Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vegan Attitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Vegan Attitude   Dim 11 Mai 2014 - 16:31

Rappel du premier message :

Bonjour à tous, flower 
Aujourd'hui je me sens motivée de vous parlez d'une idéologie qui nous tient vraiment à cœur. Une idéologie qui peut vraiment s'imposée comme une vraie alternative de société. Une solution durable réellement efficace, accessible à tous, et qui plus est ludique et agréable à mettre en oeuvre pour tout qui à un minimum de volontés et d'envie... bounce 

nab; Je développe ici un sujet avec pleins de conseil diététiques et de la santé par l'alimentation; Guide comment bien se nourrir


Il est temps les amis, de reprendre notre destin en main, de dire non ! Et d'agir sur le fond et non la forme. Oui c'est intéressant de venir blablater sur un forum, je n'en disconvient pas évidement. Car cela fait tourné l'information, cela permet entre gens de même idées de partager, et aussi d'inspiré des personnes ayant à cœur de changer.  farao 




Mais un moment donné, il est important de passé aux actes, de faire quelques chose...Bref bouger son cul ! Et reprendre son pourvoir sur notre mode de consommation est la solution la plus simple qui soit, et combien efficace. A terme et tous ensemble elle s'imposera d'une redoutable efficacité...De plus son impact positive se joue sur plusieurs plans;
-L'écologie,
-L'économie,
-La santé,
-Et le développement durable.

Elle peut aussi secondairement et pour qui le désire jouer un rôle spirituel...Car là aussi, il est temps que l'homme se rende un peu compte à quel point les religions sont invalidantes pour l'avenir de la civilisation, un moment il va vraiment falloir penser humanisme..Pour une paix durable entre les peuples, et développer une vraie liaisons entre les peuples sans les petit problèmes intestine lié au différents cultes que chacun veut défendre bec et oncles...Tous réuni sous la même bannière, voila une solution durable !




Revenons à notre combat sur la consommation en outrance et le consumérisme. Des solutions simple existes, nous devons dans un 1er temps à adapter son régime alimentaire. Je vous rassure aucune obligation à devenir végétarien (même si c'est mieux). Mais apprendre à consommer des produits de base de saison et de proximité. Il faut à tout prix boycotter les produits industriels ! Ainsi que tout se qui vient d'autre continents car l'emprunte écologique est bien trop élever et favorise cette économie mondialiste insensée et destructrice...




Je pourrai pour vous plus tard dresser des listes aide mémoire et pratique Wink

Cette philosophie de consommation ne s'applique pas qu'à la nourriture, vous pouvez l'appliqué également aux produits d'entretient, corporel, ou ménager, en choisissant des produits nationale ou UE. Et bien sûr écologique, et n'ayant pas été le fruit de test sur les animaux (VOIR ICI)




Ensuite ce principe peut également s'adapter aux vétements, produits ménager, décoration, etc...Ou se sera le bon sens qui sera rois  king  Ou il sera toujours important de mettre les principes de base de responsabilité en priorité. Cela n'empêche en rien de vivre de façon agréable, sans restriction, sans fanatisme inutile. On peux resté dans l'harmonie la beauté tout en ne participant plus à cette mascarade de la consommation en outrance, de cette économie mondialiste...




Il suffit de se reprendre réellement en main, penser aux autres, à la terre, mais également à sois, il n'y a rien d’égoïste à ça. vivre en bonne santé dans un environnement harmonieux, est un gage d'épanouissement et un exemple pour tous. Qui serons sans doute influencer à suivre cet exemple, au lieu de suivre bêtement se que la télé, les médias, et l'industrie du divertissement essayent de nous transformer en abrutit totalement conditionner, en mauvaise santé et ne pensant plus par eux même. C'est pour cette raison que dans cette philosophie de vie, vous devez impérativement vous débarrasser de votre télé, du moins des programmes télévisé et tout se qu'il s'en suit... farao 




Voila ;)en introduction je pense avoir abordé tout les points important. Pour terminer, je vous post l'article d'un amis végan Very Happy

Vegan Attitude



Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que :

- Si la politique était interdite, tout comme ce ParleMent, nous pourrions enfin nous tourner vers un monde plus sain !

- Un Monde géré par le peuple et pour le peuple !


La perversité de ce monde est entièrement due aux mouvements politiques et leurs déviances ; Sectes maçonniques, Services Clubs, … et au résultat, ils bossent tous pour cette même
« Oligarchie du Chaos Mondial » !

Si le monde s’autogérait à la manière de « conseils des sages » (1), le monde irait non pas vers la productivité et le capitalisme, mais vers une harmonie globale.

Ce qui manque à ce monde, c’est non pas une, mais « La » Réconciliation de l’Homme avec son environnement GLOBAL.

De ce fait, si aujourd’hui nous devions créer quelque chose, ce serait justement une sorte de Label du Citoyen du Monde ; La « Vegan Attitude ».

Mais pour cela, l’Homme devrait aborder de Nouvelles Attitudes (et Aptitudes) du Comportement envers son Environnement Global (2).


http://mutien.com/site_officiel/wp-content/uploads/2013/02/stop_om_0205-300x300.jpg


Car il faut bien comprendre qu’aujourd’hui sur cette planète, que la perversité est à son paroxysme et ce, dans tous les domaines !

C’est un fait incontestable, si l’Homme ne se rachète pas une ligne de conduite et si il ne se comporte pas en « Citoyen du Monde », c’est la vie de la Planète qui est en danger.

L’Équilibre est rompu…




Au milieu d’un monde à la dérive, nous sommes seuls.

Nous sommes tragiquement seuls.

Nous n’avons rien à voir avec toutes les formules commodes qui permettent toujours d’entrer dans une des chapelles bien étiquetées de l’échiquier politique.

Nous naviguons sur une mer inconnue et personne ne peut comprendre vers quels continents nous cinglons.

Nous ne sommes à l’aise nulle part. Mais si chaque parti nous est étranger, chaque initié reste notre frère. Un véritable membre de la communauté refuse toutes les formations de l’heure mais il accepte tous les hommes de courage.

Et c’est pourquoi nous sommes joyeusement seuls.

C’est justement parce que nous refusons toutes les compromissions et toutes les manœuvres que nous serons le plus pur métal de l’alliage de demain !




Allons enfants de l’oligarchie
le temps d’y croire est terminé.

Pour nous la réelle démocratie
L’union sans drapeau est arrivée.

Aux âmes citoyens, créons notre univers
Marchons, marchons.

Qu’une liberté solidaire
Accompagne nos chemins !




Oui je sais, en lisant ce qui suit, vous allez dire qu’avoir la « Vegan Attitude », c’est une sacrée prétention.

Pourtant elle est le quotidien de nombreuses personnes qui travaillent pour le bien être de l’humanité et qui ont signées la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3) .

C’est juste un choix de vie, à vous de choisir !




Les Principes de la « Vegan Attitude » :

1. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est être est l’esclave de sa parole et ne point faillir à son honneur.

2. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est soutenir la dignité de l’Homme et de la Femme et se rappeler que tous sont nés égaux en dignité et en droits.

3. – Avoir la « Vegan Attitude » est un exemple pour la jeunesse.

4. – La « Vegan Attitude » ne saurait jamais agir de façon outrageante ni tuer ou être cruel envers aucun homme ni animal.

5. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est respecter et défendre les droits de tous les hommes et femmes à avoir et pratiquer des croyances religieuses qu’il ne partage pas ; tant que ces dernières ne portent ni atteinte à ses libertés et croyances, ni a la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3).

6. – La « Vegan Attitude » ne prend pas part à de mauvaises querelles mais en toutes circonstances soutient les droits légitimes de tout homme et de toute femme.

7. – La « Vegan Attitude » doit être honorable en toutes choses et discerner le bien du mal.

8. – La conduite d’un « Vegan Attitude » doit être modeste, il ne doit pas rechercher les honneurs pour lui-même.

9. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est chercher à protéger les opprimés et ne jamais faillir à la charité, la fidélité et la vérité.

10. – La « Vegan Attitude », ne dit du mal de personne. Une langue médisante apporte honte et opprobre.

11. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est consacrer sa vie à ce que les peuples du monde puissent vivre ensemble dans la plus grande paix et la plus grande tolérance.

12. -Avoir la « Vegan Attitude », c’est consommer malin en n’achetant pas les produits qui ne respectent pas notre « Charte ».

13. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est le respect de son corps. Pour cela, rien de néfaste ne lui sera fait ; Une alimentation saine, Vegan et Bio sera respectée…


* * *



(1) Le « Conseils des sages » (très prochainement).

(2) Global : qui sous entend l’environnement et le « soi ».

(3) La «Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme ».


___________________________________


Dernière édition par akasha le Jeu 11 Sep 2014 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 29 Juin 2014 - 17:16

Bonjour péair  flower 
Hey oui le végétarisme est certainement le régime d'avenir, car il ne répond pas seulement à un choix personnels pour X raison, mais aussi au nouvelles exigences de notre planète dû aux nombreux abus et destructions qu'elle à subie par notre mode de vie... farao 

MEkein tu dis ;

Citation :
(..)La culture Vegan est bien plus large que l'alimentation d'ailleurs, c'est une véritable philosophie de vie.(...)

Exactement ! Et c'est bien le cœur même du sujet.  I love you 
Le but est de démontré qu'il s'agit ici d'une évolution naturel de l'espèce humaine qui répond à divers critères, hygiène de vie, responsabilité envers la planète, élévation spirituelle entre autres.... cheers 

Il est vrai que beaucoup de personnes ont un phénomène de rejet envers la culture vegan..Car cela les renvois devant leur propre responsabilités et faiblesses, et beaucoup n'aime pas ça !! Donc ils préfèrent se moquer et tourner en dérision... Rolling Eyes 

Puis cela demande un minimum d'effort d'implications, et de savoir, on ne s'improvise pas vegan en deux coups de cuillère à pot  lol! 

les carences sont effectivement légion, et celle de la B12 en est une classique, c'est déjà le cas chez ceux qui suivent un régime mixte, donc... pale 

D'o; l'importance de se sujet qui a pour but de donner dans la mesure du possible une bonne information et des conseilles qui je l'espère, le plus juste possible...C'est pour cela que je suis contente que Black supervise, ainsi que mon autre sujet sur la diététique (qui celui-là s'adresse à tout type de régimes), car c'est connaissance et compétences en la matière nous sont très utile.

Bien, chez les vegan, beaucoup cultivent leur légume personnellement, se qui est bien entendu un très bon avantage pour multiple raison. (cf économique, passion, meilleurs source de nutriment, flexibilité dans la manière de les exploiter,...)Je vous propose ce petit article sympa et explicatif pour les personnes désireuses de peut être se lancer Wink


15 fruits et légumes qui reviennent chaque année une fois que vous les avez plantés

Faire pousser des légumes avec des graines, c’est bien, mais les faire pousser à base de restes de cuisine, c’est génial. Cela peut prendre un peu de votre temps, mais c’est vraiment agréable de manger des légumes cultivés chez soi. Aller à l’épicerie du coin est plus facile, mais si vous essayez de les faire pousser vous-même, cela représente beaucoup de bénéfices.

Revaloriser vos oignons et vos carottes vous fera économiser de l’argent, et vous pouvez le faire partout dans votre maison. Assurez-vous d’utiliser des restes frais, et souvenez-vous de faire attention à votre future plante, afin qu’elle ait assez d’eau et de lumière. Si vous vous montrez un petit peu patient, vous allez adorer ça !




1. Les oignons verts (de printemps)

Vous pouvez faire repousser vos oignons en en laissant un petit morceau attaché aux racines et en le plaçant dans un petit verre avec un peu d’eau, le tout dans une pièce ayant accès à la lumière du jour.

2. L’ail

Lorsque l’ail commence à germer, vous pouvez le placer dans un verre avec de l’eau, et faire pousser vos propres pousses d’ail. Ces pousses ont une saveur douce et peuvent s’ajouter à des salades, des pâtes ainsi qu’à d’autres plats.

3. Le chou chinois (Bok Choy)

Le chou chinois peut être cultivé en plaçant la racine dans un peu d’eau et dans une pièce lumineuse. Une ou deux semaines plus tard, vous pouvez le transplanter dans un pot avec de la terre et faire pousser un nouveau chou.

4. Les carottes

Mettez les fanes de carotte dans un plat avec un peu d’eau. Conservez ce plat dans une pièce bien éclairée. Vous pouvez utiliser les fanes de carottes dans des salades.

5. Le basilic

Mettez des feuilles de basilic avec une tige de 7 à 10 cm dans un verre d’eau et placez-le en plein soleil. Lorsque les racines mesurent environ 5 cm, transplantez-les dans des pots avec de la terre, et deux à trois semaines plus tard, une nouvelle plante de basilic complète aura vu le jour.

6. Le céleri

Découpez la base du céleri et placez-la dans un bol ou un plat profond rempli d’eau chaude, le tout placé à la lumière du jour. Les feuilles vont commencer à s’épaissir et à grandir au milieu de la base, il est alors temps de transplanter le céleri dans un pot rempli de terre.

7. La laitue romaine

Placez des souches de laitue romaine dans un point d’eau de 3 à 5 cm de profondeur. Rajoutez de l’eau périodiquement pour garder le niveau d’eau à cette hauteur. Après quelques jours, les racines et les nouvelles feuilles apparaissent, vous pouvez alors transplanter tout ça dans la terre.

8. La coriandre

Les tiges de coriandre vont croître lorsqu’elles sont placées dans un verre d’eau. Une fois que les racines sont assez longues, placez-les dans un pot à l’intérieur d’une pièce ensoleillée. Vous disposerez d’une plante complète en quelques mois.

9. L’avocat

Une fois enraciné en toute sécurité, il peut supporter des températures allant de – 5°C à 3°C avec un minimum de dégâts. Si vous achetez un arbre, vous pouvez espérer obtenir votre premier fruit 3 à 4 ans après la plantation de l’arbre. Si vous cultivez à partir d’une graine, il faut attendre entre 5 et 13 ans pour qu’il soit assez mature et commence à donner des fruits.

10. L’artichaut

L’artichaut peut être cultivé dans presque chaque état des États-Unis, à l’exception des États du sud comme la Floride et le Texas, où les étés sont parfois trop chauds.

11. Les asperges

L’asperge est une plante vivace, ce qui signifie qu’elle revient chaque année. La première année, elle ne donnera rien, mais il faudra veiller à laisser des pousses sur la plante afin qu’elle puisse fleurir dans l’optique de la récolte de l’année suivante. Les plantes d’asperges vont grandir dans votre jardin pendant maximum 30 ans.

12. Les citrons

Si la vie vous offre des citrons, donnez vie à un citronnier ! Les citronniers poussent bien dans des climats tropicaux et subtropicaux, ce qui rend leur culture possible même dans les régions côtières plus fraîches. Pour de meilleurs résultats, plantez l’arbre au printemps. Placez le citronnier dans un endroit ensoleillé.

13. Les oignons

Plantez les bulbes à l’automne, et le printemps venu, si tout a été fait convenablement, vous aurez une réserve à vie d’oignons.

14. Les fraises

Les fraises reviendront chaque année en espaçant les excroissances chaque année. Tout le monde aime les fraises ! N’est-ce pas génial de ne pas devoir les replanter chaque année ? Quel bonheur !

15. La patate douce

Plantez des patates douces espacées entre elles de 30 à 45 cm, et laissez environ 90 cm entre chaque rangée, de telle sorte que les vignes aient assez de place pour s’épanouir.

Et voilà ! Nous espérons que vous aurez appris quelque chose de nouveau, et que vous serez de plus en plus autonome. N’oubliez pas de partager cet article avec vos connaissances afin de les aider à devenir autonomes !

Source et traduction; NaturalCuresNotMedicine par Fabio Coelho de Ficientis

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Mekein Ô Linas

avatar

Masculin Messages : 183
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 29 Juin 2014 - 17:59

De manière générale, pour "aider" les boutures a prendre (comme pour le basilic) il vaux mieux les protéger de certains rayons du soleil (qui risquent de les brûler).

Pour cela, rien de plus simple : ne pas laisser la plante avoir un contact "direct" avec le soleil (au travers d'une vite, d'un film plastique etc...). Le but étant de filtrer certaines "parties" de la lumière (comme les UV).

Une technique "facile" commence à voir le jour, elle consiste a utiliser les bouteilles d'eau (apparemment très efficasses).

.

Dans le cas où tout ceci est impossible, mettez vos boutures a l’abri du soleil "direct" (Dans un endroit lumineux, mais pas en contact direct avec la lumière du soleil).

Dès que la plante a développée ses racines, ces précautions ne sont plus nécessaires.

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 8 Juil 2014 - 9:01

Bonjour les gens  flower 
Voici un article qui a pour but de contrebalancer la désinformation que propose systématiquement les merdias sur le bio... Rolling Eyes Ce qu'i est somme toute "logique" quand on vois à qui appartiennent les merdias; https://www.facebook.com/photo.php?fbid=218321471598530&set=a.216036245160386.43681.215933751837302&type=3&theater Qui est à mettre en relation avec ce schémas (voir en bas de page)*. Il est vraiment plus que temps de se réveiller, de se rendre compte à quel point on est manipuler à tout les niveaux, et apprendre à penser par sois même !
Se sont les grandes multinationales agroalimentaires qui ont la mainmise  sur toute les ressources mondiale. Il est donc logique qu'aves la complicité des merdias qu'ils vont dénigrer tout se qu'ils leur feront de l'ombre... No 
Alors que de vraies alternatives existent, qui non seulement peut garantir de la nourriture de qualité sans pesticides et engrais chimiques...Mais également des milliers d'emploies !! Mais une fois de plus c'est en totale désaccords avec cette politique ultralibéralisme et de profit... What a Face  Donc une telle alternative de vie sera décriée et mise en pièce avec parfois même le concourt d'internautes.... pale 

Pourtant l'avenir de l'agriculture est là, c'est une évidence ; voyez : Bienvenue dans l’agriculture de demain, libérée des pesticides et du pétrole, et créatrice de dizaines de milliers d’emplois

Pour compléter, voici un article remettant un peu les choses à sa place concernant le bio, bonne lecture !  study 



#SANTé Manger bio réduit votre exposition aux pesticides de 90%

Depuis quelque temps, il est de bon ton dans les médias de remettre en question l’agriculture biologique. Par exemple, le 22 février 2013, le Figaro Magazine avait proposé un dossier peu convaincant intitulé « La vérité sur le bio » qui prétendait que le bio n’était pas meilleur pour la santé.





Plus intéressante, la critique proposée par Arte sur le bio business montre que tout n’est pas merveilleux dans le monde de l’agriculture biologique et qu’il est temps que les pouvoirs publics se penchent sur la question. Mais avant de vous en dire plus sur le sujet, j’aimerais rappeler l’essentiel : manger bio est bon pour la santé, notamment parce que cela réduit votre exposition aux pesticides.

.
Ce fait est connu depuis un moment : une étude de 2006 de l’Université de Washington (citée par David Servan-Schreiber dans son excellent livre Anticancer, p.155) a été menée auprès de 23 enfants à qui l’on a proposé d’adopter une alimentation biologique. Au bout de quelques jours, toute trace de pesticides avait disparu de leurs urines. Ces traces sont rapidement réapparues au niveau initial lorsqu’ils sont repassés à une alimentation classique.
.
Cette hypothèse est régulièrement confirmée par des études un peu partout dans le monde, la plus récente étant sur le point d’être publiée dans la revue Environmental Research : des chercheurs australiens ont montré que le niveau de pesticides dans les urines d’une population d’enfants, très exposée, pouvait chuter en une semaine de près de 90 %. Face à ces études, la réaction a longtemps été la même : les pesticides n’étaient pas dangereux pour la santé.
.
Désormais, c’est officiel : on sait que cette affirmation est fausse. Chez les agriculteurs, qui sont en contact direct avec les pesticides chimiques épandus dans les champs, les dégâts sont évidents. Le 13 juin dernier, l’INSERM a publié les résultats d’une expertise collective, menée par ses équipes, qui a passé en revue la littérature scientifique internationale de ces 30 dernières années sur les pesticides. Selon les chercheurs, le lien entre certaines maladies (différents cancers, maladie de Parkinson, problèmes hormonaux) et l’exposition aux pesticides est établi.
.
Sur le terrain, il y a longtemps que les agriculteurs en sont convaincus. Leur situation dramatique a été présentée dans un documentaire de France 2 au titre évocateur : « La mort est dans le pré »**. Pendant des années, de nombreux agriculteurs ont utilisé les substances chimiques sans se protéger. Yannick Chenet et Frédérick Ferrand, viticulteurs tous les deux, en sont morts. Leurs familles ont traduit en justice Monsanto, un des géants de l’agro-industrie qui fabrique notamment des herbicides, et ont gagné leur procès .
.
Cette décision historique est encourageante. Mais le monde agricole est-il prêt à changer de méthodes ? Les agriculteurs aujourd’hui parlent d’agriculture raisonnée et ont appris à se protéger lorsqu’ils déversent des produits toxiques dans leurs champs. Est-ce cela le changement ? Lorsque ont lieu les épandages de pesticides, de grands nuages de fumée chimique se forment. Les habitants en zone rurale, notamment dans les pays de vignoble, y sont directement exposés. Qui s’en soucie ?
.
En Bourgogne, comme l’a rappelé Emmanuel Giboulot lors de son procès, les épandages ont lieu au mois de juillet, à une époque où les enfants qui sont en vacances aiment à jouer dans les champs et se promener dans la campagne. Est-ce éthique pour des viticulteurs de verser des produits chimiques qui ont, par ailleurs, tué ou rendu malades certains de leurs collègues ?
.
Côté consommateurs, on nous dit souvent qu’il suffit de laver les fruits et légumes pour faire disparaître les traces de pesticides. C’est mieux, c’est vrai. Mais lorsqu’un produit chimique est déversé, il tombe dans la terre dont la plante se nourrit. En toute logique, on le retrouve dans la plante, sa fleur et le fruit qu’elle porte. On pourra laver le fruit corrompu vingt fois, cela n’enlèvera pas les pesticides qu’il contient, surtout lorsque cela fait 40 ou 50 ans que la terre en question reçoit des pesticides !
.
On vous dira que même si l’on retrouve des pesticides dans nos produits frais, ce n’est pas grave parce que « notre seuil de tolérance n’est pas atteint ». D’abord, cette affirmation n’est pas justifiée. Par exemple, une enquête menée par la revue de l’UFC Que choisir à partir des analyses d’échantillons de 92 bouteilles de vin français, montre des taux de pesticides jusqu’à 3 500 fois supérieurs à la potabilité de l’eau et la présence de produits interdits dans 20 % des vins.
.
Ensuite, on ne sait pas mesurer aujourd’hui l’effet cumulé des pesticides. On préfère regarder les taux, produit par produit. Mais c’est se voiler la face. Même s’il est plus difficile à évaluer, il faudra bien, à un moment donné, prendre en compte l’effet global des pesticides dans les produits alimentaires que nous mangeons tous les jours, trois fois par jour.
.
L’enquête menée par la revue de l’UFC Que choisir n’épargne pas les vins bios qui contiennent eux aussi des traces de résidus de pesticides bien qu’en quantité plus faible que les autres vins. Et cela ne peut pas être une surprise. En France, l’agriculture biologique représente 5 % de l’agriculture totale (en nombre d’exploitation) [11]. Les terrains bios sont donc largement minoritaires et entourés de terrains non bios. Et le vent qui porte les pesticides ne s’arrête pas aux clôtures.
.
Par ailleurs, il existe aussi des fraudes au label bio. En Chine, il est possible d’acheter le label. En Europe, la traçabilité des produits n’est pas toujours assurée, y compris dans le domaine des plantes médicinales où les méthodes d’agriculture biologiques devraient être obligatoires.
.
Enfin, le label lui-même pose problème : il impose une méthode mais pas une qualité de produit. En achetant des produits labellisés AB, on sait qu’ils ont été produits selon des règles spécifiques mais il ne s’agit pas d’une garantie anti-pesticide absolue que les consommateurs, vu le prix qu’ils payent, devraient pouvoir exiger. Il n’y a pas mille remèdes à cette situation, nous devrions :

-Créer des régions ou départements sanctuaires de l’agriculture biologique, comme le Maine-et-Loire, par exemple, où la culture de plantes médicinales est importante.
-Effectuer des contrôles des productions : s’assurer avant leur emballage qu’ils ne contiennent ni pesticides, ni OGM. Cela représente un coût, certes, mais réparti sur une tonne de production, celui-ci resterait marginal.
-Favoriser le développement de l’agriculture biologique : plus il y aura de terres agricoles bio, moins la question des pesticides dans le bio se posera.

Et vous, quelles sont vos idées pour améliorer l’agriculture biologique ?

Source , Eclaireur

---------------------------

Voici le schémas* ;




Et pour rappel, les méfaits de l'agriculture en outrance sur leur employeurs et la santé :


La Mort est dans le pré ! par Mysteretv

* * * * * *


Dernière édition par akasha le Mar 14 Fév 2017 - 2:36, édité 2 fois (Raison : Remplacement de une vidéo dead...:))
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mer 9 Juil 2014 - 9:27

Bonjour les amis  sunny 
quand on choisi un régime vegan, si il y a bien un aliment incontournable c'est le fruit à coque Wink Il a pour tout le monde des vertus non négligeable, et qui devient presque indispensable dans le cadre d'un régime sans viande. En effet, il contient un bon pourcentage de protéine et qui plus est avec un beau profile d'acide aminé une belle chaîne relativement complète. Le fruit à coque contient aussi des bonne graisses de type oméga 3 indispensable à tout régime sérieux pour ces vertus anti-inflammatoire régénératrice pour les tissus et idéalement pour les cellule du cerveau. et aussi antioxydant, ainsi qu'une bonne quantité de vitamine B12 et B6... Very Happy  et active le métabolisme (cf bonne assimilation des nutriments et de l'utilisation des graisses en énergie). Et quelle-est selon moi la reine des fruits à coque ?  queen  j'ai nommé la noix et c'est pas un fruit à la noix  lol! 


Voyons plus en détail son action bénéfique sur le cerveau.

Pourquoi les noix sont le meilleur aliment du cerveau

La noix est le fruit du noyer (Juglans) qui pousse dans les régions tempérées du monde. Apprenez-en un peu plus sur ses vertus et découvrez une recette personnelle en fin d'article pour dégustation.






NaturalNews) La pharmacie du quartier fait une promotion sur des médicaments pour stimuler la mémoire et améliorer l’humeur. La publicité  dit que "si le café est une drogue socialement acceptable, alors pourquoi pas ceux-ci ?" Nous voici à l’âge de la gratification instantanée remorquant un grand débat sur l’éthique de la vente et de la consommation de médicaments pour tout et n’importe quoi.

La solution facile, nous le savons bien, n’est jamais la meilleure. Un résultat instantané pour n’importe quoi est sujet à caution face à la sagesse des anciens, surtout pour le corps, l’esprit et l’âme.

C'est là que les noix entrent en scène

Les noix sont de la même forme qu'un cerveau humain. Quoi de neuf ici ? Considérées comme le meilleur super-aliment, les noix servent maintenant de médicament du cerveau pour de nombreuses raisons, la moindre étant qu'elles sont bourrées d’acides gras Oméga 3, acide gras essentiel qui permet au cerveau de fonctionner normalement.
La recherche dit qu’une faible absorption d’Oméga 3 peut se traduire par de la dépression et une dégénérescence cognitive. Manger régulièrement une poignée de noix peut aider dans une grande mesure à garder un bon moral et entretenir les cellules grises du cerveau. De plus, les noix sont connues pour multiplier le taux de mélatonine par trois, promesse d’une absence d’insomnie. Alors si vous en avez marre de compter les moutons le soir et choisissez de dormir, pensez à grignoter quelques noix comme en-cas avant de vous coucher.

On considère aussi la noix comme une sorte de potion pour le cœur – elle diminue le cholestérol (il faut éviter de le faire, mais c'est une autre histoire) et améliore la bonne marche du cœur. Cette noix est une centrale de nutriments – manganèse, cuivre, fer, calcium, phosphore – ce qu’il faut pour un corps heureux en bonne santé. Les noix contiennent plus d’antioxydants, d'acide folique et de vitamine E que toutes les autres variétés de noix (noisettes, noix de Pécan, de Cajou, cacahouètes…), et surtout la noix noire (variété qui pousse aux US, Juglians nigra, NdT) qui a le taux le plus élevé d’un aminoacide appelé arginine qui est essentiel pour la division cellulaire et la synthèse des protéines.

Si vous avez du mal à gagner la bataille des rondeurs alors tournez-vous vers cette noix pour recevoir de l’aide. Les noix sont remplies de protéines maigres et saines, d’acides gras polyinsaturés, et sont remplies de polyphénols (antioxydants végétaux, NdT). Les noix sont faciles à incorporer dans le régime alimentaire quotidien. Si manger quelques grammes de noix n’est pas votre truc, vous pouvez en ajouter cependant dans vos salades, dans les pâtes, le riz ou découvrir de nouvelles et saines manières de les manger.

Il est raisonnable de supposer qu’un régime sain est une médecine pour le corps et l’esprit – votre billet pour un paradis de santé qui, toutes choses considérées, se retrouve entre vos mains.

Le terme alicament est en fait une référence à une chose réelle – à un garde-manger bien garni qui contient des aliments sains bien entendu, en réponse à beaucoup de maux, et pas seulement pour le rhume banal. Alors si vous n’aimez pas vraiment grignoter, il vaudrait mieux le devenir pour faire un pied de nez aux corporations médicales.

(source)


* * * * *


Dernière édition par akasha le Mar 16 Sep 2014 - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mer 16 Juil 2014 - 9:32

Bonjour les gens  flower  il existe tant et tant d'alternative à cette société consumériste...Il faut juste le vouloir et s'éduquer un peu..Et vouloir changer, le reste suivra, j'en suis convaincue !  A mettre en exergue avec cet article ; Bienvenu dans l'agriculture de demain... Bonne lecture  study 

Quand la permaculture crée des jardins-forêts comestibles…

Et si, en dehors des forêts traditionnelles, il restait de la place pour d’autres, où les questions de gestion se poseraient bien différemment : des espaces qui pourraient s’appeler des “forêts comestibles” ?





Qu’est-ce qu’un jardin-forêt ? Un mélange d’arbres, arbustes, arbrisseaux, plantes grimpantes, légumes annuels, bi-annuels et vivaces, de champignons cultivés, qui produisent fruits, légumes, plantes aromatiques et médicinales, bois de chauffage etc.


C’est l’art d’imiter le développement forestier avec des plantes comestibles pour retourner au jardin d’Eden et arrêter de gagner son pain à la sueur de son front ! Mais attention, la nature en perpétuel mouvement n’assure pas qu’en copiant son modèle, celui-ci reste stable sur une longue durée…

Sans respecter les règles d’équilibre phytosociologiques, il est impossible de créer de systèmes pérennes. Il existe différents types d’interaction :

   -morphologique (la maison) : espacement, morphologie aérienne et racinaire ;

   -chimique (la pharmacie) : plantes aromatiques et piquantes (sauge, absinthe, oignons vivaces, etc.) ;

   -alimentaire (le supermarché) : plantes productrices d’azote, de potasse, de minéraux rares ;

   -sociologique (vie de groupe) : animaux auxiliaires, pollinisation, prédation, parasitoïdes, parasites, etc.


La biodiversité est indispensable aux plantes et à la production de fruits. Champignons, oiseaux, insectes sont à la fois des partenaires d’alimentation (fiente et excréments, mycorhize des champignons permettant l’absorption de l’eau et des minéraux), mais aussi de santé (antibiotiques, nettoyeurs de parasites).

Lire le suite sur le lien source ; Reporterre


* * * *


Dernière édition par akasha le Mar 16 Sep 2014 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 21 Juil 2014 - 15:38

Bonsoir,
Akasha et moi comme vous le savez, sommes en pleins pour des alternatives de société éco-responsable et aussi au niveau économique. Il est pour nous tout naturel de refuser d'alimenter un système avec lequel nous ne sommes pas d'accord. Sans pour autant tomber dans les travers du radicalisme et des extrêmes, un juste milieux est souhaitable pour un bon équilibre. Aussi bien moral que mentale. Pour nous la vie dans se qu'elle à de plus beau doit rester au centre de nos préoccupation, c'est elle qui dicte la marche à suivre, et non une quelconque doctrine quelle qu'elle soit. Faisons appel à notre coeur, son intelligence, à notre côté divin et réinventons notre monde phénoménale (cf le monde qui nous entoure).
Voici quelques bonne raisons, si se n'est de supprimer la viande, de la diminuer drastiquement.


L’adieu au steak (Rediff)

L’industrie agroalimentaire tente de nous persuader que consommer de la viande est bon pour la santé et que celle-ci est nécessaire à notre équilibre alimentaire. Or de nombreuses études prouvent que trop de viande rouge peut non seulement menacer la santé, mais même raccourcir l’espérance de vie. Quant aux viandes blanches, elles contiennent trop souvent des résidus d’antibiotiques.


De manière générale, les élevages sont devenus des entreprises high-tech dans lesquelles on oublie totalement que les animaux sont des êtres vivants et non de simples produits. Sans parler des abattoirs. Et pour nourrir ces animaux qui fourniront les 40 millions de tonnes de viande produits chaque année, l’Europe doit importer du fourrage, par exemple du Paraguay, où quelques gros producteurs profitent de ces commandes tandis que la majorité de la population subit les conséquences, parfois dramatiques, de l’utilisation massive des pesticides.

Pire encore : grâce à cette exploitation des ressources mondiales, la production européenne est tellement bon marché que les pays émergents préfèrent importer la viande d’Europe plutôt que de soutenir les producteurs locaux.

Si l’on ajoute à ce tableau la contribution des élevages au réchauffement climatique, la pollution de notre environnement par les herbicides, insecticides et les nitrates, il est plus que temps de reconsidérer les habitudes de consommation de cette viande des riches qui affame les pauvres.


(Merci à Richelsdorfite)

Source : Fdesouche

-------------------------------


Les Alimenteurs (Rediff)

Enquête sur le puissant lobby de l’agroalimentaire et les risques que ses produits font peser sur la santé. Après Les Médicamenteurs*, Stéphane Horel et Brigitte Rossigneux jettent de nouveau un pavé dans la mare.



Extrait de l’interview de la rélisatrice Stéphane Horel :

Concernant les interviews, avec qui avez-vous eu des refus, des accords enthousiastes et des non-réponses ?

Au départ, on a contacté l’Ania, puisque c’est le porte-parole des entreprises. Les entreprises individuellement ne s’expriment plus. Puis j’ai essayé Danone, Nestlé, Ferrero et je n’ai jamais eu de réponse ou des fins de non recevoir. J’ai aussi demandé de tourner dans des usines. J’ai beaucoup argumenté :

Ça fait des siècles que les gens ne voient plus comment sont fabriqués les aliments qu’ils mangent ! Il ne faut pas s’étonner que les consommateurs paniquent quand ils entendent qu’il y a un germe dans un steak haché. Il n’y a pas de problème d’hygiène, on le sait. Notre film ne porte pas sur l’hygiène.

Je voulais juste filmer des céréales du petit déjeuner, je n’ai jamais vu comment ça se fabrique.

Qu’est ce qui peut permettre en France d’assainir ces liens avec les industriels, la recherche et les scientifiques ?

C’est une question très complexe, la base de notre réflexion c’est la démission du secteur public de la recherche. C’est ce que disent les rédacteurs de Prescrire pour les médicaments, c’est ce que dit Pierre Meneton sur la recherche. Le public a démissionné de la recherche. Quand on laisse les entreprises privées rentrer dans les universités par exemple… ou que la condition pour le grand emprunt c’est d’avoir au moins un partenariat avec le privé. On marche sur la tête. C’est l’inverse de ce qu’il faudra faire pour l’intérêt général et la santé publique.

(Merci à dédé et nofj1200)

Source : Fdesouche

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 27 Juil 2014 - 17:34

NOTE AKASHA/
Bien ! Il va devenir de plus en plus incongru de manger de la viande, question d'une évolution naturelle et de s'adapter aux nouvelles conditions de vie dû en partie à nos excès et conséquences que la planète a subit....Les enjeux nouveaux va nous emmener tout naturellement vers une nouvelle manière d'appréhender la nourriture. Avec de nouveaux régimes à la clé qui nous permettra une meilleur santé et un plus grand respect de la planète. Ainsi que des nouvelles techniques de cultures et de nouveaux métiers et emploies.Bref que du positif !  bounce 
Mais que va m'apporter un tel régime me demandera le profane ? Mais des tas lui répondrais-je... cheers  C'est simple, je vous mets à disposition une liste de 400 raisons qui se veux non exhaustive Wink Si si j'te jure ! loll
Consultons-là ensemble ;  study 



400 raisons d'être végétarien pour sauver des vies et la planète...

Introduction :

"Nul besoin de se priver : il s'agit seulement de mieux comprendre comment manger de la façon la plus saine, la plus agréable, la plus nourrissante d'une part, et la plus économique, la plus généreuse, la moins polluante d"autre part. [...] La vie dans son ensemble en bénéficierait : vous, le genre humain, les animaux, les forêts, les rivières, le sol, les océans, et l'atmosphère terrestre." John Robbins, auteur américain spécialiste de nutrition et d’environnement.




Il y a 60 ans, un petit nombre de scientifiques déclaraient que le tabac était mauvais pour la santé et la cause de nombreuses maladies. A cette époque les médecins conseillaient la cigarette à leurs patients stressés, et les médias n’avaient aucune idée de ses dangers.


Il y a 20 ans, des scientifiques, chercheurs et instituts de recherches parlaient d’une menace qui pesait sur la Terre révélant que des gaz émis par les activités humaines étaient en train de réchauffer la planète et pourraient avoir de graves conséquences. Quiconque les entendait ne prenait pas vraiment au sérieux l’urgence de la situation...


Aujourd’hui, des scientifiques et organisations internationales déclarent la consommation de viande comme la principale menace à la survie de la planète....


Si on arrête de consommer des produits d’origine animale,
• on réduit la destruction des forêts tropicales de 70 %
• on sauve 923 millions de vies qui crient famine

• on résout une grande partie du réchauffement climatique,
• on évite certaines guerres
• on sauve la planète de la plupart catastrophes naturelles

• on évite la naissance et la propagation d’épidémies
• on résout les problèmes de pénuries d’eau

• on met fin à la pollution des nappes phréatiques, des rivières et des océans

• on met fin à l’extinction de milliers d’espèces animales sauvages

• on met fin à l’acidification des océans qui tue le corail et la vie marine...


Etonnant hein ? Jamais entendu parlé ? Une solution miracle ?


Pourtant des centaines de milliers de gens dans le monde, de scientifiques et d’organisations internationales se battent pour que cette info soit connue rapidement... ...avant qu’il ne soit trop tard.



"Je pense que les transformations et les effets purificateurs d'un régime végétarien sur l'homme sont très bénéfiques à l'espèce humaine. Par conséquent, en choisissant le végétarisme, on sera à la fois heureux et paisible." Albert Einstein (1879-1955), physicien allemand, Prix Nobel en 1922, père de la Théorie de la Relativité


Voici un article paru récemment dans le Nouvel Obs.


VEG1

" Frères humains, devenez végétariens ! " Il suffirait de renoncer à la viande pour soulager la pénurie de céréales tout en préservant l'environnement et notre santé. "L'élite intellectuelle dans les pays développés trouve parfaitement normal de s'inquiéter de la surpopulation dans le monde, mais elle oublie toujours un fait. La vraie surpopulation, c'est celle du bétail."
L'auteur de ces phrases n'est pas un vachophobe excentrique ou un végétarien fanatique mais l'économiste américain Jeremy Rifkin, auteur, entre deux essais sur le travail ou les nouvelles technologies, du passionnant "Beyond Beef", un essai sur l'impact dévastateur de l'industrie de l'élevage.


Surpopulation ? Avec 1,4 milliard de vaches, notre planète croule en effet sous le bétail : le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d'habitants ! Et c'est de pire en pire. La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes, et devrait encore doubler pendant les 20 années à venir. De quoi affoler les experts en alimentation, qui se demandent bien comment la terre pourra nourrir les 3 milliards d'humains supplémentaires de ces prochaines décennies.


La concurrence entre les animaux d'élevage et les hommes s'annonce très rude.
• 80% de l'alimentation animale proviennent de cultures qui conviendraient également à la consommation humaine : maïs, soja.
• A l'ère de l'élevage industriel, nos bêtes accaparent à elles toutes seules 60% de la production mondiale de céréales, soit 670 millions de tonnes ! Un volume qui suffirait amplement à nourrir les 923 millions d'êtres humains souffrant de malnutrition. En fait, d'un point de vue malthusien, la viande n'est pas «rentable».
• On estime qu'un végétarien consomme en moyenne 180 kilos de céréales par an alors qu'un consommateur de viande en gaspille 930 kilos par an.
Pour comparer le rendement de diverses spécialités agricoles, les agronomes calculent un taux de conversion alimentaire qui correspond au rapport entre le nombre de protéines consommées et produites.
• Pour obtenir 1 calorie de poulet, il faut ainsi environ 4 calories de nourriture végétale. Idem pour le porc ou les oeufs. Pour le lait, on grimpe à 8. Et pour le boeuf, à 17, voire bien plus ! En comparaison, la pomme de terre est bien moins gourmande, son taux de conversion n'étant que de 0,46. Et encore, on ne compte pas les besoins en eau :
• Pour produire 100 grammes de boeuf, il faut 25 000 litres d'eau.
Glouton, notre cheptel est aussi expansionniste.
• Au total, l'élevage et la production des aliments pour le bétail squattent 78% des terres agricoles mondiales, soit 30% de toute la surface du globe, trois fois plus qu'en 1960.
«Sur un hectare de terrain, un agriculteur peut nourrir une trentaine de personnes s'il le consacre à la culture de légumes ou de fruits. S'il produit des oeufs ou de la viande, le ratio passe à cinq personnes. Et à beaucoup, beaucoup, moins, s'il ne s'agit que de viande rouge», dit ainsi Bruno Parmentier, auteur de «Nourrir l'humanité» et directeur de l'Ecole supérieure d'Agriculture d'Angers.


Des périls verts à quatre pattes :
• Le plus insensé ? C'est que toute cette bidoche est en priorité destinée à 0,1% de la population de la planète, l'infime petite minorité des riches de ce monde. Notre consommation de viande est passée de 30 kilos par personne et par an en 1919 à plus de 100 kilos aujourd'hui. C'est trois fois plus que la quantité préconisée par les organismes de santé.
Non seulement notre régime carnivore affame la planète, mais il nous tue aussi par la recrudescence des maladies de "biens nourris" : accidents cardiovasculaires, diabète, obésité...

• Et pour ne rien arranger, il contribue au réchauffement climatique. Selon un rapport publié en 2006 par la FAO de l’ONU, l'élevage est responsable de 18% des émissions des gaz à effet de serre. Soit plus que le secteur des transports ! Avec leurs flatulences chargées de méthane [72 fois plus puissant que le CO2 sur 20 ans], leurs tonnes de fumier gorgé de gaz hilarant, le fameux NO2 également des plus nocifs [300 fois plus puissant que le CO2], sans compter les émissions d'ammoniac synonymes de pluies acides et leurs déjections qui polluent les nappes phréatiques, nos charmants bovins sont des périls verts à quatre pattes.
• L'extension de leurs pâturages fait des ravages. En Amérique centrale, 20% des zones sylvestres ont déjà été ratiboisées. Et c'est encore pire au Brésil, où 38% de l'Amazonie ont été sacrifiés pour les bovins. Une déforestation qui s'accélère avec les immenses plantations de soja destinées à nourrir nos vaches, toujours elles. Mon royaume pour une entrecôte.
Doan Bui, Le Nouvel Observateur

Voila ! Vous pensez bien je ne vasi pas vous éditer les 400 raisons ici...Veillez donc consulter l'article en entier de la source ; http://www.vegplanete.com/

Pour compléter et rendre mon article plus atractif et ludique, je vous ajoute un reportage sur le thème doit-on vraiment manger de la viande ? ;




C'est à vous de décider, et de peser le pour et le contre, de conscientiser...ou pas, vous être libre !

----------------------------------------------------------


Dernière édition par akasha le Mar 14 Fév 2017 - 2:32, édité 2 fois (Raison : Remplacement de une vidéo dead...:))
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 3 Aoû 2014 - 19:18

Bonsoir,
Si cela est encore nécessaire, voici un article exposant les abus de ces grandes chaines de fastfood et de leurs dangerosités sur la santé. Il est plus que temps de récupéré notre pouvoir sur notre alimentation, et de boycotté ces grandes chaines qui n'en on rien à faire de notre santé et dont leur seule préoccupation est d'engrangé des bénéfices colossaux au détriment de notre santé. il s'agit bel et bien d'un conditionnement sur lequel bien des gens sont démunit. Pourtant il est indispensable à bien des niveaux de changer nos codes alimentaires si nous voulons continuer notre vie. Pensez vraiment à réduire la viande, si se n'est devenir végétarien, mais au moins boycotter ces multinationales qui favorisent la cruauté animale



McDo, Pizza Hut, KFC, où quand les ténors de la junk food refilent leur viande avariées



Vous vous nourrissez encore dans des fast-food? Il y a pourtant des infos que nous ne pouvons ignorer sur le sujet et qui devraient pourtant en alarmer plus d’un… Bien sur, il ne s’agit pas d’appeler au boycott puisque celui-ci est illégal, mais de conseiller une alimentation saine et responsable (tout est dans la nuance…). Faut-il rappeler entre autres infos, que la plupart des volailles américaines sont contaminées par des bactéries dangereuses,que la France a interdit l’importation de viande porcine américaine (mais pas que) pour se prémunir d’un virus qui ravage les exploitations, que l’élevage intensif rime avec « germes tueurs »… Le plus gros souci étant que toutes les protections alimentaires risquent de finir par « sauter », pas seulement suite à l'appel des sénateurs américains, mais également avec les accords de libre-échange actuellement mis en place, aberration que nous risquons de subir avec une violence jamais égalée (voir explications ici)…



En Chine, plusieurs chaînes américaines de fast-food se retrouvent prises dans un scandale de sécurité des aliments. En cause, leur principal fournisseur réemballait la viande avariée, pratique qui durait depuis au moins un an.

McDonald’s, Pizza Hut, Kentucky Fried Chicken,
mais aussi Starbucks, les pizzas Papa John’s, Burger King… tels étaient les principaux clients de la société Shanghai Husi Foods, fournisseur de leur viande sur le marché chinois. Or lors d’un reportage diffusé le 20 juillet par la chaîne Dragon TV, les ouvriers de son usine principale, à Shanghai, sont montrés en train de réemballer de la viande périmée, modifiant la date de péremption.

Touchant aussi bien le bœuf, le porc que le poulet, cette pratique, au besoin appuyée d’un petit coup de chlore pour nettoyer la viande, aurait commencé il y a au moins un an. L’an dernier, un ancien responsable du contrôle qualité de l’entreprise, Wang Donglai, employé de 2007 à 2013, avait en effet porté plainte contre elle à ce sujet.


Motifs invoqués: Shanghai Husi Foods l’obligeait à des pratiques contraires à l’éthique professionnelle, mais aussi mettait sa santé en danger, du fait de l’exposition au chlore. Surprise, sa plainte a été rejetée par la justice, au motif que Wang Donglai était en parfaite santé! Il aura donc fallu le reportage de raison TV pour que les choses bougent enfin.

A ce jour, cinq responsables, dont l’actuel responsable du contrôle qualité de Shanghai Husi, ont été arrêtés. Et les découvertes s’enchaînent: outre la Chine et Hong Kong, l’enquête a montré que les croquettes de poulet vendues par McDonald’s dans ses restaurants japonais provenaient aussi de Shanghai Husi Foods.

Une filiale d’un groupe américain

Ironie de l’histoire, cette société s’avère être une filiale d’un groupe américain, OSI Group, basé à Aurora (Illinois). Depuis la révélation de l’affaire, celui-ci ne cesse de se répandre en communiqués de circonstance: «excuses sincères», «comportements inacceptables», etc. Et s’engage, plus concrètement, à des enquêtes en interne, des retraits du marché de tous les produits de Shanghai Husi Foods. Rebaptisée OSI International China, celle-ci va d’ailleurs faire l’objet d’une tutelle plus vigilante.

Là où les choses se gâtent un peu plus, c’est que d’autres employés d’OSI Group en ont profité pour dénoncer des non-conformités assez peu reluisantes, mais cette fois-ci dans l’une des principales usines américaines, dans la ville de West Chicago (Illinois). Or comme en Chine, OSI est aux États-Unis le premier fournisseur en viande de McDonald’s.

Interrogée par l’International Business Times, une ancienne employée confie que « la viande tombée à terre était remise dans le lot et conditionnée. [Les employés] crachaient dans la viande et y suaient des gouttes de leurs visages, il y avait des moments où des personnes laissait tomber leur chewing-gum dans la viande, et ils l’y laissaient s’ils ne le trouvaient pas. Chaque personne devait se laver les mains à l’entrée de la zone de production, mais à peu près personne ne le faisait ». Pour l’instant, OSI Group n’a pas encore fait savoir s’il trouvait ces agissements « inacceptables ».

Ce n’est pas la fin des soucis pour Ronald: sur fond de tensions géopolitiques, l’agence russe de protection des consommateurs, le Rospotrebnadzor, vient de porter plainte contre McDonald’s au motif que son information nutritionnelle n’y serait pas conforme à la législation russe. De plus, des traces d’Escherichia coli auraient été détectées dans un restaurant inspecté en mai. Décidément, les Happy Meals n’auront jamais aussi mal porté leur nom.

Commentaire : Bien sûr, n’oublions pas que quand bien même leur « nourriture » serait bactériologiquement saine, Mc Do et consorts, c’est aussi ça :

- Malbouffe : tous les additifs employés par McDonald dévoilés

- La malbouffe détruit la capacité du cerveau à gérer l’appétit

- La « malbouffe » liée à un QI moins élevé chez les enfants

- De la volaille OGM permise par McDonald’s

- Scènes d’horreur dans un abattoir fournissant McDonald’s


Avertissement : cette vidéo contient des images qui peuvent choquer



- Psychopathie en action : torture de volailles chez un fournisseur de McDonald’s

Source : Sott.net


_____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 5 Aoû 2014 - 9:56

Bonjour les gens  revoir 
Bien ! Aujourd'hui j'aurais aimer vous parlez plus longuement sur le soja. Super aliment véritable base du régime végan, il est hélas aussi sujet à bien des problèmes depuis l’avènement des OGM. Sujet à caution, il devient de plus en plus difficile de s'y retrouver, je vais donc de mon mieux vous y aider.





La production de soja


Pour commencer il faut bien être contient que plus de la moitiés de la production de soja est sous OGM... Shocked Le soja est originaire des régions chaudes du sud-est de l'Asie, mais 45% des surfaces cultivées se trouvent aux États-Unis et 55% de la production mondiale provient de ce pays. Avec plus  de 75 millions de tonnes de soja en 2000, les États-Unis sont le plus gros producteur. Et plus de 25 millions de tonnes ont été exportées.Sinon ensuite on retrouve le Brésil et l'Argentine, ils assurent à eux trois, la plus grande partie des exportations de soja. L'Inde et la Chine ne sont pas en reste non plus.

Beaucoup trop de soja OGM

On constate que plus de la moitié du soja cultivé aujourd'hui est génétiquement modifié... No On parle de plus de (36,7 millions d'hectares contre 35,3 millions d'hectares de soja non-transgénique en 2002). La culture du soja transgénique, largement adoptée en Argentine, se développe à présent au Brésil sous la houlette des multinationales... Elle pourrait réduire la demande de pesticides grâce à l'utilisation de variétés moins soumises aux maladies, mais la résistance de ces variétés aux herbicides peut au contraire encourager leur épandage massif sur les cultures : un gène modifié permet la tolérance à un herbicide, le glyphosate. Merci Monsanto !!  What a Face 

On pourrais néanmoins se rassurer car les européens sont les principaux clients pour le soja non transgénique facturé environ 10% plus cher. Mais cela n'est pas un gage totale de sûreté pour autant... No 

Pour plus de détailles ; Quand les OGM font pschitt : le bilan poussif de 15 ans de cultures aux USA

Et concernant encore Monsanto ; Le pesticide Roundup responsable de l'augmentation de l'intolérance au gluten ?

IMPORTANT : Évitez le soja issus des cultures venant des Etats-Unis et d'Argentine, contenant des OGM !!
Privilégiez les petits producteurs et vérifiez bien.



-----------------------------------


Ceci étant dit, et il fallait le dire. Venons en aux bénéfices nutritifs du soja.

Les isoflavones du soja

Le soja tire ces grands bénéfice nutritifs principalement de ces isoflavones. on n'en retiendra les deux principaux, que sont :

-Génistéine : Qui est un polyphénol antioxydante ayant des effets bénéfique contre certains cancers ou  l'athérosclérose. Et a aussi des vertus anti-inflammatoire.

-Daidzéine : Est un flavonoïde qui a aussi des propriétés antioxydantes. Et agit sur les récepteurs œstrogéniques. elle jour aussi un rôle positif sur la digestion et le bon fonctionnement métabolique.

-glycéitine (7, 4'-dihydroxy-6-methoxyisoflavone) et son glucoside la glycytine (qui renferme en plus une molécule de glucose). Qui renferme aussi des Triglycéride, qui est un lipide saint qui participe au bon fonctionnement du métabolisme au niveau des lipides justement. Et participe au bon taux du bon cholestérol et abaisse le mauvais.

Important à savoir : Le vrais soja, aussi appeler soja jaune qui est Glycine max, à ne pas confondre avec les germes de haricots mungo (Phaseolus aureus) abusivement vendus sous le nom de "germes de soja".

Dans le soja, la génistéine et la génistine prédominent, cela représente 50% du total des isoflavones. Viennent ensuite la daidzéine et la daidzine (40%). La glycéitine et la glycytine ne sont présentes qu’en petite quantité environs 10%.

En réalité, il y a 12 isomères d’isoflavones dans le soja. car en plus des 6 déjà cités, chacun des glucosides peut avoir un sous groupe acétyle ou malonyle attaché à l’un des carbones.

Teneurs du soja en isoflavones
(voyez le tableau)




Dans les graines de soja et ses dérivés non fermentés, les isoflavones se rencontrent surtout sous la forme des glucosides estérifiés par l’acide acétique ainsi que l’acide malonique.

Nous retrouvons dans les aliments fermentés comme le tempeh ou le miso, des isoflavones surtout sous la  forme de génistéine et la daidzéine.

Dès lors, les isoflavones sont stables à la chaleur.

Chez les végan's, le soja est aussi et surtout consommé pour sa haute tenneur en protéine. Et ainsi palier à son déficit dû à la non consommation de viande, poisson, volailles et oeufs. Qui sont bien sûr dans un régime omnivore sa principale source.

La protéine de soja peut-elle remplacer idéalement celle de la viande?

la qualité d'une source de protéine, se mesure par sa valeur biologique. Qui plus sa valeur est haute, et plus sa chaîne de acides aminés est complète. pour vous situer, la valeur biologique de l'oeuf est de 100%.

Voici un tableau détaillé, non exhaustif :




Dans les céréales, non exhaustif :




Légumes et soja :





Qu'en déduire ? Il est évident en comparatif, que le soja seule ne peut remplir à lui seule le déficit protéinique dû au retraits de viandes et autres sources non végan de l’alimentation. Personnellement pour palier à se manquement, je préconise les lentilles (présente dans le tableau si haut), ou les fruits à coques qui pour moi est un aliment incontournable pour bien des vertus...Je ferai d'ailleurs prochainement un article sur eux. :)  

Il existe aussi du soja sous forme de poudre en complément alimentaire pour les sportifs. Que l'on a sous forme d'isolat de protéines ou concentrat. Qui on une valeur biologique de 100% comme pour l’œuf. Je la conseille volontiers à tout sportifs désirant suivre un entrainement intensif. Car dans un tel cas de figure, l'apport en protéine est bien plus conséquent. Et il n'est pas toujours évident de la couvrir par la seul nourriture solide. Qui devient plus importante et peut donc causer lourdeur d'estomac et fatigue. La digestion de protéine en poudre est bien plus rapide, surtout l'isolat qui se digère presque instantanément. Elle sera donc idéale juste après l'entrainement car interrompra le catabolisme musculaire et renflouera le déficit du nitrogène de celui-si. le concentrat sera lui préconiser avant le sommeil pour couvrir les besoin en protéine avant la nuit, ou avant une longue période sans manger. Les besoin en protéines chez un sportif, est de environs 2gr par kilo du poids du corps, exemple un sportif de 80kg aura besoin de 160gr de protéines journellement. Une femme un peu moins comptez 1.6gr.



Je termine par quelques conseils et liens pratiques :

Est-ce que le lait de soja est bon pour les enfants ? Personnellement je ne le conseil pas, il contient des substances non adapter à leurs croissances, et gène la digestion, et provoque de la diarrhée. Il jour par exemple un rôle négatif sur le taux d’œstrogènes qui perturbe dès lors la croissance de l'enfant.

Il semblerait que le soja jouerait un rôle négatif chez les personne qui souffrent  d'hypothyroïdie. En effet le soja inhibe l'absorption des hormones données en remplacement et nécessite une élévation de la dose. Mais il n'y a pas nécessaire de supprimer le soja mais simplement effectuer des tests à intervalles réguliers pour adaptée sa consommation.

Liens connexes : Le soja serait bien protecteur dans le cancer du sein

Moins de fractures de la hanche avec un régime riche en végétaux

Les différentes formes de soja

Hervé Berbille : "Une place de choix pour le soja"

Enfin pour terminer, je rappelle que mes articles et conseils, ne peuvent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel. ils n'ont pour but qu'un caractère instructif. merci de votre compréhension.


* * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 17 Aoû 2014 - 18:17

NOTE AKASHA/ Bonsoir les gens  I love you 
Après vous avoir parlé des bienfaits et des dangers du soja OGM. je voudrais aborder avec-vous un phénomène que peu imagine, et j'en faisais partie... Shocked  Jamis je me serai imaginé à quel point porter de la laine que j'adore en plus, puisse mettre les animaux dans une telle position de souffrance.... No  Vous pensez bien que dorénavant je ne porterai plus de laine véritable, je vais me renseigner sur le Cachemire par-contre, peut-être est-ce différent, on verra Wink Je vous tiens au courant monsieur dames  flower  Aussi que j'y pense, il doit bien exister des coopérations qui produit de la laine ou vêtements à base de laine respectant l'animale. Sinon ils préconisent le chanvre ou l'ortie et le synthétique. En attendant voyez se reportage édifiant sur comment cela se passe dans les grosses chaînes de production  Rolling Eyes 


Vous n’achèterez plus de laine après avoir vu cette vidéo



La célèbre actrice Emily Deschanel est vegan (elle ne consomme aucun produit d’origine animale, que ce soit pour se nourrir ou se vêtir), et affiche plus de 400 000 followers sur twitter. Récemment, elle a posté un tweet pour sensibiliser et pour faire prendre conscience de la cruauté de la laine.



Frappés, blessés, tués…

Suite à une enquête de PETA1 , plusieurs vidéos filmées dans des lieux de tonte nous montre la très dure réalité. Plus de 70 tondeurs piétinent le cou et la tête des animaux, certains moutons sont frappés, blessés et recousus sans la moindre anesthésie, on leur pique les yeux pour les affaiblir, et certains sont laissés pour mort… Un scénario digne d’un film d’horreur, un prix très lourd à payer pour de la laine…
Privé de nourriture et d’eau pendant plus de 24h
L’enquête de PETA a également montré que dans l’industrie il est courant de ne pas nourrir ni d’abreuver les moutons afin de les affaiblir pour la tonte et d’éviter qu’ils se rebellent.

« Imagine que quelqu’un t’attaque après que tu aies été privé de tout pendant 24h — tu ne seras pas près pour te battre » explique l’un des tondeurs.

Coton, lin, synthétique, une solution simple pour éviter la maltraitance

Tant qu’il y aura un intérêt financier à maltraiter les animaux, cela ne se passera pas autrement. Une seule solution pour éviter cette torture : ne plus acheter de produits d’origine animale. Pensez donc au coton, au lin, à d’autres matières comme le chanvre ou l’ortie (même si elles sont plus difficiles à trouver, cela vaut le coup de les chercher), ou encore au synthétique.

Les deux vidéos de l’enquête PETA sur la laine nous montrent la maltraitance et la mort de moutons






Source; Vegactu


* * * * * *


Dernière édition par akasha le Lun 20 Oct 2014 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 26 Aoû 2014 - 9:43

Bonjour les gens
Être végan implique non seulement de ne plus manger de viande, mais aussi d'être sensible à la souffrance animale, et à tout se qui mets en périles la faune et la flore. Ont se doit de militer pour tout ça   Vous savez cela revient aussi indirectement à notre bien être et à celui de toute l'humanité ! C'est une responsabilisation que toutes personnes devrait à leur niveau entreprendre...C'est les enjeux actuelles qui veut ça, je part du principe que beaucoup de nos prédécesseurs dans l'histoire de l'humanité l'englobait dans leur coutumes et manière de vivre, alors pourquoi pas nous ?  scratch  Je vais vous proposez un reportage et divers liens d'activisme simple, merci à vous  study


"Make The Connection" Maxime Ginolin (version française)



Un clip réalisé par Maxime Girolin, artiste engagé qui a réalisé cette superbe vidéo. N'hésitez pas à la faire tourné via votre réseau sociaux préféré, il est important de sensibiliser le plus de monde possible...Redevenons des humains, que le travaille d'une personne comme Maxime ne reste pas main morte... No  

Se qu'il m'attriste c'est que personne ne parle au nom de la faune et la flore, je veux parler ici de personne affluente qui on une tribune importante, comme le pape, des personnes du show-biz ou du monde politique...Alors que logiquement la terre ne peut continuer à se rythme effrénée de pollution et destruction !

Voici l'adresse d'un bon site qui proposes divers actions et articles intéressant pour sensibilisé les endormis  Wink  Make the Connection

Et un article pour sensibiliser sur le régime vegan de l'excellent monsieur Mutien : Les carnivores et leur moralité...

Et pour terminer, après je vous laisse tranquille promis  lol!  Un reportage qui relate les danger pour la santé avec une consommation excessive de viande :


La viande rend malade

www.the-savoisien.com

Une étude allemande déclare: "Alors qu'il y a quelque années encore on considérait la viande comme en élément essentiel à l'équilibre nutritionnel de l'homme, on sait aujourd'hui qu'il n'en est rien, bien au contraire. Tous les scientifiques sérieux et de bonne fois considèrent désormais que la plus part des maladies dont souffre notre civilisation - cancer, arthrite, ostéoporose, maladie cardio-vasculaire, diabète, etc... résultent en majeur partie de la consommation de la viande.



La viande rend malade par thesavoisien

* * * * * *


Dernière édition par akasha le Lun 20 Oct 2014 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 31 Aoû 2014 - 9:20

Bonjour mes p'tits loupz  I love you
Aujourd'hui je vous présentes une mini série bien troussée sur le thème de la sensibilisation au végétarisme
. Le tout réalisé et présenté par des personnes compétentes. Ce qui donne à l'ensemble un caractère des plus factuel et réaliste !!
Hasta la vista baby



Éthique Animale – Élevage industriel






Éthique Animale est une mini-série sur les implications éthiques de notre traitement des animaux. Réalisé par Chuck Pepin et présenté par Carl Saucier-Bouffard, professeur en éthique environnementale et animale au Collège Dawson et chercheur associé au Centre sur l’éthique animale de l’Université Oxford.




Cette troisième capsule se concentre sur les conditions des animaux d’élevages au Québec et au Canada.
















----------------------------

En complément, un reportage absolument gerbant   (âme sensible s'abstenir) Sur la vérité sur les méthodes d’abattages Halal...


VIDÉO CHOC - LA VÉRITÉ SUR LE HALAL - REPORTAGE EXCLUSIF - Aïd el Kébir

Un reportage choc.
Âmes sensibles s'abstenir

LES VÉRITÉS non dites sur le HALAL et le viande égorgée par les musulmans





* * * * * * *



Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Jeu 4 Sep 2014 - 17:39

Faut-il arrêter de manger de la viande ?

Rencontre entre Christophe Carrio et Julien Venesson pour évoquer le végétarisme et le végétalisme.



_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Cendrillon

avatar

Féminin Balance Chien
Messages : 2
Date d'inscription : 08/08/2014
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 8 Sep 2014 - 1:29

Top articles, éloquents de réalités, difficile de se dire qu'en fait c'est le marché qui décide et que chacun d'entre nous en sommes les acteurs, et y prenons pour une part de nos responsabilité. En fait oui, chacun de nous y prenons une part de responsabilité !!!!

akasha a écrit:
Bonjour à tous, flower 
Aujourd'hui je me sens motivée de vous parlez d'une idéologie qui nous tient vraiment à cœur. Une idéologie qui peut vraiment s'imposée comme une vraie alternative de société. Une solution durable réellement efficace, accessible à tous, et qui plus est ludique et agréable à mettre en oeuvre pour tout qui à un minimum de volontés et d'envie... bounce 

nab; Je développe ici un sujet avec pleins de conseil diététiques et de la santé par l'alimentation; Guide comment bien se nourrir


Il est temps les amis, de reprendre notre destin en main, de dire non ! Et d'agir sur le fond et non la forme. Oui c'est intéressant de venir blablater sur un forum, je n'en disconvient pas évidement. Car cela fait tourné l'information, cela permet entre gens de même idées de partager, et aussi d'inspiré des personnes ayant à cœur de changer.  farao 




Mais un moment donné, il est important de passé aux actes, de faire quelques chose...Bref bouger son cul ! Et reprendre son pourvoir sur notre mode de consommation est la solution la plus simple qui soit, et combien efficace. A terme et tous ensemble elle s'imposera d'une redoutable efficacité...De plus son impact positive se joue sur plusieurs plans;
-L'écologie,
-L'économie,
-La santé,
-Et le développement durable.

Elle peut aussi secondairement et pour qui le désire jouer un rôle spirituel...Car là aussi, il est temps que l'homme se rende un peu compte à quel point les religions sont invalidantes pour l'avenir de la civilisation, un moment il va vraiment falloir penser humanisme..Pour une paix durable entre les peuples, et développer une vraie liaisons entre les peuples sans les petit problèmes intestine lié au différents cultes que chacun veut défendre bec et oncles...Tous réuni sous la même bannière, voila une solution durable !




Revenons à notre combat sur la consommation en outrance et le consumérisme. Des solutions simple existes, nous devons dans un 1er temps à adapter son régime alimentaire. Je vous rassure aucune obligation à devenir végétarien (même si c'est mieux). Mais apprendre à consommer des produits de base de saison et de proximité. Il faut à tout prix boycotter les produits industriels ! Ainsi que tout se qui vient d'autre continents car l'emprunte écologique est bien trop élever et favorise cette économie mondialiste insensée et destructrice...




Je pourrai pour vous plus tard dresser des listes aide mémoire et pratique Wink

Cette philosophie de consommation ne s'applique pas qu'à la nourriture, vous pouvez l'appliqué également aux produits d'entretient, corporel, ou ménager, en choisissant des produits nationale ou UE. Et bien sûr écologique, et n'ayant pas été le fruit de test sur les animaux (VOIR ICI)




Ensuite ce principe peut également s'adapter aux vétements, produits ménager, décoration, etc...Ou se sera le bon sens qui sera rois  king  Ou il sera toujours important de mettre les principes de base de responsabilité en priorité. Cela n'empêche en rien de vivre de façon agréable, sans restriction, sans fanatisme inutile. On peux resté dans l'harmonie la beauté tout en ne participant plus à cette mascarade de la consommation en outrance, de cette économie mondialiste...




Il suffit de se reprendre réellement en main, penser aux autres, à la terre, mais également à sois, il n'y a rien d’égoïste à ça. vivre en bonne santé dans un environnement harmonieux, est un gage d'épanouissement et un exemple pour tous. Qui serons sans doute influencer à suivre cet exemple, au lieu de suivre bêtement se que la télé, les médias, et l'industrie du divertissement essayent de nous transformer en abrutit totalement conditionner, en mauvaise santé et ne pensant plus par eux même. C'est pour cette raison que dans cette philosophie de vie, vous devez impérativement vous débarrasser de votre télé, du moins des programmes télévisé et tout se qu'il s'en suit... farao 




Voila ;)en introduction je pense avoir abordé tout les points important. Pour terminer, je vous post l'article d'un amis végan Very Happy

Vegan Attitude



Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que :

- Si la politique était interdite, tout comme ce ParleMent, nous pourrions enfin nous tourner vers un monde plus sain !

- Un Monde géré par le peuple et pour le peuple !


La perversité de ce monde est entièrement due aux mouvements politiques et leurs déviances ; Sectes maçonniques, Services Clubs, … et au résultat, ils bossent tous pour cette même
« Oligarchie du Chaos Mondial » !

Si le monde s’autogérait à la manière de « conseils des sages » (1), le monde irait non pas vers la productivité et le capitalisme, mais vers une harmonie globale.

Ce qui manque à ce monde, c’est non pas une, mais « La » Réconciliation de l’Homme avec son environnement GLOBAL.

De ce fait, si aujourd’hui nous devions créer quelque chose, ce serait justement une sorte de Label du Citoyen du Monde ; La « Vegan Attitude ».

Mais pour cela, l’Homme devrait aborder de Nouvelles Attitudes (et Aptitudes) du Comportement envers son Environnement Global (2).


http://mutien.com/site_officiel/wp-content/uploads/2013/02/stop_om_0205-300x300.jpg


Car il faut bien comprendre qu’aujourd’hui sur cette planète, que la perversité est à son paroxysme et ce, dans tous les domaines !

C’est un fait incontestable, si l’Homme ne se rachète pas une ligne de conduite et si il ne se comporte pas en « Citoyen du Monde », c’est la vie de la Planète qui est en danger.

L’Équilibre est rompu…




Au milieu d’un monde à la dérive, nous sommes seuls.

Nous sommes tragiquement seuls.

Nous n’avons rien à voir avec toutes les formules commodes qui permettent toujours d’entrer dans une des chapelles bien étiquetées de l’échiquier politique.

Nous naviguons sur une mer inconnue et personne ne peut comprendre vers quels continents nous cinglons.

Nous ne sommes à l’aise nulle part. Mais si chaque parti nous est étranger, chaque initié reste notre frère. Un véritable membre de la communauté refuse toutes les formations de l’heure mais il accepte tous les hommes de courage.

Et c’est pourquoi nous sommes joyeusement seuls.

C’est justement parce que nous refusons toutes les compromissions et toutes les manœuvres que nous serons le plus pur métal de l’alliage de demain !




Allons enfants de l’oligarchie
le temps d’y croire est terminé.

Pour nous la réelle démocratie
L’union sans drapeau est arrivée.

Aux âmes citoyens, créons notre univers
Marchons, marchons.

Qu’une liberté solidaire
Accompagne nos chemins !




Oui je sais, en lisant ce qui suit, vous allez dire qu’avoir la « Vegan Attitude », c’est une sacrée prétention.

Pourtant elle est le quotidien de nombreuses personnes qui travaillent pour le bien être de l’humanité et qui ont signées la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3) .

C’est juste un choix de vie, à vous de choisir !




Les Principes de la « Vegan Attitude » :

1. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est être est l’esclave de sa parole et ne point faillir à son honneur.

2. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est soutenir la dignité de l’Homme et de la Femme et se rappeler que tous sont nés égaux en dignité et en droits.

3. – Avoir la « Vegan Attitude » est un exemple pour la jeunesse.

4. – La « Vegan Attitude » ne saurait jamais agir de façon outrageante ni tuer ou être cruel envers aucun homme ni animal.

5. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est respecter et défendre les droits de tous les hommes et femmes à avoir et pratiquer des croyances religieuses qu’il ne partage pas ; tant que ces dernières ne portent ni atteinte à ses libertés et croyances, ni a la Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme (3).

6. – La « Vegan Attitude » ne prend pas part à de mauvaises querelles mais en toutes circonstances soutient les droits légitimes de tout homme et de toute femme.

7. – La « Vegan Attitude » doit être honorable en toutes choses et discerner le bien du mal.

8. – La conduite d’un « Vegan Attitude » doit être modeste, il ne doit pas rechercher les honneurs pour lui-même.

9. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est chercher à protéger les opprimés et ne jamais faillir à la charité, la fidélité et la vérité.

10. – La « Vegan Attitude », ne dit du mal de personne. Une langue médisante apporte honte et opprobre.

11. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est consacrer sa vie à ce que les peuples du monde puissent vivre ensemble dans la plus grande paix et la plus grande tolérance.

12. -Avoir la « Vegan Attitude », c’est consommer malin en n’achetant pas les produits qui ne respectent pas notre « Charte ».

13. – Avoir la « Vegan Attitude », c’est le respect de son corps. Pour cela, rien de néfaste ne lui sera fait ; Une alimentation saine, Vegan et Bio sera respectée…


* * *



(1) Le « Conseils des sages » (très prochainement).

(2) Global : qui sous entend l’environnement et le « soi ».

(3) La «Déclaration Universelle des Devoirs de l’Homme ».


___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 9 Sep 2014 - 10:06

Bonjour les gens  cat
Merci pour ton soutiens et l'intérêt que tu portes au sujet Cendrillon  I love you
Les multinationales décidément ne reculent devant rien pour nous vendre leur produits surfaits et surtout mauvais pour la santé !! Il est vraiment plus que temps de s'en rendre compte, de reprendre notre pouvoir, et de préférer une alimentation salutaire, votre corps vous dira merci, ainsi que Gaya Very Happy
Regardez ce reportage vous allez tomber des nues.... No



Chips et grillades : La bataille des géants de l’alimentaire

Pour prolonger l’été et les vacances, les Français profitent au maximum des repas en plein air, généralement accompagnés de chips craquantes et de brochettes grillées. Les gammes de chips se renouvellent sans cesse et les brochettes de bœuf envahissent les rayons.





Comment les fabricants choisissent-ils les parfums? Quel est le juste prix pour une viande de qualité? Les industriels s’intéressent désormais au gaspacho. Que trouve-t-on dans cette soupe fraîche andalouse?

Partie 1:




Vu sur FDesouche


* * * * * * *  *


Dernière édition par akasha le Mar 14 Fév 2017 - 2:27, édité 2 fois (Raison : Remplacement de une vidéo dead...:))
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Les baies de goji   Ven 3 Oct 2014 - 7:49

Bonjour,
Si il existe un aliment miraculeux pour nous Vegan, ce serait bien les baies de goji. Voyez plutôt ces incroyable propriétés nutritives et diététiques.


Santé : les bienfaits des baies de goji

Les baies de goji (Lycium barbarum) sont les fruits les plus denses, du point de vue nutritionnel, sur Terre.



Elles font partie de la famille des morelles noires (Solanacées), qui regroupent plusieurs autres légumes communs tels que les pommes de terre, les tomates, les aubergines et les poivrons, ainsi que des plantes vénéneuses telles que la Belladone ou Belle Dame.

Originaire des montagnes de l’Himalaya au Tibet et en Mongolie, la baie de goji pousse désormais aussi dans bien d’autres pays.

Bien qu’elles n’aient été introduites dans les pays occidentaux que depuis quelques années, les baies de goji ont été utilisées pendant des millénaires au Tibet et en Chine, aussi bien dans le domaine culinaire que médicinal.

La baie de goji possède tous les acides aminés essentiels, chose extrêmement rare dans les fruits, et possède également la plus haute concentration en protéines parmi tous les fruits. Elle regorge de vitamines C, contient plus de caroténoïdes que n’importe quel autre aliment, possède 21 oligo-éléments et est riche en fibres.

Possédant 15 fois le taux de fer contenu dans les épinards, ainsi que du calcium, du zinc, du sélénium et bien d’autres oligo-éléments importants, il ne fait aucun doute que l’humble baie de goji est un véritable Éden alimentaire.

Cet incroyable petit super-fruit contient également des anti-inflammatoires naturels, et des composés anti-bactériens et anti-fongiques. Sa puissante propriété anti-oxydante et ses polysaccharides aident à renforcer le système immunitaire. Il n’est donc pas étonnant que dans la médecine traditionnelle chinoise, ce fruit jouisse d’une renommée importante pour ce qui est de la force et de la longévité.




Dans la médecine traditionnelle chinoise, le goji agit sur les méridiens du foie et des reins afin de soulager les douleurs du bas du dos, les vertiges et les problèmes de vue. On en consomme généralement telles quelles, en infusion ou via extraits, ou encore en tant qu’ingrédients d’une soupe.

Les baies de goji sont facilement disponibles sous forme sèche, et sont un merveilleux en-cas telles quelles, en mélange montagnard, avec du muesli ou des flocons d’avoine. Elles peuvent également être plongées dans l’eau durant deux heures afin d’obtenir une boisson délicieuse une fois les baies évincées de l’eau, ou encore l’eau et les baies de goji ensemble dans un jus de fruit.

Faites toutefois attention : les baies de goji peuvent interférer avec les éventuels médicaments que vous consommez contre le diabète, pour réguler la tension ou les anti-coagulants. Si tel est le cas, consultez d’abord votre médecin.

Les baies de goji sont généralement disponibles dans des commerces alimentaires asiatiques, mais la plupart d’entre elles proviennent des régions en plein développement économique de Chine et du Tibet, et contiennent énormément de pesticides et d’engrais de synthèse. Même les marques estampillées « bio » ne sont pas forcément fiables, alors assurez-vous de vous approvisionner chez un marchand fiable.

Source : The Healthy Eating Site Traduit par Fabio Coelho pour Croah.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Dim 19 Oct 2014 - 17:43

Bonsoir mes frères et sœurs revoir

rEgardez....C'est un camp de concentration pour petits veaux !! Pour pouvoir ponctionner la moindre gouttes de lait à leurs maman, on les retirent, ensuite ils irons direct à l’abattoir pour la viande de veaux.... Sad

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 21 Oct 2014 - 16:27

Bonjour mes amis, aujourd'hui je donnerai la parole à Laura Marie, une très belle personne consciente de son sacré féminin I love you

FAQ : Les questions les plus courantes sur l’alimentation, la viande, le lait et les oeufs



Dans cet article, j’ai décidé de réunir les questions les plus fréquentes que l’on peut entendre sur l’alimentation, la viande, les produits laitiers et les oeufs.

Pourquoi certaines personnes décident-elles de supprimer la viande de leur alimentation ?


A l’heure actuelle, il est désormais prouvé scientifiquement que consommer de la chair animale, des produits laitiers et des oeufs n’est pas indispensable à notre santé. Cela va même au delà de ça, il est désormais démontré que c’est la viande et les produits animaux (oeufs et produits laitiers) qui sont responsables de la plupart de nos maladies graves actuelles.

Toutes nos principales maladies actuelles telles que les maladies cardiaques, crises cardiaques et la plupart des cancers, cancer dela prostate, cancer du côlon, cancer du sein, cancer du pancréas, cancer des ovaires, maladies du foie, diabète, ostéoporose, haute tension, obésité, asthme… proviennent de ces 4 facteurs principaux se trouvant dans la viande et les produits animaux (oeufs et produits laitiers) : 1- Cholesterol / 2- Graisses saturées / 3- Acides gras trans / 4- Protéines animales

Les personnes qui décident de supprimer la viande de leur alimentation éliminent donc instantanément énormément de facteurs de risques pour la plupart des maladies mortelles actuelles, puisque le cholestérol, les graisses saturées, les acides gras trans sont présents dans les produits animaux et même exclusivement en ce qui concerne le cholestérol.

De plus, la viande actuelle industrielle est remplie d’hormones et de produits chimiques en tous genres, et les animaux sont très mal nourris (leur nourriture industrielle est totalement différente de celle qu’ils devraient normalement manger dans la nature ce qui provoque de nombreux dysfonctionnements) et surtout ils sont élevés et traités de manière déplorable et cruelle. La souffrance et l’horreur que vivent ces animaux de fermes industrielles est insensée et injustifiable. (Sauf pour les fermes « bio », ce qui est impératif si l’on veut continuer à manger de la viande et limiter la souffrance de l’animal et les effets négatif de la viande sur sa santé, mais sachez qu’au final l’animal est envoyé dans les mêmes abattoirs que les autres, il n’y a pas d’abattoirs « bio »).

De nombreux reportages sont à l’heure actuelle disponibles sur le sujet, pour s’informer sur la réalité de l’industrie de la viande, ce qui est impératif pour pouvoir faire clairement le lien entre ce que vous mangez et l’animal que c’était et ce qu’il a vécu pour atterrir jusqu’à votre assiette. (Voir questions suivantes).

Par ailleurs, l’impact environnemental de la production de viande ainsi que sur les problèmes de faim dans le monde est ENORME. Pour les connaître en détail, visitez ce site vraiment complet.

Mais l’homme a toujours mangé de la viande pourtant ?

Premièrement, l’ancienneté et la banalité d’une pratique ne sont en rien garantes de sa moralité. Un tel argument n’est donc pas recevable dans un débat éthique ou politique. Les guerres ont elles aussi toujours existé et la torture, le meurtre, le viol, l’esclavage, sont ou furent également des pratiques traditionnelles ou culturelles, et largement admises : est-ce que cela les rend moralement admissibles pour autant ?

Par ailleurs, selon les études, les premiers hominidés, descendants directs des primates étaient au contraire majoritairement frugivores et ne touchaient qu’occasionnellement aux cadavres d’autres animaux. Ils n’ont été amenés à devenir nécrophages de façon plus régulière qu’à des périodes bien particulières de mouvements de populations et de bouleversements climatiques.

L’homme a ensuite commencé à chasser pour questions de survie (n’ayant absolument rien d’autre à manger) et petit à petit l’homme a commencé à identifier le fait d’attraper un animal, à sa fierté et à son égo (virilité, etc…). Mais le fait de manger un animal restait rare. On ne « prélevait » que ce dont on avait besoin… et surtout les animaux avaient vécu une vie normale dans leur habitat naturel à manger une alimentation naturelle, et sans produits chimiques et médicaments… ils n’étaient pas torturés pendant des semaines, mois ou même années, et confinés dans des cages ou des enclos où ils ne pouvaient à peine bouger, abusés et tués à la chaîne sans aucune conscience et dans des conditions plus qu’abominables comme c’est le cas à l’heure actuelle (60 milliards d’animaux tués par an pour notre consommation alimentaire seule).

D’ailleurs, en quoi les hommes préhistoriques devraient-ils être des modèles en termes d’éthique ? Pourquoi faudrait-il se référer à telle ou telle période ancienne en matière d’alimentation, alors que nous ne le faisons pas en matière d’habitat par exemple, puisque nous ne vivons plus dans des cavernes, ou en terme de traitement de la femme ? Se comparer à des hommes préhistoriques est totalement insensé…

C’est en réalité très récemment, dans les pays occidentaux, que la consommation de viande s’est répandue, accompagnant le mouvement d’industrialisation et l’émergence d’une classe moyenne. Il y a seulement trois générations, la consommation de la viande était réservée aux jours fastes (au même titre que certains fruits aujourd’hui communs mais à l’époque rares, comme l’orange). Non seulement la viande n’est pas indispensable à un bon équilibre alimentaire, mais sa consommation quotidienne est le résultat d’un mouvement économique et social strictement artificiel (uniquement pour le profit).



Mais l’humain n’est-il pas omnivore et donc sensé manger de la viande pour survivre ?

Le terme « omnivore » a une valeur descriptive et non normative. En admettant que l’humain soit omnivore, cela signifie simplement que son organisme peut assimiler des nutriments tirés de sources végétales et animales. En aucun cas qu’il le doive (au sens d’une nécessité physiologique autant que morale). Il en a juste la capacité, si en cas de besoin il devait avoir à manger de la viande.

Si la plupart des humains sont aujourd’hui clairement des omnivores comportementaux, l’anatomie comparée selon le type d’alimentation met en évidence que l’être humain ne présente pas les caractéristiques structurelles mixtes que l’on observe chez les omnivores tels que les ours et les ratons laveurs (et encore moins les caractéristiques des carnivores). Les caractères communs propres à chaque catégorie montrent d’une part une distinction nette entre l’humain et les carnivores, de même qu’avec les omnivores. D’autre part, ils soulignent de façon encore plus évidente la similitude morphologique (dentaire et digestive) et physiologique (alimentaire et en matière de développement des membres permettant d’obtenir la source alimentaire) entre les herbivores / frugivores et l’humain.

L’étude comparative des muscles faciaux, de la mâchoire (type, position, mouvement et ouverture de la bouche), de la dentition, des ongles, du système digestif (acidité et capacité de l’estomac, longueur de l’intestin grêle, colon, composition chimique des sucs gastriques dont la salive) et des spécificités des membres et organes sensoriels comme la vue, l’odorat et le goût sont autant de signes sans équivoque concernant l’orientation alimentaire à laquelle l’humain est le plus adapté (herbivore). (Voir le schéma de l’anatomie comparée dans cet article) (Plus d’infos sur l’anatomie comparée ici)

Les carnivores ont un transit intestinal court de manière à se débarrasser rapidement de la chair animale pourrie et cariée; la protéine animale, le cholestérol, les graisses saturées, et les acides gras trans. Du fait de leur système, c’est impossible qu’ils aient les artères bloquées. Mais comme nous l’avons vu plus haut, quel est le facteur N°1 qui tue les humains par contre qui choisissent de manger de la viande et des produits animaux ? (surtout en trop grande quantité comme c’est le cas à l’heure actuelle) : Les maladies cardiaques causées par les artères bloquées. Si nous étions prévus pour manger autant de viande et de produits animaux, ils ne seraient pas la 1ère cause de maladies graves actuelles.

En clair : Nous avons la possibilité « technique » de consommer de la viande, mais cela doit être au mieux occasionnel, sinon totalement accessoire, et cela témoigne surtout d’une adaptation induite par des périodes et environnements auparavant difficiles pour se nourrir de végétaux. Conditions qui ne sont, de toute évidence, plus à l’ordre du jour dans la société occidentale moderne puisque nous avons désormais accès à tous les végétaux possibles. Manger de la viande à l’heure actuelle est simplement une tradition, une habitude, une commodité et par pur plaisir gustatif.



Mais le lait quand même, ça c’est bon pour la santé et on ne tue pas d’animaux pour en produire ? Pourquoi certains décident d’arrêter d’en boire ?

L’espèce humaine est la seule espèce de mammifère à consommer du lait passé l’âge de sevrage.


L’espèce humaine est aussi la seule espèce à consommer le lait d’une autre espèce. Les vaches adultes ne boivent pas de lait de vache ou encore pire de lait d’une autre espèce. Les laits ne sont pas interchangeables entre les espèces. La composition du lait de chaque espèce animale est spécifiquement adaptée pour répondre de manière optimale aux besoins du petit non sevré. Le lait de vache est donc bien évidemment physiologiquement inadapté à l’espèce humaine. Le seul lait véritablement adapté au petit humain est de toute évidence : le lait humain.

C’est avec l’avènement de l’élevage au néolithique que les humains ont commencé à consommer le lait des autres mammifères. La consommation de lait est avant tout culturelle et dépend des pays et régions. Ainsi de nombreux peuples ne consomment traditionnellement pas ou peu de lait et produits laitiers (par exemple l’Asie). La surconsommation de produits laitiers est une spécificité du monde occidental contemporain et n’est encouragée encore une fois, comme pour la consommation de viande, uniquement pour le profit…

oute une propagande a été crée autour des produits laitiers pour laisser croire au consommateur actuel que boire du lait est « bon pour la santé » et même pire, « indispensable » à la santé de nos os (car riche en calcium). C’est l’un des plus gros mensonges jamais inventés et catastrophique en terme de conséquences sur la santé des consommateurs mais aussi sur le traitement des animaux destinés à produire ce fameux lait.

En effet, il est désormais prouvé que plus une personne consomme de produits laitiers, plus elle perd de calcium et plus elle est en risque de développer de l’ostéoporose (Lire à ce sujet le livre de Thierry Souccar « Lait, Mensonges et Propagandes » qui explique parfaitement le lien entre industries laitiers et médias / recommandations officielles mensongères – ainsi que les conséquences cachées sur la santé).

75% des adultes de cette planètes sont intolérants au lactose. 75% ! Si cela était si naturel, pourquoi autant de personnes en seraient intolérantes ? et ce chiffre est même supérieur chez les asiatiques, puisqu’il s’agit de 90 à 100% des asiatiques. Et pourtant, l’Asie est le continent qui présente le moins de cas d’ostéoporose, comparé à l’Amérique du Nord qui en présente le plus (et pourtant ce sont eux qui consomment le plus de produits laitiers). Etrange, alors que les industriels disent justement qu’ils vendent du lait uniquement pour nous fournir du calcium !

La réalité derrière l’industrie laitière est loin d’être ce que l’on imagine. On est bien loin de la belle image de la vache qu’un paysan trait tranquillement dans son pré. L’industrie laitière est l’une des plus cruelle qui existe. Tenez-vous bien, encore plus cruelle que celle de la production de viande. Encore une fois, de nombreux documentaires sont disponibles pour comprendre ce qu’il se passe réellement dans l’industrie laitière. Les images sont horribles et il ne faut pas penser un seul instant que ce sont des cas isolés. Enormément de reporters, photographes, activistes, chercheurs, enquêteurs ont visité les fermes industrielles pour témoigner de ces réalités. Voici à ce sujet un petit spot sur l’industrie laitière (pas d’image choc) mais qui résume tous les points importants à comprendre lorsque l’on veut comprendre d’où provient ce lait et comme il a été produit.




Pour produire du lait une vache a besoin de mettre au monde un veau. Comme pour la femme, une vache portera son bébé pendant 9 mois. Dès le 1er jour après l’accouchement, le veau sera brutalement retiré de la maman (dans la nature, le veau tête une année entière sa maman). Pourquoi ? Pour pouvoir récolter ce lait qui nous est ensuite vendu. A la place du veau, c’est donc l’humain qui boit le lait de la maman. Le veau sera ensuite nourri de manière artificielle. Chaque verre de lait que vous buvez, c’est du lait qu’un veau n’aura pas eu.

Pour faire toujours plus de profit, les industriels ne perdent donc pas de temps et très peu de temps après leur mise bas, les vaches sont à nouveau inséminées artificiellement pour à nouveau être enceintes. 9 mois après, on recommence le même déchirement. Beaucoup témoignent du cri atroce que la maman fait, à l’arrachement de son veau. Elle pleurera et cherchera son veau pendant des jours et des nuits, jusqu’à l’épuisement (le veau cherchera sa maman également).

Le veau, si c’est un mâle, sera envoyé à l’abattoir pour notre consommation ou pour les produits pour animaux (confinés dans des box étroits, nourris artificiellement et volontairement anémiés (carencés en fer) pour que leur chair soit blanche selon les préférences des consommateurs). D’autres sélectionnés seront engraissés jusqu’à obésité pour produire notre viande de boeuf, et si c’est une femelle, elle connaîtra le même sort que sa mère.

Au bout de 5 ans, la vache laitière sera envoyée à l’abattoir car trop épuisée pour continuer à produire suffisamment et donc plus rentable (au lieu de vivre 20 ans naturellement). 90% de la viande de hamburgers et du boeuf de supermarché est issue des vaches laitières épuisées psychologiquement et physiquement.

Voir une vidéo qui montre la séparation de la vache et de son veau (aucune image choc) (et encore nous sommes en France à la verdure ce qui est bien loin d’être le cas pour tous).


Pour finir, les vaches sont tellement traies (3 fois par jour) et tellement chargées de médicaments pour produire encore et toujours plus, que leurs pis souffrent de terribles infections (du pu est d’ailleurs présent dans le lait et autorisé à hauteur d’1 goutte par verre de lait).

Ce sont toutes les raisons pour lesquelles les végétaliens décident de ne pas consommer non plus de produits laitiers, afin de ne plus encourager ces pratiques immorales et cruelles (avec en plus des conséquences désastreuses sur la santé humaine).

La première chose à faire, si vous ne voulez pas arrêter immédiatement les produits laitiers, c’est de consommer au moins des produits biologiques uniquement, puis supprimer le lait de vache et ne garder que le lait de brebis, plus assimilable par l’organisme humain. Mais à terme l’idéal est d’arrêter totalement. Des laits végétaux délicieux et fromages végétaux existent désormais sur le marché, nous n’avons donc plus d’excuses.

Tout cela est absolument abominable.


Qu’en est-il des oeufs ? On ne tue personne pour produire des oeufs ?


Pour produire des oeufs, on a besoin de poules femelles. Tous les poussins mâles sont donc broyés vivants ou asphyxiés dans des sacs plastiques, car ils ne sont pas rentables pour l’industrie, même pour être consommés car de taille plus petite que les femelles.
Les poules sont stockées dans les immenses hangars clos de cages (capacité: 80 000 poules), hors-sol, hors saisons, un éclairage totalement artificiel et robotisé produit des cycles de lumière optimisés et des jours de 24h afin d’accélérer la ponte.

Tout est automatisé: 2 tapis roulants évacuent chacun les fientes (ou alors par racleurs automatiques), et les oeufs et un 3ème apporte la nourriture. L’animal n’a aucun contact avec les humains, il est d’ailleurs improductif d’approcher du fond du hangar au risque de déclencher de vastes mouvements de panique chez ces animaux totalement perturbés. Cela occasionne des blessures graves et accroît encore la mortalité. En effet, sans surveillance, beaucoup de poules meurent du système et sont déchiquetées par leurs congénères. Surveiller des dizaines de milliers de cages peu éclairées est impossible et risque des pertes supplémentaires. Aussi, on considère que «Tout va bien» si, à l’arrivée des oeufs, leur nombre est globalement constant.

Il faut que les oeufs ne cassent pas -d’où l’extrême finesse des grillages sur lesquels reposent les pattes. Le grillage étant en pente pour laisser rouler les oeufs vers l’extérieur, les poules doivent constamment bloquer leurs pattes. Il en résulte qu’en dehors des maladies, les pattes sont la principale source de souffrance physique des poules. Ces treillis métalliques fins et insalubres engendrent fissures, lésions diverses et hyperkératose (corne envahissante).

Pour une rentabilité maximale, il faut faire tenir le maximum d’oiseaux dans le minimum d’espace. La taille d’une cage (46x51cm) pour 5 poules étant bien insuffisante pour l’envergure moyenne d’une poule (75cm), il en résulte une perte du plumage quasi totale (sauf cou et tête), usé par frottement contre les barreaux et les congénères. Même en vertical, les mouvements de tête sont limités par la hauteur moyenne de 35/40 cm. (La poule a en moyenne l’équivalent d’une feuille A4 en terme d’espace vital).



Si les mouvements d’ailes sont presque impossibles, il est inenvisageable de marcher, avancer ou reculer. Parfois des poules restent bloquées dans un coin, près de la nourriture, et leurs ongles continuant à pousser sans pouvoir s’user sur un sol normal, se referment autour du grillage. Prisonnières, leurs pattes seront arrachées lors du ramassage pour l’abattoir.

Le stress et l’ennui provoque nombre d’agressions. Pour résoudre le problème, les aviculteurs industriels pratiquent le débecquage. On coupe une partie du bec avec une lame chauffante censée le cautériser. Mais la température n’est pas toujours bonne. Parfois les becs sont arrachés lors de l’opération. La douleur (le bec est un organe sensible plus proche de la dent que de l’ongle) est souvent traumatique et il n’est pas rare de constater que l’oiseau boit moins, se lisse moins les plumes et éprouve des difficultés à se nourrir. Autre stress, l’absence d’activités naturelles : pas de bain de poussière, ni de construction de nid. Sans espace, ni matériau, une frustration s’installe et exacerbe l’agressivité et la folie. Egalement, une nourriture uniforme et industrielle (cadavres d’animaux, produits chimiques et médicaments préventifs, antibiotiques et anti-dépresseurs).

Outre le bruit, permanent (dizaines de milliers de caquètements), l’odeur est pestilentielle, car quel que soit le mode d’évacuation des fientes, il n’est pas rare que des déjections restent collées au grillage avec des fragments de plumes – d’où maladies respiratoires, blessures et infections des pattes. Bien sûr, le système des cages en batterie interdit le nettoyage complet durant les 72 semaines de la vie de la poule…

Les médicaments n’empêchent pas les poules de souffrir potentiellement d’une vingtaine de maladies qui les affectent directement ou nuisent à leur ponte. Les troubles digestifs et respiratoires sont les plus fréquents, et la mortalité est d’au moins 7%. Dans de telles conditions d’entassement et de salubrité douteuse, qui s’en étonnerait ?

Si pondre est une activité naturelle, le rythme est ici contre nature : 265 oeufs l‘an par poule en batterie, contre 170 ailleurs, et une douzaine pour les espèces sauvages. Les pondeuses sortent des cages épuisées, très amaigries, frustrées de leur maternité car elles n’ont jamais de poussins. Les oeufs fécondés sont placés en couvoirs industriels. En conditions naturelles, les poulets restent avec leur mère jusqu’à 8 semaines.

Les scientifiques ont remarqué que systématiquement l’oiseau se retient de pondre jusqu’à une demi-heure à chaque oeuf, motivée par la peur des autres poules et l’impossibilité de protéger sa progéniture.« La pire torture infligée à une poule de batterie est l’impossibilité de se retirer quelque part pour pondre. Pour la personne qui connait un peu les animaux, il est réellement déchirant de voir comment une poule essaie et essaie encore de ramper sous ses voisines de cage pour y chercher en vain un endroit abrité » Pr Konrad Lorenz, éthologue et Nobel.

Le ramassage brutal, de nuit, opéré par des équipes spécialisées doit aller très vite. Sans exercice pendant leur captivité, les pondeuses n’ont que peu de muscles efficaces et des os friables, d’où à l’arrivée à l’abattoir, 30% ont déboîtements d’ailes, fractures, luxations et blessures.
-Comme pour la plupart des volailles, l’oiseau pendu par les pattes est abaissé automatiquement dans un bain d’eau électrifiée qui l’étourdit. Ensuite la machine en continu avance vers les couteaux pour l’égorgement, puis plumage, bain bouillant, éviscération… Comme souvent, l’électronarcose est imparfaitement réussie, d’où des oiseaux encore conscients lorsque les lames, réglées sur une hauteur moyenne, tranchent le cou, ou la tête ou le corps. Le tout en 6minutes sous les yeux des poules en attentes. Les carcasses en pitoyable état ne sont pas présentables pour la consommation. Les morceaux de viande récupérables deviennent donc des bouillons cubes « à la poule », poulet vermicelle, remplissages de raviolis, saucisses de volailles, hot dogs ou des « sous-produits animaux ».

La solution pour ne pas encourager ces pratiques ?

Choisir exclusivement des oeufs de poules « élevées en libre parcours », ou à défaut « en plein air »,
les autres indications sont trompeuses : « de ferme », « oeufs frais », « oeufs datés » cachent un univers industriel carcéral.
Attention aux aliments industriels : à eux seuls ils représentent plus du tiers des oeufs de batterie consommés en France. Il s’agit entre autres des pâtes aux oeufs frais, mayonnaise, pâtisseries, gâteaux secs, flans et autres desserts…

Mon conseil est d’acheter des oeufs et produits à base d’oeufs issus de l’agriculture BIOLOGIQUE (ou alors bien sûr arrêter sa consommation, ce qui est le cas pour les végétaliens). Dans les fermes bio, les poules sont nourries de manières saines et sont à l’air libre (minimum 2,50m2), et le débecquage est interdit.



Qu’en est-il du poulet ? (blancs de poulet sous vide, cuisses de poulet ?)

Plusieurs dizaines de milliers par hangar, ils sont entassés au sol. L’ammoniaque de leurs fientes brûlant leurs pattes et abdomen, occasionnant des ampoules à la poitrine – parfois visibles au travers de l’emballage « prêt à cuire », les plus abîmés seront commercialisés comme « blancs ou cuisses ». On fait artificiellement « pousser » leur chair, et leurs os ne supportant pas toujours leur poids, sont souvent fracturés.

Un poulet industriel grandit plus vite que son cœur et ses poumons, d’où des problèmes cardiaques et un gonflement de l’abdomen par des fluides corporels (1% des poulets meurent d’ascite, c’est-à-dire plus de 7 millions chaque année en France).

Capture et transport : Une équipe de ramasseurs saisit les oiseaux par une seule patte, occasionnant de fréquentes dislocations du fémur au niveau de la hanche et autres traumatismes. Les poulets terrifiés assimilent la capture à une prédation aux conséquences mortelles. Ils sont entassés sans précautions : fractures ou déboîtements d’articulations touchent entre 15 et 20 millions d’oiseaux selon certaines études.
Surcharge du camion, chocs, stress, chaleur, froid, suffocation et blessures diverses : 0,4% des animaux meurent pendant le transport (plus de 3,5 millions). Les arrêts cardiaques causent la moitié des décès, les traumatismes divers (os brisés, foie éclaté, tête écrasée…) en causent un tiers. Les morceaux de poulets séparés (ailes, cuisses) proviennent d’oiseaux blessés ou malades, invendables

Alors qu’un poulet vit naturellement 6 ans, l’abattage a lieu au bout de 41 jours pour un poids moyen de 1,7kg, (2x plus tôt qu’il y a 30 ans). À l’abattoir, pendus par les pattes sur une chaîne automatique, ils sont étourdis électriquement par une machine pas toujours efficace pour les rendre inconscients. La technique courante où l’animal est abaissé pour que la tête trempe dans un bain d’eau électrifiée n’est pas fiable car beaucoup d’oiseaux relèvent la tête et ne sont pas du tout étourdis. Et le courant n’est pas toujours assez fort, mais cela est volontaire, pour éviter des problèmes de coagulation sanguine dans la viande, alors peu appétissante.

Les 2 carotides devraient être tranchées, mais c’est loin d’être toujours le cas, ce qui maintient les oiseaux conscients 2 mn de plus. Les couteaux automatiques pour la gorge sont réglés sur une taille moyenne : les petits oiseaux les reçoivent dans la tête, les plus gros dans la poitrine.

Des millions, pleinement conscients puisque non étourdis, s’agitent encore et les lames tranchent n’importe où. Certains entrent donc vivants dans un système de plumage par eau bouillante…


Pour connaître tous les impacts environnementaux de la consommation de viande / poisson, cliquez ici (site extrêmement complet).



Comment se fait-il que sachant tout cela, ce sont les végétaliens qui soient taxés d’extrémisme ?


Le problème est que la plupart des gens qui voient ces images, dénoncées justement principalement par ceux qui sont éveillés et sensibles à ces sujets, sont choqués et ressentent la violence dénoncée (violence réelle subie par les animaux). Mais après, dans leur cerveau ils associent cette violence à la personne qui leur a montré ces images, non aux personnes qui le font et non à leurs propres actes qui encouragent justement ces pratiques ! C’est une réaction très très courante. C’est un réflexe de rejet de remise en question.

De plus, l’être humain a toujours rejeté ce qu’il ne pouvait pas comprendre. A l’époque de l’esclavagisme, les gens étaient considérés comme extrémistes s’ils voulaient traiter les noirs comme les blancs. Il n’y a pas si longtemps de cela, l’on pensait que la femme n’avait pas d’âme… A l’heure actuelle, nombreux sont les humains qui pensent que l’animal n’est pas un être conscient ni capable de ressentir des émotions et de la souffrance, alors que c’est depuis longtemps plus que prouvé. Plutôt que de remettre en question ses habitudes, ses traditions et ses croyance, l’être humain va souvent préférer attaquer celui qui le remet en question, et essayer de trouver toutes sortes d’excuses pour ne pas avoir à changer.


Le Véganisme est-il différent du Végétalisme ?

Les végétaliens ne mangent aucun produits animaux, mais les vegans vont encore plus loin dans leur recherche de compassion maximale et de respect maximum envers les animaux en ne décidant pas non plus d’encourager l’industrie tout aussi horrible du cuir (peau de vache) et de la mode basée sur l’exploitation des animaux à fourrure. Egalement, ils n’utilisent pas de produits cosmétiques testés sur les animaux (c’est encore une autre histoire de film d’horreur à part entière…). Leur mode de vie est basé sur l’absence de cruauté quelle qu’elle soit, ce qui est fort louable.



Mais est-ce que si j’arrête MOI de consommer tous ces produits issus d’une industrielle cruelle, cela va vraiment changer quelque chose ?


En achetant ou consommant des produits issus de l’exploitation d’êtres sensibles, on n’abat certes pas soi-même l’animal, mais on délègue la responsabilité de la tâche ingrate (que beaucoup ne pourraient pas accomplir en conscience) à un tiers. L’argent versé financera immanquablement l’abattage de l’animal suivant. De même, c’est un signal positif envoyé aux industriels qui valide de facto leurs objectifs et méthodes. En créant la demande, on génère l’offre correspondante, perpétuant ainsi ce système.

L’acte de consommation est de fait un contrat de vente. En faisant le choix de consommer un produit, le consommateur donne son accord tacite quant à la légitimité du produit et de ses conditions de production et d’approvisionnement. Autrement dit, tant qu’il y aura de la demande, tout cela continuera de se produire.

Chacun peut librement refuser de cautionner un état de fait, en commençant par modifier ses propres pratiques de consommation sur lesquelles il a une prise directe.

Le taux de végétariens, végétaliens et de portes paroles pour la cause animale et l’environnement ne cesse d’augmenter depuis ces dernières années, grâce à internet et la possibilité désormais de pouvoir divulguer ces informations, trop longtemps cachées au public. Petit à petit, le monde va se rendre compte de l’horreur que nous avons permise pendant bien trop longtemps, et les générations futures se demanderont comment nous avons pu laisser faire cela. Les jeunes d’aujourd’hui commencent de plus en plus jeunes à ne pas vouloir encourager ces pratiques monstrueuses.

Nous avons tous un impact. Décider d’arrêter de contribuer à toutes ces horreurs est également un pas vers plus de sérénité dans votre propre vie. Comment vivre avec sa conscience une fois que l’on sait toutes ces choses. Manger la chair d’être un animal maltraité, malnourri, abusé et torturé, ne peut en aucun cas être bénéfique pour nous, aussi bien sur un plan physique que spirituel et émotionnel.

98% des animaux abusés et tués sur cette planète sont abusés et tués par l’industrie de la viande, des produits laitiers et des oeufs. C’est là que se passe tout le mal. Aux USA, de sa naissance à sa mort, chaque mangeur de viande aura consommé 3000 animaux terrestres et des milliers d’autres animaux marins (statistiques de l’USDA).

Pour finir, ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’effet papillon. En éveillant la conscience simplement d’une seule personne, qui éveillera à son tour une seule personne, et ainsi de suite, jour après jour et mois après mois, cette boule de neige augmente et augmente, réalisez-vous au final, sur des années, en lançant cette première boule de neige, combien de personnes vous aurez transformées et quel impact vous aurez eu sur le monde ?



Maintenant que je sais tout cela, je suis horrifié(e) et je veux réellement m’investir pour partager au maximum l’information et m’investir pour la cause animale, en plus d’arrêter ma propre consommation de viande / produits animaux. Que puis-je faire ?


Le premier moyen est d’en parler autour de vous dès que vous en avez l’occasion. Connaissez bien votre sujet et soyez sûrs de vous, car les oppositions sont nombreuses, parmi ceux qui n’ont pas conscience de ce qu’il se passe.

Certains vous diront qu’il y a des causes plus graves à s’occuper (raison pour laquelle ils ne s’occupent ni de l’une ni de l’autre cause « plus grave », car une personne s’occupant d’une cause ne critiquera jamais une autre qui s’occupe d’une autre cause, seuls ceux qui ne font rien critiquent). Nous ne pouvons pas tous nous occuper des mêmes causes, c’est dans la diversité que l’homme pourra réellement aider à l’échelle planétaire. Il y aura toujours quelque chose de plus grave à tout ce que nous faisons dans la vie, utiliser cette excuse pour ne rien faire est la pire sottise qu’il puisse exister.

De nombreuses associations existent en France pour s’investir dans cette cause, comme L214 pour les animaux terrestres, et Sea Shepherd pour les mers. Vous pouvez contacter L214 pour leur demander toutes les infos que vous souhaitez. Peta est aussi un bon moyen de s’informer et de s’investir.

Un des meilleurs moyens reste également de créer des blogs et des articles à ce sujet, ou de partager un maximum les informations des autres sur vos réseaux sociaux. L’impact est considérable.


Quels sont les meilleurs documentaires à ce sujet pour approfondir encore plus ?






(Les animaux doivent être retirés du menu) (les sous titres français sont disponibles en bas de la vidéo, 2ème logo à droite)

Le discours de Gary Yourosky

La vidéo de Maxime Ginolin, « Le Jugement » (réalisée par un jeune de 25 ans)

Sites internet d’information sur ces sujets :


-Vegplanet
-Vegetik
-Vegan France
-Association Vegan de France
-Vegactu
-Vegfaq
-L214

Source Laura_Marie
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Jeu 23 Oct 2014 - 1:13

Pyramide alimentaire végétalienne et végétarienne

La pyramide alimentaire végétarienne et végétalienne est la quatrième pyramide alimentaire publiée par Oldways (association à but non lucratif concernant la santé aux Etats-Unis). La première pyramide végétarienne a été présenté à la Conférence internationale de 1997 sur les régimes végétariens qui s’est tenue à Austin, au Texa

n Octobre 2013, Oldways introduit une nouvelle version de la pyramide, qui, pour la première fois concerne aussi les régimes végétaliens. Pour créer cette pyramide à la fois pour les végétariens et végétaliens, Oldways a réuni un comité scientifique de renommée internationale pour examiner en profondeur les données scientifiques sur les régimes alimentaires à base de plantes.

La pyramide reflète la grande variété d’aliments délicieux et sains, comme les légumes , les fruits, les noix, les graines, les aliments complets (riz, blé…), les légumineuses , des herbes et des épices, qui s’inscrivent dans un modèle d’alimentation saine. Le meilleur ? Cette façon de manger permet l’abondance de mets délicieux tout en consommant moins de calories, conduisant à une meilleure santé et et un meilleur bien-être.
Un régime alimentaire végétarien ou végétalien peut être une excellente source pour tous les nutriments nécessaires (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux, et les neuf acides aminés essentiels). Une brochure est aussi disponible, mais elle n’est pas traduite pour l’instant .

A noter que le comité scientifique mentionne que si vous êtes végétalien, vous devez vous supplémenter en B12.



[Pyramide alimentaire végétalienne et végétarienne

Ci-dessous, le tableau détaillé des portions par jour à consommer :

Aliment Ce qui compte pour une portion? Nombre de portions par jour
Fruits ½ tasse de fruits frais, en conserve ou congelé ¼ tasse de fruits séchés 3-4
Légumes 1/2 tasse de légumes cuits ou 1 tasse de légumes crus 4-6
Grains entiers (Aliments complets comme le blé, riz). 1 tranche de pain au blé complet. 1 tasse de céréales de grains entiers, ½ tasse de riz brun cuit, des pâtes, ou d’autres grains entiers 5-8
Haricots, pois, lentilles, soja ½ tasse de haricots cuits, de pois ou ou lentilles ½ tasse de tofu 1 tasse de lait de soja 3-6
Noix, arachides, graines, arachide ¼ tasse de noix ou de graines 2 cuillères à soupe d’arachides ou du beurre de noix 1-3
Herbes, épices, huiles végétales Herbes et épices fraîches ou sèches 1 cuillère à café d’huile d’olive extra-vierge, huile ou autre huile végétale de colza Herbes / Épices: Utilisez généreusement
Huiles végétales: Jusqu’à 5
Les œufs et / ou des produits laitiers (pour les végétariens uniquement) 1 oeuf 1 tasse de lait ou de yogourt, fromage ¼ tasse ½ tasse de fromage cottage Œufs: 4-6 par semaine Produits laitiers: 1-3

Précisions :
http://oldwayspt.org/programs/oldways-vegetarian-network/scientific-advisors [↩]
http://oldwayspt.org/sites/default/files/files/Vegetarian-Vegan%20brochure.pdf [↩]
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 6 Jan 2015 - 16:36

Pr Henri Joyeux : Faut-il devenir végétarien ?

Les conseils avisés du professeur Henri Joyeux concernant l’intérêt de favoriser une alimentation végétale.



_____________________________

Les nouveaux végétariens

Bien qu’encore marginal, le végétarisme gagne très rapidement en popularité. Les secteurs des produits « sans-viande » croissent rapidement de manière conjointe avec le biologique. En gagnant une place de plus en plus importante dans l’économie, il apparait utile de se pencher sur un mode de vie qui semble regrouper tant de gens autour d’un même idéal. Ce régime n’est plus seulement sélectionné pour une question animale mais dans une optique d’alimentation responsable et durable.



Grâce à des fournisseurs plus nombreux, il est désormais plus simple de devenir flexitarien (moins de viande), végétarien ou même végétalien. En effet, les alternatives ne manquant pas pour ceux qui veulent garder un semblant de « viande » dans leur alimentation : saucisse de tofu, steak de blé, escalope de lupins, crevette d’algues, etc.


C’est dans les grandes métropoles que le changement de régime semble être le plus en vogue, les régions agricoles étant plus attachées à la cuisine traditionnelle. Cependant, il ne faut pas négliger l’apport des producteurs locaux et durables. Ces derniers, en plus d’apporter les ressources essentielles pour cuisiner sainement, ont la possibilité de s’opposer à une agriculture de masse en basant leur production sur des valeurs environnementales et écologiques.



Ce reportage signé Arte nous invite à aborder les végétariens sans jugement, sans caricature, sur des arguments fondés. A découvrir.


♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥


Dernière édition par akasha le Mar 14 Fév 2017 - 2:22, édité 1 fois (Raison : Remplacement de une vidéo dead...:))
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 22 Nov 2016 - 1:54

Bonsoir mes frères & sœurs I love you
Aujourd'hui soir j'aimerai vous présentez l'ortie magnifique plante sauvage aux vertu insoupçonnée et très intéressante pour nous Vegan. Elle est riche en protéine ce qui n'est pas négligeable quand on sais parfois les difficultés qu'on rencontre pour varier les sources et surtout avoir tout les acides aminés dont on a besoin. Elle est riche en flavonoïdes et de vitamines rares comme la K ou la pro-vitamine A ou en calcium, en fer, en bore, en béta-carotène ou en α-tocophérol (vitamine E).
Voyons l'ortie plus en détail si vous le voulez bien.
Akasha.



L'ortie un miracle de la nature que tout Vegan devrait introduire dans leur stratégie alimentaire



La feuille d'ortie constitue un véritable concentré de protéines, de vitamines et de sels minéraux. L'ortie est en effet plus riche en protéines que le soja, avec un bon équilibre entre les 8 acides aminés essentiels.


Sa feuille est particulièrement riche en calcium, en fer, en bore, en béta-carotène ou pro-vitamine A, en α-tocophérol (vitamine E), ainsi qu'en vitamine C. Dans 100 grammes de feuilles d'ortie fraîche, on a la totalité des Apports Journaliers Recommandés decalcium et de fer, ainsi que 6 fois les A.J.R. de pro-vitamine A et 4 fois ceux de vitamine C. Raison pour laquelle l'ortie est à consommer plutôt le matin ou à midi que le soir.



En fait, l'ortie contient les vitamines et minéraux dont la carence est la plus fréquente chez l'homme moderne, ce qui en fait l'un des meilleurs compléments alimentaires.


Et la croyance populaire qui a toujours fait de l'ortie un tonique de printemps est justifiée par la science, puisque des études ont montré que les taux de protéines et de fer contenus dans l'ortie sont à leur maximum au mois d'avril.


Maria Treben, herboriste autrichienne auteur du best-seller La santé à la pharmacie du Bon Dieu, insistait sur la nécessité d'utiliser des orties fraîchement cueillies pour un succès thérapeutique assuré. (Beaucoup d'autres plantes perdent également une grande partie de leurs propriétés en séchant : la mélisse, l'échinacée, la bardane, la pariétaire...).


Malheureusement, il n'est pas toujours facile d'avoir des orties fraîches à portée de la main, à moins d'habiter à la campagne. Mais, si l'on veut utiliser des orties sèches, il faut savoir que c'est une plante délicate à sécher. Cette opération doit être faite rapidement, à 40° dans un local bien ventilé, et surtout dans l'obscurité. En effet, les vitamines C, E, K et B9 (acide folique) sont particulièrement sensibles à la lumière.

Source : Urticamania

Voir aussi l'article : Composition chimique de la feuille d'ortie

Potage aux orties


Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 5 poignée d'orties
- 3 cuillères à soupe d'huile
- 1 gros oignon
- 4 ou 5 pommes de terre
- 15 cl de crème fraîche

Préparation de la recette :

Cueillez sans vous piquer, pour cela utilisez des gants, quatre ou cinq bonnes poignée d'orties.
Lavez-les soigneusement afin d'en retirer le pouvoir urticant.
Dans une cocote, versez 3 cuillères d'une bonne huile et faites revenir l'oignon émincé, ajoutez les pommes de terre taillées en petits cubes, puis les feuilles d'orties sans les tiges.
Couvrez d'eau salez, poivrez à votre goût portez à ébullition puis laissez cuire le temps qu'il faut.
Mixez, réchauffez en ajoutant la crème fraîche. Servez sans attendre



Source : Marmiton

Toutes les recettes et astuces pour cuisiner l'Ortie



L'Ortie est un pur trésor aussi si vous avez un jardin : préservez-en quelques pieds, vous préserverez aussi votre santé et même celle de votre jardin.

Si vous n'avez pas de jardin, ne ramassez d'orties que dans des endroits dont vous êtes absolument certain de la propreté et évitez de cueillir les orties qui se situent sur le bords du massif, celles dont vous pourrez être certains qu'elles n'ont pas été souillées par des déjections d'animaux se trouvent au milieu du massif, les animaux non plus n'aiment pas se faire piquer !

Le bouillon d'Ortie aux oeufs mollets :




2 litres d'eau minérale
500 g de feuilles d'orties sans les tiges ! voire plus, l'ortie fond à la cuisson
2 belles têtes de brocolis, 1 grosse poignée de haricots verts - 2 gros oignons
Huile d'olive
sel, poivre, Thym, Laurier, Persil plat, Ail
2 oeufs par personne

Tartines grillées et aillées ou non

Préparer un bon bouillon en cuisant dans l'eau tous les légumes avec les oignons, l'ail et les herbes aromatiques. Pendant ce temps griller les tartines. Quand tous les légumes sont cuits, assaisonner et arrêter le feu. Ajouter les feuilles d'ortie ciselées. Couvrir.

Dans une casserole d'eau vinaigrée faites cuire les oeufs mollets env. 4 mn. Présenter le bouillon bien chaud avec un oeuf mollet sur chaque tartine.

Pour d'autres recettes délicieuses à base d'orties, consultez l'article source : Toutes les recettes et astuces pour cuisiner l'Ortie

Cake aux orties et au chèvre



Samedi vaqué, donc petite ballade en famille avec cueillette d'orties au programme. Et oui! Ceux dont tout le monde veut se débarrasser! Et comment les intégrer en cuisine? Dans un cake! Bien sûr!!

Ingrédients:


3 oeufs
150 g de farine
1 sachet de levure chimique
100 ml d'huile de tournesol
130 ml de lait tiédit
100 g de gruyère râpé
sel, poivre
200 g de chèvre en bûche
1 bonne grosse poignée d'orties

Réalisation:



Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, mélanger les oeufs avec la farine.

Incorporer l'huile petit à petit, puis le lait tiédit. Ajouter le gruyère et mélanger. Saler et poivrer.

Effeuiller, laver et éponger les feuilles d'orties.

Couper la bûche de chèvre en rondelles et incorporer les orties et le chèvre à la préparation de base du cake.

Verser la préparation dans un moule à cake et enfourner pour 45 min environ.

Servir tiède comme un cake traditionnel!

Conseils: L'ortie se cuisine comme les épinards, et se cueille sans soucis avec des gants à usage unique. Une fois mouillé l'ortie ne pique plus!!

Source : Okcestbon!

Je termine avec un délicieux Smoothie vert à base d'ortie et de basilic. On peu aussi réaliser une variante avec des pommes, bananes et cannelle.

Recette de Smoothie sacré



Cette recette de smoothie emploie des ingrédients plus exotiques, sauvages et aromatiques. Combinant les vertus du basilic sacré, du kombucha et de l'ortie, ce smoothie est définitivement un de mes préférés entre tous.

Comme nous sommes en hiver et que mes verdures cultivées ne sont pas aussi fortes que les plantes sauvages d'été, les proportions entre les ingrédients pourraient être à parfaire.

Ingrédients

- Une généreuse quantité d'orties
- 4 pommes
- 1 ½ tasse de kombucha
- 3 tiges de feuilles de basilic sacré
- ¼ tasse de graine de lin
Préparation

- Moudre les graines de lin au mélangeur.
- Ajouter les autres ingrédients et pulvériser jusqu'à consistance crémeuse.
- Ajouter de l'eau jusqu'à l'obtention d'un smoothie qui se verse facilement.


Smoothie vert sain avec des pommes, des bananes, l ortie et la cannelle

EN BONUS :
Un p'tit reportage pour être complet sur l'ortie.

Secrets de plante : l'Ortie



Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 14 Fév 2017 - 2:20

un véritable cocktail de régénération : la sauce soja

La Sauce de Soja, Jiang You

La sauce de soja s’appelle Jiang You 醬油 en Chinois. C’est une sauce liquide faite à partir du soja jaune qui dans la pure tradition est faite sans adjonction de blé comme nous allons le voir.



Très connue au Japon, ce produit porte alors le nom de Tamari, du verbe Tamaru signifiant s’accumuler. C’était le liquide des bacs de fermentation du miso.

La sauce de soja est un liquide de couleur ambré, brunâtre ou rougeâtre, plus ou moins foncé.

De saveur très prononcée et salée, il résulte, après de longs mois de fermentions dans une saumure, de la libération de certains enzymes par une moisissure, l’aspergillus coryza.

Son origine remonte à la dynastie des Zhou. C’est une des sauces les plus anciennes du monde.

Selon la légende, quand le bouddhisme prit son essor dans l’Est de la Chine, il fut accompagné par la diffusion du végétarisme. Pour se substituer à certaines sauces à base de produits animaux, ils créèrent une pâte fermentée salée à base de soja qui, au fil des siècles, se transforma en sauce de soja.

Cette préparation se diffusa ensuite dans tous les pays d’Orient, pour ensuite devenir un des produits phares de la culture chinoise en Occident.

Vatel, le maître queux de Louis XIV utilisait déjà pour accompagner les gibiers cette sauce de soja japonaise.

Produit indispensable dans une cuisine chinoise, il pourra dans certains cas remplacer le sel dans nos plats. Ce condiment est sept fois moins riche en sodium que le sel de table !

Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, nous allons voir que c’est un excellent ingrédient pour « nettoyer » naturellement des aliments susceptibles de comporter des petites bébêtes indésirables.

Un précepte chinois : « Les sept courses quand on ouvre la porte : l’huile, le sel, le bois, le riz, la sauce de soja, le vinaigre et le thé ».


Que dit la médecine chinoise?

Jian You, la sauce de soja est de saveur Salée et de nature Froide.

Nous savons que la saveur salée, prise en petites quantités « nourrit » l’énergie des Reins. Elle permet aussi de purger et d’amollir les indurations en dispersant les nodosités. La saveur Froide quant à elle neutralise entre autres les toxines de la chaleur.

Les méridiens organes destinataires sont ceux :

de la Rate,
de l’Estomac et
des Reins.

Les actions principales en médecine chinoise de la sauce de soja sont de :

Éliminer la toxicité,
harmoniser l’Estomac,
tonifier les Reins,
régulariser la Rate.

*Traditionnellement on se sert de Jiang Yiu dans la cuisine pour « détoxiquer » les aliments.

En effets, c’est un produit très connu pour prévenir les intoxications alimentaires. C’est pour cela qu’il est régulièrement incorporé dans les viandes, les poissons, les légumes, les féculents.

*En tant que tonique de l’énergie de la Rate et agissant sur l’estomac, il permet d’ouvrir l’appétit, et donc d’être un apéritif. Mais il permet aussi de retrouver l’appétit chez certaines personnes convalescentes ou en grande faiblesse.

*En application externe, on s’en sert traditionnellement pour traiter les brûlures. Mais il est aussi très efficace pour traiter et calmer les piqûres d’insectes, entre autres de guêpe et d’abeille. Il suffit pour cela d’appliquer régulièrement un peu de sauce de soja sur la zone à traiter.

*En Chine sauce de soja et gingembre frais font très bon ménage pour potentialiser tous les effets précédents.

Que disent les recherches modernes ?

*En alcalinisant le pH sanguin, il combat la fatigue.


*Très riche en acide acétique, il permet d’éliminer de nombreux micro-organismes qui peuvent être présents dans l’alimentation.

*La sauce de soja contient une grande quantité de phosphore bon pour les os, les dents, le fonctionnement des nerfs et des muscles, mais aussi pour le métabolisme du calcium.

*Il contient aussi du potassium qui, avec le sodium, maintient l’équilibre acido-basique, contrôle le pH des cellules, la transmission de l’influx nerveux, le fonctionnement des reins et des glandes surrénales, la synthèse des protéines et le métabolisme des glucides.

*On y trouve aussi une grande quantité de vit B et de Fer.

*L’action antitoxique de la sauce de soja provient entre autres de la levure utilisée pour faire fermenter le soja qui a des propriétés antibiothérapies.

Mode d’utilisation.

Comme nous l’avons dit plus haut, Jiang You en Chinois, ou Tamari au Japon, est une sauce de soja traditionnelle faite à « l’ancienne » uniquement à base de haricots de soja jaune, sans ajout de céréales ni d’autres additifs (donc pas d’amidon ni de gluten).

Il serait trop long ici de vous en donner le mode de préparation. Pour faire court, les graines de soja jaune sont utilisées entières. Elles vont être fermentées avec du sel marin et de l’eau pure pendant un an à un an et demi, dans des fûts en cèdre. En effet, comme ces graines contiennent naturellement des graisses, la vitesse de fermentation est considérablement ralentie. Au bout de ce temps, la sauce peut être consommée, mais sera de goût plutôt âpre. Il faut 3 à 4 ans pour que le goût sucré apparaisse. Au bout de cinq ans, c’est la plénitude des saveurs qui s’exhale, en particulier liée à la multiplication de certaines « bonnes » bactéries.

Malheureusement, cette véritable sauce de soja que l’on trouve dans le commerce n’est plus du tout traditionnelle. Et le comble, c’est une invention chinoise moderne qui permet de produire un liquide hydrolysé chimiquement, sans aucune fermentation à partir de farine de soja dégraissée, lui donnant un goût de caramel.

Bien évidemment ce produit perd toutes les vertus médicinales que nous avons vues plus haut.

Quelque terme chinois dans le maquis des sauces de soja :

Shēng chōu (生抽 ou 醬清, jiàng qīng) : sauce soja légère et fine (faible viscosité), opaque, brun clair.
Tóu chōu (頭抽) : sauce soja issue de la première pression des graines de soja, signifie « première sauce soja ». Le tóu chōu est vendu comme une sauce de soja de première qualité, telle une huile d’olive extra-vierge, le goût issu de cette première pression est considéré comme supérieur.
Shuāng huáng (雙璜) : sauce soja doublement fermentée.
Yìn yóu (蔭油) : une sauce soja plus sombre, aux arômes plus riches et complexes, fabriquée initialement à Taïwan, utilisant seulement des graines de soja avec l’Aspergillus et du sel de roche.

*Procurer vous donc de la sauce de soja Jiang You ou du Tamari dans les magasins Bio en s’assurant qu’il n’y a pas d’adjonction de blé. Mais aussi que le soja sera d’origine non transgénique. Il faut y mettre le prix. Une sauce de soja bon marché ne peut être que de fabrication industrielle.

*La véritable sauce de soja est un produit qui se consomme en très petite quantité. Quelques gouttes suffisent pour lui donner toutes ses vertus médicinales.

*La sauce de soja est un complément idéal pour accompagner tous les plats à base de légume, les plats de volaille, poisson, viande.

*Elle peut remplacer le sel ordinaire dans nos préparations culinaires. Il suffit de quelques gouttes pour transformer un plat « monotone » en un véritable régal pour le palais.

*Dans les régimes végétariens, on s’en sert pour préparer le Tofu, le fameux fromage de soja qui peut remplacer les protéines animales.

*Dilué, on peut faire mariner les viandes et les poissons avant de les griller.

*Pour éviter toute altération, il est préférable de conserver la sauce de soja à l’abri de la lumière.

*Une excellente vinaigrette à base de sauce de soja. Testez là et vous serez conquis : « Mélanger dans un bol une cuillère à soupe de vinaigre de vin, une demi-cuillère à café de « vraie » sauce de soja, une demi-cuillère à café de moutarde de Dijon, du poivre et un petit peu de curry et évidemment pas de sel ! Ajoutez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et goûtez ! »

Conclusion

À condition de choisir la bonne sauce de soja, c’est un ingrédient qui au regard de ses vertus médicinales, pourra tout à fait entrer dans nos habitudes culinaires occidentales. Certains grands chefs ne s’y trompent pas.

Mais une mise en garde ! En ligne de mire, vous devez faire très attention à l’excès de saveur salée.

Comme toute saveur, prise en quantité correcte, elle tonifie l’énergie de l’organe cible auquel elle appartient. Par contre si on dépasse la dose, elle se retourne contre l’organe et déclenche les pathologies.

Quelle dose ? Normalement nous ne devons pas sentir qu’un plat est salé. Si c’est le cas, on est déjà largement en surdosage. Et évidemment ne jamais rajouter de sel une fois un plat cuisiné, donc bannir la salière sur la table !

Je vous renvoie à mon cours sur la diététique du juste milieu ((voir lien)..

La sauce de soja peut donc remplacer le sel de temps en temps dans nos plats, mais que quelques gouttes.

Une citation parmi d’autres : « Ajouter de la tomate et de l’origan, ça devient italien ; du vin et de l’estragon, ça devient français ; du citron et de la cannelle, ça devient grec; de la sauce de soja, ça devient chinois ; ajouter de l’ail, ça devient bon ! «

Jean Pélissier – http://blog.jeanpelissier.com
Revenir en haut Aller en bas
Amée

avatar

Féminin Capricorne Serpent
Messages : 34
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 51
Localisation : ici

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 14 Fév 2017 - 8:58


Formidable sujet, merci pour tous ces posts ! Top articles, merci beaucoup cheers
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4520
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Mar 7 Mar 2017 - 19:25

Bonsor,
Je vous proposes une superbe alternative à la viande qui plus est, est un ingrédient idéal pour toutes personnes exigeantes qui met en place une stratégie alimentaire dans le cadre d'une pratique sportive. En effet cet ingrédient est parfait pour un repas post entrainement ! Il est bien entendu possible de le préparer ou de l'accompagner de bien différentes façons !
Orné


Beyond meat : ce steak végétal a plus de calcium que le lait !



Meilleur pour la santé, moins polluant et respectueux du monde animal, ce steak végétal est aussi moins cher à produire ! Bluffant.

Sachant que l’élevage est une activité polluante, que l’abattage est incompatible avec le bien-être animal et que la consommation de viande pose problème en terme de santé, la question n’est plus tellement de savoir s’il faut continuer à manger des vaches, des cochons et des poules mais plutôt de trouver par quoi remplacer les protéines animales dans nos assiettes et nos estomacs. Eh bien, bonne nouvelle, on a trouvé !


Ce steak a l’odeur du steak, l’aspect du steak et même le goût du steak. Pourtant, il ne contient pas la moindre trace de viande…. Rien que des protéines végétales savamment identifiées, associées et cuisinées !

Mais ce n’est pas tout. Ce morceau de viande qui n’en est pas un contient autant de protéines qu’une pièce de boeuf, plus d’antioxydant que les myrtilles ou les brocolis, plus de calcium que le lait et plus d’oméga 3 que le saumon ! Et en plus, il coûte moins cher à produire…
Pour tout savoir sur ce steak végétal nouvelle génération inventé par les Américains de Beyond Meat (après la viande), voyez ce passionnant reportage réalisé par les caméras de France 5.


Source : http://positivr.fr/steak-vegetal-beyond-meat/
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3357
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Vegan Attitude   Lun 13 Mar 2017 - 23:53

Afro-végane : des recettes africaines et caribéennes avec les produits du marché



Ayant vécu quelques temps dans une région où le gombo, la patate douce, le lait de coco et les piments végétariens faisaient partie de notre régime alimentaire presque quotidien, il y a une parution que nous attendions de pied ferme : Afro-végane, livre de recettes africaines et caribéennes, vient de rejoindre la collection V des éditions l’Age d’Homme. Et nous ne sommes pas déçus !

Non, la cuisine vegan ce n’est pas seulement de bluffantes alternatives à la viandes, ni du tofu bien tendre avec une salade aux graines germées (bien que nous aimions beaucoup cela) ; ce n’est pas en tout cas un mode de vie de citadin occidental du vingt-et-unième siècle, comme on l’entend encore trop souvent. Depuis toujours, et partout à travers le monde, de délicieuses recettes ont été traditionnellement vegans. Ou quasiment vegans — et faciles à adapter. Cet ouvrage le prouve de façon éclatante en se centrant sur la gastronomie africaine et son pendant caribéen, des cuisines dont les aliments emblématiques peuvent être le riz djoloff, le sésame, les doliques à œil noir, la pastèque, le gombo (ou okra), la cacahuète…


Doliques à œil noir (black-eyed-peas en anglais !)

Un recueil de recettes d’envergure politique

Préfacé par Jessica B. Harris, historienne culinaire, journaliste, universitaire et auteure elle-même de livres de cuisine, cet ouvrage de Bryant Terry ne se veut pas uniquement un aperçu de la gastronomie végétale africaine. Il s’inscrit dans une perspective plus large, et plus politique, en se donnant comme mission « de ramener la culture afro-diasporique au centre de notre conscience culinaire collective, et de porter ses ingrédients, ses techniques culinaires et ses panels de saveurs vers une diffusion plus large. (…) En effet, ces richesses ont été durement acquises, sous-estimées, voire même exploitées. »

L’auteur est actuellement le chef cuisinier attitré du Musée de la Diaspora Africaine à San Francisco ; il est renommé pour chercher à faire dialoguer sans cesse la cuisine, la santé, l’art, la culture et la mémoire de la diaspora africaine. En 2016, Bryant Terry a figuré sur la liste des « 9 personnes qui sont en train de changer l’avenir de l’alimentation » par le magazine d’affaire Fast Compagny. Dans Afro-végane, il explique :

Les héritages culinaires (c’est-à-dire la forme et le développement des traditions culinaires) transportent notre Histoire, nos souvenirs et notre mémoire. Ils nous lient à nos ancêtres, et amènent le passé dans l’instant présent.


Terry Bryant. Photographie tirée de son site internet, bryant-terry.com

Si l’on ajoute à cela la teneur 100% végétale des recettes — et qui peut nier que le véganisme est aujourd’hui un choix éthique devenu engagement politique ? — on s’aperçoit qu’Afro-végane aborde sous l’angle le plus gourmand qui soit une double problématique et un double enjeu politique. Les deux allant parfaitement ensemble :

Quand on songe que pendant des milliers d’années, l’Afrique centrale et orientale adoptait des régimes principalement végétariens — axés sur les denrées de base telles que le millet, le riz, les petits pois, l’okra, les piments et le yam — et que de nombreux régimes d’Afrique précoloniale préconisaient une alimentation végétale, un livre de recettes véganes tombe à pic pour célébrer la nourriture de la diaspora africaine.


Bocaux de sauces et épices

Les recettes

Les recettes sont regroupées par grandes familles d’aliments :


Épices et sauces — dont la sauce au pili-pili fumé, la sauce sucrée-salée piment-mangue…
Okra, dolique à œil noir, pastèque — dont la soupe froide de pastèque et concombre à la menthe et les beignets croustillants de haricots.
Soupes, ragoûts, tajines : la soupe patate douce et potiron, testée par nos soins, est un véritable délice, à essayer dès que vous en avez l’occasion.



Curry de tofu à la moutarde brune

Légumes verts, courges, racines : les astuces pour faire rôtir ses bananes plantain sont d’une aide certaine, pas si simple de s’y essayer sans une bonne recette !


Légumes d’été et kebabs de tofu à la sauce barbecue grenade-pêche

Semoule de maïs, céréales, couscous — par exemple cakes de teff et semoule de maïs aux aubergines, curry de maïs et riz à la noix de coco…


Semoule crémeuse de maïs au chou éthiopien et oignon rouge, cuite à basse température

Street food, snacks, bouchées : cacahuètes bouillies à la citronnelle, chips de banane plantain, beignets potiron-cacahuètes…


Chips de banane plantain


Bocaux, crèmes, pâtes à tartiner — dont la crème de poivrons rouges, plusieurs types de pickles sucrés ou salés, une crème à la fleur d’oranger et une fort tentante tartinade érable-banane plantain.
Biscuits, smoothies, porridge : lait d’amande sucré aux dattes, muffins de pain de maïs, granola de patates douces et ses noix glacées à la mélasse…
Gâteaux, friandises, fruits : chaussons figues et poires, salade de fruits tropicaux et sauce mangue-citron-vert, et surtout « Bundt Cake » kaki glacé à l’orange, sans aucun doute la prochaine recette que nous essaierons !



Gâteau cacao-épices au gingembre confit et ganache chocolat-noix de coco


Boissons rafraîchissantes, toniques, cocktails : sirops, boissons à l’hibiscus, au rooibos, au gingembre, sans oublier une recette de limonade maison et un thé doux au tamarin.

Fait appréciable, ces recettes ont été étudiées (et revisitées quand il le fallait) pour nous permettre d’en trouver tous les ingrédients avec une relative facilité. Pour les habitués des magasins bio, le teff, la mélasse, le sucre muscovado ou la semoule de maïs ne poseront aucune difficulté. Les plus difficiles à dénicher seront peut-être les noix de pécan, mais qui se substituent aisément par tout autre oléagineux de votre choix.

Les photographies de la talentueuse Paige Green — ce nom ne s’invente pas — donnent à voir des plats au rendu effectivement « traditionnel », appétissants et visiblement nourrissants.

Un ouvrage indispensable dans votre cuisine, pour sortir de la routine et cuisiner avec d’autres saveurs que celles auxquelles nous sommes habitués.

>> Se procurer Afro-végane.


Source : Vegactu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vegan Attitude   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vegan Attitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Vegan Attitude
» VEGAN ATTITUDE
» 31/10/2006 - VEGAN DAY à Paris
» Mousse au chocolat vegan
» suppléments vegan grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Autonomies, écologie et alternatives de société-