Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 théories du genre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 48
Localisation : planète terre

MessageSujet: théories du genre   Dim 2 Fév 2014 - 13:22

Rappel du premier message :

je suis étonné , que le poste n est pas étais mit en place plus tôt.
car pour ma part ,il me sembles que c est un fait important .
info, intox, qui croire ? qui nous manipule ? QUI SONT LES MENTEURS SUR LA THÉORIE DU GENRE ?
comment protégé nos enfants ? quand pensé vous ?
surtous quand ont entend cela je cite: Laurence Rossignol : "Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents"
Mais alors à qui appartiennent-ils ?



http://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-M-Peillon-se-fout-de-la-gueule-du-monde-23130.html

merci a tous pour m êtres un peu de lumière sur ce sujet assez sombre , je dirais même très sombre .

scorpion-sagittaire
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Mer 16 Avr 2014 - 15:36

Citation :
   part2: http://www.youtube.com/watch?v=EWdF_eTAHhs
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Mer 16 Avr 2014 - 19:25

Il a raison sur un point : il faut laisser chacun libre dans son jardin secret, et le laisser faire ce qu'il entend dedans. C'est d'ailleurs là le sens des directives ministérielles qui tendent justement à dédramatiser le rapport à la sexualité : et ceux qui ont besoin de parler de leur sexualité, libre à eux de le faire, auprès de leurs proches, ou de spécialistes.

Que je sache, il n'a pas encore été demandé de disserter sur sa sexualité (ou alors, je me trompe de pays). Il serait vraiment temps d'arrêter le délire sur la question de l'homosexualité... mais vraiment je veux dire, surtout quand les gens qui prétendent être contre la théorie du genre passent leur temps à théoriser sur le genre... Là où personnellement, je m'en tamponne : chacun fait ce qu'il veut.

Il a aussi raison sur un autre point, il y aura toujours des malades pour aller vouloir faire des expériences bizarres. Ce n'est pas pour autant que ces expériences feront sens. D'ailleurs, j'ai lu un peu les commentaires de la video et je suis tombé sur celui-ci :
Citation :
L'homosexualité, etc., est une pathologie mentale et hormonale qui n'est pas naturelle, c'est en réalité un dérèglement de la nature qu'il ne faut en aucun cas encourager comme le fait cette abomination qu'est la théorie du genre.
Cette vielle maladie cause énormément de dégats dans les communautés LGBT (Lesbiennes Gay Bi et Trans) où les taux de suicides sont les plus élevés. Les LGBT ne vivent pas heureux et vont de plus en plus loin dans la trangression sexuelle et la perversion pour atténuer leur souffrances. La théorie du genre est une menace pour l'équilibre sociétal du monde. Ces personnes devraient être soignées et aidées psychologiquement si elles le désirent, mais en aucun cas devenir une référence ou une norme, on ne peut aller indfiniment à l'encontre de la nature, car cette dernière nous rapelle toujours à l'ordre.

N'oubliez pas que les personnes qui font voter ces lois sont les mêmes que ceux qui font entrer les OGM de façon insidieuse dans nos assiettes.
C'est exactement la même stratégie.

En bref maintenant : c'est toujours pareil sur la question de la sexualité, il faut ci, il faut ça, il ne faut pas ci, il ne faut pas ça. Ca c'est bien, ça c'est mal... et là où le bonhomme a raison, c'est bien sur ce point, les sentiments ça vient du coeur.

Si A aime B, c'est tout ce qui compte. Si A se sent x, c'est tout ce qui compte.

Et tous les autres, qui pensent pouvoir faire de grandes théories sur le comportement de A afin d'en tirer une idéologie : qu'ils aillent rendre leurs hommages à qui de droit, mais qu'ils en assument les conséquences.

Donc, bien que j'aie apprécié bon nombre de points de cette vidéo, il n'en demeure pas moins que l'idéologie derrière est malheureusement douteuse, voire même plutôt infâme, comme tous ceux qui s'érigent en donneurs de leçon sur la sexualité humaine. Sérieusement, je veux dire : qu'est-ce qu'on s'en fout que Antoine prenne Daniel ou que Daniel prenne Antoine ? Je croyais que c'était du domaine de la vie intime, et que cela ne concernait que les individus concernés (en d'autres termes, il se contredit, et se contredire comme il l'a fait, c'est plus qu'une erreur rhétorique, c'est une preuve de son idéologie malsaine et moyenâgeuse).

L'autre contradiction est relative aux femmes. Et celle là, je vous la laisse rechercher cette contradiction. Elle est assez énorme, vous ne pourrez pas la rater.

Je me demande comment on peut, à notre époque, encore en être à ce point là, qui consiste à vouloir surveiller l'intimité des gens, sous couvert de les "soigner"... La question du genre donne vraiment lieu à tout et n'importe quoi, c'est déprimant. Et puisque la vidéo s'y prête, allons jusqu'au bout :
- comment peuvent-ils se regarder en face à distiller quotidiennement des idées fausses, des mensonges et d'autres conneries ?
- comment peuvent-ils à ce point tromper ?
- et qu'est-ce qui fait que l'homme est pourri à ce point pour adhérer à l'injuste plutôt qu'au juste ?
- pourquoi préfère-t-il le faux plutôt que le vrai ?

Et soyons une fois de plus clair : théorie du genre = excuse pour cracher sa haine, son mépris, et faire son beurre sur la haine et le mépris (c'est le pire, bien entendu).

A qui profite le crime ?

Le projet Baal.

Et oui !
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Mer 16 Avr 2014 - 19:45

Aegis a écrit:


Et soyons une fois de plus clair : théorie du genre = excuse pour cracher sa haine, son mépris, et faire son beurre sur la haine et le mépris (c'est le pire, bien entendu).

A qui profite le crime ?

Le projet Baal.

Et oui !
Cracher sa haine? Contre qui?
Faire son beurre? De quelle manière?

Je pense que les réaction sont  plus de  l'indignation.


Que veux tu dire avec le projet Baal? Et de quelle crime tu parles
La fin de ton poste est obscure.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Mer 16 Avr 2014 - 20:14

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 10:38

 Et soyons une fois de plus clair : théorie du genre = excuse pour cracher sa haine, son mépris, et faire son beurre sur la haine et le mépris (c'est le pire, bien entendu).

Et soyons une fois de plus clair : théorie du genre = éducation de nos enfants vers une Pervercité, et un consumérisme a toute épreuves.

- Aller encore une fois les mots sont Bien utiliser = study
Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 11:28

Aegis j'ai essayé de faire une recherche "projet Baal" sur google, il ne sort rien de bien concluant en rapport avec ce dont tu parles.

Vu que tu en parle sur tous les fils auxquels tu participes, je pense que le HS est le dernier de tes soucis. Donc merci d'expliquer une fois pour toute de quoi il s'agit, si cela ne sort pas de ton imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 12:27

@ Lynxx,

Spoiler:
 

@ Maintenant,

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 12:44

@Aegis

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 13:22

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 14:40

Maintenant a écrit:
Aegis j'ai essayé de faire une recherche "projet Baal" sur google, il ne sort rien de bien concluant en rapport avec ce dont tu parles.

Vu que tu en parle sur tous les fils auxquels tu participes, je pense que le HS est le dernier de tes soucis. Donc merci d'expliquer une fois pour toute de quoi il s'agit, si cela ne sort pas de ton imagination.
 

j'ai aussi fais quelque recherches et elle mon orienté vers la bible ou il est dit:
 
Des prostitués, mâles et femelles, servaient sexuellement sur les hauts lieux et certains passages bibliques rapportent parmi les rituels chaldéens des sacrifices d'enfants pour obtenir les faveurs de la divinité5, dans le [url=/wiki/Livre_de_J%C3%A9r%C3%A9mie]livre de Jérémie[/url] (19:5 ) : « Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, Pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal .
Ensuite vers un empereur romain:
Héliogabale
Héliogabale semble  imposer son dieu comme unique, au-delà de son assimilation à [url=/wiki/Jupiter_(mythologie)]Jupiter[/url]. Les Romains furent vraiment scandalisés lorsqu'il enleva la grande [url=/wiki/Vestale]Vestale[/url] Aquila Severa pour l'épouser, désir de syncrétisme symbolique, « pour que naissent des enfants divins » dira-t-il au Sénat. Mais, peu porté sur la gent féminine, Héliogabale ne la touchera jamais et s'en séparera rapidement[url=/l cite_note-3]3[/url]. Ensuite, ses « mariages homosexuels », notamment avec deux « colosses » grecs prénommés Hiéroclès et Zoticus, vont choquer les historiens romains[url=/l cite_note-4]4[/url]. La fin de son règne le verra tout occupé à célébrer publiquement des orgies homosexuelles avec des prostitués mâles (exolètes) recrutés pour l'occasion, à en croire l'[url=/wiki/Histoire_Auguste]Histoire AugusteHYPERLINK \l "cite_note-5"5[/url] et [url=/wiki/Aur%C3%A9lius_Victor]Aurélius VictorHYPERLINK \l "cite_note-6"6[/url].

Au passage je vous conseille la lecture du livre, de jp de Giorgio et fabrice galtier "le monstre et sa ligné"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 16:01

[quote="Aegis"]@ Lynxx,

Spoiler:
 

Ta réponse est juste abjecte = Qui inspire le dégoût, le mépris par sa bassesse, sa dégradation morale.

tkt j'en pense le même pour toi, en attendent Rien dans ce que je dis ne mérite une réponses comme tu vien de le faire, cela démontre bien a quel point tu te situe.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 16:55

Pas besoin de tourné autours du pot. C'est juste les mêmes principes qu’applique les maître du monde depuis des siècles pour instaurer le nouvel ordre mondiale, donc se qu'on dénonce sur se forum.

Et en effet la théorie du genre est une partie et un moyens mis en place à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 17:27

@ Lynxx :

Spoiler:
 

@ Orné :

Ce n'est pas foncièrement dénué de sens ce que tu dis, vu le nombre d'individus, comme Lynxx, qui sont prêts à cracher sur tout et n'importe quoi, parce que comme des animaux enragés, on leur dit d'attaquer telle ou telle cible. C'est au fond très facile, et tu en conviendras, de dire, que telle ou telle catégorie de la population mérite d'être malmenée au motif d'être "moralement" dérangeants.

Mais cette morale, qui l'édicte ? et dans quels objectifs ? Qui retrouve-t-on à suivre cette morale ?

L'idée selon laquelle la sexualité des individus ne soit pas définie uniquement par des bases biologiques, causales, déterministes, ne me dérange pas en soi, parce que cela n'en responsabilise que d'autant plus les individus, surtout quand ces comportements sexuels aboutissent à devenir problématiques (violeurs, etc). Affirmer, comme certains le voudraient (par exemple, un certain discours religieux), que tout est déterminé : cela infantilise l'homme, et le déresponsabilise de ses actes, puisqu'il n'aura fait que suivre la nature. On peut aller plus loin, le discours inverse, qui consiste à dire que l'homme est entièrement libre, il est tout aussi faux, parce que cela fait de l'homme un être supernaturel, quasi divin.

Le discours juste, sur la question du genre, c'est celui qui admet que la biologie joue un rôle évident, manifeste, indéniable, autant qu'il admet que le comportement humain n'est pas strictement déterminé par des causes biologiques : il y a des causes sociales, et des causes individuelles, qui font toute la richesse des individus.

Ce que je défends moi, c'est la valeur de chaque individu, qui a le droit de vivre sa vie comme il le souhaite, en toute liberté, du moment qu'il respecte d'une part sa propre vie et d'autre part, la vie des autres. Ce respect fondamental commence par le soucis de vivre dans l'harmonie, plutôt que dans cet espèce de magma informe et puant qui est celui de ce monde bipolaire dans lequel nous vivons. C'est à nous en tant qu'individus de vivre en harmonie avec nous mêmes, pour l'être avec les autres, et c'est justement parce qu'il y a tellement peu d'individus qui sont en harmonie avec eux mêmes (tu le sais bien), que la situation est aussi lamentable.

Et le pire, c'est que bon nombre d'individus qui ont fait un minimum d'efforts sur eux-mêmes (et j'en fais partie) se laissent divertir sur des questions aussi stupides que de savoir qui a le droit de coucher avec qui et dans quelles circonstances.

Si les individus sont d'accords entre eux, qu'est-ce que l'on en a à faire ?

Enfin, puisque le gros de la discussion concerne principalement l'éducation de nos enfants, et tout le foin que l'on fait avec. La première de toutes les éducations, elle provient des parents. Ce sont aux parents de faire leur travail correctement, pour justement, ne pas avoir à déléguer la responsabilité sur l'école.

Ce que l'école a comme devoirs, c'est d'enseigner aux enfants des valeurs et un socle commun, pour former une communauté, celle de tous les hommes.

Ce n'est certainement pas avec des parents derrière qui, chargés de haine et de mépris, s'attaquent à des enseignants, que l'école pourra remplir ses objectifs, aussi imparfaite soit-elle. Ensuite, et bien entendu, difficile de le nier, il faut aussi prendre en compte les mesures politiques qui nuisent à l'éducation elle-même (manque d'enseignants, directives contradictoires, formations insuffisantes, et la grosse blague, des politiques qui véhiculent ce même discours que je viens de dénoncer : le mépris des enseignants). Tout cela nuit aux enfants, parce que c'est un système pervers : on oblige les enfants suivre un certain parcours scolaire, tout en dénonçant le parcours scolaire, et en véhiculant la haine pour ce système, que ce soit dans le public, le privé, ou à domicile, au lieu de transmettre aux enfants l'importance de parvenir au savoir, et à la connaissance. Car au final, peu importe le moyen, le rôle de l'éducation est bien de permettre aux enfants de devenir des adultes libres et responsables. Or, le système produit l'inverse : il produit des crétins (à quelques exceptions près, et je ne parle pas des résultats du bac, ni de la réussite professionnelle).

Et cela tient, une fois encore, à toute la perversité de notre société, qui privilégie les apparences à la vérité, qui monétise la valeur d'une vie, et réduit les relations humaines à des relations formelles.

La théorie du genre, telle que l'on en parle, et ce que l'on en fait, ça n'est jamais que l'illustration de ce phénomène. On ne devrait pas même avoir à penser sa sexualité, et sa façon de la vivre, on devrait juste la vivre. Mais c'est parce que le système est pervers (et je parle de la société dans son ensemble, aussi bien ceux qui se disent contre le système que ceux qui le font marcher) que l'on se retrouve à devoir débattre sur des questions sans importance. Quand l'harmonie est en soi : tout ce que l'on fait est harmonieux. Le sage n'a pas besoin que l'on lui dicte sa conduite, et si l'on s'en trouve à devoir dicter la conduite sexuelle des gens, c'est qu'il y a effectivement un problème, autant d'un côté que de l'autre.

Je t'accorde que le comportement sexuel d'une certaine partie de la communauté homosexuelle a de quoi déranger : c'est justement parce que cela s’exhibe comme une communauté. Il ne devrait pas y avoir de communauté gay, comme il ne devrait pas y avoir de communauté noire, arabe ou autres. Il devrait y avoir simplement des hommes qui partagent le bien commun qui est de pouvoir vivre sur terre. On devrait apprécier ces différences, et apprécier que le monde des hommes est riche de valeur et de sens, plutôt que de vouloir le normaliser.

C'est pour cela que le discours des indignés, des effarouchés, des haineux, des racistes, des totalitaires, des idiots ou des ignorants est en définitive à vomir, parce qu'il s'écarte de ce qui fait la vertu fondamentale de l'homme : la tolérance.

Et le pire, c'est que ce discours lamentable oblige à devoir se montrer soi-même intolérant, car il est impossible de pouvoir ad vitam aeternam tolérer l'intolérance. Et en tant que citoyen du monde, j'en ai plus qu'assez de voir cet énorme gâchis qui consiste à voir à longueur de temps toujours le même refrain de la haine, de la peur et du mépris, la sainte trinité des imbéciles.

Suis-je sensé m'asseoir dans la position du lotus et méditer ?
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 18:00

Aegis a écrit:





La théorie du genre, telle que l'on en parle, et ce que l'on en fait, ça n'est jamais que l'illustration de ce phénomène. On ne devrait pas même avoir à penser sa sexualité, et sa façon de la vivre, on devrait juste la vivre. Mais c'est parce que le système est pervers (et je parle de la société dans son ensemble, aussi bien ceux qui se disent contre le système que ceux qui le font marcher) que l'on se retrouve à devoir débattre sur des questions sans importance. Quand l'harmonie est en soi : tout ce que l'on fait est harmonieux. Le sage n'a pas besoin que l'on lui dicte sa conduite, et si l'on s'en trouve à devoir dicter la conduite sexuelle des gens, c'est qu'il y a effectivement un problème, autant d'un côté que de l'autre.

Je t'accorde que le comportement sexuel d'une certaine partie de la communauté homosexuelle a de quoi déranger : c'est justement parce que cela s’exhibe comme une communauté. Il ne devrait pas y avoir de communauté gay, comme il ne devrait pas y avoir de communauté noire, arabe ou autres. Il devrait y avoir simplement des hommes qui partagent le bien commun qui est de pouvoir vivre sur terre. On devrait apprécier ces différences, et apprécier que le monde des hommes est riche de valeur et de sens, plutôt que de vouloir le normaliser.
 


Tout à fait d'accord avec toi pour ce passage.
donc tu admets que poser des questions de sexualité a des enfants n'a pas lieu d'être?
 Tu écris:"Le sage n'a pas besoin que l'on lui dicte sa conduite, et si l'on s'en trouve à devoir dicter la conduite sexuelle des gens, c'est qu'il y a effectivement un problème, autant d'un côté que de l'autre"

Quelle est l'autre? Le sages? 

.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 18:29

Non, ce que je dis c'est que l'on dramatise la question de la sexualité, et que l'on en fait un sujet tabou, alors qu'il n'y a rien de plus humain que d'avoir un comportement sexuel donné.

Les enfants, à leur manière, et selon leurs âges, ont aussi certains comportement sexués (on peut ne pas l'apprécier, mais la psychanalyse montre bien qu'il y a un certain comportement sexuel chez l'enfant). Aussi, il me paraît important d'éviter de mettre aux enfants la pression sur ces questions là : ne pas les forcer à en parler, s'ils n'ont pas envie d'en parler, mais surtout, ne pas crier au scandale sur ces questions là.

Exemple tout bête : un garçon qui joue à la poupée et qui fait de la danse, on a tendance à dire, dans un certain milieu "oh celui là il sera pédé plus tard". Alors que le garçon qui joue au foot et à la guerre, lui c'est un vrai mec. Les années passent, et l'ironie veut que le premier se marie et devient père de plusieurs enfants, alors que le second enchaîne les copains.

C'est sur cette base qu'en tant qu'adultes, nous avons la responsabilité d'apprendre aux enfants la tolérance et le respect. Il ne s'agit pas d'apprendre aux enfants à se masturber, ou à pratiquer la domination SM, mais simplement, de leur apprendre que c'est sain de se poser des questions sur la sexualité (je parle des jeunes enfants). Il n'y a pas à aller plus loin. Les enfants n'ont pas la perversité de penser le rapport à la nudité comme nous en tant qu'adulte nous le pensons, ils n'ont pas non plus le même rapport au corps (c'est qui rend les pédophiles d'autant plus pervers).

Tant que les directives et l'enseignement reste neutre, c'est à dire, qu'il n'entre pas dans les questions des pratiques sexuelles, mais qu'il considère simplement comme acceptables divers comportements sexuels, je ne vois pas où est le problème.

J'ai plus l'impression en fait, que la question témoigne du problème des parents que des enfants par rapport à la sexualité, parce que finalement les enfants ne sont pas aussi stupides et bêtes que l'on peut avoir tendance à le croire... Ils sont simplement innocents, et ne vont pas voir le mal partout, comme les adultes le font.

C'est pourquoi il est important d'apprendre le respect des différences aux enfants.

Cela dit, je regrette cependant précisément, sur ce point, que l'on doive apprendre aux enfants le respect des différences sur les questions relatives à la sexualité. C'est quelque chose qui ne devrait pas à devoir être appris... mais 2000 ans d'obscurantisme et d'intolérance, cela laisse manifestement des traces dans nos sociétés malades. Car avant cette période obscurantiste, personne ne se posait de questions sur le comportement sexuel... et pour aller plus loin, ça a commencé du côté des monothéistes hébreux avec cette histoire confuse de Sodome et Gomorhe, qui assimile "homosexualité" à "violences", là où, à la même époque, en Grèce, tout le monde s'en foutait, et cela n'a pas empêché que la civilisation grecque soit l'une des plus brillantes civilisations de tous les temps (là où, pour être un peu méchant, il est difficile de mettre sur le même bien la civilisation hébraïque).

L'obscurantisme a fait perdre l'unité de l'homme avec lui-même, et si l'on veut la retrouver, cela passe par ce moment difficile de l'acceptation de soi, et des autres (là où l'obscurantisme a instauré le dualisme humain/divin, soi/autre, homme/femme, bien/mal, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 19:35

Aegis a écrit:








Tant que les directives et l'enseignement reste neutre, c'est à dire, qu'il n'entre pas dans les questions des pratiques sexuelles, mais qu'il considère simplement comme acceptables divers comportements sexuels, je ne vois pas où est le problème.

J'ai plus l'impression en fait, que la question témoigne du problème des parents que des enfants par rapport à la sexualité, parce que finalement les enfants ne sont pas aussi stupides et bêtes que l'on peut avoir tendance à le croire... Ils sont simplement innocents, et ne vont pas voir le mal partout, comme les adultes le font.

C'est pourquoi il est important d'apprendre le respect des différences aux enfants.

Cela dit, je regrette cependant précisément, sur ce point, que l'on doive apprendre aux enfants le respect des différences sur les questions relatives à la sexualité.






Voilà bien une contradiction d'un coté :tu dis: 'les enfants ne sont pas aussi stupides et bêtes que l'on peut avoir tendance à le croire...' 

de l'autre:"Cela dit, je regrette cependant précisément, sur ce point, que l'on doive apprendre aux enfants le respect des différences sur les questions relatives à la sexualité."


Qui est ce "l'on doive"?

Est si, "on doit" c'est les parents qui le doivent.
Et n'on pas un enseignant ,qui ne pourrait surement pas faire abstraction, de ses propres orientations
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Ven 18 Avr 2014 - 23:11

Ce n'est pas contradictoire. Il faut arrêter de toujours prendre un morceau d'un texte pour immédiatement le confronter à l'autre morceau d'un texte. Je ne reviendrai donc pas sur ce point, je te laisse y réfléchir plus longuement, et si tu as des questions, je te laisse les poser.

Ce "on doit", ce sont aussi bien les parents, que les enseignants.

Les parents parce qu'il est de leur devoir moral de le faire, au nom de la vertu. Et ils doivent aussi de dépasser le cadre confortable de la petite morale bourgeoise judéo-chrétienne qui irrigue abondamment notre société de façon perverse (car c'est une morale perverse).
Les enseignants parce que c'est non seulement leur devoir moral, mais aussi leur obligation professionnelle : ils ont le devoir de former des individus qui doivent transmettre les valeurs de l'égalité et de la fraternité, conformément aux valeurs républicaines (que l'on doit à titre de citoyens préserver de toute perversion).

Est-il juste que des individus soient pointés du doigt en raison de leur sexe, de leur race, ou de leur orientation sexuelle ? C'est le problème de l'école.

Les problèmes d'inceste : c'est l'affaire des parents (et dans d'autres cas, de la justice). C'est en effet à la charge des parents de savoir mettre des limites entre ce qui est un simple jeu innocent, et autre chose.

P.S. :
- les enseignants à ma connaissance ne sont pas tous homosexuels,
- abstraction ou neutralité ?
Revenir en haut Aller en bas
salsa3

avatar

Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: la théorie du genre pour les nuls   Sam 19 Avr 2014 - 0:08

Voici une vidéo très claire dsl si redite

:

et une autre, ça n'existe pas!

Revenir en haut Aller en bas
salsa3

avatar

Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: sur les origines dula "théorie du genre" et le Dr Kinsey   Sam 19 Avr 2014 - 0:38

Ce menteur pédophile a fait et initié un changement des mœurs à grand échelle et en grand mesure cela a été traumatisant.
Les criminels sexuels ont été regardés différemment comme ça ils ont commencé à bénéficier de la peine conditionnelle car , selon ses propres aveux, ils n'étaient pas récidivistes ... 28'


Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3473
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 3:07

Aegis a écrit:

@ Orné :

Ce n'est pas foncièrement dénué de sens ce que tu dis, vu le nombre d'individus, comme Lynxx, qui sont prêts à cracher sur tout et n'importe quoi, parce que comme des animaux enragés, on leur dit d'attaquer telle ou telle cible. C'est au fond très facile, et tu en conviendras, de dire, que telle ou telle catégorie de la population mérite d'être malmenée au motif d'être "moralement" dérangeants.

Mais cette morale, qui l'édicte ? et dans quels objectifs ? Qui retrouve-t-on à suivre cette morale ?

(---)

Je suis assez d'accord avec l'ensemble de ton texte...Je suis assez satisfaite aussi de constater que ton opinion a évolué sur la question. tout comme de notre côté on a nuancé aussi sur les raisons et aussi la façon dont certains on mené leur campagne sur la question de la théorie du genre. Et j'admet qu'il est important aussi de le préciser, car effectivement chez certains nous retrouvons cet obscurantisme si cher à cette fameuse morale judéo-chrétienne, plus invalidante qu'autre chose à l'évolution de notre société. Et ça on te l'accorde volontiers  Wink Tout comme il est évident que la tolérance doit-être mis en avant, et devrait être quelque chose de naturelle, et il est assez anormale de devoir à l'enseigner.  Suspect  ..Et d'en plus utiliser cet enseignement à des fins aussi basse d'un côté comme de l'autre... No  De prendre en quelque sorte les enfants en otage, que dis-je, d'encore nous refaire le coup de l'endoctrinement non plus de cette fameuse morale judéo-chrétienne, mais une morale qui serait vidée de sa substance essentielle, Un peu comme on retrouverait dans les ouvrages d'un certains Adrian Crowley (voir le livre de la loi)... What a Face 

Sinon pourtant je suis assez d'accord bien évidemment pour cette liberté sexuelle, rien n'est plus épanouissant que de s'y sentir libre et sans contrainte particulière de se côté-là, on est bien les 1er à le revendiquer haut et fort. Mais comme je l'ai dit plus d'une fois, quelque chose me gène dans le façon de faire qui manque de naturelle, sa sent aussi le parti-pris, et la grosse manipulation qui aurait pour but à terme de donner l'effet inverse. Au final on se retrouverait avec de gros pervers d'un côté et des encore plus frustrés de l'autre... Rolling Eyes 

Passez tous un bon weekend et à dimanche  coeur 
Revenir en haut Aller en bas
laloy

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 337
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 9:00

Aegis a écrit:
Ce n'est pas contradictoire. Il faut arrêter de toujours prendre un morceau d'un texte pour immédiatement le confronter à l'autre morceau d'un texte. Je ne reviendrai donc pas sur ce point, je te laisse y réfléchir plus longuement, et si tu as des questions, je te laisse les poser.

Ce "on doit", ce sont aussi bien les parents, que les enseignants.







P.S. :
- les enseignants à ma connaissance ne sont pas tous homosexuels,
- abstraction ou neutralité ?






Bien jouer, mais je te repose la question: Tu écris: "Le sage n'a pas besoin que l'on lui dicte sa conduite, et si l'on s'en trouve à devoir dicter la conduite sexuelle des gens, c'est qu'il y a effectivement un problème, autant d'un côté que de l'autre"

Quelle est l'autre? Le sages? 

abstraction ou neutralité ? Il n'y a pas de neutralité dans la sexualité chacun a ses phantasmes, d'autant qu'il n'y a pas que l'homosexualité dans les orientations je ne comprends pas ta fixette sur cette orientation.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 12:24

@ Laloy,

Je ne vois pas dans ce cas où est le problème avec les enseignants, puisqu'ils n'ont pas à enseigner leur sexualité aux enfants. Ils ont à enseigner le respect des différentes formes de sexualité. Ils ont d'ailleurs le devoir (c'est écrit dans les textes) non seulement de prévenir les enfants contre les relations sexuelles forcées, mais aussi de déceler et de signaler les enfants qui peuvent être victimes de violences sexuelles.

As-tu réellement besoin de moi pour savoir ce qu'est la figure du sage ?

@ Akasha,

Ma position a toujours été celle de l'équilibre. Comme je l'ai dit dans plusieurs de mes messages, j'en ai plus qu'assez (mais vraiment plus qu'assez) de tous les gens qui entretiennent le mensonge et la peur, et pour moi, dans une société, on ne devrait même pas à devoir statuer sur la liberté sexuelle des gens, les droits de la femme, le statut civique des relations, et même, écrire quelque chose comme les droits de l'Homme et du Citoyen. Cela devrait être une évidence accessible à chacun.

Malheureusement, c'est le contraire, et c'est bien le signe d'une décadence, ou plutôt d'un retard qu'on peut qualifier de spirituel.

Cela dit, je suis effectivement satisfait de voir que nous sommes arrivés à trouver des points d'accord. Il est généralement sain de pouvoir discuter comme cela.

@ Salsa3,

Première vidéo : c'est mauvais. Le type n'a manifestement pas lu Simone de Beauvoir, il a pris LA citation que TOUT le monde connaît, et il la reprend à sa sauce, sans avoir cherché à comprendre ce qu'est le courant existentialiste dans la philosophie moderne. Il se flingue lui-même en 30s, un record, car jusque là, les vidéos du même genre étaient plus subtiles.

Deuxième vidéo : on reprend le logo de paramount, ça commence mal, on veut faire dans le neuf, mais on reprend le vieux de façon servile. Et la suite est édifiante, car elle ne pouvait que l'être, c'est une reprise de tout ce qui a déjà été dit par ici, et dont il n'a été que suffisamment montré le caractère subversif, parce qu'une poignée de pervers manipulateurs ont décidé que des évidences étaient perverses.

Troisième vidéo : louons la liberté d'expression en France, cela permet à des gens comme elle de pouvoir parler. Elle a de la chance, parce que les personnes comme elles devraient avoir le droit à une prison spéciale, celle des tarés manipulateurs. Corrompre les gens est en effet un crime.

J'ai bien aimé la gradation dans l'échelle de la perversion.

Je ne reprendrai pas les raisons pour lesquelles toutes ces vidéos sont de la grosse fumisterie, de l'escroquerie et de la perversité, j'ai déjà tout expliqué sur la question, et j'en ai marre de refaire systématiquement la même explication de texte. Intéressez vous déjà de façon positive à ce que vous dénoncez, et recherchez par vous même ce que l'on trouve comme travaux effectifs sur la question du genre. Le genre n'a rien d'une théorie, c'est un fait.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1970
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 13:08

laloy a écrit:

Bien jouer, mais je te repose la question: Tu écris: "Le sage n'a pas besoin que l'on lui dicte sa conduite, et si l'on s'en trouve à devoir dicter la conduite sexuelle des gens, c'est qu'il y a effectivement un problème, autant d'un côté que de l'autre"

Quelle est l'autre? Le sages? 


laloy a écrit:

abstraction ou neutralité ? Il n'y a pas de neutralité dans la sexualité chacun a ses phantasmes, d'autant qu'il n'y a pas que l'homosexualité dans les orientations je ne comprends pas ta fixette sur cette orientation.


je pense qu'il doit être très concerné par la question, il a tendance à tout soustraire au Nazisme et à l'homosexualité. Un peu comme l'Union Européen qui essaie de dicter au pays Africain après l'esclavage transatlantique, la colonisation, la néo-colonisation comment ils doivent vivre leur sexualité, les africains sont toujours surpris de les voir mettre sur le tapis la question de l'homosexualité et leur lobbyistes au sein de l'ONU, alors qu'ils ont des problèmes majeurs bien plus important. On parle des dérives du monstre le plus froids des monstres c'est a dire l'État qui prends des initiatives sur l'apprentissage de la sexualité des plus petits de nos enfants sachant que cela ne concerne que les parents. On peut faire de la prévention auprès des adolescents sur certaines questions même progressistes qui les touchent majoritairement mais concernant les plus petits c'est complétement hors de propos, sauf que nous avons là, un Aegis qui viens nous expliquer que c'est tout a fait approprié parce que nous en tant que parents nous aimons beaucoup trop nos enfants et qu'il qualifie comme un tort partagé  Shocked : "autant d'un côté que de l'autre".

si vous vous demandez si ce Aegis est humain, le doute est permis.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 14:47

Redstard,

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1970
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: théories du genre   Sam 19 Avr 2014 - 19:58

Aegis a écrit:

Avant de citer Nietzsche à l'avenir, apprends déjà à le situer dans son contexte.

Si tu avais lu, et compris, un minimum, Nietzsche, tu te serais abstenu de ce discours de faible (vocabulaire nietzschéen, ne t'indigne pas trop vite). Car, vois-tu, l'homme fort, ce qu'il valorise, en premier lieu, c'est la vie, en tant que telle. Il ne se perd pas dans les méandres de la moraline et du jugement à l'emporte pièce.

Tu te serais également abstenu de jouer avec la citation : "l'Etat est le plus froid de tous les monstres froids, et voici le mensonge qu'il profère, moi l'Etat, je suis le peuple."

Et enfin, si tu avais lu un minimum Nietzsche, tu aurais évité de me retirer mon humanité aussi rapidement :
- Humain, trop humain,
- Crépuscule des idoles ou Comment on philosophe avec un marteau.

En somme toute ce blabla pour ne strictement rien dire, hormis pour montrer que tu sais parfaitement orthographier Nietzsche, comme beaucoup l'ont déjà remarqué c'est assez extraordinaire toute cette passion pour les discours complètement vide et inutile, surement le reflet de ton existence que tu essaies de meubler. Désolé si je ne verse pas une larme, tu le mérites amplement.  


Aegis a écrit:

Je fais peut-être une fixette sur le nazisme (en fait tu n'as rien compris, mon problème est la pensée totalitaire, quintessence de la pensée perverse, que tu défends admirablement) et l'homosexualité (qui est un thème récurent dans ce qui se dit sur la question du genre, voir sur la question, les vidéos qui ont été proposées), mais tu fais toi une fixette à t'en prendre à qui je suis : ton discours est donc par nature un discours pervers, parce que tu prends les éléments de mon discours pour leur donner un tout autre sens que le sens dans lequel moi, précisément, je l'utilise, et dont je prends soin de précisément l'utiliser en l'explicitant (ce que je viens de faire une fois de plus). Et bien sûr, tu m'accuses de faire usage de ce discours à partir de la façon dont tu changes le sens de mon discours : rhétorique perverse.

J'en étais sûr, maintenant j'en ai la confirmation, j'ai touché un point sensible. Tu appelles cela de la perversité mais en temps de guerre, on n'a que faire de s'encombrer de ces petits détails, touts les moyens sont bons pour abattre les ennemis du bien. Tu es en guerre contre nous depuis le début et contre le peuple que tu confonds avec le bétail, c'est ce détail qui m'avait interpellé depuis le début lorsque tu avais fais les louange de Jacques ATTALI.

   
Aegis a écrit:

Et j'ajoute, c'est particulièrement mesquin de venir me chercher sur le terrain de l'homosexualité pour aller parler en plus du problème de l'Afrique par rapport à la question. Le droit des hommes à vivre librement et en sécurité est une question fondamentale, tout problèmes confondus, et elle passera avant la gestion économique et politique d'un pays. Tout pays condamnant un homme en raison de sa race, de son appartenance religieuse ou de son orientation sexuelle est un pays par nature criminel. Défendre un pays qui condamne un homme en raison de sa race, de son appartenance religieuse ou de son orientation sexuelle est ou bien de la bêtise, ou bien de l'ignorance, ou bien de la perversité. Aucun motif ne peut justifier que soit toléré de permettre de faire subir des torts à des innocents. N'essaye même pas de retourner cet argument contre moi, je te le dis d'avance, ce sera forcément un argument pervers, et tu en assumeras les conséquences.

Parmi touts les peuples de la terre après ce qu'ils ont fait enduré aux peuples de ce continent dans l'histoire et jusqu'à maintenant, les Occidentaux et plus particulièrement les européens ont perdu touts droits définitif de donner une quelconque forme de leçons aux Africains. Comme disait un leader africain dont je ne sais plus qui d'ailleurs, le nègre y a bon bannania c'est terminé, le paternaliste européen est passé de mode.  

Ainsi dans ces pays, il y a une hiérarchie dans l'ordre des priorités, l'économie et la politique passe avant tout le reste, ceux sont les seuls garanties de la stabilité d'un pays qui pourra dés lors fournir le confort, la sécurité et la liberté à touts leurs concitoyens ainsi que les communautés ou les ethnies les plus minoritaires. De fait le droit de l'homosexualité ne sera pris en compte que lorsque touts ces facteurs seront réunis et non l'inverse, et ça prendra du temps, sachant que de part leurs cultures axées essentiellement sur la vitalité de la famille, ils vouent une haine féroce à ce genre de pratique. Même la mondialisation a atteint ces limites dans ce continent, contrairement à la spoliation des matières premières qui elle n'a aucune limite.

 

Aegis a écrit:
La question selon laquelle le devenir des citoyens ne concerne que les parents, c'est un leurre, et une excuse, pour avoir la main mise sur les enfants, et la laisser à certains courants de pensée rétrogrades, infâmes et répugnants. Dans la mesure où les parents apprennent à leurs enfants l'intolérance et le dogmatisme, cela concerne l'ensemble des citoyens. L'une des règles de base dans l'éducation, c'est d'apprendre à vivre au sein de la communauté des hommes, et cela commence par l'apprentissage du respect des différences, et le droit de chacun à vivre en harmonie avec chacun, sans craindre le jugement, ou se sentir inférieur. L'époque où les femmes doivent faire la tambouille et s'occuper des marmots est terminée, de même que l'époque où être un homme ça veut dire boire de la bière et regarder un match de foot. D'aucuns diront que c'était mieux avant, mais pourquoi le disent-ils ?

Visiblement la société ne t'a pas épargné surement parce que tu as très mal vécut ton homosexualité, cette haine qui t'habite alimente ce cercle vicieux que tu perpétues ici même. Elle s'arrêtera le jour où tu auras fais la paix avec toi même et cette souffrance que tu n'as jamais eut les cojones de transcender ! Certains pourtant ont dépassé cette étape et le vivent bien, alors que toi tu es beaucoup trop lâche et préfère te ranger du côté des élites pour te réjouir de la destruction des valeurs fondamentales qui régissent l'humanité, la famille. Le seul élément qui empêche l'humanité de devenir réellement du bétail modeler par l'Etat et leurs élites à leur guise.



Aegis a écrit:
L'éducation des enfants est une question publique, et non une question privée, que tu le veuilles ou non, c'est pour cela que l'on a créé quelque chose qui s'appelle "Education Nationale". La façon dont se construit la société est une question publique, et non une question privée. Si tu penses également que l'école c'est simplement apprendre à lire et à compter, tu te mets le doigt dans l'oeil, et tu t'étonnes en plus d'avoir mal.

La mission de l'éducation nationale se limite à l'instruction, au savoir et au droit civique, son rôle s'arrête là ! L'endoctrinent des enfants de 4 ans sur les questions de la sexualité est hors de propos, les idéologues qui conseillent le pouvoir politique n'ont pas leurs place pour utiliser nos enfants comme des cobayes.  

Aegis a écrit:

Enfin, tu ne sais pas lire, enfin, non, c'est pire, tu ne lis pas, et tu répètes en boucle le même discours, pour me faire dire ce que je n'ai pas dit. Il va falloir admettre une chose : le discours des gourous et des petits caporaux que l'on écoute comme des sots béats est une époque révolue. Ton discours est la vocifération d'un animal blessé, un lion dans un zoo.

Au secours, je me meurs, aide moi Aegis .... arrgghhhhh .... !! non mais t'es sérieux là !? je préférais me jeter du précipice ! Rien que de te voir en action guérie toutes mes blessures instantanément car c'est toujours un plaisir de te mettre webistiquement une raclée, un plaisir auto-régénérateur.


Aegis a écrit:

Maintenant, à chaque fois qu'il y aura quelqu'un pour raconter son discours obscurantiste, fanatique et dogmatique, il y aura toujours quelqu'un qui se lèvera et qui dira "maintenant ça suffit". Ils pourront protester, ils pourront gueuler : le règne des pervers touche à sa fin. C'est une société nouvelle qui se construit, et cette société annonce avec elle le renversement des valeurs perverses qui n'ont que trop corrompu les hommes.

Les conservateurs rétrogrades peuvent donc trembler : leur agonie est à mes oreilles une douce mélodie. Et la question du genre n'est qu'un symptôme, un petit symptôme, celui de l'intérêt que peuvent avoir certains à maintenir les hommes dans leur sombre et vaine ignorance.

Donc les conservateurs rétrogradent c'est nous. Ainsi les parents, nous sommes beaucoup trop rétrogradent pour apprécier ce progressiste idéologique à sa juste valeur, ils nous faut l'imposer de force afin de ne plus composer avec la culture inhérente des valeurs familiale propre à chaque peuple dorénavant qualifier d'obscurantisme et de dogmatique. Ils veulent négocier ce qui est innégociable par nature. Si cela n'est pas du satanisme qu'est-ce donc ?

Aegis a écrit:

Encore une fois, le genre n'a rien d'une théorie : c'est un fait. Il n'y a que les dogmatiques et les pervers pour en faire une théorie : cela les arrange.


Pour l'instant c'est le gouvernement qui bizarrement se synchronise avec les autres gouvernements européens pour appliquer cette théorie du genre dans les milieux scolaire et universitaire quoique plus difficile pour ces derniers, vue leurs refus.



Aegis a écrit:
Et de l'autre côté, il y a une poignée d'imbéciles, qui, pour compenser des siècles et des siècles de domination perverse (l'Eglise dans toute sa gloire, la bourgeoisie), composent avec les mêmes armes. Je parle ici, précisément, des illuminés qui vont à l'extrême d'une certaine position existentialiste, phénoménologique et biologique. En voulant aller contre les pervers rétrogrades, ils deviennent eux mêmes des pervers rétrogrades.

Hahahahahahahahahahahaha !! exellent, c'est très bien dit ... j'ai rien compris !! Étrange, il y a les conservateurs rétrogrades contre des illuminés pervers rétrogrades, vous remarquerez que dans cette tirade il y a que les élites qui s'en tirent à bon compte, touts les restes ne sont que des pervers rétrogrades.

Aegis a écrit:

Le mépris de la vie a un prix. Es-tu sûr de vouloir le payer

je crois que tu t'es gouré d'épisode, dans celui ci l'épisode s'intitule : le Redstard ne méprise jamais la vie. mais je pense que TF1 ou BFM TV va remédier à la situation très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: théories du genre   

Revenir en haut Aller en bas
 

théories du genre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

 Sujets similaires

-
» Que pensez vous de ce genre d'individus?
» Orchidées épiphytes, genre Vanda
» Le topic des non sens, des théories ridicules
» Boa du genre Epicrates ??
» genre des noms: variations dialectales et celui des emprunts au français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-