Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Killuminati.

avatar

Masculin Messages : 339
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    Mar 26 Juil 2011 - 18:33

J-7 les amis !





New York (awp/afp) - Les banques américaines commencent à échafauder des plans de secours pour le cas où les Etats-Unis feraient défaut sur leur dette, ou si leur note triple A venait à être abaissée par les agences de notation, ont indiqué lundi des analystes et des banquiers.

Wall Street suit avec la plus grande attention les soubresauts de la bataille autour de la dette américaine, mais semble tabler sur un accord de dernière minute permettant d'éviter un défaut.

Néanmoins, "les gens commencent à prendre des mesures, au cas où cela se produirait", a confié à l'AFP un ancien cadre de la banque centrale américaine, la Fed.

Bank of America, Wells Fargo and Citigroup ont confirmé chercher des moyens de limiter les conséquences d'un défaut ou d'un abaissement de la note de la dette américaine.

"Bien que nous ayons confiance en nos gouvernants pour trouver une solution, notre plan de secours vise à nous assurer que nous pourrons répondre aux besoins de nos clients, si un tel accord devait ne pas aboutir", a indiqué une porte-parole de Wells Fargo.

De son côté, Bank of America a confirmé "travailler sur plusieurs plans de secours" et Citigroup a également révélé "se préparer à un scénario où le plafond de la dette américaine ne serait pas relevé".

Mais aucune de ces banques n'a fourni de détails sur sa stratégie.

Selon Lou Crandall, économiste à Wrightson ICAP, certaines d'entre elles réfléchissent notamment au moyen d'engranger des liquidités pour parer à une éventuelle crise, alors que la date-butoir du 2 août approche.

D'ici là, les élus démocrates et républicains au Congrès doivent parvenir à un accord sur le relèvement du plafond de la dette, qui a atteint en mai sa limite de 14.300 milliards de dollars, faute de quoi la première puissance économique mondiale risquerait de se retrouver en défaut de paiement.

Mais aucun compromis n'a pu être trouvé jusqu'à présent, les discussions achoppant notamment sur la question d'une hausse des impôts et sur le plan de réduction des déficits.

Les banques ont financé une grande part de la dette américaine, en achetant des bons du Trésor, longtemps considérés comme des investissements très sûrs. En juin, elles détenaient ainsi 1.660 milliards de dollars en bons du Trésor, selon la Fed, soit plus d'un dixième de la dette. A titre de comparaison, la Chine en possédait 1.160 milliards en mai.

Plusieurs options s'offrent aux banques: elles peuvent ainsi acheter des contrats de couverture contre le défaut de paiement, les CDS (credit default swaps), des produits financiers qui fonctionnent comme des assurances.

Elles peuvent aussi parier sur la baisse du dollar, conséquence inévitable d'un éventuel défaut de paiement des Etats-Unis.

"Un recul de 3 à 5% du dollar, (...) c'est une hypothèse que beaucoup d'investisseurs envisagent", a assuré la semaine dernière Bill Gross, fondateur du plus grand gestionnaire de fonds obligataires du monde, Pimco, sur la radio publique NPR.

Mais les analystes soulignent qu'un défaut de paiement ou un abaissement de la note américaine pourraient surtout nuire au bilan annuel des banques, or leurs options pour se prémunir contre un tel scénario sont limitées.

"Qu'est-ce que vous voulez faire?", a demandé Dick Bove, analyste chez Rochdale Securities. "Cela risquerait tout simplement de submerger le système bancaire, donc tout ce qu'elles peuvent faire, c'est s'asseoir et attendre".


C’est la destruction économique !

Récemment, les agences de notation qui ont donné des dérivés indésirables notes triple A ont menacé de déclassement les obligations du Trésor américain, si la Maison Blanche et le Congrès n’arrive pas parvenir à un accord de réduction du déficit et de relever le plafond de la dette. La menace de « downgrade « n’est pas crédible, ni la menace du défaut. Les deux sont pour faire croire a une crises « hype » afin de forcer les compressions budgétaire à Medicare, Medicaid et à la sécurité sociale.

Si les agences de notation dégrade le Trésor, les dirigeants d’entreprise serait arrêté pour des évaluations frauduleuses qui ils ont donné à la jonque de Wall Street colportées au reste du monde. Les entreprises seraient détruites et leurs notes discrédité. Le gouvernement américain ne sera jamais en défaut sur ses obligations, parce que les obligations, contrairement à celles de la Grèce, l’Espagne et l’Irlande, sont payables en sa propre monnaie. Peu importe si le plafond d’endettement est élevé, la Réserve fédérale va continuer à acheter la dette du Trésor. Si Goldman Sachs est trop gros pour faire faillite, alors le gouvernement américain aussi.

Il n’ya pas de concertation sur le budget des guerres illégales et des occupations militaires que le gouvernement américain a en cours dans au moins six pays ou les 66 ans d’occupations américaines au Japon et l’Allemagne et l’anneau de bases militaires en cours de construction autour de la Russie.

Le budget total des effectifs militaires / sécurité est dans les environs de 1,1 $ 1,2 $ milliards, soit 70 -75 pour cent du déficit budgétaire fédéral.

En revanche, la sécurité sociale est solvable. Les dépenses de soin se rapprochent de plus de la taxe de 2,3 pour cent la masse salariale que des fonds d’assurance-maladie, mais il est malhonnête pour les politiciens et les experts de blâmer le déficit budgétaire américain sur «les programmes de prestations. »

Les droits sont financés par une taxe sur les salaires. Les guerres ne sont pas financés. Le régime criminel de Bush a menti aux Américains et a affirmé que la guerre en Irak ne coûterait que 70 milliards de dollars au plus et serait payé par les revenus du pétrole en Irak. Quand le principal conseiller économique de Bush, Larry Lindsay, a dit que l’invasion de l’Irak coûterait 200 milliards de dollars, Bush l’a congédié. En fait, Lindsay était au dessous, un facteur 20. Les experts économiques et du budget ont calculé que les guerres en Irak et en Afghanistan ont consommé 4000 milliards de dollars en dehors de sa poche et déjà engagé des frais futurs. En d’autres termes, la poursuite des guerres et occupations ont déjà mangé les 4 $ billions qu’ Obama espère réduire sur les dépenses fédérales au cours des dix prochaines années. Bombe maintenant, payez plus tard.

Comme taxer les riches ne fait pas partie de la solution politique, l’accent est mis sur les récompenses aux compagnies d’assurance maladie en privatisant à une date ultérieure avec des primes d’assurance subventionnés du gouvernement, en plafonnant Medicaid, et en chargeant la classe moyenne avec un impôt de sécurité sociale supplémentaire.

Les priorités de Washington ne pouvait pas être plus clair. Le président Obama, comme George W. Bush avant lui, les deux partis au Congrès, la presse écrite et TV, et la National Public Radio ont clairement fait savoir que la guerre est une priorité beaucoup plus importante que les soins de santé et les pensions de vieillesse pour les Américains.

Le peuple américain , leurs désirs et leurs besoins ne sont pas représentés à Washington. Washington sert de puissants groupes d’intérêt, tels que le complexe militaro / sécurité, Wall Street et les banksters, l’agro-industrie, les compagnies pétrolières, les compagnies d’assurance, les produits pharmaceutiques et les industries minières et forestières.Washington, confère à ces intérêts avec des profits excédentaires en commettant des crimes de guerre et terrorise les populations étrangères avec des bombes, des drones, et des invasions, par la déréglementation du secteur financier et il se renfloue après qu’il a volé aux Américains les pensions, les maisons, et les emplois , en refusant de protéger la terre, air, eau, océans et la faune des pollueurs et des spoliateurs, et en construisant un système de soins de santé avec les coûts les plus élevés et les profits les plus élevés au monde.

La façon de réduire les coûts des soins de santé est de prendre des masses de coûts et bénéfices avec un système à payeur unique. Un système de santé privé continue à fonctionner pour ceux qui peuvent se le permettre.

La manière d’obtenir le budget sous contrôle est d’arrêter la gratuité hégémoniques des guerres, des guerres qui se terminerons dans une confrontation nucléaire.

L’économie américaine est dans une profonde récession à partir de laquelle la récupération n’est pas possible, parce que les emplois américains de classe moyenne dans les services de fabrication et professionnels ont été délocalisés et donné aux étrangers. Le PIB américain, le pouvoir d’achat des consommateurs, et l’assiette fiscale ont été remis à la Chine, l’Inde et l’Indonésie afin que Wall Street, les actionnaires et les PDG d’entreprises puissent gagner plus.

Lorsque les biens et services produits à l’étranger reviennent en Amérique, ils arrivent comme des importations. La balance commerciale s’aggrave, le dollar américain accuse de nouvelles baisses de la valeur d’échange, et les prix augmentent pour les Américains, dont les revenus sont stagnants ou en baisse.

C’est la destruction économique. Elle se produit toujours quand une oligarchie prend le contrôle d’un gouvernement. Les bénéfices à court terme des puissants sont maximisés au détriment de la viabilité de l’économie.

L’économie américaine est tirée par la demande des consommateurs, mais avec 22,3 pour cent de chômage, la stagnation des salaires , et la dette des consommateurs des charges si élevées que les consommateurs ne peuvent pas emprunter pour dépenser, il n’y a rien pour stimuler l’économie.

La réponse de Washington à ce dilemme est d’augmenter l’austérité! Réduire Medicare, Medicaid et la sécurité sociale, obligeant la reductions des salaires en détruisant les syndicats et les délocalisations d’emplois (qui résulte en un surplus de travail et des salaires plus bas), et fait grimper les prix des aliments et de l’énergie en dépréciant la valeur du dollar ce qui érode le pouvoir d’achat des consommateurs. La Réserve fédérale peut imprimer de l’argent pour sauver les institutions financières tordu, mais elle ne peut pas sauver le consommateur américain.

Comme dernier point, face au fait que vous a même menti à propos de « la réduction du déficit. » Même si Obama reçoit ses 4 billions de dollars « de réduction du déficit » au cours de la prochaine décennie, cela ne veut pas dire que la dette nationale actuelle sera de 4 billions de dollars de moins qu’elle ne l’est actuellement. La «réduction» signifie simplement que la croissance de la dette nationale sera de 4 billions de dollars moins que le contraire.Indépendamment de toute «la réduction du déficit», la dette nationale dans dix ans sera beaucoup plus élevé qu’elle ne l’est présentement.

Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor américain, rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, et professeur d’économie dans six universités. Son dernier livre, comment l’économie était perdu , a été publié par CounterPunch / AK Press. Il peut être contacté à l’adresse:PaulCraigRoberts@yahoo.com

Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 62
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    Mar 26 Juil 2011 - 21:10

Même s'ils augmentent la possibilité de leurs dettes c'est quand même un pays en faillite qui paiera avec des devises ou des bons, BONS pour la poubelle. Gare à la Chine le plus important de leurs créanciers, ils se feront une joie d'influencer les décisions politiques des Américains pour faire leur jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Bojackoh

avatar

Masculin Messages : 399
Date d'inscription : 22/06/2011
Localisation : 13 Marsaillllllle

MessageSujet: Re: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    Mar 26 Juil 2011 - 21:30

Les USA ne seront pas en défaut de paiement car ils peuvent acheter leur propre dette, la FED et B.Bernanke peuvent racheter la dette du trésor autant qu'il pourront fabriquer des billets de papier toilette qui créeront toujours plus d'inflation et une envolée des prix des matières premières. On n'en voi deja les conséquences dans la corne de l'Afrique. Le 2 aout, il ne se passera absolument rien si ce n'est que la profondeur de leur tombe sera un peu plus proche du noyau de la terre et le peuple anglo-saxon subira toujours plus de mesure d'austérité.

Aussi, j'ajouterais que les pays en guerre ne sont pas tenu de rembourser leur dette...
Revenir en haut Aller en bas
Johnny

avatar

Masculin Taureau Cochon
Messages : 521
Date d'inscription : 29/05/2011
Age : 34
Localisation : Hautes-Alpes

MessageSujet: Re: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    Mar 26 Juil 2011 - 21:48

Bojackoh a écrit:
Les USA ne seront pas en défaut de paiement car ils peuvent acheter leur propre dette, la FED et B.Bernanke peuvent racheter la dette du trésor autant qu'il pourront fabriquer des billets de papier toilette qui créeront toujours plus d'inflation et une envolée des prix des matières premières. On n'en voi deja les conséquences dans la corne de l'Afrique. Le 2 aout, il ne se passera absolument rien si ce n'est que la profondeur de leur tombe sera un peu plus proche du noyau de la terre et le peuple anglo-saxon subira toujours plus de mesure d'austérité.

Aussi, j'ajouterais que les pays en guerre ne sont pas tenu de rembourser leur dette...

J'y connais rien en économie..
Mais ils seront en défaut de paiement si la dette n'est pas accordée.
De plus imprimer des billets augmente l'inflation donc une baisse de la valeur du dollars...
Dans tous les cas, seule un rehaussement de la dette peut limiter la "catastrophe"
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 62
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    Mer 27 Juil 2011 - 13:41

Bojackoh a écrit:
Les USA ne seront pas en défaut de paiement car ils peuvent acheter leur propre dette, la FED et B.Bernanke peuvent racheter la dette du trésor autant qu'il pourront fabriquer des billets de papier toilette qui créeront toujours plus d'inflation et une envolée des prix des matières premières. On n'en voi deja les conséquences dans la corne de l'Afrique. Le 2 aout, il ne se passera absolument rien si ce n'est que la profondeur de leur tombe sera un peu plus proche du noyau de la terre et le peuple anglo-saxon subira toujours plus de mesure d'austérité.

Aussi, j'ajouterais que les pays en guerre ne sont pas tenu de rembourser leur dette...


Même si a FED et B.Bernanke rachetaient les dettes du trésor, ils le feront avec de l'argent qui n'a plus aucune valeur, les USA ont abandonné l'indexation de leur monnaie sur l'étalon or depuis des décennies, ils ont pu de la sorte faire tourner les planches à billets à plein régime sans se préocuper des conséquences futures.
Les dollars avaient été décrétés dès ce moment là être une valeur sûre, indéflectible et incontournable pour la planète entière.

Je ne suis pas non plus une spécialiste de l'économie et des finances mais j'ai toujours attaché quelque importance à me tenir au courant au fil du temps. Ceci n'est pas une critique visant quelqu'un, j'explique seulement qu'il n'ait nul besoin de s'y connaître pour savoir ce qui est arrivé dans le passé ou ce qui se passe actuellement. lol!






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...    

Revenir en haut Aller en bas
 

USA/Dette: les banques se préparent à un hypothétique défaut de paiement pour le 2 août ! Le compte a rebours a commencé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours d’éthique et de culture religieuse, les parents ont perdus leur droit sur leurs enfants
» voyage sans parents! ^^
» Stress test des banques européennes : le grand bluff ?
» demandons un «vrai débat public» sur la dette française
» Rendez-vous parent d'élève.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Crise Financière / Economique :: Articles-