Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a2zeiss
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Lion Rat
Messages : 6943
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 33
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Lun 20 Déc 2010 - 10:15

(Source: Info Guerilla)



Une spécialiste des rayonnements soutient que des lectures de radiation élevées à proximité du Pentagone après le 9/11 indiquent que de l’uranium appauvri a été utilisé

Par Greg Szymanski
8-19-5

Deux experts en radiations de haut profil sont d’accord que l’attaque du Pentagone impliquait l’utilisation d’un missile. Les lectures de compteur Geiger juste après l’attaque montrent également des niveaux élevés de rayonnement à 12 miles de distance du site crash du Pentagone.

Un spécialiste des rayonnements et un major de haut rang de l’armée, qui a déjà dirigé des projets militaires d’uranium appauvri, soutiennent tous deux que le Pentagone a été touché par un missile, pas par un avion commercial, ajoutant que des lectures de rayonnement élevées après la frappe indiquent que de l’uranium appauvri pourrait aussi avoir été utilisé.

« Je ne suis pas une experte en explosifs ou en sites d’accidents, mais je suis très bien informée des causes et effets liés à la contamination par rayonnement nucléaire. Ce qui s’est passé au Pentagone est très suspect, ce qui me porte à croire qu’un missile à ogive contenant de l’uranium appauvri peut avoir été utilisé« , a déclaré l’experte en rayonnement Leuren Moret dans une conversation téléphonique cette semaine de sa maison de Berkeley, CA.


Moret, qui a passé sa vie à travailler dans le domaine nucléaire, d’abord comme scientifique au Livermore Nuclear Weapons Laboratory en Californie, est maintenant membre du Radiation and Public Health Project (RPHP), un groupe privé étudiant les effets dévastateurs de l’uranium appauvri en particulier en Irak et en Afghanistan.

En ce qui concerne la théorie du missile, celle-ci est également soutenue par le major retraité de l’armée Rokke Doug, docteur en physique d’éducation et ancien expert militaire de haut niveau banni du Pentagone après que l’armée n’ait pas suivi les règlements concernant l’utilisation, le nettoyage, et le traitement médical concernant l’utilisation d’uranium appauvri.

« Quand on considère la situation dans son ensemble, en particulier le site de l’accident qui est dénué de parties d’avion, la taille du trou laissé dans le bâtiment, et le fait que l’impact du projectile a traversé de nombreux murs de béton, cela ressemble au travail d’un missile« , a déclaré le Maj. Rokke de sa maison de Rantoul, IL cette semaine. « Et quand on considère les dégâts, il est évident qu’il s’agissait d’un missile. Aussi, si vous regardez le WTC et le flash inquiétant frappant la tour juste avant l’impact de l’avion, il semble également qu’un missile a été utilisé. »

Et pour prouver que la théorie gouvernementale de l’avion de ligne est erronée, Moret a dit que les actions rapides d’un ami proche du Pentagone dans la matinée du 9/11, jette encore plus de suspicion.

Moret se rappelle que lors de la matinée tragique, une fois qu’elle a vu l’avion frapper les tours jumelles, puis a entendu parler du crash du Pentagone, elle a immédiatement appelé un ami proche à Alexandrie VA, le Dr Janette Sherman.

Pensant que des radiations pourraient être impliquées, elle a rapidement demandé au Dr Sherman, 77 ans, spécialiste en rayonnements et médecin qui a vivait à environ 12 miles du lieu du crash, d’obtenir une lecture du compteur Geiger.

Ce que la paire d’experts a découvert est étonnant. Ce qu’ils ont trouvé n’est pas seulement étonnant, mais quatre ans après le 9/11, ce qui est encore plus incroyable, c’est que leurs conclusions ont été complètement ignorées par pratiquement tout le monde, y compris l’administration Bush, la Commission du 9/11, et les principaux médias, tout ceux qui semblent plus intéressés à estampiller la version officielle du 9/11 que de parvenir à la vérité vraie.

« Le Dr Sherman était dans la direction du vent par rapport au Pentagone le 9/11, et ses lectures Geiger montrent une lecture extrêmement élevée, plus de huit à dix fois supérieure à la normale », a déclaré Moret, également un expert dans les cause et les effets de l’uranium appauvri.

« Le Dr Sherman, qui est elle-même une spécialiste des rayonnements très respectée, a ensuite contacté les autorités compétentes afin d’essayer d’alerter les équipes d’intervention d’urgence du risque radiologique sur le site du crash du Pentagone. Et nous avons aussi conservé les photos de lectures du compteur Geiger afin de vérifier ce que le Dr Sherman trouvé à 12 miles de distance. »

Après avoir avisé le Nuclear Industrial Safety Agency (NIRS), les experts de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) et le FBI ont été alertés, et d’après Moret, des experts en rayonnement ont confirmé plus tard des niveaux élevés de rayonnement sur le site de crash du Pentagone possiblement en raison de la présence d’uranium appauvri ou d’autres causes inconnues.

Mais ce qui a le plus troublé Moret a été l’indifférence de l’administration Bush, et son incapacité à mener une enquête approfondie sur ce qui a réellement causé le niveau élevé de radiation, disant que peut-être que les résultats pourraient révéler quelque chose contredisant la version officielle selon laquelle un avion de ligne a traversé les 12 murs de béton du Pentagone.

« Même si de l’uranium appauvri avait été utilisé, pensez-vous que des gens comme Bush, Cheney et Rumsfeld s’en soucieraient vraiment? Ce sont des poissons de fond qui il y a 20 ou 30 ans n’auraient même pas été autorisés à atteindre ce niveau de pouvoir« , a déclaré Moret.

Bien que le compteur Geiger du Dr Sherman ne puisse être considéré comme une preuve concluante, une autre spécialiste des rayonnements nucléaires, Marion Fulk, est d’accord que la lecture positive, est quoi qu’il en soit, suspecte.

« Elle semble vraiment suspecte, mais bien sûr de nombreux facteurs doivent être considérés avant qu’une conclusion soit tirée« , a dit Fulk lors d’une conversation téléphonique cette semaine. « Le type de compteur Geiger utilisé par le Dr Sherman doit être examiné, ainsi que la possibilité de la véritable source du rayonnement, que ce soit de l’uranium appauvri dans un missile, le ballast dans l’avion, ou dans la structure de l’immeuble frappé. »

Même si personne ne peut être sûr, une chose positive est que l’administration Bush ne s’est jamais vraiment sérieusement souciée d’envisager l’éventualité de l’uranium appauvri au Pentagone, tout comme elle ne se soucie guère du même problème au World Trade Center et sur les champs de bataille en Irak et en Afghanistan.

Et, plus récemment, Moret, Fulk et le major Rokke, ainsi que Dennis Kyne, Bob Jones et Mark Zeller, ont fourni la documentation pour une vidéo explosive écrite et réalisée par Joyce Riley et William Lewis intitulée « Beyond Treason » (au-delà de la trahison), offrant une étude en profondeur sur l’uranium appauvri utilisé lors les guerres du Golfe et ses chances de provoquer de nombreuses maladies chez les civils et les militaires.

« Il a été déterminé que l’équivalent de plus de 400.000 bombes de Nagasaki a été propagé au Moyen-Orient depuis 1991« , a déclaré Moret, citant un rapport et un discours ultérieur lors d’une conférence de l’année 2000 sur l’uranium appauvri donnée par le professeur Yagasaki, un physicien et spécialiste respecté des rayonnements nucléaires.

Et dans la vidéo de 89 minutes, explorant un cover-up massif du gouvernement, Riley et Lewis font remarquer que les maladies inexpliquées chez les personnels civils et militaires peuvent avoir été causées par de l’uranium appauvri, ou peut-être une combinaison de causes qui se chevauchent, notamment l’exposition aux agents chimiques et biologiques et l’utilisation de vaccins expérimentaux.

Les auteurs de Beyond Treason, ont ajouté:

« Les héros malades de la guerre du Golfe des 27 pays de la coalition meurent lentement de maladies dont les « causes sont inconnues », ils attendent des réponses de leurs gouvernements respectifs, mais aucune réponse satisfaisante ou même crédible n’a été fournie par l’établissement militaire. Des rapports qui s’étendent sur plus d’une décennie montrent la négligence et même la culpabilité de la part du Département américain de la Défense et leur mentalité « armée jetables« .

« Le VA a déterminé que 250.000 soldats sont désormais handicapés, 15.000 soldats sont morts, et plus de 425.000 sont malades et en train de mourir lentement de ce que le ministère de la Défense qualifie encore de maladie mystérieuse. Combien d’autres devront mourir avant qu’une action soit entreprise? »

Et en Février 2004, une conférence intitulée « dialogues avec les décideurs » s’est tenue à New Delhi, en Inde, où un groupe d’experts s’est réuni pour la prévention de la guerre nucléaire et a examiné de près le problème de l’uranium appauvri au Moyen-Orient.

L’Amiral Vishnu Bhagwat, ancien chef d’état major de la Marine en Inde, a rapporté les détails choquants suivants sur les effets de l’uranium appauvri:

« Lors de la guerre de 2003, les irakiens ont été soumis à l’arsenal radioactif du Pentagone, principalement dans les centres urbains, pas comme dans les déserts en 1991. Les effets globaux des maladies et des incapacités à long terme et des malformations congénitales génétiques ne sera manifeste qu’à partir de 2008. » A l’heure actuelle, la moitié de tous les 697.000 soldats américains impliqués dans la guerre de 1991 ont signalé de graves maladies. Selon l’American Gulf War Veterans Association, plus de 30% de ces soldats sont atteints de maladies chroniques, et reçoivent des pensions d’invalidité de l’Administration des anciens combattants.

« Près du Palais de la République où les troupes américaines ont monté la garde, et plus de 1000 employés entraient et sortaient, les mesures de rayonnement ont été les plus élevées d’Irak, à près de 1900 fois les niveaux de rayonnement de fond.

« A un kiosque routier, vendant des bouquets frais de persil, de menthe et d’oignons, des enfants jouaient sur un char irakien brûlé juste à l’extérieur de Bagdad, le compteur Geiger a enregistré 1000 fois le rayonnement de fond normal.

« Le Pentagone et les Nations Unies estiment que les États-Unis et la Grande-Bretagne ont utilisé de 1100 à 2200 tonnes de projectiles perforants les réservoirs contenant de l’UE au cours d’attaques en Mars-Avril 2003, bien plus que la guerre du Golfe en 1991 (ceci n’inclut pas les munitions et missiles à l’UA répandus par voie aérienne)« , écrit le Post Intelligencer.

« Les effets à long terme, comme le conjecture le Dr. Asaf Durakovic, après les premiers symptômes neurologiques sont le cancer et les maladies liées aux rayonnements, comme le syndrome de fatigue chronique, les douleurs articulaires et musculaires, les lésions neurologiques et/ou nerveuses, les troubles de l’humeur, les carences auto-immunes, les problèmes pulmonaires et rénaux, les problèmes de vision, les lésions cutanées, l’augmentation des fausses couches, la mortalité maternelle, et des malformations/déformations congénitales génétiques.

« Pendant des années, le gouvernement américain a décrit le syndrome de la guerre du Golfe comme un trouble de stress post-traumatique. Il a été étiqueté comme un problème psychologique ou tout simplement comme un malaise mystérieux d’origine inconnue tout comme les problèmes de santé des anciens combattants du Vietnam souffrant d’empoisonnement par l’Agent Orange. Pour plus d’articles, allez à www.arcticbeacon.com. Greg Szymanski Powered by CityMak

http://www.arcticbeacon.com/articles/article/1518131/31824.htm

« C’est vrai qu’un terroriste peut attaquer n’importe où, n’importe quand, en utilisant n’importe quelle technique et il est physiquement impossible de se défendre en tout temps et en tout lieu contre toutes les techniques possibles et imaginables. Ici, nous parlons de couteaux en plastique et de l’utilisation d’un avion d’American Airlines rempli de nos citoyens, et du MISSILE pour endommager ce bâtiment et d’un similaire (inaudible) qui a endommagé le World Trade Center. La seule façon de régler ce problème est d’amener la guerre vers les terroristes, où qu’ils soient, et de s’occuper d’eux. »

Donald Rumsfeld dans sa réponse au journaliste de Parade Magazine Lyric Wallwork Winik lors d’une conférence de presse du Pentagone du 12 oct., 2001. (Publié sur le site internet du Pentagone)

http://www.defense.gov/transcripts/transcript.aspx?transcriptid=3845

Source: rense.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/a2zeiss
zurected



Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Jeu 6 Jan 2011 - 23:01

très intéressant merci
Revenir en haut Aller en bas
scarabe77

avatar

Masculin Messages : 150
Date d'inscription : 15/01/2011

MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Mer 27 Avr 2011 - 14:24

petit up pour ce sujet intéressant
Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
bobmoo

avatar

Masculin Gémeaux Chien
Messages : 44
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 35
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Mer 27 Avr 2011 - 20:15

merci king
Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Mer 27 Avr 2011 - 23:30

Oh les cons, jamais j'aurai pensé qu'ils (les commanditaires) soient si con au point d'utiliser des missiles à uranium appauvris et ne pas penser aux radiations. Heureusement que cet article n'est pas paru post 311 (3-11-2011), nuage radioactif toussa toussa.

Quand on sait que ces dits missiles à uranium sont destinés à percer les blindages des chars (ou autres véhicules blindés) ennemis, c'est la seule manière de percer les murs du bâtiment. Manque de chance il n'a pas fait autant de dégât que prévu.

Merci pour cette news qui renforce le fait, encore une fois, qu'ils nous prennent pour des billes batman
Revenir en haut Aller en bas
Markosamo

avatar

Masculin Messages : 948
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   Mer 27 Avr 2011 - 23:58

Just Me a écrit:


Merci pour cette news qui renforce le fait, encore une fois, qu'ils nous prennent pour des billes

"Les plus gros secret n'ont pas besoin d'être protégé, ils le sont de fait par l'incrédulité des gens"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone   

Revenir en haut Aller en bas
 

Selon un officier militaire de haut rang: un missile a frappé le Pentagone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Prophète Idris
» HÉNIN de CUVILLIERS - COLONEL - ETAT-MAJOR -
» Anges et Archanges
» Régiments d'infanterie 70 à 79
» vidéo d'un ex sataniste de haut rang converti a Jésus-Christ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: 11 Septembre 2001 :: Articles-