Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4657
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 19:05

Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?



Source http://eol.jsc.nasa.gov/

Épave spatiale ou « Satellite » Extraterrestre, le « Chevalier Noir » tel qu’il est appelé aujourd’hui – a maintenant trainé dans le coin depuis quelques temps. Cette découverte est probablement la plus célèbre des objets spatiaux qui orbitent notre Planète. Ce « Satellite Artificiel » a provoqué un intérêt majeur des médias à partir de la deuxième moitié des années 1950, et est devenu l’un des objets de l’espace les plus discutés. D’abord considéré comme un satellite d’espionnage Russe, le Chevalier Noir a saisi l’intérêt de millions de personnes à travers le monde.

Selon les agences de surveillance à travers le monde, le Chevalier Noir transmet des signaux radio depuis plus de 50 ans.

Les Etats-Unis et l’Union Soviétique ont démontré un intérêt particulier pour cet « objet spatial non-identifié ». Depuis sa découverte, ce satellite a intéressé des pays comme la Suède et les passionnés de par le monde. L’un d’entre eux est un opérateur radio qui apparemment a décodé une série de signaux reçus du satellite OVNI et les a interprété en tant que plan stellaire concentré sur le système solaire d’Epsilon Bootis, et que le Chevalier Noir est venu de ce système il y a 13 000 ans. (Wikipedia – Epsilon Bootis est une étoile de la constellation du Bouvier. Elle porte également les noms traditionnels Izar ou Pulcherrima.)

Mais selon plein de gens, cette découverte a été faites plus tôt que nous le pensons.

Les rumeurs disent que c’était Nicolas Tesla qui a été le premier à avoir « intercepté » un signal de ce satellite d’un autre monde en 1899 après la construction d’un dispositif radio à haute tension dans le Colorado. Après la découverte de Tesla, 30 à 50 ans plus tard le signal a été intercepté plus fréquemment jusqu’à ce qu’il ne soit apparemment « décodé ». A partir des années 1930 les astronomes du monde entier ont rapporté d’étranges signaux radios qui prétendument proviennent du « Chevalier Noir ».

En 1957, le Dr. Luis Corralos du Ministère des Communications du Venezuela l’a photographié alors qu’il prenait des photos de Spoutnik II alors qu’il passait au dessus de Caracas. L’étrange objet n’était en rien similaire au premier ou deuxième Spoutnik, Le Satellite du Chevalier Noir orbitait la Terre d’Est en Ouest. Spoutnik I et II orbitaient d’Ouest en Est en utilisant la rotation naturelle de la Terre afin de maintenir leur orbite.

L’histoire du Chevalier Noir a fait ses débuts dans les médias dans les années 1950 quand le St. Louis Dispatch et le San Francisco Examiner écrivirent à propos du « Satellite » le 14 Mai 1954. Le Time Magazine a écrit un article dessus en Mars 1960. Voila ce qui était dit à propos de lui.

Il y a trois semaines, les grands titres annonçaient que les Etats-Unis avaient détecté un mystérieux satellite « noir » se déplaçant au dessus de nos têtes sur une orbite régulière. Il y avait la spéculation nerveuse que cela pouvait être un satellite de surveillance lancé par les Russes, et il apporta la sensation désagréable que les USA ne savaient pas ce qu’il se passait au dessus de leur propre crâne. Mais la semaine dernière le Ministère de la Défense a fièrement annoncé que le satellite avait été identifié. C’était une épave spatiale, les restes d’un satellite Discoverer de l’Air Force qui s’était égaré. Lire toute l’affaire en allant sur le site du Time Magazine.

L’article de 1954 :



Les articles du St. Louis Dispatch et du San Francisco Examiner à propos du satellite non-identifié.

Le 23 Août 1954 le magazine de technologie de l’aviation hebdomadaire et Technologie Spatiale publièrent une histoire qui a irrité le Pentagone qui essayait de garder l’information secrète.


La peur du Pentagone en rapport à l’observation de deux satellites orbitant la Terre, qui n’avaient pas été observés auparavant s’est dissipée par l’identification des objets comme étant naturels, et non des satellites artificiels. Le Dr. Lincoln LaPaz, expert des corps extraterrestres de l’Université du Nouveau Mexique, dirigeait le projet d’identification. L’un des satellites orbite à plus de 600 km, alors que l’autre est à plus de 900 km de la Terre. Le Pentagone pensa momentanément que les Russes avaient battu les Etats-Unis dans la course à l’exploration spatiale.

L’intérêt pour le Chevalier Noir était plus important chaque année, en 1957, un « objet » inconnu a été aperçu en train de « projeter son ombre » sur l’engin spatial Spoutnik I. D’après les rapports, l’ »objet non-identifié » était en orbite Polaire, et à cette période les Etats-Unis tout comme les Russes ne possédaient pas la technologie afin de maintenir un engin spatial en Orbite Polaire. D’après notre recherche le premier satellite orbitant le pôle Nord a été lancé en 1960. Les orbites polaires sont souvent utilisées pour cartographier la Terre, l’observation terrestre, prendre des photos de la Terre et pour des satellites de reconnaissances. Cela placerait le Chevalier Noir dans la catégorie des Satellite observateur, la seule question ici est, qui a placé le Chevalier Noir sur une orbite Polaire et dans quel but?

L’Objet continua d’époustoufler les astronomes du monde entier. En 1960 le Chevalier Noir était à nouveau localisé en orbite Polaire. Les astronomes et scientifiques ont calculé le poids de l’objet et ferait 10 tonnes, ce qui aurait été à cette période le satellite artificiel le plus lourd en orbite autour de notre Planète. L’orbite du Chevalier Noir n’était pas comme celle des autres objets en orbite autour de la Terre, car il se déplaçait deux fois plus vite comparé aux vaisseaux fabriqués par l’homme.

En 1963, Gordon Cooper a été envoyé dans l’espace. Sur son orbite finale, il a rapporté avoir vu un objet vert brillant en face de sa capsule au loin se déplaçant dans sa direction. La station de suivi de Muchea, en Australie, que Cooper avait contactée pour rapporter la présence de l’objet, a récupéré l’objet non-identifié sur son radar voyageant d’Est en Ouest. NBC a rapporté cela mais après le retour de Cooper sur Terre, le journaliste n’a pas été autorisé à demander à Cooper son avis sur l’objet non-identifié. L’explication officielle donnée aux observations de Cooper était « un très haut niveau de dioxyde de Carbone qui causa des hallucinations. »

Le Chevalier Noir a été un sujet d’intérêt partout dans le monde. Jusqu’à nos jours la plupart des informations « officielles » sur l’objet mystérieux sont gardées en sécurité et à l’écart de la société. Personne n’a répondu à certaines des questions les plus simples et logiques à poser, qui a placé ce « satellite » en orbite Polaire? Pour quel but?

Est-ce que le Chevalier Noir est un satellite Extraterrestre envoyé sur Terre pour étudier la Race Humaine? Est-ce que le Satellite essaye de communiquer avec la race humaine? Avons-nous ignoré les tentatives de communications? Une chose est certaine, le Chevalier Noir reste l’un des objets les plus mystérieux en orbite autour de notre Planète. Y a-t-il une connexion entre cet objet spatial célèbre et les anciens accomplissements de l’humanité?















Visitez aussi les images officielles de la NASA pour le « Chevalier Noir » avec ces liens:

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=65

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=66

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=68

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=69

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=70

Source : Ancient Code. LE 20 mAI 2013/.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 20:01

Heureusement que j'ai posté une vidéo sur la semaine dernière et que tout le monde à zappé,préfère parler de Satan ou du Vatican je crois et pendant qu'on parle sur ces cons (et ils en ont rien à foutre d'ailleurs,c'est pas nous qu'on va les déranger dans leurs plans) des des trucs louches de ce genre n’intéressent pas et pourtant il y a un lien avec ce vaisseau et les Cathares (chevalier noir?ça sonne un peu de l'époque ça)
le château de Montségur (comme j'ai déjà dis) à la forme de la constellation du Bouvier (boothes) en vue aérienne et le Bouvier rejoint le mystère de RLC et du Bugarach...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 20:05

!


Dernière édition par TULL FORIX le Mar 29 Oct 2013 - 6:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3184
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 20:06

Un côté du MLI (l'isolation de couche multi-) la couverture est couvert avec aluminized mylar pour refléter la chaleur solaire.

L'isolation de MLI fait un travail de double devoir : en empêchant le rayonnement solaire d'entrer et en gardant le froid pénétrant d'espace de pénétrer la peau en métal de la Station.



Voici une autre image de l'objet. Le côté dans la lumière du soleil directe a l'air d'être tout à fait brillant.




C'est une couverture thermale. Les débris comme ça dans l'espace ont vraiment une nature "aquatique" quand dans le vide d'espace. Dans leur construction, ces couvertures thermales peuvent être en argent, d'or, noires et quelquefois, même bleues. J'ai été directement impliqué dans le vaisseau spatial (le satellite) les processus de fabrication et la couleur du et l'épaisseur de ces couvertures thermales sont déterminées par où le satellite sera placé dans l'orbite. La plupart des vaisseaux spatiaux font attacher vraiment des couvertures permanentes à leurs corps qui sont d'or dans la couleur sur l'extérieur et noirs sur l'intérieur, pour absorber la chaleur produite dans le vaisseau spatial et en rayonner dans l'espace. Maintenant, pour la surface pensive sur le côté opposé de la couverture doit refléter que la lumière et la chaleur reculent dans l'espace.

Aussi par moments, les fournisseurs de services de lancement "doublent vraiment la meule" le vaisseau spatial sur les fusées de lancement. C'est il y a 2 vaisseaux spatiaux séparés sur 1 fusée de lancement. Quand ils le font, ils utilisent un col pour couvrir le premier vaisseau spatial avant qu'ils accouplent le deuxième vaisseau spatial dans la configuration de lancement. Ce col n'est pas une matière rigide, mais est semi-rigide et est noir. Le carénage de lancement et ce col sont éjectés peu de temps après le départ de notre atmosphère, pour réduire le poids pour les recevoir à l'orbite convenable et ils ne sont plus nécessaires puisqu'il n'y a aucune résistance aérienne dans l'espace.

J'ai attaché une photo d'un vaisseau spatial dans l'assemblage, en montrant des couvertures qui sont semblables aux photos de NASA.




source ; http://www.abovetopsecret.com/forum/thread703434/pg2&mem=


Pendant les débris de sorties dans l'espace, tant petits que grands, sont souvent lancés de la station pour l'avantage, bien que quelquefois les outils partent discrètement involontairement. Tel était le cas en décembre de 1998 où un transporteur slidewire et une interface worksite ont été perdus par l'équipage STS-88 en conduisant une activité extravehicular (EVA) pour ISS. Ces objets étaient assez grands pour être pistés par les Etats-Unis. SSN et ont été dressés un catalogue (les numéros 25564 et 25565 satellites américains). Trois autres objets ont été aussi libérés par les Spacewalkers STS-88, un involontairement (une couverture d'isolation) et deux par le design (les bobines d'antenne), bien que seulement celui-là ait été officiellement dressé un catalogue (les Débris, 1999).

source ; http://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/20060024715_2006175325.pdf


Revenir en haut Aller en bas
Scuds

avatar

Masculin Lion Buffle
Messages : 153
Date d'inscription : 14/09/2013
Age : 44

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 21:14

orné a écrit:
Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?



Source http://eol.jsc.nasa.gov/

Épave spatiale ou « Satellite » Extraterrestre, le « Chevalier Noir » tel qu’il est appelé aujourd’hui – a maintenant trainé dans le coin depuis quelques temps. Cette découverte est probablement la plus célèbre des objets spatiaux qui orbitent notre Planète. Ce « Satellite Artificiel » a provoqué un intérêt majeur des médias à partir de la deuxième moitié des années 1950, et est devenu l’un des objets de l’espace les plus discutés. D’abord considéré comme un satellite d’espionnage Russe, le Chevalier Noir a saisi l’intérêt de millions de personnes à travers le monde.

Selon les agences de surveillance à travers le monde, le Chevalier Noir transmet des signaux radio depuis plus de 50 ans.

Les Etats-Unis et l’Union Soviétique ont démontré un intérêt particulier pour cet « objet spatial non-identifié ». Depuis sa découverte, ce satellite a intéressé des pays comme la Suède et les passionnés de par le monde. L’un d’entre eux est un opérateur radio qui apparemment a décodé une série de signaux reçus du satellite OVNI et les a interprété en tant que plan stellaire concentré sur le système solaire d’Epsilon Bootis, et que le Chevalier Noir est venu de ce système il y a 13 000 ans. (Wikipedia – Epsilon Bootis est une étoile de la constellation du Bouvier. Elle porte également les noms traditionnels Izar ou Pulcherrima.)

Mais selon plein de gens, cette découverte a été faites plus tôt que nous le pensons.

Les rumeurs disent que c’était Nicolas Tesla qui a été le premier à avoir « intercepté » un signal de ce satellite d’un autre monde en 1899 après la construction d’un dispositif radio à haute tension dans le Colorado. Après la découverte de Tesla, 30 à 50 ans plus tard le signal a été intercepté plus fréquemment jusqu’à ce qu’il ne soit apparemment « décodé ». A partir des années 1930 les astronomes du monde entier ont rapporté d’étranges signaux radios qui prétendument proviennent du « Chevalier Noir ».

En 1957, le Dr. Luis Corralos du Ministère des Communications du Venezuela l’a photographié alors qu’il prenait des photos de Spoutnik II alors qu’il passait au dessus de Caracas. L’étrange objet n’était en rien similaire au premier ou deuxième Spoutnik, Le Satellite du Chevalier Noir orbitait la Terre d’Est en Ouest. Spoutnik I et II orbitaient d’Ouest en Est en utilisant la rotation naturelle de la Terre afin de maintenir leur orbite.

L’histoire du Chevalier Noir a fait ses débuts dans les médias dans les années 1950 quand le St. Louis Dispatch et le San Francisco Examiner écrivirent à propos du « Satellite » le 14 Mai 1954. Le Time Magazine a écrit un article dessus en Mars 1960. Voila ce qui était dit à propos de lui.

Il y a trois semaines, les grands titres annonçaient que les Etats-Unis avaient détecté un mystérieux satellite « noir » se déplaçant au dessus de nos têtes sur une orbite régulière. Il y avait la spéculation nerveuse que cela pouvait être un satellite de surveillance lancé par les Russes, et il apporta la sensation désagréable que les USA ne savaient pas ce qu’il se passait au dessus de leur propre crâne. Mais la semaine dernière le Ministère de la Défense a fièrement annoncé que le satellite avait été identifié. C’était une épave spatiale, les restes d’un satellite Discoverer de l’Air Force qui s’était égaré. Lire toute l’affaire en allant sur le site du Time Magazine.

L’article de 1954 :



Les articles du St. Louis Dispatch et du San Francisco Examiner à propos du satellite non-identifié.

Le 23 Août 1954 le magazine de technologie de l’aviation hebdomadaire et Technologie Spatiale publièrent une histoire qui a irrité le Pentagone qui essayait de garder l’information secrète.


La peur du Pentagone en rapport à l’observation de deux satellites orbitant la Terre, qui n’avaient pas été observés auparavant s’est dissipée par l’identification des objets comme étant naturels, et non des satellites artificiels. Le Dr. Lincoln LaPaz, expert des corps extraterrestres de l’Université du Nouveau Mexique, dirigeait le projet d’identification. L’un des satellites orbite à plus de 600 km, alors que l’autre est à plus de 900 km de la Terre. Le Pentagone pensa momentanément que les Russes avaient battu les Etats-Unis dans la course à l’exploration spatiale.

L’intérêt pour le Chevalier Noir était plus important chaque année, en 1957, un « objet » inconnu a été aperçu en train de « projeter son ombre » sur l’engin spatial Spoutnik I. D’après les rapports, l’ »objet non-identifié » était en orbite Polaire, et à cette période les Etats-Unis tout comme les Russes ne possédaient pas la technologie afin de maintenir un engin spatial en Orbite Polaire. D’après notre recherche le premier satellite orbitant le pôle Nord a été lancé en 1960. Les orbites polaires sont souvent utilisées pour cartographier la Terre, l’observation terrestre, prendre des photos de la Terre et pour des satellites de reconnaissances. Cela placerait le Chevalier Noir dans la catégorie des Satellite observateur, la seule question ici est, qui a placé le Chevalier Noir sur une orbite Polaire et dans quel but?

L’Objet continua d’époustoufler les astronomes du monde entier. En 1960 le Chevalier Noir était à nouveau localisé en orbite Polaire. Les astronomes et scientifiques ont calculé le poids de l’objet et ferait 10 tonnes, ce qui aurait été à cette période le satellite artificiel le plus lourd en orbite autour de notre Planète. L’orbite du Chevalier Noir n’était pas comme celle des autres objets en orbite autour de la Terre, car il se déplaçait deux fois plus vite comparé aux vaisseaux fabriqués par l’homme.

En 1963, Gordon Cooper a été envoyé dans l’espace. Sur son orbite finale, il a rapporté avoir vu un objet vert brillant en face de sa capsule au loin se déplaçant dans sa direction. La station de suivi de Muchea, en Australie, que Cooper avait contactée pour rapporter la présence de l’objet, a récupéré l’objet non-identifié sur son radar voyageant d’Est en Ouest. NBC a rapporté cela mais après le retour de Cooper sur Terre, le journaliste n’a pas été autorisé à demander à Cooper son avis sur l’objet non-identifié. L’explication officielle donnée aux observations de Cooper était « un très haut niveau de dioxyde de Carbone qui causa des hallucinations. »

Le Chevalier Noir a été un sujet d’intérêt partout dans le monde. Jusqu’à nos jours la plupart des informations « officielles » sur l’objet mystérieux sont gardées en sécurité et à l’écart de la société. Personne n’a répondu à certaines des questions les plus simples et logiques à poser, qui a placé ce « satellite » en orbite Polaire? Pour quel but?

Est-ce que le Chevalier Noir est un satellite Extraterrestre envoyé sur Terre pour étudier la Race Humaine? Est-ce que le Satellite essaye de communiquer avec la race humaine? Avons-nous ignoré les tentatives de communications? Une chose est certaine, le Chevalier Noir reste l’un des objets les plus mystérieux en orbite autour de notre Planète. Y a-t-il une connexion entre cet objet spatial célèbre et les anciens accomplissements de l’humanité?















Visitez aussi les images officielles de la NASA pour le « Chevalier Noir » avec ces liens:

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=65

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=66

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=68

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=69

http://eol.jsc.nasa.gov/scripts/sseop/photo.pl?mission=STS088&roll=724&frame=70

Source : Ancient Code.  LE 20 mAI 2013/.
Faut aller le récupéré "si ce n est déjà fait" et ça ne m étonnes pas du tout que Tesla aurait été le premier a capter ses signaux, un génie cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
klaustrydium

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 375
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : terres celtiques

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 23:39

Très intéressant tout ça ! j'en avais jamais entendu parler auparavant.
Une idée de qui à baptisé cet objet le "chevalier noir" ?
Le parallèle avec la constellation du bouvier et le château de monségur est également intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Sam 26 Oct 2013 - 23:58

oui intéressant,non je connais l'auteur du pseudonyme alien 
Revenir en haut Aller en bas
Scuds

avatar

Masculin Lion Buffle
Messages : 153
Date d'inscription : 14/09/2013
Age : 44

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Dim 27 Oct 2013 - 0:43

Epsilon Bootis (ε Boo / ε Bootis) est une étoile de la constellation du Bouvier. Elle porte également les noms traditionnels Izar ou Pulcherrima.
Izar est en fait une étoile binaire, constituée d'une géante orange brillante et d'une étoile plus petite de la séquence principale. La géante orange est une étoile dans un stade assez tardif de son évolution stellaire, ayant déjà épuisé ses réserves en hydrogène. Avant que l'étoile la plus petite n'ait atteint ce stade dans son évolution, l'étoile primaire aura perdu une grande partie de sa masse dans une nébuleuse planétaire et aura évolué en naine blanche, et la paire aura quasiment échangé les rôles : l'étoile primaire devenant une naine faiblement lumineuse, tandis que l'étoile de type A brillera comme une géante lumineuse orange.
Le nom Izar provient de l'arabe ازار izār "voile" et le nom Pulcherrima provient du latin "la plus belle".
En astronomie chinoise, cette étoile fait partie de l'astérisme Genghe représentant un bouclier protégeant le roi céleste Dajiao (α Bootis/Arcturus).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Epsilon_Bootis

La constellation du bouvier




Cette constellation porte le nom de Bouvier depuis longtemps (elle fut compilée sous cette dénomination par Aratus de Soles1, puis par Ptolémée), cependant il est difficile de dire qui ce bouvier représente. Selon une version, il s'agit d'un laboureur qui conduit les sept bœufs (septem triones) de la constellation de la Grande Ourse à l'aide de ses deux chiens Chara et Astérion (de la constellation des Chiens de chasse). Les bœufs seraient liées à l'axe polaire et le Bouvier perpétuerait la rotation des cieux.
Le Bouvier pourrait également être Philomelos l'inventeur de la charrue, ce qui plut à sa mère Déméter, déesse des moissons, qui le fixa définitivement sur la voûte céleste.
Une autre version décrit le Bouvier comme un vigneron nommé Icarius, qui autorisa Bacchus à inspecter ses vignes, lequel lui révéla le secret de la fabrication du vin. Icarius invita ses amis à déguster le breuvage, mais tous en burent trop et ne se réveillèrent que le lendemain, pensant qu'Icarius avait tenté de les empoisonner. Par vengeance, ils l'assassinèrent dans son sommeil.
Le nord du Bouvier a parfois été nommé Quadrant mural, constellation créée par l'astronome Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) qui souhaitait placer dans les cieux son principal outil de travail. Cette constellation a disparu depuis mais elle a laissé son nom aux Quadrantides, un essaim de météores

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ef/Bootes.gif

Étoiles principales

Arcturus (α Bootis)

L'étoile la plus brillante de la constellation est α Bootis (Arcturus), qui se situe dans le prolongement de la queue de la Grande Ourse. Son nom signifie Gardien de l'ours(e) en grec ancien.
α Bootis est une géante orange, avec un diamètre 30 fois plus grosse que le soleil elle est la 4e étoile la plus brillante vue de la Terre.
Arcturus est l'un des sommets de l'astérisme connu sous le nom de Triangle du printemps, les deux autres étant α Virginis (Spica) et β Leonis (Denebola).

Izar (ε Bootis)

Izar (ε Bootis), la Ceinture en arabe, est une étoile double séparable en une principale orangée de magnitude 2,7 et un compagnon bleu-vert de magnitude 5,12. Elle est appelée aussi Pulcherima (en latin : « La plus belle »).

Muphrid (η Bootis)

Muphrid (η Bootis), dont l'origine du nom est obscure, est une étoile de couleur et de température assez semblables à celles du Soleil, mais dont le processus de fusion de l'hydrogène s'est terminé il y a peu. Muphrid est donc dans un processus transitoire avant de devenir une géante rouge.
Muphrid est une étoile double. Son compagnon, probablement une naine blanche, tourne autour d'elle en 1,35 an.

Autres étoiles

Le Bouvier est riche en étoiles assez brillantes, disposées suivant une configuration assez reconnaissable et un certain nombre de ces étoiles portent un nom : Nekkar (β Bootis), le Conducteur de Bœufs en arabe (un nom similaire à celui d'Arcturus), est une étoile géante sur le point de commencer la fusion de son noyau d'hélium, Seginus (γ Bootis), Asellus Primus (θ Bootis) et Alkalurops (μ Bootis).

Forme de la constellation

La forme générale n'est pas très suggestive. on peut y voir un bonhomme assis et fumant sa pipe, dont α Bootis marque l'articulation de la jambe.
Immédiatement à ~3° à l'ouest de α Bootis, on repère facilement η, à la point d'un triangle qu'elle forme avec τ et ν: c'est le pied du bouvier.
Au nord de α Bootis, un cercle d'étoiles forme la tête. Suivant les conditions de visibilité, on peut en voir cinq principales, et quatre ou cinq secondaires. Partant de la plus brillante, ε, et dans le sens des aiguilles d'une montre, on trouve ensuite δ (dans le même alignement), puis μ (plus à droite) et β. Le triangle δ μ β forme le « chapeau » du bouvier. Redescendant vers α Bootis on trouve γ, qui marque sa bouche, et la paire ρ et σ qui marquent son menton. Ce cercle ressemble un peu à un parachute auquel serait suspendu α Bootis.
La « pipe » du bouvier part vers le haut, dans l'axe ρ (menton) - γ (bouche). Dans ce prolongement, on trouve λ une dizaine de degrés plus loin, puis κ, et θ immédiatement à l'est. Ces trois étoiles forment le fourneau de la pipe, placé juste sous le nez de la Grande Ourse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Dim 27 Oct 2013 - 1:09

!


Dernière édition par TULL FORIX le Mar 29 Oct 2013 - 6:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3184
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Dim 27 Oct 2013 - 1:58


Les histoires disent que c'est en haut là dans la noirceur immédiatement, juste à l'extérieur de la lueur de la Terre. Il tombe lentement et délibérément par l'obscurité, en balayant doucement le long de son orbite implacable. La Terre tourne ci-dessous, en ignorant en grande partie son visiteur parasite non autorisé. C'est le satellite de Chevalier Noir, un objet mystérieux cirling la Terre, des inconnus (et peut-être l'étranger) l'origine — l'histoire dit que c'est en haut là immédiatement et a été depuis 13,000 ans.



Comme tant d'histoires de phénomènes bizarres, la légende de satellite de Chevalier Noire commence avec Nicola Tesla. On dit qu'il a ramassé un signal radio se répétant en 1899, qu'il a cru venait de l'espace et a dit si publiquement lors d'une conférence. Au cours des années 1920, les opérateurs de radio de JAMBON en amateur étaient capables de recevoir ce même signal. Ensuite, les scientifiques à Oslo, Norvège faisant des expériences avec les transmissions d'onde courte dans l'espace en 1928, ont commencé à ramasser de Longs Échos de Retard (LDEs), un pas le phénomène complètement compris dans lequel ils ont reçu des échos plusieurs secondes après la transmission. L'explication apparente est entrée finalement dans 1954 où les journaux (en incluant la Dépêche de Poste de Saint-Louis et l'Examinateur de San Francisco) ont signalé une annonce de l'armée de l'air des Etats-Unis que l'on a constaté que deux satellites ont décrit une orbite autour de la Terre, quand aucune nation n'avait encore la capacité de les lancer. Il a semblé que le Chevalier Noir ait été découvert par les lignes multiples d'évidence et a été confirmé par l'armée de l'air des Etats-Unis.

D'ici à 1960, tant les États-Unis que l'Union Soviétique avaient le matériel dans l'orbite. Mais le 11 février 1960, les journaux ont signalé partout quelques nouvelles alarmantes : que quelqu'un d'autre ait aussi quelque chose dans l'orbite. Un écran radar, conçu par la marine des Etats-Unis pour découvrir des satellites d'espion ennemis, avait ramassé quelque chose. Il a été décrit comme un objet sombre, tombant. Ce n'était pas le nôtre et ce n'étaient les Soviets non plus.

Le jour suivant, les journaux ont signalé un peu plus de renseignements. L'objet mystérieux gravitait en orbite à environ 79 degrés de l'équateur, pas les 90 niveaux d'une orbite polaire convenable. Son orbite était aussi extrêmement excentrique, avec un apogée de 1,728 kms, mais une périgée de seulement 216 kms. L'objet a fait une orbite complète toutes les 104.5 minutes.

À cette époque la Marine pistait un fait d'emboîter connu d'un vieux lancement de Découvreur, une moitié de coquille un peu moins de 6 mètres de long. Le découvreur VIII s'était lancé le 20 novembre 1959, une pierre marchant vers le lancement d'un homme dans l'espace et ensuite le rétablissement de lui dans une capsule descendante en parachute. Le lancement est allé comme prévu, mais sa mission d'éjecter sa capsule de 136 kg n'est pas allée si bien. Le casings de la capsule s'est enlevé comme prévu, mais la capsule lui-même a dégénéré dans une orbite un peu semblable à ce de l'objet de mystère et a été finalement déclarée perdue. La Marine a pisté un des casings, qui gravitait en orbite alors toutes les 103 minutes à 80 degrés, avec un apogée de 950 kms et une périgée de 187 kms. L'objet de Chevalier noir était semblable, mais pas exactement le même.

Et ensuite, en 1963, l'astronaute Gordon Cooper a signalé la vue d'un ovni verdâtre pendant sa 15ème orbite sur le Mercure de planche 9. Il a été témoigné sur les écrans radar par environ 100 personnes à la Station de Pistage de Muchea de NASA près de Perth, l'Australie. Une explication officielle donnée a consisté plus tard en ce que l'électronique de Cooper a mal fonctionné et il a inhalé trop de CO2 qui lui a donné des hallucinations. La réalité de Chevalier noir a semblé être incontestable.

En 1973, le chercheur écossais Duncan Lunan a voulu savoir à coup sûr. Il est retourné aux données LDE des scientifiques norvégiens et l'a analysé. Lunan a découvert que c'était un graphique d'étoile montrant la voie à Epsilon Boötis, une double étoile dans la constellation de Boötes. Quoi que le Chevalier Noir était, il avait l'air de transmettre une invitation des gens d'Epsilon Boötis, une invitation qui avait 12,600 ans, selon l'analyse de Lunan.

Le morceau final de preuve est entré dans 1998, quand la navette spatiale Endeavor a fait son premier vol à la Station spatiale internationale sur le vol STS-88. Les astronautes à bord de l'Effort ont pris beaucoup de photographies d'un objet étrange, qui étaient largement disponibles pour le public sur le site Internet de NASA. Mais bientôt les photographies tous ont disparu. Ils ont reparu quelque temps après, avec de nouvelles URLs et avec les descriptions différentes en expliquant eux tous loin comme les morceaux de débris ou de camelote spatiale. Les photographies avaient de la haute qualité et ont montré incontestablement un type d'artisanat. Depuis lors nous savions à peu près que tous doivent être au courant là du Chevalier Noir. Nous savons à quoi il ressemble, d'où il est venu, quand il est venu, son but comme un ambassadeur et il a été endossé par tant de témoins fiables dans le programme spatial.

Ainsi, alors, pourquoi fait personne n'en est au courant ; et pourquoi la NASA manque-t-elle d'admettre son existence ?

Quelle grande histoire. L'idée d'un satellite étranger de 13,000 ans décrivant une orbite autour de la Terre est presque aussi excitante qu'il peut arriver. Les gens m'accusent souvent de démystifier des histoires comme cela, mais je ne le vois pas cette voie du tout. Je veux simplement savoir plus. Je veux ouvrir la boîte plus large et apprendre ce qui continue vraiment. Je ne veux pas m'arrêter ici et dire "Que les sons bizarres" ; je veux apprendre la solution du mystère. À ceux de vous qui l'écartez comme le fait de démystifier, je devez dire vraiment que je ne comprends pas pourquoi l'apprentissage de l'histoire entière est vu comme un processus négatif. Je suis excité par cela et j'ai été excité pour apprendre ce qui est derrière le satellite de Chevalier Noir. Voici ce que j'ai trouvé.

Il se trouve que tous les morceaux d'histoire inventant l'histoire de Chevalier Noir sont sans rapport. L'expression "le chevalier noir" est si fréquente que j'étais incapable de déterminer quand ce nom est devenu d'abord une partie de l'histoire. Il semble improbable que le nom serait venu de toutes nations spacefaring à cette époque puisque c'est un nom si commun et a été probablement assigné à tout nombre de projets réels. À partir de 1958 à 1965, le Royaume-Uni a lancé 22 fusées dans un programme appelé le Chevalier Noir, destiné pour évaluer des véhicules de rentrée différents. Mais le Chevalier Noir n'a jamais mis rien dans l'orbite ; effectivement, son deuxième stade a tiré sur la voie en bas, pas la voie en haut, pour mieux souligner le véhicule de rentrée. Prenez ce nom de l'équation et tous les liens de la chaîne se désintègrent. Tous les événements dits être raccordés au satellite de Chevalier Noir ont été bien documentés tout seuls et personne (au temps) n'a fait aucune mention d'un tel nom.

Nicola Tesla a ramassé vraiment effectivement des signaux radio cadencés en 1899 et il a vraiment cru qu'ils sont venus de l'espace. Aujourd'hui nous croyons qu'il était correct et que ce qu'il a ramassé étaient des pulsars, des sources spatiales profondes géantes de signaux radio circulant qui ont été officiellement découverts en 1968. Comme les pulsars étaient inconnus dans le jour de Tesla, il a fait tout le possible pour expliquer ce qu'il croyait qu'ils pourraient être : signaux intelligents mais non déchiffrés.

Les scientifiques norvégiens ont reçu vraiment effectivement des réflexions radio LDE et leur cause reste presque autant un mystère aujourd'hui qu'elle a fait alors. Aujourd'hui nous avons cinq explications probables, dont n'importe qui peuvent être responsables d'un LDEs et ils se rapportent surtout aux effets étranges dans l'ionosphère de la Terre. Ils sont parmi environ 15 explications plausibles. Aucun de ceux-ci n'inclut des satellites étrangers gravitants en orbite ; bien que si un satellite étranger a choisi d'entrer dans notre orbite, enregistrez nos transmissions et transmettez-les en arrière à nous 8 secondes plus tard, il pourrait bien avoir le même effet.

Quand Duncan Lunan a fait sa traduction des données LDE en 1973 et a trouvé la carte d'étoile, il n'avait jamais aucune pensée du Chevalier Noir ou d'autre satellite polaire étrange. En fait son interprétation était que les LDEs venaient du point de L5 Lagrangian de la Terre. L4 et L5 sont deux points le long de l'orbite de la lune, 60 ° devant cela et autres 60 ° derrière, qui sont fermes et où les effets gravimetric de la Terre et de la Lune tiendront un objet dans l'orbite ferme. De plus, Lunan a admis plus tard que sa méthode n'était pas non scientifique seulement, mais qu'il avait fait des erreurs absolues et l'a rétractée. Ainsi en dépit de l'histoire de culture du bruit d'aujourd'hui, il n'y a jamais eu aucune interprétation raisonnable de rien le branchement Epsilon Boötis à un satellite mystérieux ou à une date d'il y a 12,600 ans.

Ces rapports de journal de 1954 de deux satellites dans l'orbite ? C'étaient simplement des reportages de langue dans la joue des revendications sauvages d'un fanatique d'ovni essayant de vendre un livre. L'officier d'Aviation a cité était simplement un gars qui avait vu un ovni une fois, mais n'a corroboré d'aucune façon l'idée de satellites inconnus décrivant une orbite autour de la Terre. Rien pour faire avec le Chevalier Noir allégué.

La partie la plus intéressante de l'histoire était en 1960, quand les satellites de Découvreur étaient lancés. Le secrétaire de l'Aviation Dudley Sharp a dit aux journaux que ce nouvel objet de mystère était probablement le deuxième fait d'emboîter du Découvreur VIII, le jumeau du morceau connu qu'ils pistaient déjà, puisque c'était la bonne grandeur et dans environ le bon endroit. Cela a été bientôt confirmé. Time Magazine a même signalé l'identification, mais comme une explication banale n'est pas aussi excitante qu'un objet de mystère, il est revenu des nouvelles de page.

Et il y a une autre note en bas de page intéressante du programme Discoverer. En 1992, un programme Central Intelligence Agency appelé Corona a été déclassifié et a révélé que les fusées de Découvreur ne se sont pas agies de lancer des gars dans l'espace du tout, mais portaient en fait des satellites d'espion de Corona. La raison d'utiliser une orbite polaire consiste en ce que l'artisanat survole finalement chaque partie de la Terre et il est possible de prendre des photos de tout ; à la différence des orbites semi-équatoriales conventionnelles qui peuvent couvrir seulement dans une certaine gamme de latitude. En arrière à l'époque il n'y avait aucune telle chose que la transmission des images numériques en arrière à la Terre, donc les caméras devaient être utilisées et le film devait être laissé en arrière à la Terre à être développée et étudiée. Corona l'appareil photo de KH-1 irait la de-orbite, font éclater un parachute et ensuite le parachute serait le plein vol capturé par un avion de récupération JC-130.

Ainsi, bien que le programme Discoverer entier soit un devant, les lancements et les résultats annoncés dans les journaux à ce temps étaient corrects effectivement selon ce qui a été plus tard déclassifié. L'appareil photo de Couronne à bord du Découvreur VIII a été effectivement perdu exactement comme annoncé dans les journaux de 1960 et son casings et leur orbite excentrique ont été aussi correctement annoncés.

Ainsi, qu'est-ce que c'était que Gordon Cooper a vu du Mercure 9 et cela a été corroboré par tous ces opérateurs radar ? Selon Cooper lui-même (qui est mort en 2004), ce qu'il a vu n'était rien du tout. Mais ne faites aucune erreur, Gordon Cooper a signalé la vue de beaucoup d'UFOs pendant sa carrière de vol. Il reste inflexible d'une flotte d'UFOs qu'il dit a volé au-dessus pendant qu'il a été posté en Allemagne, bien que personne d'autre n'annonce là en ayant su rien. Mais Cooper est aussi inflexible que le Mercure 9 ovni — sa vue présumée d'un Chevalier Noir verdâtre en 1963 — est une fabrication complète par les auteurs d'ovni qui ne sont jamais arrivés. Il a offert toutes les transcriptions, en incluant ses propres originaux, comme la preuve qu'aucune telle chose n'a été annoncée pendant son vol. L'histoire apparaît dans pratiquement chaque livre d'ovni du cas de Chevalier Noir, mais il n'y a aucun record d'une aucune chose de la NASA, du personnel de station radar, ou d'aucune source contemporaine. C'est purement une invention d'auteurs modernes.

Pour que nous quittent avec le vol STS-88 d'Effort et leurs photographies surprenantes d'un vaisseau spatial. Il y a beaucoup de choses mal avec cette partie de l'histoire. Tout d'abord, la navette volait toujours dans une orbite semi-équatoriale, comme fait la Station spatiale internationale. Un objet passant dans une orbite polaire aurait passé aux dizaines de milliers de kilomètres par heure, beaucoup trop vite pour être visible et certainement beaucoup trop vite pour tant de photos de haute qualité à être prises. Pendant un des EVAs des astronautes, une couverture thermale a été perdue et a dérivé loin — l'argent sur un côté et noir sur l'autre. Il était photographié abondamment. Il a été froissé et a formé une forme bizarre. Si vous ne saviez pas que vous attendre, la personne moyenne n'aurait aucun indice quel c'était. Mais, malheureusement pour la légende et heureusement pour les astronautes, ce n'était pas simplement un satellite étranger.

J'avais beaucoup d'amusement en apprenant plus de cette histoire. J'ai appris beaucoup d'histoire et de quelques faits astronomiques que je ne savais pas. Je suis heureux que je me sois donné la peine, parce que si j'avais accepté simplement l'histoire qu'il y a un satellite étranger décrivant une orbite autour de la Terre, je me tromperais et je n'aurais appris rien de nouveau. Plus mauvais, j'aurais fait une erreur logique, dans être forcé à accepter une galaxie entière d'hypothèses fausses pour au chausse-pied un satellite étranger improbable dans ma réalité. Ni légende ni pure avance démystifiante n'importe où utile ; c'est seulement en retrouvant les vrais faits que nous gagnons les récompenses réelles.

source ; http://skeptoid.com/episodes/4365

____________________________


Il est plus probable que ce qui était Tesla découvert n'était pas le Chevalier Noir, mais fait des signes plutôt qui sont émis des objets naturels. Aujourd'hui nous savons des sources extraterrestres naturelles telles que les pulsars. Ce sont des étoiles à neutrons tournant vite qui émettent un signal cadencé. Ils ont été d'abord découverts en 1967 par l'astrophysicienne irlandaise du Nord Jocelyn Bell-Burnell (1943-). Jusqu'à certain de leur origine, ils étaient surnommés plaisantamment les Petits signaux d'Hommes Verts. Tesla ignorait probablement complètement ce qu'il a découvert vraiment (si effectivement il a ramassé quelque chose du tout).

Une couverture thermale qui était devenue expulsée pendant un EVA. La mission STS-88 était la première mission américaine de commencer la construction de la Station spatiale internationale. Les Russes avaient déjà placé le module de Zarya dans l'orbite donc cette mission était de raccorder Zarya au module d'Unité américain. L'équipage a accompli tous les objectifs de leur mission en incluant le fait d'installer des rampes et le fait d'évaluer un appareil de sécurité de prévenir des astronautes dérivant dans l'espace devrait ils devenir détachés. Cependant, il y avait quelques empêchements le long de la voie. L'alignement initial des modules n'a pas travaillé tout à fait c'est pourquoi puisque le bras robotisé de la Navette a desserré sa prise pour essayer de nouveau, plusieurs articles ont dérivé en incluant la couverture globale thermale, qui est ce que l'image mystérieuse capturée dans la photo a l'air d'être.

source ; http://www.armaghplanet.com/blog/the-truth-about-the-black-knight-satellite-mystery.html



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: salut   Dim 27 Oct 2013 - 9:49

c'est le vesseaux avec le quel superman est arriver sure terre :)
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 4122
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   Dim 15 Juin 2014 - 8:47

Bonjour les gens;
Le chevalier noir refait surface !! Hey oui, il est toujours là, et la NASA ne tient pas à se qu'on sache à quoi il sert... Suspect  Voyez plutôt..

La NASA coupe la webcam en direct de l’ISS alors que le satellite ‘Chevalier Noir’ est visible (Vidéo)



La NASA coupe la webcam live de l’ISS alors que le chevalier noir s’approche de la station


Source : http://beforeitsnews.com/space/2014/06/nasa-cuts-live-feed-from-the-i-s-s-as-u-f-o-black-knight-shows-up-on-cameras-they-could-not-pull-the-plug-quick-enough-2480274.html

------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Chevalier Noir, un Satellite Alien Vieux de 13 000 Ans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cavalier de l'apocalypse
» SOS vieux loulou noir à placer il est aveugle!mais sociable
» vieux labrador noir trouvé, mourant de faim cherche foyer
» l'enfant noir Camara Laye et Laurent Chevalier
» Satellite naturel par wikipedia.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Vie extraterrestre :: Ufologie :: Ovnis : vagues & apparitions ( 1er type )-