Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dossier sur le 11 Septembre 2001

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darksyrius

avatar

Masculin Poissons Serpent
Messages : 159
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Flines les Râches et les Pleïades

MessageSujet: Dossier sur le 11 Septembre 2001   Dim 24 Mai 2009 - 13:17

LE 11 SEPTEMBRE 2001

LA PEUR D' UN PRÉSIDENT


Cela ne leur vient même pas à l’idée que si certains pensent à un complot,
c’est peut-être parce qu’on peut légitimement y penser ..?

Bon, je vais vous transmettre un dossier monté sur le 11 Septembre 2001, complot, machination, chose prévisible,
Ou grande illusion homographique du projet Blue Beam, certaines vidéos démontre que l'avion est un hologramme s'écrasant sur les tour et image par image nous pouvons distinguer un "missile" sur le haut de l'avion holographique, cette vidéo est sur youtube.
Bref le 11 septembre est un sujet de débats à controverse, c'est pour cela que dans la suite de mon dossier sur les illuminatis, j'ai décidé de produire celui du 11 septembre car il en va de paire avec le précédent.
Voici le programme :

INTRO-ANOMALIES D' UN DÉLIT D' INITIÉ ?
1- LA PEUR D' UN PRÉSIDENT
2-LE VOL 11 AMERICAN AIRLINES, UN BOEING 767-223ER, TOUR NORD WTC1
3-LE VOL 175 UNITED AIRLINES, UN BOEING 767-222, TOUR SUD WTC2
4-LE VOL 77 AMERICAN AIRLINES,UN BOEING757-223, PENTAGONE
5-LE VOL 93 UNITED AIRLINES, UN BOEING 757-222, CHAMPS EN PENNSYLVANIE
6-LE PENTAGONE
7-OUSSAMA BEN LADEN

Bonne lecture
Namasté
Syrius El Amé Ra
Revenir en haut Aller en bas
http://ascension-planetaire.forumactif.com/
Darksyrius

avatar

Masculin Poissons Serpent
Messages : 159
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Flines les Râches et les Pleïades

MessageSujet: Introduction au dossier du 11/09/2001 par Darksyrius   Dim 24 Mai 2009 - 13:25

PARTIE A

~

ANOMALIES D' UN DÉLIT D' INITIÉ ?


Certains observateurs, dont une partie des familles des victimes ont fait remarquer quelques incohérences dans la version officielle et ont fourni une explication différente de cette journée, qui serait, selon eux, un complot du gouvernement américain. Un délit d'initié a été suspecté après l'effondrement des tours, le cours des actions de certaines sociétés s'est en effet effondré la semaine précédant l'attentat, dont en premier lieu les actions de la banque Morgan Stanley qui occupait plusieurs étages du World Trade Center.




Il est plausible que des mouvements financiers dus à un petit nombre d'initiés ( banques islamistes proches d'Al-Qaïda, où de Bush; par exemple ) aient provoqué, par effet d'entraînement, une rumeur défavorable apte à provoquer ces baisses de cours.

Des informations du FBI ne sont pas remontées jusqu'à la CIA et inversement. Le 11 septembre n'aurait certainement pas été celui que l'on connaît si toutes les informations des services secrets avaient été traitées sérieusement.

Différents éléments d'enquête ont systématiquement été bloqués par le gouvernement américain, comme le rapport de la « Commission sur le 11 septembre » du Congrès qui a été expurgé de 31 pages, à la demande du George Walker Bush. Cela n'est aucunement une preuve de l'implication du gouvernement américain dans les attentats.

L'organisation des sapeurs-pompiers de New York (FDNY) a également été mise en défaut : Des sapeurs-pompiers sont montés dans les tours jumelles sans ordre de leur hiérarchie, les communications radio ne passaient pas dans les bâtiments en raison de la structure métallique et les personnels engagés n'ont pas reçu l'ordre d'évacuation.

Dans son livre La face cachée du 11 septembre, Eric Laurent, un inlassable détracteur des Bush depuis la guerre du golfe de 1991, met en exergue les délits d'initiés entourant les attentats. En effet, un achat anormalement élevé de "put option" a été constaté sur plusieurs entités liées aux attentats dont en premier lieu les actions de la banque Morgan Stanley qui occupait plusieurs étages du World Trade Center. Il est plausible que des mouvements financiers dus à un petit nombre d'initiés (banques islamistes proches d'Al-Qaïda) aient provoqué, par effet d'entraînement, une rumeur défavorable apte à provoquer ces baisses de cours. Il a été possible d'établir que la majeure partie des transactions avait été "portée" par la Deutsche Bank et sa filiale américaine d'investissements, Alex. Brown. Des ventes sur les compagnies d'assurances Axa Re et Munich Re, qui assuraient le complexe, ont également été faites dans les jours précédant le 11 septembre.

Une quantité importante de « put » (actions à effet de levier ou options), 4 744 exactement, a également été placée sur la compagnie United Airlines au « Chicago Board Options Exchange » les 6 et 7 septembre, ainsi que 4 516 puts sur American Airlines, les deux seules compagnies dont les avions ont été détournés. Les ordinateurs servant à ces transactions se trouvaient dans les tours du World Trade Center, et les boîtes noires des enregistrements de ces ordinateurs auraient été dissimulées au public.

Suite à l'enquête menées conjointement par le FBI, le Ministère de la Justice, et la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de la bourse, Ed Cogswell, porte parole du FBI, annonça le jeudi 19 septembre 2003 dans un bref communiqué qu'il n'existait "absolument aucune preuve" que les spéculateurs s'étant livrés à ces transactions aient eu connaissance de la préparation des attentats.

Allen Poteshman, un professeur de finance à l'Université de l'Illinois, a publié un papier démontrant que les délits d'initiés sur les actions de United et d'American Airlines indiquent que certains ont profité de la connaissance préalable des attentats. Poteshman conclue, « Il y a à l'évidence une activité inhabituelle sur le marché des actions dans les jours précédant le 11 septembre ».

Quant à la commission d'enquête officielle, elle a rejeté dans son rapport les allégations de délits d'initiés ...

INDICES EN FAVEUR D' UNE CONNAISSANCE PRÉALABLE
- En juin 2001, deux services de renseignements allemands (BND) préviennent les Américains en disant : « Des terroristes du Moyen-Orient ont l'intention d'utiliser des avions commerciaux pour attaquer des bâtiments symbolisant la puissance économique, militaire et politique de l'Amérique. » (The Washington Post, 14 septembre 2001)

- Le 26 juillet 2001, CBS NEWS annonce que le ministre de la Justice, John Ashcroft a arrêté de voler sur des lignes aériennes commerciales du fait d'une ré-évaluation des menaces contre les vols commerciaux. Ashcroft déclare à la presse qu'il n'a aucune idée de ce qui a causé cette ré-évaluation. Plus tard, des fonctionnaires du département de la Justice témoigneront que « le Ministre avait été prévenu d'attentats avec des avions de ligne » (CBS, 26 juillet 2001 ; Associated Press, 16 mai 2002).

- Du 4 au 30 août 2001, le président Bush passe ses vacances dans son ranch du Texas, à Crawford. En permanence, des F-15 et des F-16 sont en l'air pour surveiller son domaine. C'est la première fois que quelque chose de ce genre se produit (CounterPunch, 18 septembre 2002).

- Le 6 août, le président Bush prend connaissance d'une note intitulée « Ben Laden Determined to strike in US » (Document déclassifié, 10 avril 2004).

- Le 10 septembre, selon Newsweek, plusieurs hauts fonctionnaires du Pentagone ont soudain annulé leur voyage prévu pour le matin suivant, apparemment par souci de sécurité (Newsweek, 24 septembre 2001).

- Bush passe la nuit du 10 au 11 septembre à Sarasota, en Floride. Sur le toit plat d'un bâtiment annexe, des missiles sol-air sont installés et des militaires les accompagnent. Selon un journal, jamais on n'avait vu cela auparavant (Sarasota Herald-Tribune, 10 septembre 2002).

SECOUSSES SISMIQUES
Les sismologues ont dû se rendre à une évidence majeure; les deux tours jumelles ont été littéralement soufflées comme par dynamitage, à leur base en synchronique avec leur effondrement soit disant causé par la dislocation des structures d'acier affaiblies par les feux de kérosène. C'est en partie vrai mais seulement en partie. Au cours de la première phase de cet effondrement, l'onde de choc provoquant un micro séisme de magnitude 2.2 à 2.3 a précédé de 3 à 4 secondes l'impact des premiers débris au sol.



Des pointes sismiques de 2,1 et 2,3 ont respectivement été enregistrées par l'Université Columbia lorsque la Tour nord et sud ont commencé à s'effondrer. Ces secousses, qui avaient comme épicentre le sous-sol des Tours jumelles, étaient brèves mais violentes, et facilement attribuables à des explosions à la base des tours, suffisamment puissantes pour avoir affaibli d'un seul coup la structure de base des édifices et provoqué leur effondrement.

Il est à noter que dans la technique de démolition contrôlée par implosion, l'étape de la destruction de la structure de base d'un édifice est nécessaire pour entraîner la structure verticale à s'effondrer sur elle-même, une fois que le centre de l'édifice a été affaibli. Si de la thermite ou des explosifs avaient déjà été utilisés sur les "noyaux" traversant le centre de chaque tour, il ne manquait qu'une puissante explosion à la base pour déclencher l'effondrement.

Phénomène étrange, au niveau -7, à l'endroit où la structure d'acier était ancrée au rocher, des points de combustion sont restés actifs pendant plusieurs jours avec des pics de température s'élevant jusqu'à 1535° C. Ce qui est théoriquement impossible !

Des vues prises par hélicoptère montrent distinctement une élévation au-dessus du sol, puis une oscillation provoquant leur enfoncement à plus de 20 mètres en dessous du niveau du sol. De plus, la signature sismique sur les écrans des enregistreurs de la première onde de choc est supérieure à la plus importante enregistrée pendant et après l'impact des débris au sol dont la taille multi- fragmentée ne pouvait en être l'origine.

L'effondrement des tours a également donné lieu à diverses spéculations. Différents groupes pensent aussi que les tours jumelles du World Trade Center, ainsi que la tour n°7 auraient volontairement subi une destruction contrôlée à l'aide de charges explosives placées à l'avance dans les tours par le gouvernement américain. Pour certains, aucun effondrement vertical de tour n'a eu lieu sans explosion contrôlée dans l'histoire de l'architecture ; or il y a eu un tel effondrement pour les deux tours jumelles (comparaisons de démolitions contrôlées et non contrôlées) et pour la tour 7 du complexe quelques heures plus tard. Et ce dernier bâtiment n'avait été touchés par aucun avion, son écroulement parait donc d'autant plus suspect. La version officielle veut que l'écroulement soit dû à un incendie (qui aurait été allumés par des parties des deux tours du WTC en feu tombant sur l'immeuble) alimenté pendant plusieurs heures par des réserves de fioul. Mais les conspirationnistes affirment qu'il est impossible qu'un immeuble s'écroule entièrement suite à un incendie, et citent comme preuve des incendies précédents, comme celui de la tour de Madrid. De plus le rapport de la FEMA serait une "blague".

Selon une étude réalisé en 1964 lors de l'élaboration des plans du WTC, le crash d'un boeing 707 volant à 600 MPH (963km/h) n'aurait pas causé son effondrement. Les caractéristiques de cet avion seraient quasiment identiques, pour ces conspirationistes, à celles des avions détournés, il est à noter que lors du procès concernant le 1er attentat contre le WTC en 1993, des experts avaient annoncé que les tours ne résisteraient pas un B767 ( le type d'avion utilisé ) [ voir la revue "Air & Cosmos" d'Octobre 2001. Des questions importantes auraient été ignorées par les médias, par exemple, la température n'aurait pas été suffisante pour que la fragilisation des structures métalliques provoquent l' écroulement. De plus, des survivants, ainsi que des pompiers, auraient entendus des bombes exploser à l'intérieur du WTC. En résumé, le WTC aurait été miné d'explosifs à des endroits stratégiques, explosions qui seraient détectables sur les vidéos et les images disponibles par les spécialistes en démolitions et experts des armées.

Mais comme les Twins tower n'étaient plus entretenues depuis un bon moment, surtout au niveau de la protection incendie, les tours se sont peut-être simplement écroulées plaque par plaque, étage par étage les uns sur les autres, comme l'indique la version officiel.

MISE HORS TENSION DES TOURS ?

Scott Forbes, un employé-cadre de la firme Fiduciary Trust, située aux 90e, 91e et 94e étages de la Tour sud a rendu un témoignage sur quelques sites d'information alternatifs concernant la mise hors-tension d'au moins la moitié de la Tour sud du WTC durant la fin de semaine précédant le 11 septembre, et en plus de l'intervention d'une multitude de techniciens dans l'édifice.

Cette opération, qui avait soi-disant pour but de mettre à jour le système de câblage réseau sur une bonne partie de l'édifice, a nécessité la coupure du courant électrique durant 30 heures, et cela incluant la mise hors-tension de tout le système de sécurité et de surveillance par caméra de la Tour sud. Alors qu'il travaillait à remettre le réseau informatique de la compagnie en marche le dimanche 9 septembre, Forbes a noté une grande activité dans l'édifice, sur différents étages, alors que plusieurs équipes de techniciens entraient et sortaient aléatoirement, et ce alors que les caméras de sécurité étaient non-fonctionnelles et sans aucune vérification électronique de sécurité pour les personnes qui entraient et sortaient.

Cet indice donne du poids à la théorie voulant que les Tours jumelles auraient été préalablement truffées d'explosifs ou de thermite lors d'une opération secrète sous la couverture des autorités, rendant ainsi possible la destruction complète des édifices lorsqu'ils seraient frappés par les avions, moins de deux jours plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://ascension-planetaire.forumactif.com/
Darksyrius

avatar

Masculin Poissons Serpent
Messages : 159
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Flines les Râches et les Pleïades

MessageSujet: Introduction au dossier du 11/09/2001 par Darksyrius (Partie B)   Dim 24 Mai 2009 - 13:28

ÄRTIE B

~

ÉVACUATION DES SAOUDIENS ET LE GROUPE CARLYLE

Le journal New York Times relate que «dans les jours qui ont suivi les attentats terroristes de New York et de Washington, l’Arabie Saoudite a supervisé l’évacuation d’urgence de 24 membres de la famille élargie d’Oussama Ben Laden hors du territoire des États-Unis».

Jane Mayer affirme dans le New Yorker que d’après un fonctionnaire saoudien, les Ben Laden furent transportés par avion privé avec l’accord du FBI. Un appareil de la marque Lear, fourni par l’entreprise d’armement Raytheon, a été mis à disposition des saoudiens et a été autorisé à décoller de Tampa le 13 septembre, alors que l’intégralité des vols sur le territoire américain étaient suspendus. Mais les largesses de l’administration Bush furent également accordées à l’ensemble des membres ou des proches de la famille royale saoudienne, puisqu’au total ce furent 140 saoudiens qui purent quitter le sol des États-Unis sans même subir le moindre interrogatoire de la part du FBI ou d’une autre agence, une exfiltration choquante qui fut amplement dénoncée par le réalisateur-écrivain Mickael Moore dans ses œuvres (Tous aux abris, 9/11 Fahrenheit). A la lumière des relations préexistantes entre la maison Bush et la maison Saoud, ce procédé s’explique parfaitement. La famille Bush entretenait depuis fort longtemps des relations privilégiées avec la famille Ben Laden. La première visite de Salem Ben Laden au Texas, fief des Bush, remonte à 1973. Il faut avoir en tête que les Ben Laden sont une des familles les plus riches d’Arabie. Leur entreprise de construction a édifié la majorité des infrastructures saoudiennes : gratte-ciels, routes, centrales électriques, télécommunications, etc. Ils possèdent d’innombrables parts dans les entreprises américaines, comme par exemple des parts de Microsoft et de Boeing, comme dévoilé dans le New Yorker du 28 octobre 2001. Ils ont fait don de 2 millions de dollars à l’université où Bush a fait ses études, de 300 000 dollars à l’université Tufts. Ils possèdent des propriétés et des terrains au Texas, en Floride et au Massachussets. Le Cheik Salim Ben Laden est un partenaire de George Bush junior, les deux hommes sont associés dans les sociétés Zappata Oil et Arbusto Ltd.

En 2001, les Ben Laden étaient actionnaires du Carlyle Group, au même titre que la famille Bush, et pour l’anecdote, Shafiq Ben Laden était en train d’assister à un séminaire du groupe Carlyle à Washington le matin du 11 septembre (Riyad a dépensé plus de 170 milliards de dollars en matériel de défense pendant les années 1990, une grande partie des transactions ayant été assurées par le groupe Carlyle). Ce fonds d’investissements, créé en 1987, gère aujourd’hui un portefeuille de 12 milliards de dollars. Il détient des participations majoritaires dans Seven Up, Federal Data Corporation (qui a par exemple équipé la Féderal Avion Administration de son système de surveillance du trafic aérien civil) et United Defense Industries Inc, le principal équipementier des armées américaines, turques et saoudiennes. Carlyle arrive au 11 ème rang des compagnies d’armement américaines. Les avoirs financiers du Saudi Binladen Group sont financés par le Carlyle Group. Dans un article paru dans le Monde, le 30 avril 2004, on apprend que John Major a travaillé et investi dans Carlyle, le plus grand investisseur privé au monde qui possède des participations dans près de 200 sociétés, un modèle unique construit à l'échelle planétaire sur le capitalisme de relations. Le groupe incarne aujourd'hui le complexe militaro-industriel contre lequel le président Eisenhower mettait en garde le peuple américain en quittant ses fonctions en 1961. La collection de personnages influents qui travaillent, ont travaillé ou investi dans le groupe ferait l'incrédulité des adeptes les plus convaincus de la théorie du complot. Sans énumérer l'aréopage complet délivré par le journal Le Monde, citons les noms des Bush, père et fils, du prince Saoudien Al-Walid, de Colin Powell, du milliardaire Georges Soros, du premier ministre de la Corée du sud Park Tae Joon, de Karl Otto Pöhl ancien président de la Bundesbank, de feu Henri Martre, président de l'Aérospatiale, sans omettre, bien sûr : la famille Ben Laden.

Les Bush étendent également leur amitié et leur protectorat à la famille royale saoudienne. Pour l’anecdote, Bush père appelle le prince saoudien : Bandar Bush. L’épouse du prince a déclaré que les Bush étaient comme ses propres parents, nous apprend Robert Baer dans Sleepling with the Devil. C’est qu’avec deux mille milliards de dollars investis dans les marchés financiers et les banques américaines, l’argent saoudien irrigue profondément le système américain, et le système Bush au passage. Cela n’est-il pas fait pour conforter l’amitié ?

LES SIMULATIONS MILITAIRES

Plusieurs enquêteurs ont évoqué le fait que les nombreuses simulations militaires et les exercices de préparation à un désastre qui ont eu lieu le matin du 11 septembre 2001 ont pu servir de couverture aux véritables attaques. Parmi ces enquêteurs, on trouve la député Cynthia McKinney, l'économiste Michel Chossudovsky et Michael Ruppert, fondateur de From the Wilderness. Le matin du 11/9, les simulations militaires et les exercices suivants ont eu lieu sous le contrôle de l' US Air Force, NORAD, CIA, NRO, FAA et la FEMA :

- L'opération Northern Vigilance, un exercice annuel de l'Air Force simulant une attaque russe, dans lequel les chasseurs de la défense aérienne qui patrouillent normalement au Nord-Est sont redéployés sur le Canada et l'Alaska.

- Les opérations Vigilant Warrior et Vigilant Guardian, un exercice combiné (un attaquant et un défenseur) simulant des détournements d'avions et l'injection de faux signaux d'avions sur les radars.

- L'opération Northern Guardian qui aurait affaibli la capacité de réponse de la base aérienne de Langley.

- Un exercice du National Reconnaissance Office, prévu à 9 h, simulant le crash d'un petit avion d'affaires suite à un problème mécanique, sur l'un des quatre bâtiments de son quartier général. Cependant, selon une porte parole de l'agence, "l'exercice a été annulé dès que la vraie attaque a commencé".

Avec au moins cinq scénarios de détournement d'avions se déroulant pendant ces exercices militaires, les radars de la NORAD et de la FAA auraient sans doute affiché un grand nombre d'avions détournés, ce qui aurait eu pour effet d'affaiblir et de retarder la réponse à une attaque réelle. La député Mc Kinney a questionné le ministre de la Défense Donald Rumsfeld à deux reprises sur ces exercices militaires du 11 septembre, lors de son témoignage devant le Congrès.

" Dis-nous quand ces choses arriveront, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde. "

Matthieu 24:3

DÉSINFORMATION
Traditionnellement, la théorie du complot est l’une des obsessions majeures de l’extrême droite, comme le rappelle régulièrement la presse, notamment en Allemagne où un communiste dans d'autres pays. Dès qu'on parle d'un complot du 11/09 on est pas des démocrates. Cela ne leur vient même pas à l’idée que si certains pensent à un complot, c’est peut-être parce qu’on peut légitimement y penser...

L’ancien général Colin Powell, chef de la diplomatie américaine sous le président George W. Bush de 2001 à début 2005, s’est distancé de son ancien discours sur les A.D.M, les armes de destruction de masse en Irak, discours prononcé en 2003 devant le Conseil de sécurité des Nations Unies... Colin Powell a qualifié ces déclarations de douloureux souvenir, de " tache " sur sa réputation. C’est ce qu’ il a dit sur la chaîne de télévision CNN. Ses arguments, basés sur des informations erronées des services de renseignements, avaient servi à justifier l'invasion de l’ Irak quelques semaines plus tard, mais aucune de ces armes n'a jamais été retrouvée…

L' APOCALYPSE
Comme il a avait été annoncé il y a bientôt 2000 ans dans le chapitre II de l'Apocalypse, le monde entier se réjouira à la vue de deux cadavres, ceux des deux témoins envoyés pendant 1260 jours par Dieu pour faire entendre Sa parole avant que les valeurs enseignées par la Bible ne s'effondrent définitivement sous le règne de la trinité Satanique.

"C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête.
Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ".
[ Apoc 13/18 ]

UN PEARL HARBOR II

Certains commentateurs ont comparé cet événement à l'attaque de Pearl Harbor par les Japonais le 7 décembre 1941. La comparaison est fortement validée par ce sentiment lui-même, même si la différence entre l'agression militaire par une nation et l'attentat commis par des terroristes. Certains ont comparé ces deux événements, car pour tous deux, rien n'a été fait pour éviter la tragédie. Le lendemain des attentats, le conseil de sécurité de l'ONU adopte la résolution 1368, proposée par la France, condamnant ces actes terroristes.



Souvent comparé au raid des Japonais sur Pearl Harbor, les événements du 11 septembre 2001 pourraient très bien être un fantastique complot contre le monde :

Historique : 1941, le Japon a signé l'accord tripartite avec l'Italie et l'Allemagne, se promettant une défense mutuelle les uns envers les autres. Alors qu'Hitler ne déclarera jamais la guerre aux États-Unis, quelle que fût la provocation, il en sera différent pour le Japon.

Les États-Unis placèrent sous embargo le pétrole et l'acier destiné au Japon, en invoquant les actes de guerre du Japon sur les terres Asiatiques. Cela força le Japon à envisager de s’emparer du pétrole d’Indonésie. Avec les pouvoirs européens militairement épuisés par la guerre en Europe, les États-Unis étaient le seul pouvoir dans le Pacifique capable d'arrêter l’invasion des Indes orientales par le Japon. En déplaçant la flotte du Pacifique de San Diego à Pearl Harbor (Hawaï), Roosevelt avait positionné ses troupes de telle façon que toute volonté d’extension Japonaise soit impossible avant d'avoir nettoyé la zone.

Le Japon devait envahir l' Indonésie pour le pétrole dont il avait besoin, et éliminer la menace de la flotte américaine à Pearl Harbor. Il n'y avait pas d'autres possibilités pour le japon !

Le Président américain Franklin Delano Roosevelt avait besoin d'une guerre. 32éme président américain, il était grand maître des francs-maçons, membre du C.F.R, et avait des liens avec le comité des 300 et autres organisations secrètes. Il a eu besoin de la fièvre d'une guerre majeure pour masquer les symptômes d'une économie encore moribonde souffrant de la Grande Dépression. Roosevelt voulait une guerre avec l'Allemagne pour arrêter Hitler, mais ce dernier l’ignorait en dépit de plusieurs provocations dans l'Atlantique, et le peuple américain, luttant encore contre la crise économie, était opposé à toutes guerres. Roosevelt avait donc besoin d'un ennemi, et si l'Amérique ne pouvait pas attaquer cet ennemi volontairement, alors il devrait faire croire à une attaque contre l’Amérique.

Roosevelt a eu besoin que la première attaque par le Japon soit aussi sanglante et meurtrière que possible. A partir de cet instant et jusqu'à l'attaque sur Pearl Harbor, Roosevelt et ses associés se sont assurés que les commandants à Hawaï, le Général Short et l’Amiral Kimmel, ont été gardés dans l’ignorance totale au sujet de l'emplacement de la flotte Japonaise et de ses intentions. Mais comme le conseil de l’armé avait conclu en son temps (et les documents déclassés l’ont confirmé), Washington savait pertinament que l'attaque était imminente. Il avait aussi connaissance de la position exacte de la flotte Japonaise et sa destination.

Le 29 novembre, le Secrétaire d'état Hull a montré au journaliste Joe Leib de United Presse un message avec l’heure et le lieu de l'attaque, et le New York Times dans son édition spéciale datée du 12 août 1941, à la page 13, rapporte que l’heure et le lieu de l'attaque avaient été connus d’avance. Rien n'est prouvé ...

Bonne lecture
Namasté
Syrius El Amé Râ
Revenir en haut Aller en bas
http://ascension-planetaire.forumactif.com/
Killuminati.

avatar

Masculin Messages : 339
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Dossier sur le 11 Septembre 2001   Sam 13 Aoû 2011 - 13:18

Steve Jackson a crée un jeu de carte en 1990, commercialisé en 1995 s’appellant Illuminati : The New World Order. Une des cartes montre la tour droite du World Trade Center frappée par un impact et une autre montre le Pentagone en flamme. Steve Jackon a été poursuivi en justice par les services secrets Américains pour piratage d’informations. Etonnantes ces cartes sorties en 1995, 6 ans avant les attaques !
Revenir en haut Aller en bas
SpiritoftheWind

avatar

Masculin Messages : 55
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Dossier sur le 11 Septembre 2001   Sam 13 Aoû 2011 - 17:14

Al-Qaïda ?

Que dire d'une vérité qui n'est en réalité qu'une tromperie ? Une illusion ? Non, un mensonge.

Bonne lecture.



« Le Pouvoir des Cauchemars » (The Power of Nightmares) est un documentaire produit par la BBC qui s’applique à démontrer qu’Al-Qaida n’existe pas et que l’idée d’une menace terroriste globale est un pur fantasme. Un documentaire édifiant qui explique comment et pourquoi ce fantasme fut créé, qui en bénéficie, et pourquoi il résiste si bien à l’épreuve du temps.
-------------- Cliquez sur suite -----------------
Réalisé par Adam Curtis, qui est reconnu comme étant le meilleur documentariste en Grande Bretagne, « Le Pouvoir des Cauchemars » a reçu plusieurs prix et fut présenté « hors compétition » au festival de Cannes 2005.

Dans sa version intégrale, « Le Pouvoir des Cauchemars » dure près de 3 heures et remonte aux origines de l'islamisme et du néo-conservatisme. Il fut initialement diffusé sur BBC2 en octobre 2004, découpé en une série de 3 épisodes. Nous vous proposons ici un montage de ce documentaire, d’une durée de 32 minutes.

Sur le même thème, nous vous recommandons de visionner le discours d'Alain Chouet - ex-directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE - lors d'une table ronde qui s'est tenue au Sénat le 29 janvier 2010. Alain Chouet y démystifie le concept "Al-Qaida", de manière certes moins radicale que ne le fait le documentaire de la BBC, mais tout aussi accablante : www.dailymotion.com/video/xcdlv5

A propos du réalisateur : Adam Curtis a reçu le prix de la persistance du regard du Golden Gate au San Francisco International Film Festival (2005), et le Alan Clarke Award (2006). Il enseigna les sciences politiques à l'université d'Oxford avant de se lancer dans une carrière à la télévision.

PLUS D'INFO sur www.REOPEN911.info
Le site français sur les attentats du 11 Septembre


INTRODUCTION



MONTAGE DE 33MN (NON INTERGALE)



PARTIE - 1/10



PARTIE - 2/10
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/playlist/xvnm6_loveallhuman_le-pouvoir-des-cauchemars#videoId=x8libu[dailymotion]

PARTIE - 3/10
[dailymotion]http://www.dailymotion.com/playlist/xvnm6_loveallhuman_le-pouvoir-des-cauchemars#videoId=x8likx[dailymotion]

PARTIE - 4-5/10


PARTIE - 6/10


PARTIE - 7/10


PARTIE - 8/10


PARTIE - 9/10


PARTIE - 10/10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur le 11 Septembre 2001   Sam 13 Aoû 2011 - 18:31

Killuminati. a écrit:
Steve Jackson a crée un jeu de carte en 1990, commercialisé en 1995 s’appellant Illuminati : The New World Order. Une des cartes montre la tour droite du World Trade Center frappée par un impact et une autre montre le Pentagone en flamme. Steve Jackon a été poursuivi en justice par les services secrets Américains pour piratage d’informations. Etonnantes ces cartes sorties en 1995, 6 ans avant les attaques !

Bonjour,

Puisque tu en parle, cela n'a rien a voir avec le hasard ni un dossier d'attaque cacher pour cette fameuse carte, simplement deux ans plutôt le World Trend Center avait subit une terrible attaque à la bombe (1993) et beaucoup de gens focalise sur 2001 pour cette fameuse carte, de là que l'auteur s'en est inspiré pour l'incorporée dans son jeu c'est une évidence, et pour la petite histoire j'ai concocté également un sublime topic sur ses fameuses carte NWO ailleurs(fofo) , il y a effectivement des choses troublantes dans ce jeu....

Bien à toi Killuminati, au plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier sur le 11 Septembre 2001   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dossier sur le 11 Septembre 2001

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 11 Septembre 2001 : Les Américains se souviennent...
» Qui est derrière les attentats du 11 Septembre 2001?
» attentat du 11 Septembre 2001
» 11 septembre 2001 : Loose Change, le nouveau film qui bouscule la "pensée unique"
» Le complot du 11 septembre 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Dossiers-