et ils préviennent leurs voisins pour qu’ils sachent ce qu’il se passe réellement . Je ne pense pas que ces media de masse continuent à avoir un public au rythme où nous allons.



SS : Il y a des mouvements de défense des libertés qui sont prennent effectivement de la vitesse maintenant, comme Bitcoin, par exemple. Peuvent-ils devenir un rival solide au système conventionnel ?



KH : Je pense qu'ils vont être une force sur laquelle il faut compter, oui. C'est une question de fait. Il existe d'autres types similaires de systèmes de paiement qui sont en train de gagner du terrain. Oui, je pense que nous allons avoir un monde où il y aura beaucoup de choix, et le système légal ne sera pas utilisé pour permettre aux gens de s'endetter et les réduire à l’esclavage.



SS : Est-ce que vous utilisez Bitcoin maintenant ?



KH : C'est une bonne question. J'essaie d'apprendre. Il y a une conférence qui va se dérouler et je vais essayer de m’organiser là-dessus.



SS : Karen , je vous remercie beaucoup pour votre temps. C'est tout pour aujourd'hui . Notre invitée était une ancienne initiée ex-avocate de la Banque mondiale, Karen Hudes. Merci de votre attention et nous nous verrons la prochaine fois ici à SophieCo.

source

Source de l'article : http://mahamudras2.blogspot.fr/2013/10/banque-mondiale-brics-reserve-federale.html
Revenir en haut Aller en bas
olive & popeye



Masculin Poissons Serpent
Messages : 447
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 18:27

Ouais bof, malgré cette info les gens vont quand même toujours payée leurs impôts ^^ les occidentaux non pas les couilles comme les islandais d'envoyer chier tout ses escrocs qui volent l'argent des gens depuis 2005 voir jusqu'en 1996 et les gens sont encore trop con pour continuer a payée une dette insolvable!
Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 18:33

C'est évident que les gens vont continuer à payer leurs impôts, toi tu les payes ?
Pour la plupart des gens, tant que ça ne les touchent pas personnellement, ils s'en foutent.
Mais il arrivera un jour où tout le monde sera concerné de près...

Si je dis pas de conneries, la différence c'est qu'en Islande tout se passer bien jusqu'à ce que des banques privées arrivent sur le territoire et foutent la merde. La situation s'est retournée brutalement contre le peuple. Heureusement pour les Islandais, ils ont pu réagir rapidement.

Alors qu'en France, c'est "au moins" depuis 1973 que c'est en place. (voir même à la création de l'UE) Il y a une génération d'écart, et étant donnée que peu de personne ne parle de cette loi de 1973 Pompidou Rothschild, les Français s'y font et ne se posent pas de questions. C'est devenu quasi normal, ajouté à cela les médias qui mentent et martèlent sur le déficit continuel de la France nous consommons trop nanani nanana... alors que le vrai problème est cette putain de dette créée volontairement dans le but d'asservir les pays par l'argent Sad
Revenir en haut Aller en bas
olive & popeye



Masculin Poissons Serpent
Messages : 447
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   Mer 23 Oct 2013 - 18:59

Oui malheureusement je les payes en sachent que cette argent ne reviendra plus dans nos poches puisque toute est remplacer par des ordinateur et nous devons encore faire le travail a place des employée et payée les services pour effectuer nos virement. Bref c'est vraiment lamentable 
d'accepter une chose pareil! Ces putins de vendus, sont en train de nous transformer en esclavage moderne avec leurs gadgets technologique. Nous n'avons plus aucun contrôle de notre argent et ce  système de libre échange est  Mort. Imaginer vous un instant que l'ont décide du jour au lendemains faire des paiements sans contact ou les gens seront obliger d'utiliser leurs appareils mobile pour payée une pute ou tout autre service ou cela reste intime. Ou bien le système ne fonctionnera pas a cause d'un bug et la bienvenue dans la connerie monumental de ce monde moderne ou tous sera dérégler. Les bon mathématicien vont se frotter les mains avec ce système a la noix.^^ les scanner vont tourner a plein pot pour détourner des données d'une telle victime par clonage ou autre forme d'usurpation d'identité. Enfin bref même en essayant de prévenir les gens pour leurs dire que ce système sans contacte est vulnérable... Mais non, il vont quand même le faire et puis ce serons les premiers a pleurnicher en disant qu'il se sont fais arnaquer ou bien volée leurs vie privée pfff quelle naïveté et c'est bien fait pour eux ! 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000   

Revenir en haut Aller en bas
 

Karen Hudes, lanceuse d'alerte de la Banque mondiale, révèle comment l'élite mondiale dirige le monde - Affaire Snowden x 1000

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde
» L'élite mondiale et les signes sataniques !
» Associations de lutte contre l'illettrisme
» Pigeon voyageurs
» Controle de la pensée des individus en faveur de l'élite mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Crise Financière / Economique :: Articles-