Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mar 18 Mar - 10:36

Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?


En préambule : l'avis des ogres sur le site de la liste antisioniste :


"...Les sionistes de ce nouveau siècle exagèrent tout, et font tout le temps référence aux nazis et à la Shoah pour tout et n’importe quoi, en général, quand ils ne trouvent plus d’arguments rationnels pour contredire une critique politique...".


Introduction

Je constate de plus en plus cette confusion sur les forums et fils de discussion :

Nazisme = sionisme ou Nazisionisme...
Nazisme = islam ou Nazislamiste
untel = nazi
Méthodes Nazi
Etc...



Je vais donc prendre le premier amalgame, "Nazisme = sionisme", sachant que ce qui suit est valable pour tous les amalgames avec les mots Nazi, Hitler, 3eme Reich...

A première vue, cet amalgame condamne le sionisme, mais il sert en réalité les mouvances sionistes et ultracommunautaires et surtout le grand capital.

C'est ce que je vais essayer de démontrer.
Il ne s'agit pas de faire l'apologie du nazisme ou du sionisme.
Il s'agit de comprendre si en faisant cet amalgame, on n'est pas "l'idiot utile" manipulé par les exploiteurs.

Ce qui saute aux yeux de prime abord, c'est que "Nazisioniste" est censé être la réponse à "Nazismaliste" qui vise pricipalement à raviver l'holocauste, surtout après la prise de position d'Ahmadinedjad. C'est de la propagande grossière qui ramène l'holocauste, un événement d'il y a plus de 60 ans, sur le devant de la scène.

En réponse à "Nazismaliste", il ne pouvait pas y avoir plus stupide que de lancer "Nazisioniste" qui ramène aussi l'holocauste et l'alibi Numéro 1 d'israel sur le devant de la scène.

Un autre aspect pervers avec cet amalgame, c'est qu'il gomme des différences qui existent entre le nazisme et le sionisme. Par exemple, le national socialisme avait développé des lois sociales fondamentalement différentes de celles du sionisme.

Citation :
Concrètement (voir le programme du NSDAP 1920), le national socialisme avait déclaré :

- la lutte sans merci contre la spéculation et l'usure,
- la lutte contre la pauvreté par des lois sociales,
- les lois de protection des animaux, contre la vivisection,
- les lois contre la cruauté des abattages rituels,
- les lois écologiques.

Alors que le sionisme ne lutte pas contre la spéculation, ni contre l'usure, bien au contraire. Quand aux animaux, les abattages rituels sont d'une cruauté innommable. Pour ceux qui en douteraient encore, ils peuvent visionner cette vidéo surl'abattage rituel cacher, mais attention, les scènes sont vraiment dures et atroces. Si vous voulez devenir végétarien, ou au moins dénoncer cette cruauté gratuite de l'abattage rituel, alors, visionnez jusqu'à la fin.

Ces différences entre les deux idéologies ont certainement contribué à ce que "La judée déclare la guerre à l'allemagne en 1933" comme le titre le daily news du 24 mars 1933.

Mais chacun pourra se faire sa propre opinion à la lumière des éléments fournis.
Les sources sont uniquement mentionnées à titre informatif, je n'endosse pas et ne cautionne aucunement le contenu de ces sources ou de leurs auteurs.


La fausse fiche des RG de 1924 sur Hitler



Science et avenir du nouvel observateur dans le numéro 745 de mars 2009 révèle une fiche de renseignement de Hitler.

Sur cette fiche, présentée comme étant de 1924 qui aurait été écrite par les RG français, on voit qu'Hitler aurait eu un second prénom qui serait "Jacob", et une annotation dit : « Ne serait que l’instrument de puissances supérieures : n’est pas un imbécile mais un très adroit démagogue. »

Jean-Paul Mulders, journaliste au quotidien « Het Laatste Nieuws », fait justice de quelques-unes de ces constructions qui émaillent la littérature spécialisée. Mulders a retrouvé des membres de la famille d’Hitler, en Autriche où une dizaine d’entre eux porte le nom d’Hüttlers et aux Etats-Unis, à Long Island, où vivent trois arrière-neveux. Jean-Paul Mulders a effectué des prélèvements ADN qu’il a fait analyser, présentant, selon le journaliste, une concordance prouvant qu’Adolf Hitler était bien de cette lignée et non « un batard ayant eu un grand-père juif ».

Quel intérêt auraient des néosionistes à faire croire que Hitler était juif ?
Tout d'abord, faire diversion, créer un jeu de fausses pistes.

Ensuite, en judaisant Hitler, certains pensent éteindre la flamme de la curiosité voire de la fascination que celui ci exercerait chez les anti-judaiques.
En clair : certains juifs sionistes (ou non ?) sont agacés par le fait qu'Hitler continue à fasciner ce qu'ils appellent des groupuscules néo-nazis. Je ne juge pas si c'est bien ou pas bien, ce n'est pas le propos, le FAIT est là. Le raisonnement est simple : "ils (les anti-judaiques) aiment Hitler parce qu'il était contre les juifs, alors, on va transformer Hitler en 'possiblement' juif, comme ça ils ne pourront plus l'aimer".

En enfin, radicaliser et ridiculiser certains discours anti-judaiques qui ne manqueront pas de reprendre l'amalgame "sionisme=nazisme".

Encore une fois, je le répète encore et encore pour les perfides qui essaieraient de dénaturer les propos, il ne s'agit pas de dire si c'est "bien" ou "pas bien", il s'agit de parler de FAITS.

J'ai lu aussi que certains remettent en question les analyses ADN de Mulders (on se croirait dans les X-files), ce que je conçois parfaitement, mais par contre, ils ne remettent pas en question la fiche miracle diffusée par le journal sioniste nouvelobs ! Une sorte de circonspection sélective en quelque sorte.
[FIn de la mise à jour du 13 septembre 2009]

Donc, les révélations miracle du journal sioniste "Science et avenir - nouvel observateur" sont un gros bobard de plus.

Le sac fourre tout : tous les méchants sont des sionistes !

La tendance actuelle est de traiter tous les méchants de "sionistes" et de dessiner  une franche démarquation entre les bons et les méchants un peu comme dans les dessins animés.

Mais la réalité n'est pas un dessin animé, et il n'y a pas de démarquation nette entre les bons et les méchants. Chaque mouvement, chaque gouvernement, chaque clan défend ses propres intérêts et a en son sein des rivalités, des scissions, des traitres et des profiteurs...

Le traité de Versailles de 1919 qui dépouille l'Allemagne


Pendant les années 20, le peuple allemand était littéralement racketté par le traité de Versailles, écrasé sous le poids des réparations à payer, livré aux exploiteurs cosmopolites. C'était le paradis des usuriers et des spéculateurs et l'enfer pour le peuple, les allemands devenaient de plus en plus nombreux à être de plus en plus pauvres.

Extrait des réparations : "... Enfin, l'Allemagne est astreinte à de très lourdes «réparations» matérielles et financières. Le montant final en sera fixé après la signature du traité de Versailles, en 1921, à 269 milliards de mark-or. C'est plus qu'une année du revenu national de l'Allemagne. L'économiste britannique John Maynard Keynes, qui recommandait de ne pas aller au-delà de 70 à 80 milliards pour ne pas compromettre la reconstruction de l'économie allemande et les échanges internationaux, démissionne de sa fonction d'expert à la conférence...".

Source : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19190628

Le programme du NSDAP en 25 points qui lutte contre la spéculation

Le national socialisme (Nazi) doit principalement son succès aux conditions misérables de vie des allemands résultant du traité de Versailles. La crise aidant, les allemands ont accueilli la lutte contre la spéculation proposée par le programme du NSDAP comme une libération.

Le programme du NSDAP en 25 points déposé en 1920 propose de façon très explicite une lutte contre la spéculation, l'usure et les profiteurs de guerres. Voici ci dessous les points les plus révélateurs.

Source Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points

11 - Nous demandons la suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l'esclavage de l'intérêt.

12 - Considérant les énormes sacrifices de sang et d'argent que toute guerre exige du peuple, l'enrichissement personnel par la guerre doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception.

13 - Nous demandons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd'hui à des trusts.

14 - Nous demandons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.

15 - Nous demandons une augmentation substantielle des pensions des retraités.

16 - Nous demandons la création et la protection d'une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l'administration communale et leur location, à bas prix; aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l'État, aux Länder ou aux communes.

17 - Nous demandons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d'une loi permettant l'expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d'utilité publique, la suppression de l'imposition sur les terrains et l'arrêt de toute spéculation foncière.

18 : Nous demandons un combat sans merci contre ceux qui, par leurs activités, nuisent à l’intérêt commun. Les "coupables de crimes contre le peuple" (Volksverbrecher), les usuriers, les fraudeurs, etc. doivent être condamnés à mort sans qu’il soit tenu compte de leur confession ou de leur race.

19 - Nous demandons qu'un droit public allemand soit substitué au droit romain, serviteur d'une conception matérialiste du monde.


Si on lit le programme du NSDAP, on se pose des questions !
Ca ne correspond pas du tout à l'image fréquemment répandue sur l'Allemagne nazie.
J'ai même vu sur des forums des étudiants interloqués se poser la question "Hitler était socialiste ?".


Hitler a bénéficié de l'aide des sionistes pour accéder au pouvoir


L'amalgame "sionisme=nazisme" est souvent accompagné de la thèse du complot sioniste (le sac fourre tout) qui consiste à dire que Hitler aurait été porté au pouvoir par les sionistes.

Il est plus que probable que les sionistes aient favorisé sa prise de pouvoir mais cela ne veut pas dire qu'Hitler et les sionistes faisaient cause commune.

Le fait est que le peuple allemand était racketté par le traité de Versailles au bénéfice notamment des français, des anglais, et des sionistes cosmopolites bien évidemment qui ne ratent jamais une bonne affaire.

La thèse consistant à dire que les sionistes ont favorisé la prise de pouvoir d'Hitler s'appuie sur les constats suivants :

Les Etats-Unis et la Suisse ont financé l’armée Nazi, on retrouve notamment le nom de Prescott Bush.
L’Etat d’Israël a pu voir le jour, et les américains ont pris position au Moyen-Orient pour le pétrole.
A travers le Plan Marshall l’Europe est devenue débitrice vis-à-vis des Etats-Unis.
La seconde Guerre Mondiale a lancé la prédominance américaine et notamment celle du dollar et a permis la mise en place  d'institutions internationales comme les Nations-Unies et la Communauté Européenne en vue de la gouvernance mondiale.


L'idée est que les américano-sionistes ont déclenché cette guerre mondiale en armant l'allemagne Nazie, et en finançant les deux camps pour un équilibre en application des préceptes de  Machiavel, afin d'obtenir le chaos et de reconstruire sur les ruines quelque chose à leur convenance. On retrouve le fameux Ordo Ab Chaos du dollar américain.

C'est fort probable que cela se soit passé ainsi.

Mais est ce que ça signifie qu'Hitler était partie prenante de ce plan ?

Ou est ce que ça ne signifirait pas plutôt qu'il avait compris cette manipulation et que c'est la raison qui l'a incité à multiplier les propositions de paix envers la Pologne, la France et l'Angleterre ?

D'autant plus que l'Allemagne national-socialiste n'a pas échappé à la règle du boycott comme on le voit ici en première page du Daily express de 1933.


Les accords de transfert, Herzl et les propositions sionistes


Un autre argument avancé dans la thèse "sionisme=nazisme" est que Herzl, le fondateur du sionisme moderne à l'origine de la création d'israel, ainsi que d'autres sionistes, ont eu des liens étroits avec le régime national-socialiste.

A chaque fois, cette thèse cite l'accord de transfert que personne ne remet en cause, et à chaque fois elle cite les propositions des sionistes... comme par exemple « Les sionistes proposent une alliance militaire avec Hitler en gros titre », et bien plus bas, très discret, on peut lire : il n'existe pas de traces d'une réponse allemande.


Donc, évidemment il y a eu des accords mais les exemples d'accords passagers sont nombreux dans l'histoire. Cest ce qu'on appelle des alliances circonstancielles.


Par exemple, la récente guerre israélienne a été financée par l'Arabie saoudite (source Reseau Voltaire)
C'est un fait. Des arabes ont collaboré avec les sionistes. Doit on faire immédiatement l'amalgame "Islam = sionisme" et parler d' "islamosionistes" ?

De Gaulle a eu des liens avec les anglais et les américains pour atteindre ses objectifs personnels.
Personne ne va dire "Gaullisme=Sionisme", ce serait stupide.

Voici un autre exemple assez connu : de 1958 à 1960, le FLN a touché un milliard de francs lourds par an « pour sortir le gaz du Sahara et l’acheminer jusqu’à la côte ». Ca veut dire que les soldats français tombaient sous les balles de fusils achetés avec l'argent français !
Est ce qu'on va faire l'amalgame "France=F.L.N" ?

Les vidéos amalgames avec des montages grossiers :

Voici une vidéo qui parle de "nazisionisme" avec un montage grossier.
On y voit ce fameux pacte nazi-sioniste nommé "haavarah" décrit par Jean Claude Valla, ce pacte qui permettait aux juifs allemands par un tour de passe-passe financier avec le 3éme Reich d'aller en palestine ou ailleurs... Et alors ? Les alliances circonstancielles n'impliquent pas du tout la proximité idéologique ou le mariage à vie.

Hitler était aussi l'allié du du grand Mufti de Palestine.

Trois divisions musulmannes ont combattus dans la Waffen-SS après appel du grand Mufti de Palestine : skanderberg, handschaar et kama. Et une division des Frei-Arabiens en support de l'Africa Korps.
Le 3éme Reich a eu l'idée de rétablir le califat pour les Musulmans, en donnant le titre de calife au roi Ibn Séoud... avec la même idée... et ainsi de suite... alliances circonstancielles !


Quelques citations d'historiens sur la question


Robert Faurisson JO de Berlin (1936) sur l' Entente entre nationaux-socialistes et sionistes :

  ..les innombrables contacts de responsables juifs avec les autorités allemandes pendant toute la guerre...Il va sans dire que, comme dans toutes les collaborations, coopérations ou cohabitations, surtout en matière politique, les arrière-pensées, les manoeuvres, les machinations et les retournements ne manquaient pas....


Robert Faurisson JO de Berlin (1936) sur l'essor du sionisme Allemand en 1936 :


..En février 1936, soit quelques mois avant l'ouverture des Jeux olympiques, les sionistes allemands avaient officiellement tenu leur congrès à Berlin. La même année, l'Allemagne comptait une quarantaine de centres sionistes d'entraînement (Umschulungslagern) pour la préparation des jeunes juifs aux métiers agricoles ou autres à exercer ultérieurement en Palestine. La presse juive en Allemagne connut à cette époque un prodigieux essor. On parla d'un réveil ou d'un renouveau de la conscience juive. Assurément les juifs antisionistes déploraient ou condamnaient cet état de fait. Beaucoup de juifs, en particulier dans les vieilles générations, revendiquaient leur germanité et vivaient comme un drame ce que, de leur côté, de jeunes juifs tenaient pour une solution d'avenir. Les Allemands autorisaient la constitution de groupes paramilitaires juifs avec uniforme et un drapeau blanc et bleu (le drapeau du futur Etat d'Israël) à condition toutefois que ces groupes ne paradent pas dans les rues mais seulement dans leurs écoles ou casernements. Des rencontres sportives opposaient parfois jeunes sionistes et jeunes nationaux-socialistes....

On voit clairement que l'objectif des allemands en 1936 était de favoriser et même d'aider les juifs à migrer en Palestine ET qu'il s'agit d'une collaboration entre deux entités très disctinctes avec toutes les machinations et manoeuvres politiques en découlant comme le précise très explicitement R. Faurisson.


Autre déclaration de Faurisson à propos des nazis dans www.echoroukonline.com du 17 janvier 2009, je cite :


"... ils ont dit aux Alliés : « Vous admirez les juifs ? Prenez-les. Nous sommes prêts à vous envoyer autant de juifs européens que vous le voudrez mais à une condition expresse : c’est que ces juifs resteront en Grande-Bretagne jusqu’à la fin du conflit ; ils ne devront sous aucun prétexte se rendre en Palestine ; le peuple palestinien a déjà tellement souffert des juifs que ce serait une « indécence » (sic) que d’ajouter à son martyre... "

Quant à Douglas Reed, son constat est clair aussi et se résume ainsi :

"... Aidé par une presse hésitante, voire même servile, le sionisme commença par soutenir Hitler. Puis, en 1933, il déclara la Guerre Sainte contre celui-ci..."


Vincent Reynouard sur le sujet, je cite :

" ...Il en est de même lorsque les Palestiniens brandissent des pancartes « Sharon = Hitler », ou « Nazisraël », parlent du « manifeste judéo-nazi » d’A. Sharon et scandent : « Les juifs sont des nazis qui perpètrent un nouvel Holocauste ». Lorsqu’ils entendent et lisent cela, les sionistes doivent rire. Car ils savent bien, eux, que l’ultime légitimation d’Israël, c’est le ..."
 



Sionistes, ultracommunautaires et grand capital se régalent de cet amalgame "sionisme = nazisme".



On a vu que l'amalgame "nazisme=sionisme" n'a pas de sens.
Maintenant, nous allons voir qu'il a par contre un objectif bien précis.

L'objectif est de raviver sans arrêt la culpabilité liée à l'holocauste comme l'indiquent les tartines faites à ce sujet sur les sites se déclarant "anti sionistes" qui diffusent cet amalgame.

Rappelons encore une fois qu'il n'y a pas d'un coté les "gentils antisionistes" et de l'autre les "méchants sionistes". Les mouvances et coalitions autour du grand capital, du sionisme et du communautarisme exacerbé se font et se modifient au gré des intérêts.

En la matière, il n'y a que deux règles, liées l'une à l'autre :
1 - Profit à court terme.
2 - Entretien de la culpabilité pour faire du chantage à l'antisémitisme.

On ne sera donc pas étonné de trouver des mouvances ultracommunautaires qui d'un coté affichent un antisionisme plus ou moins actif et plus ou moins de bonne foi, et d'un autre coté entretiennent "la mémoire" et le mécanisme de la culpabilité si cela leur est profitable.

Et on ne sera pas étonné non plus de voir Obama mis en place par les sionistes multiplier les déclarations sur l'holocauste.

Citons enfin le livre de Shlomo Sand "Comment le peuple juif fut inventé" comme élément de réflexion..



Comment est entretenue cette culpabilité

La tactique habituelle des néosionistes et des ultracommunautaires est d'utiliser SYSTEMATIQUEMENT les mots clé "nazi", "holocauste", "shoah"...

renons un exemple :

Quand je dis : "national socialisme", vous écoutez de façon impartiale.

Par contre, si je dis : "nazisme", vous n'écoutez déjà plus pareil, inconsciemment, il se passe quelque chose, il y a une charge émotionnelle négative, ce sont toutes les images de la propagande qui entrent en action.

C'est très subtil mais très perceptible, et très connu comme phénomène.
Essayez plusieurs fois : dites vous en vous même, en voix intérieure : "national-socialisme", puis dites vous "nazisme". Vous verrez la différence et vous constaterez la charge émotionnelle négative des mots, avec peut être des images...
 
A chaque fois que la propagande sioniste répète le mot Nazi, elle redonne des couleurs à une vieille image jaunie par le temps, par plus de 60 ans, qui nous dit : Nazi -> Shoah -> juif victime -> israel l'état des pauvres juifs victimes...

Or c'était il y a plus de 60 ans, aujourd'hui, la victime c'est Gaza, et l'agresseur israel.
Mais avec cette mystification du temps, on cherche à établir des "circonstances atténuantes" aux crimes d'israel. C'est pour ça qu'on retrouve à chaque fois des commentaires dans le style "...de victimes ils ont pris la place de bourreaux bla bla bla...".

Et le plus la "mémoire" est entretenue, le plus les circonstances seront "atténuantes" et pourront servir de passe droit dans le cas d'israel.

Pour en revenir à cet amalgame "nazisme=sionisme", oui, il permet de diaboliser israel, mais il lui offre en même temps les circonstances atténuantes lui permettant de continuer ses crimes. La solution serait de trouver un autre moyen de diaboliser israel sans lui offrir le statut de victime sur un plateau.

Pour ça, les exemples ne manquent pas, l'holodomor par exemple, les massacres de Hongrie, l'esclavage, mais c'est moins médiatisé... Et c'est moins médiatisé parce que le statut de victime est monopolisé par l'holocauste, par la compétition victimaire malsaine entretenue par les sionistes... et on tourne en rond dans cette boucle infernale.



ANNEXE A - EXEMPLE DE SAUPOUDRAGE DU MOT NAZI


Voici un exemple de saupoudrage du mot "nazi" pris sur un forum.

Un long message est posté, traitant de la gouvernance mondiale qui est d'actualité et au milieu, hors contexte, voici ce qu'on lit :

"...le père de Schwarzy était officier dans la Wermarth : comprenez vous comment il est arrivé sur les écrans de cinéma et à son poste de Sénateur ? les nazis n'ont jamais quitté le pouvoir: ils l'ont pris mondialement ..."

Ce à quoi il m'a semblé juste de répondre :

"Non je ne comprends pas le rapport entre le fait que le père de Schwarzy était dans la wechmacht (nom de l'armée allemande entre 1935 et 1945) ainsi que 17 893 200 personnes sur une population d'environ 80 millions d'habitants, soit près du quart, donc pratiquement toute la population allemande si on tient compte que le reste sont des personnes agées, des femmes et des enfants.... et le fait de faire du cinéma ou d'avoir un poste de sénateur ?

Pratiquement tous les allemands ont un parent qui a été soldat dans l'armée allemande entre 1935 et 1945. Est ce que ça voudrait dire que les allemands n'ont pas le droit de faire du cinéma et de la politique ?
Qui aurait donc PLUS LE DROIT que les autres de faire du cinéma et de la politique ? "

 

ANNEXE B - IL MANQUE UNE PIECE AU PUZZLE (EN IMAGES)
 
Les allemands ont collaboré avec les sionistes pour faire partir les juifs d'Allemagne, et ils ont collaboré avec le grand Mufti qui a un lien de parenté avec Yasser Arafat, paix à son âme de grand résistant.

Chaque camp essaie pour sa propre cause de donner un sens à ces collaborations en les sortant de leur contexte mais aucun ne traite le fond du problème à part Ahmadinejad.

Le sens réel de cette période de l'histoire ne pourra être saisi que lorsqu'on aura toutes les pièces du puzzle et pour l'instant on ne les a pas, à cause de la loi mémorielle Gayssot qui interdit aux historiens de s'exprimer à ce sujet comme on l'a vu avec Robert Faurisson.

Donc il manque des pièces au puzzle, et on ne peut pas donner un sens à un puzzle sans avoir assemblé toutes les pièces sinon on risque de se tromper complètement.

Voici un exemple empruntée au travail de Faurisson pour illustrer ce fait :
La photo ci dessous issue de la propagande sioniste montre un soldat allemand qui paraît tirer au fusil sur une femme en train de porter un enfant.



Or, cette photo est tronquée.

La photo originale, complète,  montre, que ce soldat, au contraire, cherche à protéger cette femme et son enfant, semble tirer à gauche de la femme qui, elle, court s'abriter vers un endroit où cinq personnes sont déjà en train de se terrer. Au pied du soldat on croit deviner un corps couché ou abattu.
En mutilant cette photo, on est parvenu à faire croire l'exact contraire de la réalité puisque ce soldat allemand, loin de chercher à tuer une femme et un enfant, veut les protéger.




Un autre exemple serait le coup d'état de 2002 contre Chavez ou les images d'un pro-chavez tirant au pistolet avaient été sorties de leur contexte en disant qu'il tirait sur la foule, alors que les images complètes montraient qu'il tirait sur des snipers qui eux, tiraient sur la foule (Vidéo coup d'état).


Pour en revenir au puzzle de la seconde guerre mondiale, les éléments manquants sont censurés par la loi Gayssot mise en place par le gouvernement sioniste en juillet 1990, 2 mois après Le coup monté de Carpentras (mai 1990) destiné à faire croire une fois de plus à une "éternelle montée de l'antisémitisme".

Evitons donc de faire des déclarations péremptoires sur le sens global sachant qu'il manque des éléments.


Source : cristos.over-blog


Dernière édition par RedStard le Mar 18 Mar - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3466
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mar 18 Mar - 10:44

Merci RedStard, ton article va dans le sens de la thèse que j'avais écrite sur un autre sujet  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mar 18 Mar - 14:03

1- Il y a un problème sur ce que tu décris : la photo. Elle peut vouloir dire l'un comme l'autre. C'est une question d'interprétation.

2- Ensuite, Nicolas Machiavel que l'on taxe systématiquement d'être machiavélique, dit autre chose. Il dit que si le Prince veut conserver le pouvoir, il doit savoir se rendre maître des aléas de la vie (la fortune antique). Et pour s'en rendre maître, il faut savoir s'appuyer sur les circonstances. Il donne l'exemple d'un général mandaté par César Borgese pour pacifier la Toscane. Celui-ci était un homme cruel, qui par ses méthodes a mis fin au banditisme. Quand celui-ci devint impopulaire : il le fit exécuter publiquement. Il donne aussi l'exemple de savoir afficher ou non le luxe, d'être généreux ou non, etc. Le principe est un principe de prudence (qu'il emprunte à Aristote), donc un principe d'ordre, parce que l'on est dans un monde "sublunaire", c'est à dire, un monde assujetti au hasard.

Il ne s'agit pas de créer le chaos, il s'agit de contrôler la fortune.

C'est une tendance facile de déformer les auteurs, et cela tient pour beaucoup aux incompréhensions que l'on fait à leur lecture. Le texte est une chose, le contexte et le métatexte une autre.

3-
Citation :
Le fait est que le peuple allemand était racketté par le traité de Versailles au bénéfice notamment des français, des anglais, et des sionistes cosmopolites bien évidemment qui ne ratent jamais une bonne affaire.

Ce point précis est faux : la dette allemande du traité de Versailles suite à la crise de 29 a été suspendue, et Hitler n'a jamais versé le moindre RM de compensation, car il a suspendu lui-même tout moratoire. Ensuite, techniquement, l'Allemagne avait perdu la guerre, et c'est chose fréquente, quand on perd une guerre, de devoir payer la guerre. Techniquement, les sionistes n'ont rien reçu, sauf si tu assimiles l'Etat anglais et l'Etat français à "états sionistes".

4- Tu fais également bien de revenir sur la protection des animaux, car il est vrai que le nazisme était particulièrement en son temps, au point d'avoir largement inspiré WWF.

L’abattage rituel (halal ou casher) repose en effet sur certains principes qui peuvent être choquants et qui semblent dater d'une autre époque. C'est une pratique religieuse, juive ou musulmane, et non la spécificité du sionisme. Sur ce point, si taxer de nazisme est effectivement rapide (au point de perdre de vue ce qu'est véritablement le nazisme), taxer de sionisme peut l'être également.

Ce sont les religions d'Abraham qui ont conservé les pratiques antiques, héritage probablement païen par ailleurs.

5- Hitler était soutenu par une bonne partie de l'armée allemande, ainsi que de gros industriels allemands. Il n'y a pas eu besoin de l'aide du sionisme, ils se sont très bien débrouillés tout seuls. Il a aussi bénéficié de la crise, et là, l'on peut effectivement considérer que le sionisme ait pu entrer en jeu. Ils sont quand même forts ces gens là, d'arriver à manipuler aussi bien les jeux de domino et les systèmes économiques.

6- Entièrement en accord sur la question des alliances circonstancielles, c'est une particularité des régimes totalitaires, il a fait la même chose avec la Russie, et la Russie a procédé de la même façon à Yalta, ou avec Hitler. Le totalitarisme créé le chaos et y ajoute un semblant d'ordre. C'est une nécessité pour sa survie.

7- La presse : sioniste par nature ? Hitler fait le même constat, en joue, et en abuse, au point de déclarer que si les Protocoles sont vrais, c'est bien parce que la presse déclare que ce sont des faux. Il faut être prudent avec la presse... et surtout, la façon dont on l'interprète.

8- Il est aussi évident que si le nazisme a permis le développement d'un sentiment juif (nationale ou international), sioniste ou non, c'est pour mieux créer la "menace" et pouvoir l'éliminer. De même, lorsque le nazisme déclare laisser la porte ouverte pour le départ des juifs d'Allemagne, c'est qu'il sait très bien qu'ils ne seront pas acceptés à l'étranger non pas parce qu'ils sont juifs, mais parce qu'ils sont allemands. Autant il ne faut pas être dupe de certaines théories sur le sionisme, autant il ne faut pas être dupe du nazisme.

Exemple : quand Hitler déclare en 1940 que les juifs sont "moribonds", il ne veut pas dire une fois de plus que ce sont des moins que rien, il veut dire "je suis en train de préparer leur élimination".

9- Effectivement, sur le "national-socialisme" ! C'est exactement ce que je reproche à Soral, d'être un national socialiste, et donc, d'être un nazi ! puisque le national socialisme, c'est le nazisme ! Merci.

10- Oui, pour le père de Arnold, et pour d'autres responsables allemands d'après guerre (y compris Martin Heidegger) : tout allemand se devait d'être nazi.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 9:07

akasha a écrit:
Merci RedStard, ton article va dans le sens de la thèse que j'avais écrite sur un autre sujet  Very Happy 


Oui c’est ce que j’apprécie dans ce documentaire très bien argumenté avec des liens, des articles et des documents de l’époque, contrairement aux aboiements d’Aegis.  Ce qui est intéressant, c’est un point de vue que je voulais soulever sur Aegis et la motivation constante de ceux qui évoquent le Nazisme ou accessoirement le stalinisme juste parce que ces individus manquent d’argument et tente de faire dans le rapprochement émotionnel.


Dans les forums et les blogs il y en a de plus en plus, mais cette motivation ne s’arrête pas là comme stipulé dans cet article, il y a une volonté manifeste pour tenter de sauvegarder fraichement dans  la mémoire collective un crime vieux de 60 ans comme une actualité récente uniquement dans le but de justifier le sionisme.  Par exemple en affirmant que Soral est un Nazi juste parce qu’il trouve des qualités à la politique du nationalisme-socialiste, c’est une manière de couper court à la discussion mais aussi de faire le jeu du sionisme. Dans l’article on voit très clairement les divers qualités de ce programme politique en 25 points dont le plus important et concerne directement les dérives de notre époque  est  la lutte sans merci contre la spéculation, l'usure et les profiteurs de guerres. Les 3 éléments majeurs de notre destruction actuel et contre lequel nous luttons ici-même. Ce qui ferait de nous, ainsi que Dupont-aignan, Asselineau et etc .. tous des Nazi selon Aegis, les individus de cette fonction ont pour objectif d'empêcher quiconque de creuser davantage pour la résolution du problème en agitant une catastrophe vieux de 60 ans et dans 100 ans encore on nous ressortira cette vielle stratégie comme si cet événement a eut lieu hier.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 13:13

Ah non, Dupont-Aignan ou Asselineau ne sont pas des nazis. Je n'ai écrit ça nulle part.

N'interprète pas ce que je dis outre mesure. Quand je veux dire que quelqu'un est un nazi, je le dis franchement. Je n'ai pas besoin de suggérer quoi que ce soit.

En revanche, par tes méthodes, tu véhicules sans le savoir des méthodes qui sont héritées de cette période. Et je te le dis gentiment, pour ton propre bien être, quand quelqu'un écrit quelque chose, et qu'il explique ce pourquoi il écrit ce quelque chose, c'est qu'il veut dire ce qu'il dit. C'est plutôt quand quelqu'un fait comme toi (à en revenir TOUJOURS à une querelle d'ego), c'est à dire, qu'il dit quelque chose mais sans l'expliquer qu'il dit autre chose que ce qu'il veut dire.

Pour être nazi, il ne suffit pas de reprendre ces trois points, qui ne sont pas le propre du nazisme, par ailleurs... Ce serait stupide. Il faut plus que cela, et c'est en ce sens là, précis, que Soral lui est nazi, Dupont-Aignan, certainement pas. Asselineau c'est différent, il n'est pas nazi, mais il fait croire qu'il a compris des choses qu'il n'a en vérité pas comprises.

Sur ce, je t'invite encore une fois à t'intéresser à ce que je dis, plutôt que de te contenter de ce que tu penses de moi. Quand tu t'intéresses vraiment à ce que j'explique, tes remarques sont souvent intéressantes, et pertinentes (et je vais dans ton sens sur de nombreux points en plus)... c'est dommage que tu ne le fasses pas systématiquement.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 14:15

Aegis a écrit:


Pour être nazi, il ne suffit pas de reprendre ces trois points, qui ne sont pas le propre du nazisme, par ailleurs... Ce serait stupide. Il faut plus que cela, et c'est en ce sens là, précis, que Soral lui est nazi, Dupont-Aignan, certainement pas. Asselineau c'est différent, il n'est pas nazi, mais il fait croire qu'il a compris des choses qu'il n'a en vérité pas comprises.

Aegis a écrit:
Effectivement, sur le "national-socialisme" ! C'est exactement ce que je reproche à Soral, d'être un national socialiste, et donc, d'être un nazi ! puisque le national socialisme, c'est le nazisme ! Merci.

L'art de dire tout et son contraire, si je lis bien Soral est un Nazi parce que Soral reprends des points du nationalisme-socialiste, un argument suffisamment pour faire de lui un Nazi et par extension à bien des individus qui reprends favorablement à ce point de vue.comme tu sembles le stipuler dans ton dernier Post.  

Réponse de celui-ci histoire de bien mettre les choses à plat :

Citation :
- Le régime nazi était dangereux, injuste et destructeur, non parce qu’il était un nationalisme-socialisme, mais parce qu’il était une dictature raciste, ethnocentrique, et impérialiste. Il faut prendre acte de cette différence politique fondamentale. Le problème aujourd’hui est donc de réhabiliter la notion de nationalisme politique, et, en même temps ou dans un second temps, d’allier le nationalisme au socialisme théorique, en démontrant que le nazisme n’est pas un modèle repoussoir du nationalisme-socialisme pur, mais un épouvantail qui trompe sur les problèmes français.

- Il faut en finir avec les clichés mensongers : le nationalisme n’est pas la croyance irrationnelle en la supériorité d’une ethnie, mais la considération tout à fait rationnelle que si les hommes ont un intérêt commun, c’est parce qu’ils sont rassemblés sur un même sol, et unis par des valeurs et des mœurs communes. Cela s’appelle la nation, et la nation n’est pas déraison crispée du sentiment identitaire, mais l’inverse : raison unificatrice commune à un peuple dans l’héritage assumé d’une tradition reçue sur un espace cohérent. Vivent les juifs français, vivent les arabes français, vivent les noirs français, vivent les blancs français... parce qu’ils sont français !
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 15:32

Le national-socialisme, comme expliqué sur le sujet concernant le nazisme, c'est le nazisme. Son texte repose sur la même ambiguïté qui est celle du nazisme. Ensuite, il ment, ou se trompe, sur la question du nationalisme.

Soral a écrit:
le nationalisme n’est pas la croyance irrationnelle en la supériorité d’une ethnie
, il n'y a que peu de monde pour revendiquer le contraire. Le nationalisme historique, et contemporain, c'est tout sauf cela. Il devrait savoir, par exemple, que la France est un Etat-Nation, qui se revendique comme tel. Il devrait savoir aussi, à la différence, que le Royaume-Uni s'appelle Royaume-Uni en raison de son caractère multi-national (Angleterre, Ecosse, Galles et Irlande du Nord). Il devrait savoir aussi que la France, en particulier, pratique une économie orientée sur la nationalisation de certaines de ses entreprises.

En clair, il ne tient pas compte du fait que le nationalisme est parfaitement admis.

Et ce qui ne l'est pas, c'est la tromperie suivante :
Citation :
Vivent les juifs français, vivent les arabes français, vivent les noirs français, vivent les blancs français... parce qu’ils sont français !
Pour un nationaliste, c'est un non sens. Et c'est un non sens parce que pour un français, le sentiment d'identité nationale ne repose pas sur "arabe", "noir", "blanc", "juif" ou autre d'ailleurs, il en a oublié mais c'est un détail. Le sentiment d'identité national français repose sur des valeurs : celles de la République (dont il se garde bien de discuter).

Quand Marine Le Pen disait : "la France, tu l'aimes ou tu la quittes". La formule est assez exacte, et républicaine. Car être français, c'est avant tout un sentiment d'appartenance à la France comme telle.

Et là où il continue à s'enfoncer, c'est bien en défendant un "national-socialisme pur". Le socialisme français n'a pas eu besoin de se revendiquer national et socialiste, il était socialiste et français (en témoigne 14-18). Ce qu'il est sans doute moins maintenant, c'est socialiste, mais c'est un autre sujet.

Il suffirait à Soral de se revendiquer socialiste. Il n'a pas besoin d'ajouter "national". Pour un français, soucieux de la République et de ses valeurs, cela va de soi. C'est justement parce qu'il joue avec le national-socialisme qu'il est dangereux et subversif. La raison est très simple : cela permet de ratisser large, de l'extrême droite à l'extrême gauche.

Soral reprend aussi l'intégralité du programme national-socialiste allemand (contrairement à Dupont-Aignan qui lui est un véritable républicain, trop peu écouté d'ailleurs), mais le déplace du judaisme identifié au sionisme par Hitler au sionisme et à ce qu'il appelle l'Empire. En d'autres termes, il ne fait que déplacer le problème, et non, de le résoudre. Soral est un nazi, parce qu'il n'est pas républicain, exactement comme Hitler.

Soral a écrit:
Le régime nazi était dangereux, injuste et destructeur, non parce qu’il était un nationalisme-socialisme, mais parce qu’il était une dictature raciste, ethnocentrique, et impérialiste. Il faut prendre acte de cette différence politique fondamentale. Le problème aujourd’hui est donc de réhabiliter la notion de nationalisme politique, et, en même temps ou dans un second temps, d’allier le nationalisme au socialisme théorique, en démontrant que le nazisme n’est pas un modèle repoussoir du nationalisme-socialisme pur, mais un épouvantail qui trompe sur les problèmes français.

C'est faux. Le régime nazi était dangereux par sa nature même. Son racisme ethnocentrique et impérialiste n'a jamais été qu'une façade. La preuve, Staline, qui employait les mêmes méthodes que Hitler, n'était ni ethnocentrique, ni raciste (impérialiste pour un régime conquérant, c'est évident). Le national-socialisme est un danger par nature, parce qu'il met en exergue le sentiment d'appartenance à une nation (identifiée par Hitler au sang allemand, par Soral aux "français"), et qu'il ajoute à cela ce qui constitue le socialisme à ses origines (c'est à dire, une économie contrôlée par l'Etat). D'ailleurs, en limitant ce qu'est le nazisme à ces trois adjectifs, il oublie de discuter de tout ce qu'a été d'autre le nazisme. Et cela, c'est ou stupide, ou subversif. Ce qui est certain, c'est que c'est également particulièrement rhétorique (Aristote, Rhétorique, livre II, chap 18 et 19).

D'ailleurs, c'est flagrant qu'il ment : il suffit de lire les adjectifs. Il faut noter déjà le double rythme ternaire, qui en rhétorique sert à endormir l'auditoire ou le lecteur. Il prétend décrire la nature du régime nazi, alors qu'il n'a jamais que donné trois adjectifs qui sont insuffisants pour décrire ce qu'est véritablement une dictature. De plus, techniquement, le nazisme est bien plus qu'une dictature, c'est un totalitarisme (comme le stalinisme). Les dictatures, comme en Iran, Syrie, voire en Russie, ou à Cuba, et d'autres pays, reposent simplement sur une concentration des pouvoirs, avec une certaine marge de manœuvre pouvant donner lieu à quelques semblances de démocratie. Le propre d'une dictature est d'avoir le contrôle des trois pouvoirs (législatif, exécutif, et judiciaire) et se caractérise aussi par une politique répressive et arbitraire. Le totalitarisme, en plus d'avoir toutes les caractéristiques d'une dictature ajoute à cela qu'il en vient à créer une fragmentation de la population en provoquant une perte de repères à travers une identification et une soumission absolue à un parti et à son chef. De plus, certaines dictatures peuvent être utiles, voire parfois bénéfiques (il y a quelques exemples). Le totalitarisme est dans son essence même destructeur, car il nie la valeur de l'individu que la dictature elle reconnaît (sur la question : Hannah Arendt, les Origines du totalitarisme, et Camus, l'Homme révolté).

Si tu compares, par exemple, la Corée du Nord (totalitarisme stalinien) et l'Iran (théocratie), tu t’aperçois assez vite de l'abîme qu'il y entre les deux. Au point que tu vas te dire que ce n'est pas même comparable, et tu auras raison : dictature et totalitarisme, ce sont deux choses différentes. L’Iran ne saurait être qualifié de régime totalitaire pour une raison simple : il a comme valeur fondamentale d'être islamique, l'Iran se soucie donc des individus, même s'il peut avoir tendance à les assujettir à la religion.

Soral a écrit:
Il faut prendre acte de cette différence politique fondamentale.

Pour prendre acte d'une différence fondamentale, il faudrait qu'il ait déjà défini clairement et distinctement une différence. Pour que cette distinction soit en plus politique, il faudrait que cela repose sur des questions politiques, et non sur des questions idéologiques. En d'autres termes, il confond idéologie et politique. Le nazisme est un parti politique à l'origine. Ce dont il parle lui, c'est de l'idéologie du parti. Oui, je pinaille un peu, mais c'est pour bien montrer qu'il fait de la rhétorique.

Soral a écrit:
Le problème aujourd’hui est donc de réhabiliter la notion de nationalisme politique
Le nationalisme se porte très bien, en France du moins. La notion aussi se porte très bien, et c'est très aimable à lui de s'en soucier. D'ailleurs, il serait sage de prendre la peine de définir au préalable ce qu'est le nationalisme, et de montrer pourquoi la notion a besoin d'être réhabilitée.

Soral a écrit:
et, en même temps ou dans un second temps, d’allier le nationalisme au socialisme théorique, en démontrant que le nazisme n’est pas un modèle repoussoir du nationalisme-socialisme pur, mais un épouvantail qui trompe sur les problèmes français.

Bel effet rhétorique, dilution temporelle, cela empêche à celui qui lit/écoute, de suivre rigoureusement. Qu'est-ce donc que le socialisme théorique ? Le socialisme étant une idéologie, il ne peut par nature qu'être théorique pour être appliqué. On ne dit pas "nationalisme-socialisme" en bon français, mais "national-socialisme". Ensuite, il a dû mal placer sa négation, ou il le fait exprès, mais dire que "le nazisme n’est pas un modèle repoussoir du nationalisme-socialisme pur", c'est dire que le nazisme est un modèle à suivre, du moins, s'il n'est pas repoussoir, qu'est-ce donc ? un "épouvantail" ? Allons donc, il y a d'autres manières d'aborder les problèmes français que de jouer avec le national-socialisme. S'il a autant besoin de se justifier sur le fait qu'il n'est pas nazi, c'est peut-être bien parce qu'il joue un peu trop avec. Et plus il joue avec, plus il s'enfonce dedans. Soit c'est un très fin manipulateur, soit c'est un imbécile. De plus, le "nazisme" n'est pas un épouvantail, mais une idéologie à bien comprendre pour l'éviter, justement pour éviter d'en faire un "épouvantail" (d'où d'ailleurs le fait d'avoir un sujet précis, ici, sur PR, sur la question).

Une façon autre, et très simple, d'aborder l'ensemble des problèmes français, c'est de partir du constat qu'aucun homme politique (y compris Soral) n'osera affirmer, c'est que les français sont des veaux, et que sous leurs airs civilisés, ils sont encore loin, pour une bonne part, de comprendre les valeurs humanistes et millénaires qui sont celles que revendique la France depuis presque 300 ans.

Nous avons une devise nationale qui est parlante : liberté, égalité, fraternité. Il suffit de l'appliquer. Et pour l'appliquer, il n'y a pas besoin de faire transiter le troupeau par le national-socialisme. Il suffit de se montrer digne de l'héritage de nos ancêtres. Le changement, cela commence par soi-même. Comme le dit l'adage, changer l'extérieur sans changer l'intérieur, c'est ne rien changer du tout. Le national-socialisme, c'est donc, une coquille vide, un leurre, et c'est ce qui a permis à Hitler de tromper un peuple entier, car avant d'être la dictature nazie, le national-socialisme fût en son temps, comme Soral, condamné par les républicains.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 17:23

Encore un sujet sur Soral ? Cela commence à bien faire, je vais en discuter avec a2zeiss.

Déjà se sujet je l'abandonne, c'est dommage car j'avais aka et moi pleins d'articles intéressant à poster.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 17:29

Au contraire, on discute du sujet... parce que c'est bien là le problème de savoir qui a intérêt à en parler... et comme tu peux le voir, qui tu sais en parle, dans son propre intérêt.

Et puisqu'on en parle : certains partisans de la théorie des chemtrails, dont toi, par ailleurs, ont recours à la mention du nazisme.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 17:44

Aegis a écrit:
Au contraire, on discute du sujet... parce que c'est bien là le problème de savoir qui a intérêt à en parler... et comme tu peux le voir, qui tu sais en parle, dans son propre intérêt.

Et puisqu'on en parle : certains partisans de la théorie des chemtrails, dont toi, par ailleurs, ont recours à la mention du nazisme.


J'espère que tu fais de l'humour ? Je ne suis absolument pas partisan des chemtrails ( Question )
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 20:35

Relis bien la page 1, premier sujet, dont tu es l'auteur de cet article :
http://www.planete-revelations.com/t13523-les-chemtrails-intoxication-de-lhumanite

Et tu verras que je suis très sérieux quand je dis : certains partisans de la théorie des chemtrails, dont toi, par ailleurs, ont recours à la mention du nazisme.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 20:59

Aegis a écrit:
Relis bien la page 1, premier sujet, dont tu es l'auteur de cet article :
http://www.planete-revelations.com/t13523-les-chemtrails-intoxication-de-lhumanite

Et tu verras que je suis très sérieux quand je dis : certains partisans de la théorie des chemtrails, dont toi, par ailleurs, ont recours à la mention du nazisme.

Non mais, je te le redis. Je ne suis pas du tout un partisan des chemtrails, la raison pour laquelle j'avais éditer cet article est à lire en haut de page.
de plus, à la base c'était pas un sujet d'ailleurs, juste une synthèse pour repartir sur de nouvelles bases vu le caractère brouillons et anarchique de se sujet.

Donc en clair, c'était pour rendre service, par la suite vu le comportement à noyer systématiquement tout postes par Osiris ici...Manureva ayant trouver mon idée intéressante en a fait un sujet. Qui a connu le succès qu'on lui connait (rires).

Par ailleurs, il est évident que je ne m'identifie plus du tout à ses articles, et si tu aurais lu nos derniers postes (à aka et moi sur se sujet) tu ne me qualifierais pas de partisan à cette théorie...

Bordel, j'aime pas me justifier en plus (soupir)
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 21:02

Et bien alors ! Je te remercie pour cette précision, très claire ! Donc, je retire ce que je disais te concernant, mais je le maintiens sur d'autres qui, contrairement à toi, ont recours au nazisme pour justifier cette théorie !

Et mes excuses pour ce malentendu que nous avons corrigé sans nous insulter !
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 21:20

De rien, c'est mieux ainsi, on est civilisé^^
Revenir en haut Aller en bas
salsa3

avatar

Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Mer 19 Mar - 22:54

Aegis parle de nazisme, donc, est-il partisan des chemtrails?

Oui en effet, du grand n'importe quoi, (de ma part = je t'imite, et de la tienne)

Comment dire Aegis, tu pourris plutôt les posts et des sujets qui sont plutôt bien .. .hélàs comme tu nous a déjà habitué par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 0:43

Aegis je t'ai demander de ne pas mêler les topics sa devient illisible.
Dernier avertissement. Merci pour la fin civilisé ;-)
Salsa ont evite comme j,ai dit au autre les pointe personelle de ce genre.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 10:13

Aegis a écrit:
Et bien alors ! Je te remercie pour cette précision, très claire ! Donc, je retire ce que je disais te concernant, mais je le maintiens sur d'autres qui, contrairement à toi, ont recours au nazisme pour justifier cette théorie !

Non mais ! c'est vraiment du grand n'importe quoi !! Tu accuses les autres de faire ce que tu es le seul à faire systématiquement, parler du Nazisme à toutes les sauces, tu essaies de reporter cette névrose sur les autres en espérant échapper à la vigilance des modérateur. J'ai initié ce thread spécialement pour dénoncer ton comportement plus que suspect, tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même, assume ou va te faire soigner Aegis.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 12:27

Je reprends simplement les faits.

Et orné conviendra que pour ce qui est des partisans de la théorie des chemtrails, certains ont recours au nazisme, il l'a d'ailleurs lui-même illustré fut un temps dans le premier message du sujet qu'il a lui-même ouvert sur la question, dans le but de rassembler les informations (d'où ma confusion, et les excuses que je lui ai présentées). Le sujet porte précisément sur "qui a intérêt à". J'illustre donc diverses tendances qui ont tendance à en parler systématiquement ou bien y avoir recours. Parmi ceux qui y ont recours :
- partisans de la théorie des chemtrails,
- la nouvelle extrême droite française,
- l'ancienne extrême droite française,
- l'extrême droite en général (en France, comme ailleurs),
- la nouvelle extrême gauche française (qui se sert de l'extrême droite pour justifier son stalinisme caché),
- la propagande russe (à tort ou à raison, d'ailleurs),
- celles et ceux qui confondent allemand et nazi,
- les soit disant "historiens" qui prétendent pouvoir expliquer que le nazisme ce n'était pas si "grave",
- les sionistes,
- les anti-sionistes,
- les nostalgiques.

Après, je n'y peux fondamentalement rien si, dans ce qui est proposé, il y a des références explicites. Il suffirait d'avoir l'honnêteté d'admettre que quand il y a référence, il y a référence, cela éviterait effectivement de perdre du temps à revenir sur de l'explicitation de texte.

Et donc, qui d'autre à intérêt à systématiquement parler de nazisme ?

D'ailleurs, pour répondre sur un autre sujet, si Kémi Seba s'amende de ce temps là : tant mieux pour lui, c'est une bonne chose.

Rien n'est pire que quelqu'un qui prétend ne pas être ce qu'il est, qui agit contrairement à ce qu'il prétend être, et qui se donne le masque de l'innocence, quand il affiche pourtant clairement ce qu'il est véritablement.

En fait, le sujet initié par Redstard est un excellent sujet : il montre combien la question du nazisme est encore omniprésente dans notre société, et combien il a infecté de domaines. Cela a toujours été sa spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 14:00

Aegis a écrit:

- partisans de la théorie des chemtrails,
- la nouvelle extrême droite française,
- l'ancienne extrême droite française,
- l'extrême droite en général (en France, comme ailleurs),
- la nouvelle extrême gauche française (qui se sert de l'extrême droite pour justifier son stalinisme caché),
- la propagande russe (à tort ou à raison, d'ailleurs),
- celles et ceux qui confondent allemand et nazi,
- les soit disant "historiens" qui prétendent pouvoir expliquer que le nazisme ce n'était pas si "grave",
- les sionistes,
- les anti-sionistes,
- les nostalgiques.


Au vue de tes gesticulations risibles, on voit que j'ai soulevé un lièvre. Il y a que toi ici qui a intérêt à inonder les threads sur le thème du Nazisme comme illustrer dans cet article, tu ne fais que cela à longueur de temps là où d'autres en parlent de manière anecdotique lié à l'historique d'un dossier ou d'une actualité. Personne ici n'en fait une névrose éternelle qui justifie les pires accusations afin de démettre toute contestation comme pour le cas d'Alain Soral. Une musique que tu répétés en boucles sur touts les Threads qui croisent ton chemin sur un crime vieux de 60 ans que tu invoques comme une actualité lorsque tu manques d'argument en accumulant les points godwin à la pelle.

Combien de temps vas-tu tenir avant d'améliorer ton score sans t'appuyer sur cette béquille de prête à penser, seul les modo en jugera !!?  Very Happy 


Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 14:42

Quel est le rapport avec ton sujet ?

En attendant, tu ne prouves rien.

Il est vrai que la liste que j'ai citée discute du nazisme, s'en sert ou s'appuie dessus. Là où tu deviens en revanche subversif, c'est quand tu nies que le nazisme sert de moyen pour véhiculer un certain type de discours.

Explication :
- sur les chemtrails, le nazisme permet de justifier l'existence des chemtrails (parce que ça serait un projet des nazis),
- l'extrême droite : un modèle à imiter, mais à éviter de reproduire et "Gloire au National-Socialisme" (on est des hypocrites, donc on ne l'assume pas),
- l'extrême gauche : un modèle à dénoncer, mais à reproduire, au nom de la lutte contre l'extrême droite (on la joue "anti" alors qu'on fait pareil),
- la propagande russe : c'est l'évidence même,
- celles et ceux qui confondent allemands et nazis : le programme spatial, la constitution de l'UE, etc,
- les sionistes : la shoah,
- les anti-sionistes : la shoah,
- les nostalgiques : c'était le bon temps.

Il n'est pas question d'un "score", mais de montrer et d'exposer des faits. Quand tu as affaire à un certain type de discours, il convient d'en connaître les tenants et les aboutissants, car celui-ci ne sort pas de nul part. Et quand tu as dans un certain type de discours, accumulation d'éléments à charge : il y a de quoi se poser des questions.

Et la vérité est la suivante : les méthodes de brouillage des totalitarismes sont toujours aussi efficaces. D'ailleurs, tu ne t'en rends pas compte, du moins je l'espère, mais tu reprends à ton compte les mêmes méthodes.

Tu déplaces le problème de fond sur ma personne (insignifiante au passage), au lieu de t'intéresser à la teneur du propos que je tiens. Tu t'en prends à moi, au lieu de chercher à comprendre ce que je t'explique. C'est un héritage des méthodes totalitaires.

Ce que je fais est bien plus que de la réduction "ad Hitlerum", c'est de l'explicitation. Je te montre que dans le discours des catégories que j'ai énoncée plus haut : la réduction "ad Hitlerum" est omniprésente, mais qu'elle semble admise, alors qu'elle ne le devrait pas.

Je t'invite donc, une fois de plus, à cesser les insultes, et t'intéresser au cœur du problème : le nazisme n'est que trop présent dans toutes les mouvances extrémistes, voire, dans une bonne part des mouvances complotistes (ou anti-complotistes).

C'est un réel problème, quand on veut comprendre le monde qui nous entoure. Tu peux blâmer celui qui soulève le problème, mais je te conseiller d'éviter de nier le problème.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1968
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 15:14

Aegis a écrit:
Quel est le rapport avec ton sujet ?

En attendant, tu ne prouves rien.

Il est vrai que la liste que j'ai citée discute du nazisme, s'en sert ou s'appuie dessus. Là où tu deviens en revanche subversif, c'est quand tu nies que le nazisme sert de moyen pour véhiculer un certain type de discours.


Le nazisme n'est pas juste un sujet de discussion te concernant. Tu sais trés bien de quoi tu parles car c'est toi qui utilises le nazisme comme le seul vecteur pouvant décréditer toutes pensées contraires à la pensée dominante. La logique voudra donc non pas de discuter sur les faiblesses d'une pensée ou d'une idéologie mais de s'efforcer à le rattacher systématiquement au Nazisme ou accessoirement au stalinisme ou au fachisme lorsque ce n'est pas possible faute de mieux ! C'est une Nuance de taille car ici personne n'utilise ce genre de procédé.
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   Jeu 20 Mar - 15:19

La pensée dominante n'a pas besoin de moi pour se décrédibiliser.

Peut-être faut-il plutôt voir en quoi la pensée "dissidente" tend-elle vers ce vers quoi elle tend ? Je te le répète donc : les faits sont les faits. Et quand sur une très large majorité de points, telle ou telle idéologie s'accorde avec telle ou telle autre idéologie, c'est qu'elles sont apparentées.

C'est d'ailleurs ce pourquoi nazisme et stalinisme se regroupent dans le totalitarisme, ou que dictature et tyrannie se ressemblent.

C'est là que réside la différence entre une simple réduction à et une explicitation de. Et peut-être aussi faut-il apprendre à voir avant de blâmer celui qui voit, sur la question, je te renvoie à cet excellent sujet sur l'allégorie de la Caverne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elèves systématiquement en retard
» bébé 1 mois se réveille systématiquement a 4h
» intérrupteur différentiel qui saute tout le temps
» Petite Question
» Réveils nocturnes fréquents à 3 mois et demi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial-