Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3552
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Lun 23 Juin 2014 - 10:07

Rappel du premier message :

Bonjour péair  I love you 
J'ai toujours été fascinée par tout ces grands mystères..Et je trouve bien dommage que cela n'est pas connu du grand publique de par l'imposition de la pensée unique qui refuse de cautionner les nouvelles découvertes, à cause que cela remet en cause leur propagande..Heureusement il existe des chercheurs intégres qui décide de travailler en freelance de se débrouiller par eux même et de trouver des sponcorts ou vivre de leur écrits ou reportages..Mais ils n'ont pas la vie facile..Une horde d'adepte de la pensée unique leur tombe dessus régulièrement pour les discrédité.. Suspect .Mais les personnes averties et ouverte d'esprit ne tombent pas dans le piège.. cheers 
Ici il est question d'une grande civilisation mondiale déjà invoquée par divers chercheurs..Tels Klaus Dona ou Jacques Grimaud..Invoquant la fabuleuse et mystérieuse Atlantide comme origine commune au deux continents !


Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique

Par Richard Cassaro,  (traduit par l'Admin de nouvelordremondial)

Les anciens Égyptiens (en Afrique) et les anciens pré-Incas/Incas (en Amérique du Sud) ont évolué sur deux continents différents séparés par l’océan Atlantique et ne sont jamais rentrés en contact; Cependant les deux cultures possèdent mystérieusement la même souche frappante identique en terme d’art, d’architecture, de symbolisme, de mythologie et de religion. Les étudiants de l’époque Victorienne, étaient confrontés à cette énigme, concluant que les deux cultures ont forcément du être les enfants d’une même civilisation mère, à savoir « Atlantis ». De nos jours, les comparaisons entre Égyptiens et Incas ne sont pas seulement ignorées par les étudiants américains ou occidentaux, elles sont tout simplement supprimées.






Il y a beaucoup de similarités déconcertantes et non résolues entre les anciens Égyptiens et les anciens pré-Incas/Incas alors que les deux cultures ont évolué des deux côtés de l’Atlantique, séparées par ce vaste océan.

Face à cette énigme, les savants de l’époque victorienne pensaient que les deux cultures avaient hérité de la même sagesse profonde depuis la même source excessivement vieille, la « civilisation mère » perdue de l’histoire anthropologique. Pour les Victoriens cette hypothèse d’un parent commun a bien expliqué les parallèles. Ces chercheurs de l’époque victorienne appellent ce parent commun « Atlantis », s’inspirant de Platon et des historiens classiques. Atlantis serait le dénominateur commun de ces deux cultures.

De nos jours, les institutions scientifiques dominantes rejettent Atlantis, avec une hostilité particulière, tandis que les parallèles partagés par les anciens pré-Incas/Incas et les anciens Égyptiens sont ignorés.

Cependant ces mêmes parallèles n’ont pas été ignorés par les savants de l’époque victorienne. En effet, les esprits les plus brillants du passé croyaient qu’Atlantis a belle et bien existé. La raison de cela:


Les Pyramides



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des pyramides de pierre et des pyramides en escalier dans le désert, le long des rivières et elles étaient alignés avec les points cardinaux. Dans les deux cas, les morts étaient placés à l’intérieur.

Les Momies



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … Momifiaient leurs morts. Cet acte symbolisait la vie après la mort. Les momies étaient disposées au sein des pyramides, souvent accompagnées des offrandes de nourriture et des effets personnels des défunts. Les deux cultures croyaient en la vie après la mort.

Les Momies avec les Bras Croisés



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … croisaient les bras de leurs morts momifiés. Il s’agissait de montrer l’état d’ »équilibre » dans lequel on opère après la mort, de la même façon que nous avons vécu une vie équilibrée. Les deux bras représentent les opposés équilibrés, le côté gauche et le côté droit se croisent.

Les Masques Funéraires en Or



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des masques en or sur leurs morts, symbolisant leur passage dans l’éternité, « l’autre côté » du miroir, derrière le voile, le plus haut lieu des cieux, qui est éternel et spirituel, pas comme la terre, qui est temporaire et physique; Aussi, cela transmet un sens alchimique, l’idée qu’alors que ces personnes ont vécu sur terre avec nous, leurs âmes éternelles ont pris les commandes de la forme humaine dont nous sommes tous dotés, et l’ont transformé en or.

Les Colliers d’Animaux



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … Ornaient leurs morts de colliers en or dont les extrémités représentaient deux têtes d’animaux tournées vers l’extérieur, symbolisant nos pouvoirs humains ou animaux équilibrés dans un état également équilibré de paix, et qui est un sanctuaire de pouvoir et d’éternité. Cet « équilibre » est ce que la transmutation alchimique accomplie, d’où l’utilisation de l’or.

Tailleurs de Pierre Similaires



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des temples très similaires, même jusque dans les moindres détails de renflements ou bosses dans les sculptures de pierre. Quel est le rime, l’énigme et la raison ici? Comment peut-on expliquer cela?

Travail de Précision



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … faisaient des coupes de pierre d’une précision inégalée avec leur maçonnerie, de façon qu’un morceau de papier ne puisse pas passer entre deux blocs de pierre. Le mortier n’était souvent pas utilisé. Cela symbolise la quête pour obtenir la perfection, ou quelque chose qui est proche de la perfection, qui amène quelqu’un plus plus près de sa maison spirituelle céleste, sa source éternelle.

Des Portes Trapézoïdales

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des portes trapézoïdales, représentant l’avancement spirituel de l’avant. Le trapèze est similaire au triangle, qui indique une ascension et une transcendance spirituelle. La porte trapézoïdale est utilisée dans plein de cultures très anciennes. Elle traite d’une sorte d’état futuriste de l’humanité qui a eu lieu dans le passé lointain, quand les gens étaient calmes et avaient atteint le nirvana; cette porte est le symbole de la haute sagesse qui était autrefois possédée par nos ancêtres.



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des serpents symétriques au dessus des portes trapézoïdales de leurs temples. L’idée d’équilibrer les énergies opposées est certainement représentée ici, via ces animaux jumeaux dans des poses équilibrées symétriques. Cette image des « opposés équilibrés » semble avoir été l’idéal enseigné en ces lieux où il fallait passer par ces portes.

Les Crânes Allongés



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … allongeaient les crânes de leurs enfants pour aiguiser leurs sens et améliorer la perspicacité spirituelle. Cette pratique semble bizarre et n’a pas vraiment suscité la curiosité des scientifiques modernes.

Les Obélisques (avec des Hiéroglyphes)



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient et érigeaient des obélisques sacrés et d’autres monuments représentant le pouvoir masculin, la fertilité, la naissance, la longévité, la force… De grandes révérences étaient accomplies pour les obélisques; un grand respect leur était confié; ils faisaient parti des monuments les plus adorés.

Temples Résistants aux Tremblements de Terre



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des bâtiments antisismiques en utilisant la même conception inclinée vers l’intérieur, et qui ont résisté à l’épreuve du temps.

Le Culte Solaire



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient le symbolisme solaire en tant que partie intégrante de leurs religions, qui étaient identiques. En Egypte le dieu solaire était Ra, au Pérou le dieu solaire était Inti. Dans les deux cultures, vous êtes le dieu solaire; le soleil est un symbole de ce que vous représentez, de votre âme. Vous êtes le Sol. Vous êtes un soleil divin éternel. Vous vous êtes volontairement incarnés dans la matière, mais vous souffrez d’amnésie quant à votre véritable identité spirituelle, vous ne savez plus comment rentrer chez vous.

Symbolisme Solaire Similaire



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient des divinités animales dans des poses symétriques encadrant un emblème solaire central. Tout comme le soleil frappe un équilibre parfait entre l’hiver et l’été, les saisons de chaud et de froid extrêmes … il est donc essentiel pour nos propres soleils intérieurs (le soleil symbolise notre âme éternelle) d’équilibrer nos propres énergies animales jumelles positives et négatives, nos urgences, instincts, appétits, etc, afin de rester en équilibre et en harmonie avec la nature.

Animal sur le Front



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient un motif en forme d’animal sur le front pour évoquer le pouvoir du troisième œil. Les deux cultures ont compris que nous pouvons créer un état ??de transe où nous « éveillons » l’œil de l’esprit, notre soi-disant « œil intérieur » ou « troisième œil ».



Les Temples à Trois Portes



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient les mêmes temples triptyque à l’identique. La conception triptyque est un phénomène architectural dans le monde entier qui orne les façades des temples, et qui symbolise la même religion universelle qui était pratiquée partout dans l’ancien monde. La religion est basée sur l’ »équilibre des contraires ». Les portes extérieures jumelles symbolisent les opposés, tandis que la porte du milieu symbolise le point central de l’éternité (le Soi supérieur éternel).

Les Agrafes Métalliques



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … taillaient les pierres afin d’y placer des agrafes métalliques. Comment deux civilisations séparées par un océan ont pu arriver aux mêmes idées ?

Dieu muni d’un Sceptre



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … vénéraient l’icône de « Dieu muni d’un sceptre », qui n’est rien moins que le crucifix perdu de l’ancienne religion universelle décrite ci-dessus. Ce qui n’est pas documenté par les scientifiques, c’est que l’icône de cette divinité se trouve partout dans le monde antique; il symbolise l’être humain perfectionné.

Bâtiments Inclinés vers l’Intérieur



[LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … bâtissaient des temples similaires inclinés vers l’intérieur.

Les Cercueils Anthropoïdes



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … concevaient des cercueils anthropomorphes pour les défunts de façon à ce qu’ils ressemblent au dieu local ou au héros qui avait défié la mort et qui l’avait vécu pour en parler. C’est l’exemple à suivre donné aux masses, car nous devons tous défier la mort (à la fin) en recherchant et trouvant la véritable éternité en soi.

Le Troisième Œil et l’Aura Solaire sur le Front



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des cercles sur les fronts humains afin d’indiquer où le troisième œil se trouvait.

Symboles de l’œil qui voit Tout



LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … représentaient des symboles de « l’oeil solaire », associant le soleil à un oeil et vice versa.

A SUIVRE...

----------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 17:54

OSIRIS a écrit:
http://africanhistory-histoireafricaine.com/blog/2014/08/29/lorigine-africaine-des-civilisations-de-lamerique-ancienne-ii/

c'est comme meme un peut de raciale stereotype d'affirmer que les africaines sont allez en Amérique seulement basee sur les tetes des Olmeques.
 



Ce n'est pas seulement basé là_dessus (il faut lire le texte). Et se n'est pas juste avec UNE photo que tu vas pouvoir le démontrer.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 18:12



orne ,
Citation :
Et se n'est pas juste avec UNE photo que tu vas pouvoir le démontrer.

la contribution génétique de l'extérieur n'est pas remarquée dans Meso et Indiens d'Amérique sud-américains selon les analyses de phylogenetic .

aucune évidence génétique pour suggérer que la terre d'Olman a été visitée par quelqu'un de l'Afrique, sans parler de l'Egypte ou n'importe où ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 18:44

OSIRIS a écrit:


orne ,
Citation :
Et se n'est pas juste avec UNE photo que tu vas pouvoir le démontrer.

la contribution génétique de l'extérieur n'est pas remarquée  dans Meso et Indiens d'Amérique sud-américains selon les analyses de phylogenetic .

aucune évidence génétique pour suggérer que la terre d'Olman a été visitée par quelqu'un de l'Afrique, sans parler de l'Egypte ou n'importe où ailleurs.

Ah d'accord je vois, tu es aussi anthropologue (rires)
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 19:02

L'Amérique noire avant Colomb



Décidément, l'histoire n'est pas une science, sinon celle du mensonge. En recoupant plusieurs sciences modernes, un universitaire montre que l'Amérique précolombienne était en partie... un continent africain. Voici comment l'occident blanc racialiste a maquillé cette époustouflante vérité...

Pathé Diagne est professeur d'université aux Etats Unis et en Afrique de l'ouest. Spécialiste des langues et cultures africaines, il étudie depuis longtemps les Amériques précolombiennes. Il a découvert des choses intéressantes. Pendant des millénaires, les populations africaines ont colonisé l'Amérique, qu'ils appelaient Tarana. Utilisant le couloir des alizés, les mool-mariniers d'Afrique de l'Ouest - pays des Yoroubas - ont hardiment traversé l'océan pour peupler Tarana.

Ils ont développé outre-atlantique des civilisations urbaines, agraires, spirituelles et artistiques. Cette colonisation africaine du continent américain s'est poursuivie suffisamment longtemps pour laisser des vestiges architecturaux, culturels, linguistiques, toponymiques et génétiques indiscutables. Dans un ouvrage énorme et touffu, l'universitaire accumule des similitudes entre noms de lieux, de villes, rituels, vocabulaire, croyances, et le lecteur vaincu se rend à l'évidence...

On a longtemps cru que les Africains n'étaient pas des navigateurs de haute mer. Par racisme, on les a cru incapables de traverser l'océan atlantique. Il est vrai que dans l'Antiquité la navigation hauturière était inconnue des marins d'Europe et de Méditerranée qui ne pratiquaient que le cabotage. Nos historiens en ont conclu que les Africains ne savaient pas non plus, et qu'ils ne l'avaient jamais su. C'est toujours ce fâcheux mythe du progrès linéaire qui nous met dedans. Voir suite sur le lien

La traite négrière est une des pages les plus injustes de notre histoire. Si tant d'Africains ont été déportés en terre d'Amérique, c'est parce que des noirs Africains y vivaient déjà, bien avant l'arrivée des Blancs.



Ils s'appelaient entre eux les Maranes, ou Marounes, ce qui a donné le qualificatif de Nègres Marrons. Alors s'instaura le commerce triangulaire, où les bateaux négriers quittaient Nantes, Bordeaux ou Saint-Malo pour emplir en Afrique leurs cales de "bois d'ébène" ; ainsi nommait-on les esclaves noirs. Les colons blancs du jeune continent ont usé et abusé de cette main d'oeuvre gratuite, corvéable à merci.

L'Eglise de Rome lui apporte son concours actif. Pire encore, et c'est là que l'on peut parler de complot : les Noirs indigènes furent assimilés aux Noirs déportés d'Afrique par la traite des esclaves. Résultat : les Noirs d'Amérique, pourtant résidents libres et de plein droit de la terre américaine, furent assimilés aux esclaves et traités comme tels.

On les considère aujourd'hui encore comme des descendants des esclaves importés. Or les esclaves venus d'Afrique sont, pour la plupart, morts sans progéniture. Leur descendance peu nombreuse ne saurait expliquer à elle seule le pourcentage actuel de population noire, y compris dans des secteurs qui ne furent jamais concernés par la traite. Pathé Diagne enfonce le clou : les indigènes noirs américains s'appelaient eux-mêmes des Mara ou Marrounes et non des Noirs.

"C'est leur nom, Mara ou Maya qui a nommé le peuple Maya. C'est leur nom, Marana ou Marroune, qui est à l'origine du terme de nègres marrouns ou nègres marrons." J'ai appris au lycée, dans le Mallet et Isaac, que les nègres marrons étaient des esclaves évadés qui formaient des îlots de résistance où ils vivaient retranchés. Encore une invention pudique du Bon Blanc. Leur sort fut celui des Amérindiens, chassés de leurs terres, ensuite massacrés ou parqués dans des réserves.


Les Marrounes ou Mayas étaient des Africains, ils ont conquis ces terres qui étaient les leurs, ils y ont bâti des villes et fait prospérer plusieurs civilisations avancées, comme celle des Mara/Mayas, et celle des Toromagen/Olmèques. A preuve, les têtes géantes d'Africains, sans doute celles de monarques divinisés, qui sont le fleuron et la signature de la civilisation olmèque, réputée la plus ancienne du continent américain.
Voir la suite sur le lien

------------------------

Têtes olmèques


Parmi les énigmes archéologiques non élucidées, les têtes géantes pré-colombiennes sont de nature à modifier singulièrement notre vision du lointain passé de l'Amérique et de l'Afrique.



Au début du siècle dernier, on a découvert dans la jungle du Mexique des têtes géantes représentant des guerriers de type négroïde. Que font-elles en plein territoire olmèque, au coeur de la Méso-Amérique précolombienne ? On se demande bien pourquoi et comment des Noirs d'Afrique sont arrivés jusqu'en Amérique ? Et à quelle lointaine époque ? Les archéologues comme les historiens sont frappés de mutisme. Ça ferait trop de pages à réécrire dans les manuels scolaires. Ils s'en tiennent à l'ancienne version : la race noire rien à voir avec tout ça.

Ces statues n'ont rien de négroïdes, soutiennent-ils effrontément. Ils y voient même des aliens. N'importe quoi... Ils peuvent toujours se cacher les yeux, ça ne nous rendra pas aveugles pour autant.




A Santiago Tuxtla, vieille ville coloniale mexicaine, un petit parc ombragé abrite une bien étrange sculpture. Il s'agit d'une énorme tête de guerrier, haute de 3 m, connue sous le nom de Tête de Cobata. Cette sculpture, vieille de plus de 2000 ans, représente sans ambiguïté un homme aux traits négroïdes.

Non loin de là, à Tres Zapotes, on a découvert une autre tête géante d'Africain. Lui aussi porte un casque à jugulaires. L'ensemble des traits exprime une grande noblesse. Il y a cent ans, des fouilles ont permis d'en exhumer dix-sept, plus petites que l 'énorme tête de Cobata, et toutes du même type négroïde. Calembredaines et billevesées selon les historiens, pour lesquels il n’y avait à cette époque aucun noir africain sur le continent américain. S'ils l'ont appris, c'est donc vrai. Ainsi fonctionnent-ils...

Pour l'histoire officielle, les premiers noirs sont arrivés 25 siècles plus tard, avec la traite des esclaves. Qui dit que les esclaves aient été les premiers noirs en Amérique ? Les têtes sculptées suggèrent le contraire. Pourquoi des Noirs africains n'auraient pu traverser de l'Atlantique en ces temps reculés ? Parce que les Noirs étaient des sauvages avant l'invasion coloniale des Blancs, entend-on encore trop souvent. Ce racisme primaire est insupportable. Il faudra donc trouver mieux.


Parce que les bateaux n'existaient pas, nous affirment archéologues et historiens. Pourtant Platon affirme le contraire. Selon lui, les Atlantes possédaient de longs navires vers 10.000 AEC. L'absence de preuve ne saurait être la preuve de l'absence. Par exemple, on a toujours cru que les Pré-colombiens ignorait la roue. Or les Olmèques la connaissaient fort bien, puisque leurs potiers faisaient des joujoux à roulettes. En attendant, que font ces Noirs en Méso-amérique ?
Lire la suite sur le lien


___________________________

Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 19:16

Rapidement, par manque de temps : ce n'est pas impossible. Et en effet, le peuplement des Amériques est une vaste question non élucidée.

Une étude des gènes serait intéressante.

Je ne partage cependant pas l'orientation polémique. Sans racisme ou mensonge, la traversée d'un océan est un défi ! Il faut voir plus en détail cette piste.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 19:39


Citation :
la contribution génétique de l'extérieur n'est pas remarquée dans Meso et Indiens d'Amérique sud-américains selon les analyses de phylogenetic .

la forme du nez est essentiellement une fonction de facteurs culminants tels que la température de … et la teneur en humidité de l'air … Dans les régions où l'air est très sec, tel que les déserts, une plus grande région mucuous est tenue de se mouiller inspirent de l'air et cela nécessite un nez plus long et plus étroit … Tant Olmecs que les africains Ouest d'Afro-Américains ont des nez courts, plats parce qu'ils ont vécu dans les régions mouillées, tropicales ; Nubians et Egyptiens ont des nez plus longs, plus minces parce qu'ils ont vécu dans un désert.”

L'Olmecs a modelé les tetes sur eux-mêmes, les Américains Centraux natals, pas Nubians ou les Egyptiens. Il y a aucune objets fabriqués bien déterminés et aucune évidence génétique pour suggérer que la terre d'Olman a été visitée par quelqu'un de l'Afrique, sans parler de l'Egypte ou n'importe où ailleurs.

http://www.unl.edu/rhames/courses/current/vansertima.pdf

https://conspiracysleuths.wordpress.com/2011/12/25/ivan-van-sertima-they-came-before-columbus-not/

http://ancientaliensdebunked.com/mystery-solved-olmecs-and-transoceanic-contact/


Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4563
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 19:40

Aegis a écrit:
(...)
Une étude des gènes serait intéressante.

Je ne partage cependant pas l'orientation polémique. Sans racisme ou mensonge, la traversée d'un océan est un défi ! Il faut voir plus en détail cette piste.

Oui de bien entendu, ici on en est toujours au stade de la théorie. Mais qui a le mérite de porté nos connaissance au delà de se qui est imposé, et de surtout de la faire évolué.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 23:24

Attention ! Anthropologie, archéologie et Race ne fait pas bon ménage, car ces disciplines scientifiques sont apparue durant une époque où le racisme fut institutionnalisé et instrumentalisé, ainsi la hiérarchisation raciale fut utilisé comme un élément scientifique de recherche jusqu'à l'apparition d'instrumentation scientifique plus élaborée. Si bien qu'il perdure jusqu'à maintenant des résidus et des réflexes au sein des académies de ces disciplines, on appelle cela le racisme archéologique qui est toujours d'actualité, surtout dans les institutions occidentales avec son lourd passé idéologique et de conquête coloniale. A tel point qu'il y a une réaction d'auto-défense dans certains pays ayant accès à ces domaines d’étude, notamment la Chine, l'Afrique et les peuples Natives américain, très critique à l'idée que leurs histoires puissent être réécrite par ceux qui les ont conquis fut un temps. Maintenant c'est devenue politique parfois à juste titre et parfois pas du tout, par exemple le gouvernement Chinois refuse l’accès aux fouilles aux chercheurs occidentaux sur un lieu où l'on sait qu'avec certitude existaient une peuplade de type caucasien, car ils n'ont pas apprécié les allusions que ces peuples sont bien plus anciens que les peuples de la dynastie Xia, le peuple fondateur de la Chine.

Si l'histoire est remis en cause toutes découvertes quel soit pertinente ou presque ne sera jamais validé quoiqu'il arrive, que les peuples précolombiens connaissaient l'usage de la roue est une hérésie alors qu'une sorte de jouet Olmec démontre complètement l'inverse, que des Africains soit arrivé avant Christophe Colomb est inacceptable, sachant que l'Empire du Mali sous le règne de Abou Bakari II avaient organisé deux expéditions à travers l’océan atlantique partie sur les traces d'un autre précédent Roi. Christophe Colomb relate même avoir rencontré des peuples africains utilisant des lances orné d'or dans les Iles et marchandaient généralement avec les natives américains. Il y avait même eut des peuples de type européens dans le sud du Chili et dans l'Amérique du Nord, cela avaient les cheveux roux mais ils cannibales d’après les témoignages des peuples de ces régions qui luttaient contre eux, dans de bas reliefs de certain temple du Mexique on peut apercevoir des peuples du type européens. On a aussi retrouvé de la nicotine dans les cheveux de plusieurs pharaon égyptien, une plante qui ne pousse qu'en Amérique du Sud. Rien ne peut expliquer Les cartes de Peiri Reis ? comment est-ce possible qu'il y avait des chevaux avant Christophe Colomb et etc et etc ... !

Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Ven 26 Sep 2014 - 23:45

Nicotiana africanum

Histoire d'un voyage en la terre du Brésil, 1578.

Peiri Reis 1513 (rappel, C. Colomb 1492)

Géologie, paléontologie, fait connu, même explication que l'arrivée d'humains par le détroit de Bering (nul n'a nié les chevaux en Amérique non plus).

Faudrait être con pour nier la roue en Amérique du sud... surtout quand les calendriers maya sont en cercle.

Et ainsi de suite.
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 3380
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Sam 27 Sep 2014 - 15:48

moi je dirais plutôt qu'il faudrait être con pour dire que les analogies décrites en premier post ici sont "faciles et ridicules"

c'est avoir un cache sur les yeux... mais c'est bien ce que aegis dit... donc à partir de là, on peut dire qu'il est... pas très futé

malgré les quelques arguments qu'il a parfois, il est depuis longtemps décrédibilisé, et en vérité, ses arguments ne vont que dans le sens du savoir universitaire officiel... donc aucune critique possible venant de lui, et surtout pas de l'histoire académique par exemple

donc je prèfère le rappeler ici : useless
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Dim 28 Sep 2014 - 9:25

Aegis a écrit:
Nicotiana africanum

Histoire d'un voyage en la terre du Brésil, 1578.

Peiri Reis 1513 (rappel, C. Colomb 1492)

Géologie, paléontologie, fait connu, même explication que l'arrivée d'humains par le détroit de Bering (nul n'a nié les chevaux en Amérique non plus).

Faudrait être con pour nier la roue en Amérique du sud... surtout quand les calendriers maya sont en cercle.

Et ainsi de suite.

c'est évident Aegis que tu ne maîtrises pas le dossier, si tu t'embarques dans une discussion sans fin à la Osiris avec si peu d’élément alors que touts ces sujets ont fait l'objet de thread très approfondi, c'est que tu veux juste faire dans la contradiction obsessionnelle ! Donc on va faire comme si tu n'avais rien dit et t'inviter à bien te documenter sur le sujet avant de la ramener et ayant clairement identifier le problème, comme celui de l'apparition des chevaux en Amérique du Sud qui n'auraient jamais pu franchir la barrière géographique naturelle en passant par le détroit de bering.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Dim 28 Sep 2014 - 10:09

Indian Horses before Columbus



Selon les plus principaux savants dans l'histoire, l'anthropologie et la géographie, aucune des Tribus natales n'avait de chevaux jusqu'après Columbus.

“Au contraire”, disent les aînés des Tribus indiennes de Plaines, “nos ancêtres avaient toujours des chevaux.”

Effectivement, le compte de voyage survivant le plus vieux d'un explorateur d'outre-mer au Sud-ouest américain vient du Moine de bouddhiste afghan, Hui Shen. Il a navigué à la Côte Ouest de Fu Sang pendant le 5ème siècle ap J.-C. Selon le moine, les gens natals de Fu Sang (ou le Mexique ancien) avaient tant des chevaux que des chariots. Si nous sommes envoyés vers la Côte Est, nous trouvons un compte semblable datant au 13ème siècle. Selon Bjorn de l'Islande, il est tombé par-dessus bord en posant son doris dans la vague de L'Atlantique. Il a été sauvé par un parti d'Indigènes celtiques ou de Colons gallois, “riding on horseback.”

La plupart des historiens supposent qu'il n'y avait aucun cheval le long de la Côte Ouest américaine au 5ème siècle ; donc ils supposent typiquement que l'histoire de Hui Shen est la fiction totale (même s'il a été enregistré dans la chronique chinoise officielle).

Il est entièrement possible que les négociants chinois aient apporté des chevaux à travers l'Océan Pacifique pour servir les besoins d'une colonie sur la Côte Ouest. La découverte de pierres d'ancrage chinoises près de Los Angeles est une indication qu'il y avait une communauté de pêcheurs chinois et de négociants dans cette région.

http://marcopoloinseattle.com/Documents/Indian Horses before Colmbus.html

Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Dim 28 Sep 2014 - 14:52

Redstard et Luctix :

Nicotiana africanum, variété proche du tabac africaine, proche de l'Egypte, source de nicotine, candidate à l'explication de nicotine dans les momies.

Histoire d'un voyage en la terre du Brésil, ou récit d'un explorateur français racontant son périple suite aux persécutions protestantes, il a le mérite de montrer la bonne part de folklorique et du style de l'époque, qui, rappelons-le, croyait que la mer était copie aqueuse de la terre, d'où des croyances en des créatures comme les sirènes.

Les cartes dites de Peiri Reis sont datées ultérieurement à la découverte des Indes par C. Colomb, l'argument ne tient donc pas, logique, simple, évident.

L'arrivée des premiers hommes aux Amériques est expliquée par la période glacière. D'ailleurs sur ce point, ce sont techniquement EUX et EUX seuls qui ont "découvert" le "nouveau" monde, puisque ce sont bien EUX et EUX seuls, qui ont été les PREMIERS. Point de vue effectivement eurocentrique, arabocentrique, africanocentrique ou que sais-je-encorocentrique que de dire le contraire.

Ensuite, concernant les chevaux : il me semble que les explications d'Osiris sont claires.

Inutile d'aller chercher ENCORE un quelconque délire coutumier, et ordinaire.

Enfin, la différence entre un mythe et une réalité, et bien, c'est qu'un mythe décrit la réalité d'une certaine façon qui fait que mythe et réalité ne coïncident pas exactement. Il y a une part fictive dans le mythe, et qui est un produit de l'imagination à partir d'un certain vécu de cette réalité.

Il faut aussi éviter de confondre "savoir" et "croyance".

S'il s'agit encore simplement, Redstard et Luctix, de jouer au jeu ordinaire de la provocation, du délire, de l'absurde, libre à vous de continuer dans votre attitude perverse coutumière. C'est votre droit le plus strict après tout !
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Lun 29 Sep 2014 - 0:23

Aegis a écrit:
Redstard et Luctix :

Nicotiana africanum, variété proche du tabac africaine, proche de l'Egypte, source de nicotine, candidate à l'explication de nicotine dans les momies.

candidate mais ce n'est pas suffisant, rien ne permet concrètement de l'attribuer à la présence de Nicotine et de cocaïne sur des momies du nouvel empire découvert par la toxicologue allemande Svetla Balabanova et confirmé par plusieurs autres laboratoires. Nicotiana africanum se trouve a plus de 5000 km de l'Egypte en Namibi juste au dessus de l’Afrique du Sud, sachant que les Égyptiens anciens ne s'aventuraient certainement pas jusque là, surtout durant cette période agité. Soit c'est une autre variété disparu et commercialisé directement ou indirectement par d'autres empires dont peu-être sud américaine.


Aegis a écrit:
Histoire d'un voyage en la terre du Brésil, ou récit d'un explorateur français racontant son périple suite aux persécutions protestantes, il a le mérite de montrer la bonne part de folklorique et du style de l'époque, qui, rappelons-le, croyait que la mer était copie aqueuse de la terre, d'où des croyances en des créatures comme les sirènes.

et ?


Aegis a écrit:
Les cartes dites de Peiri Reis sont datées ultérieurement à la découverte des Indes par C. Colomb, l'argument ne tient donc pas, logique, simple, évident.

heureusement que c'est bien plus compliqué que cela, il n'y a pas que cette fameuse carte qui est d'ailleurs problématique et qui témoignent d'une connaissance ancienne où ces différents peuples étaient en contact. Dans son libre mémoire l'amiral turc Peiri Reiss affirme avoir consulter comme portulans des cartes très anciennes qui lui ont permit de réaliser ces œuvres dont ces deux fameuses cartes. Il possédait selon lui d'ancien ouvrage de l'époque Alexandre le Grand où il était fait mention du continent américain et des peuples qui y vivaient comme très friand de verroteries et que Christophe Colomb n'a fait que redécouvrir ce continent.

 

Aegis a écrit:
L'arrivée des premiers hommes aux Amériques est expliquée par la période glacière.

C'est l'une des hypothèses confirmé génétiquement pour certains peuples d’Amérique du nord, jamais je ne remettrai en question la primauté de l'ancienneté des natives américains sur le continent américain, il y a un racisme archéologique évident à leur encontre et je comprends qu'ils soient aisément sur les nerfs de voir leurs histoires écrites et ré-ecrites par ceux qui les ont conquis de la pire manière qui soit. Une bonne majorité d'ente eux ne veulent même pas entendre parler de cette théorie, car selon les traditions orales de plusieurs d'entre eux, ils s'accordent à dire qu'ils étaient là depuis bien plus longtemps. Par contre pour les Olmecs il y a un problème et il faut arrêter le délire, c'est ni un art stylisé pour illustrer des jaguars et ni des natives américains et des populations noires ont existé semblent sur ce continent, même Christophe Colomb ont a fait mention. De même pour certains populations d'origine européen dont des restes ont été trouvé en Amérique du nord, mais quoiqu'il arrive les ossements les plus anciens restent ceux des natives américains.



Aegis a écrit:


il y avait déjà des chevaux en Amérique du nord

Inutile d'aller chercher ENCORE un quelconque délire coutumier, et ordinaire.

c'est encore bien plus compliqué que cela, le protohippus était un cheval qui a existé il y a plus de 10 000 dans les Amériques, le problème qui demeure c'est que l'on ne s'explique pas concrètement la présence de ces chevaux sachant que le cheval tire ces origines du moyen-orient.


Aegis a écrit:
Enfin, la différence entre un mythe et une réalité, et bien, c'est qu'un mythe décrit la réalité d'une certaine façon qui fait que mythe et réalité ne coïncident pas exactement. Il y a une part fictive dans le mythe, et qui est un produit de l'imagination à partir d'un certain vécu de cette réalité.

les aboiements habituels pour ne pas changer malgré tu ne maîtrises rien du dossier, c'est bien trop facile d'affirmer qu'il s'agit de coïncidence unilatérale, alors que ces peuples disposaient presque de la même culture, avaient construit toutes les deux des pyramides que l'on retrouve même en chine, qu'ils pratiquaient la momification, croyaient à un culte solaire polythéiste, disposaient d'une connaissance impressionnante de l'astronomie et etc .... Seul un lien commun comme l'Atlantide relatait aussi bien en Amérique du Sud et en Egypte antique comme décrit dans le Timée et le critias de Platon.


Dernière édition par RedStard le Lun 29 Sep 2014 - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   Lun 29 Sep 2014 - 1:17



RedStard ,
Citation :
c'est encore bien plus compliqué que cela, le protohippus était un cheval qui a existé il y a plus de 10 000 dans les Amériques, le problème qui demeure c'est que l'on ne s'explique pas concrètement la présence de ces chevaux sachant que le cheval tire ces origines du moyen-orient.

Les origines des chevaux sont en Amerique de nord , et qu'ils sont ensuite émigré au asie .

Les chevaux modernes, les zèbres et les ânes appartiennent au genre Equus, le seul genre survivant dans la famille autre fois plus diverse, Equidae. Basé sur les records de fossile, le genre a l'air d'être né en Amérique du Nord il y a environ 4 millions d'ans et s'être étendu à Eurasia (vraisemblablement en traversant le pont de terre de Bering) il y a 2 à 3 millions d'ans.

http://www.livescience.com/9589-surprising-history-america-wild-horses.html

La date précise d'origine pour le genre Equus est inconnu, mais l'évidence documente la dispersion d'Equus de l'Amérique du Nord à Eurasia il y a environ 2‐3 millions d'ans et à une origine possible à il y a environ 3.4‐3.9 millions d'ans.

https://awionline.org/content/wild-horses-native-north-american-wildlife

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un mystère du diamant Hope résolu
» Poisson mystère
» Mystère d'Iniquité
» Photo Mystère
» Ovnis de l'île d'Yeu: le mystère enfin élucidé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Légendes & mystères :: Anciennes civilisations-