Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mikau

avatar

Masculin Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   Sam 13 Juin 2009 - 10:04

Bonjour a tous et a toutes, je creer ce sujet pour parler a vous, tous ce qui concerne la reicnarnation, son but, le but de la vie sur terre pour chacun d'entre nous, etc.... Je n'oblige et force personne a me croire, et encore moins a endoctriner a mes propres interet personnelle. Quelle et pour vous (honnètement) le therme d'enfer et de paradis ? est ce pour vous cette forme allegorique pris beaucoup plus dans la forme que dans le fond, sans avoir chercher si cela ne voulait pas transmettre un message plus clair ? Cela ne peut ètre que le cas, car dite moi. Comment croire que Dieu et infiniment misericordieux si vous essayer de le mettre a l'egal de l'homme, pire encore en dessous ? Si ont donne a l'idée que dieu enverrai dans un lieu de tourment telle que l'enfer, une ame, sans moyen de se racheter en se reicarnant sur terre pour expier ou reparer un faute commise dans une vie anterieur, et souffrir dans un delais eteznel#? Et vous oser attribuer de telle idée affreuse a Dieu ? Tout ca n'est pas vrai, et n'est rien d'autre qu'un vulgaire epouvantaille, ou une histoire a faire peur au enfant. L'image representer de ces lieux n'est d'autre que la vie future dont l'ame en ett l'architecte, le constructeur. Et quand a cette autre forme allegorique qui represente le mal et tout les vices que l'ont appelle aujourd'hui "satan", vous croyer vraiment que cette ètre, cette antiter existe ? est ce que dieu serait asser bon, juste, et sage de laisser un telle ètre dans le ma alors que Dieu dans son infime bonté veut que toutes ses creature progrèsse, avance dans le bien, le beau, le vrai, en progressant aussi bien intellectuellement que moralement. Et quand au demon, S'il y avait des démons, ils seraient l'oeuvre de Dieu, et Dieu serait-il juste et bon d'avoir fait des êtres éternellement voués au mal et malheureux ? S'il y a des démons, ce sont ces hommes hypocrites qui font d'un Dieu juste un Dieu méchant et vindicatif, et qui croient lui être agréables par les abominations qu'ils commettent en son nom. Quand a la reincarnation, j'ai d'enorme preuve que cela existe bien et que c'est une loie générale et divines que Dieux a instaurer dans l'univers infinie, et rien n'y echappe. Tu veux des preuve mon chère Allan ? Ou devrais-je dire DES PREUVES que cela et belle et bien biblique ? En voila une qui et "PERSONNE NE PEUT VOIR LE ROYAUME DE DIEU S'IL NE NAIT DE NOUVEAU". Si ont essai de comprendre plus le fond qu la forme, ont peut constater que cela et trés familier a la reincarnation, non ? Car le but de la réincarnation et Expiation, amélioration progressive de l'humanité, sans cela où serait la justice de Dieu ? et pas celle d'un Dieu partiate, jaloux et vindicative. Car toutes les religion monotheisme telle que le christiannisme, le judaisme, et l'islam sont fondé sur la reincarnation qui a etait fondé par la justice de Dieu et la révélation, car un bon père laisse toujours à ses enfants une porte ouverte au repentir. La raison ne te dit-elle pas qu'il serait injuste de priver sans retour du bonheur éternel tous ceux de qui il n'a pas dépendu de s'améliorer ? Est-ce que tous les hommes ne sont pas les enfants de Dieu ? Ce n'est que parmi les hommes égoïstes qu'on trouve l'iniquité, la haine implacable et les châtiments sans rémission. Tous les Esprits tendent à la perfection, et Dieu leur en fournit les moyens par les épreuves de la vie corporelle ; mais dans sa justice, il leur réserve d'accomplir, dans de nouvelles existences, ce qu'ils n'ont pu faire ou achever dans une première épreuve. Il ne serait ni selon l'équité, ni selon la bonté de Dieu, de frapper à jamais ceux qui ont pu rencontrer des obstacles à leur amélioration en dehors de leur volonté, et dans le milieu même où ils se trouvent placés. Si le sort de l'homme était irrévocablement fixé après sa mort, Dieu n'aurait point pesé les actions de tous dans la même balance, et ne les aurait point traités avec impartialité. La doctrine de la réincarnation, c'est-à-dire celle qui consiste à admettre pour l'homme plusieurs existences successives. La pensée que cette infériorité ne le déshérite pas à tout jamais du bien suprême, et qu'il pourra la conquérir par de nouveaux efforts, le soutient et ranime son courage. Quel est celui qui, au terme de sa carrière, ne regrette pas d'avoir acquis trop tard une expérience dont il ne peut plus profiter ? Cette expérience tardive n'est point perdue ; il la mettra à profit dans une nouvelle vie. Il disent même que le prière n'est pas une chose inutile ou futil, au contraire que c'est d'élévation de la pensée vers Dieu. Et que par l'adoration, on rapproche son âme de lui. Et qui et un sentiment inné, comme celui de la Divinité. La conscience de sa faiblesse porte l'homme à se courber devant celui qui peut le protéger Elle est dans la loi naturelle, puisqu'elle est le résultat d'un sentiment inné chez l'homme, c'est pourquoi on la retrouve chez tous les peuples, quoique sous des formes différentes. J'ai longment mediter sur cela et honnètement. Et quand au danger dans le spiritisme, ce la ne pouvait ètre que normal car la pratique du spiritisme dans l'isolement et trés dangeure, car nous ne savons rien sur le monde des esprits qui et aussi bien peupler d'esprit farceur, usurpateur, menteur, etc....
qui peuvent profiter de votre ignorance pour vous fasciner par des choss qui depend de l'affinté de vos pensée et de votre savoir, et cela peut aller encore pire qui et l'obsession (ou possesion). Certe il et vrai que le spiritisme a desdefaut trés irritant et trés pénible mais n'est pas au point d'ètre mortèl. Sinon j'ai une autre preuve que le paradis et l'enfer ne sont point des lieux, cette parole vient de jesus qui ceci:

Que votre coeur ne se trouble point. - Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. - Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père ; si cela n'était%2K je#vous l'aurais déjà dit, car je m'en vais pour préparer le lieu ; - et après que je m'en serai allé et que je vous aurai préparé le lieu, je reviendrai, et vous retirerai à moi, afin que là où je serai, vous y soyez aussi. (Saint Jean, ch. XIV, v. 1, 2, 3.)

La maison du Père, c'est l'univers ; les différentes demeures sont les mondes qui circulent dans l'espace infini, et offrent aux Esprits incarnés des séjours appropriés à leur avancement.
Indépendamment de la diversité des mondes, ces paroles peuvent aussi s'entendre de l'état heureux ou malheureux de l'Esprit dans l'erraticité. Suivant qu'il est plus ou moins épuré et dégagé des liens matériels, le milieu où il se trouve, l'aspect des choses, les sensations qu'il éprouve, les perceptions qu'il possède varient à l'infini ; tandis que les uns ne peuvent s'éloigner de la sphère où ils ont vécu, d'autres s'élèvent et parcourent l'espace et les mondes ; tandis que certains Esprits coupables errent dans les ténèbres, les heureux jouissent d'une clarté resplendissante et du sublime spectacle de l'infini ; tandis, enfin, que le méchant, bourrelé de remords et de regrets. souvent seul, sans consolations, séparé des objets de son affection, gémit sous l'étreinte des souffrances morales, le juste, réuni à ceux qu'il aime, goûte les douceurs d'une indicible félicité. Là aussi il y a donc plusieurs demeures, quoiqu'elles ne soient ni circonscrites, ni localisées. Donc voila je m'arrète pour l'instant ici, mais cela n'est pas encore finie car je possède bien des preuve sur tout ce que je dis, et si toi et autres ont des question a me poser ou qu'il sont pas d'accord, j'attend de pied ferme que l'ont me pose les question et je les repondrais avec un grand plaisir. AH OUI, chose importante a te dire Allan, comprendre mieux les allegorie, les sens caché, et autres ne requis pas de la connaissance mais d'une bonne analyse rigoureuse et le minimum d'intelligence pour pourvoir mieux comprendre les textes de la bible et non a les lire au pied de la lèttre, comme beaucoup de fanatique et de religieux font. Je ne dis pas tout cela pretentieusement, mais toutes choses que Dieu fait sont sage et intelligente. Et si vous voulais une autre preuve de la reincarnation, comment explique vous les enfant prodiges, les enfant indigos, les enfant genie, telle que mozard, coperfield, galilé, newton, et plein d'autre enfant qui ont acquis d'immense connaissance intellectuelle, tout se savoir, sans jamais avoir lu un livre, et cela dans un espace quasi restreint, huum ? Aussi ce que j'ai dit au sujet des mondes dans l'univers, ce sont des planètes peuplée d'humain comme nous, mais forcement bien different physiquement, et croiyais moi, l'homme de la terre est loin d'être, comme il le croit, le premier en intelligence, en bonté et en perfection. Il y a pourtant des hommes qui se croient bien forts, qui s'imaginent que ce petit globe a seul le privilège d'avoir des êtres raisonnables. Orgueil et vanité ! Ils croient que Dieu a créé l'univers pour eux seuls ?

Il n'est pas impossible de trouver des religieux ignorant et supersticieux qui crois au miracle surnaturel, d'ailleur quel et pour eux le surnaturel ? ce qui et au dessus des loie de la nature ? il suffit simplement d'ètre ouvert d'esprit et de comprendre les choses qui semble surnaturel afin que ce qu'ont a cru surnaturel ou miraculeux n'etais qu'un fait simple et logique. Na dont nous pas traiter les scientifique et savant de sorcier, ou ètre ayant pactiser avec le diable ? Si le spiritisme fonctionne et qu'il et pratiquable, c'est qu'il y a bien une loie naturelle fesant partie des loie divines de l'univers qui maintient son harmonie. Ils a aussi ces gens comme Allan Rich, un des précheur connu sur dailymotion qui dit avoir vu Dieu en personne, et cela et quasiment fause a 200% et dont il quasiment inventer cela (ainsi que toute l'histoire). Pourquoi ? Tout simplement que pour parler avec Dieu en personne ainsi que le voir, il faut ètre digne pour ca, et quand je dis digne je ne veux pas dire d'ètre un chretien fanatique pratiquant sa religion en suivant sa bible au pied de la lètre (dont tu fait partie de ce genre de persone), et pour cela il faut avoir passer des centaines, voir des millier d'incarnation, pour avoir acquis des connaissance intellectuelle, morale, sagesse, bonté, etc.... et qui croiyais moi, c'est beaucoup plus long que l'ont ne l'imagine, mais qui peut ètre raccourcie en fonction de la ferme volonté que l'ont a pour pregresser dans la pratique du bien, intellectuellement que moralement. Tu voyais donc, comment peuvent t'ils se dire chrétien si ils lise la bible au pied de la lèttre et qu'ils cherche plus la forme des texte que dans le fond de celle ci ? D'ailleur, même le christ le dis carrement dans ce verset:

Pendant qu'il parlait, un Pharisien le pria de dîner chez lui ; et Jésus y étant allé se mit à table. - Le Pharisien commença alors à dire en lui-même : Pourquoi ne s'est-il pas lavé les mains avant de dîner ? - Mais le Seigneur lui dit : Vous autres Pharisiens, vous avez grand soin de nettoyer le dehors de la coupe et du plat ; mais le dedans de vos coeurs est plein de rapines et d'iniquités. Insensés que vous êtes ! celui qui a fait le dehors n'a-t-il pas fait aussi le dedans ? (Saint Luc, ch. XI, v. de 37 à 40.)

Et encore une fois, j'ai beaucoup plus claire, lucide, et logique, qui explique completement les sois disant miracle extraodinaire de Jesus, sur le fonctionnement de l'au-dela, au phénomène surnaturel, et autres, ainsi que des preuves de leur explication. Dieu nous a donné plainement le libre arbitre pour ètre maitre de nos actes et de notre responsabilité. Tout les textes et les parabolles de Jesus sont beaucoup plus moral que physique, tous autant qu'ils soient et put importe que tu le veille ou non, cela et comme ca et c'est message mieux compris sont largement plus intelligent et logique que ceux cru envers les religieux. Alors je redis encore ceci, si vous avais encore des doutes ou contre a ce que j'ai citer. Comment (encore une fois) ont peut croire que Dieu serait infiniment bon, juste, misericordieux, et sage, qui abandonnerait sa creature/creation dans un lieux de tourmente pour l'eterniter sans rachat et expiation a subir au retour sur terre ? La c'est pas oter une petite parcelle d'attribut de Dieu, mais quasiment plus de la motier de ses attributs, ce qui ait que vous essayer plus le mettre a l'egal de l'homme plutot qu'au dessus. Ce que je scandalise le plus et l'idée que les personne hypocryte et supersticieuse donne une telle idée sur la vie apres la mort, et vous croyer vraimentque cela rend heureux les personne autour de vous ? vous penser vraiment qu'au fond d'eux il n'ont pas une peur profonde d'aller dans un lieu de souffrance eternel comme ca, tout ca parce qu'il na pas confesser et prier ? C'EST SA BON SANG que je veux en venir de tous ca, de cette fausse idée chrétienne que beaucoup de chrétien et d'autre religieux se mette dans la tète des gens incroyant, qui leur fait plus naitre une trés grande peur de la mort et du manque de confiance en sois. Ils (les religieux) donne egalement une image abominable, affreuse, et monstrueuse de la justice divine de Dieu et tout vos pensée ainsi que ceux d'allan en sont la preuve. Je suis chrétient qui pratique la lois d'amour, de chariter morale, de justice, qui sont de grande pratique vertueuse et agréable au yeux de Dieu, ainsi que non seulement je donne esperance a la survit de l'ame aprés la mort, mais je la certifie egalement et dans toute logique. Mais a eux, ou et la logique et la certitude dans tous ce qu'ils racontent ? Donné de telle idée a Dieu rend impossible l'idée d'une bonté et de sagesse envers lui. Dire cela a la plupart d'entre eux (je ne mais pas tout les religieux) un hérétique, un pécheur, un serpent ? Alors qu'est ce qu'ils sont, eux, avec leur idée de la vie aprés la mort ? Ils disent plus le contraire de la survi apres la mort, car cela fait plus dire qu'apres la mort, peut importe si ont va au paradis ou en enfer, la survivance de l'ame ne survit pas. Qui a t'il egalement de sage et de juste a Dieu pour sa creature de le mettre au paradis dont la vie consisterai que dans la contemplation oisif, dans un bonheur stupide, tout cela et plus qu'un supplice. Et je ne trouve pas encore mieux celui de l'enfer ou la torture dure eternellement, comme ca, sans notion de justice divine, et qui et plus punir le mal par le mal au lieu du mal par le bien. Cela fait vachement pensée a la justice humaine qu'a la justice divine, non ? Et d'ailleur cela me fait penser a un passage d'un verset disant

"On juge l'arbre à ses fruits"

et regardez l'arbre du christianisme, l'islam, le judaisme, et bien autre. Ploie-t-il sous le poids de fruits d'espérance et d'amour ? A l'heure présente, dans ce siècle de progrès, l'homme ne sait encore rien de l'avenir, rien du sort qui l'attend à la fin de l'étape terrestre. La foi en l'immortalité est bien faible chez beaucoup de ceux qui se disent les disciples du Christ, parfois leurs espérances vacillent sous le souffle glacé du scepticisme. Les fidèles couchent leurs morts dans le cercueil, et, avec les coups de marteau qui frappent la bière, le doute pesant tombe sur leurs âmes et les étreint. Le prêtre connaît sa faiblesse, il se sait fragile, sujet à l'erreur comme ceux qu'il a la prétention de diriger, et, si ce n'était sa situation matérielle et sa dignité qui sont en question, il reconnaîtrait son insuffisance et cesserait d'être un aveugle, conducteur d'aveugles. Car celui qui, ne sachant rien de la vie future et de ses véritables lois, s'érige en conducteur des autres, devient l'homme dont parle l'Evangile :

"Si un aveugle en conduit un autre, ils tombent tous deux dans la fosse." (Matth., XV, 14.)


Dernière édition par Mikau le Sam 13 Juin 2009 - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mikau

avatar

Masculin Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   Sam 13 Juin 2009 - 10:38

SUITE






Ils croient vraiment que les paroles de Dieu sont telle comme ils le penser ? Y a t"il de la logique dans la leur ;ou celle que j'ai certifier ? Rien que leur notion d'enfer et de paradis, ainsi que la vie âpres la mort, sont vraiment très illogique venant de la part de Dieu. Et beaucoup plus que celle de laisser une entité démoniaque qu’ils appellent Satan. Qu'il laisse cette entité tromper l'homme et le détourner du bien pour qu'âpres la mort, dieu l'envoie directement en enfer, ILS OSENT DONNER DE TELLE IDEE A DIEU !? Cela voudrait donc dire que Dieu n'aime pas sa création, qu'il ne tient pas a elle, qu'il aurait le coeur joie de le faire souffrir dans un lieu de torture et de souffrance infernal pendant une longue éternité, sans retour sur terre pour réparer ces erreur, expier, se racheter. En gros que Dieu ferme pratiquement la porte de la rédemption dans l'autre vie.

Et qu'ils le veille ou non, la réincarnation a toujours existé, existe encore et existera éternellement. C'est une de plus grandes lois divines et universelles que Dieu dans toute sa sagesse et sa bonté a fait afin que l'esprit progresse aussi bien en morale, en intelligence, en sagesse, etc... afin d'arriver au stade de pure esprit, hiérarchie la plus haute de l'au-dela. Et tout ceux qui disent le contraire veulent nous maintenir dans l'ignorance où ils sont eux-mêmes, c'est leur désir. Si ils ont lu la bible et qu'il ne trouve cela pas biblique(ou la parole de Dieu, peut importe) c'est alors qu’ils n’ont pas bien saisie le fond de ses passage ou il et résumé. La réincarnation faisait partie des dogmes juifs sous le nom de résurrection, seuls les Sadducéens, qui pensaient que tout finit à la mort, n'y croyaient pas. Les idées des Juifs sur ce point, comme sur beaucoup d'autres, n'étaient pas clairement définies, parce qu'ils n'avaient que des notions vagues et incomplètes sur l'âme et sa liaison avec le corps. Ils croyaient qu'un homme qui a vécu pouvait revivre, sans se rendre un compte précis de la manière dont la chose pouvait avoir lieu, ils désignaient par le mot résurrection ce que le spiritisme appelle plus judicieusement réincarnation. En effet, la résurrection suppose le retour à la vie du corps qui est mort, ce que la science démontre être matériellement impossible, surtout quand les éléments de ce corps sont depuis longtemps dispersés et absorbés. La réincarnation est le retour de l'âme ou Esprit à la vie corporelle, mais dans un autre corps nouvellement formé pour lui, et qui n'a rien de commun avec l'ancien. Le mot résurrection pouvait ainsi s'appliquer à Lazare, mais non à Elie, ni aux autres prophètes. Si donc, selon leur croyance, Jean-Baptiste était Elie, le corps de Jean ne pouvait être celui d'Elie, puisqu'on avait vu Jean enfant et que l'on connaissait son père et sa mère. Jean pouvait donc être Elie réincarné, mais non ressuscité. Comme il et indiquer dans ce passage de la bible dans le comm suivant.
"Or, il y avait un homme d'entre les Pharisiens, nommé Nicodème, sénateur des Juifs, - qui vint la nuit trouver Jésus, et lui dit : Maître, nous savons que vous êtes venu de la part de Dieu pour nous instruire comme un docteur, car personne ne saurait faire les miracles que vous faites, si Dieu n'est avec lui.
Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, Personne ne peut voir le royaume de Dieu s'il ne naît de nouveau. Nicodème lui dit : Comment peut naître un homme qui est déjà vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, pour naître une seconde fois ? Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, Si un homme ne renaît de l'eau et de l'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. - Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. - Ne vous étonnez pas de ce que je vous ai dit, qu'il faut que vous naissiez de nouveau. L'Esprit souffle où il veut, et vous entendez sa voix, mais vous ne savez d'où il vient, ni où il va, il en est de même de tout homme qui est né de l'Esprit.
Nicodème lui répondit, Comment cela peut-il se faire ? - Jésus lui dit, Quoi ! vous êtes maître en Israël, et vous ignorez ces choses ! - En vérité, en vérité, je vous dis que nous ne disons que ce que nous savons, et que nous ne rmndofs témoignage que de ce que nous avons vu, et cependant vous ne recevrez point notre témoignage. - Mais si vous ne me croyez pas lorsque je vous parle des choses de la terre, comment me croirez-vous lorsque je vous parlerai des choses du ciel ? (Saint Jean, ch. III, v. de 1 à 12.)"

La pensée que Jean-Baptiste était Elie, et que les prophètes pouvaient revivre sur la terre, se retrouve en maints passages des Evangiles, notamment dans ceux relatés ci-dessus (n°, 1, 2, 3). Si cette croyance avait été une erreur, Jésus n'eût pas manqué de la combattre, comme il en a combattu tant d'autres, loin de là, il la sanctionne de toute son autorité, et la pose en principe et comme une condition nécessaire quand il dit, Personne ne peut voir le royaume des cieux s'il ne naît de nouveau, et il insiste en ajoutant. Ne vous étonnez pas de ce que je vous dis qu'il FAUT que vous naissiez de nouveau. Ces mots : "Si un homme ne renaît de l'eau et de l'Esprit", ont été interprétés dans le sens de la régénération par l'eau du baptême, mais le texte primitif portait simplement. Ne renaît de l'eau et de l'Esprit, tandis que, dans certaines traductions, à de l'Esprit on a substitué, du Saint-Esprit, ce qui ne répond plus à la même pensée. Ce point capital ressort des premiers commentaires faits sur l'Evangile, ainsi que cela sera un jour constaté sans équivoque possible. Pour comprendre le sens véritable de ces paroles, il faut également se reporter à la signification du mot eau qui n'était point employé dans son acception propre. Les connaissances des Anciens sur les sciences physiques étaient très imparfaites, ils croyaient que la terre était sortie des eaux, c'est pourquoi ils regardaient l'eau comme l'élément générateur absolu, c'est ainsi que dans la Genèse il est dit : «L'Esprit de Dieu était porté sur les eaux, flottait à la surface des eaux, - Que le firmament soit fait au milieu des eaux, - Que les eaux qui sont sous le ciel se rassemblent en un seul lieu, et que l'élément aride paraisse, - Que les eaux produisent des animaux vivants qui nagent dans l'eau, et des oiseaux qui volent sur la terre et sous le firmament.»

D'après cette croyance, l'eau était devenue le symbole de la nature matérielle, comme l'Esprit était celui de la nature intelligente. Ces mots : «Si l'homme ne renaît de l'eau et de l'Esprit, ou en eau et en Esprit,» signifient donc : «Si l'homme ne renaît avec son corps et son âme.» C'est dans ce sens qu'ils ont été compris dans le principe.
Cette interprétation est d'ailleurs justifiée par ces autres paroles : Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est l'Esprit. Jésus fait ici une distinction positive entre l'Esprit et le corps. Ce qui est né de la chair est chair, indique clairement que le corps seul procède du corps, et que l'Esprit est indépendant du corps. "L'Esprit souffle où il veut, vous entendez sa voix, mais vous ne savez ni d'où il vient ni où il va ", peut s'entendre de l'Esprit de Dieu qui donne la vie à qui il veut, ou de l'âme de l'homme ; dans cette dernière acception, «Vous ne savez d'où il vient ni où il va» signifie que l'on ne connaît ni ce qu'a été, ni ce que sera l'Esprit. Si l'Esprit, ou âme, était créé en même temps que le corps, on saurait d'où il vient, puisqu'on connaîtrait son commencement. En tout état de cause, ce principe de la réincarnation exprimé dans saint Jean pouvait, à la rigueur, être interprété dans un sens purement mystique, il ne saurait en être de même dans ce passage de saint Matthieu, qui est sans équivoque possible : c'est LUI-MEME qui est Elie qui doit venir ; il n'y a là ni figure, ni allégorie : c'est une affirmation positive. - «Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent le royaume des cieux se prend par violence.»

Si le principe de la réincarnation exprimé dans saint Jean pouvait, à la rigueur, être interprété dans un sens purement mystique, il ne saurait en être de même dans ce passage de saint Matthieu, qui est sans équivoque possible : c'est LUI-MEME qui est Elie qui doit venir, il n'y a là ni figure, ni allégorie : c'est une affirmation positive.
- «Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent le royaume des cieux se prend par violence.» Que signifient ces paroles, puisque Jean-Baptiste vivait encore à ce moment-là ? Jésus les explique en disant :
«Si vous voulez comprendre ce que je dis, c'est lui-même qui est Elie qui doit venir.» Or, Jean n'étant autre qu'Elie, Jésus fait allusion au temps où Jean vivait sous le nom d'Elie. Ce passage d'Isaïe est tout aussi explicite : «Ceux de votre peuple qu'on avait fait mourir vivront de nouveau.» Si le prophète avait entendu parler de la vie spirituelle, s'il avait voulu dire que ceux que l'on a fait mourir n'étaient pas morts en Esprit, il aurait dit : vivent encore, et non vivront de nouveau. Dans le sens spirituel, ces mots seraient un non-sens, puisqu'ils impliqueraient une interruption dans la vie de l'âme. Dans le sens de régénération morale, ils seraient la négation des peines éternelles, puisqu'ils établissent en principe que tous ceux qui sont morts revivront.
ce qui va suivre et Id. Version de l'Eglise grecque.
. Mais quand l'homme est mort une fois, que son corps, séparé de son esprit, est consumé, que devient-il ? L'homme étant mort une fois, pourrait-il bien revivre de nouveau ? Dans cette guerre où je me trouve tous les jours de ma vie, j'attends que mon changement arrive. (JOB, ch. XIV, v. 10, 14. Traduction de Le Maistre de Sacy.) Quand l'homme meurt, il perd toute sa force, il expire, puis où est-il ? - Si l'homme meurt, revivra-t-il ? Attendrai-je tous les jours de mon combat, jusqu'à ce qu'il m'arrive quelque changement ? (Id. Traduction protestante d'Osterwald.)

Quand l'homme est mort, il vit toujours, en finissant les jours de mon existence terrestre, j'attendrai, car j'y reviendrai de nouveau. Le principe de la pluralité des existences est clairement exprimé dans ces trois versions. On ne peut supposer que Job ait voulu parler de la régénération par l'eau du baptême qu'il ne connaissait certainement pas.
«L'homme étant mort une fois, pourrait-il bien revivre de nouveau ?» L'idée de mourir une fois et de revivre, implique celle de mourir et de revivre plusieurs fois. La version de l'Eglise grecque est encore plus explicite, si c'est possible. «En finissant les jours de mon existence terrestre, j'attendrai, car j'y reviendrai» c'est-à-dire, le seul mobile de l'intérêt, elles ne sont réellement rien l'une à l'autre : la mort les sépare sur la terre et dans le ciel L'union et l'affection qui existent entre parents sont l'indice de la sympathie antérieure qui les a rapprochés, aussi dit-on en parlant d'une personne dont le caractère, les goûts et les inclinations n'ont aucune similitude avec ceux de ses proches, qu'elle n'est pas de la famille. En disant cela, on énonce une plus grande vérité qu'on ne le croit. Dieu permet, dans les familles, ces incarnations d'Esprits antipathiques ou étrangers, dans le double but de servir d'épreuve pour les uns, et de moyen d'avancement pour les autres. Puis les mauvais s'améliorent peu à peu au contact des bons et par les soins qu'ils en reçoivent, leur caractère s'adoucit, leurs moeurs s'épurent, les antipathies s'effacent, c'est ainsi que s'établit la fusion entre les différentes catégories d'Esprits, comme elle s'établit sur la terre entre les races et les peuples. Voyons maintenant les conséquences de la doctrine de la non-réincarnation. Cette doctrine annule nécessairement la préexistence de l'âme, les âmes étant créées en même temps que le corps, il n'existe entre elles aucun lien antérieur, elles sont complètement étrangères les unes aux autres, le père est étranger à son fils, la filiation des familles se trouve ainsi réduite à la seule filiation corporelle, sans aucun lien spirituel. Il n'y a donc aucun motif de se glorifier d'avoir eu pour ancêtres tels ou tels personnages illustres. Avec la réincarnation, ancêtres et descendants peuvent s'être connus, avoir vécu ensemble, s'être aimés, et se trouver réunis plus tard pour resserrer leurs liens sympathiques. Voilà pour le passé. Quant à l'avenir, selon un des dogmes fondamentaux qui découlent de la non-réincarnation, le sort des âmes est irrévocablement fixé après une seule existence, la fixation définitive du sort implique la cessation de tout progrès, car s'il y a progrès quelconque, il n'y a plus de sort définitif, selon qu'elles ont bien ou mal vécu, elles vont immédiatement dans le séjour des bienheureux ou dans l'enfer éternel, elles sont ainsi immédiatement séparées pour toujours, et sans espoir de se rapprocher jamais, de telle sorte que pères, mères et enfants, maris et femmes, frères, soeurs, amis, ne sont jamais certains de se revoir, mais c'est la rupture la plus absolue des liens de famille. Avec la réincarnation, et le progrès qui en est la conséquence, tous ceux qui se sont aimés se retrouvent sur la terre et dans l'espace, et gravitent ensemble pour arriver à Dieu. S'il en est qui faillissent en route, ils retardent leur avancement et leur bonheur, mais tout espoir n'est pas perdu, aidés, encouragés et soutenus par ceux qui les aiment, ils sortiront un jour du bourbier où ils sont engagés. Avec la réincarnation enfin, il y a solidarité perpétuelle entre les incarnés et les désincarnés, de là le resserrement des liens d'affection.

En résumé, quatre alternatives se présentent à l'homme pour son avenir d'outre-tombe :

1º le néant, selon la doctrine matérialiste
2º l'absorption dans le tout universel, selon la doctrine panthéiste
3° l'individualité avec fixation définitive du sort, selon la doctrine de l'Eglise, l'individualité avec progression indéfinie, selon la doctrine spirite.
Revenir en haut Aller en bas
Mikau

avatar

Masculin Messages : 9
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   Sam 13 Juin 2009 - 10:58

SUITE




Et selon les deux premières les liens de famille sont rompus après la mort, et il n'y a nul espoir de se retrouver, avec la troisième, il y a chance de se revoir, pourvu que l'on soit dans le même milieu, et ce milieu peut être l'enfer comme le paradis, avec la pluralité des existences, qui est inséparable de la progression graduelle, il y a certitude dans la continuité des rapports entre ceux qui se sont aimés, et c'est là ce qui constitue la véritable famille. Mais aussi dans tout cela c'est que la reincarnation n'a point de limite à proprement parler, de limites nettement tracées, si l'on entend par là
l'enveloppe qui constitue le corps de l'Esprit, attendu que la matérialité de cette enveloppe diminue à mesure que l'Esprit se purifie. Dans certains mondes plus avancés que la terre, elle est déjà moins compacte, moins lourde et moins grossière, et par conséquent sujette à moins de vicissitudes, à un degré plus élevé, elle est diaphane et presque fluidique, de degré en degré, elle se dématérialise et finit par se confondre avec le périsprit. Selon le monde sur lequel l'Esprit est appelé à vivre, celui-ci prend l'enveloppe appropriée à la nature de ce monde.


Le périsprit lui-même subit des transformations successives il s'ethérise de plus en plus jusqu'à l'épuration complète qui constitue les purs Esprits. Si l'on considère l'incarnation au point de vue matériel, telle qu'elle a lieu sur la terre, on peut dire qu'elle est limitée aux mondes inférieurs, il dépend de l'Esprit, par conséquent, de s'en affranchir plus ou moins promptement en travaillant à son épuration.

Il est à considérer aussi que dans l'état errant, c'est-à-dire dans l'intervalle des existences corporelles, la situation de l'Esprit est en rapport avec la nature du monde auquel le lie son degré d'avancement, qu'ainsi, dans l'erraticité, il est plus ou moins heureux, libre et éclairé, selon qu'il est plus ou moins dématérialisé. Et crois moi si Dieu a fait cette admirable loi universelle et divine, c'est que la reincarnation et nécéssaire, et je vais te citer cela dans le prochain comm qui suis. la vie corporelle est nécessaire pour que ceux-ci puissent accomplir, à l'aide d'une action matérielle, les desseins dont Dieu leur confie l'exécution, elle est nécessaire pour eux-mêmes, parce que l'activité qu'ils sont obligés de déployer aide au développement de l'intelligence. Dieu étant souverainement juste doit faire une part égale à tous ses enfants, c'est pour cela qu'il donne à tous un même point de départ, la même aptitude, les mêmes obligations à remplir et la même liberté d'agir, tout privilège serait une préférence, et toute préférence une injustice. Mais l'incarnation n'est pour tous les Esprits qu'un état transitoire, c'est une tâche que Dieu leur impose à leur début dans la vie, comme première épreuve de l'usage qu'ils feront de leur libre arbitre. lu daable ou de Satan ? et comme je l'ai deja dit, trouvait vous cela, bon et juste, et de toute sagesse du Trés-Haut (Dieu) de laisser une telle entité voué au mal, que Dieu laisserait un telle ètre en liberter, et Dieu qui est souverainement juste et bon ne peut avoir créé un/des êtres préposés au mal par leur nature et condamnés pour l'éternité. S'ils n'étaient pas l'oeuvre de Dieu, ils seraient donc comme lui de toute éternité, ou bien il y aurait plusieurs puissances souveraines. La première condition de toute doctrine, c'est d'être logique, or, celle des démons, dans le sens absolu, pèche par cette base essentielle. Que dans la croyance des peuples arriérés qui, ne connaissant pas les attributs de Dieu, admettent des divinités malfaisantes, on admette aussi des démons, cela se conçoit, mais pour quiconque fait de la bonté de Dieu un attribut par excellence, il est illogique et contradictoire de supposer qu'il ait pu créer des êtres voués au mal et destinés à le faire à perpétuité, car c'est nier sa bonté.

"l'oublie du passé, de nos vie anterieur"

Pour n'avoir jamais vécu dans une vie précédente, cela s'appèlle l'oublie du passé car Dieu le veut ainsi dans sa sagesse. Sans le voile qui lui couvre certaines choses, l'homme serait ébloui, comme celui qui passe sans transition de l'obscurité à la lumière. Par l'oubli du passé il est plus lui-même. Seulement aprés ca vous vous dite Comment l'homme peut-il être responsable d'actes et racheter des fautes dont il n'a pas le souvenir ? Comment peut-il profiter de l'expérience acquise dans des existences tombées dans l'oubli ? On concevrait que les tribulations de la vie fussent une leçon pour lui s'il se rappelait ce qui a pu les lui attirer, mais du moment qu'il ne s'en souvient pas, chaque existence est pour lui comme si elle était la première, et c'est ainsi toujours à recommencer. Comment concilier cela avec la justice de Dieu ? A chaque existence nouvelle, l'homme a plus d'intelligence et peut mieux distinguer le bien et le mal. Où serait le mérite, s'il se rappelait tout le passé ? Lorsque l'Esprit rentre dans sa vie primitive (la vie spirite), toute sa vie passée se déroule devant lui, il voit les fautes qu'il a commises et qui sont cause de sa souffrance, et ce qui aurait pu l'empêcher de les commettre, il comprend que la position qui lui est donnée est juste, et cherche alors l'existence qui pourrait réparer celle qui vient de s'écouler. Il cherche des épreuves analogues à celles par lesquelles il a passé, ou les luttes qu'il croit propres à son avancement, et demande à des Esprits qui lui sont supérieurs de l'aider dans cette nouvelle tâche qu'il entreprend, car il sait que l'Esprit quCette même intuition est la pensée, le désir criminel qui vous vient souvent, et auquel vous résistez instinctivement, attribuant la plupart du temps votre résistance aux principes que vous avez reçus de vos parents, tandis que c'est la voix de la conscience qui vous parle, et cette voix est le souvenir du passé, voix qui vous avertit de ne pas retomber dans les fautes que vous avez déjà commises. L'Esprit entré dans cette nouvelle existence, s'il subit ces épreuves avec courage et s'il résiste, s'élève et monte dans la hiérarchie des Esprits, lorsqu'il revient parmi eux. Si nous n'avons pas, pendant la vie corporelle, un souvenir précis de ce que nous avons été, et de ce que nous avons fait de bien ou de mal dans nos existences antérieures, nous en avons l'intuition, et nos tendances instinctives sont une réminiscence de notre passé, auxquelles notre conscience, qui est le désir que nous avons conçu de ne plus commettre les mêmes fautes, nous avertit. il lui sera donné pour guide dans cette nouvelle existence cherchera à lui faire réparer ses fautes en lui donnant une espèce d'intuition de celles qu'il a commises.




Quand a la possibilité de s'incarner en animaux.


Pour ètre incarner en animaux, cela et spirituellement impossible, car le but de la reincarnation et de gravir a la perfection et a se detacher de la matière, et non a s'y enfoncer. Car l'esprit de l'animal et de l'homme et tout aussi eloigner que l'esprit de l'homme a celui de Dieu. Vous santer trés bien ans votre vie actuel, c'est trés bien alors il y a pas de problème. Pour croire que nous perdont notre identé dans chaque incarnation, c'est faux. L'ame dans chaque incarnation, conserve sa personnalité et a mesure qu'elle s'eclaire, ses idée change mes pas sa personalité.
Si les débris du corps humain restaient homogènes, fussent-ils dispersés et réduits en poussière, on concevrait encore leur réunion à un temps donné, mais les choses ne se passent point ainsi. Le corps est formé d'éléments divers : oxygène, hydrogène, azote, carbone, etc. Par la décomposition, ces éléments se dispersent, mais pour servir à la formation de nouveaux corps, de telle sorte que la même molécule, de carbone par exemple, sera entrée dans la composition de plusieurs milliers de corps différents (nous ne parlons que des corps humains, sans compter tous ceux des animaux)que tel individu a peut-être dans son corps des molécules ayant appartenu aux premiers hommes. que ces mêmes molécules organiques que vous absorbez dans votre nourriture proviennent peut-être du corps de tel autre individu que vous avez connu, et ainsi de suite. La matière étant en quantité définie, et ses transformations en quantités indéfinies, comment chacun de ces corps pourrait-il se reconstituer des mêmes éléments ? Il y a là une impossibilité matérielle. On ne peut donc rationnellement admettre la résurrection de la chair que comme une figure symbolisant le phénomène de la réincarnation, et alors rien qui choque la raison, rien qui soit en contradiction avec les données de la science. Il est vrai que, selon le dogme, cette résurrection ne doit avoir lieu qu'à la fin des temps, tandis que, selon la doctrine spirite, elle a lieu tous les jours, mais n'y a-t-il pas encore dans ce tableau du jugement dernier une grande et belle figure qui cache, sous le voile de l'allégorie, une de ces vérités immuables qui ne trouvera plus de sceptiques quand elle sera ramenée à sa véritable signification ? Qu'on veuille bien méditer la théorie spirite sur l'avenir des âmes et sur leur sort à la suite des différentes épreuves qu'elles doivent subir, et l'on verra qu'à l'exception de la simultanéité, le jugement qui condamne ou qui les absout n'est point une fiction, ainsi que le pensent les incrédules. Remarquons encore qu'elle est la conséquence naturelle de la pluralité des mondes, aujourd'hui parfaitement admise, tandis que, selon la doctrine du jugement dernier, la terre est censée le seul monde habité. Si l'homme n'avait qu'une seule existence, et si après cette existence son sort futur était fixé pour l'éternité, quel serait le mérite de la moitié de l'espèce humaine qui meurt en bas âge, pour jouir sans efforts du bonheur éternel, et de quel droit serait-elle affranchie des conditions souvent si dures imposées à l'autre moitié ? Un tel ordre de choses ne saurait être selon la justice de Dieu. Par la réincarnation, l'égalité est pour tous ; l'avenir appartient à tous sans exception et sans faveur pour aucun, ceux qui arrivent les derniers ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. L'homme doit avoir le mérite de ses actes, comme il en a la responsabilité. Il n'est d'ailleurs pas rationnel de considérer l'enfance comme un état normal d'innocence. Ne voit-on pas des enfants doués des plus mauvais instincts à un âge où l'éducation n'a point encore pu exercer son influence ? N'en voit-on pas qui semblent apporter en naissant l'astuce, la fausseté, la perfidie, l'instinct même du vol et du meurtre, et cela nonobstant les bons exemples dont ils sont entourés ? La loi civile absout leurs méfaits, parce que, dit-elle, ils ont agi sans discernement ; elle a raison, parce qu'en effet ils agissent plus instinctivement que de propos délibéré ; mais d'où peuvent provenir ces instincts si différents chez des enfants du même âge, élevés dans les mêmes conditions et soumis aux mêmes influences ? D'où vient cette perversité précoce, si ce n'est de l'infériorité de l'Esprit, puisque l'éducation n'y est pour rien ? Ceux qui sont vicieux, c'est que leur esprit a moins progressé, et alors il en subit les conséquences, non pour ses actes d'enfant, mais pour ceux de ses existences antérieures, et c'est ainsi que la loi est la même pour tous, et que la justice de Dieu atteint tout le monde.

Bref voila, je vient de finir ce post dont tous ce que j'ai dit ne fait même pas la moitier de tout ce que je sais. Si vous avais encore des question a me dire, alller y, jeter vous, je suis encore bien prèt a tous vous repondre Very Happy

PS: Il et vrai que l'enfer peut designer la vie que l'ont a, sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Colargol



Masculin Messages : 58
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   Sam 13 Juin 2009 - 11:43

Le problème c'est que tu réponds à tes questions donc forcément sa peut que te conforter en ta façon de voir.
Avant de parler de la religion tel que tu la connais il me semble qu'il aurait fallu commencer par étudier l'origine de la bible, du nouveau et ancien testament. Car tout n'est pas clair ... je te conseil de demander a MP54 de te filer les coordonnées d'une personne qui aura les réponses à la hauteur de tes questions. (P.S.: pour marc : Suzo)
Il faut savoir que tous les écris de quelques religions ne sont pas à prendre brut. il y a une réflexion sur chaques histoires, passages à faire. Car beaucoup d'idées sont exprimées avec la vision de l'auteur donc peu altérer la véritable idée brut qui est derrière l'exemple.
J'ai pas assez de connaissance et assez méditer sur les écrits pour me permettre de faire un débat intéressant d'où ma recommandation d'en parler avec une personne qui le peut.
Revenir en haut Aller en bas
Regaor

avatar

Masculin Gémeaux Rat
Messages : 264
Date d'inscription : 11/05/2009
Age : 45
Localisation : Sud de Paris

MessageSujet: Re: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   Sam 13 Juin 2009 - 12:35

Salut Mikau,

Je profite de mettre un mot ici concernant ta première partie pour te souhaiter la bienvenue mon frère de Lumière !

Je viens de terminer la lecture de ta première partie, ce qui me vient c'est que tu es assez catégorique et ce n'est pas un mal :lol:, il y a beaucoup de chose pour lesquelles je te rejoins et quelques unes moins. Mais c'est parfait, il faut de tout pour faire un monde Wink puis c'est l'intérêt du forum de pouvoir échanger humblement et paisiblement.

Je confirme ce que tu expliques pour les nouvelles vagues d'enfants Indigo, Cristal, Or et compagnie, j'ai 2 fils Indigos, le petit dernier Cristal et ton humble serviteur (moi) qui suis Indigo au risque de paraitre prétentieux, mais je ne veux plus me cacher ...
Je connais donc TRES BIEN le sujet ! Je posterai un sujet là dessus dans le journée tient ! Il y a toujours eu des Indigos sur Terre mais une vague géante est arrivée à partir des années 60/70, aujourd'hui 80% je crois des enfants ont cette nouvelle conscience et savent QUI ILS SONT en arrivant !

Quelques points de désaccords :

1) Tu sembles avancer qu'il n'est pas possible de parler à Dieu.
Dieu est en toi mon Ami, ne Le cherche pas à l'extérieur, tu vas "gâcher" (même si le temps n'existe pas vraiment) des centaines d'incarnations, déjà que cela fait des milliers de vies qu'on revient :lol:, je ne sais pas pour toi mais j'ai hâte de retourner à l'Amour !!! I love you Bon, je me lance au risque d'être catalogué illuminé, j'ai quelques très bons Amis qui ont retrouvé (car on a TOUS le don en vérité) le don de médiumnité/canalisation et qui entendent Dieu, le Saint-Esprit, l'Amour, Jésus ou plutôt Jeshua (je préfère, ça fait moins religion dogmatique ...). Donc TOUT le monde peut entendre !

2) Tu sembles avancer qu'il n'est pas possible de voir Dieu cyclops.
Déjà Dieu n'est pas une personne précise. DIEU EST TOUT CE QUI EST. Tu veux Le voir ? Regarde toi fixement dans une glace pendant quelques minutes les yeux dans les yeux, coupe ton mental et ressent ce qui se passe. Tu devrais sentir monter un sentiment d'Amour Inconditionnel. Voilà ce qu'est Dieu. Je suis sérieux !

Perso, j'ai eu une vision de Jeshua à l'été 2007 (juste son visage) mais j'ai toujours pensé que cela n'était qu'un symbole pour m'aider à me rappeler ma vraie nature Divine originelle. Pour preuve, j'ai reçu ce message environ 6 mois après :
"Nous sommes Jeshua et Jeshua est nous, prenez le temps de reprendre contact avec Lui, Il attendait ça depuis des siècles, allez-y parlez-Lui et surtout écoutez-Le". comprendre que Jeshua=Jésus=Dieu=Amour=Vous et Moi=Nous sommes UN.

Voilà, sinon la réincarnation existe et donc la survivance de l'âme bien sûr, on s'en rappelle (car à la base on a l'omniscience en nous puisque Dieu coule en nous) soit en étudiant les témoignages de ceux qui ont fait une NDE/EMI soit en ayant des expériences personnelles comme d'entendre des messages de défunts. J'ai eu la chance de recevoir quelques messages de mon père décédé il y a 15 ans et récemment de ma tante partie en août dernier. Je vous assure que vous ne voyez plus le monde pareil.

Quelle supercherie ici ... jocolor

Amour et bénédictions.
sunny


PS : J'allais envoyer mon post quand j'ai lu la réponse de Colargol. Ne vous casser pas la tête avec les bibles, Coran ou Torah ! Je le dis en toute fraternité cheers. Ça se passe à l'intérieur de nous, tout y est je vous assure. J'ai JAMAIS lu aucune bible, mon père était Juif et ma mère est Catholique, tous ces dogmes n'ont qu'un but, nous convaincre de rester des moutons bien dociles et de remettre nos vies entre les mains du gentil berger qui nous tapera sur les doigts si on ne reste pas sage... Intellectuellement, en faisant le bilan des morts et des guerres de religions, vous ne pouvez pas continuer sérieusement à promouvoir ces manipulations mental. Savez-vous que les textes religieux précités ont quasiment tout plagié des tablettes sumériennes datant de plus de 3500 ans avant JC (il me semble), bon entre temps, ils ont bien bidouillé les textes pour nous faire oublier QUI ONT EST vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
http://jenousaime.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bon sujet riche en enseignement pour vous + reponse a bon nombre de question.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et pour vous, qui suis-je ?
» "Pour vous qui suis-je ? "
» L'HUMANISME c'est quoi pour vous?
» Et pour vous qui suis-je ?
» Quel est pour vous le meilleur joueur qu'a connu le foot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Paranormal :: Réincarnation / Vies antérieures-