Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que le nazisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Qu'est-ce que le nazisme ?   Dim 16 Mar 2014 - 19:06

Rappel du premier message :

J'ai pu constater sur plusieurs sujets que mentionner le nazisme donnait manifestement lieu à des incompréhensions.

Aussi :
Qu'est-ce que le nazisme ?

Le nazisme est un mouvement politique, acronyme de Nationalsozialistishe Deutsche Arbeiterspartei (ou NSDAP), ou parti des travailleurs national socialiste allemand. Le terme de nazi renvoie donc dès son origine à ce qui constitue ce parti politique.

La doctrine et l'idéologie du parti a été développée au sortir de la guerre de 1918, et repose principalement sur ce qu'en a dit son chef : Adolf Hitler.

Aussi, toute référence directe ou indirecte au national-socialisme se veut référence à ce qui constitue le cœur même du nazisme, puisque le nazisme, c'est le national-socialisme. C'est un peu comme faire référence à la lutte des classes et nier être marxiste.

Les principaux points de doctrine du nazisme sont les suivants :
- le racisme biologique,
- l'antisémitisme,
- l'antisionisme,
- la suprématie de la race allemande.

Le coeur de ce racisme repose aussi sur :
- le complot juif (protocoles des sages de Sion ou "Juiverie internationale"),
- le complot franc-maçon.

La justification de ce complot est la défaite allemande de 1918.

A titre informel, je livre ici le programme officiel du parti Nazi de 1920 :
Citation :
Le programme du parti ouvrier allemand est un programme à terme. Lorsque les objectifs fixés seront atteints, les dirigeants n’en détermineront pas d’autres dans le seul but de permettre, par un maintien artificiel de l’insatisfaction des masses, la permanence du parti.
1. Nous exigeons la constitution d'une Grande Allemagne, réunissant tous les Allemands sur la base du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
2. Nous exigeons l'égalité des droits du peuple allemand au regard des autres nations, l'abrogation des traités de Versailles et de Saint-Germain.
3. Nous exigeons de la terre et des colonies pour nourrir notre peuple et résorber notre surpopulation.
4. Seuls les citoyens bénéficient des droits civiques. Pour être citoyen, il faut être de sang allemand, la confession importe peu. Aucun Juif ne peut donc être citoyen.
5. Les non-citoyens ne peuvent vivre en Allemagne que comme hôtes, et doivent se soumettre à la juridiction sur les étrangers.
6. Le droit de fixer la direction et les lois de l'État est réservé aux seuls citoyens. Nous demandons donc que toute fonction publique, quelle qu'en soit la nature, ne puisse être tenue par des non citoyens. Nous combattons la pratique parlementaire, génératrice de corruption, d'attribution des postes par relations de parti sans se soucier du caractère et des capacités.
7. Nous exigeons que l'État s'engage à procurer à tous les citoyens des moyens d'existence. Si le pays ne peut nourrir toute la population, les non-citoyens devront être expulsés du Reich.
8. Il faut empêcher toute nouvelle immigration de non-Allemands. Nous demandons que tous les non-Allemands établis en Allemagne depuis le 2 août 1914 soient immédiatement contraints de quitter le Reich.
9. Tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs.
10. Le premier devoir de tout citoyen est de travailler, physiquement ou intellectuellement. L'activité de l'individu ne doit pas nuire aux intérêts de la collectivité, mais s'inscrire dans le cadre de celle-ci et pour le bien de tous. C'est pourquoi nous demandons :
11. La suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l'esclavage de l'intérêt.
12. Considérant les énormes sacrifices de sang et d'argent que toute guerre exige du peuple, l'enrichissement personnel par la guerre doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception.
13. Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd'hui à des trusts.
14. Nous exigeons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.
15. Nous exigeons une augmentation substantielle des pensions des retraités.
16. Nous exigeons la création et la protection d'une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l'administration communale et leur location, à bas prix, aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l'État, aux Länder ou aux communes.
17. Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d'une loi permettant l'expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d'utilité publique - la suppression de l'imposition sur les terrains et l'arrêt de toute spéculation foncière.
18. Nous exigeons une lutte sans merci contre ceux qui, par leurs activités, nuisent à l'intérêt public. Criminels de droit commun, trafiquants, usuriers, etc. doivent être punis de mort, sans considération de confession ou de race.
19. Nous exigeons qu'un droit public allemand soit substitué au droit romain, serviteur d'une conception matérialiste du monde.
20. L'extension de notre infrastructure scolaire doit permettre à tous les Allemands bien doués et travailleurs l'accès à une éducation supérieure, et par là à des postes de direction. Les programmes de tous les établissements d'enseignement doivent être adaptés aux exigences de la vie pratique. L'esprit national doit être inculqué à l'école dès l'âge de raison (cours d'instruction civique). Nous demandons que l'Etat couvre les frais de l'instruction supérieure des enfants particulièrement doués de parents pauvres, quelle que soit la classe sociale ou la profession de ceux-ci.
21. L'État doit se préoccuper d'améliorer la santé publique par la protection de la mère et de l'enfant, l'interdiction du travail de l'enfant, l'introduction de moyens propres à développer les aptitudes physiques par l'obligation légale de pratiquer le sport et la gymnastique, et par un puissant soutien à toutes les associations s'occupant de l'éducation physique de la jeunesse.
22. Nous exigeons la suppression de l'armée de mercenaires et la création d'une armée nationale.
23. Nous exigeons la lutte légale contre le mensonge politique conscient et sa propagation par la presse. Pour permettre la création d'une presse allemande, nous demandons que :
a. Tous les directeurs et collaborateurs de journaux paraissant en langue allemande soient des citoyens allemands.
b. La diffusion des journaux non allemands soit soumise à une autorisation expresse. Ces journaux ne peuvent être imprimés en langue allemande.
c. Soit interdite par la loi toute participation financière ou toute influence de non-Allemands dans des journaux allemands. Nous demandons que toute infraction à ces mesures soit sanctionnée par la fermeture des entreprises de presse coupables, ainsi que par l'expulsion immédiate hors du Reich des non-Allemands responsables. Les journaux qui vont à l'encontre de l'intérêt public doivent être interdits. Nous demandons que la loi combatte un enseignement littéraire et artistique générateur d'une désagrégation de notre vie nationale, fermeture des organisations contrevenant aux mesures ci-dessus.
24. Nous exigeons la liberté au sein de l'État de toutes les confessions religieuses, dans la mesure où elles ne mettent pas en danger son existence ou n'offensent pas le sentiment moral de la race germanique. Le Parti en tant que tel défend le point de vue d'un christianisme positif, sans toutefois se lier à une confession précise. Il combat l'esprit judéo-matérialiste à l'intérieur et à l'extérieur, et est convaincu qu'un rétablissement durable de notre peuple ne peut réussir que de l'intérieur, sur la base du principe : l'intérêt général passe avant l'intérêt particulier.
25. Pour mener tout cela à bien, nous demandons la création d'un pouvoir central puissant, l'autorité absolue du parlement politique central sur l'ensemble du Reich et de ses organisations, ainsi que la création de Chambres professionnelles et de bureaux municipaux chargés de la réalisation, dans les différents Länder, des lois-cadre promulguées par le Reich.

Les dirigeants du Parti promettent de tout mettre en œuvre pour la réalisation des points ci-dessus énumérés, en sacrifiant leur propre vie si besoin est.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 16:30

Je cite le Führer lui-même Redstard. C'était l'un de ses projets. L'un des plus célèbres est le projet Madagascar.

Tu peux rire de l'excentricité, mais ne me prête pas celle-ci pour te moquer de moi : celui dont tu te fous de la gueule, en l’occurrence, c'est de Hitler. Donc cesse de reporter sur moi (parce que tu as une dent contre moi) ce qui vient de lui.

Ensuite relis Mein Kampf : Hitler en a d'abord après les sionistes (protocole des sages de Sion) qu'il étend ensuite à tous les juifs. L'antisionisme de Hitler justifie son antisémitisme. Pour Hitler, il n'y a pas de minorité sioniste : TOUS LES JUIFS le sont. C'est ça qu'il faut comprendre.

Hitler, sans doute pour des raisons très pragmatiques, défend plutôt les palestiniens que les juifs. Il considère que l'Angleterre se pose en conquérant sur la Palestine, et qu'elle lui impose la juiverie, et ainsi de suite.

Ce que les faits montrent, c'est que si Hitler a "participé" à la création d'Israel, c'est que cela est transformer la réalité. Hitler a autorisé des juifs à retourner en Palestine, pour se débarrasser d'eux, se faire du pognon, et s'en servir contre l'Angleterre, au point que Roosevelt l'accuse d'avoir occupé le sol palestinien avec des ressortissants allemands (qui sont en fait des juifs, c'est à dire, des non allemands pour Hitler).

Tu aurais tort de penser que Hitler est un vulgaire paranoïaque ou un fou : il est bien plus que ça. Il est logique, effroyablement logique et cohérent. Tout est calcul chez lui, jusqu'à la fin, où il perd pied, probablement rattrapé par la syphilis. Il est très facile de le sous-estimer et de se faire avoir : le monde entier s'est fait avoir.

Pour comprendre Hitler, il faut arriver à comprendre sa pensée, ses mécanismes, et sa logique. Ce n'est pas en pratiquant le jeu "point Godwin" que l'on a compris ce qu'est Hitler, et encore moins en mettant sous l'étiquette nazi tout et n'importe quoi, tout en passant à côté de ce qui est véritablement d'étiquette nazie.

J'ai ouvert ce post pour comprendre le nazisme, ses tenants, et aboutissants, non pour jouer à travestir les faits. Et c'est un fait que Hitler tout au long de sa carrière se déclare antisioniste. L'expression "juiverie internationale", très fréquente, c'est l'un des termes qui renvoie au sionisme, de même que le contrôle des médias, de la culture, et de l'économie. Et l'on retrouve dans la dénonciation du sionisme actuel, exactement les mêmes termes que ceux de Hitler : il y a donc héritage sur la question.

Et cela, il va être difficile de le nier.

@ Akasha :

Ce propos là en effet, entre autres.

Hitler a écrit:
Aujourd'hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d'Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la Bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l'anéantissement de la race juive en Europe.
30 janvier 1939

Et je vais même aller plus loin, l'erreur de l'historien (ou manipulation ?) consiste à faire croire que Hitler n'est qu'un antisémite vulgaire, alors qu'il a pensé son projet. Le juif n'est pas tant une menace en tant que juif, non, il est une menace parce qu'il est un obstacle au Reich (obstacle réel ou fictif, c'est toute la question). Il est une menace autant que le communiste, le marxiste, l'homosexuel, le polonais, ou le simple opposant politique. A l'opposé, d'autres peuples, dont on parle moins, les tziganes, entre autre, c'est juste de la vermine. Le juif est bien plus que de la vermine. Pour donner une image (et l'on m'excusera de cette comparaison à laquelle je n'adhère pas, bien entendu), le tzigane est un cafard, le juif une punaise de lit.

Est-ce que tu fais la différence entre le cafard et la punaise de lit ?

C'est assez ironique d'ailleurs que 70a après, le monde n'ait que très peu compris en définitive ce qui constitue le nazisme, et c'est bien une erreur monumentale de n'en faire qu'un racisme. Soyons lucides, le nazisme tourne autour de menaces secrètes, de complots et de subversion : c'est sur les bases de la menace juive secrète (le sionisme) que l'on dénonce un complot (les protocoles), et c'est pourquoi l'on doit éliminer la menace (la shoah). S'il devient important de reconnaître et d'identifier le juif, c'est pour identifier un ennemi, non pour caractériser simplement une race comme le ferait un éleveur de chiens.

C'est que le racisme devient l'instrument de la dénonciation d'un complot : le complot sioniste.

Dans l'ordre logique il y a :
- le sionisme,
- le sionisme étendu à tous les juifs,
- les préparatifs à l'élimination,
- l'élimination.

Hitler part du sionisme pour arriver à l'élimination de tous les juifs, et non du judaïsme pour arriver à l'élimination de tous les juifs. Ce n'est ni un sang ni un peuple qu'il cherché à anéantir, c'est un ennemi, et cet ennemi a pour nom sionisme, c'est à dire, pour lui, la juiverie.
Revenir en haut Aller en bas
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 17:17

Non...Personnellement je ne vois pas les choses ainsi. Le rôle des historiens (du moins sur lesquelles je me suis appuyé) N'est aucunement de diminuer se qu'Hitler était vraiment et son idéologie pure de départ, encore moins de le faire passer pour un fou. ( ça de nouveau se sont les médias de masse qui essayent de faire ça. Logique vu qu'ils sont sous contrôle juif...). Non c'est de bien marquer la différence entre se que Hitler voulait, et se que Hitler a pu réellement faire. Tu t’appuie sur Mein Kampf, mais comme je l'ai souligné plus haut, il l'a écrit vers 1924, 25. plus de 10 après la réalité était tout autres et vers 39 encore plus...
Il n'y a rien à faire, il a été financer par des lobbys sionistes...De plus qui triomphe à la fin ? le nazisme ou le sionisme ?

A l'heure actuelle on en ait encore là d'ailleurs, l'exemple le plus criant est l'Ukraine. D'ailleurs pour prendre un exemple plus anciens regarde comment l'UE fut-elle créé !
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 17:40

Hitler ça n'est pas que Mein Kampf, et je ne m'appuie pas que sur Mein Kampf.

Le problème que j'ai, c'est que pour pouvoir lire certaines sources officielles du Reich, il faut des autorisations que je n'ai pas. Hitler a certes perdu la guerre, mais il l'a perdue de son fait. Sa plus grosse et entière erreur, et qui est la même que Napoléon Ier au passage, c'est d'avoir attaqué la Russie alors qu'il avait un front avec l'Angleterre.

Le pacte germano-soviétique avait surpris le monde entier, autant que la trahison de Hitler. Staline, pourtant lui aussi un grand paranoïaque, n'a pas cru en cette trahison avant de recevoir de nombreux rapports. Il avait d'ailleurs déclaré (et écrit) que Hitler était la seule personne digne de confiance au monde...

Et comme lors de la guerre napoléonienne, Hitler a reproduit cette même faute d'attaquer la Russie avant l'hiver.

La Russie est un vaste pays, et l'hiver russe est un avantage pour ceux qui y sont habitués. D'ailleurs, tu peux noter que nous sommes presque au printemps, et que les tensions en Crimée arrivent à cette période de l'année (et donc à la fin de l'hiver, donc de meilleures conditions climatiques). Tu peux y voir une coïncidence (à voir selon la suite des événements, bien entendu, je ne joue pas les prophètes).

Durant toute la guerre, Hitler continue à s'en prendre régulièrement à la juiverie (c'est à dire, tous ceux qu'il considère comme des ennemis sionistes avérés, à tort ou à raison). Ce n'est d'ailleurs qu'à la défaite allemande qu'il infléchit son discours "juiverie à détruire" pour aller vers "les allemands sont des merdes".

Et là où Hitler est effectivement intelligent, c'est de s'être servi des juifs contre leurs propres intérêts. Il s'est servi du sionisme pour gagner de l'argent, puis réinvestir cet argent contre ses ennemis. On peut retirer beaucoup à Hitler, mais il est difficile de lui retirer d'avoir su manipuler les masses, autant que les élites, et les finances. En d'autres termes, l'argent juif était utile à la cause de Hitler : il est allé s'en servir contre eux. Staline a fait la même chose dans son propre pays.

Il a procédé de la même façon avec son propre peuple, au sein même de son parti, ou sur le pays entier, alors de ce qu'il considère comme des parasites... . Tu imagines bien qu'il s'est fait plaisir, à manier un discours rassurant, tout en enfermant ses victimes dans sa toile. Il ne déclare d'ailleurs que finalement peu avant sa mort que la défaite allemande est méritée, et que le sang aryen ne vaut rien

C'est de cette toile dont il faut sortir quand on étudie Hitler.
Revenir en haut Aller en bas
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 17:51

Oui mais c'est le sionisme qui a triomphé au final...C'est pour ça que j'insiste tant sur les accords qu'il y a eut entre les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 17:58

Il y a possiblement eu un jeu de dupes, plutôt que des accords.

A supposer que le sionisme tel que tu en parles (qui doit être différent de celui dont Hitler parle ?) et Hitler aient eu des relations, ils y auront vu tous les deux l'opportunité de détruire leur "partenaire". Les sionistes voulaient mettre en place leurs plans, et Hitler les siens.

Il semblerait qu'Hitler ait perdu, mais il a perdu de sa faute, non de la faute des sionistes.

C'est Hitler qui a attaqué la Russie de son chef (et il fut désapprouvé par la Wehrmacht), non les sionistes qui l'ont poussé à le faire. Il s'est très bien débrouillé tout seul pour détruire tout autour de lui.

Les motivations de Hitler concernant la Russie étaient qu'il craignait que la Russie ne se renforce et trahisse en premier le pacte : il a pris les devants, et à son plus grand tort, Staline semblait l'apprécier... et il aura permis à Staline de gagner sa place aux côtés des alliés à Yalta... en Crimée !

Et là, c'est un tout autre sujet, dont on pourra discuter ailleurs, si cela t'intéresse (Staline est une figure aussi retors que Hitler).
Revenir en haut Aller en bas
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 18:21

Oui c'est très passionnant tout ça ;)et je connais un peu l'épisode russe, la défaite et tout ça...Non là où les sionistes on triomphé, c'est bien d'avoir obtenu se qu'il désirait, l'Etats d’Israël. Et en effet le sionisme par après c'est beaucoup plus élaboré, par l'entremise de Théodore Herzl, dont j'ai posté un article plus haut (à lire).

Et puis d'ailleurs c'est bien simple Herzl était lui même antisémite et judéophobe...!


Le sionisme est une invention « diabolique » d’un homme raciste et antisémite !

Saviez vous que Herzl, le fondateur du sionisme était un Antisémite et Judéophobe ?

Ainsi par exemple, il écrivit dans un article publié par le Deutsche Zeitung :

-Les Juifs riches dirigent le monde.
-Ils gèrent le destin des gouvernements et des nations.
-Ils les incitent les unes contre les autres.
-Et c’est eux qui imposent la paix aux gouvernements.
-Quand les juifs riches jouent la musique, les peuples et les gouvernements dansent.
D’une façon ou d’une autre, EUX S’ENRICHISSENT.

Et Herzl légitime la thèse antisémite et l’encourage... !

Regardez cette vidéo;



_________________________



Aussi connaissez vous l’histoire de la création de la colonie de Zion ?

histoire de la fondation d'Israel justement sous l’impulsion nazie;



Et cadeau, en exclusivité, voici un reportage diffusé en ISRAEL !  Wink 


L'histoire interdite du sionnisme 1 4 par hadoken1987


L'histoire interdite du sionnisme 2 4 par hadoken1987


L'histoire interdite du sionisme 3 4 par hadoken1987


L'histoire interdite du sionisme 4 4 par hadoken1987


En mémoire aux morts sous le nazisme, pour commémorer tous ces juifs et non juifs morts en toute innocence, victimes des manipulations de Zion


Dernière édition par akasha le Lun 17 Mar 2014 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 18:35

Sommes-nous d'accords pour dire que Hitler n'était pas sioniste, et que s'il a perdu, ce peut être au profit du sionisme justement ?

En fait, j'ai pensé à plusieurs possibilités :
1- Hitler était sioniste (mais ses positions sionistes sont plutôt contradictoires dans ce cas),
2- Hitler n'était pas sioniste, mais manipulé par des sionistes (un pantin en quelque sorte),
3- Hitler n'était pas sioniste, mais manipulait des sionistes (mais perd finalement malgré tout),
4- Hitler était antisioniste et a identifié le sionisme à l'antisémitisme,
5- Hitler était lucide, et avait fait du sionisme son ennemi intime,
6- Hitler était dément, et se trompait d'ennemi.

Cela fait au moins 6 possibilités que l'on peut discuter. Pour ma part, j'opte pour le point numéro 4, en ceci que c'est ce qu'il y a de plus cohérent avec le reste du personnage, et surtout, de ses actes. Il a considéré le tout comme des objets servant ses intérêts, et a fait en sorte de matérialiser sa haine aveugle contre l'humain entier  à travers le sionisme (soyons lucides, il détestait tout le monde ou presque). Qu'il ait en plus pu jouer avec certaines choses qui devraient rester là où elles sont, ça n'est jamais qu'un signe de l'étendue de sa noirceur... qui a dépassé notre imagination.

Et je pense que l'on est encore loin d'avoir véritablement compris ce qu'est véritablement le nazisme, et que même après sa mort, Hitler continue à contaminer les pensées, tellement la toile qu'il a tissée est sournoise. Que ce soient le sionisme, le stalinisme ou le nazisme, des idéologies visant à asservir l'homme au point de n'en faire que des objets ne peuvent qu'être à surveiller.

C'est pourquoi il faut être vigilant quand on navigue sur la question du sionisme, car il est contaminé par le nazisme qui met un visage sur un ennemi qui a peut-être un tout autre visage. Il est facile de combattre un ennemi identifié. Et bizarrement, le sionisme (tel que l'on en parle en tout cas) semble très bien se porter. Etrange non ?

Et ce qui me fait dire cela, c'est que l'on retrouve beaucoup trop, et trop facilement, les mêmes arguments que ceux de Hitler et du nazisme dans la dénonciation du sionisme actuel. Coïncidence ?
Revenir en haut Aller en bas
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 18:54

(j'ai édité ma réponse du dessus) Oui pour moi Hitler n'était pas sioniste, c'est un fait. Et sur se point il suffit effectivement de lire Mein Kampf pour s'en rendre compte...Mais entre son idéologie et se qu'il pu appliquer par la suite il y a une marge. Pour accéder au pouvoir il a dû faire certaine concessions de par les sources de financement déjà. Ou de son mentor Hermann Rauschning...

Donc pour moi il a essayer de composer avec ses embarrassants associer, en se disant "on s'occupera d'eux plus tard" on peux aussi remarquer cette tendance sur les fronts du moyens orient ou ils acceptera des troupes sous tutelle sioniste. Ou certains de ses généraux avait en tête de les exterminer l'heure venue...

mais pour se que hitler avait réellement en tête, je te suis c'était tellement noire, et je n'aborderais même pas son côté ésotérique qui a aussi joué un rôle important. L'article de Orné sur le sujet topique unique sur le NOM l'aborde 'les 72 supérieurs inconnu"C'est d'ailleurs une part de l'histoire des plus passionnante l'ésotérisme nazis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 19:16

Nous sommes d'accords : il s'est servi de tout ce qu'il avait sous la main pour alimenter son entreprise de destruction, à des points que l'on a parfois du mal à s'en rendre compte.

Tout le danger de Hitler et du nazisme est là : son héritage.

C'est pourquoi la situation en Ukraine m'inquiète autant que la situation en France (différemment, certes). Le nazisme a toujours su jouer avec les apparences.
Revenir en haut Aller en bas
yous_f



Masculin Messages : 1076
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Lun 17 Mar 2014 - 23:07

Hitler concevait le peuple allemand comme une race. Pour hitler, un peuple ne peut se concevoir autrement que comme une race. Ainsi, Hitler concevait les juifs comme une race. C'est ce que confirme les extraits de Mein Kampf que Aegis a postés: Quelqu'ait pu être la diversité idéologique chez les juifs, Hitler voyait en eux une race. Et puisque hitler considérait le peuple allemand comme la race supérieure et les juifs comme une race différente, alors il considérait les juifs comme une race inférieure. Quelque soit le bord politique d'où pouvait provenir un juif, Hitler haïssait ce juif. Ainsi, Hitler n'était pas antisioniste en tant que tel, mais il était foncièrement antisémite. C'est encore une foi ce que montre les extraits de Mein Kampf que Aegis a postés.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 0:12

Dans ce cas, que fais-tu des textes dans lesquels il fait clairement la différence entre le juif sioniste et le juif du quotidien ?

Ensuite, certes Hitler identifie les individus comme des races, mais il fonde son concept de race à l'envers, c'est à dire, qu'il donne un certain nombre de caractéristiques de ce que doit être telle ou telle race, et il calque cela ensuite sur les individus.

Ainsi, parce que le sionisme est une menace, et que les sionistes sont juifs : c'est la race juive entière qui est une menace (parce qu'ils sont "potentiellement" sionistes). La haine du juif est fondée idéologiquement avant de l'être biologiquement.

D'ailleurs, à ce propos, Staline procède de même dans ses purges : il définit une menace puis élimine ce qui est définit comme partie de la menace (cadres du parti, officiers de l'armée ou personnalités publiques). C'est une spécificité des régimes totalitaires (on l'a vu dernièrement en Corée du nord).

Dans la perspective raciste traditionnelle, comme tu le décris, il y a d'abord la race (détermination "biologiste"), et ensuite ce que l'on fait de la race. Dans le nazisme, il y a d'abord ce que l'on veut faire avec les races (détermination idéologique) et ensuite on crée la race. Dans le premier cas tu pars de la "nature" vers la doctrine, dans le second, c'est la nature qui DOIT se conformer à la doctrine (d'où la suppression des "impurs" de la race aryenne).

Il ne faut pas croire que les allemands ne subissaient pas l'idéologie du nazisme : ils étaient contraint et forcer de prouver d'une part leur ascendance aryenne, et d'autre part la pureté de leur sang... jusqu'à devoir assurer les autorités qu'il n'y avait pas :
- d'homosexuels dans la famille,
- de malades mentaux,
- de malades cardiaques,
- de malades pulmonaires.

Il ne faut pas oublier que eux aussi ont été purgé pour permettre de constituer la race aryenne millénaire.

Il en va de même pour les juifs, cela s'est fait progressivement, par étapes, jusqu'au point que l'on connaît bien. D'abord les sionistes ennemis réels, puis les juifs publiques, ennemis supposés, et enfin, le juif ordinaire ennemis fictif.

Je ne sais pas si j'ai été bien claire, mais le point qu'il faut comprendre, c'est le caractère utilitaire de la race dans la conception nazie, la race permet de justifier ce que l'on veut de la race. La race aryenne est la race supérieure, parce que c'est celle qui doit dominer le monde. Quand Hitler perd la guerre, celle-ci, bizarrement, ne mérite plus la survie, et doit être exterminée en même temps que le Reich parce qu'elle ne vaut rien (c'est presque une citation).

Quelques textes de plus relatifs au sionisme est les raisons pour lesquelles tous les juifs sont une menace en tant que race parce que la race des protocoles :
Hitler a écrit:
Les « Protocoles des sages de Sion », que les Juifs renient officiellement avec une telle violence, ont montré d'une façon incomparable combien toute l'existence de ce peuple repose sur un mensonge permanent. « Ce sont des faux », répète en gémissant la Gazette de Francfort et elle cherche à en persuader l'univers ; c'est là la meilleure preuve qu'ils sont authentiques. Ils exposent clairement et en connaissance de cause ce que beaucoup de Juifs peuvent exécuter inconsciemment. C'est là l'important. Il est indifférent de savoir quel cerveau juif a conçu ces révélations ; ce qui est décisif, c'est qu'elles mettent au jour, avec une précision qui fait frissonner, le caractère et l'activité du peuple juif et, avec toutes leurs ramifications, les buts derniers auxquels il tend. Le meilleur moyen de juger ces révélations est de les confronter avec les faits. Si l'on passe en revue les faits historiques des cent dernières années à la lumière de ce livre, on comprend immédiatement pourquoi la presse juive pousse de tels cris. Car, le jour où il sera devenu le livre de chevet d'un peuple, le péril juif pourra être considéré comme conjuré.

Hitler a écrit:
La domination du Juif parait maintenant si assurée dans l'Etat qu'il ose non seulement recommencer à se donner ouvertement pour Juif, mais confesser sans réserves ses conceptions ethniques et politiques jusque dans leurs dernières conséquences. Une partie de sa race se reconnaît ouvertement pour un peuple étranger, non sans d'ailleurs commettre un nouveau mensonge. Car lorsque le sionisme cherche à faire croire au reste du monde que la conscience nationale des Juifs trouverait satisfaction dans la création d'un Etat palestinien, les Juifs dupent encore une fois les sots goïmes de la façon la plus patente. Ils n'ont pas du tout l'intention d'édifier en Palestine un Etat juif pour aller s'y fixer ; ils ont simplement en vue d'y établir l'organisation centrale de leur entreprise charlatanesque d'internationalisme universel ; elle serait ainsi douée de droits de souveraineté et soustraite à l'intervention des autres Etats ; elle serait un lieu d'asile pour tous les gredins démasqués et une école supérieure pour les futurs
bateleurs.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard



Masculin Lion Chèvre
Messages : 1840
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 37

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 9:43

Aegis a écrit:
Dans ce cas, que fais-tu des textes dans lesquels il fait clairement la différence entre le juif sioniste et le juif du quotidien ?

Ensuite, certes Hitler identifie les individus comme des races, mais il fonde son concept de race à l'envers, c'est à dire, qu'il donne un certain nombre de caractéristiques de ce que doit être telle ou telle race, et il calque cela ensuite sur les individus.
Dans la perspective raciste traditionnelle, comme tu le décris, il y a d'abord la race (détermination "biologiste"), et ensuite ce que l'on fait de la race. Dans le nazisme, il y a d'abord ce que l'on veut faire avec les races (détermination idéologique) et ensuite on crée la race. Dans le premier cas tu pars de la "nature" vers la doctrine, dans le second, c'est la nature qui DOIT se conformer à la doctrine (d'où la suppression des "impurs" de la race aryenne).

Si Hitler voyait en l'individu des qualités avant de l'y associer à "sa race", c'est que pour l'époque il était un humaniste !  

Ce n'est pas Hitler qui initie la hiérarchisation raciale comme tu tentes de lui imputer, c'était l'idéologie dominante de son époque partagé par tous les occidentaux, qui considéraient "l'homme blanc" comme la race supérieur au sommet de la chaîne alimentaire et de s'enorgueillir de leurs avancées technologiques des 2 révolutions industrielles financés d'ailleurs par 200 ans d'exploitation coloniale et de mains d’œuvres gratuites. Dans cet état d'esprit, ils considéraient normales et légitimes de coloniser le monde et de se le partager, ce qui fut fait et dans certains cas d’opérer une ségrégation raciale féroce comme aux États-Unis, en Afrique australes, en Australie et etc ... enfin de sauvegarder l'intégrité de la race pure. On lynchait et on pendait des noirs le dimanche comme un spectacle festif avec toute la famille dans le sud des États-Unis.  

Ainsi si l'occident ne s'était pas inoculé le venin de la hiérarchisation raciale en l'encontre des autres populations non caucasien, elle n'aurait pas fourni les moyens techniques et idéologiques que les nazis ont appliqués aux juifs ou initialement les Hereros qui par contre là n’avaient ému personne. Enfin compte comme disent certains intellectuels issus de l’Amérique ou d’Afrique du style Carlos Altaminaro ou T Sankara, les européens reprochent à Hitler d'avoir appliquer à leurs propres congénères ethniques ce que l'on avait coutume d'appliquer avec zèle aux autres non-caucasiens durant la colonisation.

Ainsi toutes les dérives de cette idéologie séculaire partagé dans l'ensemble par l'occident a été presque imputer au Nazisme juste pour se décharger de la culpabilité d’y avoir adhérer même encore après la 2ieme Guerre Mondiale.



Aegis a écrit:
Ainsi, parce que le sionisme est une menace, et que les sionistes sont juifs : c'est la race juive entière qui est une menace (parce qu'ils sont "potentiellement" sionistes). La haine du juif est fondée idéologiquement avant de l'être biologiquement.

C'est foncièrement les deux, rien ne distingue un allemand chrétien d'un allemand juif, c'est justement parce que ce dernier est différent culturellement qu'il constitue une menace et on alimente celle-ci avec tout ce qui peut la justifier comme "les protocoles de sages de sion". C'est différent du racisme politique tel que les communistes ont dû le subir.


P.S: d'ailleurs qu'est-ce qu'un sujet comme celui-ci fait dans : Spiritualité / Philosophie / Humanisme ?
Revenir en haut Aller en bas
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 11:36

Tiens je me posai la même question RedStard...J'avais remarqué ça le matin Winkça dois aller dans "nouvel ordre mondial" Je vais publier un article qui parle un peu de comment l'UE c'est constitué dans la mouvance nazie, comme plusieurs de mes articles le démontre...(voir aussi projet Gladio) "sur le sujet topique unique sur... Avec ses lectures vous pourrez de nouveau vous rendre compte des liaisons entre sionismes et nazismes, qui décidément resemble à s'y méprendre à des TWINS  Very Happy 

A l'origine de l'UE: Walter Hallstein, premier président de la commission européenne était un ancien nazi



François Asselineau dépoussière le mythe des "pères fondateurs européens". Des révélations surprenantes et dérangeantes sur les origines de la construction européenne. François Asselineau


Qui sont les pères fondateurs européens ? par UPR-TV

Hallstein avait convenu avec Hitler et Mussolini un projet appelé "Das neue Europa" (la nouvelle Europe)...une nouvelle dictature européenne sous leur contrôle. Le plan ayant raté, ce juriste nazi a été recyclé après la guerre par les américains pour la création de cette même nouvelle Europe, celle que nous connaissons aujourd'hui.

Cette photo de présentation de l'inauguration de l'exposition " La France Européenne" avec les autorités nazis à Paris le 6 Juin 1941 est bluffante. On y voit clairement une Europe sans frontières avec des infrastructures communes. Tout cela était déjà prévu par les nazis.



Pour en savoir plus, cette vidéo d'une conférence de François Asselineau approfondit le sujet.




Je me disais bien que certains slogans me rappelaient quelque chose, pas vous?



Après tout cela, est-ce réellement étonnant que les américains et européens déroulent le tapis rouge aux néo-nazis au pouvoir en Ukraine.



A droite, Arseni Iatseniouk, actuel premier ministre Ukrainien, photo prise après le coup d'état.



Oleh Tyahnybok, Leader du mouvement contestataire de Maidan, Svoboda

A déclaré en 2012 qu'il faudrait purger 400 000 juifs en Ukraine.



Svoboda en 1999



Voici le logo de Svoboda pendant plus de 10 ans.



Symbole très similaire à celui de la 2e Division SS Das Reich



Le parti a changé de logo ces dernières années mais les militants n'ont pas suivi on dirait.



Laurent Fabius et Oleh Tyagnibok, Février 2014



Victoria Nuland, diplomate américaine, Oleh Tyagnibok, Arseni Iatseniouk



Catherine Ashton, commissaire européen et Oleh Tyagnibok



John Kerry en pourparler avec les néo-nazis.

On dirait que néo-nazisme et antisémitisme n'indisposent pas le moins du monde nos dirigeants... tant que cela sert leur agenda.


Publié par Fawkes News


Dernière édition par akasha le Mar 18 Mar 2014 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Administrateur
Administrateur


Masculin Lion Rat
Messages : 6890
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 32
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 12:05

Moderation: Akasha pourrais tu faire en sorte que ton post soit à la taille de la page du forum, merci  Wink 

Edit: Je remet ton post à la bonne taille!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/a2zeiss
akasha



Féminin Taureau Buffle
Messages : 2272
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 12:07

a2zeiss a écrit:
Moderation: Akasha pourrais tu faire en sorte que ton post soit à la taille de la page du forum, merci  Wink 

Edit: Je remet ton post à la bonne taille!!!

Coucou mon petit A2zeiss :DHey bien merci, car je ne sais pas se qu'il c'est passé ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
a2zeiss
Administrateur
Administrateur


Masculin Lion Rat
Messages : 6890
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 32
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 12:11

akasha a écrit:
a2zeiss a écrit:
Moderation: Akasha pourrais tu faire en sorte que ton post soit à la taille de la page du forum, merci  Wink 

Edit: Je remet ton post à la bonne taille!!!

Coucou mon petit A2zeiss :DHey bien merci, car je ne sais pas se qu'il c'est passé ! Wink


C'est ta video (Youtube) qui avait une largeur de 1280 alors que le forum fait 900 de largeur  Wink la prochaine fois si tu vois que ta video est trop large, fais un edit et tu modifies la taille, y'a pas plus simple... Voila ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/a2zeiss
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 14:19

Premier point, je vous invite à relire les questions relatives au racisme avant de tirer des conclusions. J'ai bien précisé que Hitler était raciste, mais que contrairement aux autres racistes traditionnels, il inversait le rapport idéologique/biologique. C'est ce qui fait que le nazisme est un totalitarisme, mais pas le racisme de Barrès, par exemple.

J'apprécie en tout cas ton rapprochement entre le discours de Sarkozy et le nazisme, c'est exactement le même genre de choses que je reproche à Soral, quand il cite Pétain ou Mauras. C'est même tellement appréciable que je suis content de voir que je ne suis pas le seul à savoir reconnaître le nazisme quand je le vois.

Effectivement, sur plusieurs de ses déclarations, prises séparément, certes, et pouvant avoir un tout autre sens, Sarkozy joue avec certaines choses douteuses. Alors, que Soral, qui y joue avec encore plus franchement, tu penses bien que le lien ne devient que plus qu'évident.

Quant à l'Ukraine, ils ne le cachent même pas, au point que ça devient n'importe quoi ce soutien des démocraties européennes. Il suffit qu'il y ait le moindre petit dictateur à la noix dans un coin du monde pour que cela légitime le moindre nazillon du coin. Par contre, dès que c'est dans une démocratie, là, c'est un scandale... Et c'est ridicule. Soit c'est un scandale partout, soit ça ne l'est pas.

C'est ce qui rend l'Europe douteuse, effectivement.

Ensuite, sur ce qui concerne divers représentants allemands après guerre, et leur lien avec le nazisme. C'est jouer avec l'ignorance du fait que sous l'Allemagne nazie, il était obligatoire d'être nazi (c'était pour faire simple, une question de vie ou de mort). Il y a eu la même polémique sur le précédant pape et les jeunesses hitlériennes. Avaient-il seulement le choix ?

Il faut donc faire la différence entre un haut responsable nazi et l'individu lambda (même un recteur ou un juriste) qui est dans le parti parce que tout le monde l'est. La petite lettre qu'Asselineau exhibe comme un trophée : elle ne prouve rien, et elle ne prouve rien parce que tout le monde était contraint de faire parti de ce genre de syndicats (qui se doublaient, se dédoublaient, brouillaient les hiérarchie : totalitarisme).

Ensuite, reprendre la propagande nazie (même française) et en faire un trophée, sur la nouvelle Europe : c'est soit être dupe du nazisme, soit mentir. Hitler n'ambitionnait pas une nouvelle Europe, il ambitionnait la domination allemande, et la faisait accepter en faisant croire à une nouvelle Europe. C'est une nuance qu'il faut prendre en compte.

Là où je veux donc en venir, c'est qu'un responsable nazi ait participé après guerre à la création de l'Europe, ça n'a malheureusement rien de surprenant, mais il est rapide d'en faire une preuve que l'Europe entière est du crypto-nazisme. Comme le dit Redstard sur son sujet relatif à la même question : il était dans l'intérêt de WAlter Hallstein d'être nazi. L'était-il vraiment ? C'est une autre question.

Pour la petite histoire, quand j'étais ado, j'étais allé dans une famille allemande assez âgée pour avoir une photo de mariage où le mari était habillé en militaire (mais pas un SS). La croix gammée sur son bras m'avait à l'époque choqué, et il m'avait expliqué qu'à l'époque tout le monde le faisait. Hannah Arendt dans les Origines du totalitarisme explique également les moyens qu'ont mis en place les deux totalitarismes pour fragmenter la société et isoler les individus grâce à la pression du parti. Le bandeau au bras était l'un de ces moyens : ne pas l'afficher était être suspect.

Là où Asselineau désinforme, c'est qu'il n'explique pas les motivations de de Gaulle sur sa politique de la chaise vide, qui se fait pour des raisons économiques et idéologiques : la France et la protection de l'agriculture française (c'est "le" point sur lequel la France a tendance à mettre la pression, pour des raisons historique, cela remonte au XIXe et l'activisme agricole). Ce n'est donc pas Walter Hallstein pour lui-même en tant que vil nazi qui est visé, mais son projet qui va dans le sens contraire à ce qu'exige de Gaulle (et qu'il obtiendra). C'est la vieille querelle entre "Europe des patries" (de Gaulle) et "l'Europe fédérale". Et ce que ne dit pas Asselineau non plus, c'est que du coup, l'Europe n'est ni vraiment l'un, ni vraiment l'autre, d'où l'incompréhension générale des citoyens à l'égard de l'Europe, et ce qui permet que l'on puisse dire ce que l'on en dit.

Bref, tout ça pour dire que c'est déjà un autre sujet, et qu'ensuite, le nazisme ne peut se réduire à des individus ayant été nazis.
Revenir en haut Aller en bas
orné



Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4312
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 18:02

....Sauf que Soral n'est pas pétiniste, ils les citent dans le sens d'ennemis de la république...Il est serait plus gaulliste, donc il ne pet être les deux à la fois, c'est d'une logique.
Enfin soit ses lourd à la longue, donc laissons cela (sourire)

Ensuite si l'UE et les Etas-Unis soutiennent presque ouvertement un gouvernement non démocratique (même pas élu par le peuple en plus...) nazi. C'est parce-qu'eux même ont été bâti sur se même schéma. Enfin je précise pour les USA que c'est surtout à partir des années 30. Quand à l'UE, l'idée est venu d'un certain Joseph Retinger également à la base de la création du Bilderberg Group. ainsi peut-on lire ici :

(...)L'un des permiers à avoir parlé du Bilderberg est Luis Gonzalez Mata, qui fut espion sous Franco et a aussi collaboré avec la CIA, avant de tout balancer. En 1979, il a écrit "Les Vrais maîtres du Monde", et évoquait la création du Bilderberg par une clique de nazis et d'affairistes. Si l'Europe va si mal aujourd'hui, c'est probablement parce que ses fondations sont vermoulues.

Voici ce qu'on lit.

Au début des années 50, les Etats-Unis commençaient à comprendre que l'impérialisme politique avait des limites en Europe. Il convenait donc de changer de stratégie, et d'attaquer via un impérialisme économique, grâce aux multinationales US et à leurs agents. D'autant que le plan Marshall, le premier texte européen, visait à construire un marché commun et à laisser entrer librement les marchandises américaines, payées en dollars.(...)
(lire suite sur le lien source) :http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/04/12/26884267.html Dès lors on s’aperçoit qu’au fil des réunions du Bilderberg, c’est toute la politique intérieure et étrangère européenne qui est définie par un groupuscule non élu, coopté par les banques US et anglaises.

Ou toute l'articulation de la création de L'UE sera mené. Le financement viendra de partit déjà à l'origine très à droite même bien après le régime de Vichy :
(lire ceci) http://dondevamos.canalblog.com/archives/2010/07/27/18684949.html Dès lors dès le début les US misent sur des partis originaire du nazisme ou fasciste...Et de corpuscules non élu voir le SAC

Après pour y voir clair, il serait bienvenu de s'intéresser à François de Grossouvre et le réseau Stay Behind en France, plus tard nous verrons l'importance de ses réseaux sur l"instauration de l'UE tel que nous le connaissons.

 Notons aussi qu'à la demande de l’OTAN, un groupe de collabo, qui au début de la guerre (avant de devenir résistant en 43 comme plein de collabos, dont Mitterrand). Grossouvre aurait aussi permis à Mitterrand,  qui est un membre du Comité des 300, représentait les banques anglaises est aussi un chef franc maçon. On lui permis d’utiliser le Front National pour diviser la droite, grâce à des financements venus des dictateurs africains mis en place par les cellules stay behind françaises. Et aussi notamment grâce au réseau Foccart

si Mitterrand fut élu, c'est principalement pour avoir prêté allégeance aux US et CIA

Après, il est temps de s'intéresser à Jean Monnet qui est décrit comme le père fondateur de l'UE.
Mais surtout un pion de la Ford Foundation. Il démarre sa carrière à la banque Lazard au côté de Pompidou avec sa fameuse loi Rothschild, sont symptomatiques de cette proximité des intérêts bancaires avec la politique européaniste.

Bref, dès les premiers textes européens, la position est ultra libérale : pas d’entraves au commerce et à la libre circulation des capitaux, création d’un marché unique absolument génial pour écouler les marchandises US, volonté de créer une monnaie unique dès les années 50, libéralisation des échanges de biens et de services. On parlait même dès 1953 d’une "communauté européenne de défense" qui a complètement raté.

Ensuite comme investisseur nous retrouvons fondations Ford, Rockefeller ainsi que Carmégie, Hoover et bien d'autres....Travaillant de consort avec la CIA pour financer différents groupes de chercheurs.
Divers médiaset partis politiques favorable à la cause...

Je complèterai un peu plus tard et aborderai le vif du sujet concernant nazisme et sionisme au seins de L'UE, bien qu'il y ait déjà matière à réfléchie (sourir)
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 19:11

Il n'est pas pétainiste, mais le cite sans le dire, et se réfère aussi à Mauras, autre admirateur de Hitler, .

Soral gaulliste ? c'est un peu comme être un dictateur et dire être démocrate. S'il était réellement gaulliste, il tiendrait un discours tout autre. Et son discours ressemble autant au discours de Pétain, que de Mauras, ou encore de Hitler.

C'est pour ce genre de raisons qu'il est important de bien savoir ce qu'est le nazisme.

Après, que l'on soit bien clairs, le nazisme ce n'est pas le sionisme, et les deux ne coopèrent pas très bien ensemble, sauf intérêts communs. Après, tu peux imaginer un plan de partage du monde où les nazis auraient l’Europe et l'Afrique, et les sionistes les Amériques et le Moyen-Orient, mais là encore, c'est un tout autre sujet... Qui plus est, trop long à expliquer, et qui demanderait de regrouper beaucoup trop d'informations contradictoires, donc douteuses.

Quant à ce qui concerne l'écriture de l'histoire de France par des individus qui connaissent mal l'origine de certains partis politiques, je me permettrai de mettre en doute toutes leurs allégations. C'est curieux que le FN devienne soudainement un "ennemi", maintenant qu'en France il y a une "nouvelle" extrême droite, et que le FN est un peu plus "fréquentable". C'est très commode de dire à son prédécesseur, tu n'es pas légitime, car tu fais parti du complot UMPS (ben soyons logique, le FN sert le PS, or le PS c'est l'UMP, donc le FN est l'UMPS aussi). D'ailleurs, je précise, pour la petite histoire, c'est une méthode héritée de... Hitler, et oui : des SA au SS, et autres méthodes d'élimination politique. Sur la question, voir le système de réaffectations entre les ministères du parti et les ministères publiques, ou comment assigner au second plan, puis au troisième, et indéfiniment des individus dont on veut se débarrasser, sans les éliminer purement et simplement. C'est ce dont pour le coup est victime le FN avec ce genre de propos... Il semble donc que le FN ne soit plus assez radical pour les plus radicaux parmi eux.

J'invite ces braves gens à expliquer cela à Jean-Marie et Marine, ainsi qu'à Bruno et leurs amis, simplement histoire de voir comment cela se passe.
Revenir en haut Aller en bas
orné



Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4312
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 19:20

...C'est se que je suis occuper à expliquer aegis....

Ensuite je sais très bien se qu'est le nazisme, ne te tracasse pas pour ça.

Ensuite je comprends mal ton obstination "il le site sans le dire" hum ! c'est cela oui, Il en a parler en long et en large plus d'une fois car il a dénoncer plusieurs fois les conséquence du pétinisme jusqu'à nos jours, ainsi que des gens comme Mauras aussi

Le nazisme n'est pas le sionisme ? heu oui...On le sais bien.

Juste une parenthèse en passant je continuerai plus tard...


***************************************

Tiens, j'ai ça aussi, c'est tiré d'un article que j'ai récemment lu et dont akasha avait posté sur le sujet "Vatican" Donc je cite :

petites phrases tres intéressantes

, Hitler, se disait ouvertement catholique et n'hésitait pas à reconnaître ce qu'il devait à l'église catholique, et tout particulièrement à l'ordre des jésuites. Ecoutons ce témoignage d'un ancien chef nazi:
"J'ai surtout appris de l'Ordre des Jésuites, m'a dit Hitler... Jusqu'à présent, il n'y a jamais rien eu de plus grandiose sur la terre que l'organisation hiérarchique de l'Eglise catholique. J'ai transporté directement une bonne part de cette organisation dans mon propre parti .... Je vais vous livrer un secret. Je fonde un Ordre ... Dans mes "Burgs" de l'Ordre, nous ferons croître une jeunesse devant laquelle le monde tremblera..." Hitler s'arrêta et déclara qu'il ne pouvait en dire davantage..."
Hermann Rauschning, ancien chef national-socialiste du Gouvernement de Dantzig, « Hitler m'a dit » (Ed. Coopération, Paris 1939, pp. 266, 267, 273 ss.).

Walter Schellenberg, ex-chef du contre-espionnage allemand, a complété après la guerre cette confidence du Führer :


http://esaie.free.fr/chretiens1/hitler.htm

"L'organisation des SS avait été constituée par Himmler suivant les principes de l'Ordre des Jésuites. Les règlements de service et les Exercices spirituels prescrits par Ignace de Loyola constituaient un modèle que Himmler chercha soigneusement à copier...
Le "Reichsführer SS" - titre de Himmler comme chef suprême des SS - devait correspondre au "Général" de l'Ordre des Jésuites et toute la structure de la direction était calquée sur l'ordre hiérarchique de l'Eglise catholique."
Walter Schellenberg, « Le Chef du contre-espionnage nazi vous parle » (Julliard, Paris 1957, pp. 23-24).
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mar 18 Mar 2014 - 20:21

Sans aucun doute, ce que tu dis est vrai.

Mais rétablissons bien l'ordre des choses, Hitler a calqué sur l'ordre des jésuites, non pas parce qu'il est un fervent catholique, mais parce que ça l'arrange de se faire passer pour un bon catholique, et acheter, par exemple, le Vatican.

Il est toujours plus brillant de reprendre des hiérarchies en place : cela créé de la continuité et de l'ordre. Et là où le nazisme est subversif, c'est que tout cela n'est qu'une façade, car en vérité : il y avait Hitler, puis sans doute Himmler, et tous les autres.

Je vous rappelle la devise :
"Ein Wolk, Ein Reich, Ein Führer"

Tout est subordonné au Führer.

Je te peux te donner la preuve par 4 que Soral est national-socialiste :
- http://www.egaliteetreconciliation.fr/_Alain-Soral_.html : en tête.
Gauche du travail (socialisme) et droite des valeurs (nationalisme).
- http://www.egaliteetreconciliation.fr/Du-communisme-au-nationalisme-2975.html : le titre, "du communisme au nationalisme",
c'est quasi transparent.
-
Alain Soral a écrit:
Je terminerai cette allocution en vous parlant d’avenir, en vous annonçant notamment la création de l’association, Égalité & Réconciliation , dont je prends la présidence. Association « nationaliste de gauche » prônant la réconciliation nationale, et se donnant pour but - ce but qui est le mien depuis quinze ans- de créer l’union sacrée de la gauche patriote et de la droite anti-financière, afin d’atteindre le pourcentage électoral qui permettra au peuple de France de reprendre le pouvoir par les urnes et le contrôle de son destin.
"nationaliste de gauche" ou national-socialiste.
- http://www.egaliteetreconciliation.fr/Presentation-de-Egalite-et-Reconciliation-1663.html
Citation :
Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale.
Encore une fois : national-socialisme, et un petit bonus, l'unité nationale.

Et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
yous_f



Masculin Messages : 1076
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mer 19 Mar 2014 - 22:47

Aegis a écrit:
Dans ce cas, que fais-tu des textes dans lesquels il fait clairement la différence entre le juif sioniste et le juif du quotidien ?

Je ne connais pas ces textes.

D'autres textes circulent sur le web, où dans sa vision racialiste(raciste) du monde, il accuse les juifs d'être une race qui trompe les nations en se faisant passer pour une confession religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mer 19 Mar 2014 - 23:22

Entre autre oui, une fois posé le sionisme comme complot secret des juifs, il pose que les juifs sont une race. Et affirme ce qu'il affirme.

Mais avant cela, il fait une différence entre le juif de tous les jours et le juif sioniste, il reconnaît lui-même s'être fait "avoir". Dans les textes que j'ai cité, il écrit clairement qu'il y a les sionistes avéré et les autres, qui les soutiennent. Il finit par supprimer cette différence puisque pour lui l'un est équivalent à l'autre. Le point de départ est le sionisme qui s'achève ensuite sur l'antisémitisme.

Il dit d'ailleurs que c'est le sionisme qui le convainc des thèses antisémites qu'il jugeait au départ répugnantes. Ce que j'essaye de souligner c'est que Hitler part de l'antisionisme pour aller vers l'antisémitisme, et non l'inverse ! Le reste des accusations racialistes qu'il formule est dans l'esprit de Hitler une conséquence de "l'agression" sioniste.
Revenir en haut Aller en bas
yous_f



Masculin Messages : 1076
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Mer 19 Mar 2014 - 23:45

J'ai bien compris.

Ce que les faits montrent, c'est qu'Hitler était antisémite sans être antisioniste:

http://mounadil.blogspot.fr/2009/10/arthur-ruppin-le-pere-de-la.html

http://mounadil.blogspot.fr/2007/05/le-revers-peu-connu-dun-cheminement.html
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Jeu 20 Mar 2014 - 0:07

Si tu reprends les textes de Hitler lui-même, c'est faux.

Il est de ceux qui ont fustigé "l'occupation" anglaise en Palestine. Il a reçu le Grand Mufti de Jérusalem. Il a clairement accusé un complot sioniste et adhéré à la dénonciation des Protocoles des Sages de Sion.

Au début de Mein Kampf, dont j'ai cité une partie, il expose qu'il avait compris que tous les juifs étaient sionistes.

Dans l'article que tu cites, il est vrai que par la dénonciation des juifs, Hitler a permis le renforcement d'un sentiment identitaire juif. Il ne faut pas se leurrer là-dessus : prends une minorité intégrée, et dénonce la, tu verras que cette minorité se caractérisera.

Il a donc manipulé les juifs pour les pousser à cela, afin de justifier leur extermination : la menace fictive (tous les juifs sont des sionistes) était devenue visible. Il ne s'est d'ailleurs pas gêné pour faire remarquer que les juifs étaient armés, et devaient donc être pacifiés.

Et là où Hitler et le nazisme a été brillant (tactiquement parlant), c'est qu'il a su jouer sur les deux fronts. Là encore on tombe dans les perspectives du totalitarisme : favoriser pour mieux identifier et mieux détruire, en même temps que diviser les camps adverses.

Ainsi, quand Hitler affirme être antisioniste, il l'est véritablement, puisqu'il traite le sionisme comme un ennemi objectif. Quand il manipule le sionisme, c'est pour créer des tensions avec l'Angleterre, et les USA, pour justifier les sanctions et indigner l'opinion publique allemande. Il peut dire ainsi que l'Allemagne n'est pas sanctionnée à cause du nazisme, mais à cause de son soucis du peuple juif.

Ce qui est fallacieux, avec le nazisme, comme le stalinisme, c'est une lecture linéaire de l'histoire (dans le sens Hitler sioniste ou Hitler antisémite dément). Hitler est bien plus que ça. C'est pour cela que ce qui est très mal repris n'est pas tant l'holocauste et ses conséquences, que les motivations réelles de Hitler. Il serait faux de réduire le nazisme à une doctrine de la haine. Le nazisme est trop froid, trop rationnel, pour se résumer à quelque chose qui serait en définitive de la haine.

Le projet du nazisme passe par l'élimination des juifs tout comme le projet stalinien passe par l'élimination des ennemis du parti. Les juifs doivent être éliminés, parce qu'ils sont des ennemis du Reich, parce que le sionisme est une menace pour le Reich (que cette menace soit réelle, ou fictive, cela revient au même). A terme, si l'entreprise avait pu aller jusqu'à son terme, cela aurait été tout ce qui ne convient pas à la ligne du parti : la preuve de cela est qu'Hitler avait déjà ordonné, et planifié, l'élimination des handicapés, des homosexuels, des malades mentaux, et même, de certains vieillards.

Il avait aussi commencé le recensement des familles ayant des individus malades et homosexuels. Et dans un régime totalitaire, commencer à faire un recensement, cela veut dire, préparer une exécution.

Encore une fois, l'erreur interprétative vient du fait que la pensée ordinaire sur le nazisme cherche à le comprendre comme un racisme ordinaire, simple. Mais le nazisme n'est pas un simple racisme : le racisme est un moyen, non une fin (comme dans le racisme ordinaire).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le nazisme ?   Aujourd'hui à 18:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est-ce que le nazisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Liens entre l'Apartheid, nazisme et sionisme.
» L’athéisme conduit au nazisme
» Quand l’Eglise allemande excommunia le nazisme
» Nazisme et religion
» Comprendre le néo-nazisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-