Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 11 Déc 2013 - 18:21

Rappel du premier message :

Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens





La secrétaire d’Etat ajointe américaine Victoria Nuland a jugé «totalement inadmissible  » l’intervention policière contre l’opposition en Ukraine, et appelé le pays à « sauver son avenir européen », à l’issue d’un entretien avec le président Viktor Ianoukovitch à Kiev.

« Je lui ai dit clairement que ce qui s’était passé la nuit dernière était absolument inadmissible dans un Etat démocratique », a déclaré Mme Nuland à la presse.


Le Figaro.



Vu sur Fdesouche.


Dernière édition par orné le Sam 24 Mai 2014 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
alfan



Masculin Cancer Serpent
Messages : 38
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 52

MessageSujet: Affrontements en Ukraine : une page d'histoire   Mar 26 Aoû 2014 - 11:31

Revenir en haut Aller en bas
alfan



Masculin Cancer Serpent
Messages : 38
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 52

MessageSujet: Khazars   Mar 26 Aoû 2014 - 11:40

Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 26 Aoû 2014 - 16:47

alfan, à l'avenir : merci de ne pas te contenter de poster des liens et de ne faire ni HS ni double-post (tu peux utiliser la fonction "éditer")
Revenir en haut Aller en bas
alfan



Masculin Cancer Serpent
Messages : 38
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 52

MessageSujet: en +   Mar 26 Aoû 2014 - 18:36

EDIT Modération : Insultes effacées
Revenir en haut Aller en bas
alfan



Masculin Cancer Serpent
Messages : 38
Date d'inscription : 29/06/2014
Age : 52

MessageSujet: ducon   Mar 26 Aoû 2014 - 18:37

EDIT Modération : Insultes effacées

Je t'offre une petite semaine de vacances
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 28 Aoû 2014 - 19:42

Bonsoir,
A l'heure où la propagande anti russe bat son pleins (voir les articles précédents et mon dernier poste ICI) Sinon les médias mainstream continuent à affirmer de façon péremptoire que l' armée russe serait rentré en Ukraine. Un non sens totale que seule les ignorants peuvent gober. Nous savons que du côté des forces ukrainiennes, il y a énormément de mercenaires ou armée privée venant des Etats-Unis. Ce que l'on sais moins, c'est qu'il y a aussi une sorte de "jihad" pro-russe. Vous avez donc des mercenaires venant de différent horizon qui s'engagent pour la résistance, se qui en fait plus des participants par idéologie que pour l'argent.
Voici un reportage qui nous donne l'occasion de suivre quatre de ceux-si, qui sont de nationalité française de surcroit. Bonne découverte.



Ukraine : Des paras français dans le Donbass (Màj vidéo)

Addendum du 28/08/2014 : « Si on était payés, on aurait été contents… » Journaliste : « ils dépendent d’un bataillon mais ne participent pas aux combats ».



Des “spécialistes” français se joignent aux séparatistes prorusses dans le conflit qui les oppose aux forces loyalistes dans l’Est de l’Ukraine, a affirmé dimanche le “premier ministre” de la République populaire de Donetsk (DNR, autoproclamée), Alexandre Zakhartchenko


Il y a aussi “des Serbes et des Suisses” parmi ces combattants qui se battent pour “les idées européennes du socialisme”, a-t-il poursuivi. Il a cité en référence l’”égalité, la fraternité, la Révolution française, la Marseillaise”. Le fait que des Français viennent combattre “pour des idéaux qui ont conduit à la prise de la Bastille signifie que la nation française ne meurt pas“.




Il pleut ce 9 juillet sur la place Blaha Lujza, dans le centre historique de Budapest. Quatre jeunes hommes de forte carrure entrent dans un bar, jettent des regards méfiants autour d’eux et commandent des bières dans un anglais approximatif. « Personne ne sait que nous sommes ici », souffle Victor Lenta, 25 ans, ancien caporal du 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) ayant servi en Afghanistan, en Côte d’Ivoire et au Tchad.


« J’ai hâte de montrer aux Ukrainiens ce que valent les paras français. »


C’est Nikola Perovic, Franco-Serbe de 25 ans, ancien caporal-chef du 13e bataillon de chasseurs alpins ayant combattu en Afghanistan, qui énonce le projet : ” Nous partirons très prochainement dans l’est de l’Ukraine pour combattre aux côtés de nos frères russes. ”

Les deux autres demandent à rester anonymes. Michael ” MMA “, 26 ans, et Guillaume ” le Normand “, 25 ans, n’ont pas de parcours militaire. Craignant une infiltration, ” ou pire “, ils se tiennent le plus loin possible des autorités et des services français.

Le plan ne s’est pas déroulé comme prévu. Après un mois d’attente, ils ont obtenu seulement des visas de courte durée. Retourné à Rostov-sur-le-Don le 7 août, Nikola Perovic a été acheminé à Donetsk trois jours plus tard, devenant à ses dires le premier combattant français à rejoindre les rangs de la sécession prorusse.

Guillaume, Michael et Victor, eux, ont été interceptés le 6 août par les services secrets russes à l’aéroport Vnukovo de Moscou et renvoyés en Hongrie. ” C’est la preuve que nous ne sommes pas aidés par la Russie “, claironne Guillaume. Ils ont alors rallié Kharkov, deuxième ville d’Ukraine, à 300 kilomètres du front, et ont rejoint Nikola Perovic le 18 août. ” Sommes à Donetsk, réunis, en armes, en uniforme dans une unité de la DPR – “République populaire de Donetsk” autoproclamée en avril> “, affirment-ils dans un SMS reçu le 20 août.

Qui sont ces Français qui combattent l’armée ukrainienne aux portes de la Russie ? Ces quatre-là affirment être les fondateurs d’un mouvement ultra-nationaliste nommé Unité continentale, un groupuscule dont la page Facebook affiche près de 2.000 ” J’aime ” et qui réunit une vingtaine de militants depuis janvier 2014.

A son actif, des manifestations en France et en Serbie en faveur du président syrien Bachar Al-Assad ou pour la libération du nationaliste serbe Vojislav Seselj, accusé de crimes contre l’humanité par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.

Tous ont fréquenté, de près ou de loin, des groupuscules d’extrême droite radicale. Victor Lenta s’est fait un nom à Toulouse après avoir été rendu à la vie civile en avril 2012. Il y a codirigé les Jeunesses identitaires et participé au développement de la section locale des Jeunesses nationalistes. Proche du Lys noir, un groupuscule putschiste prônant un coup d’État militaire, il est par ailleurs mis en cause et témoin assisté dans une affaire d’agression sur la personne d’un étudiant chilien à Toulouse en avril 2012.

Dans son livre Vol au-dessus d’un nid de fachos paru en janvier 2014, le journaliste Frédéric Haziza affirme que Victor Lenta a été renvoyé de l’armée pour avoir participé avec le groupuscule néonazi Languedoc War à l’incendie d’une mosquée à Colomiers (Haute-Garonne) en avril 2008. Victor Lenta a porté plainte pour diffamation.

Guillaume ” le Normand ” est militant depuis une dizaine d’années, d’abord comme sympathisant des Jeunesses identitaires et du Parti de la France, puis comme membre du mouvement skinhead Troisième voie, dissout par décret en juillet 2013 à la suite de la mort du militant d’extrême gauche Clément Méric.

Michael, lui, a participé à Paris à des manifestations de soutien à Bachar Al-Assad et a pris part en hiver 2013 à l’opération ” Noël en Syrie “, organisée par l’association SOS chrétiens d’Orient. Nikola Perovic, enfin, revendique des contacts dans diverses organisations radicales en France et en Serbie, mais n’a jamais formalisé son engagement.

Pour ces quatre-là, la Russie serait le dernier rempart contre la mondialisation libérale, qu’ils estiment ” responsable de la déliquescence des valeurs nationales et de la perte de souveraineté de la France “. ” Nous sommes en guerre, et il s’agit d’une guerre mondiale “, affirme Guillaume ” le Normand “, avant une comparaison hasardeuse entre les séparatistes pro-russes d’Ukraine et les Forces françaises libres de la seconde guerre mondiale.

L’argent, martèlent-ils, n’est pas la raison de leur engagement. ” Nous avons économisé pendant plusieurs mois et lancé des appels aux dons sur les réseaux sociaux pour réunir les fonds nécessaires à notre départ “, poursuit Guillaume ” le Normand “.

La mission de ces militants français aux côtés des insurgés est toute trouvée. Joints par téléphone le 14 août, Nikola Perovic et Victor Lenta affirment qu’Unité continentale a été chargée par les responsables des forces armées de la ” République populaire de Donetsk ” de recruter, d’acheminer en Ukraine et de former au combat les recrues venues de pays européens – quelques Allemands, des Espagnols, des Tchèques et des Norvégiens les ont déjà rejoints.

Tous partagent les mêmes conceptions ultranationalistes et anti-atlantistes, fortement influencées par les idées du théoricien politique russe Alexandre Douguine.

” La filière est désormais active. Nous sélectionnons les personnes avec un CV militaire, ou au moins une expérience de militant nationaliste “, affirme Nikola Perovic, qui dit ne pas vouloir de “ Pieds nickelés à la recherche de sensations fortes “. Cinq autres Français souhaitant rester anonymes auraient été acheminés à Donetsk par Unité continentale au cours de la deuxième semaine d’août. ” D’autres Français sont en route “, conclut Nikola Perovic.

C’est le réseau nationaliste russe Dobrovolets (” volontaire “) qui permet à Unité continentale d’acheminer ainsi des combattants. Comptant près de 7.000 membres ” de Kaliningrad à Vladivostok “, Dobrovolets se présente comme une ” organisation humanitaire ” acheminant médicaments, nourriture et équipement militaire pour les séparatistes.

Dans les faits, Dobrovolets opère comme une véritable direction des ressources humaines de la rébellion, en lien avec les responsables des forces armées de Donetsk et de Lougansk. Avec l’intensification du conflit en mai, la nébuleuse Dobrovolets a acheminé des combattants volontaires venus de Russie, des anciennes républiques soviétiques et d’Europe occidentale, créant une Première Brigade internationale intégrée à l’armée séparatiste, au sein de laquelle opèrent les Français.

Rencontré à Rostov, le 18 juillet, dans un restaurant japonais à la mode, Pavel, dit ” Penza “, a été éborgné par l’explosion d’un obus lors de la bataille de Saour-Mogila début juillet. Arborant une longue cicatrice du nez au front, ce sniper taciturne de 28 ans décrit entre deux sushis le fonctionnement de l’” Interbrigada ” : “ Il ne s’agit pas d’une unité en soi, mais d’un réservoir de combattants qui sont répartis en fonction de leurs compétences partout où on aura besoin d’eux. ”

A côté de lui, Iskander, 30 ans, poursuit : ” Si les combattants de Donetsk nous appellent en nous disant qu’ils ont capturé des tanks T-64 ou des lance-missiles portatifs, c’est à nous de trouver parmi les volontaires des personnes capables de les manœuvrer et de leur faire passer la frontière. ” Venu d’Ouzbékistan pour combattre en Ukraine, il a été blessé par balles lors de la bataille pour l’aéroport de Donetsk, le 26 mai, puis évacué vers Rostov pour y être soigné. Tous deux se réjouissent de l’arrivée des Français, qui va permettre, disent-ils ” de faire connaître – leur – combat en Occident “.

Loïc (prénom modifié), 51 ans, ancien officier du renseignement militaire, a combattu en Birmanie aux côtés de la rébellion karen en 1993 et croisé plusieurs fois le chemin du mercenaire Bob Denard (1929-2007). Encore en France, il s’apprête à rejoindre les pro-russes, mais porte un regard sévère sur la filière d’Unité continentale : ” J’ai fréquenté les réseaux de mercenaires des années 1980 et 1990 en Afrique et en Asie du Sud-Est, c’était autrement mieux organisé. Unité continentale est une initiative jeune, qui connaît des revers. Mais quand on veut faire la guerre, la meilleure des écoles est la guerre elle-même. ”

En France, la figure tutélaire des soldats perdus de l’extrême droite est le fameux Gaston Besson, passé lui aussi par la Birmanie avant de former des brigades en Croatie au début des années 1990. Or, ce dernier a pris fait et cause pour l’armée ukrainienne, dans laquelle son bataillon Azov serait, dit-il, composé de plusieurs Français. Si bien que des militants français de l’extrême droite radicale se trouvent des deux côtés du front, chaque camp accusant l’autre de ” romantisme ” et d’” aventurisme “.

Le terrain perdu par les forces séparatistes depuis la fin du mois de juillet n’a pas entamé l’enthousiasme des volontaires français. ” Le terrain se prête à la guérilla urbaine, c’est la pire des choses que puisse rencontrer une armée “, estime Loïc. Victor Lenta et Nikola Perovic, eux, ne cessent de souligner ” l’amateurisme ” de l’armée ukrainienne.

Passibles de poursuites en France pour mercenariat et terrorisme, ces combattants savent qu’ils brûlent leurs vaisseaux. ” Nous n’avons pas acheté de billet retour “, sourit Guillaume. Nikola Perovic, lui, a déjà des plans d’avenir. ” Si on est toujours en vie, une fois cette guerre finie, on ira aider les chrétiens d’Irak et dessouder de l’islamiste. ” Une pause. “ J’espère tout de même revenir en France un jour. ”

Le Monde


________________________


Dernière édition par orné le Jeu 11 Sep 2014 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 29 Aoû 2014 - 18:18

Note par orné : Bonsoir,
Après les français engagé auprès des pro-russes dont les merdias français, se seront bien passé de dévoiler. Ou l'article très courageux et étonnant de Paris Match, ou hélas aucuns autres gros médias leur auront emboîté le pas. Nous restons malheureusement empêtré dans cette propagande crasse, qui méritait quand même d'être enfin mise en exergue. Car cela devient vraiment d'un ridicule hallucinant. Voilà qu'ils essayent de faire croire que les russes seraient rentré en Ukraine, totalement désespérant de bêtise. Et le pire est que cela marche auprès d'un certains publiques (soupir). mais les russes ne tremble pas pour autant et garde toujours un tours d'avance sur leur adversaire décidément peu inspiré. Mais le pire c'est que leur médiocrités suffisent, mais pour combien de temps encore. Là réside mon espoir, c'est que leur arrogance, à penser genre "on s'en fou 90% des gens s'en foute et croient tous se que les merdias leur dictent de penser" C'est là dessus que l'UE et les amerloques s'appuient. Donc en clair, au niveau opinion publique, ça fonctionne toujours. Sur le terrain et au niveau militaro-économique, beaucoup moins bien par-contre. Là il est évident que les russes garde la main. La question est, "combien de temps se petit jeu va t-il encore perdurer ?" Car le jeu du je te renvoie la balle, tu me la renvoient, ça va un moment...
Bien histoire d'agrémenter mon avis, j'ai sélectionné pour vous quelques articles sur les derniers événements majeures, bonne lecture. (n'hésitez pas à remonter le sujet, si besoin est. C'est très complet et tenu à jour). Et n'oubliez pas, restez critique et éveillé !



Ukraine : accusé d’invasion, Poutine reprend la main et humilie l’OTAN



Alors que son pays est accusé d’envahir l’Ukraine, Vladimir Poutine, avec un art consommé de souffler le chaud et le froid, a voulu se montrer magnanime et faire d’une pierre quatre coups.



Dans une lettre adressé aux autorités des deux républiques du Donbass révoltées, le président russe invite tout d’abord les combattants pro-russes à « ouvrir un corridor humanitaire » pour les nombreuses unités ukrainiennes encerclées depuis près d’une semaine. Soulignant les souffrances des soldats ukrainiens ainsi que celles de leurs familles, le chef de l’État russe a annoncé que la Russie était prête à leur apporter des soins… Une manière particulièrement habile de retourner l’opinion publique ukrainienne contre les bellicistes de Kiev, la perspective d’un anéantissement total des troupes prisonnières étant maintenant de la seule responsabilité du gouvernement pro-occidental. Voilà pour le premier coup.

Le second
consiste en une campagne de communication à destination du peuple ukrainien, en montrant la Russie sous un jour résolument pacifique et apaisant. Une manière peu coûteuse de mitiger la propagande médiatique adverse et ses effets dans l’opinion.

Le troisième vise à reprendre l’initiative diplomatique et à redevenir maître de l’agenda. Pour cela, Vladimir Poutine veut contraindre Kiev à négocier en mettant dans la balance la vie de milliers de soldats ukrainiens. En focalisant l’attention de l’opinion publique ukrainienne sur leur sort, Vladimir Poutine casse le rythme diplomatique qu’essaient de créer Kiev et Washington.

Mais le quatrième et le plus important de ces quatre coups, c’est la nature de ce qu’implique cette lettre : la reconnaissance des deux républiques du Donbass comme des actrices du dossier à part entière et à égalité avec Kiev. Ce qui n’est pas la moindre des humiliations pour les Occidentaux. Le président russe a tout d’abord ironisé sur les capacités militaires de Kiev et de l’Otan :

« Il est clair que les milices ont obtenu un succès majeur en repoussant l’opération de Kiev ».

Puis a enchaîné :

« J’invite une nouvelle fois les autorités ukrainiennes à cesser leurs opérations militaires, à décréter un cessez-le-feu, à s’asseoir à la table des négociations avec les représentants du Donbass et à résoudre tous les problèmes accumulés par des moyens exclusivement pacifiques. »

Lire la suite sur la source

---------------------------------

Donc, pour être clair au cas où, IL N'Y A PAS D’INVASION DES RUSSES EN UKRAINE !


Troupes russes en Ukraine : un nouveau bobard de Kiev



Il n’y a pas de troupes russes sur le territoire de l’Ukraine, et les déclarations de Kiev prétendant le contraire ne sont qu’un mensonge de plus, a déclaré jeudi à RIA Novosti le sénateur russe Evgueni Serebrennikov.

« Nous avons déjà entendu une multitude de déclarations des dirigeants ukrainiens qui s’avéraient des mensonges peu après. Et voilà que maintenant, nous sommes en présence d’un nouveau bobard », a indiqué M.Serebrennikov, vice-président de la Commission pour la Défense et la Sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe).


Jeudi matin, le président ukrainien, Piotr Porochenko, a annulé sa visite en Turquie et décidé de convoquer d’urgence une réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense de l’Ukraine (SNBO) « en raison de l’aggravation brutale de la situation dans la région de Donetsk ». Selon son service de presse, le chef de l’État affirme que « les troupes russes sont entrées en Ukraine ».

------------------------------

Tiens, je vous donne une info qui n'est pas des plus récente, mais dont je viens de prendre connaissance. Savez vous que Arseni Iatseniouk a des accointancec avec la trilatérale ? : Ukraine : Arseni Iatseniouk a participé à une réunion de la Commission Trilatérale en 2013

-----------------------------

Je reprends sur l'actualité :

Poutine regrette le manque d’indépendance chez les dirigeants européens : Les dirigeants actuels de l’Europe sont loin de faire preuve d’indépendance, a déploré vendredi le président russe Vladimir Poutine, intervenant devant les participants au Forum des jeunes Seliguer-2014.

« Mais même si les dirigeants européens d’aujourd’hui sont loin de faire preuve d’indépendance, cela ne signifie pas du tout que la tendance (à l’indépendance, ndlr) a disparu. Quoi qu’il en soit, cette tendance à l’indépendance, à la souveraineté, à avoir sa propre opinion, à défendre sa propre position s’affirme et ne cessera de s’affirmer à l’avenir. Seulement, il est dommage que tous nos collègues en Occident ne s’en aperçoivent pas », a déclaré le chef de l’État.

-------------------------

Obama a du mal à contenir la Russie Le quotidien américain The Desert Sun a écrit que le développement des relations de Moscou avec la Chine, l’Iran et l’Inde, et le droit de veto des Russes au Conseil de sécurité de l’ONU, ont renforcé la position de la Russie face aux États-Unis.L’auteur de l’article écrit qu’après le rattachement de la Crimée à la Russie, le soutien que Moscou accordé aux séparatistes de l’est de l’Ukraine, et la coopération de Moscou avec l’Iran et la Syrie, la Russie a toujours réussi à contourner les sanctions économiques des États-Unis et de l’Union Européenne.


Les dernières sanctions que l’Occident a imposées à la Russie n’ont eu qu’un effet très minime sur le secteur de l’énergie en Russie. En réalité, ces sanctions n’ont jamais pu avoir un quelconque effet sur le taux d’influence de la Russie sur ses anciens satellites soviétiques, même dans la région de l’Asie centrale.

La suite sur la source

------------------------------

Séisme : Russie et Chine abandonnent officiellement le pétrodollar Après que Vladimir Poutine a annoncé le 14 août dernier que la Russie voulait désormais vendre son gaz en devises nationales et plus en dollar américain, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que Moscou mette au point un accord global avec la Chine allant en ce sens.
Selon RIA Novosti qui cite la revue Kommersant, le gouvernement russe a d’ores et déjà expédié deux navires vers l’Europe avec à leur bord 80 000 tonnes de pétrole en provenance de Novoportovskoye, un champ d’extraction situé dans l’Arctique. Ces deux livraisons seront réglées en roubles et pas en dollars, du jamais vu.


La Russie livrera aussi du pétrole via l’oléoduc Est-Sibérien/Océan Pacifique (ESOP) à destination de la Chine qui sera réglé en yuans chinois.

Selon Kommersant, il s’agit là d’une mesure de « protection » de la Russie consécutive aux sanctions prises par les États-Unis à son encontre.
Lire la suite sur la source

-------------------------------------

L’hystérie antirusse, bientôt un critère de sélection pour diriger l’UE ? Les dirigeants des 28 États membres de l’Union Européenne se réunissent samedi à Bruxelles pour une session spéciale afin de préparer le prochain sommet européen, écrit vendredi 29 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta
L’Ukraine sera à l’ordre du jour et le président Piotr Porochenko a été convié à cette réunion. L’UE doit également s’occuper de la crise économique, avec une récession croissante en France et en Italie, le déficit budgétaire, les dettes, etc.


La tâche principale sera, enfin, de coordonner le triumvirat dirigeant. Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a déjà été choisi pour présider la Commission européenne, mais il reste à déterminer qui sera à la tête du Conseil européen, et qui occupera le poste de haut représentant des Affaires étrangères et de la politique de Sécurité. La distribution des 25 portefeuilles restants de la commission de Bruxelles pourra alors commencer.

Les différends sont inévitables car les candidatures proposées reflètent des notions politiques, économiques et partisanes divergentes. David Cameron semble vouloir jouer, comme en juillet, le fauteur de troubles. Le Premier ministre britannique a soudainement proposé mercredi la candidature de son homologue polonais Donald Tusk pour présider le Conseil européen. On ignore si ce dernier était d’accord ou la présence de contacts en coulisses à ce sujet. Les avis divergent sur la candidature du diplomate européen numéro 1, ainsi que d’autres figurants proposés aux postes de commissaires.

Lire la suite sur la source


___________________________________



Dernière édition par orné le Jeu 11 Sep 2014 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Sam 30 Aoû 2014 - 6:32

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3550
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 2 Sep 2014 - 0:11

Amis du soir Bonsoir revoir
En fouillant sur mes sites "amis" je viens de tomber sur cet article, qui je le trouves désopilant Wink Mais à la fois tellement réaliste, j'ai apprécier, alors je vous le partage, malgré les propos trash Very Happy
Car moi aussi je sais apprécier un vrai homme lol!


Différence entre un homme et une serpillère (en vidéo)

Le titre est un peu « taquin » certes ! Mais les images parlent d’elle même. Lorsque j’ai vu tout à l’heure la vidéo de Mozgovoi (merci à Laurence Guillon pour le sous-titrage) j’ai ressenti un sentiment de « rectitude » et de « droiture »… mais tout de suite, dans un éclair de contraste sidéral, je me suis rappelé de cette vidéo de Iatseniouk aperçu il y a quelques jours… Je vous laisse apprécier la différence.


1ère Vidéo : Discours percutant de Mozgovoi, (une des figures du Donbass)



---

2ème Vidéo : Discours Mouillage de pantalon d’Arseni Iatseniouk il y a quelques jours, à l’occasion de la Nème INVENTION d’intervention de l’armée Russe … (Nb: Les types sont quand même gravement allumés : ils ont l’air de croire à leurs propres mensonges ! où bien… je ne sais pas, en fait on arrive pas trop à dire à quoi ça ressemble…. « serpillère » ? oui quelque chose comme ça…)





Traduction de ce qui sort de sa bouche :


« Nous avons affaire à une situation difficile. A Donetsk et à Lougansk il y a lieu une agression russe militaire non dissimulée. Leur armée… (un très-très long soupir) elle est à Marioupol, leur armée. Sous Marioupol elle est l’armée russe, à Novoazovsk elle est l’armée russe… Une armée ! Une armée russe régulière.

Ce ne sont pas des terroristes, ni des habitants de la région de Donetsk, ni des mercenaires… C’est un armée russe régulière. Des divisions de Pskov, de Rostov… (encore un soupir… très-très long). Aujourd’hui nous signons un mémorandum ? ( il se frotte le menton)

Tout d’abord je vous remercie de votre soutien, du volontariat, de votre aide… Nous avons parlé au téléphone ? Là, je vais vous demander quelque chose… Il faut travailler avec les gouvernements… Toutes ces sanctions c’est… un cataplasme sur une jambe de bois… (il hoche la tête) Ca n’a pas aidé. Ce que je vois en réalité… je vais faire une déclaration publique. .. les Américains avait arrêté en 1979 ou en 1980… en 1980… ils avaient bloqué la réserve d’or et de devises d’Irak… Si on n’arrête pas tout de suite tous les paiements, toutes les transactions financières avec la Russie… je ne vois pas comment les arrêter sinon. Soit un arrêt de toutes les transactions financières… soit faire entrer les troupes des Etats étrangers sur le territoire de l’Ukraine… pour l’arrêter.

On arrive à venir à bout des terroristes russes. Avec l’armée russe qui compte un million cent mille… Dont cent mille ce sont les forces entrainées permanentes… qui sont passé par l’Ossétie, l’Abkhazie, la Tchétchénie…Ils possèdent le matériel que nous n’avons pas. Nous ne connaissons même pas leur matériel. Nous voyons qu’ils frappent avec une très grande précision. Leur artillerie, leur missiles… ils ont quelques pas en avance.

Ps : En double Bonus :

-QUIZZ : COMMENT PEUT-ON SAVOIR SI LA RUSSIE A ENVAHI L’UKRAINE ?

- La dernière vidéo de Vincent Parlier :

Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 3 Sep 2014 - 0:58

Note orné : Bonsoir,
Je crois bien et non sans joie, que l'on va de moins en moins parler de l'Ukraine. Je penses même que ce sera un acte délibéré de nos amis atlantistes. Car ils se sont "viandé" en beauté. Et ce n'est pas leur petit baroude d'honneur en ayant essayé de faire croire à une incursion russe au delà des frontières russo-ukrainienne qui changera la donne. Au fait c'est le gouvernement fasciste qui beaucoup trop entreprenant et expérimenter face au stratèges russes qui aura sonner le glas. Et leur arrogance aura fait le reste. Quand à la vaste campagne de propagande médiatique atlantiste, elle aura un moment eut ces limites, les limites dictée par le fait que les gens sont de moins en moins crédule, tout comme cela aura été le cas sur le dossier palestinien, d'ailleurs. mais revenons sur l'Ukraine, de plus de citoyens réclame l'indépendance de leur province. Et ne veulent plus de ce gouvernent fasciste, à la solde des américains et de l'UE. voici deux articles pour étayer mes propos, bonne lecture.




Tremblement de terre au Parlement ukrainien : l’État est en faillite, l’armée est fichue + Poutine meilleur joueur de la partie



La terre ne tremble pas seulement en Californie, mais aussi au Parlement de Kiev et sur tous les fronts que mène l’Ukraine, où les troupes fascistes vont d’une défaite vers un autre, puis tombent d’un Chaudron dans un autre.




Le 18 août, The Daily Star a annoncé [1] que la journaliste engagée Tetyana Chornovol, qui a fait carrière comme chef anti-corruption, a jeté l’éponge après seulement six mois, à cause, selon ses propres mots, du « manque de volonté politique » au sein du gouvernement .

Chornovol, qui avait joué un rôle prépondérant dans la campagne anti-Janukowitsch, juge que son passage dans l’administration aura été « complètement vain ».

Une proposition de loi anti-corruption, pour se débarrasser de fonctionnaires qui avaient des liens avec la fameuse administration corrompue de Viktor Ianoukovytch, a été froidement bloquée par les parlementaires, de crainte des procès qui pourraient en découler.

Ensuite, est arrivée une lettre datée du 19 août et en provenance de Washington [2], qui menace Kiev de perdre la prochaine tranche de fonds prévue par la Fonds monétaire international, en raison du peu de progrès dans la mise en œuvre des lois anti-corruption (ce qui a été exprimé avec beaucoup de mansuétude).

Le coup de tonnerre suivant arriva le 21 août 2014, quand le ministre de l’Économie, Pavlo Sheremeta, annonça sa démission, parce que, selon ses dires, il n’arrivait pas à faire passer les mesures correspondant aux réformes nécessaires. Sheremeta est un économiste formé par l’Occident, et nous savons ce que cela signifie. Il devait faire passer par le fouet les mesures rigides d’austérité, rebaptisées « Réformes », ce qui allait encore davantage mener le peuple vers la pauvreté.

Tout cela donne bien entendu la frousse aux parlementaires, qui pensent à la façon dont ils seront accueillis à leur retour chez eux, et qui comprennent qu’ils n’ont pas la moindre chance d’être réélus.

L’Ukraine est pratiquement en faillite. La monnaie est tombée à un niveau record [3], conséquence de la récession qui, depuis deux ans, tire l’économie vers le bas, dans un marais.

La démission de Sheremetats doit encore être confirmée par le Parlement, ce qui pourrait être le dernier acte dudit Parlement. Il sera probablement dissout et de nouvelles élections seront probablement organisées en octobre prochain.

La misère de ce gouvernement est aujourd’hui marquée par le fait que les rats quittent le bateau, qui sombre. Il faut aussi rajouter les défaites dans l’est de l’Ukraine dans la lutte contre « les terroristes et les sous-hommes ». Toutes leurs offensives se sont écroulés, les unités d’élite sont brisées ou anéanties. Ce qui reste de ces unités se trouve encerclé dans les différents Chaudrons dans le Donbass [4]. Elles n’ont comme alternative que de fuire vers la Russie, en abandonnant tout leur matériel militaire dans un état INTACT.

Et demain, mardi 26 août, se tiendra la conférence à Minsk entre Poutine et plusieurs dirigeants européens [5]. Mais, selon La Voix de la Russie, un entretien particulier a été prévu entre Poutine et le Président-Roi du chocolat, Porochenko. Les thèmes seront probablement la crise ukrainienne, les questions humanitaires, la question des réfugiés, comme annonça le porte parole de Poutine, Peskow.

Tout semble annoncer que Porochenko n’a plus de cartes en main. Pour tirer de bons résultats de ces négociations, qui ressemblent à une partie de poker, il ne pourra pas se contenter d’afficher un meilleur visage que Poutine. Il est temps maintenant pour lui de se ressaisir, pour mieux battre en retraite. Cela n’est cependant pas sans danger, car derrière se trouvent « ses amis » des États-Unis, avec un pistolet braqué sur lui.

Traduit par Jefke pour vineyardsaker.fr

Notes :


[1] Ukraine anti-graft chief quits, citing lack of ‘political will’ (dailystar.com, anglais, 18-08-2014)

[2] Ukraine risks losing IMF support over stalled anti-corruption laws (kyivpost.com, anglais, 19-08-2014)

[3] États-Unis Vs Ukraine : nouveau record du dollar face au hryvnia (vineyardsaker, français, 29-08-2014)



L'arnaque occidentale et ses indignations sélectives ont un peu trop durées ? Le blanc-seing donné à Kiev pour tuer des innocents ou bombarder sans discernement dans des villes comme Lougansk ou Donetsk, ses propres citoyens, vient-il de prendre fin ? En effet, entre la déclaration du président russe Vladimir Poutine, qui fait jaser en ce moment et la gesticulation de Kiev, qui ne voit sa défaite qu'au prisme russe, il n'y a qu'un pas. Poutine a-t-il assommé définitivement ses détracteurs ?



Le président russe a déclaré qu'il fallait désormais penser à l'indépendance du sud-est ukrainien, à la création d'un état dans cette zone. Une façon astucieuse de dire que la Russie n'a pas besoin de s'étendre vers l'Ukraine après le coup fumant de la Crimée. Mais, la Russie pense que, pour que cesse la guerre et des morts inutiles dans le Donbass, il faut une autodétermination des peuples de cette région. Restant dans la logique russe et surtout le droit international, le président russe est en train de donner une véritable leçon de choses à l'Occident.

Malin et adroit comme un singe, Poutine a mis le débat sur la table. Il ne peut plus quitter cette table des négociations à venir car, Kiev est au pied du mur. Si la logique syrienne prônée par l'Occident est appliquée à l'Ukraine à savoir pas de négociations (ici avec les terroristes et en Syrie avec le pouvoir de Bachar al-Assad), alors, in fine, Kiev perdra, comme le suggérait plus tôt dans la journée Alexandre Sivov, incompris, mais qui, entre les lignes, veut plus que tout, une intervention moscovite depuis le début du conflit. D'une part, pour arrêter le bain de sang dans le Donbass, et d'autre part, pour que Moscou s'affirme plus en refusant de prêter le flan aux salmigondis occidentaux.

La subtilité avec laquelle le président russe a manoeuvré est en train de dérouter les Occidentaux qui ne savent plus à quels saints se vouer. Elle survient quand l'Occident pensait avoir marqué des points avec ses sanctions à la noix, oubliant sans doute que dans l'opinion publique russe, la guerre du Donbass est une affaire russe avant toute autre considération. Qu'est-ce à dire ? Contrairement à la propagande de la presse mainstream occidentale, les habitants du sud-est ukrainien, sont pour la plupart russophone et russophile. Cette dimension a sans doute échappé aux officines qui déblatèrent à longueur de journée sans toutefois comprendre que c'est le su-est ukrainien et la Russie, c'est le même ADN.

Comme je le disais lors d'une interview que je donnais sur La Voix de la Russie, il n'y avait que deux options possibles : soit la soumission pour le Donbass, soit une intervention russe seule à même de ramener la paix. Les faits semblent me donner raison mais la route est encore longue, que dis-je, très longue vers une paix durable. A force de manipuler des leaders de pacotille à travers la planète, le mensonge chevillé au corps et le cynisme comme mode de fonctionnement, le risque d'un effet boomerang se présente encore une fois devant l'Occident arrogant, imbus de sa "puissance" et perdu dans ses rêves chimériques...

Si le président russe Vladimir Poutine a jeté ce pavé dans la mare, c'est surtout pour montrer au monde que, lui, en tant que joueur d'échecs, sait à quel moment il faut faire avancer les choses ou placer ses pions. Ses détracteurs le comprendront certainement à leurs dépens. Son habilité fait perdre toute crédibilité aux thuriféraires d'un faux ordre moral, habillé d'hypocrisie et de couardise. N'est-ce pas Barack Obama, le président américain disait récemment que la Russie ne sera pas attaquée militairement ? D'ailleurs, les sanctions, vu le contexte russe, glisseront comme de l'eau sur la peau d'un reptilien. Moscou, par la voixc de Poutine demande à l'Europe de faire preuve de "bon sens". Tout est dit...

Plus prosaïquement, le leader russe a-t-il sonné le glas de ce mensonge abyssal qui, d'Irak en Afghanistan, en passant par la Libye et la Syrie, fait croire que l'ordre moral est du côté de l'oncle Sam ? Car en effet, les États-Unis, grand organisateur du désordre mondial actuel ne peuvent plus bénéficier de la dynamique unipolaire. Le monde multipolaire est une aubaine pour certains pays, notamment africains, de se tourner vers la Russie. Les pompiers pyromanes sont à la peine. Il est grand temps de les achever définitivement.

Alain Jules

Liens connexes :
Petit historique des invasions russes imaginaires en Ukraine

L’Ukraine bascule dans la guerre civile

Interview d’un milicien du Donbass : « Nous ne voulons nous prosterner devant personne, ou adorer qui que ce soit. Nous sommes un peuple libre. »

Le point sur l’Ukraine par Jacques Sapir

-----------------------------------------


Dernière édition par orné le Jeu 11 Sep 2014 - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 4 Sep 2014 - 0:33

Bon apparemment j'ai vu juste, pourvu que cela tienne maintenant : Ukraine: Porochenko annonce un cessez-le-feu définitif

Ukraine: Poutine loin d'imposer son plan de règlement (médias)

Mais cela a fonctionner...Reste à voir comment Washington va réagir, car cela ne les arrange pas.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3550
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 4 Sep 2014 - 12:48

Bonjour les gens revoir
Voici encore un exemple et conséquence de la propagande menée contre la Russie....
Il serait temps de s'en rendre compte et de boycotter ces médias totalement soumis... No


“Guerre contre l’Europe” : Appel au boycott de Libération..

Merci Serutto

Je peux comprendre des avis différents sur la Russie, je peux – avec un gros effort – comprendre la mauvaise foi, la soumission aux intérêts américains ou allemands, la bêtise crasse (“la fabrique du crétin” a forcément des conséquences à long terme), même l’édito délirant du lundi, MAIS il y a des sujets qui sont totalement inacceptables, comme celui-ci :




Un (encore non prouvé mais passons) soutien de la Russie à des citoyens russophones frontaliers bombardés par leur armée – après environ 3 000 morts civils – peut être discuté, mais on ne peut pas titrer qu’on NOUS a déclaré la guerre !

Et encore moins 100 ans après 1914.

L’excitation des haines et des passions peut avoir des conséquences gravissimes, empêcher de trouver des solutions pacifiques, voire même déclencher des conflits.

Un journal n’a pas le droit de délirer sur ces sujets. C’est aux diplomates de gérer ceci, pas à des journalistes inconscients.

En conséquence, je vous propose donc de diffuser cet appel au boycott de Libération, seule façon de faire pression sur eux.

Je rappelle que ce canard boiteux au bord du dépôt de bilan ne survit que grâce à d’énormes subventions publiques (près de 10 millions d’euros par an, + de nombreuses aides indirectes) et de l’argent de quelques millionnaires.

En bon soldat du néolibéralisme à la mode Valls, il me semble important de mettre en application envers ce journal les pratiques de “destruction créatrice” de Schumpeter…

Allez, encore un petit effort :


P.S. Il va de soi que le Monde doit également être soumis au même traitement…

Auteur Olivier Berruyer

Source Les Crises

* * * * *

Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 4 Sep 2014 - 13:29

En cherchant des informations sur les relations entre la France et l'Ukraine, je suis tombé sur cet article de Orange actualités qui traite d'un sujet d'ailleurs déjà abordé ici :

http://actu.orange.fr/monde/ukraine-quatre-francais-avec-les-prorusses-du-donbass-afp_CNT0000003TFH2.html

Je cite ce qui m'intéresse ici par rapport à ce que tu as écrit :
Citation :
L'accord de principe donné, il reste à contacter "Tchouk", leur supérieur hiérarchique russe à Donetsk, qui demande de se dépêcher: arrivée à la mi-août, la petite bande, qui a fait le tour des médias français, termine son interview avec une chaîne de télévision russe pro-Poutine, sur la place Lénine.

Cela signifie donc que sur place, des français ont un supérieur hiérarchique russe, mais l'article ne permet pas de savoir qui est ce fameux "Tchouk". Il peut s'agir en effet d'un civil, comme les français, ou d'un militaire (une initiative spontanée ce n'est pas pareil qu'un ordre donné) : cela ne permet pas de conclure pourquoi il est là, mais cela permet d'affirmer qu'il y a au moins un russe en Ukraine séparatiste.

Ensuite, à la fin de cet article, il y a eu un lien vers cet autre article (je ne sais pas si vous l'obtiendrez, parce que c'est dans l'onglet "Orange vous recommande", et on trouve vraiment tout et n'importe quoi) :
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/crash-du-mh17-en-ukraine-un-rapport-publie-mardi_1572810.html#xtor=AL-839

On devrait donc en savoir un peu plus mardi !
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 4 Sep 2014 - 22:44

les usa affirment que l'armée russe prend part aux combats en ukraine... les russes disent que non

etc etc

ce sont surtout des paroles : dans les faits, l'armée ukrainienne recule face aux séparatistes
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3550
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Dim 7 Sep 2014 - 16:58

Bonsoir les gens
Bon eh bien voilà un plan bien foireux...Et qui ne m'étonne guère, ça n'arrangeait personne ce cessé le feu...Mais vu que c'était Poutine qui proposait et ce, d'une façon convaincante, ils ont bien dû jouer le jeu...Et ce sera encore le gouvernement de fantoche de kiev qui assurera le mauvais rôle sans broncher !
Voyons ça d'un peu plus près...


Le cessez-le-feu en ex-Ukraine n'aura duré que quelques minutes



Quelle belle arnaque! Comme on pouvait s'y attendre, le gouvernement ukrainien n'a pas respecté sa parole, réitérant le mensonge du précédant cessez-le-feu. Dans le même temps, on apprends que Washington, Paris, Rome, Varsovie et Oslo livreront des armes à ces escrocs. Forcément, s'ils sont capables d'armer des djihadistes, il est logique qu'ils arment un gouvernement qu'ils ont eux même mis en place. Car rappelons que Iatseniouk a non seulement participé à une réunion de la commission trilatérale en Octobre 2013, quelques mois à peine avant le coup d'état de Maïdan; mais il a été placé à son poste de premier ministre de l'aveu même de Victoria Nuland.

Quand à Porochenko, d'après des câbles diplomatiques, les américains l'appellent "notre insider". Le gouvernement ukrainien est donc bien aux ordres des américains, les même qui disaient ne pas croire au cessez-le-feu d'ailleurs. Par contre, ils croient visiblement à la poursuite de la guerre et au fait de l'alimenter de plus belle et sous toutes les coutures possible. Voilà deux nouvelles bien plus fâcheuses que les exercices "Rapid Trident" de l'OTAN qui se tiendront à près de 900km de la frontière russe je le rappelle. Espérons que le cessez-le-feu arrive tout de même à se mettre en place car, après plusieurs mois de conflits, ce n'est pas forcément évident. La crainte également est que cette trêve soit en fait juste suffisante pour que l'armée régulière reprenne des forces et soit mieux armé puis que les combats reprennent de plus belle. C'est une possibilité vu qu'aucun problème n'est réglé, chacun campant sur ses positions. Comme de toute évidence les Etats-Unis se fichent bien de négocier et d'arriver à une paix durable, cela s'annonce plutôt tendu. Fawkes


Avant même l'heure convenue, tandis que le président Porochenko revenait au sommet de l'OTAN à Newport où il avait déclaré quelques heures plus tôt à l'antenne de la BBC qu'il n'était pas question que l'Ukraine retire ses troupes du Donbass (ce qu'il allait pourtant signer à Minsk), son premier ministre Yatseniouk exprimait qu'un cessez-le-feu signé sous le patronage de la Russie ne valait rien. C'est d'ailleurs ce que laissaient entendre les Etats-Unis en refusant de venir parrainer les négociations et la signature à Minsk aux côtés de la Russie et de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, ainsi que l'Union Européenne en annonçant une escalade des sanctions contre la Russie qui avait réussi à faire asseoir, et signer, les parties en conflit. Le message des grandes puissances occidentales au régime installé par le coup d'état du 22 février est clair : il doit continuer l'agression contre le sud, même si son armée a été défaite.

Puis, apparemment juste le temps de demander à Kiev la conduite à tenir, de six minutes après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu dans certains cas, à deux heures voire plus dans d'autres cas, partout les bombardements ou les attaques de la part de l'armée kiévienne ont repris (Donesk, Gorlovka, Marioupol, Makeyevka, Yassinovataya...), et avant la fin de la nuit le commandement de Novorussie était assailli de messages urgents selon lesquels "dans ma zone l'ennemi ne respecte pas la trêve, dois-je reculer ?" Aussi, après une journée d'intenses tractations pour savoir si le message du "gouvernement" à ses forces était bien passé, donc après une nuit et une journée de cessez-le-feu unilatéral de la part de la Novorussie dont les deux villes principales n'ont pas cessé d'être bombardées en dépit du prétendu cessez-le-feu, il est décidé d'autoriser la riposte partout où le cessez-le-feu est violé par l'armée dite ukrainienne.

A Marioupol, où la résistance a d'abord passivement regardé les troupes d'occupation se redéployer puis ouvrir le feu sur tout le front, la riposte est désormais en cours donc le cessez-le-feu sera imposé par la force, lors de la libération de la ville. En termes tactiques une force de 2000 hommes en position défensive peut résister à une force assaillante de 5 ou 6000, à plus forte raison en zone urbaine (on l'a vu récemment à Donetsk et Lougansk), à plus forte raison quand elle a le temps de préparer sa défense ferme (se retrancher et construire des obstacles), et à plus forte raison encore quand l'attaquant est très prudent pour éviter des pertes civiles dans sa propre ville qu'il vient libérer, donc en termes tactiques les occupants de Marioupol devraient pouvoir tenir plusieurs mois. Mais les bataillons para-militaires des partis néo-nazis (Svoboda et Pravy Sektor), comme le bataillon Azov partiellement recruté par le fier exterminateur de prisonniers Gaston Besson, même s'ils sont mieux équipés et armés que les forces novorusses voire que l'armée régulière ex-ukrainienne, ont démontré avoir peu de savoir-faire tactique, et de plus la population de la ville est en très grande majorité, sinon en totalité (après le départ précipité des autorités kiéviennes le 27 août), favorable à l'armée novorusse qui vient chasser l'occupant kiévien... Sauf intervention extérieure (qui ne pourra pas venir de Kiev) il serait surprenant que ces milices paramilitaires résistent plus d'une semaine avant de se rendre piteusement.

De son côté la Novorussie a commencé, comme prévu dans l'accord, à libérer et renvoyer les prisonniers ukrainiens, sans réciproque jusqu'à présent.

Évidemment aucun pays occidental ne condamnera la violation de la trêve puisque l'OTAN était contre sa signature.


Lien connexe:

Ukraine, trêve déjà violée et nerfs tendus


Source ; Stradediplo via Guy Fawkes


* * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3550
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 8 Sep 2014 - 9:36

Aegis a écrit:
En cherchant des informations sur les relations entre la France et l'Ukraine, je suis tombé sur cet article de Orange actualités qui traite d'un sujet d'ailleurs déjà abordé ici :

(...)

On devrait donc en savoir un peu plus mardi !

Bonne nouvelle Aegis Wink Pas besoin d'attendre demain !!
Voilà une vidéo pour mettre à jour l'aricle de Orné si haut Wink




Voici la photo de groupe de ces braves gens Wink





Et le témoignage de un jeune homme étonnant de luciditer et de réalisme :




MAJ

Brigades Continentales

Appel à la formation des Brigades Continentales pour le Donbass + infos et images du front, filmées par les 4 premiers volontaires sur place (Donetsk).



* * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 9 Sep 2014 - 4:31

Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 11 Sep 2014 - 17:08

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 11 Sep 2014 - 17:19

Akhenuræus a écrit:
http://lepcf.fr/DECLARATION-DE-LA-DEPUTEE-DE-LA

C'est intéressant ton lien, et bien dans la droite ligne de se que nous dénonçons sur le sujet depuis le tout début. Dès lors presque un ans déjà. (cela mérite une meilleurs visibilité) Donc je me permet :


DECLARATION DE LA DEPUTEE DE LA RADA SUPRËME D’UKRAINE ELENA BONDARENKO



Mes amis, voici ma déclaration ! Je demande de la diffuser un maximum. Ceux qui ont la possibilité de la traduire, qu’ils le fassent.



« Moi, Elena Bondarenko, députée du Parti des régions, me trouvant dans l’opposition à l’actuel pouvoir en Ukraine, je veux déclarer que ce pouvoir s’abaisse jusqu’aux menaces directes d’élimination physique des représentants politiques d’opposition en Ukraine, jusqu’à priver de leur droit de parole l’opposition au parlement et en dehors, et même à la complicité de crimes non seulement contre ces représentants politiques mais contre leurs enfants. Des menaces constantes, l’interdiction non formulée de la présence des opposants sur les ondes de la plupart des chaînes ukrainiennes, une persécution déterminée, ce sont là déjà les attributs de la vie courante d’un député en Ukraine. Tous ceux qui appellent à la paix en Ukraine sont immédiatement inscrits par le gouvernement sur la liste des ennemis du peuple, comme ils le furent, par exemple, dans l’Allemagne des années 30-40 du siècle dernier ou au temps de la politique de McCarthy aux USA.
Il y a quelques jours, le ministre des Affaires intérieures de l’Ukraine, Arsen Avakov, qui est un ardent partisan du dénommé « parti de la guerre » en Ukraine, a déclaré la chose suivante : « Quand Elena Bondarenko monte à la tribune faire un discours, la main cherche tout de suite le revolver ».

Je souligne que c’est un homme investi de la fonction de premier policier de l’état qui dit une chose pareille. Il y a exactement une semaine, le porte-parole du parlement ukrainien Alexandre Tourtchinov m’a privée de la même façon de mon droit de parler à la tribune en tant que représentante de la fraction d’opposition du « Parti des régions ». Il m’en a privée simplement parce que j’ai déclaré que « le pouvoir qui envoie l’armée bombarder des civils est criminel ». Après quoi, il a donné avec magnanimité la possibilité aux radicaux du parlement d’appeler à fusiller l’opposition. Rappelant que, à la fin de l’année dernière, quand les extrémistes commençaient à s’armer à Kiev, on avait tiré sur ma voiture et que ce fait avait été enregistré par les organes de police sur ma déclaration, je considère ce genre de menaces avec le plus grand sérieux. J’informe également tous ceux qui ne le savent pas encore que le pouvoir actuel couvre des criminels, qui ont osé lever la main sur le fils d’un autre opposant politique, Vladimir Oleinik. Rouslan Oleinik, qui occupe la fonction de procureur de district, a été roué de coups sur son lieu de travail, à la suite de quoi sa vie et sa santé se sont trouvées menacées. Au lieu d’enquêter sur cette agression contre un procureur dans l’exercice de ses fonctions et sur cette intimidation monstrueuse à l’égard d’un opposant et de sa famille, le pouvoir a licencié ledit procureur. J’entends chaque semaine mes collègues parler des passages à tabac de leurs collaborateurs, des perquisitions dans les entreprises de leurs partisans, des menaces et même des attentats sur leurs vies, leur santé et leurs biens.

L’espace informatif ukrainien est presque complètement épuré de cette information, et les Ukrainiens ordinaires ne devinent même pas que se déroule en Ukraine une lutte criminelle contre l’opposition, que le droit à la libre parole donné par la Constitution est malmené de toutes parts. Ces mêmes rédactions qui, surmontant leur peur, travaillent honnêtement s’exposent aux agressions des groupuscules nationalistes, or les organisateurs et les participants de ces pogroms des rédactions, même identifiés par des vidéos et du matériel photographique, ne sont pas tenus responsables. J’en appelle aux structures internationales qui déclarent leur attachement aux principes démocratiques, pour qu’elles ne se contentent pas de prêter attention à cela mais qu’elles se mettent au travail afin que soient conservés et observés les droits démocratiques et les libertés des citoyens ukrainiens. Les méthodes de la junte de Kiev dans sa lutte pour le pouvoir, et plus exactement dans sa lutet pour l’édification d’une dictature en Ukraine n’ont rien de commun avec la notion de « démocratie ».

L’inactivité de la communauté internationale à l’égard de ces faits criants seront considérés comme de la complicité et de l’approbation silencieuse envers tous les crimes qui se commettent à présent en Ukraine.

Le monde libre perd encore un avant-poste, l’Ukraine. Tous ceux qui se battent, non e paroles, mais dans les faits, pour la démocratie, les droits et la liberté de l’homme peuvent ensemble faire beaucoup. Car nous sommes les seuls à pouvoir arrêter la junte et la guerre fratricide en Ukraine !

Avec tout mon respect.

Le député populaire d’Ukraine Elena Bondarenko
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 12 Sep 2014 - 7:15

Bonjour,
Voici l'extrait d'un article de "Ria Novosti" Qui met en lumière le parti-pris et le deux poids deux mesures dont l'ONU? L'OTAN ou que diable sais-je encore ou l’accoutumée de mettre en oeuvre. Alors pour pouvoir mettre tout ceci en exergue, il s'agit d'avoir bonne mémoire, histoire de ne pas se faire repasser (sourire)


L’assemblée générale de l’ONU a condamné la France pour viol de l’intégrité territoriale des Comores en 1973, 1974, 1976, 1977, 1979, 1980, 1981, 1982 et les années qui suivent ! Pas de sanctions !

A titre d’exemple, l’assemblée générale de l’ONU le 7 décembre 1984 affirme l’unité et l’intégrité territoriale des Comores composées des Iles d’Anjouan, Grande Comore, Mayotte et Mohéli. Elle réaffirme la souveraineté de la république fédérale islamique des Comores sur l’ile de Mayotte. Elle prie le gouvernement français d’ouvrir des négociations avec le gouvernement comorien en vue de rendre rapidement effectif le retour de l’ile de Mayotte dans l’ensemble comorien. Les habitants de Mayotte ont montré dans plusieurs référendums qu’ils voulaient rester français et ces référendums ont été considérés illégaux par l’ONU ; On voit la même chose en Crimée ! Par contre, la Russie a été sanctionnée pour avoir annexé la Crimée mais la France n’a pas eu de sanction pour Mayotte. On peut ajouter que l’UE est également coupable puisqu’elle considère depuis 2004 que Mayotte fait partie de ses territoires « ultrapériphériques » (sic).

Les Malouines et Gibraltar sont considérés aussi comme territoires à décoloniser et le Royaume Uni n’en a cure ! En 1967, le Royaume Uni a organisé un référendum où la majorité de la population a voulu rester anglaise. Le général Franco, pas spécialement démocrate a alors pris des sanctions et fait fermer la frontière (fermée jusqu’en 1985). Les dirigeants Obama, Merkel, Cameron, Hollande et de l’UE sans en être vraiment conscients ont repris les méthodes du général fasciste Franco.

L’Allemagne de l’ouest de 1948 au 19 octobre 1990 a contesté la frontière Oder Neisse avec la Pologne (42 ans) et n’a jamais subi de sanctions pour cela.

Le droit international est donc élastique et soumis au « bon plaisir » des puissants. La morale politique est bien mal partie : mépris des contribuables, mépris des référendums où les citoyens s’autodéterminent, application de sanctions ou non selon la règle du bon plaisir, on est tombé bien bas et l’hypocrisie est reine !
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_09_09/Sanctionner-la-Russie-c-est-sanctionner-les-contribuables-des-pays-occidentaux-7994/
Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 12 Sep 2014 - 11:08

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 15 Sep 2014 - 6:51

Bonjour une nouvelle MAJ pour Ukraine : Des paras français dans le Donbass.


Émission “L’Effet Papillon” diffusée sue Canal+ le 13/09/2014
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 16 Sep 2014 - 11:36

l'accord d'association entre l'ukraine et l'europe n'entrera finalement en vigueur que fin 2015... c'est à dire dans très longtemps

actuellement les régions séparatistes obtiennent officiellement de plus en plus d'autonomie vis à vis de kiev, une amnistie de la part de kiev est établie concernant les rebelles pro-russes...

poutine est désigné comme vainqueur du bras de fer, tout en douceur
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 16 Sep 2014 - 17:31

Flagrant délit de propagande

Quand même la CSA se doit d'intervenir tellement c'est grossier

Et à qui doit-on d'avoir dû obliger la CSA à intervenir ? La Fourest bien sûr...Elle nous pond une chronique qui est faux du début à la fin, joue sur l'émotion de l'auditeur et le prend pour un crétin. Et trahi son manque de connaissance du dossier, notamment en géopolitique. Quand elle dit "Les américains n'ont aucun intérêt en Ukraine, si ce n'est qu'humanitaire". Ensuite elle part dans une digression totalement fantaisiste et non sourcée comme de quoi des méchants séparatiste aurait capturé des officiers de l'armée ukrainiennes et arraché leurs yeux....Ensuite elle tape sur la Russie de façon grossière digne de la pire des conversation de comptoire. Bref un rappel à l'ordre bien mérité, comme de quoi ne jamais désespérer, tout arrive. Surtout qu'elle n'est pas à ça première déconvenue. En effet elle avait fait salle vide lors d"une conférence au côte de Kepel pour cracher leur haine des religions tout en omettant de condamner les exactions juives sur Gaza.

Texte orné

Voici l'enregistrement de cette chronique signé Fourest :


Le rappel ç l'ordre de la CSA :



Date de publication : lundi 15 septembre 2014
Assemblée plénière du 16 juillet 2014



Le Conseil a été saisi de plaintes au sujet de l’émission Le Monde selon Caroline Fourest diffusée sur France Culture le 6 mai 2014, en raison d’une chronique qui portait sur le conflit en Ukraine et au cours de laquelle la chroniqueuse a fait état d’exactions qui auraient été commises à l’encontre d’officiers ukrainiens, en précisant notamment que « les paramilitaires séparatistes venaient de leur arracher les globes oculaires avec un couteau ».

Il a considéré que cette information – eu égard à sa sensibilité – n’avait pas fait l’objet de vérifications préalables suffisantes.


Le Conseil a rappelé fermement à la société Radio France la nécessité de faire preuve de davantage de vigilance et de rigueur, notamment pour des sujets sensibles d’actualité. Il a, à cette occasion, rappelé les orientations de la recommandation du Conseil du 20 novembre 2013 relative au traitement des conflits internationaux, des guerres civiles et des actes terroristes par les services de communication audiovisuelle.


Source : CSA
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 1 Oct 2014 - 6:24

Bonjour,
depuis le temps que l'on préviens que le Donbass, Donetsk et Lougansk sont de futur Sarajevo. mais qui pour l'instant reste caché du grand publique. Pour ne pas contrecarré la propagande anti_russe qui se joue. Même si pour l'instant la pression est retombée. Il est bien trop tôt pour parler d'un apaisement totale. Dès lors, pour la vérité, il faudra encore attendre. Surtout que d'autres charniers ont été découverts par les observateurs de l'OSCE près de Donetsk . Avant ça il y a déjà eu un 1er à 60 km de Donetsk qui fut mis à jour. Et d'ailleurs un groupe d'expert a été constitué pour les inspecter. Donc la découverte de ce nouveau charnier ne fait que de rajouter un peu d'horreur supplémentaire à se que l'on peu désormais appeler un génocide, vu que la plupart sont des civiles.



Donbass: 400 corps exécutés à bout portant retrouvés dans des fosses communes



Environ 400 corps ont été retrouvés au total dans toutes les fosses communes de la zone de conflit dans le Donbass, a annoncé le vice-Premier ministre de la République populaire de Donetsk,Andrei Purguín.



"Actuellement, les morgues [Donetsk et les villes voisines] comptent 400 corps dont 350 d'entre eux sont des civils. Beaucoup d'entre eux sont dans un état ​​qui les rend tout simplement impossible à identifier", a déclaré Purguín.

Le politicien a déclaré que tous les organismes ont été trouvés dans plusieurs tombes situées dans des endroits différents qui sont maintenant sous contrôle de la milice, mais qui étaient auparavant contrôlés par les militaires ukrainiens. Les autorités de la République ont l'intention de demander l'aide d'experts russes pour identifier les corps par des tests d'ADN, a ajouté Purguín.  

Le 28 Septembre, dans la région de Donetsk, près de la ville de Nizhnyaya Krynka, a été découvert un nouveau charnier. Purguín a rappelé que ce n'est pas la première fosse découverte dans ce territoire contrôlé auparavant par l'armée ukrainienne. Tôt la semaine dernière ont été trouvés des sépultures à côté d'une mine près du même village. Les experts qui ont examiné les corps ont conclu que les victimes ont été abattus en pleine tête et à bout portant.

Source : RT

Traduction : Fawkes News

--------------------------------

Ukr-haine : ce matin à Kharkov…

Le cadavre d’un jeune russophone accroché à la clôture d’une église par un ruban adhésif… Non, non, il ne se passe rien d’inquiétant en Ukraine… circulez, y’a rien à voir !


Le 30/09/2014.

Aujourd’hui, au centre de Kharkov, sur la palissade de l’église de la Nativité du Christ sur le Champ de Paul, a été crucifié par des combattants de la Garde Nationale ukrainienne un russophone, habitant de la ville et partisan d’Antimaïdan.



Comme l’apprit l’agence « Ural-Press-inform » par des déclarations officielles, le jeune garçon a été tué uniquement par ce qu’il faisait une collecte pour la population et les partisans du sud-est. Il envoyait des colis en secret dans le Donbass, en dépit de menaces permanentes de lui arracher la tête. Pour l’instant, la police et les autorités de Kharkov gardent le silence sur ce crime pourtant si frappant. Les membres des bataillons punitifs à Kharkov se donnent pour objectif de terroriser la population russophone de la ville avec la complicité des pouvoirs locaux. Pour la première fois, le centre industiel de l’Ukraine s’est figé dans l’attente de pogroms contre les Russes.

Source : Statut du père Gamaris (uralpress.ru) – Traduction de Laurence Guillon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   

Revenir en haut Aller en bas
 

Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Loi martiale en Ukraine - nouveau virus - peste pneumonique?
» Le pouvoir caché des virus
» « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-