Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 11 Oct 2016 - 1:39

Bonjour mes frères & sœurs cheers
Je soutiens mes frères & sœurs français dans leur combat à changer la constitution celle de De Gaule de 1958) qui jusqu'à présent n'est pas là leur, mais leur est imposé. Tout comme celles de écrite de 1789 à 1870 écrite par les franc-maçons. Jamais le peuple n'a encore eu droit de cité dans l'écriture de leur constitution, elle est donc à réécrire ! De plus en plus de citoyens comment à s'éveiller et se rendent compte à quel point la France est le jouet de l'UE qui elle même est sous tutelle des Etats Unis et son ultralibéralisme. La politique française c'est aligné depuis longtemps sur le modèle américain, et divers membres du gouvernement ont été formé chez les Young Leaders, et de longue date à instauré le modèle américain en France. Se projet de libéraliser l'UE est prévu depuis le tout début par les pères fondateurs de l'Europe. Et pour y arriver le but 1er est de dilué toute forme identitaire et nationale, c'est ce qui se passe en France. Ce qu'ils font pour l'instant, c'est de ôter tout droit à l’autodétermination du peuple de France, de détruire toute son identité par un mélange ethnique et une immigration en outrance pour diluer la culture de France pour créé une nation homogène et aseptiser. Ensuite se sera lui enlevé toute formes de démocratie pour lui être totalement supérieur afin de former une nation utile. Il est donc plus que temps de reprendre son pouvoir en réécrivant sa propre constitution. Il serai judicieux de rendre le vote au peuple. Je vous proposes l'initiative citoyenne proposé par Fenrir de chez les Moutons Enragés
Texte de Akasha.



Nous voulons une Assemblée Constituante Démocratique donc tirée au sort



C’est une proposition concrète qui doit rassembler derrière elle les millions de citoyens dont l’impuissance politique est programmée dans la constitution.

Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir

“Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”



En lisant les 6 chapitres de ce site, vous comprendrez pourquoi si vous voulez changer quoi que ce soit dans le fonctionnement actuel de notre société, vous devez faire de ce message votre seule revendication : de son application découlera tout le reste. Afin de comprendre concrètement la force de ce message prenez maintenant quelques minutes pour lire les six chapitres du site, ils sont très courts.

Les chapitres vont à l’essentiel, néanmoins vous trouverez au sein de chaque chapitre des liens permettant de bien approfondir le sujet — notamment dans « Approfondissement » — et en bas de page des vidéos, documents et liens divers. Pour un argumentaire entièrement développé et des réponses aux objections courantes, voir LaVraieDemocratie.fr.


Découvrez maintenant ce qu’est vraiment une démocratie.



-Chapitre 1 : Le constat d’impuissance du peuple
-Chapitre 2 : La France est-elle une démocratie
-Chapitre 3 : L’élection n’est pas la démocratie
-Chapitre 4 : Au cœur du problème notre constitution
-Chapitre 5 : Ecrire une meilleure constitution
-Chapitre 6 : Conclusion




Source : http://www.le-message.org/?lang=fr
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 11 Oct 2016 - 1:41

Vers Une Nouvelle Constitution Française

Le silence a du bon

Après avoir écrit les articles de ce site, depuis deux ans, puis avoir un peu débordé sur Facebook, j’ai eu l’opportunité de réaliser un temps des émissions de radio.

Mais l’accumulation de livres ou d’articles lus, de vidéos, plus quelques émissions de l’excellent Arrêt sur Image, dont je vous recommande l’abonnement, a provoqués des assèchements.

Le premier assèchement se traduit par une baisse du temps passé à lire, et l’abandon des derniers instants de télé. Baisse du volume des données « entrantes », donc. Tout ça se répète. Déjà lu ou déjà vu.

Le deuxième, c’est la baisse de ma propre production. Il y aurait 1000 raisons valables, mais cette lassitude provient clairement des répétitions lancinantes des mêmes incantations sans effets.


Sur Facebook, de nombreux groupes dissertent, jacassent en tournant en rond. D’autre produisent, comme « Vers une nouvelle Constitution« , qui a écrit une constitution, fruit d’un gros travail collectif.


LIRE LA SUITE ET CONSULTER LES NOMBREUX LIENS SUR L'ARTICLE SOURCE : http://www.vuncf.org/
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4565
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 18 Oct 2016 - 16:05

Film: J’ai pas voté!!…

Ceci explique cela….

Merci Thierry92



J’ai pas voté propose le bilan de cette crise politique et met en avant des solutions ayant déjà fait leurs preuves. Ce documentaire s’adresse à toute personne intéressée par la politique de manière générale et pas seulement à une minorité « élitiste » ou partisane qui s’interrogerait sur le sens d’une élection. J’ai pas voté autopsie la démocratie française afin d’ouvrir une nouvelle ère propice à l’évolution de l’organisation politique.




Réalisation : Moise COURILLEAU et Morgan ZAHND - Rendez vous sur FACEBOOK (https://www.facebook.com/jaipasvote) pour plus de documentations et suivre les prochains films. - J’ai pas voté propose le bilan de cette crise politique et met en avant des solutions ayant déjà fait leurs preuves. Ce documentaire s’adresse à toute personne intéressée par la politique de manière générale et pas seulement à une minorité « élitiste » ou partisane qui s’interrogerait sur le sens d’une élection. J’ai pas voté autopsie la démocratie française afin d’ouvrir une nouvelle ère propice à l’évolution de l’organisation politique.

Directed by Moise COURILLEAU et Morgan ZAHND. Join us on FACEBOOK (https://www.facebook.com/jaipasvote) for further information and to follow our upcoming films. The film "I didn't vote" assesses the current political crisis and points out solutions which have already proved they can work. This documentary is for anyone interested in politics in general, and questions the meaning of elections. "I didn't vote" is a film which examines French democracy in order to open up a new era to encourage the development of political organisation.
Contact distribution du film et programmation des projections-débats avec les réalisateurs : jaipasvote@gmail.com
Revenir en haut Aller en bas
KiLVaiDeN



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 38

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Sam 22 Oct 2016 - 9:52

Je conseille fortement à toutes et à tous de se renseigner sur le principe de la "démocratie liquide", qui peut dès à présent être développé grâce à internet dans les pays ayant globalement accès à ce réseau.

Il s'agit non pas de déterminer "au hasard" d'un lancement de dé de celui qui "gouvernera" comme il a été fait jusqu'à présent, mais plutôt de permettre à la véritable démocratie (demos = peuple, cratie = pouvoir) de se mettre en place, en rendant totalement les rennes à chacun d'entre nous comme il se doit.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 23 Oct 2016 - 1:14

Bonjour Very Happy

Ici aussi il s'agit de rendre le pouvoir au peuple en créant une assemblée constituante avec un "pouvoir" tournant basé sur des groupes constitué par cartier constitué de citoyens parmi ses assemblées qui auront un réel droit de parole sur les décisions à prendre.
Il n'y aura ni hasard ni de "coup de dés" ....
Revenir en haut Aller en bas
KiLVaiDeN



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 38

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 24 Oct 2016 - 10:57

akasha a écrit:
Bonjour  Very Happy

Ici aussi il s'agit de rendre le pouvoir au peuple en créant une assemblée constituante avec un "pouvoir" tournant basé sur des groupes constitué par cartier constitué de citoyens parmi ses assemblées qui auront un réel droit de parole sur les décisions à prendre.
Il n'y aura ni hasard ni de "coup de dés" ....

Ceci est le principe même de la "démocratie liquide". En effet, je t'invite à te renseigner à son sujet, il est possible au sein d'un tel système de donner son vote à quelqu'un, sur un sujet qu'on ne maitrise pas, et ainsi chacun est libre de distribuer ses votes aux personnes auxquelles il fait confiance.

De plus, l'idée que les différents groupes soient établis "par quartier" n'a de sens que pour les questions qui concernent le quartier Wink
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 24 Oct 2016 - 13:25

Kilou tu dis :

Citation :
De plus, l'idée que les différents groupes soient établis "par quartier" n'a de sens que pour les questions qui concernent le quartier

Biiiin c'est l'évidence même...Mais tu as aussi des assemblées régionales et ensuite nationales.

Tu sais ce n'est pas évident de savoir maîtriser un sujet à fond, j'en suis loin souvent, alors si je dois encore me dissiper sur d'autres sujets, je ne vais pas m'en sortir, en plus du boulot, le sport ou Orné lol Je dort quand moi ? drunken

Je dois rester concentré sur ce que je maîtrise plus ou moins, libre à toi de créer un sujet sur ta démocratie liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Aude



Féminin Lion Coq
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 60

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 24 Oct 2016 - 17:28

Il est incontestable que le peuple n'a pas son mot à dire et si un citoyen rencontre des problèmes graves constitutionnels il doit s'en référer impérativement soit aux députés soit aux sénateurs qui ne bougent absolument pas.
On peut dire que l'on est méprisé et les magistrats et les politiques forment une caste intouchable pour le simple citoyen.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 8 Nov 2016 - 1:03

Un post réalisé et édité par Orné chez Le Nouveau Monde


Bonjour,
Voici une raison supplémentaire, et non des moindre qu'il est plus que temps que le peuple se bouge. Il est grand temps que le peuple choisisse son camp, celui du choix et de la liberté de décision, son camp, son destin, ces lois. Ne laissez plus votre destin entre les mains d’irresponsable et d'homme fondamentalement dangereux reprenez le pouvoir, VOTRE POUVOIR ! Regardez ce qui se trame dans votre dos, est-ce qu'on vous demande cotre avis ? Toute ses nouvelles mesures et lois voté à l'arrache sans votre consentement et qui réduit vos libertés durement acquise par nos pères. Allons-nous laisser faire encore longtemps sans bouger le moindre petit doigts?
Lisez bien ce qui suit, jusqu'où allons-nous descendre pour réagir ?
Orné




L’Heure est Grave….

Message envoyé pour diffusion.  Merci aux Citoyens avertis. Partagez!!



L’Heure est Grave

Le 16 novembre 2015, le Président de la République déclarait : « J’estime en conscience que nous devons faire évoluer notre Constitution pour permettre aux pouvoirs publics d’agir conformément à l’Etat de droit contre le terrorisme de guerre ». Il annonçait ainsi charger le Premier ministre de préparer une révision de la Constitution.

Qu’est-ce que la Constitution ? Il s’agit du texte fondateur de l’Etat français actuel datant du 4 octobre 1958 qui instaure la Vème République depuis son adoption par référendum le 28 septembre 1958. La Constitution organise la répartition entre les différents pouvoirs politiques (législatif/Parlement, exécutif/Chef de l’Etat-Gouvernement, judiciaire) et reconnaît des droits et libertés aux citoyens français. Elle est la norme de référence tant pour l’Etat ainsi créé que pour les citoyens vivant sur son territoire. L’Etat de droit est, par conséquent, un Etat soumis au droit, il doit agir conformément aux règles juridiques, dont la Constitution qui est la norme suprême de l’Etat.




→ Pour consulter ladite Constitution, voir notamment http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp
Qu’est-ce qu’une révision de la Constitution ? Il s’agit d’apporter des modifications à ce texte fondamental, soit en supprimant soit en ajoutant des règles afin de faire évoluer le fonctionnement de l’Etat. Cela est possible en vertu des dispositions de l’article 89 de la Constitution qui instaurent une procédure spéciale permettant de la réviser.


→ Article 89 de la Constitution :



« L’initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République sur proposition du Premier ministre et aux membres du Parlement.

Le projet ou la proposition de révision doit être examiné dans les conditions de délai fixées au troisième alinéa de l’article 42 et voté par les deux assemblées en termes identiques. La révision est définitive après avoir été approuvée par référendum.

Toutefois, le projet de révision n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement convoqué en Congrès ; dans ce cas, le projet de révision n’est approuvé que s’il réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés. Le Bureau du Congrès est celui de l’Assemblée nationale.

Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire.

La forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision. »

Existe-t-il des limites à la révision de la Constitution ? Pour éviter toute modification abusive de la Constitution, celle-ci prévoit en effet des garde-fous ou limites. On trouve notamment à l’avant-dernier alinéa de l’article 89 de la Constitution qu’« Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire ».

→ Pour approfondir, lire notamment http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-de-1958-en-20-questions/la-constitution-en-20-questions-question-n-20.25811.html
Or, depuis le 14 novembre 2015, l’état d’urgence a été décrété par le Président de la République suite aux attentats survenus à Paris la veille. D’une durée initiale de douze jours, il a été prolongé de trois mois par la loi du 20 novembre 2015. L’état d’urgence est la manifestation d’une atteinte à l’intégrité du territoire français.

Ainsi, peu importe le contenu du projet de révision, dès lors que l’intégrité du territoire français est atteinte, il est expressément interdit de procéder à toute modification de la Constitution.

Au-delà, il est envisagé de modifier notamment les dispositions de l’article 16 de la Constitution qui confèrent au Président de la République les pleins pouvoirs en circonstances exceptionnelles.


→ Article 16 de la Constitution :



« Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel.

Il en informe la Nation par un message.

Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission. Le Conseil constitutionnel est consulté à leur sujet.

Le Parlement se réunit de plein droit.

L’Assemblée nationale ne peut être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels.

Après trente jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée. »


Cette révision envisagée qui appelle naturellement la mise en œuvre à venir des pleins pouvoirs présidentiels est, d’une part, une confirmation de l’atteinte à l’intégrité du territoire et, d’autre part, impossible juridiquement à adopter sauf à ne pas se conformer à L’État de droit ainsi qu’au principe démocratique qui a permis l’adoption de cette Constitution. Est-il nécessaire de rappeler que « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum » aux termes de l’article 3 de la Constitution et que le droit de résistance à l’oppression fait partie « des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme » selon les dispositions de l’article II de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 qui figure dans le préambule de la Constitution ?




C’est dire ce qui attend les citoyens français, un État soumis au droit qu’il aura moulé à l’envie au préalable…



Citoyens avertis

Voir:

Schéma de la constitution actuelle

- 1 schéma
- 2 quelques ponts important sur notre anti-constitution
- 2.1 La séparation entre pouvoir exécutif et législatif
-2.2 Le conseil constitutionnel
- 2.3 Le pouvoir Exécutif
- 2.4 Privilège du Président
- 2.5 Article 27
-2.6 article 89

Source http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Schéma_de_la_constitution_actuelle
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Jeu 10 Nov 2016 - 1:18

L’injonction paradoxale. Voter = Élire ?




Quand la sociologie et la politique se rencontrent, cela donne des choses tout à fait curieuses, mais extrêmement intéressantes. Connaissez-vous l’injonction paradoxale ? Sans doute que non et pourtant vous en êtes victime à chaque période électorale. Dans cette vidéo, Réda nous explique ce principe et ce qu’il soulève comme type de raisonnements et de comportements chez un électeur ou chez un abstentionniste.

En effet, l’injonction paradoxale, pose un problème de choix “contre nature” dans une proposition qui n’est en fait pas un choix, mais une obligation. Elle se rapproche de la notion de “double contrainte“, qui elle, exprime deux contraintes en opposition que l’on vous impose par le biais d’un choix, qui en fait n’en est pas un. Concernant l’injonction paradoxale, il s’agit d’une illusion du choix par l’imposition d’une idée sous-jacente nous conditionnant à prendre le choix insinué dans la dite injonction.

Bref, vous n’avez rien compris, mais la vidéo l’explique bien mieux que moi. Bon visionnage !




http://4emesinge.com/linjonction-paradoxale-voter-elire
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4565
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 4 Déc 2016 - 9:59

Etienne Chouard - Arretez de voter !!!



Enseignant l'économie et le droit, à l'occasion du Référendum de 2005, Etienne se plonge dans les textes du projet de Constitution Européenne.
Ce qu'il découvre le change à jamais. Depuis, loin des organisations partisanes, il dénonce notre apathie et veut redonner au mot démocratie sa véritable signification.

Son credo : une constitution écrite par les citoyens et des représentants tirés au sort.


Revenir en haut Aller en bas
Aude



Féminin Lion Coq
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 60

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 4 Déc 2016 - 18:49

Merci Orné.

Je vais écouter la vidéo.

Mais c'est vrai que les gens ne réagissent pas. C'est déconcertant. Dans le passé, les hommes et les femmes luttaient : d'où les avantages acquis.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 4 Déc 2016 - 19:27

Aude a écrit:
Merci Orné.

Je vais écouter la vidéo.

Mais c'est vrai que les gens ne réagissent pas. C'est déconcertant. Dans le passé, les hommes et les femmes luttaient : d'où les avantages acquis.

Bonsoir Aude Very Happy

Mais à cette époque les médias étaient encore du côté du peuple et appuyaient leurs actions en critiquant le gouvernement Maintenant c'est l'inverse ils reprennent pour le gouvernement et diront que c'est du populisme ... De plus les syndicats étaient tout puissant ils ont beaucoup perdu lors des deux dernières décennie, surtout en France, en Belgique beaucoup moins, mais de nouvelles lois anti syndicats ont été entériné...

De plus dans les années 10 à 30, tu avais aussi des syndicats indépendants spécifiques qui savaient lutter sur des points très précis, un bel exemple est celui de Georges Cochon et ses cochonards qui luttaient contre les riches propriétaires qui expulsaient les pauvres. Il pouvait mettre 100.000 personnes dans les rues à la demande pour manifester pour la cause des plus démunis !
- Georges Cochon.
- Georges Cochon, "sauveur des gueux"


100e arrestation de Cochon, venant en aide à une famille en difficulté. Photo de presse, Paris 1939.
Revenir en haut Aller en bas
Aude



Féminin Lion Coq
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 60

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 4 Déc 2016 - 19:32

Je suis d'accord avec toi.
Les médias sont achetés.
Je crois que nous sommes fichus si nous ne réagissons pas.
Je me demande si ce n'est pas la nourriture et autres qui nous rendent comme cela apathiques. En plus on est harcelé par les soucis de toutes parts. Tout est mis en oeuvre il me semble pour que personne ne puisse réagir, n'ait plus la force de réagir.

Les institutions sont défaillantes et personnes ne réagit. C'est dingue.
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4565
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 44
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 29 Jan 2017 - 9:41

L’imposture des élections dites démocratiques en France




Excellente article qui résume bien la farce de notre pseudo démocratie.  François Asselineau n'en pense pas moins au sujet de l'Union Européenne qu'il qualifie  carrément de "moloch antidémocratique par nature" . Décidément, la plus belle ruse d'une dictature est de faire croire qu'elle n'en est pas une. Fawkes
--------


Tabou énorme en France, la réalité des élections « démocratiques » n'est pas évoquée dans les médias français pour des raisons politiques évidentes qui mettraient en danger la légitimité du type de gouvernement que nous avons en France et de grands pans de la propagande d'état.


Malgré les renforts de campagnes « publicitaires » pour valoriser l'acte du vote et les élections en France, l'état réel de notre système fait peine à voir et explique bien les raisons d'une abstention galopante, faisant des abstentionnistes, le premier et le plus puissant parti de France.

Cette désaffection s'explique en partie par une grande lassitude mais aussi par la connaissance d'une part de nos compatriotes de ce que sont nos élections dans notre pays. Retour sur l'imposture électorale française.

Un pays, deux partis.

Pour des raisons de contrôle et de main mise sur le pouvoir, c'est sous le Président Mitterrand que la proportionnelle fut écartée en France (1988), ouvrant une longue période de domination politique des assemblées, pouvoir jalousement partagée jusqu'à présent par les deux partis que sont le Parti Socialiste et celui des Républicains.

Pesant avec parfois moins de 40 % de l'électorat, un poids supérieur à 80 %, à l'Assemblée et au Sénat, les élections législatives sont donc constamment biaisées et le système permet aussi de maintenir sous l'eau la plupart des formes d'opposition, malgré l'apparition d'une troisième force, en la personne du FN.

Cette proportionnelle a fait l'objet de nombreux commentaires notamment en arguant du fait dans les médias qu'elle serait favorable justement au Front National, en oubliant évidemment de parler de la censure factuelle finalement de tous les autres partis politiques (sous représentés ou même éliminés de la vie politique pour environ 40 % d'entre eux).

Ceux qui ne peuvent atteindre une force suffisante sont dès lors contraints à des alliances douteuses, ou des rassemblements éphémères et compliqués, comme ce fut souvent le cas à gauche avec les partis écologistes ou encore la naissance bancale d'un Front de Gauche, pot-pourri de la véritable gauche désormais contenue et réduite à la marginalité.

Par ce seul fait, notamment par la présence d'un second tour, les alliances de circonstances des deux partis dominants permettent également d'éliminer tous les candidats indésirables dans les assemblées, et bien sûr à la présidence (permettant également népotisme et favoritisme).

Cet état de fait, depuis le choc 2002 de la présence de Jean-Marie Le Pen, finalement bon allié du système, a permis de forcer la main à nombre d'électeurs en glissant le concept de « vote utile ». En Union européenne, « le paradis de la démocratie », seuls huit pays pratiquent la proportionnelle sur 28 membres… (Pays-Bas, Danemark, Suède, Norvège, Italie et Pologne, Belgique et Luxembourg)

L'élection spectacle… de foire.

Le pouvoir ainsi dévolu à deux partis dont les idées et la politique sont à peu de choses près, la même, défend donc ardemment son monopole, notamment en ayant inventé l'élection spectacle, sorte de rite républicain désormais fixé par un rendez-vous majeur tous les cinq ans.

Depuis quelques tours d'élections, nous observons une montée en puissance du concept américain de l'élection, un spectacle rythmé par des standards faisant croire à la richesse d'une vie politique, qui de fait n'existe pas. Le gouvernement socialiste s'est attaqué lui-même à la réduction de cette vie, en réduisant le temps obligatoire de parité dans les médias publics, pour atténuer encore la visibilité des « petits candidats ».

Cette loi scandaleuse n'a pas fait couler beaucoup d'encre, en particulier celle comptée des journalistes. L'apparition des primaires, toujours à l'initiative des Socialistes, aux élections de 2012, reprises par les Républicains pour 2017, montre bien la dégradation et le glissement de la tradition électorale française vers un modèle américain. Dès lors, les partis en question contrôlent les débats, refusent souvent de participer à des passes d'armes avec « les petits candidats », réduits aux miettes du système.

Ce spectacle de cirque n'est pas gratuit, les primaires permettent d'une manière finalement illégale, un financement massif pour un unique parti de l'opposition, financement faisant appel à la bourse de quantités de citoyens pour verser une obole dans la caisse d'un seul parti, lui-même richement doté par les aides d'Etat.

Pourtant cette évolution est saluée partout comme « un progrès », qui n'amène en fait que des électeurs « moutons », à verser eux-mêmes de l'argent pour être au final tondus plus sûrement par ceux qu'ils auront ainsi généreusement aidés. Si la loi interdit le financement privé de partis à concurrence de 7 500 euros par personne, elle n'avait pas prévu ce drôle de contournement, permettant de faire un racolage à l'échelle nationale, pour des sommes atteignant quelques millions.

L'argent, nerf de la guerre… et du pouvoir

Pour contrôler mieux encore et condamner l'accès à la pluralité démocratique, la fin de la proportionnelle a permis aussi la main mise sur l'essentiel des aides de l’état prévues pour le financement des partis politiques. Le système est d'ailleurs quasi inconnu des Français, il fonctionne ainsi : deux fractions de financement à l'année, qui sont calculées pour la première sur les résultats aux élections législatives, la seconde sur la représentation des partis et groupes au Parlement français.

En 2015 (et chaque année depuis 2012), avec environ 15 millions d'électeurs (sur 43), Parti Socialiste et Républicains touchaient 16 millions d'euros par an, contre 11 millions distribués à six partis (FN, EELV, PC, Union des radicaux, Parti radical de gauche, Nouveau Centre), comptabilisant 7,8 millions d'électeurs, au titre de la première fraction d'aides.

Toujours en 2015, par le subterfuge de la proportionnelle, Parti Socialiste et Républicains touchaient 27 millions d'euros (pour 286 et 195 députés), contre 5,5 millions d'euros pour toutes les autres formations politiques présentes à l'Assemblée, pour un nombre ridicule de 70 députés pour six formations politiques (Union des radicaux, EELV, Parti radical de gauche, PC, Nouveau Centre, Debout la France).

Pour un total de 43 millions d'euros, via la galipette de la proportionnelle, les deux partis dominants avec des résultats électoraux réels ne dépassant pas les 34 % des électeurs, remportent 87 % des sièges de l'Assemblée nationale, et 72 % des aides financières de l'Etat pour remplir leur caisse.

Ce simple constant rend tout à fait ridicule le fait de dire que la France est un régime démocratique. Liberté Égalité Fraternité, cette devise de la République est ici foulée aux pieds à l'envie.

Si vous n'êtes pas d'accord… votez blanc !

C'est ici l'argument massue et totalitaire qui vous sera répondu en cas de « déviance politique », en oubliant de vous dire que la France ne comptabilise pas les votes blancs dans les résultats. Voter blanc revient donc selon l'expression populaire à « pisser dans un violon ».

La comptabilisation des votes blancs serait en effet une vraie révolution, permettant d'ajouter au système électoral français, enfin un peu de liberté. Elle permettrait en effet aux Français d'exprimer réellement leur désaccord et de poser les bases d'une invalidation d'élections qui conduirait immanquablement à la rédaction d'une nouvelle constitution pour la France.

À noter que seuls deux pays dans la terre de liberté de l'Union européenne comptabilisent les votes blancs, l'Espagne et les Pays-Bas. Ce dernier pays, présent dans la liste de ceux pratiquant la proportionnelle, serait donc le seul vrai pays démocrate européen, selon les systèmes politiques que nous avons inventés jusqu'à présent dans l'histoire de l'Humanité (à noter que selon le classement de la liberté de la Presse dans le Monde, en 2016, les Pays-Bas sont 2e derrière la Finlande).

Un pays, 28 membres, et la France continue de donner des leçons internationales à chaque occasion. Vous vous trouvez Mesdames et Messieurs face à la dure et triste réalité des élections en France, le grand théâtre de Guignol.

Edouard D

Source: Doni Press, Fawkes News

Revenir en haut Aller en bas
Aude



Féminin Lion Coq
Messages : 16
Date d'inscription : 23/10/2016
Age : 60

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 29 Jan 2017 - 15:27

Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 28 Mar 2017 - 0:36

Constituante : rencontre entre « La France Insoumise » et « Les Citoyens Constituants » à Montreuil



Le 2 mars dernier se tenait à Montreuil une rencontre publique sur le thème de la Constituante, entre des membres de l’association « Les Citoyens Constituants », et des citoyens du mouvement « La France Insoumise » en faveur de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Je vous présente mes excuses pour avoir manqué les premières minutes de cet échange très intéressant.

Vous reconnaitrez probablement sur le visuel ci-dessus Wikicrate, de l’association Les Citoyens Constituants, ainsi qu’Alexis Corbière, porte-parole de La France Insoumise. On regrettera peut-être que l’échange ne se soit pas poursuivi un peu plus longtemps, tant le sujet semble à la fois dense et crucial à beaucoup de citoyens (en tout cas à moi ^^).

À noter qu’une pétition a été lancée récemment pour demander l’organisation d’une discussion publique entre Etienne Chouard et Jean-Luc Mélenchon, sur trois thèmes dont, en premier lieu, le thème de la Constituante.



Source ; Cercledesvolontaires.fr
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Mar 4 Avr 2017 - 10:03

Nous voulons voter pour choisir le processus constituant de notre pays (Pétition)

Fidèles à notre charte, où la tenue d’un processus constituant par et pour le peuple figure en 4ème (mais non des moindres) objectif de notre collectif, nous relayons la pétition initiée par Marie Bernard sur Change.org


OBJET

Pour nous, citoyens, il est incompréhensible :


– que le vote blanc ne soit pas reconnu;
– que nous ne puissions pas lancer nos propres référendums;
– que rien n’oblige les élus à tenir leurs promesses;
– que la justice soit si lente quand il s’agit de juger des puissants;
– que nos institutions soient infiltrées par les lobbies;
– que l’économie passe avant notre environnement;
– etc., etc., etc. *

La Constitution, texte fondamental de notre démocratie, recueille l’ensemble des règles du fonctionnement politique de notre pays. Chacun des points évoqués ici y est soit absent, soit mal traité, soit laissé sans contrôle strict.

La Constitution ne peut être modifiée que par l’initiative du Président de la République et des parlementaires, c’est le processus constituant actuel. Or, ces élus répondent-ils à nos besoins démocratiques ? Ces professionnels de la politiques ne sont-ils pas en conflit d’intérêt lorsqu’ils rédigent les règles qu’ils doivent s’appliquer ?

Alors, puisqu’on nous a appris que nous sommes en démocratie (de « demos » et « kratos », le pouvoir au peuple), nous citoyens, demandons légitimement par cette pétition à être consultés pour choisir qui devrait écrire et/ou modifier notre Constitution ainsi que les lois organiques qui s’y rapportent. En clair, nous voulons choisir le processus constituant de notre pays.

POURQUOI UNE VOTATION POUR NOTRE PROCESSUS CONSTITUANT ?

Nous avons des raisons de penser que le processus constituant actuel est la cause première de notre démocratie malade. Mais il est inconcevable d’imposer légitimement une alternative sans le consentement de la population. Nous demandons donc que le processus constituant fasse l’objet d’une consultation nationale pour faire émerger toutes les alternatives au système actuel puis d’une « votation », terme approprié puisqu’il s’agira de voter pour un projet.

Comment un élu ou un candidat à une élection pourrait rester insensible à notre demande ? S’il se dit démocrate, alors il nous doit cette votation. S’il la refuse, il n’est tout simplement pas démocrate…

Les groupes suivants sont déjà bien avancés dans leurs réflexions pour une nouvelle organisation démocratique :

– la France Insoumise et son Assemblée Constituante
– les Citoyens Constituants
– les Gentils Virus
– la Fondation Nicolas Hulot
– le Conseil National des Citoyens
– l’association CLIC-RIC
– et encore d’autres, cette liste sera complétée.

Soyons certains que des juristes, intellectuels, mouvements politiques ou associations citoyennes pourraient se révéler également bien créatifs si le débat s’impose, ce qui est le but de cette pétition.

COMMENT VOTER POUR CHOISIR NOTRE PROCESSUS CONSTITUANT ?



Rien n’est prévu dans notre Constitution, étonnant, non ?!! Nous ne pouvons que voter pour élire des représentants ou choisir entre « oui » et « non » à un référendum. Une votation nécessite donc une modification de la Constitution de la 5ème République. Le président de la République et 3/5 des parlementaires devront soutenir cette modification. Les élus ainsi que les candidats aux élections de 2017 doivent être contactés dès maintenant.

Quant au mode de scrutin, soyons modernes et faisons honneur à nos chercheurs Français. Le suffrage universel d’une votation au jugement majoritaire** permettra à tous les citoyens de donner une mention pour chaque processus constituant proposé. Celui qui obtiendra la meilleure mention majoritaire sera retenu.

COMBIEN DE SIGNATURES NÉCESSAIRES POUR CETTE PÉTITION ?

N’ayons pas peur des chiffres : nous devons réunir quelques centaines de milliers de signatures pour commencer à être audibles. Mais nous pourrions également nous retrouver dans une position légale de demande de légiférer si nous atteignons 5 millions de signatures par l’application de l’article 11.3 de notre Constitution sur le référendum d’initiative partagée. 5 millions, c’est moins que le nombre de voix que devrait recueillir Jean-Luc Mélenchon si on en croit les sondages. C’est donc 5 millions de citoyens Français déjà sensibilisés aux mots-clés « Constitution », « Assemblée Constituante » ou « tirage au sort ».

Alors que vous votiez ou que vous rejetiez ce système en vous abstenant, si vous voulez du changement il faut agir maintenant en signant cette pétition et en la défendant.

D’AUTRES QUESTIONS QUI MÉRITERAIENT D’ÊTRE DÉBATTUES…

La Constitution est le texte qui protège les citoyens des abus de pouvoir. Une démocratie qui autorise autant de dysfonctionnements que la nôtre en est-elle encore vraiment une ? Une révision du processus constituant pourrait remettre en question les situations suivantes, la liste étant non-exhaustive :


– règles du pouvoir aux mains des gens au pouvoir / conflit d’intérêts;
– nomination arbitraire et contestable des ministres;
– non respect de la séparation des pouvoirs (l’exécutif soumet des projets de loi, les juges sont nommés par l’exécutif);
– absence de reconnaissance du pouvoir médiatique
– absence de responsabilisation des médias en cas de divulgation volontaire de fausses informations dans le but d’influencer l’opinion;
– absence de remise en cause de la privatisation de la création monétaire;
– soumission aux instances non élues de l’Europe;
– soumission à ceux qui financent les campagnes électorales;
– inégalités devant l’impôt;
– réticence à la lutte contre l’évasion fiscale;
– guerres / droit d’ingérence;
– non reconnaissance du vote blanc;
– réticence à un vrai non-cumul des mandats;
– professionnalisation de la classe politique;
– déconnexion de notre classe politique;
– mandat représentatif au lieu de mandat impératif;
– pas de contrôle de l’utilisation des indemnités allouées aux élus;
– ingérence des lobbys dans la vie politique;
– pouvoir citoyen limité à l’élection de représentants;
– absence de réel projet de RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) défendant les 5 formes de celui-ci;
– vision à court terme de l’économie au détriment de l’environnement;
– etc., etc., etc.

LE JUGEMENT MAJORITAIRE

Le jugement majoritaire est le mode de scrutin qui a été choisi pour l’élection de la candidate citoyenne Charlotte Marchandise de laprimaire.org. « Le jugement majoritaire est un mode de scrutin proposé par deux chercheurs français, Rida Laraki et Michel Balinski. C’est une forme de vote par valeurs. Avec ce mode de scrutin, les électeurs donnent pour chacun des candidats une mention : Excellent / Très bien / Bien / Assez bien / Passable / Insuffisant / À rejeter. Pour chaque candidat, on calcule alors la mention majoritaire définie comme la médiane de ses mentions : c’est la mention qui est telle qu’au moins 50 % des électeurs la trouve valable. Le candidat élu est celui qui obtient la meilleure mention majoritaire. » (source Wikipedia)

Le jugement majoritaire serait parfaitement adapté pour choisir non pas un candidat mais un projet de processus constituant.

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER LA PÉTITION

Source : Change.org

Vu sur Cercledesvolontaires


Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Dim 11 Juin 2017 - 22:20

Bonsoir mes frères & sœurs Very Happy
Le premier tour des législatives vient de connaître son taux d'abstention le plus élevé de son histoire, avec un pourcentage de 51,2% contre le dernier record de 2012 de 42,78%. C'est un signal fort qui est envoyé à nos dirigeants dont les médias tentent une fois de plus à minimiser en évoquant le désintérêt suivant les présidentielles dont le principale aurait été fait.. Alors qu'il s'agit plutôt d'une perde de confiance et un raz-le-bol généralisé. La grève total du vote, voilà sur quoi on devrait aller au second tour, note que le délais est bien trop court pour mobilisé tout le monde, et c'est bien dommage. Le peuple devrait connaître ses grands classiques, Louise Michel, Octave Mirbeaut, Étienne De La Boetie, Joseph Dejacques, etc... Il y a une perde de culture manifeste qui affaiblit la capacité de réaction et de raisonnement du peuple qui sert magnifiquement le pouvoir en place qui ne manque sûrement pas de l'entretenir via les médias et l'industrie du divertissement qui lénifie tout acte de contestation ou de rébellion.
Akasha.


Octave Mirbeau: La Grève des électeurs, suivi de Prélude



"« Une chose qui m'étonne prodigieusement — j'oserai dire qu'elle me stupéfie — c'est qu'à l'heure scientifique où j'écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France un électeur, un seul électeur qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu'un ou de quelque chose. »

Octave Mirbeau (1848-1917) écrivain, journaliste français reconnu par les avant-gardes littéraires et artistiques."




Téléchargement: http://www.litteratureaudio.com/livre...
Version texte: https://fr.wikisource.org/wiki/La_Gr%... + https://fr.wikisource.org/wiki/Pr%C3%...
Scan: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6...
Sites consacrés à Octave Mirbeau: http://mirbeau.asso.fr/ + http://www.mirbeau.org/

Donneur de voix : Gérard Ferran

Etienne De La Boetie - De la servitude volontaire partie 1



[Voir les trois autres parties]

Joseph Déjacque: À bas les chefs !




Les grands noms de l'Anarchisme : Louise Michel



Revenir en haut Aller en bas
artifix

avatar

Masculin Cancer Singe
Messages : 467
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 8:25

La pensée unique est En Marche !
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 10:58

Je crois que c'est foutue, j'ignore si cela est dû à un fort taux d'abstention ou à une moutonnerie populaire particulièrement gore, mais la tendance voudrait que Macron ait les pleins pouvoir pour diriger au sein de l'assemblée. On leur donne la possibilité d'avoir une assemblé constituante et ils n'en veulent pas. Shocked


Dernière édition par RedStard le Lun 12 Juin 2017 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
KiLVaiDeN



Masculin Bélier Chèvre
Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2016
Age : 38

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 16:06

Le taux d'abstention aussi élevé est une excellente nouvelle. Il prouve que la conscience collective s'élargie au point de comprendre la mascarade qui se cache derrière la politique et cette fausse démocratie.

J'aurais été bien plus inquiet personnellement de voir le taux d'abstention diminuer.

Mais si l'abstention est majoritaire, pourquoi cela n'invalide pas ces élections ? Vous le savez, car ce n'est bien évidemment pas prévu par les lois ! Mais si 90% s'abstenait ?

Selon moi, il y a maintenant une raison pour changer de système, car celui-ci n'inspire plus la confiance à la majorité, qui s'en écarte. Cela va probablement s'accentuer dans le futur, quand les générations de jeunes vont passer en age de voter, et que les anciens partirons pour un autre monde.

Réfléchissons : tirer les élus au sort ? Laisser le choix à un dé ? Non... Pas sérieux !

Une véritable démocratie, passera par internet, chaque voix doit être entendue, exprimée, voila le futur, ça va arriver peut-être plus vite qu'on ne le croit. Réfléchissons ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5987
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 16:43

dommage que ceux qui critiquent ne se sont pas présenter aux législatives
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3559
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 17:05

evol a écrit:
dommage que ceux qui critiquent ne se sont pas présenter aux législatives

Ce ne son t pas des critiques mais des constatations...
Et franchement je ne vois de toutes façon aucunes raisons de ne pas critiquer le nouveau gouvernement et son chef de fille, il y a tant à en dire... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5987
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   Lun 12 Juin 2017 - 17:16

Et bien macron n'a empêcher aucun citoyen de se présenter aux législatives
Parce qu'il ne voulait pas de parti politique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» « Nous voulons voir Jésus »
» Parole et méditations du 18 Juillet «Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi»
» Prière à l'Archange MICHAËL pour couper tout lien qui nous attache et dont nous voulons nous défaire
» AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD...
» Commentaire d'Histoire du Droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Autonomies, écologie et alternatives de société-