Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4565
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Mer 4 Déc 2013 - 21:58

Rappel du premier message :

« On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »

Interview - Résoudre la question alimentaire à l’échelle planétaire, en se passant de l’agriculture conventionnelle ? Ça ressemble à une utopie, mais c’est la réalité de demain, selon certains. Parmi eux, l’agronome Jacques Caplat. Entretien.




Jacques Caplat est agronome et géographe.
L’idée que les rendements en bio sont plus faibles qu’en conventionnel est récurrente…
Si l’on considère que l’agriculture bio, c’est faire la même chose qu’en conventionnel moins la chimie, alors oui, c’est certain. Mais ça n’est pas ça du tout !
Que faut-il comparer, alors ?
Le système conventionnel s’est construit sur l’idée qu’on peut augmenter les rendements en sélectionnant les semences. On les isole et on regarde comment on peut les faire produire au maximum dans un contexte artificiel. On obtient alors de très hauts rendements, mais ils n’ont plus aucune relation avec la réalité biologique.

Et dans le réel, ces variétés doivent être soutenues en permanence par des pesticides et engrais chimiques. Elles deviennent très fragiles. Les parasites se précipitent dessus. Il faut multiplier les intrants. C’est un cercle vicieux. L’agriculture bio est un autre concept. C’est la mise en relation des trois grandes composantes de l’agriculture : un écosystème (le sol, les points d’eau, des haies), un agrosystème (plusieurs espèces végétales, des animaux) et des humains autonomes, en situation de prendre des décisions et non de se les voir imposer par des semenciers ou des politiques.
Ce concept fonctionne de façon optimale avec un mélange de cultures sur une même parcelle. Des légumineuses, parce qu’elles sont capables de capter l’azote de l’air. Des arbres, parce qu’ils vont chercher le potassium en profondeur et le restituent en surface. Il n’y a plus de concurrence entre les plantes, mais une complémentarité. Cela permet de bien meilleurs rendements. En Europe, un hectare de blé conventionnel produit 10 tonnes par an. Sur une même surface consacrée au maraîchage diversifié, avec 20 à 30 espèces différentes, on atteint entre 20 et 70 tonnes. Les légumes contenant plus d’eau que le blé, on peut ramener ces chiffres entre 15 et 25 tonnes de matière sèche. Le rendement est deux fois plus grand !
Vous soutenez que l’agriculture bio est le seul système viable dans les pays tropicaux…
Le système conventionnel ne marche qu’en milieu tempéré. Il lui faut une stabilité climatique. Dans les pays tropicaux, les excès de pluie ou de sécheresse peuvent anéantir une année de production en monoculture. L’agriculture associée est plus adaptée. On peut semer des espèces résistantes à la sécheresse, d’autres à des conditions plus humides. Le rendement de chacune n’est pas garanti, mais le rendement global l’est. Et s’il y a des arbres, ils stabilisent les sols et limitent l’érosion. Or, ces conditions aléatoires atteignent les milieux tempérés. Avec le réchauffement, les incidents climatiques sont plus fréquents. Et notre système est d’autant plus fragile que les sols se sont appauvris.
Que disent les études scientifiques sur cette question ?
L’université anglaise de l’Essex a réalisé en 2006 une synthèse sur 57 pays et 37 millions d’hectares. Elle conclut que les rendements sont 79 % plus élevés en agriculture bio dans les zones tropicales. Le Programme des Nations unies pour l’environnement évaluait en 2008 que le passage en bio en Afrique permettrait de doubler les rendements. Olivier de Schutter, rapporteur des Nations unies pour le droit à l’alimentation, écrivait en 2010 : « Pour nourrir le monde, l’agroécologie surpasse l’agriculture industrielle à grande échelle. » Un bémol cependant : en 2006, l’université américaine du Michigan montrait que la conversion intégrale en bio de l’Amérique du Nord et de l’Europe ferait chuter leurs rendements de 5 % à 10 %. Car il s’agirait, dans ce cas, de faire du conventionnel sans chimie, de la monoculture. Mais à long terme, si l’on répand les techniques de cultures associées, on peut penser qu’il y aura une amélioration. Et puis, comme dans les pays tropicaux les rendements augmenteront énormément, à l’échelle planétaire, tout ira bien ! On peut nourrir 10 milliards d’humains sans défricher un hectare de plus. D’un point de vue agronomique, c’est indéniable.
Cette transition est-elle possible ?
Dans les années 1960, on s’est donné un objectif, celui d’une révolution agricole industrielle, et on y est parvenu. Pourquoi pas aujourd’hui ?
Qu’attendre de la réforme de la PAC, la politique agricole commune, en 2013 ?
Elle ne va pas changer la donne. Mais sur la plan national, on peut expliquer aux paysans que l’agriculture bio, c’est l’avenir. Pour 90 % d’entre eux, c’est ringard. Alors que techniquement, c’est très moderne. Beaucoup de progrès récents en sont issus. On peut ensuite faire de l’accompagnement. Et une réforme fiscale. L’agriculture bio réclame plus de main-d’œuvre. Or, aujourd’hui, il est plus avantageux d’acheter une machine que d’embaucher.
Que pensez-vous de la politique du gouvernement actuel ?
Je suis sceptique et déçu. L’objectif du Grenelle d’atteindre 20 % de bio en 2020 n’était pas mauvais. Signé par tous les partis, il permettait de faire basculer les choses. Mais à la Conférence environnementale de septembre dernier, l’objectif a été fixé à 7 % en 2017. Il n’y a aucune ambition politique. Il faudrait dès aujourd’hui consacrer 20 % de la recherche et des moyens d’accompagnement à l’agriculture bio. Or, à l’Inra, seuls 2 % à 3 % des chercheurs sont dessus. Et il s’agit de volontés individuelles !
Et au niveau international ?
C’est très complexe. Prenez la région d’Atakora, au Bénin. Des associations se sont montrées capables de nourrir l’ensemble du pays avec des méthodes d’agroécologie. Mais les paysans ne peuvent pas vendre leur mil à Cotonou, la capitale, car le blé, français ou américain, y est vendu moins cher. Un mécanisme de compensation, prenant en compte les coûts environnementaux (pollution des nappes, conséquences sur la santé) rendrait la concurrence plus juste. —

L’Agriculture biologique pour nourrir l’humanité, de Jacques Caplat (Actes Sud, 2012)

Source : Terraeco.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:13

Aegis a écrit:
alors pour ta gouverne :
de la chimie, il y en a partout dans la nature.

le vivant n'est en soi qu'un assemblage de physique et de chimie.
Vous pensez apprendre des choses aux gens a chaque fois que vous postez une information ?

Il y a un assemblage chimique certes, mais qui dépasse la compréhension humaine, penser pouvoir y ajouter, ou modifier pour le " bien " de l'humanité c'est se croire au dessus de l'oeuvre.

Aegis a écrit:
Et tu confonds les termes, ce n'est pas de l'arrogance, mais du mépris.
Vous parlez d'esprit limité mais vous faites appel à votre cerveau. Esprit différent de connaissance mentale.

En disant que j'ai un esprit limité vous supposez avoir un esprit plus grand, c'est donc bien de l'arrogance.
attaque personnelle basique ... si vous y rajoutez le mépris ma foi que puis je dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:21

Oh, mais il n'y a pas que mon cerveau qui parle... Et d'ailleurs, tu devrais davantage faire marcher le tiens.

Non, en disant que ton esprit est limité, c'est un constat. S'il n'était pas limité, il ne se serait pas braqué sur une évidence d'ordre cosmique au sujet de la nécessité d'une harmonie entre l'homme et la nature, je dis ça, je dis ça, et j'en oublie presque l'essentiel :
comment veux-tu que ce qui est créature soit au dessus de la création ?

C'est absurde, et même s'il s'y essayait, il n'y arriverait pas.

La seule chose que tu as à dire est très simple :
"j'admets mon erreur et mon incompréhension au sujet de ce que tu disais, et je m'excuse d'avoir essayé de te faire passer pour un imbécile."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:25

comment ça se la raconte ...

c'est à l'homme de se conformer à la nature, pas à la nature d'être modifié pour les besoins de l'homme.
Toute modification chimique d'un être inferieur sur ce qui est chimique naturel superieur est automatiquement une érreur.

bon je passe de sujet .. les attaques de lycée/fac ou ce que vous voulez ça va deux secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:47

Kaijū a écrit:
comment ça se la raconte ...

c'est à l'homme de se conformer à la nature, pas à la nature d'être modifié pour les besoins de l'homme.
Toute modification chimique d'un être inferieur sur ce qui est chimique naturel superieur est automatiquement une erreur.
je suis totalement d'accord ce défendre de la nature ainsi ne fait aucun sens.
Nous s'avons tous que le meilleurs facon une maladie de ce genre, est de renforcir sont systeme en la cotoyans.De ce fait le corps reconnais l'intrue.

voila ce que je pense, a la force d'avoir peur d'attraper de micrope, des bacterie, et autre, ont ce rend plus faible.
Exemple flagrante les allergie!

Bon sens les jeune sont tous allergique au peanut?! (arachide)
c'est un vrai fléau! et le pire c'est que ont continue, puisque ont a meme pas droit d.emmener rien qui en contiens ou peut en contenir a l'ecole.
Donc ont s'isole completement de l'irritans! Alors que ont devrais plutot le confronter non?

Bientot ont ce rendras compte que nos vetement teindue nous fou le cancer de la peau, plus rien n'est vraiment naturel rendue au marcher c'est pas normal non? Et tout sa au nom de la mode? Sa vaut tu vraiment le coup? vraiment?

Nos enfant nous en voudront de les apauvrire ainsi, et leurs dire pardon, de seras plus suffisant...
que d'égocentrisme , non au nom du confort, égocentrisme pour le refus d'accepter le terre comme elle est...

Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:56

Bah, si tu n'es pas capable de comprendre ce qu'est l'équilibre de la nature, il vaut mieux pour toi, en effet, de changer de sujet.

Et en plus, tu oublies un des principes fondamentaux :
"ce qui est en haut est comme ce qui est bas."

Il n'y a pas véritablement au sein des cieux de "supérieur" ou d"inférieur", il y a, et c'est amplement suffisant. Ce sont bien les esprits limités qui divisent constamment les choses et qui créent des dichotomies là où tout n'est que continu. Ce besoin compulsif de créer des catégories et des petites boîtes bien hermétiques les unes avec les autres est un symptôme d'esprits malades.

C'est en plus oublier ceci :
"les premiers seront les derniers".

Et aussi ceci :
"L'être est un".

Et s'il y a, au sein de la création, des différences de niveau, ou d'élévation spirituelle, ou de degrés, appelez ça comme vous voulez, c'est uniquement pour des raisons organiques, et non pour des raisons hiérarchiques, afin de concourir à l'harmonie et à l'équilibre de l'ensemble.

Bref pour en revenir à l'agriculture :
qu'est-il préférable ? Laisser mourir de faim des millions d'individus ou tuer à petit feu des millions d'individus ?

Ni l'un ni l'autre. Il faut donc trouver un intermédiaire qui évite aux uns de mourir de faim, et aux autres de mourir empoisonnés...

C'est ça l'équilibre.

Et le grand bénéfice pour l'humanité, sera en plus de préserver la nature dont il fait intégralement partie.

Si tu n'es pas capable de comprendre cela, encore une fois, tu fais bien de te taire, en effet.

@ Estelle, la question des allergènes et des antibiotiques (que l'on a eu trop tendance à consommer en excès, en plus) va en effet dans le sens des dangers du tout chimique, auquel il faut en effet mettre un terme.

De plus, stricto sensu, les allergènes et les antibiotiques, c'est davantage des molécules, et donc là encore, une question de chimie et de métabolisme, qui montre combien les deux sont impliqués l'un envers l'autre. L'alcool, ou les drogues, c'est encore de la chimie, et cela se compose des mêmes éléments de la matière que notre organisme.

La question de fond n'est pas tant de savoir si c'est inférieur ou supérieur, mais si c'est néfaste ou non. Et pour ce qui est de ce qui engendre un affaiblissement à terme de l'organisme (la javel concourt aussi à cet affaiblissement, et même, la pasteurisation), c'est en effet néfaste : c'est pourquoi il est nécessaire de trouver, encore une fois, un équilibre, qui permette aux hommes de mieux vivre, sans détruire leur environnement.
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 16:24

ha! chapeau osiris, il fallait le faire de poster ton message d'hier!

enfin je devine que ce n'est pas toi qui l'a écrit, tes fautes habituelles n'y sont pas

et néanmoins, je ne suis pas vraiment d'accord... bien sûr

c'est comme si on disait qu'il ne faut pas manger les champignons qu'on trouve dans la forêt parce que certains sont toxiques

la nature produit son lot de produits toxiques, mais elle reste une source excellente d'alimentation, pas besoin de la modifier avec des produits de synthèse

ce envers quoi je suis personnellement opposé, c'est asperger de produits chimiques de synthèse des fruits et légumes

il y a des solutions bio! naturelles...

c'est une abbérration de dire que la nourriture bio est une mode... c'est une nourriture normale!

ce sont les aliments qui ont été mélés à des produits de synthèse qui devraient avoir une étiquette particulière dans les magasins, une étiquette "produit à risque".....

la solution du mec interviewé au début est géniale, logique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 16:57

luctix a écrit:


c'est une abbérration de dire que la nourriture bio est une mode... c'est une nourriture normale!

sunny 
Revenir en haut Aller en bas
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 730
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 50

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 17:39

Bonsoir,

Ce que je trouve intéressant ici, c'est la distinction chimique/naturel et les notions d'équilibre.

Il n'y a rien de moins en équilibre que la nature, elle est mouvante, changeante, s'adaptant. Les preuves les plus flagrantes en sont l'adaptation, ou la résistance.

Ainsi, comme pour tout organisme, si on utilise un produit quelconque pour le tuer, il va devenir très rapidement résistant grâce à la sélection naturelle et l'évolution. En effet, les plus sensible seront tués, mais ceux qui présente une tolérance vont survivre, ce multiplier et augmenter la tolérance jusqu’à ce qu'elle deviennent résistance (principe de la dame rouge). C'est l'effet de pression de sélection.

Donc, absolument aucun organisme n'est en équilibre sur la planète, ils sont tous en compétition plus ou moins acharné entre eux et ce à diverses échelles. Que se soit pour la nouriture, l'eau, le soleil, l'énergie, l'espace, la reproduction etc...

Quant aux produits chimiques, n'oubliez pas qu'a la base ils sont naturel, toutes les molécules chimiques utilisées existent naturellement dans la nature, elles sont dites chimiques car elle sont synthétisés en chimie organique et non extrait, mais la même molécule extraite d'un organisme sera dit naturel. Ainsi les poison les plus violent sont parfaitement naturel et non chimique, comme la deutronotoxine ou la ricine (70 000 fois plus violent que le "Cyanure d'hydrogène chimiqe". Plus que la nature de la molécule, ce qui m'inquiète plus c'est la dose et son effet.

De plus, en agriculture biologique, il ne faut pas oublier qu'il existe pas mal de produit phytosanitaire "naturel" autorisé, comme la bouillie bordelaise, pourtant constitué de cuivre et qui provoque sur le long terme un empoisonnement du sang. Le pyrètre qui est un neurotoxique, et des exemples comme ça, il y en a de longue liste.

Pour moi, le plus adapté est la culture dite raisonné, c'est à dire pas de monoculture, pas e monogénotype, pas d'engrais mineraux, une lutte biologique via auxiliaire de culture, un lutte allélopathique, du push-pul. Et des produits phytosanitaires ou minéraux uniquement en cas de besoin, et non en préventif comme cela se fait, produit de plus qui son ciblé contre le pathogène et non à spectre large.

En revanche, penser que l'on peut nourrir la population sans aucun intrant ou produit phytosanitaire est un utopie, la préservation des rendements et des qualités organoleptique et nutritive des produits passent nécessairement par une culture réfléchit et une éradication des espèces hautement toxique pour l'homme et la plante considérée (essentiellement quelques bactéire, champignon et virus).

Tout est dans la mesure.

Sans compter qu'il ne faut pas oublier qu'aucun des fruits et légume que vous consommez n'est naturel, ils sont tous issus de la sélection humaines, la presque totalité des espèces sauvage sont toxique pour l'homme à plus ou moins court terme.


Donc bon chimique/naturel, bio ou pas, il faut bien évidement nuancer tout cela et se fixer dans un juste milieu. Ce que le système actuel ne fait absolument pas car il place l'argent au dessus du besoin, de la qualité et de la pérennité.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 17:56


PS ; (AS) ,,,, c'est en anglais mais facile a comprendre ,,,,,, attention , language adult ,,,,

PNL , programmation neuro linguistique ,,,,,,


et pour l'episode complete ,,,,,,


Dernière édition par OSIRIS le Jeu 5 Déc 2013 - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 18:02

Aegis a écrit:
Ce sont bien les esprits limités qui divisent constamment les choses
pluie 

Aegis a écrit:
Et s'il y a, au sein de la création, des différences de niveau, ou d'élévation spirituelle, ou de degrés, appelez ça comme vous voulez, c'est uniquement pour des raisons organiques, et non pour des raisons hiérarchiques, afin de concourir à l'harmonie et à l'équilibre de l'ensemble.
Qu'est ce qu'il faut pas lire ..

Aegis a écrit:

Laisser mourir de faim des millions d'individus ou tuer à petit feu des millions d'individus ?

Ni l'un ni l'autre. Il faut donc trouver un intermédiaire qui évite aux uns de mourir de faim, et aux autres de mourir empoisonnés...
Toute votre analyse en réalité est contenu la dedans. le reste c'est du blabla.

Vous vous prétendez spirituel, mais vous n'êtes qu'un intellectuel. Vous ne comprenez que théoriquement ce dont vous parlez.
Vous n'avez pas de lien avec l'esprit, ça se sent .. vous n'avez aucun sens du sacré.
Donc vous tombez dans le panneau.

Allez y croyez vous au dessus de la création, mais arrêtez tout ce baratin .. vous ne respectez pas la nature et vous placez au dessus.
c'est tout ce qu'il y a à tirer de vos commentaires. Affirmez votre position et qu'on en parle plus.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4565
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 19:00

OSIRIS a écrit:

PS ;   (AS) ,,,,  c'est en anglais mais facile a comprendre ,,,,,, attention , language adult ,,,,

Le rapport avec le sujet ?

On s'en moque bien va de tes théories stériles et inutile.

Bonsoir Blackhole, et il nous dit :

Bonsoir, Ce que je trouve intéressant ici, c'est la distinction chimique/naturel et les notions d'équilibre. Il n'y a rien de moins en équilibre que la nature, elle est mouvante, changeante, s'adaptant. Les preuves les plus flagrantes en sont l'adaptation, ou la résistance. a écrit:
Je suis entièrement d'accord avec ça.
Et aussi avec pratiquement tout le reste de ton poste.
De se fait, j'aurais voulu savoir.
Est-ce-qu'il est possible d'obtenir des pesticides naturels aussi efficace que les chimiques; je parle de ceux utilisé en outrance, pas du type plus "propre" que tu mentionne ?
Exemple pour le champignon que Osiris mentionnait plus haut cela existe bien évidement, car sinon les cultures mentionné dans le sujet ne serait qu'une utopie, hors il s'agit d'un sujet sérieux.
Néanmoins, à l'heure actuel c'est les produits Monsento et de leur filiale qui fait la pluie et le beau temps de nos cultures (hélas) pire les OGM's qui tente à s'imposer de plus en plus au grand damne de notre santé !
Donc oui le vrais avenir se trouve dans des projets comme sité dans le sujet, mais avec quelques petites adaptations pour coller avec les réalités de notre société de consommation tout en respectant la vie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 19:24



Bonjour orné.
Il y a exemple Wink  permaculture, qui permet naturellement d'éloigner les indesirable.
C'est une science complexe mais durable. Exemple ont change les tomate de place pour optimiser leurs croissance, et a coter ont plante un bouquet de telle legume car c'est un repulsif naturel d,une telle insecte, qui sont attirer pas la tomate, bah voici une petite vidéo :-)
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 19:35

@ Kaiju :

Tu ferais un bien piètre médium.

@ Orné, Osiris et Blackhole :

Nous sommes d'accords.

@ Estelle :

C'est un bon exemple.
Revenir en haut Aller en bas
human_n?



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 204
Date d'inscription : 30/09/2013
Age : 38

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 19:43

BlackHole a écrit:
Ce que je trouve intéressant ici, c'est la distinction chimique/naturel et les notions d'équilibre.

Il n'y a rien de moins en équilibre que la nature, elle est mouvante, changeante, s'adaptant. Les preuves les plus flagrantes en sont l'adaptation, ou la résistance.
Cette vision me semble erronée, et je vais te dire pourquoi.

Lorsqu'on observe la nature sur Terre par exemple, on constate qu'il y a des millions d'espèces qui cohabitent, interagissent, et évoluent en parallèle. Cela, c'est de l'équilibre selon moi, et bien que ponctuellement il se produise des événements qui viennent perturber cet équilibre, comme par exemple la naissance d'une espèce "consciente" comme l'humain, ou un phénomène météorologique quelconque, la nature se réadapte, et l'équilibre/harmonie est retrouvé. Bien entendu, pour la durée de vie d'un humain, on ne voit pas clairement cette tendance au retour vers l'harmonie, parce que nous avons souvent trop peu de recul pour avoir une vision globale des mouvements de la nature.

Le retour à l'harmonie pour la Terre peut aussi signifier le retour à un immense océan par exemple.

Donc malgré le fait que des changements se produisent continuellement, il y a une trame de fond qui est le retour vers l'harmonie, et je pense qu'en cultivant selon cette logique, on obtient de meilleurs résultats.

Je crois aussi que cela dépend à quel point on réalise que tout est relié ! Avec un esprit trop cartésien, qui a tendance à vouloir tout diviser pour le disséquer, le "vivant" s’évanouit, et en n'analysant que les petits bouts on perd le fonctionnement d'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 19:44

Estelle99 a écrit:

Il y a exemple Wink  permaculture, qui permet naturellement d'éloigner les indesirable.
Aegis a écrit:
@ Kaiju :

Tu ferais un bien piètre médium.

@ Estelle :

C'est un bon exemple.
Rigolo Aegis, vous vous êtes bien tenu de ne pas le relever lors de notre échange en page précédente ..
Quelle fourberie intellectuelle .. CQFD cyclops 

Aujourd'hui à 13:42
Kaijū a écrit:

La permaculture est la seule modification naturelle qui vaille le coup sans modifier le naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:02

Hathor alias, kaiju, jack aubé, et autre, essayons d'être dans le constructif.s.v.p
Vos post porte a croire que vous voulez une certaine embrouille avec des membre qui ne pense pas comme vous.

Apelle au calme est demandé
I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:06

Pas de probleme Estelle ... zen I love you 

Etre constructif demande aussi de l'honnêteté d'échange voir juste au dessus de votre commentaire.
Dois je énumérer les attaques personnelles d'Aegis ? pourquoi relever la mienne, argumenté d'un exemple ?


Dernière édition par Kaijū le Jeu 5 Déc 2013 - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:09

Oki mdr tu me suspecte d,avoir pris une de t,est idee?
Ben non t,inquiete, j,avais pas vue les dernier post sauf celui de orne.
Apres tu sait bien que je connais le principe de la permaculture :-)
Bizou a plus xxx

P.s. Tu rajoute des phrase apres avoir mis les poste original, ou enleve celle qui te convienne plus, alors qui e dit t,a pas fait de meme la?

Bon bref, fini les enfantillage :-) ont passe a autre chose s.v.p.


Dernière édition par Estelle99 le Jeu 5 Déc 2013 - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LuppusBaccar

avatar

Masculin Gémeaux Chèvre
Messages : 17
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:11

Aegis a écrit:
alors pour ta gouverne :
de la chimie, il y en a partout dans la nature.

le vivant n'est en soi qu'un assemblage de physique et de chimie.

Alors le discours qui tend à jouer sur le nature/contre-nature, il me fait pitié, car tout ce qui est dans la nature ne peut qu'être naturel, ce sans quoi, il sortirait de la nature, et constituerait à son tour une nouvelle nature.

C'est de la logique élémentaire.

De plus, pour avoir effectivement parlé de chimique (et non de chimie stricto-sensu), il était davantage question qu'entre les ravages de Monsanto et la famine en Afrique, il y a un équilibre organique de possible.


Le sujet, est, me semble-t-il de discuter de moyens d'assurer la pérennité de l'espèce humaine sans compromettre son environnement, ce à quoi je réponds : c'est possible de trouver un équilibre entre le tout chimique (et pour être très précis, produits chimiques non biologiques) et le pur biologique (qui de toute façon est aussi de la chimie).

Et tu confonds les termes, ce n'est pas de l'arrogance, mais du mépris.
Je rajoute ceci.

Edit : petite modif pour ceux qui comprenne pas visiblement. La citation est la car aegis a bien resumer une partie de la chimie. Cela est independant d hathor.

De un hathor. Apprend a ecrire s'il te plait. Relis toi ca aideras tout le monde.
Deux par definition la chimie n'est pas que créer des molecules ou les utiliser quelques parts.
La chimie est surtout et avant tout la comprehension des réactions dans le monde donc par exemple comprendre pourquoi telle plante fait fuir les animaus comme l yfe alors qu il aide contre les cancere pour donne l exemple qui me viens.

Donc les connaissances de nos jour permettent de mieux comprendre comment défendre nos plantations avec des molécules mais forcément des molécules synthétisé! On va alors les chercher dans la nature et essayer naturellement car créer ca coute generalement plus cher que ce qu on croit.


Estelle. Oui. Dans le corps il nous manque plein de defense car on "nettoie" trop la nourriture. Mais a nouveau, faut nuancer. Le corps se defend plus assez mais on a moins de chance de mourrir.
Tout est question d equilibre.

Luctix
Le bio n est certe pas une mode. La mode est juste de revenir a ce que faisait nos grand parents. Et le bio en faisait parti (heu voir arriere grand parents en y repensant).

Blackhole.  (Smileys pom pom girl. J arrive pas le mettre)
Merci de ton poste constructif.
Mais je dirais ceci. On a reussi a augmenter les rendements dans certain cas naturels juste en etudiant la nature (selection pour l un mais il me semble que la methode exposer par Orné existe. Il faudrait juste plus l'étudier avec plus d'informations.)

Human : le mot harmonie est ideal. Et je dirais meme que ce n est pas parce qu on a pas vu cette harmonie quelque part qu elle n existe pas ou qu elle n a pas exister. O de plus, comme vous disiez la nature fait ce qu elle a faire donc si ca marche naturellement c est la anature qui la decider.

Ah. Et hathor. Même remarque qu'Effab. Si tu ne peux pas faire des posts constructif défendant ton point de vue sur le sujet qui est sensiblement le même qu'Effab, merci de changer de sujet et je renouvelle ce que je lui avait dir plus la précision sur la chimie que je te remercie de nous avoir fait penser.


Dernière édition par LuppusBaccar le Ven 6 Déc 2013 - 7:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:19

il y a plein de problèmes avec les molécules de synthèse, par exemple on a vu les vitamines de synthèse qui ne marchaient pas parce qu'en fait les vitamines naturelles étaient levogyres et celles de synthèse pas seulement...

je pense qu'il y a bien plus encore comme complexités, qui passent à côté des labos...

le plus sage est de se passer le plus possible de ce qui est synthétique et privilégier l'organique

à propos de ta premiere video osiris, c'est une sorte de populisme, faire croire aux gens que le bio c'est moins bon...

le gout est une affaire culturelle entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:21

Je ne vous comprend plus la, vous vous adressez à Aegis en parlant de moi luppus  scratch , pourquoi ne pas appeler les pseudos par leurs pseudos ?

Estelle, je comprend rien à votre intervention, ma desmonstration envers Aegis été justifié d'un exemple ..


Dernière édition par Kaijū le Jeu 5 Déc 2013 - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:21

Tout ceux que je veux remettre a l,orde disent que je veux les coincé, j,imagine que c,est logique dans la perception de celui qui l,est.Tu est tres loin d,etre mon centre d,attention, il n,en ait rien.
Je ne vie pas sur ce forum, et intervient quand je vois un probleme voila.
Apres, si il y a des glissement allieurs que ont ne vois pas, dites le via le bouton moderation. Ou il y a mp.
Ben voila j,ai fait le tour je crois :-)

De retour sur le poste initial, que je trouve jusqu,a present très interessant :-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Jeu 5 Déc 2013 - 20:27

Intervenez dès le départ ou n'intervenez pas estelle, ou lisez le sujet avant d'intervenir sinon ce n'est pas juste, que faites vous là, vous tentez de me coincer, avec cette même méthode des smiley ?

J'ai relevé cette action envers moi plusieurs fois de votre part, faut il que je donne les exemples ?

Nous en avons récemment parlé sur le tchat ..
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   Ven 6 Déc 2013 - 13:44

je pense qu'il ne faut pas penser l'alimentation seulement en terme de quantité, mais surtout en terme de qualité

mais il est vrai que c'est aussi une question d'habitude, d'éducation, on pourrait vivre aussi bien en mangeant beaucoup moins... et vivre beaucoup mieux en mangeant des aliments de meilleure qualité!



donc, un point important sur lequel je souhaite insister, à propos des produits de synthèse et des produits organiques :

la chiralité, c'est la propriété de la grande majorité des objets tridimensionnels à ne pas se superposer à l'objet que leur reflète un miroir, l'exemple le plus facile à saisir est les deux mains : elles sont le reflet l'une de l'autre comme avec un miroir mais elle ne se superposent pas



les objets et leurs images se rangent en deux catégories, lévogyres et dextrogyres, main gauche = lévogyre, main droite = dextogyre

mais il faut savoir qu'au niveau moléculaire, le corps humain, comme tout être vivant, est composé uniquement de molécules de type L = lévogyre (du moins, c'est ce que disent certains... sauf l'adn?)

ainsi les substances de type D = dextrogyre, consommé par le corps, ne sont pas compatibles avec la chimie du corps humain, elles sont rejetés et finissent dans les excréments

tout produit de synthèse (vitamines, médicaments, plastiques) est constitué d'autant de molécules L que D

le problème, c'est que le corps dépense de l'énergie pour éliminer les molécules D

or, dans un produit naturel créé par le vivant, les molécules sont forcément L... une vitamine naturelle est ainsi deux fois plus efficace qu'une vitamine de synthèse

on en déduit aussi que par rapport aux produits naturels, les produits de synthèse et les aliments ayant été aspergés de produits chimiques (engrais, pesticides, fongicides) ont des valeurs bioénergétiques globales moindres, voire même négatives

...

j'ai noté une tentative de wikipedia de noyer le poisson sur ce sujet, il est dit dans la page "chiralité (chimie)" que certaines molécules naturelles sont de type D : "tous les glucides « naturels » (biologiques) sont de la série D"
mais il faut aller voir la petite note tout en bas pour comprendre que ce type D en particulier est lévogyre... http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiralit%C3%A9_(chimie)#cite_note-L.26D-1

les molécules L diluées dans l'eau polarisent un faisceau de lumière sur la gauche, des molucles D sur la droite

des chercheurs indépendants affirment que les molécules D décalent l'aura d'une personne vers la gauche, alors que les molécules L ne la décalent pas

wikipédia nous apprend que "De fortes sources de lumière polarisée ayant été détectées dans la nébuleuse d'Orion[8], on suppose qu'il s'y trouve de grandes quantités de molécules énantiomériquement pures."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'on peut nourrir le monde en respectant la Terre: 16 millions de familles russes l'ont prouvé!
» Pour les scientifiques, l’agriculture biologique peut nourrir 9 milliards d’habitants en 2050
» MANGER PEUT-IL NUIRE A LA SANTE ?
» Une chatte adopte des BB hérissons
» "Comment peut-on prêcher l'Évangile sans être prêt à accepter les croix ?", - Jésus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Autonomies, écologie et alternatives de société-