Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 48
Localisation : planète terre

MessageSujet: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Ven 14 Fév 2014 - 12:02

VENEZUELA = Scandaleux! Ce sont les images que Maduro veut pas que vous voyez l'assaut sur les étudiants 10 février 2014

Hier s'est achevée une semaine de protestations à travers la longueur et la largeur du pays. L'appel a été lancé par Leopoldo Lopez, coordinateur national de la volonté populaire, Maria Corina Machado, député à l'Assemblée nationale, parmi les autres dirigeants et les politiciens reconnus. De violents incidents ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, principalement Táchira et Mérida, lorsque la police régionaux et gardes nationaux ont tiré à dissoudre plaindre. Les étudiants et les témoins oculaires rendues publiques les images suivantes.


C'est ainsi que la garde nationale et la police régionale de réprimer les manifestants

attention âmes sensibles ne pas regardez le lien ...

http://www.brujitafr.fr/article-venezuela-scandaleux-ce-sont-les-images-que-maduro-veut-pas-que-vous-voyez-l-assaut-sur-les-etudi-122556062.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Ven 14 Fév 2014 - 12:45

Coucou scorpion-sagitaire,
J'aimerais que tu elabore un peu plus le titre s.t.p.
Merci :-)
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 48
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Ven 14 Fév 2014 - 20:26

Estelle99 a écrit:
Coucou scorpion-sagitaire,
J'aimerais que tu elabore un peu plus le titre s.t.p.
Merci :-)

je veux bien mais je fait comment snifff peu tu m aidé merci a toi  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Ven 14 Fév 2014 - 20:28

Coucou! :-) j'ai fait le changement mais si sa te plais pas tu peut le changé.clic sur le bouton edit, tu verras, tu pourras changer le titre :-)
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 48
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Ven 14 Fév 2014 - 20:30

merci a toi  tchin   fleur 
Revenir en haut Aller en bas
scorpion-sagittaire

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 662
Date d'inscription : 03/12/2012
Age : 48
Localisation : planète terre

MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Sam 15 Fév 2014 - 10:27

Les actes violents se poursuivent aujourd'hui au Venezuela.

Le bilan actuel est de trois morts, 66 blessés et de nombreux dégâts matériels. Alors que - comme d'habitude - les chiens de garde médiatiques mènent une campagne de presse contre le gouvernement et le peuple bolivariens du Venezuela, le but de la manoeuvre étant, de susciter les prémisses d'une guerre civile qui servirait de prétexte à une intervention de l'Empire du Nord pour rétablir l'ordre dans le pays, un de plus dans ce monde qui serait victime des atrocités fratricide d'une guerre civile fomentée de l'extérieur. Le Venezuela étant une cible privilégiée de par son double caractère de pays riche de ressources naturelles et de mauvais exemples pour ceux qui voudraient dominer le spectre complet, la planète et ses habitants.

Depuis l'élection de Maduro, le coup d'état permanent s'était manifesté à travers une opération à grande échelle de déstabilisation économique, le détournement par millions de tonnes de produits de bases, la pratique de marges bénéficiaires atteignant les 1000%, la spéculation monétaire, et dans une guerre psychologique qui passe par la désinformation, utilisant des images de manifestations en Egypte ou du tournage d'un film sur les bandes violentes pour illustrer les articles stigmatisant une police brutale ou le climat d'insécurité qui règne dans le pays.

Il existe également des groupes de gauchistes armés, prônant la révolution par les armes et l'éradication du capitalisme par extinction des capitalistes, dont les bases de replis voisinent à la frontière colombienne avec celles de paramilitaires colombiens infiltrés, qui sèment la terreur chez les peuples indigènes et petits paysans qui voudraient voir appliquer la réforme agraire mise en route par Chavez et récupérer leurs terres volées toujours aux mains de riches terranientes, qui parfois se cachent sous une façade chaviste. Au cours des derniers mois, les meurtres d'indigènes et de paysans ont connu une recrudescence inquiétante au Venezuela.

Dans les composantes de violence se retrouve également les groupes de narcos et les délinquants en bande. Mais ce qui est très différents de pays comme le Mexique, la Colombie ou le Honduras, c'est que - insuffisamment jusqu'ici - ici, aidé par le peuple le gouvernement les combat, alors que dans les pays cités précédemment, narco, paramilitaires et autres bandes sont très clairement des alliés des oligarchies transnationales et des gouvernements oligarchiques locaux qui s'approprient le territoire, les diverses bandes contribuant à semer la terreur qui chasse les habitants de leur terre ou les extermine.

Et comme partout en Amérique Latine, au cours de ces 10 dernières années, un courant de jeunes, néonazis, qui témoignent une admiration inconditionnelle pour Hitler, a fait son apparition, curieusement ils ont pour slogan le nom même du groupe "Patria, honor y familia" de "très" droite auquel Caprilès Radonski et sa famille sont affiliés. La montée du néonazisme, partout en Amérique Latine, qui cible en particulier de très jeunes gens est à tenir à l'oeil.

Deux gros échecs déjà pour les fascistes (et l'usage du terme est fondé) vénézuéliens depuis les élections qui ont fait de Maduro, le président du Venezuela suite à la disparition de Chavez, le premier est l'élection - de justesse de Maduro - et ses suites immédiates, les exactions ordonnées par Capriles qui ce sont heurtées à la capacité du peuple bolivarien de garder le calme dans des circonstances parfois très difficiles, alors par exemple, que des groupes d'opposants tentent de pénétrer dans des logements de chavistes, lançant des pierres, frappant la porte, lançant des menaces contre des militants et leur famille. Un de ces bolivariens dit que « Ouf, ils n'ont pas réussi à entrer, mais s'ils devaient toucher un seul cheveu de mes enfants ou de ma femme, je les tue, je vais chercher mes copains ex-paras comme moi,et on les traquera jusqu'à la mort ». Les opposants n'hésiteront pas à mettre le feu de nuit à des logements sociaux dont les habitants incluant de jeunes enfants; seront sauvés de justesse par un voisin insomniaque... De telles actions sont à double tranchant. A travers elles, le peuple à une vision de ce que serait un gouvernement de cette extrême droite, qui mènerait le Venezuela vers la terreur arbitraire et la répression ciblée qui culmine au Honduras. Et donc, grâce à la possibilité d'une critique active, impitoyable et constructive contre les écarts faits au « Plan de la Patrie », programme sur lequel Chavez avait été élu, il sert les coudes avec le gouvernement.

Pendant ses premiers jours d'existence, le gouvernement de Maduro - Cabello - Jaua était sur le fil... encore une fois, c'est la maturité d'un peuple à la conscience politique élevée qui a fait la différence. C'est cela aussi, le legs de Chavez, un sens des responsabilités personnelles et collectives d'un peuple conscient de ses droits, aussi parce que le peuple est encouragé à lire la Constitution et à prendre connaissance de toute nouvelle loi, mais aussi à participer à leur élaboration. Ce qui ne va pas toujours sans mal, comme c'est le cas en ce moment en ce qui concerne les semences et les transgéniques... je reviendrai sur ce sujet quand la tempête sera passée. Le Venezuela n'est plus un pays libre de transgéniques ni de semences Monsanto. Et des luttes se mènent aussi sur ce terrain.

La deuxième phase de tentative de déstabilisation massive aurait du se dérouler en décembre lors des élections communales de décembre dernier. Caprilès Radonski entendait bien en faire une plateforme de discrédit du gouvernement et de plébiscite de l'alliance d'opposition la MUD dont son parti Primero Justicia est un membre très à droite. Manque de bol, à quelques semaines du scrutin, le gouvernement qui battait de l'aile en conséquence des effets de la guerre économique intensive qu'affronte le pays, a joué un magistral quitte ou double, et a gagné. Maduro a demandé à l'Assemblée Nationale de lui accorder une Ley Habilitante qui lui permettrait de gouverner par décret pendant un an pour tout ce qui concerne les matières économiques... Il lui fallait pour cela obtenir 3/5 des voix de l'Assemblée Nationale, il les a eues - sa prémière grande victoire strictement personnelle qui lui délie les mains - à partir de là un spectaculaire redressement économique a été initié et les élections communales furent un immense succès pour le PSUV et ses alliés, qui confirme le raz-de- marée des régionales de 2012, qui a vu la victoire chaviste dans 20 états sur 23, autrement dit dans le système étasunien, un tel score représente une majorité plus qu'absolue dans une élection présidentielle... et le paltoquet qui joue le rôle de président des EU, ferait bien de la boucler... Et les communales, un an plus tard... le Grand Pôle Patriotique (alliance bolivarienne) obtient 240 des 337 mairies, mais aussi presqu'un million de voix de plus que la MUD (GPP 5.216.522 soit 48.69%, MUD 4.373.910 soit 39.34%) ce qui montre que depuis les élections sur le fil d'avril l'écart, s'est largement creusé entre les 2 formations, en faveur du gouvernement et de ceux qui le soutiennent.

Bien sûr que pour beaucoup ce n'est pas un soutien inconditionnel, loin de là, nombreux sont ceux qui voudraient voir la fin du capitalisme au Venezuela, d'autres défendent le modèle de Souveraineté Alimentaire qui souhaite voir une réduction drastique de l'industrialisme et extractivisme débridés qui sont un pillage des richesses, un incroyable gaspillage et une menace pour la survie de l'humanité. Et qui était aussi défendu par Chavez, faut-il le rappeler ? Et qui réunit des associations régionales et planétaires qui ne cessent de se renforcer, comme la Via Campesina, partenaire privilégié de la réforme agraire dans le Venezuela de Chavez, et dont l'implantation planétaire compte deux cents millions de membres et au moins autant de sympathisants. Mais tous ces critiques là et d'autres sont critiques en tant que co-héritiers de Chavez, dont ils entendent bien poursuivre l'œuvre inachevée comme une grande majorité du peuple du Venezuela, y compris ceux qui leurré par la campagne présidentielle « bolivarienne »du candidat Radonski ont été dessillés par les exactions que ce dernier avait ordonnées immédiatement après sa défaite et visaient toutes ces acquis du chavisme qu'il prétendait reprendre à charge et protéger.

Capriles est politiquement mort, et la MUD discute le choix d'un nouveau candidat, ce qui ne va pas sans de profondes divisions internes. L'empire lui doit « impérativement » reprendre le Venezuela sous sa coupe pour pouvoir poursuivre son projet de reprise en main de l'Amérique Latine et de domination du monde. Et voici qu'aujourd'hui Leopoldo Lopez est sur le devant de la scène, jusque-là, il était resté dans l'ombre parce que trop clairement catalogué comme fasciste, ce qui ne lui permet pas d'être un candidat recevable pour la MUD, composée aussi de partis « modérés » et de gauche « déçue »... Mais les prochaines élections sont loin, la possibilité d'un referendum révocatoire de mi-mandat présidentielle aussi, l'Assemblée de la CELAC a été un grand succès et le fait qu'elle se soit tenue à Cuba est un soufflet aux visages occultes de Washington. Et donc nous entrons dans une stratégie qui ne s'embarasse plus de faux semblants.

C'est donc le chef de guerre Lopez et sa copine Machado (qui a accompagné Caprilez dans tous les déplacements qu'il a fait au cours des derniers mois sur tout le continent pour organiser la subversion) qui reprennent les choses en main avec manifestement le but de mettre le feu aux poudres, quand bien même ils doivent assassiner et blesser un grand nombre de gens et détruire quantité de bien public pour y parvenir..

Aujourd'hui les actes de violences et les provocations se sont multipliés, de même que les manifestations de soutien au gouvernement. Les derniers chiffres officiels sont de trois morts et 66 blessés,

Arragua 41 blessés, Lara 4, Mérida 11, Táchira 1, Caracas 9 et trois morts, dont au moins deux par balles, plusieurs blessés dont un cameraman ont également été victimes de tirs. Il a été procédé à 69 arrestations.

Peu importe à Washington dans sa nouvelle stratégie que les opposants suivant Lopez soient une infime minorité, ni que lui-même soit un fasciste notoire, organisant le paramilitarisme d'opposition, il n'est plus question ici d'élection, mais bien de coup d'état suivi d'une intervention militaire de l'Empire, ce qui importe donc, c'est que même peu nombreux, les uns fassent la figuration qui justifie l'affirmation d'un peuple mécontent, pendant que d'autres usent d'une violence d'une telle intensité, aidé par quelques sicaires aux cibles bien choisies, afin que se produise l'étincelle qui mettrait le feu aux poudres.

Et tout pourrait basculer, rapidement, il faut donc que le gouvernement agisse avec fermeté vis-à- vis des organisateurs, des meneurs et des délinquant payés pour déstabiliser le pays, pendant que le peuple s'unit pour éteindre les incendies et faire barrage à la violence sans tomber dans la provocation. Et j'insiste, il est vital pour la poursuite des projets d'expansion de l'Empire Corporatiste du Nord de remettre la main sur le Venezuela à tout prix, et il y met les moyens. Après, que le Venezuela sombre dans une guerre civile meurtrière serait tout à son avantage. S'il agit maintenant, c'est qu'il estime avoir quelques atouts dans son jeu. Lesquels ?

En tout cas le gouvernement bolivarien du Venezuela n'a pas tardé à réagir, et la nuit dernière un ordre de capture a été lancé contre Leopold Lopez.

Un des atouts de Washington est très certainement la campagne de diabolisation du peuple bolivarien du Venezuela menée par les médias aux ordres qui manipulent de manière éhontée l'opinion publique occidentale et parfois locale, puisque contrairement à la légende, en Amérique Latine une écrasante majorité des médias de grande audience est aux mains des oligarchies. Contribuer à créer un mouvement de soutien à ce peuple digne, constructif, combatif, inventeur de nouveaux possibles pour lui-même, la région, et le monde est certainement ce que nous pouvons faire de mieux pour lui venir en aide, et à nous même. Sans l'épine dans le Talon d'Achille des Coporations et de leur Monde-Marché que représentent les peuples en mouvements d'Amérique Latine, et le mur de contention du Venezuela, je ne donne pas cher de notre avenir...


http://www.brujitafr.fr/article-venezuela-la-tentative-de-coup-d-etat-se-poursuit-122566577.html


quels monde!!! que les dieux nous protèges de tous les corrompues et la pourriture politique mondial.



scorpion.....







Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Sam 15 Fév 2014 - 13:44

Le Venezuela dans la mire des putschistes

Le Venezuela : amorce d’un Coup d’État

Depuis la prise du pouvoir de l’État par le peuple vénézuélien en 1998, les ennemis de la démocratie n’en finissent plus de chercher par tous les moyens la reprise en main d’un pouvoir qui les avait si bien servis. Ces ennemis portent un nom et, à ce jour, leurs projets diaboliques de créer par des actions terroristes les conditions d’un coup d’État ont échoué.

En avril 2002, lors du Coup d’État qui ne dura que quelques heures, nous avons vu les figures de ceux qui étaient derrière ces manifestations de violence. Au nombre de ces figures, il y avait le patronat, représenté par ses plus hautes instances, l’Église catholique, représentée par son cardinal ainsi que de nombreuses autres personnes représentant les secteurs de communication, du commerce et de l’industrie. La main invisible de Washington était sur toutes les lèvres et le président d’alors, Georges W. Bush, fut le premier à sortir pour reconnaître ce nouveau gouvernement, produit des millions de dollars investis pour écarter Chavez et reprendre le contrôle du pays.

Aujourd’hui, un scénario semblable s’amorce. Il ne s’agit pas, comme veulent le faire croire les médias au service des intérêts de l’empire et des oligarchies, de manifestations spontanées. Il s’agit bel et bien d’un plan structuré et organisé en fonction du renversement du gouvernement et de la prise du pouvoir par la force. Les dollars ne manquent pas pour corrompre pas plus que les complices pour faire le sal boulot.

Déjà depuis plusieurs mois, les Vénézuéliens sont soumis à une guerre commerciale qui vise à les priver de biens essentiels à leur subsistance et à la maintenance de leur vie quotidienne. Ce premier point de ce plan consiste à détenir dans des entrepôts et des conteneurs les produits de première nécessité en alimentation et en entretien. Ainsi les épiceries et les centres d’achat sont en manque de nombreux produits. À ceci s’ajoute la spéculation sur les prix de ce qui reste disponible. Le but est d’indisposer la population et d’alimenter les médias sur le fiasco de ce socialisme qui crée la rareté et prive le peuple vénézuélien de ces principaux produits essentiels.

Ce n’est pas sans rappeler ce qui motiva la mise en place du blocus économique contre Cuba.

« En 1960, Lester D. Mallory, alors sous-secrétaire d'État assistant aux Affaires inter-américaines des États-Unis, écrivit dans un mémorandum que la seule façon de renverser Castro était de provoquer « la faim et le désespoir » parmi les Cubains, afin de les pousser à « renverser le gouvernement », soutenu par « la majorité des Cubains ». Il déclare que, dans cet objectif, le gouvernement américain doit utiliser « tous les moyens possibles pour miner la vie économique de Cuba »19.

Nous savons que le président Maduro a répondu avec détermination à ce premier point du plan de déstabilisation. Il a mis à jour les entrepôts et conteneurs, gonflés de tous ces biens, et il les a mis en circulation dans les grands espaces commerciaux. Pour contrer la spéculation sur les prix, il a fixé un prix maximum sur les divers produits, plafonnant les profits des commençants à 30% de la valeur de base des produits.

Mercredi, le 12 février, nous avons assisté au second point du plan. Des étudiants, bien rémunérés, ont été mobilisés pour sortir dans la rue, protester, provoquer des incidents de violence, saccager des immeubles publics, créer un climat de crise permettant aux médias sous contrôle de l’empire et des oligarchies de diffuser à travers le monde des images montrant les étudiants en révolte contre le gouvernement et fortement réprimés par les forces policières.

Là encore, le gouvernement et ses forces policières s’en sont tenu à des réactions modérées, ne laissant aux médias que les actions de violence et de saccage des étudiants et de paramilitaires infiltrés. Ils ont du faire appel à certaines photos truquées pour assurer leur couverture internationale. Ce montage de photos anciennes a été mis à jour par le gouvernement. Il en a d’ailleurs fait largement la démonstration.

Ce plan dont on parle implique de hauts dirigeants de l’opposition vénézuélienne, l’infiltration, à travers les étudiants, de paramilitaires, également de représentants des grands médias privés du Venezuela et, comme prévus, de Washington avec ses millions de dollars et ses agences de sabotage, telle la CIA. Quant à l’Église catholique, si prompte habituellement pour condamner la violence et le non-respect de la constitution, se fait plutôt discrète. Faut-il y voir la confirmation de ce dicton : qui ne dit mot consent ?

Il est important de relever ici, les propos d’un personnage important de l’Église et de l’Amérique latine. Il s’agit du cardinal hondurien, Oscar Andrés Rodriguez Maradiaga. Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit du cardinal du Honduras qui n’hésita pas à collaborer, en juin 2009, avec les putschistes pour chasser par la force des armes le président légitimement élu, Manuel Zelaya. Il est également un des hommes de confiance du pape François. Il agit comme coordonnateur du groupe visant à conseiller le pape sur la réforme de la curie romaine.

Ce cardinal, bien branché avec Washington et le Vatican, allié fidèle des oligarchies honduriennes a tenu un discours à un journaliste à Berlin qui n’est pas sans laisser penser qu’il puisse y avoir anguilles sous roches.

Après avoir constaté que la globalisation est un grand échec et que la corruption y règne en maitre, il poursuit son élan en dénonçant du même souffle le système vénézuélien qui est également un grand échec où la corruption perdure sous de nouveaux visages.
La situation exige l’émergence d’un nouveau système de gouvernance et de démocratie, les systèmes existants ayant tous fracassés.

« Pour quand, s’exclame-t-il, l’arrivée d’un nouveau printemps latino-américain ? »

Cet appel pour un printemps latino-américain, mis en relation directe avec le printemps arabe du Moyen Orient, sonne faux et demeure suspect. Il feint d’ignorer tout ce qui se passe présentement en Amérique latine. Il ne voit pas ce qui se fait en Équateur, en Bolivie, au Nicaragua,, en Argentine, au Brésil et même à Cuba. Il disqualifie sans plus de considération le Venezuela de Chavez et le socialisme du XXIe siècle dont il se garde bien de parler explicitement. Il ne voit pas ce qui se passe avec UNASUR, MERCOSUR, ALBA, CELAC. Il fait comme si rien de tout cela n’existait. Nous pourrions penser qu’il est en service commandé pour préparer les esprits à voir dans les actions à venir de sabotages et de manipulation le souffle d’un printemps nouveau pour l’Amérique latine.

Par son silence sur ce printemps latino-américain déjà en marche depuis plusieurs années, il ouvre la porte à ces sauveurs humanitaires qui ont su faire du si bon travail de sabotage et de massacres en Irak, en Libye et présentement en Syrie.

Vraiment, de quoi nous faire réfléchir.

Ce cardinal ne m’inspire vraiment aucune confiance. Avec ses propos, il valorise ces manifestations de sabotage, organisées et planifiées depuis Washington.

L’avenir nous dira assez rapidement si les politiques du Vatican vont s’ajuster à l’Exhortation apostolique du pape François ou si elles vont demeurer ce qu’elles sont.

Entre temps, le peuple du Venezuela ainsi que la solidarité latino-américaine luttent contre cette nouvelle tentative de coup d’État. Mieux vaut pour le peuple de compter sur lui-même plutôt que sur ces faux sauveurs d’humanité, nourris de cupidité et d’ambitions de pouvoir. De nouveau, ce peuple de Chavez saura vaincre ces vautours.

Oscar Fortin

Québec, le 14 février 2014

http://humanisme.blogspot.com

À lire sur le même sujet

http://www.legrandsoir.info/venezuela-amorce-d-un-putsch.html

http://www.legrandsoir.info/venezuela-la-tentative-de-coup-d-etat-se-poursuit.html

Je donne ici quelques extraits de l’entrevue de presse du cardinal avec une traduction improvisée.

Esto lleva (fracaso de la globalización) a la tentación de otro tipo de liderazgo", argumentó Rodríguez Madariaga y puso como ejemplo a Venezuela, un sistema que también "es un gran fracaso" ya que, a su juicio, es tan sólo "la misma corrupción con otra cara".

Cela (l’échec de la globalisation) nous conduit à la tentation d’un autre type de direction, argumenta Rodriguez Maradiaga et il donna comme exemple le Venezuela, un système qu’est aussi un grand échec, lequel, à son jugement, comporte la même corruption avec un autre visage. »

"¿Cuándo vendrá la Primavera Latinoamericana ?", se preguntó el cardenal hondureño haciendo un paralelismo con lo sucedido en las revoluciones que arrancaron en 2011 el mundo árabe.

Pour quand le printemps Latino-américain ? se demanda le cardinal en faisant référence avec les révolutions qui transformèrent, en 2011, le monde arabe.

A su juicio, la solución pasa por un "cambio del modelo de desarrollo", ya que la "globalización ha sido un fracaso" que no ha servido para mejorar la vida de los millones de personas que viven en la pobreza.

Selon lui la solution passe par un changement de modèle de développement, étant donné que la globalisation a été un échec qui n’a pas servi à améliorer la vie de millions de personnes qui vivent dans la pauvreté.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-venezuela-dans-la-mire-des-148089
Revenir en haut Aller en bas
Maintenant

avatar

Masculin Messages : 557
Date d'inscription : 28/04/2011

MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   Sam 15 Fév 2014 - 15:34

Maduro : les désordres au Venezuela et en Ukraine sont financés par les USA

Par La Voix de la Russie | « Les événements en Ukraine ont les mêmes sponsors qui forment des participants aux désordres au Venezuela. Ce sont des organismes américains qui mettent en oeuvre une politique d'intervention et de contrôle du monde », a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro à la télévision nationale. Selon lui, sa démission était un des objectifs poursuivis par les Etats-Unis.

Nicolas Maduro a souligné qu'il n'admettrait pas la répétition du scénario ukrainien dans son pays.

Comme annoncé, les manifestations antigouvernementales à Caracas ont fait 3 morts et 26 blessés. La population du Venezuela proteste contre l'aggravation des problèmes économiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants   

Revenir en haut Aller en bas
 

scandaleux: Venezuela, l'asseau sur les étudiants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Orchidée d'eau de ma Lorette du Venezuela
» Betania, Venezuela, 1976.
» deux autres plantes de ma kia Lorette venezuela
» Coati de Lorette Venezuela
» Tepuy du Venezuela de Kia Lorette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-