Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devolution: La decline de la faune 1970 -2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3025
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Devolution: La decline de la faune 1970 -2010   Sam 4 Oct 2014 - 16:00





Devolution: La decline de la faune 1970 -2010

La Terre a perdu la moitié de sa faune au cours des quatre dernières décennies, selon l'étude la plus complète des populations animales à ce jour, soit une baisse beaucoup plus importante que précédemment.

La nouvelle étude a été menée par des scientifiques du groupe de la faune WWF, la Société zoologique de Londres et d'autres organisations. Basé sur une analyse de milliers d'espèces de vertébrés, il conclut que l'ensemble des populations animales ont diminué de 52% entre 1970 et 2010.

La baisse a été observée partout, dans les rivières, sur terre et dans les mers et est principalement le résultat de la destruction de l'habitat a augmenté, la pêche commerciale et la chasse, selon le rapport. Le changement climatique est également soupçonné d'être un facteur, mais ses conséquences sont difficiles à mesurer.



Les populations animales rapport du WWF analyse antérieures publiées en 2012, ont proposé une baisse de 28% par rapport à la même période. Le dernier rapport utilise 15% plus de données que la précédente, est plus représentative d'espèces tropicales et applique une méthodologie améliorée.

"Nous avons été surpris par l'ampleur de la baisse. Cela signifie que nous ne réduisons pas efficacement la perte de la biodiversité», a déclaré Robin Freeman, chercheur à la Société zoologique de Londres, qui a compilé la base de données de la population sur laquelle se fonde l'étude.

Les plus fortes baisses ont été observées dans les rivières et les autres systèmes d'eaux douces, où les populations sont tombés de 76% depuis 1970, par comparaison, terrestres et marins populations chaque chuté de 39%. Alors que la biodiversité continue à décliner dans les deux régions tempérées et tropicales du monde, la tendance à la baisse est plus importante dans les régions tropicales.

La baisse la plus spectaculaire a été en Amérique latine, où l'ensemble des populations de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons ont chuté de 83%. Asie-Pacifique n'était pas loin derrière.

Les résultats sont calculés en utilisant l'Indice Planète Vivante du WWF, une mesure de la biodiversité en fonction des tendances dans les populations de 10 000 environ 3.000 espèces animales.

Le WWF a compilé son indice depuis 1998 Il suit populations animales comme un indice boursier suit la valeur d'un groupe de stocks. Dans certains cas, comme le tigre population, il est possible d'obtenir une solution assez précise du nombre d'animaux. Pour les autres espèces, comme les oiseaux, les scientifiques s'appuient sur des approximations, comme le nombre de nids ou de couples reproducteurs.



L'approche a ses limites. Par exemple, une analyse de 3000 espèces peut fournir qu'une approximation des niveaux de population pour les milliers d'espèces qui peuplent la Terre et n'ont pas été inclus dans le nombre croquant. "Il laisse la place à l'amélioration», a déclaré le Dr Freeman, ajoutant que l'indice comprendrait plus d'espèces dans l'avenir pour augmenter sa puissance.

Un autre écueil est le biais. Les chercheurs ont pu inclure plus de données de la baisse des espèces tout simplement parce que les chiffres sont plus faciles à obtenir. Ce problème peut être pu être évitée dans cette étude. Parmi les 3000 espèces inscrites, plusieurs avaient des populations stables. Pour le reste, la moitié a montré des baisses et la moitié ont connu des hausses, mais les diminutions ont été largement supérieure à la hausse.

Le rapport du WWF tente également de mesurer l'état de la capacité de l'humanité à vivre d'une manière durable. Avec la population de la planète devrait s'élever de 2,4 milliards de personnes d'ici à 2050, le défi de fournir suffisamment de nourriture, de l'eau et de l'énergie sera difficile.

Le rapport calcule une «empreinte écologique» mondiale qui mesure la surface nécessaire à la fourniture des biens et services écologiques humains utilisent. Il conclut que l'humanité a actuellement besoin de la capacité de régénération de 1,5 planètes Terre pour fournir ces biens et services chaque année.



»Ce« dépassement »est possible parce que-pour l'instant, nous pouvons couper les arbres plus vite qu'ils arrivent à maturité, la récolte plus de poissons que les océans pouvons reconstituer, ou émettre plus de carbone dans l'atmosphère que les forêts et les océans peuvent absorber", a déclaré le rapport. Depuis les années 1990, les humains ont atteint ce dépassement par le neuvième mois de l'année, il ajoute.

«C'est un très fort signal d'alarme", a déclaré Carter Roberts, directeur général de WWF-Unis, dans une interview. "Comme nous perdons le capital naturel, les gens perdent la capacité de se nourrir et de subvenir à leurs familles, il augmente l'instabilité exponentielle. Lorsque cela se produit, il cesse d'être un problème local et devient un problème mondial."

SOURCE ; http://online.wsj.com/articles/report-wildlife-numbers-drop-by-half-since-1970-1412085197

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 

Devolution: La decline de la faune 1970 -2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 11avril 1970...11 avril 2010...voici 40ans Apollo 13...
» Brevet 2010
» ORPHANEWS-Bulletin du 13 mai 2010
» CRPE 2010 : programme d'histoire-géo
» info : 16 et 17 octobre 2010 à Toulouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations ::  Actualités scientifiques  :: La Terre & ses phénomènes :: Changements climatiques / Phénomènes météorologiques-