Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mythe de la caverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mephusteg



Masculin Messages : 2526
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: Le mythe de la caverne   Dim 24 Mai 2009 - 1:37

Le mythe de la caverne est plus une allégorie qu'un véritable mythe. Je trouve ce texte remarquable.


Le mythe de la caverne, Platon, République, VII .


"Socrate s'adresse à Glaucon, NDR.



Socrate. Apprends à découvrir dans la nature des choses qui vont être dites une vue sur l'essence de la formation et sur celle de la non-formation qui ensemble concernent le fondement de la condition humaine.

Considère ceci :
Des hommes séjournant sous terre dans une demeure en forme de caverne.
Celle-ci possède en guise d'entrée un long passage menant vers la lumière du jour, en direction duquel toute la caverne se rassemble.
Les hommes sont dans la caverne depuis leur enfance, enchaînés par le cou et par les cuisses.
C'est pourquoi ils demeurent tous au même endroit, ne pouvant se mouvoir ni voir autre chose que ce qui se montre à eux : étant enchaînés ils sont hors d'état de tourner la tête.
Une lumière cependant leur est accordée : elle vient d'un feu qui brûle au loin, derrière eux et au-dessus d'eux.
Entre le feu et les hommes enchaînés ( dans leur dos par conséquent) un chemin s'élève.
Imagine-toi que le long de ce chemin une murette a été dressée, semblable à celles au-dessus desquelles les saltimbanques montrent leurs merveilles aux spectateurs.



Glaucon. Je vois.


. Imagine donc comment, le long de ce petit mur, des hommes passent, portant toutes sortes de choses visibles au-dessus du mur : statues, figures de pierre ou de bois, bref, toutes sortes de choses fabriquées par la main de l'homme.

Comme on peut s'y attendre, de ces porteurs, les uns parlent entre eux et les autres se taisent.



. Tu nous présentes là un tableau extraordinaire et des prisonniers extraordinaires.


. Il nous sont semblables.
Réfléchis bien : jamais encore de tels hommes n'ont déjà vu, soit par leurs propres yeux, soit par les yeux d'autrui, autre chose que les ombres projetées sans cesse par le feu sur la paroi de la caverne qui leur fait face.



. Comment en serait-il autrement s'ils sont contraints de conserver toute leur vie la tête immobile ?


. Or que voient-ils des choses qui sont transportées et qui passent derrière eux ? Ne voient-ils pas justement rien d'autre que les ombres ?


. Effectivement.


. Maintenant s'ils pouvaient parler entre eux de ce qu'ils voient, ne penses-tu pas que ce qu'ils voient ils le prendraient pour ce qui est ?


. Nécessairement.


. Qu'en serait-il alors si cette prison avait en outre un écho venant de la paroi qui leur fait face et qui est la seule chose qu'ils puissent voir ?
Chaque fois que l'un des porteurs qui passent derrière eux dirait un mot, crois-tu que les prisonniers attribueraient ce mot à autre chose qu'à l'ombre qui passe devant eux ?



. A rien d'autre, ma foi !.


. Donc, pour les hommes ainsi enchaînés, les ombres des choses seraient la vérité même et ils ne la verraient absolument que dans les ombres.


. De toute nécessité.


. Considère alors la manière dont ils pourraient être délivrés et guérir de leur égarement :
que deviendraient-ils s'il leur arrivait ce que je vais dire ?

Chaque fois que l'un d'eux serait libéré de ses chaînes et obligé tout d'un coup de se lever, de tourner la tête, de se mettre en marche et de regarder la lumière, tous ces actes le feraient souffrir et l'éclat de la lumière l'empêcherait de voir les choses dont il observait jusque là les ombres.
Si tout cela lui arrivait, que répondrait-il, à ton avis, si quelqu'un lui affirmait qu'il n'avait vu jusqu'alors que des formes sans être, vides de tout contenu, et qu'il était maintenant beaucoup plus près de ce qui est, et que tourné désormais vers des choses ayant plus d'être, il voyait aussi d'une façon plus exacte ?
Et si quelqu'un lui montrait alors chacune des choses transportées et lui demandait ce que c'est, ne crois-tu pas qu'il serait troublé et qu'il estimerait que ce qu'il voyait auparavant de ses propres yeux était plus vrai que ce qu'on lui montrerait à présent ?



. Je le crois, certes, fermement.


. Et si on l'obligeait à regarder le feu lui-même, est-ce que les yeux ne lui feraient pas mal et ne voudrait-il pas s'en détourner pour revenir à ce qu'il est dans ses forces de regarder ?

Et ne jugerait-il pas que ce qui est pour lui immédiatement visible est en fait plus clair que ce qu'on veut lui montrer.


. Il en serait ainsi.


. Si maintenant on le tirait de force sur le chemin difficile qui s'élève hors de la caverne et qu'on ne le lachât pas avant d'être à la lumière du soleil, ne serait-il pas rempli de douleur et d'indignation ?

Une fois parvenu à la lumière du jour, les yeux pleins de son éclat, ne lui serait-il pas impossible de rien voir des objets qu'on lui présenterait maintenant comme véritables ?



. Il ne le pourrait aucunement, du moins pas tout de suite.


. Il est clair, à mon avis, qu'une accoutumance serait nécessaire s'il devait parvenir à voir, hors de la caverne, ce qui est à la lumière du jour. Et, cette accoutumance une fois acquise, ce qu'il pourrait regarder le plus facilement, ce serait d'abord les ombres, et, après elles, les images reflétées dans l'eau des hommes et des autres choses, et seulement plus tard les hommes et les choses elles-mêmes, c'est-à-dire enfin ce qui est au lieu de reflets affaiblis.

Et parmi celles-ci, il contemplerait sans doute plus facilement pendant la nuit, les choses du ciel et le ciel lui-même, en tournant son regard vers la lumière des astres et de la lune, qu'il ne le ferait pendant le jour du soleil et de son éclat.



. Sans aucun doute.


. Mais je pense aussi qu'au bout d'un certain temps il se trouverait en état de regarder le soleil lui-même. Non pas son reflet dans l'eau ou dans d'autres milieux, mais le soleil tel qu'il est, où il est, afin de considérer comment il est.


. Il en serait ainsi nécessairement.


. Et après toutes ces épreuves, il pourrait enfin aussi rassembler toutes ces pensées au sujet du soleil et se rendre compte que c'est lui qui accorde saisons et années, qui gouverne tout ce qui se trouve dans le monde à la lumière du jour et qui est encore la cause de tout ce qui est dans la caverne.


. Manifestement, il ne parviendrait à ces pensées sur le soleil et sur tout ce qu'il éclaire et fait vivre qu'après les avoir distinguées de ce qui n'est qu'ombre ou reflet.


. Maintenant, s'il parvenait à se rappeler le "savoir" qui avait cours au fond de la caverne, et ses compagnons enchaînés comme lui alors, ne crois-tu pas qu'il se féliciterait du changement qui s'est opéré en lui et qu'il aurait pitié d'eux ?


. Certes, et dans une grande mesure.


. Suppose maintenant qu'on ait institué dans la caverne des récompenses et des honneurs pour ceux qui reconnaîtraient le mieux parmi les ombres qui défilent celles qui arrivent chaque jour, mémoriseraient celles d'entre elles qui se présentent habituellement les premières, ou à la suite, ou ensemble et qui pourraient ainsi prédire l'ordre même de leurs apparitions. Crois-tu que notre homme les envierait et voudrait rivaliser avec les plus forts d'entre eux ? Ne préférerait-il pas prendre sur lui, comme dit Homère, d'être un vrai valet de labour au service d'un étranger sans fortune, plutôt que devenir un faux-maître de vérité, et ne supporterait-il pas n'importe quoi plutôt que se mettre à la mode de la caverne.


. Je crois qu'il souffrirait tous les maux plutôt que d'être un homme comme on l'est là-bas.


. Et maintenant considère enfin ceci : si l'homme ainsi élevé redescendait dans la caverne et regagnait son ancienne place, est-ce que ses yeux, à lui qui vient de quitter le soleil, ne se rempliraient pas de ténèbres ?


. Absolument.


. S'il devait maintenant entrer en compétition avec les prisonniers quant à l'appréciation de ce qu'il faut penser des ombres, et cela alors que ses yeux ne se sont pas encore réaccoutumés à l'obscurité ( ce qui ne demande pas peu de temps) ne serait-il pas rendu ridicule et ne lui ferait-on pas comprendre que son voyage vers les régions supérieures ne lui a rapporté rien d'autre que la ruine de ses yeux (la seule richesse qu'il possédait) et qu'il ne vaut donc pas la peine de chercher à s'élever sur le chemin ?

Et s'il entreprenait de délivrer les prisonniers de leurs chaînes et de les conduire voir ce qui est, ne crois-tu pas qu'ils le tueraient ?



. Sans aucun doute."



***


Dernière édition par Mephusteg le Ven 24 Fév 2012 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Dim 7 Juin 2009 - 23:37

très bon texte plein de bon sens

les barrières psychologiques, la vérité cachée, la douloureuse découverte de la réalité des choses, une élévation dans la connaissance et le fait de faire face à ceux qui ne l'ont pas acquise, l'apprentissage de la vie telle qu'elle est, une redescente terrible dans un monde coupé de toute connaissance et livré à l'illusion pour seule vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Mephusteg



Masculin Messages : 2526
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Dim 7 Juin 2009 - 23:41

je suis content que le texte te plaise Zidany.

Ce texte qui date de plus de 2 mille ans semble avoir été écrit pour notre époque, comme d'autres texte de Platon d'ailleurs ...

En fait ce texte vaut pour toutes les époques. C'est ce qui rend Socrate génial.
Revenir en haut Aller en bas
Happyness



Féminin Poissons Tigre
Messages : 592
Date d'inscription : 30/04/2009
Age : 42
Localisation : Aude (11)

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Lun 8 Juin 2009 - 0:16

Zidany_oo4 a écrit:
très bon texte plein de bon sens

les barrières psychologiques, la vérité cachée, la douloureuse découverte de la réalité des choses, une élévation dans la connaissance et le fait de faire face à ceux qui ne l'ont pas acquise, l'apprentissage de la vie telle qu'elle est, une redescente terrible dans un monde coupé de toute connaissance et livré à l'illusion pour seule vérité...

wow!! t'as tout dit en une trentaine de mots!

j'aime aussi bcp cette allégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 23 Fév 2012 - 20:44



Dernière édition par LOU le Sam 14 Avr 2012 - 3:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168



Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 62
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 23 Fév 2012 - 21:22

Les gens vivants dans la lumière subissent toujours les quolibets, la brutalité de ceux qui vivent dans l'obscurité.
La mentalité des humains ne changera pas de sitôt, de nos jours nous en sommes toujours au même point -mort.


Revenir en haut Aller en bas
aymeric000



Masculin Taureau Chien
Messages : 405
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 23 Fév 2012 - 23:47

Voila pourquoi j'ai du mal a communiquer avec certaines personnes... elles n'accepte rien No
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Ven 24 Fév 2012 - 0:43

j'adore, merci Mephusteg


Very Happy ca va
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Ven 24 Fév 2012 - 9:39

aymeric000 a écrit:
Voila pourquoi j'ai du mal a communiquer avec certaines personnes... elles n'accepte rien No



Oui, certains esprits sont récalcitrants en ne voulant pas admettre leurs propres erreurs, et dénigrent automatiquement tout ce qui ne vient pas de leur caverne!


Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168



Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 62
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Ven 24 Fév 2012 - 14:19

aymeric000 a écrit:
Voila pourquoi j'ai du mal a communiquer avec certaines personnes... elles n'accepte rien No

Ne te sens pas obligé de convaincre les autres. Les gens peuvent percevoir le sens profond se dégageant des propos tenus par tout un chacun.
Certains y resterons imperméables par paresse ou parce-que trop imbus d'eux-mêmes.


Revenir en haut Aller en bas
Mephusteg



Masculin Messages : 2526
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Ven 24 Fév 2012 - 16:29

The13thMonkey a écrit:
Oui, certains esprits sont récalcitrants en ne voulant pas admettre leurs propres erreurs, et dénigrent automatiquement tout ce qui ne vient pas de leur caverne!

bien
Revenir en haut Aller en bas
Happyness



Féminin Poissons Tigre
Messages : 592
Date d'inscription : 30/04/2009
Age : 42
Localisation : Aude (11)

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Mer 29 Fév 2012 - 15:16

Citation :
aymeric000 a écrit:
Voila pourquoi j'ai du mal a communiquer avec certaines personnes... elles n'accepte rien No


Ne te sens pas obligé de convaincre les autres. Les gens peuvent percevoir le sens profond se dégageant des propos tenus par tout un chacun.
Certains y resterons imperméables par paresse ou parce-que trop imbus d'eux-mêmes.


Revenir en haut Aller en bas
Jaylebee



Masculin Vierge Cheval
Messages : 452
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 26
Localisation : Dans ton c**

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 4:17

shakur1999 a écrit:
L'allégorie de la caverne de Platon



L'allégorie de la caverne de Platon (sous-titres français)


Par: Pitacle2009
Mise en ligne le 20 avr. 2011  

Voici une version animée de l'allégorie de la caverne de Platon. J'y ai ajouté les sous-titres en langue française.

The Cave [videorecording] : a parable / told by Orson Welles ; produced by Nick Bosustow, C.B. Wismar ; directed by Sam Weiss.
Chicago, Ill. : SVE & Churchill Media, c1974.
Subjects Plato. Republic.






A Bientôt


Dernière édition par Jaylebee le Jeu 20 Mar 2014 - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shakur1999



Masculin Vierge Chien
Messages : 58
Date d'inscription : 20/02/2014
Age : 34
Localisation : Medine

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 13:21

Bonjour Jaylebee,

Vous avez bien fait de le déplaçer avec plaisir.

Par contre vous avez mis sous-citation que je considère pas juste.
Vous devez déplacer sans commenter.. Mais bon c'est mon avis, après vous faites ce que vous voulez..


A Bientôt,
Amitiés,

shakur1999
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Shakur1999
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 13:31

Je vous conseille de vous intéresser à la conclusion de l'allégorie de la Caverne, et ce qui se produit quand celui qui a véritablement atteint le soleil se doit de redescendre.
Revenir en haut Aller en bas
Jaylebee



Masculin Vierge Cheval
Messages : 452
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 26
Localisation : Dans ton c**

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 16:51

shakur1999 a écrit:
Bonjour Jaylebee,

Vous avez bien fait de le déplaçer avec plaisir.

Par contre vous avez mis sous-citation que je considère pas juste.
Vous devez déplacer sans commenter..  Mais bon c'est mon avis, après vous faites ce que vous voulez..


A Bientôt,
Amitiés,

shakur1999

Okay, mais tu sais j'ai simplement quoté  pour qu'on sache que le poste vient de toi !

Aegis a écrit:
Je vous conseille de vous intéresser à la conclusion de l'allégorie de la Caverne, et ce qui se produit quand celui qui a véritablement atteint le soleil se doit de redescendre.

Le rejet de ses pairs, la perte quasi-totale de crédit... ?
Peux-tu développer ? où veux-tu en venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 17:04

Le premier point est que la véritable connaissance a un prix, et que ce prix est d'être déchu par ses pairs de son humanité (puisque ceux-ci en viennent à tuer celui qui a eu accès à la véritable connaissance).

Le second point est effectivement que le vrai ne pèse pas le poids face au vraisemblable. C'est d'ailleurs illustré par Boileau dans son art poétique en ces termes : "le vrai n'est quelques fois pas vraisemblable".

Le troisième point est que dans un monde d'illusions : tout ce qui n'est pas illusion est perçu comme une menace.

Le quatrième point est qu'il faut être capable d'endurer le poids de la vérité.

La fin de l'allégorie de la Caverne invite donc à accepter que la tâche du philosophe est un travail ingrat, qui nécessité d'être capable de s'abandonner à sa tâche, d'où ce qui deviendra pour Platon, la nécessité de protéger le philosophe des autres hommes en imposant la philosophie à la tête de la Cité. La perspective qu'il est ouvre est celle de la place du sage parmi les hommes.

On peut se souvenir de la figure de Socrate, mais il faut surtout pointer celle de Jésus.

Ce que montre aussi l'allégorie de la Caverne, c'est qu'il est facile de penser détenir la vérité, surtout quand on la résume de façon simple et élémentaire, sans prendre le temps d'en revenir à la source même de ce que l'on en dit.
Revenir en haut Aller en bas
Jaylebee



Masculin Vierge Cheval
Messages : 452
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 26
Localisation : Dans ton c**

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 19:03

Aegis a écrit:
Le premier point est que la véritable connaissance a un prix, et que ce prix est d'être déchu par ses pairs de son humanité (puisque ceux-ci en viennent à tuer celui qui a eu accès à la véritable connaissance).

Le second point est effectivement que le vrai ne pèse pas le poids face au vraisemblable. C'est d'ailleurs illustré par Boileau dans son art poétique en ces termes : "le vrai n'est quelques fois pas vraisemblable".

Le troisième point est que dans un monde d'illusions : tout ce qui n'est pas illusion est perçu comme une menace.

Le quatrième point est qu'il faut être capable d'endurer le poids de la vérité.

La fin de l'allégorie de la Caverne invite donc à accepter que la tâche du philosophe est un travail ingrat, qui nécessité d'être capable de s'abandonner à sa tâche, d'où ce qui deviendra pour Platon, la nécessité de protéger le philosophe des autres hommes en imposant la philosophie à la tête de la Cité. La perspective qu'il est ouvre est celle de la place du sage parmi les hommes.

On peut se souvenir de la figure de Socrate, mais il faut surtout pointer celle de Jésus.

Ce que montre aussi l'allégorie de la Caverne, c'est qu'il est facile de penser détenir la vérité, surtout quand on la résume de façon simple et élémentaire, sans prendre le temps d'en revenir à la source même de ce que l'on en dit.


Okay, en effet, bonne analyse Aegis !
Cependant, la quête de la vérité n'en demeure pas moins noble, voire au contraire.
Jésus a été crucifié, certes, mais c'est sans doute parce que son action commençait à ébranler l'autorité du pouvoir établi en Galilée et Judée..

Comme répète souvent ma mère : "mieux vaux une amère vérité qu'un doux mensonge".
D'ailleurs, je trouve que ce proverbe résume assez bien le thème du film Matrix, qui lui même résume assez bien le Mythe de la Caverne.. (Matrice=Caverne)
Revenir en haut Aller en bas
Aegis



Masculin Lion Rat
Messages : 3107
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Jeu 20 Mar 2014 - 19:18

A. Camus écrivait que l'intelligence se paie ou se nie.

Le prix de la connaissance est qu'il faut accepter les conséquences de la connaissance... Et si tu es prêt à en payer le prix : alors oeuvre donc pour y accéder, mais si tu n'es pas prêt, garde-t-en, car tu tomberas ou bien sur l'écueil des faux savoirs (partie ascendante de l'allégorie) ou celui de ne pouvoir endurer le mépris des hommes (partie descendante).

Le reproche que j'adresse à Matrix est de substituer la caverne par une autre caverne. A la matrice originelle, effectivement, semblable à la caverne de Platon, il substitue la caverne des hommes "libres" qui doivent leur survie à une sorte de pacte. Il y a là pour moi porte à faux, et limite dans l'analogie (qui se rapproche plus d'un cartésianisme au final, par son aspect logique et mécaniste, que d'un platonisme qui serait lui dialectique et idéaliste).

On a tendance généralement à oublier l'importance de la virtualité intelligible qui s'inscrit dans le sensible, et l'on a trop tendance à partir de l'approche causale pour remonter vers l'idéal, alors que cette démarche est impossible.

C'est l'idée qui doit rendre compte de ce qui est, et non ce qui est qui doit suggérer l'idée. C'est d'ailleurs illustré dans l’allégorie en ceci que le souverain bien est "au-delà de l'essence".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mythe de la caverne   Aujourd'hui à 14:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mythe de la caverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "platon et le mythe de la caverne" pour une nulle
» Le Mythe de la Caverne - Platon
» Changer le monde
» Platon, République, VII, L'allégorie de la caverne (explication et commentaire)
» La bible ou le mythe de l'humanisme judéo-chrétien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-