Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Mer 30 Juil 2014 - 11:24

Rappel du premier message :

Bonjour les gens  sunny 
Vu que mon sujet n'est toujours pas rouvert et nettoyer des inepties et attaques personnelles y figurant, j'ouvre un sujet pour y exposer la suite et du travail sérieux Wink

il semblerait que le but de cette immigration contrôlé serait une épidémie sous fausse bannière, évidemment à se stade on ne peux encore rien affirmer. Mais il semblerait qu'on se dirige vers ça. Les gentils gates et Soros (fameux binôme). Travaille sur un virus dans leur beaux laboratoire du Sierra Leone.  Grand défenseur de l'eugénisme et de la limitation de la population. Il serait temps de las voir en grand philanthrope. C'est simple, cela n'existe pas chez ces gens-là, leur fonctionnement de pensée est totalement différent du notre, c'est un autre monde... Shocked 
JE VOUS PROPOSES DONC différents articles, ici je n'affirme rien et ne tire de conclusions hâtives..J'expose des faits, à vous d'en tirer les conclusions qui s'imposent selon votre libre arbitre, bonne lecture  study 

Nouvelle un :


Réseaux de trafic d'enfants opérés via des travailleurs humanitaires? Est-ce que le gouvernement américain est complice d'un aussi sombre et vaste complot? Est-ce qu'il y a des journalistes, en quelque part au Québec ou ailleurs, qui pourrait se déployer pour enquêter sur cette affaire de milliers d'enfants migrants qui entrent depuis quelques mois aux États-Unis?





* Merci Valérie de nous tenir informés parce que de jour en jour, je suis de plus en plus convaincue que nous sommes témoins de vols d'enfants qui impliquent des organismes internationaux (ONG & cie), l'administration américaine et des réseaux organisés de trafic d'enfants.  À tous ces gens qui disent faire partie de la profession journalistique, serait-il possible de porter votre attention activement sur ce dossier d'enfants possiblement kidnappés par l'État en complicité avec de faux regroupements missionnaires qui prétendent venir en aide aux communautés défavorisées?[/b]

Jim Stone, 8 juillet 2014

Voici la vidéo réalisée par Stone au Mexique dans les derniers jours : Les Médias démasqués:






Les enfants illégaux d'Amérique Centrale n'utilisent absolument pas les trains de marchandises, un Mexicain qui travaille à la gare de triage à Guadalajara dit tout - aucun enfant n'a jamais passé la frontière en train et d'autres témoignages qui disent que ces enfants sont volés et expédiés par bus, ça c'est la vraie histoire.

Les seuls enfants à venir sont volés et envoyés par des personnes opérant à détruire l'Amérique. Les mères mettent en garde les enfants de rester à l'écart de femmes blanches qui travaillent pour des organismes de bienfaisance et d'autres soi-disant «programmes de vulgarisation», car une fois que les enfants s'impliquent avec ces gens, ils disparaissent.

Il n'y a pas d'enfants dans les trains DU TOUT, pas d'enfants marchant sur les routes (je viens de faire 3 000 km à moto sur toutes les routes et je n'ai jamais vu un seul enfant marcher sur les routes, les aires de repos, RIEN. Donc, s'ils ne sont pas sur les trains, et nulle part visibles sur les routes, mais qu'ils sont en train de disparaître, il n'y a qu'UNE RÉPONSE et elle vient directement de quelqu'un au Nicaragua :

"Au cours de cette recherche, j'ai posé la question a des expatriés sur comment les «gringos» sont traités et une femme du Canada qui est à Managua, Nicaragua, a répondu par email et a déclaré que ces 6 derniers mois environ, les mères nicaraguayennes ont mis en garde leurs enfants de rester à l'écart de gringos, en PARTICULIER les femmes et surtout ceux qui prétendent travailler pour des ONG ou des types de missionnaires. Apparemment, il y a eu beaucoup de "fugues" et de jeunes adolescentes enceintes qui disparaissent et les habitants là-bas «soupçonnent très fortement» qu'ils sont pris par ces gens. Après réflexion, je crois que ce serait un plan parfait - aller vers les pays d'Amérique Centrale, mettre en place des organisations pour aider les enfants, une fois que les enfants sont sous leur tutelle, ils peuvent ensuite les sortir du pays et les expédier aux États-Unis. "
Ceci, en une simple déclaration, dit tout : Les enfants ne quittent pas l'Amérique Centrale en trains, ils sont pris et envoyés en Amérique par des soi-disant «travailleurs humanitaires» qui les volent et les mettent dans des bus et les expédient directement en Amérique. Il n'y a pas de "trains de la mort» ou les vagues énormes de gens qui marchent a travers la campagne mexicaine, et Arturo lui-même, dans la vidéo, indique clairement que la police ne tolérerait pas de les avoir à bord des trains, donc un tel exode est impossible.
C'est une catastrophe sociale impliquant des enfants volés qui est payée par l'argent des contribuables, qui financent une "black op" gérée par les ennemis de l'Amérique qui travaillent dans le gouvernement américain pour détruire l'Amérique. Et que dire de toutes les familles brisées en Amérique Centrale ? C'est aussi simple que cela, prenez tout ce qui se dit sur cette histoire et mettez-le à la poubelle parce que ce n'est pas pertinent et parce que c'est basé sur de la "Bull Shit" absolue, menée par ceux qui sont en train d'exécuter un énorme réseau de vol d'enfants afin de créer un désastre social en Amérique.

Les menteurs et escrocs utilisent simplement un mensonge concernant ces trains afin de fournir une couverture pour le fait qu'ils sont en fait en train de voler ces enfants et de les expédier dans des bus blancs non identifiés et sur des vols aériens réguliers.

Site de Jim Stone:
http://www.jimstonefreelance.com


---------------------------------------------------

La très respectée Dr. Jane Orient avertit que l'entrée d'immigrants illégaux aux États-Unis VA provoquer des maladies pandémiques
Dr Jane Orient est l'un des médecins les plus respectés de l'Arizona. Elle a fait partie de nombreux conseils médicaux et elle est à la tête de ceux-ci. Dave Hodges a récemment interviewé le Dr. Orient, entretien au cours duquel elle a parlé de virus et de maladies à venir aux États-Unis à cause de la récente invasion d'immigrants illégaux.


Durant l'entrevue, elle fait allusion à la collusion fédérale à l'égard de ce danger. Elle parle du nombre de patrouilles frontalières infectées et elle discute même d'un type de compagnie comme Halliburton qui achète des immeubles abandonnés afin de profiter de la situation actuelle (offrir des logis financés par le gouvernement aux immigrants illégaux: des affaires d'or!). Dans l'interview, vous entendrez le Dr. Orient faire l'affirmation selon laquelle le virus Ebola n'est pas une question de si, mais de quand il fera son chemin dans le pays. Il s'agit d'une entrevue étonnante d'un médecin très respecté.

Entrevue d'une heure:
http://216.240.133.177/archives32/Hodges/2014/07/Hodges_1_071314_210000.mp3


-----------------------------------------------------


Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone , à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola : De la Fondation Soros a la Fondation Bill et Melinda Gates !



Hé oui,  la Fondation Soros et la Fondation Bill et Melinda Gates sont encore dans le coup ! vous voyez quand on creuse un peu … Merci à Val pour les traductions , la recherche et l’analyse poussée !

Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola

Une magnifique morceau de propagande : le journal The Telegraph semble préparer le public britannique à une épidémie sous fausse bannière Ebola aux Jeux du Commonwealth qui partirait de Glasgow le 23 juillet.


http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/guinea/10942598/Ebola-out-of-control-in-West-Africa-as-health-workers-rush-to-trace-1500-possible-victims.html

Le Telegraph enterre un aspect clé de l’histoire – la preuve qu’un laboratoire US d’armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours.

Alors que The Telegraph enterre des faits sur l’existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d’armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d’Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestation-and-human-activity-could-be-to-blame-for-the-ebola-pandemic/?tid=hp_mm

La fiche d’information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d’Ebola.

La fiche d’information CDC indique également que les tous premiers décès d’Ebola en 1976 ont été causés par "… (contact personnel étroit et par l’utilisation d’aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques)".

Dans la deuxième épidémie d’Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

McCoy, qui dit qu’il est difficile d’établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.
…/…
"…… McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. "Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d’animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là."
…/…
…ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

Les populations locales en Afrique de l’Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l’Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d’Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours?

À l’épicentre de l’épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l’hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d’armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d’armes biologiques du virus de la fièvre à l’intérieur de l’hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

"" Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l’Université Harvard, l’Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l’Ouest. … Le Consortium entend étendre ce programme à d’autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d’autres arénavirus qui sont d’une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme ", indique le site du laboratoire d’armes biologiques.

http://vhfc.org/consortium

Le site admet que le professeur Robert F. Garry "gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de biodéfense."

http://vhfc.org/consortium/people/garry

Dr James E. Robinson "est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates."

http://vhfc.org/consortium/people/robinson

Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L’Oréal Femme, selon le site.

http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l’armée des États-Unis.

Il "a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l’Université Columbia et une bourse de trois ans avec l’Institut de l’armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement ".

http://vhfc.org/consortium/people/gire

Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d’armes biologiques particulier des États-Unis, à l’épicentre géographique de l’épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

L’objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d’épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l’effondrement.

Traduit par Valerie

Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323

D’où vient la fièvre Ebola?

Le virus est apparu en 1976 dans le Nord du Zaïre (actuelle République démocratique du Congo) à la limite avec le Soudan. Et au fur et mesure, cette fièvre a touché lespays de la région (Gabon, Guinée, Ouganda). Nous ne connaissons pas précisément son origine mais la thèse la plus probable est celle d’un virus véhiculé par les chauves-souris contaminant les hommes et les grands singes.

Comment se transmet ce virus?

Quand il y a contact avec du sang ou un autre fluide biologique. La fièvre Ebola est très contagieuse même si elle le reste moins qu’une maladie qui se transmet par voie respiratoire comme la grippe. Pour le moment il n’y a pas de traitement. Le meilleur moyen à l’heure actuelle d’éviter une propagation est d’isoler les malades. Reste le problème de ceux qui viennent leur apporter des soins.

Peut-il toucher des pays hors de l’Afrique?

Théoriquement oui. Mais cela reste peu probable (ndlr : faux depuis la semaine dernière, papier de 20 minutes, de mars) , car il y a beaucoup de vigilances et des protocoles de santé. De plus, les épidémies se développent principalement dans des zones rurales et forestières assez reculées. Enfin, la période d’incubation est très courte (une semaine en moyenne) donc la probabilité qu’une personne prenne l’avion à ce moment-là reste très faible.
20minutes

NOTE AKASHA/ Mon but est de prévenir, il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit...Et non de faire peur, mais il se passe des choses assez louche en se moment.


Une vidéo-audio qui révèlent les dessous de cette fondation. Des eugénistes de la pire espèce. Vacciner tous les enfants de la planète? Connaissant les vertus de ces poisons hautement toxiques, nous nous donnons le droit de douter des bonnes intentions de ces "philantrope"s qui rejoignent les Warren Buffet, Rockfeller et Rothschild, sans oublier le Prince Philippe.


La face cachée de la fondation Bill et Melinda... par Super_Resistence
[b]

George Soros va ouvrir plusieurs "centres de solidarité" en Grèce, rapporte le journal Le Guardian.

http://www.theguardian.com/world/2014/jan/21/george-soros-funds-solidarity-centres-greece-economic-crisis

Le premier centre va ouvrir a Thessaloniki et offrira une aide "médicale"

Avec les informations que nous avons sur l'implication de la Fondation Soros dans le financement du laboratoire d'armes biologiques de Kenema en Sierra Leone, qui vient juste d'être fermé par la Sierra Leone, sans doute parce qu'une enquête a montré qu'il a une responsabilité dans l'épidémie Ebola, il est raisonnable de se demander si les motifs de Soros sont altruistes.

Ou bien est-ce que Soros, en réalité, a l'intention d'exploiter les plus pauvres et les plus vulnérables de la société pour mener une campagne de vaccination ? Peut-on concevoir que Soros et ses amis des ONG comme Médecins sans Frontière prévoient de répandre Ebola, Mers, Sars et autres maladies sur les plus pauvres de la société dans leurs centres de solidarité dans le but de justifier l'introduction de la loi martiale et la vaccination de masse et des mesures de mise en quarantaine dans le reste de la Grèce et l'Europe ?

Soros a deja ouvert des centres pour les immigrants sans abri en Grèce, qui est le lieu idéal pour répandre la maladie. Il y a des précédents. 21 sans abri sont morts en Pologne en 2008 après avoir été vaccinés avec le vaccin mortel H1N1 après qu'ils aient reçu quelques euros en paiement.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/poland/2235676/Homeless-people-die-after-bird-flu-vaccine-trial-in-Poland.html

http://greece.greekreporter.com/2012/10/31/soros-plans-homeless-immigrant-centers-in-greece/

L'OMS veut envoyer une docteur infecté par Ebola en Sierra Leone a la clinique universitaire d'Hambourg-Eppendorf en Allemagne, indique le journal Bild.

http://www.bild.de/news/ausland/ebola/arzt-nach-hamburg-36998290.bild.html

"Je parie 10 euros que Bild fera les titres dans son journal du genre : "Ebola frappe Hambourg !". "Désastre a la clinique universitaire ! Infirmière contaminée" et .... "Un nigérien mis en quarantaine a cause d'Ebola" etc.. etc... " Jane Burgermeister
http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/28/who-to-take-ebola-infected-sierra-leone-doctor-to-germany-for-treatment/

---------------------------------------------------

Pour mieux comprendre se qui se trâme dans la tête de ces gens-là : Eugénisme et Darwinisme social

...Et le nouveau projet de la fondation melinda & bill Gates : Eugénisme : Bill Gates finance une puce électronique de contrôle des naissances qui fonctionne 16 ans dans le corps

----------------------------------------------

Enfin George Soros compte ouvrir un de ces centres de crise en Grèce... Rolling Eyes  http://www.theguardian.com/world/2014/jan/21/george-soros-funds-solidarity-centres-greece-economic-crisis

[b]

____________________________________________


Dernière édition par akasha le Mer 20 Aoû 2014 - 2:15, édité 2 fois (Raison : correction de fautes d'orthographes !! Et recadrage du poste :))
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3004
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 13:24



Hors sujet .......

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Baptmann



Masculin Cancer Singe
Messages : 18
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 13:51

Bonjour,

OSIRIS a écrit:

il y a aucune moyenne de prouver que les tireurs fous sont sous ""mind controle ""

Affirmer qu'ils sont fous n'est pas une preuve qu'ils ne sont pas sous "mind control", dans tout les cas, même s'ils sont sous "mind control", ils seront classés comme fou...

OSIRIS a écrit:

c'est pas parce que les Armee USA ont fait des experiences dans le passee que ,,,

1. les experiences ont marchee .

2. que ils etait utilisee.

Crois tu que si les expériences ont marché et qu'elles sont utilisées, cela serait crié sur tous les toits ?
C'est le but du "mind control", cela ne fonctionne que si personne (ou presque) le sait, et ainsi les faire facilement passer pour fou...
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3004
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 14:28

Baptmann ,
Citation :
Affirmer qu'ils sont fous n'est pas une preuve qu'ils ne sont pas sous "mind control", dans tout les cas, même s'ils sont sous "mind control", ils seront classés comme fou...

Dans le cas de tireurs dit  ""fou"" , la terme fou veut dire ceux qui tire sur toute le monde sans aucune raison apparent , ""fou"" dans ce cas est une expression pas une affirmation d'une diagnostique medicale.

Citation :
Crois tu que si les expériences ont marché et qu'elles sont utilisées, cela serait crié sur tous les toits ?
C'est le but du "mind control", cela ne fonctionne que si personne (ou presque) le sait, et ainsi les faire facilement passer pour fou...

Et la but de PNL ( Programmation Neuro-Linguistique) est de repeter des affirmations sans aucune preuve appart "ils" ont faite des experiences. ça veut toujours pas dire que certain ni tous des tireurs dit ""fou"" sont autre que des gens mal dans leur peau , ou solitaire , .
________________________


Citation :
Hors sujet .......

Spoiler:
 

en fait , Je croire comprendre ,,,,,

il est plus facile de copie des pseudo-complots americain que de plaindre et critique des vraie scandales ici en france .

quel mieux façon de garder des anti-établissements/militants occupée que de leur donner exactement ce qu'ils veut ,,,

ie; une complot fabriquait de toute pièce, qui corresponde a leur preconceptions paranoiaque.


Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 15:28

OSIRIS a écrit:



Citation :
Hors sujet .......

Spoiler:
 

en fait , Je croire comprendre ,,,,,

il est plus facile de copie des pseudo-complots americain que de plaindre et critique des vraie scandales ici en france .

quel mieux façon de garder des anti-établissements/militants occupée que de leur donner exactement ce qu'ils veut ,,,

ie;    une complot fabriquait de toute pièce, qui corresponde a leur preconceptions paranoiaque.  



C'est effectivement un hors_sujet...Donc je vois mal pourquoi du coup tu le ressort de nouveau pour attaquer ton interlocuteur ? De plus cela n'a aucun sens vu que c'est HS.... No

Le forum n'a pas pour but de traité des faits divers, sauf si il viendrait à coller avec un des thèmes du forum, donc répondre par un fait divers sortit de nul part est un procédé malhonnête.... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3004
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 16:19

akasha a écrit:
OSIRIS a écrit:



Citation :
Hors sujet .......

Spoiler:
 

en fait , Je croire comprendre ,,,,,

il est plus facile de copie des pseudo-complots americain que de plaindre et critique des vraie scandales ici en france .

quel mieux façon de garder des anti-établissements/militants occupée que de leur donner exactement ce qu'ils veut ,,,

ie;    une complot fabriquait de toute pièce, qui corresponde a leur preconceptions paranoiaque.  



C'est effectivement un hors_sujet...Donc je vois mal pourquoi du coup tu le ressort de nouveau pour attaquer ton interlocuteur ? De plus cela n'a aucun sens vu que c'est HS.... No

Le forum n'a pas pour but de traité des faits divers, sauf si il viendrait à coller avec un des thèmes du forum, donc répondre par un fait divers sortit de nul part est un procédé malhonnête.... Shocked

c'est pas VOUS qui critique les militarisation des police au USA ??

alors que les police en france sont DEJA les militaires ?  

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 16:33

OSIRIS a écrit:


c'est pas VOUS qui critique les militarisation des police au USA ??

alors que les police en france sont DEJA les militaires ?  


Non chou une partie seulement l'est, (NDLR la gendarmerie). Tout comme au Etats-Unis avec leur "terrible garde national". Puis sois tranquille, j'ai créé assez de sujets pour amener une critique dure sur la politique française sur bien des domaines, alors que je suis italo_belge... Wink
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3004
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 17:02


NDLR ,,,,,, MDR .

akasha a écrit:
OSIRIS a écrit:


c'est pas VOUS qui critique les militarisation des police au USA ??

alors que les police en france sont DEJA les militaires ?  


Non chou une partie seulement l'est, (NDLR la gendarmerie). Tout comme au Etats-Unis avec leur "terrible garde national". Puis sois tranquille, j'ai créé assez de sujets pour amener une critique dure sur la politique française sur bien des domaines, alors que je suis italo_belge... Wink

Et que faite la police nationale ? appart donne des PV et collecte les loyers sur les marches  des fruit et legumes .

c'est la gendarmes qui font la boulot de police en france alors que la guarde nationale sont SEULEMENT utilisee en cas d’émeute au USA ... donc rien a voir.

Je note , en passante , que il y a aucune sympathie pour la pauvre Gitan tirait dans la dos pendant qu'il etait menottee.... ou les pauvres enfants  mort et blessée.

faut il vous rappeler aussi que c'est les gendarmes , pas la police qui ont livree les juifs au nazi pendant la occupation .

mais comme jai deja dit , c'est pas des francais de souche , donc toute le monde s'en fou ,,,,,

par contre les femmes francais qui ont coucher voluntairement (??? si on peut dire) avec des nazi pour eviter de se fair violer , ou pour proteger leurs enfants , on les a razer la tete et les cracher dessous en les promenant comme des animaux devant toute le monde ,,,, .


Dernière édition par OSIRIS le Lun 22 Sep 2014 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 17:45

OSIRIS a écrit:

faut il vous rappeler aussi que c'est les gendarmes , pas la police qui ont livree les juifs au nazi pendant la occupation .

mais comme jai deja dit , c'est pas des francais de souche , donc toute le monde s'en fou ,,,,,

par contre les femmes francais qui ont coucher voluntairement (??? si on peut dire) avec des nazi pour eviter de se fair violer , ou pour proteger leurs enfants , on les a razer la tete et les cracher dessous en les promenant comme des animaux devant toute le monde ,,,, .[/color]

Tu as encore perdu une occasion de te taire....

Lire mon post de Lun 10 Mar 2014 - 10:49 J'y explique justement de façon clair la fameuse rafle :)

Quand au nazisme est ces ravages J'ai créé un dossier complet qui parle en long en large de tout leur méfaits jusqu'à nos jours Tu n'as vraiment pas de chance... Very Happy

Quand à tes mesquineries, je n'avais pas à commenter tes HS....
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3004
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 18:49

akasha ,
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 22 Sep 2014 - 19:07

D'accord Osiris pas de problème...Bien vu Wink En même temps je avais bien compris ton allution vu que je l'ai épinglé...Bien joué je l'admet cheers

Citation :
mais je comprendre , ""ils"" ne fait que de suivre des ordres ,,, bonne excuse "" ooh , je ne que fait mon boulot "".

Non pas du tout...Tu sais fort bien que jamais je me cacherai sous des arguments aussi facile et injuste de plus....Le fait est que c'est un long dossier, qui ne peux être développer ici, vu que c'est pas le sujet...

Mais en gros, n'oublie pas à l'époque que c'était un gouvernement illégitime le régime de Vichy du PETAIN...Qui a ouvertement collaboré avec tantôt les nazis comme chacun sait, mais aussi avec les sionistes Pour sauvé les juifs de souche française, La fameuse liste fut donc rédigé avec l'UGIF (ancêtre du CRIF). et qu'a t-on trouver sur cette fameuse liste ? des juifs venu de l'est des tziganes, etc... Et la bourgeoisie juive de France fut ainsi bien protégée...

Mais comme dis plus haut c'est un très long débat Wink Tout ça pour dire au fait que les flics ou militaires de n'importe quel pays ou régimes obéira toujours aux ordres, aussi absurde qu'ils puissent être...Evidemment tu pouurais venir avec des précédents où se ne fut pas le cas, mais se ne sera jamais que des exceptions qui confirme la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Baptmann



Masculin Cancer Singe
Messages : 18
Date d'inscription : 03/07/2014
Age : 37

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Mar 23 Sep 2014 - 9:12

Re,


OSIRIS a écrit:
Baptmann ,
Citation :
Affirmer qu'ils sont fous n'est pas une preuve qu'ils ne sont pas sous "mind control", dans tout les cas, même s'ils sont sous "mind control", ils seront classés comme fou...

Dans le cas de tireurs dit  ""fou"" , la terme fou veut dire ceux qui tire sur toute le monde sans aucune raison apparent , ""fou"" dans ce cas est une expression pas une affirmation d'une diagnostique medicale.

Citation :
Crois tu que si les expériences ont marché et qu'elles sont utilisées, cela serait crié sur tous les toits ?
C'est le but du "mind control", cela ne fonctionne que si personne (ou presque) le sait, et ainsi les faire facilement passer pour fou...

Et la but de PNL ( Programmation Neuro-Linguistique) est de repeter des affirmations sans aucune preuve appart "ils" ont faite des experiences. ça veut toujours pas dire que certain ni tous des tireurs dit ""fou"" sont autre que des gens mal dans leur peau , ou solitaire , .
________________________


Citation :
Hors sujet .......

Spoiler:
 

en fait , Je croire comprendre ,,,,,

il est plus facile de copie des pseudo-complots americain que de plaindre et critique des vraie scandales ici en france .

quel mieux façon de garder des anti-établissements/militants occupée que de leur donner exactement ce qu'ils veut ,,,

ie;    une complot fabriquait de toute pièce, qui corresponde a leur preconceptions paranoiaque.  




C'est bien ce que je te dis OSIRIS, si on dit des "tireurs fous", c'est bien parce que quelles que soit leur motivation, terroristes ou mal dans leur peau, "mind control" ou non ( ce qui ne sera pas admit dans le diagnostique) ils seront jugés "fous". "l'expression" n'est pas un terme choisi au hasard...

Quand à ton hors sujet, et bien c'est un hors sujet, il est stupide, et décrédibilisant. C'est de la politique, tu montre l'arbre qui cache la forêt, en sortant le joker bien connu du racisme... C'est du chantage...
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Ven 3 Oct 2014 - 11:05

Bonjour les gens cat
Il y a deux mois de cela, nous vous prévenions de la menace qui pèse sur les Etats-Unis. Plusieurs signes avant coureur montrait bien que cela finirait par arrivé. Nous avons pu aussi pu observer dernièrement la démonstration de force avec le cas de Fergusson (vu sur le sujet page précédente). Et pour se qui est de une pandémie générale, cela se précise de plus en plus ! Hélas... No

PS : Seulement je me pose une question importante...S'agit-il vraiment de la forme classique de Ebola ? Car beaucoup de scientifiques sont unanime pour dire que cela se soigne non seulement assez facilement, mais aussi que cela n'est pas aussi virulent que les médias le laisse sous_entendre...De plus ce serait facilement soignable.. Wink Et le serait depuis le début.


Ebola: Premier cas confirmé aux Etats-Unis, les services de santé prévenus depuis plusieurs mois (MAJ importante)



Quel drôle de hasard que ce soit justement aux Etats-Unis que ce cas confirmé (et un deuxième en relation avec le premier serait suspecté, plusieurs autres personnes seraient monitorées) se déclarent...


Le mois dernier de hauts responsables sanitaires américains ont jugé inévitable que des personnes ayant voyagé dans les pays africains touchés par l'épidémie d'Ebola entrent infectées aux Etats-Unis (déclarant tout fois qu'ils ne craignent pas pour autant une épidémie étendue dans le pays...forcément il ne faut pas affoler les gens avant l'heure).


Sauf que depuis les premières déclarations selon lesquelles Ebola ne se transmettait que par des fluides corporels, la version officielle a changé. Le CDC admet désormais qu'être à un mètre ou même dans la même pièce qu'un patient constitue un risque. Est-ce de la propagande ou les autorités commencent à admettre le fait que cette souche d'Ebola pourrait être transmissible par voie aérienne?

Il est également intéressant de soulever que les voyageurs qui venaient dans le même vol que le patient zéro ne seront même pas monitorés*, comportement totalement irresponsable vu qu'il a pu contaminer d'autres personnes du vol.

(*)

Cela rappelle que le mois dernier, la porte parole du département d'état, Marie Harff parlait de l'épidémie comme de "l'attaque Ebola"...

Cette "attaque" n'a pourtant pas été traitée à temps car le patient zéro américain a passé six jours dans la nature sans être isolé, quatre jour ou il aurait bien pu contaminer plusieurs autres personnes.

download Déclaration très surprenante du golden state fire EMS, un sous-traitant du gouvernement spécialisé dans la gestion des crises de santé à hauts risques qui indique sur la page Twitter qu'ils avaient été mis au courant depuis plusieurs mois qu'ils devaient se tenir prêt pour le mois d'Octobre et que les hôpitaux et services de santé vont bientôt crouler sous les cas d'Ebola aux Etats-Unis.


Ce n'est pas pour rien que les américains ont acheté 160 000 combinaisons Hazmat le mois dernier. Tout cela a l'air bien trop préparé pour être le fruit du hasard.

Dans le même temps, la "Natural Solutions Foundation" a tenté a 3 reprises d'envoyer 200 solutions d'argent colloïdal en SIerra Leone pour tenter d'aider les patients...le colis leur a été systématiquement renvoyé.

Il faut se rendre à l'évidence, ce qui à la base pouvait sembler être une maladie lointaine et isolée en Afrique de l'Ouest finira par arriver en France.


Publier par Fawkes News


* * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Lun 13 Oct 2014 - 10:13

Bonjour mes frères et sœurs revoir
Décidément tout se passe comme je l'avais annoncé dans le 1er sujet...On ne pourra pas dire que on distille de la peur, mais plutôt que l'on sonne l'alerte ! Il est temps de sonner l'hallali lol! Non mais sérieusement c'est terrible de constater que tout se déroule dans le mauvais sens...Dans un cas pareil on aimerai se tromper, mais force est de constater que les événements s'enchaînent à une de ces vitesses... Rolling Eyes Dans le 1er sujet je terminai avec cette interrogation : "Est-ce que une loi à la Patriot Act peut se développer en Europe ?" Il de forte probabilités...Car tout est déjà mis en place pour favoriser se genre de mesure. Il faut que vous sachiez que le traité de Lisbonne est déjà muni de annexes qui prévoit en cas de révolte des mesures extrêmes qui vont de l’emprisonnement arbitraire à la peine de mort ! Vous êtes dubitatif ? Vérifiez donc mon dernier billet ICI (Jeu 9 Oct 2014 - 17:10).
Voyons ensemble à présent cet article du site Les Crises, toujours aussi pertinent !


En route vers un Patriot Act mondial ? Résolution 2178 de l’ONU

Je glisse ici un lien expliquant le Patriot Act – la loi américaine contre le terrorisme de 2001, qui a suscité tant de dérives.

La résolution 2178 de l’ONU vient d’être votée ; elle ne va pas jusque là, heureusement, mais le chemin est tracé…

On appréciera la volonté d’empêcher des nationaux de quitter leur pays pour de mauvaises intentions. Sans aucune complaisance avec le terrorisme, on se demandera si cette nouvelle loi des suspects est vraiment nécessaire – il me semblait que l’interdiction de quitter son pays était habituellement la marque des régimes non-démocratiques. (le terroriste indiquera rarement “commettre des actes terroristes à l’étranger” pour justifier son départ)…


Nations Unies - Conseil de sécurité

Soixante-neuvième année 7272e séance

Mercredi 24 septembre 2014, à 15 heures – New York

Président :

Le Président Obama/M. Kerry/Mme Power …………….. (États-Unis d’Amérique)

Membres :

Argentine……………………………………………………………… La Présidente Fernández

Australie………………………………………………………………. M. Abbott

Chili…………………………………………………………………….. La Présidente Bachelet Jeria

Chine…………………………………………………………………… M. Wang Yi

Fédération de Russie……………………………………………… Lavrov

France………………………………………………………………….. Le Président Hollande

Jordanie……………………………………………………………….. Le Roi Abdullah II

Lituanie……………………………………………………………….. La Présidente Grybauskaitė

Luxembourg…………………………………………………………. M.Bettel

Nigéria…………………………………………………………………. Le Président Jonathan

République de Corée………………………………………………. La Présidente Park Geun-hye

Royaume-Uni Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.. M. Cameron

Rwanda…………………………………………………………………. Le Président Kagame

Tchad……………………………………………………………………. Le Président Deby Itno



Ordre du jour

Menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme

Combattants terroristes étrangers

Le Président (parle en anglais):


Je tiens à saluer chaleureusement les chefs d’État et de gouvernement, le Secrétaire général, les ministres et les autres représentants présents dans la salle du Conseil de sécurité. Leur présence ici aujourd’hui souligne l’importance de la question à l’examen.

Les membres du Conseil sont saisis d’une liste d’orateurs qui ont demandé à participer, conformément aux articles 37 et 39 du règlement intérieur provisoire du Conseil ainsi qu’à la pratique établie du Conseil à cet égard. Nous proposons qu’ils soient invités à participer à la présente séance.

En l’absence d’objection, il en est ainsi décidé.

Le Conseil de sécurité va maintenant aborder l’examen de la question inscrite à son ordre du jour.


Les membres du Conseil sont saisis du document S/2014/688, qui contient le texte d’un projet de résolution présenté par l’Afghanistan, l’Albanie, l’Algérie, l’Allemagne, l’Andorre, l’Arabie saoudite, l’Arménie, l’Australie, l’Autriche, l’Azerbaïdjan, Bahreïn, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, le Botswana, la Bulgarie, le Burkina Faso, Cabo Verde, le Canada,le Chili, la Colombie, la Côte d’Ivoire, la Croatie, Chypre, le Danemark, l’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Érythrée, l’Espagne, l’Estonie, les Etats-Unis d’Amérique, l’ex-République yougoslave de Macédoine, la Finlande, la France, la Géorgie, la Grèce, la Guinée, la Hongrie, l’Indonésie, l’Iraq, l’Irlande, l’Islande, Israël, l’Italie, la Jamaïque, le Japon, la Jordanie, le Kazakhstan, le Kenya, le Koweït, la Lettonie, le Liban, le Lesotho, la Libye, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, la Malaisie, Malte, le Maroc, la Mauritanie, les États fédérés de Micronésie, Monaco, le Monténégro, le Népal, la Nouvelle-Zélande, le Niger, le Nigéria, la Norvège, Oman, les Palaos, laPapouasie-Nouvelle-Guinée, le Paraguay, les Pays-Bas, les Philippines, la Pologne, le Portugal, le Qatar, la République de Corée, la République de Moldova, la République tchèque, la République-Unie de Tanzanie, la Roumanie, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, le Rwanda, le Samoa, Saint-Marin, le Sénégal, la Serbie, les Seychelles, Singapour, la Slovaquie, la Slovénie, la Somalie, la Suède, la Suisse, le Tchad, le Togo, les Tonga, la Trinité-et-Tobago, la Turquie, l’Ukraine, l’Uruguay, le Vanuatu et le Yémen.

J’appelle l’attention des membres du Conseil sur le document S/2014/648, qui contient le texte d’une lettre datée du 3 septembre 2014, adressée au Secrétaire général par la représentante permanente des États-Unis d’Amérique auprès de l’Organisation des Nations Unies, transmettant un document de réflexion sur la question à l’examen.

Je crois comprendre que le Conseil de sécurité est prêt à voter sur le projet de résolution dont il est saisi. Je vais maintenant mettre aux voix le projet de résolution.

Il est procédé au vote à main levée.

Votent pour : Argentine, Australie, Tchad, Chili, Chine, France, Jordanie, Lituanie, Luxembourg, Nigéria, République de Corée, Fédération de Russie, Rwanda, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, États-Unis d’Amérique

Le Président (parle en anglais):

Le résultat du vote est le suivant: 15 voix pour.

Le projet de résolution est adopté à l’unanimité en tant que résolution 2178 (2014).


Résolution 2178 de l’ONU



La résolution 2178 de l’ONU a été adoptée à l’unanimité des 15 membres du Conseil. Il exprime “sa volonté d’élargir aux combattants terroristes étrangers, notamment ceux qui sont recrutés par l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL) et le Front el-Nosra, les sanctions qui frappent actuellement les individus et entités visés par le Comité contre Al-Qaida.”

Voici le texte de la résolution :


MENACES CONTRE LA PAIX ET LA SÉCURITÉ INTERNATIONALES RÉSULTANT D’ACTES DE TERRORISME: LES COMBATTANTS TERRORISTES ÉTRANGERS


Lettre datée du 3 septembre 2014, adressée au Secrétaire général par la Représentante permanente des États-Unis d’Amérique auprès de l’Organisation des Nations Unies (S/2014/648)

Le texte de la résolution 2178 (2014) adoptée par le Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité,


Réaffirmant que le terrorisme, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, constitue une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales et que tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le moment et les auteurs, et demeurant résolu à contribuer encore à améliorer l’efficacité de l’action d’ensemble menée contre ce fléau à l’échelle mondiale,

Constatant avec préoccupation que la menace terroriste devient plus diffuse à mesure que les attaques, y compris celles motivées par l’intolérance ou l’extrémisme, se multiplient dans plusieurs régions du monde, et se déclarant résolu à combattre cette menace,

Considérant qu’il faut éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme et affirmant que les États Membres sont déterminés à continuer à faire tout leur possible pour régler les conflits et empêcher les groupes terroristes de s’implanter et de créer des sanctuaires, et lutter ainsi plus efficacement contre la menace grandissante que constitue le terrorisme,

Réaffirmant que le terrorisme ne peut et ne saurait être associé à aucune religion, nationalité ou civilisation,

Considérant que la coopération internationale et toutes les mesures prises par les États Membres pour prévenir et combattre le terrorisme doivent respecter strictement la Charte des Nations Unies,

Réaffirmant que, conformément à la Charte, il respecte la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance politique de tous les États,


Réaffirmant que les États Membres doivent veiller à ce que les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes les obligations que leur fait le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire, soulignant que les mesures antiterroristes efficaces et le respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales et de l’état de droit sont complémentaires et se renforcent mutuellement, et que tous sont des éléments essentiels au succès de la lutte contre le terrorisme, notant qu’il importe de respecter l’état de droit pour prévenir et combattre efficacement le terrorisme et notant également que le fait de se soustraire à ces obligations internationales particulières comme à d’autres, dont celles résultant de la Charte des Nations Unies, est un des facteurs contribuant à une radicalisation accrue et favorise le sentiment d’impunité,

Se déclarant gravement préoccupé par la menace terrible et grandissante que font peser les combattants terroristes étrangers, à savoir des individus qui se rendent dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité, dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme, notamment à l’occasion d’un conflit armé, et résolu à écarter cette menace,

Se disant gravement préoccupé par quiconque cherche à se rendre à l’étranger pour y devenir un combattant terroriste,

Constatant avec inquiétude que les combattants terroristes étrangers contribuent à intensifier les conflits, à les prolonger et à en compliquer singulièrement le règlement, et qu’ils peuvent aussi être une menace considérable pour les États dont ils viennent, ceux par lesquels ils transitent et ceux où ils se rendent, ainsi que les États qui jouxtent les zones de conflit armé où ils combattent et qui doivent faire face à de sérieux problèmes de sécurité, notant que la menace que représentent les combattants terroristes étrangers peut atteindre toutes les régions et tous les États Membres, même ceux qui sont éloignés des zones de conflit, et se disant profondément préoccupé de voir que les combattants terroristes étrangers mettent leur idéologie extrémiste au service de l’apologie du terrorisme,

Constatant avec préoccupation que des terroristes et des entités terroristes ont construit, entre les États d’origine, de transit et de destination, des réseaux internationaux leur permettant de faire circuler des combattants de toutes nationalités et les ressources dont ils ont besoin,

Particulièrement inquiet de constater que des combattants terroristes étrangers sont sélectionnés et recrutés par des entités telles que l’État islamique d’Iraq et du Levant, le Front el-Nosra et d’autres cellules, filiales, émanations ou groupes dissidents d’Al-Qaida figurant sur la Liste établie par le Comité du Conseil de sécurité créé par les résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011), considérant que la menace que représentent les combattants terroristes étrangers englobe, entre autres, les personnes qui appuient les actes ou activités d’Al-Qaida et de ses cellules, filiales, émanations ou groupes dissidents, notamment en recrutant pour leur compte ou en soutenant de toute autre manière les actes et activités de ces entités, et soulignant qu’il est urgent de s’attaquer à cette menace précise,

Conscient que, pour faire pièce à la menace que représentent les combattants terroristes étrangers, il faut s’attaquer à l’ensemble des causes du phénomène, ce qui exige notamment d’empêcher la radicalisation pouvant conduire au terrorisme, de juguler le recrutement, d’interdire aux combattants terroristes étrangers de voyager, de bloquer l’aide financière qu’ils reçoivent, de lutter contre l’extrémisme violent qui peut déboucher sur le terrorisme, de combattre l’incitation à la commission d’actes terroristes motivés par l’extrémisme ou l’intolérance, de promouvoir la tolérance politique et religieuse, le développement économique et la cohésion et l’intégration sociales, de faire cesser et de régler les conflits armés, et de faciliter la réintégration et la réinsertion,

Considérant que la force militaire, les mesures visant à faire appliquer la loi et les opérations des services de renseignement ne suffiront pas à elles seules à vaincre le terrorisme, et soulignant qu’il est nécessaire d’éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme, comme le veut le premier volet de la Stratégie antiterroriste mondiale de l’Organisation des Nations Unies (A/RES/60/288),

S’inquiétant que les terroristes et leurs partisans utilisent de plus en plus les nouveaux moyens de communication, dont Internet, à des fins de ralliement par la radicalisation, de recrutement, d’incitation à la commission d’actes terroristes et de financement et d’organisation des voyages et des activités des combattants arrivés à destination, et soulignant que les États Membres doivent agir dans un esprit de coopération pour empêcher les terroristes de tirer parti de la technologie, des moyens de communication et d’autres ressources à des fins d’incitation à la perpétration d’actes de terrorisme, tout en respectant les droits de l’homme et les libertés fondamentales, ainsi que les autres obligations édictées par le droit international,

Se félicitant des activités entreprises dans le domaine du renforcement des capacités par les entités des Nations Unies, en particulier celles qui font partie de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme, dont l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, ainsi que des initiatives de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme dans le but d’offrir une assistance technique, notamment en facilitant les échanges entre prestataires et bénéficiaires de l’aide au renforcement des capacités, en coordination avec les autres organisations internationales, régionales et sous-régionales compétentes, afin de fournir une assistance technique aux États Membres qui en font la demande dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie antiterroriste mondiale,

Prenant note des initiatives et activités menées récemment aux niveaux international, régional et sous-régional pour prévenir le terrorisme international et en venir à bout, et prenant acte des travaux du Forum mondial de lutte contre le terrorisme, qui a notamment adopté récemment une série complète de bonnes pratiques destinées à lutter contre le phénomène des combattants terroristes étrangers et publié plusieurs autres guides et exemples de bonnes pratiques, en particulier dans les domaines de la lutte contre l’extrémisme violent, de la justice pénale, des prisons, des enlèvements contre rançon, de l’aide aux victimes du terrorisme et de la police de proximité afin d’aider les États intéressés à appliquer sur le terrain les orientations générales et le cadre juridique établis par l’Organisation des Nations Unies pour lutter contre le terrorisme, et de compléter le travail des entités spécialisées de l’Organisation,

Saluant l’action menée par INTERPOL pour écarter la menace que représentent les combattants terroristes étrangers, notamment la facilitation d’échanges d’informations utiles aux services chargés de l’application de la loi du monde entier grâce à son réseau de communication sécurisée, ses bases de données, son système de notices, ses procédures de recensement des documents de voyage et d’identité volés et des faux, ses instances chargées de la lutte contre le terrorisme et son programme relatif aux combattants terroristes étrangers,

Ayant à l’esprit et soulignant la situation des personnes ayant plusieurs nationalités qui se rendent dans des États dont elles ont la nationalité dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme, et exhortant les États à prendre les mesures qui s’imposent dans le respect des obligations qui leur sont faites par leur droit interne et le droit international, y compris le droit international des droits de l’homme,

Demandant aux États de veiller, conformément au droit international et notamment au droit international des droits de l’homme et au droit international des réfugiés, à ce que le statut de réfugié ne soit pas détourné à leur profit par les auteurs, organisateurs ou complices d’actes terroristes, y compris les combattants terroristes étrangers,

Demandant à nouveau à tous les États de devenir parties dès que possible aux conventions internationales de lutte contre le terrorisme et à leurs protocoles, qu’ils soient ou non parties à des conventions régionales sur la matière, et de s’acquitter intégralement des obligations découlant des instruments auxquels ils sont parties,

Notant que le terrorisme menace constamment la paix et la sécurité internationales et affirmant qu’il faut combattre par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies, les menaces que font peser sur la paix et la sécurité internationales les actes de terrorisme, notamment ceux perpétrés par des combattants étrangers,

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

Condamne l’extrémisme violent, qui peut conduire au terrorisme, la violence confessionnelle et la perpétration d’actes de terrorisme par des combattants terroristes étrangers, et exige que tous les combattants terroristes étrangers désarment, qu’ils mettent fin à toutes leurs activités terroristes et qu’ils cessent de participer à des conflits armés;

Réaffirme que tous les États doivent empêcher la circulation de terroristes et de groupes terroristes en effectuant des contrôles efficaces aux frontières, en surveillant de près la délivrance de documents d’identité et de voyage, et en prenant des mesures visant à empêcher la falsification de documents d’identité et de voyage, la fabrication de faux et l’utilisation frauduleuse de tels documents, souligne à cet égard qu’il importe qu’ils s’attaquent, conformément à leurs obligations internationales pertinentes, à la menace que représentent les combattants terroristes étrangers, et encourage les États Membres à mettre en place des procédures de contrôle des voyageurs et d’évaluation des risques reposant sur des observations factuelles telles que la collecte et l’analyse de données relatives aux voyages, sans toutefois procéder à un profilage sur base de stéréotypesfondés sur des motifs de discrimination interdits par le droit international;

Prie instamment les États Membres d’intensifier et d’accélérer, conformément au droit interne et international, les échanges d’informations opérationnelles au sujet des activités ou des mouvements de terroristes et de réseaux terroristes, y compris de combattants terroristes étrangers, notamment avec les États de résidence ou de nationalité des individus concernés, dans le cadre de mécanismes multilatéraux et bilatéraux, en particulier l’Organisation des Nations Unies;

Demande aux États Membres de coopérer, conformément à leurs obligations, au regard du droit international, à l’action menée pour écarter la menace que représentent les combattants terroristes étrangers, notamment en prévenant la radicalisation pouvant conduire au terrorisme et le recrutement de combattants terroristes étrangers, y compris des enfants, en empêchant lesdits combattants de franchir leurs frontières, en faisant cesser et en bloquant l’aide financière qui leur est destinée et, s’agissant des combattants terroristes étrangers qui retournent dans leur pays de départ, en élaborant et appliquant des stratégies de poursuites, de réinsertion et de réintégration;

Décide que les États Membres doivent, dans le respect du droit international des droits de l’homme, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire, prévenir et éliminer les activités de recrutement, d’organisation, de transport ou d’équipement bénéficiant à des personnes qui se rendent dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme, ainsi que le financement des voyages et activités de ces personnes;

Rappelle que, dans sa résolution 1373 (2001), il a décidé que tous les États Membres devaient veiller à ce que toute personne qui participe au financement, à l’organisation, à la préparation ou à la perpétration d’actes de terrorisme ou qui y apporte un appui soit traduite en justice, et décide que tous les États doivent veiller à ce que la qualification des infractions pénales dans leur législation et leur réglementation internes permette, proportionnellement à la gravité de l’infraction, d’engager des poursuites et de réprimer :

Leurs nationaux qui se rendent ou tentent de se rendre dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité, et d’autres personnes qui quittent ou tentent de quitter leur territoire pour se rendre dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité, dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme;

La fourniture ou la collecte délibérées, par quelque moyen que ce soit, directement ou indirectement, par leurs nationaux ou sur leur territoire, de fonds que l’on prévoit d’utiliser ou dont on sait qu’ils seront utilisés pour financer les voyages de personnes qui se rendent dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité, dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme;

L’organisation délibérée, par leur nationaux ou sur leur territoire, des voyages de personnes qui se rendent dans un État autre que leur État de résidence ou de nationalité, dans le dessein de commettre, d’organiser ou de préparer des actes de terrorisme, ou afin d’y participer ou de dispenser ou recevoir un entraînement au terrorisme, ou la participation à d’autres activités qui facilitent ces actes, y compris le recrutement;

Se dit fermement résolu à envisager d’inscrire sur la Liste, en application de la résolution 2161 (2014), les personnes, groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaida qui financent, arment, organisent et recrutent pour son compte ou qui soutiennent, de toute autre manière, ses actes ou activités, y compris à l’aide des nouvelles technologies de l’information et des communications, comme Internet, les médias sociaux ou tout autre moyen;

Décide que, sans préjudice de l’entrée ou du transit nécessaires à la conduite d’une procédure judiciaire, y compris à la conduite d’une telle procédure liée à l’arrestation ou à la détention de tout combattant terroriste étranger, les États Membres interdiront l’entrée sur leur territoire ou le transit par leur territoire de toute personne pour laquelle l’État est en possession d’informations fiables lui donnant des motifs raisonnables de penser que celle-ci cherche à entrer sur le territoire ou à transiter par lui afin de participer aux actes décrits au paragraphe 6, y compris tout acte ou activité indiquant qu’une personne, groupe, entreprise ou entité est associé à Al-Qaida, comme indiqué au paragraphe 2 de la résolution 2161 (2014), étant entendu qu’aucune disposition du présent paragraphe n’oblige un État à refuser à ses propres ressortissants ou résidents permanents l’entrée ou le séjour sur son territoire;

Invite les États Membres à exiger des compagnies aériennes opérant sur leur territoire qu’elles communiquent à l’avance aux autorités nationales compétentes des informations sur les passagers afin de détecter le départ de leur territoire, ou la tentative d’entrée sur leur territoire ou de transit par leur territoire, à bord d’appareils civils, de personnes désignées par le Comité faisant suite aux résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011) (« le Comité »), et les invite également à signaler au Comité tout départ de leur territoire, ou toute tentative d’entrée sur leur territoire ou de transit par leur territoire, de telles personnes et à communiquer ces informations à l’État de résidence ou de nationalité de la personne, selon qu’il conviendra et conformément au droit interne et aux obligations internationales;
Souligne qu’il convient d’urgence d’appliquer intégralement et immédiatement la présente résolution aux combattants terroristes étrangers, insiste sur le fait qu’il faut en particulier l’appliquer d’urgence aux combattants terroristes étrangers associés à l’EIIL, au Front el-Nosra et à toute cellule, filiale ou émanation d’Al-Qaida ou groupe dissident de celui-ci désignés par le Comité, et se dit prêt à envisager de désigner, en application de la résolution 2161 (2014), des personnes associées à Al-Qaida qui commettent les actes énoncés au paragraphe 6 ci-dessus;
Coopération internationale

Invite les États Membres à améliorer la coopération internationale, régionale et sous-régionale, dans le cadre d’accords bilatéraux selon qu’il convient, en vue d’empêcher que des combattants terroristes étrangers quittent leur territoire ou s’y rendent, y compris en renforçant l’échange d’informations permettant de repérer les combattants terroristes étrangers, en mettant en commun et en adoptant des pratiques optimales et en comprenant mieux la façon dont s’articulent les voyages des combattants terroristes étrangers, et les engage à agir dans un esprit de coopération, dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et conformément aux autres obligations qui leur incombent en droit international, lorsqu’ils prennent des mesures visant à empêcher les terroristes de tirer parti de la technologie, des moyens de communication et des ressources pour inciter au soutien à des actes de terrorisme;

Rappelle que, dans sa résolution 1373 (2001), il a décidé que tous les États devaient se prêter mutuellement la plus grande assistance à l’occasion d’enquêtes criminelles ou de poursuites pénales relatives au financement d’actes de terrorisme ou à l’appui à de tels actes, y compris l’assistance en vue de l’obtention des éléments de preuve qui seraient en leur possession et qui seraient nécessaires à la procédure, et souligne qu’il importe de respecter cette obligation à l’occasion des enquêtes ou poursuites se rapportant à des combattants terroristes étrangers;
Encourage INTERPOL à redoubler d’efforts s’agissant de la menace que représentent les combattants terroristes étrangers et à recommander ou à mettre en place d’autres ressources, telles que l’extension de l’usage des notices spéciales INTERPOL aux combattants terroristes étrangers, afin d’appuyer et de promouvoir les mesures nationales, régionales et internationales visant à contrôler et empêcher le transit de combattants terroristes étrangers;

Invite les États à aider à renforcer la capacité des États d’écarter la menace que représentent les combattants terroristes étrangers, y compris d’empêcher et d’interdire que des combattants terroristes étrangers franchissent les frontières terrestres ou maritimes, en particulier à aider les États voisins de zones de conflit armé où des combattants terroristes étrangers se trouvent, et accueille avec satisfaction et encourage l’assistance bilatérale qu’apportent les États Membres au renforcement de ces capacités nationales;
Lutte contre l’extrémisme violent afin d’empêcher le terrorisme

Souligne que la lutte contre l’extrémisme violent, lequel peut conduire au terrorisme, y compris la lutte contre la radicalisation et la mobilisation de personnes et leur recrutement dans des groupes terroristes et la lutte contre le fait de devenir un combattant terroriste étranger, est essentielle pour contrer la menace pour la paix et la sécurité internationales que représentent les combattants terroristes étrangers, et demande aux États Membres de redoubler d’efforts pour lutter contre cette forme d’extrémisme violent;

Encourage les États Membres à faire participer les populations locales et les organisations non gouvernementales compétentes à l’élaboration de stratégies de lutte contre le discours extrémiste violent qui peut inciter à la commission d’actes de terrorisme, à faire changer les conditions propices à la propagation de l’extrémisme violent, qui peut conduire au terrorisme, y compris en donnant voix au chapitre aux jeunes, aux familles, aux femmes, aux chefs religieux et culturels et aux responsables de l’éducation, et tous les autres groupes de la société civile concernés, et à adopter des stratégies personnalisées visant à lutter contre l’embrigadement dans cette forme d’extrémisme violent et à promouvoir l’inclusion et la cohésion sociales;

Rappelle la décision qu’il a prise au paragraphe 14 de sa résolution 2161 (2014) concernant les engins explosifs improvisés et les personnes, groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaida et exhorte les États Membres, dans ce contexte, à agir dans un esprit de coopération, dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et conformément aux autres obligations qui leur incombent en droit international, lorsqu’ils prennent des mesures visant à empêcher les terroristes de tirer parti de la technologie, des moyens de communication et des ressources, y compris les moyens audio et vidéo, pour inciter au soutien à des actes de terrorisme;

Invite les États Membres à coopérer et à s’entraider systématiquement dans la lutte contre l’extrémisme violent, lequel peut conduire au terrorisme, notamment dans les domaines du renforcement des capacités, de la coordination des plans et des efforts et de l’échange d’enseignements tirés de l’expérience;
Souligne à ce sujet l’importance de l’action menée par les États Membres pour inciter les personnes et populations locales touchées à mettre au point des moyens non violents de prévention et de règlement des conflits afin de réduire le risque de radicalisation pouvant conduire au terrorisme, et celle des efforts visant à promouvoir des moyens pacifiques de s’opposer à la rhétorique violente à laquelle adhèrent les combattants terroristes étrangers, et insiste sur le rôle que l’éducation peut jouer dans la lutte contre la propagande terroriste;
Participation des Nations Unies à la lutte contre la menace que représentent les combattants terroristes étrangers

Note que les combattants terroristes étrangers et ceux qui financent ou facilitent leurs voyages et leurs activités pourraient être inscrits sur la Liste relative aux sanctions contre Al-Qaida que tient à jour le Comité faisant suite aux résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011) pour le fait de concourir à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités du réseau Al-Qaida, en association avec celui-ci, sous son nom ou pour son compte, ou le fait de les soutenir, le fait de fournir, vendre ou transférer des armements et matériels connexes à Al-Qaida et le fait de recruter pour le compte du réseau Al-Qaida ou de soutenir, de toute autre manière, des actes ou activités du réseau Al-Qaida ou de toute cellule, filiale ou émanation ou tout groupe dissident de celui-ci, et invite les États à proposer que soient inscrits sur la Liste ces combattants terroristes et ceux qui facilitent ou financent leurs voyages et activités ultérieure

Charge le Comité faisant suite aux résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011) et l’Équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions, agissant en étroite collaboration avec tous les organismes des Nations Unies chargés de la lutte contre le terrorisme, en particulier la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme, de s’intéresser tout particulièrement à la menace que représentent les combattants terroristes étrangers qui sont recrutés par l’EIIL, le Front el-Nosra et tous les groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaida ou qui s’y joignent;
Encourage l’Équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions à coordonner l’action qu’elle mène pour suivre et écarter, avec d’autres organismes des Nations Unies chargés de la lutte contre le terrorisme, en particulier l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme, la menace que représentent les combattants terroristes étrangers;

Prie l’Équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions, agissant en coopération étroite avec d’autres organismes des Nations Unies chargés de la lutte contre le terrorisme, de faire rapport dans les 180 jours au Comité faisant suite aux résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011), et de lui présenter oralement dans les 60 jours, un exposé préliminaire sur la menace que représentent les combattants terroristes étrangers qui sont recrutés par l’EIIL, le Front el-Nosra et tous les groupes, entreprises et entités associés à Al-Qaida, comprenant:
Une évaluation globale de la menace que représentent ces combattants terroristes étrangers, y compris ceux qui les aident, les régions les plus touchées et les tendances de la radicalisation pouvant conduire au terrorisme, la facilitation, le recrutement, la composition démographique et le financement;

Des recommandations quant aux mesures qui peuvent être prises pour mieux écarter la menace que représentent les combattants terroristes étrangers;
Prie le Comité contre le terrorisme, dans les limites de son mandat et avec le concours de sa direction exécutive, de détecter, dans la capacité qu’ont les États Membres d’appliquer ses résolutions 1373 (2001) et 1624 (2005), les principales insuffisances qui pourraient les empêcher d’endiguer le flot de combattants terroristes étrangers et de recenser les bonnes pratiques mises en œuvre pour appliquer les résolutions 1373 (2001) et 1624 (2005) qui permettraient de le faire, et de faciliter l’assistance technique, précisément en favorisant la collaboration entre ceux qui fournissent une aide au renforcement des capacités et ceux qui la reçoivent, surtout ceux des régions les plus touchées, y compris en mettant au point, lorsqu’ils en font la demande, des stratégies globales de lutte contre le terrorisme prévoyant de lutter contre la radicalisation violente et d’endiguer le flot de combattants terroristes étrangers, en rappelant le rôle des autres acteurs concernés comme, par exemple, le Forum mondial de lutte contre le terrorisme;
Souligne que la menace grandissante que représentent les combattants terroristes étrangers fait partie des problèmes, tendances et faits nouveaux en rapport avec les résolutions 1373 (2001) et 1624 (2005) qu’il a demandé à la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme, au paragraphe 5 de la résolution 2129 (2013), de recenser, et qu’elle mérite donc une attention soutenue du Comité, conformément à son mandat;

Prie le Comité faisant suite aux résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011) et le Comité contre le terrorisme de lui faire rapport sur l’action que chacun entreprendra en application de la présente résolution;
Décide de rester saisi de la question.

Source : ONU

Via Les Crises

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Jeu 23 Oct 2014 - 0:50

Bonsoir mes frères et mes sœurs I love you

Ce que l'Amérique représente actuellement me fait froid dans le dos...On sent de plus en plus l'impacte négative sur le monde...Et leur avidités de pouvoir et de tout contrôler afin de en tirer leur propre profit...quitte à prendre des vies. Et a menacer tout l'équilibre planétaire !


Le nouveau tsar d'Obama contre l'Ebola, Ron Klain, pense que l'Afrique est surpeuplée



L'administration Obama a engagé un nouveau fanatique de la surpopulation africaine. Le nouveau tsar d'Obama contre l'Ebola, Ron Klain, pense que l'Afrique est surpeuplé.

Ron Klain est un ardent défenseur du contrôle de la population et pense qu'il y a trop de gens en Afrique.


Le rôle de Klain dans la supervision de la réponse des États-Unis à un virus qui a tué des milliers d'Africains est un peu déconcertant étant donné son point de vue sur la surpopulation.


Dans une récente interview, Klain a déclaré que le challenge des leaders du monde d'aujourd'hui était de savoir «comment faire face à la croissance démographique continue dans le monde», y compris "les populations en plein essor en Afrique et en Asie." (“burgeoning populations in Africa and Asia.”)

De nombreuses critiques ont attaqué la décision d'Obama de nommer Klain, soulignant que l'ancien chef d'état-major d'Al Gore n'a pas d'expérience ni même d'expertise médicale...




Source: http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2014/10/le-nouveau-tsar-d-obama-contre-l-ebola-ron-klain-pense-que-l-afrique-est-surpeuplee.html

* * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Ven 31 Oct 2014 - 6:55

Bonjour mes frères et sœurs  I love you  Durant le mois de juillet, où vous mettais en garde du plan machiavélique des Etats-Unis qui Cherchait un moyens de mettre leurs pays sous couvert de la "Martial law" et de réduire la population et mettre sous contrôle le reste... No  pour se faire ils devaient utiliser un virus pour créer une pandémie. Le scénario pour le faire entrer sur le sol américain aurait été une arrivée massive de immigrés...Cela n'a pu se faire jusqu'à présent, la raison ? Peut-être que trop de personne l'on dénoncés et mis en garde contre cette éventualité... Rolling Eyes  Toutefois il semblerait que ils sont partit sur une autre idée, nous verrons ça plus tard...En attendant Ebola est donc le virus choisi cela ne fait plus l'ombre de un doute... Wink  la dernière question reste comment va-t'il évoluer, vont-ils un moment partir sur autre chose, une mutation peut-être ? Autre point important est que au final cela concerne toute la planète pratiquement... Rolling Eyes  Selon moi il s'agit déjà de une version de Ebola différente. Où alors il y a des mensonges concernant son évolution, car la souche de Origine de Ebola n'est pas aussi "virulente" quand aux insinuations de risque de voie de transmisiion par les airs ou d'autres chemins encore, c'est pure fantaisie du moins pour la souche de origine...Tout ceci est bien expliquer dans divers articles ICI...Maintenant si nous partons du postulat que il s'agirait bien d'une version différente de Ebola, comment le monde pourrait se prémunir contre se virus ? Qui l'a créé et comment s'en sont-ils pris pour le transmettre ? Par vaccins ! Certainement que le gentil philanthrope (suivez mon regard) est dans le coup... Shocked  
Voici un article et interview, bien étayé sur la question  cheers


Pr. Francis Boyle: Une campagne de vaccination est à l'origine de l'épidémie Ebola



Vous devez probablement être soûlé du virus Ebola à force (et c'est compréhensible) mais cette interview vaut vraiment le coup d'être lu. Elle confirme une fois encore que les américains sont mouillés jusqu'au cou dans ce qui se passe actuellement. Comme ce genre d'article ne passera jamais dans les médias de masse, (le professeur confirme d'ailleurs ce point), n'hésitez pas à relayer l'info autour de vous malgré tout car cela change de la langue de bois usuelle sur le sujet et que le bonhomme connait son sujet.





Malheureusement, le seul impact qu'aura eu cette épidémie aura été de doper le nombre de téléchargements du jeu Plague, un jeu de stratégie consistant à "éradiquer l'humanité en faisant évoluer un virus mortel sur la planète tout en l'adaptant pour contrer tout ce que les êtres humains feront pour se défendre." Voilà ce que le virus Ebola aura inspiré comme réaction à des millions de gens jusque là. ça se passe de commentaire... Fawkes

*****

Voici la retranscription en français de l’interview récente du spécialiste en guerre biologique, Francis Boyle(*), auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet des armes biologiques américaines, dont celui paru en français aux Editions Demi Lune "Guerre biologique et terrorisme
L’enregistrement audio de cette émission se trouve ici :http://prn.fm/cant-happening-102214/

* * *

T R A N S C R I P T I O N

David Lindorff (du site ThisCantBeHappening) : Nous avons l’honneur d’accueillir sur notre antenne le juriste (lawyer) Francis Boyle, qui s’est distingué en portant plainte auprès d’un tribunal de Malaysie contre George W. Bush et Dick Cheney pour Crime contre l’humanité. Il va nous parler de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Il a une opinion assez sinistre sur cette affaire. Francis, vous êtes là ?

Francis Boyle :
Merci beaucoup David de m’avoir invité. Pour contextualiser cette conversation, je suis celui qui a écrit le brouillon de la loi anti-terroriste contre les armes biologiques (Biological weapons anti-terrorism act) en 1989. Les États-Unis ont mis en place cette loi au titre de la Convention sur les armes biologiques, qui a été votée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès US et mise en application par George W. Bush, et vous pouvez lire tous les détails dans mon livre « Guerre biologique et terrorisme », tout y est documenté…

DL : D’accord. C’est évidemment un sujet que vous connaissez très bien, et j’ai lu une interview de vous par une chaine grecque, qui était assez surprenante, où vous dites que cette épidémie n’est pas ce qu’on dit, avec cette histoire de chauves-souris qui sont venues par les airs depuis le Zaïre, et qu’il s’agirait ici d’une variante de l’ « Ébola du Zaïre » ce qui est curieux, car le Zaïre est à plus de 3500 km de là. De quoi s’agit-il à votre avis ?
FB :
Oui. Entre nous, toute cette histoire ne tient pas debout. Le gouvernement américain possède trois laboratoires BSL-4 (Bio Safety Lab niveau 4). Un en Guinée, un au Libéria, un en Sierra Leone, au coeur de l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Et ces laboratoires BSL-4 font toutes sortes de  recherches plus effrayantes les unes que les autres sur les armes biologiques.

DL : Pourquoi sont-ils situés dans ces pays ?
FB :
Parce que la Guinée n’a pas signé la Convention sur les Armes biologiques, le Libéria non plus. La Sierra Leone l’a signée, mais c’est une colonie britannique. J’avais d’ailleurs contesté dès 1988 le programme du Pentagone de recherche sur la Defense biologique (Biological Defense program) – et vous pouvez le lire dans mon livre, et leur avais demandé pourquoi ils conduisaient cette « double recherche », offensive et défensive, sur les armes biologiques au Libéria – qui à l’époque était une dictature militaire sous le joug du Capitaine Doe soutenu par la CIA – en contournant ainsi la Convention sur les armes biologiques. J’ai tout ici, dans un document du gouvernement US intitulé « Biological Defense program », et vous trouverez tout ça dans mon livre : le Center for Desease Control (CDC) menait des recherches dans le domaine biologique pour le Pentagone, en Sierra Leone, déjà en 1988, et probablement même avant ça, car il a fallu construire le laboratoire. De plus, la Columbia University menait aussi des travaux dans le domaine des armes biologiques (Bio warfare) pour le Pentagone, au Libéria, dès 1988. C’est celui que j’avais contesté en parlant de contournement des termes de la BWC (Bio-Weapons Convention, ou Convention sur les armes biologiques). Voyez-vous David, tout ceci n’est qu’une vaste opération de camouflage par le CDC. Ils sont plongés jusqu’au cou dans ces horribles travaux de recherche sur les armes biologiques depuis au moins 1988.

DL : Vous avez parlé de « double recherche », pouvez-vous préciser ?
FB : Bien, voilà ce qui se passe : pour pouvoir justifier ces travaux effrayants, si vous lisez les contrats, et j’ai pu en lire un avant que tout ne soit classifié, vous y lisez : "Il pourrait y avoir cette terrible forme de maladie émergente, et nous devons développer un vaccin pour cela. Et donc, nous allons commencer à travailler sur ce virus, il est possible que nous ayons à le modifier génétiquement et…"
DL : –    (l’interviewer a un rire nerveux)
FB : Non David, ne riez pas, j’ai lu ces documents…
DL : C’est un rire nerveux, c’est que je suis horrifié !




FB :
…au début des années 1980, sous l’administration Reagan, au moment où j’ai pris connaissance de tout ça, « et par conséquent, nous devons le modifier génétiquement, ou faire une chose de ce genre, pour créer un vaccin et protéger tout le monde. » C’est ce qui était écrit, et ils font ça pour tous les virus : L’ébola, la fièvre hémorragique, etc…  Si vous ne me croyez pas, lisez l’édition du New York Times de vendredi dernier, où l’administration Obama a essayé d’enterrer tout ça. Obama y déclare : « Notre politique officielle est désormais d’arrêter ce type de recherche ». Ce qui revient à admettre qu’ils en faisaient.

DL : C’était vendredi dernier ?
FB :
Oui, le New York Times de vendredi dernier. Cela revenait donc à admettre qu’ils en faisaient ce genre de recherches jusqu’à vendredi dernier au moins. Et si vous jetez un oeil sur la liste de ces recherches, le virus Evola n’y figure pas. Pourquoi ? Cela ne signifie pas qu’ils ne faisaient pas de « double recherche » sur l’Ebola. Toutes ces informations sont publiques. Si Ebola avait été sur la liste vendredi, les gens auraient demandé : mais que faisiez-vous avec ce virus Ebola ? Okay ? Cet article de vendredi dans le New York Times, c’est un peu le «Smoking Gun » [la preuve irréfutable - NdT], puisqu’Obama admet que les USA ont mené ce genre de recherches. Et en consultant la documentation, j’ai pu remonter jusqu’à l’administration Reagan, avec ces néoconservateurs qui sont arrivés au pouvoir et qui voulaient des armes biologiques. Et vous pouvez aussi lire le document du PNAC [Project for the New American Century, traduit en français ici] en 2000, ces mêmes néoconservateurs de l’ère Reagan qui écrivaient clairement vouloir développer des armes biologiques. Ils sont revenus au pouvoir avec Bush Junior, et ils ont poursuivi dans cette voie. Les néocons voulaient ces armes biologiques, et je pense que ça a vraiment commencé sous Reagan et ça a continué depuis. La deuxième administration Reagan l’a fait aussi, pas la première, mais 2e très certainement, sous l’influence de ce Richard J. Danzig qui est maintenant aux Conseils d’administration de ces sociétés "Big Pharma", et qui a établi des accords (bundle) en violation duForeign Exchange (FX) and Governement Act.

DL : A-t-on la preuve que la souche du virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest a été génétiquement modifiée ?
FB :
Laissez-moi vous dire ceci : toutes les précédentes épidémies d’Ebola en Afrique avaient été circonscrites, avec un taux de mortalité de 50%. Celle-ci n’est pas « contenue » et a un taux de mortalité de 70%. Cela me fait dire que nous avons affaire à un organisme génétiquement modifié, ou OGM. Nous savons que ce type de travaux était conduit à Fort Detrick. Il y a aussi ce Docteur Kawaoka  à l’University du Wisconsin de Madison, il a admis sur sa page Web avoir modifié génétiquement le virus Eola pour le rendre plus violent. Il a aussi ressuscité le virus de la grippe espagnole, pour le Pentagone.

DL : Doux Jésus…
FB :
Il a aussi fait des recherches très poussées sur la grippe, y compris en modifiant génétiquement le virus H5N1, ce virus de la grippe si dangereux qui a sévi lors de l’épidémie du SRAS [SRAS -Syndrome respiratoire aigu sévère – NdT]. Et le tout était financé par le Pentagone ou bien le National Institute of Health (NIH), ou par le CDC. Ces travaux étaient si dangereux qu’il avait dû transférer son laboratoire du Wisconsin vers le Winnipeg au Canada. Mais peut-être que les Canadiens ont dit « allez-vous-en d’ici, on ne veut pas de vous ici, c’est trop dangereux pour nous », je ne sais pas. Ce que l’on sait, c’est que le laboratoire BSL-4 Kanema de l’Université de Tulane était impliqué. Nous savons qu’ils font ce type de recherches sur les armes biologiques depuis longtemps. [Le laboratoire US de] Fort Detrick était impliqué aussi. Ils sont connus également depuis longtemps pour conduire ce genre de recherches, y compris sur le virus Ebola. Les trois laboratoires que j’ai cités ont tous été mis en place par l’USAID, qui n’est rien d’autre qu’une organisation servant de couverture pour la CIA. Je suis juste en train d’essayer de relier tous ces points entre eux, sur la base des informations que j’ai pu récolter sur ces armes biologiques, depuis si longtemps, depuis mes études à l’université de droit à Harward, et je me suis intéressé professionnellement à la question, puisque j’ai été appelé à défendre le Council for Responsible Genetics au début des années 1980, dans leur Comité sur les armes biologiques, etc…

DL : Êtes-vous en train de suggérer que cette épidémie a été déclenchée délibérément, ou bien s’agit-il selon vous d’un accident, le virus leur aurait échappé sans qu’ils le veuillent ?
FB :
Vous savez David, si vous allez sur le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone – c’est une information publique – ils ont fermé le BSL-4 de Kanema cet été et ont affirmé que c’était la source de l’épidémie Ebola, car Tulane et d’autres laboratoires administraient des vaccins aux gens.

DL : Vous voulez dire, au personnel des laboratoires ?
FB :
Non, aux gens, aux Africains de l’Ouest. Sur une large échelle.

DL : Mais alors il y a un vaccin ?
FB :
Ils disent que c’est un vaccin, mais ce dont il s’agit, c’est un virus Ebola vivant. Ils ont affaire à un virus Ebola vivant pour ce soi-disant vaccin.

DL : (rire nerveux du journaliste)
FB :
De plus, nous savons que le NIH, a travaillé avec le CDC, depuis un certain temps pour combiner le virus vivant d’Ebola avec celui du « rhume commun ».

DL : Mon Dieu. Mais pourquoi font-ils ça ? Comment justifient-ils cela ?
FB :
Mais pour développer un vaccin, David.

DL : C’est comme ça qu’ils l’expliquent ?
FB :
Eh oui, c’est tout ce qu’ils peuvent dire. Et donc, si vous mettez ensemble le virus vivant d’Ebola avec celui du rhume, vous obtenez quelque chose qui est aussi contagieux que le rhume commun, mais pas autant que la grippe. Et ça pourrait bien être ce à quoi nous avons affaire ici. Ce vaccin, ou appelez-le comme vous voulez, avec l’Ebola vivant et le rhume commun, a été injecté à une vaste population en Sierra Leone, et peut-être au Libéria, et c’est cela l’origine de l’épidémie, mais ne me croyez pas sur parole et allez voir le site Web du Ministère de la Santé de la Sierra Leone, et vous verrez que c’est leur conclusion sur ce qui arrive aujourd’hui, et c’est pour cela qu’ils ont ordonné la fermeture du laboratoire américain BSL-4 cet été.

DL : Est-ce pour cela qu’ils sont contents que les Cubains soient venus, plutôt que de voir les Américains arriver ?
FB :
Le problème c’est qu’aucun Américain ne veut y aller, parce qu’ils savent que les USA sont derrière tout ça. Si vous regardez ce qu’ils appellent le « projet d’aide », c’est le vide total. C’est simplement une vaste mise en scène pour faire croire qu’ils font quelque chose, alors qu’en réalité ils ne font pratiquement rien.

DL : Les USA n’ont d’ailleurs envoyé aucun médecin là-bas, seulement des soldats, n’est-ce pas ?
FB :
Exact. Et la raison est claire. La semaine dernière il y avait une réunion à Kanema, en Sierra Leone, avec des représentants de toutes ces organisations gouvernementales internationales, et la décision a été prise d’abandonner ces gens  à leur sort. Pas de traitement…

DL : Oui j’ai lu ça, il faut juste les laisser se soigner eux-mêmes.
FB :
Ils les renvoient à la maison avec du simple Tylénol (Doliprane). Ils sont désormais livrés à eux-mêmes, et ce à quoi nous assistons est seulement une mise en scène pour faire croire que les USA font quelque chose, alors qu’ils ne font rien. Les Cubains se sont montrés très héroïques vu la situation. L’organisation Médecins sans frontières est là aussi, et certaines ONG privées également. Mais toutes les organisations gouvernementales sont absentes, en fait elles n’ont jamais voulu s’en mêler, car elles ont réalisé que derrière l’épidémie, il y avait la recherche US sur les armes biologiques, et qu’il n’y avait pas grand-chose à faire, et que tout ce qui restait à faire c’était de laisser tout cela se consumer tout seul.

DL : Ce que vous dites est vraiment convaincant et me suggère deux choses. La première est la suivante : bien que le milieu de la médecine inclut beaucoup de gens très motivés sur le plan de l’aide humanitaire, pourquoi n’avons-nous eu aucun "whistle blower" (lanceur d’alerte) sur ce sujet ? Cela semble si scandaleux et dégoutant que quelqu’un aurait dû lancer l’alerte, non ?
FB :
David, si vous regardez au cours de toutes ces années, et ces informations sont du domaine public, il y a environ 27 ou 28 microbiologistes qui sont morts.[1]

DL : Oui j’ai lu ça.
FB :
 27 ou 28 microbiologistes morts. Je pense que ces chercheurs ont menacé de sonner l’alarme sur ces programmes aussi dangereux qu’illégaux de recherches américaines sur les armes biologiques, et on les a tués. Et c’est pour cela que nous n’avons pas de lanceurs d’alerte ici, parce qu’ils seraient tués eux aussi. Je crois que c’est clair.

DL : Oui j’ai lu à ce sujet, la liste est impressionnante. Et il y a des histoires bizarres de personnes qui arrêtent leur voiture au-dessus d’un pont et qui sautent.
FB :
Des histoires souvent ridicules. Et je crois que tous ces microbiologistes, plutôt que de sonner l’alarme, ils sont allés voir leur supérieur, au CDC ou ailleurs. Cette information a suivi son chemin et on les a éliminés. C’est pour cela que nous n’avons pas de whistle blowers. En fait nous en avions, mais ils sont tous morts, avant qu’ils n’aient pu lancer l’alerte.

DL : Avez-vous publié vous-même sur ce sujet et sur les documents dont vous me parlez ? Ou bien comptez-vous le faire ?
FB :
J’ai donné des interviews. Nous avons envoyé des communiqués de presse, à l’Institute for Public Accuracy, et j’ai donné aussi des interviews. J’ai travaillé sur d’autres sujets depuis le début de cette crise, mais si vous allez sur Internet, vous verrez que je suis un peu partout…
DL : Oui, j’ai vu ça. Mais pas dans les grands médias, évidemment.





FB :
Évidemment, quelqu’un a donné l’ordre de ne pas m’interviewer, et d’ailleurs, après les attaques à l’anthrax d’octobre 2001, j’ai été le premier à dire qu’il s’agissait d’anthrax militarisé (weaponized anthrax) provenant d’un laboratoire gouvernemental américain. Ce qui fut confirmé plus tard. Mais personne ne m’a interrogé. Je crois que j’ai donné en tout et pour tout trois interviews. Une à FoxNews, à Boston, j’ai donné une conférence à Harvard, et une interview à la BBC, et à une chaine de la Pacific à Washington. Je parle de tout ça dans mon livre. Cela s’est passé dans les tout premiers jours après les attaques, et après plus rien. Le grand silence. Plus personne n’a parlé avec moi. Plus personne parmi les grands médias. Ces communiqués de presse sont envoyés à plus de 8000 organes de presse tout autour du globe, tous l’ont vu. Tous savent qui je suis. Mais il est clair qu’un ordre a été donné de ne pas avoir affaire avec moi. Et donc, non, rien dans les grands médias.

DL : Et les médias grands publics dans d’autres pays ? En Russie, en Chine, ou ailleurs ?
FB :
Très peu. En Grèce, j’ai donné une interview[2], mais c’est la seule. Le gouvernement US a probablement dit à ces médias de se tenir éloignés de Francis Boyle. Mais vous savez, je ne suis pas payé pour les interviews, je ne suis pas en train de perdre de l’argent, je fais ça pour informer le public, pour essayer de faire sortir la vérité. Les seuls à m’interviewer ont été des médias alternatifs comme le vôtre.

DL : Ce qui est étrange dans cette histoire d’armes biologiques génétiquement modifiées, c’est qu’il est difficile de prévoir là où elle va frapper. En supposant que ce que vous dites est exact, comment peuvent-ils penser tenir ce virus éloigné des USA ?
FB :
Vous savez, M. Duncan est ici, aux USA. Il est le cas « zéro » [le premier en dehors des USA – NdT]. L’information est déjà parue, selon laquelle le Département de la Défense et le NIH ont un programme informatique qui simule tout ça, ils savent exactement ce qui va se passer, en Afrique de l’Ouest, et maintenant en Espagne, à cause de l’infirmière là-bas [apparemment guérie depuis – NdT], et ici aux USA à cause de M. Duncan, puisque c’est le cas « zéro », et donc la liste de ses contacts. Ils peuvent insérer tout cela dans l’ordinateur et voir ce qui va se passer. Dans le New York Times hier, il y avait un diagramme avec M. Duncan et tous ses contacts et leurs enfants, et chacun d’entre eux est surveillé. Sauf pour les 4000 personnes sur le bateau de croisière. Ce qui pose la question : pourquoi n’ont-ils pas mis tous les gens du bateau en quarantaine ? Au Nigéria, où ils disent avoir stoppé l’épidémie…

DL : J’allais vous poser la question…
FB :
…ils ont contacté tout le monde et les ont mis sous surveillance. Mais pas les 4000 personnes sur le paquebot de croisière, et ils ont tous été relâchés sur recommandation du CDC, qui a d’ailleurs dit « il suffit d’une période de quarantaine de 21 jours », et donc tous les gens sur le paquebot ont été libérés. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a critiqué cette décision et dit qu’il faudrait une période de 42 jours de quarantaine. Et si vous regardez les chiffres qui sont derrière les calculs de l’OMS et qui ont abouti à cette période de 42 jours, c’est toujours avec un taux d’efficacité de seulement 98% et un taux de mortalité de 50%, et non de 70%, ce dernier taux indiquant qu’il semble bien s’agir d’un virus manipulé génétiquement et qui est bien plus dangereux que l’Ebola d’origine. Je ne suis pas sûr, mais il me semble que par sécurité, il faudrait parler de période de quarantaine de 50 jours, et d’ailleurs tous ces chiffres du CDC ou de l’OMS sont simplement basés sur le rapport risque/coût, c’est tout. Ils disent simplement que c’est moins couteux de laisser les gens partir après 21 jours, ou 42 jours, plutôt que de les garder en quarantaine.  C’est une analyse risque/coût (Cross-Benefit Analysis) au détriment de nos vies. Peut-être que nous serons comme le Nigéria, mais la différence entre le Nigéria et nous [aux USA] est que le Nigéria a retrouvé tous les contacts, alors que nous avons laissé partir dans la nature 4000 personnes de ce paquebot, et avec ces 4000 personnes, ils ont simplement appliqué les protocoles du CDC qui n’ont aucune  valeur et sont très dangereux .

DL : Et bien sûr vous ne pouvez pas mettre en quarantaine toutes ces 4000 personnes ensemble, il faut les maintenir séparées les unes des autres, pour ne pas qu’ils se contaminent les uns les autres.
FB :
Absolument. Ils auraient très bien pu les garder sur le bateau pendant 42 jours en leur expliquant les raisons, avant de les relâcher.

DL : Vous faites le lien entre l’OMS et le CDC en disant qu’ils sont tous deux coupables dans cette affaire, mais l’OMS comprend de nombreux pays, il y a du personnel venant de pays qui ne sont pas alignés avec les USA. Comment est-ce que ça marche ?
FB :
David, je ne me rappelle pas exactement les chiffres, mais l’OMS est financée sur la même base que l’ONU, puisque c’est une organisation spécialisée.

DL: Oui, environ 25% par les USA
FB :
En effet, environ 25%, plus le fait que nous devons des milliards de dollars à l’ONU.  Et celui qui paie les musiciens choisit la musique. Je ne sais pas à quel point nous devons de l’argent à l’OMS, mais ils font ce qu’on leur demande de faire. Ils peuvent à l’occasion essayer de révéler quelque chose, mais ils ne vont pas se dresser contre nous. Toujours est-il que le CDC est trempé jusqu’au cou dans cette affaire, et ils font du camouflage, nous ne pouvez pas croire un mot de ce qu’ils disent.

DL : Ouah. Mais alors que devons-nous faire face à cette situation ? Vu que nous ne pouvons pas faire confiance au gouvernement sur ce sujet ?
FB :
Mon conseil est le suivant : heureusement, selon la Constitution des États-Unis, la Santé publique ne relève pas du gouvernement fédéral. Elle dépend des États, des comtés, des villes, des communautés, des villages, des autorités sanitaires [locales]. Et donc ces autorités sanitaires locales doivent s’unir, et faire appel à des experts indépendants qui n’ont jamais participé à aucune recherche dans le domaine des armes biologiques pour le gouvernement américain, et partir de là, élaborer une stratégie pour leurs communautés. Si vous lisez les médias grands publics, ils contactent tous ces experts qui ont trempé dans des recherches en guerre biologique pour les USA.

DL : Oui, c’est un peu comme demander à des généraux de nous parler des guerres.
FB :
Exactement. C’est la même chose. Vous ne pouvez accorder aucune confiance à ce qu’ils disent. Et donc, je pense qu’il y a vraiment quelque chose à faire, mais que cela doit se passer au niveau local, dans les communautés et avec les autorités sanitaires. Par exemple nous avons eu une crise ici à l’université de Droit. Les abrutis en charge de l’Université ont envoyé un juriste gouvernemental taiwanais. Et ils savaient que nous avions affaire à la tuberculose. J’ai découvert cela, et ai demandé que tout le monde passe des tests, ils ont refusé, alors j’ai lancé l’alerte. Et avec les autorités sanitaires et tous ici, nous avons finalement obtenu que tout le monde passe les tests et nous avons découvert que cinq personnes étaient infectées par la tuberculose. Heureusement on a pu les traiter et elles s’en sont sorties. Sans cela, elles auraient développé la tuberculose, qui est une maladie extrêmement contagieuse. Ce qui est sûr, c’est qui faut travailler avec les autorités sanitaires locales et des spécialistes qui n’ont jamais été impliqués dans des travaux de guerre biologique pour le gouvernement des USA. Malheureusement nous avons 14 000 scientifiques qui participent à ces affreuses recherches en armements biologiques pour le compte du gouvernement des USA, je les appelle les « scientifiques de la Mort », et plus de 1500 laboratoires aux États-Unis qui font ce type de recherche. Vous ne pouvez pas leur faire confiance.

DL : Combien de laboratoires ?
FB :
1500

DL : Mon Dieu. Alors que nous ne sommes pas censés en faire.
FB :
C’est exact. Ce genre de travaux de recherche constitue un crime selon les termes de la loi antiterroriste contre les armes biologiques que j’ai écrite, et nous avons dépensé 79 milliards de dollars depuis le 11 septembre 2001 dans ce domaine de recherche, ce qui en dollar constant, représente le double de ce qui a été dépensé pour le projet Manhattan pendant la Seconde Guerre mondiale pour développer la bombe atomique.

DL : Mais ils disaient que c’est défensif.
FB :
Oui, ils disaient que c’est pour protéger le peuple américain de virus émergents comme l’Ebola. Mais regardez autour de vous. Vous pouvez voir qu’ils n’ont rien fait pour protéger qui que ce soit.

DL : S’ils travaillaient sur un vaccin depuis les années 80, ils devraient l’avoir maintenant, non ?
FB :
Soit ils devraient l’avoir, soit ils l’ont, et c’est dans les tiroirs au fin fond du laboratoire de Fort Detrick, mais ils ne nous le disent pas, et ils ne l’ont donné qu’aux plus hauts dirigeants de notre gouvernement. C’est très similaire aux attaques à l’anthrax d’octobre 2001, et le fait que tout le monde à la Maison-Blanche prenait du Cipro [antibiotique prévenant les effets de l’anthrax – NdT]. Mais bon, je ne sais pas s’ils l’ont. Soit nous avons le vaccin, soit tout cet argent a été dépensé en pure perte, soit (et ce n’est pas incompatible) ils l’utilisent pour développer des armes biologiques. Faites votre choix. Je dois vous laisser. Merci de l’invitation.
DL : Merci Francis d’être venu si rapidement à notre antenne.

(*) Francis A. BOYLE
est un professeur états-unien de renommée mondiale dans sa spécialité, le droit international, qu’il pratique et dont il est un ardent défenseur. Il rédigea la loi anti-terrorisme de 1989 sur les armes biochimiques, la législation américaine mettant en application la Convention sur les armes biologiques de 1972. Titulaire par l’université de Harvard de deux doctorats, un de Droit (Magna cum laude) et un en Sciences politiques, il enseigne à l’université de l’Illinois, à Champaigne. (Source Editions Demi Lune)

Traduction: IlFattoQuotidiano.fr
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Dim 4 Jan 2015 - 2:58

Amis du soir bonsoir cat
Les heures les plus sombres des Etats-Unis risque fort d'être pour cette année, hélas... pale la faute à une politique guerrière et de conquête, voir de suprématie impérialiste pratiquée depuis près de un siècle par les administrations successives ! Leur système économique basé sur les banques privés créé en 1913 par un consortium de banques privés afin de se substitué de leur obligations envers l'état et remplacé la banque central ! La FED est donc née... Twisted Evil Il faut savoir que la FED à une totale indépendance et n'est même pas sujet aux décisions du président des Etats-Unis. Notez aussi que au Stades, ce n'est pas leur Banques centrale qui fabrique la monnaie, mais le département au trésor et utilise ce qu'on appelle la planche à billet qu'ils utilisent allègrement d'ailleurs... Suspect Ces toute cette politique basé sur le profit, l'ultralibéralisme, les Etats-unis sont devenu une énorme firme privé ! Qui au fil du temps à créé pour l'état une dette colossale, tellement énorme que le point de non retours est pratiquement atteint...Et quand ce sera le cas, ce qui va arriver glace le sang.... pale

Akasha pour PR.


La réserve fédérale américaine recrute un expert en préparation aux situations d'urgences

C'est à ce genre de nouvelles peu banales que l'on sent que l'économie US risque d'être mise à rude épreuve dès 2015. Après le département du trésor américain qui fait l'acquisition de kits de survie pour les employés de banque, [url=le département du trésor américain qui fait l'acquisition de kits de survie pour les employés de banque]Zerohedge[/url] révèle que [url=le département du trésor américain qui fait l'acquisition de kits de survie pour les employés de banque] la FED recrute un expert en préparation aux situations d'urgences[/url].



Voici quelques extraits de l'offre d'emploi:


"Cette personne sert de coordinateur au sein de la Division de la gestion (MGT Div.) Pour les mesures d'urgence, qui englobe le développement, la coordination et la mise en œuvre de: planification unifiée, la préparation aux catastrophes, l'intervention et rétablissement, les politiques et procédures, les mesures d'urgence et la formation du personnel du service, et la coordination avec d'autres ministères et organismes fédéraux locaux tels que le Metropolitan Police Department..."

"Responsable de l'entretien et la maintenance du comité d'intervention sur les matières dangereuses (HMRT), de la formation, équipement, et du programme de réaction, et est responsable de la coordination des efforts d'intervention d'urgence opérationnels pour la MGT Div."

"Un expert reconnu en matière de préparation d'urgence ayant une connaissance pratique des directives du Département de la sécurité intérieure."

"La personne doit être en mesure de maintenir une autorisation de sécurité".

ça sent le roussi chez l'oncle Sam...

En gros, les banques américaines commencent à se mettre en mode survivaliste.

Lien connexe:


Le FMI prêt a fermer la porte aux USA et son Dollar

Publié par Fawkes News


* * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4617
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Ven 30 Jan 2015 - 7:12

Bonjour,
Amusant, voilà que le Gates se met à propager la peur. A-t-il sans doute une babiole à nous vendre quelque vaccin miracle sorti de sa poche une fois le fameux virus en action. Quand la réalité dépasse la fiction.




Bill Gates redoute une pandémie mondiale de type Ebola

Il ne reste plus qu’à se faire un stock d’argent colloïdal

Le milliardaire se dit persuadé qu’il serait imprudent de ne pas se préparer à l’apparition de nouveaux virus plus difficile encore qu’Ebola





Le milliardaire Bill Gates estime que le monde doit tirer les leçons de la bataille contre le virus Ebola pour se préparer à une « guerre » éventuelle contre une maladie mortelle mondiale, avec l’aide des nouvelles technologies.

L’Américain, qui participait mardi à Berlin à une conférence de donateurs de l’organisation Gavi, l’Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation, est persuadé qu’il serait imprudent de ne pas se préparer au risque d’une pandémie mondiale.
« Sommes-nous suffisamment prêts ? »

« Un pathogène encore plus difficile pourrait apparaître : une forme de grippe, de SRAS ou un type de virus que nous n’avons encore jamais vu »

« Un pathogène encore plus difficile (qu’Ebola) pourrait apparaître : une forme de grippe, une forme de SRAS ou un type de virus que nous n’avons encore jamais vu »
, a-t-il indiqué dans un entretien.

« Nous ne savons pas si cela arrivera mais le risque est suffisamment important pour que l’une des leçons à retenir d’Ebola soit de nous interroger : sommes-nous suffisamment prêts ? C’est comme quand nous nous préparons à la guerre. Nous avons des avions et nous nous exerçons à cela », a-t-il poursuivi.

Selon lui, se préparer pourrait signifier avoir des bénévoles qui soient entraînés à intervenir rapidement en cas d’urgence sanitaire, à l’image des plans conçus dans les pays les plus durement frappés par Ebola, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone qui ont enregistré près de 8.700 morts, selon le dernier bilan de l’OMS.

Source et article complet sur Sud Ouest
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4617
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Ven 30 Jan 2015 - 8:03

Bonjour,
Décidément le monde bouge, mais pas qu'en bien, il y a divers endroit du monde qui n'attend qu'une étincelle pour s'embraser. Tout ces événements sont pourtant contrôlé et orienté par nos élites. le but créer un nouvel ordre, qui naîtra du chaos "ordus ab kaos" Bill Gates qui ces derniers temps est bien en verve. Et après avoir prévenu le monde d'une pandémie imminente (voir si haut) Prévient lui aussi de nouveau le monde de sa perdition face à divers cause, aussi bien sociale qu’environnementale. Et lance l'appel de créer d'urgence un nouvel ordre mondiale. Aussi le plus inquiétant est la préparation de nos élites à se mettre à l’abri. Attention, il s'agit d'abris "doré" Mais apparemment sachant la crise économique imminente, ils prennent les devant face à la vindicte populaire. Je n'ai pas pour habitude de relayer ce genre d'information, ne vivant pas moi même dans la peur, mais j'estime qu'un tel événement à venir doit être su, ensuite c'est à chacun de savoir comment réagir face à cette information. Mais tout le monde en subira les conséquences d'une manière ou d'une autre.

Orné.


Bill Gates veut un « Gouvernement Mondial » pour sauver la planète



Le milliardaire Bill Gates a appelé à la création d’un « genre de gouvernement mondial » cette semaine, en faisant valoir que la création d’un tel système serait nécessaire pour combattre des problèmes majeurs tel que le « changement climatique ».


Interviewé mardi par le journal allemand “Süddeutsche Zeitung”, Bill Gates a décrié le fait qu’un bon système de Nations Unies a échoué à se matérialiser comme prévu.

« Vous pouvez en rire, mais en vérité, c’était triste de constater la façon dont la conférence de Copenhague a été gérée, que les personnes qui se comportent comme le système des Nations Unies ont échoué », a déclaré Mr. Gates selon une traduction en anglais dans le Huffington Post.

Gates a poursuivi en soulignant son poste plus loin, affirmant qu’un gouvernement mondial était un « mal nécessaire » afin de lutter contre un éventail de questions qui affligent la planète.

« Regardez l’ONU, elle a été créée spécifiquement pour la sécurité dans le monde. Nous sommes parés à la guerre, car nous avons pris toutes les précautions. Nous avons l’OTAN, nous avons des divisions, des jeeps, des gens entrainés, » a dit Gates. « Mais qu’en est-il des épidémies? Avons-nous autant de docteurs que d’avions, de tentes, et concernant les scientifiques? Si une telle chose qu’un gouvernement mondial existait, nous serions mieux préparés. »

Le milliardaire a fait les gros titres la semaine dernière après avoir introduit son plan de mettre en place un système sans argent liquide dans plusieurs pays du tiers-monde, un programme qui inévitablement permettrait un contrôle total des systèmes monétaires aux élites financières.

(…)

Les dirigeants du monde n’ont fait qu’appeler à la création d’un « nouvel ordre mondial » durant ces deux dernières décennies


Source: Infowars
, le 28 Janvier 2015


-----------------------------------

« À Davos, les super-riches se préparent à l’effondrement et achètent des refuges loin des foules… !



Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !
Voici quelques informations que j’avais stockées depuis quelques temps, et avant de vous en parler et de les partager avec vous j’attendais de voir si, de cette masse d’informations, il serait possible de tirer un tableau d’ensemble cohérent. C’est évidemment le cas.


Je vous passerai volontairement, n’ayant pas pu en avoir la certitude et la preuve par moi-même, les rumeurs très insistantes faisant état ces derniers mois d’un nombre très important de démissions de collaborateurs d’assez haut niveau dans différentes institutions américaines. Je vous passerai également le fait qu’il semblerait que ceux qui démissionnent partent se mettre au vert le plus loin possible des grandes villes et, pour certains, dans ce que l’on appelle des « enclaves survivalistes »… Bref, de cela nous ne parlerons pas vraiment même si je vous le mentionne parce que nous n’en avons pas la preuve absolue. En revanche, cela vaut la peine d’être simplement dit parce que ces rumeurs sont parfaitement compatibles avec des informations qui, elles, sont prouvées sans ambiguïté possible.
Mais avant d’aller plus loin voici une photo de rayonnage de magasin vide prise à New-York ces jours-ci à l’annonce de la tempête de neige. Quelques heures auront été suffisantes pour vider l’ensemble des magasins de cette ville tentaculaire.



Des kits de survie pour le département du Trésor US !

Cette information date du mois de décembre 2014 et l’on avait appris par quelques petits malins qui adorent perdre leur temps à éplucher les formulaires d’appels d’offres gouvernementaux (faut s’ennuyer dans la vie pour aller se connecter à ce genre de bases de données ou avoir un esprit tordu de contrarien) que le Département du Trésor (l’équivalent du ministère de l’Économie chez nous mais en encore plus puissant) cherche à commander des kits de survie pour tous ses employés qui supervisent le système bancaire fédéral !
Ces kits de survie sont destinés à chaque employé du Bureau de contrôle de la monnaie (Office of the Comptroller of the Currency : OCC, l’agence compte environ 3 814 employés, dont chacun recevra une trousse de survie.
Je vous passe les détails de la liste exhaustive mais disons que le kit de survie comprend tout, des pastilles de purification d’eau aux couvertures solaires sans oublier des barres alimentaires ou encore des masques pour la protection des virus aéroportés…
Beaucoup parmi vous auront sans doute la réaction de ma femme qui m’a dit mais « heu arrêteuuuu c’est vraiment n’importe quoi… c’est forcément bidon »… Oui chérie tu as raison, c’est bidon, je reprends ma pilule et je me recouche, tu allumes TF1 ? Sinon pour ceux qui ne veulent pas rallumer la télé, vous pourrez aller sur le premier lien en bas de page télécharger l’appel d’offre dont je viens de vous parler.
Mais ce n’est pas tout. Il y a deux jours, le Mirror, un canard boiteux certes mais ayant pignon sur rue et site sur Internet titrait :

« Paniqués les super-riches s’achètent des refuges avec pistes pour jets privés en cas de révolte des pauvres »


J’ai beaucoup ri et cela me rappelle le film Milou en Mai, lorsque les riches français fuyaient Paris à quelques jours de l’arrivée de François Mitterrand à la présidence de la république. Sauf que là, nous ne sommes plus en 1981 et l’on ne parle pas des riches franchouillards et pétochards mais de la classe mondiale des hyper-riches qui commence à se sentir menacée (ce qui ne semble pas une raison suffisante pour nous filer quelques miettes, histoire que nous, le peuple des sans-dents d’en bas, l’on se tienne tranquille encore quelques temps).
Bref, vous apprendrez dans cet article que des gestionnaires de hedge funds achètent des ranchs et des terres dans des endroits comme la Nouvelle-Zélande pour s’y réfugier en cas de troubles civils importants.
Vous apprendrez que, dans les allées feutrées du Forum économique international de Davos, on s’échange les bons plans pour savoir où acheter pour survivre dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.
Il faut dire que les super-riches savent parfaitement qu’ils s’enrichissent en nous appauvrissant et en se foutant ostensiblement de notre gueule, ce qui est également le cas de notre classe politique en particulier européenne dont le seul objectif est de se gaver en servant les intérêts des grandes multinationales et pas des peuples qui les ont élus…
On pourrait se dire qu’ils pourraient « acheter » la paix sociale en nous donnant un peu plus de sous ou de travail, mais que nenni, ils préfèrent s’acheter des refuges à prix d’or dans des pays très stables comme la Nouvelle-Zélande.
Ainsi Robert Johnson, président de l’Institut de la nouvelle pensée économique, a dit publiquement au Forum économique mondial à Davos que de nombreux gestionnaires de fonds de couverture « planifient déjà leur évasion ».
Pourquoi ? Parce que la situation économique pourrait bientôt devenir intolérable même dans les pays dits riches alors que les inégalités augmentent d’une façon considérable… Tiens donc !

Préparez-vous !


Un homme averti en vaut deux et il est fort peu probable que vous ayez les moyens de vous offrir un ranch en Nouvelle-Zélande avec une piste d’atterrissage et un jet privé. Si c’est le cas et que vous lisez Le Contrarien, écrivez-moi que l’on puisse faire connaissance et devenir copain, j’aurais une femme et quelques enfants à mettre en soute dans votre jet !! Donc si vous ne pouvez pas vous offrir cela (comme moi), vous allez devoir faire autrement en partant du principe que si c’est le bazar, eh bien vous risquez d’être en plein dedans…
Un chaos économique est assez dévastateur. Ce n’est pas la fin du monde. Mais le monde est très perturbé. Ce n’est pas la fin de tous les échanges, mais les échanges sont raréfiés et les pénuries nombreuses.

Faites des réserves, pas la guerre !


Allez, je vous laisse avec cet article du 26 janvier 2015 de l’un des plus grands journaux :
« Un projet dirigé par l’ex-chef de l’Aide humanitaire préconise aux ménages suisses de faire des réserves alimentaires en cas de panne de courant et de pandémie. Il est recommandé aux 3,5 millions de ménages suisses de faire des réserves d’aliments de base.

Provisions recommandées


2 kilos de sucre par personne, 2 kilos de riz ou de pâtes, 2 litres d’huile ou 2 kilos de graisses, 9 litres d’eau par personne et des légumes en conserve, du sel, du poivre, des fruits secs, des biscottes, du chocolat, 1 radio portable, une lampe de poche avec réserve de piles, des allumettes. »

Le meilleur dans cet article je trouve c’est sa conclusion… surtout ne pas faire peur aux gens (vous êtes tellement cons et débiles).
« Les recommandations de Toni Frisch pourraient-elles devenir obligatoires ? Depuis la loi sur l’approvisionnement économique du pays votée en 1982, elles ne le sont pas. L’écologiste genevois Ueli Leuenberger de conclure : «Ces réserves ne sont pas une aberration, discutons-les, mais sans faire peur aux gens.» Pas d’urgence donc et, en attendant la panne de courant, les pizzas resteront au frais au congélo »…
Ouf je suis rassuré…si les pizzas restent au frais tout va bien, mais bon, je vais quand même aller acheter quelques boîtes de raviolis en plus. Alors pour ceux qui n’ont pas compris le message (qui peut difficilement être plus clair), je ne peux rien pour vous et cela porte le nom de sélection naturelle, pour les autres… À bon entendeur, salut !!
Il est déjà trop tard, préparez-vous.
Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »
(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)


http://freebeacon.com/wp-content/uploads/2014/12/Survival_Kits_RFP.pdf
http://www.mirror.co.uk/news/world-news/panicked-super-rich-buying-boltholes-5044084
http://www.lematin.ch/suisse/reserves-guerre/story/31113894

Liens connexes :

La réserve fédérale américaine recrute un expert en préparation aux situations d'urgences
Le département du trésor américain fait l'acquisition de kits de survie pour les employés de banque

Source: http://www.lecontrarien.com/

__________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3832
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   Sam 31 Jan 2015 - 4:02

MAJ : Bill Gates c'est aussi et surtout...Cela doit être su !

Bill Gates: "Nous avons besoin d'un gouvernement mondial"

Le fondateur de Microsoft Bill Gates est l'homme le plus riche du monde - et a une compréhension unique des problèmes mondiaux tels que la pauvreté , le chanhementt climatique ou les famines doivent être combattu dans le futur.


Dans une interview avec le "Süddeutsche Zeitung" il indique que, surtout en ce qui concerne le changement climatique, "une sorte de gouvernement mondial" manque. En d'autres termes, Bill Gates veut un gouvernement mondial.



"Le système des Nations Unies a échoué"

"Vous pouvez en rire, mais en vérité, il est triste de constater comment la conférence de Copenhague a été gérée, comment le système des Nations Unies a échoué, indique l'homme de 59 ans, évoquant en particulier l''échec de la conférence sur le changement climatique de l'ONU en 2009 dans la capitale danoise . Jusqu'ici il n'y a pas de cadre parfait, si Gates.

Compte tenu des problèmes urgents dans le monde, un gouvernement mondial est un "mal nécessaire", a déclaré Gates. "Prenez l'ONU, il a été créé spécialement pour la sécurité dans le monde. Nous sommes prêts pour la guerre, parce que nous avons pris toutes les précautions. Nous avons l'OTAN, nous avons des divisions, des jeeps, des gens formés. Mais qu'en est-il des épidémies? Combien de médecins avons-nous? Combien d'avions, de tentes, de scientifiques? S'il y avait un gouvernement mondial, nous serions mieux préparés ".

Gates a fondé dans les années 1990 avec son épouse Melinda, la Fondation Bill & Melinda Gates pour soutenir les personnes dans les soins de santé et la lutte contre la pauvreté dans le monde.

Gates est l'homme le plus riche du monde


Selon le magazine d'affaires de New York "Forbes" Bill Gates est en tête avec plus de 80 milliards de dollars (70 milliards d'euros) dans la liste des personnes les plus riches. Son succès est dû au à Windows, Le système d'exploitation le plus populaire au monde.

Gates à également fondé avec son ami et multimilliardaire Warren Buffett en 2010 "The Giving Pledge". On ne peut se joindre au club qu'en faisant don d'au moins la moitié de sa fortune à la charité. Richard Branson et Larry Ellison en font parti, Diane von Furstenberg et le Barron Hilton ainsi que le presque centenaire David Rockefeller et Mark Zuckerberg.

Note Fawkes News: Bill Gates n'a absolument pas "une compréhension unique des problèmes mondiaux". En fait, il partage cette vision avec de nombreux autres membres des hautes sphères du pouvoir (qui souhaitent également un gouvernement mondial par ailleurs) et l'aspect soit disant philanthropique de ses dépenses n'a jamais changé quoique ce soit à la situation déplorable de nombreux pays pauvres dans le monde.

Par contre, Gates est un farouche partisan de la vaccination à outrance dans ces pays ce qui a, par exemple, provoqué 47 500 morts par paralysie en Inde en 2011 suite à une campagne contre la polio47 500 morts par paralysie en Inde en 2011 suite à une campagne contre la polio. (plutôt cohérent avec sa vision sur le sujet). Si ces gens ambitionnaient réellement d'endiguer la pauvreté et d'améliorer les conditions de vie dans le monde, ce serait fait depuis longtemps, la première chose mesure indispensable étant de permettre un accès à de l'eau de qualité à tous, ce qui est très très loin d'être le cas. En plusieurs décennies, ces multimilliardaires n'ont pas été capables de résoudre ne serait-ce qu'un seul problème, il avouent volontiers que l'ONU est une imposture...mais leur solution est d'apporter plus de mondialisme dirigé par les même charlots.

Liens connexes:



Sciences, eugénisme et Nouvel Ordre Mondial: Bill Gates, Rockefeller & Co planifient le génocide planétaire…

L’Inde poursuit la Fondation Bill et Mélinda Gates pour avoir testé sans leur consentement des vaccins sur des enfants

Comment l’OMS est dirigée par des fonds privés tels que la Fondation Gates

Nouvel Ordre Mondial, Soros, Gates: Comment maintenir le contrôle sur la population par la peur du virus Ebola? (MAJ: le brevet Ebola US)

Il faut arrêter de voir ces gens comme de gentils philanthropes ! le but est ailleurs...Je crois en l'humanité et la bonté de certaines personnes, comme je suis positive et crois en l'avenir, je ne suis pas du style défaitiste, et je pense que le bien triomphera toujours sur le mal..Mais je n'ai aucune confiance en ces gens_là !!  drunken
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque chose de sombre arrive...Histoire d'une suite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Quelque chose de sombre arrive, histoire d'un retours...
» Quelque chose serait en route vers la terre...
» j'ai manger quelque chose de perimer!!!!! stress!!
» [FORUM] Tiens, au fait, il nous manque quelque chose, non?
» Jouer de quelque chose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Grippes / Virus / Lobby pharmaceutique :: Vaccinations-