Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les kamites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les kamites   Ven 5 Aoû 2011 - 1:10

Rappel du premier message :

"Les premiers mathématiciens de l’histoire universelle étaient africains !

De l’aveu des anciens, l’Afrique noire est le berceau des sciences mathématiques.

Les premiers mathématiciens de l’histoire universelle étaient africains !

L’appréciation de nos Humanités Classiques Africaines et l’enseignement pédagogique de celles-ci implique que nous puissions léguer aux jeunes générations panafricaines des repères précis. Il en va de notre responsabilité d’adulte de satisfaire le plus précisément que possible, ce besoin d’information.

Malheureusement les adultes actuels, qu’ils soient diplômés ou non, sont très loin de pouvoir apprécier leur très haut niveau de responsabilité dans la transmission de notre patrimoine intellectuel aux jeunes générations, tant l’aliénation culturelle et l’ignorance ont ravagé leur conscience.

Ainsi, les grands mathématiciens kamits de la période pharaonique, dont le très haut savoir a si souvent été l’objet de l’éloge des Grecs, sont aujourd’hui de parfaits inconnus pour la plus part d’entre nous. Quel spectacle affligeant !

C’est pour y remédier que je souhaite vous faire découvrir certains d’entre eux.

Les savants africains de la période pharaonique…

L’histoire africaine antique ne nous a laissé que très peu de noms de savants kamits. C’est probablement dommage aujourd’hui car nous aimerions transmettre beaucoup plus d’informations à la jeunesse panafricaine. Ce fait s’explique cependant par le fait que pour les Africains anciens, Amon-Râ, le Grand Architecte et Créateur de l’Univers et de tous les êtres vivants était le seul maître de toutes les connaissances intellectuelles. En somme, toute connaissance venant de Dieu lui-même, il était impoli pour un être humain de décréter qu’il avait inventé tel ou tel concept. D’où le fait que sur la plupart des documents, nous n’avons pas précisément le nom du mathématicien.

Pour résoudre ce problème et commencer notre collecte de noms, il nous faut donc nous pencher sur les écrits des Grecs anciens qui ont eux, connus ces hommes, reçus leurs enseignements et donc témoignés de leur éminent savoir.

La liste des auteurs Grecs nous ayant renseigné sur ces personnages sont notamment Plutarque, Diodore de Sicile, Hérodote, Jamblique, Platon, Diogène Laërte, Plocus, Strabon, etc.

En parcourant leurs écrits, nous constatons qu’Hérodote stipule que Pythagore fut un des élèves des savants africains de l’époque et Jamblique, biographe de Pythagore, a d’une part avoué que ce dernier avait étudié les mathématiques pendant 22 ans en Egypte et d’autre part, que tous les théorèmes de géométrie repris par les Grecs venaient de Kemet (l’Egypte).

Proclus affirme encore que c’est Thalès qui a le premier introduit la géométrie en Grèce après avoir découvert cette science en Afrique tandis qu’Aristote désigne lui l’Afrique noire comme berceau des arts mathématiques.

Ainsi, de tous les peuples de l’antiquité, les Kamits sont les seuls à avoir donné aux mathématiques une définition. Nous retrouvons celle-ci en en-tête du Papyrus de Rhind, recopié vers 1650 avant l’ère chrétienne, d’après un original qui remonte lui à près de 2040 avant l’ère chrétienne. Cette définition est la suivante :

« Méthode correcte d’investigation dans la nature pour connaître tout ce qui existe, chaque mystère, tous les secrets ».

Ainsi, comme le stipule le professeur Théophile Obenga [1] :

"Si l’histoire des mathématiques était écrite de façon scientifique, c’est à dire juste, sereine et objective, au lieu de continuer de parler du "triangle de Pythagore", on parlerait plus correctement du "triangle égyptien", car les Egyptiens ont connu mathématiquement ce fameux triangle, sacré à leurs yeux, plus de mille ans avant la naissance du mathématicien grec Pythagore à qui l’on attribue injustement la primauté de la découverte de ce triangle. L’antériorité est africaine, égyptienne (…) Pythagore a étudié en Egypte auprès des prêtres…".

Quelques noms de mathématiciens Kamits

- Djehuty

Appelé Thot ou Hermès par les Grecs, c’est le premier mathématicien africain de tous les temps. Divinité détentrice de tous les savoirs émanant d’Amon-Râ, c’est lui qui reçu la mission d’enseigner ces savoirs aux hommes en tenant néanmoins compte de leur haut niveau de sagesse, condition nécessaire à toute initiation aux sciences.

- Imhotep (2700-2625 avant l’ère occidentale) :

Appelé « Asclépios » par les Grecs, son nom kamit signifie « Celui qui vient en paix ». S’il est surtout connu pour être le Premier Ministre du pharaon Djoser et l’inventeur de la médecine, il convient de ne pas oublier qu’il est le bâtisseur de la première pyramide à degrés construite en Afrique dans le complexe de Saqqarah.

GIF - 19.5 ko
LE SAVANT KAMIT IMHOTEP

- Ahmès vers 1650 avant l’ère occidentale

De son vrai nom « Iah Mès » à savoir « Celui que la Lune a enfanté », Ahmès fut un grand mathématicien kamit. Il est le scribe copiste du Papyrus de Rhind vers 1650 avant de l’ère chrétienne, qui est un traité de mathématique africain relativement célèbre. C’est le premier savant connu au monde à avoir inscrit un cercle dans un carré (son document était néanmoins qu’une copie d’un document plus ancien remontant à 2040 avant l’ère chrétienne).

- Amenemhat vers 1 567 avant l’ère occidentale

De son vrai nom kamit « Amen n Hat » à savoir « Dieu est devant », il est l’inventeur de la première horloge à eau nommée Clepsydre vers 1 567 avant l’ère chrétienne. Cet instrument fut utilisé pour prendre le pouls par les médecins kamits.

- Sonchis ou Sonkhis vers 600 avant l’ère occidentale

De son vrai nom kamit « Se Ankh » à savoir « le Vivifiant », ce savant africain qui enseignait au Grand Temple de Saïs (Saou) eut pour élève l’étudiant grec qui devint législateur à Athènes Solon (640 - 558 avant l’ère chrétienne, de l’aveu de Plutarque (50 – 125 après l’ère chrétienne).

- Enuphis ou Enouphis vers 550 avant l’ère occidentale

De son vrai nom kamit « Wnefer ou Ounefer » à savoir « l’Etre parfait », ce savant africain qui enseignait au Grand Temple d’Iwnw (Iounou à savoir Héliopolis) eut aussi pour élève, l’étudiant Pythagore de Samos (580 – 500 avant l’ère chrétienne).

- Conuphis ou Chounouphis vers 400 avant l’ère occidentale

De son vrai nom kamit « Knwm Nefer, Knoum Néfer » à savoir « Dieu est parfait », ce savant africain qui enseignait au Grand Temple de « Men Nefer », eut pour élèves Platon et Eudoxe (de l’aveu de Plutarque). Comme tous les savants kamits, il n’enseignait pas qu’une seule discipline.

JPEG - 26.6 ko
PAPYRUS RHIND. TRAITE DE MATHEMATIQUE KAMIT

- Sechnouphis vers 400 avant l’ère occidentale

De son vrai nom kamit « Sekh Nefer », ce savant africain qui enseignait au Grand Temple d’Iwnw (Iounou à savoir Héliopolis) eut aussi pour élèves, Platon (428 – 347 avant l’ère chrétienne) et Eudoxe.

- Pammènès vers 400 avant l’ère occidentale

Ce savant kamit du Grand Temple de « Men Nefer » eut pour élève le géomètre grec Démocrite d’Abdère (460 – 370 avant l’ère chrétienne).

- Euclide (325 - 265 avant l’ère occidentale)

Auteur d’un traité de mathématique qui prouve l’immense savoir acquis par l’Afrique ancienne dans ce domaine, Euclide (325 – 265 avant l’ère chrétienne) fut vite décrit comme grec (ce qui est loin d’être certain) alors qu’il est né et a vécu en Afrique. Ses sources égyptiennes apparaissent au grand jour, comme en témoigne le professeur Bertrand Russel (Cf. Principles of mathematics) et Plocus dans ses « commentaires sur Euclide ».

Quittons nous sur ce testament de Plutarque (50 – 125 après l’ère chrétienne) qui avoua que ceci avec une grande sincérité [2] :

« C’est ce qu’attestent unanimement les plus sages d’entre les Grecs, Solon, Thalès, Platon, Eudoxe, Pythagore et suivant quelques-uns, Lycurgue lui-même, qui voyagèrent en Egypte et y conférèrent avec les prêtres du pays. On dit qu’Eudoxe fut instruit par Conuphis de Memphis, Solon par Sonchis de saïs, Pythagore par Enuphis l’Héliopolitain .

Pythagore surtout, plein d’admiration pour ces prêtres, à qui il avait inspiré le même sentiment, imita leur langage énigmatique et mystérieux et enveloppa ses dogmes du voile de l’allégorie. La plupart de ces préceptes ne diffèrent point de ce qu’on appelle en Egypte des hiéroglyphes ».

Il convient donc de comprendre que les théorèmes dits de Thalès et de Pythagore existaient en Afrique des milliers d’années avant la naissance de ces derniers. Sans la maîtrise de ces connaissances, construction des pyramides étaient impossibles (CF. leur présence sur le papyrus Rhind datant de 2 040 avant l’ère chrétienne, soit plus de 1 500 avant la naissance de thalès et de Pythagore).

Vie, Santé, Force à la jeunesse Kamite !"Shocked

http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=12
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Darksyrius

avatar

Masculin Poissons Serpent
Messages : 159
Date d'inscription : 17/05/2009
Age : 40
Localisation : Flines les Râches et les Pleïades

MessageSujet: excellent   Mer 10 Aoû 2011 - 15:32

Revenir en haut Aller en bas
http://ascension-planetaire.forumactif.com/
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Lun 10 Oct 2011 - 20:34

Mais évidement que les anciens égyptiens étaient des noirs africains, tout comme les Olméques ! il suffit d'y aller faire un tour pour s'en rendre compte, j'étais surpris que certains guides touristiques égyptiens le reconnaissaient ouvertement ! Attention je parle bien des premiers égyptiens, les Anous précisément qui ont conquis le NIL en venant du SUD, par la suite elle s'est considérablement mélangé du fait du cosmopolitisme de l'époque dans cette partie du monde et aussi du fait des conquêtes extérieurs. Par conte je ne crois pas que cette civilisation soit à l'origine de toute, je pense que c'est un des peuples antédiluvien qui ont survécut à un cataclysme au même titre que d'autres civilisations et que leur savoir s'est effrité au fil des siècles jusqu'à son effondrement Total sous Psamétique. D'ailleurs ils le disaient eux-même que l'age d'Or qu'ils nommaient Zep Tepi, le premier temps était l'époque de la félicité mais qu'après le départ des dieux, l'homme était condamné à involuer. Je pense que l'existence de l'Atlantide est aussi à prendre en considération pour comprendre ces civilisations anciennes et d'arrêter de prendre les anciens pour des êtres archaïque car ça serait faire de l'archaïsme moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Ultrasaurus Red

avatar

Masculin Sagittaire Buffle
Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Les kamites   Lun 10 Oct 2011 - 22:21

En laissant de coté la question si les égyptiens étaient noirs ou pas, c'est pas un secret que les grands théorèmes classiques des mathématiciens grecs étaient connus bien avant eux. On parle du théorème de Pythagore sur une tablette babylonienne vieille de 4000 ans. Les grecs ont surtout formalisé ces théorèmes. C'est expliqué dans certains manuels de math de quatrième.


Lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.redbubble.com/people/tosanlionel
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 11 Oct 2011 - 9:38

Non je pense que c'est important que la couleur de peau des anciens égyptiens soit réhabiliter, car le racisme archéologique est toujours d'actualité encore XXI siècle dans de proportion assez archaïque, lorsque L’establishment scientifique officiel aborde la question sur l'histoire des peuples alors que celle-ci repose encore avec une vision rétrograde de l’ère des colonisations ou du siècle des lumières, sur ce point les anglo-saxons sont bien plus objectif et ouvert à la question. Un peu comme on considérait il y a encore 20 ans que les forteresse du Zimbabwe n'avait pu être construits que par des hommes blancs ou des descendants d'un peuple hébraïque venue du nord, une tel oeuvre ne pouvait pas être le fait d'Africain, beaucoup trop inapte par le racisme archéologique ambiant.
Sinon on peut toujours parler des batons d'Ishango, une découverte étrange dans les régions des grands lacs en Afrique, il est exposé actuellement dans un musée en Belgique et son nom est utilisé pour différent concours Mathématique en Belgique. Il est daté de plus de 23 000 ans, actuellement il pourrait s'agir de la plus ancienne attestation de la pratique de l'arithmétique dans l'histoire de l'humanité. Mais il y a aussi ce fameux calendrier en pierre décourvert en Russie encore plus ancien, il faudrait que je retrouve les sources. L'homme est bien plus ancien que l'on ne crois et je ne pense pas qu'il soit née en Afrique ou qu'il descend du singe.
Revenir en haut Aller en bas
Ultrasaurus Red

avatar

Masculin Sagittaire Buffle
Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 11 Oct 2011 - 15:19

Au fait, pour revenir sur un autre point, on peut faire des math sans même compter. C'est d'ailleurs comme ça qu'on a commencé à en faire pour elles-mêmes, sans en chercher une quelconque utilité, en toute abstraction : la géométrie.


Lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.redbubble.com/people/tosanlionel
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 11 Oct 2011 - 22:23

Ultrasaurus Red a écrit:
Au fait, pour revenir sur un autre point, on peut faire des math sans même compter. C'est d'ailleurs comme ça qu'on a commencé à en faire pour elles-mêmes, sans en chercher une quelconque utilité, en toute abstraction : la géométrie.


Lionel

Tout à fait les kamits utilisait les fractales pour la disposition de leur villages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 11 Oct 2011 - 22:32

N'importe quoi.

T'as la moindre idée de ce que sont les fractales, t'es sûr?
Revenir en haut Aller en bas
Ultrasaurus Red

avatar

Masculin Sagittaire Buffle
Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 11 Oct 2011 - 22:49

Quand je parlais de géométrie, je parlais de la géométrie d'Euclide. A savoir, à partir d'axiomes et de propriétés, fabriquer une géométrie par déduction, sans contradiction, qui s'accordait avec la vision du monde.
Si on regarde plus loin, faire des math, c'est commencer par la logique formelle. Là, y'a même plus besoin de nombres.
Les fractales, si je me souviens bien, demandent du calcul par itération, c'est à des des opérations grosses et lourdes.


Lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.redbubble.com/people/tosanlionel
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Mer 12 Oct 2011 - 10:01

D'ailleurs en parlant d'Euclide, il paraîtrait que celle-ci ne serait même pas grec mais égyptien, celui-ci n'aurait jamais quitté l'Égypte de son vivant, il aurait vécut et serait mort en Égypte sous Ptolémée Ier. Mais avec la notion du "miracle grec" issue de l'esprit des européens qui classaient les humains de races blanches au summum de l’échelle de l’évolution du cosmos et dont beaucoup le pense encore actuellement, considéra la Grèce comme une génération spontanée ou de "pur génie", ce qui reste assez choquante pour un esprit structuré scientifiquement . Jusqu'à maintenant L'establishment nous enseigne l'idée que les grecs ont fait progresser le savoir juste à partir des limbes de l’ignorance, alors que ceux-ci ont tout simplement hérité de la connaissance du Savoir de l’Égypte Antique qui eux l’ont eut de l’ancien monde disparut de la mémoire de l’humanité. Je doute que les âges anciens antédiluviens étaient exclusivement le fait d'humain de race Noir, elles devaient rassembler à toute l’humanité un peu comme actuellement mais repartie différemment, et que les Égyptiens antiques, les Mayas, les Sumériens et d'autre encore seraient les rescapés de ces âges anciens.

Les Égyptiens anciens avaient de connaissance des mathématiques et de la géométrie très poussé, pour preuve il existe les plus vieux documents actuellement recensés officiellement qui se nomment les Papyrus de Rhind, de Moscou et de Berlin, le premier a été écrit il y plus de 4000 ans par un Égyptien ancien du nom de Ahmès. Ainsi il n’est pas étonnant que la plupart des Mathématiciens grecs en étudié là-bas, je n’invente rien c’est eux qui le disent.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Mer 12 Oct 2011 - 10:48

Tout est né en Égypte?

Bizarre, l'écriture, l'organisation sociale structurée, l'agriculture, l'astronomie et les mathématiques sont pourtant nées en Mésopotamie...
Et Pythagore l'avait parfaitement compris.

Les Grecs ont inventé la démonstration mathématique, et formalisé des maths conceptuelles et non plus seulement usuelles. Ce sont eux qui ont fait passer les mathématiques antiques aux mathématiques modernes.
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Mer 12 Oct 2011 - 13:00

Lucifer a écrit:
Tout est né en Égypte?

Bizarre, l'écriture, l'organisation sociale structurée, l'agriculture, l'astronomie et les mathématiques sont pourtant nées en Mésopotamie...

Je ne pense pas que tout soit née de l'Égypte pour preuve il y a aussi les civilisations d’Amériques dont nous ne savons presque rien, comme par exemple ceux qui ont érigé les anciennes cités de Tiahuanaco qui selon les récentes études dateraient les vestiges anciens à plus de 12 000 ans. Il y a beaucoup trop d’incohérence archéologique repartie ça et là de part le monde, pour statufier sur une origine commune de l'humanité récente.

Concernant l’écriture, les plus anciens écritures actuellement recensé sont veilles de 3400 av JC et elles sont de l'Égypte antique, les Sumériens n’existeraient même pas à cette époque, puisque les plus anciennes vestiges sumérien date de 2600 av JC, ainsi que leurs écritures. Même les Chaldéens qui étaient une colonie égyptienne leur sont antérieurs. Tu remarqueras cette incohérence et cette volonté étrange de faire de la Civilisation de Sumer, la plus veille qui soit alors que l’Égypte antique l’est encore plus. Je ne parle même pas de la Dynastie Zéro qui repousse son antériorité encore plus dans le temps, composer de celle des Shemsu’Or et de la dynastie des Roi scorpions bien plus ancienne que celui du Roi Narmer qui réunifia la haute et la basse Égypte.



Lucifer a écrit:

Et Pythagore l'avait parfaitement compris.

Les Grecs ont inventé la démonstration mathématique, et formalisé des maths conceptuelles et non plus seulement usuelles. Ce sont eux qui ont fait passer les mathématiques antiques aux mathématiques modernes.

LOl et Pourtant les Grecs anciens n'ont jamais raconté de telles choses, il y a un réel complexe de supériorité qui oblige les historiens occidentaux à travestir la réalité alors que les textes anciens sont formels. Il suffit de lire ce que disent les grecs contemporains eux-mêmes de l'époque et ils sont très bavards sur ce point. Ils s'accordent tous à dire que la plupart des grands sages de la Grèce antique ont tous puisé leur savoir en Égypte, aussi bien Pythagore, Thalès, Jamblique et pas seulement dans le domaine des mathématiques mais aussi bien dans la médecine et bien d’autre discipline qui leur valut une fois revenue en Grèce le statut de Sage. Hérodote, Platon, Diodore de Sicile sont tous unanime sur ce point, Plutarque déclarait même que Thales et Hippocrate commerçaient de l’huile pour financer leur voyage en Égypte afin de s'instruire auprès des prêtes de Memphis. Strabon a été clair en disant que c’est les Égyptiens qui ont appris aux Grecs le calendrier de 365 jours. Aristote confirma que l’Égypte était le berceau des sciences Mathématiques et etc .. la liste est encore longue. Le Miracle Grec est une vaste escroquerie !

Revenir en haut Aller en bas
Ultrasaurus Red

avatar

Masculin Sagittaire Buffle
Messages : 38
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 43

MessageSujet: Re: Les kamites   Mer 12 Oct 2011 - 13:12

Si, ce s ont les grecs qui ont inventé la démonstration. Ils voyaient celà comme un discours déductif qui servait à convaincre à coup sur et sans ambiguité son interlocuteur, contrairement à un discours normal qui peut être sujet à débat.


Lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.redbubble.com/people/tosanlionel
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Mer 12 Oct 2011 - 13:44

Comment les Grecs ont pu apprendre les mathématiques auprès des Égyptiens sont que ces derniers ne leur démontrent les différents principes mathématiques, l'unique moyen pédagogique de rendre cette apprentissage reproductible et compréhensible ! Ça ne tient pas deux minutes la route !

Aristote :"Aussi l'Egypte a t-elle été le berceau des arts Mathématiques"

Proclus VI siècle ap JC:"Nous dirons que suivant la tradition générale, ceux sont les égyptiens qui les premiers ont inventé la géométrie, (...), Thales le premier ayant été en Egypte en rapporta cette théorie dans l'Hellade"


Les Historiens occidentaux ont vraiment un comportement irrationnel lorsqu’il s’agit d’évaluer leurs histoires qui doivent de manière impérative et de facto supplanter celle de toute l’humanité jusqu’à le qualifier de génie humain. Tout cela pour flatter un ego actuel qui veut que l’évolution Occidentale se veut être précurseur dans le passée, le présent et le futur, sur tout le reste, si celle-ci se retrouve réfuter alors elle est qualifier d’aberration.

C’est comme le plus vieux homo sapiens Moderne découvert en Afrique, vieux de 200 000 ans, l’OMO I&II, mais celui-ci devient intelligent une fois qu’il arrive en Europe, soit 40 000 ans avant notre ère, durant ces 160 000 ans il est condamné à errer bête et stupide parce qu’il n’avait pas son visa pour rentrer en Europe, ou son kit aryen pour devenir blanc de peau, sans cela il ne peut être intelligent, c’est grossièrement la thèse de Yves Coppens et admise sur le coin des lèvres par l'Establishment officiel ! Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Howran

avatar

Masculin Capricorne Serpent
Messages : 314
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Les kamites   Jeu 13 Oct 2011 - 11:05

Je tien juste à noter quelques points:


En effet les math et compter ça n'a rien à voir,
même si on a compter avant de faire des math.
On compte pour du pratique, les math descendent plus de la philo.
D'ailleurs tu vois bien quand tu fais des math à l'unif, tu n'utilises même pas de nombre.

Tu les utilises pour résoudre des problèmes (vu que les nombres sont des donnés dans ce cas),
et là tu tombes plus dans la physique ou les math appliqués.


Il y a de forte chance pour que l'Egypte ai transmis des connaissances à la Grèce,
mais pas tout non plus.

Si chaque grand civilisation devait s'approprier toute les sciences,
c'est qui les meilleurs, chinois? maya? grec? égyptien?

C'est du délire ce phénomène de vouloir "raccorder toute les découvertes à un peuple",
en Russie il y a ça aussi, disant que ce sont les anciens russes qui ont tout inventés.

Beaucoup de peuple on découvert des choses similaire sans se concerter,
Qu'un peuple soit à l'origine d'une chose en science ne prouve rien, n'enlève rien à sa grandeur.
Plus besoin de prouver l'importance de l'Egypte....

Dans l'histoire des math, on voit que les intégrales viennent des arabes, et le zéro des indiens,
pourquoi, si les égyptiens ont tout inventé, ces découvertes n'étaient pas déjà sur place?

La science évolue par des mélanges, des transitions.
Un peuple apporte une chose, cette chose va dans un autre peuple, qui donne autre chose.
Chaqu'un apporte sa pierre.
Maintenant les égyptiens n'ont plus rien de glorieux, on passe le flambeau.




Par contre, j'aimerais bien savoir ce délire de vouloir prouver quoi que ce soit avec les noirs....
Au lieu de vouloir attribuer une ancienne civilisation aux noirs,
parlaient plutôt des anciennes civilisation de l'Afrique noires.
Personne n'en parle c'est dommage,
à certain endroit elles avaient de bon système,
pas besoin de rattacher des noirs à l'Egypte, tant bien même qu'il y en avait un moment.


Les rayons X ont été mis en évidence par un allemand,
c'est ni une découverte alllemande,
ni une découverte européenne,
encore moins une découverte "blanche".
C'est un humain, qui est tombé sur un phénomène.
Rontgen n'a même pas inventé ça, il est tombé dessus.

Donc arrêtez d'utiliser la science pour justifier un peuple ou une couleur.
La science est universelle et n'a rien de positif en absolue.
Elle reste neutre, car elle a du bon et du mauvais,
c'est peut etre ces grandes civilisation qui ont inventé certain concept de pouvoir
qui nous ont mis dans la merde actuelle, génial.... :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Jeu 13 Oct 2011 - 12:45

la couleur de peau ce n'est qu'un détail, l'origine et l'évolution est plus importante.


http://www.youtube.com/watch?v=lz3O--TGQ9g
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Jeu 13 Oct 2011 - 13:22

Citation :
Origines du peuplement de l'Egypte ancienne : L'apport de l'anthropobiologie
Auteur(s) / Author(s)
FROMENT A. ;
Résumé / Abstract
Bien que l'abondance des restes humains en Egypte privilégie l'anthropologie physique pour aborder la question de l'origine de son peuplement, l'intérêt pour la craniologie a beaucoup diminué, dans le même temps où des méthodes d'analyse statistique élaborées, mais facilement démocratisées par la micro-informatique, se développaient, de sorte qu'il n'y a pas eu de synthèse récente sur l'anatomie des Egyptiens, comparée à l'ensemble des populations mondiales. Après avoir souligné les implications idéologiques qu'entraînent de telles recherches, et passé en revue les différentes approches possibles, notamment l'étude des peintures et des sculptures, et les analyses biologiques des momies, une analyse craniométrique multivariée, portant sur 384 populations mondiales, est présentée. Elle montre que la population égyptienne présentait une grande variabilité, et confirme l'opinion générale sur le polymorphisme et le gradient géographique concernant la forme du crâne : les populations de Basse-Egypte sont très proches de celles du Maghreb, et celles de Haute-Egypte ressemblent à celles de Nubie, ces dernières étant voisines, mais non identiques, à celles d'Afrique sub-saharienne. Il n'y a cependant aucune rupture entre toutes ces populations, mais différenciation progressive, et globalement, le physique des Egyptiens Anciens est exactement à équidistance de celui des Européens et de celui des négro-africains; certaines populations de la Méditerranée d'une part, de la Corne de l'Afrique (Tigré, Somalie) de l'autre, tombent à l'intérieur de la gamme de variation des Egyptiens Anciens. Cette méthode d'approche de la variabilité humaine est « clinale » et non « raciale » : elle n'est basée sur aucune typologie et permet d'interpréter les variations anatomiques en termes de biologie génétique et d'adaptabilité au milieu. Dans ce contexte, prétendre que les Egyptiens pharaoniques étaient tous des « Noirs », ou des « Blancs », relève de la fantaisie ou de la manipulation. (Rés. d'A.)

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=6513717

Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Jeu 13 Oct 2011 - 17:05

La logique voudrait effectivement que l’évolution et le cheminement de l’évolution humaine à travers son génie ne soit pas la panaché d’un seul peuple, elle doit être l’objet d’une continuité à travers les âges et les civilisations indépendamment de leur couleur de peau, c’est en ça que je crois. Sauf que les historiens occidentaux n’ont jamais respecté ces préceptes, c’est uniquement par la force des choses, des découvertes qu’il a compris la dure réalité qui les a obligés à descendre de leur piédestal, et cette remise en question n’a jamais été consommé dans l’inconscient collectif des occidentaux. Je me rappelle le témoignage d’une amie haïtienne adopté par un couple de français, ces derniers ne voulaient pas qu’elle aille dans une filière général du seul fait de sa couleur de peau, car ils estimaient que les noirs n’étaient pas racialement disposé à faire des hautes études, bien sûr le directeur de l’école a refusé de l’orienter vers un lycée technique après l’explication des parents qui l’avait profondément choqué. Il y a un complexe tenace qui a encore la dent dure dans l’inconscient collectif, et ça n’a rien à avoir avec le dégrée d’instruction, c’est presque culturel et beaucoup d’historien qui étudie l’Afrique ou quoique se soit qui s’y rapproche de prés ou de loin à l’Afrique n’échappe pas à la règle, on les appelle communément « les africanistes ».


XVIII siècle tous les théoriciens, historiens européens et égyptologues de l’époque étaient unanime sur un point, la civilisation égyptienne était évidement une civilisation négro-africaine, il faut être d’une mauvaise foi irrationnel pour nier cette évidence lorsqu’on y a mis les pieds au moins une fois dans sa vie, l’évidence saute yeux, sans aucun doute possible, même concernant la partie Ptolémaïque. Certes ces sauvages avaient réussi à construire des pyramides, différents temple en pierre et inventer une écriture semble-t-il très primaire, mais à l’instant où Champollion avait percé à jour la compréhension de l’écriture égyptienne ce fut une catastrophe pour les historiens européens de l’époque se rendant compte de l’importance d’une telle découverte. Imaginer l’Égyptologie commençait à naitre dans ce climat avec des individus programmés pour penser comme cela au fil de leur histoire :



Citation :
"La race des Nègres est une espèce d'hommes différente de la nôtre [...] on peut dire que si leur intelligence n'est pas d'une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure. Ils ne sont pas capables d'une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l'Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir. "
(Voltaire, "Essai sur les moeurs", Genève, 1755, t.XVI, p.269-270)

Citation :
"Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres."
(Voltaire, in "Traité de Métaphysique". Cité in "Le Choc du mois" n°25, p.31)

Citation :
"La nature n’a doté le nègre d’Afrique d’aucun sentiment qui ne s’élève au-dessus de la niaiserie(...) Les Noirs (...) sont si bavards qu'il faut les séparer et les disperser à coups de bâton".
Emmanuel Kant (1724-1804), d'ajouter (dans "Essai sur les maladies de la tête, Observation sur le sentiment du beau et du sublime, éd. Flammarion, 1990")


Citation :
"On ne peut se mettre dans l'idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (...) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens."
Puis Montesquieu (dans "L'esprit des Lois") en 1748


Citation :
"Les Africains, en revanche, ne sont pas encore parvenus à cette reconnaissance de l'universel. Leur nature est le repliement en soi. Ce que nous appelons réligion, etat, réalité existant en soi et pour soi, valable absolument, tout cela n'existe pas encore pour eux. Les abondantes relations des missionnaires mettent ce fait hors de doute(...) Ce qui caractérise en effet les nègres, c'est précisément que leur conscience n'est pas parvenue à la contemplation d'une objectivité solide, comme par exemple Dieu, la loi, à laquelle puisse adhérer la volonté de l'homme, et par laquelle il puisse parvenir à l'intuition de sa propre essence" et de continuer en disant que l'Afrique est "un monde anhistorique non développé, entièrement prisonnier de l'esprit naturel et dont la place se trouve encore au seuil de l'histoire de l'univerel"
Hegel (dans "La raison dans l'histoire, Paris, Plon, 1965")


ça pique les yeux n'est-ce pas, il vaudrait mieux arrêter là !


Ainsi Le piédestal sur lequel ils étaient érigés au sommet de l’humanité était menacé par des noirs. Comment est-ce possible qu’une civilisation d’homme noir, c'est-à-dire ces mêmes esclaves noirs qui se situent en bas de l’échelle de l’évolution humaine selon eux puissent être plus ancienne et civilisé que la Grèce antique ?

Dés lors les Égyptologues de l’époque ont eut comme seul objectif de blanchir le plus possible la civilisation de l’Égypte antique en inventant toute sorte de théorie grotesque telle que les Hamites qui seraient des hommes blancs mais à peau noir, brun-rougeâtres ou pire encore. Bien sûr il y a des Égyptologues d’Occident intègre dont le premier fut Champollion lui-même, très grands spécialise et dépourvue de toute forme de racisme, ça j’en suis persuadé, il ignorait tout de l’origine des anciens égyptiens jusqu’à son voyage en Égypte Biban-El-Molouk où étaient les égyptiens anciens s’étaient représenté en se comparer aux peuples voisins selon le degré de leur civilisation.







Son verdict est sans appelle :

Citation :
« "On trouve aussi les Egyptiens et les Africains représentés de la même manière, ce qui ne pouvait être autrement ; mais les Namou (Sémites) et les Tamhou (Indo-européens), offrent d’importantes et curieuses variantes" [2]. »
"les Egyptiens seraient une race propre à l’Afrique (...) La constitution physique, les moeurs, les usages et l’organisation sociale des Egyptiens, n’avaient jadis, en effet, que de très faibles analogies avec l’état naturel et politique des peuples de l’Asie occidentale, leurs plus proches voisins".

Citation :
« "Les premières tribus qui peuplèrent l’Egypte, c’est-à-dire la vallée du Nil, entre la cataracte d’Osouan et la mer, venaient de l’Abyssinie ou du Sennar. Mais il est impossible de fixer l’époque de cette première migration, excessivement antique. Les anciens Egyptiens appartenaient à une race d’hommes tout à fait semblable aux Kennous ou Barabras, habitants actuels de la Nubie. On ne retrouve dans les Coptes d’Egypte aucun des traits caractéristiques de l’ancienne population égyptienne. Les Coptes sont le résultat du mélange confus de toutes les nations qui successivement, ont dominé sur l’Egypte. On a tort de vouloir retrouver chez eux les traits principaux de la vieille race". »


De même que le compte de Volney durant son voyage dont il fit un recit dans un livre nommé « le voyage en syrie et en egypte » arrive au même conclusion que Champollion :
Citation :
« cette race d’hommes noirs, aujourd’hui notre esclave et l’objet de nos mépris, est celle-là même à qui nous devons nos arts, nos sciences et jusqu’à l’usage de la parole ».

Mais aussi le dessinateur et artiste lors chef de l’expédition de Bonaparte (1798-1799). Je vous signale que ces œuvres sont encore exposés au musée du Louvre, il cite :
Citation :
« "Quant au caractère de leur figure humaine, n’empruntant rien des autres nations, ils ont copié leur propre nature, qui était plus gracieuse que belle. ... en tout, le caractère africain, dont le Nègre est la charge, et peut-être le principe »

Je pourrais encore en sortir toute une flopé comme ceux-là, le problème qui demeure est que la civilisation égyptienne était négro-africaine jusqu’à Égypte ptolémaïque, bien avant la fin et le commencement du sac de Thèbes, certes il y avait par la suite bien des populations de tous horizons qui y avait établit domicile, nous avons d’ailleurs quelque exemple dans la bible et des fouilles divers comme signaler par Lucifer. Touts ces peuples, ce mélange s’étaient repartie dans toute les states sociales de cette civilisation indépendamment de leur couleur de peau, mais l’essence originel de cette civilisation est négro-africaine. Si vous n'êtes pas découvert prouvez le scientifique, j'attends.

Hérodote considérer comme le père de L’histoire dont ces récits ont permis de découvert la chambre funéraire de la reine :
Citation :
« ...les Colchidiens sont de race égyptienne...d’abord, parce qu’ils ont la peau noire et les cheveux crépus... » Cf. Livre II, 104.


Howran a écrit:
Donc arrêtez d'utiliser la science pour justifier un peuple ou une couleur.

Ce ne sont pas les noirs qui ont dicté les règles du jeu lorsqu'il s'agissait de justifier le complexe de supériorité de la race blanche, jusqu'à maintenant certain ne l'ont pas encore compris, mais la science est implacable lorsqu'il s'agit de remettre la vérité à sa place, ici dans ce contexte sont rôle ne sert qu'à ça.

Si tu ne peux même pas parlé de l’Égypte ancienne comme d'une civilisation africaine, alors c'est inutile de parler des autres civilisations de ce continent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Jeu 13 Oct 2011 - 18:10

Apparemment tu confonds deux choses et tu n'as pas saisi le spécificité de l'Egypte antique...

Premièrement, l'égyptologie telle qu'elle était pratiquée jusqu'à l'indépendance de l'Egypte et celle qui est pratiquée aujourd'hui n'ont RIEN à voir. De façon unanime, les égyptologues d'aujourd'hui dénoncent les partis pris et les erreurs de leur prédécesseurs, et reconnaissent que souvent, sous prétexte d'archéologie, il n'y a eu en fait que pillage des plus belles œuvres et objets.
Cette question-là continue d'empoisonner les relations entre Egypte et musées, à cause de la question de la restitution des trésors archéologiques.

Que l'égyptologie du 19e siècle ait été abordée sous le critère racial, c'est indéniable puisque c'était ce qui se faisait à l'époque. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.


Deuxièmement, l'Egypte antique s'est formée par les échanges puis l'union de deux royaumes pré-dynastiques, ceux de basse Egypte (le Caire/Memphis) et de haute Egypte (Thèbes).
Basse Egypte = Badari, d'essence berbère.
Haute Egypte = Nagada, d'essence nubienne mais déjà métissée avec les habitants de basse Egypte.

Je ne te parle là que des ethnies/cultures majoritaires, mais pour la Nubie, l'Egypte "noire", il y a aussi les Amratiens et les Gerzéens. Le nord, idem: il n'y a pas un seul "peuple", mais plusieurs peuplades de même culture ou de culture similaire.
L'Egypte antique s'est fondée sur les échanges commerciaux, culturels, puis le métissage (relatif!) et l'union dynastique, sur le modèle mésopotamien.

Ce ne sont pas les noirs qui ont fondé l'Egypte, ni les berbères ni les arabes. La civilisation égyptienne est née des échanges entre royaumes et peuplades, et des apports des uns et des autres.


Comme je le dis et le répète depuis le début, vouloir à tout prix attribuer "aux noirs" (lesquels?) l'origine des Sciences et/ou des autres civilisations, c'est procéder des mêmes mécanismes d'appropriation/confiscation historiques et culturelles que les nationalistes du 19e/début 20e siècle ont employé, avec le paroxysme nazi et Ahnenerbe.

Bizarre comme les théoriciens de l'héritage universel noir oublient les VRAIES réalisations qu'étaient la civilisation Nok, ou beaucoup plus tard, l'empire Monomotapa, pour ne citer que celles-là...
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Ven 14 Oct 2011 - 13:22

Lucifer a écrit:
Apparemment tu confonds deux choses et tu n'as pas saisi le spécificité de l'Egypte antique...

Je ne confonds rien du tout, tu ne maîtrises rien en matière d’égyptologie, même google ne pourra te venir en aide. dodo


Lucifer a écrit:

Que l'égyptologie du 19e siècle ait été abordée sous le critère racial, c'est indéniable puisque c'était ce qui se faisait à l'époque. [u]Ce n'est plus le cas aujourd'hui.


La question de L’égyptologie n’était pas raciale, au début elle était considérée comme une civilisation négro-africaine dans toute son intégrité, mais à partir de la découverte de Champollion elle devint une question politique unilatéralement raciale, le blanchiment de la civilisation égyptienne était devenue une priorité politique, mais actuellement l’eurocentrisme ne résiste plus au verdict implacable de la science et de l'histoire.


Lucifer a écrit:

Deuxièmement, l'Egypte antique s'est formée par les échanges puis l'union de deux royaumes pré-dynastiques, ceux de basse Egypte (le Caire/Memphis) et de haute Egypte (Thèbes).
Basse Egypte = Badari, d'essence berbère.
Haute Egypte = Nagada, d'essence nubienne mais déjà métissée avec les habitants de basse Egypte.
Je ne te parle là que des ethnies/cultures majoritaires, mais pour la Nubie, l'Egypte "noire", il y a aussi les Amratiens et les Gerzéens. Le nord, idem: il n'y a pas un seul "peuple", mais plusieurs peuplades de même culture ou de culture similaire.
L'Egypte antique s'est fondée sur les échanges commerciaux, culturels, puis le métissage (relatif!) et l'union dynastique, sur le modèle mésopotamien.
Ce ne sont pas les noirs qui ont fondé l'Egypte, ni les berbères ni les arabes. La civilisation égyptienne est née des échanges entre royaumes et peuplades, et des apports des uns et des autres.


Pardon !! La culture du Gerzéen est un prolongement de celle des Amratiens, qui elle-même suit le Badarien ainsi que les Tasien qui descendent tous de l’Éthiopie et du soudan, c’est un fait attesté par la ressemblance culturelle retrouvé lors de différente fouille des nécropoles, à tel point que l’on suppose que le Gerzéen n’a jamais existé et il y a eut bien d’autre peuple africain qui ont peuplé cette région depuis le paléolithique 40 000 ans, le Néolithique jusqu’au prédynastique " primitif " et ce n’était certainement pas des sémites et certainement pas des blancs, qui, où, quand et comment ? d'autant plus que le Delta était sous les eaux affirmé par Hérodote et confirmé par des fouilles archéologique. Les Eurocentristes partent du postulat complètement arbitraire que tout doit venir du Nord si bien ces peuples du Nilho primitive habitant le soudan et l’Éthiopie ont dû être influencer par des peuples asiatiques venus de la Mer Rouge au vue de la ressemblance de certains outils, mais l’inverse leur est exclut, sauf que les plus vieux artefact découvert s’enfonce sans cesse dans le Sud des régions du Nil et non chez les peuples asiatiques de l'autre côté de la Mer Rouge, si bien que la logique voudrait que ceux sont ces premiers qui ont influencés ces derniers. Par la suite effectivement qu'il y a eut un métissage tardif avec différent peuple du type sémitique ou caucasien au fil de l’évolution de l'empire égyptien, du fait des invasions successifs et des conquêtes, par exemple le père de Ramsès II était un Hyksos devenue général des armées.










Vue les fresques laissés par ces différents peuples de ces régions, nous pouvons constatés qu'il s'agissait de noirs africains.

Lucifer a écrit:

Comme je le dis et le répète depuis le début, vouloir à tout prix attribuer "aux noirs" (lesquels?) l'origine des Sciences et/ou des autres civilisations, c'est procéder des mêmes mécanismes d'appropriation/confiscation historiques et culturelles que les nationalistes du 19e/début 20e siècle ont employé, avec le paroxysme nazi et Ahnenerbe.

L’Égypte Ancienne est la plus ancienne civilisation de l’histoire officiel, son influence sur certains peuples notamment la Gréce a été sans contexte sur touts les plans, en science, en architecture, en médecine et etc. Des faits avérés par les Anciens Grecs eux-mêmes, Le témoignage oculaire dépasse toutes les théories possibles et inimaginables ; et il n’y en a pas un qui va dans le sens des eurocentristes.
Je remet au cas où tu n’aurais pas bien lue :
Citation :
« ...les Colchidiens sont de race égyptienne...d’abord, parce qu’ils ont la peau noire et les cheveux crépus... » Cf. Livre II, 104.


Je pense qu’il y a eut d’autres civilisations bien plus antérieurs que l’Égypte ancienne dont elle ainsi que les Mayas, les Olmèques et d’autre peuple d’Asie et d'Inde ont du hérité de touts ce savoir antédiluvien. Qui sait ! Était-elle exclusivement blanche ou métissé ou qu’importe, mais en ce qui concerne l’Égypte ancienne, ce dossier est déjà plié, les premiers fondateurs de l’Égypte antique était des noirs africains, que vous le vouliez ou non, précisément une peuplade venant du Sud "les Anous", ou "Ani" qui signifie « Pilier » découvert par l’Égyptologue Français Amelineau. Touts les dieux du panthéon Égyptiens étaient apparenté à ce peuple, ce mot est utilisé aussi chez bien des peuples africains pour désigné les rois, les reines et les dieux.

On peut falsifier l’histoire d’un peuple pendant Mille ans mais la vérité vous rattrape en 1 jour. Dans les pays Anglo-saxons l’africanité de l’Égypte ancien est un dossier clos depuis belle lurette, même en France ils le reconnaissent du bout des lèvres mais ils refusent ouvertement d’en débattre publiquement avec des spécialistes africains ou autres pour éviter de perdre la face. Si bien qu'ils inoculent subtilement cette réalité pour réparer leur erreurs sans l'admettre ouvertement dans les médias mais sans aucune explication, comme ce dessin animé passé sur l’Égypte ancien au cinéma il y a 2 ans où touts les protagonistes étaient des Noirs, sans parler de ce documentaire et ce logiciel fait par le musée du Louvre dans la même logique. Bref Pharaon et noir est un pléonasme … enfin sauf vers la fin du nouvelle empire.


Dire que Louis XVI ainsi que touts les Rois de France sont des hommes de race blanche, est considéré comme une normalité sans contexte mais prouver scientifiquement et historiquement que les Pharaons étaient des hommes de type Noir africain est selon ces mêmes « eurocentristes » faire l’apologie du racisme.
Ce n’est pas la faute de la science, de l’histoire et des noirs, si le débat a été pourri par des complexés névrotique qui ont tenté d’élever scientifiquement le culte de la supériorité raciale blanche au même stade que Dieu depuis le siècle des lumières jusqu’au XXI siècle comme Bernard Lugan par exemple. Si bien que Lorsqu’ils sont acculés au dos du mur ils accusent leur adversaire africain ,afro-américain ou blanc qui soulève cette question de faire dans le racisme.



Lucifer a écrit:

Bizarre comme les théoriciens de l'héritage universel noir oublient les VRAIES réalisations qu'étaient la civilisation Nok, ou beaucoup plus tard, l'empire Monomotapa, pour ne citer que celles-là...

L'Egypte Antique était aussi leur VRAIES réalisations et ce n'est pas L'Unesco qui dirait le contraire.
Cheikh Anta Diop a défendu ses thèses sur l’origine négro-africaine des égyptiens à la conférence du Caire en 1974. Celle-ci réunissait 22 des plus éminents savant de l’égyptologie mondiale. Leur avis allait permettre ensuite la rédaction de l’ouvrage monumentesque de l’UNESCO intitulé "L’Histoire générale de l’Afrique" dans lequel Diop comptait bien inscrit l’Egypte comme une civilisation négro africaine. A ce colloque, sur les 22 savants, 21 approuva les conclusions de Diop et ceux-ci furent consignés par l’UNESCO en 1980 sous la signature du Pr Cheikh Anta Diop. La négritude des Egyptiens est donc la thèse officielle. La Messe a été dite mais il y aura toujours des Nostalgiques des siècles des Lumières pour falsifier l'histoire des autres, qui selon eux "ne sont pas encore rentrés dans l'histoire" dixit un certain Sarkozy a Dakar.


Diop disait : "après avoir formé des générations entières dans le mensonge, quand vous leur montrez la vérité, même par des démonstrations avec des A + B, ils n’arrivent plus à croire."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Ven 14 Oct 2011 - 15:10

C'est juste hallucinant de voir à quel point tu réécris l'Histoire à ta sauce... C'en devient parfaitement ridicule!

La première civilisation est celle de Sumer. Pas celles d'Egypte.
Tu dis que l'Egypte est à l'origine de tout? Ils ne connaissaient même pas la roue!

Jamais eu d'hypothèse raciale avant Champollion? Mais mon pauvre, TOUTES les civilisations étaient noires, pour les européens, dès lors que leur couleur de peau était plus sombre que la leur! Les Perses étaient des noirs, pour les grecs!

Tes fresques sont mignonnes, mais à part du marron, du noir et du blanc, elles n'ont aucun autre pigment. Et justement, on voit une distinction de couleur entre individus représentés, sur la première photo que tu montres: ben oui, pourquoi y'aurait trois personnages noirs agenouillés en bas à droite, quand les autres sont représentés en marron, si leur peau n'est pas différente? Le peintre aurait-il utilisé du marron pour représenter de la peau berbère? affraid

Grotte de Lascaux:



Oh my god, des noirs chassent des cerfs en Francie antique! affraid


Hercule sur poterie grecque:


Oh my god, Hercule était noir! affraid

L'art antique n'a RIEN d'une prise de vue photographique, et ne peut en aucun cas servir de preuve ethnographique. La seule preuve scientifique est l'étude génétique des dépouilles retrouvées dans les tombes.


Je te le remets, vu que tu ne l'as de toutes évidences pas lu:

Citation :
Origines du peuplement de l'Egypte ancienne : L'apport de l'anthropobiologie
Auteur(s) / Author(s)
FROMENT A. ;
Résumé / Abstract
Bien que l'abondance des restes humains en Egypte privilégie l'anthropologie physique pour aborder la question de l'origine de son peuplement, l'intérêt pour la craniologie a beaucoup diminué, dans le même temps où des méthodes d'analyse statistique élaborées, mais facilement démocratisées par la micro-informatique, se développaient, de sorte qu'il n'y a pas eu de synthèse récente sur l'anatomie des Egyptiens, comparée à l'ensemble des populations mondiales. Après avoir souligné les implications idéologiques qu'entraînent de telles recherches, et passé en revue les différentes approches possibles, notamment l'étude des peintures et des sculptures, et les analyses biologiques des momies, une analyse craniométrique multivariée, portant sur 384 populations mondiales, est présentée. Elle montre que la population égyptienne présentait une grande variabilité, et confirme l'opinion générale sur le polymorphisme et le gradient géographique concernant la forme du crâne : les populations de Basse-Egypte sont très proches de celles du Maghreb, et celles de Haute-Egypte ressemblent à celles de Nubie, ces dernières étant voisines, mais non identiques, à celles d'Afrique sub-saharienne. Il n'y a cependant aucune rupture entre toutes ces populations, mais différenciation progressive, et globalement, le physique des Egyptiens Anciens est exactement à équidistance de celui des Européens et de celui des négro-africains; certaines populations de la Méditerranée d'une part, de la Corne de l'Afrique (Tigré, Somalie) de l'autre, tombent à l'intérieur de la gamme de variation des Egyptiens Anciens. Cette méthode d'approche de la variabilité humaine est « clinale » et non « raciale » : elle n'est basée sur aucune typologie et permet d'interpréter les variations anatomiques en termes de biologie génétique et d'adaptabilité au milieu. Dans ce contexte, prétendre que les Egyptiens pharaoniques étaient tous des « Noirs », ou des « Blancs », relève de la fantaisie ou de la manipulation. (Rés. d'A.)


http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=6513717



Visiblement tu n'as jamais lu un quelconque article (ne parlons pas d'un livre) à propos des caractères ethniques et génétique sur l'Egypte, préférant te cacher derrière des références chopées sur des sites ultra-douteux.
Pas grave, en voilà, des sources scientifiques, à la pelle, dans un article de vulgarisation:
http://ema.revues.org/index643.html

Citation :
Conclusion

Toute critique de l'histoire d'une discipline implique la reconnaissance de l'altérité du passé, empêchant par là même tout jugement de valeur anachronique. En ce qui concerne les études « raciologiques » sur l’Égypte, on aurait pu penser que le débat sur la question de l'apport du « nègre » à la « civilisation » était un débat anthropologique du xixe siècle. C'était, en effet, un débat logique à une époque marquée par un très fort déterminisme biologique et par une idéologie européanocentrique. Dans le cas de l’Égypte, il était difficile, pour la majorité des historiens et des anthropologues, d'admettre la présence de caractères biologiques « négroïdes » chez les peuples créateurs des civilisations méditerranéennes. Dans les phantasmes des savants occidentaux du xixe siècle, les coptes se retrouvent descendants d'une population génitrice d'un passé glorieux qui ne peut l'être pleinement que dans le rejet absolu de l'influence « noire ».

Pourtant ce débat n'est pas clos et différentes recherches continuent sur ce thème. La nature profonde — celle qui se situerait dans son identité biologique — de la population égyptienne demeure sous les projecteurs de la science (et de l'idéologie) avec les positions des « diopiens » et des « anti-diopiens ». Le débat semble se situer à la fois sur un plan historique — avec le problème de l'apport culturel des peuples africains dans l'émergence des civilisations — et sûr un plan biologique — avec celui de l'identité (blanche ou noire) des anciens Égyptiens. Sur ce dernier point, l'anthropologie biologique n'en finit pas d'être interpellée : récemment, un article entreprenait de réfuter les hypohèses émises par une école de pensée américaine afro-centrique expliquant que les Noirs (parmi lesquels sont inclus les anciens Égyptiens) seraient supérieurs aux Blancs sur les plans physique, intellectuel et supra-normal grâce à l'action spécifique de la mélanine. Ainsi, chassé par une porte, le déterminisme biologique rentre par une autre. Il ne faudrait pas pour autant recommencer à prendre les objets sociaux pour des objets biologiques, c'est-à-dire reconstruire un paradigme analogue à celui de l'anthropologie typologiste, que l'anthropobiologie avait déconstruit grâce aux découvertes de la génétique des populations.


Que dit-il à propos de Volney?

Citation :
À la différence de Benoît de Maillet, enthousiasmé par l’Égypte, Volney eut de cet « Orient » une vision extrêmement pessimiste ; il y voyait surtout misère et décadence. Mais ce qui est, bien sûr, essentiel dans le récit de Volney est qu'il considère l'élément « nègre » comme le fondement de la brillante civilisation égyptienne, ce qui fait de lui, pour certains auteurs contemporains, un précurseur de Diop. D'autres les feront descendre d'une colonie celtique ou de Polynésie, voire de Chine.

Bizarre comme tu oublies de mentionner les hypothèses parfaitement scientifiques de l'époque de Volney, qui placent les chinois et les polynésiens comme fondateurs de l'Egypte... farao
Ca me ferait hurler de rire si je lisais un texte de propagande chinoise s'appuyant sur Winkelmann, tiens! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Ven 14 Oct 2011 - 15:33

lol! et si vous partagiez sans toujours vous monter les uns sur les autres pour savoir qui a raison ?

Il faudrait tout de même admettre qu'il y a beaucoup de suppositions en ce qui concerne les anciennes civilisations...
Revenir en haut Aller en bas
Eko Boy

avatar

Masculin Poissons Chat
Messages : 118
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 30
Localisation : dans la Matrice prés de Sion

MessageSujet: Re: Les kamites   Ven 14 Oct 2011 - 21:13

Lucifer, tu t'enfonce , lol! et j'trouve sa tres drole... lis tu les reponses de tes interloculteurs? j'veux dire par la.. quand tu parle avec une personne, es que tu ecoute ? avant de repondre ? et de repondre par rapport a se que tu entend ? je me pose la question.. scratch

bref la j'ai la dalle, j'mange et j'interviendrais plus tard ...

avant, j'dirais juste: c'est pas parce que un mensonge et répendu qu'il devient verité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les kamites   Sam 15 Oct 2011 - 14:53

Visiblement je les lis plus que tu ne le fais, Eko Boy...
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

avatar

Masculin Lion Chèvre
Messages : 1987
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 18 Oct 2011 - 16:00

Lucifer a écrit:
C'est juste hallucinant de voir à quel point tu réécris l'Histoire à ta sauce... C'en devient parfaitement ridicule!

Et l'Unesco qui rectifie la question de l'Égypte Ancienne comme faisant partie de l’histoire du continent africain en tant que civilisation négro-africaine depuis le colloque du Caire de 1974, qui réunissait 22 des plus grands spécialistes de l’époque, est-ce qu’ils réécrivaient aussi l’histoire à leur sauce ou bien faisaient-ils preuve de partialité scientifique ? de même que de grands égyptologues comme Martin Bernal pour ne citer que lui !!

Lucifer a écrit:
La première civilisation est celle de Sumer. Pas celles d'Egypte.
Tu dis que l'Egypte est à l'origine de tout? Ils ne connaissaient même pas la roue!

Qu'est-ce que nous avons à foutre de la Roue, les Olmèques faisaient des jouets en bois à roue pour leur enfants, cette découverte, si on peut appeler ça ainsi étaient à la portée de tous au vue des monuments que les peuples anciens étaient capable de construire.

Comme je l’ai déjà expliqué, les plus anciens vestiges de la civilisation Sumérienne date de -2650 avant JC et encore parait-il que cette date a été arbitrairement rallongée dans le but de la faire concorder avec les vestiges de la civilisation égyptienne bien plus ancienne. Pourtant, n'importe quel amateur d'Égypte Ancienne sait que le prédynastique est daté (au plus tôt) de la fin du IV è millénaire avant notre ère ; soit vers -3200 ; ce qui fait quand même plus d'un demi millénaire avant -2600. Alors comment des événements mésopotamiens datés au mieux du troisième millénaire peuvent-ils raisonnablement être antérieur à ceux du Prédynastique égyptien daté du quatrième millénaire... ? Bonne chance ! Si tu réponds a cette question sans te couper le testicule gauche Lucifer .... enfin s'il t'en reste bien sûr ! cheers

Il est évident qu'il y a eut des interactions culturelles entre ces deux peuples, mais dans quelle direction ça c'est une autre histoire, mais il y a des pistes ! D'ailleurs d’après Mas Udi, un historien arabe de l'antiquité, les autochtones qui vivaient à Sumer étaient des Noirs, Diodore de Sicile dit de même concernant les Chaldéens et des Elamites de Mésopotamie qu’ils étaient des noirs originaires d'Egypte. Selon Mas Udi dans son œuvre Traduit par Lenormant intitulés "les prairies d'Or", ces derniers disparurent dû au mélange successif avec l’afflux massif venu du nord des Tribus Jectanides, ce qui en résulta un peuple avec un même substrat culturel.

D'ailleurs, Selon la Bible, les 3 fils de Noé se sont repartis selon différent endroit de ces régions, Japhet donna la descendance des peuples du types caucasiens, Sem donna les sémites, et Cham (qui veut dire Noir en Hébreu) donna les Noirs, il eut 4 descendance dont Kush (Éthiopie), Misraïm (Égypte), Put (Somalie) et Canaan, jusqu’à maintenant nous trouvons des noirs dans ces régions, j'imagine même pas à l'époque, même Mas Udi explique le peuplement de L'Inde par Nawrt un fils de Put partie dans l’Indus et Sind pour s’y installer. D'ailleurs Les Indiens Dravidiens commencent à faire eux aussi leur révolution culturelle face à la falsification de leur propre histoire opéré par les Indiens aryen du Nord, qui ont tenté de minimiser l’impact des dravidiens sur l’origine de civilisation Indienne alors qu’ils en sont les instigateurs, notamment avec la découverte des cités de Marenjo-Daro antérieur à l’invasion des Aryens du Nord, eux aussi ils ont évidement tout mon soutien et les rire de Lucifer.


Lucifer a écrit:
Jamais eu d'hypothèse raciale avant Champollion? Mais mon pauvre, TOUTES les civilisations étaient noires, pour les européens, dès lors que leur couleur de peau était plus sombre que la leur! Les Perses étaient des noirs, pour les grecs!


Ptdr !! LOLESQUE !!! 2 cent d'euro le sketch et tu as l’air sérieux en plus !!! Quand Hérodote, Platon, Aristote affirment que les égyptiens anciens étaient des noirs ou excessivement noirs d'après ce dernier, ils confondaient forcement avec des Inuits du grand nord canadien excessivement noir ou bien des hommes blancs excessivement noir ou même des lanternes chinoises, mais quand Maspero découvre la chambre funéraire de la Reine grâce aux écrits d’Hérodote là il y a aucun soucis, ils redeviennent sain d’esprit. pig


Lucifer a écrit:

Tes fresques sont mignonnes, mais à part du marron, du noir et du blanc, elles n'ont aucun autre pigment. Et justement, on voit une distinction de couleur entre individus représentés, sur la première photo que tu montres: ben oui, pourquoi y'aurait trois personnages noirs agenouillés en bas à droite, quand les autres sont représentés en marron, si leur peau n'est pas différente? Le peintre aurait-il utilisé du marron pour représenter de la peau berbère?

Des berbères sémites durant le paléolithique supérieur 40 000 ans en plein Sahara jusqu’au sud Soudan, alors que ces derniers sont apparues au deuxième millénaire en provenance de l’Afrique nord et selon Hérodote ils n'étaient pas que Blanc ou sémite, lire Enquête II. Selon la science officielle les arabes et européens n’existaient même pas à l’époque où vivaient originellement les ancêtres des peuples Nilho-sahara, donc effectivement sur ces gravures, il s’agit bien de peuple noir-africain. Les Etudes des fouilles fait sur le site de Kerma, Kerma était un royaume nubien durant l'ancien Empire et la première intermédiaire, ont permis de découvrir de nombreuses œuvres datant de plus de 7000 ans, C’est dans le sud que nous trouvons les vestiges les plus anciens de l'Égypte antique et que je sache Kerma était une civilisation Nubienne, noir africain. Bien sûr en guise de Mauvaise foi on nous dira que les Nubiens étaient enfin de compte un peuple métis. LOL

Et D'ailleurs l'origine des berbères est question encore très discutable tantôt sémites, tantôt normand, c'est loin d'être un peuple homogène et monolithique.


Lucifer a écrit:

Oh my god, des noirs chassent des cerfs en Francie antique!

Et pourquoi pas, Selon la Science Officielle, l'homme moderne est vieux de 200 000 ans et il était noir, il est apparue en Afrique dans la région du Rift avant de s'éparpiller, il se pourrait bien qu'il le fut encore lorsqu'il est arrivé en France durant le Paléolithique supérieur au moment même où il dessina ces fresques picturales. Hein !? LOL Twisted Evil

Honnêtement je ne crois pas à la Théorie de Darwin, elle est fausse, je pense que l’homme a des origines très anciennes et complexes, et je doute qu’elle se limitait qu’aux seuls noirs-africains, je pense que les humains ont été implanté sur Terre et ont survécut à divers cataclysme successive comme le déluge qui a eut raison de la survivance de ce passé ancien dans notre histoire moderne.


Lucifer a écrit:

Oh my god, Hercule était noir! affraid

Il y a une chose étrange qui m’interpelle, l’un des protagonistes est peint en blanc alors que les autres personnages sont représentés complètement en noir obsidienne, pourrais-tu m’expliquer ce petit détail ? T'es pas très malin comme mec !! scratch


Lucifer a écrit:

L'art antique n'a RIEN d'une prise de vue photographique, et ne peut en aucun cas servir de preuve ethnographique. La seule preuve scientifique est l'étude génétique des dépouilles retrouvées dans les tombes.


C’est déjà fait, l’étude craniologique et des tests d'ADN fait par le CNRS, par des Japonais, des espagnoles, une équipe du Musée du Caire ont démontré unilatéralement que les habitants étaient majoritairement noir, voir exclusivement noir vers le Sud de l’Égypte, la partie la plus ancienne de l’Égypte Antique soit son origine. Il y a encore eut cette étude fait par des Égyptiens parue dans une revue récemment, je tacherais de retrouver les sources.



Dans trois millénaires, je pourrais te démontrer que la France était une nation exclusivement métisse, et qu’elle n’était certainement pas une nation originellement fait par des humains de type de caucasien. Pour cela je saurais exactement où diriger mes fouilles archéologiques pour établir des examens craniologiques et des tests ADN sur les éléments découverts, ainsi j’irais faire mes fouilles dans le 93, la capital de cette ancienne nation disparue. C’est exactement les mêmes raccourcit que font certains égyptologue malhonnête, ils vont privilégier les sites de fouilles de la région de l’Égypte ancienne Ptolémaïque, c'est-à-dire Grec pour nous parler de métissage alors que les sites les plus anciennes tendent à démontrer une origine profondément vers le Sud, au delà de la frontière que nous connaissons de l’Égypte actuellement. Si bien que beaucoup attendent de savoir ce que va révéler la traduction des écritures hiéroglyphe méroïtique.


Lucifer a écrit:

Je te le remets, vu que tu ne l'as de toutes évidences pas lu

Déjà lue l'hypothèse de cette eurocentriste, si tu te répètes alors que je t’apporte des éléments sans cesse inédit, c’est que tu as perdu la partie Lucifer toutes mes condoléances.



Lucifer a écrit:

Visiblement tu n'as jamais lu un quelconque article (ne parlons pas d'un livre) à propos des caractères ethniques et génétique sur l'Egypte, préférant te cacher derrière des références chopées sur des sites ultra-douteux.

Hahahahahahahahahahaha !!!! ptdr !! .... oups pardon, il fallait rire ou pas ? lol!

Alors maintenant Citer les auteurs Grecs contemporains des Égyptiens et des égyptologues comme Champollion, Volney et compagnie est considéré apparemment comme Ultra douteux.


Lucifer a écrit:

Que dit-il à propos de Volney?

Citation :
À la différence de Benoît de Maillet, enthousiasmé par l’Égypte, Volney eut de cet « Orient » une vision extrêmement pessimiste ; il y voyait surtout misère et décadence. Mais ce qui est, bien sûr, essentiel dans le récit de Volney est qu'il considère l'élément « nègre » comme le fondement de la brillante civilisation égyptienne, ce qui fait de lui, pour certains auteurs contemporains, un précurseur de Diop. D'autres les feront descendre d'une colonie celtique ou de Polynésie, voire de Chine.

Bizarre comme tu oublies de mentionner les hypothèses parfaitement scientifiques de l'époque de Volney, qui placent les chinois et les polynésiens comme fondateurs de l'Egypte... farao
Ca me ferait hurler de rire si je lisais un texte de propagande chinoise s'appuyant sur Winkelmann, tiens! lol!

Une représentation des Égyptiens vue par eux-mêmes ci-dessous, je ne vois ni de chinois, ni de Polynésiens, par contre des égyptiens Blancs voilà qui feraient rire Hérodote ou Champollion et du bout des lèvres les 22 spécialistes occidentaux de l'Egypte présent aux Colloques du Caire en 1974.




Bon Lucifer, je te sens dépasser par les évènements, ce n’est pas ta faute, on appelle cela le conditionnement, je doute que tu es quelque chose d’intéressant à ajouter, hormis des répétitions en gage d’argumentation, c’est un domaine que tu ne maitrises pas de même que ta carrière d’humoriste. Tu es juste en retard d'un siècle et demi sur cette question de l'Égypte Ancienne, rassures-toi tu n’es pas le seul surtout en France généralement nostalgique des divagations de leur passée coloniale et donc très réfractaire à adopter une vision plus objectif de l'Afrique. Si je te disais que l'âge du Fer est apparu d'abord au cœur d’Afrique et non au Moyen Orient ? Je te vois déjà éructer l’écume de rage qui mousse à tes lèvres devant ces faits pourtant scientifique. Je doute que tu es quoique se soit de concret à me proposer, donc ce cas C’était gentil d’être passer Lucifer !! fight


Dernière édition par RedStard le Mar 18 Oct 2011 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eko Boy

avatar

Masculin Poissons Chat
Messages : 118
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 30
Localisation : dans la Matrice prés de Sion

MessageSujet: Re: Les kamites   Mar 18 Oct 2011 - 16:47

ouch !! la demolition totale de Lucifer !!

ya pas a dire, tu sais de quoi tu parle RedStar..
et j'suis d'accord avec toi..
j'sais pas pourquoi les gens on du mal a comprendre que l'essence de l'egypte antique est noir.. pourquoi ??

j'veux dire, ya pas d'mal, alors pourquoi en faire toute une histoire ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les kamites   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les kamites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Légendes & mystères :: Anciennes civilisations-