Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Topic sur l'Abbé Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Topic sur l'Abbé Pierre   Mar 11 Oct 2011 - 22:24

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 12 Oct 2011 - 18:22

Merci Ouaru ! alien

Je l'admire j'admire son coeur et tout ce qu'il a fait, jusqu'au bout. A mon avis, un grand homme

Revenir en haut Aller en bas
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 12 Oct 2011 - 18:30

Voici son appel fait en 1954, j'ai mis cette version car l'originale sur youtube est mis sur sourdine

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 12 Oct 2011 - 18:35

et j'admire ces jeunes gens qui en faisant une chanson d'aujourd'hui, ont suivi cet appel de ce saint homme, merci encore Ouaru, beau sujet ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 12 Oct 2011 - 20:36







http://www.wat.tv/video/hiver-54-partie-19h0k_2hq1v_.html
Revenir en haut Aller en bas
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 12 Oct 2011 - 22:15

Voici son testament (enfin je crois) qui m'a fait beaucoup réflechir

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Jeu 13 Oct 2011 - 11:03

bonjour,
un homme exceptionnel ...
je regrette qu'a l'heure actuelle ,il y a si peu, pour ne pas dire , plus de personne comme
l'abbé Pierre ,peu importe sa religion d'ailleurs; perso ,ce qui compte c'est ses actions dans l'amour de son prochain ... démuni
ce qu'il a su si bien faire
même si le problème de la pauvreté n'est pas enrayé
son testament est peut-être de suivre son exemple ....
Revenir en haut Aller en bas
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Jeu 13 Oct 2011 - 21:15

Voici toute une panoplies de ses citation chat

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Ven 14 Oct 2011 - 9:00

les images sont poignantes....
les citations sont d'une lucidité et d'une justesse exemplaire
je ne peut qu' éprouver un profond respect pour cet homme


malgré ton jeune âge ,ouaru,tu est disposé à la réflexion et à recevoir....
c'est un réel plaisir de savoir qu'il reste encore de braves gens épris de justice
( via sur ce forum )et d'amour.
alors ,... rien n'est perdu
c'est une grande espérance de (re) trouver de belles âmes :)

merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Trickery



Féminin Messages : 124
Date d'inscription : 03/06/2011
Localisation : FRANCE

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Ven 14 Oct 2011 - 9:13

Magnifique, un homme d’exception comme il n'y en a plus Sad
Revenir en haut Aller en bas
partisan



Masculin Scorpion Cochon
Messages : 2383
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 45
Localisation : eure et loir

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Ven 14 Oct 2011 - 11:11

UN HOMME ADMIRABLE, tous ceux qui l'ont croiser ont ete marqué part ce grand homme, il a tout abandonner pour aider les autres,des coups de gueules innonbliables..................................

merci au createur du post nul
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Sam 15 Oct 2011 - 16:03

Allez, un peu d'humour pour se positiver

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mar 18 Oct 2011 - 8:33

« Caves, parkings, bidonvilles : 200 000 personnes vivent dans des conditions misérables », entretien avec Christophe Robert, délégué général adjoint de la Fondation Abbé Pierre
le 17 octobre 2011
En France, 200 000 personnes vivent dans des logements de fortune et 600 000 dans un habitat très dégradé. Christophe Robert, délégué général adjoint de la Fondation Abbé Pierre, dresse un bilan du très mal logement et de ses conséquences.

Concrètement, qu’est-ce que la misère du logement en 2011 ?

Quand on parle du plus mal logement, tout le monde a en tête l’image du clochard, du SDF qui vit sous les ponts. Bien sûr, si l’on se place sur longue période et que l’on regarde les choses globalement, les logements sont en moyenne plus confortables aujourd’hui qu’hier. Mais cela n’empêche que l’on constate un élargissement de cette catégorie de formes exacerbées de mal ou de non logement. Une partie de la population vit dans des caves, des parkings ou des campings dans des situations misérables alors que nous sommes l’un des pays les plus riches au monde. Souvent il s’agit de gens qui ont perdu leur emploi et qui ont dégringolé. Leur nombre s’accroît avec la crise et la flambée des prix du logement. Ceux qui en arrivent là n’ont plus aucun recours, ils sont exclus du marché traditionnel du logement. Enfin, il y a le retour de formes de bidonvilles, souvent le fait de migrants chassés de leur pays, pour qui c’est l’ultime solution. Ils se forment autour des grandes villes comme Paris, Lyon et Marseille, mais aussi de villes de plus petite taille comme Saint-Etienne ou Metz.

Combien sont-ils ?

Ces situations sont difficilement mesurables. A la Fondation Abbé Pierre, on connaît bien ce qui se passe au niveau local, par exemple le développement de cabanes au bord de mer dans le Languedoc. Au niveau national, avant la crise, on estimait à environ 100 000 le nombre de sans domicile fixe et 80 000 ceux qui vivent dans un habitat de fortune. On est très certainement au-delà. Enfin, je dirais qu’entre 15 et 20 000 personnes habitent dans des bidonvilles qui comptent parfois entre 300 et 500 personnes. Bref, autour de 200 000 personnes vivent dans des situations misérables.

C’est sans compter le mal logement dans l’immobilier ancien

Ce phénomène est plus connu, mais on a toujours une partie de la population qui, faute de moyens ou d’avoir accès au logement social, a recours à un habitat privé très dégradé, insalubre. On a des problèmes de surpeuplement, de chauffage, d’humidité, de peintures au plomb… Dans certains logements, la situation est vraiment catastrophique, c’est le quart-monde. Rien n’est entretenu et ils se dégradent progressivement. Les loueurs sont des marchands de sommeil qui s’enrichissent sur la misère. Un rapport de l’Agence nationale de l’habitat chiffre entre 600 000 et un million de personnes vivant dans ces conditions.

Quelles sont les conséquences pour ceux qui vivent ainsi ?

On sait que l’espérance de vie des sans domicile fixe est d’environ 50 ans. Le mal logement a des répercussions directes sur la santé des personnes en général, pas seulement pour ceux qui n’ont pas de toit. On connaît le phénomène de saturnisme lié aux peintures au plomb, de maladies qui étaient oubliées, comme la tuberculose. La mauvaise ventilation entraîne des problèmes respiratoires par exemple, on trouve des enfants qui vivent quasiment en permanence avec une bronchite ou qui ont des difficultés du sommeil dues au surpeuplement. L’impact est très fort. Et je ne vous parle pas de la situation de ceux qui vivent dans les bois, les cabanes, là c’est multiplié par dix ! Le mal logement se répercute aussi sur l’éducation et alimente l’échec scolaire. Comment étudier dans ces conditions ? Les chances sont loin d’être égales : alors que certains ont une chambre et un bureau personnel avec un accès à Internet, d’autres doivent faire leurs devoirs dans la rue ou la cage d’escalier. Comment voulez vous qu’ils réussissent aussi bien ? Il y a bien d’autres conséquences. Comment vit-on quand on ne peut pas inviter d’amis chez soi parce qu’on a honte ? Qu’on ne peut pas fêter l’anniversaire des enfants avec les copains d’école parce qu’on habite dans une cave ? Le mal logement est une forme d’enfermement social. Pour les couples, comment fait-on alors que l’on n’a aucune intimité, qu’on doit dormir en permanence avec ses enfants ? On sait aussi que certains couples sont contraints à se maintenir car se séparer signifierait vivre à la rue.

Que peut-on faire ?

Il me semble qu’il faut distinguer plusieurs niveaux. On dépense environ 34 milliards d’euros chaque année pour le logement en France. Si déjà on utilisait bien l’argent disponible, la situation s’améliorerait nettement. On a des niches fiscales qui ne servent qu’à réduire l’impôt des plus riches. Il faut investir dans le logement social de façon accrue. Le plan national de rénovation urbaine de Jean-Louis Borloo a permis une amélioration, mais il doit faire l’objet d’un second volet. Nous estimons qu’il faut arriver à 150 000 logements sociaux par an. En créant plus de logement de ce type, on permet à ceux qui vivent dans les conditions les plus délicates de se loger. Il y a un chantier spécifique d’amélioration de l’habitat privé très dégradé. Que constate-t-on ? Pour l’an prochain, le budget de l’Agence nationale en charge de cette question, l’Anah, est en baisse ! Enfin, au-delà des questions de financements publics, il me semble qu’il faut arrêter de croire que le marché peut se réguler tout seul. On a besoin d’un certain contrôle des loyers.

Propos recueillis par Louis Maurin.

Pour en savoir plus :

Rapport mal-logement 2011, Fondation Abbé Pierre.

Une enquête sur le mal-logement en France "A l’abri de rien", réalisée par Samuel Bollendorff et Mehdi Ahoudig, produit par BDDP Unlimited, avec la Fondation Abbé Pierre.
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1502
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Dim 23 Oct 2011 - 6:41

Près de Pau, des compagnons d’Emmaüs réalisent leurs utopies


Près de Pau, des compagnons d’Emmaüs réalisent leurs utopies
PAR SOPHIE CHAPELLE
À Lescar, les 125 membres de la communauté Emmaüs ont de l’énergie et des idées. Professionnels de la récupération, ils se sont lancés dans l’éco-construction, convaincus que l’intégration passe par le bien-être dans l’habitat. Chaque compagnon est invité à construire la maison dont il rêve. Lieu d’accueil pour tous ceux qui le souhaitent, sans condition, la communauté Emmaüs Lescar-Pau expérimente au quotidien décroissance et solidarité.

En bordure de l’A65 qui vient d’être inaugurée, impossible de rater l’immense parking et le panneau indiquant la recyclerie-déchetterie d’Emmaüs Lescar-Pau. À l’entrée des 11 hectares de la communauté, les visages de Louise Michel, du Che, de Ghandi, de Thomas Sankara et Nelson Mandela se dessinent sur un wagon-marchandise. L’intérieur, transformé en restaurant, constitue un des espaces-détente proposés par la plus grande communauté Emmaüs de France. Ses 125 membres – compagnons, salariés, amis, bénévoles ou volontaires – font tourner une vingtaine d’ateliers de récupérations à plein régime. « Quand on est arrivés à Lescar il y a 20 ans, on nous a mis à l’écart, aujourd’hui, on est devenus une vitrine », se réjouit le fondateur de la communauté, Germain Sahry.
« Au niveau du tri, on est débordés », explique Germain, en désignant la file de voitures pleines à craquer de déchets, et les camions d’Emmaüs déchargeant leurs 400 m3 de marchandises par jour. « On en recycle plus de 70%. Mais il faudrait qu’on soit 200 pour être pertinents dans la récupération. » Un bric-à-brac de bibelots, vaisselle, meubles, vélos, tondeuses, électroménager, vêtements… Le parcours de la collecte à la vente semble parfaitement huilé. « On prend tout ce qui est bon, et on accompagne les gens à la déchetterie pour le reste », précise un des compagnons qui aide à décharger les voitures dans la zone de dépôt. Dans les ateliers de « reconditionnement » règne une grande énergie. Vincent, responsable de l’atelier électronique, est un peu débordé par l’arrivée des écrans plats. « C’est à cause de la conversion au numérique, explique-t-il. Tout est réparable, mais c’est une question de prix et de temps. »
Une véritable économie solidaire
La communauté a été créée il y a 30 ans. « Depuis 1982, on s’attache à ne percevoir aucune subvention. Ce n’est que grâce à notre travail de récupération que nous en sommes là aujourd’hui », témoigne avec une once de fierté Germain. Ce mardi-là, le bric-à-brac rapportera entre 10 et 12.000 euros. Sur l’année, le chiffre d’affaires avoisine les 2,8 millions d’euros. Une richesse créée à partir des seuls déchets de la société.
« On ne cherche pas la rentabilité, on est dans une réelle économie solidaire », tient à préciser Germain. L’enjeu pour la communauté Lescar-Pau est de développer la reconnaissance de la personne au cœur du collectif. Si Germain ne croit pas ou peu à la réinsertion, il mise sur l’intégration en proposant à la personne une dynamique de reconnaissance dans son activité. Quid du RSA, le Revenu social d’activité ? « Moi, je l’appelle la Rente Sans Avenir, car elle enferme les gens dans un assistanat qui les emprisonne », coupe-t-il net. Si l’accueil à Emmaüs est inconditionnel, certaines règles prévalent. Comme celle de suspendre son RSA lorsque l’on décide de rester dans la communauté. « Ici, ce qui fait la communauté, c’est le travail. » Soigné, nourri, cotisant à l’URSSAF, le compagnon perçoit également une allocation de 350 euros d’argent de poche. « Et si l’on sait quand on arrive à Emmaüs, raconte Germain, on ne sait jamais quand on en part. »
Des « maisons écolomiques »
À l’écart de la foule des chalands, une maison en bois en forme de tente canadienne marque le début du village des compagnons. « C’est la maison de Stéphane, dit cow-boy », confie Philippe Soulé, salarié et responsable de l’atelier Eco-construction. Bâtie avec des matériaux de récupération, dont des vêtements recouverts par de la chaux pour l’isolation, cette maison ne consomme presque pas d’énergie. Elle s’inscrit dans un vaste projet de « maisons écolomiques », qui viennent remplacer progressivement les mobile-homes mal isolés, véritables gouffres financiers. Cela a permis de passer de 800 euros annuels de consommation électrique dans les mobile-homes, à 200 euros dans les nouveaux habitats. « Les mobile-homes ont permis de répondre à l’urgence. Mais ce sont des catastrophes écologiques qui nous discréditent dans notre démarche, analyse Germain. Retrouver un vrai élan de vie passe aussi par le bien-être dans l’habitat. » Avec Philippe Soulé, chaque compagnon est invité à dessiner la maison dont il rêve, puis à participer aux plans et à la construction. Le prix oscille entre 20.000 et 30.000 euros. De la maison sur pilotis au chalet en bois et paille, chaque maison de ce quartier expérimental est unique. Et parfois quelque peu surnaturel. Rencontre en images.

D’ici à juillet, ce premier quartier devrait être achevé. Des compagnons assureront alors les aménagements d’espaces verts. Le tout sous l’égide du « conseil municipal » du village de la communauté Lescar-Pau. Tous les ans, les conseillers sont élus par les villageois – compagnons et familles – qui élisent à leur tour le maire. À la sortie du village, une « mairie » a été érigée. La structure de bois de ce bâtiment de 16m² a été dessinée par l’atelier Eco-construction. « Dans le village, il y a des mariages, des naissances, des décès... c’est la vie, il y a de tout », précise Germain. Y compris de l’engagement citoyen. La communauté est également très attachée à sa liberté de parole et se comporte « à l’opposé d’une administration » : « on peut se rassembler en cinq minutes et décider », assurent ses membres. Bien loin de tout enfermement dans une gestion administrative du lieu. Au risque d’être considérée comme « le vilain petit canard d’Emmaüs », la communauté continue de « risquer l’utopie ».
« On n’est pas des marginaux, mais des originaux »
« Démarquer Emmaüs et ses compagnons d’une image misérabiliste qui leur colle à la peau », est un des objectifs de Germain Sahry. Sortir de la marginalité tout en cherchant à interpeller la société. Un pari difficile, un pari du quotidien. Relevé avec brio par la communauté Emmaüs Lescar-Pau. Très ouverte sur l’extérieur, la communauté développe depuis plusieurs années un partenariat avec des groupements paysans du Burkina Faso. L’été, ils accueillent plus de 150 jeunes des quatre coins du monde. Des compagnons s’activent pour remplacer les mobile-homes où dorment ces jeunes, par des habitats faits uniquement de matériaux de récupération. Partie intégrante du mouvement social, la communauté n’a pas non plus hésité à soutenir les faucheurs volontaires, ou à manifester contre la loi Loppsi 2 pour l’habitat différent.

Il y a deux ans, ils ont lancé leur propre ferme, ouverte au public, avec la volonté de préserver des races locales comme la vache béarnaise ou le cochon gascon. Là, quelques compagnons cultivent leurs jardins ouvriers. « C’est d’autant plus important de faire cette ferme, rappelle Germain, qu’on est entourés de monocultures de maïs. » Si la communauté est autonome en lapins – nourris par les déchets de la surconsommation – elle ne recherche pas pour autant l’autosuffisance. « Le risque serait de se couper de la société. » Et c’est tout le contraire que vise Emmaüs Lescar-Pau.
« On est l’ETA, Emmaüs Toute Alternative »
La culture n’est pas non plus négligée. En juillet prochain, aura lieu le troisièmefestival organisé par la communauté. Parmi les invités, Emir Kusturica, Kenny Arkana, Tiken Jah Fakoly ou encore Goran Bregovic. L’année dernière près de 20.000 personnes ont fait le déplacement, sur les deux jours du festival. Cette année encore, la communauté ne demandera aucune subvention, menant son projet en toute liberté. « Ce festival a une connotation engagée, avec l’organisation de débats qui posent la question du consumérisme », décrit Germain. Mais l’objectif du festival, c’est surtout la rencontre : « On veut montrer aux jeunes qu’on peut vivre des alternatives, autre chose que cette société de consommation. » Emmaüs, un choix de vie ? « Ça peut l’être pour ceux qui ne trouvent pas de place dans cette société néolibérale, basée sur des politiques productivistes », confirme Germain.

Face à ce qu’elle qualifie de « rouleau compresseur », la communauté Emmaüs Lescar-Pau se pose aujourd’hui comme un acteur réel de la décroissance. Un acteur de la société, sur tous les plans : culturel, écologique, économique, politique ou social. « On est l’ETA, Emmaüs Toute Alternative », lâche en souriant Germain. L’année prochaine, la communauté fêtera ses 30 ans. « J’ai autant d’utopies qu’au début, conclut Germain. Il y a un tel potentiel de créativité, de rencontres, avec des gens totalement différents. On peut créer quand on veut, et ça c’est passionnant. »
Sophie Chapelle



http://www.emmaus-lescar-pau.com/fr/la_maison_de_stephane-88-5.html#5

http://www.bastamag.net/article1562.html
Revenir en haut Aller en bas
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Dim 23 Oct 2011 - 18:37

Tien, j'ai trouver sur deviantart un hommage à l'abbé et l'enfoiré

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Dim 23 Oct 2011 - 19:32


très bel hommage !
Revenir en haut Aller en bas
Ouaru



Masculin Bélier Singe
Messages : 140
Date d'inscription : 26/09/2011
Age : 24
Localisation : Rouen

MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Mer 2 Nov 2011 - 2:53

Voici quelque pub de la fondation emmaus


FONDATION ABBÉ PIERRE / L'EXPULSION par DAVID_BERTRAM



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Topic sur l'Abbé Pierre   Aujourd'hui à 18:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Topic sur l'Abbé Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les citations d'Abbé Pierre
» L'abbé Pierre avait demandé au pape l'ordination de prêtres
» Le refuge de l'abbé pierre
» Que pensez-vous de l'abbé Pierre ? Un saint ou un homme charitable en marge de l'Eglise
» L'Abbé Pierre et sa vision de la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-