Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Lun 1 Sep 2014 - 10:04

Rappel du premier message :

Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)

Texte Akasha



Bonjour les gens
Aujourd'hui vu que personne n'a encore parlé de la chute de votre gouverneMENT, j'aimerai vous donner mon analyse Pour commencer, il n'est pas normale qu'un gouvernement ayant un bilan aussi catastrophique garde la main, et est au centre de la formation du second. En Belgique dans le même cas de figure, c'est les élections anticipées..Aussi comment est-il possible que se soit le ministre sortant avec une cote de popularité aussi médiocre, soit nommé formateur et conserve son poste ? De plus votre président a lui aussi une cote de popularité avoisinant les 15%..Il est donc étonnant de le voir toujours à son poste prenant des responsabilités aussi grande....Il est donc évident qu'il s'agit d'une cabale comprenant deux volets. Premièrement il fallait évincer les éléments "subversifs en les personnes de Montebourg et Hamon. Eux qui ont osé critiqué ouvertement les décisions prisent sur la politique entreprise sur certains dossiers..Dont l'économie justement. Ainsi avons-nous vu proposer de redistribuer 1/3 des économies budgétaires aux familles les plus fragilisées (cf les la classe ouvrière et moyenne). Pour relancer le pouvoir d'achat. Il était aussi question de baisses d'impôts concernant les classes moyennes et populaires. Secundo, Hamon a critiquer la politique sur la réduction des déficits...Deuxièmement,  Il fallait absolument placer Macron, c'est chose faire désormais...Pure produit de la politique atlantiste qui sera parfait pour poursuivre les négociation de la TAFTA (NDLR traité transatlantique). Monsieur Macron est issu des classe du fameux Young leader & French America (promotion 2012). Voilà un parfait technocrate qui pourra travailler en synergie avec l'UE afin de concrétiser le grand dessein étasunien. Il est bien de savoir que c'est déjà se genre d'institution plus où moins officielle qui travaille depuis des décennies à la formation de l'UE ultralibérale en équation avec celle des Etats-Unis...Nous sommes donc dans une logique de continuité ! (pour plus de renseignement sur les Young Leaders and co, consultez se sujet). Ou encore ici sur les pères fondateurs de l'UE avec les américains : Scandale: Gladio, le formatage de l'Europe par les réseaux fascistes et les USA. Bien ! Je poursuis, Donc vous voilà avec Macron sur les bras Wink Je vais vous donner un scoop...Savez-vous qu'il était au Bilderberg 2014 Et voilà que quelques mois plus tard il est judicieusement placé, c'est beau non? Attendez, je n'ai pas fini Very Happy Il a également entrepris ces études chez les jésuites tout comme Valls d'ailleurs..Et d'autres grands responsables de la politique européenne...Je poursuis, savez-vous qui était aussi au Bilderberg de cette année ? Fleur Pellerin !




Qui était de plus de la promotion 2012 des Young Leaders, incroyable non ? Heureusement que je suis là pour tout balancer Ah oui...(j'ai failli oublier, Macron était aussi adoubé d'une autre casquette, Il a également travaillé pour la banque Rothschild. Qui décidément est un véritable vivier de la classe politique internationale !

Pour terminer, je relaterai le jeu de la chaisse musicale, ainsi assistons-nous impuissant au plassement de pantin au servisse atlantiste...Bekasem remplace donc le déchut Hamon, elle pourra ainsi poursuivre sa politique dégueulasse entamer par son ami peillon et leur si cher théorie du genre... Fillippetti à la culture remplacée par Fleur Pellerin...et donc Montebourg évincé par Macron ! Enfin pour complêter le panier de crabe nous trouvons Patrick Kanner (troisième nouveau) et Marisol Touraine qui se partagent les anciennes attributions de Belkacem.

Texte et propos Akasha  I love you  


Je termine par vous proposez quelques liens connexes :

Le Président Hollande est un homme dangereux..

Le président français propose un sommet de la zone euro pour la croissance en Europe

[Exclusif] La France s’est mise en état de servitude volontaire par rapport à l’Allemagne, par Emmanuel Todd (1)


* * * * * * *


Dernière édition par akasha le Ven 12 Sep 2014 - 0:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4385
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 28 Oct 2014 - 7:41

Bonjour,
les événements se précipitent l'air de rien, bien que ici ce n'est qu'une procédure demandé par l'UPR donc autant dire que cela ne risque pas d'avoir beaucoup de poids. Mais de faire écho et d'aller vers une certaine forme de jurisprudence. Le parlement a quand même récemment lancer un projets de loi pour le destituer, d'où très certainement l'initiative de l'UPR. Mais ils ont raison d'essayer malgré la faible potentialité d'aboutir, il faut leur mettre la pression. Ce qu'il faut maintenant, c'est un suivis, le peuple doit impérativement suivre le mouvement ! C'est au peuple aussi à se bouger un peu, si ils veulent réellement du changement, ils doivent l'obtenir par leur actions.



L’UPR demande au parlement d’engager la procédure de destitution de François Hollande



De l’aveu même du Président de la République, la France a reçu une lettre de la Commission européenne lui « demandant des précisions » sur son budget 2015 que l’instance bruxelloise qualifierait « d’insincère ». Il s’agit bien sûr d’euphémismes signifiant que l’UE exige des mesures supplémentaires d’austérité. François Hollande a assuré qu’une réponse serait donnée à cette lettre « à la fin de la semaine », mais a refusé d’en divulguer le contenu.

L’UPR tient à dénoncer de la façon la plus solennelle l’inconstitutionnalité de cette procédure budgétaire en cours, ainsi que de l’attitude du Président de la République française.
Au cours des dernières semaines et des derniers jours, celui-ci a purement et simplement piétiné l’essence même des valeurs républicaines qui fondent notre consensus national depuis 225 ans. En effet :

1°) En acceptant de soumettre le budget voté par les représentants du peuple français à l’appréciation d’un commissaire européen de nationalité finlandaise, Jyrki Katainen, François Hollande a violé expressément :

1.1.)- l’article 3 de notre Constitution qui dispose que « la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. » ;

1.2.)- et l’article 3 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789 – qui fait partie du Préambule de notre Constitution – qui pose que « le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

François Hollande, quant à lui, autorise un « individu » – en l’occurrence un citoyen finlandais non élu – à « s’attribuer l’exercice » de notre « souveraineté nationale ».

2°) Par la même occasion, il a violé l’article 5 de notre Constitution qui fait de lui « le garant de l’indépendance nationale. »

3°) En refusant de transmettre aux parlementaires français copie de la lettre que « l’individu » Jyrki Katainen a transmise au gouvernement français pour lui demander de modifier le budget de l’État, François Hollande a :

3.1.)- violé les mêmes article 3 de la Constitution et article 3 de la Déclaration de 1789 puisqu’il s’est comporté lui-même comme un « individu » s’arrogeant une « autorité qui n’émane pas expressément de la Nation », les députés et les sénateurs étant seuls habilités à voter le budget de la République ;

3.2.)- violé l’article 14 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée. »

François Hollande, quant à lui, refuse aux citoyens français de « constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique », et leur refuse également « de la consentir librement ».

3.3.)- violé l’article 15 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « la Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. »

François Hollande, quant à lui, il refuse à « la Société le droit de lui demander compte de son administration.»

3.4.)- violé l’article 16 de la Déclaration de 1789 qui dispose que « toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. »

François Hollande, quant à lui, piétine les droits du Parlement, et bafoue purement et simplement « la garantie des Droits » et « la séparation des Pouvoirs », donc la Constitution.

L’UPR relève que l’attitude antidémocratique de François Hollande saute aux yeux si on la compare à celle du Premier ministre italien Matteo Renzi. Ayant été lui aussi destinataire d’un courrier comparable du Commissaire finlandais Jyrki Katainen, le chef du gouvernement de Rome a aussitôt publié cette lettre afin de prendre à témoin le peuple italien. On notera au passage que cette lettre a été écrite en anglo-américain, et non en italien, qui est pourtant une langue officielle de l’Union européenne. (1)

Le chef de l’exécutif italien a d’ailleurs fait savoir avec colère son intention de mettre sur la place publique le coût des institutions européennes, en lançant que « nous allons publier les données sur tout ce qui est dépensé par ces palais. On va bien s’amuser ». (2)


À la différence du locataire de l’Élysée qui préfère maintenir le peuple français dans l’ignorance comme le lui demande l’oligarchie, le Président du Conseil italien Matteo Renzi (équivalent de notre Premier ministre) a publié la lettre que lui a adressée le Commissaire européen finlandais, afin de prendre à témoin le peuple italien.

Jetant le masque, le président sortant de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a eu l’audace de faire connaître son mécontentement devant la publicité donnée par Rome à la lettre de Jyrki Katainen, preuve s’il en fallait que la dictature européiste, qui avance masquée, déteste rien plus que la transparence et la liberté d’information sur son action. (3)

Les agissements anticonstitutionnels de François Hollande sont d’ailleurs tellement flagrants que des députés français commencent à protester avec vigueur. Tel a notamment été le cas de plusieurs députés de sa propre majorité, dont la rapporteure générale du Budget Valérie Rabault, qui se sont élevés contre le refus du Président de la République de leur donner communication de cette lettre. (4)

Notons au passage, que cette lettre adressée à la France a fait l’objet d’une fuite et a été publiée sur un site Internet après « traduction ». Ce qui prouve que la soumission de François Hollande à l’ordre euro-atlantiste va même jusqu’à accepter de recevoir des courriers d’admonestation, non seulement anticonstitutionnels, mais écrits en anglo-américain alors qu’elles émanent d’une institution dont le français est théoriquement langue officielle et langue de travail.

L’UPR souligne que François Hollande n’en est pas à ses premières violations de notre Loi fondamentale.

En particulier :

il décide d’agressions militaires tous azimuts sans jamais procéder à la déclaration de guerre prévue dans l’article 35 de notre Constitution, ce qui lui permet de mettre systématiquement le Parlement devant le fait accompli ;

il a imposé la loi dite Fioraso qui prévoit de remplacer progressivement le français par l’anglais dans l’enseignement supérieur et la recherche, ce qui viole l’article 2 de notre Constitution qui dispose que « la langue de la République est le français ».

Mais, cette fois-ci, les agissements de l’actuel président de la République violent de façon flagrante le Préambule et les articles 3 et 5 de la Constitution, ainsi que les articles 3, 4, 15 et 16 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789.



Depuis son accession à l’Élysée, François Hollande viole continuellement des articles essentiels de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (à gauche) et de la Constitution de la République française de 1958 (à droite). Cette scandaleuse impunité est due au fait que personne – et notamment aucun parlementaire ni aucun grand média – n’ose appeler un chat un chat. Tout se passe comme s’il était admis que nos textes fondateurs ne doivent pas être lus avec le sérieux nécessaire, comme si les mots et les formules qu’ils utilisent n’avaient pas vraiment de sens ni de portée, comme s’ils ‘étaient d’application facultative et comme s’il était ridicule de vouloir s’y tenir. Cette folklorisation de notre Loi fondamentale nous conduit directement à la dictature si le peuple français n’y met pas le holà.

Dans ces conditions, l’Union Populaire Républicaine (UPR) estime que les parlementaires sont placés devant un choix simple et grave :

soit ils laissent sans réagir François Hollande bafouer notre démocratie, en estimant que les mots de notre Loi fondamentale n’ont plus de sens et peuvent être impunément piétinés ; ils se rendront alors coupable d’une lâcheté de même nature que celle qui poussa les parlementaires à saborder la IIIe République à Vichy ;

soit ils se ressaisissent, en comprenant qu’il est plus que temps de donner un coup d’arrêt à la dictature européiste qui avance masquée, et à son complice qui siège à l’Élysée.


C’est à opter pour cette seconde solution que l’UPR convie solennellement les parlementaires.

Nous invitons donc les députés et sénateurs français, et notamment tous ceux qui protestent contre les agissements de François Hollande depuis son élection, à mettre en accord leurs paroles avec leurs actes, en demandant la réunion du Parlement en Haute Cour afin d’engager la procédure de destitution du chef de l’État, conformément à ce que prévoit l’article 68 de notre Constitution en cas de « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat ».

L’UPR rappelle que cette procédure fait ensuite l’objet d’une instruction puis d’un vote à la majorité des deux-tiers des présents. Si les députés qui protestent contre les agissements de François Hollande se refusent ne serait-ce qu’a engager cette procédure, c’est que leurs protestations ne sont faites que pour la galerie et qu’ils s’accommodent en réalité fort bien, pour des motifs de carrière personnelle, de voir la République française sombrer silencieusement dans la dictature.

NOTES

(1) : http://www.repubblica.it/economia/2014/10/23/news/stabilit_la_lettera_ue_all_italia-98812576/?ref=HREA-1

(2) : http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/24/matteo-renzi-menace-commission-europeene-budget-austerite_n_6039778.html

(3) : http://www.leparisien.fr/economie/budget-2015-bruxelles-demande-des-precisions-la-france-reste-inflexible-24-10-2014-4238317.php

(4) : http://www.leparisien.fr/economie/budget-2015-bruxelles-demande-des-precisions-la-france-reste-inflexible-24-10-2014-4238317.php

Voir aussi : https://www.upr.fr/communiques-de-presse/suite-au-viol-constitution-president-republique-lupr-demande-procedure-destitution


Source:UPR
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Dim 2 Nov 2014 - 12:08

Fraudeurs, escrocs : Enquête sur les rois de la magouille

Chaque année, la fraude coûte des dizaines de milliards d’euros à l’État français. Dans la ligne de mire des autorités: les contribuables qui trichent sur leur déclaration de revenus et placent leurs capitaux dans des paradis fiscaux, ou encore les escroqueries aux prestations sociales.

Mais le manque à gagner ne s’arrête pas là. Certains entrepreneurs, notamment dans le secteur du bâtiment ou des petits commerces, sont pointés du doigt pour du travail dissimulé, des trafics de comptes… Pendant un an, des journalistes ont mené l’enquête.

Partie 1:




Partie 2 ;



Vu sur Fortune

* * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mer 28 Jan 2015 - 2:07

Projet de loi Macron: la vaseline n’est pas fournie!

Macron est un ex-banquier de la banque Rotschild, il ne fallait pas attendre un changement positif de sa part mais bien des changements en direction des accords de libre-échange! Chaque réforme actuelle va dans ce sens, plus de libéralisme, plus de possibilités pour la concurrence et le profit, quel qu’en soit le prix final… Macron qui est là pour compléter l’équipe bancaire (et non bancale, quoique…) de celui qui se prétendait ennemi intime de la finance, avec sa conseillère qui est une ancienne de la Bank Of America.


Le projet de loi, débattu à l’Assemblée à partir d’aujourd’hui 26 janvier, renforce l’exploitation des salariés, notamment via le travail du dimanche et de nuit, au seul bénéfice des patrons. D’orientation libérale, il restreint l’accès des salariés à la justice et renforce l’impunité patronale. Manifestations aujourd’hui dans plusieurs villes.

« Il faut voter la loi Macron » : dans une tribune publiée le 25 janvier par le Journal du dimanche, une trentaine d’intellectuels, d’économistes et surtout de patrons de grandes entreprises estiment que les députés n’ont « pas le droit de refuser les pas qui vont dans la bonne direction » et appellent à ce que ce texte de loi soit « le commencement d’un nouveau cycle ».

Un « nouveau cycle » ultralibéral


Car le projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques », qui doit être débattu à l’Assemblée à partir de lundi 26 janvier, est un projet de loi qui renforce l’exploitation des salariés au seul bénéfice des patrons.

D’une grande cohérence idéologique, l’ensemble de ses articles manifeste clairement que le retour à la croissance ne pourrait passer que par la déréglementation et la diminution des systèmes de protection des droits des salariés. Aux entreprises toujours plus de liberté pour renforcer leurs profits. Aux salariés toujours plus d’insécurité et moins de droits.




Un déni de démocratie détruire le droit du travail


Le projet de loi comprend quelque 200 articles. Pour éviter au maximum la contestation prévisible de la part d’un grand nombre de députés, même après 495 amendements apportés en commission spéciale, le projet de loi renvoie quasi systématiquement à une législation par ordonnances, c’est-à-dire qu’une multiplicité de sujets fondamentaux sortiront du débat parlementaire. Les décisions seront prises en conseil des ministres et seront applicables immédiatement. Un véritable déni de démocratie est en effet nécessaire pour « simplifier », en réalité détruire le droit du travail.

Le travail du dimanche


L’extension du travail du dimanche dans les commerces et la libéralisation des professions réglementées du droit en constituent les deux mesures les plus médiatisées. On le comprend : nombre de salariés parmi les plus précaires mesurent ce que travailler le dimanche ou de nuit pour compléter des salaires insuffisants et selon un « volontariat » soumis à la pression du chômage signifierait pour leur vie sociale. D’où les mobilisations, notamment dans le commerce.

Privatisations


Mais ce projet de loi comprend bien d’autres dispositions, de l’ouverture de lignes nationales d’autocars « pour les pauvres » en concurrence avec la SNCF à la privatisation de l’examen du permis de conduire, en passant par la priorité au logement dit « intermédiaire » qui fait l’impasse sur le fait que la crise du logement est produite par l’insuffisance des revenus face aux loyers et les prix du foncier à caractère spéculatif. Ou encore, la distribution d’actions gratuites aux salariés par simple consultation du personnel sans négociations collectives et la privatisation de certains hôpitaux et des aéroports de la Côte d’Azur et de Lyon.

Dégradation programmée de la justice prud’homale

Mais l’esprit de la loi d’Emmanuel Macron qui, soulignons-le, n’émane pas du ministère de la Justice, mais de celui de l’Economie, vise aussi à éloigner les salariés de la justice. C’est d’abord la justice prud’homale, jugée lente — à juste titre –, et coûteuse, qui est attaquée. Alors qu’elle est ordinairement rendue par des conseillers issus du monde du travail, à parité entre employeurs et employés, le projet de loi prévoit la possibilité d’un envoi direct devant un magistrat professionnel « assisté » de conseillers prud’homaux, transformant ainsi ces derniers en assesseurs sans réel pouvoir.

Et pour soi-disant réduire les délais, le projet Macron propose que les litiges portant sur un licenciement – c’est-à-dire 92 % des saisines –, soient traités par un « binôme » composé d’un représentant des salariés et d’un représentant de l’employeur dans un délai de trois mois. Pur effet d’annonce, car en l’absence de moyens, ce délai ne sera pas plus respecté que le délai d’un mois en principe imparti pour la tenue de l’audience de « départage », à laquelle le litige est renvoyé en l’absence d’accord, en présence d’un juge du tribunal d’instance.

Article complet sur Nvo.fr

-------------------------------------------

Loi Macron: les journalistes interdits de parler des affaires des entreprises

Et ils se disent tous POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE ET D’EXPRESSION!!! On a vu ce gouvernement accompagné des pires représentants possibles défiler au nom du « je suis Charlie », faire de grandes déclarations sur la liberté de la presse lorsque Charlie Hebdo se permettait de dessiner de manière insultante le prophète, par contre dès qu’il s’agit de parler de certaines réalité, la liberté d’expression, elle n’existe plus! En France, on a le droit de s’exprimer, à tel point que les blogs critiquant Israël seront bloqués pour mieux entretenir un amalgame douteux et dangereux, et que les journalistes seront passibles de peines de prison si jamais ils informent trop sur les histoires de gros sous des entreprises… Du coup, même le scandale Luxleaks devient un débat interdit, hop! À la trappe! Étouffé! Des milliards qui disparaissent sans que cela puisse être dénoncé! Il avait raison Franchouille, son ennemi intime, c’est bien la finance, celle des français et de leurs comptes bancaires, en aucun cas la haute-finance!


A force d’avaler tous les amendements qui passent, la loi Macron, qui jouissait dès le départ d’un beau gabarit, pèse désormais 209 articles. En une semaine de commission, elle a plus que doublé de volume. Au rang des nouveautés, une étrange création adoptée à la va-vite un samedi après-midi à l’Assemblée : le « secret des affaires ».

Déposé par le rapporteur général de la loi, le député PS Richard Ferrand, cet amendement permet de punir tout personne qui prendrait connaissance et/ou révélerait sans autorisation une information protégée par le secret des affaires. Le contrevenant risquerait alors jusqu’à trois ans de prison et 375 000 euros d’amende -sept ans dans le cas « d’atteinte à la sécurité ou des intérêts économiques de la France ». Les défenseurs d’une telle disposition assurent que pour combattre l’espionnage industriel, il faut donner aux entreprises les moyens légaux de se défendre.

Levée de boucliers contre l’amendement


Samedi 17 janvier, le débat en commission est expéditif Personne ne s’y oppose. Avec le soutien de l’UMP et de l’UDI, le PS adopte l’amendement. Seule la députée socialiste Karine Berger se risque à briser l’unité nationale : « Que prévoit-on pour les lanceurs d’alerte ?

Le secret des affaires doit certes être protégé dans 99,9 % des cas, mais si l’on n’avait pas violé celui de certaines entreprises luxembourgeoises, par exemple, on n’aurait jamais rien su de leurs pratiques. » Richard Ferrand lui apporte deux réponses. La première tient à la rédaction d’un amendement au code de la presse permettant aux « journalistes de révéler des infractions éventuellement commises par une entreprise », selon son rédacteur. La seconde autorise la diffusion d’informationstombant sous le secret des affaires si cela est « strictement nécessaire à la sauvegarde d’un intérêt supérieur, tel que l’exercice légitime de la liberté d’expression ou d’information ou la révélation d’un acte illégal ».

Article complet sur L'Express


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Sam 5 Nov 2016 - 1:18

Monsieur 4% et les sans-dents



Le président français bat des records d’impopularité. Cela peut paraître embarrassant mais n’a en réalité strictement aucune importance pour un système qui a abandonné toute préoccupation populaire, estime le chroniqueur Matthieu Buge.

Il y a un peu moins d’un siècle, Calouste Gulbekian, brillant financier arménien, entrait dans la légende en devenant «Monsieur 5%» grâce à une part de la Turkish Petroleum Company qu’il avait intelligemment négociée. Aujourd’hui, François Hollande, piètre homme d’Etat, entre dans la légende en devenant «Monsieur 4%» à cause d’une cote de popularité qu’il a très consciencieusement élaborée pendant un mandat désastrueux. A chaque époque ses grandes figures, à chaque pays les représentants qu’il mérite.

Selon une nouvelle enquête Ipsos pour le Cevipof et Le Monde, François Hollande aurait donc atteint de nouvelles profondeurs abyssales avec 4% de cote de popularité. On fait certes dire aux sondages ce que l’on veut quand bon nous semble, mais ce dernier a été réalisé auprès de 17 000 personnes (ce qui est une dizaine de fois plus qu’un sondage classique), et, alors que la gauche française tente de surnager et que la classe médiatique vole habituellement à sa rescousse, on serait bien en peine de douter. François Hollande est au fond du gouffre. On pourrait bien arguer que ce sondage est uniquement à destination de François Hollande lui-même, qu’il a été commandé par son propre entourage pour le décourager de se présenter à sa propre succession, mais admettons pour l’heure que ce sondage est bel et bien l’expression d’une vision populaire.

Comment peut-on être déconnecté des électeurs à ce point ? On peut bien fustiger Jean-François Copé et son estimation au petit bonheur la chance du prix du pain au chocolat. Copé est de droite. L’étiquette exige de se le représenter avec un havane dans une main et un paquet de chips au cygne dans l’autre. Mais le président français est lui catalogué à gauche. Ne soyons pas surpris. Il ne s’agit que d’une énième preuve que, dans le grand cirque politique, tous les numéros sont interchangeables. Face à cette question sur le prix du pain au chocolat, François Hollande aurait sans doute répondu la même chose que Jean-François Copé – tout en se demandant intérieurement comment les «sans-dents» pouvaient bien manger du pain...

Lire aussi :
Centenaire de Mitterrand : François Hollande se risque à la comparaison

On peut imaginer que François Hollande, comme d’autres, pense sincèrement aller dans la bonne direction et qu’il se voit comme l’un des leaders d’une politique nécessaire, à l’instar d’une autre personnalité totalement impopulaire comme Bernard-Henri Lévy

Fluctuat nec mergitur


Pourquoi est-il encore là ? C’est la question de bon sens que nombre de gens se posent.

L’ancien ministre des Finances Emmanuel Macron, après lui avoir remis sa démission, aurait dit au sujet du président français qu’il était «sociopathe». C’est une explication séduisante : après tout, dans l’Histoire, bien des chefs d’Etat ont été sociopathes voire psychopathes, menant leur barque sans avoir même conscience des conséquences de leurs actions sur leur entourage. Mais le diagnostic n’appartient qu’à Emmanuel Macron (s’il s’est vraiment exprimé ainsi) et, même s’il est avéré, est-ce une raison bien suffisante pour que François Hollande reste où il est, et ose même potentiellement se présenter à sa propre succession ? On peut imaginer, sans trop de difficultés, que François Hollande, comme beaucoup d’autres, pense sincèrement aller dans la bonne direction. Il est fort probable qu’il se voit comme l’un des leaders d’une politique nécessaire, à l’instar d’une autre personnalité totalement impopulaire comme Bernard-Henri Lévy. Eux savent. Le peuple non. Il faut le guider. Dans ce cas, François Hollande devrait, s’il se considère démocrate, s’interroger. Mais cela n’arrivera pas. Car, même si un Manuel Valls passe son temps à donner des leçons de démocratie, aucun d’entre eux n’est réellement «démocrate».

Tout au long de l’Histoire, dans la plupart des systèmes politiques, un dirigeant aussi peu populaire était chassé de son siège par les siens, trop impatients de se présenter comme opposants, hommes du renouveau ou, au minimum, disciples ayant tiré les leçons des échecs de leur maître. Les temps ont changé. Jusqu’à présent, pendant cinq ans de dégringolade continue, les rats n’ont que très discrètement quitté le navire. Emmanuel Macron ne compte pas vraiment : il a dit lui même ne pas faire partie de «cette caste». Aucun Brutus ne s’est totalement dévoilé – même si on sent que Manuel Valls est titillé par ses ambitions. A cela, deux conclusions possibles. Soit le cénacle hollandais, comme son président, s’estime à la pointe de la vision politique et, contre vents et marées, entend mener à bien sa politique, soit toute cette tripotée de haut fonctionnaires a trop bien compris que mettre aux fers le capitaine reviendrait à saborder le navire, à perdre sa place de choix dans le système. Que sauver les apparences maintiendrait le bateau à flot.

Lire aussi :
Rassemblements de policiers en colère devant l'Assemblée nationale et partout en France

Ils ne prennent pas beaucoup de risques. Car il n’y aura (curieusement ?) pas de Maïdan en France. Et c’est tant mieux. François Hollande a été démocratiquement élu pour cinq ans. Le contrat sera respecté. Il fera ses cinq ans. Et devrait logiquement déguerpir dans quelques mois. Certes, que le peuple français, avec sa «tradition révolutionnaire» dont il est si fier, se soit cantonné pendant ce quinquennat à des «nuits debouts» d’un côté et à des «manifs pour tous» de l’autre, peut paraître étonnant. Mais l’épouvantail fasciste et/ou populiste a toujours fonctionné à merveille, il permet de dompter l’énergie des foules. Et si Alain Juppé passe en 2017, la gauche néolibérale reprendra en 2022, et la roue tournera comme elle tourne depuis cinquante ans : toujours dans le bon sens. Les 96% de grognons s’en contenteront : c’est ça ou le nazisme.

Le système est bien rodé. En dépit des événements et du bon sens, il est battu par les flots, mais ne coule pas.

Etre populaire auprès de ses électeurs est désormais un mauvais signe, celui du retour aux heures les plus sombres.

Quand les sondages rencontrent Orwell


François Hollande n’est pas le seul à devoir faire face à une popularité en chute libre. Le parti d’Angela Merkel, en ce mois d’octobre 2016, en est à 29,5%. C’est certes 7,3 fois mieux que François Hollande, mais on ne saurait dire qu’il s’agit là d’un glorieux résultat. Et pourtant. Angela est déterminée. Elle est convaincue, maintient le cap. Ces exemples catastrophiques s’expliquent par bien des choses concrètes (austérité en Europe, crise des migrants, soumission de plus en plus évidente à l’ordre nord-américain), mais leur impact s’annule par un procédé très abstrait : l’inversion des valeurs. On le sait depuis des années, en Occident, la guerre, c’est la paix et la paix c’est la guerre. Mais l’orwellisation du discours ne concerne pas que les affaires militaires.

Lire aussi :
Pour Fillon, Hollande est «disqualifié» par ses révélations sur les assassinats ciblés par drone

Alors que François Hollande aurait peut-être, en d’autres temps, subi le même sort que Louis XVI, il s’est vu récompensé en tant qu’«homme d’Etat de l’année» par la fondation américaine Appeal of conscience. Sarkozy l’avait été avant lui – autre preuve de l’interchangeabilité de ces individus. Barack Obama, de son côté, a réussi à fustiger Vladimir Poutine à cause de sa popularité, estimant que cette dernière était digne de celle de Saddam Hussein. Tout cela est assez cohérent. Etre populaire auprès de ses électeurs est désormais un mauvais signe, celui du retour aux heures les plus sombres. Un bon dirigeant est un dirigeant qui poursuit les objectifs de l’élite. Un bon dirigeant est un dirigeant qui fait du base jump sans parachute depuis l’échelle de la popularité.

Dans la veine de la confusion conceptuelle volontaire, un autre représentant du système, Daniel Cohn-Bendit, a un jour expliqué que la démocratie n’était pas de favoriser la majorité au détriment des minorités mais la «défense» («promotion» conviendrait mieux) des minorités face à la majorité. Une recette que le Parti socialiste comme les démocrates clintoniens aux Etats-Unis ont bien en tête. Ce sont les minorités qui font le succès de ces dirigeants. Mais à ce stade (4% !), de quelles minorités s’agit-il ? Des journalistes, avec qui Hollande passe 30 à 40% de son temps ? Sans doute pas, la presse n’aurait sinon jamais relayé une information pareille. De toute évidence, il va falloir un peu plus de circonvolutions intellectuelles et de marketing pour faire croire au peuple que la politique de François Hollande, intérieure comme extérieure, est facteur de progrès.

Que restera-t-il de François Hollande dans six mois ? Peu importe en réalité. Même s’il devient Monsieur sans pourcent pour la majorité, il sera forcément Monsieur 100% pour une poignée, celle qui décide.

Du même auteur :
SOS de Gaulle : de la récupération du général par des élites en panique

Source : RT
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Jeu 10 Nov 2016 - 1:48

La loi Sapin aligne la loi française sur la loi américaine : La justice française pourra être achetée !

TTIP/TAFTA, Loi Sapin 2, OTAN, Culture : La France bientôt la 51ème étoile du drapeau américain ?
Autre innovation de la loi Sapin 2, la justice française pourra être achetée comme aux Etats-Unis .


Si vous ne voyez pas ce qui se passe vraiment, alors vous êtes clairement aveugle, ou bien dans le déni le plus total. sic… Il crée en particulier une « convention judiciaire d’intérêt public », véritable « ovni » dans le paysage judiciaire français, selon Benjamin Blanchet, de l’Union syndicale des magistrats, organisation majoritaire dans la profession.

Une entreprise poursuivie pour corruption et/ou blanchiment de fraude fiscale pourra négocier une amende, dans la limite de 30% du chiffre d’affaires annuel, sans aller en procès ni plaider coupable. L’accord devra être validé par un juge, publiquement. L’entreprise pourra être placée temporairement sous la surveillance d’une nouvelle agence anticorruption … Sapin 2 importe l’esprit du système américain ».

Lire ici L'expansion pour le croire

Source : La Revue de Presse de Pierre Jovanovic
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Dim 27 Nov 2016 - 2:15

NO COMMENT !!

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mer 14 Déc 2016 - 0:35

Les fous de la République



Valls ! Macron ! Quels sacrés phénomènes, ces deux ex-ministres d’un autre phénomène, quoique d’un tout autre genre, François Hollande himself ! Soit ce sont d’excellents acteurs, des imitateurs hors pair parodiant des personnages historiques que nous connaissons si bien, tels que Mussolini ou Hitler, soit il y aurait peut-être quelque chose de commun entre tous ces orateurs qui croient que pour convaincre il est indispensable d’entrer en transe et de péter les plombs.





Macron en vrille (12/2016) par les-crises



A voir ces deux spécimens, le constat n’est pas rassurant. Généralement, un bon acteur maîtrise son personnage et son rôle. Force est de constater que ni Valls, ni Macron, ne maitrise quoi que ce soit ; ils se laissent emporter dans leur délire. Donc ils ne jouent pas. A supposer quand même qu’ils ne soient que de formidables acteurs, des comédiens jouant admirablement un rôle qui semble leur aller comme un gant, comment, dès lors, faire la différence entre la comédie et la posture sincère, entre le vrai et le faux dans tout ce qu’ils disent ou font ? Comment trier dans toutes leurs promesses ? Ont-elles même un sens ?

L’avantage entre ces deux personnages, c’est que l’on connait déjà le gagnant en cas de duel entre eux. D’un côté, il y a Valls, coaché par BHL, donc sous la direction de Tel Aviv. De l’autre, il y a Macron, coaché par Attali, donc également sous la direction de Tel Aviv. Quelle que soit la férocité des attaques qu’ils se porteront, en toute logique le gagnant est… (Suspens, roulement de tambours…) Benjamin Netanyahou. Généralement, personne ne se préoccupe du perdant, ni même de savoir qui c’est, mais on vous le dit quand même… c’est la France. Elle sera vendue par quelques 30% de Français qui représenteront un peu plus de 50% des votants au moment du scrutin, et qui seront les premiers à crier qu’ils ont été trahis par leur élu. Gardons cependant espoir qu’ils ne seront pas si nombreux à être des imbéciles.

En savoir plus sur http://reseauinternational.net/les-fous-de-la-republique/#XbGTLb5jL27htq3b.99
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Dim 18 Déc 2016 - 1:14

Haute trahison gravissime et mise en place d’une dictature en France :
le coup d’État de Manuel Valls du 5 Décembre 2016,
son atteinte à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen,
et sa violation flagrante de la constitution :




Le coup d'Etat du 5 décembre 2016 était préparé depuis longtemps, mais ne devait pas intervenir aussi vite. La précipitation des politiciens à établir une dictature sur la France leur a fait commettre des erreurs.



Le vrai visage de Manuel Valls : interview choc d'Emmanuel Ratier

Le vrai visage de Manuel Valls en quelques points :

- son soutien à la Palestine de 1980 à 2008-
- les mensonges sur la fuite de sa famille pendant l'Espagne franquiste
- le fils d'une des familles les plus riches de Catalogne.





► Retrouvez l'actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/
► Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes
► Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel

► Faîtes un don pour soutenir le travail de TV Libertés : http://www.tvlibertes.com/don/
► Vous pouvez également faire un don directement via Facebook :
https://www.facebook.com/tvlibertes/a...
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mer 18 Jan 2017 - 1:13

Macron : Ah ! Comme il aime le peuple celui-là !



Les gens du Nord ont apprécié : Alcoolique, faignants, voilà que sa seigneurie Macron pense du petit peuple de cette région touchée de plein fouet par la politique de désindustrialisation de la France organisée par ses amis et les coquins de Bruxelles, je le rappelle. Manifestement, il n’a aucune notion du tempérament des nordistes. Autant le soleil du Sud peut incliner à une certaine nonchalance, autant les gens du Nord ont depuis toujours une réputation de bosseurs et quand ils ne travaillent pas, c’est qu’il n’y a pas de boulot. Pour les connaître un peu et depuis longtemps, je peux témoigner que ce sont des personnes globalement ouvertes, accueillantes, solidaires et courageuses. Ces insultes sont indécentes.

C’est soi-disant du « parlé vrai ». Enfin, vrai pour lui, le nanti. Le problème n’est pas de savoir s’il a raison et si on boit plus qu’ailleurs chez les gens du Nord. Le problème est que ce petit monsieur montre qui il est vraiment. Emmanuel Micron est bien le digne représentant de cette élite auto-satisfaite, méprisante, et exécrable qui nous juge du haut de son immense sagesse de morveux de la politique. Son sentiment de supériorité est tellement développé qu’il en perd toute retenue.

Ne vous laissez pas avoir par ce pur produit marketing mes amis. Comprenez bien ce que de telles paroles révèlent de sa personnalité profonde.

Ne le laissons pas approcher des manettes, il est dangereux. Il ne nous aime pas, il n’aime que lui.

Extraits de l’article de Marianne

Chômeurs fainéants, nordistes alcooliques : le strike de Macron

En meeting à Lille, ce samedi 14 janvier, Emmanuel Macron, a longuement évoqué la question sociale. « Au risque de choquer certains, [je veux] regarder en face la grande misère qui s’est installée dans ces terres de combat« , a-t-il revendiqué, selon LCP. Une partie du problème, selon le candidat ? La paresse de certains chômeurs ! « Je ne veux plus entendre ‘j’ai encore droit de rester un peu au chômage’ ou ‘on ne me propose rien’ !« , a-t-il affirmé, insinuant qu’il entendait régulièrement ce genre de discours empreints d’indolence.

Les statistiques sur la fraude avérée sont loin de corroborer cette sensation. Selon des chiffres communiqués par Pôle emploi en 2014, 7308 dossiers de fraude aux allocations chômage ont été détectés en 2013. Rapporté aux 3,3 millions de chômeurs en catégorie A à la fin de cette année, le taux de fraude atteint à peine 0,2%.

Alcoolisme installé

La veille, l’ex-banquier d’affaires s’était déjà fait remarquer en évoquant l’alcoolisme et le tabagisme dans le Pas-de-Calais. En visite dans la cité minière de Noeux-les-Mines, il avait affirmé que « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier« , selon l'Avenir de l'Artois et l’AFP.

Ces derniers mois, Emmanuel Macron a multiplié ce type de propos abrupts. En novembre dernier, il défendait auprès de Mediapart l’entreprise Uber, qui embauche mais propose des rémunérations en dessous du Smic, en mettant en balance cet emploi et le trafic de drogue en banlieue :

« Allez à Stains (en Seine-Saint-Denis, ndlr) expliquer aux jeunes qui font chauffeur Uber de manière volontaire qu’il vaut mieux tenir les murs ou dealer«

Dans la même veine transgressive, il expliquait en juin dernier à un militant anti-loi Travail qui lui reprochait un certain mépris social que « la meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler« .

A force de vouloir « nommer les choses« , Emmanuel Macron trébuche. C’était déjà le cas le 17 septembre 2014, dans une de ses premières prises de parole publiques. Il avait alors qualifié les ouvrières de l’abattoir de Gad, dans le Finistère, d' »illettrées« . L’après-midi, il avait reconnu avoir employé un terme « extrêmement blessant » et s’était excusé « platement » à l’Assemblée nationale.

http://www.marianne.net/chomeurs-faineants-nordistes-alcooliques-strike-macron-100249246.html

Image à la Une :© GEORGES GOBET Source: AFP/pour RT

Pierre Jovanovic sur Macron le banquier pourri



Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Dim 5 Fév 2017 - 0:02

Douce France – Présidentielle, Affaire Fillon : la gauche mondialiste discréditée a repris la main !

Présidentielle, Affaire Fillon : la gauche mondialiste discréditée a repris la main





reinformation.tv février 3, 2017 Pauline Mille



Le phénix renaissant de ses cendresPhoto prise par: gravure du XVIIIe siècle


Il y a quelques mois la gauche mondialiste se trouvait discréditée et laminée en la personne de François Hollande. Aujourd’hui, elle a repris la main dans la présidentielle grâce à une opération politico-médiatique de grand style dont l’affaire Fillon est le dernier mouvement en date. Même Daech n’y pouvait rien. Malgré massacres et décapitations, la cote de Hollande retombait plus bas après chaque attentat, au point qu’on prévoyait pour lui une popularité à un chiffre. Le président avait beau recevoir des distinctions internationales et jouir de l’estime de la communauté mondialiste, il sombrait. Et il entraînait dans son naufrage une gauche aussi divisée que discréditée. Tout le monde s’accordait à dire qu’elle n’atteindrait pas le second tour de la présidentielle. Aujourd’hui, les sondages sortent par rafales, et nous prédisent que tant Hamon que Macron peuvent être finalistes de la présidentielle : la gauche mondialiste a repris la main, soit sous sa forme classique et bancaire, soit sous sa forme prolétarienne et altermondialiste. Comment en est-on arrivé là ?



Juppé, première étape du retour de la gauche

L’opération a commencé en pleine débine de la gauche, quand François Hollande préparait sa candidature. C’est alors que fut lancée par les médias l’image d’un Juppé vainqueur. Sous couleur de la lassitude présumée des Français devant les figures trop connues, pour ne pas jouer le match retour de 2012, on fit passer l’idée, grâce à des sondages répétés et une campagne de tous les instants, que Juppé était le candidat approprié pour battre la gauche. Le faire passer pour un homme neuf relevait de la gageure, il était déjà premier ministre voilà plus de vingt ans, mais on y arriva. Les Français, on le sait bien, ont la mémoire courte. Pourquoi cette Juppémania ? Parce que l’homme est islam et immigration friendly, et que l’on voulait éliminer la parole de Nicolas Sarkozy au profit de « l’identité heureuse ». Président aussi lamentable qu’un autre, Sarkozy est en effet un excellent candidat à la présidentielle, il excelle à prendre le vent de l’opinion, et commençait une campagne très à droite, axée sur le refus de l’invasion et la défense de l’identité française, ce dont le lobby mondialiste ne veut à aucun prix. Il se rappelle que 2007 a donné un coup d’accélérateur au mouvement populiste.

Fillon, deuxième étage de la manip présidentielle

Utile contre Sarkozy, Juppé ne pouvait pas tenir la route longtemps. Trop vieux, trop ennuyeux, et surtout trop à gauche pour les électeurs de la primaire de la droite. On a senti dans les derniers jours de la campagne précédant le scrutin que l’électorat exaspéré par Hollande et la gauche, qui se sent parfois tenté par Villiers ou Le Pen, s’est reporté sur Fillon, Sarkozy étant démonétisé, parce que celui-là reprenait en quelque sorte le rôle que celui-ci avait tenu en 2007, mais en plus propre, en plus catholique aussi. Fillon sut en effet, lui qui ne veut revenir ni sur la loi Veil, ni sur la loi Taubira, recueillir le soutien de Sens Commun (ces gens qui prétendent défendre la vie, la famille et le christianisme). Et il sut aussi, sans se laisser aller aux gros mots d’un Sarkozy, qui choquent dans les garden-parties sarthoises, se poser en transgresseur du système, refusant par exemple toute repentance de la France pour son histoire coloniale. Cela a marché comme sur des roulettes. Hélas pour lui, il en a fait un peu trop. Il s’est présenté en « chrétien » et en « gaulliste », ce que la mouvance mondialiste, de gauche ou non, ne lui a pas pardonné. Il a en outre continué à se faire des ennemis à droite en jouant cavalier seul. Tout était donc prêt pour l’affaire d’aujourd’hui.

Comment Hollande a sauvé la gauche en disparaissant

De l’autre côté, Hollande, ayant multiplié les fautes, incapable de faire quoi que ce soit d’efficace pour l’économie française, même dans le domaine des apparences, dut enfin renoncer. Il le fit avec habileté et un grand sens de la mise en scène, alternant demi soutiens et absences calculées, de sorte que la gauche, tout en restant divisée, se requinqua. Sans doute sa partie hollandienne, qu’elle prît le visage de Valls ou de Peillon, demeurait discréditée, mais Hamon sortit de ce coup de bonneteau. C’était du pain bénit pour Macron, pour lui-même, et pas très bon pour Mélenchon : celui-ci a prospéré parce que le parti socialiste, profitant du pouvoir et s’y accrochant, a renié certaines de ses promesses et déçu ses électeurs, qui se sont reportés sur les débris du PC agrégés dans le parti de gauche. Dès que, sous les traits de Hamon, le PS retrouve sa verve démagogue, avec par exemple le revenu pour tous, Mélenchon se dégonfle naturellement. On peut donc prévoir qu’une partie de la gauche de la gauche va rejoindre Hamon pendant qu’une partie de la droite du PS va rejoindre Macron.

La grande affaire aujourd’hui, c’est la « nouveauté »

Ce que sera le match entre les deux est difficile à prévoir, cela dépend d’eux-mêmes et des médias. Pour l’instant, les deux ont bénéficié d’une extrême complaisance, Hamon pour tuer Valls et faciliter ainsi la croissance de Macron, Macron parce que c’est le candidat parfait du système, pour reprendre la terminologie pour une fois pertinente de Christiane Taubira. Il est à la fois proche des Rothschild, européiste, mondialiste, extrêmement fragile et manipulable. On le présente en effet en homme neuf, c’est le terme qui le caractérise et attire vers lui la bienveillance de nombreux Français auxquels on explique depuis des mois que si la démocratie où ils vivent ne fonctionne pas c’est qu’on y rencontre toujours les mêmes têtes – c’est faux bien sûr, mais cela évite de poser les vraies questions, et cela permet en outre de mettre en selle de « nouvelles » figures. C’est-à-dire des créations nouvelles, des créatures du système, ce qui est le cas de Macron.

Une main mondialiste sur Macron, gentil Frankenstein fragile

Que peut signifier neuf en politique ? Vierge ? Inexpérimenté ? Vierge, Macron ne l’est pas. C’est un homme qui vient de la banque Rothschild et qui a passé cinq ans dans les pas de François Hollande, son mentor et son bienfaiteur. D’abord comme secrétaire général adjoint de l’Elysée, où il a pris part au plus haut niveau aux pires décisions du règne, ensuite comme ministre de l’Economie, ordinairement désastreux. Inexpérimenté, il l’est, dans une certaine mesure. Il n’a jamais été élu, ni n’a rien gouverné, agissant plus en conseil qu’en décideur final. Je ne vois pas en quoi cela peut être un bien pour les Français, si je vois en revanche comment cela peut aider ses commanditaires à le manipuler. Et puis il est sorti du chapeau de Hollande, via sondages et médias, il n’a d’autre consistance que son personnage médiatique : il est donc fragile et de ce fait soumis à ceux qui l’ont construit. Ce gentil Frankenstein ne risque pas d’échapper à ses créateurs, d’autant qu’ils le tiennent par sa vie privée. Il peut être descendu en flammes demain par n’importe quelle affaire.

Gauche droite mondialiste ou gauche gauche altermondialiste ?

Tout cela est au fond secondaire. Si Macron est opposé au second tour à Marine Le Pen, l’opération mondialiste aura pleinement réussi : la gauche droite moderne éliminera l’hydre populiste. Si c’est Hamon, ce sera la gauche gauche, et cela sera aussi bien pour le sérail mondialiste, avec un peu plus de socialisme encore, du sociétalement correct et l’invasion à fond les manettes. L’essentiel est que Fillon n’y soit pas. Non pas qu’il aurait fait un président meilleur que les autres, mais en tant que candidat dit de « droite », il se trouvait obligé à faire entendre une petite musique nationale et conservatrice forcément absente sans lui : car aucun des remplaçants éventuels n’y penserait. Wauquiez serait victime de croche pieds avant d’être candidat, quant aux quinquas Baroin et Bertrand, ils sont ostensiblement francs-maçons.

Quelle que soit l’issue de l’affaire Fillon, la droite est discréditée

Il n’est pas encore dit au moment où j’écris, malgré les cris de la meute qui presse Fillon, que l’affaire le mène à démissionner. Mais il aura suffisamment perdu de plumes, et les médias et les sondeurs s’emploient à amplifier le phénomène, pour que la gauche soit complètement requinquée, comme si elle n’avait pas fait pendant cinq ans la preuve de sa nocivité aggravée. Reste l’hypothèse où Marine Le Pen ne serait pas présente au second tour. Elle n’est nullement à écarter. Les sondages qui la font reine aujourd’hui peuvent la dégonfler demain. Mais gauche et droite me semblent avoir trop intérêt à ce qu’elle soit finaliste pour qu’elle ne le soit pas. En effet, elle se trouvera obligatoirement battue à plate couture par l’effet de l’interdit jeté sur le Front national. Il suffit de lui être opposée pour gagner. Voilà pourquoi les médias l’épargnent relativement en ce moment. Et pourquoi les coups de poignard tombent dans le dos de François Fillon.

Marine Le Pen a repris une thématique de gauche

Avec ou sans Marine Le Pen, le débat de la présidentielle, qui devait porter pour satisfaire les Français sur l’invasion et la faillite du socialisme mondialiste, s’est déporté d’abord sur des magouilles, ensuite sur des thèmes de gauche. Et Marine Le Pen ne fait rien contre : elle propose un socialisme vaguement national, maçonniquement très convenable sur les questions de société (avortement, peine de mort), et bien mièvre quant à l’identité. Le grand remplacement est nié et la pâle priorité nationale remplace la préférence nationale. Au moment même où Trump triomphe en Amérique, il n’y a plus d’offre populiste de droite en France. C’est pourquoi la gauche mondialiste, complètement discréditée pourtant, a repris la main.








http://reinformation.tv/presidentielle-affaire-fillon-gauche-mondialiste-discreditee-mille-65676-2/
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Sam 11 Fév 2017 - 1:50

Macron est lié à l'oligarchie €uro-atlantiste qui dirige la France depuis le départ de De Gaulle. Il suffit de creuser un peu pour le savoir.





description
Cliquez sur l'image pour agrandir

Tout d'abord, sur l'affaire Alstom, qui est un scandale d'État... (Alstom Energie fabriquait les turbines de nos centrales nucléaires, de nos sous-marins nucléaires... des trucs hyper sensibles du point de vue de notre souveraineté, et participait aux projets d'hydroliennes)


"Comment Macron a vendu Alstom aux américains ?"
https://youtu.be/dOnGH9v-oIA
Pour plus d'informations sur l'affaire Alstom, je conseille le visionnage de la vidéo suivante :
"La vente d'Alstom, histoire d'une guerre économique."
https://youtu.be/88cZestFj9c
"RAPPORTS DU CF2R N°13
RACKET AMÉRICAIN ET DÉMISSION D'ETAT. LE DESSOUS DES CARTES DU RACHAT D'ALSTOM PAR GENERAL ELECTRIC"
http://www.cf2r.org/…/racket-americain-et-demission-etat-le…

Conséquence...
"Energies marines : GE jette l’éponge dans l’hydrolien"
http://www.lesechos.fr/…/0211667185289-energies-marines-ge-…

On pourrait aussi parler des concessions d'autoroutes...
"Concessions autoroutières : l'épine dans le pied de Macron"
http://www.lepoint.fr/…/concessions-autoroutieres-l-epine-d…

On pourrait aussi parler du fait qu'il ne s'est pas opposé à la perte de la filiale d'Alcatel qui s'occupait des cables sous-marins... domaine stratégique.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/…/la-filiale-strategique-qu-al…

On pourrait aussi parler de Technip, fleuron français de l'industrie para-pétrolière qui est passé sous pavillon américain...
"Pétrole : Emmanuel Macron, parrain d’un mariage de cocus ?"
http://www.marianne.net/petrole-emmanuel-macron-parrain-mar…

Ensuite, il y a les soutiens médiatiques de Macron...
"La presse est unanime : Emmanuel Macron"
http://www.acrimed.org/La-presse-est-unanime-Emmanuel-Macron
"Comment les médias ont fabriqué le candidat Macron ?"
http://lvsl.fr/medias-ont-fabrique-candidat-macron

Et plus spécifiquement le soutien de BFM-TV... pour services rendus à son propriétaire, le milliardaire israélien Patrick Drahi, quand Macron était au gouvernement...
"Mais pourquoi Macron est-il si soutenu par BFM-TV ?"
https://eric-verhaeghe.entreprise.news/…/macron-soutenu-bf…/

"Enquête exclusive : la fabrication du candidat Macron, pantin de Drahi ?"
http://www.insolentiae.com/enquete-exclusive-la-fabricatio…/

(Pour tous les "progressistes"... Macron est quand-même soutenu par Yves de Kerdrel, de Valeurs Actuelles...)

Macron a été soutenu par Henri Hermand (aujourd'hui décédé), un milliardaire proche de la gauche rocardienne, et ex-administrateur de Terra Nova, le think-tank proche du P$ qui avait conseillé dans une note célèbre au candidat socialiste Hollande d'abandonner les classes populaires au profit d'un discours axé sur la défense des "minorités"....
"Macron : Henry Hermand, l'ami qu'on ne voudrait pas avoir"
http://www.lepoint.fr/…/macron-henry-hermand-l-ami-qu-on-ne…

Macron est également soutenu par Claude Bébéar, fondateur du groupe d'assurances Axa et de l'institut Montaigne, think tank libéral, Institut qui héberge justement le mouvement "En Marche" de Macron.
http://www.europe1.fr/…/le-mouvement-de-macron-heberge-chez…

Enfin, je transmet le petit dossier qu'a composé l'UPR, et qui revient sur différents aspects du phénomène Macron et en particulier la manière dont il a vendu l'aéroport de Toulouse à un escroc chinois...
(Lisez le contenu et les sources citées avant de critiquer l'UPR !)
"Macron, symbole de l’escroquerie d’un monde politique en perdition".
https://www.upr.fr/…/macron-symbole-de-lescroquerie-dun-mon…

Ajoutons à cela que Macron a été en 2012, comme Hollande ou Juppé avant lui, un "Young Leader" de la "French-American Foundation" (http://french-american.org/evenements-faf-fr/fab_2016sept/). Et qu'il a participé à une réunion du groupe de Bilderberg en 2014 (http://www.europe1.fr/…/bilderberg-la-mysterieuse-reunion-d…), un cénacle regroupant les membres des oligarchies de chaque pays ayant un projet transnational visant à détruire les cadres des États-nations, pour le plus grand profit des multinationales... ceux que Jean-Pierre Chevènement appelle "l'hyper-classe mondialée", les maîtres du monde en gros...

Macron est un danger pour la France... il est soutenu par tout un tas de gens que l'on voit beaucoup trop dans les médias... (http://premium.lefigaro.fr/…/31001-20170203ARTFIG00057-eric…) que ce soit Pierre Bergé, qui compare l'utérus des femmes aux bras des ouvriers pour justifier la GPA, que ce soit Jacques Attali dont le projet est le gouvernement mondial, Alain Minc qui nous vente encore sa "mondialisation heureuse" malgré les dégâts causés sur les classes populaires occidentales, Bernard Kouchner qui a fait beaucoup de dégâts dans le monde, sous couvert d'humanitaire (et pas toujours en servant les intérêts de la France, c'est le moins que l'on puisse dire) cf. le livre de Pierre Péan sur le personnage, ou Daniel Cohn-Bendit qui hante les plateaux télé depuis des années, qui a contribué à chasser De Gaulle du pouvoir en 68 (à l'affaiblir tout du moins), et qui a tenu des propos plus que gênants sur la sexualité avec les enfants...

Pas étonnant qu'avec de tels soutiens, Macron dise qu'"il n'y a pas de culture française".

Vous noterez au passage qu'il promeut en permanence les "start-up" où s'exprime le génie français... "start-up" qui se font ensuite racheter par des géants américains...


Source: CitoyenVeilleur
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 14 Fév 2017 - 23:59

Une seule issue, la colère du peuple. Le meilleur article sur l'affaire Fillon ( A lire absolument et à faire LIRE ).


1 ) Scène de lapidation. 2 et suivantes. Cicéron fustige Catilina au Sénat de Rome il y 2000 ans. Détail du tableau. Catilina isolé et vaincu.
C'est le deuxième texte de madame Lizotte que je publie sur « l'affaire Fillon », cette tentative, par delà la personne de l'ancien premier ministre, d'extinction de la France et de ce qu'elle représente pour ceux qui pensent encore. Aline Lizotte, philosophe, théologienne et enseignante d'origine Québécoise, habite Solesmes et dirige l'AFCP (l'association pour la formation chrétienne de la personne).

Le deuxième texte est plus remarquable encore que le premier.

Je sais bien qu'on lit de moins en moins actuellement, en dehors des SMS et du visionnage paresseux de liens internet sinon toujours vicieux, du moins insipides et soporitifs et/ou vulgaires.

Je suis de ceux qui ne se résignent pas.

Je lis, j'écris, je tente de faire lire, comme je l'ai fait durant des décennies à des générations d'élèves.

Ce blog n'a d'autre intention, que de maintenir un niveau de lecture pour un lectorat qui existe, conscient du danger de l'abâtardissement de nos pensées, et de nos âmes. Et, ce lectorat je le retrouve en vous lecteurs du Scrutateur. D'abord les fidèles entre les fidèles ( 500 par jour, sur le deul scrutateur, en moyenne. Et il y a aussi le lectorat plus modeste de facebook ).

En certaines périodes de crise, comme présentement le chiffre s'élève. Du premier au 10 février compris, la statistique gonfle, 48000 lecteurs, en moyenne toujours, avec une poussée de 12025 lecteurs dans la seule journée du 03 février.

Pour un petit blog guadeloupéen, je crois pouvoir dire que ce résultat n'est pas négligeable.


Et si je m'en réjouis vivement, ce n'est pas je tiens à le dire par je ne sais quel ridicule vanité d'un retraité qui comparerait ses statistiques quotidiennes avec celles des jours précédents, avec une joie sénile.

Si je me bats contre la fatigue, pendant mes heures de confrontation avec un clavier d'ordinateur, c'est parce que je me bats, en fait, pour faire progresser des idées, des valeurs qui sont celles qui sont en péril en ces jours, et dont l'érosion explique la chute de notre société, la crise dans la jeunesse, les signes certains du déclin face à des idéologies de mort.

L'on pensera que j'en fais trop à propos du harcèlement politique à l'encontre de François Fillon.

Je ne suis pas naïf. François Fillon n'est qu'un homme politique, avec ses qualités et ses défauts. Mais, excusez moi, on a vu pire à propos d'hommes et de défauts. Et ce que l'on vise à travers lui, ce ne sont pas ses défauts, ( qui n'en a ? ). C'est autre chose qu'Aline Lizotte nous explique ci-dessous dans un article vibrant et profond.

Un dernier mot avant de lui laisser la parole. Pensez à ceci : si 48000 lecteurs partagent son article, le communiquent à leurs amis, en discutent, en promeuvent les idées et l'inspiration, n'auraient-ils pas le sentiment de contribuer au bien public?

Hardi ! Mes amis. Il n'y a pas de combat perdu, tant qu'on n'a pas appris à se battre, et qu'on n'a pas livré bataille.



Le Scrutateur.

________________________________________________________


Une seule issue, la colère du peuple Quousque tandem abutimini, vos, patientia nostra ?1


Oui, jusques à quand abuserez-vous de notre patience ?)1

L'affaire Fillon, qui semble se tasser, mais non se régler, dépasse largement la personne même de l'ancien premier ministre. C'est toute une partie de l'électorat qui a été prise à la gorge et qui devient l'otage d'un pouvoir occulte, dont on pressent qu'il existe et que l'on ne saurait nommer. Les faces sont masquées, non identifiables, les complots rampent, les acteurs les plus impliqués se réjouissent de leur coup, les vrais auteurs espèrent que cette invraisemblable comédie aura pour eux son happy end. Les élus de la Droite s'énervent et demanderaient à leur chef de se retirer. Voir leur champion anéanti devant leurs yeux n'a rien d'agréable. Le chef est là pour leur faire partager la victoire, non pour les amener à la défaite. L'assemblée triomphante de La Villette est déjà oubliée Il ne faut pas gagner hier, il faut gagner demain ! Et demain, leur répètent les sondages du moment, est incertain. Qu’attend-on ? Que le Parquet financier proclame un jugement ? Oui, mais ce Parquet, qui a été d’une célérité inhabituelle pour intervenir, pourrait, pour les mêmes raisons, être d’une lenteur épuisante à donner ses conclusions ! Et les élections approchent ! Sur les lèvres et dans les cœurs, une seule question : Fillon s'en sortira-t-il ? Comme si s'était la bonne question !

(1 Quousque tandem, Catilina, abutere patientia nostra ? est une expression latine tirée de la première des quatre Catilinaires de Cicéron. Elle signifie : «Jusques à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ?» Ces mots violents constituent l’exorde du premier discours contre Catilina prononcé par Cicéron le 8 novembre 63 av. J.-C. pour démasquer et punir la deuxième conspiration de Catilina, une tentative de coup d'État contre la République romaine. Catilina était impudemment présent ce jour-là parmi les sénateurs, alors que sa tentative d'assassinat de Cicéron et son complot venaient d'être découverts).

Pour trouver la réponse, changer la question

Supposons le scénario le plus sombre : Fillon retire sa candidature à la présidence, il se désiste de la campagne électorale et, avec sa femme, ils partent quelques mois dans les Caraïbes. Les enquêtes du Parquet financier n'auront plus aucun intérêt et, dans six mois environ, un non-lieu sera probablement prononcé. Plus personne ne s'intéressera aux emplois supposément fictifs de Penelope ! Autrement dit, ce n’est pas aux actes légaux ou moraux du candidat que l'on s'intéresse. Mais c'est au candidat qui a remporté le vote incontestable que l'on sait, au soir de la primaire de la Droite, et qui représente une force politique dangereuse ! Et ce candidat n'est pas seul ! Il a déjà derrière lui quelques millions de citoyens qui ont manifesté avec leurs pieds et leurs mains quel type de personnalité, quel choix de société, quelle sorte de gouvernement ils souhaitaient. Ce n'était pas une force en fin de course ! C'était une force en début de course. Une force qui ne pouvait que grandir, se développer, et vaincre ! Cette force-là, il fallait la miner, la disséminer, l'anéantir, la faire mourir !

Il fallait dès maintenant lui couper sa voie électorale, lui voler son droit de s'exprimer. L'affaire Fillon, ce n'est pas une attaque maladroite sur la réputation d'intégrité d'un homme : c'est la spoliation concertée du droit moral du vote, l'attaque camouflée de l'authenticité d'une démocratie politique. François Fillon s'en sortira-t-il ? Non, si l'on continue à se centrer sur cette question. Car tout a été fait pour qu'il ne s'en sorte pas !

Comprendre le processus

Pour comprendre l'importance de la stratégie, il faut analyser minutieusement le processus. Le Canard enchaîné reçoit un dossier. Lequel ? De qui ? Le saura-t-on jamais ? Si, comme le laisse entendre la rumeur publique, c'est une fuite du Service des Impôts, ce dossier donne au journal une matière sur laquelle travailler. Car les salaires de Madame Fillon ont été déclarés. On fait simplement l'impasse sur cette faute grave contre l'obligation du secret professionnel, une faute grave qui relève du Code pénal ! Il faudra, un jour, faire la lumière sur cette faute grave.

Le journal commence son «travail». Il ne s'agit pas seulement de comptabiliser les montants et d'aligner les jours de travail. Il s'agit de faire de cette «matière» non un simple fait, mais une cible médiatique. Véritable mob trigger (déclencheur de la populace), le Canard enchaîné est spécialiste en ce domaine : rappelons-nous les diamants de Bokassa évalués bien au-dessus de leur valeur, les emplois fictifs reprochés à Juppé, etc. La technique est simple : dépouiller les faits de tout leur contexte, de toutes les circonstances réelles qui les entourent. Les rendre totalement nus. On exagère les chiffres – montant brut et non net –, on minimise les périodes de rémunération, on évite de dire que le geste est légal, que les montants ont été déclarés aux impôts. On présente Madame Fillon comme une «bonniche», alors qu'elle est juriste de profession, capable de fournir une contribution professionnelle à son mari, membre du Conseil municipal de son village, etc.

Le fait, une fois dépouillé de toutes les décisions humaines qui l'ont engendré, réduit à sa seule matérialité, devient ainsi une pâture bonne à être jetée aux chiens. L'on est sûr de l'effet qu'il produira, de l'effet que l'on veut qu'il produise. À partir de ce moment, l'homme politique pris dans les filets dans lesquels on l'a enfermé sera condamné, quoiqu'il fasse pour rétablir la vérité humaine de ses actes. Tout ce qu'il dira se retournera contre lui. Fillon dit qu'il n'y a qu'un compte en banque, au Crédit agricole de Sablé. On dit qu'il ment ! Obligatoirement, il doit avoir un compte administratif et un compte personnel ! Qu'il veuille simplement affirmer qu'il n'a pas de compte caché à Singapour, à Genève ou à Kuala-Lumpur ! Peu importe ! Il ne peut pas dire qu'il n'y a qu'un compte, puisqu’il en a deux ! Madame Fillon dit, en 2007, qu'elle n'a jamais été l'assistante parlementaire de son mari, autrement dit, elle ne joue, ni ne veut jouer, les Carla Bruni ou les Cherie Blair. On ne veut retenir qu'une chose : elle n'a pas travaillé pour son mari !Ce processus est connu ! C'est celui de tous les accusateurs publics, depuis Marc-Antoine, le Sanhédrin, Cromwell, Fouquier-Tinville et aliis. Contre ce processus, la défense est perdue d'avance ! Plus Fillon tentera de se défendre, plus il s'enfoncera ! Plus on se demandera s'il en sortira, moins il en sortira.

Ce n'est pas Fillon qui est vraiment accusé ! C'est le peuple lui-même ! C'est le peuple que le hollandisme finissant, moribond, a méprisé, ignoré, injurié, trompé, qui est attaqué. C’est ce peuple, qui a commencé à dire qu'on abuse de sa patience, qui est bafoué ! Ce peuple qui veut en finir avec les conciliabules des «énarques», avec les théories sociologiques des Pierre Bourdieu en matière d'éducation, avec les manipulations des Taubira et de ses amis, qu'on veut à tout prix faire taire. Ce peuple à qui l'on veut opposer un Macron télégénique, sans assise politique, sans expérience de gouvernement, aux théories économiques de Thomas Piketty.

Une façon de s'échapper du filet !

Tant que la Droite se dissociera de son chef et qu'elle continuera à douter d'elle-même, elle est finie. Bientôt, avant la fin de la campagne électorale, elle sera morte ! Ce ne sont ni les Juppé, ni les Larcher, ni les Bayrou, ni aucun autre qui maintenant, à 70 jours des élections, peuvent remplacer Fillon. François Fillon a mis trois ans à construire son programme, il a parcouru toute la France, il a interrogé toutes les catégories d'électeurs. Il a bâti un programme en consultant des experts et des hommes de terrain. On a tout à fait le droit de critiquer ses solutions, tout-à-fait le droit de dire sur quoi l'on n'est pas d'accord. On ne peut, tout de go, faire le jeu du pouvoir occulte, le mettre sur une tablette et croire que l'espoir que l'on a mis en sa personne se reportera sur un quelconque valet qui endossera sa livrée ! C'est de la pure folie. Forcer le retrait de Fillon pour la Droite, c'est se suicider. Une bonne partie des électeurs, dégoûtés, ne voteront pas ! L'absentéisme aidant, ni Macron, ni encore moins Hamon, plus rien n'empêchera le FN de l'emporter. Et si Macron, par miracle, l'emportait ? La République serait-elle gouvernable, face à quelle Assemblée législative ?

Il n'y a qu'une façon de sortir du tunnel ! Une seule ! La COLÈRE. Le peuple français doit dire qu'il en a assez d'être méprisé. Il doit le dire, haut et fort. Il doit le dire avec colère, c'est-à-dire avec la véritable vertu qui régule la colère : la vengeance. Car, la vengeance, nous dit saint Thomas, est la vertu de la colère (S.Th., IIa-IIae, q. 108). Elle a comme objet de détruire le mal, pour que le bien soit possible. Le peuple doit le dire non seulement dans le secret des urnes, mais il doit le dire partout, en famille, dans les salons, à l'usine, à son cercle d’amis. Il doit dénoncer les accusations fausses, dénoncer les manœuvres qui spolient ses droits. Il doit reprendre les mots d'ordre de son hymne national : Aux armes citoyens ! Non pas s'armer de Kalachnikovs, mais se munir du bouclier de la vérité dans l'intelligence, du feu de l'amour du bien commun dans la volonté, du courage dans l'irascible et de la tempérance dans les moyens.

Autrement, nous deviendrons un peuple d'esclaves ! Et cela, ce n'est pas français !




Aline Lizotte


4 ) Et comme avec le Scrutateur il faut toujours un peu relativiser......!PSC.

Source: Le Scrutateur

La p'tite Najat, fessée par Jean d'Ormesson.



MAGNIFIQUE DU GRANDIOSE MERCI MONSIEUR D ORMESSON. A presque 90 ans , il a encore la plume féroce , tout en restant d'une grande courtoisie...

Dire tout le mal que l'on pense de quelqu'un en faisant autant de compliments !
Il faut s'appeler Jean d'ORMESSON pour avoir ce talent !!!

___________________________________________________________________________


"Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.
Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.
Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers...

Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros....

Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine.
On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire-là.
Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?"
Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?"



Source: Le Scrutateur
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 21 Fév 2017 - 1:11

Dossier : "Non à Macron !" - Pourquoi je ne voterai pas Macron



Cette vidéo regroupe un certain nombre d'éléments reprochés à Macron lors des missions anti-Macron lancés sur Twitter sur les hashtags (#LeVraiMacron, #DemasquonsMacron et leurs nombreux dérivés).
On y trouve également des articles de presse (sources : Résistance Républicaine, Le Figaro Magazine) et des extraits des rares émissions politiques qui expriment un opinion négatif sur Macron (sources : TF1, iTélé, BFMTV).




Désolé si je n'ai pas pu montrer et sourcer les contributions de tout les twittos qui ont contribué aux mouvements, mais j'espère que cette vidéo regroupera et défendra nos idées au mieux.

Pour la #Patriosphère , c'est une évidence qu' Emmanuel Macron serait un terrible président, peut-être pire que Hollande. L'élire serait empirer l'état actuel de la France (immigration, crise, insécurité...).

Bonus : http://www.parismatch.com/Actu/Politi...



On a trouvé le programme de Macron !





Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Dim 26 Fév 2017 - 4:38

Bonsoir mes frères & sœurs  Very Happy
En tout les cas il n'y a pas à dire, j'avais vu clair en titrant le sujet Avec Macron vous n'aurez pas vos Macarons, j'avais eue une vision  Very Happy  Mais malheureusement ce n'est pas le cas du Mougeon.. Lui il va se faire berner par les médias complices qui encense leur candidat, celui-là même choisi par les élites. Voyez mon intituler, il est explicite sur d'où vient le Macron et pourquoi il ne sera pas le président du peuple mais celui des lobbys il ne fera que perduré la politique de Hollande.
Akasha.



Macron a bien claqué un Smic par jour pendant 3 ans ! (+ 20 questions à lui poser sur des bizarreries sur son patrimoine)



Retour sur le patrimoine d’Emmanuel Macron. La presse refuse à l’évidence de traiter ce problème sérieusement. On peut cependant commencer à voir l’étendue des questions qui se posent sur les choix patrimoniaux d’Emmanuel Macron à partir des données publiques et des informations des médias (hélas dispersées).

Je rappelle que ce blog est apolitique, et ne vise personne en particulier. Il cherche simplement à jouer un rôle de vigie citoyenne et à organiser du débat participatif pour faire avancer la recherche de la Vérité.

Cette analyse fait suite à ce premier billet, puisque les journalistes s’obstinent à ne pas poser de questions qui fâchent à M. Macron – et celui-ci refuse d’ailleurs généralement d’y répondre.

J’ai donc précisé dans ce billet plus fermement les choses, tout en sachant que, si les ordres de grandeur sont très clairs, il reste des détails à préciser pour améliorer cette étude, que seul M. Macron peut donner.


DISCLAIMER : On prendra donc les analyses avec prudence et esprit critique. Il s’agit simplement d’aiguillonner les journalistes pour qu’ils creusent eux-même ces questions, et enquêtent enfin sérieusement sur ce sujet.

Je complèterai / modifierai en fonction des retours que fera M. Macron ce qui n’est qu’un premier jet, afin que les lecteurs spécialistes puissent réagir et nous aider à améliorer l’étude – objet même de cet espace d’échange participatif qui ne prétend détenir aucune vérité.

Les conclusions à ce stade sont simples :

  - primo, il se confirme qu’Emmanuel Macron a bien consommé (et pas pas seulement dépensé – bref l’argent a été “claqué”, ou donné) en moyenne un SMIC par jour durant 3 ans. Ce qui est parfaitement légal au demeurant ; il ne s’agit pas de remettre en question l’honnêteté de M. Macron, mais simplement de comprendre comment a géré ses propres affaires quelqu’un qui demande à gérer le pays ;
   - de nombreuses autre questions, importantes, se posent sur ses choix financiers, et méritent des réponses d’Emmanuel Macron, afin de montrer sa bonne foi et comprendre sa relation à l’argent. J’en pose 20 pour illustrer, sans prétendre être exhaustif.


Bref, aux journalistes d’enquêter, désormais.

ÉDIT : comme l’a dit un commentateur : “Trois petits tours et puits sans fonds !” (merci JB)

Lire l'article sur https://www.les-crises.fr/macron-a-bien-claque-un-smic-par-jour-pendant-3-ans-20-questions-a-lui-poser-sur-des-bizarreries-sur-son-patrimoine/#!prettyPhoto
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4385
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Lun 27 Fév 2017 - 7:21

Bonjour,
Macron serait ainsi démasqué ? Aux yeux de certains ça fait un bail, il suffit de lire l'intitulé du sujet pour s'en persuader. Puis par qui l'est-il ? Certainement pas par les mass médias, or tant que les mass médias ne l'épinglera pas, on ne pourra pas parler de révélations, tout ça reste confidentiel niché au sain d'un cercle d'initié, Macron n'est-il pas le candidat du système, celui qui est tout désigné pour succéder au Hollande ? Les médias le porte à bras le corps et lui passe la brosse à reluire. Ce sera difficile de ne fusse l'égratigner !
Orné


La supercherie Macron démasquée !!!



Une bulle , ça flotte, ça tourne en rond et puis ça finit par éclater. Ainsi en est-il du candidat né de la débâcle socialiste. Il y a une incompatibilité entre le socialisme et le gouvernement. Le dernier mandat l’a amplement prouvé. Cela conduisait à exclure le parti socialiste de l’élection présidentielle ou au moins de son deuxième tour. Ainsi est née l’idée d’un candidat couvé par la machine socialiste, mais qui paraîtrait la renier suffisamment pour séduire les gogos du centre. Ce serait l’idéal du microcosme auquel s’identifie le socialisme « hollandais », un homme du spectacle, réduisant son discours à de la communication ciblée, mi-slogans publicitaires, mi-banalités. Mondialiste, progressiste, humaniste pour rassurer la gauche, libéral et banquier au physique de gendre idéal pour séduire la droite. Ce candidat sans épaisseur était destiné à plaire à toutes et à tous. Mais il est léger au point de décevoir tout le monde. Passe-t-il la Méditerranée que les « éléments de civilisation » qu’il trouvait dans la colonisation vue de France deviennent de la barbarie et un crime contre l’humanité en Algérie. Le matin, il déplore l’humiliation infligée aux millions de Français de la « Manif Pour Tous » et le soir il promet la Pma pour les lesbiennes. Ses proximités politiques suggèrent lequel des deux publics est roulé dans la farine, mais à ce petit jeu c’est la démocratie moribonde qui est achevée par une caste allergique au peuple au point de le croire composé d’idiots. « Discours de complexité » plaide le coupable pris en flagrant délire. Non ! Ces contradictions révèlent la stratégie commerciale qui consiste à diriger les slogans vers des cibles sectorisées. Le gouvernement, lui, aura à faire des choix, et par exemple, la Pma au profit des femmes seules humiliera encore davantage les millions de Français qui souhaitent que la famille demeure plus que jamais l’union d’un homme et d’une femme procréant ou adoptant leurs enfants.../... (site et fin)



LE MONDE D'aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
KiLVaiDeN



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 32
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 38

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Lun 27 Fév 2017 - 10:29

lol!

Le seul politicien qui vaudra le coup d'être suivi sera celui dont la seule volonté, le seul programme, sera de redonner totalement le pouvoir au peuple au travers d'un outil véritablement démocratique qui permettra à chacun d'avoir son mot à dire sur toutes les décisions qu'il voudra.

Tant que ce politicien n'existera pas, tous les autres ne sont que des pions du système, toutes les idées évoquées ne sont que des pièges pour l'esprit, que des paniers dans lesquels ils veulent faire tomber la majorité de la population pour les empêcher d'en arriver à l'idée que je cite au-dessus.

La division gauche-droite-centre est montée de toute pièce pour canaliser le peuple, les opinions, pour que chacun "s'y retrouve" et vote pour "son candidat", celui qui le représente le mieux, bref le moins pire, et ainsi ils gardent le pouvoir. Alors Macron, Hamon, Sarkozy, Le Pen, Fillon, Mélenchon, etc, tous les candidats, pour moi ce sont tous les mêmes inutiles, ils ne serviront au mieux qu'à maintenir le statu-quo jusqu'aux prochaines élections et ainsi de suite, en se transmettant la "flamme olympolitique" haha
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Lun 27 Fév 2017 - 10:41

KiLVaiDeN a écrit:
lol!

Le seul politicien qui vaudra le coup d'être suivi sera celui dont la seule volonté, le seul programme, sera de redonner totalement le pouvoir au peuple au travers d'un outil véritablement démocratique qui permettra à chacun d'avoir son mot à dire sur toutes les décisions qu'il voudra.

Oui tout-à-fait !
Nous on milite pour la création d'une assemblée constituante par et pour le peuple !
- Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 28 Fév 2017 - 0:14

[Patrimoine] Macron a répondu : “Allez-vous faire voir !”

Emmanuel Macron attaqué sur son patrimoine par le FN et la droite

Notez bien les 3 premiers mots – alors qu’on demande simplement quelques comptes à une personne voulant diriger le pays…

Source : Ouest-France, 27/02/2016

Alors que leurs deux candidats à l’élection présidentielle Marine Le Pen et François Fillon sont rattrapés par la justice, le FN et Les Républicains s’attaquent au patrimoine de l’autre favori des sondages, Emmanuel Macron.



Le Front national et une faction des Républicains, dont les candidats à l’élection présidentielle sont mis en cause par la justice, ont relancé lundi leurs attaques sur le patrimoine de leur adversaire principal, Emmanuel Macron.

Le vice-président du FN, Florian Philippot, interrogé par BMFTV, a ainsi invité la presse à interroger l’ancien ministre de l’Économie sur ce qu’il a fait des revenus perçus quand il était à la banque Rothschild, de septembre 2008 à mai 2012.

Emmanuel Macron a déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) « un patrimoine faible, très faible, inférieur à la moyenne des Français », soutient le conseiller de la présidente et candidate du FN, Marine Le Pen.

« Or M. Macron a gagné plus de trois millions d’euros […] quand il était chez Rothshild », a-t-il ajouté. « Je pose une question : comment on explique cette disproportion entre ce qu’il a gagné et ce qui apparaît dans son patrimoine ? » Florian Philippot s’est référé au blogueur controversé Olivier Berruyer, qui décortique sur son site Les-crises.fr les déclarations de patrimoine d’Emmanuel Macron et s’interroge sur la façon dont il a dépensé 1,8 million d’euros après impôts.

Message à Ouest-France: c’est quoi cette déontologie de bouse de m’affubler sans arrêt de qualificatifs désobligeants ? J’ai regardé, je ne trouve pas dans vos archives ce même qualificatif accolé à Bernard-Henri Levy, pourquoi ? Merci donc de corriger svp.

L’entourage de Macron « tranquille »

Le député LR Jacques Myard renvoie pour sa part à ce site dans un communiqué de presse sous le titre Quel est le patrimoine du candidat Emmanuel Macron ? Un élu alsacien régionaliste, Paul Mumbach, « candidat des maires en colère » à la présidentielle, a rendu quant à lui publique une lettre dans laquelle il interroge la HATVP sur la « sincérité » du patrimoine déclaré par l’ancien ministre.

Autant d’insinuations balayées par l’entourage du fondateur et candidat du mouvement En Marche ! dont la percée dans les derniers sondages paraît affoler les états-majors des autres candidats, de la gauche à l’extrême droite.

« Leurs chiffres sont faux. Ils n’incluent ni la fiscalité ni les prêts qu’Emmanuel Macron a remboursés sur la période », a dit un membre du premier cercle de son équipe de campagne. « On est parfaitement tranquille. Emmanuel Macron est le plus insoupçonnable de tous les candidats. »

« Tout a été dit sur la façon dont il a gagné de l’argent et dont il l’a utilisé »
, a-t-il poursuivi. « On est parfaitement conscient qu’on veut nous entraîner dans des polémiques inutiles et stériles pour faire diversion par rapport aux problèmes que rencontrent les uns et les autres avec la justice. »

Baisse de revenus et de train de vie

Une information judiciaire a été ouverte sur des soupçons d’emplois fictifs et de trafic d’influence dont aurait bénéficié la famille de François Fillon, tandis que des proches de Marine Le Pen ont été mis en examen ou renvoyés en correctionnelle dans des affaires visant le fonctionnement et le financement du FN.

Emmanuel Macron n’entend pas à ce stade répondre aux questions de ses adversaires sur l’usage personnel ou familial qu’il a fait de ses revenus, ce qui relève de sa vie privée, a fait savoir l’un de proches.

« Quand les autres seront parvenus au niveau de transparence où nous sommes, peut-être accepterons-nous d’entrer dans ce débat », a-t-il ajouté. En attendant, le candidat d’En Marche ! se réserve le droit de poursuivre en justice « tous ceux qui insinueraient qu’on a maquillé quoi que ce soit », a-t-il averti.

Emmanuel Macron a déjà été interrogé à plusieurs reprises sur ses revenus et son patrimoine. Il a fait plusieurs fois valoir que son engagement politique s’était traduit, après son départ de la Banque Rothschild, par une forte baisse de ses revenus et de son train de vie.

Il rappelle également régulièrement qu’il a démissionné de la fonction publique pour se lancer dans la course à l’Élysée et vit aujourd’hui des droits d’auteur de son livre Révolution.

Source : Ouest-France, 27/02/2016

=====================================================


Bien sûr… Il refuse toujours de répondre aux mêmes questions du Canard Enchaîné de juin 2016 (oh, faut se réveiller le Canard…
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 28 Fév 2017 - 0:24

>>>>> SUITE>>>>


J’ai déjà dit que je ne le soupçonnais d’aucun maquillage illégal.

Il me semble en revanche important de comprendre son rapport à l’argent, à la dette, aux dépenses somptuaires, à la bonne gestion de son patrimoine, au secteur bancaire.



Évidemment que les chiffres indiqués sont donnés après impôts – j’ai calculé !


Et en plus, ce sont leurs propres chiffres :


Qu’est-ce qui n’est pas clair avec “1 500 000 € après impôts” ?

M. Macron a touché l’équivalent d’un petit gain au Loto, au bout de 2 ans, il n’a plus un sou.

On lui demande des comptes, il répond comme un vulgaire Cahuzac “Allez-vous faire voir !” et ajoute “Confiez-moi l’État maintenant, même si je n’ai jamais été élu conseiller municipal d’opposition à la Bourboule”. Normal, quoi… #2017EnFrance

Admirez comme ils essaient de retransformer cette affaire en “No News” – on les laisse faire ?

Quand au “candidat le plus insoupçonnable….” – heum heum :





donc:



Je vous l’avais bien dit :




Mais comme je ne suis pas journaliste, je ne lâcherai rien… Il doit tenir sa parole du JDD 12/02 :




Source : Les Crises
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Mar 28 Fév 2017 - 23:53

Natacha Polony : « Macron est idéologiquement quelque chose d’assez vide. Les gens vont se faire avoir ! »


Natacha Polony : « Macron est idéologiquement... par News360x

Collaborateur parlementaire et militant : quand le fondateur des Jeunes avec Macron contourne la loi


Florian Humez, fondateur des Jeunes avec Macron

En plein FillonGate et à quelques semaines de la présidentielle, Marianne révèle que le fondateur des Jeunes avec Macron travaille à mi-temps pour un député macroniste, alors que la loi interdit de cumuler emploi parlementaire et activité militante.

Dans un article, Marianne révèle que Florian Humez, fondateur des Jeunes avec Macron est employé par le député macroniste Jean-Jacques Bridey.

Un emploi «à mi-temps» qui contourne la loi interdisant aux collaborateurs parlementaires de participer à des campagnes politiques (le Parlement n'a pas vocation à financer, sur son budget, des campagnes électorales) et permet au jeune-homme de très bien gagner sa vie tout en militant.

Car s’il est vrai en effet que les bénévoles d’une campagne électorale s’investissent déjà corps et âme pour leur candidat, à temps plein, sans être certains de la victoire, ils le font surtout gratuitement.

Certes, ils peuvent demander à être salarié de l'association de financement de la campagne, mais là, il leur faut croiser les doigts, car les budgets sont serrés et peu de monde peuvent bénéficier de cet arrangement.

Ni une ni deux, le député-maire macroniste de Fresnes (Val-de-Marne) Jean-Jacques Bridey a trouvé le «truc». Son nouveau collaborateur, le patron des «Jeunes avec Macron» Florian Humez est son salarié depuis le 1er décembre. Et tout en travaillant pour le parlementaire, il peut continuer à militer activement pour Emmanuel Macron.

L’astuce ? Le jeune-homme de 25 ans travaille à temps partiel «le mardi et le mercredi, soit 18 heures par semaine», ce qui, aux yeux de la loi reste légal, et par ailleurs, il touche un salaire se situant «à un bon niveau», selon son employeur et «suffisamment de quoi vivre dans une grande ville», selon le jeune collaborateur.


Lire aussi : Macron sort du flou et dévoile les contours budgétaires de son projet

Contacté par nos confrères de Marianne, Jean-Jacques Bridey est formel : aucun tour de passe-passe dans ce procédé, aucun emploi factice. Le jeune-homme travaille bel et bien : «Il traite les courriers qui traînent, gère les relations avec les députés, il regarde les questions au gouvernement et me fait une revue de presse sur les questions de défense, qui relèvent de ma commission».

Mais alors qu’en est-il de la question du salaire qui visiblement permet au militant de vivre tout à fait correctement alors qu’il est employé à mi-temps ? La réponse du député est toute simple : «Je rémunère mes collaborateurs comme je le veux et je ne donne pas les salaires».

Par ailleurs, l'article de Marianne rappelle que l’Assemblée nationale a pris le 21 février une décision importante : les noms des collaborateurs parlementaires de chaque député sont désormais publiés, chaque mois, sur le site de l'assemblée.

Chose étonnante : vu que, de fait, le nom de Florian Humez est apparu associé à celui de Jean-Jacques Bridey, l'intéressé a reconnu s’être volontairement abstenu de communiquer sur cet emploi car «[il] ne voulais pas qu'on [l]'accuse de faire partie du système qu'[il] critique».

Cette révélation de Marianne arrive en pleine affaire du FillonGate et des emplois fictifs dont aurait bénéficié l'épouse du candidat LR à la présidentielle François Fillon.

Le thème des emplois fictifs ayant également touché le Front national, il semblerait ainsi que, plus la présidentielle approche, plus les candidats de bords différents sont ébranlés par des affaires douteuses au sein de les organes de leur parti.

Source : RT France
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4385
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 43
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Ven 10 Mar 2017 - 7:12

Douce France – Macron et ses Maitres de la City : Suivez les conseils de David Rothschild , votez Macron, mieux, aidez le en toute discrétion…

Suivez les conseils de David Rothschild , votez Macron, mieux, aidez le en toute discrétion.



By Brunobertezautresmondes, brunobertez.com mars 9, 2017


Aucune entreprise n’a financé le mouvement [En marche!, NDLR], aucune structure juridique, se défendait Emmanuel Macron sur BFM TV le 24 février.

Certes. Mais il semblerait que ses anciens patrons sponsorisent tout de même l’enfant de la “maison” en toute discrétion.
En témoigne ce texto envoyé il y a quelques mois par la direction de Rothschild à un listing très sélect de banquiers d’affaires de la place parisienne : « Chers amis, un cocktail dînatoire de levée de fonds est organisé pour Emmanuel Macron le 27 septembre à 20 heures à la Terrasse Martini, 50 avenue des Champs-Élysées. À cette occasion, Emmanuel vous fera part de sa vision et de ses propositions, cela sera aussi l’occasion de discuter avec lui de façon informelle. Si vous souhaitez vous joindre à nous, pourriez-vous le confirmer en répondant à ce SMS, en indiquant si vous serez accompagné. Pour des raisons de confidentialité, nous vous demandons une très grande discrétion autour de cet événement.
Selon En marche!, 6,5 millions d’euros de dons ont été récoltés auprès d’environ 20 000 particuliers. Seulement 3 % de ces dons seraient supérieurs à 5 000 euros.


[b]Un ex-Rothschild à l’Elysée[b]
Avril 2011. David de Rothschild suit avec toujours autant d’attention et d’intérêt la vie politique française. Il s’interroge : « Et qui voyez-vous comme candidat socialiste à la présidentielle ? » La question surprend. Depuis des semaines, la candidature de Dominique Strauss-Kahn s’impose dans tous les sondages. Les primaires socialistes seront pour lui une formalité, assure-t-on. Pourtant, David de Rothschild n’y croit pas. Il y a, chez DSK, ce je-ne-sais-quoi, cette réticence à se jeter dans le combat pour le pouvoir qui le gêne. « François Hollande, n’est-ce pas ? » poursuit-il. Dans la maison, Emmanuel Macron, le plus jeune associé gérant de la banque, a déjà rejoint l’équipe du futur candidat socialiste et travaille d’arrache-pied pour lui fournir des notes sur les sujets les plus divers.
Tous se doutaient que ce brillant et atypique banquier d’affaires serait aspiré par le pouvoir. Quand il était arrivé à la banque, à 31 ans, en 2008, il avait déjà eu trois vies : étudiant en philosophie, il avait été assistant de Paul Ricoeur, avait commencé une thèse, avant de s’apercevoir que tout cela n’était pas pour lui. (…) Alors, il bifurqua vers la haute fonction publique (Sciences po, Ena) pour terminer, comme il se devait, dans la botte de l’Inspection des finances. A peine sorti de ses études, il est tenté par une troisième vie : la politique. Il s’embarqua pour faire de la politique locale chez les socialistes du Pas-de-Calais. Mais entre le jeune inspecteur des finances et les caciques de Liévin, le courant ne passe vraiment pas.
Retour, donc, à l’Inspection des finances à temps plein. Il refuse d’intégrer un cabinet ministériel du gouvernement Sarkozy et reste à Bercy. C’est là que Jacques Attali le repère et l’appelle pour devenir rapporteur de sa commission sur la croissance. Les travaux de celle-ci ont connu le sort de toutes les précédentes : ils ont été enterrés dans les oubliettes de l’Histoire au premier obstacle, en l’occurrence la réforme des taxis parisiens !
Mais entre-temps, sur les conseils de Serge Weinberg et les recommandations de Jacques Attali, Emmanuel Macron avait rejoint la Banque Rothschild. « J’ai eu de la chance, dit-il. J’avais un parcours très peu intelligible. Personne ne pouvait le comprendre ailleurs que chez Rothschild. » Tout en découvrant le métier de banquier d’affaires, les affaires internationales, il planchait sur le programme économique de François Hollande. Car cette vie de vif-argent, pour lui, ne pouvait avoir qu’un temps. Mi-avril 2012, tout en conseillant, en tant qu’associé de la banque, le groupe Nestlé pour le rachat – pour 11,9 milliards de dollars tout de même – de l’activité de nutrition infantile de Pfizer, face à Danone, il continuait à s’entretenir quotidiennement avec les proches du futur président, à les abreuver de notes et de réflexions sur la crise, la macroéconomie, les banques et autres. Jusqu’à ce qu’on l’appelle à l’Elysée.
« Rothschild, une banque au pouvoir », de Martine Orange (Albin Michel, 360 p., 20 E). A paraître le 14 septembre.
http://www.lepoint.fr/economie/david-de-rothschild-un-banquier-si-puissant-13-09-2012-1696271_28.php



Revenir en haut Aller en bas
nolife



Masculin Lion Chèvre
Messages : 449
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : FRANCE [yous_f]

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Ven 10 Mar 2017 - 19:18

akasha a écrit:


[/b][/color]
La p'tite Najat, fessée par Jean d'Ormesson.

MAGNIFIQUE DU GRANDIOSE MERCI MONSIEUR D ORMESSON. A presque 90 ans , il a encore la plume féroce , tout en restant d'une grande courtoisie...

Dire tout le mal que l'on pense de quelqu'un en faisant autant de compliments !
Il faut s'appeler Jean d'ORMESSON pour avoir ce talent !!!

___________________________________________________________________________


"Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.
Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.
Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers...

Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros....

Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine.
On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire-là.
Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?"
Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?"



Source: Le Scrutateur


Jean d'Ormesson a démenti être l'auteur de cette lettre.

« Si tu savais Najat » : une fausse lettre de Jean d’Ormesson relayée par l’extrême droite

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/15/si-tu-savais-najat-une-fausse-lettre-de-jean-d-ormesson-relayee-par-l-extreme-droite_5080130_4355770.html#EpsPS5fCrdJv7uMl.99
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCTaJ-Sn9LcyzhlRrodZs6FQ
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Sam 11 Mar 2017 - 7:04

nolife a écrit:
[.../...] En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/15/si-tu-savais-najat-une-fausse-lettre-de-jean-d-ormesson-relayee-par-l-extreme-droite_5080130_4355770.html#EpsPS5fCrdJv7uMl.99[/size]

...C'est vrai que Belkasem a fait un magnifique travail au sain de ce "beau" gouvernement.. On s'en fiche un peu de qui l'a écrit cette lettre, l'important en est sa teneur ! Et dévier le sujet sur l'extrême droite c'est le point Godwin par excellence.Car c'est essayer de faire croire que seule l'extrême droite critiquerai le gouvernement, ou encore que la lettre viserai Najat pour ses origines, or c'est totalement faux.

Ensuite prendre le Monde comme référence, un journal déjà pointé du doigt plus d'une fois pour sa désinformation, notamment sur la Syrie, et son Decodex, c'est assez mal placé ici :
- scénario orwellien : "Le Monde" crée le "Decodex", comme l'Eglise avait son "Index"
- Russie : et encore une “fake news” du journal Le Monde…
- Décodex : le Monde peut-il impunément dénigrer ses concurrents ? Par Éric Verhaeghe
- Le Décodex du Monde : du gros travail de BuzzFeed !

Donc voilà, c'est un peu "mal venu" de venir avec ce genre d'article ici. De plus le sujet à pour vocation de dénoncer la politique française et ses dérives totalitaires et ultralibérale et non de leur passer la brosse à reluire !
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Ven 17 Mar 2017 - 3:40

Macron en pré-campagne en 2016 à Las Vegas (381 000 € d’argent public)

Le 8 mars, le Canard enchaîné a révélé le problème “Macron à Las Vegas” :



Bien sûr, la presse a parlé du délit de favoritisme envers Havas par Business France.

Cependant très vite, le ministre actuel, Sapin, a déclaré que Macron était hors de cause : (car le ministre SAIT, pas besoin de la Justice) :




Mais en fait, moi, c’est ceci qui m’a particulièrement intéressé :



On voit que Macron a fait mettre une énorme pression pour organiser cet évènement le 6 janvier 2016 – pression qui a nécessairement conduit au dérapage (c’est comme si je demandais à quelqu’un de gagner 12 000 € demain. ce sera dur de le faire honnêtement…). Et que cet évènement a couté 381 000 € – OUBLIONS l’histoire de l’appel d’offres, peu importe.

Or cet évènement, c’était ceci :





“Gros succès” auprès des patrons français aux États-Unis, donc…

Et, hasard, que s’est-il passé le lendemain, 7 janvier 2016 ? Eh bien Macron faisait enregistrerr le nom de “en-marche.fr” pour sa future campagne :



Macron était donc bien en pré-campagne et profitait de son voyage pour faire du lobbying patronal…

D’autres éléments montrent bien d’ailleurs qu’il établissait sa stratégie depuis longtemps (ce qui est normal) – il ne s’est pas décidé à se présenter à la présidentielle un beau matin de fin 2016…

Le tout, donc, avec 381 000 € d’argent public, dont 100 000 € d’hôtel…

Ce qui se résume ainsi dans cette vidéo humoristique :


Macron à Las Vegas par les-crises





Source : Les Crises
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 2786
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   Sam 1 Avr 2017 - 1:14

La tentation monarchique d’Emmanuel Macron, par Frédéric Says (France Culture)

Source : France Culture, Frédéric Says, 23.03.2017

Le candidat d’En Marche assume sa “verticalité”.


“Vue du château de Chambord, le Régent Philippe II duc d’Orléans donne ses ordres pour la chasse”. Peinture de Pierre Denis Martin, 1722.• Crédits : Josse / Leemage – AFP



“Quel président voulez-vous être ?” La première question des débats télévisés est si générale, si large qu’elle semble avoir été conçue uniquement pour permettre aux candidats de s’échauffer la voix (et aux techniciens de régler leurs micros).

Mais au-delà des réponses stéréotypées, façonnées pour tenir en une minute trente, il convient de se concentrer sur des petits faits de campagne clairsemés. Pris bout à bout, ils permettent bien davantage d’éclairer cette interrogation.

Quel président voulez-vous être ? Chez Emmanuel Macron, cette série de faits clairsemés illustre une vision volontiers centralisatrice, voire une inclination quelque peu monarchique.

Passons vite sur la démarche d’avoir fait broder son parti de ses initiales, EM, passons sur les phénomènes de cour, logiques devant une ascension si spectaculaire, et concentrons-nous sur ses propositions.

Hier, devant l’Association des maires de France, le favori de la présidentielle a réitéré l’une de ses propositions-phares : la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages. Emmanuel Macron prive ainsi les collectivités locales de la maîtrise d’une partie de leur budget. Il s’est bien sûr engagé à ce que l’État compense le manque à gagner, mais cette reprise en main budgétaire face aux communes revient à une forme de re-centralisation. Car le gouvernement pourra toujours refuser, sous prétexte d’économies, de rembourser les collectivités à 100% (ce ne serait pas la première fois).
Une logique similaire prévaut pour une autre proposition d’Emmanuel Macron : la renationalisation de l’Assurance-chômage. Fini la gestion des partenaires sociaux, c’est l’État qui dirige.

Ajoutons à cela une mesure symbolique, certes, mais signifiante. Emmanuel Macron veut recréer les chasses présidentielles, cette lointaine tradition royale qui renvoie à François 1er. Selon le candidat d’En Marche, ces chasses présidentielles, supprimées en 2010, “fascinent partout” dans le monde et participent de “l’attractivité” de la France.

L’histoire ne dit pas si l’on verra le gouvernement En Marche, à cheval, débusquer le gibier dans la brume du domaine de Chambord. (Arrivés à ce stade du billet politique, vous comprenez enfin le choix de l’illustration)…

Pour caractériser cette éventuelle présidence Macron, il faut aussi observer la manière dont il conduit sa campagne…

Là encore, cela en dit plus long qu’un débat télévisé. L’organigramme est saisissant : contrairement aux autres prétendants, le candidat de En marche n’a pas de directeur de campagne. Le directeur de campagne, c’est lui. Par ailleurs, qui pourrait aujourd’hui citer le nom de l’un de ses porte-paroles ? Au-delà du cénacle journalistique, pas grand-monde… Candidat, directeur de campagne et porte-parole, Emmanuel Macron fait tout. Par son organisation, il nous dit : « la campagne, en l’état, c’est moi ».

Pas de jurys citoyens, nulle démocratie participative dans la bouche du favori de l’élection. « J’assume la verticalité », confesse-t-il d’ailleurs à propos de son mouvement. Ainsi, récemment, En Marche a annoncé que ses candidats aux législatives seraient désignés après la présidentielle. Autrement dit, encore davantage que dans les autres partis, ces candidats n’auront pas le temps de faire leur propre campagne et procéderont entièrement de la figure d’Emmanuel Macron.

Exemples isolés ou stratégie théorisée, Frédéric ?

Il ne faut pas y voir, me semble-t-il, des annonces de circonstances ou de coups de communication improvisés. Tout cela s’inscrit au contraire dans une réflexion historique et politique très construite. Emmanuel Macron en avait tracé les lignes dans un entretien fort intéressant accordé à l’hebdomadaire “Le 1”, en juillet 2015. Que dit-il ? A la question de savoir si “la démocratie est forcément déceptive”, Emmanuel Macron répond ceci :

   “Dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n’a pas voulu la mort. La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le roi n’est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d’y placer d’autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment. Le reste du temps, la démocratie française ne remplit pas l’espace. On le voit bien avec l’interrogation permanente sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du général de Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu’on attend du président de la République, c’est qu’il occupe cette fonction. Tout s’est construit sur ce malentendu.”

Le discours du candidat En Marche est limpide. Il vise à concilier, sous l’habit du président, les “deux corps du Roi”, théorisés par Kantorowicz.

Derrière le discours d’Emmanuel Macron, peut-être faut-il déceler aussi un raisonnement plus stratégique. Depuis quinze ans, sur fond de lassitude démocratique, chaque président est élu par contraste avec son prédécesseur : la fin de mandat de Jacques Chirac fut jugée ronronnante, alors Nicolas Sarkozy se présenta en “candidat de la réforme et de la rupture”. Le mandat de Nicolas Sarkozy fut jugé vibrionnant et bling bling, alors François Hollande se présenta en “candidat normal”. Le mandat de François Hollande est marqué par le manque d’incarnation, alors Emmanuel Macron se fait fort de la restaurer.

Vu sur Les Crises
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gouvernement Valls 2 ça va valser ! Macron ne vous offrira pas de macarons...:)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Orthographe : le gouvernement Valls rappelle que "les deux orthographes sont justes".
» Documents relatifs à l'implication du gouvernement et de l'armée britanniques dans l'étude des crop-circles
» Kazakhstan : Le gouvernement va construire une base pour OVNI et une ambassade pour extraterrestres
» LE GOUVERNEMENT CHINOIS CONTRE LE CHIEN ET LA FOURRURE DE ..
» (1956) La CIA savait fort bien que le gouvernement "réfutait les rapports d'OVNIs "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Libres penseurs / Artistes engagés / Hommes d'action :: Alain Soral - E&R (Egalité & Réconciliation)-