Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La nature holographique des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La nature holographique des choses   Ven 11 Fév 2011 - 17:21

Bonjour,

Je suis en train de lire le livre de Michael Talbot : Holographic Universe. Je l'ai en version originale, je ne sais pas s'il est édité en version française.

Qu'est-ce qu'un hologramme ?

Tout ce qui existe dans l'univers serait de nature holographique, et pour commencer, je vais tout d'abord vous expliquer comment on obtient un hologramme, puis ensuite, vous expliquer ce que j'ai compris au sujet de notre cerveau, que j'ai lu dans ce livre.

Un hologramme est une image en 3 dimensions qui apparaît lorsqu'on projète une lumière au travers d'un film contenant l'image holographique. Un exemple d'hologramme est par exemple dans Star Wars, quand la princesse Leia apparait devant Luke Skywaker.

Tout d'abord, pour obtenir une impression d'une image sur un film holographique, il faut procéder comme suit :

1) diviser un rayon lumineux en deux.
2) une partie de ce rayon, ricoche sur l'objet à imprimer, et s'imprime sur le film holographique.
3) par un jeu de miroir, l'autre partie du rayon richoche, et vient directement illuminer le film holographique.

La rencontre entre le premier rayon, chargé de l'information de l'objet sur lequel il s'est réfléchi, et le second rayon, crée une figure d'interferance invisible à l'oeil nu sur le film holographique.

Cette figure d'interférence peut se décrire comme un ensemble de rond concentrique provenant des deux sources lumineuses. Un peu comme quand on jette une pierre dans un lac, on voit des ondes en cercle concentrique se disperser à l'endroit de contact entre la pierre et l'eau. Si on jette deux pierres côte à côte, ces ondes se superposent, et c'est en cette superposition que réside le secret de l'holographie.

Le film ainsi imprégné par ces ondes d'interference lumineuses, peut alors diffuser l'image en 3 dimension de l'objet en question, lorsqu'on fait passer de la lumière à travers lui. Bien entendu, la lumière ayant ricoché uniquement sur une face de l'objet, on ne peut obtenir que cette partie en 3 dimensions, si on cherche à regarder derrière l'objet, on n'obtiendra rien (on verra l'objet en "creu" ).

Le plus étonnant dans cette méthodologie, qui est le principe fondamental de la description de l'univers, et de toutes choses, comme étant holographiques, est que si l'on découpe le film ainsi obtenu en deux, et que l'on fait passer de la lumière au travers d'une des moitiés, on obtient quand même l'ensemble de l'objet. Si on continue à découper progressivement ce film, on obtiendra toujours l'objet original, mais il sera de plus en plus flou et imprécis. Chaque partie contient l'ensemble de l'information du tout.

La mémoire serait de nature holographique

La première évidence de la nature holographique du monde, consiste en des expériences menées au sujet de la mémoire.

Longtemps, il a été convenu que la mémoire des expériences que nous vivons sont stockées dans le cerveau, dans un certain nombre de neurones ou de connexions, et à un endroit précis du cerveau.

Des expériences ont étés menés sur des rats et des salamandres, l'expérience était la suivante pour le rat : on apprenait au rat le parcours d'un labyrinthe, et ensuite, on enlevait chirurgicalement une partie du cerveau de cette souris pour voir si elle pourrait retrouver son chemin. Jusqu'à nos jours, aucun bout de cerveau enlevé à un rat (ou à une salamandre dans une autre expérience similaire) n'a enlevé la mémoire de ce labyrinthe. Pire encore, sur les salamandres, le cerveau a été replacé à l'envers, retourné, mélangé, et la salamandre continuait à montrer qu'elle n'avait pas perdu la mémoire en question.

Tout cela allait à l'encontre de la vision matérialiste du cerveau qui le décrirait comme une sorte de disque dur géant. Si on enlève un bout de disque dur contenant une donnée, on a perdu la donnée... Pas pour le cerveau.

L'explication, est que les neurones communiquent entre eux sous la forme d'ondes également. Ainsi, un neurone qui reçoit une impulsion électrique envoie de l'information sous une forme d'onde électromagnétique, et à la manière du film holographique, l'ensemble des neurones retient donc l'information, même si on enlève une partie du réseau, on retrouve toute l'information d'origine (floutée, ce sont les mémoires floues).

La vision est holographique

Il en va de même pour la vision. L'oeil capte des ondes lumineuses, retranscrites en ondes électromagnétiques, et le cerveau capte ces ondes de la même manière que pour la mémoire, sous forme holographique. Ainsi, même en enlevant une partie du cortex visuel du cerveau, la vision n'est pas partielle, elle devient juste floue.

Le son est holographique également

Le son est également de même nature, selon le même principe que la vision.

Notre capacité à reconnaitre un visage

Longtemps les scientifiques se sont demandé comment le cerveau réussissait, parmi une foule d'inconnus, à reconnaître un visage familier, même si ce visage avait changé par exemple après que la personne ait vieillie.

De même qu'il est possible de créer un hologramme avec deux rayons lumineux, sur un même holographique, on peut imprimer une autre image, en faisant varier l'orientation du faisceau lumineux. Lorsqu'on superpose ainsi des couches holographiques sur un film, il est possible alors de "voir" les points communs entre deux images, par simple loi additive de superposition des informations. En effet, si un visage forme une image holographique dans notre cerveau, lorsque nous voyons un autre visage, nous pouvons les superposer, et ainsi voir instantanément (involontairement?) les ressemblances et les différences, ce serait ainsi que notre cerveau a la capacité "magique" de reconnaître un visage sans processus de calcul apparent.

La suite au prochain numéro...

Je vais continuer à lire ce livre (qui est en anglais, excusez-moi si mes phrases sont incorrectes parfois mais je ne suis pas un pro de la traduction) et je vous tiendrais informé des informations qu'il révèle et qui semblent mener au paradigme holographique, qui consiste à réaliser que TOUT est de nature holographique au plus profond de la matière (cela concerne donc également la physique quantique) et que donc, par extension, la réalité est beaucoup plus subtile que ce que l'on pense.

Par ailleurs, ce livre commence par un chapitre d'introduction, où l'auteur dit que lors du déroulement des chapitres, de nombreux phénomènes seront expliqués : phénomènes dits "paranormaux", télépathie, télékinésie, précognition, sorties de corps, rêves lucides. Il suggère même fortement que ces explications mènent directement à croire que la vie après la mort n'est pas simplement un mythe mais une évidence, de part la nature immatérielle de l'information ainsi crée.

A bientôt :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Ven 11 Fév 2011 - 17:29

Par curiosité j'ai recherché des infos sur ce sujet en français, voici un article que j'ai parcouru en 20 secondes qui me semble contenir un bon paquet d'information sur ce livre et ce qu'il décrit : http://www.poilauneurone.com/fut004.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 18:55

Ce sujet passionnant n’intéresse personne ? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Janis



Masculin Poissons Chèvre
Messages : 451
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 25
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 19:24

Père Castor raconte nous une histoire!

Moi j'attends la suite
Et je pousse un peu le commentaire en disant que ce n'est pas qu'avec la vue que l'on reconnait une personne, peut-être que le livre en parleras!
je suis désolé je me rappelle plus très bien du doc en question qui parlait de sa...
Revenir en haut Aller en bas
Julien04



Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 20:16

Merci pour l'article. Le paradigme holographique mène à comprendre bien des choses. Je creuserai le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/Guilux04
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 20:21

Janis a écrit:
Père Castor raconte nous une histoire!

Moi j'attends la suite
Et je pousse un peu le commentaire en disant que ce n'est pas qu'avec la vue que l'on reconnait une personne, peut-être que le livre en parleras!
je suis désolé je me rappelle plus très bien du doc en question qui parlait de sa...

A priori, dans une foule d'une centaine de personnes, c'est la vue qui nous permet de reconnaître quelqu'un. Ensuite, si tu peux te rapprocher des personnes, peut-être y-a-t'il un autre élément, peut-être chimico-sensoriel (odorat) qui permette de reconnaitre la personne, mais je parlais bien de cette capacité à reconnaitre une personne avec un simple coup d'oeil, malgré le fait que l'âge ou même le style (bouc, coupe de cheveu) soit passé par là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 20:24

Julien04 a écrit:
Merci pour l'article. Le paradigme holographique mène à comprendre bien des choses. Je creuserai le sujet.

Personnellement, je trouve que le livre que je suis en train de lire (à mon rythme, car il est en anglais et que je ne lis pas énormément de livres) m'a présenté ce paradigme d'une manière convaincante, avec des arguments scientifiques en guise de preuve.

Si l'univers est un hologramme, que notre cerveau fonctionne par holographie, est-ce que cela veut dire que notre cerveau est une sorte de mécanisme permettant à un être de vivre dans un hologramme ? Est-ce que la vie, au final, ne serait pas une façon d'expérimenter "un" monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Julien04



Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 21:56

Je dirai que le cerveau est un merveilleux organe capable d'appréhender un monde rempli d'ondes de différentes natures créant l'impression de concret, donc oui c'est une machine pour vivre. Cependant avec des limites (spectre de vison, sons, etc), on a eu le temps de s'en rendre compte que certains animaux se débrouillaient mieux que nous sur certains points. C'est plus à travers les limites du cerveau qu'on s'est aperçu du caractère holographique de l'Univers.
Alors est ce que ta question c'est : est ce l'âme ou le cerveau qui appréhende le monde de manière holographique car l'Univers est holographique ?
Je pencherai plus pour l'âme (ou l'esprit comme tu veux). Les chercheurs se sont tournés vers les phénomènes paranormaux (nde, méditation, télépathie, etc), pareil pour le paradoxe EPR, ca arrive pas dans la vie de tout les jours, ni à n'importe qui, n'importe quand..
On a déjà prouver plein de fois le pouvoir de l'esprit sur le corps (hypnose, douleur, placebo, etc), dans l'absolu, le cerveau est corruptible. Tu l'as lu toi même, avec le cerveau abimé les bestioles continuaient leur tour de labyrinthe.
Je suis pas spécialiste de la spiritualité mais là pour le coup, ca me conforte dans l'idée qu'il y a quelque chose en nous, en plus de notre cerveau, qui nous aide et qui est en accord avec le reste de l'Univers. En ce qui nous concerne ici, cette "chose en plus" appréhende le monde avec les mm mécanisme que l'holographie, rajoutant ainsi du crédit à ce paradigme sensé pouvoir expliquer les contradictions de la science et aussi les mystères encore inexpliqué..

Pour ta 2ème question... J'aime bien cette idée en général et c'est vrai que de laisser une place (dans mon cerveau!) à ce paradigme y contribue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/Guilux04
Julien04



Masculin Messages : 24
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : PACA

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 22:09

J'ai relu le passage sur le cerveau/holographe. Ca finit "De vastes preuves impressionnantes indiquent que le cerveau utilise des principes holographiques pour fonctionner." Sur ce point ok, surtout sur le mot "principes holographiques", ce qui est écrit au dessus, ca reste des analogies, dire "le cerveau c'est un hologramme", c'est un peu un raccourci que l'auteur fait..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/Guilux04
Lamat



Masculin Messages : 227
Date d'inscription : 09/02/2011
Localisation : Braine le Comte

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 14 Fév 2011 - 23:00

Petite vidéo qui résume assez bien l'univers holographique et ces mystères.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Jeu 31 Mar 2011 - 1:38

study
Revenir en haut Aller en bas
winipeg



Masculin Messages : 246
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Jeu 31 Mar 2011 - 9:45




Salut, tt le monde,
Le cerveau, de mon point de vue, est un MP3 quantique, c’est un défibrillateur d’illusions^^il nous fait croire à notre existence, mais visiblement
Nous sommes connectés au passé, à de la mémoire, à du rêve^^^^

19 janvier 2009
par Jean-Paul Baquiast
Vivons nous à l'intérieur d'un trou noir cosmique ?
Dans un article du 1er août 2008 présentant le dernier livre du physicien américain Leonard Susskind, The Black Hole War(1), nous avions indiqué que ce dernier avait réussi, conjointement avec le physicien néerlandais Gerard t'Hooft, a convaincre Stephen Hawking du fait que l'information entrant dans un Trou noir ne disparaissait pas en conséquence de l' « évaporation » de ce dernier par radiation (Hawkin's radiation). Elle pouvait être retrouvée à condition de faire appel à d'autres théories que celles de la gravité, regroupée dans ce que l'on dénomme la gravitation quantique. Susskind et t'Hooft, ainsi que le jeune physicien argentin Juan Maldacena, ont montré que les questions relatives à ce que devient l'information dans l'évolution des trous noirs peuvent être abordées dans le cadre d'une théorie différente ne faisant pas appel à la gravitation et permettant de conserver l'information, en conformité avec les bases de la physique quantique.
On pourrait ainsi envisager dans le cadre de la nouvelle théorie de produire expérimentalement des trous noirs au sein desquels on pourrait suivre l'histoire de l'information. Celle-ci se retrouverait à l'identique au cours de l'évaporation du trou noir. On les détecterait à partir des fluctuations quantiques microscopiques se produisant à la frontière du trou noir, sur son horizon. Ce ne serait pas dans l'esprit des auteurs avec des trous noirs galactiques géants que l'on pourrait procéder à de telles expériences, mais peut-être avec des trous noirs microscopiques, si les futurs accélérateurs de particules permettent d'en produire qui soient suffisamment stables.
Ceci a conduit 't Hooft, suivi par Susskind, à développer l'hypothèse holographique(2). Celle-ci postule que ce qui constitue notre monde, jusqu'à nous-mêmes, compose un hologramme projeté jusqu'aux confins de l'espace. Les informations constituant cet hologramme seraient émises par la face interne de l'enveloppe d'un trou noir gigantesque au sein duquel se serait développé notre univers. La dernière partie de The Black Hole War développe les différents aspects de cette hypothèse, qui sont difficilement accessibles aux non spécialistes, malgré le talent pédagogique de Leonard Susskind : anti-Espace De Sitter (ADS), branes, conjecture de Maldacena, trous noirs extrêmes (extreme black holes) et principe holographique lui-même. Quoiqu'il en soit, tout ceci restait jusqu'à présent du domaine de la théorie mathématique et ne paraissait pas pouvoir recevoir de preuves expérimentales.

La situation est peut-être en train de changer radicalement
Tout récemment, des faits nouveaux semblent avoir été observés. Des preuves de l'hypothèse holographique pourraient peut-être être obtenues, d'une façon tout à fait inattendue, comme c'est souvent le cas en science(3). Si ces hypothèses se révélaient exactes, il s'agirait d'une véritable révolution. Depuis quelques mois, les responsables du grand laboratoire germano-britannique pour la détection des indes gravitationnelles, installé prés de Hanovre, le GEO600 (ci- contre une photo aérienne)., avaient fait une observation curieuse(4). L'équipement, extrêmement précis et délicat, n'avait pas détecté d'ondes gravitationnelles mais un bruit de fond persistant, qui résiste aux différentes épreuves visant à éliminer les nombreuses sources parasites polluant l'expérimentation
Il s'agit, selon un des responsables du GEO600, Karsten Danzmann de l'Institut Max Plank pour la physique gravitationnelle à Postdam, d'un bruit bien particulier se situant dans les fréquences situées entre 300 et 1500 hertz. Pour le physicien américain Carl Logan, récemment nommé directeur du Centre pour l'astrophysique des particules au sein du Fermilab, il s'agit peut-être de la réception d'émissions traduisant l'agitation quantique de l'espace-temps. Celle-ci produirait des unités discrètes d'espace-temps, ou grains, dont la taille se situerait à la longueur dite de Planck. Mais celle taille (10-35 mètre) serait trop petite pour pouvoir être observable directement. Les grains d'espace-temps ainsi produits pourraient par contre être observés indirectement, s'ils faisaient l'objet d'une projection holographique provenant des frontières de l'univers et dirigées vers l'intérieur d'un gigantesque trou noir, un trou noir supposé correspondre à notre propre univers.
Le trou noir présente la propriété d'augmenter la taille des informations correspondant à celles qu'il émet par évaporation à partir de sa frontière, si elles sont renvoyées vers l'intérieur de cette frontière, laquelle forme un volume par définition plus petit. Dans le cas d'un trou noir à la taille de l'univers, les grains d'espace-temps, d'une taille calculée de 10-16 mètre, pourraient alors être détectés par les instruments actuels.
Nous simplifions l'exposé de cette question difficile, en renvoyant à l'article cité de Marcus Chown. Disons que les prédictions de Carl Logan quant à la fréquence des émissions provenant de la frontière d'un trou noir cosmologique correspondent à peu près aux émissions détectées par Karsten Danzmann avec le GEO600. Ceci voudrait dire qu'en ce cas, l'on observerait directement les quanta de temps, ou plus petits intervalles de temps possibles dans l'hypothèse où le temps serait quantifiable. Ils correspondraient à la longueur de Planck divisée par la vitesse de la lumière.
Mais tout ceci resterait à vérifier. Pour cela, il faudrait construire des observatoires directement dédiés à la mesure du bruit holographique supposé et à celle des phénomènes associés. Une solution relativement économique consisterait pour ce faire à construire un interféromètre faisant appel à des rayons d'atomes ultra-froids travaillant dans des longueurs d'onde plus petites que la lumière et donc plus facile à réaliser ;
Sur le plan théorique, la confirmation du principe holographique aiderait à choisir entre les hypothèses de la théorie des cordes, éliminant certaines d'entre elles et en confirmant d'autres. On pourrait peut-être alors commencer à comprendre comment l'espace-temps peut émerger du monde quantique. Mais, comme on vient de le voir, il ne faut pas anticiper.
Ajoutons une observation personnelle. La situation observationnelle ainsi décrite et les hypothèses en découlant conduisent à articuler deux séries d'hypothèses qu'a priori rien n'obligeait à lier : le fait que l'espace-temps soit quantifiable aux conditions limites et le fait que nous vivions dans un gigantesque trou noir en expansion. Pour le sens commun, la seconde hypothèse est autrement plus stupéfiante que la première, laquelle a priori n'intéresse que les physiciens théoriciens. Il est donc un peu surprenant de constater que l'hypothèse du trou noir est formulée non à partir d'expérimentations visant à la mettre spécifiquement à l'épreuve, mais indirectement en appui d'une expérience apparemment minuscule intéressant des anomalies possibles dans les enregistrements d'un détecteur d'ondes gravitationnelles resté jusqu'à présent muet en ce qui concerne l'existence de ces dernières. Ainsi va la science.
Source : http://www.automatesintelligents.com/

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Lun 17 Juin 2013 - 22:20

http://dl.free.fr/h76JaNk2z < cadeau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature holographique des choses   Aujourd'hui à 10:46

Revenir en haut Aller en bas
 

La nature holographique des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nature en chanson et en poésie!!!!!
» opéré dan7jour régime yaourt fruit ou nature rep rapide svp
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» nature - le cas des adjectifs substantivés
» Le texte "Mère-Nature" de Amada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-