Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA question... sur l'égo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
caoua

avatar

Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 17:55

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais on entend toujours, l'égo ci, l'égo ça, l'égo fait du mal, il est orgueilleux, etc... et ce n'est visiblement pas bien.
Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 17:57

Il faut de l'égo dans la vie pour pouvoir survivre, même si on se plante, on en ressort que grandit.
Personne ne me fera croire qu'il n'a pas d'égo.


Dernière édition par ouarf le Ven 25 Nov 2011 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
caoua

avatar

Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 17:58

est il bien, est il pas bien, est il les deux ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
caoua

avatar

Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:00

ouarf a écrit:
Il faut de l'égo dans la vie pour pouvoir survivre, même si on se plante, on en ressort que grandit.

de toute façon, dans cette vie, il y a l'égo, il est présent, et c'est ainsi. On ne peux pas vivre sans.
Comment expliques tu qu'avec l'égo, lorsque l'on se plante, on en ressort que grandit ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:01

Ca Caoua, on n'en sait rien, dès fois on agit bien et dès ffois on veut bien agir et on fait pire que mieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:04

j'ai loupé un bout Caoua, c'est juste l'expérience de nos erreurs qui nous empêchent de ne pas les recommettre. Quoique..


Dernière édition par ouarf le Ven 25 Nov 2011 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:06

caoua a écrit:
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais on entend toujours, l'égo ci, l'égo ça, l'égo fait du mal, il est orgueilleux, etc... et ce n'est visiblement pas bien.
Qu'en pensez vous ?

Il me semble que ce qui pose un véritable danger est la fixation que certaines personnes peuvent faire sur leur propre personne, sans orienter leurs actions ou leurs paroles vers un souhait d'améliorer le monde pour le collectif.

L'égo néfaste selon moi, c'est celui-là. Celui qui peut pousser un homme à agir uniquement pour sa propre personne, sans la moindre considération pour les autres.

Ensuite, je pense qu'au sein d'un ensemble, les sous-ensembles sont parfaitement légitimes, et ce n'est pas parce qu'on fait parti d'un ensemble tout en ayant une notion du fait que nous agissons de manière individuelle, que cela va contre l'intérêt commun. Si nos actions individuelles aboutissent à une amélioration globale, à la fois de notre situation, mais aussi de celle des autres, sans aller à l'encontre de l'intérêt commun, on est dans une bonne conception de l'égo, qui est au final un mot pour définir "le soi parmi les autres".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:12

Améliorer le monde, un collectif, je me suis déjà exprimé la-dessus Kil. Arrêtez de payer vos impôts, arrêtez d'allez bosser, la force est dans le peuple que nous somme tous.
Un égo oui j'en ais un bien ancré et qui me sers chaque jour de mon existence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:19

ouarf a écrit:
Arrêtez de payer vos impôts, arrêtez d'allez bosser, la force est dans le peuple que nous somme tous.

Je suis d'accord avec le fait que la force du peuple est dans son union et non dans sa division. Mais les solutions me paraissent plus complexes que de simplement "détruire" le système, surtout si nous n'avons aucun système alternatif fiable à proposer en contrepartie.

Peut-être pourrions-nous un jour tenter de réfléchir à un système qui nous permettrait de nous affranchir de ces choses, je pense notamment à un système basé sur le don, et cela est possible au sein d'un pays, mais ne l'est pas forcément au sein du monde. Par exemple, prenons la France : elle peut subvenir à ses propres besoins en termes de nourriture, de logement et d'énergie. Les personnes qui fournissent ces services pourraient décider, collectivement, d'arrêter de faire payer tout cela. Ceci aurait comme conséquence qu'il deviendrait inutile de travailler pour subvenir à ses besoins primaires, et les gens travailleraient alors bénévolement, et feraient même le travail qui leur plaira vraiment (et seraient ainsi plus efficaces car ils aimeraient leur métier et seraient conscients qu'ils participent à un système basé sur le don).

Les pays externes tenteraient de nous vendre leur produit, mais nous n'aurions plus rien pour les acheter. Avec eux, nous pourrions baser nos relations sur l'échange, si eux ils souhaitent continuer à alimenter une économie qui s'avère injuste car elle crée des différences sociales qui n'ont pas lieu d'être. Un patron d'entreprise est aussi important qu'un balayeur, s'il fait bien son travail, il est aussi utile et pas plus que le balayeur, alors pourquoi créer des différences de salaires ? Et si enfin tout le monde avait droit aux mêmes choses ?

J'ai imaginé un monde où il serait même inutile d'acheter les objets, prenons l'exemple des voitures. Il y a des voitures garées tous les jours dans les rues, et pourtant les gens souhaitent acheter LEUR voiture. Si toutes les voitures étaient disponibles en libre utilisation, si les portes étaient ouvertes et que toutes les voitures étaient libres, nous n'aurions plus besoin d'acheter une voiture. Il suffirait de sortir, et de prendre la première qui convient à notre besoin, puis de la garer, et de la laisser ouverte. Est-ce une utopie ? Je ne pense pas, je pense que c'est réalisable, si un jour nous le souhaitons tous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 18:20

Nous avons tous un égo, et nous l'aurons toute notre vie, le but n'est pas de supprimer l'égo, mais de le dissocier de ce que nous sommes, car nous sommes bien plus...

Plus notre égo se développe, plus il veut exister, plus il occupe de place et plus il tente de se confondre à notre globalité, c'est un cercle vicieux, il se nourrit exclusivement de lourdes vibrations telles les peurs, la colère, les mauvaises pensées...
C'est un imposteur intérieur qui freine toute évolution "spirituelle" car sa principale peur est de disparaître ou d'être rangé aux oubliettes...

Ceux qui se disent libéré de leur égo sont en fait libéré de son emprise constante, ils évolues, se retrouvent, s'affranchissent ! Mais l'égo en lui même sera toujours là, car il est vital, et comme dans toute harmonie, il ne doit pas prendre plus de place qu'il est censé en avoir, c.a.d au final, très peu !
Revenir en haut Aller en bas
caoua

avatar

Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 20:01

Universel a écrit:
Nous avons tous un égo, et nous l'aurons toute notre vie, le but n'est pas de supprimer l'égo, mais de le dissocier de ce que nous sommes, car nous sommes bien plus...

Plus notre égo se développe, plus il veut exister, plus il occupe de place et plus il tente de se confondre à notre globalité, c'est un cercle vicieux, il se nourrit exclusivement de lourdes vibrations telles les peurs, la colère, les mauvaises pensées...
C'est un imposteur intérieur qui freine toute évolution "spirituelle" car sa principale peur est de disparaître ou d'être rangé aux oubliettes...

Ceux qui se disent libéré de leur égo sont en fait libéré de son emprise constante, ils évolues, se retrouvent, s'affranchissent ! Mais l'égo en lui même sera toujours là, car il est vital, et comme dans toute harmonie, il ne doit pas prendre plus de place qu'il est censé en avoir, c.a.d au final, très peu !

peut on d'après toi conclure que l'égo n'est ni bon, ni mauvais, ou plutôt il est bon et mauvais suivant l'utilisation que l'on en fait ?
Pour ma part, c'est ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 20:30

Salut Caoua,

Effectivement, l'égo n'est ni bon ni mauvais, il est vital dans le sens qu'il est une représentation de notre mental, il devient "nuisible" lorsqu'il prend plus de place qu'il ne devrait et qu'il finit par se confondre avec l'individu, prenant "possession" de l'être, et là encore tout les Hommes ne sont pas égaux, entre l'inné, l'éducation, la culture....

Ainsi, les Français sont reconnus pour avoir un égo surdimensionné, de par leur éducation et la culture Française, favorisant le fait d'être arrogant, pédant, compliqué (ce qui exaspère d'autres peuples)... et expliquant aussi en partie un malêtre bien Français, car l'égo se nourrit principalement que de basse vibration !

Contrairement à d'autres peuples, où l'égo est resté relativement "contrôlé" , bien sur ça dépend aussi de la personne, mais nous Français devront dès le départ faire plus d'efforts pour ce rendre compte quand c'est lui qui parle par exemple, et pour le remettre à sa place (avec notre fierté en passant), sinon il sera un frein à notre épanouissement et notre évolution !
Revenir en haut Aller en bas
caoua

avatar

Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Ven 25 Nov 2011 - 21:23

Universel a écrit:
Salut Caoua,

Effectivement, l'égo n'est ni bon ni mauvais, il est vital dans le sens qu'il est une représentation de notre mental, il devient "nuisible" lorsqu'il prend plus de place qu'il ne devrait et qu'il finit par se confondre avec l'individu, prenant "possession" de l'être, et là encore tout les Hommes ne sont pas égaux, entre l'inné, l'éducation, la culture....

Ainsi, les Français sont reconnus pour avoir un égo surdimensionné, de par leur éducation et la culture Française, favorisant le fait d'être arrogant, pédant, compliqué (ce qui exaspère d'autres peuples)... et expliquant aussi en partie un malêtre bien Français, car l'égo se nourrit principalement que de basse vibration !

Contrairement à d'autres peuples, où l'égo est resté relativement "contrôlé" , bien sur ça dépend aussi de la personne, mais nous Français devront dès le départ faire plus d'efforts pour ce rendre compte quand c'est lui qui parle par exemple, et pour le remettre à sa place (avec notre fierté en passant), sinon il sera un frein à notre épanouissement et notre évolution !

En tous cas, pour illustrer cette vue sur l'égo que nous partageons, voici un exemple :
Mon père a arrêté de fumer sur un pari à la con, avec des amis, on lui à dit "de toute façon, tu n'es pas capable d'arrêter de fumer".
Mon père étant très tête de mule et du genre j'ai raison et vous tord, n'a pas voulu nous laisser avoir raison.
Du coup, pour nous prouver qu'ont avaient tord, il a arrêté de fumé.
Voici un exemple concret qui démontre que l'égo a protégé son corps physique en l'empêchant de fumer des cigarettes (qui sont rempli de produits chimique qui nous rende dépendant) pour nous démontré que l'ont avaient tord.

En conclusion de ce sujet qui est pour moi terminé, je dirai comme tu le soulignes que, l'égo n'est ni bon, ni mauvais, et n'est juste qu'un "outil" si je puis dire pour que sur cette terre, nous puissions vivre.
Bien sur, de pouvoir ne plus être esclave de son égo sans s'en rendre compte, et ainsi trouver une certaine conscience dans tout ceci, permet une vie meilleure.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
luctix

avatar

Masculin Messages : 3378
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   Sam 26 Nov 2011 - 0:07

KiL a ecris ca


Il me semble que ce qui pose un véritable danger est la fixation que certaines personnes peuvent faire sur leur propre personne, sans orienter leurs actions ou leurs paroles vers un souhait d'améliorer le monde pour le collectif.

L'égo néfaste selon moi, c'est celui-là. Celui qui peut pousser un homme à agir uniquement pour sa propre personne, sans la moindre considération pour les autres.


je pense qu'il faut nuancer : à l'extreme il y a le sacrifice de soi pour le bien commun, et je n'accepterai jamais la moindre raison de se sacrifier, que ca soit pour defendre la democratie, les sans papiers, la liberte d'expression, le droit de vote des femmes en arabie saoudite etc...

Je suis pourtant d'accord bien sur avec ceux qui luttent pour la liberté ou d'autres causes louables...

Mais je me desole quand je vois des gens qui se ruinent la vie pour le bien d'autrui, comme par exemple ces parents qui donnent tout a leur enfants, et qui passent a cote de leur vie...

pour s'elever dans la vie, il est absolument indispensable de prendre soin de soi... Mais travailler pour le bien commun est egalement benefique a soi... De toutes manieres, la voie royale est le juste milieu, "comme d'habitude" et il faut idealement accorder autant d'attention a soi qu'a ce qui est exterieur a soi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA question... sur l'égo.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LA question... sur l'égo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Diacre question
» question nuit / sieste bébé 3 mois
» La grosse question qui tue, c'est par ici...
» question bateau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Interrogations / Réflexions personnelles-