Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si nous pensions autrement !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et si nous pensions autrement !   Ven 9 Déc 2011 - 18:21

Rappel du premier message :


70 ans ont passé, et cela n'a jamais été autant d'actualité :



Greatest Speech (French Version) par Spi0n



Retrouvons un sens :



Et Si Nous Pensions Autrement ...... par Matricecensuree






Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 13:41

caoua a écrit:
Il y a une morale a cette histoire, mais il faut que chacun la trouve tout seul.

La morale que je vois dans cette histoire est qu'il est possible d'inventer une histoire imaginaire, qui mène à une conclusion (ici basée sur un jeu de mots) afin de faire croire que cette conclusion a la valeur d'une moralité.
Revenir en haut Aller en bas
caoua



Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 13:45

La morale de l'histoire :
Ceux qui te mettent dans la merde, ne le font pas toujours pour ton malheur.
Et ceux qui t'en sorte, ne le font pas toujours pour ton bonheur.
Mais surtout ceci : Quand tu es dans la merde, tais toi.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
a2zeiss
Administrateur
Administrateur


Masculin Lion Rat
Messages : 6890
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 32
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 16:26

caoua a écrit:
a2zeiss a écrit:
Je t'ai repondu en PV Caoua!!!

pourquoi tu ne me réponds pas directement ici,
tu n'assumerais pas ce que tu m'as dit en pv ?


Bon ecoutes j'ai pas envie que les embrouilles recommencent alors je t'ai ecrit en PV, j'assume tout ce que je dis si tu aurais pu le remarquer quand meme depuis le temps!!! Bref, arretes de parler à Kil, laisses le tranquille... Ou alors fais le en PV.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/a2zeiss
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:10

caoua a écrit:
@ kil :

Il etait une fois un petit oisillon qui ne savait pas encore voler.
On était en plein hivers, et un soir, il tombe de son nid, et il se retrouve sur le sentier.
Alors il se met a crier : "piou pipiou piou pipiou..."
Il se fend le gosier parce qu'il meurt de froid.
Et puis pour son bonheur, voila qu'arrive une vache.
Elle le voit, elle veut le rechauffer.
Alors, elle soulève la queue et PLAF !
Elle pose une belle galette fumante grosse comme ça.
Le p'tit oiseau, bien peinard et bien au chaud sort sa p'tite tête et remet ça : "piou pipiou piou pipiou..." plus fort qu'avant.
Mais un vieux coyote arrive au triple galaup.
Il allonge une pate, l'extrait délicatement de son tas de merde, essuis la crote qui le recouvre, et ensuite : "Gloup MIAM".
Il n'en fait qu'une bouchée.
Il y a une morale a cette histoire, mais il faut que chacun la trouve tout seul.


Salut Caoua, pour mettre en image cette fable :







Et pour la moralité, la "lettre de Jack" :


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:13

Je pense qu'il est toujours possible d'inverser certaines valeurs.

Celui "qui nous sort de la merde" n'est pas forcément mauvais, et celui qui nous y met "n'est pas forcément bon". C'est selon moi une fable qui n'a comme amusement que son aspect contradictoire, bien entendu quand on se place sous l'aspect positif de la question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:22

KiL a écrit:
Selon ma vision des choses qui s'est dernièrement améliorée, l'échange entre une ou plusieurs personnes est possible dans les meilleures conditions si de part et d'autre nous trouvons :

- La tolérance : accepter le fait que chacun de nous a ses propres idées basées sur sa propre expérience, et donc que chacun de nous a raison de penser ce qu'il pense dans ce cadre. Cela mène à l'absence de jugement d'autrui, même s'il reste possible de demeurer en désaccord, parce que si nous avions été exactement à la place de l'autre et vécu tout ce qu'il a vécu, nous aurions probablement pensé la même chose au même moment.

- L'honnêteté : dire ce que l'on pense vraiment sans en masquer les raisons et admettre quand on s'est trompé. Ne pas faire preuve d'hypocrisie.

- La fraternité : voir en l'autre un semblable et donc dans l'idéal faire preuve d'amour pour lui, et donc imprégner nos actes de la volonté d'apporter une parcelle de bonheur et de compréhension à l'autre. Agir en étant convaincu que ce que nous disons aux autres est ce que nous aurions aimé entendre à sa place, même si nous ne pouvons pas complètement nous mettre à la place d'autrui, au moins en avoir l'intention.

- La raison : exposer ses idées sans rien affirmer, en démontrant autant que possible les raisons qui nous poussent à avoir ces idées.

- Le partage : vouloir participer au débat sans intention de nuire, mais avec comme objectif de partager dans les deux sens en reconnaissant que nous avons toujours autant à apprendre des autres que l'inverse.

- La tempérance : rester serein et ne jamais entrer dans l'agitation mentale des autres, garder sa propre paix intérieure et ses intentions positives en toute circonstance. Ce que peuvent dire les autres à notre égard fait partie du jugement que ces personnes portent sur nous, preuve de leur propre manque de tolérance, et cela ne doit pas déclencher en nous ce que nous ne voudrions pas voir chez les autres.

Tout cela se résume assez simplement par la formulation suivante qui devrait guider nos interventions en actes ou en paroles vers autrui : vouloir instaurer un véritable échange constructif pour les deux personnes, être conscient que l'autre est un frère et donc l'aimer en voulant son bonheur, lui dire ce que l'on pense sans détour en argumentant du mieux possible sans volonté de lui nuire, accepter les opinions des autres avec tolérance tout en acceptant de se remettre en cause soi-même et éviter de tomber dans la négativité même si l'autre en fait preuve.


Salut Kil, je partage pleinement ton analyse, j'y rajouterai l'empathie (pour comprendre et ressentir plus profondément l'autre), et l'humilité ( la vertu qui s'oppose à l'orgueil, à la suffisance ou à l'arrogance, l'humilité est la mère de toute les vertus et notre conditionnement culturel Français est en carence de cette vertus)... indispensable à la communication Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:26

KiL a écrit:
Je pense qu'il est toujours possible d'inverser certaines valeurs.

Celui "qui nous sort de la merde" n'est pas forcément mauvais, et celui qui nous y met "n'est pas forcément bon". C'est selon moi une fable qui n'a comme amusement que son aspect contradictoire, bien entendu quand on se place sous l'aspect positif de la question.


Kil, la morale de cette histoire est que tout est relatif, le bien, le mal, le manichéisme n'est qu'une vue de l'esprit et parfois pour le comprendre mieux vaut se taire et se tourner vers son intérieur.... d'ailleurs cette fable est dérivée d'une sagesse Boudhiste et Souphiste (si ma mémoire ne me fait pas défaut)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:32

Universel a écrit:
KiL a écrit:
Je pense qu'il est toujours possible d'inverser certaines valeurs.

Celui "qui nous sort de la merde" n'est pas forcément mauvais, et celui qui nous y met "n'est pas forcément bon". C'est selon moi une fable qui n'a comme amusement que son aspect contradictoire, bien entendu quand on se place sous l'aspect positif de la question.

Kil, la morale de cette histoire est que tout est relatif, le bien, le mal, le manichéisme n'est qu'une vue de l'esprit et parfois pour le comprendre mieux vaut se taire et se tourner vers son intérieur.... d'ailleurs cette fable est dérivée d'une sagesse Boudhiste et Souphiste (si ma mémoire ne me fait pas défaut)

On peut (malheureusement) toujours inverser la logique. C'est une loi mathématique.

Ce n'est que dans l'application de tous les jours, c'est à dire l'expérience, que nous pouvons déterminer le vrai du faux.

Prenons donc un exemple : quelle que soit la situation, on se sent "dans la merde", et quelqu'un nous en tire, dans le sens positif du terme. Est-ce mal ? Est-ce bien ? C'est beaucoup trop vague pour le déterminer, parce que ce n'est qu'une question de cas par cas, mais en tout cas nous pouvons affirmer qu'une personne de bonne volonté qui nous "tire de la merde" est une personne qui nous apporte quelque chose de positif.

On peut douter à l'infini si nous ne faisons confiance à personne. Les intentions d'autrui sont-elles bonnes ou mauvaises ? C'est à nous d'avoir le discernement de le déterminer, et au final la question est de savoir si il faut attendre de compter sur quelqu'un ou non ? Ne pouvons-nous pas nous sortir de nos ennuis personnellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:40

KiL a écrit:
Universel a écrit:
KiL a écrit:
Je pense qu'il est toujours possible d'inverser certaines valeurs.

Celui "qui nous sort de la merde" n'est pas forcément mauvais, et celui qui nous y met "n'est pas forcément bon". C'est selon moi une fable qui n'a comme amusement que son aspect contradictoire, bien entendu quand on se place sous l'aspect positif de la question.

Kil, la morale de cette histoire est que tout est relatif, le bien, le mal, le manichéisme n'est qu'une vue de l'esprit et parfois pour le comprendre mieux vaut se taire et se tourner vers son intérieur.... d'ailleurs cette fable est dérivée d'une sagesse Boudhiste et Souphiste (si ma mémoire ne me fait pas défaut)

On peut (malheureusement) toujours inverser la logique. C'est une loi mathématique.

Ce n'est que dans l'application de tous les jours, c'est à dire l'expérience, que nous pouvons déterminer le vrai du faux.

Prenons donc un exemple : quelle que soit la situation, on se sent "dans la merde", et quelqu'un nous en tire, dans le sens positif du terme. Est-ce mal ? Est-ce bien ? C'est beaucoup trop vague pour le déterminer, parce que ce n'est qu'une question de cas par cas, mais en tout cas nous pouvons affirmer qu'une personne de bonne volonté qui nous "tire de la merde" est une personne qui nous apporte quelque chose de positif.

On peut douter à l'infini si nous ne faisons confiance à personne. Les intentions d'autrui sont-elles bonnes ou mauvaises ? C'est à nous d'avoir le discernement de le déterminer, et au final la question est de savoir si il faut attendre de compter sur quelqu'un ou non ? Ne pouvons-nous pas nous sortir de nos ennuis personnellement ?


Effectivement Kil, c'est bien pour ça qu'il est précisé dans la morale :Ceux qui te mettent dans la merde, ne le font pas toujours pour ton malheur.
Et ceux qui t'en sorte, ne le font pas toujours pour ton bonheur. le mot "toujours" est là pour mettre en lumière que ce n'est ni une certitude ni une évidence (cela amène simplement à relativiser ) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 18:57

Oui Universel, et c'est à chacun de nous de déterminer, avec des questions adéquates ou des intuitions judicieuses ce que l'autre recherche vraiment dans cette éventualité. Je pense qu'il est possible de le ressentir, et même de poser les questions qui feront que le voile sera levé.

Un jour peut-être nous arriverons à un stade où nous serons convaincus que les intentions d'autrui sont bénéfiques ? Et s'il suffisait de faire confiance, non seulement en l'autre, mais aussi en "la justice universelle" ?

L'intérêt de l'autre qui va dans notre intérêt est la situation la plus profitable pour tous. Il existe des tricheurs, qui n'iront pas dans ce sens, c'est sûr. Mais je pense que chacun de nous est capable à l'heure actuelle de le flairer, d'autant plus sur un forum, où personne ne demande rien à personne, où il règne une volonté de partage non équivoque qui parle à notre Être ou non.
Revenir en haut Aller en bas
michelsax



Masculin Poissons Coq
Messages : 229
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 71
Localisation : corse du sud

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 19:19

Bonsoir UNIVERSEL et KILL.
J'aime assez vos interventions sur ce post.
KILL a écrit
¨ On peut douter à l'infini si nous ne faisons confiance à personne. Les intentions d'autrui sont-elles bonnes ou mauvaises ? C'est à nous d'avoir le discernement de le déterminer, et au final la question est de savoir si il faut attendre de compter sur quelqu'un ou non ? Ne pouvons-nous pas nous sortir de nos ennuis personnellement ?¨

On peut douter à l'infini si nous ne faisons confiance à personne.
Exacte! c'est pour ça qu'il faut essayer de faire quand même confiance (en faisant la part des choses( pour mon cas perso)

Ne pouvons-nous pas nous sortir de nos ennuis personnellement ?¨
Il faut essayer (aide toi le ciel t'aidera)mais néamoins,il n'y a pas de honte a demander un coup de main .
MICHEL sunny flower sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 20:22

KiL a écrit:
Je pense qu'il est toujours possible d'inverser certaines valeurs.

Celui "qui nous sort de la merde" n'est pas forcément mauvais, et celui qui nous y met "n'est pas forcément bon". C'est selon moi une fable qui n'a comme amusement que son aspect contradictoire, bien entendu quand on se place sous l'aspect positif de la question.

pourquoi les inversées ? ci ce sont des VALEUR ?? une Valeur part son nom indique que c'est positif non ?

pour le reste du texte c'est du remplissage.

merci pour les clips, trop cool la période spaghetti.

@ caouac je voix pas trop, comment je dois prendre ta réponse ?

Le lynxx
Revenir en haut Aller en bas
caoua



Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 21:13

Lynxx,

au début, je cherchais a vérifier avec toi, si les messages que tu m'avais transmis, je les avaient bien compris et te posant des questions.
Et puis tu part sur d'autres trucs, alors j'en déduis peut être à tort que l'on ne se comprend pas, donc je me permet de t'en faire part, et te dis que la situation n'est pas grave car c'est l'intention de vouloir se comprendre qui compte et non le résultat. Ce serai quand même plus mieux bien d'arriver à se comprendre, mais à défaut, tant que l'intention est là, tout vas bien, ne penses tu pas ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 22:07

c'est une bonne façons de voir

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 23:18

lynxx767 a écrit:
pourquoi les inversées ? ci ce sont des VALEUR ?? une Valeur part son nom indique que c'est positif non ?

Une valeur peut-être positive ou négative dans l'absolu, cela dépend du système de croyance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 23:38

Universel a écrit:
KiL a écrit:
Selon ma vision des choses qui s'est dernièrement améliorée, l'échange entre une ou plusieurs personnes est possible dans les meilleures conditions si de part et d'autre nous trouvons :

- La tolérance : accepter le fait que chacun de nous a ses propres idées basées sur sa propre expérience, et donc que chacun de nous a raison de penser ce qu'il pense dans ce cadre. Cela mène à l'absence de jugement d'autrui, même s'il reste possible de demeurer en désaccord, parce que si nous avions été exactement à la place de l'autre et vécu tout ce qu'il a vécu, nous aurions probablement pensé la même chose au même moment.

- L'honnêteté : dire ce que l'on pense vraiment sans en masquer les raisons et admettre quand on s'est trompé. Ne pas faire preuve d'hypocrisie.

- La fraternité : voir en l'autre un semblable et donc dans l'idéal faire preuve d'amour pour lui, et donc imprégner nos actes de la volonté d'apporter une parcelle de bonheur et de compréhension à l'autre. Agir en étant convaincu que ce que nous disons aux autres est ce que nous aurions aimé entendre à sa place, même si nous ne pouvons pas complètement nous mettre à la place d'autrui, au moins en avoir l'intention.

- La raison : exposer ses idées sans rien affirmer, en démontrant autant que possible les raisons qui nous poussent à avoir ces idées.

- Le partage : vouloir participer au débat sans intention de nuire, mais avec comme objectif de partager dans les deux sens en reconnaissant que nous avons toujours autant à apprendre des autres que l'inverse.

- La tempérance : rester serein et ne jamais entrer dans l'agitation mentale des autres, garder sa propre paix intérieure et ses intentions positives en toute circonstance. Ce que peuvent dire les autres à notre égard fait partie du jugement que ces personnes portent sur nous, preuve de leur propre manque de tolérance, et cela ne doit pas déclencher en nous ce que nous ne voudrions pas voir chez les autres.

Tout cela se résume assez simplement par la formulation suivante qui devrait guider nos interventions en actes ou en paroles vers autrui : vouloir instaurer un véritable échange constructif pour les deux personnes, être conscient que l'autre est un frère et donc l'aimer en voulant son bonheur, lui dire ce que l'on pense sans détour en argumentant du mieux possible sans volonté de lui nuire, accepter les opinions des autres avec tolérance tout en acceptant de se remettre en cause soi-même et éviter de tomber dans la négativité même si l'autre en fait preuve.


Salut Kil, je partage pleinement ton analyse, j'y rajouterai l'empathie (pour comprendre et ressentir plus profondément l'autre), et l'humilité ( la vertu qui s'oppose à l'orgueil, à la suffisance ou à l'arrogance, l'humilité est la mère de toute les vertus et notre conditionnement culturel Français est en carence de cette vertus)... indispensable à la communication Very Happy

Plutôt que l'empathie, il faut selon moi préférer la compassion. L'humilité quant à elle, est à voir selon moi comme l'absence d'orgueil et d'arrogance, et non comme une sorte de soumission ou un abaissement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
geoff78



Masculin Taureau Buffle
Messages : 4398
Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 31
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Lun 12 Déc 2011 - 23:52

Citation :
est à voir selon moi comme l'absence d'orgueil et d'arrogance

De bien belles paroles que certains feraient bien d'appliquer! Mais c'est bien connu l'égo rend aveugle!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 0:31

.


Dernière édition par KiL le Mar 13 Déc 2011 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
caoua



Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 13:11

geoff78 a écrit:
Citation :
est à voir selon moi comme l'absence d'orgueil et d'arrogance

De bien belles paroles que certains feraient bien d'appliquer! Mais c'est bien connu l'égo rend aveugle!

Je confirme Geoff Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 13:23

Heureusement qu'on a toujours la possibilité d'évoluer...
Imaginez si tout le monde restait figé sur ce qu'il est sans possibilité de s'améliorer !
Pas la peine de rester bloqué sur hier, c'est déjà du passé pour certains...
Et aujourd'hui nous pouvons être différents d'hier, il n'en tiens qu'à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 13:26

mauro a écrit:
Heureusement qu'on a toujours la possibilité d'évoluer...
Imaginez si tout le monde restait figé sur ce qu'il est sans possibilité de s'améliorer !
Pas la peine de rester bloqué sur hier, c'est déjà du passé pour certains...
Et aujourd'hui nous pouvons être différents d'hier, il n'en tiens qu'à vous !

Que penses-tu sur les éléments que j'ai exposé plus haut au sujet de l'instauration d'une discussion saine ?

J'aimerais bien avoir ton avis là-dessus ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
caoua



Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 13:29

mauro a écrit:
Heureusement qu'on a toujours la possibilité d'évoluer...
bien sur des milliards de milliards de possibilités et occasions nous sont toujours à porté de bras, mais pleins de faits me font dire qu'il y en a qui doivent aimer la stagnation en moisissant sur place.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 13:54

KiL a écrit:
Selon ma vision des choses qui s'est dernièrement améliorée, l'échange entre une ou plusieurs personnes est possible dans les meilleures conditions si de part et d'autre nous trouvons :

- La tolérance : accepter le fait que chacun de nous a ses propres idées basées sur sa propre expérience, et donc que chacun de nous a raison de penser ce qu'il pense dans ce cadre. Cela mène à l'absence de jugement d'autrui, même s'il reste possible de demeurer en désaccord, parce que si nous avions été exactement à la place de l'autre et vécu tout ce qu'il a vécu, nous aurions probablement pensé la même chose au même moment.

- L'honnêteté : dire ce que l'on pense vraiment sans en masquer les raisons et admettre quand on s'est trompé. Ne pas faire preuve d'hypocrisie.

- La fraternité : voir en l'autre un semblable et donc dans l'idéal faire preuve d'amour pour lui, et donc imprégner nos actes de la volonté d'apporter une parcelle de bonheur et de compréhension à l'autre. Agir en étant convaincu que ce que nous disons aux autres est ce que nous aurions aimé entendre à sa place, même si nous ne pouvons pas complètement nous mettre à la place d'autrui, au moins en avoir l'intention.

- La raison : exposer ses idées sans rien affirmer, en démontrant autant que possible les raisons qui nous poussent à avoir ces idées.

- Le partage : vouloir participer au débat sans intention de nuire, mais avec comme objectif de partager dans les deux sens en reconnaissant que nous avons toujours autant à apprendre des autres que l'inverse.

- La tempérance : rester serein et ne jamais entrer dans l'agitation mentale des autres, garder sa propre paix intérieure et ses intentions positives en toute circonstance. Ce que peuvent dire les autres à notre égard fait partie du jugement que ces personnes portent sur nous, preuve de leur propre manque de tolérance, et cela ne doit pas déclencher en nous ce que nous ne voudrions pas voir chez les autres.

Tout cela se résume assez simplement par la formulation suivante qui devrait guider nos interventions en actes ou en paroles vers autrui : vouloir instaurer un véritable échange constructif pour les deux personnes, être conscient que l'autre est un frère et donc l'aimer en voulant son bonheur, lui dire ce que l'on pense sans détour en argumentant du mieux possible sans volonté de lui nuire, accepter les opinions des autres avec tolérance tout en acceptant de se remettre en cause soi-même et éviter de tomber dans la négativité même si l'autre en fait preuve.

Je pense que tu parles de ce texte là kil Wink
Je suis d'accord avec ce que tu dis, l'ajout de Universel aussi me plaît bien et je rajouterai la patience ... qui nous fait souvent défaut ! Wink


Citation :
bien sur des milliards de milliards de possibilités et occasions nous sont toujours à porté de bras, mais pleins de faits me font dire qu'il y en a qui doivent aimer la stagnation en moisissant sur place.

On a le droit de stagner un moment, il n'y a pas de mode d'emploi pré-établi !
Chacun évolue à son rythme, et c'est à nous de savoir être patient quand l'autre n'évolue pas assez à notre goût !
Ça c'est notre affaire et c'est à nous de le régler en nous et ne pas s'en prendre à l'autre pour le faire changer.
Si quelque chose nous gène chez quelqu'un au point de frôler l'intolérance ...
Faut se poser la question a soi de savoir pourquoi on a besoin d'aller systématiquement à l'encontre de cette personne plutôt que de décider de la laisser vivre sa vie !
Ici personne ne me gène mais les attaques et la vulgarité me posent problème et pourtant je n'intervient pas pour faire taire ceux qui ne s'expriment pas comme je le souhaiterai ... je ne suis pas là pour ça !
Si je ne suis pas à l'aise avec les propos d'une personne, je ne vais pas l'attaquer ni la traquer pour lui prouver qu'elle a tort, là aussi je ne suis pas là pour ça !

Je dirai pour terminer que vous parlez d'égo et de stagnation mais en revenant comme ça sur le sujet geoff78 et caoua, vous êtes sous la même emprise que celle que vous dénoncez chez kil !
Ça ne m'enchante pas de vous le dire et pourtant il faut bien que ça soi dit !

Revenir en haut Aller en bas
caoua



Masculin Messages : 449
Date d'inscription : 23/07/2011
Localisation : sur la lune

MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 14:04

mauro a écrit:
Je dirai pour terminer que vous parlez d'égo et de stagnation mais en revenant comme ça sur le sujet geoff78 et caoua, vous êtes sous la même emprise que celle que vous dénoncez chez kil !
Ça ne m'enchante pas de vous le dire et pourtant il faut bien que ça soi dit !

tu fais bien de faire remarquer la chose, et je me permet de compléter ta remarque :
une différence de taille est qu'il y en a qui s'en rende compte contrairement à d'autre.
Et franchement, tu sais, je ne suis pas quelqu'un qui soit "illuminé" ou ai atteint le "nirvana", donc, cela explique que moi aussi j'ai un égo et que moi, je le gère du mieux possible contrairement à d'autre qui se font gouverné à leur insu par cet égo.
Elle est primordiale je pense cette différence.

ps : c'est bien beau de dire des morceaux de choses en omettant sans le vouloir d'expliquer l'intégralité. Et cela n'a jamais rien résolu. Mais je serai heureux de connaitre ton point de vue sur ce sujet.

edit :
dsl de rajouter cela en edit, mais je tiens a souligner que moi, j'assume complètement mon égo contrairement à certain qui passe leur temps à le rejeter. Parce que l'égo fait partie de soi en ce monde, et parce que cet égo n'est pas un autre en nous mais bien nous même par le biais de constructions mentale.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Mar 13 Déc 2011 - 14:08

mauro a écrit:
Je suis d'accord avec ce que tu dis, l'ajout de Universel aussi me plaît bien et je rajouterai la patience ... qui nous fait souvent défaut ! Wink

J'ai posté un sujet spécialement dédié à cela.

La patience fait partie de la tempérance, mais je pense qu'à un certain stade de paix intérieure, il n'est plus nécessaire de faire preuve de patience, parce que ça vient directement en bonus !

Paix et Amour ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nous pensions autrement !   Aujourd'hui à 10:47

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si nous pensions autrement !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Discours de R. Badinter lors de la venue de SS le Dalai Lama le 7 juin
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» je lis, tu lis, nous lisons... l'Argent!!
» Gil Raconis nous a quitté...
» Ne nous soumets pas à la tentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme :: Spiritualité / Philosophie / Humanisme-