Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 11 Déc 2013 - 18:21

Rappel du premier message :

Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens





La secrétaire d’Etat ajointe américaine Victoria Nuland a jugé «totalement inadmissible  » l’intervention policière contre l’opposition en Ukraine, et appelé le pays à « sauver son avenir européen », à l’issue d’un entretien avec le président Viktor Ianoukovitch à Kiev.

« Je lui ai dit clairement que ce qui s’était passé la nuit dernière était absolument inadmissible dans un Etat démocratique », a déclaré Mme Nuland à la presse.


Le Figaro.



Vu sur Fdesouche.


Dernière édition par orné le Sam 24 Mai 2014 - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 6 Mar 2014 - 19:29

Encore un beau cas d'école qui démontre la grosse manipulation de l'Empire dans la crise et conflit ukrainiens.

Vidéo qui montre la stratégie du chaos des snipers de l'oppositon en Ukraine



Après les révélations du ministre estonien*, voici maintenant une vidéo qui montre clairement que certains activistes ont été envoyés sciemment au massacre: ils représentaient le tribu du sang pour ce coup d'état. On y voit des manifestants se prendre des balles depuis une position ne correspondant pas à celles de la police. Des hommes touchés de toute évidence depuis une zone contrôlée par les manifestants.


(*)A lire de toute urgence !

Certaines prises de vue proviennent même probablement de la zone de tir ce qui ne serait pas étonnant car il fallait des images percutantes pour les montrer au monde entier et les imputer à la police de Ianoukovitch. Sauf que nous avions déjà pu constater que le sniper du Berkout montré par la presse ne tirait pas une seule balle*, il était clairement en poste d'observation et son unité essuyait aussi des tirs (ce qu'ils se sont bien gardés de montrer). C'est donc un énième mensonge de la presse qui nous a vendu un bain de sang du tyran Ianoukovitch alors qu'il s'agissait de tirs visant à fomenter le chaos via des mercenaires étrangers à la solde de l'OTAN.



Publié par Fawkes News
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 6 Mar 2014 - 20:22

La situation en Ukraine devient de plus en plus étrange... Et l'on sent bien à travers les médias et les contre-médias qu'aucun parti ne semble véritablement avoir les mains propres... A se demander vraiment à qui profite le crime.
Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 6 Mar 2014 - 20:28

A Exxon Mobil
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 6 Mar 2014 - 22:25

La véritable histoire derrière la crise ukrainienne: La guerre énergétique entre Exxon/Mobil, Chevron et GazProm



Resistance 71:
La situation est suffisamment critique, bien plus que la situation syrienne, pour que nous tentions de voir au delà du rideau de fumée habituel créé devant l’évènement par la propagande étatiste de tout poil.


Que nous dit-on officiellement ?

En occident, que le brave peuple ukrainien s’est soulevé contre la décision de l’autocrate président Victor Ianoukovitch de refuser de rejoindre l’Union Européenne (UE), ce à quoi le peuple ukrainien aspirerait. Dans le reste du monde, que l’empire anglo-euro-américain a renversé un président démocratiquement élu parce qu’il refusait les diktats occidentaux et avait accepté une aide financière russe.


Dans la pratique, des mouvements radicaux néo-nazis ukrainiens de l’Ouest, financés, entraînés, encadrés par l’occident (financement avéré depuis des années de l’USAID, la NED, vitrines reconnues de la CIA et plus récemment du milliardaire Pierre Omidyar d’Ebay et Paypal), ont procédé à un coup d’état, viré un président élu selon le mode opératoire courant en vigueur dans nos sociétés, mis à sa place des représentants non élus donc illégitimes, qui ont de suite pris des mesures politiques et sociales racistes et russophobes, inquiétant de fait les populations russes et russophiles de l’Ukraine orientale, le tout sur fond de Jeux Olympiques russes muselant la Russie pour un temps. Ce coup d’état ramènera vraisemblablement au pouvoir Timochenko, l’égérie escroc et corrompue, qui fut en charge du pouvoir ukrainien pour ses maîtres pétroliers de l’occident après avoir co-menée la révolution orange de 2004. Elle fut politiquement déposée par un vote populaire régulier en 2010, après avoir privatisé plus de 300 entreprises d’état entre 2006 et 2010. Condamnée à 7 ans de prison pour abus de pouvoir et détournement de fonds publics, elle a comme par hasard été libérée peu avant le “coup” de 2014, suite à un accord secret entre Ianoukovitch et les forces de l’Ouest ; accord qui bien sûr fut brisé par l’occident.

Historiquement, l’Ukraine a rarement été indépendante et a été sous dépendance russe pendant plus de 200 ans. Lors de la seconde guerre mondiale, la population d’Ukraine occidentale était anti-russe et bon nombre rejoignirent les rangs de l’armée nazie pour combattre l’URSS et son armée rouge. L’Ukraine orientale étant plus constituée de provinces russes rattachées, dont la Crimée, rattachée à l’Ukraine par Kroutchev dans les années 1950.

Les groupes et le mouvement néo-nazi ont toujours été une réalité profonde en Ukraine occidentale depuis la fin de la guerre et ce n’est pas une surprise que d’apprendre que ces groupes sont sous contrôles de l’OTAN et des services pro-impérialistes (comme l’étaient les groupes du réseau “stay behind” de l’opération secrète Gladio de l’OTAN en Europe de l’Ouest de la fin de la guerre aux années 1990). Ceci est du reste le point de focalisation qu’a pris la discussion autour de l’affaire ukrainienne: le soutien par l’occident de groupes nazis ukrainiens qui ont pris le pouvoir à Kiev, groupes manipulés par les services occidentaux de la même manière que le sont les groupes islamistes/djihadistes combattant aujourd’hui en Syrie, hier en Libye, en Tchétchénie et au Kosovo. Ces groupes ne sont que le bras armé, la “légion” extrémiste de l’occident pour générer le chaos nécessaire au pillage des ressources des pays attaqués ou déstabilisés à dessein. De fait, on ne parle aujourd’hui plus que de cela ; ce qui est convénient, mais fait partie d’un rideau de fumée pour mieux cacher les véritables dessous de l’affaire.

Quels sont-ils donc ?

Le chaos actuel ukrainien est en fait une phase supplémentaire d’une guerre énergétique que se livre les grandes compagnies de pétrole et de gaz. Il s’agit en fait du début d’une grande bataille entre d’un côté Exxon, Mobil, Chevron (intérêts Rockefeller/Rothschild), la Royal Dutch/Shell et GazProm, Lukoil et consors de l’autre. La Syrie était un prélude de ceci.

De fait, l’UE est grandement dépendante du gaz naturel russe fourni par GazProm, le géant national russe du gaz naturel et premier exportateur mondial. Environ 66%, soient les deux tiers du gaz russe exporté est transféré vers l’UE via des pipelines passant par l’Ukraine, entrant dans le pays dans sa partie orientale. La crise ukrainienne provoquée est une lutte pour terminer la dépendance de l’Europe envers le gaz russe d’une part et d’autre part pour la Russie et Gazprom de continuer leur approvisionnement et la dépendance européenne, car les énormes revenus de l’entreprise servent à financer la modernisation de l’armée russe en prévision d’une guerre avec l’occident, il s’agit d’une course contre la montre et d’une nouvelle course à l’armement qui résultera vraisemblablement à un nouveau statu quo via une nouvelle guerre froide.

Ce n’est pas par hasard qu’il a été annoncé l’an dernier que des recherches d’Exxon et de Chevron en Ukraine occidentale avaient révélé d’énormes champs gaziers dans l’ouest de l’Ukraine. Il a été de plus récemment annoncé qu’Exxon/Mobil avait eut le contrat d’exploitation du gaz offshore en Mer Noire ukrainienne. Tout allait donc bien, le président Ianoukovitch avait entériné les contrats des géants américains du pétrole et du gaz, puis, a t’il joué double jeu ? possible… Il accepte une offre russe d’aide financière pour payer la dette, plus avantageuse que celle usurière présentée par les banquiers occidentaux, puis il tourne le dos à l’UE. Banquiers et pétroliers occidentaux (les mêmes personnes ne l’oublions jamais aux manettes, les Rockefeller, Rothschild, Morgan & co) se retrouvent acculés, craignent de perdre les contrats d’exploitation qui terminerait la suprématie russe sur l’acheminement énergétique depuis la Russie vers l’UE via l’Ukraine, poussent le bouton “panique” et mettent en branle le plan de coup d’état, préparé de longue date (le second en fait après la “révolution orange” échouée de 2004).

Le gouvernement ukrainien est renversé, des marionnettes des banquiers/pétroliers sont mis en place, les Russes agissent pour sécuriser leur base navale de Crimée. Les populations russes et russophiles de Crimée et d’Ukraine orientale se rallient aux Russes, les pipelines sont sécurisés à la frontière russo-ukrainienne. Poutine annonce que l’Ukraine ne bénéficiera plus de la réduction sur le prix du gaz russe car il y a 2 milliards de dollars d’impayés à GazProm…

Dans cette affaire de gros bras du pétrole et de la finance, qui va payer une fois de plus ? Le peuple ukrainien. C’est lui qui subira les conséquences politiques, économiques et sociales de cette guerre larvée pour les champs gaziers de l’Ukraine occidentale.

Alors, pourrait-on penser, une partition du pays semblerait acquise et souhaitable. Une Ukraine de l’Ouest pro-US/UE et une Ukraine de l’Est pro-russe. A terme, ceci n’est pas dans l’intérêt des Russes. Cela prendra des années avant que l’exploitation des champs gaziers d’ukraine occidentale devienne opérationnelle pour délivrer le gaz, mais une fois réalisé, ce sera la fin du monopole russe et un nouveau réseau de pipelines partira d’Ukraine occidentale vers l’Europe, pipeline entièrement contrôlé par les Rockefeller/Rothschild et consorts. Ce ne sera en fait que changer de monopole et vraisemblablement pas pour le mieux. D’ici là, bien des troubles et des misères en perspective pour les peuples ukrainien et européens, pris entre le marteau et l’enclume des géants de l’exploitation monopolistique des hydrocarbures qui se livrent une guerre sans merci pour le contrôle des ressources énergétiques à une différence prêt: l’occident veut un monopole qui lui assurerait l’hégémonie mondiale, la Russie veut un monopole pour continuer à pouvoir se défendre des agressions perpétuelles occidentales à son égard.

Le danger flagrant et réel pour le monde vient de Washington, Londres, Paris et Tel Aviv et non pas de Moscou, il suffit de regarder une carte pour s’en rendre compte.

Une fois de plus, il est évident que la solution pour l’humanité réside dans l’abandon total et sans retour du mode de gouvernance pyramidal qui a été imposé coercitivement depuis des siècles aux peuples du monde.

En attendant, l’horloge ronronne dans la salle de l’armaggedon nucléaire, tic, tac, tic, tac…

[]-[]--[]-[]

Sources ayant servi à la rédaction de cet article:

http://rt.com/business/gazprom-cancel-gas-discount-779/

http://www.globalresearch.ca/the-u-s-has-installed-a-neo-nazi-government-in-ukraine/5371554

http://www.mondialisation.ca/la-g-opolitique-des-pipelines-un-tournant-capital/17397

http://resistance71.wordpress.com/2014/03/04/ingerence-occidentale-en-ukraine-les-trois-composants-de-washington-pretention-arrogance-crane-et-malfaisance-paul-craig-roberts/

http://fr.ria.ru/business/20140304/200642123.html

http://fr.ria.ru/business/20140304/200640487.html

http://www.france24.com/fr/20140303-fondateur-ebay-finance-opposition-ukrainienne-pierre-omidyar/

http://www.voltairenet.org/article182439.html

http://deanhenderson.wordpress.com/2014/03/04/ukraine-falls-under-fascist-bankster-thumb/

http://resistance71.wordpress.com/2014/03/05/ingerence-imperialiste-en-ukraine-les-banksters-a-louvrage-pour-le-pillage-de-lukraine/

http://www.youtube.com/watch?v=DFpKwEm43n0



Source: résistance71
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Jeu 6 Mar 2014 - 22:36

Effectivement, ça paraît assez crédible... Les intérêts financiers ont toujours du talent pour déclencher des conflits armés.
Revenir en haut Aller en bas
florent0121

avatar

Masculin Sagittaire Tigre
Messages : 100
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 30

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 7 Mar 2014 - 0:26

Aegis a écrit:
Si BHL représente les "élites" françaises : la France est un pays ridicule et bien gonflé d'orgueil.

Après, il faut bien entendu tenir compte de la presse qui promeut, fait et défait qui elle veut voir comme une "célébrité"... C'est un système en d'autres termes fermés. Je ne sais pas qui ici a pris le temps de le lire (car il est difficile de parler de lui si l'on ne l'a pas lu), en tout cas, ce que je peux en dire a été dit dans mon commentaire précédant.

Je lis souvent que l'on compare BHL à Sartre : cela veut tout dire en matière de ridicule.

Je ne parle pas de la presse et de leur volonté ou non de promouvoir telle ou telle personne comme célébrité, je parle de faits.
Prenons le dossier Lybien par exemple, en se rendant début mars 2011 à Benghazi, BHL appelle Sarkozy et propose au président de la république de rencontrer personnellement les dirigeants du Conseil national de transition (CNT) qui luttent contre Kadhafi. Sarkozy donne immédiatement le feu vert à la visite de ces messieurs accompagnés par Lévy à Paris, sans même prendre la peine de prévenir son propre ministre des Affaires étrangères Alain Juppé. Le 10 mars, Sarkozy annonce personnellement la reconnaissance du CNT par la France en tant que gouvernement légitime de la Libye. Juppé a été pris au dépourvu par cette décision.
Le même genre de faits peuvent être rapporté sur bien des conflits où la France s'est engagé soit militairement soit seulement politiquement.

A dire que la France apparaîtrai comme un pays ridicule et gonflé d'orgueil, je ne dirai pas cela, non, je dirai donc que ce sont ses élites dirigeantes qui le sont.
La France, c'est le peuple français, ce n'est pas les élites dirigeantes, il n'empêche que ces dernières lui font bien du mal... Comme dans tout les pays y compris en Ukraine... Et quand je dis "élite dirigeante", cela ne s'arrête pas aux "élus" mais désigne toute la caste des différents secteurs de pouvoirs notamment bancaire et financier où l'on retrouve des multinationales comme "Chevron Corporation", ces secteurs de pouvoir sont les plus importants dans le système actuel qui n'hésitent pas à provoquer des guerres afin d'assouvir leurs avidités et leurs ambitions démesurées
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme

avatar

Masculin Vierge Cheval
Messages : 56
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 7 Mar 2014 - 12:18

Bonjour, a votre avis, est-ce que nous nous dirigeons vers la 3 ème Guerre Mondiale ?

Ces élites du pouvoir occulte sont prêt a tout pour garantir leur fortune et leur pouvoir afin de mieux nous asservir, ces fous cherchent évidemment un prétexte pour mettre de l'huile sur le feu, instaurer le chaos sur la Terre; faire souffrir des millions d'innocents. Cette mini-guerre locale sur des ressources de première catégorie n'est -t-elle pas un bon moyen de faire monter la pression, l'équilibre de la terreur revient comme pendant la guerre froide, dans le but de faire comprendre à la population que le NOM est inévitable ?

Comment allons nous réagir si toute l'Europe sombre dans le chaos total et que la guerre civile nous anéantie .?

Rappelez vous du célèbre allemand qui avait prédit la 3éme guerre mondiale,(ici sur votre forum) la mort de N.Mendela (ancien espion Russe) n'était que le signal de cette tuerie ! La Russie raserait l'Europe avant que ce soit le retour de la société de Thulé vainqueur  .....

Faites part de vos remarques, le temps passe, la course a l'armement est relancée, l'heure est grave et Satan rigole !


PS:
L'OTAN veut rallier l'Ukraine à sa cause :

source => http://www.diatala.org/article-ukraine-une-guerre-de-l-otan-122834767.html

Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 2017
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 7 Mar 2014 - 14:48

C'est clair que je ne comprends pas l'objectif des Américains donc de l'Union Européen dans la crise Ukrainienne qu'ils ont suscité, alors qu'ils ne pourront jamais satisfaire les exigences d'Ukraine au sein de l'UE, pire sachant qu'elle est maintenant complètement divisé et priver de la moitié de sa capacité de production économique. La réaction Russe était largement prévisible. S'ils désiraient tant affaiblir la Russie pourquoi n'avoir pas attendu tout simplement les prochaines élections présidentielles en Ukraine en Mars 2015 et opérer un véritable travail de sape médiatique et de propagande pour affaiblir Ianoukovitch, comme ils ont essayé de faire en Iran ou ailleurs. L'Occident en crise ne fait plus peur personne et aura au moins eut le mérite de dévoiler l’étendue de la corruption du système banquier auprès des instances dirigeantes, ils auront compris que ceux sont les banques et les multinationales qui dirigent réellement et non les politiciens, après la guerre froide, il y a eut une autre guerre qui se situait sur ce terrain, le soft-power. Ainsi il y a quelque chose qui cloche dans cet escalade et dans cet empressement qui n'impressionne et ne découragera nullement les Russes puisqu'ils sont dorénavant capable de jouer sur ces deux tableaux.

Soit, c'est de la pure provocation orchestré par les américains pour rentrer dans un conflit généralisé ou soit c'est une très mauvaise manœuvre dans cette tentative de déstabilisation, La Crimée ou l'est de l'Ukraine c'est comme la Biélorussie, on ne peut pas déstabiliser un tel pays sans impliquer la Russie, c'est techniquement impossible.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3700
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 7 Mar 2014 - 17:20

Voici une information surprenante qui en dit long sur le personnage...ou jusqu'à quel point il serait prêt à aller pour sauver son pays d'une pente-croute inévitable à l'état actuel des choses... No 

INCROYABLE MAIS VRAI. Ukraine : Barack Obama, le bonimenteur se lâche (Vidéo)



C’est simplement pathétique. Plus ridicule que ça tu meurs ! Comment cet homme peut-il mentir ainsi ? Soit, il prend le monde entier pour une planète d’imbéciles, soit, définitivement, il s’agit du mépris des autres. Oser, dans un même discours, dire que les nouvelles autorités de Kiev et non d’Ukraine ont été élues, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité, et ajouter que le droit international est violé en Crimée avec le référendum du 16 mars prochain, c’est refuser de fait, l’autonomie dont jouit ce territoire. Une élection à la criée, en plein Maïdan, c’est ça la démocratie ? Franchement, quand cet Obama, fieffé menteur parle, avec en plus une assurance indescriptible, l’aplomb des criminels qui nient l’évidence, il faut avoir peur de l’homme.

Ce yankee a trompé tout le monde. Il est mesquin, malhonnête, menteur et en plus médisant et méprisant. Quelle honte ! A quel moment ces clowns de Kiev ont été élus ? Et par qui l’ont-ils été ? A quelle date ? Devant quels observateurs ? Peut-on retrouver les urnes ? Les bulletins ? Or, Viktor Ianoukovitch, le président ukrainien légitime, n’en déplaise aux esprits chagrins, a bel et bien été élu jusqu’au mois de mars …2015. Alors, quand on veut donner des cours de droit international, c’est comme quand on monte au cocotier, il faut avoir ses dessous propres.

Cet homme, espèce de monstre froid et sa doctrine pernicieuse n’a jamais montré le moindre remord lorsque ses drones tuent des enfants, des innocents donc, au Pakistan. Là, au moins, il y a une violation flagrante du droit international. Est-ce parce que personne ne dit rien que les Américains croient qu’ils sont les gendarmes du monde ? La Russie ne viole rien du tout. Bref, le mensonge chevillée au corps, seconde nature pour cet être cynique, qui parle de sanctions à tout va, il a trouvé en face quelqu’un à qui parler.

Regardez.



Alain Jules le 6 mars 2014

---------------------------------------------------------

Quand oaux russes ils ne semblent pas vouloir s'arrêter dans leur démonstrations de forces. Un peu comme dans les années 10 du siècles dernier, où les grandes puissance en pleine parade de démonstration de leur puissances militaire avait fini par en découdre...

30 bombardiers nucléaires russes s’amassent – Qui la Russie se prépare-t-elle à bombarder ?



D’après Turner Radio Network, la Russie a amassé 30 bombardiers nucléaires dans un aérodrome à proximité des installations nationales de stockage d’armes nucléaires de Borisoglebsk et des satellites américains ont vu « de nombreux transferts de l’installation de stockage vers l’avion. »
Est-ce une façon pour la Russie de visiblement montrer qu’elle vont frapper avec des armes nucléaires en cas d’attaque ? Se prépare-t-elle à une attaque de représailles ou à ses propres attaques offensives?

Selon l’imagerie par satellite du 4 Mars 2014, il n’y avait que deux bombardiers stationnés à cet aéroport et il y en a maintenant 30, chargés et prêts à frapper, comme en témoignent les groupes auxiliaires de puissance (APU) attachés.

Via TNR:

De toute évidence, l’Ukraine n’est pas une menace pour la Russie, ce qui incite à se poser la question: La Russie se prépare à quoi? Elle ne va certainement pas à bombarder l’Ukraine avec 30 bombes nucléaires, donc qu’elles autres cibles a-t-elle à l’esprit, l’Europe de l’Ouest?

Il y a quelques jours, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a précisé à l’ouest que la Russie userait de représailles si l’ouest impose des sanctions à la Russie, et dans un message cryptique, Lavrov a déclaré que de telles représailles « seraient asymétriques. » La définition « d’asymétrique » est: l’absence de symétrie, ou à l’inverse Lancer des attaques nucléaires multiples contre plusieurs pays d’Europe occidentale serait certainement asymétrique.

C’est peut-être la raison pour laquelle les opérateurs radioamateurs ont signalé un nombre inhabituel de messages d’action d’urgence (EAM) en cours de diffusion par des navires de la marine américaine dans le monde d’aujourd’hui, sur la fréquence 8992,0 kHz.


Les choses évoluent en cocktail explosif et Poutine n’apparait pas cligner des yeux mais plutôt propulse cela à un niveau supérieur, alors que les États-Unis ont fait des sanctions contre des « personnes non spécifiées responsables pour » l’atteinte à « la stabilité en Ukraine. »

C’est drôle, cela devrait signifier qu’Obama a sanctionné les États-Unis parce que les États-Unis ont donné plus de 5 milliards de dollars pour « saper la stabilité de l’Ukraine », en facilitant et en soutenant l’éviction du président Ukrainien élu, qui a semé la pagaille.



Wake up America le 6 mars 2014


________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 10 Mar 2014 - 9:02

Bonkour,
Je ne sais pas si vous vous avez vu. Mais le discours si haut de Barak Obama dépasse l’entendement et le foutage de gueule. Autre chose qui dépasse allègrement l'entendement (soupir). C'est le mode autruche dont le peuple semble se complaire de plus en plus. Quand on vois de nouveau le nombres d'éléments à charges qu'il y a sur le fait que les USA et l'UE ont fomenté ensemble une cabale contre l'Ukraine et de se fait ausi à l'encontre des russes. Il est triste de constater le mutisme des gens sur se sujet. D'ailleurs il a fallu un temps fou pour qu'il ait des réactions sur mon sujet ors il est là depuis tout le début de cette crise. Et le nombre de vue commence seulement à un peu monter (sourire).


Un agent US affirme que le coup d’État a été fomenté par les USA et l’UE



Les Etats-Unis et l’Union européenne préparaient l’EuroMaïdan en Ukraine depuis plusieurs années, a déclaré l’ex-employé du renseignement américain Scott Rickard dans une interview accordée à la chaîne internationale Press-TV


Selon lui, les dépenses publiques directes des Etats-Unis occasionnées par les protestations à Kiev ont dépassé 5 milliards de dollars. L’ex-employé de la CIA a cité le fondateur du site de ventes aux enchères eBay Pierre Omidyar et le milliardaire et spéculateur boursier américain George Soros parmi les principaux sponsors du coup d’Etat en Ukraine.

Selon Rickard, les raisons principales des événements ukrainiens sont économiques et géopolitiques. L’Occident a tenté de pousser l’Ukraine, tout comme d’autres ex-républiques soviétiques, à adhérer à l’OTAN.


L’intégralité de l’entretien est disponible ici

Cameroonvoice


------------------------------------------------------------------------------------------------------


Sarah Palin propose l’arme nucléaire contre Vladimir Poutine



L’ancienne candidate à la vice-présidence des États-Unis et vedette de télévision Sarah Palin a conseillé samedi, à sa façon, au président Barack Obama d’adopter une stratégie plus ferme devant son homologue russe Vladimir Poutine dans la crise ukrainienne.


«La seule chose qui puisse arrêter un méchant avec une arme nucléaire, c’est un gentil avec une arme nucléaire», a-t-elle déclaré en clôture de la grande conférence du mouvement conservateur américain (CPAC), près de Washington.

La phrase est calquée sur le fameux slogan du lobby des armes à feu aux États-Unis, la National Rifle Association (NRA): «la seule chose qui puisse arrêter un méchant avec une arme à feu, c’est un gentil avec une arme à feu».

La sortie, prononcée au milieu d’un discours émaillé de jeux de mots, d’imitations et de blagues, a déclenché une standing ovation des milliers de participants.

Sarah Palin a raillé l’administration de Barack Obama pour avoir menacé le président russe avec «un téléphone et un stylo».

L’ancienne gouverneure de l’Alaska, sans responsabilité politique depuis 2009, avait été choisie à la surprise générale par John McCain comme candidate républicaine à la vice-présidence en 2008.

Elle s’est lancée depuis dans une carrière à la télévision, et prononce des discours à travers le pays.

En 2010, Sarah Palin a participé avec toute sa famille à une série de télé-réalité à son nom, L’Alaska de Sarah Palin, sur la chaîne TLC. Elle est actuellement commentatrice politique rémunérée de la chaîne d’informations conservatrices Fox News.

Elle lancera le 3 avril une nouvelle émission, Amazing America, sur une chaîne du câble spécialisée dans le tir, la chasse et la pêche, Sportsman Channel.

HuffingtonPost le 8 mars 2014

___________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 2017
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 10 Mar 2014 - 10:03

Très intéressant le article ci-dessus non pas celle de Sarah Palin, j'ai aussi lu divers informations qui affirment que les forces militaires Ukrainienne dirigé par Kiev avec des membres de la droite fasciste de l'euro-maidan se préparent à déclarer la guerre contre la Crimée avant le 16 Mars, date du Referendum, considéré comme illégitime par le monde libre, l'axe du bien représenter par Barack Obama et David Cameron. Ainsi un referendum est considéré comme illégitime, un peu comme celle qui devait se faire en Grèce dont le referendum avait été annulé par le gouvernement et applaudit par l'UE de Van Rampuy, cela donne une idée de l'imposture et de la dangerosité de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 10 Mar 2014 - 13:19


L'évidence du plan de la "Gouvernance Mondiale Secrète" finit par sauter aux yeux.

Quel intérêt de susciter un soulèvement populaire en Ukraine ?

-Et bien le même que dans tous les pays où ont eu lieu ces dernières années des insurrections populaires, à l'instar des pays Arabes-.

"C'est à dire tout simplement -pouvoir imposer sans condition et avec le consentement "inconscient" de la population Ukrainienne : un chef d'état et un gouvernement à la botte de cette Gouvernance Mondiale qui est je le rappelle, un petit groupe formé d'une "poignée d'Oligarques Financiers Internationaux", prêt à anéantir une partie de l'humanité si nécessaire".

Durant les Jeux de Sotchi une info est passée quasi inaperçue : le premier ministre Italien c'est fait jeté comme un malpropre et à été remplacé d'office par un jeune godelureau à la solde de ce Nouvel Ordre Mondial et ce sans aucune élection ni aucune réaction !!!

N'oublions pas le Centre Afrique qui a subi le même genre de processus anti-démocratique suite à une infamante guerre civile.

La voilà l'idée de démocratie prônée par l'Union Européenne !!!



-Un gros morceau de choix reste à faire basculer totalement dans le giron de cette Gouvernance Mondiale... -la France !!!

Ces dernières années tout a été organiser pour obtenir un semblant de mécontentement populaire -des réformes en veux-tu en voilà, nous privant peu à

peu de nos droits sociaux, des scandales liés à la corruption -détournement d'argent- prises d'intérêts illégales, divorces et cocufiage Présidentiels....

"Banqueroutes en cascade de plusieurs milliers d'entreprises... J'en passe et des meilleures !

Ces "Maîtres du Monde" devront cependant se montrer plus incisifs s"ils veulent obtenir une révolution en France car il semble que les Français devinent inconsciemment le piège tendu !

Ces derniers seraient-ils plus intelligents et plus fins que ne le pense les pays anglo-saxons à l'origine de cette mondialisation et de cette main-mise sur toute la planète !
.



-Poutine n'aurait pas anticiper la situation actuelle, alors que les remous en Ukraine ont duré plusieurs mois ? Il découvre seulement maintenant le problème et l'implication des USA et de l'Union Européenne dans ces troubles ?

"Je n'y crois guère ! Par contre ce serait l'excuse idéale pour provoquer une troisième guerre mondiale !


-Entre nous...je me demande encore et toujours : "quelle raison poussent le Gouvernement Mondial à chercher des prétextes fallacieux à présenter aux peuples, puisqu'ils peuventt faire ce qu'ils veulent... Quand ils le veulent... si tel est leur désir !





Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3700
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Lun 10 Mar 2014 - 17:56

Bonsoir; La présence américaine et la défense de leur intérêts se fait de plus en plus précise...Voyez plutôt.

Blackwater? Suivant un article du Dailymail, 300 mercenaires se trouveraient dans les rues de Kiev



Russia Today en parlait il y a quelques jours, un homme avait déjà confié que des mercenaires étaient présents à Maidan le mois dernier. La vidéo qui suit montre clairement des mercenaires étrangers sans identification qui s'en fuit lorsque des ukrainiens les interpellent par le nom de Blackwater. Dans cette vidéo russe, on en voit repartir dans une camionnette civile. ça a tout l'air d'être des mercenaires en BlackOps. Fawkes

es spéculations vont bon train après qu’une rumeur ait commencé à circuler sur la présence de Blackwater (maintenant Academy) en Ukraine, et plus précisément dans la ville de Donetsk.
Au moins deux vidéos publiées sur YouTube plus tôt cette semaine montrent des soldats robustes, lourdement armés, sans insignes dans la ville, et qui ont été pris à partie par des manifestations pro-Moscou. Dans l’une des vidéos les spectateurs peuvent se faire entendre en criant: « Blackwater! Blackwater! »
Les deux vidéos qui prétendent montrer des mercenaires de « Blackwater » à Donetsk ont été envoyées lundi dernier, avec leurs descriptions écrites en russe.
Le contexte des vidéos n’est pas clair, mais il semble que les hommes armés s’étaient présentés lors d’une manifestation de rue contre le nouveau régime. Ils errent autour brandissant leurs armes avant de fuir après que les passants se soient mis à crier « Blackwater! Blackwater! »
Depuis que les vidéos sont apparues, Twitter s’est mis à spéculer sur le fait que des mercenaires liés à Blackwater, maintenant connu sous le nom Academi, sont actifs en Ukraine, en aidant à soutenir le nouveau gouvernement pro-occidental en difficulté.
Et un diplomate russe à Kieva expliqué à l’agence de presse Interfax mercredi que 300 employés de sociétés privées de sécurité étaient arrivés: «Ce sont des soldats de fortune compétents dans des opérations de combat. La plupart d’entre eux ont effectué des contrats privés en Irak, en Afghanistan et dans d’autres pays « . L’agence Interfax a rapporté que le diplomate n’a pas révélé la nationalité des mercenaires mais qu’il a dit: «La plupart d’entre eux viennent des États-Unis».
Interrogé pour savoir si les soldats vus dans les vidéos pourraient être de Academi, le Dr Nafeez Ahmed, un expert en sécurité de l’Institut pour la recherche et l’élaboration des politiques, a déclaré: «Difficile de le dire vraiment. Ce n’est pas impossible – les mercenaires d’Academi ont été déployés dans toutes sortes de théâtres ».
« Sur le visage de celui-ci, les uniformes des personnes dans les vidéos sont compatibles avec les mercenaires américains – ils ne ressemblent pas à des mercenaires russes. ». Il a également ajouté: «Bien sûr, l’autre possibilité, c’est que cela soit une propagande russe. »
Une intervention des Blackwater pourrait donner au président russe Vladimir Poutine le prétexte idéal pour invasion militaire.




Source:
Plus d’infos et de photos sur le Dailymail(Traduction partielle :les moutons enragés )

_________________________________-----_________


De plus, l'éclatement d'une guerre se précise, Quand on sais où en ait l'économie américaine..Les risques sont belle et bien réelle, hélas


L’Ukraine va attaquer la Crimée aujourd’hui ou avant le référendum

C’est une déclaration de guerre très officieuse qui vient de nous parvenir. La junte illégale de Kiev va attaquer la Crimée aujourd’hui ou avant le référendum du 16 mars.


Dans les prochaines heures ou les prochains jours, il y aura une attaque sur la Crimée. Cela devrait se produire avant le référendum en Crimée, prévue pour le 16 Mars. Sachant que les partisans de la Russie sont plus nombreux et qu’il est donc impossible de gagner, conseillés par les Etats-Unis, les putschistes ont donc décidé d’agir avec violence pour pousser Moscou à réagir et à demander l’aide de l’Otan qui n’a aucun droit pourtant en Ukraine.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

L’introduction de troupes ukrainiennes en Crimée est fait pour empêcher ce référendum et garder la Crimée en Ukraine. Selon nos informations, il s’agit pour l’instant de la préparation de toutes les troupes. Pour l’instant donc, il y a deux blindés et quatre brigades mécanisées avec l’appui des unités de l’artillerie et également des éléments aéroportés, ainsi que des troupes héliportées et plusieurs membres de brigades et des régiments des forces spéciales. Le clou de notre information est bien sûr la participation de "Secteur droit", dont le chef, Dmitry Yaroch, fasciste pro-hitlérien (vidéo) protégé par l’Occident, voit son groupe associé à l’attaque contre la Crimée…

Poutine restera-t-il silencieux ?

*En l’état, bien sûr, nous ne pouvons confirmer ou infirmer l’information qui vient tout juste de nous parvenir.



Source; AllainJules

___________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3700
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 2:21

Et ça bouge de plus en plus, et pas dans le bon sens...L'Empire ne veux visiblement de se référundum, qu'ils savent joué d'avance tant le soutiens russe en Crimée est assuré...

Les militaires se préparent au combat en Ukraine : Camions, APC, SAM, obusiers, tanks... (vidéos + photos)

Le référendum a lieu dimanche en Crimée mais comme l'occident sait qu'il y a 100% de chances qu'elle devienne russe, ce serait très étonnant qu'ils attendent sagement d'ici là. Dans la mesure ou l'intention est là et que les troupes sont déjà en mouvement, on peut s'attendre à du grabuge d'ici ce week-end. Cet article fait également état de mouvement d'une trentaine de bombardiers russes à capacité à nucléaire vers la base de Voronezh-45 à Borisoglebsk. Fawkes


Quelqu'un a parlé de désescalade ?

Plus tôt aujourd'hui (Ndt: le 08 Mars) , les photos ont été distribués montrant les derniers renforts de convois militaires se dirigeant vers la Crimée, accompagné par une voiture de police avec des numéros de plaque d'immatriculation de Moscou, probablement pour accroître leur appui aux forces pro-russes dans la péninsule.





Soi-disant les camions transportent des troupes pour renforcer les membres de la nouvelle armée de Crimée, sur la photo ci-dessous :



Alors que dans le même temps, le long de la frontière de fortune entre la Crimée et le continent, les forces pro- russes sont en train de poser des champs de mines.



Toutefois, les Ukrainiens, ayant déjà été mobilisé pendant plus d'une semaine, semblent prêt à repousser une attaque (Ndt: Ou attaquer eux en premier) :

Le premier clip ci-dessous montre le 80e Régiment aéroporté de Lviv sortir en direction du continent, se préparant à repousser une attaque étrangère.



La vidéo suivante montre ce qui semble être des batteries Buk SAM déployés dans la région de Donetsk, une ville dans l'est de l'Ukraine, qui la semaine dernière oscillait entre influence Ukrainienne et l'autorité russe.



Le clip ci-dessous montre la 95e brigade aéroportée se déplacer loin de leur caserne à Jitomir en Ukraine occidentale , vers l'Est , avec un déploiement impressionnant de camions et les APC



2S19 " MSTA -S " obusiers de 152 mm en route vers la Crimée.



Enfin , 20 T - 64 tanks qui s'apprêtent à quitter à Bila Tserkva , une ville du centre de l'Ukraine :



Source; Zerohege Traduction; Fawkesnews
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 63
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 11:09


L'Ukraine sera la première pulvérisée... Le coin va devenir très chaud lorsque la Chine entrera dans ce conflit Américano-Russe prévu depuis longtemps.

Une guerre entre les  blocs est-ouest n'augure rien de bon, nous serons rayés de la carte en un clin d'oeil.
"Du coup la disparition de l'humanité prendra moins d'un siècle dans ce cas là !


-Tous les peuples de la Terre ont intérêt de se serrer les coudes entre eux et de se réveiller dare-dare,
ceux qui le sont déjà, doivent d'urgence manifester leur désapprobation d'une façon extrêmement claire, en la proclamant haut et fort que ce soit verbalement ou par écrit sur internet et d'exiger la fin de cette escalade destructrice et meurtrière !
.



Revenir en haut Aller en bas
dissident



Masculin Sagittaire Dragon
Messages : 346
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 52

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 11:14

Vous devriez cesser d'être alarmiste à outrance, vous allez voir que tous vas se régler d'un coup de baguette magique, aucune nation n'a intérêt à faire de ce soi disant conflit une guerre totale.
D'ici 2 semaines, je vous parie qu'ils auront tous trouvé un terrain d'entente
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 49
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 11:18

dissident a écrit:
Vous devriez cesser d'être alarmiste à outrance, vous allez voir que tous vas se régler d'un coup de baguette magique, aucune nation n'a intérêt à faire de ce soi disant conflit une guerre totale.
D'ici 2 semaines, je vous parie qu'ils auront tous trouvé un terrain d'entente


que dieu t entende dissident , que dieu d entende . paix 
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 15:44

Oui plouf, il serait fort possible de trouver une issue favorable à cette crise. Et qui serait bien évidemment souhaitable. Les russes nous font un joli tour de forcing et se n'est pas pour me déplaire. Même si il ne faut pas pour autant ériger les russes et poutine en véritable héros pour autant car se n'est jamais qu'une course au pouvoir il faut en être bien conscient.

Moscou sur le point de proposer une solution pour l’Ukraine



La Russie veut prendre les devants et va faire ses propres propositions pour un règlement de la crise en Ukraine. Devant la divergence fondamentale de points de vue entre Moscou et les Occidentaux, Sergueï Lavrov a semblé écarter le principe d’un groupe de contact,défendu par Barack Obama et Angela Merkel. Selon le ministre russe des Affaires étrangères, les propositions russes “visent à ramener la situation dans le cadre du droit international en tenant compte des intérêts de tous les Ukrainiens sans exception”. Le Département d’Etat américain a pour sa part estimé qu’il appartenait à la Russie d’apporter “la preuve concrète” qu’elle était prête à accepter des propositions des Etats-Unis. Sur le terrain, les 54 observateurs internationaux dépêchés par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été empêchés à trois reprises à entrer dans la péninsule de Crimée. On a appris par ailleurs que l’OTAN avait décidé de déployer des avions-radars AWACS au dessus de la Pologne et de la Roumanie afin de surveiller l’espace aérien ukrainien.

Source : http://fr.news.yahoo.com/video/moscou-sur-le-point-proposer-171440102.html
Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mar 11 Mar 2014 - 19:31

Obama se prononce contre l’autodétermination

par Paul Craig Roberts


Barack Obama a déclaré à plusieurs reprises, à tort et sottement, qu’il est « contraire au droit international » pour la Crimée de se prononcer sur son autodétermination [1]. L’autodétermination, tel qu’elle est utilisée par Washington, est un terme de propagande qui sert son empire, mais qui n’est pas admissible. Le 6 mars 2014, Obama a téléphoné à Poutine pour lui dire à nouveau que seul Washington a le droit d’intervenir en Ukraine. Contre toute logique, il a insisté que seul le « gouvernement » de Kiev, installé par le coup d’État organisé par Washington, est « légitime » et « démocratique ».

En d’autres termes, le gouvernement élu en Crimée est « antidémocratique » et « illégitime » parce qu’il organise un référendum d’autodétermination, mais un gouvernement non élu à Kiev et imposée par Washington serait légitime.

Washington est si arrogant que ce que le monde pense de son hypocrisie flagrante ne vient jamais à l’idée de ces fous emportés par leur hybris.

Depuis le régime Clinton, Washington n’a fait que violer le droit international : la Serbie, le Kosovo, l’Afghanistan, l’Irak , la Libye, la Syrie, l’Iran, le Pakistan, le Yémen, la Somalie, le Honduras, le Venezuela, l’Équateur, la Bolivie.

Est-ce que la Russie possède un Commandement militaire pour l’Afrique et d’autres régions du monde ? Non, mais Washington oui.

La Russie entoure-t-elle les États-Unis avec des bases militaires ? Non, mais Washington a utilisé l’Otan, dont la raison d’être a disparu il y a 23 ans, à organiser l’Europe occidentale, orientale et du sud avec des bases impériales avancées sur les frontières de la Russie.

Washington est déterminé à étendre les limites de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord en Géorgie, en Asie centrale et en Ukraine sur la mer Noire. La Géorgie et l’Ukraine sont d’anciens éléments constitutifs de la Russie et de l’Union soviétique .

Washington est en train de faire la même chose pour la Chine et l’Iran. Washington travaille à établir de nouvelles bases navales et aériennes aux Philippines, en Corée du Sud, au Vietnam, en Thaïlande et en Australie pour bloquer le flux de pétrole et d’autres ressources vers la Chine. L’Iran est entouré de quelques 40 bases militaires états-uniennes et la flotte US s’exerce au large de ses côtes.

Dans la propagande de Washington, ce militarisme puant est présenté comme la « défense de la démocratie."

Le gouvernement russe continue d’agir comme si les menaces de Washington à l’égard de l’indépendance et des intérêts stratégiques de la Russie peuvent être désamorcées avec du bon sens et de la bonne volonté. Mais Washington ne possède ni l’un ni l’autre.

Depuis le régime Clinton, Washington a confisqué par une collection d’idéologues qui sont convaincus que les États-Unis est « le pays indispensable exceptionnel » avec un droit d’hégémonie mondiale. Tout ce que Washington a fait au 21ème siècle est de poursuivre cet objectif.

Washington a l’intention de briser la Fédération de Russie elle-même. Washington verse d’énormes sommes d’argent à des associations à l’intérieur de la Russie qui servent de cinquième colonne et qui travaillent main dans la main avec lui pour discréditer des élections libres russes, diaboliser le président Poutine et le gouvernement russe, diffuser de la propagande antirusse et de l’agitation. Il est étonnant de voir combien de Russes croient réellement la propagande occidentale.

Washington travaille aussi à isoler la Chine avec le Trans-Pacific Partnership, bien qu’aujourd’hui il soit principalement axé sur la déstabilisation et l’isolement de la Russie. Washington tente de briser le BRICS, l’organisation émergente du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud. Avec les plus grands pays et la moitié de la population mondiale, les BRICS sont en train de devenir une puissance politique et économique, en particulier en ce qui concerne une nouvelle monnaie de réserve pour remplacer le dollar états-unien. Encercler la Russie avec des bases de missiles compromet la souveraineté et l’indépendance de la Russie et, par conséquent, affaiblit les BRICS comme contre-pouvoir à Washington .

Beaucoup ont été trompés par la propagande de Washington. Le monde est en train de se réveiller, mais se réveille-t-il à temps ?

Les médias états-uniens et beaucoup en Europe répètent à l’unisson la propagande de Washington, diabolisent ses cibles et préparent les populations occidentales insouciantes pour plus de guerre. Les médias occidentaux, comme leurs gouvernements, sont dépourvus d’intégrité. Les menteurs et les putains règnent.

Paul Craig Roberts

Source :
http://www.voltairenet.org/article182584.html


Paul Craig Roberts

Paul Craig Roberts est l’auteur de la loi Kemp-Roth. Il fut sous-secrétaire au Trésor de l’administrationReagan. Il fut rédacteur en chef adjoint au Wall Street Journal et rédacteur à la National Review.



Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 12 Mar 2014 - 6:57

Pierre Dortiguier vis-à-vis de ce qui se passe en Ukraine actuellement :




Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
shakur1999

avatar

Masculin Vierge Chien
Messages : 198
Date d'inscription : 20/02/2014
Age : 35
Localisation : Medine

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Mer 12 Mar 2014 - 22:49

Ukraine: « Des comportements à géométrie variable »








Jean GERONIMO

A contre-courant des analyses sur l’actualité en Ukraine, Jean GERONIMO, économiste spécialiste des questions économiques et géostratégiques russes décrypte les raisons du conflit.

Docteur en économie, Jean Geronimo est spécialiste des questions économiques et géostratégiques russes à l’Université Pierre Mendès France à Grenoble.




Comment appréciez-vous l’intervention européenne en Ukraine ?


Jean Geronimo : C’est un des éléments de la guerre tiède, un concept développé dans mon livre sur la Pensée stratégique russe. Il s’agit de la guerre froide mais actualisée, avec moins d’idéologie, recentrée sur le contrôle des états stratégiques sur plan politique mais aussi énergétique. Ce qui est le cas de l’Ukraine. Je me réfère beaucoup à Zbigniew Brzezinski qui a écrit un ouvrage fondateur en 1997 que je surnomme le livre rouge de la pensée américaine. Il appelle déjà l’Ukraine un pivot géopolitique que les USA ont tout intérêt à contrôler. Or, cet homme a eu et a encore beaucoup d’influence sur la politique américaine, qui consiste non plus à contenir la Russie comme c’était le cas pendant la guerre froide, mais à la faire reculer. Et l’Europe est un outil pour y parvenir. Au même titre que l’Otan.




Comment cela se passe-t-il ?


Jean Geronimo : L’Europe utilise le soft power. Au nom de valeurs démocratiques, elle va condamner la Russie, financer des ONG défendant les droits de l’homme qui finissent par renverser un pouvoir légitime au profit de dirigeants ultralibéraux et donc pro-américains. On l’a vu en Ukraine en 2003, puis en Georgie, puis au Kirghizistan…Une force de frappe médiatique importante est développée pour conditionner l’opinion publique et renverser un président. C’est ce qui vient de se passer avec Viktor Ianoukovitch qui avait été légalement élu en 2002. Le jour où il a été renversé, il avait accédé à toutes les demandes de l’opposition. Alors pourquoi cette nouvelle attaque ? Mon hypothèse est que l’on a réactivé les mouvements extrémistes, qu’ils ont tiré sur les policiers. Bref qu’on a construit politiquement un coup d’état qui aurait pu être évité. Les motivations de respect des droits de l’homme et de corruption invoqués pour démettre un président légitime sont à géométrie variable et ne servent ainsi à démettre personne en Arabie Saoudite, en Turquie, en Azerbaïdjan…


L’Union européenne semble pourtant centrale dans ce dossier puisque les premières manifestations sont liées au refus d’accepter l’accord d’association proposé ?


Jean Geronimo : Cet accord était une orientation vers le tout marché, sur le modèle développé en Grèce, avec baisse des dépenses publiques, compression de l’Etat providence qui reste encore important en Ukraine, héritage du système soviétique. Un véritable big bang. Il était donc légitime de ne pas l’accepter tel quel. Mais Viktor Ianoukovitch ne l’a pas refusé, il a demandé des modifications. Son erreur est d’avoir longtemps laissé croire qu’il le signerait et d’avoir demandé des changements au moment même où il se rapprochait de la Russie. Russie qui a d’ailleurs un discours bien différent puisque sa proposition de rapprochement avec l’Ukraine ne se fait pas contre l’Europe. Mais pour en revenir à la question, il n’a jamais refusé l’accord alors que cela a été présenté ainsi. Ce qui me semble une désinformation. Tout comme des fausses informations ont justifié dans le passé l’intervention au Kosovo, en Irak ou en Lybie.


Il y a quand même eu des manifestations de milliers de citoyens ?


Jean Geronimo : Sur impulsion de gens financés et formés par l’occident. Le jour où le président a été démis, on a vu des manifestants défiler sous les drapeaux de la division SS Galicie, se référant au collaborateurs nazis ukrainiens ! Après ces manifestations, des membres du parti fasciste Svodboda sont entrés au gouvernement ! Et sur tout cela pas un mot de l’Europe ou des Etats-Unis. Obama va même jusqu’à dire que l’on grossit une chose minuscule. Ce n’est pas minuscule. Cela grossit tous les jours car cette tendance néo-nazi se réveille en Ukraine comme dans tous les pays baltes.


Parmi les manifestants se trouvaient aussi des personnes dénonçant la corruption et politique libérale de Ianoukovitch. Un fait souligné par le parti communiste ukrainien qui, sur la question pro-russe ou pro-européen en appelle à un référendum ?



Jean Geronimo : Le pays était effectivement mal géré et Ianoukovitch a voulu jouer sur plusieurs tableaux en même temps, s’appuyant sur l’extrême droite pour faire passer ses réformes, tablant sur l’ultralibéralisme puis opérant un virage à 90°, misant sur l’Europe puis sur la Russie…. On m’a rapporté que si Poutine le considérait comme légitime, il l’estimait décrédibilisé politiquement.

Concernant le référendum, ma conviction est que les pro-russes seraient majoritaires mais ce n’est pas scientifique d’où l’utilisation du conditionnel. Le problème d’un référendum est qu’on ne pourrait plus revenir en arrière. Or, l’interdépendance entre l’économie ukrainienne et russe suppose des années de travail pour parvenir à les séparer sans que la première n’en pâtisse trop.



Que se passera-t-il quand on s’apercevra que les entreprises ukrainiennes ne sont pas compétitives et qu’elles n’ont plus les débouchés russes sachant que 30% des exportations sont destinées à Moscou ? Quand la Russie supprimera les tarifs préférentiels sur le gaz qui permettent à l’Ukraine de ne pas plomber sa dette ? Des licenciements ? Du chômage ?



Jean Geronimo : Par ailleurs, le choix européen pourrait enclencher des réactions en chaîne et derrière une éventuelle adhésion à l’Europe, ce serait la question de l’Otan. C’est tout au moins ce qui me semble programmé du point de vue des Américains car une adhésion à l’Otan serait une menace adressée directement à la Russie, à l’opposé de ce qui avait été promis à Gorbatchev. Et ensuite ? Le développement du bouclier antimissile de Bush en Ukraine ?


Mais Poutine n’est pas non plus un saint, il est aussi extrêmement libéral ?


Jean Geronimo : Oui il est libéral, mais pas ultralibéral comme a pu l’être Eltsine. Il fait appel au libéralisme pour rendre l’économie russe performante. Mais c’est un libéralisme orienté dans un pays ou l’état représente encore 35 à 40% du PIB. Le rôle de l’Etat est donc encore très important.


Il y a quand même l’intervention militaire en Crimée ?

Jean Geronimo : Il ne faut pas voir les choses avec les slogans médiatiques que l’on cherche à nous imposer. C’est le retour de l’armée rouge ? Mais de quoi parle-t-on ! Pourquoi hier les Américains auraient pu intervenir au Panama pour protéger leurs ressortissants et que la Russie ne pourrait le faire en Crimée où la majorité de la population est russe et craint des lois anti-russes déjà programmées à Kiev où les pro-occidentaux sont majoritaires ? Pourquoi l’intervention en Crimée serait un déni de souveraineté quand cela ne l’était pas en Irak ?




Le parlement de Crimée a annoncé un référendum le 16 mars sur le rattachement à Moscou et des militants pro-russes ont défilé. photo AFP AFP – AFP – (c) Copyright Journal La Marseillaise





Entretien réalisé par Angélique Schaller







http://www.mondialisation.ca/ukraine-%e2%80%89des-comportements-a-geometrie-variable%e2%80%89/5372607









A Bientôt
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Shakur1999
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 14 Mar 2014 - 5:49

Une petite interview de l'Agence Info Libre à propos de l'Ukraine et de ces évênements plutot instructive...



Agence Info Libre a écrit:
Interview de Pascal Marchand, Géographe, professeur des Universités à Lyon II, spécialiste de la géopolitique de l'Europe et de la Russie.

En complément, retrouvez son article sur les Russie dans le magazine 'Diplomatie':
http://www.geostrategique.com/product.php?id_product=524

Vous pouvez également trouver l'Atlas sur la Russie de M.Marchand:
http://www.amazon.fr/Atlas-g%C3%A9opolitique-Russie-puissance-retrouv%C3%A9e/dp/2746731274
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4598
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 14 Mar 2014 - 12:39

merci à tous pour vos participations et articles.

Washington et Bruxelles préparent quatre scénarios de sanctions contre Moscou

Les États-Unis et l’Union européenne ont défini un éventail des sanctions éventuelles contre la Russie en cas d’escalade de la crise ukrainienne. Les mesures concrètes dépendront de l’évolution des événements autour de la Crimée et de l’Ukraine, écrit vendredi le quotidien Kommersant.




Selon les sources diplomatiques occidentales, Washington et Bruxelles préparent au moins quatre scénarios. La Russie a déjà promis de réagir à toutes les sanctions.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov rencontre aujourd’hui à Londres son homologue américain John Kerry, qui espère faire revenir Moscou sur son soutien au référendum prévu en Crimée le 16 mars. Le secrétaire d’État a laissé entendre que les négociations pourraient durer jusqu’à samedi soir.

Kerry insistera sur la création d’un groupe de contact sur l’Ukraine, le retrait des "unités militaires supplémentaires" de Crimée et l’envoi d’observateurs internationaux sur place, l’ouverture de négociations entre la Russie et le nouveau gouvernement de Kiev et l’arrêt du soutien aux forces séparatistes en Crimée.

Selon les sources diplomatiques, cette liste correspond aux conditions avancées par Kerry au cours des entretiens avec Lavrov à Paris et à Rome la semaine dernière. Le week-end dernier le secrétaire d’État américain avait mentionné les mêmes points dans sa lettre adressée au gouvernement russe. Comme l’a déclaré Washington par la suite, la réponse de Moscou prouve que les autorités russes n’ont pas l’intention de changer leur position.

Sergueï Lavrov, à son tour, insistera sur l’application des accords du 21 février entre Viktor Ianoukovitch et les leaders de l’opposition, y compris la remise des armes illégales, la formation d’un gouvernement d’unité nationale et la réforme constitutionnelle. "Nous avions déjà parlé de la nécessité de remplir les accords signés par les ministres des Affaires étrangères européens. Nos homologues européens insistaient en disant que ces accords étaient du passé et nous appelaient à nous résigner en menaçant de conséquences", a expliqué la source diplomatique russe.

Selon les sources diplomatiques américaines et européennes, l’Occident a défini un éventail de sanctions contre la Russie mais la situation ne sera claire que quand la Russie exprimera sa position vis-à-vis des résultats du référendum. Washington et Bruxelles préparent plusieurs scénarios de sanctions pour réagir aux actions de Moscou. Ces mesures pourraient être réparties en quatre scénarios.

Le premier scénario, "le moins plausible" selon les diplomates occidentaux, serait le report du référendum de Crimée et l’acceptation par la Russie des conditions des USA et de l’UE. Dans ce cas les sanctions déjà adoptées contre la Russie seraient retirées. Rappelons que l’UE a suspendu ses négociations avec la Russie sur la libéralisation du régime de visas et l’élaboration d’un nouveau traité de coopération. Les États-Unis ont limité la coopération militaire et ont suspendu les négociations sur le renforcement des liens économiques avec la Russie.

Le deuxième scénario est baptisé "abkhaz" en Occident : la Crimée voterait pour l’adhésion à la Russie et Moscou reconnaîtrait simplement son indépendance. Cette démarche serait un facteur irritant considérable dans les relations entre la Russie et l’Occident mais les sanctions américaines et européennes seraient limitées. Les lignes de coopération déjà gelées ne seraient pas rétablies, les dirigeants occidentaux ne viendraient pas au sommet du G8 à Sotchi et des sanctions financières et de visas seront adoptées contre des personnalités officielles russes.

Le troisième scénario et le plus probable, selon les Occidentaux. En cas d’adhésion de la Crimée à la Russie des sanctions seraient adoptées contre des députés et des sénateurs russes, des hauts fonctionnaires de l’administration présidentielle, des hauts responsables de compagnies publiques russes et des entrepreneurs proches du Kremlin sous forme de restrictions de visas et de sanctions financières. La coopération militaire serait complètement interrompue et des restrictions sur les livraisons d’armes seraient à prévoir. La Russie serait probablement exclue du G8. Il est fort probable que les États-Unis et l’UE boycottent également les futurs événements internationaux en Russie.

Certaines sources occidentales mentionnent un quatrième scénario : l’annexion à la Russie d’autres régions ukrainiennes hormis la Crimée. Dans ce cas, Washington pourrait adopter des sanctions très sévères contre la Russie visant son isolement maximal. D’après les sources européennes, Bruxelles ne pourrait pas adopter de telles sanctions immédiatement au vu de la forte interdépendance des économies russe et européenne.

La Russie a déjà laissé entendre que toute sanction était inadmissible et ne resterait pas sans réponse.

Voir également sur E&R Ukraine et mer Noire : les véritables enjeux



Source : Lavoixdelarussie
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 49
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 14 Mar 2014 - 12:56


La Russie prête pour la guerre économique


Les différents ministères et structures économiques russes, potentiellement concernés par de lourdes sanctions économiques, ont été mobilisés pour préparer une riposte massive le cas échéant. La décision russe d’intégrer la Crimée est désormais irrévocable. Avec la quasi-totalité de la population russe et des forces politiques derrière lui, Vladimir Poutine s’apprête à affronter un occident divisé, appauvri et contesté au sein même des nations qui le composent.

La riposte russe sera totale en effet :
- ventes des bons du trésor des pays sanctionnant ;
- non remboursement des prêts contractés par la Russie ou par les entreprises russes ;
- confiscation des actifs occidentaux ;
- achat de devises asiatiques en remplacement des devises occidentales ;
- fin du commerce avec l’occident et virage asiatique vers la Chine et la Corée du Sud qui ont déjà été contactées dans ce sens et seront les premiers bénéficiaires de cette rupture ;
- fin de l’utilisation du dollar dans les échanges commerciaux.

Les conséquences de cette riposte représentent une véritable catastrophe potentielle pour les économies européennes, notamment pour l’Allemagne, la Pologne et la France. Il est évident que cette riposte aura également des conséquences dramatiques pour l’économie russe, le temps qu’elle se réoriente massivement vers l’Asie. La différence est, encore une fois, que Vladimir Poutine n’hésitera à en appeler à la solidarité nationale russe, contre le diktat occidental. Les gouvernements ouest-européens ne pourront pas, en revanche, compter sur la compréhension de leur population. En France, les médias “mainstream” ont essuyé leur première défaite face aux médias alternatifs. Décidés à passer sous silence la compromettante conversation de Catherine Ashton, ils ont été contraints au bout de cinq jours – et sous la pression des sites internet alternatifs – d’évoquer le sujet.

La force de Vladimir Poutine reposent aujourd’hui sur la confiance qu’il inspire à la population russe, ainsi que sur son trésor de guerre. Ces deux atouts lui permettront d’amortir les conséquences d’une guerre économique, bien mieux que ses adversaires.

Les États-Unis ont une nouvelle fois sous-estimé la détermination de la Russie. Ils tentent de faire payer aux Européens leur nihilisme stratégique. Il y a tout lieu de croire que les Européens ne vont pas pousser la Russie dans une guerre que leurs économies exsangues, pour la plupart, ne leur permettront pas de mener. La France, plus que toutes les autres nations européennes, doit se libérer du joug malfaisant de Washington. Il est heureux de constater que l’incorruptible Jean-Pierre Chevènement se trouve en première ligne pour rappeler où se situe l’intérêt supérieur de la France, et palier les idioties de l’histrion BHL. Ce dernier s’efforce une nouvelle fois, d’entrainer le gouvernement français dans de nouvelles errances lybiennes, où il ne trouvera que le ridicule qui s’est déjà abattu sur lui en Syrie. À ses côtés, nous trouvons désormais François Fillon, appelé à devenir le candidat souverainiste de l’UMP. Le Front de Gauche a su, dès le début de la crise, définir les enjeux exacts, tout en étant lucide sur les forces en présence. Il en va de même pour le Front National qui se situe dans une ligne purement gaullienne, mettant au centre l’intérêt supérieur de la Nation, en dehors de toute idéologie.

Le choix de l’Europe, et par conséquent du partenariat russe, contre le choix de l’occident, et par conséquent de l’Union européenne, est désormais un thème qui dépasse les clivages politiques traditionnels. Les Français rejettent massivement l’ingérence nocive des États-Unis dans les affaires européennes, comme ils rejettent totalement son modèle civilisationnel.

http://www.realpolitik.tv/2014/03/la-russie-prete-pour-la-guerre-economique/
Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   Ven 14 Mar 2014 - 16:46

Ca manque de sous-titres, Sean Hross ne nous a pas fait de version francaise pour ce sujet, mais je mets tout de même les vidéos pour ceux qui seront capables de les suivre...

En savoir plus sur Sean Hross, auteur de la video :
http://www.planete-revelations.com/t13791-le-pharaon-show-interview-sean-hross




Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens   

Revenir en haut Aller en bas
 

Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» Affrontements en Ukraine : Ce qui est caché par les médias et les partis politiques pro-européens
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Loi martiale en Ukraine - nouveau virus - peste pneumonique?
» Le pouvoir caché des virus
» « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-