Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Lun 2 Nov 2009 - 10:54

Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD

Le lien pdf : http://asthma-reality.com/Vacciner_ou_pas.pdf


dimanche 13 septembre 2009
Ils ont décidé de vacciner les enfants dans les écoles comme du bétail
Lisez la circulaire Ministérielle du 21 Août 2009 vous serez fixés sur ce qui vous attend quand ils décideront de vacciner de force toute la population française. Vacciner ou pas ? à télécharger.
Il sera difficile d'y échapper car ce ne sont pas les médecins qui feront cet acte, pas plus que les centres hospitaliers ... attendons nous à ce que ce soit l'armée qui prenne ça en charge.
Il sera impossible de refuser que son enfant soit vacciné, même s'il est allergique ou que cela risque de le tuer, dans la mesure où des dérogations ne sont pas prévues.
En plus, la vaccination contre la grippe saisonnière sera faite en parallèle.
Le pire de tout :
- "La vaccination de tous les élèves et de toute la communauté éducative sera assurée par des équipes mobiles dans les établissements scolaires."

Signé Brice Hortefeux et Rosine Bachelot-Narquin !



Et si cela débouche sur une vraie catastrophe, comme avec l'hépatite B, ils pourront dire "nous sommes responsables, mais pas coupables".
Nous avions des ordres disaient tous les criminels de guerre au procès de Nuremberg ...
Allez lire cet article pour savoir comment fonctionne un génocide programmé et pour comprendre que ceux qui vont injecter les vaccins aux enfants, sans le consentement des parents, sont le dernier maillon d'une chaîne de dilution des responsabilités.
Est-ce que la population va accepter ça ?
Ou seraient-ce les troubles civils annoncés justifiant le mobilisation générale des retraités de la gendarmerie et de la police ?
Cela fait 8 années que je prédis une guerre civile en France autour de 2010 ...
Si suite à cette vaccination forcenée beaucoup d'enfants venaient à mourir, je pense que cela pourrait être le détonateur attendu.

« Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité.
Comment ?
Par des moyens naturels : la famine et la maladie. » Robert Mc Namara


Source : http://onnousprendspourdescons.blogspot.com/2009/09/ils-ont-decide-de-vacciner-les-enfants.html?showComment=1252942405819#c5490364169216009015


« J’appelle ça de la vaccinnomanie. Nous sommes arrivés à un point qui n’est plus défendable sur le plan scientifique. Introduire de nouveaux vaccins dans le corps sans savoir comment ils pourront affecter dans le temps les fonctions du système immunitaire frise la criminalité. »
Nicholas REGUSH, journaliste médical.



Un document interne du gouvernement français décrit les plans détaillés et les commandes de la vaccination active de la population française, des installations et d’un vaccin “sécurisés” à partir du 28 Septembre a vu le jour.

http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf

Le document daté du 21 août et signée par le ministre français de la Santé Roselyne Batchelot-Narquin et le ministre français de l’Intérieur, ministre de l’Intérieur, les territoires d’outre-mer Brice Hortefeux est adressé aux chefs de chacune des zones de défense de la France, les préfets de région en charge de la police et la gendarmerie, les préfets de départements et les responsables des autorités sanitaires régionales d’hospitalisation.
L’objectif de ce document de 19 pages serait la vaccination systématique de toute la population française dans la période de Octobre, Novembre, Décembre 2009 et Janvier 2010.

Installations sécuritaires doivent être établies dans chaque région, qui serviront de “centres de vaccination”.

À la page 3, l’ordre est explicite, étant donné qu’aucun des établissements médicaux devraient servir de centres de vaccin.

Les médecins généralistes n’auront aucun rôle à jouer dans le programme de vaccination.

Les Enfants d’âge scolaire doivent être vaccinés par des équipes mobiles de vaccination spéciale pandémie dans leurs écoles :

D - Equipes mobiles de vaccination (EMV) :

Des EMV seront mises en place pour assurer la vaccination dans les établissements scolaires et dans certaines collectivitésde vie (prisons,établissements médicosociaux,…)

Les équipes mobiles de vaccination se rendent sur site pour procéder à la vaccination des membres de la collectivité, pour un nombre de jours calculé en fonction du nombre de personnes à vacciner. A titre d’exemple, il faut prévoir, sous réserve des AMM :

- 100 injections/jour pour des enfants âgés de 6 mois à 3 ans (crèches, PMI) ;
- 250 injections/jour pour des enfants scolarisés en classes maternelles et primaires ;
- 300 injections/jour pour des enfants et adolescents scolarisés en classes secondaires d’ enseignement général, technique, ou professionnel.

Le dimensionnement des EMV sera adapté de celui d’une équipe type, en fonction du nombre de personnes à vacciner par jour et en tenant compte des nécessités d’encadrement du personnel de I’EMV (un médecin obligatoire et présence éventuelle de personnel placé sous la responsabilité d’un personnel de plein exercice).

Les plus grandes installations de vaccination - Centres de vaccination d’une grande capacité (Centres de vaccination de grande capacité, CVGC) - avec une sécurité accrue ( fonctionnement RENFORCÉ) sont calculés pour vacciner 2100 personnes chaque jour.

Les “équipes” vaccinales seront en place pour travailler dans la vaccination des personnes, parallèlement à trois blocs de 4 heures chaque jour, et le document calcule que deux équipes d’exploitation de cette manière permettra 184.800 injections donner à 92.400 personnes dans un centre qui travaille cinq jours par semaine pour les l’ensemble de la période de quatre mois de la campagne de vaccination de masse.

Centre de vaccination de grande capacité (CVGC) :

Fonctionnement normal : il s’agit d’un centre susceptible d ‘accueillir 1.400 personnes par jour. Il correspond à quatre périodes de 4 heures assurées par 4 équipes types, dont deux travaillant simultanément.

Un centre de vaccination de grande capacité fonctionnant 5 jours par semaine, pendant toute la campagne de vaccination, en régime normal (CVGCN), assure ainsi 123 200 injections, soit la vaccination complète de 61 600 personnes.

Fonctionnement renforcé : la capacité du CVGC peut être portée à 2 100 personnes par jour avec deux équipes types travaillant simultanément, sur 3 périodes de 4 heures.
Un centre de vaccination de grande capacité fonctionnant 5 jours par semaine, pendant toute la campagne de vaccination, en régime renforcé (CVGCR), assure ainsi 184 800 injections, soit la vaccination complète de 92 400 personnes.

En matière de personnel, le travail simultané de deux ou trois équipes types peut permettre de réduire le nombre de postes de supervision et d’agents à l’accueil des personnes qui viennent se faire vacciner.

Aucune mention explicite de la vaccination forcée est faite mais le document indique que tout le monde dans le pays sans exception doit être vacciné.

Les statistiques des organismes d’assurance maladie doivent être utilisées pour s’assurer que chacun reçoive la “toxine de la grippe porcine”.

Grippe A (H1N1):
Le consentement écrit des patients devrait être nécessaire avant la vaccination

SANTE - C’est la demande d’un syndicat d’infirmiers…

Le Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI) estime que les patients qui se feront vacciner contre la grippe H1N1 devraient signer un document de «consentement éclairé comme pour les médicaments expérimentaux».

«Compte-tenu du bénéfice/risque de cette vaccination particulière, nous exigeons que les personnes qui souhaitent se faire vacciner aient un entretien avec un professionnel de santé, et signent un document de “consentement éclairé” comme pour les médicaments expérimentaux», indique Thierry Amouroux, secrétaire générale du syndicat, dans un communiqué.

Détailler les effets secondaires

Donné à l’issue de l’entretien, ce document de consentement «doit détailler les effets secondaires possibles, en employant un langage commun, facilement compréhensible, même par un patient sans grandes connaissances médicales ou scientifiques», précise-t-il. Il s’indigne par ailleurs qu’il soit prévu par circulaire dans les centres de vaccination un quota de « 30 injections par heure et par agent vaccinateur ». Il ne s’agit pas d’un simple acte technique et les infirmières ont une « mission d’éducateurs de santé », souligne-t-il.

Le 1er septembre, ce même syndicat avait souligné que la vaccination massive de la population contre un virus grippal relativement bénin, le H1N1/2009, présentait des risques, en raison notamment d’éléments (adjuvants) entrant dans la composition de certains vaccins et de tests jugés pas assez nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Lun 2 Nov 2009 - 11:23

Comme nous avons pu le découvrir, la grippe A-H1N1 a une origine qui laisse présager que la complexe mutation (à partir de 4 souches) n’est pas naturelle, mais volontaire. Des précédents pandémiques d’origine douteuse sont connus, comme la Grippe porcine de 1976 aux USA, ou encore les attaques à l’Anthrax militaire aux USA qui avaient suivi de quelques semaines les attentats du 11 Septembre 2001, pour lesquels un scientifique militaire américain (Dr Bruce Ivins) fut identifié – et se ‘suicida’ . Les relations entre les élites globalistes, politiques ou des milieux industriels et financiers, ont tissé des réseaux d’influence sur le monde globalisé qu’elles ont patiemment élaboré (Davos, Trilatérale, IFRI, Bilderberg etc). L’OMS et les Big Pharmas en sont parties prenantes. Les élites les plus influentes, centrées autour des plus grandes fortunes mondiales, sont préoccupées par les conséquences du chaos économique qui se profile et par la surpopulation. Autrement dit, le ‘mobile’ existe, pour des personnes aussi puissantes, pour agir en faisant disparaître une partie de la population. Un « Gouvernement mondial » efficace, le serait d’autant plus que la population serait moins nombreuse, qu’elle serait fichée, voire même contrôlée par les autorités dans le cadre d’une loi martiale. La grande Pandémie, orchestrée par l’OMS et l’ONU, paraît un prétexte commode pour répondre à de nombreux objectifs permettant de faire avancer la mise en place du Gouvernement Mondial, dont l’OMS serait le ‘Ministère de la santé’. La vaccination de masse, qui serait imposée pour la Grippe A-H1N1, sera peut-être reportée car la létalité réelle de la grippe A ne cause pas assez de peur des populations. Elles risquent donc de refuser la vaccination, malgré les manœuvres de désinformation. L’opinion publique en France, n’est pas favorable à la vaccination pour 2/3 des Français par exemple. Mais une autre pandémie, nettement plus létale cette fois, reste dans les scénarios possibles.

Quelles seraient les opportunités offertes, dans ce plan de contrôle du monde, par la vaccination ?

- La loi martiale et l’abandon des libertés publiques par une situation de catastrophe pour imposer la vaccination de masse.



- Le fichage et la traçabilité individuelle (explicitement citée dans le Plan Français de la Directive Bachelot-Hortefeux du 21/08/09).



- Le puçage via l’injection dissimulée de micro-puces RFID ; les progrès en la matière sont tels, que la taille d’une puce est actuellement celle d’un grain de poussière . D’autres technologies émergentes sont fondées sur des nanoparticules, des dimensions inférieures au micron. L’utilisation de satellites, comme c’est le cas avec le GPS, permettrait alors de repérer toute personne sur la planète, comme c’est déjà le cas avec les puces de nos téléphones mobiles.



- L’élimination potentielle d’une partie des vaccinés, si d’aventure le vaccin était contaminé par un virus létal vivant, comme cela faillit arriver avec le laboratoire BAXTER en Février 2009. Voire par des effets secondaires à long terme, causés par les adjuvants controversés, qui amoindriraient ou dérègleraient le système immunitaire (Squalène) ou les muscles (sels d’aluminium) ou encore le système nerveux (Thiomersal). Les sujets vaccinés rendus plus fragiles, seraient plus sensibles aux maladies.



- Le vaccin stérilisant existe , il a été mis au point depuis plusieurs années. L’incorporation de protéines de la zone pellucide, dans les ovaires de la Truie, crée une réaction auto-immune de la femelle mammifère – dont la femme – empêchant la reproduction. La vaccination de masse stériliserait les femmes à grande échelle, comme ce fut déjà fait en Afrique et aux Philippines, sous l’égide de l’OMS et de l’UNICEF…



Nous le voyons donc, l’histoire de la Grippe A s’inscrit dans un contexte global beaucoup plus terrifiant dans ses perspectives, qu’une petite grippette. Nous vivons le commencement d’une transformation globale, qui semble s’accélérer, avec des « Contrôleurs » qui ont déjà élaboré des plans, dans un monde globalisé et manipulé par de très puissants réseaux d’influence, en particulier ceux des hommes les plus riches de la planète…lesquels ont élaboré des paravents philanthropiques avec des ‘Fondations’ diverses. La crise économique et financière, qui risque fort de se poursuivre, rend inéluctable cette transformation, et les puissants de ce monde veulent conserver le contrôle. Pour cela, ils sont déterminés à agir.

L’adoption du Traité de Lisbonne, une des priorités du Bilderberg 2009, permettrait de propulser le globaliste Tony Blair (Bilderberg 1993, Davos 2008) comme « Président de l’Europe » – l’homme qui a soutenu GW Bush et qui a impliqué la GB dans la Guerre d’Irak. L’adoption du traité de Lisbonne présente de grands risques pour la démocratie : en effet, au-delà de la perte de pouvoir des parlements nationaux que nous élisons, le traité comporte de claires menaces dans son article 2, qui prévoit la possibilité de la peine de mort pour un recours à la force rendu absolument nécessaire : pour réprimer une émeute ou une insurrection, pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne. Quelles conséquences en cas de troubles civils et de loi martiale ?

C’est à chacun d’entre nous, d’ouvrir les yeux et sa conscience, pour comprendre ce qui se passe vraiment, car les informations que nous croyons recevoir des sources d’informations grand public, sont en général incomplètes, et de fait liées aux pouvoirs financiers qui tendent à nous contrôler. Cette enquête sur la grippe A l’a confirmé. La Grippe A peut-être le prétexte pour imposer le Fichage généralisé et la loi martiale. A moins que ce ne soit repoussé à la prochaine pandémie…

Pour vous défendre, légalemet et sans violence, vous pouvez utiliser les textes : Le Code de Nuremberg , code de déontologie sur l’expérimentation humaine : « art 1 Le consentement volontaire du sujet humain est essentiel. » . « art 5 : l’expérience ne doit pas être tentée quand il existe une raison a priori de croire qu’elle entraînera la mort ou l’invalidité du sujet. » . « art 6 : les risques encourus ne devraient jamais excéder l’importance humanitaire du problème que doit résoudre l’expérience envisagée. » (pour une grippette comme A-H1N1 !). « le sujet humain doit être libre de faire interrompre l’expérience, et ce, n’importe quand. » . « art 10 : les scientifiques expérimentateurs doivent être libres de faire interrompre l’expérience s’ils jugent que leur bien-être ou celui de leur(s) sujet(s) est en danger. »

OMS : le RSI (Réglement International pour la santé) art 3.1 : « Le présent Règlement est mis en oeuvre en respectant pleinement la dignité des personnes, les droits de l’homme et les libertés fondamentales. »

et art 23.3 : « Les voyageurs ne sont soumis à aucun examen médical, aucune vaccination ni aucune mesure sanitaire ou prophylactique en vertu du présent Règlement sans que leur consentement exprès et éclairé, ou celui de leurs parents ou tuteurs, n’ait été obtenu au préalable, excepté en application du paragraphe 2 de l’article 31, et conformément à la législation et aux obligations internationales de l’Etat Partie. »

Si nous enquêtions sur les grands médias, nous retrouverions des milliardaires qui sont membres des cercles élitistes, comme Ted Turner par exemple. Or, nous avons tendance à confondre de plus en plus, la réalité virtuelle : ce que les médias télévisuels nous montrent, avec la réalité tout court.
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Lun 2 Nov 2009 - 11:35

Le gouvernement Ukrainien en appele à l'OTAN pour gérer la grippe



KIEV — Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a demandé dimanche une aide d'urgence aux Etats-Unis, à l'Union européenne, à l'Otan et aux pays voisins de l'Ukraine afin d'enrayer l'épidémie de grippe H1N1 qui touche le pays, a annoncé la présidence dans un communiqué.

"La menace qui pèse actuellement sur le sécurité nationale de l'Ukraine et que nous ne pouvons neutraliser par nos seules forces m'oblige à demander une aide d'urgence à nos amis proches et partenaires stratégiques", écrit le président, cité dans le communiqué.

La lettre adressée par M. Iouchtchenko à ses homologues "contient une liste de médicaments et d'équipements de première nécessité dont le pays a besoin pour lutter efficacement contre la propagation de l'épidémie", poursuit le communiqué de la présidence.

Soixante personnes sont mortes en Ukraine de la grippe et de difficultés respiratoires aiguës, a annoncé dimanche soir le ministère de la Santé, sans pouvoir préciser toutefois combien de cas relèvent du virus H1N1.

Quatre cas mortels de grippe H1N1 ont pour l'heure été officiellement recensés, l'un par le ministère de la Santé, les trois autres par le Conseil de la sécurité nationale et de la défense.

Au total, 191.431 personnes souffrent de la grippe, pour l'essentiel dans l'ouest du pays, et 7.524 d'entre elles sont hospitalisées, dont plus d'une centaine dans des unités de soins intensifs. L'Ukraine compte 46 millions d'habitants.

Dimanche, plusieurs pays avaient répondu à l'appel à l'aide de Kiev, dont la Slovaquie et la Pologne.

"L'Ukraine a reçu de la Slovaquie 200.000 masques, soit la moitié des réserves de ce pays", a annoncé le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué.

La Pologne a également fait parvenir à Lviv, grande ville de l'ouest ukrainien proche de la frontière avec ce pays, un premier chargement contenant masques, appareils respiratoires et antiviral Tamiflu.

L'Ukraine a par ailleurs commandé d'urgence en Suisse 16 tonnes de Tamiflu, une quantité suffisante pour satisfaire les besoins mensuels de l'Ukraine, ont annoncé la présidence et le gouvernement.

Le Premier ministre Ioulia Timochenko devait accueillir la cargaison à l'aéroport de Kiev dans la nuit de dimanche à lundi.

Sur fond de campagne électorale, M. Iouchtchenko et Mme Timochenko, tous deux candidats à la présidentielle du 17 janvier, se livrent depuis plusieurs jours à une surenchère pour s'imposer dans la gestion de la crise liée à l'épidémie.

Mme Timochenko est apparue samedi et dimanche soir aux heures de grande écoute sur toutes les grandes chaînes de télévision pour tenter de rassurer ses concitoyens paniqués, tout en les appelant à se protéger avec des masques, quitte à les fabriquer eux-mêmes.

Dans une déclaration postée sur le site internet de la présidence, M. Iouchtchenko a pour sa part reproché au gouvernement de ne pas avoir mis en place les moyens nécessaires - banque de données, centre antigrippe - pour faire face à l'épidémie.


Les Ukrainiens dévalisent les pharmacies, paniqués par la grippe H1N1

De Oksana GRYTSENKO Agence France Presse, 31 octobre 2009

KIEV — Les Ukrainiens étaient sous le coup de la panique samedi, dévalisant les pharmacies en masques et traitements contre la grippe, au lendemain de l'annonce par le gouvernement de mesures drastiques contre l'épidémie de grippe H1N1 qui a fait au moins quatre morts dans le pays.

Dans plusieurs villes du pays, les habitants se plaignaient d'avoir du mal à trouver des médicaments contre la grippe.

"J'ai été dans plusieurs pharmacies, mais je ne peux trouver de médicaments nulle part", a raconté à l'AFP Elena Mikhaïlova, retraitée habitant à Kiev, la capitale.

"En attendant, la grippe progresse", a-t-elle ajouté, tout en se couvrant le visage d'un mouchoir en papier.

Quatre personnes sont mortes et 13 cas de grippe H1N1 ont été confirmés en Ukraine, a indiqué samedi le chef des services sanitaires du pays, Olexander Bilovol, dans des propos retransmis par la télévision.

M. Bilovol a par ailleurs déclaré que 36 personnes étaient décédées de pneumonie dans quatre régions occidentales du pays, sans qu'il soit possible de confirmer si ces morts sont liées au virus H1N1.

Le président Viktor Iouchtchenko a donné des chiffres bien plus élevés mais faisait référence à toutes les formes de grippe confondues. Selon l'agence de presse Interfax, il a déclaré que 48 personnes étaient décédées et que plus de 150.000 personnes avaient été infectées.

Vendredi, le Premier ministre Ioulia Timochenko a ordonné la fermeture de tous les établissements scolaires et l'annulation des rassemblements publics dans le pays pour trois semaines, des mesures uniques en Europe.

Le chef médical des forces armées, Piotr Melnik, a de son côté annoncé samedi que le service militaire serait interrompu pendant deux ou trois semaines en raison de la grippe H1N1, selon l'agence Ria Novosti.

A Lvov, dans l'ouest de l'Ukraine, certaines pharmacies étaient aussi en rupture de stock, tandis que les conducteurs de bus et trolleybus et de nombreux jeunes portaient des masques.

Mais pour Maria Teodorovitch, une autre retraitée, les établissements profiteraient de la panique."Regardez les queues ici, combien de médicaments ils ont vendu et combien ils ont augmenté les prix", a-t-elle déploré. "Les gens achètent tout ce qu'ils peuvent".

Andreï Kvas, masque sur le visage, ne prenait toutefois pas la psychose au sérieux. "Je mets un masque pour rire. Tous mes camarades de classe le font, donc je le fais aussi", a expliqué cet étudiant de 20 ans, dont l'université a interrompu les cours à cause de la maladie.

Aussi bien à Kiev qu'à Lvov, une rumeur courait, indiquant que des substances toxiques seraient pulvérisées dans les rues pour arrêter l'épidémie.

Vendredi, le porte-parole du ministère des Situations d'urgence, Igor Krol, avait appelé dans un communiqué à "ne pas céder aux provocations et à croire uniquement les informations officielles du gouvernement".


Source : http://etat-exception.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Mar 3 Nov 2009 - 12:50

Du vin rouge pour protéger les singes de la grippe A H1N1 2009 d’origine porcine.




Un verre ça va, deux verres...

Une rasade quotidienne de vin rouge, comme mesure prophylactique contre la grippe, c'est désormais ce qui est prescrit aux singes du zoo de Krasnoïarsk, en Sibérie. « La grippe, porcine ou ordinaire, sévit partout. Les singes peuvent aussi l'attraper, car leur organisme ressemble bien à celui des humains », disent les vétérinaires du zoo. Mais gare à bien respecter les doses ! Cinquante grammes par jour, « c'est tout ce qui leur faut », estiment les vétérinaires. Et les primates semblent prendre goût au remède. À tel point qu'ils tentent de s'emparer de la bouteille entière... Tu manges ou tu meurs !

Source : http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2009/11/02/article_le-monde-a-l-envers.shtml
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Mar 3 Nov 2009 - 13:37

La vaccination obligatoire

IMPORTANT à savoir sur la loi martiale qui a décrété l’état d’urgence et la vaccination obligatoire (anti-constitutionnelle) contre la pandémie H1N1 Lettre de Jean-Jacques Crèvecoeur

Pandémie, virus et vaccins fabriqués

POURQUOI ?

* pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !

* pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !

* comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?

* par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !
*
* pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?

* pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !

* pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?

* autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?

* pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?

* pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?

* pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?

* pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?

* pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?

* pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré(maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ?
* Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?

* comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.
* pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.

* pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?
* si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?
* pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
* pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
* pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!
* pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?
* pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?
* pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?
* pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !
* pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?

Remerciement à Jean-Jacques Crèvecoeur pour sa participation au dévoilement de ce complot contre l'humanité.
Voici la suite de sa lettre écrit 2 jour avant le congrès sur le Choix à la Santé.
> Je pourrais continuer comme cela encore des heures. Mais je m’arrête là, car les autres questions iraient toujours dans le même sens. Je n’ai plus le temps, pour l’instant, de vous mettre toutes les références d’articles des journaux officiels (le Monde, le Figaro, le Daily Post, le Journal du dimanche, etc.), des sites officiels (de l’OMS, de Baxter, d’Aventis, de Sanofi-Pasteur, etc.) et des déclarations de scientifiques pro-vaccinalistes que j’ai consultées ! Vous trouverez tout cela sur mon site, d’ici la fin du mois de septembre.
>
> Mais je vous garantis sur l’honneur que toutes les questions que je pose ci-dessus se basent uniquement sur des lectures de documents officiels et accessibles à tous ! Ce ne sont pas des allégations, des suppositions, des supputations de théoriciens du grand complot ! C’est cela qui fait qu’il est impératif de se poser de telles questions ! Et de tirer les conclusions qui s’imposent.
>
> Pour ma part, c’est fait. Et j’ai pris position clairement.
> Autrement dit, tant qu’on ne m’obligera pas à fermer ma gueule, je continuerai à vous informer.
>
> Il y a, par contre, une question que je vais poser ici et à laquelle je vais répondre, car beaucoup de mes interlocuteurs ne comprennent pas cela (j’ai reçu des centaines de courriels en une semaine !!! Merci à ceux qui m’ont traité de pauvre connard et de manipulateur. Merci surtout à tous ceux qui ont relayé l’information à des dizaines de milliers de personnes en Europe et au Canada. Merci particulièrement à tous ceux qui prient pour moi, pour l’instant. J’ai été très touché et ému.)
>
» J’en suis convaincu.
>
> Par contre, ne perdez pas votre temps avec les hauts dirigeants de l’État, les grands médias et les experts payés (achetés) par les laboratoires pharmaceutiques.

La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ?
Ça, c’est la question à un million de dollars !!!
Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse.
La recette est simple
(en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) :

1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !
2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;
3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;
4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;
5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ;
6. peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;
7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur !À noter que nous en sommes là, pour l’instant, dans la chronologie des événements.
8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.

> Ce scénario, je vous l’écris en cette nuit du 9 au 10 septembre 2009. Je ne le fais pas du tout de gaieté de coeur.
> Je sais que certains parmi vous me reprocheront d’alimenter la peur qui est déjà créée par les élites lumineuses, et de finalement, faire le jeu de ceux que je dénonce. À cela, je vous citerai une phrase de Jésus-Christ (même si je n’appartiens plus à aucune religion) : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres ! » (Jean 8:32).
>
> Je vous offre ici une synthèse de tout ce que j’ai lu depuis cinq mois (dont deux mois à temps plein). Mon objectif, c’est de décrypter pour vous les informations qui nous sont cachées (même si elles sont disponibles publiquement – faites vos recherches avec Google – vous verrez !), afin que vous ne cédiez pas à la panique lorsque l’hécatombe commencera. Afin que vous compreniez quelle est la cause réelle de ce que vous verrez..
>
> Maintenant, que pouvons-nous faire, me direz-vous ? Pour l’instant, la chose qui me paraît la plus importante, c’est que vous diffusiez cette information à TOUS vos contacts. Imprimez ce courriel, découpez-le en morceaux s’il vous paraît trop long, donnez-le à tous vos amis, à toutes vos connaissances. Si vous êtes parents d’enfants allant à l’école, constituez immédiatement des comités de résistance à ce plan génocidaire. Dans trois semaines, il sera trop tard. Et vous devez savoir que les écoles seront bouclées pour pouvoir vacciner vos enfants. Si vous n’êtes pas organisés maintenant, vous serez démunis le 28 septembre, lorsque le plan se mettra en marche. Allez parler à tous les policiers, à tous les gendarmes que vous connaissez car eux aussi, sont maintenus dans l’ignorance de ce plan (et ils ne seront pas vaccinés par les mêmes produits, pour ne pas tomber malades, eux !). Expliquez-leur qu’ils vont participer, sans le savoir, à un génocide programmé contre la population. Rappelez-vous que si les nazis ont pu déporter autant de personnes vers les camps de la mort, c’est parce qu’ils ont bénéficié de l’aide de la police française qui n’avait pas compris ce qui se passait. Allez parler aussi à vos représentants politiques, car la plupart d’entre eux ne savent pas ce qui se trame. Demandez-leur de ne pas coopérer, de saboter le plan, de faire détruire les fichiers de population, pour que le recensement des vaccinés et des non vaccinés devienne un casse-tête.
>
> Cette activité devrait devenir votre tâche prioritaire. Car la seule manière d’enrayer ce plan diabolique, c’est de réunir une masse critique de gens conscients. Gandhi ne disait-il pas : « un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et inconscients. » J’en suis convaincu.
>
> Par contre, ne perdez pas votre temps avec les hauts dirigeants de l’État, les grands médias et les experts payés (achetés) par les laboratoires pharmaceutiques. Ne perdez pas non plus votre temps avec les sceptiques, les indécrottables du petit écran pour qui seule la parole des médias est l’évangile. Méfiez-vous même de leur réaction, car ils pourraient vous accuser de chercher à les tuer en les empêchant de se faire vacciner.
>
> Et si vous avez peur en lisant mon courriel, transformez cette peur en action, en mouvement. C’est toujours comme cela que l’humanité a fait des bonds dans son évolution : c’est en transformant sa peur du feu en maîtrise du feu que l’homme a inventé la technique. Ici, l’enjeu est de taille : c’est en transformant votre peur de la mort que vous pourrez accéder à une nouvelle dimension, à une nouvelle vibration. Rappelez-vous que nous ne sommes pas des êtres matériels vivant des expériences spirituelles. Nous sommes des êtres spirituels vivant l’expérience fabuleuse de l’incarnation.
>
> Personnellement, je suis très conscient de ce que je risque en prenant cette position, à découvert. Depuis quelque temps, je vis avec la perspective qu’il se pourrait que je ne sois plus de ce monde dans les semaines qui viennent. Et je découvre une perspective fabuleuse à mon existence. Souvent, je me suis posé la question de façon théorique : s’il me restait un an à vivre, quels choix de vie ferai-je pour que je puisse entrer dans la mort sereinement et sans regret ?Aujourd’hui, cette question n’est plus théorique pour moi. Et je me rends compte que beaucoup de mes valeurs se transforment de façon encore plus radicale. Et beaucoup de choses qui me causaient du souci deviennent tellement secondaires...
>
> Et cette phrase de saint Matthieu résonne dans ma tête : que votre oui soit un oui, que votre non soit un non, (Matthieu 5:37).
> Serons-nous capable de dire non à l’infamie, au risque de notre vie corporelle ? Serons-nous capables de dire oui à ce que notre âme nous dicte de faire ? Serons-nous capable de nous mettre debout, quel que soit le prix à payer ?
>
> Tel est le cadeau que ce plan de pandémie nous offre en cette fin d’année 2009. Si nous sommes à la hauteur du défi (et je sais que nous le sommes), ce vaccin deviendra notre pierre philosophale et nous transformera en alchimistes, pour réaliser le grand oeuvre.
>
> Restons debout et conscients.
>
> Je vous salue avec le coeur.
>
> Jean-Jacques Crèvecoeur
> De Montréal (4 heures du matin, ce jeudi 10 septembre 2009)


Source : http://forumnaizgonenite.forumotion.com/forum-f15/topic-t932.htm[i][u]
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   Mar 3 Nov 2009 - 13:46

UN APPEL TRES URGENT

A TOUS LES CITOYENS DE FRANCE,
D'EUROPE ET DU MONDE
COMMUNIQUE DE L'ASSOCIATION JUSTICE & DROITS DE L'HOMME
[i][u]


Bonjour à toutes et à tous,

Sachez que selon les textes de Loi, tout citoyen ayant eu connaissance de la préparation ou de la commission d'un crime, d'un crime de génocide ou contre l'humanité, se doit de le dénoncer sans délai aux autorités compétentes. Selon ces mêmes textes, les autorités saisies sont contraintes d'enquêter sur les faits dénoncés.


Voir les textes de Loi :

Article 223-6 du Code Pénal

Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500.000 F d'amende.

Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Article 223-7 du Code Pénal

Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 200.000 F d'amende.

La suite ici :

Nous avons eu connaissance de l'existence de la plainte déposée auprès du FBI en avril 2009, par Jane Burgermeister, autrichienne, journaliste scientifique d'investigation. Cette plainte vise le motif de :

"Programmation d'un crime de génocide"

par le biais du vaccin qui devrait être injecté à la population mondiale à la rentrée et dès que les vaccins auront été fabriqués et livrés.

Cette plainte est actuellement en cours d'instruction en Autriche et elle constitue un précédent judiciaire qui nous permet de saisir tous les Parquets de France, d'Europe et du Monde, d'une demande d'ouverture d'enquête criminelle, à laquelle tous les Parquets saisis seront tenus de répondre afin de parer à une crise sanitaire grave et à un éventuel génocide préparé contre l'humanité. Ce que l'instruction de la plainte de Jane devrait confirmer ou infirmer.

Source : http://www.lecripourlavie.fr/crimes-contre-l-humanite/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD   

Revenir en haut Aller en bas
 

Grippe « porcine » : vacciner ou pas ? Dr Marc GIRARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La grippe!!!
» ils ont trouve l'origine du virus de la grippe porcine..
» se faire vacciner ou pas
» Grippe porcine... la manipulation !
» Grippe A : les suites de l'affaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Grippes / Virus / Lobby pharmaceutique :: Vaccinations-