Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Sage Philosophe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un Sage Philosophe   Mer 10 Aoû 2011 - 13:29

Cette histoire se passe à une époque reculée.

Deux villages vivent en parfaite Harmonie avec la Nature. Ils prospèrent, vivent une vie heureuse, et naturellement, s'étendent. Et un jour, ils se rencontrent.

Quelles célébrations ! Nous ne sommes donc pas les seuls sur ces immenses contrées, se dirent-ils. Leurs villages s'associèrent, les uns étaient spécialistes de la construction en terre, les autres spécialistes de l'élevage. Les deux chefs conclurent un accord de partenariat, et une nouvelle ère de partage des cultures s'instaura.

Les deux villages maintinrent malgré tout leur distinction au départ, car ils avaient une culture différente. Ils estimèrent que pour sauvegarder ce patrimoine, il fallait conserver cette différence comme une fierté. Il n'était à l'époque pas du tout question de territoire. Les zones nouvellement découvertes étaient occupées équitablement entre les deux villages.

40 ans passèrent.

Tout se passait merveilleusement bien, lorsque le chef du premier village, maintenant âgé de 70 ans, commença à se demander quelle était la meilleure religion à transmettre aux jeunes.

Il convoqua le chef du village voisin, en ayant cette intention d'ouverture et de discussion, sur ce sujet quelque peu épineux.

- Bonjour, chef du peuple de la nature. Je voudrais parler avec toi de religion, car comme tu le sais, nos villages commencent maintenant à partager une culture commune, et il faut que nous décidions de la religion à enseigner pour le Bien de tous.
- Bonjour, chef des technologies. Au sein de notre peuple, nous avions à l'époque une religion polythéiste. Il existait un Dieu pour les semences, et un Dieu des récoltes. Alternativement, les uns apportaient la pluie et les autres le soleil. Pour nous, chaque Dieu était important, car il participait à l'équilibre du monde. Un jour, un de mes villageois parla devant tout le monde au banquet, et dit : "Messieurs, si chaque Dieu participe à la Vie, chacun de nous est un Dieu. Nous participons, à notre niveau à la Vie. Certes, nous n'avons pas la même besogne ni les mêmes pouvoirs que les autres Dieux, mais c'est une question d'équilibre, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas.". Ce discours créa quelques troubles, vous le comprendrez, au sein du village. Mais très vite, ce qu'il dit prit tout son sens dans le Coeur de tous. Il avait parfaitement raison, et il avait semé cette graine en nous. Depuis, nous avons compris que la Vie en elle-même est Divine, alors nous ne vénérons plus aucun Dieu plus qu'un autre, ni plus qu'un Humain, ni même plus qu'une Bête.
- Merci pour cette explication très intéressante. Ici, nous avons été plus humbles. Nous avons compris que face aux forces Divines, nous étions peu de chose. En plus, nous avons compris que grâce aux éléments que le Dieu Créateur avait placés sur la terre, nous pouvions construire des cités merveilleuses. Nous avons décidé que tout cela était forcément un cadeau de ce Dieu Créateur. Nous ne vénérons que lui, et lui devons tout. Nos points de vue sont donc différents, bien que je comprenne parfaitement le tien, j'adhère également complètement au mien. Qu'allons-nous faire ?
- Votre façon de voir les choses est également compréhensible, et pareillement, je pense que notre vision du monde est également parfaite. Je sais qui pourra nous aider et nous en dire plus. Nous pourrons nous fier à son jugement. Il s'agit de cet homme dont je vous ai parlé, qui un jour parla au banquet. Depuis, nous l'appelons le Philosophe.

Ils convoquèrent le Philosophe, qui put se rendre disponible deux jours plus tard. Il avait déjà fort à faire dans les rues !

- Philosophe, merci d'être venu ! Nous venons de te raconter mot pour mot notre échange de la dernière fois, nous avons besoin de tes lumières.
- C'est un honneur d'être convié auprès des chefs. Messieurs, je pense que vous avez tous les deux raison. D'un côté, il serait en effet prétentieux d'oublier que tout ce qui existe ici n'a pu être possible que par l'intervention de l'Intelligence même à la Source de toutes choses. Nos corps sont tellement complexes, que nous n'en connaissons presque rien. Comment un homme pourrait-il créer cela ? Il le pourra peut-être un jour, et je sais que chez vous, dans le village de la technologie, vous êtes en train de développer la science mathématique, et j'ai la certitude que cette voie est prometteuse. D'un autre côté, nous ne pouvons pas oublier que nous avons la liberté d'agir. Si n'avons pas les mêmes pouvoirs que Dieu ou que les Dieux, cela ne veut pas dire qu'à notre niveau, nous ne pouvons pas nous comporter comme tel. Le meilleur hommage que nous puissions faire à Celui ou Ceux que nous adorons, c'est de devenir Leurs semblables, en faits et en paroles. Ils savent ce qui est Bon pour nous, ils sont Justes et il est évident que tout ce qu'ils nous donnent est la preuve de leur Amour pour nous. Je pense donc, pour conclure, que ce que nous devrions enseigner, c'est la Sagesse Divine. Il est inutile de savoir quelle théorie explique le mieux ce qui nous est inaccessible. Mais il reste extrêmement important d'intégrer en nous l'Amour, la Justice, la Paix et la Liberté, ainsi que toutes les autres Attributs Divins afin que nous puissions transmettre cela en héritage.

Ce discours mena à une décision. Les croyances dites "anciennes" allaient à partir de maintenant servir de bases respectueuses pour des visions différentes de l'invisible. Mais ce dont il fallait surtout s'imprégner, c'était le Caractère Divin. Si chaque Homme devenait Divin au sein de sa nature d'Homme, nous vivrions en Paix pour l'éternité, se dirent-ils. Même si des différences de croyances existaient, elles étaient acceptées avec Respect, car c'était ainsi qu'on manifestait la Liberté.

Cette histoire ne se passe pas sur Terre, car nous serions dans une autre configuration si ça avait été le cas. Sur cette planète, les gens vivent en Paix depuis des millions d'années. Et chez eux, ceux qu'ils nomment des Philosophes sont ceux que l'on nomme ici des Sages.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un Sage Philosophe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mémoire d'élève sage-femme
» Saint Gildas le Sage Prêtre (+570) et commentaire du jour "Semés en terre"
» Papillon ou sage taoïste ?
» Les paroles du sage
» Bibliothèque multi-médias : Confucius " La Vie du Sage " en vidéo qualité HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Interrogations / Réflexions personnelles-