Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Archéologie Interdite "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: " Archéologie Interdite "   Mer 22 Fév 2017 - 21:48

Rappel du premier message :

Archéologie interdite                    Archéologie interdite                   Archéologie interdite                    Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                  Archéologie interdite                   Archéologie interdite 

  Archéologie censurée

PREUVES COMPROMETANTES
MENSONGES SUR L'HISTOIRE DE L'HUMANITE



ANCIENNES CIVILISATIONS
TRACES EXTRATERRESTRES



===================================================
La photo ci-dessous est une image du fond de la mer des Caraïbes
et elle montre ce que pourrait être une civilisation ancienne engloutie
qui pourrait rivaliser avec nos plus grandes villes d'aujourd'hui...
LIEN--> En savoir plus ICI

Archéologie interdite                    Archéologie interdite                   Archéologie interdite                    Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                   Archéologie interdite                  Archéologie interdite                   Archéologie interdite 
    « Il y a deux histoires : l’histoire officielle menteuse et l’histoire cachée où sont les véritables causes des évènements. » Balzac


Dernière édition par claude.c31 le Mer 15 Mar 2017 - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 7 Avr 2017 - 16:29

PAGE 2


Certains membres du forum, et en général tout lecteurs. Se doit d’être attentif au fait que les propos et les dires 
des intervenants, et des sources citées. Peuvent êtres erronées, vrais, ou tout simplement vous incommodés ! 
Si c’est le cas, posez-vous les questions : Qui suis-je, Où vais-je, quel est ce monde dans lequel je vie ? 

 Nazca: un ensemble de géoglyphes encore inconnus. 
LIEN: --> MU le continent perdu
Est-ce que les pyramides sont faites en béton ?
Cette empreinte humaine de 290 millions d’années 
déconcerte les experts
La liste royale sumérienne laisse toujours perplexes
les historiens après plus d’un siècle de recherche
les mystérieuses ruines anciennes de Puma Punku 
Les tablettes du peuple Maya comportent
des dessins extraterrestres
La Révolution de l'Histoire - Entretien avec Semir Osmanagich
Pyramide de Khéops :
détection d’une grande cavité inconnue au cœur de l’édifice

tombeau du guerrier de 3500 ans à Pylos

Jacques Grimault 2017 - La révélation des pyramides 2
Secret des pyramides d'Égypte: thèses et mythes étonnants 
Bruniquel, la grotte qui 
bouleverse notre vision
de Néandertal


Dernière édition par claude.c31 le Sam 25 Nov 2017 - 21:50, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3017
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 7 Avr 2017 - 16:59

claude.c31 a écrit:
PAGE 2
[size=58]Chaque membre du forum et en général tout lecteurs. Se doit d’être vigilent,[/size]
[size=58] et pragmatiste devant toutes informations… Tous ce que vous lisez et visionner[/size]
[size=58]n’est pas forcément vrais, mais n’est pas forcement faux non plus !!![/size]
[size=58]A VOUS DE VOIR...[/size]




ce qui est faux , c'est d'affirmer que Les tunnels Erdstall rejoins l'Ecosse à la Turquie alors qu'il y a aucune preuve.
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3017
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 7 Avr 2017 - 17:52

claude.c31 a écrit:
La révélation des pyramides documentaire (1h48)



sur une théorie relative à l'origine de la construction des pyramides de Gizeh,
le rapport avec le nombre d'or et l'architecture, les autres sites archéologiques,
l'hypothèse selon laquelle Khéops aurait été construite de façon à avertir les hommes dans le futur.
(par Jacques Grimault et Patrice Pooyard)



http://electra2zeiss.tonempire.net/t8918-topic-unique-sur-le-documentaire-la-revelations-des-pyramides
Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 7 Avr 2017 - 18:22

Nazca: un ensemble de géoglyphes encore inconnus. 

Découverts en 1926 au Pérou, les géoglyphes de Nazca sont bien connus dans le monde. 
Véritable patrimoine mondial de l'Humanité, ces grandes figures tracées dans le sol du désert 
de Nazca ont encore quelques secrets à nous dévoiler. Récemment, des vents violents
additionnés à des tempêtes de sables ont permis de faire une incroyable découverte :
un ensemble de géoglyphes encore inconnus. 





Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3017
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 7 Avr 2017 - 18:37

claude.c31 a écrit:
Nazca: un ensemble de géoglyphes encore inconnus. 

Découverts en 1926 au Pérou, les géoglyphes de Nazca sont bien connus dans le monde. 
Véritable patrimoine mondial de l'Humanité, ces grandes figures tracées dans le sol du désert 
de Nazca ont encore quelques secrets à nous dévoiler. Récemment, des vents violents
additionnés à des tempêtes de sables ont permis de faire une incroyable découverte :
un ensemble de géoglyphes encore inconnus. 



http://electra2zeiss.tonempire.net/t3479-les-lignes-de-nazca-documentaire

claude.c31...

il existe déjà des sujets dont vous parle ici , "revelation des pyramides", pas exemple il y a une topique UNIQUE pour ce ^^documentaire^^.

si vos vidéos apport des informations complémentaire pourquoi par poster ces infos sur la sujet deja existent.
Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Sam 8 Avr 2017 - 15:19


Est-ce que les pyramides sont faites en béton, un calcaire réaggloméré artificiel? 

Joseph Davidovits et une équipe de l'Institut Géopolymère montre comment seulement

une petite équipe peut rapidement et facilement produire 
plusieurs tonnes de blocs de pierres de pyramide.












Il existe en Inde deux séries de tablettes anciennes dites de Naacal, découvertes par James Churchward
et une importante collection de pierres gravées, découvertes au Mexique par William Niven qui selon
les experts sont des extraits des Écritures inspirées et sacrées de Mu, le fameux continent disparu dont parle la légende.
Les tablettes de Naacal portent les symboles et les caractères Naga : la légende affirme qu'elles ont été rédigés
dans la mère patrie, puis transportées en Birmanie et en Inde. Les Naacals ayant quitté la Birmanie voici plus de 15 000 ans,
elles ne peuvent donc être postérieures à ce départ. L'écriture des tablettes mexicaines est encore celle de Mu;
ces pierres datent d'au moins 12 000 ans : elles font un récit de la Création et des origines de la Vie et
«confirment tout en les complétant» les tablettes Naacal trouvés en Inde par James Churchward.
Elles «établissent indubitablement qu'il a existé sur la Terre, dans la nuit des temps, une civilisation
qui était par bien des aspects supérieure à la nôtre et très en avance...» Elles témoigneraient du «fait stupéfiant
que Babylone, la Perse, l'Égypte... n'auraient été que «les derniers feux rougeoyants de la première grande civilisation»,
laquelle aurait vu le jour en Amérique du Nord et en Orient « où Mu fonda ses premières colonies...»



Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Sam 13 Mai 2017 - 17:50

Cette empreinte humaine de 290 millions d’années
déconcerte les experts



La roche (qui appartient au Permien, 299 à 251 millions d’années)
a été découverte au Nouveau-Mexique et présente une empreinte humaine,
il y a près de 299 millions d’années. Mais il n’y avait pas d’humains sur Terre à ce moment-là, si ?


Beaucoup d’auteurs seraient d’accord avec le fait que d’innombrables découvertes qui ont été faites
au cours des dernières décennies sur Terre suggèrent que l’histoire telle que nous l’avons enseigné
est tout sauf complète.Imaginez si la société a finalement accepté le fait que notre planète ait été
habitée par d’innombrables civilisations anciennes dans le passé et que la vie sur la Terre (la vie avancée)
existe depuis des millions d’années ?  Aujourd’hui, ce n’est qu’une théorie (une supposition sauvage)
qui semble être soutenue par plusieurs découvertes «controversées». L’une d’elles est « l’empreinte Zapata »,
découverte au Nouveau-Mexique. Zapata présente une empreinte humaine dans le calcaire permien,
analysée par le paléontologue Jerry MacDonald qui a découvert des empreintes fossiles préservées dans
les strates du Permien.L’empreinte énigmatique a été étudiée par le LIEN-->Dr Don Patton qui prétend
que la roche permienne du Nouveau-Mexique contient une véritable empreinte humaine.
Selon LIEN-->Genesispark.com, le Dr Don Patton a tenté de découper cette empreinte de la roche.
Patton rapporte avoir personnellement vu une photographie de quatre empreintes pratiquement identiques
à quelques centaines de mètres de l’empreinte de Zapata. La partie controversée, bien sûr, est l’âge de la roche
où l’empreinte a été laissée : la période permienne qui a duré de 299 à 251 millions d’années.
Curieusement, le Permien (avec le Paléozoïque) s’est terminé par l’événement d’extinction Permien-Trias,
la plus grande extinction de masse de l’histoire de la Terre, où près de 90% des espèces marines et 70%
des espèces terrestres sont mortes. Quoi qu’il en soit, en revenant à l’empreinte curieuse, il y en a
beaucoup qui croient que ce n’est pas réel, car elle présente plusieurs «caractéristiques non naturelles».



Don Patton avec la soi-disant « empreinte Zapata »


Comme l’a noté l’auteur Glen J. Kuban, l’empreinte controversée montre certaines caractéristiques
qui ne sont pas typiques des empreintes humaines authentiques.

Citation :
« Les empreintes fossiles que MacDonald a rassemblées incluent un certain nombre de facteurs que
les paléontologues aiment appeler ‘problématique’. Par exemple, une créature à trois doigts a
apparemment fait quelques pas, puis a disparu, comme si elle avait décollé pour s’envoler.
Nous ne connaissons aucun animal à trois doigts dans le Permien, a déclaré MacDonald. Et il n’y avait
pas d’oiseaux. Il y a plusieurs empreintes où les créatures semblent marcher sur leurs pattes postérieures,
d’autres qui semblent presque simiennes. » The Smithsonian, Vol.23, juillet 1992, p.70.) (Source)

Dans le livre « Fossil Facts and Fantasies » de LIEN-->Joe Taylor, l’empreinte « semble être une empreinte féminine, pieds nus ».
Taylor affirme qu’elle a été trouvée en 1929 et que « on dit qu’à cette époque, la moitié d’une empreinte était visible sur
le rebord portant les deux voies. Le bord de cette corniche s’est érodé. » Taylor ne dit pas où il a appris ces détails,
et ne cite aucune littérature, scientifique ou populaire. L’auteur Jeff A. Benner a déclaré que
«la communauté créative reconnaît que l’empreinte est une origine humaine
et la preuve que les humains ont existé pendant l’ère des dinosaures».

Source : Ancient Code






Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Ven 11 Aoû 2017 - 16:28

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel.Dans la série
« Au-delà de la science », Epoch Times rassemble des récits à propos de ces phénomènes
étranges pour stimuler notre imagination et nous amener à découvrir des horizons insoupçonnés.










La liste royale sumérienne laisse toujours perplexes


les historiens après plus d’un siècle de recherche




Sur les nombreux artefacts étonnants à avoir été récupérés sur des sites en Iraq – où se sont autrefois tenues des cités sumériennes prospères – peu, ont été plus étonnants que la liste royale sumérienne. Il s’agit d’un ancien manuscrit rapportant dans la langue sumérienne les listes de rois de Sumer (dans le Sud de l’actuelle Iraq) des dynasties sumérienne et voisines, la longueur de leur règne supposée, et la localisation de leur royauté « officielle ». Ce qui rend l’artefact si unique est le fait que la liste mélange apparemment des souverains pré-dynastiques mythiques avec des souverains historiques dont l’existence est reconnue.Le premier fragment de ce texte rare et unique, une tablette cunéiforme vieille de 4000 ans, a été découverte au début des années 1900 par l’archéologue germano-américain Hermann Hilprecht sur le site de l’ancien Nippur et publié en 1906. Depuis la découverte de Hilprecht, au moins 18 autres exemplaires de la liste royale ont été découverts, la plupart datant de la seconde moitié de la dynastie Isin (2017 – 1794 av. J.-C.). Aucun de ses documents ne sont identiques. Cependant, il y a assez de matériel commun dans toutes les versions pour rendre clair qu’elle est dérivée d’un seul témoignage « idéal » de l’histoire sumérienne.


Le prisme de Weld-Blundell, la version la plus complète de la liste royale sumérienne. (Ashmolean Museum)

Parmi tous les exemplaires de la liste royale sumérienne, le prisme de Weld-Blundell de la collection cunéiforme du Ashmolean Museum d’Oxford représente la version la plus étendue ainsi que la copie la plus complète de la liste royale. Le prisme de 20 cm contient quatre côtés avec deux colonnes sur chaque côté. On pense qu’il devait y avoir à l’origine une broche de bois passant à travers son centre pour qu’elle puisse être tournée et lue sur tous les quatre côtés. Elle cite des dirigeants allant des dynasties antédiluviennes (« avant le déluge ») au quatorzième dirigeant de la dynastie Isin (1763 – 1753 av. J.-C.). Cette liste est d’une immense valeur car elle reflète des traditions très anciennes tout en fournissant en même temps un important cadre chronologique reliant les différentes périodes de la royauté à Sumer, et démontrant même de parallèles remarquables avec des témoignages dans la Genèse.

L’ancienne civilisation de Sumer

Sumer est le site de la plus ancienne civilisation connue, située dans la partie la plus au Sud de la Mésopotamie entre le fleuve Tigre et l’Euphrate, dans la région qui deviendra par la suite Babylone et qui se situe maintenant au sud de l’Iraq autour de Bagdad jusqu’au Golfe Persique.Au 3ème millénaire av. J.-C. , Sumer était le lieu d’au moins douze cités-États différentes : Kish, Erech, Ur, Sippar, Akshak, Larak, Nippur, Adab, Umma, Lagash, Bad-tibira, et Larsa.



Chacun de ces États comprenait une ville fortifiée et ses villages et terres environnants, chacun vénérant sa propre divinité et dont les temples étaient la structure centrale de la ville. Le pouvoir politique appartenait originellement aux citoyens, mais alors que la rivalité entre les différentes cités-États s’est accrue chacun d’entre eux a adopté l’institution d’une royauté. La liste royale sumérienne rapporte que huit rois ont régné avant un grand déluge. Après le Déluge, les différentes cités-États et leurs dynasties de rois ont temporairement gagné du pouvoir sur les autres.

Le passé mythique de Sumer

La liste royale sumérienne commence avec l’origine de la royauté, qui est vu comme une institution divine : « La royauté est descendue des cieux ». Les souverains des premières dynasties sont représentés comme ayant régné pendant des périodes fantastiquement longues :« Après que la royauté soit descendue des cieux, la royauté était à Eridug. À Eridug, Alulim devint roi ; il a régné pendant 28 000 ans. Alaljar a régné pendant 36 000 ans. Deux rois et ils ont régné pendant 64 800 ans. » Certains des souverains mentionnés au début de la liste, comme Etana, Lugal-banda et Gilgamesh sont des personnages mythiques ou légendaires dont les exploits héroïques sont les sujets d’une série de compositions narratives sumériennes et babyloniennes.



Le début de la liste nomme huit rois avec un total de 241 200 ans à partir du moment où la royauté « est descendue des cieux » jusqu’au moment où « le Déluge » s’est abattu sur la terre et une fois de plus « la royauté est descendue des cieux » après le Déluge.

L’interprétation des longs règnes

La durée incroyablement longue des premiers rois a conduit à de nombreuses tentatives d’interprétation. À un extrême se trouve la révocation complète des grands personnages astronomiques comme « complètement artificiels » et l’idée qu’ils ne peuvent pas être sérieusement considérés. À l’autre extrême est la croyance que les nombres ont une base dans la réalité et que les premiers rois étaient en effet des dieux capables de vivre bien plus longtemps que les hommes. Entre les deux extrêmes est l’hypothèse selon laquelle les personnages représentent le pouvoir, le triomphe ou l’importance relatifs à leur statut. Par exemple dans l’ancienne Égypte la phrase « il est mort à 110 ans » se réfère à quelqu’un ayant pleinement vécu sa vie et ayant beaucoup contribué à la société. De la même façon, les périodes extrêmement longues de règnes des premiers rois pourraient représenter combien ils paraissaient importants aux yeux du peuple. Cela n’explique pourtant pas pourquoi les périodes de règne sont plus tard passées à des périodes de temps réalistes. En rapport à cette perspective se trouve la croyance que bien que les premiers rois ne soient pas attestés historiquement, cela n’empêche pas leur correspondance possible avec des souverains historiques ayant été mythifiés par la suite. Enfin certains chercheurs ont cherché à expliquer ces personnages à travers une investigation et des interprétations mathématiques (ex. Harrison, 1993).

Rapport à la Genèse

Certains chercheurs (ex. Wood, 2003) ont attiré l’attention sur le fait qu’il y avait des similarités remarquables entre la liste royale sumérienne et des témoignages dans la Genèse. Par exemple la Genèse raconte l’histoire du « Grand Déluge » et des efforts de Noé pour sauver toutes les espèces d’animaux sur Terre de la destruction. De la même façon dans la liste royale sumérienne est abordé un grand déluge :
« Le Déluge balaya tout sur Terre. »



La liste royale sumérienne fournit une liste de huit rois (certaines versions en ont dix) qui ont régné pendant de longues périodes avant le déluge, allant de 18 600 à 43 200 ans. On y voit un parallèle avec la Genèse 5 où les générations de la Création au Déluge sont citées. Il est intéressant qu’entre Adam et Noé se trouvent huit générations, tout comme il y a huit rois entre le commencement de la royauté et le déluge dans la liste royale sumérienne.Après le déluge, la liste royale cite des rois ayant régné sur des périodes de temps bien plus courtes. La liste royale sumérienne ne documente ainsi pas seulement un grand déluge tôt dans l’histoire de l’homme, mais reflète aussi la même décroissance de longévité qu’on trouve dans la Bible – les hommes avaient des espérances de vie extrêmement longues avant le déluge et des espérances de vie bien plus courtes après le déluge (Wood, 2003).La liste royale sumérienne est un mystère laissant perplexe. Pourquoi les Sumériens auraient-ils combiné des souverains mythiques avec des souverains historiques véritables, dans un seul document ? Pourquoi y a-t-il tant de similitudes avec la Genèse ? Pourquoi les anciens rois sont-ils décrits comme régnant pendant des milliers d’années ? Ce sont certaines des questions restant toujours sans réponse après plus d’un siècle de recherche.

Cet article a été republié avec l’autorisation d’Ancient-Origins.net,
LIEN--> voir la version originale ici
Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Dim 17 Sep 2017 - 13:48

Selon de célèbres légendes mexicaines, un mystérieux « vaisseau spatial » extraterrestre
aurait atterri dans des temps très anciens. Aujourd'hui, cet engin se trouverait quelque part près d'un
système de trois grottes située entre les ville de Veracruz et de Puebla.





Les tablettes du peuple Maya comportent
des dessins extraterrestres






Il y a quelques mois, un groupe de chercheurs a décidé de se rendre dans la région afin d'en apprendre plus sur
cet étrange « vaisseau » venu d'ailleurs. Hélas, jusqu'à présent, ils n'ont pas trouvé l'engin extraterrestre.
Toutefois, pendant leur recherche à l'intérieur de l'une des grottes, ils ont trouvé des objets en pierre avec des
dessins qui semblent représenter un vaisseau spatial et des extraterrestres gravés dans les pierres.
L'une de ces gravures nous montre un humanoïde à côté d'un souverain de culture préhispanique.
Il existe également des symboles qui doivent encore être déchiffrés.

Les chercheurs sont convaincus que les pierres de « jade » représentant des êtres extraterrestres gravées
pourraient être la preuve ultime que notre Terre a été visitée par des civilisations venues d'ailleurs il y a des
milliers d'années. D'autre part, le mélange de cultures extraterrestres et non extraterrestres sur les pierres
suggère qu'il y avait contact entre les extraterrestres et le peuple maya.

L'un des chercheurs, José Aguayo, a admis que l'Institut mexicain d'anthropologie et d'histoire (INAH)
ne peut rien dire sur cette découverte parce qu'il existe des dessins sur ces objets qui contredisent tout
ce qui nous a été raconté sur notre histoire et notre origine.


SOURCE: ici
Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Dim 24 Sep 2017 - 21:47

La Révolution de l'Histoire - Entretien avec Semir Osmanagich


Semir Osmanagich, scientifique indépendant, nous montre dans quel contexte
il a fait la découverte des premières pyramides d'Europe en Bosnie.
Il nous explique à quand remontent ces constructions, et comment elles furent
conçues comme un énorme générateur d'énergie. 

Il fait le parallèle avec d'autres monuments dans le monde, et nous montre en quoi
ces découvertes imposent de repenser complètement l'Histoire de l'Humanité.

"Qu'il y ait quelque chose dont on dise : "Tiens, voilà du nouveau !", cela fut dans les siècles qui nous ont précédés.
Il n'y a pas de souvenir d'autrefois, et même pour ceux des temps futurs : il n'y aura d'eux aucun souvenir auprès de ceux
qui les suivront. Ce qui fut, cela sera, ce qui s'est fait se refera, et il n'y a rien de nouveau."


Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Jeu 2 Nov 2017 - 21:05

Pyramide de Khéops :
détection d’une grande cavité inconnue au cœur de l’édifice
Une équipe internationale annonce avoir repéré un espace vide long d’une
trentaine de mètres au sein de la plus grande des pyramides de Gizeh.
Par PIERRE BARTHÉLÉMY/Le Monde

LIEN-> QUELLE EST LA TENEUR VÉRITABLE DES DERNIÈRES DÉCOUVERTES DANS LA GRANDE PYRAMIDE


Installation des détecteurs du CEA devant la face nord de la pyramide de Khéops. MISSION SCANPYRAMIDS.


Du haut de cette pyramide, quarante-cinq siècles nous contemplent. Quarante-cinq siècles d’histoire,
mais aussi de secrets et de défis lancés aux égyptologues, car à l’heure actuelle, aucun consensus
n’existe sur la manière dont la pyramide du pharaon Khéops, la plus grande du plateau de Gizeh,
a été édifiée. Un « comment ? » qui questionne tant sur le mode de construction que sur
l’architecture interne de cet édifice.

C’est pour mieux comprendre cette structure qu’a été lancé, il y a deux ans, en octobre 2015,
le projet ScanPyramids coordonné par la faculté d’ingénierie de l’université du Caire
et l’Institut HIP (Heritage Innovation Preservation), une association française.
Son but : mobiliser des technologies non invasives et non destructives issues de
la physique fondamentale pour mieux comprendre les pyramides d’Egypte en général
et scanner la grande pyramide en particulier. Faire, en quelque sorte, passer une
radiographie à ce monument hors normes dont les côtés mesurent 230 mètres
à leur base, pour une hauteur de 139 mètres. Les résultats de ces deux années
une surprise de taille : la présence d’une importante cavité au cœur de la pyramide.

Pour sonder Khéops sans y percer le moindre trou, on a fait appel à trois équipes de
« muographes », deux japonaises et une française. Tout comme les photographes recueillent
les photons, les grains de lumière, les « muographes » sont les physiciens qui exploitent les
propriétés d’un autre genre de particules, les muons. Aussi appelés « électrons lourds »
en raison de leur charge électrique négative, ils naissent dans les cascades de particules
que provoquent les collisions continuelles entre les rayons cosmiques venus de l’espace
et les atomes de la haute atmosphère.







Comme l’explique Sébastien Procureur, ingénieur-chercheur au Commissariat à l’énergie atomique
et aux énergies alternatives (CEA) et coauteur de l’étude, « les muons ont la particularité d’être
très pénétrants. Lorsqu’ils arrivent au sol, ils peuvent passer à travers des dizaines, voire des centaines
de mètres de roche avant d’être totalement absorbés ». Si, sur la trajectoire de ces particules, se trouve
une cavité dans la pierre, un détecteur notera un surplus de muons, qui trahira l’espace vide. La muographie
a déjà été utilisée dans un cadre archéologique, en Italie, au Mexique et déjà dans la pyramide de Khephren
il y a un demi-siècle, mais aussi en volcanologie ou pour scanner l’intérieur des réacteurs de la centrale
nucléaire de Fukushima…Les deux types d’instruments japonais, l’un conçu par l’université de Nagoya
et l’autre par le KEK – qui est l’organisme de recherches nippon sur les hautes énergies –,
ont été installés dans la chambre dite « de la reine », c’est-à-dire sous la chambre du roi et la grande
galerie qui y mène. Quant aux détecteurs français développés par le CEA, renforcés pour résister
à la chaleur du désert égyptien, aux vents de sable et aux poussières, ils se trouvaient à l’extérieur et
pointaient vers la face nord de la pyramide, récoltant les muons qui traversaient l’édifice de part en part.


« La pyramide rend les gens fous »





Pendant plusieurs mois, des millions et des millions de passages de particules ont été enregistrés.
Et les trois familles de capteurs ont toutes vu la même chose, la même anomalie : une cavité allongée
mesurant au moins 30 mètres, située au-dessus de la grande galerie et plus ou moins parallèle à celle-ci.
Cette structure semble présenter des caractéristiques semblables à celles de la grande galerie,
mais les mesures ne sont pour l’instant pas assez précises pour dire si elle a la même inclinaison,
si elle est d’un seul tenant ou composée d’une succession de petites chambres.
L’équipe se demande également si cette cavité est liée au début de couloir qu’elle a détecté
sur la face nord de la pyramide en 2016.
Avec une prudence remarquable, l’étude de Nature ne se lance dans aucune hypothèse
sur ce que pourrait être cet espace vide ; elle se contente de signaler son existence.
« Notre but consiste à chercher des cavités avec le taux de certitude très élevé des physiciens
des particules, mais ce n’est pas à nous d’interpréter ce dont il s’agit, explique Mehdi Tayoubi,
codirecteur de la mission ScanPyramids, président de l’Institut HIP et coauteur de l’article.
Nous espérons qu’à partir de cette publication, le dialogue va s’engager avec les égyptologues
pour essayer de comprendre ce qu’est ce grand vide dans la pyramide. »
Pour reprendre l’adjectif employé par M. Tayoubi, ScanPyramids se veut « agnostique »
vis-à-vis de toutes les théories – certaines sérieuses, d’autres farfelues – qui courent
sur la construction de Khéops. « La pyramide rend les gens fous, ajoute-t-il.
C’est un monument tellement mythique qu’ils entrent rarement dans un processus scientifique
rigoureux à son sujet. Ils ont l’image du chercheur solitaire à la Indiana Jones, alors que pour
obtenir cette découverte, il a fallu avoir une approche multi-équipes, avec des confirmations
venant de trois institutions mondialement reconnues. » Malgré cette mise en garde, il y a fort à parier
que, dès la parution de l’article de Nature, tous les nostalgiques de Blake et Mortimer s’en donneront à cœur joie.
Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Jeu 9 Nov 2017 - 20:39

Grèce antique:



les archéologues Jack Davis et Sharon Stocker sur la

découverte du tombeau du guerrier de 3500 ans à Pylos







La découverte archéologique spectaculaire du soi-disant « guerrier griffon » - qui tire son nom de deux objets à l'intérieur
de la tombe représentant un griffon - a une nouvelle fois fait la une des journaux internationaux après une reconstruction faciale
réalisée récemment par Lynne Schepartz et Tobias Houlton de l'Université Witwatersrand à Johannesburg.
Le guerrier mystérieux - qui était probablement un homme puissant - semble avoir eu de longs cheveux noirs,
une mâchoire carrée et un cou puissant; Au moment de sa mort, il devait avoir entre 30 et 35 ans.


L'histoire remonte à 2015, lorsque deux chercheurs de l'Université de Cincinnati, Jack Davis et Sharon Stocker ,
ont renouvelé des fouilles dans l'ancienne ville de Pylos près du site du « Palais de Nestor »,
sous les auspices de l' American School of Classical Studies. Athènes , avec la permission du ministère de la Culture en Grèce.
bijoux, armes et armures, ainsi que des navires en bronze, argent et or.

La sépulture est considérée comme l' une des plus riches en Grèce au cours du dernier demi-siècle pour la richesse de sa découverte
et son potentiel pour faire la lumière sur un processus historique dramatique: l'extension de la culture minoenne de la Crète au sud
La Grèce, où elle a formé la base de la civilisation mycénienne , la première en Europe continentale. Le ministère grec de la Culture
a qualifié cette découverte de «démonstration la plus remarquable de la richesse préhistorique dans les monuments funéraires
trouvés au cours des 65 dernières années dans la partie continentale du pays».

LIRE LA SUITE ici


Autres LIENS:


Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Jeu 9 Nov 2017 - 20:44

Interview de Jacques Grimault







Jacques Grimault 2017 - La révélation des pyramides 2



Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Dim 12 Nov 2017 - 15:25


Secret des pyramides d'Égypte: thèses et mythes étonnants


Il existe une conjuration mondiale chez les savants, et les égyptologues ne font pas exception à la règle, loin de là …
Pour eux ils n'est questions que de temples et de monuments funéraires. Voilà le passé des hommes 
et plus particulièrement des égyptiens. Faire croire que ces monuments que représentent la grande pyramide 
et le sphinx furent construits par les pharaons est une hérésie complotiste organisé par les égyptologues, qui 
cachent la vérité ! Le sphinx a vécu des périodes pluviale, en témoigne les trace d’érosion du à la pluie il y a 
plus de 10000 ans ! Le complexe avec les pyramides remonteraient à plus de 12000 ans. Les pharaons n’existaient 
pas, les égyptiens essayerons de reproduire plus tard les pyramides, mais la plupart ne résisteront pas au temps, 
et sont aujourd’hui en ruines. Et que dire des salles et passages souterrains qui sont légion sous le plateau  de Gizeh ! 
Là aussi motus et bouche cousue, des autorités qui régissent le site archéologique. L’archéologie mais aussi l’astronomie 
serait donc des sciences destinés à cacher aux gens, la vérité sur leur passé et leurs origine …  Le but étant de préservé 
les dogmes établies, qui conditionne les humains sur la religion, le social, le pouvoir, ce sont des sciences de manipulation …



Les extraterrestres ont-ils construit les pyramides ? La réponse va vous étonner... ou pas !


De nombreux faits troublants suggèrent qu'une incroyable découverte en Égypte aurait été dissimulée au public...

Revenir en haut Aller en bas
claude.c31

avatar

Masculin Messages : 1178
Date d'inscription : 25/11/2010
Localisation : ici et là

MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   Sam 25 Nov 2017 - 21:49

Bruniquel, la grotte qui 
bouleverse notre vision
de Néandertal




Des humains occupaient déjà les grottes européennes il y a 176 500 ans,
bien avant l’arrivée d’Homo sapiens ! La datation de stalagmites cassées
puis agencées en rond dans la grotte de Bruniquel apporte une preuve
formelle que l’homme de Néandertal y entretenait des feux,
voire y pratiquait des comportements rituels.



LIEN:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Archéologie Interdite "   

Revenir en haut Aller en bas
 

" Archéologie Interdite "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le mythe du déluge . Archéologie interdite
» Archéologie interdite
» Archéologie Interdite Nouvelle Découvertes [Documentaire 2016]
» l'Archéologie en G. Bretagne
» Archéologie censurée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Légendes & mystères :: Anciennes civilisations-