Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4400
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques    Jeu 31 Mar 2011 - 21:17

Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques



Les dernières recherches en sciences, concernant les forces gigantesques à l’œuvre déclenchant les séismes les éruptions volcaniques, suggèrent que les flux électriques souterrains peuvent jouer un rôle important.

La terre est comme un condensateur gigantesque. La planète peut être chargée et déchargée par rotation des flux des champs électriques .

L’électricité souterraine voyageant à travers d'immenses lignes de faille de tremblement de terre et des dépôts de quartz peut être en partie responsable des phénomènes géologiques qui déclenchent les séismes de forte magnitude et les violentes éruptions volcaniques.

Eclairs volcaniques

Contrairement à la foudre atmosphérique et les théories météorologiques qui l'expliquent, les éclairs volcaniques fonctionnent par l'entremise de mécanismes physiques différents.

Alors que de nombreux scientifiques supposent que le même processus physique est à l’œuvre pour les éclairs atmosphériques et géologiques, il n’existe aucune preuve expérimentale qui corrobore cette affirmation.

Durand plusieurs siècles, les observateurs des éruptions volcaniques, ont décrit des éclairs au sein des caldeiras en éruption crachant des nuages de cendres surchauffés. Plusieurs photographies contemporaines ont documenté le phénomène.

Ces anecdotes de foudre volcanique existe depuis des milliers d'années.

Les témoignages de vulcanologues sur les récentes éruptions, telles que celles en Indonésie, en Islande et l'éruption du Mont Chain au Chili en mai 2008, attestent de gigantesques éclairs provenant de nombreux jets de plasmas de foudre en boule et d'autres phénomènes électriques bizarres. Un orage intense a éclaté au cours de l'éruption du Eyjafjallajökull en Islande qui a illuminé l'ensemble de la région sur des miles.

La nature des courants telluriques

Causée par l'interaction naturelle et artificielle avec le champ géomagnétique, les courants telluriques de basse fréquence ont été reconnus et utilisés par l'homme depuis des siècles.

Ces courants se produisent principalement dans le manteau et l'écorce terrestre et interagissent selon un schéma complexe qui n'est pas encore pleinement compris. Ils voyagent vers l'Équateur pendant la journée et les régions polaires pendant la nuit. Ils sont constamment en mouvement et apparaissent partout sur le globe.

Ils sont liés et influencés par le champ magnétique de la terre.

Ils sont liés aux éclairs atmosphériques et à des épisodes souterrains de décharge ou « orages souterrain ».

En raison de leurs propriétés électriques, ils sont utilisés avec succès comme « prise de terre » et ont même contribué à alimenter le système de télégraphe au cours du XIXe siècle. Aujourd'hui, ils sont utiles à la cartographie souterraine pour des projets géothermiques, en recherches d'eau, minières et pétrolières et pour déterminer les emplacements comme les conduits volcaniques et les lignes de faille de plaque tectonique.

Des géophysiciens ont découvert qu'une fenêtre de basse fréquence s'affiche lorsque les courants voyagent à travers les minéraux de la terre. Lorsque c'est le cas la planète agit comme un amplificateur et renvoie des milliers d'ampères en énergie brute.

Le rôle du soleil peut être aussi déterminant : en affectant le courant profond à l'intérieur de la terre, des orages géomagnétiques se développent interagissant avec le champ magnétique généré par le noyau liquide de la planète.

Les éruptions solaires ont tendance à renforcer ce phénomène, la vitesse des oscillations est alors augmentée et résonne jusque dans la troposphère et l'ionosphère.
Des milliers d'ampères circulent sous la surface, variant selon la conductivité.

Puisque le soleil peut affecter le champ magnétique de la Terre grâce aux orages géomagnétiques, des fluctuations dans les courants telluriques peuvent survenir :

une augmentation des taches solaires ou des éruptions solaires amplifie les oscillations par le biais de la mésosphère dans l'ionosphère.



Tremblements de terre, de quartz, et de courants telluriques

La troposphère et la stratosphère conduisent les décharges électriques à travers la vapeur d'eau, de même le magma en fusion peut conduire l'électricité du courant tellurique :

L’électricité souterraine est accusée d’attirer les charges électrifiés opposées depuis l'ionosphère. Les pressions sont d’une telle intensité, qu’elle libère sur une grande amplitude des décharges intempestives intensifiées par la conductivité souterraine le long des lignes de faille cheminant par d’énormes réserves de quartz.



Une étude récente menée par deux géophysiciens, Anthony Lowry de Utah State University et son collègue de l'Université de Londres, Marta Perez-Gussiny a apporté la preuve que les minéraux de quartz peuvent détenir la clé pour prévoir les tremblements de terre.
À l'aide de « Earthscope », une nouvelle technologie qui emploie des capteurs à balayage profond, les deux scientifiques ont pu déterminer que le quartz se retrouve principalement dans les régions de la terre dont la croûte est instable. Ces points chauds géologiques sont très susceptibles de générer des tremblements de terre et les éruptions volcaniques.

Le minéral “conducteur” était présent le long des chaînes de montagnes et de lignes de faille. À l'aide d'un équipement sismique portable, ils ont recueilli des données sur les écarts de température et de la gravité couvrant l'ouest des Etats-Unis.

Les données ont révélé que le quartz était toujours présent au cours de leurs enquêtes, de l'Idaho, Nevada et Utah. La Californie était truffée de quartz aussi, surtout le long de la faille de San Andreas et les autres lignes de faille mineures.



La découverte impressionnante de l’étude Lowry et Perez-Gussinye révèle la forte corrélatide comment le minéral absorbe et stocke l'eau et comment toute l'eau soudainement s'échappe lorsque le quartz est soumis à d'intenses pressions.

La poussée induite par ce rejet d'eau est libérée en permettant aux roches prises dans les failles de la terre de se briser, Lowry appelle ce processus un « cycle visqueux. »

Mais quelle « pression intense » peut provoquer la libération explosive de l'énergie du quartz ? Les orages souterrains.

Les interactions avec le champ magnétique de la terre, les processus complexes dans le manteau, la croûte et l'ionosphère, génèrent une énergie électrique massive qui induit une poussée par l'intermédiaire des énormes réserves de quartz.

Ces phénomènes sont certainement à l'origine de ce que l'on nomme "les chants de la terre" ainsi que "les halos lumineux" observés même en plein jour par de nombreux témoins quelques heures avant les grands tremblements de terre.


LES POUVOIRS DE L'ELECTRICITE SOURCE DE VIE POUR LA TERRE ET LE SYSTEME SOLAIRE sont trop souvent à l'origine des changements terrestres et volcaniques.

Article original en anglais http://www.helium.com/items/2121199-underground-lightning-may-cause-earthquake-and-volcanic-events

Source : http://dav2012.over-blog.com/article-sciences-l-electricite-souterraine-favorise-les-seisme-de-fortes-magnitudes-ainsi-que-les-eruptions-volcaniques-70662221.html








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques    Ven 1 Avr 2011 - 10:12

study Merci pour infos, Geoff78
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4400
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques    Ven 1 Avr 2011 - 13:34

Vingt mégalopoles sous la menace d'un séisme majeur



Vous jugez forte la probabilité qu'un séisme tue plus d'un million de personnes. Pourquoi ?

Il est assez courant qu'un tremblement de terre tue 12 % d'une population, lorsqu'il se produit à proximité d'une ville qui n'a pas pris au sérieux les normes antisismiques. Quand la taille des villes ne dépassait pas le million d'habitants ¯ ce qui a été le cas dans la majeure partie de l'histoire ¯ cela donnait un peu moins de 125 000 morts. Aujourd'hui, 194 villes dans le monde font plus de 2 millions d'habitants et une vingtaine de mégalopoles dépassent les 8 millions. Plus de 55 % de ces villes se trouvent à moins de 200 km d'une zone de jonction entre les plaques, là où la tension (tectonique) est la plus forte. Un séisme de magnitude 7 à Téhéran pourrait faire plus de 1,4 million de morts et 4,3 millions de blessés.

Peut-on éviter qu'un tel scénario se réalise ?

Les ingénieurs, les urbanistes et les dirigeants politiques ont une opportunité extraordinaire pour régler en grande partie la question : la population urbaine va doubler en cinquante ans, on va construire un milliard de logements en une seule génération. Si tous ces nouveaux équipements étaient résistants aux secousses, le parc immobilier des villes s'améliorerait progressivement. Le surcoût, par rapport à des bâtiments non renforcés, est de 10 à 20 %.

Pourtant, vous ne semblez guère optimiste...

J'ai peur que l'appât du gain et l'ampleur de la corruption (3 200 milliards de dollars par an dans le secteur de la construction, selon Transparency international) empêche que de telles précautions soient réellement prises. Aux États-Unis et en Europe, les normes antisismiques sont appliquées. Dans les pays en développement, elles sont d'importance secondaire et facilement contournées. Même informés des risques, les élus considèrent qu'il y a peu de chances qu'un tremblement de terre se produise pendant leur mandat : la durée du mandat représente moins de 1 % de l'intervalle entre deux séismes. Et puis, ils privilégient la quantité plutôt que la qualité. Un exemple souvent cité est celui d'élus territoriaux en Inde, qui ont préféré construire 200 écoles sans mesures antisismiques plutôt que 180 écoles aux normes. Au Cachemire, 7 000 écoles publiques se sont effondrées lors du séisme de 2005.

Recueilli par Bruno RIPOCHE.

Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Vingt-megalopoles-sous-la-menace-d-un-seisme-majeur-_39382-1228471_actu.Htm























Si le séisme de 1887 de la France se reproduisait : http://www.seisme-1909-provence.fr/IMG/pdf/4._sileseisme.pdf


Sismicité du Cotentin et de la Basse-Normandie
: http://www.cossmannia.fr/cossmann_cotentin1/tertiaire_cotentin/seisme/sismique.htm

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les champs magnétiques et électriques à l'oeuvre dans les changements terrestres et les éruptions volcaniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les champs magnétiques altèrent le jugement moral
» Des portails cachés dans le champs magnétique terrestre
» Détecteurs de champs magnétiques (Détecteurs d’O.V.N.I.)
» pôles géographique, et pôles magnétiques.
» nanoparticules magnétiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations ::  Actualités scientifiques  :: La Terre & ses phénomènes :: Pole shift / Vortexs / Phénomènes magnétiques-