Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  fragments du livre d urantia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silverlord06



Masculin Balance Cheval
Messages : 468
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 38
Localisation : ADI WORLD

MessageSujet: fragments du livre d urantia   Mer 17 Aoû 2011 - 8:24

QUELQUES MORCEAUX DU LIVRE D URANTIA QUE J AIME BIEN J ESPERE QUE CELA VOUS SERA PROFITABLE,BONNE LECTURE A TOUS.




Si le Père Universel est invisible, ce n'est pas parce qu'il se cache des créatures inférieures
ayant des handicaps matériels et des dons spirituels limités. La situation est plutôt la suivante :" Vous ne
pouvez voir ma face, car aucun mortel ne peut me voir et vivre. " Nul homme matériel ne saurait
contempler l'esprit de Dieu et préserver son existence de mortel. Il est impossible aux groupes inférieurs
d'êtres spirituels et à tous les ordres de personnalités matérielles d'approcher la gloire et l'éclat spirituel
de la présence de la personnalité divine. La luminosité spirituelle de la présence personnelle du Père est
" une lumière que nul homme mortel ne peut approcher, que nulle créature matérielle n'a vue et ne peut
voir ". Mais il n'est pas nécessaire de voir Dieu avec les yeux de la chair pour le discerner avec la visionfoi
du mental spiritualisé.


Quand vous en aurez fini ici-bas, quand vous aurez achevé votre parcours terrestre sous votre
forme temporaire, quand vous aurez terminé votre voyage d'épreuve dans la chair, quand la poussière
qui compose le tabernacle mortel sera " retournée à la terre d'où elle vient ", alors, selon la révélation, "
l'Esprit qui vous habite retournera à Dieu qui l'a donné ". Un fragment de Dieu, une partie intégrante de
la divinité, séjourne en chaque être moral de cette planète. Ce fragment ne vous appartient pas encore
par droit de possession, mais il est préparé intentionnellement pour ne faire qu'un avec vous si vous
survivez à l'existence mortelle.

Dieu, étant éternel, universel, absolu et infini, ne grandit pas en connaissance et n'augmente
pas en sagesse. Dieu n'acquiert pas d'expérience comme l'homme fini pourrait le conjecturer ou le
comprendre. Mais, dans les royaumes de sa propre personnalité éternelle, il goute vraiment ces
expansions continues de réalisation de soi qui sont dans une certaine mesure comparables et analogues à
l'acquisition d'une expérience nouvelle par les créatures finies des mondes évolutionnaires.


Il est littéralement vrai que : " Dans toutes vos afflictions, il est affligé." " Dans tous vos
triomphes, il triomphe en vous et avec vous. " Son divin esprit prépersonnel est réellement une partie de
vous. L'Ile du Paradis répond à toutes les métamorphoses physiques de l'univers des univers. Le Fils
Éternel inclut toutes les impulsions d'esprit de toute la création. L'Acteur Conjoint englobe toutes les
expressions mentales du cosmos en expansion. Le Père Universel réalise dans la plénitude de la
conscience divine toute l'expérience individuelle gagnée au cours des luttes progressives soutenues par
les forces mentales croissantes et les esprits ascendants de chaque entité, être et personnalité de
l'ensemble de la création évolutionnaire du temps et de l'espace. Et tout ceci est littéralement vrai, car "
en Lui nous vivons tous, nous nous mouvons et nous avons notre existence ".


Nous faisons tous partie de la famille de Dieu; il faut donc que nous participions quelquefois
à la discipline de famille. Beaucoup d'actes de Dieu qui nous troublent tant et nous déroutent résultent
des décisions et des ordonnances finales de la sagesse totale permettant à l'Acteur Conjoint de suivre la
ligne de conduite choisie par la volonté infaillible du mental infini et d'imposer les décisions de la
personnalité parfaite dont la vue d'ensemble, la vision, la sollicitude embrassent le bien-être éternel le
plus élevé de toute son immense création.
Votre point de vue isolé, fragmentaire, fini, grossier et grandement matérialiste, et les
limitations inhérentes à la nature de votre être constituent un handicap qui vous empêche de voir, de
comprendre ou de connaître la sagesse et la bienveillance de beaucoup d'actes divins. Ceux-ci vous
apparaissent remplis d'une cruauté écrasante et caractérisés par une indifférence totale pour le confort et
le bien-être, pour le bonheur planétaire et la prospérité personnelle de vos contemporains. C'est à cause
des bornes de la vision humaine, de votre intellect circonscrit et de votre compréhension finie que vous
vous méprenez sur les mobiles de Dieu et que vous dénaturez ses desseins. Mais, sur les mondes en
évolution, il arrive beaucoup de choses qui ne sont pas l'oeuvre personnelle du Père Universel.

Les incertitudes de la vie et les vicissitudes de l'existence ne contredisent en aucune manière le
concept de la souveraineté universelle de Dieu. Toute vie d'une créature évolutionnaire est assaillie par
certaines inévitabilités, dont voici des exemples :

P.51 - §5 1 . Le courage – la force de caractère – est-il désirable ? Alors il faut que l'homme soit élevé
dans un environnement qui l'oblige à s'attaquer à de dures épreuves et à réagir aux désappointements.

P.51 - §6 2 . L'altruisme – le service du prochain – est-il désirable ? Alors il faut que l'expérience de la
vie fasse rencontrer des situations d'inégalité sociale.

P.51 - §7 3. L'espoir – la noblesse de la confiance – est-il désirable ? Alors il faut que l'existence
humaine soit sans cesse confrontée aux incertitudes renouvelées et aux insécurités.

P.51 - §8 4. La foi – l'affirmation suprême de la pensée humaine – est-elle désirable ? Alors il faut que le
mental de l'homme se retrouve dans cette situation embarrassante où il en sait toujours moins que ce
qu'il peut croire.

P.51 - §9 5. L'amour de la vérité – avec l'acceptation de la suivre où qu'elle vous conduise – est-il
désirable ? Alors il faut que l'homme croisse dans un monde où l'erreur est présente et la fausseté
toujours possible.

P.51 - §10 6 . L'idéalisme – l'émergence du concept du divin – est-il désirable ? Alors il faut que
l'homme lutte dans un environnement de bonté et de beauté relatives, dans un cadre qui stimule la
tendance irrépressible vers des choses meilleures.

P.51 - §11 7. La loyauté – la dévotion au devoir supérieur – est-elle désirable ? Alors il faut que l'homme
poursuive son chemin parmi les possibilités de trahison et de désertion. La valeur de la dévotion au
devoir implique le danger qui résulterait d'une défaillance.

P.51 - §12 8 . Le désintéressement – l'esprit d'oubli de soi – est-il désirable ? Alors il faut que l'homme
mortel vive face à face avec les clameurs incessantes d'un moi qui demande inéluctablement
reconnaissance et honneur. L'homme ne pourrait choisir dynamiquement la vie divine s'il n'y avait pas
une vie du moi à délaisser. L'homme ne pourrait jamais faire jouer la droiture pour son salut s'il n'y avait
pas de mal potentiel pour exalter et différencier le bien par contraste.

P.51 - §13 9 . Le plaisir – la satisfaction du bonheur – est-il désirable ? Alors il faut que l'homme vive
dans un monde où l'alternative de la douleur et la probabilité de la souffrance soient des possibilités
d'expérience toujours présentes.

P.52 - §1 Dans tout l'univers, chaque unité est considérée comme une partie du tout. La survie de la
fraction dépend de la coopération avec le plan et l'intention du tout, du désir sincère et du parfait
consentement de faire la divine volonté du Père. S'il y avait un monde évolutionnaire sans erreur, sans
possibilité d'un jugement malavisé, ce serait un monde sans intelligence libre. Dans l'univers de Havona,
il y a un milliard de mondes parfaits avec leurs habitants parfaits, mais il faut que l'homme en évolution
soit faillible s'il doit être libre. Il est impossible qu'une intelligence libre et inexpérimentée soit
uniformément sage à priori. La possibilité de jugement erroné (le mal) ne devient péché que si la volonté
humaine endosse consciemment et adopte sciemment un jugement immoral intentionnel.

Les créatures de Havona sont naturellement braves, mais ne sont pas courageuses au sens
humain. Elles sont nées aimables et pleines d'égards, mais ne sont guère altruistes à la manière humaine.

Elles s'attendent à un avenir agréable, mais ne sont pas pleines d'espoir à la manière exquise des mortels
confiants sur les sphères évolutionnaires incertaines. Elles ont foi dans la stabilité de l'univers, mais sont
totalement étrangères à la foi salvatrice par laquelle un mortel s'élève du statut d'animal jusqu'aux portes
du Paradis. Elles aiment la vérité, mais ne connaissent rien de sa qualité qui sauve les âmes. Elles sont
idéalistes, mais sont nées ainsi; elles ignorent totalement l'extase de devenir telles par des choix
exaltants. Elles sont loyales, mais n'ont jamais fait l'expérience de la vive émotion que provoque une
dévotion sincère et intelligente au devoir en face des tentations de faillir. Elles sont désintéressées, mais
n'ont jamais atteint ce niveau d'expérience par la magnifique victoire sur un moi belligérant. Elles ont du
plaisir, mais ne comprennent pas la douceur d'échapper par le plaisir au potentiel de la douleur.
6 .


La conscience de Dieu, telle que l'éprouvent les mortels évoluant des royaumes, doit consister
en trois facteurs variables, trois niveaux différentiels de réalisation de la réalité. Il y a d'abord la
conscience mentale–la compréhension de l'idée de Dieu. Vient ensuite la conscience de l'âme–la
réalisation de l'idéal de Dieu. Enfin se met à poindre la conscience de l'esprit–la réalisation de la réalité
spirituelle de Dieu. En unifiant ces facteurs de la réalisation divine, si incomplète qu'elle soit, la
personnalité mortelle répand constamment sur tous les niveaux conscients une réalisation de la
personnalité de Dieu. Chez les mortels qui ont atteint le Corps de la Finalité, tout cela conduira en son
temps à la réalisation de la suprématie de Dieu, et pourrait ensuite aboutir à la réalisation de l'ultimité de
Dieu, à une phase de la superconscience absonite du Père du Paradis


Revenir en haut Aller en bas
 

fragments du livre d urantia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Livre d'Urantia
» le livre d'Urantia
» Connaissez-vous le Livre D’Urantia ?
» Le livre d'Urantia, une 5 ième révélation pour l'humanité
» Connaissez vous un livre qui parle des degrés dans la priére???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-