Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 751
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 51

MessageSujet: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 2 Nov 2013 - 13:11

Rappel du premier message :


La vérité sur monoxyde de dihydrogène

Preuves formelles de son utilisation à grande échelle, de son relâchement dans l'atmosphère en énorme quantité par les traînés d'avion, et de son implication dans une nouvelle forme de maladie








Le monoxyde de dihydrogène (en anglais «Dihydrogen Monoxide» ou DHMO) est l'une des espèces chimiques qui présente le plus fort danger pour la vie humaine, et ce même à faible quantité.

Malgré cette réalité, la plupart des gens sont totalement inconscients des dangers du monoxyde de dihydrogène. Les États, responsables politiques, compagnies, institutions militaires et citoyens semblent dans chacun de leurs gestes ignorer ou dédaigner la vérité sur le monoxyde de dihydrogène, refusant de répondre à nos questions, d'admettre la vérité sur le DHMO, de faire de la propagande pour nous habituer à sa présence comme une chose normal via les médias, et pire encore, mettre toute la population et particulièrement les enfants en contact avec des doses massives de ce produit chimique mortelle.






Qu'est ce que le monoxyde de dihydrogène?




Le monoxyde de dihydrogène (en anglais «Dihydrogen Monoxide» - DHMO) est un composé chimique incolore et inodore, également dénommé par certains oxyde de dihydrogène, hydroxyde d'hydrogène, hydroxyde d'hydronium, ou simplement acide hydrique. Son constituant de base est le radical instable hydroxyl, qu'on retrouve dans de nombreux composés caustiques, explosifs et toxiques tels que l'acide sulfurique, la nitroglycérine et l'alcool éthylique.

Ces deux molécules de base sont :

La molécule HO- molécule active de la soude caustique, sont pH est proche de 14

La molécule H3O+, molécule active de tout les produits acides en solution, acide sulfurique, acide cyanhydrique, acide nitrique etc...Son pH est proche de 0

Pour autant le DHMO à été montré comme un molécule provoquant un très fort effet de dépendance, et ce, chez toutes les formes de vie connue. Elle est donc à double utilité pour nos dirigeants et les industrielles, nous rendant dépendant et donc docile, obligé de l'acheter si celui-ci ne nous est plus fournit à notre insu, et permettant donc de contrôler les masses à leur guise.




Quels sont les dangers du monoxyde de dihydrogène?





La plupart de ces décès sont causés par l'inhalation accidentelle de monoxyde de dihydrogène, mais ses dangers ne s'arrêtent pas là.

Une exposition prolongée à sa forme solide entraîne des dommages graves et irréversible des tissus. Provoquant d'abord de simple douleur, puis des rougeurs, suivit d’engourdissements, d’insensibilité, puis de brûlures légères, et rapidement sévères, entraînant une nécrose des tissus, qui, si ils ne sont pas rapidement retiré via amputation provoque la mort.

Une exposition même rapide à sa forme gazeuse entraîne des dégâts très sévère et des atteintes très profonde des tissus. Provoquant brûlure au premier et second degrés, cloque, décollement de la peu, nécrose voir la mort.

Une exposition à sa forme liquide, bien que restant la moins dangereuse provoque les symptômes tels qu'une sudation et une miction excessives, et éventuellement une sensation de ballonnement, des nausées et vomissements, ainsi qu'un déséquilibre électrolytique corporel. Pour les sujets dépendants, le sevrage de monoxyde de dihydrogène signifie une mort certaine, malheureusement nous somme déjà tous certainement tous dépendant à cette substance, via les doses massives nous étant quotidiennement déversé dessus, par divers moyen, parmi lesquels ont peut notamment cité les traînés d'avion, car celle-ci couvrent de grande surface, mettent du temps à retombé et passe inaperçu.

Chaque année, le monoxyde de dihydrogène est connu pour être une des causes de milliers de morts et contribuer au premier chef à des millions et des millions de Dollars de dégâts aux constructions et à l'environnement. Parmi les périls du monoxyde de dihydrogène on peut citer:

-Des décès dus à l'inhalation accidentelle, même en faibles quantités.

-Le monoxyde de dihydrogène est un constituant majeur des pluies acides.

-Il contribue à l'érosion des sols.

-Il entraîne la corrosion et l'oxydation de nombreux métaux.

-La contamination de dispositifs électriques entraîne souvent des court-circuits.

-Son exposition diminution l'efficacité des freins automobiles.

-A été trouvé dans des biopsies de tumeurs et lésions pré-cancéreuses.

-Est souvent associé aux cyclones mortels survenant notamment dans le centre des États-Unis.

-Des variations de température du monoxyde de dihydrogène sont soupçonnées de contribuer au phénomène climatique El Niño.

-Est utilisé en geo ingénierie pour le contrôle des masses nuageuses, la gestion de certains événements climatiques et leur déclenchement.


-Il est utilisé en nano ingénierie, notamment pour la construction de nanoparticules et de nano assemblage.


-Retrouvé en masse dans des lésions de peau associé à une nouvelle forme de maladie émergente provoqués par des éléments non identifié.


Liste non exhaustive.





Quels sont les utilisations du monoxyde de dihydrogène?


Malgré les dangers connus du monoxyde de dihydrogène, il continue à être utilisé quotidiennement par l'industrie, le gouvernement, et même dans les foyers aux États-Unis et de par le monde. Parmi les usages bien connus du monoxyde de dihydrogène on le trouve:

-Comme solvant et réfrigérant industriel,

-Dans les centre nucléaires de production d'électricité,

-Dans la production du polystyrène expansé,

-Dans la fabrication d'armes biologiques et chimiques,

-Comme produit inhibant et retardant à pulvériser sur les incendies (En lien avec certaines photo montrant des avions anti incendie épandant des chemtrails via leurs conteneur embarqué)


-Dans les cliniques d'avortement (le DHMO étant mortel pour l'homme)

-Comme sous-produit de la combustion des hydrocarbures (intéressant pour être vaporisé sur les populations via la combustion du kérozène des avions)


-Présent, historiquement dans les camps de la mort de l'Allemagne nazie, et dans des prisons en Turquie, Serbie, Croatie, Libye, Iraq et Iran, dans des camps japonais de prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale, et dans des prisons chinoises, en diverses formes de tortures,
dans l'armée serbe, avec l'autorisation de Slobodan Milosevic, lors de leur récente campagne de purification ethnique

-Dans des laboratoires de recherche sur des animaux

-Dans la production et la diffusion de pesticides.


Vous serez peut-être surpris de découvrir dans quels produits le monoxyde de dihydrogène est utilisé, sans qu'il en soit fait mention, pour une raison ou une autre, dans les exposés publics sur les dangers encourus par nos familles et amis. Parmi ces emplois alarmants on le trouve:
comme additif à certains produit alimentaires, dont les repas en pot et les préparations pour bébés, et même dans de nombreux potages, boissons sucrées et jus de fruits prétendument «entièrement naturels».

Le DHMO est présent dans presque tout les produits industriel, et de par sa pollution depuis plusieurs années, dans presque tout les produits naturels. A l'heure actuel les analyse éfféctué par divers laboratoire indépendant en on retrouvé dans 100% des échantillons testé. Que se soit dans l'air, dans l'eau, dans les fibres tombé du ciel, dans la terre, et même dans l'air expiré.

-Dans des shampoings, crèmes à raser, déodorants, et bien d'autres produits d'hygiène,

-Dans des produits de bain moussants destinés aux enfants,

-En tant que conservateur dans les rayons de fruits et légumes frais des surfaces alimentaires,

-Comme objectif de recherches planétaires et stellaires en cours à la NASA. (pourquoi donc, si ce n'est pour contrôler des civilisations extraterrestres ou déporté des humains docile sur une autre planète, le jour venu).

L'un des faits les plus surprenants, récemment dévoilé, à propos de la contamination par le monoxyde de dihydrogène est son usage comme «décontaminant» des produits alimentaires et industriels. Des études ont montré que même après un lavage soigneux, les aliments et produits manufacturés préalablement contaminés demeurent pollués par le monoxyde de dihydrogène.




Existe-t-il des groupements qui s'opposent à l'interdiction du monoxyde de dihydrogène?




Malgré l'évidence des faits, un groupuscule californien s'oppose à l'interdiction du monoxyde de dihydrogène. Les amis de l'hydroxyde d'hydrogène («friends of Hydrogen Hydroxide») sont persuadés que les dangers du monoxyde de dihydrogène ont été exagérés. Ses membres prétendent que le monoxyde de dihydrogène, ou «hydroxyde d'hydrogène» pour user du terme qu'ils plaident être moins chargé d'émotion et plus précis chimiquement, est bénéfique, respectueux de l'environnement, inoffensif et naturel. Ils soutiennent que les efforts visant à bannir le monoxyde de dihydrogène sont malavisés.

Le groupement «Friends of Hydrogen Hydroxide» est soutenu par le «Scorched Earth Party», un mouvement radical et peu organisé basé en Californie. Des sources proches du «Scorched Earth Party» nient recevoir des fonds du gouvernement des États-Unis ou de industry or pro-industry PACs.

http://www.opensecrets.org/



La Presse a-t-elle ignoré ce site Web et le problème du monoxyde de dihydrogène?


En majorité, la Presse n'a pas traité des dangers du monoxyde de dihydrogène autant que certains auraient souhaité. Bien que de nombreuses personnes aient créé des sites Web dans un effort de masse vers la diffusion de cette notion, les principales publications n'ont rien fait de tel.


Une exception notable est U.S. News & World Report qui a inclus un lien vers DHMO.org dans un reportage sur les «sciences étranges» (en anglais: "Weird Science") dans leur édition du 11 octobre 1999. Malheureusement cet article ignore les dangers du monoxyde de dihydrogène, traitant avec légèreté de divers projets de recherche en les qualifiant de «satire scientifique».

Les chercheurs de DHMO.org regrettent qu'aucune allusion n'ait été faite aux risques du monoxyde de dihydrogène, mais sont reconnaissants de la révélation à un niveau national faite dans cette publication très respectable.

Pire que cela, depuis quelque temps une campagne lancé par des industrielles et les gouvernement vise a démentir toutes les recherches réalisées sur le DHMO, notamment via le média de désinformation Wikipedia qui parle alors de "canular", de "tromperie, supercherie", mais également par de nombreux blog relatant la soit disant histoire d'un groupe d'étudiant aillant fait une farce en inventant tout ce qui ce trame autours du DHMO.

Un nouveaux phénomène naissant nous inquiète également, en effet de plus en plus de personnes travaillant pour ces organisations infiltrent les médias libres, les forums, les groupes d’éveil, les blogs etc... En cherchant à ridiculiser tout ce qui traite de prêt ou de loin la question du DHMO et ses moyens de dispersion essentiellement via les avions, allant jusqu’à prétendre que le DHMO est seulement de l'eau ou que les avions ne peuvent pas rejeter autre chose que des gaz de combustion et de l'eau en sortie de réacteur.

Il est grand temps de réagir et de s'opposer à ce genre de pratique.





Quelle est l'analyse chimique du monoxyde de dihydrogène?



Récemment, le chimiste analytique mexicain Sergio Jesus Rico,, de l'Université de Regensburg, a identifié ce qui pourrait être l'explication-clef de l'universalité des dangers du monoxyde de dihydrogène. D'après Rico,, la séparation chimique du dihydrogénoxyde du puissant oxygènedihydride est extrêmement difficile. Les deux composés similaires apparaissent curieusement dans des proportion quasiment équimolaires partout où ils sont rencontrés. La manière dont ces deux composés contribuent directement aux dangers inhérents au monoxyde de dihydrogène n'est pas clarifiée, mais Rico, pense qu'un mécanisme synergétique, catalysé par des traces d'hydrogènehydroxyde, joue un rôle majeur.






Comment puis-je en savoir plus sur le monoxyde de dihydrogène?



Nous serons heureux de vous en dire plus sur le monoxyde de dihydrogène!

Écrivez-nous, nous nous ferons un plaisir de vous tenir informé des récents développements dans l'étude du monoxyde de dihydrogène, ses usages et ses abus.
Plusieurs sites Web présentent des informations complémentaires sur le sujet et sur des thèmes associés. Notez bien que nous ne sommes pas responsables de ces sites, de leur contenu ni de leur orientation politique.




Stoppons l'horreur - interdisons le monoxyde de dihydrogène

Les industries rejettent leur monoxyde de dihydrogène usagé dans les fleuves et les mers, sans que rien puisse être fait pour les en empêcher, ces pratiques étant toujours légales. Les conséquences sur la nature sont extrêmes, et nous ne pouvons plus nous permettre de les ignorer!

CETTE HORREUR DOIT ÊTRE STOPPÉE!

Le gouvernement des États-Unis a refusé d'interdire la production, la distribution et l'usage de cette substance chimique nuisible en raison de son importance dans la vie économique du pays. En réalité, la Marine des États-Unis et d'autres organismes de défense procèdent à des expérimentations sur le monoxyde de dihydrogène, et mettent au point des dispositifs de plusieurs milliards de Dollars pour le maîtriser et l'utiliser dans des situations de combat. Des centaines de centres de recherches militaires recoivent des tonnes de ce produit par un réseau souterrain de distribution très élaboré. Nombre d'entre eux en stockent des quantités importantes en vue d'un usage ultérieur.

IL N'EST PAS TROP TARD!

Agissons MAINTENANT pour prévenir l'extension de la contamination. Informons nous davantage sur ce produit chimique dangereux. Ce que vous ignorez PEUT être nuisible à vous et à d'autres individus à travers le monde.



Liens permettant d'obtenir de plus amples informations (les sites et blogs étant régulièrement censurés, nous actualisons régulièrement cette liste, merci de votre compréhension en cas de lien mort, une nouvelle adresse le remplacera rapidement)


DHMO web sites: http://www.dhmo.org/
Coalition to Ban Dihydrogen Monoxide (Headquarters): http://descy.50megs.com/descy/webcred/webcred/dhmo.html
Friends of Hydrogen Hydroxide (DHMO supporters): http://www.armory.com/~crisper/DHMO/
Material Safety Data Sheet : http://www.wikihow.com/Kick-a-DHMO-Addiction
Environmental & Safety Information:DOWN

SafetyBiz.com - Safety Engineer Jay Preston, expert in safety services and accident prevention
Clean Air Engineering - promoting environmental responsibility and economic prosperity
Back to DMRD main page

Contact France: Exosad@gmail.com

Comme quoi, on peut tous se tromper, le tout est de savoir le reconnaître et avancer.


Dernière édition par BlackHole le Sam 2 Nov 2013 - 13:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3712
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 15:21

.....Sauf que personnes n'ait tombé dans le panneaux en somme...

C'est se que j'exprime dans mon poste que tu as vivement critiqué. Toutes personnes quelques peut censé, sait très bien que la plupart jouent sur la crédulité et les peurs du publique. Pour manipulait à des fins personnels, pécuniaire et de reconnaissances. Donc je pense que l'on est tous assez grand pour reconnaitre se qui est faux ou pas. Et aussi d'avoir la responsabilité de poster toutes informations au conditionnels.
Revenir en haut Aller en bas
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 751
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 51

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 18:25

Bonsoir, akasha,

Citation :

.....Sauf que personnes n'ait tombé dans le panneaux en somme...
On peut donc citer Orné, Aza, EFFAB, Salsa3, et un membre banni dont le pseudo m'échappe.

Orné à bien sur retiré ses propos, mais fort est à parier que si cette désinformation n'avait été tiré au grand jour depuis bien longtemps et fortement médiatisée, il serait resté parmi ces croyants.

Ce qui prouve d'autant plus le manque d'envie de ces personnes à s'informer, car comme dis plus haut, il est très facile de se rendre compte que cela est une pure fiction dans un sens, car celui-ci à été révélé depuis bien longtemps, et il est de plus fort connu.

Si encore j'avais parlé d'une loi physique incompréhensible et de toute autre molécule chimique, je pense bien qu'ils seraient tombé encore plus facilement, mais ce n'est pas le cas.


Citation :
C'est se que j'exprime dans mon poste que tu as vivement critiqué
En même temps, lorsque l'on lance des pics de cette acabit, il faut s'attendre à une certaines répartit des membres qui penses honnêtement faire des réponses de qualités, c'est à dire qui font plus de 3 phrases, qui contiennent un développement, des sources, des preuves, de nouvelles pistes, bref des réponses intéressantes.

Dans n'importe quel domaine, il faut s'attendre à une réponse lorsque l'on émet une attaque.

Peut être ai-je mal interprété ton autre post, peut être est-il mal écrit, mais j'en doute vu sa teneur délibérément agressive, je ne déclenche pas les conflits, mais répond de manière pondéré aux attaques.


Citation :
Donc je pense que l'on est tous assez grand pour reconnaitre se qui est faux ou pas.
Pourtant j'avoue très honnêtement avoir des doutes sur beaucoup de chose, et ne pas savoir ce qui est vrai de ce qui est faux. Mais pour certaines, le doutes ne s'impose même pas, car ils sont dénoués de toutes preuve.


Citation :
Et aussi d'avoir la responsabilité de poster toutes informations au conditionnels.
Là pour le coup je suis entièrement d'accord, et je t'avoue que c'est l'un de mes grands défauts, j'ai beaucoup de mal à revenir sur un sujet que je considère comme clos, il faut généralement quelques choses de très novateur pour que je ré-étudie la question. Pour autant j'utilise souvent le conditionnel.

J’essaierais de tenir compte honnêtement dans mes posts ultérieure.

Bien à toi.
Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Lion Rat
Messages : 6987
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 33
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 18:49

BlackHole a écrit:
En même temps, lorsque l'on lance des pics de cette acabit, il faut s'attendre à une certaines répartit des membres qui penses honnêtement faire des réponses de qualités, c'est à dire qui font plus de 3 phrases, qui contiennent un développement, des sources, des preuves, de nouvelles pistes, bref des réponses intéressantes.

Dans n'importe quel domaine, il faut s'attendre à une réponse lorsque l'on émet une attaque.

Peut être ai-je mal interprété ton autre post, peut être est-il mal écrit, mais j'en doute vu sa teneur délibérément agressive, je ne déclenche pas les conflits, mais répond de manière pondéré aux attaques.
C'est ce que j'explique à akasha, mais apparemment elle continue. D'ailleurs bizarrement akasha tu agis exactement comme orné le faisait avant, medites sur ton comportement (tes paroles) akasha et tu comprendras mieux (je pense) les reponses des autres à ton égard...
Revenir en haut Aller en bas
http://divulgation-spirite.forumactif.org/
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4601
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 18:55

BlackHole a écrit:


Orné à bien sur retiré ses propos, mais fort est à parier que si cette désinformation n'avait été tiré au grand jour depuis bien longtemps et fortement médiatisée, il serait resté parmi ces croyants.
Bonsoir Blackhole;

Merci à toi pour toutes ses précisions et ton travail.
C'est se dons j'avais écrit au fait sur se sujet, puis supprimer.par-contre dire que j'ai fort peu envie d'apprendre sue le sujet est un peu hâtif il me semble.

Il suffit de voir l’évolution de mes postes sur le sujet, et ma position clairement neutre sur les chemtrails pour s'en rendre compte.
Je suis d'avis qu'il se passe bien quelques chose des pas plus net dans le ciel, mais n'est pas partisans des chemtrails pour le moins comme ces souvent présenté. je suis plus d'avis d'un plan comme indiqué dans la Géo-ingénierie. Et je ne ferme aucune porte. le fait d'apprendre en autodidacte me donne l'avantage je pense, d'une certaine liberté d'approche. J'ai souvent accepté vos arguments car basé sur de l'irréfutable souvent. Et resté cloitré dans une croyance absurde ne m'intéresse pas.

Se que je déplore dans se genre de sujet justement (raison pour laquelle on m'y vois très peu), c'est les mesquineries de part et d'autres qui freine l'avancement sereins des débats.

Donc à se titre tu excusera akasha de son trop pleins d'enthousiasme (sourire) Elle c'est juste un peu mal exprimer, son but était positif.
Revenir en haut Aller en bas
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 751
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 51

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 19:07

Bonsoir Orné,

Il est vrai que je me suis sans doute un peu emporté, et je souhaite te réaffirmer le fait que j'ai vu une forte évolution (dans le bon sens) de ton comportement.

Loin de moi le fat de dire que tu ne cherche, pas, tu te situe bien mieux que moi dans l'entre mesure.

Ce que je souhaitais affirmer est que la recherche des informations sur des sujets aussi pointu peut être difficile pour quelqu'un qui n'a pas les bases nécessaire.

Excuse moi de cet emportement.

Pour akasha l'avenir nous le dira, remarque juste que j'essaie d'être le plus en équilibre possible dans mes réponses, je pèse le pour et le contre. A voir donc.

Bien à toi.
Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Lion Rat
Messages : 6987
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 33
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 19:09

orné a écrit:
Donc à se titre tu excusera akasha de son trop pleins d'enthousiasme (sourire) Elle c'est juste un peu mal exprimer, son but était positif.
Donc si les deux membres on le meme but positif, il ne devrait pas y avoir de raisons pour qu'ils ne travaillent ensemble, et non l'un contre l'autre, à moins que l'égo rentre en compte, et c'est ça souvent le probleme qui oppose le plus les personnes.

Revenir en haut Aller en bas
http://divulgation-spirite.forumactif.org/
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4601
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Sam 16 Nov 2013 - 19:18

a2zeiss a écrit:
orné a écrit:
Donc à se titre tu excusera akasha de son trop pleins d'enthousiasme (sourire) Elle c'est juste un peu mal exprimer, son but était positif.
Donc si les deux membres on le meme but positif, il ne devrait pas y avoir de raisons pour qu'ils ne travaillent ensemble, et non l'un contre l'autre, à moins que l'égo rentre en compte, et c'est ça souvent le probleme qui oppose le plus les personnes.

D'accord a2, pas de soucis, on va se mettre tout les deux plus en accord. En même temps c'est déjà le cas, il ne faut pas non plus trop se focaliser sur un ou deux postes, dans l'ensemble son comportement est plus que correct, mais c'est pas une raison je sais bien, de ne pas chercher encore mieux.

Blackhole tu dis :

Citation :
Il est vrai que je me suis sans doute un peu emporté, et je souhaite te réaffirmer le fait que j'ai vu une forte évolution (dans le bon sens) de ton comportement.
Il n'y a aucun mal, et encore merci à toi pour ton boulot.


Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4601
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   Mar 1 Avr 2014 - 7:09

J' ai trouvé l'origine de se canular qui au fait n'est pas récent, il a déjà servit pour d'autre sujets (sourire)

Les dangers méconnus du monoxyde de dihydrogène

Le monoxyde de dihydrogène est un composé chimique incolore et inodore. Le fait qu’il soit un excellent solvant et que son constituant de base soit l’hydroxyl, un radical instable, le rend particulièrement intéressant pour l’industrie chimique. D’autant plus que, présent en abondance sur Terre, son coût est minime.




Et pourtant… sa dangerosité, aussi bien sur l’environnement que pour la santé humaine, est établie depuis des décennies. Le monoxyde de dihydrogène (en anglais « Dihydrogen Monoxide » ou DHMO) est en effet un constituant de substances toxiques, d’agents provoquant ou favorisant de nombreuses maladies et menaces pour l’environnement et peut même être létal à un être humain à de faibles doses.

Également dénommé: oxyde de dihydrogène, hydroxyde d’hydrogène, hydroxyde d’hydronium, ou simplement acide hydrique, cette substance chimique cause la mort de centaines de milliers de personnes tous les ans. On la retrouve dans de nombreux composés caustiques, explosifs et toxiques tels que l’acide sulfurique, la nitroglycérine et l’alcool éthylique.

Liste non exhaustive des méfaits imputables au DHMO

- il est un élément principal des pluies acides ;

- il est relâché en grande quantité par les centrales nucléaires, directement dans les rivières et les mers, ou bien dans l’atmosphère ;

- il peut être à l’origine de catastrophes écologiques diverses et variées lors d’intempéries ;

- sous sa forme gazeuse, il peut occasionner des brûlures très graves et c’est un puissant gaz à effet de serre ;

- on le trouve en très fortes concentrations dans les océans mais il pollue aussi de nombreux fleuves et rivières ;

- sa forme solide peut provoquer de graves troubles, voire des accidents irrémédiables, par exemple pour le transport maritime ;

- sa forme poudreuse, en particulier concentrée en plaques instables, peut être un obstacle au développement harmonieux des loisirs de montagne ;

- il provoque la corrosion et la destruction des métaux et des appareils électriques ;

- il augmente considérablement les risques en présence de conducteurs électriques sous tension ;

- une ingestion excessive peut causer des effets néfastes pouvant entraîner la mort ;

- il a été retrouvé dans les tumeurs de malades du cancer en phase terminale ;

- in vitro, il provoque l’éclatement des cellules humaines ;

- même après rinçage prolongé, il en reste toujours des traces ;

- il est utilisé dans des cas de torture ou lors d’interventions policières contre des manifestants ;

- la plupart des jeunes délinquants en consomment ;

- son exposition diminue l’efficacité des freins automobiles ;

- il présente à la fois un caractère acide et basique ;

- certains alcooliques le mélangent avec leur boisson pour prétendument en atténuer les effets ;

- c’est un puissant solvant, largement utilisé dans l’industrie chimique ;

- il serait le composant principal entrant dans la fabrication d’une certaine catégorie de bombes artisanales.

- Il contribue à l’érosion des sols , et il est fréquemment impliqué dans la destruction de cultures.

- Une ingestion en quantité excessive peut causer de nombreux effets secondaires pouvant aller jusqu’à la mort.

- Le contact prolongé avec sa forme solide provoque des lésions des tissus

- Sa présence même en faible quantité dans les poumons peut causer la mort par asphyxie.

- Il est souvent associé aux cyclones mortels survenant notamment dans le centre des États-Unis.

Malheureusement, les dangers du monoxyde de dihydrogène se sont accrus avec le nombre de la population mondiale.

Quels sont les symptômes d’une ingestion accidentelle massive de monoxyde de dihydrogène?

Vous ne pouvez pas toujours reconnaître que vous avez été victime d’une ingestion accidentelle massive de monoxyde de dihydrogène, voici donc quelques signes et symptômes à surveiller:

- Sudation excessive

- Miction excessive

- Sensation de ballonnement

- Nausée

- Vomissements

- Déséquilibre électrostatique

- Hyponatrémie (hypotonicité du sérum)

- Taux d’ECF et d’ICF sanguins dangereusement déséquilibrés

- Perte de l’homéostasie du sodium.

Depuis de nombreuses années, de courageux lanceurs d’alerte ont avec succès sensibilisé l’opinion publique sur les risques du monoxyde de dihydrogène. Un scientifique états-unien de renom, Nathan Zohner, établit en 1997 qu’environ 86% de la population serait favorable à son interdiction pure et simple.


Une enquête similaire dirigée par les chercheurs américains Patrick K. McCluskey et Matthew Kulick a également révélé que près de 90 pour cent des sujets interrogés sont prêts à signer une pétition en faveur d’une interdiction complète de l’usage du monoxyde de dihydrogène aux États-Unis.

Un sondage récemment effectué au Royaume-Uni confirme la prise de conscience des citoyens britanniques: 3 anglais sur 4 estiment en effet que son utilisation devrait être très sévèrement réglementée et même interdite au niveau de l’Union européenne !

L’absence totale de prise en considération des dangers du monoxyde de dihydrogène par les pouvoirs publics n’en est que plus révoltante ! Disons le clairement, c’est un déni de démocratie. Les gouvernements sacrifient délibérément la santé publique devant les intérêts du tout-puissant lobby techno-scientifico-industriel !

C’est pourquoi Fortune s’associe à la campagne de mobilisation pour obtenir un moratoire européen sur le DHMO, premier pas vers son interdiction définitive. A défaut de la signature rapide d’un accord communautaire, nous appelons nos lecteurs à amplifier la pression sur le gouvernement français afin qu’à l’instar du maïs MON 810, il active d’urgence la clause de sauvegarde !

Quelles sont les utilisations du monoxyde de dihydrogène?

Vous serez peut-être surpris de découvrir dans quels produits le monoxyde de dihydrogène est utilisé, sans qu’il n’en soit fait mention dans les exposés publics sur les dangers encourus par nos familles et amis. Parmi ces emplois alarmants on le trouve:

Malgré les dangers connus du monoxyde de dihydrogène, il continue à être utilisé quotidiennement par l’industrie, et dans les foyers du monde entier. Parmi les usages bien connus du monoxyde de dihydrogène on le retrouve:

- comme solvant et réfrigérant industriel,

- dans les centres nucléaires de production d’électricité,

- dans les systèmes de propulsion de navires anciens de la Marine,

- dans la production du polystyrène expansé,

- dans la fabrication d’armes biologiques et chimiques,

- comme produit inhibant et retardant à pulvériser sur les incendies,

- comme ingrédient majeur de certaines bombes artisanales,

- comme sous-produit de la combustion des hydrocarbures dans les chaudières et du fonctionnement des compresseurs de climatisation,

- dans les rituels de certains cultes,

- dans des laboratoires de recherche sur des animaux,

- dans la production et la diffusion de pesticides,

- comme additif à certains produit alimentaires, dont les repas en pot et les préparations pour bébés, et même dans de nombreux potages, boissons sucrées et jus de fruits prétendument « entièrement naturels »,

- dans des médicaments contre la toux et d’autres produits pharmaceutiques liquides,

- dans des bombes de décapage de fours,

- dans des shampoings, crèmes à raser, déodorants, et bien d’autres produits d’hygiène,

- dans des produits de bain moussants destinés aux enfants,

- en tant que conservateur dans les rayons de fruits et légumes frais des surfaces alimentaires,

- dans la production de bières de toutes les grandes marques,

- dans le café vendu dans les principaux «coffee-shops» des États-Unis et d’autres pays,

- dans les véhicules de Formule 1, son usage étant cependant réglementé par la Commission des courses de Formule 1, et

- comme objectif de recherches planétaires et stellaires en cours à la NASA.

L’un des faits les plus surprenants, récemment dévoilé, à propos de la contamination par le monoxyde de dihydrogène est son usage comme «décontaminant» des produits alimentaires et industriels. Des études ont montré que même après un lavage soigneux, les aliments et produits manufacturés préalablement contaminés demeurent pollués par le monoxyde de dihydrogène.

Malgré l’évidence des faits, un groupuscule californien s’oppose à l’interdiction du monoxyde de dihydrogène. Les amis de l’hydroxyde d’hydrogène (« friends of Hydrogen Hydroxide ») sont persuadés que les dangers du monoxyde de dihydrogène ont été exagérés.

Ses membres prétendent que le monoxyde de dihydrogène, ou «hydroxyde d’hydrogène» pour user du terme qu’ils plaident être moins chargé d’émotion et plus précis chimiquement, est bénéfique, respectueux de l’environnement, inoffensif et naturel. Ils soutiennent que les efforts visant à bannir le monoxyde de dihydrogène sont malavisés.

Le groupement « Friends of Hydrogen Hydroxide » est soutenu par le « Scorched Earth Party », un mouvement radical basé en Californie. Des sources proches du « Scorched Earth Party » nient recevoir des fonds du gouvernement des États-Unis.

L’usage du monoxyde de dihydrogène améliore t-il les performances sportives?

Au milieu des nombreuses allégations de sportifs amateurs et professionnels sur leur utilisation de stéroïdes anabolisants et/ou dopants sanguins pour améliorer leurs performances, pratiquement aucune attention n’a été accordée aux propriétés d’accroissement des performances du monoxyde de dihydrogène.

Parmi les petits secrets sordides du monde du sport, le champion du monde est probablement le fait que les athlètes ingèrent d’importantes quantités de monoxyde de dihydrogène dans leurs efforts pour acquérir un avantage compétitive sur leurs adversaires.

L’une des techniques couramment employée par les athlètes d’endurance dans des disciplines telles que la course de fond ou le cyclisme consiste à prendre une grande quantité de monoxyde de dihydrogène immédiatement avant une épreuve. Elle est connue dans les cercles de coureurs pour améliorer considérablement les performances.

Les médecins du Sport avertissent qu’une ingestion trop importante de monoxyde de dihydrogène peut occasionner des complications et des effets secondaires indésirables, mais reconnaissent effectivement le lien à la performance. Le monoxyde de dihydrogène n’étant présentement pas considéré comme une substance interdite, les tests d’urine d’après effort ne détectent pas les niveaux élevés ou anormaux de monoxyde de dihydrogène.

Quelle est l’analyse chimique du monoxyde de dihydrogène?

Récemment, le chimiste analytique allemand Christoph von Bültzingslöwen, de l’Université de Regensburg, a identifié ce qui pourrait être l’explication-clef de l’universalité des dangers du monoxyde de dihydrogène. D’après von Bültzingslöwen, la séparation chimique du dihydrogénoxyde du puissant oxygènedihydride est extrêmement difficile.

Les deux composés similaires apparaissent curieusement dans des proportion quasiment équimolaires partout où ils sont rencontrés. La manière dont ces deux composés contribuent directement aux dangers inhérents au monoxyde de dihydrogène n’est pas clarifiée, mais von Bültzingslöwen pense qu’un mécanisme synergétique, catalysé par des traces d’hydrogènehydroxyde, joue un rôle majeur.

Que puis-je faire pour minimiser les risques?

Heureusement, beaucoup peut être fait pour minimiser les dangers dus à une exposition au monoxyde de dihydrogène.


Primo, faites appel au bon sens. Chaque fois que vous utilisez un produit ou un aliment que vous estimez pouvoir être contaminé par le monoxyde de dihydrogène, estimez le risque relatif pour vous et vos proches, et agissez en conséquence. Gardez à l’esprit que dans bien des cas une contamination à faible dose n’est pas dangereuse et, en fait, ne peut quasiment pas être évitée. Souvenez-vous que c’est à vous de prendre vos responsabilités pour vous protéger et protéger vos proches.

Secundo, restez sur vos gardes lorsqu’il existe une possibilité d’inhalation ou d’ingestion accidentelle de monoxyde de dihydrogène. Si vous n’êtes pas sûr de vous, tenez-vous à l’écart des situations de danger. Mieux vaut prévenir que guérir.

Tertio, ne cédez pas à la panique. Bien que les dangers du monoxyde de dihydrogène soient très réels, par la prudence et le bon sens vous pouvez être assuré que vous faites tout ce qu’il est possible pour la sécurité de vous et vos proches.

Notes:

Pour une information plus détaillée, comprenant des indications sur les précautions à prendre, les règles d’emploi et de stockage, veuillez vous reporter à la Material Safety Data Sheet (MSDS) (en anglais) sur le monoxyde de dihydrogène.

Étymologie du nom

Qu’est-ce que le monoxyde de dihydrogène ? C’est de l’eau (H2O : un atome d’oxygène pour deux atomes d’hydrogène) !!! Ce nom est correct du point de vue des conventions de nommage en chimie, mais ne sert presque pas. Le succès de la rumeur s’explique en partie par ce nom, qui se rapproche de celui du monoxyde de carbone, une substance qui est un véritable poison et qui est connue comme telle.



Demander un moratoire sur le monoxyde de dihydrogène, c’est à dire sur l’eau, c’est possible !



Origine et circulation du canular

L’origine de cette histoire est le plus souvent attribuée à Eric Lechner, Lars Norpchen et Matthew Kaufman, trois Américains, qui l’ont inventée en 1990 alors qu’ils étaient colocataires durant leurs études au sein de l’Université de Californie à Santa Cruz. Le texte d’origine consistait en un simple appel à la vigilance concernant le danger posé par cette substance.

Il s’agit en fait d’une reprise d’un canular plus anciens dont l’origine n’est pas connue ; Lechner, Norpchen et Kaufman sont en revanche les inventeurs du nom monoxyde de dihydrogène (« dihydrogen monoxide »), la forme précédente parlant de « hydrogen hydroxide » (« hydroxyde d’hydrogène »). Il a plus tard été repris en 1994 par Craig Jackson, autre étudiant de la même université, qui a rédigé un site internet ironique appelant à l’interdiction du monoxyde de dihydrogène (« Coalition to Ban Dihydrogen Monoxide »).

Le canular a acquis une célébrité plus large lorsqu’en 1997 un collégien américain nommé Nathan Zohner (scolarisé dans l’Idaho) a fait un exposé pour une classe de sciences, expliquant les dangers de la substance. Il a également montrer à cinquante de ses camarades une pétition demandant l’interdiction de la substance et a recueilli quarante-trois signatures.

Cette expérience et le résultat qui en est sorti ont valu à son auteur le premier prix à l’exposcience de la ville. Son nom a également servi à créer le terme « zohnerisme », désignant l’utilisation orientée de faits exacts d’un point de vue scientifique pour mener un public peu informé à tirer de fausses conclusions.

Le canular du monoxyde de dihydrogène a dès lors rencontré un certain succès, recevant certaines allusions ponctuelles humoristiques (par exemple, un parlementaire australien avait proposé de lancé une campagne pour son interdiction comme Poisson d’avril en 1998, même chose au Canada pour le 1er avril 2010).

Néanmoins, le canular a aussi continué d’être pris au pied de la lettre. Par exemple, en 2001 un membre de l’équipe de la parlementaire néo-zélandaise Sue Kedgley (écologiste) a répondu à une demande de soutien pour l’interdiction du monoxyde de dihydrogène que ladite parlementaire était tout à fait favorable à l’interdiction de ce produit.

Un autre exemple: en 2004 la ville américaine de Aliso Viejo (Californie) a songé à discuter l’interdiction d’utiliser de la mousse pendant des festivités publiques, à cause de la présence de monoxyde de dihydrogène dans la mousse (en réalité, le sujet avait été ajouté à l’ordre du jour du conseil municipal mais vite retiré).

Source : Fortune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lien Chemtrails et monoxyde de dihydrogène: Plan d'éradication de l'humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Le monoxyde de dihydrogène : danger !
» Le PLIE (plan local pour l'insertion)
» [Topic unique] Exploration de la planète Mars
» URGENT : cherche poème en lien avec la chevalerie
» Comment renommer un "lien"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial-