Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Jeu 6 Oct 2011 - 11:04

Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH



Actuellement, plusieurs signes de faiblesse montrent que le monde financier est en train de vivre la dépression nerveuse du siécle. Des quantités massives d’argent sont sorties de la bourse par les investisseurs et les paris sont faits contre le S & P 500 pour Octobre. La crise de la dette européenne continue de s’accroître dangereusement et d’étranges déplacements financiers sont repérés partout sur la planète.

Est-ce que cette activité inhabituelle indique que quelque chose est sur le point de se produire ?

Cette chose serait-elle « l’événement principal » qui va lessiver chacun d’entre nous, comme le dit si bien Olivier Delamarche dans une de ses revues économiques ?



Historiquement, les plus grands krachs boursiers ont eu tendance à se produire à l’automne. Sommes-nous à la veille de «l’Octobre noir» ?

Les éléments suivants sont les 14 signes qui montrent que quelque chose est sur le point de se produire dans le monde financier et que les marchés internationaux sont entrain d’approcher la phase explosive du dernier trimestre 2011….

1- Un nombre incroyable de paris sur la chute du S & P 500 (baromètre de la santé économique mondiale). Selon CNN, le nombre de paris contre le S & P 500 a augmenté au plus haut niveau depuis un an, le mois dernier. Mais ce n’est rien comparé à ce que nous voyons pour Octobre. Le nombre de paris contre le S & P 500 pour le mois d’Octobre est absolument stupéfiant . Les initiés vont empocher une quantité monstrueuse d’argent s’il y a un krach boursier le mois prochain !

2- Les investisseurs retirent une quantité énorme d’argent. Savent-ils quelque chose que nous ignorons? Ce qui suit est un rapport du Financial Post: « Les investisseurs ont retiré plus d’argent de leurs fonds d’actions américaines depuis la fin du mois d’avril que dans les cinq mois après l’effondrement de Lehman Brothers ». Après la fuite des capitaux d’entreprises pourtant prospères , c’est au tour des compagnies d’assurances de rapatrier leurs fonds avec la Lloyd’s (assureur britannique de premier plan) qui retire ses dépôts bancaires des banques européennes (A lire ici ).

3- L’abaissement de la cote de crédit par Standard & Poor de l’Italie de A + à A : « les coûts d’intérêt en hausse menacent de couler les finances publiques si le pays se trouve coupé des marchés obligataires. Dans ce cas, il faut soit un prêt de sauvetage d’une autre source ou prononcer le défaut de paiement ».

4- La Banque Centrale Européenne achète à tour de bras des obligations italiennes et espagnoles pour tenter de refroidir la crise financière montante en Europe. Le meilleur moyen de faire sauter les comptes d’apothicaires de Mr Trichet : la décote va être sévère surtout que « Les perspectives négatives sur l’Italie veut dire qu’il y a une chance sur trois que S & P abaisse la notation du pays à nouveau dans les 12 à 18 prochains mois »

5- Les photocopieuses géantes à débit illimité vont se mettre en réseau dans quelques semaines : La Réserve fédérale, la Banque centrale européenne, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon et la Banque nationale suisse ont annoncé qu’elles vont mettre à disposition une quantité « illimité » d’argent aux banques commerciales européennes en octobre, novembre et décembre.

6- Le système bancaire français est à l’agonie: Société Générale a perdu 60% de sa valeur depuis le début de l’année, et BNP et Crédit Agricole ont perdu la moitié de leur capitalisation boursière !

7- Le pouvoir politique allemand en charge de la crise grecque est en faillite: Un récent sondage a révélé le taux incroyable de 82% des Allemands qui croient que son gouvernement fait un mauvais travail de gestion de la crise en Grèce. En ce moment, l’opinion publique en Allemagne est très négative envers les sauvetages, et représente un réel danger pour la Grèce.

8- La Grèce subit un effondrement économique complet. Il suffit de consulter les statistiques énoncées dans un éditorial paru récemment dans le Guardian ….

« Après avoir reculé en 2009 et 2010, le PIB a continué de diminuer de 7,3% au deuxième trimestre de 2011. Le taux de chômage se rapproche de 900 000 et devrait dépasser les 1,2 millions, sur une population de 11 millions. Ces chiffres rappellent la Grande Dépression des années 1930. »

« Début 2010, la Grèce a été effectivement en faillite. Dans sa sagesse, la troïka a imposé des politiques d’austérité et de déréglementation compatible avec l’idéologie néolibérale de l’UE. Très prévisible, la demande s’est effondrée et le crédit bancaire est devenu rare, avec le résultat que le noyau de l’économie grecque a été écrasé ».

En 2009, la Grèce avait un ratio dette-PIB de l’ordre de 115%. Aujourd’hui, la Grèce a un ratio dette-PIB de l’ordre de 160% . Tous les austérités qui ont été imposé n’ont rien résolu de leurs problèmes à long terme.

Le ministre des Finances grec adjoint Filippos Sachinidis a dit que la Grèce n’aura pas assez d’argent pour continuer à fonctionner dès le mois prochain.

9- L’Italie a maintenant un ratio dette-PIB de l’ordre de 120% et leur économie est beaucoup, beaucoup plus massive que l’économie de la Grèce

10- Le rendement des obligations à 2 ans portugaises est désormais de plus de 17% . Il y a un an, le rendement sur ces obligations était seulement d’environ 4%.

11- Les banques centrales achètent désormais plus d’or que ce qu’elles en vendent. C’est la première fois depuis plus de 20 ans !

12- L’économiste en chef du FMI affirme que l’économie mondiale est entrée dans une » nouvelle phase dangereuse « .

Selon Olivier Blanchard, « Les marchés sont clairement devenus plus sceptiques quant à la capacité de nombreux pays de stabiliser leur dette publique », et « la peur de l’inconnu est élevé. »

13- L’Israël et la Russie ont considérablement diminué leurs avoirs en bons du Trésor américain : Israël a abaissé de 46% ses possession en bons du Trésor américain et la Russie a éliminé 95 pour cent de ses réserves. Savent-ils quelque chose que nous ignorons ?

14- Selon une étude qui a été récemment publié par Merrill Lynch, l’économie américaine a une probabilité de 80% d’aller dans vers autre récession.

Lorsque les marchés financiers deviennent à ce point fragilisé, il suffit d’une petite étincelle pour mettre l’effet domino en mouvement.

Aucun des problèmes qui ont causé la crise financière de 2008 n’ont été corrigés, et le système financier mondial n’a plus la ressource nécessaire. Elle est donc plus vulnérable que jamais depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Si nous assistons à un autre accident financier majeur dans les mois à venir, le coup de grâce sera absolument dévastateur… La chute de l’empire romain …



Source : http://gold-up.blogspot.com/2011/09/game-over-14-signes-qui-presagent.html


Définition du mot Krash : Un krach est un effondrement brutal des valorisations d'une classe d'actifs, comme un marché financier à la suite d'un afflux massif d'ordres de vente. Un krach intervient parfois après l'éclatement d'une bulle spéculative, comme le krach boursier de 2001-2002 après la bulle Internet, et peut prendre une forme larvée comme le krach boursier de juillet et août 2011. L'Histoire des bourses de valeurs est jalonnée de krach.

Revenir en haut Aller en bas
laly

avatar

Féminin Messages : 1006
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : île fe France

MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Jeu 6 Oct 2011 - 21:16

geoff78 a écrit:
Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH



Actuellement, plusieurs signes de faiblesse montrent que le monde financier est en train de vivre la dépression nerveuse du siécle. Des quantités massives d’argent sont sorties de la bourse par les investisseurs et les paris sont faits contre le S & P 500 pour Octobre. La crise de la dette européenne continue de s’accroître dangereusement et d’étranges déplacements financiers sont repérés partout sur la planète.

Est-ce que cette activité inhabituelle indique que quelque chose est sur le point de se produire ?

Cette chose serait-elle « l’événement principal » qui va lessiver chacun d’entre nous, comme le dit si bien Olivier Delamarche dans une de ses revues économiques ?



Historiquement, les plus grands krachs boursiers ont eu tendance à se produire à l’automne. Sommes-nous à la veille de «l’Octobre noir» ?

Les éléments suivants sont les 14 signes qui montrent que quelque chose est sur le point de se produire dans le monde financier et que les marchés internationaux sont entrain d’approcher la phase explosive du dernier trimestre 2011….

1- Un nombre incroyable de paris sur la chute du S & P 500 (baromètre de la santé économique mondiale). Selon CNN, le nombre de paris contre le S & P 500 a augmenté au plus haut niveau depuis un an, le mois dernier. Mais ce n’est rien comparé à ce que nous voyons pour Octobre. Le nombre de paris contre le S & P 500 pour le mois d’Octobre est absolument stupéfiant . Les initiés vont empocher une quantité monstrueuse d’argent s’il y a un krach boursier le mois prochain !

2- Les investisseurs retirent une quantité énorme d’argent. Savent-ils quelque chose que nous ignorons? Ce qui suit est un rapport du Financial Post: « Les investisseurs ont retiré plus d’argent de leurs fonds d’actions américaines depuis la fin du mois d’avril que dans les cinq mois après l’effondrement de Lehman Brothers ». Après la fuite des capitaux d’entreprises pourtant prospères , c’est au tour des compagnies d’assurances de rapatrier leurs fonds avec la Lloyd’s (assureur britannique de premier plan) qui retire ses dépôts bancaires des banques européennes (A lire ici ).

3- L’abaissement de la cote de crédit par Standard & Poor de l’Italie de A + à A : « les coûts d’intérêt en hausse menacent de couler les finances publiques si le pays se trouve coupé des marchés obligataires. Dans ce cas, il faut soit un prêt de sauvetage d’une autre source ou prononcer le défaut de paiement ».

4- La Banque Centrale Européenne achète à tour de bras des obligations italiennes et espagnoles pour tenter de refroidir la crise financière montante en Europe. Le meilleur moyen de faire sauter les comptes d’apothicaires de Mr Trichet : la décote va être sévère surtout que « Les perspectives négatives sur l’Italie veut dire qu’il y a une chance sur trois que S & P abaisse la notation du pays à nouveau dans les 12 à 18 prochains mois »

5- Les photocopieuses géantes à débit illimité vont se mettre en réseau dans quelques semaines : La Réserve fédérale, la Banque centrale européenne, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon et la Banque nationale suisse ont annoncé qu’elles vont mettre à disposition une quantité « illimité » d’argent aux banques commerciales européennes en octobre, novembre et décembre.

6- Le système bancaire français est à l’agonie: Société Générale a perdu 60% de sa valeur depuis le début de l’année, et BNP et Crédit Agricole ont perdu la moitié de leur capitalisation boursière !

7- Le pouvoir politique allemand en charge de la crise grecque est en faillite: Un récent sondage a révélé le taux incroyable de 82% des Allemands qui croient que son gouvernement fait un mauvais travail de gestion de la crise en Grèce. En ce moment, l’opinion publique en Allemagne est très négative envers les sauvetages, et représente un réel danger pour la Grèce.

8- La Grèce subit un effondrement économique complet. Il suffit de consulter les statistiques énoncées dans un éditorial paru récemment dans le Guardian ….

« Après avoir reculé en 2009 et 2010, le PIB a continué de diminuer de 7,3% au deuxième trimestre de 2011. Le taux de chômage se rapproche de 900 000 et devrait dépasser les 1,2 millions, sur une population de 11 millions. Ces chiffres rappellent la Grande Dépression des années 1930. »

« Début 2010, la Grèce a été effectivement en faillite. Dans sa sagesse, la troïka a imposé des politiques d’austérité et de déréglementation compatible avec l’idéologie néolibérale de l’UE. Très prévisible, la demande s’est effondrée et le crédit bancaire est devenu rare, avec le résultat que le noyau de l’économie grecque a été écrasé ».

En 2009, la Grèce avait un ratio dette-PIB de l’ordre de 115%. Aujourd’hui, la Grèce a un ratio dette-PIB de l’ordre de 160% . Tous les austérités qui ont été imposé n’ont rien résolu de leurs problèmes à long terme.

Le ministre des Finances grec adjoint Filippos Sachinidis a dit que la Grèce n’aura pas assez d’argent pour continuer à fonctionner dès le mois prochain.

9- L’Italie a maintenant un ratio dette-PIB de l’ordre de 120% et leur économie est beaucoup, beaucoup plus massive que l’économie de la Grèce

10- Le rendement des obligations à 2 ans portugaises est désormais de plus de 17% . Il y a un an, le rendement sur ces obligations était seulement d’environ 4%.

11- Les banques centrales achètent désormais plus d’or que ce qu’elles en vendent. C’est la première fois depuis plus de 20 ans !

12- L’économiste en chef du FMI affirme que l’économie mondiale est entrée dans une » nouvelle phase dangereuse « .

Selon Olivier Blanchard, « Les marchés sont clairement devenus plus sceptiques quant à la capacité de nombreux pays de stabiliser leur dette publique », et « la peur de l’inconnu est élevé. »

13- L’Israël et la Russie ont considérablement diminué leurs avoirs en bons du Trésor américain : Israël a abaissé de 46% ses possession en bons du Trésor américain et la Russie a éliminé 95 pour cent de ses réserves. Savent-ils quelque chose que nous ignorons ?

14- Selon une étude qui a été récemment publié par Merrill Lynch, l’économie américaine a une probabilité de 80% d’aller dans vers autre récession.

Lorsque les marchés financiers deviennent à ce point fragilisé, il suffit d’une petite étincelle pour mettre l’effet domino en mouvement.

Aucun des problèmes qui ont causé la crise financière de 2008 n’ont été corrigés, et le système financier mondial n’a plus la ressource nécessaire. Elle est donc plus vulnérable que jamais depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Si nous assistons à un autre accident financier majeur dans les mois à venir, le coup de grâce sera absolument dévastateur… La chute de l’empire romain …



Source : http://gold-up.blogspot.com/2011/09/game-over-14-signes-qui-presagent.html


Définition du mot Krash : Un krach est un effondrement brutal des valorisations d'une classe d'actifs, comme un marché financier à la suite d'un afflux massif d'ordres de vente. Un krach intervient parfois après l'éclatement d'une bulle spéculative, comme le krach boursier de 2001-2002 après la bulle Internet, et peut prendre une forme larvée comme le krach boursier de juillet et août 2011. L'Histoire des bourses de valeurs est jalonnée de krach.


bonsoir,
on ne pourra pas continuer à faire travailler l'argent à la place de soi _ même ,
toucher le RSA et rester chez soi et jouer à des jeux vidéos, vendre de la drogue et dormir.
les anciens se sont battus pour que nous ayons un monde meilleur ,
je parle de ceux du charbon et de l'acier qui est la base de la fondation de l'europe ,
De plus nous avons un président et ses acolytes qui ne voudrons jamais serrer leur ceinture, mais serrer la notre ;
Dans mon livre spirituel , il est écrit que les pauvres deviendront encore plus pauvres, les riches encore plus riches, mais au bout d'un moment , tout va s'inverser.

nous commençons cette péride qui a été prévu depuis 1959 sur mon livre.
Il est dit aussi que le monde divin avec Dieu , va faire un tri divin chez les humains,
ça m'a fait dresser l'oreille , mais voyant le comportement des hommes,
ça ne m'étonne plus.
Bonnee nuit,
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Ven 7 Oct 2011 - 12:56

Recapitalisation des banques : Paris plus discret que Bruxelles et Berlin



Face à l'Allemagne et à la Commission européenne, passées à l'offensive sur la nécessité de recapitaliser les banques, la France se montre beaucoup plus discrète, moins pressée, et réticente à évoquer d'éventuels renflouements publics.

Malgré la tempête traversée depuis l'été par les valeurs bancaires sur les marchés, Paris assure que les établissements français sont solides, même en cas de faillite de la Grèce.

Des propos en décalage avec ceux de la chancelière allemande Angela Merkel, pour laquelle il faut "vite" recapitaliser les banques européennes. Ou ceux de la Commission européenne, qui propose aux gouvernements "une action coordonnée" en ce sens, avec un éventuel "soutien public".

Le gouvernement français s'est abstenu de réagir, dans l'attente du sommet de dimanche entre Angela Merkel et le président Nicolas Sarkozy. Mais sa ligne a légèrement évolué ces derniers semaines.

"Il faudra plus de capital pour les banques", reconnaît-on désormais de source proche du gouvernement. "Il y a des discussions en cours au niveau européen", ajoute-t-on.

A Paris, on estime que le débat porte essentiellement sur une accélération de la mise en oeuvre des nouvelles normes dites de Bâle III, qui imposent un niveau de fonds propres "durs" (capital social et bénéfices mis en réserve) d'au moins 7% dès début 2019.

"On voit bien que le marché demande que ce soit plus rapide", note-t-on de source diplomatique.

C'est la seule concession faite par la France: s'il faudra, in fine, recapitaliser des banques, ce n'est pas parce qu'elles en ont besoin, c'est pour ramener la confiance chez les investisseurs.

"De fait, les banques sont soumises à la pression des marchés", admet un haut responsable français. Et pour cause, les banques françaises sont les plus exposées en Europe au risque de défaut de la Grèce ou de l'Italie.

(Geoff78 : ce qui signifie qu'en cas de défaut de paiement de la Grèce ou de l'Italie, nous serons ceux qui le sentirons le plus passer!!!)

Mais le gouvernement insiste aussi sur le fait que les grandes banques françaises prévoient déjà de remplir l'objectif de Bâle III dès 2013, laissant entendre qu'en matière d'accélération, elles ont fait leur part.

"Si la pression est trop forte pour augmenter trop rapidement les fonds propres, ça peut conduire à des pressions sur le bilan des banques et avoir un impact sur le financement de l'économie et donc sur la croissance", prévient le haut responsable.

"La recapitalisation n'est pas la bonne réponse, car il n'y a aucun problème tant qu'il n'y a pas de problème sur la dette italienne", acquiesce Patrick Artus, chef économiste chez Natixis. "Or même en cas de défaut de l'Italie, extrêmement improbable, on aurait beau doubler le capital des banques, ce ne serait pas suffisant."

(Geoff78 : merci Artus mais ça même sans toi on l'avait deviné!)

Pour autant, il faut donner des gages aux marchés. L'économiste plaide par exemple pour que les banques intègrent dans leurs comptes une décote supplémentaire sur la dette grecque, pour montrer qu'elles sont prêtes à encaisser les pertes liées à une restructuration --une éventualité déjà sérieusement envisagée par plusieurs banquiers.

En fait, outre une différence de communication --"Merkel parle beaucoup, alors que Sarkozy se tait" sur le sujet, relève un diplomate européen-- et un sentiment d'urgence moins marqué en France qu'Outre-Rhin, Paris et Berlin semblent surtout s'opposer sur les voies d'une recapitalisation.

La France se montre très réservée lorsqu'on évoque d'éventuels plans de renflouement public, via une entrée de l'Etat au capital de certaines banques --un sujet explosif à quelques mois de l'élection présidentielle.

"On compte sur les banques pour se capitaliser elles-mêmes", martèle-t-on à Paris. Un éventuel financement public n'interviendrait qu'en dernier recours.

Et pour cela, le gouvernement français affiche clairement sa préférence pour des financements communautaires, via le Fonds européen de stabilité financière (FESF) lorsqu'il sera habilité à le faire. Ce que Berlin refuse.


Source :
http://www.boursorama.com/actualites/recapitalisation-des-banques-paris-plus-discret-que-bruxelles-et-berlin-6f62cfed28a5066be1900700043ac345


Crise de la dette, les Européens discutent, les Américains s'impatientent : http://www.boursorama.com/actualites/crise-de-la-dette-les-europeens-discutent-les-americains-s-impatientent-257b987bb5ecc8cdfb0b2fa0860da355
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Lun 24 Oct 2011 - 13:14

Premiers signes d'une contraction de l'économie française en octobre



L'économie française est entrée en repli en octobre, selon l'indice PMI publié lundi 24 octobre par le cabinet Markit, tombé au plus bas en vingt-neuf mois, à 46,8 points en octobre contre 50,2 en septembre. Cet indice, établi à partir d'une enquête menée auprès de 750 entreprises opérant en France, traduit le rythme de l'évolution de l'activité : un indice supérieur à 50 points témoigne d'une expansion et un indice inférieur d'une contraction. C'est un indicateur avancé de la conjoncture et considéré comme fiable par les analystes.

"Le secteur privé français vacille et entre en zone de contraction en ce début de quatrième trimestre, a souligné Jack Kennedy, économiste chez Markit, cité dans le communiqué du cabinet. Les répercussions de la crise de la dette européenne dans l'économie réelle se font cruellement sentir, notamment sur la confiance et sur le niveau de la demande." Selon le cabinet, l'activité des entreprises du secteur privé français a reculé pour la première fois depuis l'été 2009 en octobre.

Alors que la croissance française s'appuyait sur le secteur des services, une forte baisse de l'activité dans ce secteur a fait replier l'indice sous le seuil des 50 points. De plus, "la production manufacturière diminue pour le troisième mois consécutif". Selon le cabinet Markit, ces chiffres pourraient se traduire par "un taux de contraction trimestriel significatif du produit intérieur brut (de l'ordre de 0,5-0,6 %)". "La courbe actuellement suivie par l'activité laisse envisager une récession, à moins d'un rapide retournement de tendance", ajoute le cabinet.


Source : http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/10/24/premiers-signes-d-une-contraction-de-l-economie-francaise-en-octobre_1592807_3234.html#xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Lun 24 Oct 2011 - 17:35

Les ressources d'une dizaine d'organismes publics rabotées



L'Assemblée nationale a voté vendredi 21 octobre le rabotage des ressources de près d'une trentaine d'organismes publics, de l'Agence pour la maîtrise de l'énergie (Ademe) au Centre national du cinéma (CNC), ce qui va rapporter 316 millions d'euros à l'Etat qui veut couper dans ses dépenses.

Il avait été annoncé, dans le cadre du milliard d'euros à trouver sur les dépenses publiques, que les opérateurs de l'Etat seraient mis à contribution. "Cela permet de faire contribuer au plan d'économies les opérateurs qui ont bénéficié d'une évolution favorable de leurs ressources ces dernières années", souligne l'amendement au projet de budget présenté par le gouvernement.

Cette part représente 316 millions d'euros selon l'amendement adopté. Techniquement, il s'agit de plafonner les taxes qui sont affectées à ces opérateurs ou organismes apparentés.

Parmi les organismes concernés figurent entre autres le CNC, l'Ademe, l'Agence nationale de l'habitat, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine, le Centre national pour le développement du sport, l'Office français de l'immigration et de l'intégration, la Société du Grand Paris, Voies Navigables de France et l'Agence de financement des infrastructures de transport.


Source : http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/10/21/les-ressources-d-une-dizaines-d-organismes-publics-rabotes_1592135_823448.html#xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
geoff78

avatar

Masculin Taureau Buffle
Messages : 4399
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 32
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   Mar 8 Nov 2011 - 19:13

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les marchés financiers atteindront-ils leur point de rupture en Octobre-Novembre ? 14 signes du GRAND KRASH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les détracteurs de la Bible corrigent leur point de vue
» la pecheresse pardonnee
» Signification des Lettres Hébraïque
» Sur un marché en Espagne photos de kia
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Crise Financière / Economique :: Articles-