Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Ven 25 Mar 2011 - 17:56

Rappel du premier message :

Catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.


Les communiqués de l'Observatoire du nucléaire

17 mars 2011 : http://observ.nucleaire.free.fr/La%20malbouffe%20radioactive.pdf


"Comment on nous prépare à consommer des aliments contaminés en cas d'accident nucléaire en France?"

Révélations - Nucléaire :

EDF a falsifié des données sismiques pour économiser sur la sûreté


Observatoire du nucléaire- Communiqué du mercredi 16 mars 2011

http://observ.nucleaire.free.fr/falsification.htm


A lire aussi sur www.next-up.org : http://www.next-up.org/France/EDF.php#1


Les documents (Geoff78: téléchargez-les avant nouvelles censures!) :

* Synthèse :

ICI : http://synthese-faslifications-sismiques-EDF-nucleaire.pdf/ (déjà censuré)
Lien valide ici : http://observ.nucleaire.free.fr/synthese-faslifications-sismiques-EDF-nucleaire.pdf


* Lettre ASN :

ICI : http://observ.nucleaire.free.fr/2003_sd2_337.pdf


* Divergences EDF/IRSN :

ICI : http://differences-EDF-IRSN-Seismes.jpg/ (déjà censuré)
Lien valide ici : http://observ.nucleaire.free.fr/differences-EDF-IRSN-Seismes.jpg


* Figure EDF confidentielle :

ICI : http://Doc-confidentiel-EDF-Seismes-Centrales-nucleaires.pdf/ (déjà censuré)
Lien valide ici : http://observ.nucleaire.free.fr/Doc-confidentiel-EDF-Seismes-Centrales-nucleaires.pdf



* EDF a imposé ses vues à l'Autorité de sûreté par du lobbying :

ICI : http://lobying-edf-risque-sismique-nucleaire.pdf/ (déjà censuré)
Lien valide ici : http://observ.nucleaire.free.fr/lobying-edf-risque-sismique-nucleaire.pdf


* EDF a ainsi économisé 1,9 milliards de remise à niveau de ses centrales :

ICI : http://cout-travaux-centrales-seismes.jpg/ (déjà censuré)
Lien valide ici : http://observ.nucleaire.free.fr/cout-travaux-centrales-seismes.jpg


L'Observatoire du nucléaire révèle un véritable scandale : en 2003 (la situation est restée la même depuis), EDF a falsifié des données sismiques afin de s’éviter des travaux onéreux… et pourtant indispensables pour la sûreté des centrales nucléaires.


Il faut savoir que, si le risque sismique est moindre en France qu'au Japon, la résistance des centrales françaises est, elle aussi, moindre... donc le danger est le même. Chaque centrale est théoriquement dimensionnée par rapport au risque sismique qui la concerne. Nous disons bien "théoriquement"...


En effet, par un courrier du 17 juin 2003, diffusé aujourd'hui par l'Observatoire du nucléaire, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a couvert EDF en lui donnant raison contre l’avis des experts de l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), tenus au silence.


Les données sont accablantes et concernent 32 des 58 réacteurs français :

- Chinon (Indre et Loire) : EDF a baissé d’office la valeur de l’intensité des séismes de référence. Il s’agit là d’une falsification aussi incroyable que grossière.


- Belleville (Cher) : EDF s’est autorisée à prendre comme référence un séisme datant de 1079 pour lequel il existe très peu de données, écartant le séisme de référence (de 1933) qui impliquait des mesures plus contraignantes.

- Blayais (Gironde) : les chiffres d’EDF sont trois fois moins contraignants que ceux de l’IRSN. Or André-Claude

Lacoste, directeur de l’Autorité de sûreté nucléaire donne raison à EDF sans se justifier. Idem pour Saint-Laurent des Eaux (Loir-et-Cher)


- Plus généralement, EDF a redéfini à sa manière les zones sismiques afin de ne pas avoir à tenir compte de certains séismes.

- Les centrales de Dampierre (Loiret), Bugey (Ain), Fessenheim (Haut-Rhin), Civaux (Vienne), Saint-Alban (Isère), Golfech (Tarn-et-Garonne), Nogent (Aube) et Chooz (Ardennes) également mises en cause.


Les documents que nous publions montrent que c'est par des actions de "lobbying" et de "contre-feux" ( http://lobying-edf-risque-sismique-nucleaire.pdf/ ) que EDF a pu contraindre l'ASN à lui donner raison au détriment des ingénieurs de l'IRSN.

C'est ainsi que EDF a économisé 1,9 milliards d'euros de travaux (http://cout-travaux-centrales-seismes.jpg/ ) de remise à niveau de ses centrales nucléaires par rapport au risque sismique, travaux qui auraient été obligatoires si les chiffres de l'IRSN avaient été pris en compte.

Ironie de l'Histoire, au moment où cette affaire a été étouffée par l'Autorité de sûreté française (en 2003), 15 réacteurs nucléaires japonais étaient fermés administrativement suite à la falsification par l'électricien TEPCO (propriétaire des réacteurs actuellement en perdition à Fukushima) de documents concernant la sûreté.


Il aurait fallu en faire de même, c'est à dire fermer au moins 32 réacteurs en France...

Il en est encore temps !

http://observ.nucleaire.free.fr/



On sait enfin aujourd'hui ce que l'on a ingurgité avec Tchernobyl !
C'est édifiant.
Voici la cartographie exacte heure par heure.


Le lien ci-dessous vous permettra de vous faire une idée assez réaliste de ce qui nous est tombé dessus en ce printemps-là. Vous vous rappelez : le fameux nuage qui n'avait pas franchi nos frontière. Très impressionnant.

Cliquez sur le petit triangle blanc en bas a gauche du rectangle noir pour lancer l'animation : http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/tchernobyl_animation_nuage2.aspx



Les pectines.


Le Vitapect est une boisson à base de pomme déshydratée vitaminée. Le matériau brut est constitué de pulpes compressées et séchées, sous produit de l’extraction industrielle du jus de pomme. Il est constitué de poudre de pectine et d’un mélange de 7 vitamines et de 3 micro-éléments (K, Zn, Se)

La particularité importante des préparations de pectine est de permettre l’élimination des radionucléides et des métaux lourds de l’organisme.

- En 1980 – 1981, le Comité d’experts pour les additifs alimentaires des Nations Unies a effectué des tests de pectines et a conclu (publication N° 16 datée de 1981) que les pectines ne sont pas toxiques, n’ont pas d’effets secondaires et peuvent être administrées tous les jours.

L’essai en double aveugle de l’efficacité de la pectine (lorsque les enfants consomment des aliments non contaminés) effectué au sanatorium « Serebryanye Klyuchi » en 2001 a montré que la prise de Vitapect-2 pendant 21 jours à la dose de 2 fois 10g/jour permettait de réduire les taux internes de Césium 137 de 63,7 %, la prise de placebo de 13% seulement.

- De 2001 à 2003, dans le cadre d’un projet international *, des cycles de mesures ont été effectués sur 1400 enfants dans 10 écoles (enfants de 13 villages) du district de Narovlya.

Ils ont reçu du Vitapect-2 5 fois et on a mesuré leur taux de Césium 137 par comptage de la radioactivité du corps entier (WBC) avant et après la prise. Le taux de Césium a été réduit de 3 à 5 fois.

- En 2006, le Ministère de la Santé du Bélarus a donné l’autorisation de mise sur le marché du Vitapect sous forme de poudre et de tablettes.

- Au début de 2007, le résultat des tests du département des Brevets du Bélarus a permis le dépôt de 2 brevets pour le Vitapect sous forme de poudre et de tablettes au bénéfice de l’Institut « Belrad ».

- En 2005, l’Institut « Belrad », en collaboration avec l’Université Technologique du Bélarus, a fabriqué un moulin mélangeur (PKD-1) qui a été installé au rez-de-chaussée de la Maison de Belrad. (fig 1)..

http://jpbachy.free.fr/Vitapect.htm

http://dictionnaire.sensagent.com/pectine/fr-fr/


Les pectines permettent l'élimination des métaux lourds radioactifs.


Notes et références

1. ↑ Flavour release from pectin gels: Effects of texture, molecular interactions and aroma compounds diffusion (REGA Barbara ; GUICHARD Elisabeth ; VOILLEY Andrée, in Sciences des aliments,2002, vol. 22, no3, pp. 235-248, 14 p. ISSN 0240-8813, (anglais) Fiche Inist
2. ↑ Directeur de l'institut indépendant de Radioprotection Belrad
3. ↑Article de Libération, du 8 mai 2004
4. ↑ V.B. Nesterenko et al, Reducing the 137Cs-load in the organism of « Chernobyl » children with apple-pectin, Swiss Med wkly, 134 (2004) p. 24
5. ↑ Bandazhevsky Y.I. Chronic Csl37 incorporation in children's organs, SMW 133: 488-490, 2004 www.SMW.ch / Bandajevsky Y.I. & Bandajevskaya G. revue de cardiologie française CARDINALE Tome XV, No 8 p 40-43, oct. 2003.
6. ↑ Association pour le Contrôle de la Radioactivité de l'Ouest, Laboratoire indépendant d'analyse de la radioactivité
7. ↑Page de l'ACRO consacrée à la pectine(dec 2004) : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/ext/http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://www.acro.eu.org/pectine.html
8. ↑Fiche Inist ; Mise en évidence d'une évidence d'une activité pectine-lyase chez Bacillus subtilis (Pectin-lyase activity in Bacillus subtilis), Comptes rendus de l'Académie des sciences) : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/ext/http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=8676222
9. ↑Fiche Inist concernant une étude de l'université de Rouen : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/ext/http://r-sistons.over-blog.com/ext/http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=202313


Source : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-nucleaire-revelations-temoignage-eva-r-sistons-et-pectines-69665338.html




La CRIIRAD dénonce les dissimulations du département américain de l'énergie



COLERE ET INDIGNATION

VOLET N°2 : Alors que les masses d’air contaminé ont été détectées en Islande, en Suède, en Finlande et en Allemagne, la CRIIRAD dénonce les dissimulations du Département de L’Energie des Etats-Unis 2.

Elle réitère son appel à se mobiliser afin sur tous les résultats d’analyse du réseau du CTBTO soient rendus publics. Les Etats qui s’y opposent doivent être identifiés. C’est par exemple le cas de la France. Chaque citoyen doit connaitre l’identité de ceux qui le privent d’informations fiables sur le niveau de radioactivité de l’air qu’il respire.
(...) le communiqué de la Criirad en pdf ici : bit.ly i4rTwn

Pour visualiser l’animation ci-dessus montrant la détection de la contamination par les différentes stations de mesure au fur et à mesure de la progression des masses d’air contaminé, cliquer sur : bit.ly hTxkQx


Source : http://www.scoop.it/t/tsunami-japon




FUKUSHIMA FUITES D'URANIUM et de PLUTONIUM évoquées par l'opérateur TEPCO


Jeudi 24 mars. 21H50. Dans une dépêche, reproduite intégralement ci-dessous, deux éléments retiennent notre attention :

1) Pour la première fois, est évoquée par TEPCO, l’opérateur de la centrale de Fukushima, l’idée d’une fuite d’uranium et de plutonium hors des réacteurs.

2) Est envisagée par l’opérateur une reprise ponctuelle de la « fission nucléaire ».



La dépêche d’agence ci-dessus, et que nous traduisons au fur et à mesure dans le texte ci-dessous est tombée sur le fil anglais de Kyodo news le mercredi 23 mars à 21h31 (heure de Tokyo), et a été reprise en partie dans une dépêche plus développée ce jeudi 24 mars (« Smoke disrupts nuke plant restoration work, radiation fears reach Tokyo »).



[Remarque: à défaut d’avoir assisté à l’éventuelle conférence de presse de l’opérateur TEPCo qui a donné lieu à cette dépêche ou d’avoir en mains l’éventuel document d’origine de l’opérateur qu’a pu se procurer l’agence de presse japonaise, nous traduirons pas à pas cette dépêche et en ferons le commentaire. ]



L’INFO ETONNANTE. Nous commençons par la fin de la dépêche : « Mais la mesure de cette émission de neutrons pourrait être une preuve que de l’uranium et du plutonium ont fuité des réacteurs nucléaires de la centrale et que les combustibles usagés ont émis une petite quantité de rayonnement neutronique lors d’une fission nucléaire ».



DECRYPTAGE : C’est la première fois, à notre connaissance, que l’opérateur de la centrale de Fukushima, TEPCO, envisage l’idée d’une fuite d’uranium et de plutonium hors des réacteurs. Comme nous l’avons réclamé par deux fois cette semaine dans ce blog, est enfin abordée (mais sans précisions pour l’instant) cette question cruciale pour la santé des populations et la pollution radioactive des alentours. En effet, s’ils ont fuité, où se trouvent (du moins en partie) l’uranium et les transuraniens (dont le plutonium) des réacteurs ? Sont-ils également sortis hors de la centrale ?

A noter que, selon la dépêche (phrase du milieu) « L’opérateur de la centrale a dit qu’il allait faire des mesures de l’uranium et du plutonium (…) ». Cette phrase demeure absconse en l’absence de précisions sur la nature de ces mesures : de leur émission radioactive ? De l’endroit et de l’état dans lesquels ils se trouvent… Cette dernière hypothèse semble difficile à imaginer. On se demande, par exemple, comment l’opérateur pourrait aller loger une caméra au sein du réacteur n°3 afin d’examiner le possible corium sur le fond de l’enceinte… et sans que l’appareillage en question ne soit affecté très vite par la très forte radioactivité ambiante.

A noter pour mémoire (1), s’ils ont fuité au-delà de la centrale, ces éléments viendront donc s’ajouter à ceux déjà abondamment évoqués ces derniers jours, à savoir l’Iode131 et les Césium134 et 137, éléments volatils retrouvés dans l’eau, le lait, les épinards, des brocolis etc. Et retrouvés aussi dans l’eau de mer, ce qui laisse augurer d’une contamination, au minimum locale, des poissons et coquillages. Une dépêche en urgent de Kyodo News, tombée à 14:58 (heure locale, soit 06 :58, heure de Paris) ce jeudi, mentionnait ainsi un taux d’iode radioactif « 147 fois plus fort [que la normale] dans l’eau de mer près de la centrale ».



DEUXIEME INFO ETONNANTE : est évoquée par l’opérateur la « fission nucléaire », autrement dit la reprise d’une réaction nucléaire dans le combustible. Nous évoquions hier (1) ces possibles « reprises de criticité », dans un corium (mélange de combustible et de métal fondus, après la fonte du cœur de réacteur devenu trop chaud, par perte du système refroidissement). L’opérateur semble ne pas l’envisager ici : « cet accident de criticité est encore à attendre à Fukushima». Il rappelle, en revanche, qu’un tel phénomène a bel et bien eu lieu, il y a douze ans au Japon et cela avait fait grand bruit : « dans une usine de retraitement de combustible, en 1999 à Tokaimura, préfecture d’Ibaraki, [où] de l’uranium n’a cessé de fissionner, relâchant un rayonnement massif de neutrons ». L’usine en question était pilotée par un autre opérateur nucléaire japonais, JCO Co, comme mentionné par la dépêche. En revanche, cette reprise de la criticité aurait eu lieu dans les barres de combustible usagé (lire immédiatement ci-dessous).



TITRE ETONNANT DE LA DEPECHE. Il annonce l’observation inattendue et répétée d’un « flux de neutrons » : « Rayonnement neutronique observé 13 fois près de la centrale ».

La dépêche se développant ainsi : « TEPCO a signalé mercredi qu’a été observé par 13 fois un rayonnement de neutrons, sorte de rayonnement radioactif, sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi, endommagée après le désastre du 11 mars, séisme suivi d’un tsunami. Selon l’opérateur TEPCO de centrale nucléaire, ce rayonnement a été mesuré à environ 1,5 km dans la direction sud-ouest par rapport aux réacteurs 1 et 2, et a été observé pendant trois jours à partir du 13 mars, rayonnant de 0,01 à 0,02 microsieverts/h, ce qui ne représente pas un niveau dangereux. »

DECRYPTAGE PLAUSIBLE : Les barres de combustible usagé, mal refroidies à certains moments dans les piscines –découvertes pour cause de disparition du toit comme sur la piscine n°3 ou d’incendie comme sur la piscine n°4 et qu’il a fallu remplir d’urgence, soit avec des hélicoptères soit des canons à eau- ont émis des neutrons. Ces neutrons auraient formé des sortes de « nuage » pouvant monter dans l’atmosphère. Ils y auraient été en quelque sorte rabattus par l’air, le rayonnement pouvant alors se faire sentir jusqu’à 1,5 km de la source. Les spécialistes connaissent ce genre de phénomène appelé « effet de ciel » et qui peut se révéler dangereux (ici l’opérateur précise que la dose de 0,01 à 0,02 microsieverts/h demeurait faible). En effet, à cause de cet effet, le rayonnement peut se manifester à distance de la source et même, pour des raisons de physique fondamentale, s’y révéler plus intense que près de la source (vision contre-intuitive). L’événement se serait produit 13 fois, à partir du 13 mars.



EPILOGUE : On peut espérer qu’après ces premières annonces, l’opérateur va continuer de donner des précisions sur la dangerosité actuelle de l’uranium et des transuraniens.

1) http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/23/fukushima-suite-16-uranium-et-transuraniens.html


Source : http://sciencepourvousetmoi.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/24/fukushima-suite-17-fuites-d-uranium-et-de-plutonium-evoquees.html


































Synthèse des résultats des mesures de la radioactivité dans le cadre de la surveillance de l’impact à très longue distance des rejets de l’accident de Fukushima
(25 mars 2011 - 12h00)
: http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_Bulletin2_Bilan-surveillance-environnement-France_25032011.pdf

Nucléaire: l'UE renforce ses contrôles sur les aliments importés du Japon : http://www.lepoint.fr/monde/nucleaire-l-ue-renforce-ses-controles-sur-les-aliments-importes-du-japon-24-03-2011-1311137_24.php

Plus de 1.000 incidents nucléaires recensés en France en 2010 : http://www.rmc.fr/editorial/152648/plus-de-1-000-incidents-nucleaires-recenses-en-france-en-2010/









Animation sur les effets de la radioactivité sur la santé : http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/animation/JapRadioactFR1603/start.swf

Animation Japon, chronique d'une catastrophe nucléaire : http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/animation/JapanNucAnimFR2303/start.swf

Le nuage japonais suivi de près : http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/24/1042550-Le-nuage-japonais-suivi-de-pres.html#xtor=RSS-6

Quels sont les risques attendus sur la France ? : http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_21_France_AIR.pdf

Evaluez/calculez votre dose reçue de rayonnement cosmique lors de vos déplacements en avion : http://www.sievert-system.org/WebMasters/fr/evaluation.html

Audit nucléaire en France : http://www.nordeclair.fr/France-Monde/France/2011/03/25/audit-nucleaire-en-france.shtml

France : aucune radioactivité anormale décelée : http://www.enviro2b.com/2011/03/25/france-aucune-radioactivite-anormale-decelee/

OBSERVATOIRE du NUCLEAIRE (organisme indépendant) : http://observ.nucleaire.free.fr/

Modélisation du déplacement du nuage radioactif issu de la centrale de Fukushima (21/03/2011) © TF1/LCI









Finissons avec un peu d'humour, comme toujours!















Dernière édition par geoff78 le Lun 19 Sep 2011 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mar 29 Mar 2011 - 22:31

Citation :
De l’iode-131 radioactif a été décelé
en France aussi deux régions sont touché.

@ suivre
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 0:13

D’après les informations de dernière minute le vieux réacteur 3 de Fukushima Dai Ichi est entré partiellement en fusion, un risque de désintégration est une hypothèse qui n’est non pas à exclure, mais dans le domaine du probable. Cela aurait pour conséquence un rejet massif dans l’environnement et dans l’atmosphère de particules hautement radiotoxiques.
Le pire étant que le réacteur 3 avec 784 MW est 1,5 fois plus puissant que le réacteur 1 de 460 MW chargé avec de l’uranium enrichi, ce qui signifie que son chargement en combustible, donc en plutonium, est beaucoup plus conséquent, avec en parallèle une chaleur dégagée à l’arrêt nettement plus importante à gérer.
.
D’autres problèmes collatéraux aggravent encore la situation pour "les pompiers de service" qui se sacrifient pour éviter que la cuve ne fonde pas, en effet l’eau mélangée au bore qui sert à atténuer les effets d’échauffement de la radioactivité (absorbe les neutrons) est d’une efficacité moindre avec le MOX.
Coté chiffres, ils sont effrayants, la masse de plutonium présente dans le réacteur 3 du site nucléaire de Fukushima Dai Ichi est considérable, elle se chiffre à plusieurs centaines de kilogrammes, une catastrophe planétaire inégalée créée par l’homme est donc possible pour la première fois dans l’histoire de l’humanité.
Pendant ce temps, même en zappant pas moyen d’y échapper, sur les plateaux de télévision un tandem composé d’un monsieur qui "sait tout" appelé Eric Besson, accompagné par l’inoxydable NKM qui ne sait rien, mais qui parle beaucoup pour ne rien dire, mais sont les rois de l’INTOX.
Ce tandem irréel veut rassurer et ressasse à qui veut l’entendre que ce n’est pas la partie nucléaire qui a failli sur les réacteurs de la centrale de Fukushima Dai Ichi, mais les tuyaux, c'est-à-dire les systèmes de refroidissement et de secours inclus à cause du tsunami, cela est hautement inenvisageable en France, etc ...
Certaines problématiques des risques issues des catastrophes naturelles majeures sont par essence ingérables, en conséquence gérer une centrale atomique avec un risque zéro est donc impossible : Ce postulat et actualité obligent, les personnes en charge de responsabilités devraient en tirer les conclusions qui s’imposent.
Andréas Heumann, chercheur au CNRS a déclaré : "Le problème avec le nucléaire, c'est que cette technologie n'est pas maîtrisable, on peut arriver à garder le contrôle dans des conditions normales. Mais il y a tellement de situations anormales qui peuvent survenir".
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 0:32

j'ai qu'un choses qui me viens a l'esprit @ suivre
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 10:56

JAPON: nouveau séisme magnitude 6 le 30 mars 2011



Date-Time Wednesday, March 30, 2011 at 05:29:55 UTC

Wednesday, March 30, 2011 at 02:29:55 PM at epicenter



Location 36.135°N, 142.433°E

Depth 30.3 km (18.8 miles)

Region OFF THE EAST COAST OF HONSHU, JAPAN

Distances 172 km (106 miles) SE of Iwaki, Honshu, Japan

176 km (109 miles) E of Mito, Honshu, Japan

231 km (143 miles) SE of Koriyama, Honshu, Japan

246 km (152 miles) ENE of TOKYO, Japan



Location Uncertainty horizontal /- 15.7 km (9.8 miles); depth /- 5.5 km (3.4 miles)

Parameters NST=187, Nph=188, Dmin=382.9 km, Rmss=0.74 sec, Gp= 86°,

M-type=regional moment magnitude (Mw), Version=9

Source : http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Quakes/usc0002emx.php#details

Revenir en haut Aller en bas
sophie62370

avatar

Féminin Messages : 109
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:04

No C'est desolant de voir ca ..............
Revenir en haut Aller en bas
sophie62370

avatar

Féminin Messages : 109
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:17

Je viens de trouver ce lien, je ne savais pas que l'on pouvait louer des compteurs geider :
*
http://www.prorata.fr/location-compteur-geiger.htm

Revenir en haut Aller en bas
sophie62370

avatar

Féminin Messages : 109
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:39

J'ai trouvé un lien qui pourrait etre interessant...

Merci de m'en dire plus....

http://www.danielpage.com/releves-de-radioactivite/

Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:53

Liste des Radiamètres - Radiameters (Stations de détection de rayonnements dans le Monde) & Suivi météo des explosions des centrales nucléaires japonaises (Fukushima,...) : http://meteoclimato.pagesperso-orange.fr/Radiameters.htm


Point de situation du 29 mars 2011 à 12h00 : http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_Seisme-Japon_Point-situation-29032011-12h.pdf


Radiation Protection NBC "L'inhalation de la plus infime particule radioactive, c'est le danger" par HIROSE TAKASHI (le meilleur spécialiste en nucléaire japonais) : http://www.next-up.org/pdf/Alerte_Protection_population_Voir_la_realite_en_face_sur_etat_de_la_situation_par_Takashi_Hirose_28_03_2011.pdf





Les 12 résultats d’analyses portent sur l’air de différents Etats américains – Alaska (Dutch Harbor, Juneau, Nome) Californie (Anaheim, San Bernardino) et Idaho (Boise) ainsi que sur l’Île de Guam. Ils montrent que l’iode gazeux (qui n’est pas capté par les filtres aérosols) présente une activité 3 fois à 14 fois supérieure à celle de l’iode particulaire. Voir ci-dessous le tableau de synthèse établi par la CRIIRAD à partir des
données de l’agence fédérale pour la protection de l’environnement (US-EP).




SURVIVRE EN VILLE…quand tout s’arrête par Jade ALLÈGRE : http://lhomme.et.largile.free.fr/survivre/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:56

Qu’est ce que la radioactivité ?
Au début il y a la matière

Tout ce qui nous entour est constitué de matière : des composés d’atomes arrangés et reliés dans des formes plus ou moins complèxes. L’air que l’on respire, le bois, le métal…. et sans action extérieur, le plupart de ces matières ne pourront pas se décomposer ou se dégrader. (Le bois pourrit seulement quand il est attaqué par des bactéries. L’acier rouille quand il est exposé à l’air et à l’eau, le sucre fond quand vous le mettez dans le café). Cette dégradation est provoqué donc par des facteurs externes à la matière en question.

Penser au sucre…

Attention, j’ai bien dit le plupart, car il y a des produits qui n’ont pas besoin d’intervention d’un agent externe pour se désagréger. Ce sont des matières radioactives.

Les matières radioactives, sont comme tous les autres matières, constitué d’atomes, eux mêmes constitués d’électrons, neutrons, quarks, gluons, mesons et tout un tas d’autres particules dites « sous-atomiques ».

Une atome radioactive se désagrège tout seul en « perdant » des de particules qui la composent :

Neutrons et protons pour les particules alpha,
Electrons et positrons pour les particules bêta
Des photons émises par le noyau de l’atome pour le rayonnement gamma.
En effet, les atomes radioactives sont instables, et rejettent ces particules, plus ou moins rapidement pour se stabiliser. Pensez à une roue de voiture : elle est stable car on rajoute des poids , mais si un de ces poids tombent, elle se déstabilise et vibre. L’atome c’est pareil – sauf qu’au lieu de rajouter des poids pour compenser, elle perds le poids en trop.

Imaginez donc votre morceau de sucre – mais qui vous bombarde aléatoirement des grains de sucre qui s’échappent plus ou moins rapidement et en plus ou moins grande quantité de sa surface !

La vitesse et la de perte de ces particules ainsi que la quantité de particules éjectés à un moment donné va définir l’intensité de la radioactivité.

Quels sont les dégats provoqués ?

Les dangers sont provoqués par le fait que ces petites particules éjectées interagissent avec le corps humain, en endommageant l’ADN, et donc en déregulant le fonctionnement normal des cellules quand ces particules, des véritables balles de l’infiiniement petit, ont le malheur de toucher un bout de cellule.

Attention : Ces particules sont tellement petites qu’elles peuvent bien traverser votre corps sans toucher quoi que ce soit !

Les types de rayonnement

La dangerosité est donc provoqué par ces particules qui s’éjectent : on parle alors de rayonnement, et plus spécifiquement de rayonnement alpha, bêta et gamma. L’alpha est la moins puissante.

Une particule alpha est stoppé par la peau ou une feuille de papier – mais c’est dangereux si on l’ingère en mangeant ou respirant quelque chose de contaminée.

Une particule bêta est plus costaud : une feuille de papier alu ou des vêtements épaissent sont nécessaires pour les arrêter.

Les le rayonnement gamma (cette radiation n’est pas en fait des particules mais une onde, comme une onde radio mais des milliers de fois plus puissante) sont les plus difficiles à stopper et nécessitent des épaisseurs d’un produit lourd comme le plomb ou le béton.

La dangerosité primaire vient donc de ces 3 type de rayonnement et les dégats qu’ils causent au corps.

Et les comprimés d’iode dans tout ça ?

Pourquoi donc on fait tout un battage sur les comprimés d’iode lors des accidents nucléaires ?

Tout produit peut être naturellement radioactif : il n’y a pas que l’uranium ou le plutonium. L’iode, souvent utilisé pour nettoyer des plaies, dispose aussi d’une version radioactive (ou isotope) . Idem pour le calcium dans nos os. Rassurez vous, le plupart de ces composés radioactives n’existent plus dans la nature et ne proviennent aujourd’hui que des accidents ou explosions nucléaires. Les isotopes qui ne sont pas radioactives sont stables.

Le problème vient quand le corps, qui a besoin de ces composés stables se retrouve en présence de la version instable, radioactive. La thyroïde absorbe volontiers l’iode naturellement, et au niveau chimique, elle ne fait pas la différence entre l’iode stable et instable. Idem pour le calcium et tous les autres produits chimiques dont le corps a besoin.

Le corps absorbe donc ces isotopes – qui fonctionnent tout comme leurs versions normales – , mais avec une mauvaise surprise : la radioactivité en prime. Le corps concentre donc certains composés à des endroits spécifiques – et ça concentre en même temps la radioactivité. Pour reprendre une phrase : quand il y en a une particule, ça va, c’est quand il y a beaucoup qu’il y a des problèmes.

Connaissant l’affinité du thryroïde pour l’iode, suite à un accident qui touche un zone, les autorités distribuent des comprimés d’iode stable – non radioactif - pour que cet organe soit saturée et si par hasard de l’iode radioactive se trouve dans les parages, la thyroïde n’aura pas envie de le stocker…

Les comprimés d’iode ne protégent que la thyroïde , une organe importante dans la régulation cardiaque et le contrôle du poids, mais c’est tout… Il ne progégera pas vos organes reproducteurs, également friands d’iode, ni vos reins qui s’occuperont à élimier les produits par les urines…. et ne vous protégera pas non plus d’un rayonnement extérieur du corps !

Histoire de demi-vie

J’ai dit plus haut que certains isotopes ne se trouvent plus dans la nature, mais que suite à des accidents ou explosions nucléaires. En effet, les composés radioactifs se désagrégent plus ou moins rapidement pour se stabiliser. On parle alors d’une « demi-vie » d’un isotope : C’est le temps nécessaire pour perdre 50% de sa radioactivité. Pour l’isotope d’iode issue de l’accident de Fukushima, (l’iode 131), le demi-vie c’est un peu plus de 8 jours : Tous les 8 jours sa radioactivité se réduit de moitié :

Jour j : 100% d’intensité
J+8 : 50%
J+16 : 25%
J+24 : 12,5%

J+128 : 1,25%
Il y a un tas d’autres istopes avec des demi-vies ridiculeusement courtes à des demies vies ridiculeusement longues :

L’Azote 16 : 4 secondes
Fer 45 : 0,045 secondes
Uranium 221 : 0,00001 secondes
Uranium 233 : 159200 années
Uranium 238 : 70400000 années
Les demi-vies vont donc du nano-seconde aux millards d’années !

Pour mettre en perspective

J’effectue mes mesures de radioactivité en micro-sieverts/heure (µSv/h). A chambourcy, le niveau de fond se trouve entre 0,9 et 0,13 micro-sieverts, c’est à dire vraiment pas grand chose !

Une clope fumée : 1 µSv/h
Un radio des poumons : 300 µSv/h
Mesures autour du central de Fukushima le 16/03/2011 : 247000 µSv/h
Un petit rappel d’échelle :

Le Sievert (Sv) est une mesure d’exposition que j’utilise dans ce texte. Toutes les mesures que je relève sont en µSv (micro-Sievert : le µ = micro). Dans les textes que j’ai trouvé, on parle des doses en milli-Sieverts et en Sieverts. J’ai converti le tout en micro-sieverts pour pouvoir comparer du comparable.

Pour rappel donc :

1 Sievert = 1000 milli-Sieverts
1 milli-Sieverts = 1000 micro-Sievert
1 Sievert = 1 000 000 micro-Sieverts
Les limites d’exposition

En France, il y a 2 limites d’exposition : Les limites publiques et les limites des travailleurs exposés.

Les limites des travailleurs exposés sous-entends une mesure d’exposition, car dans leur travail, ils peuvent être exposés à des doses de radiations articfieielles, par exemple en medecine nucléaire (radios, radiothérapie…), les travailleurs du nucléaire, mais aussi les travailleurs dans le traitment de la nourriture qui utilisent des stérilisateurs à rayons gamma.

Le public, c’est tous les autres !

Les limites sont donc :

1000 µSv/An pour le publique non-exposé (soit en moyenne : 2,7 µSv/jour et 0,11 µSv/heure)
20 000 µSv/An pour les travailleurs exposés (soit en moyenne 54,8 µSv/jour et 2,3 µSv/heure)
A partir de ces limites selon le cas où l’on se trouve, il faut éviter toute exposition supplémentaire

Source de ces limites : L’institut National de Recherche Scientifique
http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-accesParReference/Dossier%20Radioprotection/$File/Visu.html

Symptômes après une irradiation cumulée sur 1 journée

Il y a des limites puis il y a ce qui se passe lors d’un accident. Ces chiffres concernent une irradiation sur 24 heures, donc à comparer avec les limites d’exposition ci-dessus par période moyenne de 24 heures : 2.7 ou 54.8 µSv :

0 – 250 000 µSv : Aucune incidence sur la santé
250 000 – 1 000 000 µSv : Nausées, perte d’appédit, dégats à la moelle osseuse et la rate
1 000 000 – 3 000 000 µSv : Nausée moyen à sévère, perte d’appétit, infections, dégats plus sévères à la moelle osseuse et la rate, Récupération possible mais pas assuré
3 000 000 – 6 000 000 µSv : Nausées sévères, perte d’appétit, infection, diarée, peau qui pèle, stérilité, la mort s’en suit sans soins
6 000 000 – 10 000 000 µSv : Tous les symptomes dessus, plus une dégradation du système nerveux, suivi généralement par la mort de la personne
> 10 000 000 : Incapacitation suivi par la mort
On peut donc constater que la limite d’exposition légale pour les travailleurs les plus exposés est tout de même plus de 4500 fois inférieur au seuil d’apparition des symptômes d’une faible empoisonnement aux radiations, et presque 110 000 fois plus faible d’une dose potentiellement mortelle ( 6 Sv) !

Source de ces symptomes : L’institut national de la santé et services humaines des Etats Unis
http://www.niehs.nih.gov/health/docs/energy-good-bad.pdf
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 11:59

lol! Pass1111 t'es pire que mon prof de philo lol, je dois rajouté des clé usb dans ma tête pour pouvoir stocké tout les info que tu nous donne :°) ............ fleur merci a toi aussi geoff78

bien a vous
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 12:06

J'espère que tu les trouve intéressante lynxx767 ???
Sinon change ton disque dur, ce sera plus simple pour la suite. 11111
Bien à toi l'ami
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 12:14

mais lol! oui je croix bien que tu a raison l'ami, et si j’effaçais tout ce serait pas plus simple ? lol, plus je perçois l'informations
plus j'ai envi d'elle, c'est normal ? en tout cas merci a toi, j'ai beaucoup de plaisir a te suivre.
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 12:24

.00004
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 13:36






















Transport de combustible MOX d'Europe vers le Japon



























Mercredi 30 mars

17h00 (heure locale) : Des taux de radioactivité 3 300 fois supérieure à la limite autorisée ont été relevés dans de l'eau de mer à proximité de la centrale.

14h00 : Le Japon envisage de couvrir avec des bâches les réacteurs n°1, 3 et 4 de la centrale nucléaire de Fukushima. L'objectif est de réduire les émissions radioactives. Il pourrait être également décidé d'utiliser un tanker (navire-citerne) pour évacuer l'eau contaminée présente sur le site.

12h00 : Selon le gouvernement japonais, un contrôle de tous les réacteurs nucléaires du pays va être effectué afin de s'assurer de leur capacité à faire face à des événements comparables à ceux survenus le 11 mars.


Face à tout cela, nous avons la solution!



Aliments et plantes anti-radiations

Aliments :

Miso = riche en minéraux, zybicoline
5% d'éthylesters (molécules anticancéreuses)

Algues, Kelp = fer, potassium, iode ainsi que les 56 éléments terrestres et marins, alginate de sodium

Graine de tournesol, pomme et soja = pectine

Céréales, fruits et légumes = fibres, phytates

Aliments crus: alcalinisent l'organisme et ont un effet détoxicant général.

Végétaux contenant du soufre = soufre, cystéine
(Brocoli, chou, chou-fleur et radis)

Pollen = B6, B12, inositol, acide folique, ARN, ADN
augmente de 40% l'espérance de vie après exposition aux rayons X,
contient 15% de lécithine qui protège les nerfs, le cerveau et les gonades des radiations.

Les aliments contenant de la chlorophylle réduisent de 50% les effets secondaires des radiations.

Les betteraves protègent à 97-100% du césium-137

Ail, ginseng et oignon protègent à 97-100% des mutagénèses, riches en sélénium, effet oxydant.

Algue bleu-vert protège du krypton-85, césium-137 et augmente l'immutabilité cellulaire riche en chlorophylle.



Plantes :

Ginseng sibérien = Adaptogène, double l'espérance de vie des rats après exposition aux radiations.

Créosotier (Larrea tridentata) Puissant anti-oxydant.




Laver et peler les produits à l'eau oxygénée élimine 100% des retombées radioactives directes.



Principes d'absorption sélective :

Minéral sain : calcium
Minéral radioactif : strontium-90, strontium-85, baryum-140, radium
Organe protégé : os
_________________________________
Minéral sain : potassium
Minéral radioactif : césium -137 et -134, potassium -42 et -44
Organe protégé : Muscles, reins, foie, organes reproducteurs
_________________________________
Minéral sain : iode
Minéral radioactif : iode -131
Organes protégés : thyroïde et gonades
_________________________________
Minéral sain : fer
Minéral radioactif : plutonium -238 et -239, fer -238 et -239
Organe protégé : poumons, foie et gonades
_________________________________
Minéral sain : zinc
Minéral radioactif : zinc -65
Organes protégés : os, gonades
_________________________________
Vitamine B12
Minéral radioactif : cobalt -60
Organes protégés : foie, organes reproducteurs
_________________________________
Minéral sain : soufre
Minéral radioactif : soufre -235
Organe protégé : peau
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 16:06

Chantalouette a résumé ce que ce gars désespéré nous dit (il y a 9 minutes dans la vidéo, mais il répète souvent la même chose) :



"Personne ne doit boire l'eau du robinet (et pas que les enfants) c'est fou, nous parlons d'une ville de 30 millions d'habitants, de personnes et pourtant on vient de dire qu'on ne doit pas boire d'eau et donc pas de douche...
Allez voir les emissions de TV realité, danser avec les stars, c'est important, moi je ne peux pas, je pue, je ne peux pas me laver.

Moi je reviens de Tokyo, je suis radioactif, il ne faut rien dire pour préserver l'industrie.

J'ai mis des bandes adhésives autour des portes et des fenêtres, mais je
suis toujours à Tokyo.

Le Japon est évacué, Tokyo est évacué , tout le monde part.

CE SONT LES VRAIES INFOS

C'est une plaisanterie.
Le Japon évacue 120 milions de personnes , pour aller en Chine, aux USA, à Taiwan.
...C'est la fin du Japon et de mon expérience là-bas, je n'arrive pas à y croire. Je ne veux pas partir.
J'ai des marques rouges sur le visage et on nous dit que tout va bien. Qu'est-ce que c'est ?
C'est incroyable..."
par Hélios
2 commentaires:
Korrigan a dit…
Si ces faits sont avérés c'est le début de l'horreur totale.

Dieu merci, ces grands maîtres de la technologie ont trouvé l'arme absolue :
Ils vont recouvrir les réacteurs avec des bâches...
30 mars 2011 16:27
syl a dit…
Je suis remplie de compassion pour tout le peuple japonais. Eux aussi, ils sont victimes de personnes qui se sont enrichies et ont oublié l'essentiel!
Il vient de pleuvoir ici. j'ai sorti mon radex, et voilà...
Ca commence. Au départ, près de l'eau : 0,45, puis ça a fini par descendre à 25. mais à l'intérieur, j'ai 0,15.
J'en conclus que l'eau doit contenir des particules radioactives...
Bon courage à tou(te)s dans les épreuves qui nous attendent.
30 mars 2011 16:38

[youtube][/youtube]

Source; http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/03/temoignage-dun-habitant-de-tokyo.html
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
sophie62370

avatar

Féminin Messages : 109
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 17:02

No Oh putinnnnnnn............ (desolée c'est le seul mot que j'ai trouvé)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 17:36

malade catastrophique malade
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 17:45

Alex que vous avez entendu précédemment reviens avec sa troisième vidéo;

http://video.godlikeproductions.com/video/NUCLEAR_ALERT_FUKUSHIMAMELTDOWN_STARTED_-_PLUTONIUM_LEAK_OF_RADIATION_OFFICIALS_28-03-2011?id=96c1cb5d32e911c3af1

Voici l’essentiel de son discours :

La situation est hors de contrôle actuellement.

Les fuites de plutonium sont confirmées et ça signifie qu’il y a une fusion en cours et que rien ne peut arrêter ça.

Les autorités disent: on ne sait pas si le plutonium est un danger pour la santé humaine, on ne sait pas si c’est dangereux immédiatement…

Les autorités disent aux gens de ne pas vendre leurs légumes parce qu’ils contiennent de la radioactivité, mais elles disent qu’il n’y a pas de danger pour la santé humaine?? Qu’est-ce que ça veut dire alors?? Vous ne pouvez pas manger les légumes, vous ne pouvez pas les vendre, mais ça ne représente pas un risque pour la santé? WHAT THE FUCK, dit Alex!!!

Les nouvelles reçues il y a 1 heure disent que le plutonium se disperse dans l’air, dans le sol, c’est confirmé par le président du Japon, et ça, ça veut dire qu’il y a une fusion des barres de combustible (meltdown) à Fukushima.

On nous dit de ne pas paniquer, de ne pas avoir peur, mais on sait que le plutonium est la chose la plus dangereuse qui puisse arriver et on nous dit qu’il n’y a pas de danger pour la santé?? ?? ?? ?? Ça pourrait être un danger demain ou après demain, mais pas aujourd’hui?

De toute façon, on montre aux gens la réalité en pleine face et ils nient ce qu’ils voient.

Un expert de l’agence de l’énergie atomique a dit sur CNN que l’océan va rapidement diluer la pire contamination radioactive, que l’eau de mer est et sera contaminée, c’est ce qu’il dit!

Un officiel de la sécurité nucléaire SUSPECTE des fissures dans un ou plusieurs réacteurs. SUSPECTE! Après 5 jours: SUSPECTE?

En colère, Alex cri: AUJOURD’HUI, LE 29 MARS, ILS NOUS DISENT QUE LE PLUTONIUM EST DANS L’AIR SUR LA PLANÈTE TERRE!!! ET LES EXPERTS SUSPECTENT UNE FISSURE?? ?? ?? ?? WHAT THE HELL!


____

Partager les deux vidéos, celle-ci et l'autre plus haut, vous n'entendrez pas ce message dans la mass média !
Et le partage c'est bien ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Mer 30 Mar 2011 - 18:31

J'ai posté les vidéos sur mon compte Dailymotion avec les traductions raccourci en bas mais l'essentiel de leurs messages y est

http://www.dailymotion.com/gumain#videoId=xhw1oo

Faite partager ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
sophie62370

avatar

Féminin Messages : 109
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Pas de Calais

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 5:14

Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 9:03

[youtube][/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 9:30

Fukushima:

La société TEPCO a pompé de l’eau douce dans les réacteurs n°1, n°2 et n°3 , a rapporté l’Agence de la sécurité nucléaire et industrielle du Japon. L’alimentation externe a été rétabli pour les six réacteurs en date du 22 mars, selon la Tokyo Electric Power.

Réacteur N°1: Le réacteur est très dégradé. De l’eau contaminée s’est rendue jusque dans les salles des machines, signifiant clairement que qu’il y a absence d’étanchéité de l’enceinte de confinement ou du circuit de refroidissement. Le combustible est endommagé. L’eau contaminée dans la structure de turbine contient 10 000 fois le rayonnement de l’eau de refroidissement régulière, selon l’agence NHK. La société a commencé à enlever l’eau contaminée provenant du sous-sol de la salle des machines et préparera plusieurs pompes pour évacuer l’eau, a indiqué l’agence. L’appareil a été endommagé depuis l’explosion d’hydrogène survenue le 12 mars qui a détruit les murs du bâtiment. La gravité de la menace que représente le réacteur envers la sécurité est évaluée au niveau cinq sur l’échelle internationale de 1-7.

Réacteur N°2: Tout comme le réacteur N°1, il est excessivement endommagé et de l’eau contaminée s’infiltre aussi dans les salles des machines. L’eau contaminée dans la structure de turbine contient 100 000 fois plus de rayonnement que l’eau de refroidissement normale, toujours selon l’agence japonaise de nouvelles, NHK. La société prévoit retirer l’eau contaminée, mais avec de tels rayonnements, la tâche sera très ardue et quasiment impossible. La société prévoyait commencer à utiliser de l’eau douce pour remplir la piscine de combustible à partir du 28 mars, a indiqué l’agence. L’enceinte de confinement a été endommagé dans une explosion du 15 mars et un câble d’alimentation a été reconnecté à l’unité le 19 mars. Le réacteur est noté à un niveau de cinq concernant la menace qu’il pose.

Réacteur N°3: Réacteur lui aussi très dégradé. Les barrières de confinement ne sont certainement plus étanches et le combustible est endommagé. Le New York Times rapporte qu’il y aurait une longue fissure verticale, sur le côté et jusqu’au bas de l’enceinte de confinement, laissant s’échapper des fluides et des gaz toxiques. L’eau contaminée dans la structure de turbine contient 10 000 fois le rayonnement normal et elle s’est infiltrée dans la salle des machines. La société est en train d’examiner des moyens d’éliminer l’eau contaminée. Une explosion survenue le 14 mars a endommagé la couverture de l’unité de combustible. La menace du réacteur est noté à un niveau de cinq. L’analyse de 5 échantillons de sols prélevés indique que du plutonium s’échappe du réacteur et est un signe qu’il y a fusion du coeur, qui rappelons-le, fonctionnait au MOX. Le pire est qu’aux dernières nouvelles, une grue se serait effondrée sur les barres de combustible MOX du réacteur N°3. Il s’agit d’une massive grue interne intégrée à la structure d’acier qui déplace les barres du réacteur vers la piscine de combustible usé, ce qui signifie que les tiges qui contenaient du plutonium sont endommagées.

Cette grue s’est effondrée il y a deux semaines. Le gouvernement japonais et TEPCO ont menti à ce sujet, sachant très bien que seul cet incident pourrait déclencher une catastrophe nucléaire aussi grave que Tchernobyl. Les gouvernements et les banquiers ne veulent pas de panique. Le Nikkei, Dow Jones, et le maintien de l’industrie de l’énergie nucléaire sont plus importants que la vie humaine et l’environnement.

Réacteur N°4: La société prévoit injecter de l’eau dans la piscine de refroidissement de combustible usé. L’Agence de la sécurité nucléaire et industrielle du Japon a indiqué le 17 mars qu’il n’y a peut-être plus d’eau dans la piscine. Le réacteur est évalué à trois sur le niveau de menace. Ce réacteur était en cours de maintenance lors du tremblement de terre.

Réacteur N°5: Cette unité était inactive et en entretien avant le séisme. Le réacteur est correctement refroidi. La pompe alimentant le circuit de refroidissement s’est abruptement arrêté le 24 mars, mais elle a été réparé et elle fonctionne.

Réacteur N°6: Le réacteur est atteint et correctement refroidi depuis le 20 mars à 19h27, lorsque la température est tombée en dessous de 100 degrés Celsius, a indiqué la compagnie. Un générateur de secours a été réparé le 19 mars, selon un communiqué de presse de la société. L’unité était inactive et en entretien avant le séisme.

Ajoutant aux difficultés, l’augmentation du niveau de contamination dans la mer près de l’usine. De l’iode 131 radioactif atteignant une concentration 1850,5 fois la limite légale a été détectée dans un échantillon d’eau de mer prise samedi dernier, à environ 330 mètres au sud de l’usine, près d’un drainage à la sortie des quatre réacteurs en difficulté, par rapport à 1250,8 fois la limite qui fut mesuré la journée précédente, soit vendredi, a indiqué l’agence.



Le danger des piscines de refroidissement des combustibles utilisés

Après avoir été retirés du cœur d’un réacteur, les éléments combustibles usés continuent de dégager de la chaleur, et sont entreposés dans une piscine, l’eau servant à la fois pour les refroidir et de barrière aux rayonnements qu’ils émettent[69]. La température et le niveau d’eau de ces piscines doivent être constamment contrôlés ; la température de la piscine est normalement maintenue à 25 °C au maximum, ce qui demande un refroidissement constant[69].

Le défaut de renouvellement d’eau extérieure pour le refroidissement d’une piscine d’entreposage du combustible usagé entraîne au bout d’un certain temps l’évaporation (0,4 litre par seconde et par mégawatt)[70] et l’ébullition du liquide, occasionnant alors l’échauffement puis l’éclatement (lié à l’oxydation) des crayons de combustible hors d’eau[71]. En outre, les piscines d’entreposage sont extérieures à l’enceinte de confinement résistante des réacteurs (elles sont confinées dynamiquement en service normal) et sont ainsi plus facilement exposées à l’atmosphère[72].

Cette situation est potentiellement très grave : si l’eau des piscines s’évapore (ce qui peut prendre quelques jours), les éléments combustibles irradiés qu’elle contient peuvent fondre ou prendre feu, répandant leurs produits de fission directement dans l’atmosphère[73],[74].
Dans un tel cas, les rejets radioactifs correspondants seraient bien supérieurs aux rejets survenus jusqu’à présent[75]. Un tel accident serait du niveau de gravité de celui de Tchernobyl. (source)

Conclusion

Ça va bien aller. Comme les autorités le répètent si souvent, il n’y a aucun risque pour la sécurité et la santé humaine, encore moins pour l’environnement et la chaine alimentaire.

Adieu, Japon
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 9:40

Un petit message, qui n'a peut-être rien avoir sur ce post, mais bien pour les évènements qui se passent,
donc, j'ai jugé bon de le mettre ici.

Bien-aimés, quoi qu’il se passe en 2011 au niveau planétaire, quoi que vous voyez défiler sur vos écrans de téléviseur, à vos bulletins de nouvelles du soir, restez calmes, centrés, tolérants, flexibles et aimants. En 2011, imaginez la planète Terre comme un vaisseau qui, naviguant sur l’océan, traverse une tempête. La tâche de bien naviguer ne repose pas entre les mains d’un seul capitaine, d’un Sauveur. Elle repose entre les mains de millions de petits capitaines. Oui, vous êtes tous capitaines car ce vaisseau a besoin de millions de mains pour bien tenir les gouvernails. Tenir les gouvernails, bien concrètement, pour les phares de lumière que vous êtes, signifiera, en 2011 : bien prendre soin de vous, intensifier au maximum votre joie de vivre et être très très généreux dans le partage de votre lumière. Parfois, ce qui aidera le plus le vaisseau sera que vous ne soyez pas trop dans l’action. Tout simplement vous reposez, car vous travaillerez beaucoup dans des mondes parallèles. A d’autres moments, et vous saurez comment les discerner, oui, 2011 sera un feu roulant d’actions. Soyez toujours prêts pour l’imprévisible, prêts pour rebondir, prendre des décisions rapides et éclairées… Sauter dans l’action qui sera là, droit devant vous, naturellement guidés par votre radar intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SHAKA ZULU

avatar

Masculin Messages : 1713
Date d'inscription : 31/05/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 10:42

pour toi Wink

fleur
Revenir en haut Aller en bas
pass1111

avatar

Masculin Messages : 889
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   Jeu 31 Mar 2011 - 11:04

Merci SHAKA sunny
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dossier sur la catastrophe nucléaire au Japon : articles, infos, cartes et schémas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» centrale nucléaire au Japon
» Japon: Explosion de la centrale nucléaire, 12 mars
» Crise nucléaire et humanitaire au Japon. Témoignage d'un prêtre français.
» Dossier OVNI/NUCLÉAIRE
» Fusion nucléaire - ARTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Dossiers-