Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Numia

avatar

Masculin Poissons Singe
Messages : 432
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 37
Localisation : 85

MessageSujet: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Jeu 21 Jan 2010 - 21:56

La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?

Dans un avis juridique fort intéressant publié sur le site de la Banque Centrale Européenne, il est question de l'expulsion et du retrait volontaire d'un pays membre de l'Union européenne et de la zone euro. Si, grâce au Traité de Lisbonne, les Etats disposent au moins théoriquement d'un droit unilatéral de sortie de l'Union, ont-ils pour autant le droit de sortir de l'euro ? L'Union ne pourrait-elle pas, réciproquement, en mettre quelques-uns dehors ? Edgar* y voit clairement un "avertissement à la Grèce".




La Banque Centrale Européenne publie sur son site un avis juridique consacré à la question de l'expulsion ou du retrait d'un pays membre de l'Union européenne et de la zone euro. Très délicatement, cette note est signée Phoebus Attanassiou, vraisemblablement grec (ou chypriote ?).


Télécharger la note, intitulée "Withdrawal and expulsion from the EU and EMU: some reflections" (note à M. Raffarin : tout le site de la BCE est en anglais).


Peu importe. Il s'agit dans cette note (que je n'ai parcourue qu'en diagonale, elle fait 50 pages denses), d'étudier ce qui se passe en cas de sortie de l'eurozone par un pays membre.


Quelques idées relevées dans ce papier :


1. Très clairement, d'après M. Attanassiou, donc d'après la BCE, un retrait de l'Union européenne avant le Traité de Lisbonne était impossible. L'Union européenne est un état, de facto, dont les régions que sont l'Allemagne, l'Italie, la France et autres survivances folkloriques ont perdu assez vite le droit de se retirer (the lack, until recently, of a formal exit clause in Community primary law must have been intentional, testifying to the Member States’ lasting commitment to the EU’s objectives and to the irreversibility of the European unification process, which is irreconcilable with a unilateral right of withdrawal).


Il ne s'agit pas d'une simple position de juriste international considérant qu'un état ne peut se dédire d'un traité. L'auteur assimile l'Union européenne à un état en devenir et démarque bien cette institution liberticide d'un simple traité (it would be to disregard the sui generis constitutional nature of the Community legal order and the ECJ’s well-established interpretation of the treaties as being permanently binding on the Member States.)


L'auteur renvoie ceux qui prétendraient que les états membres de l'union européenne ont conservé leur souveraineté à leur ringardise : "it would be to subscribe to an extreme and largely obsolete concept of sovereignty".


Comme le Traité de Lisbonne prévoit une clause de retrait explicite - assimilée à une énorme faute de goût par M. Attanassiou (a recently enacted exit clause is, prima facie, not in harmony with the rationale of the European unification project and is otherwise problematic, mainly from a legal perspective), il faut se féliciter du passage en force du Traité de Lisbonne.



2. on trouve confirmation du fait qu'entre européens on ne mache pas ses mots. Alors que les européens nous rebattent les oreilles de la faiblesse de la pauvre Union européenne (on nous a refait le coup récemment avec Copenhague), notre juriste note que l'Union voit sans cesse s'accroître ses pouvoirs souverains, à mesure que les états en sont dépouillés (The Union’s slow but continuing progress towards a more advanced level of integration, involving closer political and economic ties between its Member States and the transfer of an ever-increasing share of their essential sovereignty to the supranational European institutions).


3. Pour la BCE, la sortie d'un membre de l'eurozone est une possibilité non nulle (however remote, the risk of a non-compliant Member State being expelled from the EU or EMU is still conceivable).


4. Un état qui sortirait de la zone euro actuellement devrait également quitter l'Union européenne. Mais l'auteur ajoute qu'un état qui quitterait l'Union européenne pourrait continuer à utiliser l'euro.



5. Une province d'un état-membre qui déclarerait son indépendance n'aurait pas de droit automatique à une place dans l'Union européenne (the assumption that the EU would treat both the rump Member State and the seceding entity as Member States would not hold true, as the rump Member State could veto the accession of the seceding entity under Article 49 TEU [...]. Moreover, it cannot be in the EU’s interest to have an ever increasing number of veto-wielding members, as this would make its business more difficult to manage).


6. Question soulevée par Attanassiou : si, grâce au Traité de Lisbonne, les états disposent indéniablement d'un droit unilatéral de sortie de l'Union, ont-ils pour autant le droit de sortir de l'euro ? L'auteur conclut que ce n'est pas très clair en l'état du traité. Les états ayant le droit de sortir de l'Union doivent a fortiori avoir le droit de sortir de l'euro, mais autant la sortie de l'Union est organisée par les textes, autant il y a silence sur la sortie de l'euro - puisqu'au contraire l'entrée dans l'euro est explicitement désignée comme "irrévocable". L'auteur en conclut qu'il faudrait amender le traité de Lisbonne (good luck my dear fellow !)
Il rappelle aussi que la politique peut faire des miracles : le Groenland a quitté l'Union européenne en 1982-1984, dans le silence des textes et contre l'interprétation des traités que défend l'auteur.



7. Non content de constater que la sortie unilatérale de l'euro sans quitter l'Union pose un cas juridique complexe, l'auteur se demande si, puisque les états peuvent sortir de l'Union, l'Union ne pourrait pas, réciproquement, en mettre quelques-uns dehors ? La question se pose d'ailleurs aussi bien pour l'Union que pour l'euro d'après lui. Pour mettre un état en dehors de l'Union, la question est complexe et juridiquement difficile. Mais son propos n'est pas l'Union en général, le représentant de la BCE s'intéresse plus particulièrement à une question : peut-on sortir un état de la zone euro ? L'auteur ne répond pas sur ce point, qu'il trouve juridiquement très peu justifiable, mais s'attarde longuement sur un fait : il serait possible que les états membres de l'Union ayant évacué un pays membre, concède à celui-ci la possibilité d'utiliser l'euro comme monnaie domestique (euroisation concédée). L'auteur cite San Marin, le Vatican et Monaco comme exemples.



Que conclure de ce papier ?



1. Il est brillant et fort intéressant. Nul doute que l'auteur a traité le problème à tous les niveaux, depuis les principes du droit public jusqu'aux détails techniques.



2. On peut le lire comme un avertissement à la Grèce : la BCE et l'Union européenne se préparent à votre départ. Ce qui est envisagé c'est de vous mettre à la porte de l'euro et de l'Union (c'est indissociable pour l'auteur) et de vous laisser utiliser l'euro sans participer à sa gestion (comme cela l'Union ne sera pas accusée d'ingratitude).



3. On notera avec beaucoup d'intérêt que dans le secret des notes obscures et techniques publiées en anglais, les juristes du système européen se lâchent : bien sûr que l'Union européenne est un état, bien sûr qu'elle grignote les pouvoirs souverains les uns après les autres et bien évidemment il est inconcevable que ce système soit défait - même si une clause de sortie de l'Union chagrine beaucoup les doctes et trouble l'harmonieuse marche en avant sans issue de secours que dessinaient jusque là les traités.



4. Le mieux : il est de moins en moins irréaliste d'évoquer, de demander et de préparer la sortie de la France de l'Union européenne. Puisque déjà, officiellement, la Banque Centrale Européenne s'y prépare.




*

Merci à la presse française et à Jean Quatremer de ne pas perturber la tranquillité des français en les ennuyant avec de tels papiers (Quatremer est occupé à commenter Miss Flandre).



Edgar
La lettre volée




Jeudi 21 Janvier 2010

http://www.observatoiredeleurope.com/La-BCE-prepare-t-elle-l-expulsion-d-un-pays-de-l-eurozone_a1329.html
Revenir en haut Aller en bas
http://amourbleu.blog4ever.com
Happyness

avatar

Féminin Poissons Tigre
Messages : 592
Date d'inscription : 30/04/2009
Age : 43
Localisation : Aude (11)

MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Dim 24 Jan 2010 - 16:57

Citation :

4. Le mieux : il est de moins en moins irréaliste d'évoquer, de demander et de préparer la sortie de la France de l'Union européenne. Puisque déjà, officiellement, la Banque Centrale Européenne s'y prépare.

je ne comprends pas: se pourrait-il que nous sortions de l'UE?
Revenir en haut Aller en bas
Numia

avatar

Masculin Poissons Singe
Messages : 432
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 37
Localisation : 85

MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Dim 24 Jan 2010 - 17:16

C'est ce que j'ai compris aussi mais c'est plutot vague! En tout cas qu''ils en parlent n'est pas anodin!
Revenir en haut Aller en bas
http://amourbleu.blog4ever.com
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Ven 30 Sep 2011 - 22:56

A l'heure actuelle il semble évident que la Grèce sera le premier pays de l'eurozone à en être exclu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Ven 30 Sep 2011 - 23:44

La stabilité de l'Euro face aux autres devises, et la confiance des BRICS dans notre économie européenne m'amènent à penser tout le contraire: il n'y aura pas d'expulsion/sortie, ni de la Grèce, ni de personne d'autre.

Cette cricrise de la dette grecque n'est qu'un pet de lapin médiatique pour permettre encore plus d'incursion dans les affaires grecques et encore plus de libéralisations.
Rien de plus!
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Ven 30 Sep 2011 - 23:53

Je suis d'accord avec toi quand tu parles d'un accroissement de libéralisation des marchés cependant je persiste à dire que la Grèce sortira de l'U.E car maintenant que le pillage est terminé, faut dire qu'ils les ont saigné à blanc, cet état paralyse les actions des gouvernants européens et oblige des plans de sauvetage coutant horriblement cher et dont les états qui jouent aux mécènes ne peuvent plus se permettre (France et Allemagne surtout).

Mais bon tout cela n'est que divagations, nous verrons bien la suite des évènements!
Revenir en haut Aller en bas
tipol



Masculin Capricorne Cochon
Messages : 286
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 57
Localisation : Valenciennes

MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Sam 1 Oct 2011 - 0:41

Il ne faut pas écouter, encore moins donner foi à ce qui est raconter sur les médias TNT, FM, presse.
Ce sont des outils utilisés par les extrémistes de la mondialisation.
Tout est planifié. Les actions sont en rapport avec la finalité.
Affamer les peuples, appauvrir, rendre malade, endetter, contraindre les derniers démocrates, contraindre les derniers hommes libres.
Les opposants et les résistants continueront irrémédiablement à périr d'une façon ou d'une autre.
Ce qu'ils veulent c'est diffuser beaucoup d'horreur jusqu'à ce que les peuples européens finissent par crier "assez, plus jamais ça on signe pour la paix !"
-
Ainsi, comme pour toutes les régions de la planète, sera créée la dictature privée esclavagiste ultra-libérale d'Europe qui dirigera les pays, prélèvera l'impôt, diffusera ses bons du trésor...
Ils ne veulent pas séparer les pays d'Europe, aucun pays ne quittera définitivement l'Europe, ils posent simplement leurs règles de contraintes.
La Grèce cédera tous ses biens nationaux,... chaque prise de courant, chaque fil électrique, chaque poubelle,... appartiendra à la reine de la City et ses amis.
Leurs objectifs sont que les pays abandonnent définitivement toute forme de souveraineté, et de transformer des chiffres virtuels de dollars qui ne valent rien en actes de propriétés, s'accaparer tous les biens.
Les politiciens de nos pays nous conduisent y conduisent déjà, à abandonner nos souverainetés, et brader nos derniers biens souverains à ces voyous.
Ces plans pour l'Europe vont de pair avec les autres plans pour le gouvernement esclavagiste mondial, la dictature du nouvel ordre.
-
Il suffit de regarder comment ça se passe en Afrique, c'est exactement comme ça qu'ils veulent régner sur la planète.
- Leurs entreprises "anonymes" exploitent les ressources (matières, hommes..) au meilleur prix, sans préoccupations de lois, de pollutions graves,...
- Les salariés jeunes vivent 100% dans l'entreprise. C'est déjà le modèle Google, Samsung (voir les reportages dispos sur le Net)
- Sorti de l'entreprise aux grands murs, c'est le vide, la pauvreté, la misère, la maladie, aucune action sociale coûteuse.
- Comme pour les animaux, manger, boire, dormir dans des petites cages en colocations, travailler, mourir.
- Les gouvernements seront des équipes administratives formés par eux, pour eux.
- Les polices, armées, milices, mercenaires... seront les leurs, à leurs ordres déjà comme maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Sam 1 Oct 2011 - 2:48

La grèce ne sortira pas de la zone Euro, ce serait avouer un échec qui dure depuis 20 ans. Et puis après il faudrait en sortir d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   Sam 1 Oct 2011 - 4:28

le combat fait rage autour de la BCE : la nomination de Mario Draghi, ancien de Goldman Sachs, la démission de Jurgend Stark, … ressortent de ces tentatives de mettre Francfort sous la même tutelle que Londres et Washington. Mais, elles sont condamnées d'avance du fait même de cet espace ouvert, structurellement inscrit dans la construction européenne, où les discussions sont nourries par l'échec des politiques de 2008 et l'irruption croissante des opinions publiques dans le débat. « Qui va piano va sano e qui va sano va lontano » disent les Italiens.
Les mesures à prendre pour la traverser au mieux et en sortir plus fort (des hommes libres et non pas des esclaves pour reprendre Héraclite) exigent donc des débats sérieux et profonds … donc du temps. Et le temps pris par les Eurolandais, c'est de l'argent perdu pour les marchés … ce qui explique leurs craintes. LEAP/E2020 pense bien entendu qu'il faut aussi agir et dès Mai 2010 que les actions entreprises dans l'Euroland étaient d'une ampleur sans précédent dans l'histoire européenne récente.
Il faut laisser le temps au second plan d'aide à la Grèce de se mettre en œuvre. Pour le reste, nous savons aussi que les dirigeants actuels sont pour la plupart en « fin de course » et qu'il faut attendre la mi-2012 pour assister à une nouvelle accélération majeure de l'intégration de l'Euroland ..

Pendant ce temps, avec 340 Milliards USD à trouver en 2012 pour se refinancer, les banques européennes et américaines vont continuer à s’entre-tuer tout en essayant de maintenir la situation pré-crise qui leur assurait un soutien illimité des banques centrales. Pour l’Euroland, ils risquent d’avoir une très mauvaise surprise.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

La BCE prépare-t-elle l'expulsion d'un pays de l'eurozone ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La 3e guerre mondiale se prépare t'elle?
» L'impasse est-elle risquée ?
» Marine prépare la rentrée des classes. Sera-t-elle la seule à défendre l’enseignement « old school » ?
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Crise Financière / Economique :: Articles-