Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les vaccins sont rentables, et alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Sam 29 Juil 2017 - 12:12

Rappel du premier message :

Les vaccins sont rentables, et alors ?  


Oui, Big Pharma gagne de l'argent auprès des vaccinations. Mais cela ne veut pas dire que tout le monde devrait eviter d'etre vacciner.


À l'heure actuelle, les chiffres sur la récente épidémie de rougeole américaines sont bien connus. En 2014, l'Amérique a eu plus de 600 cas de rougeole, le nombre le plus élevé en 20 ans. Au cours du mois de janvier 2015, 84 personnes dans 14 États ont signalé avoir pris de la rougeole, la plupart des cas étant liés à un incident à Disneyland . La raison de la résurgence? De plus en plus de gens optent pour ne pas vacciner leurs enfants .

Alors que la fixation principale des groupes anti-vaccin est une étude ancienne et discréditée reliant la vaccination à l'autisme , une autre est une théorie du complot diffusée en ligne que les médecins et les entreprises pharmaceutiques profitent financièrement de la vaccination - ce qui supposerait des incitations perverses dans la défense de la Public à vacciner.

Mais cet argument est historiquement infondé. Non seulement les pédiatres et les médecins perdent souvent de l' argent pour l'administration des vaccins , il n'y a pas si longtemps que l'industrie du vaccin luttait avec de faibles marges bénéficiaires et des pénuries. The Economist a écrit que «pendant des décennies, les vaccins étaient un coin négligé de l'industrie des drogues, de l'ancienne technologie, de peu d'investissement et des marges bénéficiaires abyssales. De nombreuses entreprises ont vendu leurs divisions de vaccins pour se concentrer sur des médicaments plus rentables».

En fait, les vaccins étaient si peu rentables que certaines entreprises ont cessé de les fabriquer complètement. En 1967, il y avait 26 fabricants de vaccins. Ce nombre est tombé à 17 en 1980. Il y a dix ans, les incitations financières à la production de vaccins étaient tellement faibles qu'il y avait de plus en plus d'inquiétudes pour les entreprises pharmaceutiques qui abandonnaient le marché des vaccins pour la vente de traitements médicaux quotidiens plus rentables. Par rapport aux médicaments qui nécessitent des doses quotidiennes, les vaccins ne sont administrés qu'une fois par an ou toute une vie. La société pharmaceutique Wyeth (qui a depuis été acquise par Pfizer) a signalé qu'ils ont cessé de faire le vaccin contre la grippe parce que les marges étaient si faibles.

"Historiquement, les vaccins ont été produits à un prix relativement bas et vendus avec une faible marge bénéficiaire. Il s'agissait d'add-ons à d'autres produits, surtout des médicaments, que les fabricants de produits pharmaceutiques produisaient, explique Neal Halsey, professeur de maladies infectieuses pédiatriques et santé internationale à l'École de santé publique de Johns Hopkins Bloomberg. Les personnes travaillant dans les vaccins se sont décrites Héritier d'autrui, et ils ont dû se battre pour trouver des ressources pour développer de nouveaux vaccins ".

  Une estimation place le marché des vaccins maintenant à 24 milliards de dollars - énorme, mais seulement 2 à 3 pour cent d'un industrie  trillion-dollar   pharmaceutique mondiale .


https://www.theatlantic.com/business/archive/2015/02/vaccines-are-profitable-so-what/385214/
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
evol

avatar

Masculin Messages : 5973
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 3 Aoû 2017 - 18:44

L'habilité est dans la vérité ou l'ignorance

Sinon j'aurai pu dire aussi Very Happy

"Vadé rétro satanas"  sunny


Dernière édition par evol le Jeu 3 Aoû 2017 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Archi

avatar

Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 266
Date d'inscription : 27/03/2017
Age : 37

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 3 Aoû 2017 - 18:47

Significatif de quoi?
Peu m'importe d'avoir raison sur ce sujet, a la limite je préférerais avoir tort et que personne ne soit impacté par des effets secondaires d'un quelconque vaccin.
C'est juste que je suis curieux de ton opinion sur ces deux derniers points.
Si tu veux la donner , tant mieux, si tu veux pas tant pis, le débat s’arrêtera là, sans que j'ai forcément raison. Peu importe.
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5973
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 3 Aoû 2017 - 18:54

@archi
Tu t'adresses a qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Archi

avatar

Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 266
Date d'inscription : 27/03/2017
Age : 37

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 3 Aoû 2017 - 18:58

à Osiris pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5973
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 3 Aoû 2017 - 19:08

J'avais un doute
Revenir en haut Aller en bas
Stellina

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 18
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 35

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Sam 5 Aoû 2017 - 20:28

En tout cas, la Cour de justice de l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin contre l'hépatite B.
Il était hors de question que je fasse administrer à ma fille le DTP hexavalent contenant ce vaccin, j'ai dû faire plusieurs pharma pour enfin trouver le quinta; et vu la tournure des choses il va falloir se battre et ruser de plus en plus pour esquiver les flèches de nos bourreaux


http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/sclerose-en-plaques-vaccination-hepatite-b-un-faisceau-d-indices-graves-precis-et-concordants-peut-suffire-a-prouver-le-lien-de-causalite-selon-la-justice_2246975.html

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Sam 5 Aoû 2017 - 21:13

Stellina a écrit:
En tout cas, la Cour de justice de l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin contre l'hépatite B.

beh , c'est pas exactement ce que l'article dise...

Citation :
Cet arrêt de la cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pourrait permettre aux autres malades d'obtenir réparation du préjudice subi, si le juge estime que les indices graves, précis et concordants, sont suffisants.

"" SI le juge estime.... ""

Citation :
La cour de justice de l'Union européenne (CJUE), saisie par la Cour de cassation française, a estimé, mercredi 21 juin, dans un arrêt qu'en l'absence de consensus scientifique, un "faisceau d'indices graves, précis et concordant pouvait suffire à prouver le lien de causalité" entre un vaccin et le déclenchement d'une maladie".

SI l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin ils auraient pas dites "" en l'absence de consensus scientifique ... ""

Citation :
Cette décision de justice va permettre dans ce cas précis au juge de se prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation", et non plus seulement en se basant sur "la preuve certaine issue de la recherche médicale", qui, en l'espèce ne permet pas d'établir ni d'infirmer l'existence d'un lien de causalité entre cette vaccination et l'apparition de la maladie.

la Cour de justice de l'Union européenne na PAS reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin contre l'hépatite B, mais dans ce cas precis donne la decision au Juge de prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation".

en gros , si le Juge croire au lien ""il y a une lien "", mais si la juge ne croire pas , alors , ""il y en a pas"" .


Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 5973
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Sam 5 Aoû 2017 - 21:34

Revenir en haut Aller en bas
Stellina

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 18
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 35

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Dim 6 Aoû 2017 - 9:37

OSIRIS a écrit:

SI   l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin  ils auraient pas dites   ""  en l'absence de consensus scientifique ... ""


C'est déjà assez qu'un faisceau d'indices graves et concordants soit pris en compte par la Cour de justice de l'Union européenne. Le consensus scientifique on l'aura, quoi, dans 20 ans ? Il s'agit pas d'un fait anodin on parle de la santé de nos enfants là. Et j'ai moi-même dans mon entourage vu qqn péricliter (sclérose en plaques) suite à ce fichu vaccin. J'attends pas le consensus scientifique, il viendra quand ce sera trop tard pour beaucoup... comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Archi

avatar

Masculin Capricorne Chèvre
Messages : 266
Date d'inscription : 27/03/2017
Age : 37

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Dim 6 Aoû 2017 - 9:51

Stellina a écrit:

C'est déjà assez qu'un faisceau d'indices graves et concordants soit pris en compte par la Cour de justice de l'Union européenne. Le consensus scientifique on l'aura, quoi, dans 20 ans ? Il s'agit pas d'un fait anodin on parle de la santé de nos enfants là. Et j'ai moi-même dans mon entourage vu qqn péricliter (sclérose en plaques) suite à ce fichu vaccin. J'attends pas le consensus scientifique, il viendra quand ce sera trop tard pour beaucoup... comme d'habitude.

Je suis bien d'accord , je connais également des personnes atteintes de SEP suite à l'inoculation d'un vaccin.
Malheureusement oui il faudra attendre de longues années je pense, comme à chaque fois, comme l'amiante, le médiator, le vioxx, le distilbène, la dépakine ...
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Dim 6 Aoû 2017 - 10:08

Stellina a écrit:

C'est déjà assez qu'un faisceau d'indices graves et concordants soit pris en compte par la Cour de justice de l'Union européenne.

c'est pas exactement ça non plus ......  la Cour de justice de l'Union européenne ne prendre pas en compte les indices graves et concordants.

DANS CE CAS PRECIS, ((celui du deces de Monsieur M.J.W.))


Citation :
Cette décision de justice va permettre dans ce cas précis au juge de se prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation",

http://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/sclerose-en-plaques-vaccination-hepatite-b-un-faisceau-d-indices-graves-precis-et-concordants-peut-suffire-a-prouver-le-lien-de-causalite-selon-la-justice_2246975.html

ça veut dire que la Cour de justice de l'Union européenne donne au Juge a Paris qui tiens la tribunale a propos du deces de ce monsieur , de prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation".  
Revenir en haut Aller en bas
Stellina

avatar

Féminin Taureau Chien
Messages : 18
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 35

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Dim 6 Aoû 2017 - 10:42

Archi a écrit:

Je suis bien d'accord , je connais également des personnes atteintes de SEP suite à l'inoculation d'un vaccin.
Malheureusement oui il faudra attendre de longues années je pense, comme à chaque fois, comme l'amiante, le médiator, le vioxx, le distilbène, la dépakine ...

Exactement, il faudra attendre de longues années et de nombreuses victimes avant de l'avoir ce consensus, ce n'est pas un cas isolé, ça a toujours été comme ça, quand un lourd faisceau de présomption commence à peser et qu'on a de surcroît observé ça soi-même sur son entourage la moindre des choses est d'alerter et d'être super prudent. On sait bien qu'on n'est que de la chair à canon dans ce système dominé par l'argent. Les scandales à répétition n'ont pas suffi à "vacciner" certains cependant. ^^

Avant de faire vacciner ma fille (avec le dtp quinta qui ne contient donc pas le vaccin contre l'hépatite B, mais contient de l'aluminium), j'étais allée voir une homéopathe, elle a prescrit un traitement pour drainer le vaccin, éviter les éventuels petits effets secondaires, et ça a fonctionné, ça s'est super bien passé, même pas une petite fièvre. Difficile de dire si c'est dû à l'homéopathie mais en tout cas ça m'a sécurisée et rassurée de procéder ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
artifix

avatar

Masculin Cancer Singe
Messages : 464
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Lun 14 Aoû 2017 - 10:39


Vaccin hépatite B: La Cour européenne reconnaît le lien avec la sclérose en plaques





Le vaccin contre l’hépatite B peut-il causer la sclérose en plaques et ouvrir droit à une réparation du préjudice? La Cour de Cassation hésitait à le dire… la Cour de Justice de l’Union Européenne vient de lui confirmer qu’elle avait le droit de le reconnaître. Une décision qui va compliquer l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire annoncée par la ministre Buzyn…
Agnès Buzyn se serait probablement bien passée de cette décision qui va compliquer la mise en oeuvre de sa politique de vaccination obligatoire. La Cour de Justice de l’Union Européenne vient de considérer, dans le cadre d’une question préjudicielle, qu’il était conforme au droit de l’Union Européenne de reconnaître un lien de causalité entre un vaccin de Sanofi Pasteur contre l’hépatite B et la sclérose en plaques.

L’affaire visait un cas français. Un homme en parfaite santé avait déclaré une sclérose après une vaccination. Il est décédé en 2011.

Jusqu’ici, la directive de l’Union sur le sujet imposait aux plaignants d’établir la preuve de la causalité entre la vaccination et la maladie. La CJUE vient de reconnaître que cette preuve ne supposait pas forcément un consensus scientifique, mais pouvait simplement s’appuyer sur des présomptions fortes et sérieuses. Il appartiendra à chaque juridiction nationale de vérifier ce sérieux.

Cette réponse ouvre la voie à une indemnisation des victimes par les fabricants de vaccins incriminés.

Une très mauvaise nouvelle pour Sanofi… et pour Agnès Buzyn.


Extrait du communiqué de presse de la Cour de justice de l’Union Européenne du 21 juin 2017:

« Dans son arrêt de ce jour, la Cour estime comme compatible avec la directive un régime probatoire qui autorise le juge, en l’absence de preuves certaines et irréfutables, à conclure au défaut d’un vaccin et à l’existence d’un lien causal entre celui-ci et une maladie sur la base d’un faisceau d’indices graves, précis et concordants, dès lors que ce faisceau d’indices lui permet de considérer, avec un degré suffisamment élevé de probabilité, qu’une telle conclusion correspond à la réalité. En effet, un tel régime n’est pas de nature à entraîner un renversement de la charge de la preuve incombant à la victime, puisqu’il revient à cette dernière d’établir les différents indices dont la conjonction permettra au juge saisi de se convaincre de l’existence du défaut du vaccin et du lien de causalité entre celui-ci et le dommage subi.
En outre, exclure tout mode de preuve autre que la preuve certaine issue de la recherche médicale aurait pour effet de rendre excessivement difficile voire, lorsque la recherche médicale ne permet pas d’établir ni d’infirmer l’existence d’un lien causal, impossible la mise en cause de la responsabilité du producteur, ce qui compromettrait l’effet utile de la directive ainsi que les objectifs de celle-ci (à savoir protéger la sécurité et la santé des consommateurs et assurer une juste répartition des risques inhérents à la production technique moderne entre la victime et le producteur).

La Cour précise néanmoins que les juridictions nationales doivent veiller à ce que les indices produits soient effectivement suffisamment graves, précis et concordants pour permettre de conclure que l’existence d’un défaut du produit apparaît, compte tenu également des éléments et des arguments présentés en défense par le producteur, comme étant l’explication la plus plausible de la survenance du dommage. Le juge national doit en outre préserver sa propre liberté d’appréciation quant au point de savoir si une telle preuve a ou non été apportée à suffisance de droit, jusqu’au moment où il se considère en mesure de former sa conviction définitive. »



http://www.entreprise.news/vaccin-contre-lhepatite-b-cour-de-luxembourg-reconnait-lien-sclerose-plaques/
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 2847
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 46

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Lun 14 Aoû 2017 - 12:55

OSIRIS a écrit:
Stellina a écrit:
En tout cas, la Cour de justice de l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin contre l'hépatite B.

beh , c'est pas exactement ce que l'article dise...

Citation :
Cet arrêt de la cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pourrait permettre aux autres malades d'obtenir réparation du préjudice subi, si le juge estime que les indices graves, précis et concordants, sont suffisants.

"" SI le juge estime.... ""

Citation :
 La cour de justice de l'Union européenne (CJUE), saisie par la Cour de cassation française, a estimé, mercredi 21 juin, dans un arrêt qu'en l'absence de consensus scientifique, un "faisceau d'indices graves, précis et concordant pouvait suffire à prouver le lien de causalité" entre un vaccin et le déclenchement d'une maladie".

SI   l'Union européenne a reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin  ils auraient pas dites   ""  en l'absence de consensus scientifique ... ""

Citation :
Cette décision de justice va permettre dans ce cas précis au juge de se prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation", et non plus seulement en se basant sur "la preuve certaine issue de la recherche médicale", qui, en l'espèce ne permet pas d'établir ni d'infirmer l'existence d'un lien de causalité entre cette vaccination et l'apparition de la maladie.

  la Cour de justice de l'Union européenne na PAS  reconnu un lien entre la sclérose en plaque et le vaccin contre l'hépatite B, mais dans ce cas precis donne la decision au Juge de prononcer "selon sa propre liberté d'appréciation".

en gros , si le Juge croire au lien ""il y a une lien "", mais si la juge ne croire pas , alors , ""il y en a pas"" .


Revenir en haut Aller en bas
artifix

avatar

Masculin Cancer Singe
Messages : 464
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Lun 14 Aoû 2017 - 19:16

OSIRIS a écrit:


en gros , si le Juge croire au lien ""il y a une lien "", mais si la juge ne croire pas , alors , ""il y en a pas"" .[/color]




Donc si le juge se plante, (car a priori le juge sait mieux que les médecins non corrompu par les lobbys) mais qu'il dit qu'il n'y a pas de lien l'affaire est classé, logique !
Revenir en haut Aller en bas
Absolu

avatar

Masculin Lion Serpent
Messages : 6
Date d'inscription : 24/08/2017
Age : 52

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Ven 25 Aoû 2017 - 8:02

Ma Mere 76 ans en pleine forme et pourtant n'a jamais recu aucun vaccin de toute sa vie.
Les accidents due aux vaccin ne sont jamais repertorier pour ne pas mettre en cause les Laboratoires.
Revenir en haut Aller en bas
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 3545
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    Jeu 12 Oct 2017 - 1:06

Bonsoir tout le monde Very Happy
On avais beaucoup parler du conflit d'intérêt de Agnès Buzyn la ministre de la santé. Et certains en grand couvreur du syndrome du larbin avait pris sa défense... Alors que c'est dorénavant de notoriété publique, comme beaucoup d'autres choses d'ailleurs. Comme la fait que Monsanto commandait des études fictives pour réhabiliter le glyphosate. Ou encore que les pesticides triple la mortalité des abeilles. Mais revenons donc sur le cas scandaleux du parti-pris de la ministre de la santé !
Akasha.

Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de son mari



La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a pris le 2 octobre une décision concernant les instituts hospitalo-universitaires qui arrange son conjoint Yves Lévy, directeur de l'Inserm. De quoi alimenter des soupçons de conflit d'intérêts.


La promesse paraissait (quasi) intenable. La ministre ne l'a pas tenue. Rappelez-vous : Agnès Buzyn, titulaire du portefeuille de la Santé, a certifié, au moment de sa nomination, qu'elle se déporterait de tout dossier concernant l'Institut national et de la recherche médicale (Inserm), dirigé par son conjoint, Yves Lévy. Le 29 mai dernier un décret, co-signé par Edouard Philippe et par Agnès Buzyn, est même venu consacrer cette situation, censée éviter tout conflit d’intérêts au sommet de la chaîne médicale. "La ministre des solidarités et de la santé ne connaît pas des actes de toute nature relatifs à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale. (...) les attributions correspondantes sont exercées par le Premier ministre", dispose le texte. Une ministre de la Santé qui évite de s'occuper du principal organe de recherche médicale en France, cela promettait quelques casse-têtes administratifs. En réalité, cette belle idée s'est vite fracassée sur la réalité pratique.

Lire aussi > Gouvernement Philippe : Agnès Buzyn à la Santé, dans la trace de Simone Veil

Tout est parti d’une décision interministérielle en apparence anodine. Le 2 octobre dernier, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, ont annoncé le report d’un appel à projets pour créer de nouveaux instituts hospitalo-universitaires (IHU), en précisant que ceux-ci devront « proposer une gouvernance sans fondation support ». Or, cette demande administrative obscure paraît s’inscrire dans une lutte d’influence à laquelle l’Inserm est partie prenante. Les deux ministres ont tout simplement fait droit à une demande… d’Yves Lévy, mari d’une des deux signataires.

Le statut des IHU au coeur du problème

Les IHU ont été créés en 2010, sous Nicolas Sarkozy et sur conseil de Jacques Attali, Alain Juppé et Michel Rocard , afin de stimuler la recherche médicale, alors moribonde en France. L’objectif était de créer des centres de recherche de haut niveau échappant aux pesanteurs des structures existantes. Pour ce faire, ils bénéficient depuis leur création du statut de « fondation » indépendante. Celui-là même qui est justement remis en cause par la décision ministérielle pour les nouveaux IHU. Ce statut constitue pourtant une grande chance pour Didier Raoult, le patron de l’IHU de Marseille, interrogé par Marianne : « Les IHU sont une réussite internationalement reconnue, avant tout car nous avons une souplesse de fonctionnement. Quand nous avons besoin d’un chercheur dans un domaine précis, nous pouvons le recruter rapidement. C’est très précieux. »

Or, ce statut est discuté depuis plusieurs années en ce qu’il pose des questions sur la viabilité du modèle économique et les liens avec les institutions partenaires de l’IHU. Yves Levy est un des plus fervents contempteurs du modèle « fondation ». Dans son édition de ce mercredi 11 octobre, Le Canard enchaîné révèle que le patron de l’Inserm a envoyé le 9 septembre une note aux équipes candidates, dans laquelle il prône le remplacement du statut de fondation par un simple « contrat ». Celui-ci pourrait notamment prendre la forme d’un groupement d’intérêt public. La différence entre les deux statuts ? Le statut de fondation permet aux IHU de prendre des décisions rapidement, après consultation de leur conseil d’administration. Dans les groupements d’intérêt public (GIP), chaque institution partenaire dispose d’un droit de regard sur les décisions de l’IHU. Or, l’Inserm est partenaire et membre fondateur de cinq des six premiers IHU.

Dans ceux-ci, l’Institut met à disposition ses chercheurs, certains de ses laboratoires, et participe aux conseils d’administration. Sans avoir de droit de veto. Il y a aussi un enjeu en terme de brevets. Les IHU ne pouvant être en déficit, les brevets qu’ils déposent et vendent à des grandes entreprises participent à leur modèle économique. Au sein d’un GIP, la répartition de la manne devra être renégociée, devenant potentiellement plus favorable à une institution comme l’Inserm.

"Un enjeu d'autorité pour Yves Lévy"

Plusieurs connaisseurs du dossier voient en outre dans cette bataille en milieu stérile un pur enjeu de pouvoir interne. Didier Raoult estime ainsi auprès de Marianne que le patron de l’Inserm vise surtout à asseoir son autorité.« Les IHU sont un enjeu d’autorité et de territoire pour Yves Lévy. Ils voudraient les diriger depuis Paris », maugrée-t-il. « Yves Lévy a toujours voulu la peau des IHU, c’est un enjeu de pouvoir », a raillé un ancien ministre auprès du Canard.

Le 6 octobre, le président du jury international pour les nouveaux IHU a lui démissionné de son poste… en tenant peu ou prou le même discours. Le professeur suisse Richard Frackowiack, ponte de la neurologie, a fait part de son désappointement à l’APM, une agence de presse spécialisée dans l’information santé : « Je suis forcé de démissionner. L’indépendance du jury est rejetée, la gouvernance sur la base d’une fondation est rejetée, [ainsi que] les compromis qui essaient d’être constructifs. »

L’agence rapporte encore que « ce mode de gouvernance permettait une bonne coordination entre les différents acteurs de la recherche impliqués dans les projets, et autorisait la bonne autonomie de ces projets », selon le professeur. Lui aussi voit la main d’Yves Lévy derrière cette décision : « Cette autonomie était vue d’un mauvais œil par le directeur de l’Inserm », a-t-il confié à l’APM. Autrement dit, en imposant une gouvernance « sans fondation support », les ministres de la Santé et de l'Enseignement supérieur ont pris une décision qui arrange bien le mari de la première, Agnès Buzyn.

Position intenable

Interrogé par le Canard, le cabinet d’Agnès Buzyn réfute tout conflit d’intérêts, arguant que cette décision ne concernait pas directement l’Inserm : « Le dossier des IHU est plus large que celui de l’Inserm, et la ministre de la Santé était forcément impliquée ». Ce raisonnement, juste par ailleurs, montre toute la difficulté pour la ministre de concilier ses liens privés et son activité gouvernementale. Si le dossier des IHU ne concerne pas au premier chef l’Inserm, force est de constater que l’Institut présidé par Yves Lévy avait tout à la fois un intérêt dans l’affaire et une position bien tranchée sur le sujet. A laquelle se sont rangée les deux ministres…

L’entourage d’Agnès Buzyn fait également observer que ce n'est pas la ministre qui a repris la position de l’Inserm : « La décision a été prise en interministérielle et c’est Matignon qui a porté la position de l’Inserm ». Le hic, c’est que la décision n’a finalement pas été signée par Matignon mais bien par la ministre… Un proche du dossier estime par ailleurs que si la ministre n’a pas pesé elle-même dans cet arbitrage, le seul fait qu’Yves Lévy soit le mari de la ministre a renforcé son poids dans la négociation. « Si ça, ce n’est pas du conflit d’intérêts, il ne peut jamais y avoir de conflit d’intérêts », peste cette source. Le genre de soupçon qu'aucun décret ne pourra éteindre. A tort ou à raison.

Lire aussi > Santé psychique et physique : les étudiants infirmiers en plein malaise

Source : Marianne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vaccins sont rentables, et alors ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les vaccins sont rentables, et alors ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» «Les vaccins ne sont pas si innocents qu'on le dit»
» Qui sont les 144 000 ?
» Quels sont vos traits d'évitement?
» Débat programmé : Les littoraux sont-ils des milieux propices à l'établissement d'oecoumènes?
» Les anges: qui sont ils, à quoi servent ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Grippes / Virus / Lobby pharmaceutique :: Vaccinations-