Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
a2zeiss
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Lion Rat
Messages : 6996
Date d'inscription : 18/04/2009
Age : 33
Localisation : Dans d'autres spheres!!!

MessageSujet: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   Lun 19 Déc 2011 - 19:02

(Source: L'eveil 2011)


Logo des quatre grandes banques australiennes.

Selon un article de « The Australian Financial Review » daté du vendredi 16 décembre 2011 (traduction) :

» LES BANQUES AUSTRALIENNES ONT RECU LA RECOMMANDATION DE SE PREPARER AU PIRE

Les banques australiennes ont reçu la recommandation de faire d’urgence des stress-tests sur leur capacité à résister à une forte hausse du chômage, à un effondrement du marché immobilier, et à une récession économique, suite à l’anxiété croissante sur la crise de la dette européenne.
L’Australian Prudential Regulation Authority (APRA) a demandé aux banques australiennes de modéliser ce qui arriverait si la crise européenne s’étendait à l’Australie, à travers à une série de stress-tests visant à assurer la résistance du système bancaire local.

Le régulateur a donné seulement 1 semaine de délai aux banques pour modéliser l’impact d’un scénario catastrophe qui entrainerait la contraction du produit intérieur brut, un taux de chômage de 12 %, une baisse de 30% des prix des logements, ainsi qu’une baisse de 40 % de la valeur des biens commerciaux.

Des dirigeants de banque ont déclaré à « The Australian Financial Review » que le pire des scénarios était extrême et difficile à modéliser compte tenu du court délai du week-end. « Nous pensons que cela représente probablement une partie du test », a dit un responsable de banque. « Si vous ne pouvez pas faire cette modélisation ou dites que vous n’êtes pas sûr de l’impact, l’APRA « will be onto it ».

Cette demande de stress-tests fait suite à l’escalade de la crise de la dette souveraine européenne qui pourrait conduire à une récession mondiale et à un atterrissage brutal sur la Chine.


Cette demande arrive dans la même semaine pendant laquelle le vice-gouverneur de la Reserve Bank d’Australie, Ric Battellino, a averti que l’exposition indirecte de l’Australie à l’Europe « à travers l’effet sur quelques-uns de nos partenaires commerciaux importants, pourrait être significative ».

(suite en anglais ICI)
Revenir en haut Aller en bas
http://divulgation-spirite.forumactif.org/
manonegra

avatar

Masculin Poissons Dragon
Messages : 435
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 41
Localisation : Sud de France

MessageSujet: lol   Mar 20 Déc 2011 - 0:26

De toute façon je trouve ce pays pire que les états unis, ils sont d'une débilité là bas............
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
tipol



Masculin Capricorne Cochon
Messages : 286
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 57
Localisation : Valenciennes

MessageSujet: Re: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   Mar 20 Déc 2011 - 23:28

Qui peut donné un conseil éclairé ?
Le principe de ce conseil s'appliquera, et sera valable pour tous.
-
Ca va mal... bla-bla... vendre... bla-bla... acheter de l'or, bla-bla,...
-
Alors voilà. Je ne suis pas très riche, mais j'ai suivi ces conseils.
J'ai clôturé presque tous mes comptes épargne, livrets, épargne vie, épargne retraite,...
J'ai donc déjà retiré le max de liquidité de la banque.
Il y a deux ans, j'ai acheté des napoléons, ils ont déjà doublé.
L'or étant déjà très haut, j'ai acheté de l'argent...
Il me reste un petit PEA que j'hésite à clôturer.
Du PEA, j'ai revendu les obligations monnaies, etc... Il n'y reste qu'un total espèce et une action.
C'est une action d'une société d'investissements, assez crédible, installée en France, et en Suisse, et qui me verse régulièrement des coupons depuis plus de dix ans.
-
Le conseil :
Est-il mieux de clôturer même ça, ou est-il mieux de garder cette action et même d'y investir le solde espèce du PEA.
Si je clôture, je vais devoir encore acheter des pièces, et n'être pas assez diversifié.
L'objectif sur le PEA est de ne plus rien avoir en euro.
En achetant cette action, je serais propriétaire d'un nombre d'actions, et pas d'une sommes en euros.
Quand l'euro disparaîtra, les actions resteront et seront reconverties en nouvelle monnaie.
Le risque est sur la survie de l'entreprise.
-
N.B. info: Des liquidités massives, 50 milliards, sont arrivées dernièrement dans les banques en France, l'argent des riches Grecs. Pareil pour l'Allemagne et la Suisse.
Nous aurons encore les liquidités des italiens, des espagnols, des portugais, ce qui nous donne en France du temps; les banques ne fermeront pas guichets avant les élections.
Nous financeront la dette grecque avec ces liquidités que les riches grecs eux-mêmes nous ont confiées ! MDR !
Mais ça sent le coup foireux : sucer le max, annuler les avoirs par les faillites des banques, et garder les dettes pour les peuples.



Revenir en haut Aller en bas
manonegra

avatar

Masculin Poissons Dragon
Messages : 435
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 41
Localisation : Sud de France

MessageSujet: lol   Mer 21 Déc 2011 - 3:43

t'es sérieux là ?

Tu demandes conseil sur un site de ce style ?

Bon écoutes, l'or c'est bien, mais les terre c'est mieux............l'or ne ce mange pas, ce fut un temps il était une valeur refuge, mais cela à bien changé tu sais

ps: il a perdu depuis environ 18%, attendons de voir janvier et je te donnerai un avis...........
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   Jeu 22 Déc 2011 - 12:03

DSK: L'Euro s'effondrera dans une semaine


Jeudi, 22 Décembre 2011 08:32




Selon le quotidien russe Nezavissimaïa Gazeta, l’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a une vision extêmement pessimiste des perspectives de la monnaie européenne. DSK, qui se produit rarement en public depuis son scandale sexuel retentissant, est intervenu au Forum économique de Pékin et a averti que "les dirigeants européens n’avaient pas plus d’une semaine pour sauver l’euro. Or, ils refusent toujours de regarder la vérité en face".



Les ministres des Finances des pays membres de l’Union européenne n’ont pas collecté assez d’argent pour le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre du programme visant à juguler la crise de la dette, écrit mercredi 21 décembre le quotidien Nezavissimaïa Gazeta. Selon l’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, l’euro s’effondrera dans une semaine.

Les pays de l’UE verseront à la FMI 170 milliards d’euro pour lutter contre la crise de la dette de la zone euro, conformément à la décision prise par les ministres des Finances des pays concernés suite à la conférence téléphonique de trois heures qui s’est tenue lundi soir. La déclaration rendue publique à Bruxelles stipule que 150 milliards d’euros seront alloués par 17 pays de la zone euros. Les contributeurs les plus importants sont l’Allemagne (41,5 milliards d’euros) la France (31,4 milliards), l’Italie (23,5 milliards) et l’Espagne (14,9 milliards).

Les pays de zone euro qui ont déjà sollicité une aide financière internationale, à savoir la Grèce et le Portugal, ne participeront pas à ce nouveau schéma. En revanche, une contribution supplémentaire pour le montant total de plus de 20 milliards d’euros sera apportée par le Danemark, la Pologne, la République tchèque et la Suède, qui ne fait partie de la zone euro. Selon Anders Borg, ministre suédois des Finances, son pays est prêt à "sacrifier" 100 milliards de couronnes suédoises pour sauver la monnaie européenne.

Le Royaume-Uni, quant à lui, a refusé d’apporter sa contribution à hauteur de près de 30 milliards d’euros, en faisant remarquer qu’il prendrait probablement la décision ad hoc au cours du sommet du G20 de 2012 au Mexique. Londres souhaite que l’augmentation du budget du FMI s’inscrive dans un processus plus large impliquant tous les pays du G20. "Le Royaume-Uni est toujours prêt à examiner l’allocation de fonds supplémentaires pour le FMI mais dans le cadre d'un accord général étant donné la mission mondiale du FMI", a déclaré George Osborne, ministre britannique des Finances. Le Royaume-Uni est, d’ailleurs, le seul membre de l’UE qui n’a pas adhéré au plan de l’union relatif à une politique budgétaire plus stricte.

Le refus de Londres empêche de réunir les 200 milliards d’euros pour le FMI, conformément à la décision du sommet de l’UE qui s’est tenu à Bruxelles les 8-9 décembre. L’Union européenne invite donc d’autres pays financièrement stables à participer à la collecte de fonds pour le programme du FMI visant à juguler la crise de la dette.

Malgré cet échec, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré que l’Europe ne renoncerait pas à l’euro. En intervenant devant les députés du Parlement européen, il a formellement exclu la possibilité de l’effondrement de la zone euro.

Dans le même temps, il a reconnu que la monnaie européenne traversait une période difficile. Dans ce contexte, les décisions du sommet de l’UE relatifs à la création d’une union fiscale et à l’élargissement des compétences du Fonds de stabilité financière européen (FESF) sont, selon Mario Draghi très utiles pour combattre la crise. Il a laissé entendre que la BCE ne rachèterait pas massivement les dettes des pays de la zone euro, malgré les exhortations de certains politiciens, car la mission de la BCE est d’aider les banques.

L’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a une vision nettement plus pessimiste des perspectives de la monnaie européenne. DSK, qui se produit rarement en public depuis son scandale sexuel retentissant, est intervenu au Forum économique de Pékin et a averti que les dirigeants européens n’avaient pas plus d’une semaine pour sauver l’euro. Or, ils refusent toujours de regarder la vérité en face.

Revenir en haut Aller en bas
tipol



Masculin Capricorne Cochon
Messages : 286
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 57
Localisation : Valenciennes

MessageSujet: Re: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   Jeu 22 Déc 2011 - 17:45

Les commissaires dictateurs européens et les maîtres de la BCE ont visiblement pour projet de prendre le contrôle des budgets, des économies: euro-bonds, traité M.E.S.... et autres lettres de cachets.
Pour continuer à installer leur dictature mondiale, ils ne pourront pas le faire si l'euro disparaît maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Fred

avatar

Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 16/03/2011
Localisation : 13

MessageSujet: Re: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   Jeu 22 Déc 2011 - 20:35

C'est tout le système financier qui va s’effondrer.
Alors que tu ais de l'euro, de l'or ou de l'argent peu importe !!!
Ca pourra peut être te faire manger un peu plus longtemps que les autres, quoi que... tu seras une proie facile.
Mieux vaut ne rien avoir et utiliser son instinct de survie.

Fred
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les banques australiennes informées de se préparer d’urgence au pire …‏

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Banques allemandes en faillite!?
» Stress test des banques européennes : le grand bluff ?
» Les newsletter pour se tenir informé !
» Crash boursier et faillites des banques
» mettre votre argent en lieu sûr avant fermeture des banques!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Crise Financière / Economique :: Articles-