Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pluie /humidité effet sur la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelinette

avatar

Féminin Lion Singe
Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 37

MessageSujet: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 0:33

Pluie /humidité effet sur la Santé



Bonjour a tous   Very Happy 

Les conditions météorologiques ont une incidence certaine sur la santé et risquent même d’aggraver les symptômes de certaines maladies, telles que la migraine et l'asthme. Mais ce n’est pas parce qu’on ne peut pas changer le temps qu’on est à sa merci!

Personnelement , quand la meteo et mauvaise : pluie ou encore humidité : froid et bien jai des symptomes très destabilisant qui surgie subitement lors du changement de temps les symptomes son les suivants  No  :

trouble cognitif
état debrièté
confusion mentale
iritabilité neuro musculaire
vision flou
fatigue
et faiblesse musculaire

de plus jai constaté aussi  quand je rentre dans un supermaché surtout au rayon frais ! cest mon metabolisme qui et completement perturbé

et quand il y a soleil  sunny   je suis au ange   drunken   je me sent bien !

mes antécedants de santé et une maladie  auto immun de basedow stabilisé et une maladie auto immun : Syndrome de Gougerot-Sjögren actuelement sous traitement depuis presque 3 mois

se probleme a comancé depuis que jai eut cest maladie auto immun ! et cest invivable au cotidien car toujour se fier a la meteo  voila pour ma part donc je le vie très mal et je nest toujour pas trouvé de solution face a se probleme.

et vous ? comment la meteo réagie sur votre santé ?  nésitez pas venir temoignié ....  study

vos conseille ou , astuce , autres son les bienvenue .....  cheers 

Merci !


Dernière édition par Adelinette le Ven 4 Avr 2014 - 11:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 6:55

Bonjour Adeline,

Personnellement se serait plus les climats ensoleiller sans vent qui m'est invalident.

Ses conditions météorologique favorise le taux de particule fine dans l'air se qui à terme crée un "SMOG"

Qui provoque irritation des muqueuses, de la gorge, du système respiratoire et des sinus.

Quand se n'est pas migraine, et sensation de fatigue intense.


je repasse en fin de journée, pour agrémenter tout ça, avec le recourt d'articles plus scientifiques (sourire)

Revenir en haut Aller en bas
Adelinette

avatar

Féminin Lion Singe
Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 11:49


Merci orné ,

j'ai rajouté a mon topic car javais pas fini ....

 Wink 
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 14:02



Alerte à la pollution en Angleterre et à Londres



Londres (AFP) – Un important voile de « smog » recouvrait mercredi Londres et une grande partie de l’Angleterre, déjà dans le collimateur de la Commission européenne en raison de la qualité de l’air respiré par les Britanniques et les niveaux très élevés de pollution.

L’épisode, qui devrait durer jusqu’à vendredi au moins, est de triple origine: les émissions locales, la pollution industrielle venue du continent européen et la poussière du sable du Sahara, apportée par les vents soufflant du sud-est, selon le ministère de l’environnement.

Alors que le temps est particulièrement clément pour la saison, avec des températures jusqu’à 20 degrés à Londres, le ministère de l’Environnement a recommandé aux personnes vulnérables d’éviter les efforts intenses à l’extérieur.

Certaines régions du Sud et de l’Est devaient atteindre mercredi des niveaux de pollution de neuf voire même dix sur une échelle de dix, selon les prévisions officielles.

Londres était recouvert d’un voile de pollution bien visible mercredi matin et le long des trottoirs les voitures, dont celle du Premier ministre David Cameroun, étaient recouvertes d’une fine pellicule de sable rouge.

Ce pic de pollution intervient alors que la Commission européenne a engagé le 20 février dernier des procédures juridiques contre le Royaume-Uni pour manquement à l’obligation de réduire les niveaux excessifs de dioxyde d’azote (NO2), un gaz toxique étant produit en majeure partie par les gaz d’échappement.

Londres, qui enregistre les niveaux de NO2 les plus élevés de toutes les capitales européennes, ne devrait parvenir à se conformer aux normes de l’UE qu’en 2025, soit 15 ans après le délai initial, selon la Commission.

© AFP

http://www.goodplanet.info/actualite/2014/04/02/alerte-la-pollution-en-angleterre-londres/

______________________________


1 décès sur 8 dans le monde est lié à la pollution de l'air selon une étude de l'OMS



ENVIRONNEMENT - Quelque 7 millions de personnes sont décédées en 2012 en raison de la pollution de l'air. C'est le chiffre alarmant publié lundi 24 mars dans une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Globalement, plus de 7 millions de morts sont attribuables aux effets des pollutions de l'air extérieure et intérieure, et les régions de l'Asie et du Pacifique sont les plus touchées", avec 5,9 millions de décès, indique l'OMS dans son étude. Concrètement, ces 7 millions de morts en 2012 représentent 12,5% des décès dans le monde, soit 1 mort sur 8 lié à une maladie provoquée par la pollution de l'air.

Ces chiffres sont "choquants et plutôt inquiétants", selon les mots du Dr Maria Neira, directrice du département de la santé publique à l'OMS. "La pollution de l'air est clairement devenu le principal risque environnemental de santé dans le monde", a-t-elle poursuivi.

Pays riches comme pays pauvres

"La pollution de l'air est désormais le facteur environnemental le plus important affectant la santé, tout le monde est touché, que ce soit dans les pays riches ou dans les pays pauvres", a-t-elle ajouté.

En 2012, 3,7 millions de personnes sont décédées en raison d'effets liés à la pollution extérieure et 4,3 millions en raison de la pollution de l'air domestique, soit concrètement les fumées et émanations liées aux appareils de cuisson, chauffés au bois ou au charbon, ou les instruments de chauffage.

En 2008, lors de la précédente étude, l'OMS avait dénombré 3,2 millions de morts au total dus à la pollution de l'air en zone urbaine, dont 1,3 million dus à la pollution extérieure, et 1,9 million dus à la pollution domestique. L'étude de 2012 porte sur les zones urbaines et rurales. Ces chiffres sont en forte progression en raison d'un changement de méthodologie (l'OMS a utilisé des données satellitaires sur l'émission des pollutions) et d'un périmètre plus large des maladies concernées.

Les modes de cuisson en cause

"Les femmes et les enfants pauvres paient un lourd tribut à la pollution de l'air intérieur, car ils passent plus de temps à la maison à respirer les fumées et la suie que dégagent les fourneaux à bois ou à charbon mal ventilés", a indiqué le Dr Flavia Bustreo, Sous-Directeur général de l'OMS chargé de la santé de la famille, de la femme et de l'enfant.

Quelque 2,9 milliards de personnes dans le monde vivent dans des foyers où l'on utilise le bois, le charbon ou la biomasse comme principaux combustibles pour la cuisson.

6% de cancers du poumon

Les maladies les plus fréquentes développées par la pollution de l'air sont les maladies pulmonaires, les maladies cardiovasculaires et les cancers. L'étude de 2012 montre aussi qu'il y a un lien plus fort que supposé entre la pollution de l'air et les maladies cardiovasculaires, de même qu'entre cancer du poumon et pollution de l'air. 40% des décès de la pollution extérieure sont dus à des cardiopathies ischémiques, et 40% à AVC (accident vasculaire cérébral). Les autres causes de ces décès sont des maladies pulmonaires (11%), le cancer du poumon (6%) et les maladies respiratoires touchant les enfants (3%).

En ce qui concerne la pollution de l'air domestique, 34% des décès sont dus à des attaques cérébrales, 26% à des maladies cardiaques, 22% à des maladies pulmonaires, 12% à des infections respiratoires touchant les enfants et 6% par des cancers du poumon.

Paris a pris de bonnes mesures

Les récentes décisions françaises d'instaurer la circulation alternée à Paris, où la pollution atmosphérique avait atteint des sommets sont une "bonne mesure", a déclaré pour sa part le Dr Carlos Dora, coordonnateur de l'OMS pour la santé publique. "Instaurer la gratuité des vélib et des transports publics" seraient des mesures également souhaitables, a-t-il ajouté.

Selon lui, "une pollution atmosphérique excessive est souvent la conséquence des politiques non durables menées dans des secteurs tels que les transports, l'énergie, la gestion des déchets et l'industrie". Le diesel est actuellement dénoncé par l'OMS. "Le diesel est très mauvais, car il est cancérigène", a déclaré le Dr dora.

L'OMS complétera cette étude avant la fin de l'année avec la publication d'un tableau de 1600 villes dans le monde, classées selon leur niveau de pollution atmosphérique.

http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/25/organisation-mondiale-de-la-sante-etude-pollution-air_n_5025694.html
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
dissident



Masculin Sagittaire Dragon
Messages : 346
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 52

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 14:15

Revenons un instant sur la politique de l'Allemagne avec l'arrêt brutal de ses centrales nucléaires.
Réouverture des mines de charbons à ciel ouvert. Gageons que cela n'était peut être pas la bonne solution, car la pollution est encore pire et cela sans compter les dégâts écologiques à venir.

Alors que faut-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Adelinette

avatar

Féminin Lion Singe
Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Ven 4 Avr 2014 - 14:30

Les conditions météorologiques ont une incidence certaine sur la santé et risquent même d’aggraver les symptômes de certaines maladies, telles que la migraine et l'asthme. Mais ce n’est pas parce qu’on ne peut pas changer le temps qu’on est à sa merci!

Personnelement , quand la meteo et mauvaise : pluie ou encore humidité : froid et bien jai des symptomes très destabilisant qui surgie subitement lors du changement de temps les symptomes son les suivants  No  :

trouble cognitif
état debrièté
confusion mentale
iritabilité neuro musculaire
vision flou
fatigue
et faiblesse musculaire

de plus jai constaté aussi  quand je rentre dans un supermaché surtout au rayon frais ! cest mon metabolisme qui et completement perturbé

et quand il y a soleil  sunny    je suis au ange   drunken  je me sent bien !

mes antécedants de santé et une maladie  auto immun de basedow stabilisé et une maladie auto immun : Syndrome de Gougerot-Sjögren actuelement sous traitement depuis presque 3 mois

se probleme a comancé depuis que jai eut cest maladie auto immun ! et cest invivable au cotidien car toujour se fier a la meteo  voila pour ma part donc je le vie très mal et je nest toujour pas trouvé de solution face a se probleme.

et vous ? comment la meteo réagie sur votre santé ?  nésitez pas venir temoignié ....

vos conseille ou , astuce , autres son les bienvenue .....   cheers 

Merci  Wink
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Sam 5 Avr 2014 - 6:32

Tiens justement cette tempête saharienne est venue "mourir" sur la Belgique.

Ayant pour conséquence d'accentuer la smog déjà présent. se qu'il n'a pas manquer d'avoir de fâcheuse réaction sur le système respiratoire des sujets dit à risque dont je fais partis.

de plus nous sommes en pleine période de pollinisation (printemps oblige).

D'ailleurs peu le savent, mais la pollution a une incidence non négligeable sur le pollen. Savez-vous que la pollution change le code génétique du pollen (mutation du pollen) le rendant non identifiable à notre organisme qui du coup ne manque pas de provoquer les allergies ou même des crises d’asthmes.

Le pire vu que les allergènes deviennent difficilement identifiable à l'organisme, est que cela rend les antihistaminiques inefficace.



Le pire est que l'année dernière, on a eut droit à plusieurs journée d'été avec pique de pollution (smog) et un pic d'ozone...J'étais pas bien (rires).

BON hier j'ai oublier mes articles (je dois fouiller sur mon PC fixe). Je tacherai de ne pas oublier se soir, bonne journée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
BlackHole

avatar

Masculin Scorpion Cheval
Messages : 717
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 50

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Sam 5 Avr 2014 - 10:08

Bonjour,

La pollution augmente belle et bien le risque et la gravité des allergies. En effet, la pollution irrite les muqueuses et fragilise les zones en contact avec les molécules allergisantes. Voir attaque directement ces zones par les composées chimiques agressifs contenu dans la pollution.

Il faut prendre également en compte que ces molécules se retrouve dans notre sang et perturbe notre système de défense immunitaire.

En revanche, les pollen sont très bien reconnu par l'organisme, car en effet pour avoir un choc allergique, il faut nécessairement que l’intrus soit identifié. Car l’allergie est une réaction excessive du système immunitaire envers un corps étranger aillant déjà été identifié dans le passé.

Pour qu'il y ait allergie, il faut donc que le corps soit capable de reconnaitre le corps étranger et qu'il l'identifie comme une menace qu'il connait. En revanche, le problème se situe dans la réponse à cette menace qui est disproportionné.

Pour le pollen c'est pareil, la pollution provoque en effet des changements de forme et d'aspect du pollen. Mais n'attaque pas son ADN, ou de manière totalement négligeable. D'ailleurs notre corps ne reconnait ni l' ADN du pollen, ni même sa forme ou sa structure, mais des protéine de surface propre à l'espèce. Or ces protéine de surface sont codé par l'arbre mère, et non par le pollen. Le fait de modifier l'ADN du grain de pollen n'influence donc pas ces protéines. Il faudrait muté l'arbre mère sur toutes ces cellules pour modifier ces protéines.

En résumé la pollution augmente fortement le risque d'allergie et la gravité de celles-ci par action direct sur l'homme et non sur l'allergène.

Un autre effet de la pollution peut être l’augmentation des températures qui augmentent la durée de relargage du pollen, ainsi que la quantité de pollen relargué.

A++
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4545
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Sam 5 Avr 2014 - 17:04

merci pour ses utiles précisions black, je n'en attendais pas moins de ta part.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Sam 5 Avr 2014 - 23:33



http://www.planete-revelations.com/t14326-pluie-acide

La santé humaine peut également être affecté par les pluies acides, particulièrement les enfants, les personnes âgées, et les personnes souffrant d’affections respiratoires et cardiaques, car le dioxyde de soufre est irritant pour les poumons et réduit la résistance aux infections respiratoires.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Adelinette

avatar

Féminin Lion Singe
Messages : 94
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Dim 15 Jan 2017 - 10:28

up
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3469
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   Dim 15 Jan 2017 - 23:30

Coucou Adeline  I love you
Contente de te voir dans le coin ! Et merci, c'est une bonne idée de relancer ce sujet important car malheureusement c'est un phénomène en recrudescence...  No Voici un article pas très récent mais toujours d'actualité qui parle précisément du cas de la Belgique et la France, vu que se sont deux pays qui ont durant des années pratiqué une politique pro diésel et qui aura fait beaucoup de tort sur la santé publique et qui s'accentue justement pendant l'hiver...  pale Et le fait que déjà en 2008 la question fut soulevée, montre à quel point les autorités ont pris le problème à bras le corps...  No
Akasha.



GROS DÉBAT AUTOUR DES PARTICULES FINES (MAI 2008)



Nous n’y avons de nouveau pas échappé ce printemps: une limitation de vitesse à 90 km/h a été imposée sur la majeure partie des autoroutes flamandes. En cause ? Une alerte au smog. Cette mesure ponctuelle, assortie de coûts importants en termes de main-d’oeuvre (car elle nécessite chaque fois la mise en place manuelle des signaux de signalisation correspondants), vise à aplanir quelque peu les pics de particules fines. Des études doivent encore évaluer l’efficacité d’une telle mesure. En attendant, il conviendrait de définir une approche plus approfondie et plus durable de la problématique des particules fines.



Emprunté à l’anglais, le terme "smog" résulte de la contraction de "smoke" (fumée) et "fog" (brouillard). Ce terme est utilisé pour indiquer une concentration de pollution atmosphérique trop élevée. Le smog peut en principe désigner tous les types de pollution et est essentiellement employé durant la période hivernale en Belgique. Le smog hivernal est avant tout une concentration trop élevée de particules fines dans l’air.

Les particules fines, en abrégé PM (de l’anglais Particulate Matter), sont de minuscules particules ou des gouttelettes liquides en suspension dans l’air. Leur composition chimique est très variable et dépend de la source d’émission. Les principales propriétés et les effets essentiels de ces particules (incidence sur la santé, durée de vie dans l’atmosphère) dépendent grandement de leur taille, laquelle est dès lors souvent précisée. La catégorie des PM10, qui comprend toutes les particules d’une dimension maximale de 10 micromètres, est la plus fréquemment utilisée à des fins de référence.

Les PM 2,5 – ou les particules ultrafines (inférieures à 2,5 micromètres) – retiennent ces derniers temps plus particulièrement l’attention, car des particules plus petites seraient aussi plus nocives pour la santé. Lorsqu’elles sont inhalées, ces particules se déposent en partie dans les voies respiratoires et les plus petites pénètrent très profondément dans les poumons. Des concentrations élevées favorisent les infections et les affections des voies respiratoires et peuvent accroître le risque de cancer.

Les particules fines en général

La problématique des particules fines est complexe, étant donné que leur concentration dans l’air ne dépend pas uniquement des émissions. Globalement, la concentration moyenne annuelle en particules fines en Belgique demeure clairement sous la norme imposée. En raison de la densité de la population et des activités déployées dans notre pays, les normes journalières sont toutefois dépassées plus souvent que ne le prescrit l’Europe. Les conditions climatiques jouent un rôle capital dans ces pics de particules fines, qui sont la plupart du temps observés lors d’un phénomène appelé l’inversion: il s’agit d’une situation atmosphérique dans laquelle la couche d’air inférieure stagne et ne se mélange pas aux couches supérieures, de telle sorte que toute la pollution reste concentrée dans la couche inférieure; ce cas se présente essentiellement durant les mois d’hiver.

En outre, les particules fines peuvent, sous l’influence du vent, se déplacer sur de plus grandes distances, à un point tel que 80 % des particules fines présentes en Belgique sont importées de l’étranger. Une politique nationale – et, à plus forte raison, régionale – doit dès lors être soutenue par des initiatives concomitantes au niveau de l’UE si l’on veut parvenir à d’importantes réductions des concentrations.

La problématique des particules fines sous l’angle local

Selon le MIRA-T, le rapport environnemental des pouvoirs publics flamands, l’agriculture, le transport et l’industrie sont les principales sources humaines des PM10. Alors que les volumes d’émissions de l’agriculture et de l’industrie demeurent en grande partie constants, le secteur du transport affiche une baisse considérable, soit une diminution de 1,4 ktonne entre 2000 et 2005, en dépit de l’accroissement du trafic. Ce gain est dû aux progrès technologiques, devenus indispensables pour respecter les normes d’émission européennes toujours plus draconiennes applicables aux voitures, aux camions et aux motos.

En ce qui concerne le secteur automobile, la principale source de particules fines provient des moteurs diesel, en raison de leur bref temps de mélange air-carburant, même si les moteurs essence en produisent une faible quantité. Outre les émissions d’échappement, chaque véhicule produit aussi d’autres types d’émissions (usure des disques de frein et des pneus, production de poussières, ...). Dans certains modes de transport, ces émissions excèdent parfois les rejets d’échappement ; c’est ainsi que le transport ferroviaire rejette, par voyageurkilomètre, une même quantité de particules fines qu’une voiture moyenne.

Depuis plusieurs années déjà, les constructeurs s’attellent à la réduction des rejets de particules fines des voitures diesel, comme en attestent les valeurs limites Euro draconiennes pour les PM10: nous sommes en effet passés de 140 mg en 1992 à 25 mg en 2005, soit une baisse de plus de 80%. Au départ, il suffisait d’optimaliser le processus de combustion, ce qui réduisait les résidus non brûlés dans les gaz d’échappement.

Cette piste s’est progressivement avérée plus malaisée et plus coûteuse, de sorte qu’une épuration au niveau de l’échappement s’est avérée nécessaire (communément appelée la dépollution avant rejet). Le filtre à particules a offert une solution rentable à ce problème.



Fonctionnement et types de filtre à particules

Les filtres à particules sont généralement fabriqués en métal ou en matériau céramique et présentent une structure qui contraint l’air à parcourir la distance la plus longue possible – via de très nombreuses boucles – avant de passer par le matériau de filtration. En raison de l’inertie, les particules fines ne peuvent pas suivre la courbe du flux d’air, heurtent le matériau filtrant et demeurent ainsi accrochées.

A mesure que la quantité de particules capturées augmente, le flux d’air traverse de plus en plus difficilement le filtre. Pour éviter une perte d’efficacité du filtre, un processus de régénération débarrasse le filtre des particules. Pendant ce processus, la température dans le filtre augmente (en réchauffant électriquement le filtre, en injectant une faible quantité de carburant dans les gaz d’échappement, ...), ce qui provoque la combustion des particules sur le filtre. La plupart des filtres à particules actuellement disponibles sur le marché régénèrent le filtre lorsque la voiture roule suffisamment vite (> 70 km/h): c’est en effet à ce moment que les températures requises sont atteintes.

Il convient en outre d’opérer une distinction importante entre les filtres à particules ouverts et fermés. Dans les filtres à particules fermés, tout le flux des gaz d’échappement est dirigé vers le filtre. Plus le filtre s’encrasse, plus la contre-pression exercée sur le moteur augmente (avec un risque de dommages en cas de pression trop élevée). Un bon réglage du moteur et du filtre est dès lors nécessaire. L’installation de filtres fermés n’est dès lors recommandée que dans le cadre d’un montage de série par le constructeur. Ce type de filtre peut réduire de plus de 90 % les émissions de PM d’une voiture. Les filtres à particules ouverts ne nécessitent pas ce réglage. La tubulure d’échappement est dans ce cas scindée : une partie des gaz d’échappement s’écoule par le filtre et l’autre, par un échappement ordinaire, non filtré. A mesure que le filtre s’encrasse, la résistance de la tubulure filtrée augmente et davantage de gaz d’échappement passent par le tuyau non filtré. Le filtre perd progressivement son efficacité, sans que le moteur ne subisse de contre-pression nocive. Le rendement d’épuration moyen de ces filtres ouverts est compris entre 30% et 50%.

Les particules fines nécessitent une approche énergique

La problématique des particules fines ne sera pas résolue en prenant des mesures ponctuelles comme les limitations de vitesse en cas d’alerte au smog. Pour limiter les rejets générés par le transport, une instauration accélérée des technologies propres est une solution probante, comme en attestent les chiffres d’émission du transport des années précédentes, qui affichent une réduction significative des émissions en dépit de l’intensification du trafic.

Les chiffres révèlent en outre que l’actuelle prime fédérale de 200 euros versée lors de l’achat d’une voiture diesel équipée d’un filtre à particules de série et ne rejetant pas plus de 130 g/km de CO2 est peu efficace. Le montant de la prime est non seulement bien inférieur au coût de ce filtre (soit quelque 600 euros), mais la limitation des rejets de CO2 et le fait que seuls les particuliers peuvent prétendre à cette prime ont fait que, l’année dernière, seul 1% des voitures diesel vendues en Belgique a pu en bénéficier.

D’aucuns souhaitent aborder ce problème en augmentant sensiblement le prix du diesel. Il convient cependant de ne pas perdre de vue les avantages des motorisations diesel. Grâce au nombre élevé de voitures diesel que compte notre parc, le score de la Belgique en termes de rejets moyens de CO2 de voitures neuves vendues est nettement meilleur que celui de la moyenne européenne: 152 g/km en Belgique contre 160 g/km en Europe. En outre, les nouveaux diesel sont bien plus respectueux de l’environnement qu’il y a quelques années et leurs émissions de particules fines diminueront à compter de 2009 pour atteindre le même niveau que celui des voitures essence, grâce à la norme d’émission Euro 5. Le problème se situe donc essentiellement dans la quote-part des vieux véhicules diesel de notre parc automobile.

Pour s’attaquer au problème des émissions de particules fines de ces vieilles voitures diesel, deux pistes sont envisageables. Une réglementation axée sur le recyclage – examinée en 2007 par le ministre flamand de l’environnement de l’époque, Kris Peeters – qui octroie une prime à tout conducteur remplaçant son vieux véhicule par un modèle plus récent, aura des répercussions majeures, non seulement en termes de rejets de suie, mais aussi d’autres émissions comme le CO2 et le NOX. Une deuxième piste, qui sous-tend la proposition de l’actuel ministre flamand de l’environnement Hilde Crevits, prévoit, lors de l’installation de filtres à particules montés d’origine ou par la suite, l’octroi d’une prime presque équivalente au prix du filtre. Si l’installation de filtres à particules certifiés est effectuée par des installateurs agréés, cette mesure pourrait réduire sensiblement les rejets de particules fines (exclusivement). A cet effet, les pouvoirs publics devront rapidement mettre sur pied un système de certification probant. Son impact sera bien évidemment encore amélioré si la mesure est étendue aux autres régions du pays. Par ailleurs, il n’est ni possible, ni recommandé de placer des filtres sur des voitures plus anciennes (antérieures à 2000).



Conclusion

Bien que FEBIAC considère la prime de recyclage comme la solution la plus efficace dans l’approche globale de la pollution de l’air, une combinaison de ces deux propositions - à savoir la suppression des plus vieilles voitures du parc et le placement d’un filtre à particules sur les véhicules diesel qui ne doivent pas encore être remplacés – offre une réponse efficace au problème des émissions de particules fines des voitures particulières. Le rattachement de ces mesures aux initiatives européennes en matière d’amélioration technologique permettra d’aborder durablement la problématique des particules fines en Belgique.


Source : Febiac.be
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pluie /humidité effet sur la Santé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pluie /humidité effet sur la Santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le café : Ami ou ennemi de notre santé ?
» les intérêts de Bayer avant l'environnement et la santé !
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?
» L’ACTION ET LES EFFETS DES RAYONS LUMINEUX.
» La cigarette n'est pas bon pour la santé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Santé / Remèdes naturels / Bio-